pablo lobato - Bendana-Pinel | Art Contemporain

Commentaires

Transcription

pablo lobato - Bendana-Pinel | Art Contemporain
DOSSIER DE PRESSE
Contact > Juan Carlos Bendana-Pinel
T > + 33 (0) 1 42 74 22 97
P > + 33 (0) 6 14 71 21 81
[email protected]
www.bendana-pinel.com
PABLO LOBATO
Coupure, latence
11 septembre > 25 octobre 2014
4, RUE DU PERCHE | 75003 PARIS | MARDI > SAMEDI 11H > 19H
tél. > + 33 (0) 1 42 74 22 97 | fax > + 33 (0) 1 42 74 25 29 | mail > [email protected] | www.bendana-pinel.com
DOSSIER DE PRESSE
Contact > Juan Carlos Bendana-Pinel
T > + 33 (0) 1 42 74 22 97
P > + 33 (0) 6 14 71 21 81
[email protected]
www.bendana-pinel.com
PABLO LOBATO
Coupure, latence
Exposition du 11 septembre au 25 octobre 2014
Avant de commencer toute réflexion sur le travail de Pablo Lobato il convient de remarquer son intérêt urgent pour
le sens du toucher au travers des images. L’artiste a dit un jour que son travail relevait plus de rencontres que de
recherches. Je crois qu’il insiste sur ce point parce que les rencontres sont toujours ouvertes à l’imprévisible et négocient inévitablement une dynamique réciproque. Les rencontres activent des singularités à la fois dans la conscience
de l’altérité et dans la connaissance de soi. Cela fait aussi écho aux procédures mises en œuvres par l’artiste au
travers desquelles il entend réagir avec les matériaux, pas exactement en intervenant sur eux mais en écoutant et en
répondant à leurs prédispositions muettes. Le toucher serait dans ce cas une qualité très sensible d’approcher autant
que d’échanger.
Dans la série « Muda », le geste très sensuel de percer des fruits dans le seul but d’atteindre leurs pépins évoque
le sens du toucher tout comme le faisceau de lumière qui projette le film « 1000 x 1 » est presque palpable, une part
essentielle du travail comme la projection d’images qu’il reproduit. « Desvio », par exemple, établit dans le regard le
besoin de devenir tactile. La photographie montre une barrière très sommaire, faite de briques, destinée à partiellement diriger l’eau vers le bas. Les défauts du sol et les taches sont des signes subtils de la topographie et du cours
d’eau, couches du temps et de la mémoire, texture d’un tissage à long terme imprimé sur le trottoir. L’espace qui
annonce le flux absent de l’eau est également là où il est convoqué. Ce qui importe est que les implications de ces
traces, bien qu’elles ne soient que des indications visuelles, désignent les limites de notre compréhension, la périphérie de la représentation. Plus proche de l’intuition affective, elles ont en quelque sorte la nature du toucher.
Ce sentiment de désillusion est également présent dans « Front Light », quand un changement conscient sur le
point de vue de grands panneaux d’affichage publicitaire peut mettre de côté une telle rhétorique séduisante. En
présentant la structure réelle dans laquelle les images publicitaires prennent place, une telle épaisseur fragile, le
caractère artificiel de ces images devient enfin visible. Ici, la coupure installe un sentiment de matérialité relative qui
confronte des discours insaisissables.
L’intensité de l’image dépasse les capacités rétiniennes et demande un regard phénoménologique généreux. Cette
déclaration est récurrente dans la pratique artistique de Pablo Lobato. Avec des gestes simples, une matérialité de
faible importance et des motifs non-expressifs, l’artiste veut intensément engager notre regard dans l’expérience,
sans toutefois dépasser ni la rhétorique ni la visibilité des images. Cependant une telle discrétion, une telle délicatesse n’empêchent pas l’artiste d’être précis et de de s’affirmer, de nombreuses stratégies d’intervention des images,
des objets, des espaces et des idées, sont radicalement et simplement définis par Lobato comme des coupures.
La plus part des œuvres de l’exposition « Coupure, Latence » traitent des multiples procédures de coupe auxquelles
a recours Pablo Lobato et qui sont comprises dans leur matérialité et dans leur possibilité de signification. Bien que
la notion de coupe semble venir du cinéma et du vocabulaire de l’édition, si familiers à l’artiste, il ne la comprend pas
comme un outil technique mais comme un geste élargi, un processus de réflexion. Ainsi, Lobato mobilise l’héritage
du cinéma pour promouvoir une migration de ces instruments de langage dans le champ des arts et vice versa. La
majorité de ses propositions artistiques est située dans cette zone de réversibilité. En ce sens, la notion de coupe
dans le travail de Pablo Lobato a été repensée, recontextualisée et étendue à de nombreux travaux ; cette notion
peut être considérée comme centrale dans son dessein artistique.
4, RUE DU PERCHE | 75003 PARIS | MARDI > SAMEDI 11H > 19H
tél. > + 33 (0) 1 42 74 22 97 | fax > + 33 (0) 1 42 74 25 29 | mail > [email protected] | www.bendana-pinel.com
DOSSIER DE PRESSE
Aucune classification n’est facile à définir lorsqu’on réfléchit à une œuvre comme « 1000 x 1 », bien que la notion
de coupe soulignerait certains des échanges complexes, des procédures et des conséquences présentés dans cette
œuvre qui se compose d’un projecteur 16mm projetant, de façon répétitive et statique, la même image d’un éclair
déchirant le ciel. La matérialité de la lumière se manifeste dans l’image et dans son moyen de présentation. Plus
qu’une interface, l’image dispose un circuit, résistant peut-être aux médias, dévoilant peut-être profondément sa
structure, libérant peut-être d’improductives mais puissantes énergies. De la façon dont Pablo Lobato la conçoit, la
coupe reconnait les effets de signification qui ne peuvent être générés qu’en touchant la matérialité du langage.
Dans un dialogue critique avec les constructions philosophiques telles que les concepts de « Coupure-Flux » de Gilles
Deleuze ou « Métastabilité » de Gilbert Simondon, les deux définissant des états du potentiel latent, Pablo Lobato
travaille ses coupes non pas pour réduire mais pour obtenir un effet de multiplication. Le mot « Muda » définit la partie d’une plante qui peut être replantée, qui possède les éléments nécessaires pour permettre la reproduction. Avec
ses propres mains, Pablo a pénétré les fruits pour en extraire les pépins. Les photographies de la série
« Muda » illustrent cet événement traumatique si loin d’une représentation idéaliste et montrent aussi les pépins
mêmes qui ont été recueillis, séchés et qui sont maintenant pris au piège dans le cadre comme des témoins morts.
Elaguer les arbres serait une illustration parfaite pour qualifier une coupe qui favorise des agrandissements en soustrayant. C’est ce qui a inspiré le titre « Poda », une plante en pot, précédemment un simulacre décent de la nature,
maintenant coupée d’un côté révélant ainsi sa consistance artificielle.
« Cabeça, Coração e Rabo », comment la cachaça - un alcool brésilien - devrait être catégorisée selon sa maturation,
comment le même matériau et le même processus produiraient des résultats distincts. Même si la disposition du
titre ressemble à un diagramme organique, c’est à travers un équilibre très précaire que l’artiste sonde les relations
entre des éléments comme le verre, le faux béton et l’alcool et vise ainsi à une formalisation qui permettrait de maintenir la circonstance de l’équilibre dans l’activité ordinaire et la latence. L’économie de coupe de Pablo Lobato, en plus
de fournir des conditions embryonnaires pour des formes, explore l’ambivalence de la matérialité et les états suspendus de la signification.
Júlio Martins
Commissaire de l’exposition
Pablo Lobato (Despacho, 1976) vit et travaille à Belo Horizonte, Brésil
Expositions : « Loop Fair », Bendana | Pinel Art Contemporain, Paris, France (2014) | « Janeiro », Bendana | Pinel Art Contemporain, Paris France
(2014) | « Avante Brasil », Kunst Im Tunnel, Dusseldorf, Allemagne (2013) | « O jogo só acaba quando termina! », Museu Nacional de Brasília,
DF, Brésil (2013) | « Places of Residence », ShanghART Gallery, Shanghai, Chine (2012) | « Do Corte », Luciana Brito Galeria, Sao Paulo, Brésil (2012)
| « Poetas en Tiempos de Escasez », Museo Caraffa, Córdoba, Argentine - Centro Cultural de Santa Cruz, Bolivie - Galería Juan Pardo Heeren,
ICPNA, Lima, Pérou (2012) | « The Storytellers », Stenersen Museum, Oslo, Norvège (2012) | « Expiração 02 », Atelier Subterrãnea, Porto Alegre,
Brésil (2011) | « Panorama da Arte Brasileira 2011 », Museu de Arte Moderna– MAM, Sao Paulo, Brésil (2011) | « O Desejo da Forma », Neoconcretismo and Contemporary Art de Brazil’ Akademie der Kunst, Berlin, Allemagne | « Cross Fade », YBCA - Yerba Buena Center for the Arts,
San-Francisco, Etats-Unis (2010) | « O que pode a expiração », Museu Inimá de Paula, Belo Horizonte, Brésil (2010) | « In and Out of Context »,
New Museum, New York, Etats-Unis (2010) | « Documentary Fortnight », MoMA – The Museum of Modern Art, New York, Etats-Unis (2009) | «
Panorâmica », Museu Tamayo Arte Contemporánea, Mexico, Mexique (2009) | « Brasil », Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia, Madrid,
Espagne (2008) | « Mostra Rumos Itaú Cultural Cinema e Vídeo », Institut Itaú Cultural, Belo Horizonte, Sao Paulo e Campinas, Brésil (2002)
| « Panorama Brasil », Mostra Vídeo Itaú Cultural, Belo Horizonte, Brésil (2001) | Prix : Second prix à LOOP Fair 2014, Barcelone, Espagne, pour
sa vidéo «Corda» (2014) | 15º Mostra Tiradentes – Itinerant edition, Sao Paulo. Best film (2013) | Queda – Best Direction and Best Sound at 43º
Festival de Brasília do Cinema Brasileiro, Brasília, Brésil (2010) | Guggenheim Foundation, New York , Etats-Unis (2009) | Prêmio Marcantonio
Vilaça. Funarte, Brésil (2009) | Acidente – Best documentary Iberoamericano - 22º Festival Internacional de Cinema de Guadalajara, Mexique
(2007) | Outono - Honourable Mention, Festival de Cinema Luso-brasileiro, Santa Maria da Feira, Portugal (2007) | Acidente – Best Documentary - Prêmio ABDeC - Festival Internacional de Cinema do Rio, Rio de Janeiro, Brésil (2006) | Blind Spaces – Artistic Residency Program in
Durban, South Africa. Organized by CEIA e PULSE, with suport by RAIN - Artists’ Initiatives Network (2004) | Restos – Best Documentary at 8º
Florianópolis Audiovisual Mercosul, Brésil (2004) Collections publiques : Sharjah Art Foundation, Sharjah, Emirats Arabe Unis | Museu de Arte
da Pampulha, Belo Horizonte, Brésil | Centro Cultural Banco do Nordeste, Fortaleza, Brésil | Fundação Joaquim Nabuco, Brésil | Museu de Arte
Contemporãnea do Rio Grande do Sul, Porto Alergre, Brésil | Museu de Arte Contemporãnea do Paraná, Curitiba, Brésil | Museo de Arte Contemporaneo de Barcelona (Screen Project), Espagne
4, RUE DU PERCHE | 75003 PARIS | MARDI > SAMEDI 11H > 19H
tél. > + 33 (0) 1 42 74 22 97 | fax > + 33 (0) 1 42 74 25 29 | mail > [email protected] | www.bendana-pinel.com
DOSSIER DE PRESSE
Muda (Mamão #3), 2014
Impression minérale sur papier coton,
pépins de papaye
66,1 x 50 cm
Oeuvre unique
DOSSIER DE PRESSE
Desvio A, 2014
Impression minérale sur papier coton
80 x 80 cm
Edition : 5 + 2 EA
DOSSIER DE PRESSE
Cabeça, coração e rabo, 2014
1 bloc de béton cellulaire, 3 verres de Lagoinha, cachaça
10 x 30 x 88 cm
Edition : 10 + 1 EA
DOSSIER DE PRESSE
Mil vezes um, 2014
Installation, projecteur 16mm, film noir et blanc
41 minutes
Edition : 1/5 + 2 EA
DOSSIER DE PRESSE
Pablo Lobato
1976
2013
Né à Despacho, Minas Gerais, Brésil
Diplomé de la Faculté des Arts et de la Communication- PUC Minas
Spécialisé dans le cinéma - PUC Minas /UFMG
Etudes de photographies à l’école Guignard- UEMG
Vit et travaille à Belo Horizonte, Brésil
EXPOSITIONS PERSONNELLES (Sélection)
2014
Loop Fair, Bendana | Pinel Art Contemporain, Barcelone, Espagne
2012
Do Corte, Luciano Brito Galeria, Sao Paulo, Brésil
2011
Expiração 02, Atelier Subterrânea, Porto Alegre, Brésil
2010
O que pode a expiração, Museu Inimá de Paula, Belo Horizonte, Brésil
EXPOSITIONS COLLECTIVES (Sélection)
2014
Janeiro, Bendana | Pinel Art Contemporain, Paris France
2013
Paris Photo, Paris, France
Avante Brasil, Kunst Im Tunnel, Dusseldorf, Allemagne
O jogo só acaba quando termina!, Museu Nacional de Brasília, DF, Brésil
Ambiguações, Centro Cultural Banco do Brasil, Rio de Janeiro, Brésil
Obra como arquivo. Arquivo como obra., OVO, Sao Paulo, Brésil
Sharjah Biennial, Sharjah, Émirats arabes unis
Convite à Viagem, Paço Imperial, Rio de Janeiro, Brésil
Mostra de Cinema de Tiradentes, Tiradentes, Brésil
2012
Convite à viagem, Casa das Onze Janelas, Belém, Brésil
Convite à viagem, MAJ - Museu de Arte de Joinville, Joinville, Santa Catarina, Brésil
Além da Vanguarda, Bienal Naifs do Brasil, Piracicaba, Brésil
Places of Residence, ShanghART Gallery, Shanghai, Chine
Videoformes - International Video and Digital Art Festival, Clermont-Ferrand, France
O Triunfo do Contemporâneo, Santander Cultural, Porto Alegre, Brésil
O Fio do Abismo, Casa das Onze Janelas, Belém, Brésil
Rumos Arte Visuais, Convite à Viagem, Itaú Cultural, Sao Paulo, Brésil
Poetas en Tiempos de Escasez, Museo Caraffa, Córdoba, Argentine
Poetas en Tiempos de Escasez, Centro Cultural de Santa Cruz, Bolivie
Poetas en Tiempos de Escasez, Galería Juan Pardo Heeren – ICPNA, Lima, Pérou
The Storytellers, Stenersen Museum, Oslo, Norvège
2011
Panorama da Arte Brasileira 2011, Museu de Arte Moderna– MAM, Sao Paulo, Brésil
Poetas em Tiempos de Escasez, SUBTE, Montevidéo, Uruguay
Panoramas do Sul, 17º Festival Internacional de Arte Contemporânea Sesc-VideoBrasil,
Sao Paulo, Brésil
Estratégias para Luzes Acidentais, Luciana Brito Galeria, Sao Paulo, Brésil
Festival Internacional de Curtas-Metragens de São Paulo, Sao Paulo, Brésil
Bienal de Cerveria, Cerveira, Portugal
Sismógrafo, Palácio das Artes - Galeria Alberto da Veiga Guignard, Belo Horizonte, Brésil
14º Mostra de Cinema de Tiradentes, Tiradentes, Brésil
2010
O Desejo da Forma, Neoconcretismo and Contemporary Art de Brazil’ Akademie der Kunst, Berlin,
Allemagne
O que exatamente vocês fazem, quando fazem ou esperam fazer curadoria?, Centro Cultural
Banco do Nordeste, Fortaleza, Brésil
DOSSIER DE PRESSE
2010
Cross Fade’, YBCA - Yerba Buena Center for the Arts, San-Francisco, Etats-Unis
43º Festival de Brasília du Cinéma Brésilien, Brasilia, Brésil
In and Out of Context’, New Museum, New York, Etats-Unis
2009
Cartas/Trajetos, Usina Cultura Energisa, João Pessoa, Brésil
Documentary Fortnight, MoMA – The Museum of Modern Art, New York, Etats-Unis
Convite Cordial, Plataforma Revólver, Lisbonne, Portugal
Panorâmica, Museu Tamayo Arte Contemporánea, Mexico, Mexique
2008
Oferenda, Rhys Mendes Gallery, Belo Horizonte, Brésil
Preparatória, MAP - Museu de Arte da Pampulha, Brésil
Prêmio Atos Visuais, Galeria Fayga Ostrower, Brasilia, Brésil
55º Sydney Film Festival’, Sydney, Australie
23º Festival Internacional de Cine en Guadalajara, Mexique
Brasil, Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia, Madrid, Espagne
2007
Contraditório - Panorama da Arte Brasileira, MAM - Museu de Arte Moderna de São Paulo,
Sao Paulo, Brésil
52º Corona Cork Film Festival’, Cork, Irlande
13º Encounters Short Film Festival, Bristol, Angleterre
29º Festival Internacional del Nuevo Cine Latinoamericano, La Havane, Cuba
Copenhagen International Film Festival, Copenhague, Danemark
Festival de Cinema do Rio de Janeiro, Rio de Janeiro, Brésil
60º Film Festival Locarno, Locarno, Suisse
38º Tampere Film Festival, Tampere, Finlande
Sundance Film Festival, Park City, Etats-Unis
36º International Film Festival Rotterdam, Rotterdam, Pays-Bas
22º Mar Del Plata International Film Festival. Mar Del Plata, Argentine
24º Miami International Film Festival, Miami, Etats-Unis
22º Festival Internacional de Cine en Guadalajara, Guadalajara, Mexique
2006
59º Film Festival Locarno, Locarno, Pays-Bas
Festival de Cinema do Rio de Janeiro, Rio de Janeiro, Brésil
30º Mostra Internacional de Cinema de São Paulo, São Paulo, Brésil
10º Festival do Filme Documentário e Etnográfico, Belo Horizonte, Brésil
2005
Espaços Cegos, Sesc Pinheiros, Sao Paulo, Brésil
15º Videobrasil - Festival Internacional de Arte Eletrônica, Sao Paulo, Brésil
Fokus Südamerika - KunstFilmBiennale Köln, Cologne, Allemagne
K.O. Video Festival, Durban, Afrique du Sud
2004
7º Cine las Américas - International film Festival, Austin, Etats-Unis
8º Florianópolis Audiovisual Mercosul – FAM’, Florianópolis, Brésil
26º Festival Internacional del Nuevo Cine Latinoamericano, La Havane, Cuba
14º Festival Internacional de Arte Eletrônica Videobrasil’ Laboratório Arte Alameda, México,
Mexique
Cinema Marginal: Um Cinema de Invenção, Centro Cultural Belo Horizonte, Belo Horizonte,
Brésil
Mostra Curta Minas, FUNCEB - Fundación Centro de Estudos Brasileiros, Buenos Aires,
Argentine
2003
En:doze,Galeria de arte da Cemig, Belo Horizonte, Brésil
14º Festival Internacional de Curtas-Metragens de São Paulo, Sao Paulo, Brésil
7º Florianópolis Audiovisual Mercosul – FAM, Florianópolis, Brésil
Indie - Mostra do Cinema Mundial, Belo Horizonte, Brésil
Mostra Teia. Itaú Cultural, Belo Horizonte, Brésil
6º Mostra de Cinema de Tiradentes, Tiradentes, Brésil
14º Festival Internacional de Arte Eletrônica Videobrasil, Sao Paulo, Brésil
DOSSIER DE PRESSE
2002
Mostra Rumos Itaú Cultural Cinema e Vídeo. Institut Itaú Cultural, Belo Horizonte,
Sao Paulo e Campinas, Brésil
12º Curtacinema - Festival Internacional de Curtas do Rio de Janeiro’, Rio de Janeiro, Brésil
5ª Mostra de Cinema de Tiradentes, Tiradentes, Brésil
2001
Festival Internacional de Documentários - É Tudo Verdade, Sao Paulo et Rio de Janeiro, Brésil
Panorama Brasil, Mostra Vídeo Itaú Cultural, Belo Horizonte, Brésil
13 º Festival Internacional de Arte Eletrônica Videobrasil, Sao Paulo, Brésil
PRIX
2014
Second prix à LOOP Fair 2014, Barcelone, Espagne, pour sa vidéo «Corda»
2013
15º Mostra Tiradentes – Itinerant edition, Sao Paulo. Best film
2012
64º Salão Paranaense – Acquisition Award
2011
9º Prêmio Sergio Motta de Arte e Tecnologia, Categoria Início de Carreira, Sao Paulo, Brésil
Rumos Artes Visuais Program
2010
Queda – Best Direction and Best Sound at 43º Festival de Brasília do Cinema Brasileiro,
Brasília, Brésil
2009
Guggenheim Foundation, New York , Etats-Unis
Prêmio Marcantonio Vilaça. Funarte, Brésil
2008
29º Salão Nacional de Arte de Belo Horizonte - Bolsa Pampulha, Brésil
Prêmio Atos Visuais. Funarte, Brésil
Fundo Municipal de Incentivo a Cultura de Belo Horizonte, Brésil
2007
Acidente – Best documentary Iberoamericano - 22º Festival Internacional de Cinema de
Guadalajara, Mexico
Outono – Best Direction, 7ª Goiânia Mostra Curtas, Goiânia, Brésil
Outono - Honourable Mention, Festival de Cinema Luso-brasileiro, Santa Maria da Feira,
Portugal
2006
Prêmio Estímulo – By Curta Minas/ABD-MG, Brésil
Acidente – Best Documentary - Prêmio ABDeC - Festival Internacional de Cinema do Rio, Rio
de Janeiro, Brésil
2004
Blind Spaces – Artistic Residency Program in Durban, South Africa. Organized by CEIA e
PULSE, with suport by RAIN - Artists’ Initiatives Network
Cerrar a porta – Best Film, Mostra do Filme Livre, CCBB, Rio de Janeiro, Brésil
Restos – Best Documentary at 8º Florianópolis Audiovisual Mercosul, Brésil
2003
Cerrar a porta – Best Film, 3º Mostra Curta Minas, Belo Horizonte, Brésil
PUBLICATIONS
Do Corte : Pablo Lobato, Cat. Exp. (textes de Crivelli Visconti, Jacopo ; Diniz, Clarissa, Martins,
Jùlio), São Paulo, Galeria Luciana Brito, 2012
Arquivo vivo, Cat. EXp. (textes de Arantes, Priscila & Futagawa, Cristiane B.), Paço das Artes,
São Paulo, 2013
Avellar, José Carlos, O mar de Minas
Jorge, Edouardo, La cloche, le chant, la corde : trois plis de Pablo Lobato, Jeu de Paume, le
magazine, juillet 2014
Lins, Consuelo, Le film-dispositif dans le documentaire brésilien, Cinémas : revue d’études
cinématographiques / Cinémas: Journal of Film Studies, Volume 22, numéro 1, automne 2011
Martins, Jùlio & Mota, MArco Antônio, Iluminuras 3
Mesquita, Clàudia, Os nossos silêncios : sobre alguns filmes da Teia
DOSSIER DE PRESSE
COLLECTIONS PUBLIQUES
Sharjah Art Foundation, Sharjah, Emirats Arabe Unis
Museu de Arte da Pampulha, Belo Horizonte, Brésil
Centro Cultural Banco do Nordeste, Fortaleza, Brésil
Fundação Joaquim Nabuco, Brésil
Museu de Arte Contemporãnea do Rio Grande do Sul, Porto Alegre, Brésil
Museu de Arte Contemporãnea do Paraná, Curitiba, Brésil
Museo de Arte Contemporanea de Barcelona (Screen Project), Espagne

Documents pareils