dossier de presse - Fédération Française des Villages Étapes

Commentaires

Transcription

dossier de presse - Fédération Française des Villages Étapes
dossier de presse
conférence de presse - 5 mars 2014
PROUVÉS
TESTÉS ET AP
« Le trafic routier est important au croisement de l’A89 et de l’A20 (…).
Avec la déviation de la commune, nous avons craint la fermeture de nombreux
commerces. Il est vrai que les contraintes sont fortes pour devenir Village étape, mais
tout le monde en profite. La labellisation nous a apporté un embellissement du bourg,
un certain dynamisme et un réel effet de levier au sein de notre territoire. »
Yves LAPORTE, maire de Donzenac (19)
« Nous avons apprécié le côté pratique d’un village situé à proximité de l’autoroute. »
Un usager de Pierre-Buffière (87)
« Nous avions ressenti le contrecoup de l’ouverture de la déviation mais dès la pose des
panneaux du label, nous avons accueilli des touristes qui sans cela auraient continué
leur chemin. »
Elisabeth HUMBERT,
hôtelière-restauratrice à Saint-Brice-en-Coglès (35)
2
VILLAGE ÉTAPE est un label d’État, géré par le Ministère de l’écologie, en charge des routes.
sommaire
1
CHOISIR UN VILLAGE ÉTAPE : UN ACTE CITOYEN
-- Un bénéfice mutuel
-- Un moyen d’action pour citoyens convaincus
2
ÊTRE REMARQUABLE : LE DÉVELOPPEMENT
DE LA VISIBILITÉ
-- Le développement du réseau
3
LABEL VILLAGE ÉTAPE : UNE MARQUE, DES QUALITÉS
-- Se faire remarquer
-- Les critères : des qualités reconnues
4
LA FÉDÉRATION : UNE MOBILISATION D’ÉLUS LOCAUX
-- À l’origine
-- La Fédération en bref
-- Ses missions
-- Un réseau de partenaires
5
LE BUREAU, CONTACTS
6
LE RÉSEAU VILLAGE ÉTAPE : 25 ANS D’HISTOIRE(S) !
CONTACTS FNVE : Béatrice COIFFARD
Tél. 06 30 25 39 69 | [email protected]
CONTACT PRESSE : Cécile CHENOT
Tél. 06 78 71 33 25 | [email protected]
3
VILLAGE ÉTAPE est un label d’État, géré par le Ministère de l’écologie, en charge des routes.
choisir un village étape : un acte citoyen
Grâce au label « Village étape », le choix est donné
En ce sens, le label est également celui du développe-
aux automobilistes. S’arrêter sur une aire de service
ment durable.
accolée aux routes à fort trafic ou opter pour une
Il ouvre un chemin vers une mobilisation citoyenne
commune labellisée qui proposera les mêmes ser-
par l’équilibre des territoires.
vices, l‘humain en plus.
UN BÉNÉFICE MUTUEL
UN MOYEN D’ACTION POUR CITOYENS
CONVAINCUS
Un village étape constitue avant tout une garantie de
Le label est un véritable moyen d’action, une réfé-
services, d’équipements de qualité et de proximité
rence pertinente pour celles et ceux qui souhaitent
sur la route des vacances ou lors de déplacements
voir chacune des forces faisant l’économie nationale
professionnels. Le bénéfice est mutuel, le label pro-
se mobiliser.
fitant autant à l’usager qu’aux acteurs économiques
locaux. Les retombées dues au label sont réelles
L’intérêt général passe par :
comme en témoignent commerçants, restaurateurs,
-- le maintien de l’économie locale dont bénéfi-
hôteliers et professionnels du tourisme :
cieront le village et ses habitants ainsi que son
-- Une hausse de la fréquentation,
proche environnement,
-- la garantie d’une offre de services et d’équipe-
-- Une augmentation du chiffre d’affaires,
ments mis à disposition de l’usager,
-- Une clientèle nouvelle,
-- une ouverture vers la découverte des régions et
-- Le maintien de l’économie locale et des services
des territoires ruraux.
en campagne,
-- Une offre alternative aux aires de repos clas-
L’usager a le choix d’utiliser son budget vacances ou
siques.
déplacements professionnels pour soutenir une économie locale.
Le Village étape est une porte ouverte vers la découverte des régions et des territoires discrets.
être remarquable : le développement de la visibilité
Différents réseaux sociaux sont mis en place par
Le site Internet permettra également de suivre les
la Fédération avec notamment Facebook, Twitter,
informations issues des réseaux sociaux avec des
Google+ ainsi que Pinterest.
fonctionnalités de partages et de diffusion des informations.
L’intérêt est de pouvoir diffuser des informations régulières, « donner envie aux touristes » de se rendre
Un véritable Community Management est mis en
dans un village étape et d’y découvrir de nouveaux
place permettant également de développer des axes
horizons.
« conversationnels » et de répondre à toutes les
questions des membres, des fans et des abonnés aux
comptes Social Media.
4
VILLAGE ÉTAPE est un label d’État, géré par le Ministère de l’écologie, en charge des routes.
être remarquable : le développement de la visibilité
Le réseau Village étape en 2014
LE DÉVELOPPEMENT DU RÉSEAU
La Fédération des Villages étapes est actuellement
en
cours
de
labellisation
de
7 communes supplémentaires portant ainsi leur
nombre à 42.
Un rythme assuré qui pourrait porter le nombre de
communes Villages étape à 80 d’ici à 2020. (Etude de
potentialité 2013).
Actuellement on dénombre 35 communes labellisées « Village étape ».
DÉVELOPPER UNE IMAGE RASSURANTE,
EXPLICITE, MODERNE
Pour rajeunir et renforcer l’image des Villages
étapes et de la Fédération, le logo devient une véritable marque, un réel sceau officiel, bref un incontestable label de qualité.
L’affichage de l’appartenance à la FFVE doit être un
atout pour les adhérents. Faire partie des VILLAGES
ÉTAPES, c’est un gage de qualité de l’accueil et des
services.
Le logo de la FÉDÉRATION FRANÇAISE DES VILLAGES ÉTAPES se transforme donc en label, en gage
de qualité, en garantie qui vient valider toutes les actions et les moyens qui répondent à notre philosophie,
à nos engagements ou à notre position.
Le logo historique est exploité, travaillé, redessiné pour devenir un label, un sceau, une véritable marque affichant son identité.
5
VILLAGE ÉTAPE est un label d’État, géré par le Ministère de l’écologie, en charge des routes.
label village étape : une marque, des qualités
Le label est attribué par le Ministère de l’Écologie,
Des équipements publics de qualité :
du Développement durable, des Transports et
-- L’accès
à
des
places
de
stationnement
du Logement aux communes qui répondent aux
ombragées, ainsi qu’à des sanitaires équipés
critères.
pour les personnes à mobilité réduite.
-- La mise à disposition d’une aire d’accueil de
Sur la route, les usagers sont informés de la
camping-cars et de pique-nique.
proximité d’un bourg labellisé « Village étape ».
Engagements durables :
SE FAIRE REMARQUER
Sur l’axe de circulation
Entrent également en compte les engagements
principal,
des communes tant sur le plan du développement
le label
durable que de l’accessibilité.
« Village étape » est apposé sur les trois panneaux
routiers précédents la sortie effective, faisant du
De même le bourg doit être actif dans
label un repère de qualité(s).
l’embellissement
de
son
cadre
de
vie :
LES CRITÈRES : DES QUALITÉS RECONNUES
fleurissement, aménagements, etc.
Pour chaque village, l’obtention du label est
Des offres de découverte :
liée au respect de critères très stricts. Ceux-ci
-- Disposer d’un point d’information touristique.
sont particulièrement cohérents avec la notion
-- Bénéficier de chemins de randonnée et/ou de
monuments historiques.
d’itinéraire inhérente au label. Les valeurs
paysagères et touristiques de l’environnement du
La reconduction du label n’est pas tacite. Tous les
village sont primordiales.
cinq ans, elle nécessite une visite de contrôle
Une bonne situation :
répondant aux mêmes conditions que celles de
-- Être à 5 minutes ou 5 kilomètres maximum d’une
l’attribution originale.
nationale ou d’une autoroute non concédée.
A 20
-- Avoir une population inférieure à 5 000
habitants.
village étape
Une véritable offre de services :
-- Proposer une restauration traditionnelle avec
20 km
un nombre de couverts suffisant.
-- Offrir des hébergements hôteliers et/ou des
chambres d’hôtes de qualité, un terrain de
camping.
-- Disposer de commerces de type boulangerie,
épicerie, boucherie, presse mais également
d’une pharmacie, d’un garage, d’un distributeur
automatique, etc.
6
VILLAGE ÉTAPE est un label d’État, géré par le Ministère de l’écologie, en charge des routes.
à ce jour, 35 communes de France ont obtenu le label Village étape
18 axes
Date de
routiers
labellisation
Lozère
A75
2002
Bretagne
Ile-et-Vilaine
RN12
2009
Bellac
Limousin
Haute-Vienne
RN147
2010
Bessines-sur-Gartempe
Limousin
Haute-Vienne
A20
1995
Charolles
Bourgogne
Saône-et-Loire
RN79
2006
Dol-de-Bretagne
Bretagne
Ile-et-Vilaine
RN176
2012
Donzenac
Limousin
Corrèze
A20
1998
Ducey
Basse-Normandie
Manche
A84
2001
Eguzon
Centre
Indre
A20
1998
Elven
Bretagne
Morbihan
RN166
2004
Gouzon
Limousin
Creuse
RN145
2008
Grand-Fougeray
Bretagne
Ile-et-Vilaine
RN137
2010
Josselin
Bretagne
Morbihan
RN24
2012
La Canourgue
Languedoc-Rousillon
Lozère
A75
2006
La Rochefoucauld
Poitou-Charentes
Charente
RN141
2013
La Souterraine
Limousin
Creuse
RN145
2000
Le Caylar
Languedoc-Roussillon
Hérault
A75
2013
Lapalisse
Auvergne
Allier
RN7
2005
Launois-sur-Vence
Champagne-Ardenne
Ardennes
A34
2010
Ligny-en-Barrois
Lorraine
Meuse
RN4
2005
Magnac-Bourg
Limousin
Haute-Vienne
A20
1995
Massiac
Auvergne
Cantal
A75
2001
Montmarault
Auvergne
Allier
RN79
2012
Pierre-Buffière
Limousin
Haute-Vienne
A20
1999
Pougues-les-Eaux
Bourgogne
Nièvre
A77
2008
Rocroi
Champagne-Ardenne
Ardennes
RN51
2012
Saint-Brice-en-Coglès
Bretagne
Ile-et-Vilaine
A84
2004
Saint-Thégonnec
Bretagne
Finistère
RN12
2012
Torigni-sur-Vire
Basse-Normandie
Manche
A84
2004
Tourouvre
Basse-Normandie
Orne
RN12
2013
Uzerche
Limousin
Corrèze
A20
1996
Vatan
Centre
Indre
A20
1997
Villedieu-les-Poêles
Basse-Normandie
Manche
A84
2002
Villers-Bocage
Basse-Normandie
Calvados
A84
2003
Vivonne
Poitou-Charentes
Vienne
RN10
2003
35 villages étapes
11 régions
19 départements
Aumont-Aubrac
Languedoc-Roussillon
Bédée
7
VILLAGE ÉTAPE est un label d’État, géré par le Ministère de l’écologie, en charge des routes.
la fédération : une mobilisation des élus locaux
Un XXe siècle fertile
Depuis plusieurs années, le réseau routier français
tend à se développer vers le « tout-autoroute ».
En 2000, le Ministère de l’Équipement, la Di-
Même si ce phénomène diminue ces dernières an-
rection
nées pour cause d’investissements plus réduits de
départementale
de
l’Équipement,
la Chambre de Commerce et d’Industrie de
l’État, il a poussé les villes et villages, auparavant
la Haute-Vienne et les élus locaux écrivent
fréquentés grâce aux routes nationales et au-
conjointement les bases de la charte qualité
jourd’hui « déviés », à se mobiliser pour maintenir
« Village étape ».
le tissu économique local et la fréquentation des
sites touristiques.
LA FÉDÉRATION EN BREF
À L’ORIGINE
-- Créée en 2002,
-- Association loi 1901,
Fin des années 1980
-- Siège social basé à Limoges.
Tout commence en Limousin, où en 1989, la
Pour aller plus loin, consultez l’historique complet
construction de l’A20 inquiète élus, commer-
de la Fédération en dernières pages.
çants et acteurs locaux. Ils portent leur message
SES MISSIONS
auprès de la Chambre de Commerce et d’Industrie
de Limoges et de la Haute-Vienne (CCI) et de la Di-
Elle représente les communes labellisées auprès
rection départementale de l’Équipement (DDE) :
des partenaires et notamment de l’État
quel devenir pour le commerce local ? Comment in-
Elle veille au respect des critères de labellisation
citer les automobilistes à faire une pause dans nos
villages ?
Elle travaille au développement du réseau
Conscientes du manque à gagner qui se profile,
Elle s’attache à animer le réseau et à le promou-
ces interrogations ainsi que des pistes de
voir.
solutions sont soumises au Ministère de l’Équipement. Cinq ans plus tard, l’expérimentation sur les
UN RÉSEAU DE PARTENAIRES
deux premiers Villages étapes Bessines-sur-Gar-- Ministère de l’Écologie, du Développement du-
tempe et Magnac-Bourg s’avère positive. La
rable et de l’Énergie,
marche vers la création du label est lancée.
-- Chambre de Commerce et d’Industrie de Limoges et de la Haute-Vienne,
-- Chambre de Commerce et d’Industrie régionale
de Midi-Pyrénées,
-- Les services locaux du Ministère (DIR, DREAL,
et DDT)
-- Les Conseils Généraux,
-- Fédération des Villages-relais du Québec.
8
VILLAGE ÉTAPE est un label d’État, géré par le Ministère de l’écologie, en charge des routes.
le bureau
Bernard GORSE,
Président,
ancien président de la CCI de Limoges et de la Haute-Vienne
Jean-Claude BLIN,
Vice-président en charge de la commission promotion-communication,
Maire d’Éguzon (36)
Bernard SERRAND
Vice-président en charge de la commission qualité-respect de la charte,
Premier adjoint au maire de Saint-Brice-en-Coglès (35)
Henri-Jacques DEWITTE
Vice-président en charge de la commission tourisme-économie,
Maire de Ducey (50)
Alain ASTRUC
Secrétaire,
Maire d’Aumont-Aubrac (48)
Christian RUIZ
Trésorier,
Conseiller municipal délégué de Bellac (87)
CONTACTS
CONTACTS TECHNIQUES FÉDÉRATION
CONTACT PRESSE
Béatrice COIFFARD
Cécile CHENOT
Responsable de la Fédération
Chargée des relations presses
T : 06 30 25 39 69
T : 06 78 71 33 25
@ [email protected]
@ [email protected]
REJOIGNEZ-NOUS !
www.village-etape.fr
Facebook : https://www.facebook.com/villagesetapes/ Twitter : https://twitter.com/VillagesEtapes
Pinterest : http://www.pinterest.com/villagesetapes/
9
VILLAGE ÉTAPE est un label d’État, géré par le Ministère de l’écologie, en charge des routes.
le réseau vilage étape : 25 ans d’histoire(s) !
1989
Mobilisation des élus locaux, des commerçants, appuyés par la CCI de Limoges
et de la Haute-Vienne et de la DDE pour aider les communes déviées par l’A20 ;
naissance du concept 1% Paysage et Développement.
1992
Naissance de l’idée Village étape - les acteurs locaux de la Haute-Vienne se
réunissent et projettent d’obtenir une dérogation à la signalisation routière afin de
communiquer sur les services présents dans les villages déviés.
1993
Formalisation du concept - La Direction Départementale de l’Équipement, la
Chambre de Commerce de la Haute-Vienne et la Direction Générale des Routes
au Ministère de l’Equipement écrivent conjointement les bases de la charte qualité
Village étape. Une signalisation particulière, avec la création d’un nouveau panneau
autoroutier, sera installée pour les villages qui travailleront sur la structuration de
leur offre de services.
1995
Lancement officiel de l’expérimentation Village étape par le Directeur des
Routes. Les deux premiers Villages étapes voient le jour : Bessines-sur-Gartempe
et Magnac-Bourg.
1996
Uzerche devient le 3e Village étape de l’A20. Création de l’Association économique
des Villages étapes de l’A20.
1997
Vatan devient le 4e Village étape.
1998
Éguzon et Donzenac sont les 5e et 6e Villages étapes. L’Association économique
des Villages étapes de l’A20 continue ses actions de promotion et les bases d’un
partenariat très étroit avec la Direction des Routes sont fixées.
1999
Pierre-Buffière est le 7e village à obtenir l’appellation Village étape. Un club des
Hôteliers-Restaurateurs est en projet.
La Souterraine devient le 8e Village étape.
2000
De l’expérimentation à l’extension nationale : la Commission nationale
consultative des Villages étapes est créée. Une délégation espagnole et portugaise,
intéressée par le concept, vient visiter les Villages étapes. Les Premières
Rencontres Nationales des Villages étapes sont organisées à Limoges. La
nécessité de consolider l’expérimentation est mise en évidence.
10
VILLAGE ÉTAPE est un label d’État, géré par le Ministère de l’écologie, en charge des routes.
le réseau vilage étape : 25 ans d’histoire(s) !
2001
Massiac et Ducey sont les 9e et 10e Villages étapes du réseau. Une étude qualité
est menée grâce à des fonds de la Convention Massif Central et de la Direction
Régionale de l’Équipement du Limousin, afin de mesurer le niveau qualitatif des
offres de services des Villages étapes, définir les attentes des consommateurs
et sensibiliser les acteurs des villages pour travailler à toujours plus de qualité.
2002
Villedieu-les-Poêles et Aumont-Aubrac sont les 11e et 12e Villages étapes.
La Fédération nationale des Villages étapes est créée, avec pour missions la
représentation des Villages étapes auprès des partenaires, le respect de la charte
de qualité et le développement du réseau.
2003
Vivonne et Villers-Bocage obtiennent à leur tour l’appellation Village étape.
La Fédération accueille une délégation québécoise et recrute sa première
animatrice qui a pour rôle de suivre sur le terrain les Villages étapes, d’assurer le
montage des opérations de communication, d’accompagner les professionnels
dans une démarche qualité et d‘assurer le suivi administratif de la Fédération. Des
travaux de mise à jour de la charte de qualité débutent.
2004Le réseau s’agrandit encore : les communes d’Elven, Saint-Brice-en-Coglès et
Torigni-sur-Vire deviennent Villages étapes. Des fonds de la convention interrégionale Massif Central sont mobilisés ce qui va permettre à la Fédération de
travailler sur son plan de communication.
2005La nouvelle charte de qualité des Villages étapes est finalisée. Le plan de
communication est mis en place : la charte graphique, le guide national et le site
Internet des Villages étapes sont élaborés. Ligny-en-Barrois et Lapalisse sont les
18e et 19e Villages étapes.
2006L’officialisation de la nouvelle charte permet d’entamer une nouvelle phase de
travail dans la démarche qualité. La communication de la Fédération s’intensifie
avec la mise à jour et la diffusion du guide national et la mise en ligne du site
Internet.
Charolles et La Canourgue deviennent à leur tour Villages étapes.
2007La Fédération engage des actions de partenariats avec les Chambres de
commerce et d’industrie afin de proposer des outils de professionnalisation aux
acteurs.
11
VILLAGE ÉTAPE est un label d’État, géré par le Ministère de l’écologie, en charge des routes.
le réseau vilage étape : 25 ans d’histoire(s) !
2008Les communes de Pougues-les-Eaux et Gouzon deviennent Villages étapes.
2009
Bédée devient officiellement Village étape en juin 2009. L’étude globale sur
l’évolution du label est lancée en septembre par le Ministère de l’Ecologie.
Développement des outils liés au site web (écriture collaborative avec les offices
de tourisme, version anglaise, extranet, pack de coordonnées GPS).
2010
Bellac est officiellement labellisée le 3 février 2010. Grand-Fougeray signe la
convention avec le Préfet de Bretagne le 17 juillet 2010. Cette même année,
Launois-sur-Vence devient également Village étape. La Fédération et le Ministère
de l’Ecologie finalisent le travail sur l’étude d’évolution du label avec le cabinet
Kanopée. Une délégation Village étape part au Québec en juillet 2010.
2011Développement du réseau avec le lancement d’une première phase de prospection
de communes potentielles sur le réseau national et non-concédé.
2012Labellisation de 5 nouvelles communes : Dol-de-Bretagne, Josselin, Montmarault, Rocroi et Saint-Thégonnec.
Mise en ligne d’une nouvelle vitrine des Villages étapes sur le web (version
traditionnelle et version mobile).
2013Les communes de La Rochefoucauld et le Caylar deviennent elles aussi Villages
étapes.
20143 nouvelles communes rejoignent le réseau : Plélan-le-Grand, Brens et Florac.
Actuellement 4 communes sont en cours de labellisation.
12
VILLAGE ÉTAPE est un label d’État, géré par le Ministère de l’écologie, en charge des routes.
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Choix engagé, fondé sur la responsabilité sociale, économique et environnementale de chacun, faire
une pause dans un Village étape est un acte éthique, citoyen, pour ne pas dire militant.
À quelques semaines des élections, c’est cet appel qui sera lancé le 5 mars prochain par les maires et
les représentants civils des Villages étapes lors d’une conférence de presse exceptionnelle au siège de
l’Association des Maires de France.
Depuis près de 20 ans, la Fédération nationale des Villages
étapes promeut les communes de son label. Un réseau
composé aujourd’hui de 35 communes représentant 11
régions et 19 départements, labellisées « Village étape » qui
se sont engagées dans une démarche de développement
durable sur le plan économique local et pour la valorisation
des territoires.
Sept villages supplémentaires devraient être labellisés d’ici
à la fin de l’année portant ainsi leur nombre à 42.
« Village étape » véritable label civique, écologique
et citoyen, constitue une garantie d’offres de services
sur la route des vacances ou lors de déplacements
professionnels.
UNE MOBILISATION D’ÉLUS ET D’ACTEURS LOCAUX
Le label « Village étape », attribué par le Ministère de
l’Écologie, du Développement durable, des Transports
et du Logement, concrétise une mobilisation des élus
locaux et des acteurs économique des villages (offices de
tourisme, commerçants, hôteliers, restaurateurs) en réponse
au contournement des bourgs par les autoroutes.
ACCROÎTRE LA VISIBILITÉ DES PETITES COMMUNES
En développant ce label, les acteurs politiques, économiques
et touristiques des territoires ont voulu :
-- Assurer une visibilité portant sur l’offre de commerces et
de services de leurs communes.
-- Garantir une porte d’entrée touristique à leurs territoires.
-- Une visibilité accrue par une signalisation routière
spécifique « Village étape ».
La Fédération nationale des Villages étapes prépare
aujourd’hui de nouvelles actions afin de développer la
notoriété du label auprès du public.
FAITES UNE PAUSE D’INTÉRÊT GÉNÉRAL !
L’APPEL DES VILLAGES ÉTAPES
AUX FRANÇAIS SUR LES ROUTES.
Au-delà de l’offre de services et de la mise à disposition
d’équipements de qualité, un Village étape s’inscrit dans
une démarche éco-citoyenne, proposant aux usagers de la
route une alternative aux aires de services :
-- Il favorise l’économie locale du village et de ses environs.
-- Il densifie et rééquilibre le tissu économique national en
proposant un aménagement harmonieux des territoires.
-- Il désengorge les aires de repos qui peuvent « saturer »
lors de pics de fréquentation, notamment en été ou vient
pallier leurs absences.
-- Il promeut les villages et les campagnes françaises.
UN RÉEL ATOUT ET BILAN POSITIF
Les retombées économiques suite à l’obtention du
label sont palpables. Les élus, commerçants et acteurs du
tourisme locaux témoignent clairement d’une augmentation
de la fréquentation. Les commerçants et les professionnels
témoignent d’une hausse significative de leur chiffre d’affaires
depuis l’obtention du label par leur commune. Enfin, les
enquêtes de satisfaction estivales menées depuis 2011,
révèlent un véritable attrait des voyageurs pour cette
pause engagée, relevant en 2014 de l’intérêt général.
CONTACTS FNVE : Béatrice COIFFARD
Tél. 06 30 25 39 69 | [email protected]
CONTACT PRESSE : Cécile CHENOT
Tél. 06 78 71 33 25 | [email protected]
A : 16 place Jourdan 87000 Limoges T : 06 30 25 39 69 @ [email protected] w : www.village-etape.fr
VILLAGE ÉTAPE est un label d’État, géré par le Ministère de l’écologie, en charge des routes.
www.village-etape.fr
A : 16 place Jourdan 87000 Limoges T : 06 30 25 39 69 @ [email protected] w : www.village-etape.fr
VILLAGE ÉTAPE est un label d’État, géré par le Ministère de l’écologie, en charge des routes.

Documents pareils