Les technologies marines - Institut océanographique

Commentaires

Transcription

Les technologies marines - Institut océanographique
Avant propos
Préparation à la mise à l'eau de Victor 6000,
robot téléopéré de l'Ifremer, par des membres
de l'équipage du Pourquoi pas ?,
lors de la campagne océanographique Momareto
sur la dorsale médio-atlantique.
© Ifremer, Michel Gouillou 2006.
D
epuis 17 ans, l’Institut océanographique aide les jeunes et les adultes à
mieux connaître les métiers et les formations en rapport avec la mer. Il
organise des rencontres entre public et formateurs et édite des ouvrages
dont l’objectif est de décrypter les possibilités d’accéder au domaine marin à
travers le dispositif d’enseignement français.
Ce fascicule s’inscrit dans une série thématique qui fait suite au Guide des
formations, édité depuis 1992 et diffusé à plus de 10 000 exemplaires. Les formations étant de plus en plus nombreuses et les passerelles de plus en plus
souples, notamment avec la mise en place de la réforme LMD (Licence-MasterDoctorat) et la formation continue obligatoire, il devient difficile de faire un
inventaire complet de toutes celles qui conduisent aux métiers de la mer. Les
listes ne sont pas exhaustives et malgré toute l’attention portée à la réalisation
de ce fascicule, des erreurs ont pu s’y glisser. Nous vous remercions de nous
signaler celles que vous pourriez constater pour nous permettre de les corriger
dans les éditions futures.
Par ailleurs, d’autres métiers, dits transversaux, permettent de travailler
dans des organismes, associations, ou autres structures qui touchent ce domaine : secrétaire, bibliothécaire ou documentaliste, journaliste, traducteur,
guide, animateur, agent technique ou de maintenance, etc. Ne négligez pas de
vous renseigner sur les formations à ces professions et de tenter votre chance
en précisant dans votre lettre de motivation votre goût pour la mer.
En espérant que ce document répondra au plus grand nombre d’entre vous,
nous vous en souhaitons bonne lecture.
Certains professionnels fournissent des renseignements très complets sur
les formations menant à leurs métiers :
 la Fédération des industries nautiques (FIN) édite en ligne un annuaire remis à jour chaque année, qui traite aussi bien des formations initiales que
continues (www.fin.fr) en construction navale et nautisme ;
 la Marine nationale propose un site très complet sur ses opportunités de
carrière (www.defense.gouv.fr/sites/marine) ;
 le ministère de l’Agriculture édite un site sur l’enseignement agricole qui
répertorie les formations en pêche et en aquaculture (www.educagri.fr) ;
 le ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de
l’Aménagement du territoire, dont dépend la Direction des gens de mer
(www.mer.equipement.gouv.fr) informe sur les métiers de la navigation…
1
Sommaire
Avant propos ................................. 1
Quelques définitions .......................... 4
Les niveaux d’étude .......................... 5
Technicien ............................................................................ 5
Ingénieur .............................................................................8
La formation continue ............................................................9
Les spécialités ............................. 11
Acoustique ..........................................................................11
Optique ..............................................................................15
Électronique, traitement du signal, automatisme et robotique..... 19
Mécanique des fluides, hydraulique et hydrodynamique.............. 24
Génie océanique ...................................................................27
Hydrographie ...................................................................... 29
Hydrologie et hydrogéologie .................................................. 30
Télédétection .......................................................................31
Pilote d’engins sous-marins .................................................... 33
Ressources documentaires .................... 34
Sites spécialisés ................................................................... 34
Sites d’orientation ............................................................... 34
2
L’équipe Victor 6000 au poste de pilotage du robot
téléopéré de l’Ifremer, en plongée, à bord du Pourquoi pas ?,
lors de la campagne océanographique Momareto sur
la dorsale médio-atlantique.
© Ifremer, Michel Gouillou 2006.
L
’exploration, la surveillance et l’exploitation du milieu marin requièrent une instrumentation de haute technologie. De la mesure des propriétés physiques et chimiques des océans aux prélèvements, les appareillages
sont de plus en plus sophistiqués.
Les nouveaux moyens d’investigation influent en permanence sur les différents secteurs de la recherche océanographique et les scientifiques passent
de l’observation à la modélisation, ce qui nécessite de disposer de nouveaux
systèmes de mesures.
Les technologies marines comme les navires, engins sous-marins et instruments divers sont les supports des disciplines scientifiques comme les géosciences, la biologie et la chimie marine ainsi que l’océanographie physique.
Ces technologies concernent des sciences pour l’ingénieur aussi complémentaires que l’optique, l’acoustique, la mécanique, l’électronique, la robotique et
les télécommunications ou la communication par fibre optique.
Les filières classiques à privilégier après le bac sont par conséquent la physique, la mécanique, l’électronique et les télécommunications… soit en IUT,
soit dans les écoles d’ingénieurs, soit à l’université dans la mention Sciences
pour l’ingénieur. Ces formations techniques ne sont pas forcément spécifiques
au domaine marin, mais elles y trouvent des applications comme le transport
maritime, l’offshore pétrolier, la défense, la recherche océanographique, les ressources vivantes, le génie côtier, etc.
Les débouchés existent, car même si vous n’intégrez pas une entreprise spécifique au milieu marin, votre savoir-faire peut se décliner dans d’autres domaines. Outre les grands organismes de recherche et développement français
comme l’Ifremer1, le CNRS2 et l’IRD3, il existe de nombreuses entreprises de
haute technologie4 œuvrant dans le développement de l’océanographie comme
l’informatique, l’instrumentation…
Le salaire d’un technicien débutant tourne autour de 1 200 € nets par mois,
celui d’un ingénieur est de l’ordre de 1 700 € mais varie selon l’école, alors que
celui d’un ingénieur-chercheur tourne autour de 1 900 €. En fin de carrière et
selon les entreprises, les salaires peuvent être multipliés par deux, voire plus
pour les ingénieurs-chercheurs.
1 www.ifremer.fr.
2 www.cnrs.fr.
3 www.ird.fr.
4 www.kompass.fr :
annuaire d’entreprises, avec
le mot-clé « océanographie ».
Vous y trouverez toutes
les entreprises susceptibles
de vous proposer un éventuel
stage ou emploi.
3
Quelques
définitions
Acoustique : branche de la physique qui étudie les sons.
Électronique : branche technique de la physique qui étudie et utilise les variations de grandeurs électriques (champs électromagnétiques, charges électriques, etc.) pour capter, transmettre et exploiter l’information.
Électroacoustique : technique de production, de transmission, d’enregistrement
et de reproduction des signaux acoustiques par des moyens électriques.
Hydraulique : branche de la mécanique des fluides qui traite des liquides et
notamment de l’eau.
Hydrodynamique : branche de la mécanique qui étudie la circulation, l’énergie,
la pression des liquides.
Mécanique des fluides : science ayant pour objet l’étude des forces et des mouvements des fluides.
Mécatronique : discipline qui associe l’électricité, la mécanique, l’automatique,
l’électronique et l’informatique afin de mettre en œuvre des systèmes industriels complexes.
Optique : branche de la physique qui traite des propriétés de la lumière et des
phénomènes de la vision.
Robotique : science et technique de la conception et de la construction des
robots.
ROV : terme générique utilisé pour désigner des petits sous-marins ou robots
commandés à distance. Il s’applique aux véhicules dont le pilote ne se trouve
pas à bord. Celui-ci reste en sécurité dans une base sous-marine ou dans un
bateau en surface.
Télédétection : technique d’étude de la surface terrestre par analyse d’images
provenant d’avions ou de satellites.
Tomographie : technique d’imagerie utilisée en géophysique.
Télécommunications : ensemble des moyens de communication à distance. Les
réseaux numériques à intégration de service (RNIS) permettent d’acheminer
sous forme numérique tous les types d’information (son, image, texte).
Traitement du signal : s’applique dans le domaine marin en détection et reconnaissance des fonds ou d’objets dans le cadre de l’exploration pétrolière, la
recherche océanographique, l’archéologie, etc.
4
Les niveaux
d’étude
Vue de la mise à l’eau du Victor 6000,
campagne Phare sur l’Atalante.
© Ifremer Olivier Dugornay, 2002.
L
e baccalauréat Sciences et technologies industrielles, ou STI, propose
des spécialités relevant du génie industriel : génie mécanique, génie électronique, génie électrotechnique, génie civil, génie énergétique, génie
des matériaux, génie optique. Il est possible de poursuivre des études en préparant soit un brevet de technicien supérieur ou BTS, soit un diplôme universitaire de technologie ou DUT.
Le baccalauréat Sciences et technologies de laboratoire, ou STL, propose
entre autres une spécialité Physique de laboratoire et de procédés industriels et
une spécialité Chimie de laboratoire et de procédés industriels. Ce baccalauréat
permet de poursuivre des études supérieures technologiques, notamment en
BTS ou DUT, dans le prolongement de la spécialité, avec la possibilité de préparer ensuite une licence professionnelle.
Le baccalauréat scientifique, ou bac S, est le baccalauréat qui ouvre le plus
de perspectives dans la poursuite des études. Son objectif est de développer
une réelle culture scientifique fondée sur des connaissances et une approche
expérimentale des sciences.
1 Brevet de technicien
supérieur.
2 Diplôme universitaire
de technologie.
Technicien
Après les baccalauréats décrits ci-dessus, vous devez obtenir un BTS1 ou un
DUT2. Il n’existe en France que deux organismes qui proposent une formation
de technicien supérieur de la mer dans le domaine de l’océanographie :
Diplôme de technicien supérieur de la mer (DTSM)
Institut national des techniques de la mer (Intechmer)
BP 324 – 50103 Cherbourg CEDEX
Tél. : 02 33 88 73 33
: : www.intechmer.cnam.fr – * : [email protected]
5
Diplôme d’études universitaires scientifiques et techniques (DEUST)
Technicien de la mer et du littoral
Université du Littoral – Centre de gestion universitaire (CGU)
Les niveaux d’étude
50, rue Ferdinand-Buisson – BP 699 – 62228 Calais CEDEX
Tél. : 03 21 46 36 00 – : : www.univ-littoral.fr
Si vous ne pouvez pas intégrer ces formations, vous pouvez faire un bac+2
plus généraliste, puis effectuer, pour vous spécialiser, des stages dans des laboratoires ou organismes concernés par la mer. Entre l’électronique, les mesures
physiques ou la maintenance industrielle, les choix sont multiples.
1 Niveau de qualification
professionnel correspondant
au niveau bac et brevet
de technicien.
2 Vous trouverez
l’adresse des établissements
de cette liste sur :
www.onisep.fr.
6
Le DUT et le BTS s’obtiennent après un baccalauréat ou l’équivalent d’une
formation de niveau IV1, un diplôme d’accès aux études universitaires (DAEU),
ou, après validation des diplômes, expériences professionnelles ou acquis personnels. Les études se déroulent soit en formation initiale à temps plein sur
une durée de quatre semestres, soit en apprentissage, soit encore en formation
continue. Le DUT est délivré par un Institut universitaire technologique (IUT),
alors que le BTS s’obtient dans un lycée. Les techniciens supérieurs intègrent
soit le secteur industriel, soit un laboratoire de recherche public ou privé, soit
des bureaux d’étude. Ils sont souvent les proches collaborateurs des ingénieurs
et des chercheurs.
Le BTS Contrôle industriel et régulation automatique (44 établissements2)
forme des spécialistes des procédés automatisés mis en œuvre dans les industries de production en continu comme la chimie, la pétrochimie, la métallurgie,
l’agroalimentaire…
Le BTS Domotique (21 établissements) porte sur les systèmes automatisés
utilisés dans les habitations pour la surveillance ou la programmation de l’éclairage, du chauffage, de la climatisation… Bien que ce BTS soit très spécialisé,
il est possible que la poursuite des études mène à des spécialités en robotique
et/ou automatisme…
Le BTS Électrotechnique (205 établissements) forme à l’étude, à la mise en
œuvre, à l’utilisation et à la maintenance des équipements électriques, de plus
en plus sophistiqués au fur et à mesure de l’évolution des technologies de l’informatique et de l’électronique. Ces équipements peuvent aussi mettre en œuvre des procédés d’hydraulique, de pneumatique, d’optique, etc.
Le BTS Génie optique (option Optique instrumentale, 5 établissements, ou
option Photonique, 9 établissements) forme des spécialistes capables d’effectuer, en liaison avec l’ingénieur ou le chercheur, l’analyse fonctionnelle d’un
système optique, de participer à la conception de prototypes, d’élaborer les
procédures de fabrication. Il intervient dans l’installation, le dépannage et la
maintenance d’appareils et peut collaborer à la conception et à la réalisation
des instruments d’optique, qu’il s’agisse de dispositifs de recherche ou d’appareils industriels (microscopes, périscopes, jumelles, etc.). Il est compétent
aussi bien dans la partie optique (lentilles, prismes…) que pour l’appareillage
mécanique, électrique ou électronique qui sert de support.
Le BTS Industrialisation des produits mécaniques forme des spécialistes des
procédés de fabrication de pièces de mécanique, notamment par usinage. Il
peut concevoir les processus de fabrication et intervenir tout au long de la
chaîne de production, d’assemblage et de contrôle.
Les niveaux d’étude
Le BTS Maintenance industrielle forme des techniciens de terrain qui interviennent sur les équipements de production : machines isolées ou lignes de
fabrication.
Le BTS Systèmes électroniques (126 établissements) forme des techniciens
électroniciens qui participent à la réalisation ou à la maintenance d’une grande
variété de produits qui associent fréquemment l’électronique à d’autres technologies.
Le BTS Techniques physiques pour l’industrie et le laboratoire forme aux mesures physiques : température, débit, pression, mesures électriques, etc. Le
technicien exerce dans des laboratoires de contrôle, des bureaux d’étude, des
services qualité, de maintenance ou d’assistance à la clientèle.
Le BTS Traitements des matériaux (option Traitements thermiques, 8 établissements, ou option Traitements de surface, 6 établissements) forme des
spécialistes en charge de l’amélioration des propriétés chimiques, physiques ou
mécaniques des produits manufacturés.
Le DUT Chimie ou Génie chimique-Génie des procédés permet de devenir agent
de maîtrise, technicien de production, chef de poste en fabrication, ou technicien supérieur en recherche-développement ou en bureau d’étude et ingénierie
dans le domaine de la chimie, la parapharmacie, la pétrochimie…
Le DUT Génie électrique et informatique industrielle (GEII, 56 établissements)
donne des compétences technologiques couvrant les domaines de l’électronique
ainsi que ceux de l’informatisation des systèmes industriels et automatisés.
Le DUT Génie civil forme des cadres polyvalents dans l’étude et l’exécution
des travaux de génie civil. En entreprise de bâtiment ou dans les travaux publics, le travail s’effectue en bureau d’étude, sur les chantiers ou dans des laboratoires d’essai.
Le DUT Génie industriel et maintenance (GIM, 28 établissements) forme des
techniciens supérieurs destinés à assurer le fonctionnement d’une unité de production industrielle : performance des machines, qualité des produits, respect
de la sécurité et de l’environnement… Leur formation est pluridisciplinaire :
électricité, électronique, automatismes, mécanique, thermique, matériaux.
Le DUT Génie mécanique et productique (47 établissements) forme des généralistes de la mécanique : construction de machines, de systèmes automatisés
industriels, production de pièces…
Le DUT Génie thermique et énergie (17 établissements) offre une formation
centrée sur la production, la conversion et l’utilisation de l’énergie thermique.
Le DUT Informatique (45 établissements) forme des généralistes en informatique de gestion ou industrielle qui participent à la conception, à la réalisation
et à la mise en œuvre de systèmes informatiques. Ils sont capables de répondre
aux besoins variés des entreprises : administration de réseaux, conception et
réalisation de logiciels, assistance technique, connaissance des bases de données…
Le DUT Réseaux et télécommunications (anciennement Génie des télécommunications et réseaux, 29 établissements) forme à l’installation, à la gestion
de la maintenance de tous les types de réseaux, aux environnements applicatifs
qui les utilisent et à l’administration des systèmes d’exploitation.
Le DUT Mesures physiques (une cinquantaine d’établissements) forme des
techniciens supérieurs au large spectre de compétences centré sur les sciences
physiques et leurs applications industrielles.
7
Les niveaux d’étude
Le DUT Science et génie des matériaux forme aux besoins industriels actuels
et propose une large palette de débouchés dans de nombreux secteurs d’activité
dont la construction navale et les travaux publics…
Le DUT Services et réseaux de communication (31 établissements) forme des
intermédiaires entre les techniciens de l’informatique, des télécommunications
et des réseaux et les utilisateurs des outils multimédias. Il participe à toutes les
étapes de la conception et du développement des produits multimédia offline
(cédéroms, bornes interactives…) et online (Internet, intranet…). Grâce à sa
maîtrise des outils de production et sa connaissance des supports (audio, vidéo
et papier), ce technicien est l’interlocuteur privilégié des informaticiens et des
créatifs. Il exerce son activité dans les services des ressources humaines ou de
communication des grandes entreprises, les services de veille technologique,
de gestion électronique de documents (GED), en agence de communication
multimédia ou de production artistique.
Le DUT Statistique et traitement informatique des données (12 établissements) permet de travailler dans de nombreux secteurs, dont les sociétés de
service et la recherche et développement et les entreprises de production. Il y
traite l’information chiffrée de type économique ou scientifique. Il connaît les
logiciels et la programmation spécifiques au traitement statistique.
Bien que la plupart des élèves entrent dans la vie active, vous pouvez, une
fois votre brevet ou diplôme de technicien acquis, poursuivre vos études. Il est
possible soit de faire une année complémentaire souvent proposée dans les IUT
pour atteindre le niveau bac+3, soit d’intégrer une licence professionnelle ou
une licence du cursus LMD. Mais le parcours LMD n’est pas forcément conseillé
après une bonne formation de technicien, car vos compétences techniques ne
seraient pas conservées et il vous serait moins facile de trouver un emploi par la
suite. Il est plus souhaitable dans ce cas d’intégrer une école d’ingénieur.
Ingénieur
Il n’existe pas à proprement parler d’école d’ingénieur spécialisée en génie
océanique et ingénierie marine, sauf à l’université de Toulon. Mais beaucoup de
diplômes d’ingénieur permettent de travailler dans le domaine des sciences de
la mer.
Ingénieur en Ingénierie marine
Institut des sciences de l’ingénieur de Toulon et du Var (ISITV)
Avenue Georges-Pompidou – BP 56 – 83162 La Valette-du-Var CEDEX
Tél. : 04 94 14 25 50 – : : isitv.univ-tln.fr – * : [email protected]
Comme pour le niveau technicien, il faut choisir sa branche : mécanique,
électronique, physique… Certains de ces diplômes d’ingénieur proposent en
dernière année une spécialisation appelée aussi voie d’approfondissement.
Les grandes écoles et écoles d’ingénieurs proposent un ensemble de formations longues, dont l’entrée est sélective. On y accède par concours, après
deux années de classes préparatoires assurées dans certains lycées. Le niveau
de celles-ci correspond au premier cycle de l’enseignement supérieur et leur
8
Les niveaux d’étude
objectif est d’accroître le niveau des connaissances des bacheliers dans différents champs disciplinaires. Vous pouvez y prétendre après un premier diplôme
universitaire (BTS ou DUT ou Licence pro ou Licence), après acceptation de
votre dossier. Vous pouvez entrer aussi dans certaines écoles directement après
le baccalauréat.
La dernière année vous pouvez préparer un master de recherche qui permet
après l’obtention du diplôme d’ingénieur, de poursuivre par un doctorat pour
devenir chercheur. Vous pouvez également accéder au monde du travail, les
débouchés sont nombreux car si vous n’arrivez pas à intégrer un laboratoire ou
une entreprise du domaine marin, il vous sera toujours possible de trouver une
activité dans un secteur moins spécialisé.
Chercheur
Pour devenir chercheur, il faut de préférence un bac S, puis 8 ans d’études. À
ceux qui n’ont pas de formation scientifique, les universités proposent le DAEU,
Diplôme d’accès aux études universitaires, option Sciences ou B qui permet par
la suite d’intégrer le cursus normal scientifique.
Le système d’harmonisation européenne LMD (Licence-Master-Doctorat) mis
en place en 2004 divise le parcours universitaire en trois niveaux de diplômes :
la licence à bac+3, le master à bac+5 et le doctorat à bac+8. Ces diplômes sont
répertoriés par domaine, mention et spécialités. La plupart des licences n’ayant
pas de spécialité, la spécialisation commence à partir de la première ou de la
seconde année du master.
Pour les technologies appliquées au milieu marin, sciences de la mer, il faut
privilégier la branche Sciences avec les mentions suivantes : physique, mécanique, sciences de l’ingénieur, électronique.
À partir du master, des spécialisations sont possibles. Vous en trouverez une
liste non exhaustive dans la suite de ce fascicule.
La formation continue
Des organismes publics ou privés sont spécialisés en formation continue. En
particulier le site internet du ministère du Travail (www.travail.gouv.fr), ou les
antennes régionales des organismes suivants : ANPE1 (www.anpe.fr), APEC2
(www.apec.fr), AFPA3 (www.afpa.fr), CARIF4 (www.intercarif.org), ONISEP5
(www.onisep.fr), Missions locales (www.mission-locale.fr) et Permanences
d’accueil d’information et d’orientation…
La reconversion
Pour une reconversion dans le domaine de la mer sans rapport avec vos
diplômes initiaux, nous vous conseillons d’opter pour des formations de technicien en vous reportant aux DUT et BTS, pour lesquels la formation par alternance ou continue est possible. Attention, l’accès à ces filières impose souvent
d’être titulaire d’un baccalauréat scientifique ou à défaut d’un DAEU option
Science, que l’on peut obtenir dans toutes les universités.
Les universités ont aussi un service de formation permanente qui décline en
formation continue la plupart de leurs diplômes. Vous pouvez consulter le site
1 Agence nationale pour
l’emploi.
2 Association pour l’emploi
des cadres.
3 Association nationale pour
la formation des adultes.
4 Centre d’animation et
de ressources de l’information
sur la formation.
5 Office national
d’information sur les
enseignements et les
professions.
9
Les niveaux d’étude
des services de Formation continue universitaire (www.fcu.fr) ou vous renseigner auprès des secrétariats des enseignements concernés.
Avant de vous lancer dans un projet long et parfois coûteux, n’oubliez pas
qu’il est possible par le biais d’autres métiers, dits transversaux, pour lesquels
vous seriez déjà formé, de travailler dans des organismes, associations, ou structures proches de la mer : secrétaire, bibliothécaire ou documentaliste, journaliste, traducteur, guide, animateur, agent technique ou de maintenance…
La validation des acquis et de l’expérience (VAE)
Toute personne engagée dans la vie active depuis au moins trois ans peut
faire reconnaître ses compétences professionnelles par l’obtention d’un diplôme
sans suivre de formation et sans passer d’examen. Quand le jury de validation
des acquis ne peut accorder la totalité de la certification, les unités manquantes sont accessibles de diverses manières, soit par une autre expérience professionnelle soit par la formation. Cela permet de poursuivre des études pour
l’obtention d’un diplôme plus élevé. Des interlocuteurs régionaux dont la liste
se trouve sur le site du ministère du Travail vous renseignent sur les possibilités
(www.travail.gouv.fr).
Les formations spécialisées
Elles sont souvent destinées à des professionnels déjà formés qui veulent
acquérir des compétences complémentaires sur une technologie innovante ou
un domaine très particulier. Dispensées par les écoles d’ingénieur ou d’autres
organismes de pointe, elles durent quelques jours. Vous trouverez des adresses
à la fin de chaque thème traité dans ce fascicule.
Principaux organismes de formation permanente
Ils peuvent vous aider à définir votre projet professionnel :
Centre national d’enseignement à distance (CNED)
Tél. : 05 49 49 94 94 – : : www.cned.fr
Établissements privés d’enseignement à distance
: : www.formations-distance.com
Conservatoire national des arts et métiers (CNAM)
292, rue Saint-Martin – 75141 Paris CEDEX 03
: : www.cnam.fr ou formation.cnam.fr
Groupements d’établissements publics locaux d’enseignement (GRETA)
La formation tout au long de votre vie
: : www.education.gouv.fr
Délégations académiques à la formation continue
: : www.education.gouv.fr/cid1078/liste-des-delegations-academiquesformation-continue-dafco.html
10
Les
spécialités
AUV Aster X en essais devant Toulon.
© Ifremer, Olivier Dugornay 2005.
Acoustique
Les ondes sonores sont le seul moyen d’investigation et de transmission à
grande distance utilisable en pratique dans le milieu marin. Apparue au début
du XXe siècle, l’acoustique sous-marine est devenue l’une des technologies essentielles pour l’exploration et l’exploitation des océans à des fins scientifiques,
industrielles ou militaires. Elle joue aujourd’hui dans l’océan le même rôle que
les ondes radio et radar dans l’atmosphère et dans l’espace, et elle est largement
employée dans la navigation, la pêche, la défense, l’océanographie et l’ingénierie marine.
Utilisées de manière active, les ondes acoustiques servent à la détection ou
à la localisation des obstacles (épaves, bancs de poissons…) ou à caractériser le
milieu ambiant (profondeur, nature du fond, courants…). Les systèmes passifs
exploitent les ondes émises par la cible elle-même. Ces systèmes doivent être
développés en prenant en compte la particularité du milieu marin, complexe,
hostile et changeant.
L’acoustique étant une branche de la physique, les études doivent s’orienter
vers des disciplines telles que les sciences physiques, les sciences pour l’ingénieur, l’électronique…
En dehors du bac+2 spécifique à l’acoustique qui existe au Mans, la physique
et l’électronique sont les matières à privilégier, soit avec un autre bac+2 comme
le DUT Mesures physiques ou le BTS Électronique, soit à l’université dans le domaine Sciences et technologies, dans les mentions Physique ou Sciences pour
l’ingénieur, soit en écoles d’ingénieur.
Les quelques diplômes suivants, classés du bac+2 au bac+5, proposent une
spécialité Acoustique :
11
DEUST Vibration acoustique signal
Université du Maine – Faculté des sciences
Les spécialités
Avenue Olivier-Messiaen – 72085 Le Mans CEDEX 9
Tél. 02 43 83 30 00 (standard) ou 02 43 83 35 76 (secrétariat)
: : www.univ-lemans.fr – * : [email protected]
Licence pro Électroacoustique et acoustique environnementale
Institut universitaire de technologie
Département génie électrique et informatique industrielle (GEII)
4, avenue de Varsovie – 16021 Angoulême
Standard : 05 45 67 32 00
: : iut-angouleme.univ-poitiers.fr – * : [email protected]
Licence pro Mesures et essais en acoustique et vibration IA
IUT de Saint-Étienne – Département de mesures physiques
28, avenue Léon-Jouhaux – 42023 Saint-Étienne CEDEX 2
Tél. : 04 77 46 33 00
: : www.iut.univ-st-etienne.fr – * : [email protected]
Licence pro Ingénierie acoustique et vibratoire
Université du Maine – Faculté des sciences
Avenue Olivier-Messiaen – 72085 Le Mans CEDEX 9
Tél. 02 43 83 30 00 (standard) ou 02 43 83 35 77 (responsable)
: : www.univ-lemans.fr
Master * Ingénierie mécanique et acoustique (IMA) (M1)
spéc. Matériaux et Acoustique (MATAC) (M2) R
spéc. Acoustique (AC) (M2) R
Université du Maine – Faculté des sciences
Laboratoire d’Acoustique (UMR CNRS 6613)
1 École nationale des
travaux publics de l’État.
* Master Sciences,
technologies et santé.
** Master Sciences.
*** Master Sciences
et technologies.
R Diplôme menant aux
carrières de la recherche.
P Diplôme à finalité
professionnelle.
I Formation initiale.
C Formation continue.
A Formation en alternance.
Avenue Olivier-Messiaen – 72085 Le Mans CEDEX 9
Secrétariat : 02 43 83 30 70 – : : www.univ-lemans.fr
Master Mécanique, énergétique, génie civil et acoustique (MEGA)
spéc. Acoustique
cohabilité INSA, Centrale Lyon, Lyon 1, ENTP1
Institut national des sciences appliquées de Lyon
Laboratoire de mécanique des fluides et acoustique
20, rue Albert-Einstein – 69621 Villeurbanne CEDEX
: : offre-de-formations.univ-lyon1.fr
École Centrale de Lyon
Laboratoire de mécanique des fluides et acoustique – Bât. KCA
36, avenue Guy de Collongue – 69134 Écully
Tél. : 04 72 18 60 09 – : : mega.ec-lyon.fr
Master *** Physique fondamentale et sciences pour l’ingénieur
ou Mécanique physique
spéc. Mécanique physique (R Acoustique physique)
12
cohabilité Paris 6, Paris 7, Paris 11, ESPCI1
ESPCI – Laboratoire ondes et acoustique (LOA)
Les spécialités
10, rue Vauquelin – 75231 Paris CEDEX 05
Tél. : 01 40 79 44 00 – : : www.espci.fr – * : [email protected]
Université Pierre-et-Marie Curie, Paris 6
Bât. Esclangon, 2e étage, porte 233
4, place Jussieu – 75252 Paris CEDEX 05
Tél. : 01 44 27 75 75
: : www.master.sdi.upmc.fr ou www.labos.upmc.fr/lmp
Université Paris – Diderot, Paris 7 – UFR de physique
Case 7008 – 4, rue Elsa-Morante – 75013 PARIS
Tél. : 01 57 27 61 02 – : : www.univ-paris-diderot.fr
spéc. Acoustique physique, dynamiques des fluides, fluides complexes RP M2
Université de Paris 11 – Secrétariat Mécanique physique
Bâtiment 507 – Plateau du Moulon – 91405 Orsay CEDEX
Tél. : 01 69 15 71 66
Web : www.u-psud.fr ou www.meca.u-psud.fr
Master mention Physique et Génie Électrique
spéc. Ultrasons, signal, image PIC
Université Joseph Fourier, Grenoble – UFR de Physique – Scolarité
BP53 – 38041 Grenoble CEDEX 9
Scolarité : 04 76 51 40 38
: : physique-eea.ujf-grenoble.fr – * : [email protected]
Master mention Mécanique, énergétique et ingénierie
spéc. Fluide, acoustique, énergétique R
cohabilité ENSMA, Université de Poitiers, ESIP
École nationale supérieure de mécanique et d’aérotechnique (ENSMA)
Téléport 2 – 1, avenue Clément-Ader
BP 40109 – 86961 Futuroscope-Chasseneuil
Tél. : 05 49 49 82 80 – : : www.ensma.fr
spéc. Éclairage, acoustique, climatisation
1 École supérieure
de physique et chimie
industrielles.
cohabilité ESIP, Université de Poitiers
École supérieure d’ingénieurs de Poitiers (ESIP)
40, avenue du Recteur-Pineau – 86022 Poitiers CEDEX
Scolarité : 05 49 45 37 19
: : esip.univ-poitiers.fr – * : [email protected]
Université de Poitiers – UFR Sciences Fondamentales & Appliquées
40, avenue du Recteur-Pineau – 86022 Poitiers CEDEX
Tél. : 05 49 45 30 00 – : : sfa.univ-poitiers.fr
* : [email protected] ou [email protected]
Master * mention Mécanique physique et modélisations
spéc. Acoustique R
cohabilité Université de Provence, Centrale Marseille, Polytech’Marseille
13
Institut de Mécanique de Marseille (IM2) UNIMECA
Les spécialités
Technopôle de Château Gombert
60 avenue Joliot-Curie – 13453 Marseille CEDEX 13
Tél. : 04 91 11 38 00
: : www.aixmarseille-universite.fr – * : [email protected]
École Centrale Marseille
Technopôle de Château-Gombert
38, rue Frédéric-Joliot-Curie – 13451 Marseille CEDEX 20
Tél. : 04 91 05 45 45
: : www.ec-marseille.fr – Mél : [email protected]
Polytech Marseille
5, rue Enrico-Fermi – 13453 Marseille CEDEX 13
Tél. : 04 91 10 69 08
: : www.polytech-marseille.com ou master-mecaphys.univ-mrs.fr
Master mention Électronique, électrotechnique, automatique
spéc. Signal image acoustique et optimisation (SIAO) R
INP – ENSEEIHT1
2, rue Charles-Camichel – BP 7122 – 31071 Toulouse CEDEX 7
Standard : 05 61 58 82 00
: : www.enseeiht.fr – * : [email protected]
Université Paul Sabatier, Toulouse – UFR Physique Chimie Automatique
118, Route de Narbonne – 31062 Toulouse CEDEX 9
Tél. : 05 61 55 68 28
: : www.ups-tlse.fr
Les écoles d’ingénieur
Ingénieur en systèmes de mesures, vibrations et acoustique
1 Institut national
polytechnique – École
nationale supérieure
d’électrotechnique,
d’électronique,
d’informatique, d’hydraulique
et des télécommunications.
École nationale supérieure d’ingénieurs du Mans
(ENSIM)
Rue d’Aristote – 72085 Le Mans CEDEX 9
Tél. : 02 43 83 35 93
: : ensim.univ-lemans.fr
* : [email protected] ou [email protected]
Ingénieur en acoustique et vibrations industrielles
Université de technologie de Compiègne (UTC)
Centre de recherche de Royallieu RG323 – BP 20529 – 60205 Compiègne CEDEX
Accueil : 03 44 23 44 23
: : www.utc.fr – * : [email protected]
Formations continues en acoustique sous-marine
Eurosae Formation continue
32, boulevard Victor – 75739 Paris CEDEX 15
10, avenue Édouard-Belin – 31055 Toulouse CEDEX
14
École nationale des télécoms Bretagne (campus Brest et Rennes)
Les spécialités
Tél. : 02 99 12 70 58
: : www.telecom-bretagne.eu – * : [email protected]
Mécanique – acoustique – aérodynamique
Possibilité d’enseignement à distance
Conservatoire national des arts et métiers (CNAM)
292, rue Saint-Martin – 75141 Paris CEDEX 03
Tél. : 01 40 27 23 30
: : www.cnam.fr – * : [email protected]
Organismes professionnels
Société française d’acoustique (SFA)
23, avenue Brunetière – 75017 PARIS
Tél. : 01 48 88 90 59 – : : www.sfa.asso.fr – * : [email protected]
Optique
L’optique est la partie de la physique qui traite des propriétés de la lumière
et des phénomènes de la vision. La lumière – diffusion, réflexion, réfraction
et absorption – sont des données mesurables dans le milieu marin. Les métiers s’articulent autour de la conception des capteurs, de leur mise en œuvre,
voire de la conception de nouveaux outils. Cette profession demande rigueur,
dextérité et précision. Maintenant l’optique devient indissociable de la mécanique, de l’électronique et de l’informatique, pour donner l’optronique. De plus
le développement des télécommunications et de la transmission d’informations
passe maintenant par celui de la fibre optique. L’optique est une discipline dont
les applications touchent des domaines très variés.
Les bacs S ou STI (spécialité Génie électronique ou électrotechnique ou optique) ou STL (spécialité Physique de laboratoire et procédés industriels) sont
un bon début pour accéder aux métiers de l’optique. Outre le DUT Mesures
physiques, il existe un BTS Génie optique (option Optique instrumentale, 5
établissements, ou option Photonique, 9 établissements).
Ci-dessous quelques diplômes qui proposent une spécialité en optique.
Licence pro Ingénierie en micro-opto-électronique (IMOE)
Université Paul Cézanne, Aix-Marseille 3
Faculté des Sciences et techniques
Avenue Escadrille-Normandie-Niemen – 13397 Marseille CEDEX 20
: : www.univ-cezanne.fr
IUT de Marseille
142, traverse Charles-Susini – BP 157 – 13388 Marseille CEDEX 13
Tél. : 04 91 28 93 00 – : : www.iut-marseille.fr
Licence pro Contrôle et maintenance des lasers
Université Bordeaux 1 – Département de Physique
Bât A1 – 351, cours de la Libération – 33405 Talence CEDEX
15
Tél. : 05 40 00 24 69 – * : [email protected]
: : www.ufr-physique.u-bordeaux1.fr/departements/physique
Service Commun de la formation continue et de l’apprentissage
Les spécialités
Domaine du Haut-Carré – 43, rue Pierre-Noailles – 33405 Talence CEDEX
Tél. : 05 40 00 36 36
: : www.fca.u-bordeaux1.fr – * : [email protected]
Licence pro Lasers ou Contrôle industriel par vision artificielle
IUT du Creusot – Mesures physiques
12, rue de la Fonderie – 71200 Le Creusot
Tél. : 03 85 73 10 40
: : webcreusot.u-bourgogne.fr – * : [email protected]
Licence pro Instrumentation optique et visualisation (IOVIS)
Université Pierre et Marie Curie, Paris 6 – CFA
C232 – 4, place Jussieu – 75252 PARIS CEDEX 05
Tél. : 01 44 27 71 40 – : : www.cfa.upmc.fr
Licence pro Métiers de l’optronique
IUT de Grenoble 1
15, rue de la Papeterie – 38402 Saint-Martin-d’Hères
Tél. : 04 76 82 53 00
: : iut-bdr.ujf-grenoble.fr – * : [email protected]
Licence pro Optique professionnelle (rentrée 2008)
Orientation médicale
Université Jean Monnet, Saint-Étienne – Faculté des Sciences et techniques
23, rue Docteur Paul-Michelon – 42023 Saint-Étienne CEDEX 2
Tél. : 04 77 48 15 00
: : portail.univ-st-etienne.fr – * : [email protected]
Université Paul Cézanne, Aix-Marseille 3 – Faculté des Sciences et techniques
Avenue Escadrille-Normandie-Niemen – 13397 Marseille CEDEX 20
: : fst.univ-cezanne.fr
Licence pro Systèmes radiofréquences et optiques
Université de Limoges
Faculté des sciences et techniques
123, avenue Albert-Thomas – 87060 Limoges CEDEX
Tél. : 05 55 45 72 00
: : www.sciences.unilim.fr – * : [email protected]
Licence pro, Métiers de la mesure, de l’instrumentation et du contrôle
option capteur et instrumentation opto-électronique
IUT d’Orsay – Département de Mesures physiques
Plateau-du-Moulon – 91400 Orsay
Tél. : 01 69 33 60 66 – * : [email protected]
16
Les spécialités
Master mention Optique, image, vision
spéc. Optique & photonique R
spéc. Instrumentation optique, contrôle & vision P
spéc. Image, Vision & Signal R
cohabilité ENSM 1, Institut d’Optique Graduate School
Université Jean Monnet, Saint-Étienne – Faculté des Sciences et techniques
23, rue Docteur Paul-Michelon – 42023 Saint-Étienne CEDEX 2
Tél. : 04 77 48 15 00
: : portail.univ-st-etienne.fr – * : [email protected]
Master mention Physique et science de la matière
spéc. Optique et traitement d’image R
Université Paul Cézanne, Aix-Marseille 3 – Faculté des Sciences et techniques
Avenue Escadrille-Normandie-Niemen – 13397 Marseille CEDEX 20
: : fst.univ-cezanne.fr
spéc. Instrumentation optique et lasers P
Cohabilité Université d’Aix-Marseille 1, 2 et 3
Université de Provence, Aix-Marseille 1
Centre Saint-Jérôme – Case D11 – 13397 Marseille CEDEX 20
Tél. : 04 91 28 87 32
: : www.univ-provence.fr/m2iol
Master mention Mécanique et physique
spéc. Optique et nanotechnologies (ONT)
Université de technologie de Troyes (UTT)
12, rue Marie-Curie – BP 2060 – 10010 Troyes CEDEX
Tél. : 03 25 71 76 00
: : www.utt.fr – * : [email protected] ou [email protected]
Master mention Sciences de la matière
spéc. Optique et photonique
École normale supérieure de Lyon
46, allée d’Italie – 69364 Lyon CEDEX 07
Tél. : 04 72 72 80 00
: : www.ens-lyon.fr – * : [email protected]
1 École nationale supérieure
des Mines.
2 École nationale supérieure
d’ingénieurs du Mans.
Master mention Physique appliquée et modélisation
spéc. Capteurs optiques et instrumentation (COI) R
cohabilité Université du Maine, Université d’Angers, ENSIM2
Université du Maine – Faculté des sciences
Laboratoire d’Acoustique (UMR CNRS 6613)
Avenue Olivier-Messiaen – 72085 Le Mans CEDEX 9
Secrétariat : 02 43 83 30 70 – : : www.univ-lemans.fr
École nationale supérieure d’ingénieurs du Mans (ENSIM)
Rue d’Aristote – 72085 Le Mans CEDEX 9
Tél. : 02 43 83 35 93 – : : ensim.univ-lemans.fr
* : [email protected] ou [email protected]
17
Université d’Angers – Scolarité Masters
Les spécialités
Bâtiment A – Bureau A 001 – 2, boulevard Lavoisier – 49045 Angers
Tél. : 02 41 73 53 95
: : www.univ-angers.fr – * : [email protected]
Master mention Physique
spéc. Physique des matériaux et optique laser RIC
Université de Brest – UFR Sciences et Techniques (Scolarité)
6 avenue Le-Gorgeu – CS 93837 – 29238 Brest CEDEX 3
Tél : 02 98 01 61 18 – : : www.univ-brest.fr
Master mention Physiques et Applications ou Physique Fondamentale ou Sciences
pour l’Ingénieur1
spéc. Optique, matière, plasmas (OMP) RP
Paris 6, Paris 7, Paris 11, UVSQ, École Polytechnique, ENS2…
Université Denis-Diderot Paris 7 – UFR Physique
Case 7008 – 4 rue Elsa-Morante - 75013 PARIS
Tél. : 01 57 27 61 20
: : www.univ-paris-diderot.fr – * : [email protected]
Université de Paris 11 – 91405 Orsay CEDEX
Secrétariat : 01 69 15 72 51 – : : www.u-psud.fr
Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines – UFR de Sciences
45, avenue des États-Unis – 78035 Versailles CEDEX
Standard : 01 39 25 41 12
: : www2.uvsq.fr/MSOPMAP/0/fiche_VER__formation
Les écoles d’ingénieur
Ingénieur de Sup’Optique
Institut d’optique
1 Selon l’organisme,
la mention varie : Physique
et applications, Physique
fondamentale et Sciences
pour l’ingénieur.
Orsay (91), Saint-Étienne (42), Palaiseau (91)
Web : www.institutoptique.fr
2 École normale supérieure.
Université Paris 11 – Institut de formations d’ingénieurs
Ingénieur en optronique (NFIO)
Département optronique – Bât. 470 – 91 405 0rsay CEDEX
Tél. : 01 69 15 76 87 – : : www.u-psud.fr/nfio
Ingénieur de l’École nationale supérieure de sciences appliquées
et des technologies
spéc. Optronique
ENSSAT
6, rue de Kerampont – BP 80518 – 22305 Lannion CEDEX
Tél. : 02 96 46 90 00 – : : www.enssat.fr – * : [email protected]
Ingénieur de l’École nationale supérieure de physique de Strasbourg
option Ingénierie des systèmes, automatique et vision
option Physique et technologies photoniques
18
Université Louis Pasteur
École nationale supérieure de physique de Strasbourg
Les spécialités
Parc d’innovation
Boulevard Sébastien-Brant – BP10413 – 67412 Illkirch Graffenstaden
Tél. : 03 90 24 45 10
: : www-ensps.u-strasbg.fr – * : [email protected]
Ingénieurs en systèmes de mesures : capteurs, détection, informatique industrielle
École nationale supérieure d’ingénieurs du Mans (ENSIM)
Rue d’Aristote – 72085 Le Mans CEDEX 9
Tél. : 02 43 83 35 93 – : : ensim.univ-lemans.fr
* : [email protected] ou [email protected]
Ingénieur de l’Institut supérieur des techniques avancées de Saint-Étienne
spéc. Électronique et optique
spéc. Optique et vision industrielles
Université Jean Monnet – ISTASE
21, rue du Docteur Paul-Michelon – 42023 Saint-Étienne CEDEX 2
Tél. : 04 77 48 50 00 – : : www.istase.fr
Électronique,
traitement du signal,
automatisme et robotique
Ces disciplines sont de très bonnes bases pour accéder aux technologies utilisées en milieu marin. Certains enseignements en électronique orientent leur
programme d’études vers des applications spécialisées, d’autres proposent un
contenu scientifique pluridisciplinaire généraliste. Quoi qu’il en soit, l’électronique trouve de nombreuses applications dans le secteur maritime.
Un Bac S ou STI (spécialité Génie électronique ou électrotechnique) est un
bon départ. Il existe deux BTS spécialisés (Électrotechnique et Systèmes électroniques) puis de nombreuses licences professionnelles et masters décrits ciaprès :
1 Formation complémentaire
d’initiative locale (niveau
bac+3).
R Diplôme menant aux
carrières de la recherche.
P Diplôme à finalité
professionnelle.
I Formation initiale.
1
FCIL Robotique
Lycée Marie-Curie
C Formation continue.
A Formation en alternance.
Boulevard Pierre-de-Coubertin – 60180 Nogent-sur-Oise
Tél. : 03 44 74 31 31
: : etablissements.ac-amiens.fr/0600020w
* : [email protected]
Licence pro Réseaux et télécommunications (LPRT)
spéc. Ingénierie des systèmes embarqués (ISE) ICA
IUT Nice Côte d’Azur – Département GEII
Boulevard Napoléon-III – 06206 Nice CEDEX 3
Tél. : 04 97 25 82 94 – : : www.iut.unice.fr – * : [email protected]
19
Licence pro Réseaux et télécommunications (LPRT)
spéc. Ingénierie des systèmes embarqués en aéronautique (ISE) IA
IUT de Marseille
Les spécialités
142, rue Charles-Susini – BP 157 – 13388 Marseille CEDEX 13
Tél. : 04 91 28 93 00 – : : www.iut-marseille.fr
Licence pro Réseaux et télécommunications (LPRT)
option Traitement du signal appliqué aux télécommunications sans fils
IUT du Limousin – Département GEII
7, rue Jules-Vallès – 19100 Brive-la-Gaillarde
Tél. : 05 55 86 73 00 – : : www.brive.unilim.fr – * : [email protected]
Licence pro Automatique et informatique industrielle (AII)
mention Mécatronique C
IUT de Rennes
3, rue du Clos-Courtel – BP 90422 – 35704 Rennes CEDEX 7
Tél. : 02 23 23 40 02
: : www.iutren.univ-rennes1.fr – * : [email protected]
Licence pro Automatisme et informatique industrielle (AII)
option Réseaux et instrumentation intelligente pour les systèmes automatisés
IUT de Saint-Étienne – Département GEII
28, avenue Léon-Jouhaux – 42023 Saint-Étienne CEDEX 2
Tél. : 04 77 46 34 01
: : www.iut.univ-st-etienne.fr – * : [email protected]
Licence pro Électricité, électronique et maintenance des systèmes pluritechniques
spéc. Électronique, informatique et communications embarquées appliquées au
transport (EICET) ICA
IUT de Valenciennes
Le Mont-Houy – 59313 Valenciennes CEDEX 9
Tél. : 03 27 51 12 52 – : : formations.univ-valenciennes.fr
Tél. pour apprentissage : 03 27 51 11 93
Licence pro Automatique et informatique industrielle (AII)
option Robotique industrielle
IUT de Béthune – Département GEII
BP 819 – 1230, rue de l’Université – 62408 Béthune CEDEX
Tél. : 03 21 63 23 19 – : : www.iutbethune.org
Licence pro Informatique
mention Informatique embarquée et robotique
(Pôle Informatique, réseaux multimédias)
Licence pro Protection de l’environnement
mention Instrumentation environnementale (Pôle Science de l’ingénieur)
IUT de Clermont-Ferrand
Campus Universitaire des Cézeaux – BP 86 – 63172 Aubière CEDEX
Tél. : 04 73 17 70 00 – : : iutweb.u-clermont1.fr
20
Licence pro Mécatronique IA
Licence pro Mesures et capteurs intelligents IA
IUT du Creusot – Mesures physiques
Les spécialités
12, rue de la Fonderie – 71200 Le Creusot
Tél. : 03 85 73 10 40
: : webcreusot.u-bourgogne.fr – * : [email protected]
Licence pro Gestion de la production industrielle (GPI)
option Instrumentation et essais des systèmes industriels embarqués
IUT du Limousin – Département Mesures Physiques
Allée André-Maurois – 87065 Limoges CEDEX
Tél. : 05 55 43 43 85
: : www.iut.unilim.fr – * : [email protected]
Licence pro Automatique et informatique industrielle (AII)
option Robotique, aéronautique
Université d’Évry-Val d’Essonne – UFR Sciences et Technologie
40, rue du Pelvoux – CE 1455 – 91020 Évry CEDEX Courcouronnes
Tél. : 01 69 47 75 17
: : www.univ-evry.fr – * : [email protected]
Licence pro Automatismes et informatique industrielle (AII)
option Contrôle industriel et systèmes embarqués temps réel
IUT de Cachan
9, avenue de la division-Leclerc – 94234 Cachan CEDEX
Tél. : 01 41 24 11 00
: : www.iut-cachan.u-psud.fr – * : [email protected]
Master mention Physique
spéc. Physique des capteurs et instrumentation P
Université de Brest – UFR Sciences et Techniques (Scolarité)
6, avenue Le Gorgeu – CS 93837 – 29238 Brest CEDEX 3
Tél. : 02 98 01 61 18 – : : www.univ-brest.fr
Master mention Images, sciences et technologies de l’information (ISTI)
spéc. Photonique, automatique, robotique, images R
Université Louis Pasteur, Strasbourg 1
4, rue Blaise-Pascal – BP 1032 – 67070 Strasbourg
Tél. : 03 90 24 50 00
: : www-ulp.u-strasbg.fr ou picabia.u-strasbg.fr/MasterISTI/index.htm
Master mention Physique Appliquée et Modélisation (M1)
spéc. Instrumentation physique et micro-capteurs (IPCM) (M2P)
spéc. Modélisation numérique et réalité virtuelle (MNRV) (M2P)
Université du Maine – Faculté des sciences
Laboratoire d’Acoustique (UMR CNRS 6613)
Avenue Olivier-Messiaen – 72085 Le Mans CEDEX 9
21
Secrétariat laboratoire : 02 43 83 30 70
: : www.univ-lemans.fr – * : [email protected]
Les spécialités
Master mention Sciences pour l’ingénieur
spéc. Signaux, systèmes, images et robotique
Université Paris 6 – Master Sciences de l’Ingénieur
Bâtiment Esclangon – Case courrier 203
4, place Jussieu – 75252 Paris CEDEX 05
Secrétariat spéc. : 01 44 27 40 23
: : www.upmc.fr ou www.master.sdi.upmc.fr
* : [email protected] ou [email protected]
Master mention Sciences pour l’ingénieur
spéc. Capteurs, mesure et instrumentation
cohabilité ESPCI, Paris 6 et Paris 7
ESPCI1
10, rue Vauquelin – 75231 Paris CEDEX 05
Tél. : 01 40 79 44 00
: : www.espci.fr – * : [email protected]
Université Pierre et Marie Curie, Paris 6
Laboratoire de Physique Nucléaire et des Hautes Énergies
(LPNHE – UMR 7585)
4, place Jussieu 75005 Paris
: : www.master-phys-p6.cicrp.jussieu.fr
Université Paris-Diderot, Paris 7 – UFR Physique
Bâtiment Condorcet – 3e étage – Case 7008
4, rue Elsa-Morante – 75013 PARIS
Tél. : 01 57 27 61 02 – : : www.univ-paris-diderot.fr
1 École de physique et
chimie industrielles.
Master mention Sciences pour l’Ingénieur RP
spéc. Capteurs, systèmes électroniques et robotique (CSER)
Université de Versailles-Saint-Quentin en Yvelines – UFR des Sciences
45, Avenue des États-Unis – 78035 Versailles CEDEX
Standard : 01 39 25 41 12 – Secrétariat : 01 39 25 30 20
: : www.uvsq.fr
Master mention Physique et sciences pour l’ingénieur (M2)
spéc. Océanographie physique, télédétection, signal, méca (OPhyTéSiM) R
spéc. Signal et trajectographie R
Université du Sud – Toulon – Var
Avenue de l’Université – BP 20132 – 83957 La Garde CEDEX
Tél. : 04 94 14 20 00 ou 04 94 14 25 25
: : www.univ-tln.fr ou smes.univ-tln.fr – * : [email protected]
Master mention Physique et sciences pour l’ingénieur (M2)
spéc. Océanographie R
Université du Sud – Toulon – Var – UFR Sciences et Techniques
22
Les spécialités
Avenue de l’Université – BP 20132 – 83957 La Garde CEDEX
Tél. : 04 94 14 22 14
: : www.univ-tln.fr – * : [email protected]
Master Sciences pour l’ingénieur (M1 et M2)
spéc. Réalité virtuelle et systèmes intelligents (RVSI) R
Université d’Évry-Val d’Essonne – UFR Sciences et Technologie
40, rue du Pelvoux – CE 1455 – 91020 Évry Courcouronnes CEDEX
Tél. : 01 69 47 75 93/27
: : www.univ-evry.fr
* : [email protected] ou [email protected] iup.univ-evry.fr
Master mention Sciences pour l’ingénieur
spéc. Électronique embarquée et systèmes de communication P
Université Paris X – Pôle scientifique et technologique
1, chemin Desvallières – 92410 Ville d’Avray
Tél. 01 47 09 70 38 – : : www.u-paris10.fr – * : [email protected]
Les écoles d’ingénieur
Ingénieur en Mécatronique, actionneurs, robotisation et systèmes
Université de technologie de Compiègne (UTC)
Centre de recherche de Royallieu
RG323 – BP 20529 – 60205 Compiègne CEDEX
Tél. accueil : 03 44 23 44 23 – : : www.utc.fr – * : [email protected]
Ingénieurs en Communications et électronique ou automatique
et traitement du signal
École supérieure d’électricité (Supelec)
3, campus Gif-sur-Yvette (91), Rennes (35), Metz (57) : : www.supelec.fr
D’autres grandes écoles proposent des formations dans ce domaine :
École nationale supérieure d’arts et métiers (ENSAM)
: : www.ensam.fr
Institut national polytechnique (INP) : Paris Grignon, Toulouse
: : 3inp.inpg.fr
École centrale : Lyon, Marseille, Nantes, Paris
: : www.ecp.fr
Formation continue
Automatisme et traitement du signal
Visuel ingénierie Formation
Tél. : 01 60 78 88 78 – * : [email protected] – : : www. visuel.fr
23
Mécanique des fluides,
hydraulique et hydrodynamique
Les spécialités
La mécanique des fluides concerne de manière générale l’étude des forces
et des mouvements des fluides, l’hydraulique étant la spécialité qui traite des
liquides et notamment de l’eau. Quant à l’hydrodynamique, c’est la mécanique
appliquée à la circulation, à l’énergie, et à la pression des liquides.
Appliquées au milieu marin, ces trois disciplines conduisent principalement
à la conception et la construction d’engins de pénétration sous-marine. Le secteur de l’ingénierie marine emploie en majorité des techniciens, des ingénieurs
et des chercheurs pour concevoir des équipements et des procédures d’intervention spécifiques à ce milieu. Il existe quelques formations propres au domaine marin, toutefois nombre de cursus comme la productique, la mécanique,
l’hydraulique et la dynamique des fluides peuvent conduire à travailler au sein
d’entreprises spécialisées.
Après un bac S ou STI, le bac+2 DUT Génie mécanique et productique est le
diplôme qui permet de devenir technicien. Il existe quelques licences pro pour
approfondir votre formation mais elles ne sont pas forcément liées à l’ingénierie marine. Dans ce domaine, une très bonne formation généraliste vous permet
d’intégrer une entreprise spécialisée. Vous pouvez aussi, au cours de votre formation, enrichir votre CV par des stages.
Licence pro Ingénierie simultanée en conception mécanique
IUT d’Évry
Cours Monseigneur-Roméro – 91025 Évry
Tél. : 01 69 47 73 00
: : www.iut.univ-evry.fr – * : [email protected]
Les formations adéquates existent en université dans les filières Sciences et
technologies. Voici une liste non exhaustive de quelques masters intéressants.
Master Mécanique, physique et modélisation
spéc. Fluides, fronts et interfaces R
Polytech’ Marseille
5, rue Enrico-Fermi – 13453 Marseille CEDEX 13
Tel : 04 91 10 69 08 – : : master-mecaphys.univ-mrs.fr
Institut de Mécanique de Marseille (IM2) UNIMECA
Technopôle de Château Gombert
60, avenue Joliot-Curie – 13453 Marseille CEDEX 13
Tél. : 04 91 11 38 00
: : mediterranee.univ-aix.fr – * : [email protected]
Université de la Méditerranée, Aix-Marseille II
58, boulevard Charles-Livon – 13284 Marseille CEDEX 07
Tél : 04 91 39 65 00 – : : www.univmed.fr
Master Physique et mécanique des milieux continus
spéc. Hydrodynamique appliquée R
24
Université de Bretagne occidentale (UBO),
UFR Sciences et Techniques (Scolarité)
Les spécialités
6, avenue Le-Gorgeu – CS 93837 – 29238 Brest CEDEX 3
Tél : 02 98 01 61 18 ou 02 98 01 61 22 – : : www.univ-brest.fr
Master Fluides et Systèmes énergétiques (FISE) R
spéc. Environnement Naval
École nationale supérieure d’arts et métiers (ENSAM)
151, boulevard de l’Hôpital – 75013 Paris
Tél. 01 44 24 62 99
: : www.ensam.fr – * : [email protected]
École navale de Brest
BP 600 – 29240 Brest-Armées
Tél. : 02 98 23 40 17 – : : www.ecole-navale.fr
Master Sciences de la Mer et du Littoral
mention Physique et Mécanique des Milieux Continus R
spéc. Géophysique marine
spéc. Physique océan-atmosphère
Institut universitaire européen de la mer (IUEM) – Scolarité
Place Nicolas-Copernic – Technopôle Brest-Iroise – 29280 Plouzané
Tél. : 02 98 49 86 00 – : : www.univ-brest.fr
Master Hydrologie, hydrochimie, sol, environnement (HHSE) R
École nationale supérieure des ingénieurs en arts chimiques
et Technologiques (ENSIACET) – Secrétariat Master H2SE
118, Route de Narbonne – 31077 Toulouse CEDEX 04
Tél. : 05 62 88 57 85
: : www.enseeiht.fr – * : [email protected]
Master Mécanique, énergétique et ingénierie
spéc. Mécanique des fluides et énergétique R
spéc. Rhéologie, mécanique et physique des matériaux fluides R
Université Joseph Fourier – UFR de Mécanique
17, rue du Tour-de-l’Eau – 38400 Saint-Martin-d’Hères
ou BP 53 – 38041 Grenoble CEDEX 9
Tél. : 04 76 82 82 00 ­– : : www.ujf-grenoble.fr
École nationale supérieure de l’énergie, l’eau et l’environnement (ENSE3)
Rue de la Houille-Blanche – BP 46 – 38402 Saint-Martin-d’Hères CEDEX
Tél. : 04 76 82 63 17 – : : ense3.grenoble-inp.fr
Master Mécanique appliquée
spéc. Dynamique des fluides et des transferts (M2R)
Parcours en Hydrodynamique ou Génie océanique (HGO)
Centrale Nantes
1, rue de la Noë – BP 92101 – 44321 Nantes CEDEX 3
Tél. : 02 40 37 16 00 – : : www.ec-nantes.fr
25
Master Ingénierie et technologie
spéc. Mécanique
École nationale du génie de l’eau et de l’environnement de Strasbourg
(ENGEES)
Les spécialités
1, quai Koch – BP 61039 – 67070 Strasbourg CEDEX
: : www.engees.u-strasbg.fr.fr
Master Physique, mécanique et génie civil (PMGC)
spéc. Énergie, fluides et environnement (EFE) (M2R)
Université du Havre – UFR des Sciences et techniques
25, rue Philippe-Lebon – BP 540 – 76058 Le Havre CEDEX
Tél. : 02 32 74 43 00 – : : www.univ-lehavre.fr
Université de Rouen
1, rue Thomas-Becket – 76821 Mont-Saint-Aignan CEDEX
Tél. 02 35 14 60 00 – : : www.univ-rouen.fr
INSA – Direction de la Recherche et des études doctorales
Avenue de l’Université – 76801 Saint-Étienne-du-Rouvray CEDEX
Tél. : 02 32 95 98 62
: : www.insa-rouen.fr – * : [email protected]
Master Physique et applications
spéc. Systèmes dynamiques et statistiques de la matière complexe
option Interface, instabilités, milieux multiphasiques et hétérogènes (M2R)
Université Paris-Est Marne-La-Vallée
Cité Descartes – 5, boulevard Descartes – Champs-sur-Marne
77454 Marne-la-Vallée CEDEX 2
Tél. : 01 60 95 74 74
: : www.univ-mlv.fr – * : [email protected]
1 Les deux autres sont :
l’ENSIACET (École nationale
supérieure des ingénieurs
en arts chimiques et
technologiques) et l’ENSAT
(École nationale supérieure
agronomique de Toulouse).
Les écoles d’ingénieur
Les grandes écoles généralistes ont des cursus qui permettent, comme pour
les techniciens, de s’imposer dans les entreprises d’ingénierie marine.
L’Institut National Polytechnique de Toulouse (INPT) regroupe 3 écoles spécialisées1 dont l’École nationale supérieure d’électrotechnique, d’électronique,
d’informatique, d’hydraulique et des télécommunications (ENSEEIHT), qui
comme son nom l’indique propose un cursus en hydraulique.
INPT
6, allée Emile-Monso – BP 4038 – 31029 Toulouse CEDEX 4
Tél. : 05 62 24 21 00 – : : www.inp-toulouse.fr
L’Institut National Polytechnique de Grenoble (INPG) a fusionné avec plusieurs organismes pour donner 6 écoles spécialisées ENSE (École de l’énergie,
l’eau et l’environnement), ENSIMAG (École d’informatique, de mathématiques
appliquées et de télécommunications), ESISAR (École des systèmes avancés et
des réseaux), Génie industriel (École de génie industriel), PAGORA (École des
sciences du papier, de la communication imprimée et des biomatériaux), PHELMA (École de physique, d’électronique et des matériaux).
26
INPG
Les spécialités
46, avenue Félix-Viallet – 38031 Grenoble CEDEX 1
Tél. : 04 76 57 45 00 – : : www.grenoble-inp.fr
Ingénieur Filière Hydraulique, ouvrages et environnement (HOE)
École nationale supérieure de l’énergie, l’eau et l’environnement1 (ENSE3)
Rue de la Houille-Blanche
BP 46 – 38402 Saint-Martin-d’Hères CEDEX
Tél. : 04 76 82 63 17 – : : ense3.grenoble-inp.fr
Ingénieur en Hydrodynamique ou Génie océanique (HGO)
Centrale Nantes
1, rue de la Noë – BP 92101 – 44321 Nantes CEDEX 3
Tél. : 02 40 37 16 00 – : : www.ec-nantes.fr
DRT2 UNIMECA
Institut de Mécanique de Marseille (IM2) UNIMECA
Technopôle de Château Gombert
60, avenue Joliot-Curie – 13453 Marseille CEDEX 13
Tél. : 04 91 11 38 00
: : mediterranee.univ-aix.fr – * : [email protected]
DHET3 Mécanique des fluides, option Sciences de l’eau et environnement
Masters Hydraulique
École nationale supérieure d’électrotechnique, d’électronique,
d’informatique, d’hydraulique et des télécommunications (ENSEEIHT)
2, rue Charles-Camichel – BP 7122 – 31071 Toulouse
Tél. : 05 61 58 82 00 ou 05 61 58 82 28 (scolarité)
: : www.enseeiht.fr – * : [email protected]
Génie océanique
Le génie est l’art de la construction. Il a une fonction d’ingénierie lorsqu’il
est associé à une spécialité. Le génie océanique est en amont de l’ingénierie
marine, qui met en œuvre des technologies et des techniques établies. Il se
réfère à des technologies à établir.
Il réunit l’ensemble des connaissances et des techniques concernant la
conception, la mise en œuvre et les applications de procédés, de dispositifs et
de machines propres au domaine océanique.
1 L’ENSE est le fruit
de la fusion de l’ENSHMG
(Mécanique et Hydraulique)
et de l’ENSIEG (Énergie et
Traitement de l’information).
2 Diplôme de recherche
technologique.
3 Diplôme des hautes études
technologiques.
Licence pro Maintenance des systèmes pluritechniques
Maintenance Portuaire et Navale
IUT – Service Scolarité
Rue de Kergoat – CS 93837 – 29238 Brest CEDEX 3
Tél. : 02 98 01 60 53
: : www.univ-brest.fr – * : [email protected]
27
IUT – Centre de Formation continue et d’alternance
Tél. : 02 98 01 61 11 – * : [email protected]
Bachelor Océanographe
Les spécialités
Intechmer
BP 324 – 50103 Cherbourg CEDEX
Tél. : 02 33 88 73 33
: : www.intechmer.cnam.fr – * : [email protected]
Master mention Génie de l’environnement
spéc. Milieu maritime et opérations navales P
École navale et groupe des écoles de Poulmic
BP 600 – 29240 Brest-Armées
Serveur vocal : 02 98 23 30 00 – : : www.ecole-navale.fr
Master Sciences mécaniques appliquées
spéc. Génie civil, option Travaux publics et maritimes (M1 et M2P)
IUP Génie civil et infrastructures
Boulevard de l’Université – BP 152 – 44603 Saint-Nazaire CEDEX
Secrétariat : 02 40 90 51 10
: : www.sciences-techniques.univ-nantes.fr
Master mention Physique, mécanique et génie civil (M2P)
spéc. Génie portuaire et côtier
Université du Havre – UFR des Sciences et techniques
25, rue Philippe-Lebon – BP 540 – 76058 Le Havre CEDEX
Tél. : 02 32 74 43 61 – : : www.univ-lehavre.fr
Les écoles d’ingénieur
1 L’École Centrale
de Marseille est une école
d’ingénieurs généraliste,
créée en 2006, après la fusion
de 4 écoles fondatrices :
ENSPM (École nationale
supérieure de physique
de Marseille), ENSSPICAM
(École nationale supérieure
de synthèses, procédés et
ingénierie chimiques d’AixMarseille), ESM2 (École
supérieure de mécanique
de Marseille), ESIM (École
supérieure d’ingénieurs
de Marseille).
Ingénieur Génie mer
École Centrale Marseille1
Technopôle de Château-Gombert
38, rue Frédéric-Joliot-Curie – 13451 Marseille CEDEX 20
Tél. : 04 91 05 45 45
: : www.ec-marseille.fr – * : [email protected]
Ingénieur de l’ESITC, option Aménagement et génie civil
en environnement sensible
École supérieure d’Ingénieurs des travaux de la construction de Caen (ESITC)
Campus 2 – 1, rue Pierre-et-Marie-Curie – 14610 Epron
Tél. : 02 31 46 23 00 – : : www.esitc-caen.fr
Ingénieur en Hydrodynamique ou Génie océanique (HGO)
Centrale Nantes
1, rue de la Noë – BP 92101 – 44321 Nantes CEDEX 3
Tél. : 02 40 37 16 00 – : : www.ec-nantes.fr
28
Ingénieur de l’ENTPE, voie d’approfondissement Cours d’eau et littoral
École nationale des travaux publics de l’État (ENTPE)
Les spécialités
3, rue Maurice-Audin – 69518 Vaulx-en-Velin CEDEX
Tél. : 04 72 04 70 70 – : : www.entpe.fr
Ingénieur en Ingénierie marine
Institut des sciences de l’ingénieur de Toulon et du Var (ISITV)
Avenue Georges-Pompidou – BP 56 – 83162 La-Valette-du-Var CEDEX
Tél. 04 94 14 25 50
: : isitv.univ-tln.fr – * : [email protected]
Formations de spécialisation dans les géosciences pétrolières et l’ingénierie
associée :
École du pétrole et des moteurs (ENSPM)
232, avenue Napoléon-Bonaparte – 92852 Rueil-Malmaison CEDEX
Tél. : 01 47 52 64 57 – : : www.ifp-school.com
Formation continue
Master Offshore et équipements industriels navals
en collaboration avec l’École navale de Brest (www.ecole-navale.fr)
École nationale supérieure d’arts et métiers (ENSAM)
2, boulevard du Ronceray – BP 93525 – 49035 Angers CEDEX 1
Tél. : 02 41 20 73 46
: : www.angers.ensam.fr/Offshore/index.htm
* : [email protected]
Centrale Nantes
1, rue de la Noë – BP 92101 – 44321 Nantes CEDEX 3
Tél. : 02 40 37 16 00 – : : www.ec-nantes.fr
Hydrographie
L’hydrographie est la branche de la géographie physique qui traite des
océans, des mers, des lacs et des cours d’eau. C’est la topographie maritime
considérée du point de vue de la navigation (marées, courants…). Elle regroupe l’ensemble des connaissances et des techniques, issues de disciplines variées,
qui visent à fournir la documentation et l’information nécessaires à la conduite
des activités à la mer dans les meilleures conditions de sécurité.
Les méthodes et techniques ressortent des sciences de la terre et de la planète ou de disciplines générales comme l’acoustique, les sondages ultrasonores,
la radiolocalisation, la géodésie, la gravimétrie informatique. S’y sont adjoints
les besoins liés à l’exploitation des ressources des zones économiques maritimes, l’implantation d’ouvrages ou de structures à la côte ou en mer…
En France, le corps spécial des hydrographes est regroupé au sein du Shom.
Les formations en hydrographie concernent essentiellement l’armée.
29
Ingénieur ENSIETA, voix d’approfondissement Hydrographie, cartographie
ENSIETA1
Les spécialités
2, rue François-Verny – 29806 Brest CEDEX 9
Tél. : 02 98 34 87 80 – : : www.ensieta.fr – * : [email protected]
Officier marinier hydrographe (OMH)
Service hydrographique et océanographique de la marine (Shom)
CS 92803 – 29228 Brest CEDEX 2
Tél. : 02 98 22 08 58 – : : www.shom.fr
Hydrologie et hydrogéologie
L’hydrologie est la science qui traite des propriétés mécaniques, physiques
et chimiques des eaux marines et continentales. Elle peut être abordée soit
par la Mécanique physique ou la Physique fondamentale (ce qui est l’objet de
cet ouvrage), soit par les Sciences de la terre et de l’environnement (cf. Devenir
océanographe à la section « Chimie marine et Géosciences »). L’hydrogéologie est
la branche de l’hydrologie qui étudie les nappes souterraines. Elle s’intéresse
essentiellement à la qualité des nappes phréatiques. On accède habituellement
aux formations d’hydrogéologues par un parcours de Sciences de la terre. Les
écoles d’ingénieurs qui les proposent sont les écoles des domaines agricole et
environnemental.
Master Géosciences, génie civil
spéc. Hydrogéomécanique
École nationale du génie de l’eau et de l’environnement de Strasbourg
(ENGEES)
1, quai Koch – BP 61039 – 67070 Strasbourg CEDEX
1 École nationale supérieure
des ingénieurs des études
et techniques d’armement.
2 Voie d’approfondissement.
Master* mention Mécanique physique ou mention Physique fondamentale
spéc. Hydrologie, hydrogéologie et sols R
Université Paris 6, INSTN, Institut d’Optique, École Polytechnique,
université Paris 7, Observatoire de Paris Meudon, université de VersaillesSaint-Quentin
Université Paris-Sud, Paris 11 – UFR des Sciences
Bât. 507 – 91405 Orsay
Secrétariat : 01 69 15 71 66 – : : www.u-psud.fr
Ingénieur en Géologie et environnement
VA2 Géologie marine ou VA Géologie pétrolière ou VA Géophysique
VA Géotechnique & Risques naturels ou VA Hydrogéologie & Risques industriels
VA Mines & Carrières
Institut Polytechnique La Salle Beauvais
Rue Pierre-Waguet – BP 30313 – 60026 Beauvais CEDEX
Tél. : 03 44 06 25 25 – : : www.lasalle-beauvais.fr
30
Ingénieur Construction et environnement
École des Ingénieurs de la Ville de Paris
Les spécialités
15, rue Fénelon – 75010 Paris
Tél. : 01 56 02 61 00
: : www.eivp-paris.fr – * : [email protected]
Formation continue
Hydrologie générale et appliquée (hydraulique)
Institut national polytechnique de Grenoble (INP Grenoble)
Formation Continue
46, avenue Félix-Viallet – 38031 Grenoble CEDEX 1 – France
Tél. : 04 76 57 47 08
Télédétection
Dans son acception la plus large, la télédétection désigne la mesure ou l’acquisition d’informations sur un objet ou un phénomène par l’intermédiaire d’un
instrument de mesure n’ayant pas de contact avec l’objet étudié. Elle fait appel
à l’utilisation à distance (par exemple, d’un avion, d’un engin spatial, d’un
satellite ou encore d’un bateau) de n’importe quel type d’instrument permettant l’acquisition d’informations sur l’environnement. On fait souvent appel à
des instruments comme les appareils photographiques, lasers, radars, sonars,
sismographes ou gravimètres. La télédétection moderne intègre normalement
des traitements numériques mais peut tout aussi bien utiliser des méthodes
non numériques.
L’observation spatiale joue encore un rôle primordial dans l’étude et le suivi
du milieu naturel à l’échelle locale, régionale ou mondiale. Les formations à
la télédétection et aux systèmes d’information géographique permettent d’acquérir des compétences de haut niveau sur la maîtrise technique des outils,
les techniques d’analyse d’images et de signaux, leurs interprétations et leurs
diverses applications. Les formations SIG (Système d’information géographique) sont des outils informatiques qui permettent d’organiser et présenter les
données et de produire des plans et des cartes. Elles s’appliquent aux données
océanographiques.
Master mention Sciences de l’univers, environnement, écologie
spéc. Océan, atmosphère, climat et télédétection (OACT)
Université Paris VI – Laboratoire de météorologie dynamique
Tour 45-55, case 099 – 4, place Jussieu – 75252 Paris CEDEX 5
: : www.aero.jussieu.fr/enseignement/EDSE
* : [email protected]
Master mention Sciences de l’environnement (M1) R
spéc. Interactions climat-environnement et télédétection (ICE)
Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines
UFR de Sciences – 45 avenue des États-Unis – 78035 Versailles CEDEX
Tél. : 01 39 25 41 12 – : : www2.uvsq.fr/MEOTCM/0/fiche___formation/
31
Master RP Sciences de la Terre, de l’environnement et des planètes (STEP)
spéc. Télédétection
Université Paris-Diderot, Paris VII
UFR Sciences de la Terre, de l’Environnement et des Planètes (STEP)
Les spécialités
Pyramide 14/24 – niveau 0 – Case 7011
2, place Jussieu – 75251 Paris CEDEX 05
Tél. : 01 44 27 28 25 (secrétariat)
: : www.univ-paris-diderot.fr – * : [email protected]
Master Sciences de la Planète et de l’univers
mention Atmosphère, océan, continent
spéc. Techniques spatiales et instrumentation P
Université Paul-Sabatier
Bât 3TP1 – Service de la scolarité PCA
118, route de Narbonne – 31062 Toulouse CEDEX 4
Tél. : 05 61 55 66 11 – Web. : www.obs-mip.fr/mastersdu
* : [email protected] et [email protected]
UFR Physique Chimie Automatique
118, Route de Narbonne – 31062 Toulouse CEDEX 9
Tél. : 05 61 55 68 28 – : : pca3w.ups-tlse.fr/inter/index.htm
Master mention Physique et Sciences pour l’ingénieur
spéc. Surveillance de l’environnement (M2)
Université du Sud – Toulon – Var
Avenue de l’Université – BP 20132 – 83957 La Garde CEDEX
Tél. : 04 94 14 22 14 – : : www.univ-tln.fr – * : [email protected]
Master mention Géographie, Aménagement, Société, Environnement (GASE) P
spéc. Système d’information géographique (SIGAT)
spéc. Dynamiques spatiales & sociales (DSS)
Université de Haute Bretagne, Rennes 2
UFR Sciences Sociales – Master 1 GASE
Place du Recteur-Henri-Le-Moal – CS 24307- 35043 Rennes CEDEX
Tél. : 02 99 14 17 82 – : : www.uhb.fr
Master Sciences de l’Atmosphère et Océanographie(M1) R
Master Océan, atmosphère, surfaces continentales (M2) R
Centre d’études spatiales de la biosphère (CESBIO)
18, avenue Édouard-Belin – BPI 2801 -31401 Toulouse CEDEX 9
Tél. : 05 61 55 85 01 – : : www.cesbio.ups-tlse.fr
Formation continue
Maison de la télédétection
500, rue Jean-François-Breton – 34093 Montpellier CEDEX 5
Tél. : 04 67 54 87 54
: : www.teledetection.fr – * : [email protected]
32
École Nationale des Sciences Géographiques (ENSG)
Les spécialités
Cité Descartes
6-8, avenue Blaise-Pascal – Champs-sur-Marne – 77455 Marne-la-Vallée CEDEX
Tél. : 01 64 15 31 06
: : www.ensg.ign.fr – * : [email protected]
École Nationale de la Météorologie
42, avenue Gaspard-Coriolis – BP 45712 – 31057 Toulouse CEDEX 1
CNED
05 49 49 94 94
Pilote d’engins sous-marins
Si l’on interroge les personnes qui travaillent dans ces domaines, on apprend
que sans être arrivés là par hasard, ils n’ont pas forcément suivi une formation
de pilote d’engin sous-marin. En dehors de l’unique formation professionnelle
proposée par l’INPP, les formations décrites dans ce guide permettent de se
préparer à d’éventuelles opportunités (offres d’emploi liant compétences techniques et expérience professionnelle). L’expérience s’acquiert sur le terrain et en
côtoyant des professionnels.
L’INPP organise des sessions de formation au pilotage des navires sous-marins civils et d’engins téléopérés type ROV (Décisions du Comité Interministériel de la Mer du 19 avril 1994 et de l’Instruction Provisoire 922/GM – 94 – 125
SN du 12 octobre 1994).
A l’issue de ces formations, les stagiaires sont en mesure d’assurer la mise en
œuvre et la conduite opérationnelle d’un navire sous-marin ou d’un engin téléopéré avec acquisition des connaissances techniques (mobilisation, opérations,
maintenance et réparation) et reçoivent le diplôme approprié.
Intervention par véhicule sous-marin
Institut national de plongée professionnelle (INPP)
Port de la Pointe-Rouge – Entrée n° 3 – 13008 Marseille
Tél. : 04 96 14 09 40
: : www.inpp.org – * : [email protected] ou [email protected]
33
AUV Aster X en essais devant Toulon.
© Ifremer, Olivier Dugornay 2005.
Ressources
documentaires
Sites spécialisés
Métiers de la mer





Institut français de la mer (IFM), un site très complet : ifm.free.fr
Fédération des industries nautiques (FIN), à la rubrique « Missions, emplois
et formations » : www.fin.fr (nautisme et construction navale)
Ministère de l’agriculture et de la pêche : animalerie, aquaculture… :
www.educagri.fr
Ministère de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de l’aménagement du territoire (navigation, aquaculture, pêche, commercialisation…) :
www.mer.equipement.gouv.fr/rubrique.php3?id_rubrique=2404
École de la mer à la Rochelle : www.ecoledelamer.com
Recrutement dans le domaine maritime





Clic & Earth : www.clicandearth.fr
Clic & Sea : www.clic-and-sea.com
La Touline : www.latouline.com
Nautic Job : www.nauticjob.com
Sea Job : www.sea-job.com
Sites d’orientation






34
Ministère de l’Éducation nationale : www.education.gouv.fr
IUT : www.iutenligne.net
J’étudie : www.jetudie.com
Onisep : www.onisep.fr
Studya : www.studya.com/formations_métiers/mer.htm
Studyrama : www.studyrama.com
Notes personnelles
35
36
Carnet d’adresses

Documents pareils