Monts et marais de l`est guyanais

Commentaires

Transcription

Monts et marais de l`est guyanais
Monts et marais de l’est guyanais
Direction Régionale de l’Environnement de la Guyane
15
VU D’ICI & ARUAG - Atlas des Paysages de la Guyane
Tendances d’évolutions
Signes visibles d’évolution
Habitat, urbanisme, patrimoine
La pratique d’abattis se développe par consommation et
déforestation des versants boisés des monts, ce qui se traduit par
une ouverture très lisible au loin du couvert forestier.
Problématiques et enjeux
Dynamiques de projet
Projets de développement touristique
Atouts et faiblesses
La mise en valeur du potentiel touristique se traduit aujourd’hui par
une offre de plus en plus diversifiée (circuits randonnées, canoës,
carbets flottants, écomusée).
Une nouvelle offre devrait se développer sur Ouanary sous la forme
de sentiers de découverte...
Dynamiques d’évolution potentielles / Tendances
pressenties
Agriculture, forêts, milieux naturels
Les activités d’agriculture et d’élevage trouvent dans les monts et
marais de l’Est guyanais un environnement favorable à leur
développement. Ce qui marque le plus le paysage ce sont les
traces des anciennes zones poldérisées et cultivées qui traduisent
une exploitation agricole des marais relativement vaste et
disparue aujourd’hui.
Vers une modification profonde de la structuration paysagère
Risques
 Dégradation du patrimoine (Guisanbourg, polders)
 Destruction naturelle de la mangrove
 Pression touristique forte
 Développement de l’agriculture qui pourrait redonner son
caractère anthropique à ce paysage
Fig. 26 Une région propice à l'élevage
Atouts
Le paysage au sein de cette entité est fortement identitaire, très
original par rapport au reste de la Guyane, et recèle une
biodiversité remarquable ce qui incite au développement
touristique.
Roura, Ouanary ainsi que Regina représentent les portes d’entrée
de cette partie du territoire de l’Est guyanais.
Des secteurs anciennement très modifiés par l’Homme qui peuvent
porter un potentiel d’évolution (retour de l’agriculture) mais dans
des milieux très contraignants.
La proximité de ces paysages de l’île de Cayenne offre un
potentiel d’attractivité touristique intéressant.
Fig. 30 Paysage des marais de Kaw
Autres usages (loisirs, tourisme,…)
Faiblesses
Cette partie de la Guyane devient une destination touristique
reconnue grâce à un système d’écotourisme développé et
maîtrisé qui peut servir de référence pour la mise en place de
filières touristiques sur d’autres sites. L’ensemble s’appuie sur la
maison de la réserve de Kaw qui offre un espace muséographique
et assure un contrôle des pratiques sur le territoire.
Les milieux naturels sont extrêmement fragiles.
Ce site isolé pose la question du maintien du dynamisme des
villages de Kaw et Ouanary : problématique forte de desserte.
Fig. 28 Guisanbourg, un patrimoine à sauvegarder
Potentiels
La prise de conscience du paysage remarquable a conduit à la
protection réglementaire de certains espaces, ainsi qu’à la
maîtrise de l’activité du tourisme qui peut fragiliser ce paysage
sensible.
Fig. 31 Kaw et Ouanary, des villages à dynamiser
Fig. 27 Un tourisme lié au marais
Direction Régionale de l’Environnement de la Guyane
Fig. 29 Les anciens polders
16
VU D’ICI & ARUAG - Atlas des Paysages de la Guyane

Enjeux / Objectifs / Moyens d’action
Des paysages remarquables à révéler :

Un patrimoine à préserver (notamment l’ancien village de
Guisanbourg) à valoriser et à faire connaître au public tout
en maîtrisant l’afflux touristique

Une dynamique d’attractivité à mettre en place pour faire
vivre les bourgs les plus isolés (Ouanary).

Préserver l’ambiance de la route de Kaw : intimité, route de
montagne.
Affirmer le positionnement de Roura, Ouanary et Regina
comme portes sur les paysages des marais de l’est
guyanais par la mise en réseau de leur chaîne d’accueil
touristique et un aménagement identitaire des points
d’embarquement pour aller vers le marais

anciennement aménagés et sur le village de Kaw ainsi
qu’un autre pôle au niveau de Guisanbourg : privilégier
l’accès sur ces secteurs.
Dans l’éventuelle perspective d’un développement de
l’agriculture ou d’autres activités (exploitation minière ou
industrielle) sur cette unité, envisager systématiquement
une évaluation des impacts paysagers et hydrauliques à
l’échelle de l’unité au regard de la fragilité de ce paysage
lié aux co-visibilités très lointaines et à l’étendue du bassin
hydrographique. En matière de paysage il s’agit
notamment de prendre en compte systématiquement
l’interaction marais et monts.
Fig. 34 Roura, porte d'entrée du territoire des monts et marais de
l'Est
 Sensibiliser, informer.
« L’accompagnement de la fréquentation touristique est un enjeu
majeur pour la réserve, le développement d’une activité
économique devant se faire dans le respect de la réglementation
et des objectifs de conservation.
La mise en place d’une charte écotouristique devrait permettre de
concilier découverte et préservation du milieu. » (Source : Atlas des
sites et espaces naturels protégés de Guyane, DIREN, 2007).
Fig. 32 Une route de montagne à l'ambiance intime

Valoriser les points de vue par une signalétique adaptée et
un aménagement spécifique de ceux-ci (aire d’arrêt…)
Fig. 33 Des points de vue d'intérêt à signaler

Protéger les monts boisés et gérer l’occupation des versants
en limitant au maximum les impacts sur le couvert forestier.
Fig. 35 (Source : Atlas des sites et espaces naturels protégés de
Guyane, DIREN, 2007).

Initier un projet d’aménagement du territoire sur le cœur de
cette unité paysagère en s’appuyant sur les secteurs
Direction Régionale de l’Environnement de la Guyane
17
VU D’ICI & ARUAG - Atlas des Paysages de la Guyane
Fig. 36 Carte des enjeux de l’unité des monts et marais de l’Est
Direction Régionale de l’Environnement de la Guyane
18
VU D’ICI & ARUAG - Atlas des Paysages de la Guyane
La nature guyanaise représentée : végétation luxuriante cernant les
habitations et diversité impressionnante de la faune …
Fig. 168 Extraits de « l’incroyable guide » de Guyane
La population guyanaise représentée au travers de ses multiples
cultures
Direction Régionale de l’Environnement de la Guyane
75
VU D’ICI & ARUAG - Atlas des Paysages de la Guyane
Des paysages emblématiques ?
Parmi ces nombreuses images véhiculées de la Guyane, de
nombreux sites et paysages sont cités par les brochures et guides
touristiques. Presque invariablement, les mêmes noms viennent en
tête :

La ville de Cayenne et ses environs, que la diversité et le
mélange des ambiances rendent représentative de la
Guyane toute entière

Les îles du Salut, témoins de l’histoire de la vie dans les
bagnes au XIXème et XXème siècles

Le centre spatial à Kourou, image de la technologie de
pointe
Paradoxalement, les trois premiers noms qui viennent sont les sites les
plus éloignés de l’image de la nature sauvage. Ceci peut s’expliquer
par la difficulté pour les touristes de la découvrir réellement, car
cette découverte exige une bonne condition physique, ainsi que
des moyens financiers parfois élevés (moyens matériels, location
d’un guide, …).
Ensuite sont cités les sites naturels ou grands paysages, dont les noms
varient d’une référence à l’autre, parmi eux :

la forêt Amazonienne, notamment sa découverte pédestre.
Elle est présentée comme une entité à part entière, mais
reste peu décrite.

les marais de Kaw, et l’observation des animaux de la
réserve. Sont associés les autres réserves naturelles ainsi que
le Parc Naturel Régional.

les fleuves comme le Maroni, la Mana, le Sinnamary,
l’Approuague, l’Oyapock. Ces fleuves ne sont pas tous cités,
seuls un ou deux sont mis en avant et, curieusement, pour un
fleuve, des lieux particuliers et ciblés sont présentés,
notamment les sauts et les criques. Il est ainsi rare d’être invité
à découvrir un fleuve dans son ensemble. En revanche, les
fleuves sont toujours assimilés aux peuples qui vivent sur ses
rives lorsqu’ils sont habités.
Le potentiel touristique guyanais
La Guyane possède un potentiel touristique fort, mais qui ne semble
pas satisfait, pour plusieurs raisons :
Le coût du voyage : en raison de sa situation par rapport au pays
d’origines de la plupart des touristes, le prix du voyage est élevé. De
plus, il semble que, sur place, le coût de la vie ne soit pas
particulièrement modique. Le coût des transports sur place, qui inclut
presque toujours la location d’un véhicule, s’ajoute à ceci. Ainsi la
Guyane est accessible aux catégories socioprofessionnelles les plus
privilégiées, ou bien aux touristes prêts à un voyage moins
confortable.
Le manque de publicité : celle-ci est peu présente en France
métropolitaine.
Le manque de moyens et l’accessibilité : de nombreux sites sont
d’accès difficile et leurs aménagements peu adaptés au tourisme
classique. Par ailleurs, la capacité d’accueil n’est pas toujours à la
hauteur du nombre de demandes ou des exigences des touristes. La
visite des sites les plus spectaculaires (et notamment de l’intérieur de
la forêt) nécessite souvent le financement de véritables expéditions.
La résultante est que ces paysages ne sont finalement perçus que
par quelques privilégiés qui ont les moyens où l’occasion dans un
cadre professionnel de les appréhender.
La sous valorisation des paysages :
Grands paysages, qui sont uniquement représentés par séquences
et petits lieux, mais rarement dans leur ensemble
Paysages anthropiques, d’échelle intermédiaire entre les paysages
urbains et la forêt, telles les savanes, clairières horticoles, …
Fig. 170 L’image véhiculée dans les guides de la forêt amazonienne
Fig. 169 Plaquette pour le centre spatial guyanais mettant en scène
le décollage, événement le plus spectaculaire
Direction Régionale de l’Environnement de la Guyane
Fig. 171 Les marais de Kaw : l’un des sites naturels les plus cités par la
documentation touristique
76
VU D’ICI, Marchands de Ville, ARUAG - Atlas des Paysages de la Guyane
Table des illustrations
Fig. 1 Une biodiversité remarquable qui place les enjeux de la forêt
guyanaise à l’échelle planétaire ...............................................................5 Fig. 2 Le bourg de St Elie lié à l'orpaillage .................................................6 Fig. 3 Carbets sur la Comté (www.pauseguyanaise.com) ....................6 Fig. 4 Crique Boulanger impactée se jetant dans l’Orapu (source
DAF) .................................................................................................................6 Fig. 5 Pénétrante forestière (Regina) .........................................................6 Fig. 6 Un développement urbain et agricole qui repousse les limites
forestières .......................................................................................................6 Fig. 7 Surfaces travaillées et linéaires impactés par l’activité minière
(ONF 2006) ......................................................................................................6 Fig. 8 Saignée des infrastructures routières dans le milieu forestier
(Route reliant Saint Jean à Apatou en cours de réalisation).................7 Fig. 9 Projets de voirie ...................................................................................7 Fig. 10 Projets de SCOT de la CCCL ...........................................................7 Fig. 11 Des zones d'interface sous pression ...............................................8 Fig. 12 Village amérindien de Twenke .......................................................8 Fig. 13 Le patrimoine naturel forestier ........................................................8 Fig. 14 La destruction des paysages liée à l'orpaillage ..........................8 Fig. 15 Indication du morcellement de l’espace forestier ....................9 Fig. 16 Mutations potentielles ......................................................................9 Fig. 17 Bâti reprenant les types architecturaux à Saül (sept 2008) ...10 Fig. 18 Problématiques de réhabilitations des zones orpaillées..........10 Fig. 19 Développement des abattis le long des routes .......................10 Fig. 20 Carte des enjeux des unités de la forêt monumentale ...........11 Fig. 21 Berges à nu et forêt morte à Petit Saut .......................................13 Fig. 22 Lac de Petit Saut : « un cimetière végétal » ..............................13 Fig. 23 Orpaillage en amont du lac de Petit Saut .................................13 Fig. 24 « Spiral Jetty » Sculpture monumentale de Robert Smithson ..14 Fig. 25 Carte des enjeux de l’unité de la forêt engloutie.....................14 Fig. 26 Une région propice à l'élevage ...................................................16 Fig. 27 Un tourisme lié au marais ...............................................................16 Fig. 28 Guisanbourg, un patrimoine à sauvegarder .............................16 Fig. 29 Les anciens polders ........................................................................16 Fig. 30 Paysage des marais de Kaw.........................................................16 Fig. 31 Kaw et Ouanary, des villages à dynamiser ................................16 Fig. 32 Une route de montagne à l'ambiance intime ...........................17 Fig. 33 Des points de vue d'intérêt à signaler .........................................17 Fig. 34 Roura, porte d'entrée du territoire des monts et marais de l'Est
.......................................................................................................................17 Fig. 35 (Source : Atlas des sites et espaces naturels protégés de
Guyane, DIREN, 2007). ...............................................................................17 Fig. 36 Carte des enjeux de l’unité des monts et marais de l’Est .......18 Fig. 37 Des constructions en dur de plus en plus importantes le long
du Maroni. ....................................................................................................20 Fig. 38 Décharges mal maîtrisées dans les communes du fleuve .......20 Fig. 39 Forêt de repousse trahissant l'occupation humaine .................20 Fig. 40 Tendance au report de l'urbanisation.........................................21 Fig. 41 Future liaison St-Laurent - Apatou ................................................21 Fig. 42 Maripasoula, zone d'abattis ..........................................................21 Fig. 43 Barge d'orpaillage sur le Maroni ..................................................22 Fig. 44 Apatou - inondations 2008 ............................................................ 22 Fig. 45 Les inondations de 2008 sur le Maroni ......................................... 22 Fig. 46 Schéma du principe d’identité dans l’intermodalité .............. 22 Fig. 47 Nouvelles dynamiques urbaines du fleuve liées à la desserte
routière ......................................................................................................... 23 Fig. 48 Carte des Enjeux des grands paysages fluviaux ...................... 23 Fig. 49 Un lotissement à l’est du bourg de Sinnamary. On observe une
déperdition en termes de qualité urbaine par rapport à la trame du
bourg : une trame viaire « en dérivation », peu ou pas de plantations,
absence de relation à l’espace public (flottement des constructions
par rapport à la rue)…............................................................................... 25 Fig. 50 À Tonate, deux types de formes d’urbanisation linéaire :
résidentielle, et sous forme d’abattis. ...................................................... 25 Fig. 51 L’habitat illicite de Cayenne à Kourou (Source : Rémi Auburtin,
De Cayenne à Kourou, singularité des villes françaises de Guyane,
2006) ............................................................................................................. 25 Fig. 52 La pression urbaine sur la campagne : la ville nucléaire
éclatée (Source : Rémi Auburtin, De Cayenne à Kourou, singularité
des villes françaises de Guyane, 2006) ................................................... 25 Fig. 53 Projets de développement agricole (source : Emeraude 2001)
....................................................................................................................... 26 Fig. 54 Projet de SCOT de la CCCL, PADD.............................................. 26 Fig. 55 Projet de SCOT de la CCCL,Document d’Orientations
Générales..................................................................................................... 26 Fig. 56 Projet de SCOT de la CCCL, PADD.............................................. 27 Fig. 57 Projet de SCOT de la CCCL, DOG ............................................... 27 Fig. 58 Le Bourg de Sinnamary.................................................................. 28 Fig. 59 Principe de recomposition paysagère des abattis le long des
routes ............................................................................................................ 28 Fig. 60 Bloc diagramme du principe d’agroforesterie ........................ 29 Fig. 61 Principe des bandes de recul ..................................................... 29 Fig. 62 Cartes des enjeux de l’unité des mosaïques littorales ............ 30 Fig. 63 Des constructions en hauteur ....................................................... 32 Fig. 64 Dynamique de construction ......................................................... 32 Fig. 65 Espace libre marécageux en plein Kourou................................ 32 Fig. 66 Une urbanisation naissante le long de la route du dégrad
Saramaca .................................................................................................... 32 Fig. 67 Un bourg préservé, une ville ouverte sur l'océan ...................... 33 Fig. 68 Des constructions contemporaines, de nombreux espaces
verts ............................................................................................................... 33 Fig. 69 Centre spatial et Iles du Salut : un attrait touristique fort qui
place Kourou comme l’une des premières destinations touristiques
de Guyane ................................................................................................. 33 Fig. 70 Des espaces publics aménagés .................................................. 33 Fig. 71 Carte des enjeux de l’unité de la plaine spatiale .................... 34 Fig. 72 Source "contribution au développement urbain de l'île de
Cayenne», 1994 .......................................................................................... 36 Fig. 73 Urbanisation actuelle d’après photo aérienne (2005) ............. 36 Fig. 74 Place des Amandiers, la mangrove a remplacé la façade
maritime. ...................................................................................................... 36 Fig. 75 Erosion littorale, Rémire-Montjoly (2008) ..................................... 36 Fig. 76 La tache urbaine gagne progressivement les espaces situés
en zone humide ainsi que les monts boisés (sources : contribution au
développement urbain de l'île de Cayenne", 1994, photo aérienne
2005) ............................................................................................................. 37 Fig. 77 Les Infrastructures - Projet de SCOT de la CCCL, Document
d’Orientations Générales (avril 2007) ...................................................... 37 Direction Régionale de l’Environnement de la Guyane
77
Fig. 78 Potentiel agricole - Projet de SCOT de la CCCL, Document
d’Orientations Générales (avril 2007) ..................................................... 37 Fig. 79 Espaces urbains et espaces agricoles -Projet de SCOT de la
CCCL, PADD (juillet 2006).......................................................................... 37 Fig. 80 Évolution de l’urbanisation entre 1987 et 1998 (Source : Les
paysages urbains de l’île de Cayenne, A. Gardel, Mappemonde
n°63) ............................................................................................................. 38 Fig. 81 Évolution de la tache urbaine de Cayenne 1980 - 2005
(source : ARUAG, d’après photo aérienne)........................................... 38 Fig. 82 Les futurs espaces d’activité à vocation communautaire Projet de SCOT de la CCCL, Document d’Orientation Générale (avril
2007) ............................................................................................................. 39 Fig. 83 Les Infrastructures - Projet de SCOT de la CCCL, Document
d’Orientations Générales (avril 2007) ..................................................... 39 Fig. 84 Les futurs espaces d’activité à vocation communautaire Projet de SCOT de la CCCL, Document d’Orientations Générales
(avril 2007).................................................................................................... 39 Fig. 85 Projet de SCOT de la CCCL, Document d’Orientations
Générales (avril 2007) ................................................................................ 40 Fig. 86 Trois unités urbanistiques et paysagères identifiées par le projet
de SCOT de la CCCL, PADD (juillet 2006) ............................................... 40 Fig. 87 Encombrement de Cayenne un jour de marché (cliché
Nicolas KRASINSKI) ...................................................................................... 40 Fig. 88 Le Jardin botanique, espace peu fréquenté ............................ 41 Fig. 89 Synthèse : les espaces potentiellement mutables et les
espaces d’enjeu majeurs sur l’île de Cayenne ..................................... 42 Fig. 90 L’urbanisation aux abords des monts boisés - Projet de SCOT
de la CCCL, Proscot .................................................................................. 42 Fig. 91 Principe des bandes de recul ..................................................... 42 Fig. 92 Carte des enjeux de l’unité de l’île de Cayenne..................... 43 Fig. 93 Abattis à Corossony (Approuague) ............................................ 45 Fig. 94 L’abattis ouvre les paysages ........................................................ 45 Fig. 95 Corossony ........................................................................................ 45 Fig. 96 Village agricole de Javouhey ...................................................... 45 Fig. 97 La clairière horticole de Javouhey (BD Ortho 2005) ................ 45 Fig. 98 Voie d'accès au bourg de Cacao ............................................. 45 Fig. 99 Culture de ramboutans à Cacao ............................................... 45 Fig. 100 Abattis à Cacao en lisière de forêt ........................................... 45 Fig. 101 Le bourg de Cacao..................................................................... 45 Fig. 102 Evolution de la clairière horticole de Javouhey ..................... 46 Fig. 103 Habitat traditionnel à Cacao .................................................... 46 Fig. 104 Pratique d'abattis, consommatrice d'espace (Corossony) .. 47 Fig. 105 Paysage agricole à Cacao........................................................ 47 Fig. 106 Des points de vue remarquables, ici depuis Cacao.............. 48 Fig. 107 Le marché de Cayenne approvisionné par les clairières
horticoles...................................................................................................... 48 Fig. 108 Artisanat local, attrait touristique............................................... 48 Fig. 109 Carte du potentiel agronomique des sols de guyane ......... 48 Fig. 110 Les mutations spatiales des clairières horticoles ..................... 49 Fig. 111 Cartes des enjeux de l’unité des clairières horticoles .......... 50 Fig. 112 Le développement de l'habitat spontané .............................. 52 Fig. 113 Eglise de Mana après réhabilitation ......................................... 52 Fig. 114 Des cases traditionnelles à valoriser.......................................... 52 Fig. 115 Des berges à valoriser ................................................................. 52 Fig. 116 Carte des enjeux de l’unité des rizières de Mana ................. 53 Fig. 117 Vestiges du bagne recouvert par la végétation (Ile StJoseph)......................................................................................................... 55 VU D’ICI, Marchands de Ville, ARUAG - Atlas des Paysages de la Guyane
Fig. 118 Des cocotiers qui envahissent les îles ........................................55 Fig. 119 (source : http://lyne973.spaces.live.com) ................................55 Fig. 120 L’îlet La Mère (source : httpnatchris973.skyrock.com)............55 Fig. 121 Un patrimoine valorisé, les maisons de gardien ......................55 Fig. 122 Les Iles du Salut (Royale, Diable et St-Joseph) .........................56 Fig. 123 Ilet La Mère et les Deux Mamelles..............................................56 Fig. 124 Ilet Le Père......................................................................................56 Fig. 125 L'Enfant Perdu (source : www.ibisrouge.org) ...........................56 Fig. 126 Carte de localisation du réseau routier en Guyane ...............58 Fig. 127 Paysage d’abattis avec recul de la lisière forestière ..............58 Fig. 128 Paysages d’abattis aux abords des voies : une banalisation
du paysage ..................................................................................................58 Fig. 129 Une lisière de Bois canon le long de la RN2 ............................58 Fig. 130 Corridor biologique sur la RN2 ....................................................59 Fig. 131 Routes existantes, pistes et projets de liaison ...........................59 Fig. 132 Route entre St-Laurent et Apatou (2007) ..................................59 Fig. 133 Tendances d’évolution des bourgs fluviaux ............................59 Fig. 134 Les espaces de pression actuels liés au désenclavement des
espaces forestiers ........................................................................................60 Fig. 135 Pratique d’abattis en bord de voie ...........................................60 Fig. 136 Un parcours monotone ................................................................60 Fig. 137 Des cicatrices dans le paysage .................................................60 Fig. 138 Les pistes liées à l’activité sylvicole ............................................60 Fig. 139 Des entrées de ville monotones .................................................60 Fig. 140 Problématiques d’identité dans la gestion de l’intermodalité
des bourgs fluviaux .....................................................................................60 Fig. 141 : Problématique des continuités forestières et des abattis ....61 Fig. 142 Principe de Continuités écologiques (projet SCETAUROUTE)
.......................................................................................................................61 Fig. 143 Les espaces à surveiller comme étant potentiellement
porteurs de pressions ..................................................................................61 Fig. 144 Carte des enjeux de l’unité des grands itinéraires forestiers 62 Fig. 145 Impressions fluviales dans l’eau du Maroni (MR-Vu d’ici) .....64 Fig. 146 Vue aérienne d’une zone de diffusion urbaine à Matoury ..65 Fig. 147 vue aérienne de Sinnamary : problématique de cohérence
des trames urbaines entre elles. ...............................................................65 Fig. 148 Enjeux de préservation des éléments identitaire des îlots
urbains anciens (Ill. Yasimin Vautor, architecte) ....................................65 Fig. 149 Proposition de recomposition d’un îlot urbain ancien de
Cayenne par une densification maîtrisée (projet architectural et
urbain de Yasimin Vautor) .........................................................................66 Fig. 150 L’urbanisation maîtrisée aux abords des monts boisés - Projet
de SCOT de la CCCL, ProScot ..................................................................67 Fig. 151 Principe des bandes de recul des lisières ................................67 Fig. 152 Principe de voie verte (source www.cea.ch) ..........................67 Fig. 153 Espace public en bord d’eau (Yasimin Vautor) .....................67 Fig. 154 Principes de mise en scène des zones d’activités dans le
paysage .......................................................................................................68 Fig. 155 Carte du potentiel agronomique des sols en Guyane (s DAF)
.......................................................................................................................69 Fig. 156 Bloc diagramme du principe agroforestier .............................69 Fig. 157 Schéma de principe de mise en œuvre d’un plan de
paysage sur les concessions agricoles ....................................................69 Fig. 158 Principe de gestion des abattis le long des routes.................70 Fig. 159 Extrait d’article sur les inondations de 2008 sur le Maroni .....70 Fig. 160 Alternance végétal bâti dans les îlots urbains traditionnels ..70 Fig. 161 : Notion d’indicateur de morcellement forestier .....................71 Fig. 162 Chantier de la route d’Apatou ................................................. 71 Fig. 163 Principes de réhabilitation de sites miniers ............................... 71 Fig. 164 Carte des sites remarquables en matière de paysage ........ 72 Fig. 165 Dynamique des mangroves d’Iracoubo source ENGREF IRD
....................................................................................................................... 73 Fig. 166 Pointe des Amandiers en 2002 et en 2007 ............................... 73 Fig. 167 Communication du Comité du tourisme de Guyane ............ 74 Fig. 168 Extraits de « l’incroyable guide » de Guyane ......................... 75 Fig. 169 Plaquette pour le centre spatial guyanais mettant en scène
le décollage, événement le plus spectaculaire ................................... 76 Fig. 170 L’image véhiculée dans les guides de la forêt amazonienne
....................................................................................................................... 76 Fig. 171 Les marais de Kaw : l’un des sites naturels les plus cités par la
documentation touristique ....................................................................... 76 Direction Régionale de l’Environnement de la Guyane
78
VU D’ICI & ARUAG - Atlas des Paysages de la Guyane

Documents pareils

LES ILES ET ILETS - Tendances d`évolution

LES ILES ET ILETS - Tendances d`évolution Aujourd’hui les dynamiques végétales ferment le paysage des îles du Salut. On constate deux types d’agression végétale : l’invasion du littoral par les cocotiers et l’envahissement du patrimoine li...

Plus en détail