ANNALES i.1 - Société linnéenne de Lyon

Commentaires

Transcription

ANNALES i.1 - Société linnéenne de Lyon
-1A'
,c-C
<.<.'
/-
;,
>/ ,
;
/
!
1..
" ,\.,
, .'
-..
'.~
/'
ANNALES i . 11
!--.l;!?
,.
,
;.:-
-..
$77..
'
\
.
,
O
DE LYON
paraissant tous l e s trois mois
TOME XXIV (1899)
NOTES ET MEMOIRES
SIEGE DE LA SOCIETE
AU PALAIS-DES-ARTS
, PLACE
DES TERREAUX
GEORG, Libraire, passage de 1'Hbtel-Dieu, 36-38.
NumérisatioSociétlinnéennde Ly
SI~ANUE DU
18 AVRIL '1899.
15
M. Nis. Roux montre ensuite plusieurs plantes rhcolthes dans
les environs de Nyons (Drame). Il ajoute qu'il serait dbsirable
que quelques membres de notre Soci6t6 explorent cette partie
du bassin du Rhane peu visit6e aprbs Villars, et il propose de
commencer cette exploration les 21 et 22 du mois de mai de
cette ann6e. M. Saulae de la Rivibre s'est mis obligeamment h
notre disposition pour la diriger.
S ~ A N CDU
E 18 AVRIL 1899
La Socihth a reç :
-
Miinchen, baier. botan, Gesellschaft ; Berichte VI.
Regensburg, botan.
Gesellschaft ; Denkschriften VII. Budape~t,Termeszetrajzi FüzeteXXIII.
Coimbra, Sociedade Brotariana; Boletim XVI, 1. Bruxelles, Soc. malacoPalermo, Orto botanico; Bolletlogique; Bull. et MémoireXXXIV.
tino 1, 2. - Moscou, Soc. imp. des naturalistes ; Bull. 1898, 1. - Vesoul,
Soc. agr. sciences ; Bull. XXIX. - Annecy, Soc. florimontane; Revue 1899,
1-2. -Nantes, Soc. sciences natur. ; Bull. IX, 1-2.
-
-
-
COMMUNICATIONS.
M. GÉBAR
montre des dessins reprhsentant une Orchidhe
non encore d6crite jusqu'h ce jour, et qui a 6th envoy6e vivante
au Parc de la T h - d ' O r , avec plusieurs autres plantes, par
M. Binot, horticulteur ii Petropolis (Brksil). M. G h r d nomme f,&
cette remarquable Orchidke Pleurothallis convergem. et il en
donne une description dbtaillke. (Voir aux Notes et Mémoires.
w
:,
M. BEAUVERIE
donne connaissance des recherches qu'il a 'faites sur la maladie souvent observke dans les serres chaudes,
et que les horticulteurs appellent Toile. Il est arrivh à d6montrer exphimentalement que celle-ci est une forme stbrile du
Botrytis cinerea, se produisant surtout dans les serres chauffhes
de 30 ii 35O, oà l'ktat hygrombtrique de l'air est voisin du point
de saturation.
NumérisatioSociétlinnéennde Ly
M. VIVIAND-MOREL
a remarqub que la Toile, assez rare il y a
une vingtaine daandes, est devenue plus frhquente depuis
qu'on a pris l'habitude d'blever la tempbrature- des serres et
d'augmenter l'humiditb afin d'accklbrer la croissance des plantes.
M. Opoix, jardinier chef du Luxembourg, est parvenu h diminuer les progrè de la maladie en chauffant au pr4alable la
terre, mais ce moyen palliatif est difficilement applicable h de
grandes masses de terre. M. Schmitt, horticulteur lyonnais,
assure qu'il obtient les même rbsultats en arrosant copieusement les jeunes plantes. Afin de diminuer les inconvbnients
d'un excè d'arrosage, quelques horticulteurs ajoutent h l'eau
une petite dose de sulfate de fer.
M. le professeur GÉRAR
annonce qu'il fera dimanche prochain, 23 avril, une herborisation dans la vallbe de Levaux, prè
de Vienne (Isère)
S~ANCE
DU 2 MAI 1899
Firenze; Soc. botan. ital.; Bnllettino 1-6 ; Nuovo Giornale VI, 2-3. Saïgon Soc. d'étudeindo-cochinchinoises; la Lèpr en Cochinchine.
Toulouse; Soc. d'hist. natur. ; Bull. XXVIII.
Marseille, Institut colonial ;
Annales V, 1 ; Soc. hortic. botan.; Revue XLV, 536-539.
Autun, Soc.
hist. natur. ; Bull. X, 2 ; XI. - Dr Gillot : Rapport sur les travaux de la Soc.
d'hist. nat. d'Autun ; Contributions à l'étuddes Orchidées
-
-
-
COMMUNICATIONS.
M. CEIFFLOTmontre des dessins reprdsentant plusieurs dbformations thatologiques qu'il a observéesur la fleur d'un Anthemis frutescens var. Mm' Aunier, et qui consistent en un
allongement considbrable du rbceptacle, une virescence de
toutes les parties du capitule, un avortement d e l'ovaire et de
l'ovule, un allongement du p6doncule floral, une phyllodie partielle des &amines, des branches et papilles stigmatiques, un
NumérisatioSociétlinnéennde Lyon

Documents pareils