lettre - Safer Champagne Ardenne

Commentaires

Transcription

lettre - Safer Champagne Ardenne
LETTRE
Lettre d’information - N°17 - Mai 2015
d’information
COLLABORATION ASA-BUREAU D’ÉTUDES E3C :
Edito
A SERMIERS, L’EAU EST
DÉSORMAIS PRÉSERVÉE !
Thierry BUSSY,
Président de la Safer
Champagne-Ardenne
Agir !
« 2015/2021 : Agissons pour
l’avenir de nos territoires ! »
Ce sera jeudi 21 mai le thème de
notre assemblée générale annuelle.
L’occasion pour nous d’évoquer dans les
grandes lignes la réflexion sur l’avenir
que nous avons engagée au travers
du Programme Pluriannuel d’Activité
(PPAS) 2015-2021. Quatre tables rondes
successives nous permettront, grâce
à de nombreux invités, de faire un tour
d’horizon des grandes thématiques
qui font le quotidien et qui sont aussi
la raison d’être de la Safer. L’installation
avec en filigrane le maintien des acteurs
du monde rural et le développement de
l’économie qu’elle soit agricole ou viticole
servira de sujet introductif. La dimension
environnement sera ensuite abordée
avec les notions de contractualisation,
de travail en partenariat et de double
performance économique-écologique.
Le volet développement intègrera
la préservation des terres agricoles
et la cohérence des projets de
développement, sans occulter la place
d’opérateur foncier de la Safer. Enfin, le
sujet de la connaissance des territoires
permettra de souligner l’importance
de la transparence du marché foncier
mais aussi d’aborder le problème
d’urbanisation des terres. En faisant le
choix de ce vaste débat, nous entendons
faire partager au plus grand nombre les
réflexions que nous avons menées pour
permettre à tout un chacun de mesurer
l’ampleur des défis que nous nous
devons de relever. « Celui qui ne craint
pas d’agir, ne craint pas de parler ! » dit le
proverbe. Eh bien, le 21 mai, parlons…
POUR LIMITER LES CONSÉQUENCES DE CERTAINS ORAGES VIOLENTS, L’ASSOCIATION
SYNDICALE AUTORISÉE DE SERMIERS S’EST APPUYÉE SUR LE BUREAU D’ÉTUDES E3C AFIN DE
SE DOTER DE RÉPONSES ADAPTÉES VIA NOTAMMENT UN BASSIN HYDRAULIQUE PRENANT
EN COMPTE LA LOI SUR L’EAU.
« Le dossier loi sur l’eau est d’une rare complexité et le soutien du cabinet E3C a été apprécié
à sa juste mesure ! » Président de l’ASA (Association Syndicale Autorisée) de Sermiers, Bruno
Fresne ne cache pas son soulagement au moment de voir aboutir un dossier qui n’a pas manqué
d’interpeller les 350 propriétaires adhérents à l’ASA locale. Avant l’été, Sermiers (51) disposera
sur son bassin versant de 100 ha (dont 41 de vignoble) de quatre bassins de rétention capables
d’accueillir 11 000 m3 de volumes d’eau. L’objectif : que les crues liées aux orages, ayant frappé le
village et le coteau viticole par le passé, ne soient
plus qu’un mauvais souvenir.
Parmi les quatre retenues d’eau, un bassin
hydraulique viticole prenant en compte la
réglementation de l’environnement et tout
particulièrement la loi sur l’eau. Ce bassin dont
le contenu a vocation à être rejeté dans le cours
d’eau du Petit Rouillat (le contenu des trois autres
bassins rejoindra le réseau d’eaux pluviales de
la commune) s’étend sur trente ares avec une
capacité volumétrique de 3 700 m3. Il permet,
non seulement de gérer les eaux de ruissellement
des coteaux viticoles, protégeant ainsi les biens
et les personnes mais aussi de préserver la
Alexandre Rat, vice-président de l’ASA (à gauche) et
ressource en eau (captage d’eau potable de Reims
Bruno Fresne, président entourent Laurence Sibileau
Fléchambault). Un objectif en passe d’être atteint
qui a géré le dossier pour le cabinet E3C, entité de la
Safer Champagne-Ardenne
et qui fait dire à Alexandre Rat, vice-président de
l’ASA que ce dossier va bien au-delà de la seule
commune de Sermiers puisqu’il offre également des garanties à d’autres communes proches
dont Reims.
Laurence Sibileau, spécialiste des questions liées à l’environnement et à l’hydraulique a suivi
le dossier de l’ASA de Sermiers pour le compte d’E3C dont les champs d’intervention dans ce
domaine très spécifique de l’environnement sont très larges (voir par ailleurs).
BUREAU D’ÉTUDES E3C
L’environnement c’est son affaire
Notices et études d’impact, dossiers loi sur l’eau, schémas généraux hydrauliques, études
d’aménagement à la parcelle, détermination des zones humides, études chemins,
demandes d’intérêt général, zonages d’assainissement….La palette de réponses proposées
par le bureau d’études E3C (Etudes-Collectivités-Communication-Cartographie) dans
le domaine de l’environnement est particulièrement large. Elle permet de répondre à la
réalité d’un monde rural parfois complexe et qui nécessite dès lors la réalisation d ‘études
préalables à la réalisation d’un aménagement, au lancement d’une activité ou à la protection
de l’environnement. Entité imaginée par la Safer Champagne-Ardenne, le bureau d’études
E3C est présent à chaque étape, en délivrant des études qui s’intègrent dans une procédure
réglementaire, pour permettre au maître d’ouvrage public ou privé de définir la faisabilité
d’un projet et de privilégier une option limitant les impacts sur le milieu naturel.
DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : Stéphane MARTIN • CONCEPTION RÉALISATION : TERCOM • ISSN 2258-8507
SIÈGE SOCIAL : 2, rue Léon Patoux - CS 50001 - 51664 Reims Cedex • TÉL. : 03 26 04 77 71 | FAX : 03 26 04 74 41 • www.saferchampagneardenne.fr
INSTALLATION
Marianne a su séduire
les investisseurs !
Au côté de Marianne
Fricot, Fabien Crosier
a accompagné tout le
dossier pour la Safer
Champagne-Ardenne
A 22 ANS, MARIANNE FRICOT RELÈVE UN BEAU
DÉFI PROFESSIONNEL EN PRENANT LA TÊTE
À ARCONVILLE (AUBE) D’UNE EXPLOITATION
DE 2 HA 56 ! UN CHALLENGE RENDU POSSIBLE
GRÂCE AU SOUTIEN D’INVESTISSEURS !
« C’est un partenariat à faire vivre avec les actionnaires mais je ne suis pas inquiète car nos échanges se sont très bien passés. Ils souhaitaient
accompagner un jeune qui se lançait pour lui mettre le pied à l’étrier ! » Lorsqu’elle évoque les deux investisseurs qui, aux côtés de ses parents
LE RENDEZ-VOUS DU MOIS !
-également actionnaires-lui ont permis de relever le défi de l’installation, Marianne Fricot a les yeux qui pétillent. A 22 ans, l’Auboise de ChampignolLez-Mondeville se lance, pour le plus grand plaisir de cédants ravis de voir une jeune fille du secteur prendre leur relais. Le rêve semblait pourtant
inaccessible puisqu’il consistait à reprendre une société viticole et surtout les 2 ha 56 de vignes qui y étaient rattachés. Et pourtant…
Informée de la décision de céder des anciens propriétaires, la Safer Champagne-Ardenne a immédiatement souhaité saisir l’opportunité pour réalliser
une installation. Candidate, Marianne Fricot avait, pour relever le défi, sa bonne volonté, un cursus
cohérent (STAV à Chaumont puis stage en Beaujolais, BTS viti-oeno à Beaune en alternance chez un
viticulteur champenois puis dans le Bordelais) et des parents eux-mêmes viticulteurs à ChampignolLa Safer Champagne-Ardenne organise
lez-Mondeville (6 ha exploités dont 2 ha en propriété) prêts à la soutenir. Restait comme souvent en
son assemblée générale le jeudi 21
Champagne à solutionner le problème du portage financier du foncier ! En se mettant, en parallèle,
mai à 10 heures au complexe du Mont
en quête d’investisseurs, la Safer allait finalement trouver la solution.
Bernard à Châlons-en-Champagne.
Des investisseurs séduits
51% des parts pour Marianne et 49% des parts dans un pool composé des parents de Marianne
mais aussi et surtout de deux investisseurs séduits par le projet présenté par Thierry Bessard de
Financière de l’Arche (voir par ailleurs) et le dossier financier était bouclé. Après avoir porté le foncier
pendant cinq mois, la Safer a accompagné Marianne dans son installation via le parcours JA.
Du côté du Syndicat Général des Vignerons, la manière dont ce dossier a été conduit a été
visiblement apprécié et ce d’autant qu’il ouvre de nouvelles perspectives en apportant une réponse
originale pour préserver la place des vignerons dans le modèle champenois. Pour
les parents de Marianne, l’histoire s’offre un joli raccourci puisqu’ils ont démarré à 22
ans, eux aussi, grâce à des parcelles en location dans le cadre d’une installation déjà
soutenue à l’époque par la Safer. Marianne de son côté mesure l’opportunité qui lui est
offerte mais aussi les attentes que son installation suscite. Une chose est sûre, si son
champagne est à son image, l’effervescence est garantie !
« Un placement également humain !»
Conseil en gestion de patrimoine pour Financière de l’Arche
à Bourg-en-Bresse, Thierry Bessard a été au cœur du dossier
d’Arconville. C’est lui qui a su convaincre deux de ses clients de
s’inscrire dans ce projet. Ses arguments, ils les martèlent volontiers : « L’investissement
foncier est intéressant à plus d’un titre puisqu’il permet de diversifier un patrimoine
et présente des avantages d’un point de vue fiscal. Au-delà de cette double approche,
il y a aussi un vrai positionnement différenciant puisque c’est un placement qui a un
vrai sens, humainement parlant puisque dans ce type de dossier se crée une véritable
relation entre les investisseurs et l’exploitante. L’approche humaine est essentielle et
cela donne très clairement du sens à cet investissement et cela va, dès lors, bien au delà
de la simple approche pécuniaire. Dans un tel cas de figure, on n’achète pas des parts
de fonds commun de placement ou des parts de groupements fonciers viticoles, on est
vraiment au cœur d’un projet avec une dimension humaine de première importance. »
Le phénomène a t-il vocation à s’étendre ? Thierry Bessard le pense : « Face à la difficulté
de porter le foncier, pour nombre d’exploitants l’alternative se résume à s’appuyer sur
le Négoce ou sur la Coopération. Avec le dossier d’Arconville, nous démontrons qu’il
existe une troisième voie ! »
« 2015-2021 : Agissons pour l’avenir
de nos territoires » sera le thème
de ce rendez-vous qui s’articulera
sous forme de quatre tables rondes
permettant d’évoquer l’installation,
l’environnement, le développement
local et la connaissance des territoires.
“
LES NEWS DU NET
”
-> Le site Internet de la Safer ChampagneArdenne est à votre disposition pour répondre
aux nombreuses interrogations que vous
pouvez vous poser sur la Safer et ses missions.
Vous pouvez aussi découvrir tous les chiffres
clefs du foncier en région en 2014 à l’image de
ce graphique sur l’évolution du prix de la vigne.
Euros 1 200 000 1 000 000 800 000 600 000 400 000 200 000 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 MARNE 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 AUBE www.champagneardennesafer.com
Flashez ce code et
venez découvrir notre site
Flashez ce code pour découvrir notre site
AYEZ
LE BON
CLIC !
L’agenda
> MAI 2015
28/05 Comité Technique Haute-Marne
29/05 Comité Technique Marne
> JUIN 2015
12/06
17/06
19/06
26/06
Comité Technique Ardennes
Comité Stratégique
Comité Technique Aube
Comité Technique Marne
> JUILLET/AOÛT 2015
03/07 Comité Technique Haute-Marne
2014