concours national des villes et villages fleuris - La Seyne-sur-Mer

Commentaires

Transcription

concours national des villes et villages fleuris - La Seyne-sur-Mer
concours national des villes et villages fleuris
concours national des villes et villages fleuris 2009
LaSeyne-sur-Merentre mer et nature
1
SOMMAIRE
ÉDITO de M. le Maire
3
Actions et renovations
17
Environnement et Patrimoine
5
Révision du PLU
(Plan Local d’Urbanisme)
18
Parcs et Jardins
6
Rénovation de Berthe
19
Parc de la Navale
Parc Fernand Braudel
Aménagements en cours et à venir
Forêts et Espaces boisés
7
Massif du cap Sicié et forêt de Janas
Espaces Boisés Classés
Espaces Naturels Sensibles
Le Littoral
9
Les plages
Le sentier du littoral
20
Groupe scolaire Malraux-Giono
Parking des Esplageolles
Stade Lery
Les allées Maurice Blanc et la Porte Marine
Le port de Plaisance
qualité de vie
21
Propreté-Nettoiement
22
La ZPPAUP
10
Gestion de déchets et tri sélectif
23
Deux quartiers littoraux :
11
Amphitria
24
Dégraffitage
24
Lutte contre l’affichage illégal
24
Développement durable
25
Tamaris
Les Sablettes et la promenade Charcot
Le contrat de Baie
12
Les forts
13
Le fort Balaguier
Le fort de l’Eguillette
Le fort Napoléon
Centre Ancien
14
Patrimoine industriel
15
Le pont des anciens chantiers navals
La porte des chantiers
L’atelier mécanique
2
La Seyne-sur-Mer entre mer et nature
Gestion de l’énergie Ressources naturelles : espaces verts, eau
Déchets
Urbanisme
Éducation-Citoyenneté
Plan de Sauvegarde et
de Prévention des Risques (PSPR) La charte du mobilier urbain Campagne de Sensibilisation du
Conseil Municipal des Enfants
évenements
Le festival cubain
Le festival de Jazz
Janvier dans les étoiles
Le Belem
Le village alsacien
Les festivités de l’été et de Noël
Le pont, les allées Maurice Blanc
Arrivée du Tour de France à la voile
28
LE SERVICE DES ESPACES VERTS
32
Missions / Objectifs
32
Répartition des sites
Organigramme
Le fleurissement
35
La formation
35
Le phytosanitaire
36
La gestion de l’eau
37
La gestion des déchets
37
Les partenariats
37
Les créations et projets
39
Balaguier : création d’un jardin
Noël 2008
Les entrées de Ville
Le projet de réaménagement du
rond-point de la Pyrotechnie
27
La communication
concours national des villes et villages fleuris 2009
43
La Seyne,
entre mer
et nature
En 2002 la Ville a reçu sa première fleur, en
2005 la deuxième et en 2007 la troisième.
Ces récompenses ont permis de souligner
les évolutions de notre commune dans
le domaine des Espaces Verts, avec
d’importantes créations : le parc paysager
Fernand Braudel, dont nous fêtons cette
année les 10 ans ; le Parc de la Navale ouvert
en 2006, d’une superficie de 5 hectares
en centre ville et la création des jardins du
musée Balaguier en 2008.
Ce jardin offre 11 espaces thématiques,
des plantes australiennes et des plantes
médicinales.
Il a été entièrement créé en régie.
Fin juin, nous inaugurons le mail paysager des
Allées Maurice Blanc.
Avec un effectif de 53 agents, dont 20
jardiniers, 7 forestiers et 6 agents chargés de
l’arrosage, le service des Espaces Verts assure
les missions de création et d’entretien de plus
de 115 sites.
Le service a également mis en place des
partenariats avec des associations d’insertion
et de réinsertion pour des chantiers forestiers,
dans une ambition socio-éducative, avec
des écoles, centres aérés, ateliers de
sensibilisation pour adultes et visites de
découverte du jardin de Balaguier. Pendant
la période de Noël, des aménagements
spécifiques ont été réalisés.
éDITO
DE MONSIEUR
LE MAIRE
Notre Ville, entre mer et nature et en totale
mutation, connaît de multiples chantiers qui
à terme, vont redéfinir une commune tournée
vers la mer, avec 26 kilomètres de côtes, 6
plages et 490 hectares d’espaces boisés.
Cette diversité de paysages s’accompagne
d’une importante réhabilitation du centre
ancien et du quartier Berthe.
Nous avons fait le choix de vous montrer
La Seyne-Sur-Mer dans toute la complexité
de son territoire, avec un circuit de visite qui
traverse la ville du Nord au Sud et de vous
faire découvrir ces changements qui nous
tiennent à cœur.
concours national des villes et villages fleuris 2009
Marc Vuillemot
Maire de La Seyne-sur-Mer
Vice-Président de Toulon Provence Méditerranée
La Seyne-sur-Mer entre mer et nature
3
4
La Seyne-sur-Mer entre mer et nature
concours national des villes et villages fleuris 2009
environneMent
et PatriMoine
partie1
Parcs
et jardins
PARC DE LA NAVALE
Parc Fernand Braudel
Plus de 5 hectares de promenade en plein cœur de
ville et un large panorama sur l’une des plus belles
rades d’Europe : le Parc de la Navale a parfaitement
réussi sa reconquête des friches industrielles. Situé sur
l’emplacement des anciens chantiers navals, il a été
inauguré il y a trois ans. Ses quais ont été élargis et
pavés de porphyre rouge créant ainsi une balade en bord
de mer pleine de contrastes.
Buvette, tables pour le pique-nique, bancs pour lire
ou se reposer, le mobilier urbain s’adapte à toutes les
générations.
Agrémenté de bassins et de couloirs d’eau animés, le parc
de la Navale présente 5 jardins thématiques : le jardin
enfantin, le jardin du bavardage, le jardin du farniente, le
jardin de la mémoire et enfin le jardin de l’ivresse.
Constitué à l’origine d’une dune, l’isthme des Sablettes
relie la Seyne-sur-Mer à la presqu’île de Saint-Mandrier.
Longtemps livré à lui-même, le site est devenu, en 1999,
un parc paysager de 7,5 hectares, appelé Fernand Braudel
en hommage à l’historien de la Méditerranée antique. Il
s’articule autour d’un grand axe piétonnier, “l’allée entre
deux terres” qui relie les Sablettes à St Elme, et d’un axe
piétonnier transversal “l’allée entre deux mers” qui met en
relation différents espaces thématiques.
Dix ans après, l’espace paysager de bord de mer a
donné toute la magnificence des espèces végétales qui
le composent. La plage a été élargie, la dune originelle
reconstituée avec une revégétalisation totale du
site : quelque 859 arbres et 300 variétés de plantes
méditerranéennes rares, dont la moitié n’existe pas dans
le circuit commercial.
Conçu par le paysagiste Alain Faragou, en accord avec
le Conservatoire botanique littoral, le parc ouvert jour et
nuit toute l’année, offre des aménagements de loisirs et
un théâtre de verdure. Mais plus qu’un parc public, c’est
un véritable symbole de renaissance d’un paysage entre
deux terres et deux mers.
Le Parc de La Navale
Le Parc Fernand Braudel
6
La Seyne-sur-Mer entre mer et nature
concours national des villes et villages fleuris 2009
Forêts
et Espaces
Boisés
Massif du cap Sicié
et forêt de Janas
Avec ses 816 hectares de massif forestier, répartis sur
les communes de Six-Fours et de La Seyne, cet imposant
promontoire de schiste s’avance puis s’enfonce dans les
eaux de la Méditerranée, à près de 400 mètres au dessus
des flots. La Corniche merveilleuse qui traverse le massif
du cap Sicié en longeant la mer offre un point de vue
exceptionnel sur toute la rade. Composée de résineux
(pins parasols, pins d’Alep, pins maritimes) de feuillus
(chênes verts, chênes blancs et chênes lièges, frênes,
eucalyptus, ormes, sorbiers domestiques, arbousiers,
charmes..), et de plantes aromatiques aux senteurs de
la Provence (thym, romarin, lavande des Maures, myrte,
chèvrefeuille, ciste...), la forêt bénéficie d’une grande
diversité paysagère et d’espèces végétales.
Une richesse patrimoniale qui lui confère le statut
de Zone Naturelle d’Intérêt Écologique Floristique et
Faunistique (ZNIEFF) et sans doute prochainement,
de site classé Natura 2000. Ouvert au public, on peut
traverser ce site périurbain de plusieurs façons : à pied,
à cheval ou en VTT. La forêt de Janas, vaste massif de
391 hectares soumis au régime forestier et géré par
Toulon Provence Méditerranée (TPM) est situé au sudest du massif du cap Sicié. Aire de pique-nique, Circuit
Rustique d’Activités Physiques Aménagé (CRAPA),
elle attire sportifs et promeneurs. Le parcours sportif,
d’une longueur de 2 000 mètres, comporte 21 stations.
Il permet aux adultes comme aux enfants, de pratiquer
une activité sportive raisonnée, progressive et adaptée
aux possibilités et aux besoins de chacun. L’endroit est
idéal pour les sorties en famille, à l’ombre des pins d’Alep,
chênes-lièges, chênes -verts et eucalyptus.
concours national des villes et villages fleuris 2009
Espaces Boisés Classés
La superficie des EBC est de 569 hectares et englobe
entre autres, la forêt de Janas, la ceinture verte du Fort
Napoléon, les côtes littorales et l’anse de Balaguier.
Bien privé ou public, l’EBC est un périmètre vert dont le
classement sert l’intérêt collectif et présente une valeur
ajoutée au cadre de vie. Le Plan Local d’Urbanisme (PLU)
classe en espaces boisés, au titre de l’article L130-1
du code de l’urbanisme, les parcs et ensembles boisés
existants les plus significatifs de la commune après
consultation de la commission départementale des sites.
Une partie des EBC est classée significative au sens de
la Loi Littoral, notamment la Petite Garenne, les abords
des forts de Balaguier, de l’Eguillette, de Saint-Elme, du
fort Napoléon et du couloir collinaire est-ouest qui relie
Six-Fours à la rade de Toulon.
Le Musée de Balaguier
La Seyne-sur-Mer entre mer et nature
7
Espaces Naturels
Sensibles
Domaine de Fabrégas
Le Conseil général du Var a décidé, en collaboration
avec la Ville, de réaménager trois parcelles forestières
acquises au titre des Espaces Naturels Sensibles. Les
ENS ont pour but d’offrir des espaces ouverts au public
afin d’encourager une découverte du patrimoine naturel
de la ville.
Ce programme a permis la réhabilitation des restanques,
de l’aire de jeux, du boulodrome et du parcours de
santé de Vignelongue, la plantation de régénération des
espèces au fort Napoléon, l’aménagement paysager en
bord de mer de la pinède de l’Oïde à Mar-Vivo et l’achat
du domaine de Fabrégas pour en assurer sa protection,
avec la colline boisée du plan d’Aups entre les Gabrielles,
l’Oïde et Fabrégas.
8
La Seyne-sur-Mer entre mer et nature
concours national des villes et villages fleuris 2009
Le littoral
L’urbanisation n’a pas empêché le littoral
de conserver une diversité écologique
intéressante. On y trouve de hautes
falaises à pins maritimes ou à maquis
sur sols schisteux avec biotopes
rupestres, des pinèdes à pins maritimes
sur substrat gréseux rouge et des plages
de galets et de sable.
Anse de Fabrégas
Les plages
Avec un littoral qui compte parmi les plus importants
du Var et s’étend sur 26 kilomètres de côtes, la Seynesur-Mer possède de nombreuses plages aux caractères
variés.
De Mar Vivo aux Sablettes, une longue plage de sable
fin de 5 à 30 mètres de large, où quelques laisses de
mer à bases de morceaux d’algues, de pelotes, rhizomes
et feuilles de posidonies viennent s’échouer et peuvent
édifier des banquettes (vers les épis et le port SaintElme). D’un intérêt écologique certain, c’est aussi une
façon de consolider la plage face à l’érosion marine.
Le haut de plage a été artificialisé avec des promenades
en béton telle la promenade Charcot (côté Sablettes) et
peu de plantes liées aux milieux sableux s’y rencontrent,
à l’exception de petites taches de plantations au centre
et de rares tamaris. Sur la corniche centrale, yuccas,
pittosporums, perce-pierres et tamaris complètent cette
composition végétale.
Sur la pointe rocheuse de Saint-Elme on retrouve
quelques boisements de pins.
De Fabrégas au Cap Vieux, des plages de galets et de
roches : les plages de la Verne et de la Vernette, deux
petites criques abritées du mistral, à proximité de la
pinède de Lanzeberg .
En direction du Cap Sicié, la plage de Fabrégas était
connue autrefois pour les vertus curatives de son sable
gris. Abritée du mistral, entre sable et rochers, la plage
est dominée par une ligne de collines boisées. Enfin, la
plage naturiste du Jonquet avec ses pins verts et sa vue
imprenable sur le littoral rocailleux, l’îlot des Deux-Frères
et sur la rade de Toulon.
concours national des villes et villages fleuris 2009
Plage de la Verne
Le sentier du littoral
De Six-Fours à Hyères en passant par les îles d’Or, le
sentier du littoral, véritable joyau touristique, se déroule
sur sept communes de l’agglomération, soit près de 84
Km de côte. La communauté d’agglomération Toulon
Provence Méditerranée est compétente pour l’entretien,
la préservation, le développement et la mise en valeur
des atouts naturels de son territoire.
Les magnifiques paysages du littoral seynois attirent
chaque année de nombreux visiteurs, venus du monde
entier. Appelé également “sentier des douaniers” car mis
en place en 1791 par l’administration des Douanes, il a
été utilisé pendant un siècle et demi par les douaniers
chargés d’assurer la surveillance des côtes.
Les patrouilles vertes arpentent le sentier et assurent
toute l’année, sept jours sur sept, un rôle de surveillance,
d’information (faune, flore, paysage, parcours, risques
d’incendies,...) et de petit entretien (petits travaux
d’élagage, remplacements de panneaux, de palissade et
ramassage des déchets) en partenariat avec les services
communaux et de l’Etat.
La Seyne-sur-Mer entre mer et nature
9
La ZPPAUP
Jardin privé - Tamaris
ZONE DE PROTECTION
DU PATRIMOINE
ARCHITECTURAL,
URBAIN ET PAYSAGER
Les quartiers de Balaguier, Tamaris et les Sablettes,
qui bordent la Corniche Michel Pacha ont fait l’objet,
en 2007, d’une protection et d’une mise en valeur du
patrimoine architectural et paysager. Espaces boisés,
essences exotiques, ensembles architecturaux (ancien
lotissement de Michel Pacha à Tamaris, quartier des
Sablettes) sont maintenant protégés par la ZPPAUP.
Toute intervention est soumise à l’Architecte des
Bâtiments de France. Un architecte “chargé de mission
Patrimoine” conseille gratuitement les particuliers et les
services pour des aménagements de qualité. Un cahier
des charges paysagères décrit les essences végétales
autorisées et conseillées.
A travers quatre schémas globaux d’aménagements,
un suivi du devenir des espaces disponibles est assuré,
dans le respect du grand paysage de la rade et du
caractère très pittoresque et touristique des lieux chargés
d’histoire.
Avec l’aide de la ZPPAUP, la Commune démontre sa
détermination à préserver l’écrin que constituent les
quartiers littoraux et à améliorer globalement son image
paysagère, quelque peu cachée par un accès Nord plus
urbain (zones d’activités),
10
La Seyne-sur-Mer entre mer et nature
concours national des villes et villages fleuris 2009
Les Sablettes
GROS PLAN
SUR Deux
quartiers
littoraux
L’histoire paysagère de l’isthme des Sablettes, est faite
de mouvements qui se sont succédé sur une période d’à
peu près quatre siècles. Reliant la presqu’île de SaintMandrier au continent, d’une structure sédimentaire
appelée tombolo, on situe la formation de l’isthme entre
1620 et 1660.
Fontaine de la Nymphe - Les Sablettes
Le pavillon Roustan
Tamaris
Séduit par le charme de cette côte belle et rocheuse,
Michel Pacha a entrepris des travaux de transformation
gigantesques en 1880, pour faire de ce quartier qui
enserre le petit golfe du Lazaret, une station climatique et
touristique. Pendant 20 ans il s’est consacré à ce projet,
en y ajoutant d’autres constructions : un casino, le Grand
Hôtel et un bureau de poste.
Dans les années 1920, le quartier s’est vidé, la
balnéothérapie a changé de cap et les touristes se sont
rapprochés des plages.
A Tamaris, les maisons ont gardé leur pouvoir de
séduction, elles sont toujours coquettes, suspendues
dans le temps, nous rappelant un art de vivre du début du
siècle.
concours national des villes et villages fleuris 2009
En 1951, l’architecte Fernand Pouillon reconstruit le
village des Sablettes, bombardé lors de la seconde
Guerre Mondiale et réalise un complexe balnéaire à
échelle humaine.
L’ isthme des Sablettes, formé des villages des Sablettes
et de Saint-Elme, ainsi que d’un vaste terre-plein gagné
sur la mer, coupé par l’axe d’une route départementale,
constituait un enjeu important dans un contexte de
développement et de revalorisation du littoral touristique.
Mais avec les années, le site s’est peu à peu détérioré et
a fini par ne plus être qu’un vaste terrain vague laminé
par le vent.
En 1999, l’isthme redevient un lieu, un site, un paysage
avec le projet de l’architecte-paysagiste Alain Faragou
et sa conception d’un parc paysager, appelé Fernand
Braudel. Le parc retrouve son identité naturelle d’origine
dans une nature recomposée et le village des Sablettes
développe son identité urbaine et culturelle dans une
dimension à la fois locale et touristique.
En période estivale, l’accès à la baignade est aménagé,
pour le public porteur de handicap. Des fauteuils
spécialement adaptés pour entrer dans la mer sont mis à
leur disposition.
La Seyne-sur-Mer entre mer et nature
11
Le Contrat
de Baie
Baie du Lazaret
Le Contrat de baie de la rade de Toulon et son bassin versant est un programme d’actions environnemental visant à
restaurer et gérer la qualité des eaux et des milieux aquatiques dont Toulon Provence Méditerranée a la compétence.
Dans ce contrat signé le 6 septembre 2002, la Ville s’est engagée sur près de 15 actions en faveur de l’amélioration des
réseaux d’assainissement, des eaux usées, du paysage des anses et de la lutte contre l’érosion aux Sablettes. Ce qui
permet aujourd’hui, le développement de l’aquaculture et de la mytiliculture dans de bonnes conditions.
Fin d’année 2008, une action de dépollution du site, centrée sur l’extraction des poteaux métalliques, vestiges des
anciens parcs aquacoles, a été menée.
12
La Seyne-sur-Mer entre mer et nature
concours national des villes et villages fleuris 2009
Les forts
Par sa situation privilégiée, le territoire
seynois a très vite abrité plusieurs
fortifications indispensables à la
protection de la rade :
Fort Napoléon
Le fort Balaguier
tour à canon de 1636 - Musée naval et municipal.
Un jardin botanique, et dans le musée, jusqu’au 8 mars
2010, une exposition dans la tour : « Histoire d’épaves »
retraçant l’histoire de la marine à vapeur. Découverte
archéologique sous-marines de 6 épaves au large de la
rade de Toulon. Le fort Balaguier est classé à l’inventaire
des Monuments Historiques.
Fort de l’Eguillette
batterie basse construite de 1672 à 1680 - toujours
occupé par la Marine Nationale qui a entrepris une
magnifique opération de restauration depuis 1997.
Le fort Napoléon
fort militaire, premier exploit du jeune Bonaparte. Centre
de Rencontres et d’échanges Culturels et Galerie d’Art
Contemporain (la Tête d’Obsidienne), il accueille de
nombreuses manifestations dont le Festival Cubain, le
Festival de Jazz et les Fêtes Calendales.
concours national des villes et villages fleuris 2009
La Seyne-sur-Mer entre mer et nature
13
Le Centre
Ancien
Le centre ancien fait l’objet d’une
réglementation très stricte sur le plan
patrimonial, en matière de publicité et
d’enseignes. La ville a mis en œuvre
un projet de requalification dont le
fleurissement est l’un des maillons
(notamment sur les places et avec
l’intégration de jardinières sur les
barrières) pour la rénovation du
cœur historique. Le « Grand projet de
ville » (GPV) comprend trois grands
chantiers : la restauration de l’habitat,
la dynamisation du commerce et la
sauvegarde du patrimoine public.
Une OPAH-RU(Opération Programmée d’Amélioration de
l’Habitat et de Renouvellement Urbain) a été signée le
16 février 2007 pour une durée de 5 ans. Elle incite, par
le biais d’aides financières majorées, les propriétaires
de logements anciens à investir dans l’amélioration et
la réhabilitation de leur(s) logement(s) et à réduire la
vacance et l’insalubrité.
En accompagnement des actions sur les espaces
extérieurs elle permet d’enclencher une véritable
dynamique de requalification et de redynamisation
urbaine d’un secteur dégradé.
14
La Seyne-sur-Mer entre mer et nature
Requalification
des espaces publics
Quatre places principales ont été rénovées : Ledru Rollin,
Perrin, Martel Esprit et Anciens Combattans d’Afrique
du Nord. La place Bourradet vient aussi de faire peau
neuve, grâce au projet du paysagiste Jérôme Mazas :
des matériaux nobles (pierre), de hauts sujets (palmiers),
c’est un véritable lieu de rencontre au cœur des îlots
denses du centre ville.
La rénovation concerne également le marché provençal et
l’îlot de l’Equerre (avec création d’un jardin clos en lieu et
place de 10 maisons insalubres).
L’îlot Martini, en continuité avec le parvis de l’église, est
en cours d’étude pour un projet de réaménagement après
acquisitions et démolitions de vieux garages.
Un mail d’arbres de hautes tiges viendra marquer l’espace
public.
Plusieurs autres îlots repérés comme étant dégradés,
font l’objet d’un projet global qui sollicitera les aides
de nos partenaires dans le cadre du Plan National
de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés
(PNRQAD).
En parallèle, et ce depuis plusieurs années, la Commune
soutient, de ses aides financières et d’un suivi technique
et architectural rigoureux, le plan de ravalement de
façade du centre ville.
Traitement
et verdissement
des entrées
de ville
Les avenues Faid’herbe, Max Barel et le boulevard
Toussaint Merle (dans le cadre de l’aménagement du
Parc de la Navale).
Centre ancien
Le marché provençal sur le cours Louis Blanc
Des injonctions sont faites aux propriétaires et l’obligation
de ravalement est définie par arrêté (tous les 10 ans),
Toutes ces mesures concourent à une revalorisation
globale de l’image paysagère de la Commune qui
accompagne une politique de fleurissement très
soutenue.
concours national des villes et villages fleuris 2009
Patrimoine
industriel
Le pont des anciens
chantiers navals
Dans le cadre de l’aménagement du site des ex-chantiers
navals, la ville a remis à neuf son monument le plus
emblématique : le pont basculant, qui permettait
l’approvisionnement des chantiers, fermés il y a 20 ans.
Sa restauration et sa mise en lumière ont débuté en 2007.
Elément phare du passé industriel de la commune, inscrit
depuis 1987 à l’inventaire supplémentaire des Monuments
historiques, il va de nouveau participer à l’attractivité de
la commune, en devenant un observatoire et un lieu de
mémoire grâce à son hall d’exposition retraçant la vie des
chantiers. Les visiteurs pourront accéder à son sommet
(44 m) par un ascenseur panoramique pour contempler la
rade de Toulon. Inauguration et présentation au public les
26 et 27 juin 2009.
Le 26 juin, comme le pont, elle sera mise à l’honneur.
Le public sera invité à passer cette porte des chantiers
en foule, pour rendre un hommage digne de la mémoire
industrielle et ouvrière de la Seyne-sur-Mer.
Le pont des anciens chantiers navals
L’atelier Mécanique
Anciens locaux
de Transmétal Industrie
Dernier bâtiment témoignant de l’activité industrielle des
chantiers navals seynois. Situé dans la partie Est des
chantiers, long de 127 mètres et large de 23 mètres, avec
une hauteur de 21 mètres dans sa partie la plus élevée,
il offre une surface et un volume exceptionnels installés
en grande partie sur le domaine maritime. L’atelier se
compose de trois nefs accouplées, de 23 mètres de large
chacune. Bâtiment en briques, verre et métal, il dispose
d’une belle charpente métallique. Construit en 1906,
l’atelier mécanique était l’une des plus grosses structures
des chantiers. Il devrait accueillir le futur multiplex et le
Centre d’interprétation de la mémoire de la Navale.
Porte des chantiers
La porte des chantiers
Vestige de l’époque de l’industrie navale, cette porte
ainsi que le pont transbordeur, ont été épargnés, lors de
la destruction du site, après sa fermeture en 1989. Les
ouvriers des chantiers navals quittaient ou rejoignaient
leurs ateliers en passant sous cet arc de briques roses
et de pierres caractéristiques du style Louis XIII, revisité
par la belle époque. Inaugurée en janvier 2006, elle abrite
maintenant le siège de l’AMIANS
concours national des villes et villages fleuris 2009
La Seyne-sur-Mer entre mer et nature
15
16
La Seyne-sur-Mer entre mer et nature
concours national des villes et villages fleuris 2009
actions
et rÉnovations
partie2
Révision
du PLU
Le centre avec une attractivité, un dynamisme et
le respect du caractère patrimonial du centre ancien qui
nécessite une approche architecturale et paysagère de
qualité. S’y rajoute le développement des équipements
structurants dus au réaménagement du site des anciens
chantiers.
Le PLU a défini quatre enjeux
géographiques de même importance
dans son Projet d’Aménagement et de
Développement Durable (PADD) :
Le littoral avec pour les quartiers de Tamaris,
Balaguier et les Sablettes, une Zone de Protection du
Patrimoine Urbain et Paysager (ZPPAUP) annexée au PLU
en tant que servitude d’utilité publique. Pour les secteurs
de la Verne et de Fabrégas, les espaces sont à dominante
végétale et l’urbanisation est modérée. Ils constituent une
transition naturelle vers le site classé de Sicié.
Plan Local
d’Urbanisme
Villa “Les Mimosas” - Tamaris
Les secteurs pavillonnaires ont la nécessité de
s’intégrer dans le paysage (arc collinaire, boisements,
bordure littorale). La maîtrise du bâti dans les quartiers
d’habitat diffus et le maintien d’un cadre boisé sont
significatifs.
Les entrées de ville sont mises en valeur dans
leurs différentes fonctions (déplacements, économie,
paysage). La requalification est essentielle.
Le Plan Local d’Urbanisme identifie également les
espaces boisés classés de la commune. A ce titre, près
de 600 hectares sont classés, ce qui représente environ
¼ de la ville (un peu plus de 2 200 hectares).
La dernière révision du PLU (approuvé le 27 août 2007) a
permis d’accroître ces espaces boisés classés, désormais
applicables sur le parc des Sablettes et le parc de la
Navale.
18
La Seyne-sur-Mer entre mer et nature
concours national des villes et villages fleuris 2009
Rénovation
de Berthe
Un quartier en mutation
Le rééquilibrage de ce quartier dans la ville et
l’agglomération constitue l’enjeu du Projet de Rénovation
Urbaine. Avec des objectifs importants :
Clarifier l’organisation foncière par la
résidentialisation, et la qualification des espaces publics
Diversifier l’habitat en rééquilibrant l’habitat
social sur le territoire communal
Favoriser la mixité sociale avec le concours de
promoteurs privés et permettre une accession à la propriété
en complément de logements sociaux ou en location.
Consolider les équipements et les services
L’enjeu de la résidentialisation dans le quartier Berthe est
de délimiter l’espace privé de l’espace public, d’améliorer
le cadre de vie des habitants en leur apportant un espace
privatif à s’approprier, clos et protégé permettant la
sécurité des biens et des personnes.
Une réalisation qui a permis de présenter concrètement
aux habitants, à la sphère politique de la Seyne-sur-Mer,
l’OPH, l’ANRU et autres partenaires du PRU, le rendu
d’une résidentialisation de secteur, qui sera généralisée
sur l’ensemble du quartier Berthe.
Ilot Rostand : voirie, aménagement des espaces
extérieurs avec création d’un mail paysager sur l’avenue
J. Renard dans la logique de la coulée verte qui relie les
pôles importants de la ville. Marché travaux en cours
d’éxécution.
Ilot Pergaud : création de la place Mandela avec
le CCS Mandela restructuré et l’Ecole Malraux-Giono, en
cours de restructuration. Début des travaux fin 2009.
Opération réalisée depuis 2007
Constructions :
Résidentialisation : Secteur Floréal E7
Création de parkings privatifs, aménagement végétal
adapté au climat de la région en pied d’immeuble et
en limite de résidence pour délimiter l’espace privé de
l’espace public, parvis, accès portail parking et portillon
piéton par contrôle d’accès, clôture fermant la résidence.
Ilot Pergaud : opération de 80 logements locatifs
sociaux pour l’OPH. Livraison 2009.
Ilot Rostand : opération de 141 logements locatifs
sociaux par l’OPH en continuité avec l’opération SNI.
Livraison juin 2009.
Projets de réalisation en 2009
Ilot Floréal : voirie, résidentialisation, réhabilitation,
aménagement des espaces extérieurs. Début des travaux
novembre 2009.
concours national des villes et villages fleuris 2009
Créations futures
Bibliothèque des quartiers Nord
Troisième bibliothèque municipale mise en réseau basée
sur un principe de médiathèque où la rencontre entre
le pôle adulte et jeunesse se fait sur un même espace.
Création de patios pour l’usage de la bibliothèque et d’un
bassin de rétention. Travaux fin 2009.
CCS Mandela
Extension et restructuration. Travaux prévus janvier 2010.
Place Saint-Jean
Cœur du quartier de Berthe, une opération immobilière
est créée tout autour de la place, permettant une
délimitation physique et structurante pour conjuguer
logements sociaux, logements en accession, activités
diverses en Rez-de-Chaussée (commerces à définir) et
installation d’un pôle médical à l’étage.
Travaux prévus 2010.
La Seyne-sur-Mer entre mer et nature
19
Aménagements
en cours et à venir
École Malraux-Giono
En cours de restructuration, réhabilitation et extension sur 27 mois avec création d’un jardin éducatif et d’un centre de
loisirs. Depuis la dernière rentrée, les écoles élémentaires Malraux et Giono ont fusionné et le groupe scolaire fait peau
neuve. Fin des travaux prévue pour la rentrée 2011. 280 élèves bénéficieront d’un nouveau lieu d’étude et de créativité.
Un amphithéâtre extérieur, un jardin paysager, un potager, des aires de sport et aménagement d’une cuisine satellite :
livraison de la cuisine centrale de Pagnol à l’été 2011.
Parking des Esplageolles
Parking aérien sur 4 niveaux, doté de 420 places, en entrée de ville, dont la livraison est prévue pour juillet 2010. Le
parking étant situé dans le périmètre du pont levant, le projet a approuvé par l’architecte des Bâtiments de France.
Stade Lery
Quand il sera terminé en septembre, il sera composé de végétaux tout autour. L’entrée du stade a entièrement été rénovée
par le service des espaces verts. Quatre salles spécialisées : tennis table (600 m2), boxe (400 m2), escalade, (avec ces
350 m2, c’est la plus haute au niveau régional) et trempoline (600 m2). Toutes ces salles comportent un bureau, un
vestiaire et un local matériel pour les associations. Il y a également une salle audio-vidéo polyvalente (165 m2). Deux
stades utilisent des pelouses synthétiques pour la gestion et l’économie de l’eau : le stade Valentini (terminé l’an dernier)
et le stade Squillacci (terminé il y a deux ans). A noter également, la classe verte qui se déroule à Janas et la classe de
mer à la Base nautique des Sablettes, avec des interventions pour sensibiliser les enfants à l’environnement
Les allées Maurice Blanc
Les allées Maurice Blanc
et la Porte Marine
Appelées Maurice Blanc en hommage à celui qui a été maire de la Seyne-sur-Mer de 1978 à 1984.
Ouvertes à la circulation depuis le 26 février dernier, c’est une nouvelle artère de la ville dont l’architecture avec
ambiances minérales et végétales s’accorde parfaitement avec la nouvelle image de la ville. Inauguration le 27 juin, en
même temps que le pont.
Le port de Plaisance
Les travaux ont été repoussés pour permettre la dépollution du site et reprendront au cours de l’année 2010. Le projet
respecte à la fois la mémoire du site des ex-chantiers et l’environnement, avec la gestion d’énergies anti-gaspillage,
l’emploi de matériaux nobles et la création d’espaces verts. Le port pourra accueillir plus de 600 anneaux d’amarrage.
20
La Seyne-sur-Mer entre mer et nature
concours national des villes et villages fleuris 2009
qualitÉ de vie
partie3
PropretÉNettoiement
Le service propreté est rattaché à
la direction Transports, propreté et
moyens matériels sous la responsabilité
d’Alain Roman.
Missions des 20 agents
de la structure :
Interventions en régie municipale :
gestion de la déchetterie municipale,
collecte des papiers – cartons des artisans,
commerçants et structures municipales,
dégraffitage des voies publiques,
interventions et chantiers liés à l’environnement
menés en collaboration avec le pôle moyens matériels,
Missions de contrôle
et de gestion de marchés publics :
Société Dragui-transports Pizzorno, prestataire de
services pour la collecte des déchets ménagers et
nettoiement de la commune,
Association ASPI, chargé de l’entretien par îlotage
et cantonnage des espaces libres et publics de l’Office
Public de l’Habitat,
Veolia Environnement, prestataire de services pour
mise en place, rotations et traitements des bennes
destinées aux dépôts en déchetterie effectués par les
usagers de la collectivité,
Plastic Omnium Sytèmes Urbains, prestataire de
services pour fourniture, entretien et maintenances des
conteneurs à ordures ménagères et tri sélectif mis à
disposition des usagers de la collectivité.
La propreté s’intègre dans un schéma directeur porté
par la ville, afin d’améliorer l’environnement et le cadre
de vie, en partenariat avec tous les services municipaux
(services techniques, Espaces verts, Police municipale,
Service hygiène et santé, plan de secours et Prévention
des risques...)
Parallèlement, la Ville souhaite améliorer les prestations
de maintien en propreté du territoire communal par
la création de nouveaux secteurs de nettoyage et
balayage mécanisés, et/ou manuels, et le renforcement
des fréquences d’interventions sur les périmètres plus
sensibles.
22
La Seyne-sur-Mer entre mer et nature
concours national des villes et villages fleuris 2009
Gestion des
déchets et
tri sélectif
Le programme de tri sélectif en
porte à porte a été initié en 2001 et
actuellement, environ 80% des Seynois
sont en capacité de trier leurs déchets.
Malgré le civisme des Seynois on
constate une stagnation des tonnages
des matériaux recyclés.
Aussi le service Propreté, en partenariat
avec le SITTOMAT, souhaite engager
fin 2009 des actions de sensibilisation
et de communication en direction
de la population, afin d’améliorer
l’efficacité du geste de tri (diffusion de
mémos tri, communication orale par
les ambassadeurs du tri du SITTOMAT
auprès des riverains de secteurs préétablis, accueil du véhicule TRI MOBIL
durant la période estivale, ...).
La collecte des emballages ménagers recyclables est
réalisée une fois par semaine en alternance. Elle permet
de collecter le papier-carton, les journaux et magazines,
ainsi que les corps creux et flaconnages plastiques (2 fois
par mois pour ces 2 flux).
Depuis fin 2008, environ 20 % de Points d’apport
volontaire supplémentaires ont été implantés sur le
territoire communal, notamment des colonnes destinées
à la récupération du verre.
La déchetterie municipale actuelle fait l’objet d’une
étude visant à renforcer sa mise en sécurité.
Son fonctionnement sera restructuré pour optimiser son
rendement et les services rendus aux usagers seynois,
en attendant la réalisation du nouveau projet
d’implantation d’une déchetterie dans le secteur Nord –
quartier Camp-Laurent, et ce sur un terrain plus adapté
que celui pressenti initialement.
En site pilote, des colonnes pour le verre semienterrées et insonorisées, fournies par le SITTOMAT,
seront installées au cours du 3e trimestre 2009 sur le
secteur Sud de la commune.
La mise en place de Points d’apport volontaire,
conjointement à une collecte sélective en conteneurs
dans le quartier Berthe, est en cours d’étude dans le
cadre de la résidentialisation de ce quartier engagée par
l’Office Public de l’Habitat.
A plus ou moins long terme l’objectif attendu réside
dans la mise en place de collectes sélectives dans les
secteurs jusqu’ici considérés comme sensibles ainsi que
dans le centre ville et centre ville élargi.
Le tri sélectif est réalisé au travers d’une collecte
en porte à porte qui concerne actuellement tous les
quartiers, hormis le centre ville et le quartier Berthe.
Une enquête d’optimisation des collectes en centre
ville par le SITTOMAT et la société ECO EMBALLAGES
devrait débuter au cours du 3e trimestre 2009.
Les ordures ménagères seront bientôt collectées
2 fois par semaine, au lieu de 3 fois actuellement, sur la
majorité des quartiers Sud et Nord de la commune.
Un projet de collecte sélective dans les
administrations, Office public de l’habitat, Services
municipaux est à l’étude.
concours national des villes et villages fleuris 2009
La Seyne-sur-Mer entre mer et nature
23
Amphitria
Station dépuration pour le traitement des eaux usées, de
l’air et des boues, qui depuis sa mise en service, améliore
le milieu marin. On constate une nette amélioration des
eaux de baignade et de la flore marine et la présence
d’une faune marine.
Depuis 6 ans, cette zone du Cap Sicié, site classé et
inscrit au titre de Natura 2000, terrestre et maritime,
bénéficie d’une protection environnementale de
qualité grâce à la mise en service de l’étage biologique
et du traitement de fumées qui anticipent la future
réglementation européenne.
Amphitria
Dégraffitage Lutte
contre
l’affichage
illégal
Depuis 2006 le service Propreté a mis en place un
service gratuit d’enlèvement de tags et graffiti sur les
murs des propriétés visibles et accessibles depuis la voie
publique. Ce service est doté de techniques innovantes
en matière de dégraffitage.
Tél : 04 94 06 96 17.
La municipalité s’est engagée à lutter contre la
prolifération de tous supports illégaux de messages
publicitaires et de pré-enseignes et à faire démonter tout
ce qui n’est pas conforme à la législation. Aujourd’hui le
découpage publicitaire de la commune est constitué de
zones de publicité restreinte ou autorisée, toutes régies
par le code de l’Environnement.
Zones de publicité
restreintes :
le Centre Ancien : aucune publicité
hormis du mobilier urbain.
le périmètre contigu au Centre Ancien :
publicité autorisée sur des surfaces de 6 à 12 m2
exclusivement.
les quartiers Nord : publicité autorisée sur une
surface réglementée de 12 m2. L’inter distance entre
chaque support est fixée à 50 mètres.
les quartiers Sud : surface réglementée à 12 m2.
L’inter distance entre chaque support est fixée à 100 mètres.
24
La Seyne-sur-Mer entre mer et nature
concours national des villes et villages fleuris 2009
Développement durable
Gestion de l’énergie
Déchets
Etude stratégique sur les énergies et modes de
production de chaleur à l’échelle du quartier Nord ; projet
de réalisation d’un réseau de chaleur par valorisation de
la chaleur produite par l’usine d’incinération des ordures
ménagères.
Mise en place du tri sélectif pour 40 000 habitants +
renforcement avec la mise en place de points d’apports
volontaires dans des quartiers non équipés
Etude de faisabilité d’équipement en panneaux
photovoltaïques à l’échelle des quartiers en rénovation
urbaine.
Mise en place d’un service de maîtrise de l’énergie
et de projets de développement durable (politique
énergétique)
Ressources naturelles :
espaces verts, eau …
Amélioration de l’efficacité des réseaux d’alimentation
en eau potable et préservation de la ressource :
renouvellement d’1 % du réseau par an + diagnostic
annuel de 100 % du réseau ; rendement = 85 %
(rendement national des réseaux d’eau potable = 70 %)
Encouragement des filières de valorisation des
matières : distribution de composteurs (2 000 +
poursuite de l’opération en 2009 : 1 500 composteurs
supplémentaires)
Projet de mise en place d’une recyclerie avec
associations caritatives et associations d’insertion
professionnelle
Urbanisme
Mesures incitatives intégrées au PLU :
encouragement à la production d’énergie solaire ou
d’énergie géothermique
éducation – Citoyenneté
Programme d’éducation à l’environnement en lien
avec les écoles : classe technique pour initier les élèves
aux énergies solaires
concours national des villes et villages fleuris 2009
La Seyne-sur-Mer entre mer et nature
25
Plan de Sauvegarde et
de Prévention des Risques
(PSPR)
La commune, découpée en 10 secteurs, comprend une
interface Forêt Habitat de 200 mètres. Trois agents
sont chargés de la surveillance. Chaque parcelle doit
être contrôlée au moins une fois tous les 3 ans, sauf
Fabrégas, zone à risque la plus élevée, contrôlée tous
les 2 ans. Au delà des contrôles sur le débroussaillement,
les visites des agents ont surtout pour but de prodiguer
des conseils sur la façon de se protéger.
La charte du
mobilier urbain
Le mobilier urbain fait désormais partie du paysage
quotidien de nos rues et places. Il participe à la
fabrication des espaces publics. Il est devenu une
composante importante de l’esthétique urbaine et
constitue un enjeu dans la requalification de notre ville.
Si le mobilier urbain est en constante mutation, la charte
définie des principes mais en aucun cas ne fige les
projets d’espaces publics.
Elle tend à l’harmonisation du mobilier, mais pas au
détriment de la diversité des ambiances (ponctuation
esthétique). C’est pourquoi différents secteurs ont été
délimités, qui adoptent chacun des aménagements
spécifiques :
Centre ancien, secteur urbain et péri urbain, espaces
boisés et les secteurs liés à un projet d’ensemble tels
que : les zones d’activités, le site des anciens chantiers,
le Parc des Sablettes, le quartier “Pouillon” et la ZPPAUP.
26
La Seyne-sur-Mer entre mer et nature
concours national des villes et villages fleuris 2009
Campagne de sensibilisation
du Conseil Municipal des enfants
Campagne de
sensibilisation du Conseil
Municipal des enfants
Depuis plusieurs années, les jeunes élus du Conseil
Municipal des enfants se mobilisent pour sensibiliser les
seynois au respect de l’environnement et de la propreté
de la Ville. De nombreuses campagnes de communication
ont été lancées par cette assemblée junior et non moins
décisionnaire comme par exemple :
sensibilisation de la population et des visiteurs à
propos des dépôts sauvages de déchets dans les massifs
forestiers,
conception d’un dépliant “J’aime la Seyne” où les
enfants pointent du doigt toutes les incivilités qu’ils ne
veulent plus voir dans la ville et la nature,
campagne eco-environnementale adressée aux
vacanciers et résidents
Projet de la commission
Environnement du Conseil
Municipal des Enfants
2008/2009
Les élus ont rédigé une charte protectrice de
l’environnement et de la nature : engagement sur des
gestes simples à faire dans la vie courante.
A la rentrée, cette charte sera distribuée aux enfants des
écoles avec un double décimètre en plastique souple sur
le thème “protection de l’environnement”.
concours national des villes et villages fleuris 2009
La Seyne-sur-Mer entre mer et nature
27
Les
évènements
L’année de
La Seyne-sur-Mer,
au rythme
d’événements festifs,
culturels ou sportifs
FESTIVAL CUBAIN
Concerts, expositions, conférences, stages, le festival
cubain englobe un large panel d’activités propres à
satisfaire les plus exigeants. Un métissage musical et
culturel afro-cubain baigne les nuits du fort.
FESTIVAL DE JAZZ
Du 100 % jazz comme il n’en n’existe plus ! Loin des
modes et des courants musicaux adjacents, ce festival
s’attache à la tradition. Intime sans être intimiste, le
festival de Jazz à La Seyne s’inscrit aussi dans la durée.
C’est le plus ancien du département ! Apéro-concerts et
expositions complètent l’événement.
Janvier dans les étoiles
Cette année, le cirque contemporain a fêté ses 10 ans.
Abrité sous l’immense chapiteau blanc des Sablettes,
“Janvier dans les étoiles” est devenu une référence
internationale de par la qualité de sa programmation
sous la houlette de Théâtre Europe. Et puis, n’oublions
pas l’école du cirque “Tout Fou, tout Fly” à résidence à
Circoscène.
28
La Seyne-sur-Mer entre mer et nature
concours national des villes et villages fleuris 2009
Belem
Un voilier dans le parc de la Navale ! L’image peut
paraître insolite et pourtant quel spectacle. Le mythique
trois-mâts Belem s’était amarré à l’un des quais du parc,
noyé dans un espace de verdure thématique.
Un village alsacien,
parc de la Navale
Exhalté par les senteurs iodées de la rade, le parc de la
Navale est baigné aussi de bouquets plus gourmands.
C’est le cas avec la foire provençale, au mois de mars, ou
encore la fête alsacienne, en novembre, et ses chalets
dédiés à la gastronomie, à l’artisanat, aux décorations de
Noêl, le tout dans une ambiance des fêtes d’antan.
Un partenariat
avec les commerçants
Eté comme hiver, la Ville organise de multiples festivités.
Une solide tradition seynoise qui donne des couleurs
et des ambiances originales. Ce fut le cas, avec la
transhumance pour le moins bucolique de 400 moutons
dans les rues du centre-ville. Cette manifestation était
organisée dans le cadre des festivités de fin d’année avec
l’association “Vitrines seynoises”.
concours national des villes et villages fleuris 2009
La Seyne-sur-Mer entre mer et nature
29
30
LaSeyne-sur-Merentre mer et nature
concours national des villes et villages fleuris 2009
LA VILLE CHANGE DE
LOGO
Une nouvelle façon
de voir La Seyne-surM
er
Extrait du Magazine municipal “Le Seynois”
n°5 du mois de Mai/Juin 2009
Deu x poi sso ns s’éc
hap pen t
du blason pour sign
er le « S »
de la Seyne-sur-Me
r. Un « S »
stylisé, élégant pour
dire toutes
les ambitions d’une
ville qui se
tourne résolument vers
l’avenir
sans renier son passé.
La nouvelle identité graphique
de la ville de La seyne-sur-Mer
Jus te un nou vea u log
o?
L’id ent ité visu elle d’un
e ville
est sa pre miè re car te
de visi te,
pou r les hab itan ts
mai s aussi
pou r les tou rist es et
encore les
ent rep ren eurs. Elle
par ticip e
plei nem ent de son
attracti vité
dan s un con text e où
la Sey ne
doit plu s que jam ais
cult iver
sa sing ular ité et valo
rise r ses
atou ts.
La me r, la ville, les hab
itan ts,
tout doit être évoqué
, suggéré
pour donner encore un
peu plus
envie de La Seyne. Env
ie d’y vivre,
d’y travailler, de s’y
investir, de
s’y épanouir.
« La forme, disait Vict
or Hugo,
c’est le fond qui rem
onte à la
surface » à l’image de
ces deux
poissons bondissants
…
PAGE-SEYNOIS indd
ALAIN DUPONT
Attaché territorial
Service Développement
Économique
Hôtel de Ville • Quai Saint-Saturnin
Fabre
83
500 La
Seyne
Seyne-s
Hôtel
deSeyne-sur-Mer
ur-Mer
Ville -s
•sur-Mer
Quai Saint-Saturnin Fabre
T83
: 04500
48 06
00 • F : 04 48 06 90 01
La90
Seyne-sur-Mer
www.la-seyne-sur
T : 04 48 06 90 -mer
-me
-mer.fr
00 r•frrF : 04 48 06 90 01
www.la-seyne-sur-mer.fr
HÔTEL DE VILLE
Quai Saint-Saturnin Fabre
83 500 La Seyne-sur-Mer
T : 04 48 06 90 00
F : 04 48 06 90 01
www.la-seyne-sur-mer.fr
LA MER POUR TOUS
UNE VILLE POUR CHACUN
www.la-seyne.fr
1
P7.indd 1
27/05/09 18:15:24
27/05/09 18:45:37
concours national des villes et villages fleuris 2009
LaSeyne-sur-Merentre mer et nature
31
Espaces
verts
Les missions du service
D’un effectif de 53 agents et d’un budget de 1 207 300
euros, le service des Espaces verts a en charge la
création et l’entretien des espaces publics paysagers de
la commune. Jean Naudy, responsable de ce service,
décline ces missions à travers différents secteurs.
Secteur administratif :
Direction, secrétariat, comptabilité, bureau d’étude,
gestion des sinistres, événementiel, promotion des labels
et gestion des partenariats.
9 agents affectés à ce secteur
Brigade Verte : Missions d’élagage, de
débroussaillage, de mise en sécurité des massifs
forestiers et des terrains communaux non bâtis.
7 agents affectés à ce secteur
Cellule arrosage : Maintenance, gestion et
programmation des arrosages automatiques. Gestion des
arrosages manuels
6 agents affectés dont 1 poste en longue maladie
Brigade des jeux et espaces urbains :
Maintenance et gestion des aires de jeux pour enfants et
petites réparations sur mobilier urbain.
4 agents affectés à ce secteur
Atelier mécanique : Maintenance et réparation du
matériel
3 agents affectés à ce poste
Gestion des stocks : Couvre l’ensemble des
matériels et fournitures
2 agents affectés, tous deux à temps partiel
(1 équivalence temps plein)
Les équipes techniques du service participent à
l’astreinte. Cette action vise à pouvoir répondre dans
l’urgence à une situation de défaillance des équipements
ou à la présence d’un danger dans les espaces
municipaux.
En cas d’alerte météorologique, les agents sont amenés,
comme ce fut le cas de nombreuses fois cette année, à
intervenir sur des arbres couchés par les intempéries.
Pour assurer ses missions, le Service des Espaces
Verts est porteur de marchés à bons de commandes :
de végétaux, de fournitures horticoles, de produits
phytosanitaires, de matériels mécaniques et de
matériaux. En parallèle, le service est porteur de marchés
de prestations de services pour le secteur Nord, le parc
de la Navale, l’élagage (sur certaines zones) et l’entretien
d’une dizaine d’écoles (Marché réservé assuré par un
Centre d’Aide par le Travail).
Maîtrise coordination : Planification des travaux,
coordination avec les différents services, gestion des
besoins en équipements et relations aux entreprises.
1 agent affecté
Secteur des jardiniers : Gestion des squares,
jardins, places, parcs, îlots, ronds-points, massifs,
jardinières, pelouses, plantes d’ornements (événementiel)
et entretien des crèches, maternelles et écoles. Gestion
des traitements phytosanitaires
Au Sud, 7 agents affectés dont 1 poste à temps partiel
Au centre, 7 agents affectés
Parc Fernand Braudel, 6 agents affectés
32
La Seyne-sur-Mer entre mer et nature
concours national des villes et villages fleuris 2009
rÉPartition
des esPaces verts
sur la coMMune
concours national des villes et villages fleuris 2009
LaSeyne-sur-Merentre mer et nature
33
A1
Oganigramme détaillé mars 2009
ORGANIGRAMME SERVICE DES ESPACES VERTS
Responsable ou Chef de secteur
POLE TECHNIQUE OPERATIONNEL
Patrice VILAIN
Chef d'Equipe
Responsable du pôle
Adjoint au Chef d'Equipe
Evelyne TISSERAND
Directrice Administrative et Financière
Equipes opérationnelles
CHEF DU SERVICE ESPACES VERTS
Jean NAUDY
Ingénieur
ADJOINT CHEF DE SERVICE
Guilhem BRESSON
Technicien Territorial
ENVIRONNEMENT
BRIGADE VERTE
MATERIEL
JEUX ET ESPACES
URBAINS
ACTES ADMINISTRATIFS
EVENEMENTIEL & SINISTRES
COORDINATION SECTEUR CONTRÔLE TECHNIQUE
BUREAU
D'ETUDES
SECTEUR
ADMINSTRATIF
Responsable &
Référent
Responsable Atelier &
Gestionnaire des
commandes MAPA
Chef de secteur
Responsable
Coordinateur des Travaux
Marchés & MAPA
Secrétaires
Michel GUIOL (AdTp)
Vincent BOURELLI (AM)
Bernard MARCHETTI
(AM) – 80 %
Céline CHICHARRO (AM)
Frédéric HEMERY : (AdT) SECTEUR CENTRE VILLE/NORD ARROSAGE PARC FERNAND BRAUDEL
Patrice CARUSO
(AM)
Hellen BORCHIA
Adj. Ad. 1ère
classe
Parc Autos
E.P.I.
Chef de secteur
Brigade Forestière
Equipe Opérationnelle
2 agents
Equipe opérationnelle
3 agents
Atelier Mécanique
Fabrice BOISSON AdT
Christian THEOPHILE
(AST)
Luc FERRIGNO (AdT)
Jean-Marc TREDICI
AdT
Equipe Opérationnelle
5 Agents
Magasin
Vladimir SAENKO AdT
Noël FARCENCE
(AdP)
Cyril MARTY (AdT)
Administration
occasionnelle
Projets
pédagogiques
Responsable
gestion des sinistres
Michel GEOFFROY (AM)
Bernard FRANCOIS
(AdT)
SECTEUR SUD
SECTEUR CENTRE
VILLE/NORD
ARROSAGE
PARC FERNAND
BRAUDEL
PARC DE LA
NAVALE
Dessinateur
Laurence
CORNET Ad.
2Ème classe
Chef de secteur
Chef de secteur
Chef de secteur
Chef de secteur
Chef de secteur
Stéphane
MAILLARD (AdT)
Comptabilité
Adel LAZREK (AdT)
Lionel PUYAU (AdTp)
Christophe
HOLLERICH (AdT)
attente Recrutement
Poste à pourvoir
Chef d'Equipe
Chef d'Equipe
Chef d'Equipe
Chef d'Equipe
Equipes :
Charles GARCIA (AdT)
Philippe GUILLAUME
(AdT)
Benjamin BONINO
(AdT)
Equipe Opérationnelle
5 agents
Equipe Opérationnelle
5 agents
Equipe Opérationnelle
4 agents
Adjoint au Chef d'Equipe
Christophe ALBERTINI
(AdT)
1 Jardinier
(poste à pourvoir)
Didier MAZEAU (AdT)
GESTION DES STOCKS
Sandy PEPE (AdT)
Vincent MARIN (AdT)
Franck CAUVIN (AdT)
Frédéric POISSY (AdT)
Magasiniers
Thierry DEDOMITI
(Adt)
David FLORES (AdT)
Mathieu POLIDORI
(AdT)
Equipe Opérationnelle
6 agents
Anthony BOSC (AdT)
Renald EYFFREN
(AdT)
VIAVATTENE Gaetan
(contractuel)
Jardiniers qualifiés
Cédric BERGEROT
(AdT)
Olivier SCHENONE
(AdT)
LAIFA Badi (Adt)
Thibault RUIZ (AdT)
Lionel PLANTIE (AdT)
20 heures/semaine
Marc DEMARIA (AdT)
Hervé BARDEGLINU
(AdT)
Eric SIMON
(AdTp)
Mi-temps thérapeutique
Christian POULOUIN
(Adt)
Mi-temps thérapeutique
1 Jardinier
(poste à pourvoir)
Fabrice CADET (AdT)
Equipe technique
Olivier BREMOND (AdT)
Serge SANTANGELO
(AdT)
James AHONOUKOUM
(AdT)
34
LaSeyne-sur-Merentre mer et nature
concours national des villes et villages fleuris 2009
Marie-Ange
DUMONT (AM)
LE FLEURISSEMENT
LA FORMATION
Des mutations importantes dans nos politiques de
plantation sont en cours, elles sont soutenues par l’étude
d’une charte qui vise a définir le choix des végétaux
selon un cahier des charges qui respectera les évolutions
climatiques et environnementales.
Cette charte sera le support de nos prescriptions lors de
toute passation de marché d’achat de végétaux.
Le service des Espaces verts voit ses missions se
diversifier et se spécialiser. De nouveaux objectifs en
matière environnementale et sécuritaire ont permis
d’établir un plan de formation qui vise :
A former les agents nouvellement affectés (très peu
ont une formation dans le domaine des espaces verts).
Confirmer et développer un savoir-faire.
Acquérir de nouvelles compétences.
Pour cela, le service a pris en compte les offres de
formations dispensées par le CNFPT, mais a aussi pu
bénéficier de formations menées par des organismes
privés.
En effet avec un budget de 143 627 euros en achat de
végétaux nous sommes contraints à faire évoluer nos
espaces sous un mode précis. Tout nouveau chantier
ou reprise de parcelle tiendra compte de cette charte.
Nous espérons ainsi pouvoir sur deux années, diminuer
d’un tiers nos espaces engazonnés, avec une priorité aux
plates-bandes et ronds-points.
FORMATIONS CNFPT Les jardins et le vent
Entretien et réparation du petit matériel
d’espaces verts
La taille des végétaux
Espaces verts : les connaissances de base
Débroussaillement, abattage et tronçonnage
Préparation à l’élagage en hauteur
Reconnaissance et choix des végétaux
Protection phytosanitaire niveaux 1 et 2
Le fleurissement
Utilisation des végétaux économes en eau
Arrosage automatique : programmation réglage
Les pistes de renouvellement arboré
et de reconquête de la biodiversité
Elaboration d’une coulée verte
La gestion durable du patrimoine arboré
Intégration des principes de développement durable
dans la conduite de projet
concours national des villes et villages fleuris 2009
La Seyne-sur-Mer entre mer et nature
35
FORMATIONS HORS CNFPT Secteur de l’arrosage : formation sur site et
optimisation des moyens
Brigade forestière : entretien des arbres
d’ornements (Centre de Formation Professionnelle
Forestière de Châteuneuf du Rhône)
omaine de Chaumont sur Loire :
D
> Utilisation des vivaces dans le
développement durable
> Comment développer un fleurissement
personnalisé dans sa ville
> Fleurissement sur 4 saisons : vivaces et graminées
> Comment mettre en place un événementiel
lié au jardin
> Jardins et handicaps: accessibilité
et activités de jardinage
> Potagers décoratifs de demain :
valoriser votre fleurissement, vos projets
pédagogiques et événementiels
Module spécifique
formation sur site Lutte intégrée :
Formation dispensée à 15 agents du service.
La lutte intégrée, ses avantages et inconvénients,
ses méthodes, la lutte biologique en espaces verts,
présentation et utilisation des auxiliaires, mise en
pratique, étude et réalisation d’un plan de lutte intégré.
36
La Seyne-sur-Mer entre mer et nature
agréée par le Ministère de l’Agriculture pour coordonner
les actions de diagnostic et de lutte contre cet insecte
ravageur.
Les journées
de sensibilisation Dans le domaine du phytosanitaire : 4 agents sont
inscrits dans la démarche d’une certification DAPA
(au total ce sont plus 5 journées de formations et de
sensibilisation).
Journées professionnelles sur les thématiques
environnementales et les végétaux économes en eau
(colloque à Hyères et rencontres au Domaine du Rayol
Canadel).
LE PHYTOSANITAIRE
Le Charançon rouge du palmier
En 2008, le Service Régional de Protection des Végétaux
(SRPV) a constaté la dissémination sur le littoral P.A.C.A.
d’un organisme nuisible, présentant une grave menace
pour les palmiers, le charançon rouge (Rhynchophorus
ferrugineus). A la suite de quoi, la Préfecture du Var
a lancé une alerte phytosanitaire rappelant que outre
l’impact sur le paysage, ce ravageur est responsable d’un
risque important de sécurité publique, en cas de chute de
la tête d’un palmier atteint.
Dans ce contexte, nous avons sollicité la Commission
Environnement de la Communauté de Communes Toulon
Provence Méditerrané qui a organisé une réunion
d’information.
En juillet 2008, le service des Espaces Verts a passé
une convention avec la Fédération Départementale des
Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles
des cultures du Var (F.D.G.D.O.N.). Cette Fédération est
Cette convention a permis de former 2 agents du service
à la mise en place d’un réseau de pièges sur le territoire
communal. Quatre secteurs se sont révélés positifs.
Une campagne d’information a permis de sensibiliser les
particuliers qui ont l’obligation de signaler tout palmier
susceptible d’être atteint.
Notre partenariat avec la Fédération (F.D.G.D.O.N.) a
permis le diagnostic sur site de 15 sujets atteints dont 8
ont déjà été abattus.
Cet état de fait a conduit à l’arrêt total de plantation de
palmiers sur de nouvelles zones gérées par le service des
Espaces verts.
Une information continue reste à la disposition des
particuliers et les campagnes de piégeage se poursuivent.
Le service réalise des tournées d’inspection, afin de
détecter rapidement les nouveaux foyers qu’il s’agisse du
domaine privé ou public.
Traitements phytosanitaire
Le service des Espaces verts a conforté et développé sa
démarche de diminution et de diversification des moyens
de traitements phytosanitaire par :
La formation des agents
La gestion des stocks (désignation de référents,
amélioration des locaux, traçabilité et renforcement
des normes relatives aux équipements individuels de
protections)
Un partenariat avec le Centre de Gestion et le service
municipal de l’hygiène et de la sécurité
concours national des villes et villages fleuris 2009
Un partenariat poussé avec les fournisseurs
La diversification des pratiques notamment en matière de
désherbage.
La prévention des risques de maladie professionnelle, de
protection des personnes et du milieu, ont abouti à l’arrêt
total de l’utilisation des produits référencés R40 et au
delà. Suppression des produits contenant pour matière
active du “Glyphosate”. Évolution vers une utilisation
renforcée des produits labellisés EAJ (Emploi Autorisé en
Jardin).
E mploi d’auxiliaires et
de pièges à phéromones
> Lutte contre les chenilles processionnaires :
utilisation du baccilus thurengesis et de pièges à
phéromones.
> Luttes contre les pucerons : utilisation de larves de
coccinelles (Adalia bipunctata).
Place Ledru-Rollin
LA GESTION DE L’EAU
LA GESTION DES DECHETS
Conscient de devoir préserver la ressource en eau, le
service des Espaces verts dispose d’un système de
gestion de l’arrosage centralisé qui permet une régulation
des apports en eau sur nos sites.
Cette gestion est informatisée, elle permet une
programmation des espaces de façon autonome en
fonction des végétaux implantés. Elle tient aussi compte
de l’évapotranspiration potentielle ce qui, sous notre
climat est une donnée essentielle.
Tout déchet vert résultant de l’activité du service est
redirigé sur la plateforme de revalorisation gérée par le
Syndicat Intercommunal de Traitement et Transport des
Ordures Ménagères de l’Aire Toulonaise (SITTOMAT).
Cette plateforme revalorise notamment les déchets par la
production de compost et de mulech.
Une étude approfondie des consommations d’eau a
conduit a équiper nos stades en pelouse synthétique,
elle s’illustre également dans une réduction des espaces
gazonnés notamment sur les terre-pleins centraux et
ronds-points.
En parallèle, tous les déchets issus des traitements
phytosanitaires sont régis par une procédure stricte
de retraitement soit par notre fournisseur sous
conditionnement particulier, soit par le biais du service
municipal du nettoiement sous le protocole des Déchets
Ménagers Spéciaux (DMS).
De même, le service de la Propreté met gratuitement à
disposition des administrés qui en font la demande, des
composteurs.
De plus cette évolution entraine la suppression des
arrosages par aspersion au profit du goutte à goutte.
Il est à noter que ces équipements font l’objet d’un
vandalisme récurrent synonyme de surconsommation.
La question environnementale que représente la gestion
de l’eau s’accompagne d’une mutation de nos politiques
de plantations. En effet, tout nouveau projet tient compte
d’un cahier des charges qui induit l’utilisation de plantes
de climat méditerranéen. De plus, depuis 2008, le service
des Espaces verts a entrepris une réduction des massifs
accueillant des annuelles et bisannuelles.
A l’heure actuelle, des études de forages, de récupération
des eaux pluviales voir de désalinisation sont
programmées.
concours national des villes et villages fleuris 2009
LES PARTENARIATS
Partenariat dans
le secteur social
Outre les partenariats avec l’ensemble des services
municipaux et notamment dans la mise à disposition
de végétaux d’ornement lors de manifestations, avec
les services des espaces verts de l’O.P.A.H., de TPM, du
Conseil Général et de la Région, nous sommes porteurs
de conventions avec des associations.
La Seyne-sur-Mer entre mer et nature
37
Sous l’objectif de l’insertion ou de la réinsertion, le
service des Espaces verts permet à l’association Tremplin
de mener des chantiers d’insertion sur le secteur
forestier. Cette activité est aussi menée par chantier de 3
mois reconductibles, avec l’association l’ACEP, qui permet
à des détenus en fin de peine d’avoir une activité sous les
conditions d’une semi liberté.
Par le biais des marchés réservés, le Centre d’Aide par
le Travail “Le Posseidon”, a la charge de l’entretien des
espaces verts d’une dizaine d’école. Cette démarche
devrait pouvoir s’étendre sur d’autres secteurs de la ville.
Partenariat privé
Dans le cadre de la création du jardin du musée
Balaguier, l’implantation de végétaux spécifiques ne
figurant pas dans nos marchés, a permis de mettre en
place un partenariat avec les pépinières Rey, Villaverde,
Botanic et avec le jardin Val Rahmeh de Menton. Ce
partenariat sous forme de don de végétaux et d’échange
de savoir-faire avec le jardin Val Rahmeh s’acccompagne
d’une démarche prospective d’échange de graines dans
les mois à venir.
Pour l’améloration des entrées de ville, nous avons établi
un premier partenariat avec la SNCF. Le secteur de la
gare de La Seyne-sur-Mer étant sous le coût de multiples
projets d’aménagements communal et d’agglomération,
il est difficile de pouvoir y intervenir de façon globale
par un aménagement d’envergure. Autre aspect, ce
secteur est morcelé par un espace foncier complexe.
Néanmoins, nous sommes parvenus, avec le concours de
la responsable des aménagements SNCF / Var, à mener
un chantier de nettoyage, de redéfinition des espaces et
de replantation.
38
La Seyne-sur-Mer entre mer et nature
Partenariat socio-éducatif
Parmi les missions du service, l’entretien des écoles
induit une demande accrue d’espaces potagers.
Cependant, très peu d’écoles remplissent les conditions
en termes de terrain, d’exposition et de moyens de suivi.
Quelques écoles mènent cette activité avec notre soutien
et nous avons choisi cette année de mener un véritable
partenariat avec l’école Jean Zay dans le quartier Berthe.
Cette école a dès son projet de construction (en 2007)
incorporé des espaces dédiés sous la forme de patios
équipés d’un système d’arrosage.
Nous avons donc, en partenariat avec la directrice et
les enseignants, établi un planning de plantations ainsi
qu’une sélection de plantes potagères et d’ornement.
Pour la manifestation nationale “Des Rendez-vous aux
jardins”, des ateliers de découverte et de sensibilisation
au compost et à l’utilisation des auxiliaires au jardin, ont
été organisés au Musée Balaguier pour les adultes. Un
total de 56 personnes ont assisté à ces ateliers gratuits.
La demande reste forte et nous envisageons de mettre en
place des ateliers de valorisation des savoir-faire de nos
équipes par le tenue de séances de découverte avec des
thématiques comme celle de la taille de l’olivier.
Les Instituts Médico Educatifs « Présence » et « Les
Dauphins » on pu participer à des visites de découverte
du jardin du Musée Balaguier. D’une tranche d’âge
comprise entre 8 et 12 ans, ces enfants ont pu découvrir
le jardin sur un mode sensoriel. Le Service des Espaces
Verts a développé sur ce thème un cheminement olfactif
et visuel, mais aussi une découverte par le toucher des
feuillages. Un jeu de découverte des matières a été
organisé : les yeux bandés les enfants sont allés à la
rencontre des arbres et de leurs écorces.
Notre service a également développé des partenariats
avec les Centres de Loisirs (CLSH) : qu’il s’agisse d’une
aide à la mise en place d’un espace potager, d’ateliers de
réalisations plastiques sur le thème de Noël (que nous
installons dans nos massifs de sapins), de stages relatifs
au développement durable accueillis sur le parc de La
Navale ou bien encore d’actions de type Land Art, notre
volonté est de pouvoir travailler en transversalité avec les
services qui accueillent du public.
Enfin, nous avons conclu une convention avec le Centre
de Formation des Apprentis section fleuriste : les élèves
ont réalisé des décors floraux pour l’acceuil de l’Hôtel
de Ville et pour les cérémonies de voeux de Monsieur Le
Maire.
concours national des villes et villages fleuris 2009
Créations
et projets
Création
d’un Jardin Botanique
au Musée Balaguier
A l’occasion de l’édition 2008 “Les
Rendez-vous aux jardins” dans le cadre
de l’exposition annuelle du Musée
Balaguier “Le voyage des plantes,
le jardin botanique de la Marine”, le
service Qualité de la Ville, sous la
responsabilité de Monsieur Jean Naudy,
a illustré son savoir-faire en élaborant un
jardin botanique dans l’enceinte du fort.
La création de ce jardin est basée sur un schéma global
de réaménagement. Ce jardin comme tout nouvel espace
végétalisé, ne pourra donner sa pleine mesure que dans
les mois à venir. Néanmoins, chaque espace a été pensé
selon trois objectifs :
Un sens de visite permettant une découverte optimal
du site
Valorisation du patrimoine architectural et paysager
Découverte botanique
Pendant de nombreux siècles, la Marine a acclimaté des
plantes pour soigner les malades, éradiquer les famines
ou agrémenter les jardins. Il s’agit donc, de présenter
dans l’enceinte du fort quelques exemples de cette
adaptation, autour de la création de différents espaces
thématiques: les jardins des simples, des médicinales,
des alimentaires, des industrielles et tinctoriales, les
espaces dédiés aux aromatiques, aux asiatiques, aux
agrumes et aux exotiques.
concours national des villes et villages fleuris 2009
Le choix de proposer et faire découvrir des plantes issues
des voyages scientifiques et de découvertes, s’est enrichi
par la présentation de plantes résistantes à la sécheresse
et donc particulièrement adaptées à notre région, telles
que les plantes australiennes, les graminées, les cactées
et plantes grasses.
Dans le cadre de la création de ce jardin botanique, la
Commune de La Seyne-sur-Mer a souhaité associer les
jardineries Botanic, Rey et Villaverde ainsi que le jardin
du Muséum national d’Histoire Naturelle Le Val Rahmeh
de Menton. Ces jardineries ont contribué à constituer les
massifs par le don de végétaux, permettant de composer
les différents espaces thématiques.
C’est dans ce contexte que la Jardinerie Villaverde
du Beausset a fait un don de végétaux et délégué la
présence de son Jardinier en chef M. Beltoise, en soutien
technique pour la réalisation du jardin.
Les pépinières Rey ont aussi donné des végétaux en
complément de la commande passée dans le cadre de
notre marché.
Autre partenaire, le Jardin Val Rahmeh de Menton, qui
a donné des végétaux, réalise aussi la signalétique des
plantes.
La Jardinerie Botanic a enrichi son don de végétaux
par l’organisation d’ateliers gratuits et par un prêt de
mobilier extérieur permettant d’aménager les terrasses.
Lors de la manifestation “Les Rendez-vous aux jardins”
les 30, 31 mai et 1er juin 2008, la jardinerie Botanic a
été présente pour sensibiliser le public aux techniques
du jardinage biologique. Un jardinier conseil a animé des
ateliers relatifs à cette thématique.
La Seyne-sur-Mer entre mer et nature
39
Accueillir les auxiliaires
au jardin Des plantations diversifiées garantissent un écosystème
riche et permettent l’installation de nouvelles espèces
animales qui seront vos alliés au jardin. Cet atelier permet
de les identifier et de connaître leurs actions en terme de
lutte intégrée.
Traiter les plantes
par les plantes
Les cas de pollution des sols au jardin sont multiples,
l’utilisation des produits phytosanitaires peut avoir une
alternative biologique. Cet atelier présente un ensemble
de solutions qui respectent le fonctionnement naturel du
jardin.
Place Ledru-Rollin
Pour marquer l’entrée du Centre-ville, nous avons choisi
d’aménager la perspective de la rue Renaudel par une
forêt de sapins et son sous-bois.
La forêt a été évoquée par la présence de dix sapins de
type Nordmann, de tailles et d’envergures différentes, des
enrochements ont complété le décor. Des billots de bois
ont invité les passants à faire une pause et un parterre de
mousse a permis de tapisser l’espace.
Rond-point YItzHak Rabin
Cet aménagement permet de rappeler les traditions
provençales de la période de Noël.
En effet, l’olivier déjà implanté a été agrémenté de
semences de blé et d’orge.
Cette création du jardin qui accompagnait l’exposition
du “Voyage des Plantes” a donné lieu à l’édition d’un
catalogue, d’un recueil “La correspondance du jardinier”
et d’une bibliographie thématique relative au jardin.
Les luminaires encastrés ont été intégrés dans des
surfaces minérales traitées avec différents matériaux
de carrière laissant apparaître un dicton en lettres
métalliques et faisant référence à la Sainte Barbe. Cet
aménagement évolue dans le temps car le blé et l’orge
vont arriver à maturité.
Aménagements paysagers
des festivités de Noël
Rond-point Toussaint Merle
Pour les festivités de Noël le Service des Espaces Verts
a proposé de nouveaux aménagements sur le secteur
du Centre Ville qui ont été complémentaires à ceux
récurrents autour de la patinoire et du marché de Noël.
Nos propositions visent à faire évoluer nos
aménagements vers une nouvelle réflexion paysagère et
mettent en scène le végétal afin de célébrer la période de
Noël.
40
La Seyne-sur-Mer entre mer et nature
Situé face au Parc de la Navale et très proche des
aménagements de type Marché de Noël et patinoire,
ce rond-point a décliné une ambiance nordique avec un
ensemble de sapins au pied de la sculpture que seuls
viendront souligner des cordons lumineux.
Des pyramides d’osier de taille plus modeste ont
complété le décor avec un parterre de végétaux au
feuillage blanc duveteux qui évoque le givre.
concours national des villes et villages fleuris 2009
concours national des villes et villages fleuris 2009
La Seyne-sur-Mer entre mer et nature
41
square anatole france
Le Service des Espaces Verts a initié un partenariat avec
La Caisse des Écoles. Il s’agit de permettre aux enfants
inscrits dans les différents Centres de Loisirs Permanents
de Proximité de la Ville de contribuer aux décorations de
Noël. En effet, les sapins de type nordmann implantés
dans les massifs du square Anatole France ont été
agrémentés par leurs réalisations plastiques.
Les enfants encadrés par les animateurs, ont installés le
mercredi 17 décembre leurs décorations sur le square.
quai saturnin fabre
La tradition de Noël est surtout représentée en Provence
par les santons. La bande centrale du port a accueilli
des figurines en bois peintes recto verso évoquant 5
personnages de la crèche :
> Le pêcheur
> Le meunier
> La vieille à l’ail
> Le berger
> La vendeuse de cade
trimestre 2009. Plantée d’oliviers et de micocouliers,
cette avenue offre une variété de végétaux aux
floraisons étalées et bénéficie de tous les aménagements
nécessaires à une circulation sécurisée des piétons, des
personnes porteuses d’handicap et des cyclistes.
Deux autres grands axes sont en cours de travaux :
il s’agit de l’entrée de ville entre Saint-Mandrier et La
Seyne sur l’avenue Jean-Baptiste Mattei et celle entre
Toulon et La Seyne sur le secteur de Brégaillon. Sur
ces deux chantiers, les travaux de voirie étant achevés,
l’aménagement paysager reste à réaliser.
le rÉaMÉnageMent du rond-Point
de la Pyrotechnie
Ce vaste chantier a débuté par le terrassement des
buttes où ont été implantés des oliviers. Vont suivre des
aménagements d’enrochement avec pieds de vignes.
L’objectif est de supprimer entièrement le gazon et de
venir ponctuer ce rond-point de massifs évoquant la
garrigue.
Parc de la navale
Le service événementiel a sollicité un aménagement
des espaces dédiés aux chalets du Marché de Noël et à
la patinoire.Pour ce faire 210 sapins de type épicea de
tailles différentes ont été installés.
les entrÉes de ville
L’entrée de Ville secteur sud entre la commune de SixFours et La Seyne sur l’avenue Pierre Auguste Renoir, a
vu ses travaux et aménagements se terminer au premier
42
LaSeyne-sur-Merentre mer et nature
concours national des villes et villages fleuris 2009
Plantes
ps et en heure, les conseils
avisés pour
tem
ants :
ion animale sont les suiv
Pour la 22 année consé- la protectme
quaà
non
pag
com
e
votr
Vous em nez
e vétécutive,la campagne de sen- tre pattes, demandez conseiltificà votr
al reste
ation, propelons que posséder un anim
ire : il vérifiera son iden
ire, et rap
r plus
essa
néc
cure
si
pro
sibilisation « Ils partent rina
cins
doit
vac
qui
des
able
pel
cèdera au rap
un acte respons
se
sur diverses maladies telle de joies que de contraintes.�
ili
ra
ob
rme
m
info
s
se
vou
»
us
avec no
dans le bassin
Bernadette Dionisi
la leïchmaniose présente
l
na
un moustio
par
na
se
t
smi
[email protected]
ica
tran
reda
et
nd
éen
sy
ran
méditer
avec le
se
mo
plas
piro
la
;
e
tom
tique, le phlébo
des vétérinaires d'exercice transmise par les tiques etc. enfin(ex.il pré
BON À SAVOIR
pasnsables
ispe
ind
iers
de con seil s
ipap
na
les
era
rte
par
pa
res
ut
Ser vice télé pho nique
d'a
et
l
éra
lib
anger).
les vacances de votre
seport si vous partez à l'étr
er
par
pré
r
pou
garder, consultez le site
appel local)
res, pour lutter contre les Vous le faittentesavec
animal : N° Azur (prix
nous.org ; vous y trouspar
w.il
ww
.
e qui 0 810 150 160
abandons de chiens et de verez toutes les possibilitéssitteder,gard
çaise de camping
sions, La Fédération fran
pen
dog
:
'hui
urd
aujo
un guide répertent
le.
té
exis
édi
iva
a
g
est
nin
de
ava
quotidiennes, car
chats en pério
terrains en France
gardes à domiciles, visites
ème
é
l
e
p
p
a
m
u
i
Éch
e
n
i
r
é
p
i
V
i
s
s
Vipérine
au
la coMMunication
des esPaces verts
Le Service des Espaces Verts a bénéficié d’une large
présentation de ses missions et de ses projets dans les
pages du magasine municipal où il tient une rubrique
mensuelle qui présente une plante. En parallèle, la
municipalité a lancé une remasterisation du site web de
la ville. Dans ce cadre nous travaillons à élaborer : un
agenda de nos interventions, des fiches synthétiques de
présentation des végétaux, une vitrine du label “Villes et
Villages Fleuris” et une programmation d’ateliers.
A
toriant tous les
échanges etc.
is :
familles d'accueil, amis,
uinh
s
acte
où les animaux sont adm
tels
de
que
r
ent
s pou
fin que cess
solutions sont nombreuse
Les
08
84
prié
72
pro
42
les
01
ter
mains et pour inci
virent pas au cauchemar
al en les vacances ne
taires à préparer leur anim
Plantes
n soleil, même
mière année. Planter en plei
s bien drainé.
mai
ile
fert
peu
sol
un
s
dan
jeunes pousLes
:
ies
lad
ma
Ennemis et
s par les limaagée
omm
ses peuvent être end
et araignées rouces et en serre, aleurodes
par temps sec.
ges peuvent faire des dêgats
um se plaiuos
Fast
ou
ns
Echium Candica
t très bien
sten
rési
et
sent en front de mer
s sont les plus
iété
var
Ces
s.
run
emb
aux
on.
courantes dans notre régi �
Cécile Chicharro
[email protected]
Échium appelé
p
o
r
u
E
’
aussi
d
e
r
i
a
n
i
g
i
r
Plante o
n
a
C
s
e
l
î
s
e
l
r
u
s
e
t
n
prése
é
m
n
i
s
s
a
b
e
l
s
n
a
I ries, d
e
u
q
i
r
f
A
n
e
,
n
e
é
n
terra
.
e
i
s
A
’
l
’l ouest de
s de
Plante originaire d’Europe
présente sur les îles Canaries, dans le bassin méditerranéen, en Afrique et à
l’ouest de l’Asie.
de plantes
l existe environ 60 espèces
boraginades
ille
fam
la
de
ées
bac
her
t sur les
ssen
pou
s
aine
cert
t
cées, don
ises. Les hamcollines rocheuses et les fala
indre jusqu’à 2
pes florales peuvent atte
ent entre avril
uiss
ano
s’ép
et
t
hau
mètres de
ou deux fois
une
oser
Arr
:
et juin. Culture
ssance la prepar semaine pendant la croi
Extrait du Magazine municipal “Le Seynois”
n°5 du mois de Mai/Juin 2009
concours national des villes et villages fleuris 2009
BON À SAVOIR
Catégorie : Bisannuelle
m
Dimensions : Hauteur 3,50
Etalement 0,80 m
: -4,0 °C
Températures minimales
il
Sole
ière
Lum
:
ion
osit
Exp
Feuillage : Persistant
Floraison : Bleu - Violet
ion : Semis
Méthodes de multiplicat
ème
ress
se
elle
x,
dou
at
En clim
spontanément
signaler mais
Toxicité : Pas de toxicité à
irritantes,
peut contenir des parties
urticantes
èce
p
s
e
43
0
6
n
viro
l existe en
ille des bo
LaSeyne-sur-Merentre mer et nature
Mairie de
La Seyne-sur-Mer
2, quai Saturnin Fabre
83500 La Seyne-sur-Mer
Tél. 04 94 06 95 00
www.la-seyne.fr
Textes :
Chantal Campana,
avec la collaboration
des Services municipaux
Crédits photographiques :
François Laï,
Pascal Scatena
Réalisation :
Imprimerie Hémisud
Tél. 04 94 14 70 14
44
LaSeyne-sur-Merentre mer et nature
concours national des villes et villages fleuris 2009

Documents pareils