retraites - Pierrefitte Socialiste

Commentaires

Transcription

retraites - Pierrefitte Socialiste
MUSIQUE
HAUTE-SAVOIE
La dernière provocation
de Florent Pagny
Retrouvée après
7 jours dans un ravin
PAGE 30
PAGE 10
SEINE-SAINT-DENIS
(LP/SERGE PUEYO.)
noir
(ANGELI.)
jaune
OFFERT
13 PAGES
D'OFFRES
DOSSIER EMPLOI
Les commerciaux
à l'assaut
des vignobles
PAGES 13 À 15
EMPLOI
PAGES 18 À 30
NE PEUT ÊTRE VENDU
LUNDI 6 SEPTEMBRE
SÉPARÉMENT
2010
N° 0110 C 85979
COMMISSION PARITAIRE
SPÉCIAL VIN
nt
Les foires aux vins débute
aujourd'hui dans la grande
distribution. Quelques
conseils pour bien remplir2 ET 3
PAGES
son chariot
0,95¤
SEINE-SAINT-DENIS
TÊTES D'AFFICHE
révèle
Philippe Raoux vous
PAGE 4
votre profil œnologique
Deux grands patrons rs
premie
leurs
ent
racont
PAGE 6
pas de vignerons
FACE À FACE
1€
Repaire de Bacchus 8 ET 9
contre Nicolas PAGES
ARGENT
ent
Grands crus : un placem
temps
qui se bonifie avec le
PAGES 10 ET 11
DÉCRYPTAGE
LUNDI 6 SEPTEMBRE 2010
N° 20524
www.leparisien.fr
RETRAITES
L’heure
de vérité
(LP/DELPHINE GOLDSZTEJN.)
(LP/ G
AËL C
ORNIE
R.)
9
3
VOTRE HEBDON°-1
ÉCONOMIE
www.leparisien.fr
LUNDI 6 SEPTEMBRE 2010
PAGES 2 À 4
Le feuilleton Raymond
Domenech touche à sa
fin. L’ancien sélectionneur
des Bleus vient de recevoir
sa lettre de licenciement.
La Fédération française
de football lui versera des
indemnités.
PAGE 18
Semaine décisive
pour Eric Woerth
(LP/MATTHIEU DE MARTIGNAC.)
Domenech
licencié
Mardi, les syndicats espèrent
2 millions de manifestants
POLITIQUE
Guéant : « Sarkozy
n’est pas un président
des riches »
PAGE 5
RENTRÉE SCOLAIRE
Le bizutage a encore
la vie dure
PAGE 13
SEINE-SAINT-DENIS
Pas assez de
logements pour les
étudiants CAHIER CENTRAL
TOP 14
(AFP.)
Les premières grèves
commencent aujourd’hui
Le Stade Français
n’est plus leader PAGE 19
LE FAIT DU JOUR
LUNDI 6 SEPTEMBRE 2010 *
03
à l'épreuve
Les perturbations
aujourd’hui et demain
D
es appels à la grève pour aujourd’hui et demain ont été recensés dans de nombreux secteurs, notamment dans les transports
et l’Education nationale.
Education nationale
Dans les collèges et lycées, le
Snes-FSU, premier syndicat du secondaire, appelle à la grève dès ce
matin. Dans le primaire, seul SUD-Education préconise l’arrêt des cours
aujourd’hui. C’est demain que le mouvement sera le plus suivi. Tous les syndicats d’enseignants ont demandé à
leurs troupes de se mettre en grève. Le
Snuipp-FSU, principal syndicat des
écoles, a annoncé que 62 % des professeurs cesseraient le travail. En principe, un service minimum d’accueil
(SMA) est assuré dans les écoles…
sauf quand le personnel municipal,
chargé de l’organiser, est en grève, ce
qui sera le cas demain dans certaines
communes. Pour les élèves du secondaire, pas de risque de trouver
porte close, collèges et lycées ont l’obligation de rester ouverts.
SNCF
Sept syndicats ont déposé un préavis à
partir de ce soir 20 heures jusqu’à mercredi8heures.FO,CFTCetCFE-CGC
ont déposé des préavis reconductibles
dans une dizaine de régions. Le trafic
ferroviaire sera perturbé avec 2 TGV et
Transilien sur 5, ainsi que 1 TER sur 2,
selonlaSNCF. PourlestrainsCorailde
jour, environ 1 train sur 4 circulera en
moyenne. Le trafic sera normal sur Eurostar mais limité à 8 trains sur 10 sur
Thalys.
Renseignement : www.sncf.com et
www.infolignes.com pour tous les trafics.
www.abcdtrains.com pour les prévisions
Transilien par gare.
RATP
TouslessyndicatsdelaRégiepublique
appellent à la grève pendant vingtquatre heures à partir de ce soir
20 heures jusqu’à mercredi 8 heures.
Dans le métro, deuxtrainssurtroissur
les lignes 1 et 6 ; un train sur deux sur
les lignes 2, 4, 7 et 13 ; un train sur trois
surleslignes3,3bis,5,7bis,8,9,12 ;un
train sur quatre sur la ligne 10. Trafic
normal sur les lignes 11 et 14.
Dans le RER, un train sur deux sur la
ligne A, l’interconnexion à Nanterre est
maintenue. Letraficestquasinulsur la
ligne B, l’interconnexion à gare du
Nord est suspendue.
Trois bus sur quatre circulent. Pour les
trawmays, trafic normal sur les T2 et
T3 ; trois trains sur quatre sur les T1 et
TVM.
Renseignement : 0.800.15.11.11 (numéro
vert) ou le site Ratp.fr.
Transport aérien
Plusieurs syndicats appellent à la
grève. La Direction générale de l’aviation civile (DGAC) ne publie ses prévisions qu’aujourd’hui mais a déjà demandé aux compagnies aériennes de
supprimer25 %desvolsauxaéroports
parisiens. Air France prévoit d’assurer
tous ses vols long-courriers et la moitié
des vols court et moyen-courriers au
départ d’Orly et 90 % des vols court et
moyen-courriers au départ de Roissy.
Médias
Préavis déposés par six syndicats à
Radio France (France Inter, France Info, France Musique, France Bleu, Fip,
France Culture, le Mouv'), et cinq organisations syndicales à France Télévisions (France 2, France 3, France 4,
France 5, RFO) pour une durée de
vingt-quatre heures.
V.MD ET S.E.
Les usagers de la SNCF ou de la RATP doivent s’attendre à des perturbations à partir de ce soir 20 heures
et jusqu’à mercredi 8 heures.
« Pourquoi pas une grève reconductible ? »
L
DIDIER LE RESTE1secrétaire général de la fédération CGT-Cheminots
LE PORT-MARLY (YVELINES), HIER. Didier Le Reste espère que « les usagers
de la SNCF seront demain avec les cheminots dans la rue. Cette réforme touche
l’ensemble du monde du travail ».
(LP/OLIVIER CORSAN.)
e leader de la première organisation syndicale à la SNCF prévoit
60 % de grévistes chez les
conducteurs de trains voyageurs.
Pourquoi appelez-vous
les cheminots à se mobiliser
alors que la réforme
ne les concerne pas encore ?
DIDIER LE RESTE. Le calendrier est
juste décalé pour les régimes spéciaux. Le report de l’âge légal de
départ à la retraite aura des incidences pour tous les cheminots à
partir de 2017. Le décret ministériel
nous concernant, qui doit sortir
après la réforme, pourrait même
durcir certaines dispositions du
texte.
Est-ce que vous vous opposez
toujours, contrairement
aux autres syndicats de la SNCF,
à appeler à une grève
reconductible ?
Aujourd’hui, nous sommes dans une
action interprofessionnelle unitaire,
nous ne décidons pas seuls des modalités. Ce serait irresponsable de
mener une action différente des autres secteurs, cela risquerait de diviser et donc d’affaiblir le mouvement. Après la journée de demain, si
le gouvernement reste sourd, pourquoi ne pas mener un mouvement
avec d’autres modalités, comme une
grève reconductible. Mais il faudra
au préalable que d’autres secteurs
professionnels viennent avec nous
dans la bagarre.
Quel niveau de mobilisation
attendez-vous ?
Nous ferons encore mieux que le
24 juin quand 46 % des cheminots
s’étaient mobilisés. Ce week-end,
nous avons recensé 60 % de conducteurs de trains de voyageurs prêts à
faire grève. Au-delà de cette réforme
brutale, inefficace économiquement
et injuste socialement, la situation
est alarmante en termes de salaire,
d’emploi et d’activité fret à la SNCF.
Au dernier conseil administration,
même le ministère de l’Economie
s’est ému du nombre de suppressions de postes !
C’est la cinquième grève
à la SNCF cette année.
Vous ne craignez pas que
les cheminots se mettent à dos
les usagers ?
Avant d’être des usagers, ils sont des
citoyens concernés par cette réforme
qui touche l’ensemble du monde du
travail. Demain, ils seront, je l’espère,
avec nous dans la rue.
La grève est-elle toujours
une arme efficace à la SNCF ?
(LP/JEAN-BAPTISTE QUENTIN.)
Les dernières ont montré que,
malgré la mobilisation,
le trafic est peu perturbé…
Contrairement aux médias, nous ne
jugeons pas la réussite d’une grève au
blocage du trafic. Son efficacité ne se
mesure pas à l’action de quelques
grévistes qui pourraient sans problème bloquer les postes d’aiguillage
et paralyser le trafic. Ce qui compte,
c’est la masse de salariés engagés
dans l’action. D’autre part, je tiens à
souligner que, quand la direction de
la SNCF dit que le trafic est conforme
aux prévisions, c’est souvent une
contre-vérité. A chaque fois, des
trains annoncés ne circulent pas.
Mais personne ne vérifie !
Eric Woerth doit-il
selon vous démissionner ?
Sa proximité avec le monde des affaires le discrédite. Mais si c’est pour
qu’il soit remplacé par un autre qui
mène la même politique, qu’est-ce
que ça va changer ?
PROPOS RECUEILLIS PAR
SÉBASTIEN LERNOULD
LIRE AUSSI
Page 4 : la retraite chez
nos voisins européens
04
LE FAIT DU JOUR
LUNDI 6 SEPTEMBRE 2010
Les Européens face au défi de la retraite
E
n repoussant l’âge légal de la
retraite de 60 à 62 ans, la
France se rapproche en fait
de ses voisins européens.
Tous les pays se trouvant face
aux mêmes contraintes démographiques et financières. Toutefois, l’âge
n’est pas le seul critère à prendre en
compte pour comparer la situation
réelle des retraités. Le nombre d’années nécessaires pour pouvoir partir
avec une retraite complète est un
autre paramètre déterminant, or, il est
particulièrement élevé en France
(40,5 ans puis 41 ans à partir de
2012) par rapport à d’autres pays. La
durée de cotisation est également
essentielle.
Nous avons recueilli les témoignages
de trois salariés retraités, en Angleterre, en Allemagne et en Espagne.
Les trois, par nécessité — compléter
leur pension — ou par choix — se
rendre utile — ont préféré poursuivre
une activité. Trois portraits, trois reJ .A .
flets de la société européenne.
62 ANS, UNE EXCEPTION EN EUROPE
Hommes et femmes
Hommes
Femmes
500 km
65 ans
Danemark
65 ans
Suède
Pays-Bas
66 ans
Irlande
65 ans*
65 ans
Allemagne
Pologne
65 ans
65 ans
60 ans
Royaume65 ans Lux.
Uni
Rép.tch. 65 ans
65 ans
Belg.
Autriche
France
Hongrie 62 ans
62 ans
Selon la réforme
du gouvernement
Portugal
65 ans
60 ans
Italie
65 ans*
65 ans
60 ans
65 ans
65 ans
Espagne
Grèce
LONDRES (ROYAUME-UNI)
DE NOTRE CORRESPONDANT
U
n modeste
deux-pièces au
deuxième étage
d'une maison victorienne aux murs décrépis et au petit
jardin rempli de mauvaises herbes.
Nous sommes dans la banlieue sud
de Londres, à Brixton. C'est là que vit
Stan, 67 ans, ancien ouvrier en bâtiment et retraité depuis deux ans. « Je
travaille depuis l'âge de 16 ans. J'ai eu
quelques problèmes de santé vers
60 ans, mais il m'a semblé que la
retraite était arrivée très vite », confiet-il. Malgré ses 44 années de cotisations et le complément d'une caisse
de retraite privée, Stan perçoit moins
de 500 € par mois. Pour joindre les
deux bouts, il continue de travailler
sur les chantiers, au noir. « C'est devenu très dur de me lever à 5 h 30,
mais je n'ai pas le choix. De plus en
plus de gens de mon âge travaillent à
temps par tiel, nous sommes
obligés », s'alarme-t-il. Stan perçoit
environ 900 € par mois. Juste de quoi
rembourser le petit prêt immobilier,
régler ses factures, boire quelques
pintes au pub et... payer son abonnement à Sky Sports.
JULIEN LAURENS
COMMENT ÇA MARCHE
EN ANGLETERRE ?
Age légal de la retraite : 65 ans pour
les hommes et celui des femmes passera
progressivement de 60 à 65 en 2012. A
partir de 2020, augmentation pour
atteindre 68 ans en 2046.
Durée de la cotisation : 44 ans pour
un homme né avant avril 1946 et 39 ans
pour une femme née avant avril 1950.
30 ans pour les autres.
Montant des pensions : trois piliers.
Retraite de base : le maximum est de
117 € par semaine pour une personne,
187,4 € par semaine pour un couple.
Assurance complémentaire : calculé sur
le salaire moyen annuel sur une période
de cotisation de 20 ans. Retraite
complémentaire privée facultative. Pour
les revenus les plus faibles, crédit
d’impôt qui vient compléter la retraite :
156 € pour une personne seule, 238,25 €
pour un couple.
Chypre
*Pour les femmes en 2012
65 ans
Sources : Centre d’information sur l’Europe - Secrétariat d’Etat chargé des Affaires européennes
« Je ne me vois pas travailler
jusqu’à 67 ans »
JORDI MARTI 1 61 ans, a commencé à travailler à 17 ans,
vit à Barcelone (Espagne)
BARCELONE (ESPAGNE)
DE NOTRE CORRESPONDANTE
J
ordi Marti est un
jeune retraité à
temps partiel, très
dynamique, engagé
politiquement, et syndicaliste. A
61 ans, il est à la retraite mais exerce
encore une activité professionnelle
deux ou trois heures par jour. De quoi
boucler les fins de mois, en attendant,
à 65 ans, de bénéficier de ses droits à
100 %.
Ancien transitaire en douanes, Jordi
a connu plusieurs années de chômage avant de retrouver un travail
dans le secteur de la formation professionnelle. A 60 ans, il a négocié
son départ en préretraite tout en
continuant à exercer son activité. « J’ai
commencé à travailler à 17 ans, après
42 ans de cotisations réglées rubis
sur l’ongle, explique Jordi. A 60 ans, il
existe encore en Espagne la possibilité d’une retraite à temps partiel.
Avec ce contrat dit de la “relève”, on
laisse sa place à un jeune. » Une
chance à saisir mais qui ne va pas
durer. Ces dernières années, des milliers de personnes ont perdu leur
emploi avant l’âge de 65 ans,
contraintes à une préretraite obligatoire. Elles ont vu leurs revenus amputés de 6 à 8 % par an pour cause de
pénalités avant l’âge légal d’arrêt du
travail. « Je suis un privilégié, assure
Jordi. Je crains surtout la réforme qui
va repousser l’âge légal de la retraite à
67 ans. Franchement, je ne me vois
pas en activité jusque-là, je suis d’une
génération qui par obligation a commencé à travailler à 16 ou 17 ans.
Avec 1 800 € par mois, personne ne
peut faire vivre une famille. Mon
épouse travaille encore, elle est plus
(LP/MARTINE AUDUSSEAU .)
Stan, 67 ans,
un emploi au noir
sur les chantiers
BARCELONE (ESPAGNE), MERCREDI. Retraité, Jordi Marti travaille deux ou trois
heures par jour. Il attend 65 ans pour bénéficier de ses droits à 100 %.
jeune que moi et nous avons deux
enfants dont l’un est encore étudiant.
Ce qui nous aide, c’est d’être propriétaires de notre appartement, dans un
quartier modeste de Barcelone. Moi,
les plans de retraite, je n’y ai pas
songé, les études des enfants étaient
prioritaires. »
En Espagne, la grande majorité des
retraités touche 880 € en moyenne
par mois ; les veuves, notamment,
percevant à peine 500 € mensuels.
« Le drame depuis la crise, s’indigne
Jordi, c’est que les enfants se retrouvent au chômage et ce sont leurs
parents, des retraités souvent très modestes, qui doivent les aider. » Jordi,
sans grand espoir, ne croit plus vraiment à une vieillesse paisible.
COMMENT ÇA MARCHE
EN ESPAGNE ?
Age légal de la retraite : 65 ans. Le
gouvernement voudrait le porter à
67 ans
Durée de cotisation : 35 ans
Montant de la pension : en
moyenne 886 € par mois. Système par
répartition complété par un système
privé de plans d’épargne. Le montant
minimal de la pension d’un retraité de
plus de 65 ans représente 94 % du
salaire minimum net.
Défis : taux de natalité faible, taux de
dépendance élevé, importance de
l’économie souterraine, et donc
manque à gagner de cotisation pour le
régime par répartition.
MARTINE AUDUSSEAU
A 66 ans, Heribert part diriger une entreprise en Inde
COMMENT ÇA MARCHE EN ALLEMAGNE ?
BERLIN (ALLEMAGNE)
DE NOTRE CORRESPONDANT
Age légal de la retraite : 65 ans. L’âge légal va être progressivement augmenté
pour atteindre 67 ans en 2029.
Durée de cotisation : 35 ans.
Montant des retraites : un peu moins de 1 100 € en moyenne pour les hommes,
700 € pour les femmes.
Trois piliers : assurance par répartition, retraite d’entreprise et retraite individuelle.
Défi : pays vieillissant, plus de renouvellement naturel depuis 1972, diminution
de la population depuis 2002 malgré un solde migratoire positif.
A
66 ans, Heribert
Lenzen, qui vit à
Berlin, pourrait
couler des jours tranquilles : une carrière de cadre sup dans
l’industrie,deconfortableséconomies,
une maison… Il est « à l’abri du besoin ». Mais après six mois d’inactivité,
cet ancien de chez Mercedes a repris
du service en fondant sa société de
consulting. Comme lui, de nombreux
ingénieurs à la retraite reviennent aux
affaires : confrontées à la pénurie de
main-d’œuvrequalifiée,lesentreprises
allemandes font des ponts d’or à ces
retraités. « Nous pousser trop vite vers
lasortieaétéuneerreur.Celarevenaità
détruire des compétences pointues :
c’est idiot, s’indigne Heribert. Et A l’inverse des jeunes, il n’est pas nécessaire
de nous former. » Les Allemands n’ont
de toute façon plus le choix, ils vont
Heribert Lenzen, cadre supérieur
allemand, retraité.
(DR.)
devoir travailler plus longtemps : l’âge
de la retraite va progressivement être
repoussé de 65 à 67 ans. La seule
façon de désamorcer une bombe à retardement démographique dans un
pays plombé par un taux de natalité
parmi les plus bas d’Europe. Pour Heribert Lenzen, qui travaille jusqu’à
quinze heures par jour, « il n’y a pas
d’alternative ». Et il est bien décidé à
montrerquec’est«toutàfaitpossible».
Même pour les métiers manuels : l’une
de ses dernières missions chez Mer-
cedes consistait à adapter une chaîne
de montage à des ouvriers vieillissants.
25 % des 60-80 ans veulent
continuer une activité
Heribert suit avec intérêt le débat français. Et il n’est pas très tendre avec ceux
qui se cramponnent à la retraite à
60 ans. « C’est comme si l’on descendaitdanslaruepourprotestercontrela
disparition du pétrole, ça ne sert à
rien », ironise-t-il. Et de critiquer un état
d’esprit consistant à « attendre toute sa
vie d’être à la retraite pour en profiter ».
Outre-Rhin, la réforme des retraites
avait aussi provoqué une vaste levée de
boucliers lors de son adoption il y a
trois ans. Mais depuis, les mentalités
ont évolué : un quart des 60-80 ans
souhaite continuer à exercer un emploi. Ils n’étaient que 1 % en 2000. Heribert, lui, vient de se faire embaucher
pour diriger une filiale en Inde. « Je ne
m’arrêterai que lorsque je tomberai de
ma selle », conclut-il.
ANTOINE HEULARD
LUNDI 6 SEPTEMBRE 2010
05
1
L'ACTU
Retrouvez l'actualité
sur www.leparisien.fr et www.aujourdhui.fr
politique
monde
social
économie
société
faits divers
justice
Le sort de Fillon n’est pas scellé
ENTRETIEN. Claude Guéant, secrétaire général de l’Elysée, a balayé hier toute l’actualité
de la rentrée. Comme le ferait un Premier ministre.
Guéant, plus puissant qu’un ministre
A
omniprésident, omnisecrétaire général ! Claude
Guéant, invité hier du
« Grand Rendez-Vous »
Europe 1 - « le Parisien » et
« Aujourd’hui en France », a balayé
toute l’actualité de la rentrée,
comme aurait pu le faire un Premier
ministre, dont il a d’ailleurs évoqué
le sort : selon Claude Guéant, François Fillon pourrait être reconduit
dans ses fonctions, mais « ce n’est
pas décidé », a-t-il précisé en assurant que Nicolas Sarkozy soi-même
n’avait pas encore de religion sur le
sujet. « Le président et le Premier
ministre s’entendent très bien. Ce
qui compte, ce sont les actes, pas les
états d’âme supposés », a assuré
Guéant. Alors que Nicolas Sarkozy
avait lui-même situé à octobre la
date du remaniement, il voit plutôt
celui-ci en novembre, après le débat
parlementaire sur les retraites (lire
page 2). Il s’agirait alors de constituer « un gouvernement resserré »,
par exemple à seize ministres.
Le secrétaire général est monté au
créneau pour défendre le président
de la République, qui, selon lui,
« n’est absolument pas un président
des riches » même si, a-t-il concédé,
« certaines images du début du
quinquennat » ont pu « troubler et
accréditer cette thèse ». La meilleure
preuve que ce n’est pas le cas ?
« Prenons sa vie personnelle, explique Guéant. C’est très simple :
O
n l’a encore constaté hier matin :
Claude Guéant n’est pas
seulement le secrétaire général
de l’Elysée. Avec Bernard Kouchner au
Quai d’Orsay, il est le véritable ministre
des Affaires étrangères. A deux jours de
la discussion sur la réforme des
retraites, il s’est fait un peu ministre du
Travail. Quand il parle de la situation
économique et monétaire, il se
substitue volontiers aux ministres de
l’Economie et du Budget. Evoquant la
suite du quinquennat, il parle comme un
chef de gouvernement Et quand il
affirme que le changement de Premier
ministre n’est pas encore décidé, il se
fait porte-parole de la présidence. Il n’y
a guère que le poste de… président de la
République que Claude Guéant, le
Cardinal, ne préempte pas. Aucun de
ses prédécesseurs, dont quelques-uns
EUROPE 1, PARIS (VIIIe), HIER. Alors que la rumeur le donnait ministre, Claude
Guéant a démenti qu’il entrerait au gouvernement lors du remaniement. (LP/O. CORSAN.)
Nous avons des preuves
de vie qui remontent
à une dizaine de jours
CLAUDE GUÉANT, À PROPOS DES JOURNALISTE DE
FRANCE TÉLÉVISIONS RETENUS EN AFGHANISTAN
Nicolas Sarkozy travaille tout le
temps, donc il ne fait pas la fête, rien
du tout. Le week-end, il regarde un
film avec sa femme. Quand il a un
petit instant, il lit. Mais l’essentiel,
c’est qu’il travaille tout le temps. »
Tenu quotidiennement au courant
du sort des deux journalistes de
France Télévisions retenus en otages
en Afghanistan depuis le 30 décembre, Claude Guéant, souvent
présenté comme un ministre des
Affaires étrangères bis, a indiqué
qu’il avait « deux bonnes nouvelles :
la première, c’est que nous avons
des preuves de vie récentes qui remontent à une dizaine de jours et la
deuxième, c’est que nous savons
qu’ils sont en bonne santé ». Il a
expliqué que « le ramadan a un peu
interrompu les négociations, elles se
présentaient bien » mais qu’elles
« vont reprendre dans quelques
jours ». Nicolas Sarkozy recevra le
15 septembre, a-t-il annoncé, les
familles des deux journalistes, Hervé
Ghesquière et Stéphane Taponier.
Autre rencontre : au lendemain des
manifestations contre les expulsions de Roms, le président de la
République recevra « la semaine
prochaine » le cardinal archevêque
furent ensuite illustres (Edouard
Balladur sous Pompidou, Pierre
Bérégovoy sous Mitterrand, Dominique
de Villepin sous Chirac) n’était allé aussi
loin dans la communication. « Voyez
avec Claude », dit souvent Nicolas
Sarkozy en renvoyant ses
interlocuteurs vers cet ancien préfet de
65 ans, aussi pondéré et mystérieux
que lui-même peut être agité et
volubile.
Ces derniers temps, la rumeur le
donnait ministre. Hier, il a démenti : il
n’a, dit-il, « aucune autre ambition que
celle de servir le président de la
République au poste où (il est) ».
L’hypothèse de le voir entrer au
gouvernement n’est donc « pas
fondée ». On peut le comprendre : dans
quel ministère disposerait-il d’autant de
pouvoir ?
B.H.
de Paris, Mgr André Vingt-Trois.
Enfin, Claude Guéant a abordé les
questions économiques, annonçant
qu’il reste 4 milliards de recettes à
trouver dans les niches fiscales (arbitrage le 20 septembre). Et il n’a pas
exclu une évolution du bouclier
fiscal afin de favoriser l’investissement par les contribuables les plus
aisés dans les petites et moyennes
entreprises. Le gouvernement a sa
feuille de route.
MARTINE CHEVALET
GOUVERNEMENT
Il faut que les ministres
aient un vrai pouvoir
d’arbitrage
Cité comme possible successeur de
Bernard Kouchner au Quai d’Orsay,
Juppé admet qu’il garde une passion
intacte pour la chose publique et
l’envie de servir. Mais il faut « que les
ministres aient un vrai pouvoir d’arbitrage » et de décision « sous l’autorité du président de la République ».
Une façon de signifier que lui-même
ne supporterait pas, s’il revenait aux
Affaires étrangères, une diplomatie
parallèle menée par Claude Guéant,
le secrétaire général de l’Elysée,
comme c’est le cas actuellement.
Juppé, qui ambitionne aussi de reconquérir son siège de député de
Gironde en 2012, a de nouveau pris
ses distances avec le virage sécuritaire de l’été : « Des résultats ont été
engrangés, mais ne donnons pas le
sentiment de s’en servir pour repiquer des voix. » De même, dit-il, « il
faut éviter de stigmatiser telle ou telle
communauté ». Quant à l’extension
de la déchéance de la nationalité
française, elle est « inutile et juridiquement inapplicable ».
Refusant de se prononcer sur le
remplacement de François Fillon,
dont il apprécie les qualités, Juppé
s’est montré compréhensif sur l’état
de l’UMP, dont il avait été le premier
président : « C’est toujours difficile
de diriger le parti de la majorité.
Mais il est vrai que l’UMP doit
cultiver sa diversité et accepter le
débat. » Il a aussi renouvelé son
amitié à Dominique de Villepin, tout
en notant : « Je n’ai pas son style
épique qui le conduit à des outrances. » Enfin, interrogé sur l’accord Chirac-mairie de Paris, alors
que lui-même a été condamné dans
l’affaire des emplois fictifs, il a souhaité « que Jacques Chirac soit bien
traité ».
M .C .
Prévisions pour la journée du mardi 7 septembre 2010
Métro
trafic normal
2 trains sur 3
1 train sur 3
1 train sur 4
1 train sur 2
RER zone RATP
1 train sur 2 (interconnexion maintenue à Nanterre-Préfecture)
trafic quasi nul (interconnexion suspendue à Gare du Nord)
Bus & Tramway
3 bus sur 4
trafic normal
3 sur 4
Aidez-nous à réaliser des maisons
de la
vieRATP
pour assurer
l’avenir des
réel,
vous invite
personnes handicapées mentales.
Pour connaître l’état du trafic en temps
à consulter les services d’information suivants :
Clément dans les bras de sa maman
Faites un don :
www.perce-neige.org
Tél. : 01 47 17 19 30
photo : Marc Guéret
L
’ancien Premier ministre Alain
Juppé est prêt à revenir au gouvernement et à aider Nicolas
Sarkozy — dont il ne doute pas un
instant qu’il se représentera en
2012 — « à remonter la pente ». Mais
il pose ses conditions : il veut un vrai
changement de méthode de gouvernance et de feuille de route. « S’il y a
une nouvelle feuille de route, une
nouvelle équipe… pour gagner…
ben oui pourquoi pas ? » a précisé le
maire de Bordeaux, tout en assurant : « Le président de la République
ne m’a rien proposé, je ne lui ai rien
demandé. » Invité hier du grand Jury
RTL-LCI- « le Figaro », le maire de
Bordeaux a fait une analyse abrupte
de la situation : « La bataille des vingt
prochains mois, ce n’est pas gagné.
Ça va être difficile parce que le gouvernement a perdu la confiance de
beaucoup de Français, souvent davantage sur la forme que sur le
fond. »
La plus belle maison de mon fils,
ce sont mes bras. Mais après ?
• Crédit
Juppé prêt à revenir si…
06
L'ACTU
politique
LUNDI 6 SEPTEMBRE 2010
social
monde
économie
société
faits divers
justice
Le Pakistan au bord du gouffre
UMP
INONDATIONS. Les intempéries qui ont frappé le pays il y a un mois et demi ont tout ravagé. L’agriculture,
principal secteur d’activité, est anéantie.
I
Xavier Bertrand
se défend
l y a « davantage de militants à
l’UMP aujourd’hui qu’il y a un an »
et de « nouvelles dynamiques »
sont engagées par le parti majoritaire.
En déplacement hier à Auron (AlpesMaritimes), le secrétaire général de
l’UMP, Xavier Bertrand, accompagné
du ministre de l’Industrie, Christian
Estrosi, a défendu son bilan alors
qu’il est attaqué de toutes parts. JeanFrançois Copé (qui veut prendre sa
place) a signé samedi dans « le Figaro » une tribune avec François Baroin, Bruno Le Maire et Christian
Jacob pour appeler à une UMP « redynamisée » afin de pouvoir gagner
en 2012. Hier, dans nos colonnes,
Patrick Devedjian a comparé Xavier
Bertrand à « un gentil organisateur »
du Club Med.
Réponse de Bertrand : « Qu’il y ait des
ambitions, de l’agitation, n’est pas
nouveau. L’heure est au rassemblement. Le président de la République
a besoin d’une majorité soudée. »
COULOIRS
L’hommage de
Copé à Delanoë
AZAKHEL (PAKISTAN), HIER. Comme des milliers de Pakistanais, ce jeune garçon erre dans les paysages désolés de la région, dévastée par les inondations. (MAXPPP/EPA/ARSHAD ARBAB.)
ISLAMABAD (PAKISTAN)
CHINE
DE NOTRE CORRESPONDANT
M
ille six-cent morts, 17 millions de personnes déplacées, 1,7 million d’hectares de culture sous les
eaux (soit deux fois la
Corse), 20 % du pays inondé, l’équivalent d’un territoire grand comme
l’Italie : c’est le drame que vient de vivre
le Pakistan. Une catastrophe qui menace de provoquer une crise économique sans précédent.
PourBasit,lescomptessontvitefaits:il
est ruiné. Assis sur les berges du fleuve
Indus, ce paysan du Sindh, la province
du sud du Pakistan, a abandonné sa
maison en quelques minutes il y a
quelques jours. « L’eau est montée si
vite que nous n’avons pu emporter que
quelques couvertures. C’est tout ce
qu’il me reste. Les champs de riz et de
coton étaient prêts pour la moisson.
Tout a été noyé. » Cet ouvrier agricole
travaille pour un propriétaire terrien et,
après chaque récolte, il reçoit la moitié
de la production. « J’aurais dû en tirer
150 000 roupies (1 400 €), se lamente-t-il. Maintenant, je n’ai plus rien
pour nourrir ma famille. Ma maison
est détruite. »
La boue est si épaisse
qu’il faudrait une grue
pour tout enlever
Peshawar
Islamabad
AFGHANISTAN
EN BREF
MARIAGE
Lahore
PAKISTAN
IRAN Sindh
Karachi
N
Mer d'Oman
us
Ind
INDE
Hyderabad
300 km
temps presse : il faut semer pour préparer la récolte de l’an prochain. Abdul
Jhafoor n’y croit pas : « La boue est si
épaisse qu’il faudrait une grue pour
tout enlever. Ça va prendre des mois. »
Lesinondationsontfrappéleprincipal
secteur d’activité, l’agriculture, qui emploie 40 % de la main-d’œuvre. Les
récoltesdeblé,deriz,decoton,demaïs,
decanneàsucre,etlesfruitsetlégumes
sont anéantis. Les canaux d’irrigation
sontdétruits.Lachutedelaproduction
va faire exploser les prix alimentaires
alors que l’inflation progresse déjà de
13 % par an. Le textile, qui emploie
6,5 millions de personnes, dépend de
laproductiondecoton.Maislesexportations vont diminuer alors qu’elles
rapportaient 8 Mds€ par an.
RAJAPUR (PAKISTAN), HIER. Un mois et demi après le début des intempéries, l’eau
recouvre toujours les terres agricoles qui font la richesse du pays.
(AP/AARON FAVILA.)
Pour s’en sortir, le gouvernement pakistanais n’a que la communauté internationale comme dernier espoir. Ce
qui est en jeu, c’est la survie du régime
démocratique du Premier ministre,
Yousouf Raza Gilani. Depuis le début
de la catastrophe, le 28 juillet, la population lui reproche son inertie et la colère gronde dans les camps de déplacés. « On nous a abandonnés, expliqueAslam,unpèredefamilleobligé
de dormir dans un cimetière de la province du Sindh. Avant-hier, nous
sommes allés manifester pour ré-
clamer de quoi manger et de quoi
boire. On nous a envoyé la police qui
nous a chargés à coups de matraques.
Où sont nos élus ? Notre député, pour
qui nous votons depuis des années, est
absent alors qu’il devrait être à nos
côtés. Si je le vois, je l’étrangle et je le
tue. » La plupart des victimes préfèrent
alors s’en remettre à Dieu : « Tous les
jours, je prie Allah, confie Abdul Jhafoor. J’ai confiance en lui. Il va nous
tendre la main. » Les sinistrés restent
patients. Pour combien de temps ?
EMMANUEL DERVILLE
Eric Besson a décidé de « déplacer »
la date et le lieu de son mariage avec
Yasmine Tordjman, initialement prévu
le 16 septembre à la mairie du VIIe
arrondissement de Paris. Plusieurs
groupes Facebook ayant prévu de chahuter la cérémonie, le ministre de l’Immigration a « décidé de déplacer la date et le lieu de ce mariage pour le ramener à ce qu’il n’aurait jamais dû
cesser d’être, une affaire exclusivement
privée ».
ITALIE
Gianfranco Fini, président de la
Chambre des députés, a annoncé
hier « la fin » du Peuple de la liberté
(PDL), le parti qu’il avait fondé avec le
chef du gouvernement italien Silvio
Berlusconi, mais a proposé à celui-ci
un « pacte » pour mener la législature
actuelleàsonterme.IlaaccuséBerlusconide«s’aplatir»devantsonalliédela
Ligue du Nord et de « faire des génuflexions » devant le leader libyen
Muammar al-Kadhafi.
LA PHRASE
DU JOUR
ABDUL JHAFOOR, UN FERMIER
Pire, dans le nord-ouest du pays, qui a
été la première région touchée il y a un
mois, les eaux ont reflué. Mais elles
n’ont laissé qu’une couche de boue et
de lave qui empeste sous une chaleur
de 40 oC. « Il y a en au moins 20 cm
dans mes 2 ha de champs », explique
AbdulJhafoor,unfermierdudistrictde
Nowshera, près de Peshawar. Ici, la population vit de l’agriculture et tout le
monde est au chômage alors que le
Jean-François Copé,
président du groupe UMP
à l’Assemblée, approuve
le protocole d’accord prévu
entre la Ville de Paris et
Jacques Chirac dans l’affaire
des emplois fictifs. Se disant
« heureux que le président
Chirac ne se retrouve pas
aujourd’hui sali dans un
procès », il rend aussi
hommage au maire de Paris :
« Dans ce dossier, Bertrand
Delanoë a fait preuve de
panache et d’élégance. »
MAHERH (PAKISTAN), HIER. Des villageois fuient les zones
MUZAFFARGARH (PAKISTAN), HIER. Une femme étend le linge
inondées.
(AFP/ASIF HASSAN.) sauvé des ruines de sa maison.
(REUTERS/DAMIR SAGOLI.)
L’antisarkozsyme ne fait
pas un programme. On
n’est pas la veille des
années 30 en France.
Nicolas Sarkozy n’est pas
Adolf Hitler.
JULIEN DRAY, DÉPUTÉ PS DE L’ESSONNE,
SUR RADIO J
L'ACTU
LUNDI 6 SEPTEMBRE 2010
politique
monde
social
économie
société
faits divers
07
justice
Bras de fer entre salariés
et direction de Manpower
SOCIAL. Depuis six jours, des salariés du géant de l’intérim occupent le siège de
l’entreprise pour défendre leurs droits. Le dialogue avec la direction est bloqué.
S
on cabas orange rempli de victuailles, Martial Lamachia pénètre dans l’enceinte du siège
de Manpower à Nanterre
(Hauts-de-Seine) gardé par
desvigiles.Ilest11h30cedimanche,le
secrétaire général CGT de l’entreprise
d’intérim est venu ravitailler les salariés
quioccupentdepuismardilebâtiment
pour protester contre un projet de la
direction qui viserait à réduire le
nombre de représentants du personnel. Au menu du jour : poulet
créole. « Un plat chaud qui change des
sandwichs que les camarades avalent
depuis mardi. Leur moral est bon, ils
tiennentlecoup»,confie-t-ilàsasortie.
L’accès au site est interdit pour toute
autre personne. Derrière les grilles, on
aperçoit au loin trois tentes rouges
plantées au beau milieu de l’atrium.
Du linge sèche sur une corde tirée
entre deux pylônes. « C’est fait exprès,
pour bien montrer aux salariés et à la
direction qu’on n’est pas près de
partir », explique Thomas, l’un des huit
occupants. Deux de ses acolytes, Attia
et Jean-Claude, opinent du chef pour
confirmer leur motivation à ne pas
céder devant la direction.
Une complexe histoire
de représentativité
du personnel
Le bras de fer engagé depuis six jours
trouve ses origines dans une complexe
histoire de représentativité du per-
sonnel. Selon les syndicats, à l’occasion des élections professionnelles
prévues à la fin du premier trimestre
2011, Manpower souhaite supprimer
cinq des sept comités d’établissement.
Le nombre de représentants du personnel serait alors drastiquement réduit.«LaDirectiondépartementaledu
travail a pourtant émis un avis recommandant le maintien des sept comités
d’établissement », insiste Martial Lamachia, qui en profite pour dénoncer
« le stress au travail qui s’est généralisé
dans l’entreprise ».
Desoncôté,ladirectionnieavoirarrêté
sadécision.«Notreaccordsurlareprésentation du personnel date de 1969.
On veut apporter des réformes, mais
cela ne se traduira pas forcément par
des suppressions de mandats », in-
NANTERRE (HAUTS-DE-SEINE), HIER. Les salariés affirment leur détermination
à ne pas quitter les lieux.
(LP/FRÉDÉRIC DUGIT.)
dique Jean-François Denoy, le directeur des ressources humaines du
groupe, « surpris par la violence de
cette action disproportionnée comparé au sujet ». Ce dernier appelle les
syndicats à retourner à la table des né-
EN BREF
IMPÔTS
SOCIAL
Un comité d’établissement de Teleperformance a annoncé hier avoir assigné en référé à Paris la société de
centres d’appels à la suite de son plan
social, l’accusant de l’avoir mal informé sur sa situation financière et sur
les délocalisations.
AUTOMOBILE
• Crédit photo : Quinte&sens • 09/10.
Le secrétaire général de l’UMP, Xavier Bertrand, s’est déclaré opposé
hier à toute augmentation d’impôts,
même après l’élection présidentielle
de 2012. Le ministre du Budget, François Baroin, a déclaré lui aussi que le
gouvernement fera tout son possible
pour éviter d’augmenter les impôts.
Nissan est prêt à s’allier avec des
constructeurs d’automobiles chinois
pourlavoitureélectrique.Nissanarappelé que les autorités chinoises
n’avaient pas exclu que cette alliance
soit élargie.
BANQUE
La Commission européenne veut
dissoudre l’Anglo Irish Bank, nationalisée pendant la crise, alors que les
dirigeants de la banque estiment qu’il
serait préférable de la laisser poursuivre son activité. Le patron d’Anglo
Irish propose de la maintenir sous une
forme qui reprendrait les actifs viables.
Bus du réseau Apolo 7 de la communauté d’agglomération du bassin Chellois.
Le STIF crée de nouvelles lignes rapides. Il modernise
les bus, augmente leur fréquence et leur amplitude
horaire, même la nuit (Noctilien).
gociations. Pas sûr qu’il soit entendu.
La CGT prévoit d’appeler aujourd’hui
tous les salariés de Manpower en
France à débrayer une heure.
SÉBASTIEN LERNOULD
08
L'ACTU
politique
LUNDI 6 SEPTEMBRE 2010
monde
économie
social
société
faits divers
justice
Le prêt-à-porter retrouve des couleurs
CONFIDENTIEL
SNCF : la cellule
de crise marche
à plein régime
CONSOMMATION. Les
fabricants français réunis
jusqu’à demain à Paris
voient leurs carnets
de commandes s’étoffer.
Un début de reprise dû
à des prix doux.
Entre janvier et juin, la
cellule de crise de la SNCF, ce
lieu stratégique où sont prises
les décisions opérationnelles
en cas de problème majeur
sur le réseau, situé au siège de
l’entreprise près de la gare
Montparnasse, a été ouverte
cinquante fois. Soit autant que
sur toute l’année 2009.
Accidents, grèves, aléas
climatiques, défaillances
techniques sur les lignes…
Depuis le début de l’année, la
SNCF a été confrontée à un
nombre particulièrement
élevé d’événements
provoquant de fortes
perturbations du trafic
ferroviaire.
L
e soleil qui brillait hier n’était
paslaseulecausedebonnehumeur au salon Prêt-à-porter
Paris*. Depuis son ouverture,
samedi, les exposants noircissent les pages de leurs carnets de commandes. « Ça repart nettement, se félicite Daniel Wanono, directeur commercial de Derhy. L’ambiance est
spontanémentbonne.»Quelquesmètres plus loin, le stand Paul Brial ressemble à une ruche. « Pour nous, ces
premières journées sont très satisfaisantes », confirme le directeur commercial. Chez Alain Weiz, on constate
aussi « une hausse des commandes ».
La crise, les exposants interrogés l’ont
traversée«enfaisantledosrond»,c’està-dire en mettant la pédale douce sur
les prix. « Les nôtres ont toujours été
plutôt doux, précise-t-on chez Paul
Brial. Mais il est hors de question de les
augmenter. » « Depuis deux ans, nous
avons réduit nos marges pour permettre à nos clients d’être compétitifs,
souligne le PDG d’Alain Weiz. Et nous
maintenons cet effort. »
Séduire les clientes
avec des nouveautés
Car les consommatrices ont évolué.
« Aujourd’hui, une cliente qui dépensait100€pourunpulln’estplusprêteà
mettre une telle somme, même si elle
en a les moyens, souligne ce patron
d’uneboutiquedevêtementsenSeineet-Marne.Elleveutdesproduitsqu’elle
ne trouvera pas ailleurs au meilleur
prix. » Les détaillants sont unanimes :
désormais les clientes réfléchissent
avant de sortir leur chéquier. Il faut
donc les séduire. « Nous devons leur
proposer des nouveautés. Quand le
produit est bon, il se vend toujours »,
EN BREF
UNIONEUROPÉENNE
PARIS (XVe), HIER. Les professionnels du prêt-à-porter se réjouissent : les commandes repartent à la hausse.
résume cette propriétaire de magasin
sur la Côte d’Azur qui sélectionne soigneusement ses marques.
L’optimisme est donc de mise au
salon. « On peut clairement parler de
sortie de crise », se félicite FrançoisMarie Grau, secrétaire général de la
Fédération du prêt-à-porter féminin.
Selon lui, cette tendance devrait être
durable. « On se dirige vers la reprise. »
La situation économique et financière européenne, notamment en
Hongrie, sera au cœur du conseil
Ecofin de rentrée. Les ministres des
Finances des 27, réunis à Bruxelles aujourd’hui et demain, vont étudier de
nouvelles propositions de la présidence belge de l’Union afin de créer
une taxe bancaire européenne.
(LP/OLIVIER CORSAN.)
« Les Japonais sont de retour »
JULIE MINASSIAN 1 PDG d’Evalinka, marque française
L
BÉNÉDICTE ALANIOU
* Salon Prêt-à-porter Paris.
Porte de Versailles (Paris XVe), hall 7.
Jusqu’à demain, de 9 heures à 19 heures.
www.leparisien.fr
www.aujourd'hui.fr
DIAPORAMA
Les nouvelles
tendances de la mode
es clients se pressent autour des
portants colorés. « Cette fois-ci, ils
sont beaucoup plus détendus et
on le ressent nettement au niveau de
nos ventes, commente Julie Minassian,
PDG d’Evalinka. Sur le précédent salon,
la première question, c’était le prix et
souvent nos clients reposaient le
vêtement. Là, si ça leur plaît, ils
achètent. Depuis l’ouverture du salon,
hier, on n’a pas arrêté. » Selon elle, tous
les professionnels du secteur sont
lassés du message de crise martelé
depuis deux ans. « J’ai l’impression que
VOIX EXPRESS
COMPAGNIEPÉTROLIÈRE
Le groupe pétrolier britannique BP
a porté à 40 M$ (31 M€) son programme de cession d’actifs, contre
30 M$ initialement, visant à couvrir le
coût de la marée noire dans le golfe du
Mexique, selon le « Sunday Times ».
tout le monde se dit : Bon,
maintenant, ça suffit », précise le
PDG, qui reste néanmoins très
rigoureux sur ses prix. « On arrondit
toujours sous la dizaine, par exemple
79 € plutôt que 80 €, pour ne pas
dépasser un seuil psychologique. »
Autre bonne nouvelle, « les Japonais
sont de retour » sur le salon, grâce à la
baisse de l’euro. « Sa hausse, cet hiver,
nous a vraiment pénalisés. » Julie
Minassian croise les doigts. « J’espère
qu’on est repartis sur une pente
ascendante. »
B.A.
ÉTATS-UNIS
Le département américain du
Trésor a démenti que les contribuablespaieraientpourrenflouerlaKabul
Bank,àlademanded’unfrèreduprésident afghan Hamid Karzaï. La première banque privée d’Afghanistan est
assaillie par ses clients, inquiets de rumeurs d’insolvabilité après des accusations de corruption.
PROPOS RECUEILLIS PAR STÉPHANE SELLAMI
ESPAGNE
(LP/HUMBERTO DE OLIVEIRA.)
En cette rentrée, dépensez-vous plus que l’an passé pour vous habiller ?
Bénédicte Léger
Sao Lima
Josette Lamy
Daniel Duré
Mohamed Safouane
41 ans
31 ans
56 ans
58 ans
45 ans
médecin
femme de ménage
secrétaire médicale
chef de projet
médecin
Valognes (50)
Issy-les-Moulineaux (92)
Asnières (92)
Bagnolet (93)
Falaise (14)
« Pas vraiment. Je n’ai pas
fait d’achats particuliers
pour la rentrée de
septembre. C’est un peu
tout au long de l’année. Je
dépense en moyenne entre
150 € et 200 € et mon
budget est le même à
chaque fois. J’achète aussi
sur Internet lors de ventes
dégriffées. Maintenant,
comme je viens de faire un
gros régime, je vais devoir
refaire ma garde-robe. Je
vais donc dépenser un peu
plus que d’habitude. »
« Oui. Je me suis un peu
lâchée ! J’ai acheté
beaucoup de pantalons, de
chaussures et de petits
hauts… J’ai dépensé autour
de 150 €. L’année dernière,
je n’avais pas acheté autant.
J’ai aussi fait le plein pour
mes deux garçons de 6 ans
et 8 ans. J’en ai eu pour
200 € environ, mais j’ai fait
pas mal d’achats au CapVert d’où je suis originaire.
Ça revient moins cher.
D’ailleurs, je recommencerai
au printemps. »
« Oui. J’ai acheté pas mal
de vêtements pour mes
quatre petits-enfants qui
ont 1 an, 3 ans, 8 ans et
12 ans. Pour moi, je me suis
pris des chaussures et deux
jeans. J’ai dû en avoir pour
environ 300 € pour tous
mes achats. Pour la rentrée
de l’année dernière,
j’avais dépensé un peu
moins. J’avais seulement
acheté des manteaux pour
mes petits-enfants.
Mon budget reste de toute
façon limité. »
« Non. Je n’achète pas
spécialement de nouveaux
habits à la rentrée. J’attends
plutôt les soldes aux mois
de janvier et de juillet. Là, je
peux faire flamber ma carte
bancaire… Je dépense
entre 300 € et 400 €.
J’achète des chemises, des
costumes et des chaussures.
Sinon, mon budget moyen
tourne autour de 50 € à
60 €. On m’offre aussi
beaucoup de vêtements à
mon anniversaire et à Noël.
Je n’ai pas de gros besoins. »
« Non. Je n’attends pas la
rentrée pour faire les
magasins. J’achète tout au
long de l’année quand le
besoin se fait sentir. Je
consacre en moyenne entre
400 € et 500 € à mes
achats. Mais je n’ai pas de
limite de budget. J’ai eu
quelques coups de folie
pour de belles paires de
chaussures, mais je me suis
calmé. Les vêtements ne
sont pas ma priorité. Je
préfère me payer un beau
voyage en famille. »
Seuls 9 % des Espagnols se déclarent sûrs de participer à la grève
générale du 29 septembre, un chiffre
en forte baisse par rapport à juillet, où
ils étaient 15 %, selon un sondage publiéhierdanslejournal«ElPais».Cette
grève est la première depuis l’arrivée au
pouvoir du chef du gouvernement socialiste, José Luis Rodríguez Zapatero.
BOURSE
Le CAC 40 évolue
A
partir du 20 septembre, le
CAC 40 va évoluer, sa composition va changer. Dexia et Lagardère vont sortir de l’indice phare
de la Bourse de Paris pour être introduits dans l’indice Next 20. Ces deux
entreprises seront remplacées par
Natixis et Publicis.
Le Conseil scientifique des indices de
la Bourse de Paris se réunit quatre
fois par an. Il décide de la composition des indices en tenant compte de
la capitalisation boursière, des volumes, de la pondération et de la part
des flottants des titres. Cinq valeurs
intègrent en outre le SBF 120 — Bull,
Faiveley Transport, Medica, Rubis et
Sequena — tandis que six en sont
retirées — Beneteau, Bonduelle, Ciments français, Euler Hermes, SpeP.P.
rian Protection et Vilmorin.
L'ACTU
L’ACTU
LU
NDI66SEPTEMBRE
SEPTE MB2010
R E 20 10
LUNDI
politique
monde
social
économie
société
faits divers
09
justice
Déjà un mois
de calvaire pour
les mineurs
CHILI. Les proches des mineurs n’ont pu retenir
leurs larmes hier, un mois jour pour jour
après l’éboulement qui a coupé du monde
ces 33 hommes.
MINE DE SAN JOSÉ (CHILI)
DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL
I
l est des situations où les symboles ont plus d’impact que
d’autres. La journée d’hier marquait un premier anniversaire
pour les 33 mineurs de San
José : il y a un mois jour pour jour
que ces hommes, devenus les héros
de tout un peuple, sont bloqués à
700 m de profondeur, dans les entrailles suffocantes de cette exploitation de cuivre et d’or du désert d’Atacama. Et pour leurs proches qui
campent sans relâche à l’extérieur,
c’est un cap difficile à surmonter.
« Un mois, c’est vraiment trop »,
souffle Marta Mecias, la tante d’un
des mineurs reclus, pour qui les opérations de recherche ne sont forcément pas assez rapides.
En ce dimanche ensoleillé, le Camp
de l’espoir a donc vécu des heures
émouvantes. A 13 h 40, l’heure précise à laquelle le 5 août dernier
"
C’est une journée
très triste pour nous
ROXANA GOMEZ, DONT LE PÈRE
EST CONFINÉ SOUS TERRE
l’éboulement a pris au piège « les
33 », les klaxons de toutes les voitures ont été actionnés, comme pour
exorciser la frustration accumulée
au long de toutes ces journées passées à angoisser, veiller et prier. Tout
le monde s’est ensuite rassemblé sur
la colline où les drapeaux-symboles
de chaque mineur ont été dressés
dès les premiers jours pour une cérémonie très touchante.
Sous les vivats, le ministre chilien des
Mines a égrené l’identité de chacun
des 33 prisonniers de la roche. Dans
cette ambiance chargée, même si
l’espoir domine, certains n’ont pas
eu le courage de retenir leurs larmes.
« C’est une journée très triste pour
MINE DE SAN JOSÉ (CHILI), HIER. Les familles des 32 mineurs chiliens et du mineur bolivien ont tenu à marquer le premier
mois d’enfermement de leurs proches.
(AFP/HECTOR RETAMAL.)
nous, confirme Roxana Gomez dont
le père est confiné sous terre. On se
rend compte que ça fait déjà un mois
qu’il n’est plus auprès de nous. C’est
dur. » Sa petite fille de huit mois solidement accrochée à ses bras, Veronica Quispe évoque elle aussi sa
« grande peine ».
Bolivien comme elle, son mari Carlos est le seul étranger du groupe.
« Dans ses lettres, il me dit de bien
prendre soin de notre bébé. Je sais
qu’il faut garder la foi mais c’est difficile », confie cette jeune femme de
20 ans qui porte une croix autour du
cou. « Même si on sait que notre présence est importante pour eux, on se
sent impuissant », ajoute l’oncle d’un
autre mineur en buvant une tasse de
maté.
Depuis l’installation d’une fibre optique, les familles peuvent désormais
voir leurs proches et communiquer
directement avec eux. Certains,
comme Marta, ont découvert un
homme « en forme ». Veronica, elle,
a surtout remarqué que son époux
avait « maigri ». Mais pour la mère
de Pablo Rojas, le choc est plus rude.
« Mon fils a fondu en larmes en
montrant son chapelet béni par le
pape », s’inquiète-t-elle.
« Même s’il écrit dans ses lettres qu’il
va bien, j’ai bien vu à son visage qu’il
n’était pas en forme », ajoute Roberto dont un cousin est dans la
mine. Le sauvetage des « 33 » n’est
pas envisagé avant la deuxième
quinzaine de novembre. D’ici là, il y
aura encore bien d’autres tristes anniversaires à passer.
TIMOTHÉE BOUTRY
Pince-moi, je rêve !
du 3 au 7 septembre 2010 minuit
*Opération promotionnelle dans la limite des disponibilités pour des vols réservés du 3 au 7 septembre minuit inclus sur le site easyJet.com et effectués entre le 1er octobre
et le 15 décembre 2010. La remise ne s’applique pas sur les frais variables ou sur les frais fixes supplémentaires occasionnés par certains moyens de paiement.
Des frais variables s’appliquent pour les bagages en soute.
10
L'ACTU
politique
LUNDI 6 SEPTEMBRE 2010
monde
social
économie
société
faits divers
justice
A 78 ans, elle est retrouvée indemne
après une semaine en forêt
SAUVETAGE. Tombée dans un ravin, une septuagénaire
a survécu sept jours et six nuits sans eau ni nourriture
avant d’être secourue par les habitants de son village.
HAUTESAVOIE
Annecy
Armoy
N
ARMOY (HAUTE-SAVOIE)
DE NOTRE CORRESPONDANT
E
lle doit la vie à sa robustesse, sa
ténacité, mais aussi à la mobilisation de tout son village. Michelle Riotton, 78 ans, est une
miraculée. Elle a été retrouvée
vivante après sept jours et six nuits
passés au fond d’un ravin dans une
forêt de la commune d’Armoy (HauteSavoie) où elle réside. Et même si son
incroyableaventurel’afatiguée,elleapparaît relativement en forme pour
quelqu’un que tout le monde, ou
presque, croyait mort. « Eh bien non, je
suis encore là. Et avec le sourire », lance-t-elle sur son lit d’hôpital.
Un village entier mobilisé
L’extraordinaire histoire de Michelle a
commencé le 29 août. « Après le déjeuner, comme elle en a l’habitude, elle
est partie faire une petite marche. Mais
cettefois,onnel’apasvuerevenir.Alors
on a donné l’alerte », explique sa fille
Joëlle. La gendarmerie lance les recherches, aidée par les pompiers. Tous
les chemins sont explorés. En vain. Le
lendemain, un hélicoptère équipé
d’une caméra thermique survole le
secteur. Mais Michelle, qui commençait à souffrir de la maladie d’Alzheimer, reste introuvable. Les autorités
n’y croient plus et décident de suspendre les recherches.
Les habitants d’Armoy, eux, ne veulent
pas baisser les bras. Le maire décide
d’organiser une grande battue. Des affiches sont posées dans le village.
« Trente-cinq personnes ont répondu
présent, des retraités, des chasseurs,
des membres d’associations. On ne
pouvait pas abandonner comme cela
cette vieille dame », explique le maire,
Laurent Chatelain a retrouvé Michelle au
cour d’une grande battue. (LP/SERGE PUEYO.)
Laurent Rabhi. Samedi matin, l’opération commence à 8 h 30. Et vers 9 h 15,
dans la forêt de Blachère, au fond d’un
ravin, Laurent Chatelain, un retraité de
67 ans, aperçoit quelque chose devant
lui : « J’ai vu une main bouger dans le
feuillage. J’ai cru un moment que
c’était une feuille. Mais c’était
Mme Riotton. Elle était couchée sur le
ventre, consciente. Je l’ai entendue
marmonner. J’ai alors appelé tout le
monde. Quand on est arrivés, elle nous
a dit de faire attention à nous car on
risquait de glisser. »
Le maire ne cache pas sa joie : « C’est la
preuve qu’il ne faut jamais laisser
tomber. La mobilisation a payé. Et j’en
suisfier.»Héliportéeàl’hôpitaldeThonon-les-Bains,Michellenesouffreque
de déshydratation, de quelques contusions et égratignures. « Mais après tant
dejoursetdenuitspassésdehors,jel’ai
trouvée relativement en bonne forme.
C’est un miracle. Elle a quand même
dû affronter la pluie et les nuits froides
de ce début de semaine, quand la températureesttombéeàhuitdegrés.Avec
un petit gilet, un caleçon en laine et
sans manger. Je me demande comment elle a fait pour survivre », s’interroge encore Joëlle. Sur son lit d’hôpital,
la vieille dame est mitraillée par les
photographes : « Mais je suis une star,
maintenant », lâche dans un grand
éclat de rire cette ex-aide-soignante…
SERGE PUEYO
de l’hôpital de Thonon.
THONON-LES-BAINS (HAUTE-SAVOIE), HIER. Miraculeusement retrouvée vivante au fond d’un ravin, Michelle Riotton, 78 ans,
ne souffre que de déshydratation et de quelques contusions et égratignures.
(LP/SERGE PUEYO.)
« J’ai dormi, dormi, dormi »
MICHELLE 1 depuis son lit d’hôpital
D
epuis son lit d’hôpital à Thononles-Bains, Michelle Riotton, en
chemise de nuit, raconte son
extraordinaire survie : « Je me suis
perdue. J’ai glissé dans la pente, vers le
fond de ce ravin. Et je me suis endormie.
J’ai dormi, dormi, dormi. Pour boire, j’ai
profité de la pluie qui tombait. Je me
passais la main sur la figure pour
récupérer de l’eau et je léchais ma main.
J’avais deux biscuits dans la poche. Je les
ai mangés. Je n’avais rien d’autre. J’ai eu
froid. Pour me réchauffer, je me suis
recroquevillée sur moi-même comme un
hérisson qui se met en boule. J’ai
d’ailleurs vu un hérisson venir près de
moi. Il m’a picoté la main. J’ai aussi vu un
chien. J’ai également entendu un
hélicoptère qui me cherchait. Je n’ai pas
eu peur. J’ai beaucoup pensé à mes
proches, mes enfants, mes petitsenfants. Ça m’a aidée à tenir. » Quand on
lui demande comment elle a pu résister
si longtemps, Michelle confie : « Vous
savez, les gens de la montagne, ils ont
les nerfs solides et la carcasse aussi.
Mais là, je suis quand même un peu
ratatinée. Je ne pense plus qu’à dormir. Il
faut dire que maintenant je suis dans un
bon lit. Je veux remercier tous les gens
du village qui se sont mobilisés. Ils sont
formidables. Je n’irai plus me promener
dans les bois. Je vais aller dans une
maison de retraite. C’est fini les bois, je
ne peux plus les voir. » Pour le docteur
Guy Lambert, gériatre à l’hôpital de
Thonon, « elle a fait preuve d’une
étonnante résistance. Le fait qu’elle ait
pu un peu s’hydrater l’a sauvée. »
S.P.
JUSTICE
Garde d’Elise : son père convoqué au tribunal
ARLES (BOUCHES-DU-RHÔNE)
DE NOTRE CORRESPONDANT
L
e 24 septembre, Jean-Michel
André et Irina Belenkaya, les parents de la petite Elise, vont se
retrouver devant le tribunal correctionnel de Tarascon. La mère poursuit en citation directe son ex-mari
pour « non-présentation d’enfant ».
Une nouvelle procédure dans la
guerre que se livre le couple pour la
garde d’Elise, âgée de 4 ans. La fillette
avait été arrachée à son père à la
sortie de l’école à Arles en mars 2009
par un commando dirigé par sa mère
russe. Irina Belenkaya avait été interpellée en Hongrie trois semaines
plus tard avec l’enfant, immédiatement rendue à son papa qui, depuis,
en a la garde.
« J’ai désormais le droit de voir Elise
un samedi et un dimanche sur deux.
Mais, en huit mois, je n’ai pu la voir
que deux fois, se désole la mère de la
petite fille. J’ai déposé huit ou
neuf plaintes pour non-présentation
d’enfant contre Jean-Michel
André, qui ne respecte pas les décisions de justice. » Me Bruno Rebstock, son avocat, renchérit : « Ma
cliente a encore fait ce week-end le
trajet de Russie, où elle a ses attaches
familiales, jusqu’à Marseille, où la
justice l’autorise à voir Elise. Elle paie
cher le voyage et ne peut pas passer
du temps avec sa fille. Il faut que
M. André se conforme aux jugements. »
Il redoute toujours
une nouvelle évasion
de son ex-compagne
et de sa fille vers la Russie
Des arguments réfutés par l’avocat
du père, Me Rémy Nougier : « Madame Belenkaya cherche à inverser
les rôles et à se faire passer pour
victime. Cette procédure de non-présentation d’enfant est une mesure de
diversion. Si elle ne rencontre pas sa
fille, ce n’est pas parce que Jean-Michel André fait de la rétention d’en-
fant, mais parce qu’elle ne respecte
pas certaines obligations. » Selon lui,
elle refuserait ainsi de remettre à la
police des documents d’identité susceptibles de faciliter une nouvelle
évasion avec sa fille, que redoute
toujours le père.
« Madame Belenkaya est mise en
examen pour des faits très graves de
violences et de séquestration de mineur. Elle a démontré qu’elle pouvait
aller très loin dans la violence, il est
impossible de lui faire confiance »,
complète Me Nougier.
L’instruction de ce volet pénal de
l’affaire est toujours en cours. « J’espère qu’à l’audience on n’oubliera
pas qui a payé un commando armé
pour me frapper devant ma fille et
l’enlever », insiste Jean-Michel
André.
BORIS DE LA CRUZ
L'ACTU
LUNDI 6 SEPTEMBRE 2010
politique
monde
social
économie
société
faits divers
11
justice
Un handicapé sème la terreur
dans des villages de l’Oise
TIRS. Un homme en fauteuil roulant a fait feu avec une arme de gros calibre sur dix
maisons occupées par des proches, sans faire de victime. Il aurait cherché à se venger.
DAMÉRAUCOURT (OISE)
«A
2 heures du matin,
j’ai entendu un
grand boum. Je suis
allé voir à la porte
d’entrée. J’ai vu des
tuiles cassées dehors. Au même moment, ma femme a hurlé et j’ai entendu mes enfants crier. J’ai compris
qu’on nous avait tiré dessus. » Comme
dix autres familles du nord de l’Oise,
Bruno, un habitant de Daméraucourt,
village situé à 35 km de Beauvais, a été
la victime de la folle équipée de Rodrigue, lui aussi originaire de Daméraucourt.
Dans la nuit de vendredi à samedi,
entre minuit et 4 heures, cet homme
de 27 ans, handicapé depuis un accident de voiture, a tiré avec des balles
INCENDIE
Deux nouveaux
jeunes pyromanes
mis en examen
LUNEL (HÉRAULT)
DE NOTRE CORRESPONDANT
D
eux adolescents de 13 ans et
15 ans, dont l'un interpellé vendredi en flagrant délit, ont été
présentés hier au parquet de Montpellier et mis en examen pour incendies volontaires. Ces deux collégiens
du Crès (Hérault), placés sous
contrôle judiciaire, sont souçonnés
d’avoir allumé des feux à quatre reprises durant l'été dans le secteur de
Castries et de Vendargues. Ils sont
passés aux aveux sans pouvoir s’expliquer. Le 26 juillet, un de leurs
incendies avait démarré tout près de
la caserne des pompiers de Castries,
nécessitant l’intervention des canadairs et détruisant 12 ha.
Vendredi, un adolescent de 16 ans,
récidiviste, avait déjà été mis en
examen pour des faits similaires à
Montpellier et écroué. Aucun d'eux
n'a de responsabilité dans le départ
de feu volontaire de Fontanès qui a
détruit 2 400 ha fin août au nord de
Montpellier.
C.M.
EN BREF
FEUX
Deux incendies se sont déclarés,
hier, à proximité de l’incendie d’origine criminelle qui a détruit vendredi
167 ha à Sanguinet dans les Landes.
Un premier feu, s’étalant sur 700 m2,
a éclaté vers 5 heures du matin, à
une centaine de mètres du sinistre
qui avait été maîtrisé samedi soir. Un
autre départ de feu, qui a détruit
3 000 m2, s’est lui déclenché en
début d’après-midi à Biscarrosse.
Une enquête judiciaire a été ouverte.
ACCIDENT
Deux cyclotouristes sont morts,
hier, à une demi-heure d’intervalle
lors d’une épreuve cyclotouriste disputée près de Cholet (Maine-etLoire). Un premier participant, âgé
de 63 ans, est décédé d’un malaise
cardiaque. Le second a été heurté de
plein fouet par une voiture.
L’épreuve était organisée sur route
ouverte.
de gros calibre dans les fenêtres de dix
maisons, dans cinq villages, suivant
un parcours bien précis. Les cibles
n’ont pas été choisies au hasard.
Toutes étaient des connaissances plus
ou moins proches du tireur. C’est d’ailleurs ce qui a permis aux gendarmes
de l’identifier. Après une journée de
traque, ils ont pu le cerner dans un
bois situé à quelques centaines de
mètres de son domicile et l’interpeller
sans résistance samedi en début de
soirée.
Il se sentait délaissé
Selon les premiers éléments de l’enquête, le geste de Rodrigue pourrait
avoir été motivé par l’accident de voiture dont il a été victime il y a deux ans
et qui l’a laissé en fauteuil roulant. « Il
en veut à la terre entière depuis ce
drame, confie une source proche de
l’enquête. Il a peut-être eu l’impression d’être délaissé par ses proches et
a décidé de se venger. Ces tirs étaient
destinés à faire mal. Il suffit de voir où
il a visé, dans les chambres, en pleine
nuit. C’est un chasseur et un excellent
tireur. On a évité un drame de justesse. » L’arme choisie en est une
preuve supplémentaire. « Il s’est servi
d’une carabine Remington 300 utilisée pour le gros gibier, assure Bruno.
Une balle stoppe net un sanglier à
800 m. Sur les trois qu’il a tirées chez
moi, on en a retrouvé deux. La première est passée 30 cm au-dessus de
mon lit. La seconde a traversé la fenêtre de toit de la chambre de mon fils,
la cloison de la chambre voisine pour
aller se perdre dans le mur extérieur de
l’autre côté de la maison. Quant à la
DAMÉRAUCOURT (OISE). HIER. Bruno montre l’impact d’une des trois balles
qui ont traversé son domicile à 2 heures dans la nuit de vendredi à samedi. (LP/P.CAFFIN.)
troisième balle, elle est passée à un
mètre de mon troisième fils, a aussi
traversé la fenêtre, puis une porte
avant de rebondir sur le mur. Il aurait
pu nous tuer et je pense que c’est ce
qu’il voulait. Je le connaissais mais je
n’avais pas de conflit direct avec lui. Je
ne comprends pas et ça fait peur. »
Placé en garde à vue et examiné par
un médecin, Rodrigue devrait être déféré devant le parquet de Beauvais ce
matin.
PATRICK CAFFIN
12
L'ACTU
politique
LUNDI 6 SEPTEMBRE 2010
monde
social
économie
société
faits divers
justice
Un policier se noie en voulant
sauver un automobiliste
ASSISES
DRAME. Le corps du
jeune gardien de la paix
a été repêché hier midi
à Melun. Il avait plongé
à l’aube pour secourir
un homme qui tentait
de fuir après un accident.
D
I
l a perdu la vie en voulant sauver
celle d’un autre. Gardien de la
paix depuis deux ans à la brigade
anticriminalité de Melun (Seineet-Marne), et par ailleurs pompier
volontaire, Nicolas Debarge s’est noyé
en portant secours à un automobiliste
qui venait de se jeter dans la Seine, à
Melun, hier à l’aube après un accrochage. Le policier avait 25 ans. Dans la
soirée, les recherches se poursuivaient
pour retrouver le corps du fuyard, lui
aussi emporté par le fleuve.
MELUN (SEINE-ET-MARNE), HIER. D’importants moyens de recherches ont été déployés pour retrouver le corps du policier Nicolas
Debarge, finalement repêché à la mi-journée. Dans la soirée, celui du fuyard était toujours porté disparu.
(LP/SOPHIE BORDIER.)
il se jette à l’eau, mais perd pied
presque immédiatement. Le collègue
présent avec lui saute à son tour. Mais
les pompiers arrivent et le font sortir.
« Une chose est sûre : il n’y a pas eu de
contact entre le fuyard et le policier. Le
premier a coulé avant que le second ne
plonge. On a demandé un relevé des
températures, de la topographie des
lieux pour en savoir plus », explique le
procureur. Selon Chantal Baccanini,
directrice départementale de la sécurité publique, le policier s’est déshabillé avant de sauter à l’eau : « C’est un
acte parfaitement réfléchi. »
Sur l’autre rive, le gérant de la Plage
décide de sortir un bateau pour retrouver les disparus. « Avec deux policiers à bord, on a tourné pendant
trente minutes, mais on n’a rien
trouvé », soupire Aurélien Busato,
ému.
Ensuite, d’importants moyens de recherche ont été déployés : plongeurs,
pompiers, hélicoptères, radars, sonars,
lampes thermiques… Le corps de Nicolas Debarge a finalement été repêché à la mi-journée.
Pour les collègues de la victime, présentée comme un policier irrépro-
chable et un sportif émérite, le coup est
rude. « On est en état de choc, commente Chantal Baccanini, très émue.
C’est le troisième fonctionnaire qui
disparaît en l’espace de neuf mois en
Seine-et-Marne. » La police judiciaire
de Versailles a été chargée de l’enquête.
Hier soir, le ministre de l’Intérieur,
Brice Hortefeux, s’est rendu au commissariat de Melun où, vers 20 h 30,
200 policiers s’étaient rassemblés
spontanément pour rendre hommage
à leur jeune collègue disparu en héros.
SOPHIE BORDIER
A Athis-Mons, François a secouru trois hommes
ATHIS-MONS (ESSONNE)
I
l ne se sent pas l’étoffe d’un héros.
Tout juste reconnaît-il être « heureux » d’avoir « fait (son) devoir ».
Hier matin, vers 4 heures, François,
gardien de la paix de 23 ans, a sauvé
trois hommes de la noyade alors que
leur voiture venait de tomber dans la
Seine, à Athis-Mons (Essonne). A
peine une heure et demie avant qu’un
de ses collègues de Seine-et-Marne
ne périsse en tentant un sauvetage
similaire.
Dans ces cas-là,
on ne réfléchit pas,
des vies étaient en danger
FRANÇOIS, GARDIEN DE LA PAIX
« J’ai appris sa mort en rentrant chez
moi. Au moment de me coucher, c’est
à lui que j’ai pensé. Le vrai héros, c’est
lui », raconte ce jeune Auvergnat, affecté à la brigade de nuit d’Athis-Mons
depuis ses débuts il y a un an et demi.
Le décès de son collègue de Melun lui
a fait prendre conscience que lui aussi
avait pris beaucoup de risques.
Avant l’aube, François se trouve sur les
quais de Seine à Athis-Mons pour un
VERSAILLES
eux ex-pompiers professionnels
doivent répondre, à partir de ce
matin, de viol en réunion devant
la cour d’assises des Yvelines, à Versailles.LucRacouaetYvesBoulay,âgés
de 23 et 26 ans, sont accusés d’avoir
abusé d’une adolescente de 14 ans
début juillet 2007 à Montigny-le-Bretonneux. C’est en avril de cette même
année que Luc Racoua rencontre la
jeune fille au cours d’une intervention
dans son collège. Elle confie au sauveteur ses difficultés d’ordre psychiatrique. Le pompier lui laisse alors son
numéro de téléphone. En juin, ils se
rencontrent et ont une relation. A la fin
du mois, Luc Racoua lui donne à nouveau rendez-vous. Mais elle découvre
queson«petitami»n’estpasseuldans
la voiture. Yves Boulay est présent et,
avec Luc Racoua, il abuse de l’adolescente. Celle-ci a, par la suite, raconté
qu’au moment des faits elle était sous
l’emprise d’anxiolytiques, ce qui l’avait
rendue incapable de manifester son
opposition. Les pompiers, jusqu’alors
inconnus de la justice, ont vu leur carrière s’arrêter net après leur placement
en détention provisoire. Le verdict est
J.C.
attendu mercredi soir.
MELUN (SEINE-ET-MARNE)
Il plonge et perd rapidement pied
Le drame s’est déroulé vers 5 h 30. Un
individu âgé d’une quarantaine d’années roule au volant de la Peugeot 206
décapotable d’un ami. Sa conduite
laisse supposer qu’il a bu. Sur le quai
Joffre, en bordure de Seine, il heurte
deux véhicules en stationnement, arrache un rétroviseur et dégrade les portières. Il poursuit sa route, puis fait
demi-tour en reprenant de la vitesse. Il
perd ensuite le contrôle de son véhicule, heurte le terre-plein central et
s’immobilise près du restaurant-pub
la Plage. C’est alors que le propriétaire
d’une des voitures endommagées
s’approche et demande des explications. Le chauffard préfère plonger
dans la Seine, manifestement pour
éviter de faire un constat, selon le procureur de la République de Melun,
Bruno Dalles.
De la rive en face, le policier Debarge
assiste par hasard à la scène et prévient
par radio ses collègues. Quand il voit le
fugitif en difficulté au milieu du fleuve,
Deux pompiers
jugés pour le viol
d’une adolescente
ATHIS-MONS (ESSONNE), HIER. François, jeune policier de 23 ans, s’est jeté à l’eau
pour venir en aide à trois hommes ivres tombés dans la Seine avec leur véhicule.
(LP/HUMBERTO DE OLIVEIRA.)
banal contrôle routier. Une Laguna
bleue refuse de s’arrêter. L’équipage
du jeune gardien de la paix la prend en
chasse, mais la perd vite de vue. « Au
bout de quelques kilomètres, un
homme au milieu de la route nous a
fait signe », explique-t-il. Ce témoin
raconte qu’il a failli se faire percuter
par la voiture des fuyards qui est
tombée à l’eau. Le conducteur, âgé de
58 ans, n’avait pas le permis et roulait
avec plus de1 g d’alcool dans le sang.
Il était toujours en garde à vue hier
soir. Les deux passagers, âgés de 51 et
22 ans, étaient également ivres.
Quand les policiers arrivent, le
conducteur nage déjà vers la rive.
Mais ses deux compagnons, eux, sont
toujours dans la voiture, qui s’enfonce
dangereusement à une quinzaine de
mètres du bord. François se jette à
l’eau. « Dans ces cas-là, on ne réfléchit
pas, des vies étaient en danger », dit-il
sobrement. Le premier passager parvient à s’extirper et s’installe sur le toit
de la voiture. « Mais la personne à
l’arrière était totalement inerte, l’eau
montait à l’intérieur. Elle ne comprenait pas ce que je lui disais. Je la voyais
mourir », souffle François. Le jeune
policier s’acharne sur les portes. Il
parvient finalement à briser une vitre
avec sa matraque, à maintenir la tête
de l’homme hors de l’eau et finalement à le tirer hors du véhicule jusqu’à
la berge. Il retourne alors chercher
l’homme sur le toit, qui ne sait pas
nager. « Il fallait faire quelque chose.
Et puis je suis rentré dans la police
pour aider les gens », analyse-t-il après
coup. Bien que légèrement blessé aux
avant-bras, François était dès hier soir
de retour sur le terrain.
LOUISE COLCOMBET
EN BREF
CHUTE
Deux alpinistes sont décédés,
hier, après avoir fait une chute
mortelle dans le massif du MontBlanc, à 4 000 m d’altitude. Les
deux hommes, originaires de Savoie
et âgés d’une cinquantaine d’années, effectuaient l’ascension du
mont Blanc du Tacul lorsqu’ils ont
chuté d’environ 200 m pour une
raison indéterminée.
INTEMPÉRIES
Au moins 36 personnes sont
mortes ce week-end dans des glissements de terrain provoqués par
de fortes pluies au Guatemala. Le
bilan pourrait encore s’alourdir, car
une quarantaine de personnes ont
été ensevelies par une coulée de
boue dans l’ouest du pays. De
source officielle, il y a également
40 000 sinistrés.
TERRORISME
ETA annonce
un cessez-le-feu
L
’organisation indépendantiste
basque ETA, tenue pour responsable de la mort de 829 personnes en plus de quarante ans de
violences, a annoncé hier un cessezle-feu dans une vidéo où elle affirme
vouloir privilégier un « scénario de
processus démocratique ». « Le
changement politique est possible »,
affirme le groupe, qui promet de ne
plus mener « d’actions offensives
armées » dans son action pour l’indépendance du Pays basque. Il ne
précise pas si ce cessez-le-feu est
temporaire ou définitif. Cette décision, prise il y a plusieurs mois selon
ETA, survient alors que l’organisation, décimée par des arrestations à
répétition de ses membres depuis la
fin de sa trêve en 2006, n’a pas
commis d’attentat depuis un an.
L’annonce a été accueillie avec prudence et scepticisme par le gouvernement espagnol, qui la juge « très
insuffisante ».
L'ACTU
L’ACTU
LU
NDI66SEPTEMBRE
SEPTE MB2010
R E 20 10
LUNDI
politique
monde
social
économie
société
faits divers
13
justice
Le bizutage,
c’est aussi
au lycée
RENTRÉE. Ces jours-ci, des nouveaux,
notamment au lycée, vont avoir droit au
bizutage, contre leur gré et malgré la loi.
es étudiants ne sont pas les
seules victimes du bizutage,
qui est pourtant un délit depuis la loi de 1998 et passible de six mois d’emprisonnement et de 7 500 " d’amende.
En cette rentrée, des lycéens, eux
aussi, subissent parfois des humiliations de la part de leurs camarades
plus « anciens », condamnés à « se
laver » les cheveux avec des œufs ou
à simuler un acte sexuel. C’est ce qui
ressort d’une étude surprenante menée par la PEEP (l’une des deux principales fédérations de parents
d’élèves) pour le Comité national
contre le bizutage (CNCB)*.
L
La loi du silence
Dans cette enquête menée auprès
de 2 316 parents d’élèves et que
nous dévoilons, plus de 10 % d’entre
eux affirment « avoir eu connaissance d’un cas de bizutage » dans
leur « entourage proche au cours de
l’année 2009-2010 ». Sur ces 250
rites dégradants, la moitié s’est déroulée dans un lycée général ou professionnel hors classes préparatoires. Et 65 brimades sont
recensées au… collège ! Bien qu’en
baisse régulière depuis l’application
de la loi, ces dérapages n’ont pas été
éliminés. « Le bizutage ne disparaît
pas car il y a toujours la loi du silence
et la peur des représailles. A chaque
fois, on constate que c’est la victime
qui quitte l’établissement. Les bourreaux restent », regrette MarieFrance Henry, présidente du CNCB,
qui fédère des syndicats d’enseignants, des grandes écoles, des associations de parents d’élèves ou de lycéens. Au printemps 2010, elle a été
alertée par la mère d’un élève de seconde en internat, « saucissonné
dans sa housse de couette ».
Dans le secondaire, les nouveaux en
prennent pour leur grade dans des
lycées agricoles, des sections sportétudes mais aussi des établissements prestigieux. « On reçoit toujours des témoignages de bizutage
dans les grands lycées », s’inquiète
Claudine Caux, vice-présidente nationale de la PEEP. « Plus c’est élitiste, plus ça perdure au nom d’une
pseudo-tradition », confirme-t-on à
l’UNL, première organisation lycéenne. « Les proviseurs sont peu enclins à sanctionner à la hauteur de la
faute. Comme les lycéens sont
moins âgés, il y a un côté adolescent
qu’on pardonne alors que c’est impardonnable », poursuit le syndicat.
VINCENT MONGAILLARD
* Pour signaler un cas de bizutage,
vous pouvez contacter l’association
Contre le bizutage par email
contrelebizutage
free.fr.
Les week-ends d’intégration sous surveillance
D
ans l’enseignement supérieur,
le bizutage, officiellement
banni, peut renaître de
manière insidieuse à l’occasion d’un
week-end d’intégration, WEI dans le
jargon étudiant. Des sociétés
spécialisées proposent aujourd’hui
aux BDE (bureaux des élèves) des
« fins de semaine de bienvenue »,
notamment dans des villages de
vacances. Durant cette mise au vert
loin des murs de la grande école de
commerce ou de la fac de
médecine, il arrive que les anciens
en fassent voir de toutes les
couleurs aux élèves de première
année. « Comme cela ne se passe
pas à l’école, c’est plus facile pour
humilier. Les personnes du BDE se
disent que leurs camarades sont
majeurs, mais ils oublient qu’ils ont
une responsabilité en tant
qu’organisateurs », insiste
Marie-France Henry, du CNCB. Cette
association milite pour que « le
programme des week-ends
d’intégration soit porté à la
connaissance des élèves et qu’il soit
validé par les responsables
d’établissement ». La ministre de
l’Enseignement supérieur, Valérie
Pécresse, vient d’ailleurs d’écrire à
ces derniers pour leur demander
d’être vigilants sur les pratiques de
bizutage qui, selon elle, « subsistent
dans certains établissements ».
« Les temps d’accueil ou
d’intégration se doivent d’être des
temps d’information, d’échange et
de convivialité. Je ne tolérerai aucun
manquement à cette règle »,
V.Md
prévient-elle.
Selon une étude que nous dévoilons, des lycéens aussi subissent parfois des humiliations de la part de leurs camarades
plus anciens. Le bizutage est pourtant un délit depuis la loi de 1998.
(PHOTONONSTOP/JACQUES LOIC.)
Le calvaire de David a duré deux ans
’est un bizutage qui s’est plus
qu’éternisé. Durant près de
deux ans, de septembre 2008 à
juin 2010, David, alors élève en
sport-études handball dans un lycée
du sud de la France, a subi « sans
broncher » les brimades des aînés à
l’internat. « Dès les premiers jours, ils
lui ont balancé ses affaires par la fenêtre, ils le forçaient à aller sous la
douche tout habillé, ils ont aspergé
son lit de mousse à raser, lui piquaient sa bouffe ou ses écouteurs
de radio. Petit à petit, les humiliations sont devenues une habitude, le
bizutage s’est alors transformé en
harcèlement », décrit Jean-Pierre,
son père. Jusqu’au jour où David a
fini par raconter son calvaire à ses
parents, et décidé de jeter l’éponge.
« Pendant longtemps, je n’en ai pas
parlé parce que je me disais que ça
C
"
Quand j’y repense,
j’ai, en moi, des cris
de colère, de la haine
DAVID
allait bien s’arrêter un jour et qu’il fallait passer par là. Quand j’y repense,
j’ai, en moi, des cris de colère, de la
haine », lâche l’adolescent, qui a fait
jeudi dernier sa rentrée dans le
même lycée, mais pas en sportétudes.
Mais pourquoi avoir été bizuté plus
que ses camarades ? « Il a été pris en
grippe notamment parce qu’il venait
d’un club de hand d’un niveau inférieur », précise Jean-Pierre. Au fil des
semaines, le bouc émissaire, dont les
résultats scolaires se dégradent,
s’isole, « attrape de l’eczéma », collectionne les cauchemars et les réveils
« en sueur ». Mais il se tait. Ou ment.
« Un jour, il est arrivé avec un coquard à la maison, il a dit que cela lui
était arrivé durant un entraînement
alors qu’il avait pris un coup de
poing », se souvient son papa. En
juin dernier, l’ado se confie enfin à
ses parents, qui filent aussitôt chez le
proviseur. « Il nous a dit que notre fils
aurait dû en parler plus tôt. Je me
suis rendu compte qu’il ne voulait
surtout pas que ça fasse de vagues »,
explique Jean-Pierre, qui n’a pas
porté plainte, craignant un combat
judiciaire « perdu d’avance ». Mais il
milite pour « que ceux qui ont un enfant à l’internat soient prévenus dès
la rentrée par les proviseurs des
risques de bizutage ». Soutenu également par sa petite amie, David, lui, se
reconstruit en écrivant « tout ce qu’il
V.Md
a enduré ».
14
14
L'ACTU
L’ACTU
politique
LU N DI
6 S EPTE
MB RE 20
10
LUNDI
6 SEPTEMBRE
2010
monde
social
économie
société
faits divers
justice
Sida : les malades s’inquiètent
de leur prise en charge
SANTÉ. La pharmacie de l’hôpital Cochin à Paris, consultation historique
pour les malades du sida, vient de fermer.
es malades du sida regroupés dans le Collectif
de patients citoyens sont
inquiets pour leur prise en
charge médicale. José
Puig, qui dirige ce mouvement de
patients, critique « la course à la rentabilité dans les transformations de
l’hôpital public, qui détériore la qualité des soins apportée aux malades.
Les patients VIH sida ne sont plus
rentables pour l’hôpital public », affirme-t-il. Selon ce collectif, l’interdiction de l’accès depuis le vendredi
3 septembre pour les malades du
sida à la pharmacie de l’hôpital Cochin à Paris est un symbole fort.
Cette consultation historique délivrait des médicaments à 1 800 séropositifs, ce qui en faisait la plus im-
D
portante de France. Alice *, 50 ans,
séropositive depuis vingt-cinq ans,
vit mal cette interdiction. « Depuis le
début de ma maladie, ils ont été à
mon écoute, je leur dois la vie. »
6 500 contaminations par an
Elle regrette aussi l’anonymat des
lieux. « Dans ma famille, et au travail,
tout le monde n’est pas au courant
de ma maladie. A la pharmacie de
Cochin, je savais que j’étais à l’abri
de croiser quelqu’un qui me
connaisse. C’est vrai que je peux aller
chercher mes traitements dans une
pharmacie en ville, mais ça ne présente pas du tout la même garantie
de discrétion », explique-t-elle. Les
professionnels hospitaliers pouvaient également lui apporter des
conseils précieux : « Ils savaient me
dire comment prendre les médicaments, car parfois c’est très compliqué. On avait une vraie écoute que je
ne retrouverai pas ailleurs », explique-t-elle. Des dizaines de patients venus de toute la France et
leurs proches ont fait part de leur
mécontentement sur le site de l’association (www.copaci.org).
PARIS (XIVe). Alice, séropositive depuis vingt-cinq ans, déplore la fermeture
de la pharmacie de l’hôpital Cochin.
(LP/MARC MENOU.)
De son côté, l’administration hospitalière défend son projet, en assurant
que la nouvelle pharmacie hospitalière de l’Hôtel-Dieu permettra de
bien soigner ces patients, et ceux venus d’autres hôpitaux d’Ile-deFrance. « On ne peut pas douter de la
volonté de l’Assistance publiqueHôpitaux de Paris (AP-HP) d’assurer
une meilleure prise en charge des
patients atteints par le VIH. La pharmacie de l’hôpital de l’Hôtel-Dieu
sera plus moderne que celle de Cochin », affirme-t-on à l’AP-HP. Sauf
que pour le Collectif de patients citoyens, cette nouvelle unité « est
froide et n’a pas le caractère chaleureux de celle de Cochin ». Actuellement, en France, 144 000 personnes
vivent avec le virus du sida. Les médi-
caments trithérapies ont permis de
faire considérablement reculer le
nombre de décès, qui s’établit à 150
par an. Mais les nouvelles contaminations sont toujours nombreuses,
estimées à environ 6 500 annuelles,
à la suite du « relâchement » des pratiques de prévention.
MAR C P AYE T
* Le prénom a été changé.
TOURISME
La croisière sur le Nil
tourne au désastre
éplorable mésaventure pour
les passagers d’une croisière
en Egypte. Plus de 80 personnes qui comptaient découvrir
Louxor sont tombées malades, victimes, sans doute, d’une eau de table
ou d’aliments impropres. « Le dimanche et le lundi de leur arrivée,
tout allait bien, raconte Cécile, dont
les parents sont encore très affaiblis.
Les choses se sont gâtées dès le
mardi : dans l’après-midi, on comptait 30 malades. » La plupart d’entre
eux souffrent de diarrhée, de maux
de ventre et présentent des signes de
déshydratation. Dans la nuit, 85 personnes (sur les 105 passagers) se retrouvent clouées au lit. « Le bateau a
été transformé en hôpital flottant »,
poursuit Cécile, qui a vu des photos
de patients sous perfusion sur le
pont. Le consulat français du Caire a
envoyé un médecin, qui a confirmé
« l’intoxication », nuance-t-on au ministère des Affaires étrangères, pour
qui l’agence de voyages a fait « le nécessaire ». Les organisateurs, dont le
service « après-voyage » a promis des
dédommagements, n’ont pourtant
pris que jeudi soir la décision d’évacuer les passagers vers des hôtels de
Louxor avant qu’ils ne reprennent un
avion.
JUL IE C LORI S
D
EN BREF
ENVIRONNEMENT
La goélette « Tara » a entamé hier la
deuxième des trois années que doit
durer son périple scientifique. Après
avoir sillonné les eaux de la Méditerranée, de la mer Rouge et de l’océan
Indien, le voilier met désormais le
cap sur l’Amérique latine pour étudier le plancton marin qui fournit
50 % de l’oxygène que l’on respire.
INTERNET
Faut-il couper la connection internet de vos ados après 22 heures pour
les préserver des maladies mentales ? Une équipe de scientifiques
australiens estime que passer ses
nuits à surfer sur la Toile augmenterait le risque de maladie mentale à
l’âge adulte. Chaque heure en moins
de sommeil par nuit augmenterait
de 14 % le risque de développer des
troubles psychiatriques.
16
16
LE SPORT
LE SPORT
rugby
basket
football
LU N DI
6 S EPTE
MB RE 20
10
LUNDI
6 SEPTEMBRE
2010
tennis
Retrouvez l’actualité
sur www.leparisien.fr et www.aujourdhui.fr
tous les sports
CLAIREFONTAINE (YVELINES), HIER.
(LP/OLIVIER LEJEUNE.)
Comment renaître à Sarajevo ?
EURO 2012 (QUALIFICATIONS)/BOSNIE - FRANCE, J - 1. Si les Bleus, battus à domicile vendredi
par la Biélorussie, ne veulent pas sombrer, il leur faut réagir demain soir. Et bannir le mot défaite.
L
’équipe de France s’envole
ce matin pour Sarajevo. Demain soir, au Stade olympique, elle disputera contre
la Bosnie un match quasi
décisif. Certes, sur le plan comptable,
une défaite ne condamnerait pas les
Bleus, puisqu’il restera huit rencontres. Mais, psychologiquement,
deux revers d’affilée pourraient être
considérés comme insurmontables.
La mission de Laurent Blanc prend
déjà des allures de casse-tête. Sur le
terrain, il doit constituer une équipe
assez solide pour ne pas prendre de
but. En dehors, il doit trouver les
mots justes pour faire réagir son effectif sans étouffer le peu de
confiance qu’il lui reste.
C’est dans ce contexte que nous
avons interrogé cinq entraîneurs sur
la marche à suivre face à une situation aussi délicate. Selon eux, les ressorts psychologiques ne sont pas
nombreux et ils doivent forcément
être associés à des changements tactiques. C’est exactement la voie suivie par Laurent Blanc.
Retrouver une assise défensive
Face à la Bosnie, il va sans doute
muscler son milieu de terrain en titularisant le Bordelais Alou Diarra. A
neuf reprises lors de leurs dix derniers matchs, les Bleus ont encaissé
au moins un but. Puisqu’ils ne savent
plus marquer, la priorité est donc de
retrouver une assise défensive. Et qui
sait, la valeur individuelle de Benzema ou Malouda nous réservera
peut-être une bonne surprise.
En tout cas, la prudence ne servira à
rien si les Bleus avancent dans l’enfer
bosniaque la peur au ventre. Blanc
doit trouver un juste équilibre dans
son discours. Il doit à la fois mettre
ses joueurs face à leurs responsabilités, leur faire comprendre qu’ils
jouent en partie leur avenir international, tout en leur maintenant sa
confiance pour tenter de les libérer.
Tout cela n’est pas incompatible, à
condition que chaque mot soit bien
pesé. La valeur d’un sélectionneur se
juge aussi sur sa gestion psychologique d’un groupe. Dans ce secteur,
Blanc ne peut pas faire moins bien
que Domenech.
LAURENT PERRIN
(LP/GUY GIOS, FRÉDÉRIC DUGIT,
MATTHIEU DE MARTIGNAC,
PRESSE SPORTS/MONS
ET PHOTOPQR/
« LE PROGRÈS »/ERKUL.)
CINQ EXPERTS AU CHEVET DE L’ÉQUIPE DE FRANCE
« S’appuyer sur
des garçons fiables »
« Muscler
le discours »
« Rassurer les joueurs « Transmettre
tout en les piquant » de la sérénité »
« Se lâcher et arrêter
de se lamenter »
CHRISTIAN GOURCUFF entraîneur de Lorient
FRANCIS GILLOT entraîneur de Sochaux
JACQUES CREVOISIER docteur en psychologie*
GUY ROUX ancien entraîneur d’Auxerre
RENÉ GIRARD entraîneur de Montpellier
« Tout est une question de
confiance. Il faut avoir recours à
des joueurs forts mentalement. Je
pense notamment à Alou Diarra. Le
retour de Karim Benzema et la titularisation de Kevin Gameiro peuvent aussi changer la donne. Mais
un discours n’a de portée que s’il est
accompagné d’éléments concrets.
Cela passe par une organisation qui
s’appuie sur des garçons fiables et
solidaires. On peut jouer sans meneur de jeu. A Lorient, j’en ai plusieurs et ce ne sont pas forcément
des numéros dix. Les joueurs qui
touchent le plus de ballons, ce sont
les arrières latéraux. Laurent Blanc
doit faire avec les joueurs qu’il a.
Pour lui, c’est très compliqué. »
« Laurent Blanc ne peut pas tout
gommer d’un coup. Cette équipe
est moyenne et n’a pas de leader. En
Bosnie, un nul pourrait suffire à retrouver la confiance. Il faut muscler
le discours. C’est moins une question de système que de mentalité et
de caractère. Vendredi, j’ai trouvé
les Biélorusses trop tranquilles
quand ils venaient dans notre camp.
Il faut mettre les joueurs devant
leurs responsabilités. Blanc est un
mec qui aime le ballon, je ne l’imagine pas aligner trois milieux défensifs. Un attaquant peut aussi défendre pour mieux jouer le contre.
Aux côtés de Benzema, un garçon
comme Gameiro peut apporter de
la profondeur. »
« La solution n’est pas seulement
psychologique. Changeons de registre : laissons les Bosniaques faire
le jeu pour reconstruire de derrière
et ne pas prendre de but. Au niveau
psychologique, ce serait une révolution. Laurent Blanc est sérieux, mais
il hérite d’un passif dramatique. Il
paye quatre ans d’errance et de médiocrité. Il faut dire des choses
simples aux joueurs : qu’ils soient
humbles et ne prennent pas de but.
Je leur dirais : Vous rêviez d’être en
bleu, maintenant assumez ! Je ne
vous condamne pas mais vous
n’aurez pas 50 chances ! Il faut les
rassurer tout en les piquant. »
« Il faut adopter la positive attitude, comme le recommanderait
Jean-Pierre Raffarin. L’entraîneur et
son staff doivent se forcer et avoir
un visage apaisé pour transmettre
de la sérénité. Je ramènerais les
joueurs au niveau du terrain en leur
rappelant d’éviter toute initiative
personnelle. Lors de la
saison 1979-1980, Auxerre a perdu
5-0 à Saint-Dié en championnat de
D 2. On jouait en Coupe de France
à Lille juste après. J’ai vite parlé aux
joueurs de l’exploit à leur portée et
on a fait match nul. On a perdu
contre la Biélorussie : il faut réussir
en Bosnie. Les joueurs ont fait leur
autocritique, ils doivent se tourner
vers le prochain match. »
« Je trouve qu’on parle trop.
Maintenant, il faut agir. Le foot, c’est
d’abord le terrain. Il est temps de
mettre le bleu de chauffe. Quand je
vois que certains joueurs disent
qu’ils n’ont pas supporté la pression… A un moment, il faut assumer, se lâcher et arrêter de se lamenter ! On a de bons joueurs, c’est
uniquement une question de
confiance. Il faut savoir aller chercher de la générosité. Quand on
donne le maximum, on a plus de
chances d’y arriver. Mais il ne faut
pas qu’ils croient que parce qu’ils
ont eu la visite de Zinedine Zidane,
ça va aller tout seul. On a reçu une
bonne claque, mais il ne faut pas
faire ressurgir les vieux démons. »
* Ancien adjoint d’Houllier à Liverpool
et coordinateur sportif de Sochaux.
SPORT
LELE
SPORT
LU
NDI66SEPTEMBRE
SEPTE MB2010
R E 20 10
LUNDI
football
rugby
basket
tennis
17
tous les sports
EURO 2012 (QUALIFICATIONS)/BOSNIE - FRANCE, J - 1
Les Bleus n’ont pas perdu leurs fans
n dimanche sous le soleil
de Clairefontaine. Une
sortie en famille comme
une autre, après tout. Vendredi, contre la Biélorussie, les Bleus n’ont pas tout perdu.
Pas leurs supporteurs visiblement.
Les bas-côtés de la route menant au
centre technique national sont
« squattés » par deux longues colonnes de voitures. La tribune du
stade Pierre-Pibarot, théâtre de cet
entraînement dominical, affiche
quasi complet. Quelque 400 spectateurs ont pris possession des lieux.
U
Diarra
préféré
à Diaby ?
S
ur ce qu’on a vu hier
après-midi lors de
l’entraînement, une équipe
semble se dessiner. Laurent Blanc,
comme il l’avait fait l’an passé
avec Bordeaux en Ligue des
champions, pourrait s’orienter vers
un 4-2-3-1. Dans ce schéma, Alou
Diarra et Abou Diaby devraient se
disputer la seconde place de
milieu récupérateur aux côtés de
Yann M’Vila, avec un avantage
pour le Bordelais. Devant, la ligne
de trois devrait être composée,
de droite à gauche, par Mathieu
Valbuena, Jérémy Ménez et
Florent Malouda, Ménez étant
recentré dans l’axe par rapport au
match contre la Biélorussie,
faisant ainsi office de meneur de
jeu. Karim Benzema occupera seul
la pointe de l’attaque. Le
Madrilène, qui s’est fait poser un
strapping à sa cheville droite
endolorie juste avant de
s’entraîner, a participé
normalement à la séance. Idem
pour Philippe Mexès qui portait
un impressionnant bandage au
F.Z.
genou droit.
"
Ce Monsieur Blanc
a l’air très bien.
On est venu le soutenir
NATALIA, SUPPORTRICE DES BLEUS
Il est 17 h 7 et les premières foulées
du groupe de Laurent Blanc, emmené par le trio Mexès-ValbuenaMalouda, s’effectuent sous les applaudissements. Coiffé d’un
chapeau bleu, blanc, rouge, Laurent
a fait le déplacement depuis Elbeuf
(Seine-Maritime). « Si on ne croyait
pas en eux, on ne serait pas là, confie
ce membre des Normandie Foot, association de supporteurs comptant
70 adhérents. Il faut laisser du temps
à Blanc. Domenech a eu six ans et il
n’a pas réussi. On va gagner 2-1 en
Bosnie. »
Un optimisme qu’aimerait bien partager le sélectionneur national, jonglant avec un ballon au milieu de la
pelouse, casquette sur la tête et main
dans les poches. La séance s’étire
tranquillement. Pas d’éclats de voix
dans l’air. Seul Jean-Louis Gasset,
l’adjoint no 1 de Blanc, fait résonner
son accent rocailleux pour houspiller ses ouailles à la moindre imperfection technique.
CLAIREFONTAINE (YVELINES), HIER. Kevin Gameiro et ses camarades se sont entraînés devant près de 400 spectateurs.
Ils n’ont pas oublié de venir les remercier de leur soutien en signant quelques autographes.
(LP/OLIVIER LEJEUNE.)
18 h 32, il est temps de remballer le
matériel. Encouragés par Henri
Emile, le coordinateur sportif, les
joueurs partent à la rencontre des
spectateurs. Parmi eux, Natalia, venue en voisine de Versailles avec son
mari Sébastien et ses deux enfants.
« Ça change de Domenech, se réjouit-elle, sous les yeux endormis de
la petite Jade, 8 mois. Ce Monsieur
Blanc a l’air très bien. On est venu le
soutenir. Il faut qu’ils gagnent, sinon
leurs affaires ne vont pas s’arranger. »
Maillot et short de l’équipe de
France, son fils Enzo, 4 ans, fan absolu de Karim Benzema, attend que
ce dernier ait fini de canarder Cédric
Carrasso. 18 h 55, Enzo est enfin
comblé : l’attaquant du Real Madrid
s’approche de la tribune, en compagnie de Mathieu Valbuena, Jérémy
Ménez et Carrasso, derniers Bleus
sur la pelouse. Ultimes autographes
et photos. « Allez, à la douche »,
lance Henri Emile. Ce dimanche à
Clairefontaine a fait des heureux.
L’équipe probable : Lloris Sagna, Rami, Mexès, Clichy A. Diarra ou Diaby, M’Vila Valbuena, Ménez, Malouda
(cap.) - Benzema.
[
FARID Z OU AOU I
« La Bosnie, ce n’est quand même pas l’Espagne »
D
Pour Vahid Halilodzic, la victoire contre le Luxembourg (3-0) va donner confiance au groupe bosniaque avant de recevoir les Bleus.
A la place de Laurent Blanc,
quelle attitude adopteriez-vous ?
Il faut avoir un discours positif pour
être proche des joueurs et miser sur
un état d’esprit collectif irréprochable. Il faut aussi faire preuve
d’humilité et de modestie. Maintenant, les joueurs ne doivent pas se
sous-estimer en pensant qu’ils sont
devenus petits. La Bosnie, ce n’est
quand même pas l’Espagne, l’Angleterre ou l’Argentine.
La France peut donc gagner ?
Ils doivent y aller en pensant à gagner, car une défaite leur mettrait un
coup au moral. Elle les ferait cogiter
jusqu’aux prochains matchs.
"
Les Bosniaques
peuvent poser problème
à n’importe qui
Une chaude ambiance
les attend à Sarajevo…
Oui, mais comme partout. J’y ai joué
contre la France de Platini avec la
Yougoslavie (NDLR : le 3 avril 1985
en éliminatoires du Mondial 1986).
On avait fait nul (0-0). Il y avait
50 000 spectateurs, mais aujourd’hui le stade contient moins de
places (NDLR : 30 000). Je ne pense
pas que les Français vont être perturbés par l’ambiance.
Quelles sont les caractéristiques
de la Bosnie ?
Elle peut poser problème à n’importe qui grâce à sa très bonne animation offensive. Elle a des joueurs
capables de faire la différence.
Safet Susic, le nouveau
sélectionneur, est-il l’homme
de la situation ?
Je l’ai vu il y a un mois. Pour lui, c’est
un challenge, car être sélectionneur
en Bosnie, c’est très politique. Mais il
a l’expérience et les compétences. La
victoire au Luxembourg (3-0) va lui
donner confiance.
PROPOS RECUEILLIS
PAR F .Z .
Hier. Séance d’une heure et demie.
Footing, petits jeux avec et sans ballon, mini-oppositions à deux touches
de balle. Exercices de frappe pour
Benzema, Ménez et Valbuena.
Aujourd’hui. Décollage du Bourget à
10 h 15 et arrivée à Sarajevo à
12 h 30. Entraînement à 17 h 30.
Rendez-vous. Bosnie - France, demain, 21 heures (en direct sur M 6),
au Stade olympique Kosevo de Sarajevo, 2e match des éliminatoires de
l’Euro 2012.
GROUPE D/LE POINT
Demain
Bosnie - FRANCE
Biélorussie - Roumanie
Albanie - Luxembourg
Déjà joués
Roumanie - Albanie ...........................1-1
Luxembourg - Bosnie .......................0-3
FRANCE - Biélorussie .....................0-1
LE CLASSEMENT : 1. Bosnie, 3 pts (+ 3) ;
2. Biélorussie, 3 (+ 1) ; 3. Albanie, 1 (0) ;
4. Roumanie, 1 (0) ; 5. France, 0 (- 1) ; 6. Luxembourg, 0 (- 3).
ésormais entraîneur du Dinamo Zagreb, l’ex-technicien
de Lille, Rennes et du PSG
était de passage ce week-end en
France avant de retourner hier soir
en Croatie. Même s’il n’a pas assisté
à la défaite des Bleus contre la Biélorussie (1-0), il nous livre son opinion
sur l’équipe de Laurent Blanc et sur
ce match de demain à Sarajevo, face
à la sélection de son pays.
Avez-vous suivi
le match entre la France
et la Biélorussie ?
VAHID HALILHODZIC. Non, mais
ce résultat est incroyable. Laurent
Blanc doit se poser bien des questions. Un travail titanesque l’attend.
Comment expliquez-vous
cette situation ?
L’équipe est malade depuis la finale
du Mondial 2006 (NDLR : défaite
aux tirs au but face à l’Italie). Le
malaise est profond et ce qui s’est
passé en Afrique du Sud va laisser
des traces. Cela fait longtemps que la
France n’a pas disputé un match référence. Il faudra peut-être un an
pour sortir de cette crise.
Ce match en Bosnie arrive-t-il
au mauvais moment ?
La France va jouer très gros. Cela va
être un match compliqué, comme
pour la Bosnie d’ailleurs. Il n’y a pas
de favori. C’est l’équipe la plus solide
psychologiquement qui gagnera.
(PHOTOPQR/« LA VOIX DU NORD »/PATRICK DELECROIX ET REUTERS/THIERRY ROGE.)
VAHID HALILHODZIC entraîneur franco-bosniaque
BLEUS EXPRESS
www.leparisien.fr
www.aujourdhui.fr
FRANCE - BOSNIE
Nos vidéos
des Bleus
18
18
LE
LE SPORT
SPORT
football
rugby
LU N DI
6 S EPTE
MB RE 20
10
LUNDI
6 SEPTEMBRE
2010
basket
tennis
tous les sports
ÉQUIPE DE FRANCE
TRANSFERT RÉMY
L’OM va payer Nice
La fin du feuilleton Domenech A
omenech, c’est fini,
on ne veut plus en entendre parler ! » Cette
phrase d’un membre
influent de la Fédération française résonne comme l’épilogue d’une éprouvante histoire pour le
football français. Vendredi, Raymond
Domenech a reçu sa lettre de licenciement. Fernand Duchaussoy, président
intérimaire de la FFF, avait confié la semaine dernière que les deux parties souhaitaient que la procédure soit rapide et
que « cela ne devienne pas un feuilleton ». Tout se déroule comme prévu.
Il y a dix jours, les deux hommes
s’étaient rencontrés lors d’un entretien
préalable au licenciement. Les modalités de départ de l’ancien sélectionneur
ont été actées. La lettre qu’il a reçue formalise l’accord en recensant tous les
griefs retenus à l’encontre de l’ancien sélectionneur.
«D
Entre 215 000 et 340 000 "
d’indemnités
Fernand Duchaussoy, signataire de
cette missive, a déjà évoqué publiquement des « faits inacceptables,
contraires à l’éthique », comme « par
exemple de ne pas serrer la main à l’entraîneur adverse », à l’issue de France Afrique du Sud, dernier match du Mondial. Le nouveau président de la FFF reproche aussi à Domenech d’avoir lu la
lettre des mutins de Knysna et de ne pas
avoir informé Jean-Pierre Escalettes de
l’incident avec Anelka à la mi-temps de
France - Mexique.
Les remontrances ne manquent pas.
Mais elles ne sont pas référencées
comme des fautes graves. Une faute
grave aurait en effet privé Domenech de
toute indemnité. Elle lui aurait surtout
permis de poursuivre l’affaire devant le
tribunal des prud’hommes. Ce n’était
pas sa volonté, ni celle de la Fédération.
Pour l’image de Domenech, une telle
procédure aurait été un désastre de plus.
De son côté, la Fédération a souhaité
classer cet encombrant dossier le plus
vite possible. Les deux parties se sont
donc entendues sur une indemnité qui,
selon nos calculs, oscillerait entre
215 000 et 340 000 ".
Mercredi dernier, à propos d’une éventuelle compensation financière, Fernand Duchaussoy disait ceci : « Il y aura
probablement une négociation, cela fait
partie de la procédure logique, il n’y a
rien de scandaleux. » Domenech est désormais libre de trouver un nouveau travail, ce qui ne sera pas chose facile. Trésorier de l’Unecatef (le syndicat des
entraîneurs), il n’est pas pressé. Du côté
de la Fédération, personne ne se plaindra de ne jamais le revoir. Mais vu l’état
de délabrement dans lequel il a laissé
l’équipe de France, il n’a pas fini de faire
parler de lui.
ntoine Veyrat, le directeur général de l’OM, s’est engagé auprès du président de l’OGC
Nice Gilbert Stellardo à régler aujourd’hui un premier versement de
5,5 M" pour le transfert de Loïc
Rémy. Vendredi dernier, date fixée
pour ce paiement, l’OM n’avait pas
effectué le virement. Marseille s’estime lésé par la façon dont le club
azuréen a géré le dossier médical du
joueur. Ses juristes ont proposé un
nouveau protocole à Nice : moins de
bonus liés aux performances individuelles et collectives de Rémy (le
transfert s’élevait d’abord à
13 M" + 2,5 M" de bonus), mais en
échange un intéressement lors de la
revente du joueur.
M.G .
[
PSG EXPRESS
Raymond Domenech
a reçu sa lettre
de licenciement
vendredi.
(LP/MATTHIEU DE MARTIGNAC.)
LAUR EN T PE RRI N
Hier. Repos.
Aujourd’hui. Entraînement à 10 h 45 au
camp des Loges.
Absents. Sakho (équipe de France),
Tiené (Côte d’Ivoire), Sessegnon (Bénin).
Infirmerie. Hoarau (épaule).
Suspendu. Clément (PSG - Arles-Avignon et PSG - Rennes).
Rendez-vous. PSG - Arles-Avignon,
5e journée de L 1, samedi 11 septembre
à 19 heures au Parc des Princes.
Guillaume Hoarau, victime d’une
contusion musculaire à l’épaule droite
lors de France - Biélorussie, passera des
examens aujourd’hui ou demain afin de
savoir s’il peut jouer samedi.
LE SPORT
LUNDI 6 SEPTEMBRE 2010
football
rugby
basket
tennis
19
tous les sports
TOP 14/BIARRITZ - STADE FRANÇAIS 19-11
Paris descend de son nuage
C
'étaitdoncuneillusion.Entête
du Top 14 au début de la
5e journée, le Stade Français
n'est plus que cinquième ce
matin, après sa défaite d'hier
soir à Biarritz (19-11).
Un revers logique tant les Parisiens ont
multiplié les approximations et donné
à leurs fébriles adversaires l'occasion
deserefaireunesanté.«Onaétédéfaillants, c'est une déception, on a encore
beaucoup de boulot », grimace le
deuxième ligne Pascal Papé. Face à
une équipe basque en plein doute
après trois défaites consécutives, Michael Cheika a pourtant aligné ses
meilleurs éléments. En voyant les limites exprimées par son effectif, le
technicien australien a dû mesurer un
peu plus l'ampleur du chantier nécessaire pour ramener le club de la capitale au sommet. Comme en 2005, au
temps où le Stade Français et Biarritz
s'étaient affrontés en demi-finale de la
Couped'EuropeetenfinaleduChampionnat de France. Un souvenir poussiéreux à la lueur du triste spectacle
offert hier soir à Aguiléra.
La première demi-heure se résume à
plusieurs mêlées bancales, une accumulation de fautes et quelques pénalités transformées par Yachvili et
Dupuy. Malgré l'appui du vent et dix
minutes en supériorité numérique, à la
suite du sévère carton jaune adressé à
August (33e), les Parisiens ne prennent
pas l'avantage. A leur décharge, ils perdent au même instant Dupuy, leur buteur et chef d'orchestre, victime d'une
entorse à une cheville.
Drop magistral de Yachvili
De retour des vestiaires, l'équipe locale
sait,elle,profiterduventfavorablepour
investir rapidement le camp adverse.
Acculés, les visiteurs commettent leur
septième en-avant de la rencontre par
Bastareaud,justedevantleurspoteaux.
A la sortie de la mêlée, Carizza inscrit
en puissance le premier essai de la rencontre. Dans la foulée, Oelschig écope
à son tour d'un carton jaune pour un
plaquage sans ballon. L'entrée en jeu
deMarconnetfaceàsesancienspartenaires(55e)nefaitqu'accroîtreladomination biarrote.
Menés au score, réduits à 14 contre 15,
lesParisiensréussissentleurseulmouvement digne de ce nom au moment
où on les pense condamnés. Après un
enchaînement de passes, Bastareaud
s'arrache pour aplatir le ballon sur la
ligne. Après vérification vidéo, l'essai
est accordé, mais Beauxis manque la
transformation (16-11).
Sur la remise en jeu, Yachvili décoche
un drop magistral de 49 m en coin et
redonne 8 points d'avance à son
équipe. Le BO s'éloigne de la zone de
relégation et étouffe sa crise. Le Stade
Français, lui, a du pain sur la planche
avant de recevoir Brive samedi.
M.L.C.
BIARRITZ STADE FRANÇAIS
19-11 (6-6)
PARC DES SPORTS D’AGUILÉRA (BIARRITZ), HIER SOIR. Le Biarritz olympique d’Imanol Harinordoquy (au centre) a profité des erreurs parisiennes pour prendre le dessus.
(AFP/PIERRE ANDRIEU.)
TOP 14 / 5e JOURNÉE
CASTRES - RACING-MÉTRO 31-25
Les 20 points d’Hernandez n’ont pas suffi
CASTRES (TARN)
DE NOTRE CORRESPONDANT
L
e Racing a finalement sauvé
l’essentiel : ce point de bonus
défensif qu’il comptait accrocher dans le Tarn. Il n’osait espérer
davantage en raison de la mise au
repos de plusieurs de ses cadres
(Chabal, Nallet…). Il aurait peut-être
finalement pu, malgré une équipe
largement remaniée : il a mené au
score (9-6 au bout de vingt minutes)
et n’a jamais été complètement décroché. « Mais on a donné beaucoup
trop de points à l’adversaire, peste
Pierre Berbizier, l’entraîneur parisien. On s’est mis en danger tout
seuls. »
Longtemps la partie, terriblement
hachée, a ressemblé à un duel de
buteurs : Teulet a réalisé un sansfaute (9 sur 9), et Hernandez l’a
presque imité (6 sur 7). L’ouvreur
argentin étrennait hier à Castres sa
première titularisation depuis son
retour en France. « Ce pays et ce
championnat m’ont manqué,
confie-t-il. Je suis heureux d’avoir été
capable de tenir tout le match. »
Efficace dans son jeu au pied, il a
également essayé d’animer la ligne
d’attaque.
« Au-delà de ses points, je retiens sa
capacité à jouer un match en entier,
à animer notre jeu », précise Berbizier. L’Argentin a su être décisif : alors
que la sirène avait retenti, il a passé le
drop du bonus qui avait pourtant été
rendu difficile par une passe imparfaite, jonglant un instant avec le
ballon. « Il n’y a qu’Hernandez pour
faire ça », glisse Marc Andreu, l’ailier
international castrais.
Il faut mettre
encore plus d’exigence
dans notre jeu
PIERRE BERBIZIER, ENTRAÎNEUR DU RACING
Les qualités d’Hernandez n’ont cependant pas été suffisantes pour
faire plier des Castrais qui prouvent
que leur saison dernière n’était pas
qu’un feu de paille. C’est dans
Spectateurs : 11 000. Arbitre : M. Poite.
Les points. Biarritz : 1 essai de Carizza
(43e), 3 pénalités (16e, 27e, 49e), 1 drop
(68e) et 1 transformation de Yachvili.
Stade Français : 1 essai de Bastareaud
(67e), 2 pénalités de Dupuy (11e, 20e).
Cartons jaunes. Biarritz : August (33e).
Stade Français : Oelschig (49e)
Biarritz : Balshaw - Ngwenya, Bond, Fior
(Gimenez, 41e), Bolakoro - (o) Barraque,
(m) Yachvili - Harinordoquy (cap),
Lakafia, Lauret (M. Lund, 68e) - E. Lund,
Carizza (Thion, 54e) - Johnstone (Barozzi,
65e), August, Cotzee (Marconnet, 54e).
Entr. : Gonzalez.
Stade Français : Southwell (Tiesi, 58e)
(Liebenberg, 78e) - Arias, Bastareaud,
Rodriguez, Phillips - (o) Beauxis, (m)
Dupuy (Oeslchig, 33e) - Burban, Parisse
(cap), Mau. Bergamasco (Haskell, 72e) Papé, Palmer - Gerber (Joly, 75e),
Szarzewski (Sempéré, 65e), Roncero
(Slimani, 56e). Entr. : Cheika.
l’envie, la conquête et une défense
acharnée que les Tarnais font la différence. « Neuf points (au classement) lors des trois derniers matchs,
contre des adversaires difficiles, on
s’en satisfait », analyse Laurent
Labit, coentraîneur du CO. « On
n’est pas dans la même optique que
le Racing, qui veut, lui, jouer le titre »,
complète Laurent Travers, l’autre entraîneur castrais.
Castres et le Racing avaient été deux
des équipes surprises la saison dernière. « Cette année, on sera attendus partout, prévient Pierre Berbizier. C’est pour ça qu’il faut mettre
encore plus d’exigence dans notre
jeu. » En attendant, les Franciliens
sont déjà dans les clous sur le plan
comptable (treize points en cinq rencontres, dont quatre à l’extérieur).
Lancés vers le titre ? « C’est vraiment
trop tôt pour le dire, tempère Hernandez. Là, j’ai trouvé que c’était
bien dans le combat, dans l’esprit,
mais il y a eu quelques fautes qu’on
doit corriger. »
VINCENT PIALAT
CASTRES - RACING MÉTRO
31-25 (12-9)
Spectateurs : 9 058. Arbitre : M. Gaüzere
Les points. Castres : 1 essai Bai (62e),
1 transformation de Teulet, 8 pénalités de
Teulet (6e, 14e, 28e, 38e, 44e, 54e, 58e, 73e).
Racing-Métro : 1 essai Noirot (64e),
1 transformation d’Hernandez, 4 pénalités
d’Hernandez (8e, 19e, 47e, 68e), 2 drops
d’Hernandez (15e, 80e).
Carton jaune. Racing-Métro : Lorée (38e).
Castres : Teulet - Audrin (Bernard, 76e),
R. Cabannes, Baï (Martial, 63e), Andreu (o) McIntyre, (m) Albouy (cap., TillousBorde, 70e) - Diarra (Tekori, 55e), Masoe,
Caballero - Capo Ortega, Rolland
(Koulemine, 70e) - Ducalcon (Saayman,
63e), Bonello (Kayser, 60e), Forestier
(Hoeft, 54e). Entr. Travers et Labit.
Racing-Métro : Fall (Goosen, 38e puis
Fillol, 76e) - Scarbrought (Vaquin, 51e), Mi.
Bergamasco, Masi, Saubade - (o)
Hernandez, (m) Lorée - Galindo (Culine,
68e), Cronje, Leo’o (cap.) - Ghezal, Delappe
(Van der Merwe, 58e)- Orlandi (Brugnaut,
58e), Arganese (Noirot, 51e), Tuugahala
(Zimmermann, 69e). Entr. Berbizier.
Hier
Toulouse - La Rochelle ....................50-3
Castres - Racing ..................................31-25
Bourgoin - Bayonne ........................23-28
Clermont - Montpellier .................27-10
Agen - Perpignan ...............................23-23
Brive - Toulon ...........................................27-9
Biarritz - Stade Français ................19-11
CLASSEMENT
1 Bayonne
2 Toulouse
3 Clermont
4 Castres
5 Stade Français
6 Montpellier
7 Racing Metro 92
8 Brive
9 Biarritz
10 Perpignan
11 Toulon
12 La Rochelle
13 Agen
14 Bourgoin
Pts
17
16
14
14
13
13
13
11
10
10
10
9
7
5
J.
5
5
5
5
5
5
5
5
5
5
5
5
5
5
G.
4
3
3
3
3
3
3
2
2
2
2
2
1
1
N.
0
0
0
0
0
0
0
0
0
1
0
0
1
0
P.
1
2
2
2
2
2
2
3
3
2
3
3
3
4
p. c.
116 88
165 87
115 80
129 119
151 125
106 103
131 133
98 95
87 91
78 90
90 105
84 135
90 139
81 131
LA PROCHAINE JOURNÉE (6e). Vendredi
10 septembre, 20 h 45 : Bayonne - Clermont (Canal + Sport). Samedi 11 septembre, 14 h 30 : Perpignan - Bourgoin,
Racing - La Rochelle, Stade Français - Brive,
Montpellier - Castres, Toulon - Agen ;
16 h 25 : Biarritz - Toulouse (Canal +).
20
LE SPORT
football
rugby
* LUNDI 6 SEPTEMBRE 2010
basket
tennis
tous les sports
BASKET, MONDIAL (8es de finale)/TURQUIE - FRANCE 95-77
TENNIS, US OPEN (8e de finale)
Ces Turcs étaient trop forts
Monfils - Gasquet
pour une place au soleil
D
Plus adroits
et meilleurs physiquement
Les forces bleues enfin, trop irrégulières. Du surprenant succès en ouverture du Mondial contre les tenants du
titre espagnols au revers coupable face
à la Nouvelle-Zélande, le jeune groupe
français (24 ans de moyenne d’âge) a
davantage fait preuve de fougue que
d’expérience pour atteindre ces 8es.
Mais, hier encore, la science du jeu et
la cohésion étaient du côté adverse.
Physiquement meilleurs, plus adroits,
CANAL+SPORT,17HEURES
EUROSPORT,18HEURES
NEW YORK (ÉTATS-UNIS)
DE NOTRE CORRESPONDANT
D
(AFP/BEHROUZ MEHRI.)
onnée vaincue par tous les
observateurs, l’équipe de
France n’a pas existé (95-77)
hier en huitièmes de finale
du Championnat du
monde. A Istanbul, les Bleus ont été
mangés tout cru par le pays hôte et
quittent la compétition sans gloire
malgré des débuts prometteurs.
Dans ce huitième, tout était contre les
Bleus. L’ambiance hostile d’abord. Devant 12 000 Turcs amoureux et fiers de
leur équipe nationale, la France n’avait
comme référence que l’exploit réalisé
en terre ennemie lors de l’Euro
2005 en Serbie dans un match couperet. L’adversaire ensuite, redoutable.
Même si elle n’est plus montée sur un
podium international depuis 2001, la
Turquie présentait un bilan parfait de
cinq victoires sur cinq en poules mais,
surtout, des statistiques collectives impressionnantes notamment en défense, la moins friable du tournoi avec
une moyenne de 57 points encaissés.
IZMIR (TURQUIE), HIER. Le Turc Savas (en blanc) va shooter au nez et à la barbe de
Pietrus (à gauche) et de De Colo. Les Bleus n’ont pas existé face au pays hôte.
les Turcs usent les Bleus qui peinent à
2 points et au rebond. A la mi-temps
(43-28), les 15 points de retard tombent telle une évidence. Il y a une
classe d’écart entre les deux sélections.
Et fort comme un Turc, Hidayet Turkoglu, la star nationale, ailier des
Phoenix Suns en NBA, s’évertue à enterrer les rêves tricolores par des paniers à 3 points meurtriers qui font
s’envoler l’écart de points entre les
deux sélections.
Le score final (95-77) relève de l’anecdote mais permet de mesurer le
TURQUIE - FRANCE 95-77
(19-14, 43-28, 71-45)
France : 25 paniers sur 50 tirs (12 sur 24 à trois points), 15 lancers francs sur 18,
27 rebonds (Diaw, 5), 20 passes (Diaw et F. Pietrus, 4).
Les marqueurs : Albicy (3), Batum (11), Causeur (3), Koffi (5), Mahinmi (2), Bokolo
(4), F. Pietrus (6), De Colo (15), Diaw (21), Gelabale (3), Traoré (4).
chemin séparant la France du top
niveau mondial. Et à un an d’un Euro
décisif pour espérer participer aux JO
de Londres, la tâche du sélectionneur
Vincent Collet s’annonce compliquée.
Ayant répondu à l’appel du sélectionneur à l’inverse des Parker ou Noah,
Boris Diaw dresse un bilan mi-figue
mi-raisin : « L’objectif était d’aller en
quarts de finale, on est donc déçus.
Mais on avait beaucoup de jeunes,
peu d’expérience. Ce Mondial va nous
aider à progresser. »
CHRISTOPHE LEMAIRE
8es DE FINALE
Samedi : Serbie - Croatie 73-72 ; Espagne Grèce 80-72. Hier : Slovénie - Australie
87-58, Turquie - FRANCE 95-77. Aujourd’hui : Etats-Unis - Angola, Russie Nouvelle-Zélande. Demain : Lituanie Chine, Argentine - Brésil.
ernier Français ayant atteint les
quarts de finale de l’US Open en
2000, Arnaud Clément perdra
ce privilège lorsque Gaël Monfils et
Richard Gasquet auront fini de s’expliquer ce soir en huitième. Après un été
sans relief, il ne paraissait pas évident
que les deux compères de 24 ans puissent briller à New York. Mais leur affrontement — le cinquième sur le circuit — ne manquera pas de piquant.
Entre les deux, la rivalité est saine.
«C’estunbonpote,lepremiersouvenir
que j’ai de Richard, c’est un tournoi de
10-12 ans à Bressuire ; il avait sauvé
trois balles de match face à Gilles
Simon. Chez les jeunes, il était intouchable mais je n’avais jamais perdu espoir de le battre. »
Son histoire lui a mis
du plomb dans la tête
GAËL MONFILS, À PROPOS DE RICHARD GASQUET
Aujourd’hui, le fantasque Parisien, 19e
mondial, se situe devant au classement. Mais c’est une conséquence indirecte de « l’affaire » Gasquet qui avait
éclaté au printemps 2009. Une fois
blanchi, l’Héraultais avait repris la
compétition à Flushing Meadows.
Marqué psychologiquement, lesté de
quelques kilos, il n’avait pas existé face
à Rafael Nadal. Aujourd’hui, il est affûté. Bourreau de Nikolay Davydenko
au deuxième tour, il n’a toujours pas
cédélemoindresetentroisrencontres.
En toute discrétion.
« Du bruit, j’en ai assez fait l’an dernier,
ça suffit, lâche-t-il. Je joue, je m’éclate.
Tout simplement. » Le renouveau
n’échappe à personne. « Dans la tête, il
est plus solide, je pense que son histoire lui a mis du plomb dans la tête »,
souligne Gaël Monfils.
A New York, Gasquet, 38e, s’affiche
avec sa garde rapprochée : Gabriel
Markus, son entraîneur argentin, et
Eric Deblicker, son tuteur. Il y a trois
jours, dans les tribunes, on a aperçu
Ramzy Khiroun, conseiller spécial
d’Arnaud Lagardère, qui avait géré sa
défense lors de la fameuse affaire.
Une accession en quart de finale lui
permettrait de revenir dans le top 30.
Reste à contenir le tempérament de
Monfils. « Je crains la défense de Gaël,
assure Gasquet. Il couvre bien son terrain. Avec lui, il faut vraiment attaquer
la bonne balle. » Guy Forget, le capitaine de Coupe Davis, devrait scruter
ce choc avec gourmandise.
JACK BENNETT
1 La tentation Clément ? Guy Forget
va communiquer demain sa liste pour
lademi-finaledeCoupeDavisFranceArgentine. Après la blessure à un poignet de Julien Benneteau, le risque est
grand qu’il n’ait plus d’équipe de
double. A 32 ans, Arnaud Clément
pourrait donc épauler Mickaël Llodra.
US OPEN EXPRESS
Simon et Llodra à la trappe
RÉSULTATS. Hier. Simples messieurs (3e tour) : Ferrer (Esp/n° 10) b. Gimeno-Traver (Esp)
7-6 (7/2), 6-2, 6-2 ; Querrey (EU/n° 20) b. Almagro (Esp/n° 14) 6-3, 6-4, 6-4 ; Lopez
(Esp/n° 23) b. Stakhovsky (Ukr) 6-3, 4-0 ab. ; Verdasco (Esp/n° 8) b. Nalbandian (Arg/n° 31)
6-2, 3-6, 6-3, 6-2 ; Nadal (Esp/n° 1) b. SIMON 6-4, 6-4, 6-2 ; Robredo (Esp) b. LLODRA 3-6, 7-6
(8/6), 6-4, 2-1 ab. Simples dames (8es de finale) : Clijsters (Bel/n° 2) b. Ivanovic (Ser) 6-2,
6-1 ; Schiavone (Ita/n° 6) b. Pavlyuchenkova (Rus/n° 20) 6-3, 6-0 ; V. Williams (EU/n° 3) b.
Peer (Isr/n° 16) 7-6 (7/3), 6-3.
EN BREF
FOOTBALL
Abdelhak Benchikha, 47 ans, devrait être le successeur de Rabah
Saâdane (qui a démissionné samedi
après le nul, 1-1, contre la Tanzanie) au
postedesélectionneurdel’équiped’Algérie.Ilestactuellementl’entraîneurde
l’équipe olympique algérienne.
Les 16 membres du comité de pilotage des états généraux du football
français devraient être annoncés cette
semaine.LaFédérationfrançaiseaobtenulespleinspouvoirspourorganiser
ces états généraux réclamés par Nicolas Sarkozy. Ce dernier avait proposé
une liste de noms et un calendrier qui
ne convenait pas aux dirigeants de la
FFF. Ils ont obtenu gain de cause.
MOTO
Le Français Marvin Musquin, 20 ans,
est devenu hier champion du monde
de motocross dans la catégorie
MX2 pour la deuxième année d’affilée
à l’issue de l’avant-dernier Grand Prix
de la saison disputé aux Pays-Bas.
LES RÉSULTATS
CYCLISME. Tour d’Espagne, 9e étape :
1. Lopez (Esp/Caisse d’épargne), les
187,7 km en 5 h 20’51'' ; 2. Kreuziger (Rtc),
à 6'' ; 3. Caruso (Ita), à 13''. Classement
général : 1. Anton (Esp/Euskatel)… 5. PERAUD, à 52''. Coupe de France, Tour du
Doubs : 1. COPPEL (Saur-Sojasun), les
194 km en 4 h 26’29'' ; 2. HIVERT, à 11'' ;
3. Duque (Col) à 11''. Tour de l’Avenir,
prologue à Vierzon : 1. Phinney (EU), les
7,8 km en 8’55''.
HANDBALL. Trophée des champions
messieurs à Monaco, finale : Montpellier - Chambéry 32-30 (a.p.).
MOTO. Grand Prix de Saint-Marin, MotoGP : 1. Pedrosa (Esp/Honda), les 28 tours
en 44’22''059 ; 2. Lorenzo (Esp/Yamaha), à
1''900 ; 3. Rossi (Ita/Yamaha), à 3''183…
13. DE PUNIET (Honda), à 50''481. Classement du Championnat du monde : 1. Lorenzo, 271 pts ; 2. Pedrosa, 208… 8. DE PUNIET, 81.
EN DIRECT À LA TÉLÉ
Heure
CYCLISME
Sabrina Jonnier et Emmeline Ragot
ont remporté deux médailles, en argent et en bronze, hier lors de la dernière journée des Championnats du
monde de VTT lors de l’épreuve de
descente.Cesperformancessauventle
bilan français marqué par la décevante
cinquième place de Julien Absalon
(blessé) samedi en cross-country.
Chaîne
TENNIS
• US Open
17 heures Canal + Sport
18 heures Eurosport
BASKET
du
• Championnat
monde, 8e de finale :
Etats-Unis - Angola 17 heures
Sport +
LE SPORT
LUNDI 6 SEPTEMBRE 2010
21
LE ZAPPING DU WEEK-END
Tomizawa,
mort à 19 ans
Surprenante Dehiba
SPLIT (CROATIE), HIER. Un après son retour de
suspension pour dopage à l’EPO, la Française Hind
Dehiba n’en finit pas de surprendre. Médaillée d’argent
sur 1 500 m aux Championnats d’Europe en juillet à
Barcelone, la jeune femme âgée de 31 ans a remporté hier
la Coupe continentale. Seule concurrente à lui disputer le
sprint final, la Kényane Lagat, championne olympique, est
tombée à quelques mètres de l’arrivée. A noter la
deuxième place de Renaud Lavillenie à la perche (5,90 m)
et la médaille de bronze de Mahiedine MekhissiBenabbad sur 3 000 m steeple.
(REUTERS.)
MISANO (ITALIE), HIER. Le monde
de la moto est en deuil après le
drame qui s’est produit hier lors du
Grand Prix de Saint-Marin. Alors
qu’il occupait la 3e position dans
l’épreuve réservée à la catégorie des
Moto2, le Japonais Shoya Tomizawa
a chuté dans un virage. L’Italien Alex
de Angelis et le Britannique Scott
Redding, qui le suivaient de
quelques mètres, n’ont pu l’éviter et
lui ont roulé dessus à pleine vitesse.
Crâne, thorax et abdomen
gravement atteints, le pilote de
19 ans est décédé quelques instants
plus tard à l’hôpital de Riccione.
ALCOY (ESPAGNE), HIER. On n’arrête
plus David Montcoutié. Vainqueur
de la 8e étape du Tour d’Espagne,
samedi, le doyen de l’équipe Cofidis
(35 ans) a failli récidiver hier entre
Calpe et Alcoy. Sous un soleil qu’il
affectionne particulièrement, le
Francilien est resté en tête de la
course jusqu’au 6e des sept cols de la
journée. Distancé dans la dernière
bosse par l’Espagnol David Garcia
Lopez, vainqueur, le Français (4e à
21'') endosse tout de même le maillot
blanc à pois bleus du meilleur
grimpeur. Une tunique qu’il entend
conserver jusqu’à l’arrivée à Madrid,
le 19 septembre.
(AFP PHOTO/HRVOJE POLAN.)
(EPA/MAXPPP/ZIPI.)
Moncoutié
meilleur grimpeur
Groupe VOLKSWAGEN France - R.C. Soissons B 602 025 538
www.volkswagen-utilitaires.fr
Pourquoi ne pas rouler comme vous travaillez ? Plus proprement.
Avec sa technologie Blue Motion*, le Crafter se situe à la pointe de la lutte contre la pollution, en respectant à la fois les normes Euro V
et EEV (Enhanced Environmentally friendly Vehicle) grâce notamment à la technologie AdBlue qui élimine 99% des Nox émis.
Tout en offrant des performances accrues, le Crafter dispose d’un équipement de série complet : ESP adaptatif, ABS, TCS, EDL,
régulateur de vitesse et peut être équipé en option du système Start & Stop.
T EC H N O LO G I E S
Volkswagen Utilitaires recommande
*Modèle présenté : Crafter fourgon 3665 surélevé TDI 109 en configuration Euro V et EEV ; l’option Euro V est proposée au prix client de 508 € HT.
22
LE SPORT
LUNDI 6 SEPTEMBRE 2010
hippisme
Tiger Rock entre dans la danse
MARDI/À NANCY. Très régulier depuis le début de l’année, TIGER ROCK truste les accessits dans les gros
handicaps. Doté de beaucoup de tenue, il semble en mesure de renouer avec la victoire sur cette longue distance.
L
es trois dernières sorties de
TIGER ROCK se sont soldées
par des troisièmes places au
niveau handicap. Il s’adapte à
tous les profils de piste et possède un fond inépuisable qui lui
permet de continuer son effort
jusqu’au bout, même sur de longues
distances, alors que d’autres baissent
de pied. Monté comme lors de ses
deux dernières courses par Gaëtan
Masure, ce hongre de 5 ans arrive
maintenant à maturité et a les
moyens d’enlever son quinté. Pourquoi pas dès demain ?
SELAGAN attend. Encore un
concurrent spécialisé dans les
quintés disputés sur des distances
voisines de 3 000 m. Et pour cause,
puisque SELAGAN est très long à se
mettre en jambes, attend toujours en
queue de peloton avant de fournir de
brillantes fins de course. Le profil de
la piste conviendra-t-il aux chevaux
adoptant cette tactique ? Rien n’est
moins sûr, car la ligne droite n’est pas
très longue. Toutefois la récente
deuxième place obtenue par
SELAGAN dans le Grand Handicap
de la Manche oblige à lui voir une
belle chance.
DREAM YOUN progresse. Depuis
qu’il a rejoint l’effectif de Chrystelle
Cardenne, après une épreuve à
réclamer, DREAM YOUN a effectué
d’importants progrès puisqu’il se dis-
MAISONS-LAFFITTE, LE 19 AVRIL. TIGER ROCK se rend au départ du Prix de Montigny
(3 100 m) dans lequel il se classera sixième.
(SCOOPDYGA/LAURENT DYGA.)
tingue maintenant dans les gros handicaps. Sa récente cinquième place à
Deauville est excellente puisque le
cheval s’est déferré juste avant
l’épreuve et qu’il aurait certainement
terminé plus près que cinquième
avec un parcours limpide. S’il est
un peu plus chanceux cette fois-ci,
il peut fournir le lauréat de l’épreuve.
GALLARDO, une valeur en hausse.
Après une absence de sept mois,
GALLARDO a effectué une bonne
rentrée avant de s’imposer plaisamment dans la deuxième épreuve du
Grand Handicap de la Manche.
Pénalisé de 5 livres après ce succès, il
a sans doute les moyens de profiter
de sa fraîcheur pour confirmer ses
bonnes performances.
BERANI dans son jardin. L’élève de
Jean-Pierre Carvalho se plaît sur cette
piste, où il a déjà obtenu de bons
résultats. De plus, sa cinquième
place dans le quinté du 3 août à
Deauville plaide en sa faveur car
l’épreuve était assez relevée. Il fait
ainsi partie des chances régulières.
AINEBE CROCUS fleurit toujours. A
9 ans, AINEBE CROCUS garde un
moral de jeune homme. Il alterne les
victoires à réclamer avec les accessits
dans les quintés et vient de parfaire sa
condition dans une course Afasec,
réservée aux futurs apprentis encore
en formation, où il a fourni de luimême une belle fin de course. Sa
présence à l’arrivée n’aurait rien de
surprenant.
Les outsiders. SLIM SHADY reste
sur deux quatrièmes places au niveau
quinté et peut tout à fait encore bien
figurer, surtout avec la complicité de
Maxime Guyon. PENINSULA est
bien placée au poids et tirerait profit
d’un éventuel assouplissement des
pistes, que la météo laisse envisager.
LAST MANSONNIEN a déjà obtenu
de bons résultats dans ce genre
d’épreuve et ne doit pas être négligé.
Attention également à KEKOVA,
qu’il serait imprudent de condamner
GILLES MAAREK
hâtivement.
Résultats et rapports en direct sur le 08 92 68 36 75 (EPA - 0.34 €/mn)
Quinté plus - Quarté plus - Tiercé - 2sur4 - Couplés - Trio et couplé ordre
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
CHEVAUX
MONT JOUX
MAFRA
SLIM SHADY
GALLARDO
AINEBE CROCUS - A
LAPAO
DREAM YOUN
HENRY MORGANN
SELAGAN - A
PENINSULA
BEAU MARCHAND
TIGER ROCK
BERANI - A
MAGIC COLOUR - A
KEKOVA
LAST MANSONNIEN
S.R.
Hb.
Fb.
Mb.
Hb.
Hal.
Hb.
Hb.
Hgr.
Mgr.
Fb.
Hb.f.
Hb.
Hb.
Fal.
Fb.
Hb.cl.
AGE POIDS
8
4
4
8
9
4
5
6
4
4
6
5
4
4
4
4
61
58
56,5
54,5
54
54
54
53,5
53,5
53,5
53,5
53,5
53,5
53
53
53
JOCKEYS
F. Spanu
F. Blondel
M. Guyon
Ronan Thomas
T. Thulliez
J. Victoire
R. Marchelli
Alxi Badel
S. Pasquier
A. Crastus
M. Sautjeau
G. Masure
Filip Minarik
F. Prat
S. Maillot
T. Fourcy
ENTRAINEURS
CDE
PROPRIETAIRES
H. Billot
P. Monfort
H.-A. Pantall
Ph. Poële
S. Wattel
W. Hefter
C. Cardenne
M. Bollack
S. Jésus
E. Lellouche
Y. Vollmer
J. Ber. de Balanda
J.-P. Carvalho
J.-E. Pease
R. Gibson
A. Chaillé-Chaillé
6
7
3
15
16
2
5
10
14
1
12
11
8
9
13
4
J. Benet
Ecurie Sellig
W. Spanner
C. Müller
L.H.
St. Classical Way
C. Cardenne
M. Bollack
J. Sarti
C. Cohen
B. Schelling
J. Boniche
G.-W. Hermann-S.
G. Strawbridge
P. Jamison
C. Minier
GAINS
ORIGINES
99 680
81 000
36 000
93 684
145 820
12 000
27 300
60 000
13 500
14 000
33 500
15 000
9 500
18 000
15 500
11 500
L’ARGUS
Son classement interprété : 9 Selagan - 12 Tiger Rock - 3 Slim
Shady - 7 Dream Youn - 4 Gallardo - 5 Ainebe Crocus - 11 Beau
Marchand - 16 Last Mansonnien.
TIGER ROCK
SELAGAN
DREAM YOUN
GALLARDO
BERANI
LAPAO
MONT JOUX
AINEBE CROCUS
Les préférés de S. Flourent
9
4
7
12
16
3
5
8
SELAGAN
GALLARDO
DREAM YOUN
TIGER ROCK
LAST MANSONNIEN
SLIM SHADY
AINEBE CROCUS
HENRY MORGANN
L’opinion de G. Maarek
12
7
4
3
9
13
5
15
TIGER ROCK
DREAM YOUN
GALLARDO
SLIM SHADY
SELAGAN
BERANI
AINEBE CROCUS
KEKOVA
L’analyse de J.-B. Pigalle
9
12
7
4
13
5
3
10
SELAGAN
TIGER ROCK
DREAM YOUN
GALLARDO
BERANI
AINEBE CROCUS
SLIM SHADY
PENINSULA
Cotes
23/1
28/1
14/1
9/1
15/1
20/1
8/1
31/1
7/1
20/1
38/1
4/1
14/1
18/1
17/1
21/1
7
12
9
13
3
4
5
15
DREAM YOUN
TIGER ROCK
SELAGAN
BERANI
SLIM SHADY
GALLARDO
AINEBE CROCUS
KEKOVA
Le ticket de J. Sellier
12
4
9
7
10
3
13
16
TIGER ROCK
GALLARDO
SELAGAN
DREAM YOUN
PENINSULA
SLIM SHADY
BERANI
LAST MANSONNIEN
LEUR SYNTHÈSE
12
9
7
4
13
5
3
10
A : œillères australiennes. O : œillères normales
Les pronostics de la presse
Bilto ...................................................... 7
1. Mont Joux, 61,5 ; 2. Mafra, 57,5 ;
3. Slim Shady, 57,5 ; 4. Gallardo, 54 ;
5. Ainebe Crocus, 54 ; 6. Lapao, 53,5 ;
7. Dream Youn, 54,5 ; 8. Henry Morgann, 52,5 ; 9. Selagan, 53 ; 10. Peninsula, 52,5 ; 11. Beau Marchand, 53,5 ;
12. Tiger Rock, 53 ; 13. Berani, 53,5 ;
14. Magic Colour, 52,5 ; 15. Kekova,
52,5 ; 16. Last Mansonnien, 53,5.
DERNIERES PERFORMANCES
Montjeu - Lune de Mai 9p 0p 9p 6p 1p 2p 8p (09) 0p 5p
Kalanisi - Sovana
0p 7p 2p 0p 1p 5p 9p 1p (09) 4p
Speedmast. - Sacatena 4p 4p 10p 1p 0p 6p (09) 1p 9p 6p
Halling - Coigach
1p 3p 0p (09) 7p 2p 2p 4p 2p 1p
Dern. Empe. - Bright C.
1p 4p 7p 4p 1p (09) 1p 7p 1p 1p
Daylami - La Candela
7p 0p 9p 0p 5p 4p 0p (09) 1p 3p
Dream We. - Ghayouna 5p 5p 3p 1p 4p 1p (09) 1h 6h 1p
Take Risks - Hokhmah
0p 0p 1p 3p 7p 6p 1p 5p (09) 2p
Dalakhani - Sagalina
2p 7p 5p 6p 4p (09) 0p 2p 4p 4p
Dansili - Winding Road 8p 2p 0p 0p 0p 9p (09) 1p 5p 13p
March. de Sab. - Divine 9p 8p 5p 3p 1p 10p (09) 9p 2p 1p
Tiger Hill - La Curamal. 3p 3p 3p 7p 6p 3p 6p (09) 0p 6p
Big Shuffle - Bintang
5p 5p 1p 2p 5p (09) 3p 3p 3p 8p
Awesome A. - Total. C. 1p 0p 9p (09) 1p 2p 2p 9p 7p 5p
Montjeu - Koniya
8p 3p 4p 2p 1p (09) 7p 1p 8p 7p
Mansonnien - Draga
8p 2h 9p 5p 5p 1p 6p 2p (09) 2p
Pour 4 ans et plus. Référence : + 20,5.
12
9
7
4
13
6
1
5
Le papier de L. Stieven
RÉUNION 1 - 1re COURSE - Prix de «L'Est Républicain»
Plat - Handicap divisé - 1re épreuve - Course D - 48 000 € - 2 950 m - Départ vers 13 h 40
N°
NOS PRONOSTICS
Le Gentleman sur les pistes
4
12
5
13
1
16 Week-End Antilles (M. Del Vecchio)..... 9
L’ENTRAÎNEUR À SUIVRE
3
7
4
12
15
11
Tiercé Magazine (H. Benhaïm)............. 7
3
9
12
13
6
4
Week-End............................................. 3
7
9
4
13
5
15
Europe 1 (J. Covès)............................... 7
9
4
13
12
3
15 Sport Complet ...................................... 13
6
3
9
5
4
7
Ouest-France (F. Fougeray) ................. 9
12
3
7
11
4
14 Lyon Première (J.-M. Roffat) ................ 12
14
5
7
3
1
15
Radio Net.Com (R. Tombarel) .............. 9
3
7
12
15
11
4
L’Indépendant de Perpignan ................ 9
3
7
4
15
1
12
Tropic F.M. (A. Yrius) ........................... 9
7
3
12
13
1
15 France Soir ........................................... 7
9
12
4
3
15
13
Geny.com (la synthèse)........................ 7
3
9
4
15
12
6
Paris-Course (F. Cardillot) ................... 9
3
7
4
12
13
6
Le Télégramme (G. Pinguet) ................ 9
3
7
4
15
12
11 Le Dauphiné Libéré (J. Gilles) ............... 7
3
9
12
4
15
16
Paris-Turf (P. Laporte-C. Bloquet) ....... 9
12
13
3
15
7
1
9
12
3
7
6
15
Matin Courses ...................................... 4
LES PRIORITÉS
18 fois : Dream Youn (7) ; 17 fois : Slim Shady
(3) ; 16 fois : Selagan (9), Tiger Rock (12) ;
15 fois : Gallardo (4) ; 13 fois : Kekova (15) ;
9 fois : Berani (13) ; 5 fois : Mont Joux (1), Lapao
TIGER ROCK
SELAGAN
DREAM YOUN
GALLARDO
BERANI
AINEBE CROCUS
SLIM SHADY
PENINSULA
(6) ; 4 fois : Ainebe Crocus (5), Beau Marchand
(11) ; 2 fois : Magic Colour (14), Last Mansonnien
(16). ABANDONNÉS : Mafra (2), Henry Morgann
(8), Peninsula (10).
Philippe V. de Poële
A
près un bon meeting de Deauville où il avait l’avantage de
jouer à domicile, Philippe Van
de Poële n’hésite pas à effectuer des
déplacements, tant à Paris qu’en province. Il présente GALLARDO. « Il
revient au mieux après une interruption de huit mois. Sa rentrée début
août lui a été très bénéfique car
ensuite il s’est imposé brillamment.
Quatrième de cette épreuve l’an
passé, il peut faire aussi bien, sinon
mieux cette année. »
GENTLEMAN
SON CHOIX : 12 - 9 - 4 - 10 - 5 - 13 - 7 - 3
LE SPORT
LUNDI 6 SEPTEMBRE 2010
23
hippisme
MONT JOUX
1
61
F. Spanu
2
MAFRA
9p 0p 9p 6p 1p 2p
Il ne semble plus aussi performant que
par le passé mais il ne faudrait pas le
condamner trop hâtivement.
0p 7p 2p 0p 1p 5p
Achetée récemment à réclamer, elle
monte de catégorie mais s’est imposée
dans un quinté au printemps.
Deauville, 22 août 2010. Darley Grand Handicap de la Manche. Bon terrain. Plat.
58000 €. 3200m. 1. Airwoman 57. 2. Selagan
52,5. 3. Spider Flight 56. 4. Slim Shady 55,5. 5.
Dream Youn 53. 6. Greek Signal 56,5. 9.
MONT JOUX 60 (F. Spanu 21/1). 17 part. 2 tête - encol. - 1 - tête
Saint-Cloud, 27 juin 2010. Prix d'Aquitaine.
Terrain bon souple. Plat. 48000 €. 3100m. 1.
Gentoo 61. 2. Airwoman 55. 3. Dream Youn
53,5. 4. Lanzo 56,5. 5. Selagan 53. 6. Lucky
Game 55,5. np. MONT JOUX 61 (F. Spanu
28/1). 18 part. cte encol. - 2 - 1 1/2 - 3/4 - 1
Clairefontaine, 23 août 2010. Prix des Gardenias. Terrain très souple. Plat. 18000 €.
2900m. 1. Benjamin 59. 2. Clear Reef 59. 3.
Twester 56. 4. Frantz de Galais 54,5. 5. Montebella 56. 6. Trulamani 56,5. np. MAFRA 54,5
(M. Delalande 9/1). 14 part. 2 1/2 - 1 1/2 - 3/4
- cte tête - 1/2
Saint-Cloud, 22 avril 2010. Prix d'Orthez.
Ter. bon sou. Plat. 18000 €. 2400m. 1. Polidina 52. 2. My Summer 59. 3. L'Aventurier 55.
4. Archissime 56. 5. Parallel Blossom 59,5. 6.
Oberblue 56. 7. MAFRA 60 (W. Saraiva 5/2).
19 part. encol. - 1/2 - 2 1/2 - 3/4 - 1 1/2
 SA MEILLEURE PERFORMANCE
 SA MEILLEURE PERFORMANCE
Maisons-Laffitte, 19 avril 2010. Prix de Montigny. Bon terrain. Plat. 48000 €. 3100m. 1.
MONT JOUX 59,5 (F. Spanu 36/10). 2.
Slipshod 53,5. 3. Lawick 52,5. 4. Free Minded
54,5. 5. Last Mansonnien 53,5. 6. Tiger Rock
54. 16 part. 1/2 - 3/4 - encol. - encol. - nez
Cagnes-sur-Mer, 27 février 2010. Prix Jacques Bouchara. Bon terrain. Plat. 50000 €.
2000m. 1. MAFRA 54 (S. Pasquier 98/10). 2.
Danseuse Corse 52,5. 3. Huangdi 56. 4. Tiger
Village 54,5. 5. Enrêve 55. 6. Follow The Lead
54. 9 part. 1 - encol. - 1 - 1/2 - 1/2
5
AINEBE CROCUS
54
T. Thulliez
1p 4p 7p 4p 1p (09) 1p
Après sa victoire dans un réclamer, il a
peaufiné sa préparation par une course
d’école. A déjà fait ses preuves à ce niveau.
Deauville, 31 juillet 2010. Prix d'Yvetot. Bon
terrain. Plat. 18000 €. 2400m. 1. AINEBE
CROCUS 57,5 (J. Cabre 11/1). 2. West Wing
59,5. 3. Last Storm 56. 4. Bluefields 57. 5.
Torrid Hell 56. 5. Yankee Star 58,5. 16 part. 2 1 - nez - cte encol. - dead-heat
Saint-Cloud, 19 mai 2010. Prix des Côteaux
de Saint-Cloud. Bon terrain. Plat. 18000 €.
3000m. 1. Lost Soldier Three 54,5. 2. Indian
Singer 59,5. 3. Phoënix King 57,5. 4. AINEBE
CROCUS 57,5 (T. Thulliez 9/4). 5. Group
Captain 59. 6. Suntil 55. 13 part. cte encol. - 1
1/2 - 1/2 - 1 - cte encol.
 SA MEILLEURE PERFORMANCE
Saint-Cloud, 13 juin 2005. Px de St-Pair-duMont. Bon ter. Plat. 48000 €. 2100m. 1. Goetot
62. 2. AINEBE CROCUS 58,5 (R. Marchelli
13/1). 3. Green Shadow 58. 4. Mardouk 58. 5.
Slippery Law 53,5. 6. Anemix 54,5. 17 part. 1
1/2 - encol. - cte encol. - cte encol. - 2
9
SELAGAN
53,5
S. Pasquier
2p 7p 5p 6p 4p (09) 0p
Longtemps dernier, il a fini en trombe à la
corde en dernier lieu, mais il ne sera pas
sur un parcours idéal.
 SA MEILLEURE PERFORMANCE
Deauville, 22 août 2010. Darley Grand Handicap de la Manche. Bon terrain. Plat.
58000 €. 3200m. 1. Airwoman 57. 2. SELAGAN
52,5 (S. Pasquier 25/4). 3. Spider Flight 56. 4.
Slim Shady 55,5. 5. Dream Youn 53. 6. Greek
Signal 56,5. 17 part. 2 - tête - encol. - 1 - tête
Vichy, 20 juillet 2010. Prix de la Ville de
Vichy. Terrain souple. Plat. 48000 €. 3000m.
1. Airwoman 58. 2. Toninho 54. 3. Kekova
55,5. 4. Slim Shady 59. 5. Dream Youn 56,5. 6.
Shany de Loriol 60. 7. SELAGAN 56 (S. Pasquier 7/1). 18 part. encol. - 1 1/2 - 1 1/2 - nez nez
Saint-Cloud, 27 juin 2010. Prix d'Aquitaine.
Terrain bon souple. Plat. 48000 €. 3100m. 1.
Gentoo 61. 2. Airwoman 55. 3. Dream Youn
53,5. 4. Lanzo 56,5. 5. SELAGAN 53 (C.-P.
Lemaire 13/1). 6. Lucky Game 55,5. 18 part.
cte encol. - 2 - 1 1/2 - 3/4 - 1
13
BERANI
53,5
Filip Minarik
5p 5p 1p 2p 5p (09) 3p
Il fait preuve d’une certaine régularité et
surtout, il vient de démontrer à Deauville
qu’il valait un quinté.
Clairefontaine, 28 août 2010. Prix de Guernesey. Terrain très souple. Plat. 23000 €.
2400m. 1. By Dariole 59,5. 2. Singapore Gus
54,5. 3. Farhan 58,5. 4. A True Dream 57,5. 5.
BERANI 60 (E. Wehrel 5/1). 6. Miss Stream
59,5. 17 part. 1/2 - 3/4 - encol. - tête - 1/2
Deauville, 3 août 2010. Prix du Havre. Bon
terrain. Plat. 50000 €. 2400m. 1. Le Roumois
61. 2. Enrêve 55,5. 3. Obatala 57. 4. Papa
Loves Mambo 54. 5. BERANI 53,5 (M. Guyon
12/1). 6. Non Stop 58. 16 part. 2 1/2 - 1 1/2 tête - 1/2 - 1/2
 SA MEILLEURE PERFORMANCE
Lyon-Parilly, 4 juin 2010. Prix du Champs de
Mars. Terrain bon souple. Plat. 19000 €.
2400m. 1. BERANI 57 (E. Wehrel 72/10). 2.
Owando 59. 3. Holystorm 56. 4. Arwad 59. 5.
Real Pleasure 56. 6. Warrenton 52,5. 11 part.
1 1/2 - encol. - 1 - 2 - 2 1/2
6
3
58
F. Blondel
LAPAO
SLIM SHADY
56,5
M. Guyon
4p 4p 10p 1p 0p 6p
Deux fois quatrième dans des quintés
identiques, sa place est de nouveau à
l’arrivée s’il s’adapte au tracé.
Deauville, 22 août 2010. Darley Grand Handicap de la Manche. Bon terrain. Plat.
58000 €. 3200m. 1. Airwoman 57. 2. Selagan
52,5. 3. Spider Flight 56. 4. SLIM SHADY 55,5
(O. Peslier 16/1). 5. Dream Youn 53. 6. Greek
Signal 56,5. 17 part. 2 - tête - encol. - 1 - tête
 SA MEILLEURE PERFORMANCE
Vichy, 20 juillet 2010. Prix de la Ville de
Vichy. Terrain souple. Plat. 48000 €. 3000m.
1. Airwoman 58. 2. Toninho 54. 3. Kekova
55,5. 4. SLIM SHADY 59 (F. Veron 45/1). 5.
Dream Youn 56,5. 6. Shany de Loriol 60.
18 part. encol. - 1 1/2 - 1 1/2 - nez - nez
Strasbourg, 1er juin 2010. Prix du Journal
«L'Alsace». Terrain collant. Plat. 48000 €.
3000m. 1. A Cœur Ouvert 60. 2. Lawick 53. 3.
Airwoman 56,5. 4. Nelson 56,5. 5. Beau Marchand 54,5. 6. Selagan 54,5. 10. SLIM SHADY
58 (F. Veron 21/1). 14 part. 5 - 1 - nez - 1 - 3/4
7
54
J. Victoire
DREAM YOUN
54
R. Marchelli
7p 0p 9p 0p 5p 4p
Il avait fait un « truc » à Chantilly au mois
de juillet et ne cesse de décevoir depuis. Il
peut se racheter.
5p 5p 3p 1p 4p 1p
Il vient de faire forte impression en revenant des derniers rangs dans un quinté. Il
faut le reprendre.
Clairefontaine, 28 août 2010. Prix de Jersey.
Terrain très souple. Plat. 48000 €. 2400m. 1.
Storming Spirit 54,5. 2. Apophis 54,5. 3. King
Zig 58,5. 4. Cruz Del Sur 57. 5. Taverny 60. 6.
The Diamond 60. 7. LAPAO 54,5 (Gér. Mossé
14/1). 16 part. 1/2 - encol. - 3 - encol. - 2
Deauville, 3 août 2010. Prix du Havre. Bon
terrain. Plat. 50000 €. 2400m. 1. Le Roumois
61. 2. Enrêve 55,5. 3. Obatala 57. 4. Papa
Loves Mambo 54. 5. Berani 53,5. 6. Non Stop
58. np. LAPAO 55 (Gér. Mossé 27/4). 16 part.
2 1/2 - 1 1/2 - tête - 1/2 - 1/2
Deauville, 22 août 2010. Darley Grand Handicap de la Manche. Bon terrain. Plat.
58000 €. 3200m. 1. Airwoman 57. 2. Selagan
52,5. 3. Spider Flight 56. 4. Slim Shady 55,5. 5.
DREAM YOUN 53 (R. Marchelli 8/1). 6. Greek
Signal 56,5. 17 part. 2 - tête - encol. - 1 - tête
Vichy, 20 juillet 2010. Prix de la Ville de
Vichy. Terrain souple. Plat. 48000 €. 3000m.
1. Airwoman 58. 2. Toninho 54. 3. Kekova
55,5. 4. Slim Shady 59. 5. DREAM YOUN 56,5
(J. Victoire 11/1). 6. Shany de Loriol 60.
18 part. encol. - 1 1/2 - 1 1/2 - nez - nez
 SA MEILLEURE PERFORMANCE
 SA MEILLEURE PERFORMANCE
Saint-Cloud, 10 novembre 2009. Prix Quintette. Terrain lourd. Plat. 24000 €. 2500m. 1.
LAPAO 59 (Mlle B. Renk 37/10). 2. Canall 59.
3. Kolkata 55. 4. Patagonian Dream 59,5. 5.
Fastback 56,5. 6. Voyante 53. 7 part. encol. 1 1/2 - nez - 1 1/2 - 10
Saint-Cloud, 27 juin 2010. Prix d'Aquitaine.
Terrain bon souple. Plat. 48000 €. 3100m. 1.
Gentoo 61. 2. Airwoman 55. 3. DREAM YOUN
53,5 (S. Ruis 15/1). 4. Lanzo 56,5. 5. Selagan
53. 6. Lucky Game 55,5. 18 part. cte encol. - 2 1 1/2 - 3/4 - 1
10
PENINSULA
53,5
A. Crastus
8p 2p 0p 0p 0p 9p
Elle vient de se faire remarquer par sa
bonne fin de course dans le quinté du
29 juillet et a les moyens de bien faire.
Clairefontaine, 29 juillet 2010. Prix Magic
Night. Terrain bon souple. Plat. 48000 €.
2200m. 1. Cottingley Fairy 56. 2. Gayanevees
56,5. 3. Naranja 53. 4. Sapfo 54,5. 5. Balbeli 60.
6. Muhtaba 53. 8. PENINSULA 53 (A. Crastus
20/1). 16 part. 1/2 - 3/4 - 1/2 - tête - cte tête
Maisons-Laffitte, 10 juin 2010. Prix de
Brocas. Terrain bon souple. Plat. 23000 €.
2200m. 1. Généreuse Gold 51. 2. PENINSULA
58 (A. Crastus 10/1). 3. Kibaar 55. 4. Montebella 57. 5. Zillione 53,5. 6. Tap Tip 51,5.
16 part. 3/4 - 1/2 - 3/4 - cte encol. - cte encol.
 SA MEILLEURE PERFORMANCE
Saint-Cloud, 14 novembre 2009. Prix des
Haras. Terrain lourd. Plat. 28000 €. 2500m. 1.
PENINSULA 59 (D. Bonilla 16/1). 2. Miss
Tonic 58,5. 3. Doukanane 55,5. 4. Dream Bee
58. 5. Alinade 58. 6. You Wait 58,5. 20 part. 2 3/4 - 2 - tête - 1
14
MAGIC COLOUR
53
F. Prat
1p 0p 9p (09) 1p 2p 2p
Facile lauréate à Lyon, elle monte de catégorie et de surcroît préfère nettement le
terrain lourd. Pas facile.
 SA MEILLEURE PERFORMANCE
Lyon-Parilly, 11 juin 2010. Prix Paul Dugas.
Ter. bon sou. Plat. 17000 €. 3150m. 1. MAGIC
COLOUR 58,5 (I. Mendizabal 19/10). 2. Great
Esteem 57. 3. Miami Star 60. 4. Spectaculaire 58,5. 5. Natylia 52. 6. Roi du Seuil 51,5.
10 part. cte encol. - 1 1/2 - 1/2 - 3 1/2 - 4 1/2
Maisons-Laffitte, 4 mai 2010. Px des Bords
de Seine. Ter. bon sou. Plat. 24000 €. 2600m.
1. The Diamond 60. 2. Kekova 59. 3. Osou 54.
4. Tout en Bleu 53,5. 5. Lana Hill 54,5. 6.
L'Aventurier 58,5. np. MAGIC COLOUR 58 (T.
Thulliez 4/1). 19 part. 2 - 1 - 2 - 1 - 3/4
Saint-Cloud, 13 avril 2010. Prix Alpes-Côtes-d'Azur. Terrain bon souple. Plat.
24000 €. 2400m. 1. Inside Man 60. 2. Ange du
Salut 59. 3. The Diamond 60. 4. Saga Dream
60. 5. Silver Valny 57. 6. Tap Tip 54,5. 9.
MAGIC COLOUR 58 (T. Huet 13/1). 20 part.
1/2 - 1/2 - nez - 2 1/2 - 3/4
11
BEAU MARCHAND
53,5
M. Sautjeau
9p 8p 5p 3p 1p 10p
Il a déjà conclu deux fois à l’arrivée de
quintés en province. Même s’il n’a pas
convaincu en dernier lieu, méfiance.
Vichy, 6 août 2010. Px de la Montagne Verte.
Ter. sou. Plat. 18000 €. 2400m. 1. Spectaculaire 59,5. 2. Mymya 58. 3. Icy F. 59,5. 4. Great
Gorge 55,5. 5. Pralin 59. 6. Val d'Ham 58,5. 9.
BEAU MARCHAND 62 (M. Sautjeau 11/1).
19 part. encol. - encol. - encol. - tête - encol.
Vichy, 20 juillet 2010. Px de la Ville de Vichy.
Ter. sou. Plat. 48000 €. 3000m. 1. Airwoman
58. 2. Toninho 54. 3. Kekova 55,5. 4. Slim S. 59.
5. Dream Youn 56,5. 6. Shany de Loriol 60. 8.
BEAU MARCHAND 56 (M. Sautjeau 25/1).
18 part. encol. - 1 1/2 - 1 1/2 - nez - nez
 SA MEILLEURE PERFORMANCE
Lyon-Parilly, 12 mai 2010. Grand Prix du
Département du Rhône. Terrain très
souple. Plat. 48000 €. 3150m. 1. Winter
Dream 61,5. 2. Slipshod 53,5. 3. BEAU MARCHAND 54,5 (D. Bonilla 32/1). 4. A Cœur
Ouvert 60. 5. Toninho 52,5. 6. Mont Joux 62,5.
16 part. tête - nez - 1 1/2 - 3/4 - 1
15
KEKOVA
53
S. Maillot
4
GALLARDO
54,5
Ronan Thomas
1p 3p 0p (09) 7p 2p 2p
En constants progrès depuis sa rentrée
cet été, il faudra s’en méfier car il revient
au top.
Deauville, 22 août 2010. Prix de Brèvedent.
Bon ter. Plat. 28000 €. 3200m. 1. GALLARDO
59 (Ronan Thomas 10/1). 2. Lisselan Troubador 60. 3. Rabahhla 56,5. 4. Honor Badge
58. 5. Tout en Bleu 57. 6. So Frenchy 52,5.
20 part. 1/2 - 1 1/2 - cte encol. - encol. - 3/4
Clairefontaine, 2 août 2010. Prix de la Pointe
de la Roque. Terrain souple. Plat. 23000 €.
2400m. 1. Apophis 60. 2. Singapore Gus 56. 3.
GALLARDO 60 (Ronan Thomas 13/1). 4. Si
Amène 58,5. 5. Menandros 58. 6. Eclair
d'Orage 51. 16 part. 1 1/2 - encol. - cte encol.
-1-1
 SA MEILLEURE PERFORMANCE
Longchamp, 25 octobre 2009. Prix Omnium.
Terrain souple. Plat. 58000 €. 2400m. 1. Seabreeze d'Ho 54,5. 2. GALLARDO 53 (Ronan
Thomas 11/1). 3. Le Roumois 54. 4. Wysiwyg
Lucky 57. 5. Angel of Rain 55. 6. Beaujeu 59,5.
18 part. 3/4 - nez - cte encol. - 4 - cte tête
8
HENRY MORGANN
53,5
Alxi Badel
0p 0p 1p 3p 7p 6p
Il n’a pas bénéficié de très bons parcours
lors de ses deux dernières tentatives.
Réhabilitation possible.
Deauville, 22 août 2010. Darley Gd Handicap
de la Manche. Bon ter. Plat. 58000 €. 3200m.
1. Airwoman 57. 2. Selagan 52,5. 3. Spider F.
56. 4. Slim S. 55,5. 5. Dream Youn 53. 6. Greek
Signal 56,5. np. HENRY MORGANN 52,5 (Alxi
Badel 29/1). 17 part. 2 - tête - encol. - 1 - tête
Clairefontaine, 2 août 2010. Prix du Pont de
Tancarville. Terrain souple. Plat. 48000 €.
2400m. 1. Cruz Del Sur 53. 2. Storming Spirit
54,5. 3. Tiger Rock 53,5. 4. Spider Flight 57. 5.
Runtil Béré 52,5. 6. Cabaretune 56,5. np.
HENRY MORGANN 53,5 (Alxi Badel 19/1).
17 part. 1 1/2 - (encol.) - tête - 1/2 - tête
 SA MEILLEURE PERFORMANCE
Saint-Cloud, 27 juin 2010. Prix de Midi-Pyrénées. Ter. bon souple. Plat. 23000 €. 3100m.
1. HENRY MORGANN 57,5 (D. Badel 15/1). 2.
Kasrawad 58,5. 3. Tiger Rock 60. 4. L'Aventurier 58,5. 4. Slipshod 59,5. 6. Thomamix 57,5.
18 part. 2 1/2 - tête - encol. - dead-heat - 3/4
12
TIGER ROCK
53,5
G. Masure
3p 3p 3p 7p 6p 3p
Irréprochable lors de ses trois dernières
tentatives, notre favori mériterait de
remporter une telle épreuve.
 SA MEILLEURE PERFORMANCE
Clairefontaine, 2 août 2010. Prix du Pont de
Tancarville. Ter. sou. Plat. 48000 €. 2400m. 1.
Cruz Del Sur 53. 2. Storming Spirit 54,5. 3.
TIGER ROCK 53,5 (G. Masure 8/1). 4. Spider
Flight 57. 5. Runtil Béré 52,5. 6. Cabaretune
56,5. 17 part. 1 1/2 - (encol.) - tête - 1/2 - tête
Saint-Cloud, 27 juin 2010. Prix de Midi-Pyrénées. Terrain bon souple. Plat. 23000 €.
3100m. 1. Henry Morgann 57,5. 2. Kasrawad
58,5. 3. TIGER ROCK 60 (G. Masure 10/1). 4.
L'Aventurier 58,5. 4. Slipshod 59,5. 6. Thomamix 57,5. 18 part. 2 1/2 - tête - encol. dead-heat - 3/4
Saint-Cloud, 24 mai 2010. Prix de Bourgogne. Bon terrain. Plat. 48000 €. 2500m. 1.
Sybelio 59. 2. Gentoo 62. 3. TIGER ROCK 53,5
(D. Bœuf 11/1). 4. Runtil Béré 53,5. 5. Storming Spirit 55,5. 6. Doudyla 55,5. 18 part. 3/4
- 1 1/2 - 1 - cte tête - tête
16
LAST MANSONNIEN
53
T. Fourcy
8p 3p 4p 2p 1p (09) 7p
Elle n’a pas confirmé sa troisième place
dans un quinté vichyssois mais retrouve
un tracé qui l’avantage.
8p 2h 9p 5p 5p 1p
Après une tentative sur les obstacles, il
vient d’effectuer une modeste rentrée en
plat, mais il devrait courir en progrès.
Deauville, 22 août 2010. Prix de Brèvedent.
Bon terrain. Plat. 28000 €. 3200m. 1. Gallardo
59. 2. Lisselan Troubador 60. 3. Rabahhla
56,5. 4. Honor Badge 58. 5. Tout en Bleu 57. 6.
So Frenchy 52,5. 8. KEKOVA 60 (S. Pasquier
27/4). 20 part. 1/2 - 1 1/2 - cte encol. - encol. 3/4
Vichy, 20 juillet 2010. Prix de la Ville de
Vichy. Terrain souple. Plat. 48000 €. 3000m.
1. Airwoman 58. 2. Toninho 54. 3. KEKOVA
55,5 (Ronan Thomas 16/1). 4. Slim Shady 59.
5. Dream Youn 56,5. 6. Shany de Loriol 60.
18 part. encol. - 1 1/2 - 1 1/2 - nez - nez
Dax, 29 août 2010. Prix Splendid Hôtel de
Dax. Terrain bon souple. Plat. 12000 €.
3000m. 1. Latino Lover 57. 2. Talna 54,5. 3.
Chinese Evergreen 60. 4. River Hunter 53,5.
5. Miss Wango 59,5. 6. Simple Style 54. 8.
LAST MANSONNIEN 62 (T. Fourcy 25/4).
9 part. 1 1/2 - 3 - 1 1/2 - cte encol. - encol.
Maisons-Laffitte, 4 mai 2010. Px des Ecuries
du Château. Ter. bon sou. Plat. 50000 €.
2600m. 1. Diamond B. 60. 2. Loonora 57,5. 3.
Inside M. 57. 4. Lapao 56,5. 5. Canall 56,5. 6.
Decoy 60. 9. LAST MANSONNIEN 54 (T. Fourcy
9/1). 14 part. 3 - 2 - encol. - encol. - cte tête
 SA MEILLEURE PERFORMANCE
 SA MEILLEURE PERFORMANCE
Longchamp, 13 octobre 2009. Prix de Clichy.
Terrain souple. Plat. 24000 €. 2700m. 1. KEKOVA 54,5 (Ronan Thomas 36/1). 2. Orzare
59. 3. Shany de Loriol 56. 4. Witty 54,5. 5.
Saga Dream 60. 6. Barunner 59. 12 part. 4 encol. - 1 1/2 - encol. - 3
Mont-de-Marsan, 7 mars 2010. Prix Monbel.
Terrain souple. Plat. 10000 €. 3000m. 1. LAST
MANSONNIEN 59 (T. Fourcy 42/10). 2. A
Paris 51. 3. Well Well Well 49,5. 4. Smatch
52,5. 5. Holly Girl 58. 6. Batcrabéré 49,5.
11 part. 1/2 - 1/2 - 2 1/2 - 6 - 2 1/2
BRUITS DE SABOTS
1 MONT JOUX. H. Billot : « Il n’a pas
démérité dans de bons lots récemment. Ne le négligez pas, surtout si la
piste n’est pas trop souple. »
1 MAFRA. P. Monfort : « Nous
venons de l’acquérir dans une
épreuve à réclamer. Cette course va
surtout nous servir de test. »
1 AINEBE CROCUS. S. Wattel : « Il a
repris de la fraîcheur. Encore plus à
son affaire sur les parcours de tenue, je
le crois capable de disputer l’arrivée. »
1 DREAM YOUN. C. Cardenne : « Il
n’a pas eu toutes ses aises pour finir
en dernier lieu, sinon il aurait fini plus
près. Il trouve l’occasion de prendre
sa revanche. »
1 HENRY MORGANN. M. Bollack :
« Il reste sur deux parcours malheureux. Il trouve ici l’occasion de se
racheter en dépit de la présence de
quelques clients sérieux, mais une
place est dans ses cordes. »
1 SELAGAN. S. Jesus : « Il a eu la
chance de trouver l’ouverture à la
corde dans un récent quinté, mais il a
néanmoins encore prouvé sa qualité.
Ce tracé de Nancy n’est pas l’idéal
pour lui, mais il est dans une telle
forme qu’il peut se surpasser. »
1 PENINSULA. E. Lellouche : « Après
avoir raté un engagement, tout est
rentré dans l’ordre. A l’aise de 2 200 à
2 900 m, elle trouve une belle opportunité de se mettre en évidence. »
1 TIGER ROCK. J. Bertran de Balanda : « Irréprochable en ce moment, il mériterait de s’imposer dans
un quinté. Resté au mieux, il faudra
encore compter avec lui. »
1 BERANI. J.-P. Carvalho : « Il est
venu prendre l’avantage un peu trop
tôt en dernier lieu et a bien récupéré
depuis. C’est un essai à ce niveau sur
la distance, mais je reste optimiste. »
PROPOS RECUEILLIS PAR
GENTLEMAN
LE COUP DE FOLIE
A
ussi à l’aise en plat qu’en obstacle, LAST MANSONNIEN a
déjà fait très bonne impression
au niveau quinté, notamment à Maisons-Laffitte le 19 avril où il traçait
une très belle ligne droite. Même s’il
reste sur un échec à Dax, il effectuait
ce jour-là une rentrée qui devrait lui
être profitable. Il peut compléter l’arrivée de ce quinté à belle cote s’il
bénéficie d’un parcours sur mesure.
16 LAST MANSONNIEN
À SAVOIR
DERNIERS TUYAUX
TIGER ROCK : cherche sa victoire.
SELAGAN : redoutable finisseur.
DES OUTSIDERS
BERANI : surprise possible.
AINEBE CROCUS : à ne pas négliger.
DERNIÈRE MINUTE
DREAM YOU : du potentiel.
GALLARDO : pour une place.
1 FAVORI BATTU À SA DERNIÈRE SORTIE
La sélection des jockeys
Le choix des entraîneurs
5/1 Berani
1 NUMÉROS EN FORME
5-7-8-3-4
1 NUMÉROS À L’ÉCART
16 - 12 - 15 - 10 - 11
1 ENTRAÎNEURS EN FORME
P. Monfort - H.-A. Pantall
15
3
9
7
4
2
12
13
J. Augé
G. Benoist
J. Victoire
D. Bonilla
T. Thulliez
A. Fracas
E. Lellouche
D. Prod’homme
D. Sepulchre
M. Cheno
965 points
965 points
760 points
1 075 points
1 445 points
1 355 points
1 330 points
965 points
1 020 points
890 points
KEKOVA
SLIM SHADY
SELAGAN
DREAM YOUN
GALLARDO
MAFRA
TIGER ROCK
BERANI
12
9
7
4
3
13
16
10
Le
classement
TIGER ROCK
SELAGAN
DREAM YOUN
GALLARDO
SLIM SHADY
BERANI
LAST MANSONNIEN
PENINSULA
2
5
9
3
6
10
14
7
9
3
4
5
7
MAFRA
AINEBE CROCUS
SELAGAN
SLIM SHADY
LAPAO
PENINSULA
MAGIC COLOUR
DREAM YOUN
15
10
14
9
4
3
5
1
KEKOVA
PENINSULA
MAGIC COLOUR
SELAGAN
GALLARDO
SLIM SHADY
AINEBE CROCUS
MONT JOUX
SELAGAN..................................................10 FOIS
SLIM SHADY...............................................9 FOIS
GALLARDO ................................................. 8 FOIS
AINEBE CROCUS.........................................8 FOIS
DREAM YOUN.............................................7 FOIS
5
9
3
7
15
14
6
4
AINEBE CROCUS
SELAGAN
SLIM SHADY
DREAM YOUN
KEKOVA
MAGIC COLOUR
LAPAO
GALLARDO
10
15
1
6
12
PENINSULA.................................................6 FOIS
KEKOVA .................................................... 6 FOIS
MONT JOUX...............................................5 FOIS
LAPAO.......................................................4 FOIS
TIGER ROCK..............................................4 FOIS
7
9
12
4
13
3
15
5
DREAM YOUN
SELAGAN
TIGER ROCK
GALLARDO
BERANI
SLIM SHADY
KEKOVA
AINEBE CROCUS
10
15
14
1
9
5
3
4
PENINSULA
KEKOVA
MAGIC COLOUR
MONT JOUX
SELAGAN
AINEBE CROCUS
SLIM SHADY
GALLARDO
13
14
2
16
BERANI......................................................4 FOIS ABANDONNÉS :
MAGIC COLOUR........................................4 FOIS
8 HENRY MORGANN
MAFRA ...................................................... 3 FOIS
11 BEAU MARCHAND
LAST MANSONNIEN..................................2 FOIS
15
3
9
4
7
5
1
10
KEKOVA
SLIM SHADY
SELAGAN
GALLARDO
DREAM YOUN
AINEBE CROCUS
MONT JOUX
PENINSULA
12
5
7
9
4
13
1
6
TIGER ROCK
AINEBE CROCUS
DREAM YOUN
SELAGAN
GALLARDO
BERANI
MONT JOUX
LAPAO
5
1
2
3
6
9
10
16
AINEBE CROCUS
MONT JOUX
MAFRA
SLIM SHADY
LAPAO
SELAGAN
PENINSULA
LAST MANSONNIEN
1 JOCKEYS EN FORME
F. Blondel - M. Guyon
1 ENTRAÎNEURS À L’ÉCART
M. Bollack - Y. Vollmer
1 JOCKEYS À L’ÉCART
F. Spanu - J. Victoire
ARRIVÉE DU 9 SEPTEMBRE 2009
1re : IDLE CHATTER - F 4 - 53 KG
2e : GENTOO - H 5 - 60 KG
3e : RUNTIL BERE - H 4 - 55 KG
4e : GALLARDO - H 7 - 53 KG
5e : BRONCOLI - H 4 - 53 KG
LE SPORT
24
LUNDI 6 SEPTEMBRE 2010
hippisme
6
RÉUNION 1 (13 H 10)/AUJOURD’HUI À CRAON
Croix Madame semble digne de confiance
EQUIDIA,
de 13 h 25 à 17 h 20
D
eux ou trois concurrents
semblent se détacher
dans la 1 r e cour se
(quinté), à l’image de notre favorite DROLE DE DAME, in-
1
contournable sur sa dernière
prestation à Clairefontaine, ou
encore GRADARA, aussi capable de l’emporter. Bien
qu’elle doive porter beaucoup
de poids, CROIX MADAME
est également une candidature à ne pas négliger. Elle a
Grand Handicap de Craon ....................... 13 h 40
Plat - Handicap divisé - 1re épreuve - Course B
58 000 € - 2 400 m
QUINTÉ+ - QUARTÉ+ - TIERCÉ - 2SUR4 - TRIO - COUPLÉS - -TRIO ET COUPLÉ O.
N°
CHEVAUX
S.R. AGE POIDS
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
CROIX MADAME
SEA WIND
HELAA
NEXT DREAM
THOMARAZ
VALORO
GRETZKY
FORGOTTEN
LE BOSPHORE - A
IRISH SONG
JE SUIS LÀ - O
DRÔLE DE DAME
SONG OF JOY
GRADARA
SNAPE MALTINGS - A
QUID FLIGHT
Fb.
3
Mb. 3
Fb.
3
Fb.
3
Mal.f. 3
Hb. 3
Mb. 3
Mal. 3
Mb. 3
Fal. 3
Hgr. 3
Fgr. 3
Fb.
3
Fb.
3
Hb. 3
Hb. 3
Gentleman : 12 - 1 - 4 - 10 - 13 - 15 - 9 - 7
S. Flourent : 9 - 14 - 1 - 7 - 2 - 12 - 16 - 4
G. Maarek : 12 - 1 - 14 - 9 - 6 - 2 - 10 - 11
J.-B. Pigalle : 12 - 13 - 1 - 7 - 5 - 14 - 4 - 9
L. Stieven : 12 - 1 - 9 - 2 - 13 - 4 - 8 - 16
J. Sellier : 1 - 12 - 9 - 14 - 4 - 10 - 2 - 5
Synthèse : 12 - 1 - 9 - 4 - 14 - 2 - 13 - 7
2
60
59
57,5
57,5
57
57
57
56,5
56,5
56
55,5
55,5
55,5
55
55
54,5
JOCKEYS
CDE Cotes
T. Thulliez
I. Mendizabal
T. Piccone
F.-X. Bertras
J.-B. Eyquem
A. Bourgeais
M. Barzalona
O. Peslier
A. Crastus
A. Fouassier
L. Huart
G. Benoist
M. Guyon
R. Marchelli
F. Veron
T. Huet
9
6
1
4
10
2
16
13
7
14
8
11
12
5
3
15
8/1
12/1
28/1
10/1
20/1
22/1
20/1
18/1
9/1
22/1
28/1
5/1
16/1
8/1
30/1
20/1
Tirelire :
1 350 000 €
Plat - Listed
55 000 € - 1 650 m
1 NASHI
2 ANDREINO - A
3 PRIVATE JET
4 MI AMOR
5 INSCRUTABLE
6 DOO LANG
7 HONNEUR SUPRÊME
8 KATMANDOUNE
9 NOVA STEP
10 DREAM PEACE
G. Maarek : 9 - 10 - 6 - 5 - 3
L.S.
Prix des Jeunes..........................................14 h 40
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE ET COUPLÉ ORDRE
J. Bertin
A. Polard
E. Blandeau
R. Josset
R. Josset
P. Delauneux
L. Marzocco
E. Augonnet
D.-P. Barrie
D. Ménard
T. Poché
O. Poirier
S. Chauvet
C. Baron-Losfeld
Brun. Jollivet
H.-P. Payllier
J. Bertin
N. Leenders
P. Monfort
C. Lotoux
A. Couétil
Y. Barberot
J.-M. Béguigné
E. Augonnet
J.-E. Hammond
D. Ménard
T. Poché
O. Poirier
O. Potier
C. Baron-Losfeld
Brun. Jollivet
Brun. Jollivet
1 TURIAMO
2 STAOL
3 ICY RIVER - O
4 KAHYA LA HUTTE (E1)
5 POLY ANDRIE - O (E1)
6 DELPHES ERIA
7 AUGUSTO
8 ASHBAG
9 PRIMA PORTA
10 CASTAGNA
11 SHARAKANDI
12 RACHIK - A
13 WALIMIX
14 GRISDOUN
15 WELL AGAIN'S (E2)
16 HONORIA LINE (E2)
H9
M4
H5
H6
H4
F4
M4
F4
F4
F6
H4
H5
F5
H6
F4
F4
58,5
59,5
57,5
57,5
55,5
57
55,5
56
55
56
54,5
54,5
54
53,5
52
52
1
14
9
4
3
10
6
15
16
2
11
8
5
12
13
7
A. Champen. Pro. B 1 66,5 11/1
B. Hubert Cag. B 0 65
18/1
G. Clouet Ch. B 8 60
7/1
Y. Barille Cl. C 9 59
9/1
M. MonceauxPro. B 4 59,5 18/10
M. Delalande Cl. B 0 54,5 68/1
T. Messina Pro. B 3 58
B. Raballand Pro. B 5 58,5
A. Hamelin Pro. B 0 55
9/1
W. Walter Pro. B 3 54
36/1
C. Baron Pro. B 9 55,5
J. Guillochon Pro. B 4 57
A. Bonduau Cl. C 2 55,5 15/1
V. Chemina. Pro. B 6 59,5
F. Nicoleau Lord of Men - Epsi Wel
J. Bonin
Martaline - Dona Honoria
G. Maarek : 7 - 9 - 12 - 1 - 2 - 13
Gentleman : 7 - 8 - 9 - 1 - 10 - 2
L. Stieven : 7 - 13 - 2 - 10 - 9 - 1
4
Prix Pierre de La Sayette..........................15 h 10
Steeple-chase cross-country - 5 ans et plus
24 000 € - 4 600 m
TRIO ORDRE ET COUPLÉ ORDRE
Ecurie J.C.Laisis E. Leenders
G. Chaignon
G. Chaignon
J. Follain
J. Follain
J.-P. Bellaiche G. Macaire
G. Tasle d'Heliand P. Cottin
C. Hearne
D.-P. Murphy
T. Poché
T. Poché
5
1 SIMONET - O
2 PERTUI DE GRAVELLE
3 PAUILLAC MAD
4 ORAKEL DE GRAVELLE
5 LOVE DE SOURDON
6 THE SPEEDY MAN
7 KALLIO - O
H7
H7
H7
H8
H11
H6
H12
71
69
69
68
68
67
65
W. Denuault
R. Delozier
S. Juteau
D. Berra
J. Plouganou
J.-L. Cullen
M.-O. Belley
L. Stieven : 4 - 5 - 2
Pro. B
Pro. B
Pro. C
Pro. B
Pro. B
Irl. B
Pro. B
S
S
S
S
S
S
S
0
2
1
1
2
9
6
66
68
9/1
68 19/10
67 19/10
68
69,5
65
48/1
Gentleman : 3 - 4 - 2
Gd Px de la Ville de Craon-Mayenne......15 h 45
Plat - Course A
45 000 € - 2 400 m
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - CLASSIC TIERCÉ
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - CLASSIC TIERCÉ
E.-J. O'Neill
G. Botti
H.-A. Pantall
H.-A. Pantall
N. Clément
J.-C. Rouget
Y. Barberot
Joël Boisnard
F. Rohaut
Rob. Collet
3
trième de notre favorite le
9 août. Sa façon de courir près
de la tête devrait aussi l’avantager sur ce genre de tracé.
Plat - Jeunes jockeys et apprentis - Course E
14 000 € - 2 400 m
G. Maarek : 4 - 3 - 2
France 3 à 13 h 35
The Baileys Critérium de l'Ouest............14 h 10
D. Barlow
S. Bazzani
G. Pariente
E. Schmid
C. Wills
J. Allen
Ecurie Atropas
Ec. Népal SARL
A. Mouknass
R.-C. Strauss
devancé notamment une certaine KEL AWAY, qui vient de
démontrer qu’elle restait compétitive dans un récent quinté,
et s’est surtout classée qua-
M2
M2
M2
M2
M2
F2
F2
F2
F2
F2
58
58
58
58
58
56,5
56,5
56,5
56,5
56,5
8
9
10
4
6
3
1
7
5
2
J. Augé
Dea.
S. Pasquier Cl.
M. Guyon Dea.
F. Veron
Pro.
T. Thulliez Vy.
I. Mendizabal Cl.
M. Foulon Vy.
M. Androuin Pro.
F.-X. Bertras Dea.
T. Huet
Dea.
B
B
C
B
B
B
B
B
B
B
7
2
4
3
4
1
5
2
1
1
56
58
58
58
58
57
56,5
53,5
51
53,5
17/1
2/1
10/1
12/1
5/1
19/4
12/1
25/4
33/10
68/1
A.-S. Pacault
A. Al Thani
R. Feunteun
J. Le Helloco
O. Lecerf
M. Bryant
F. Carré
S. Lellouche
A.-S. Pacault
J.-M. Béguigné
Joël Boisnard
D. Sepulchre
E. Libaud
A. Royer Dupré
A. Couétil
E. Lellouche
G. Maarek : 2 - 5 - 1 - 8
1 REPRESENTING
2 AMICO MIO
3 STIKINE - O
4 VOODOO'S SON - A
5 LE ROUMOIS
6 HOPE OF THE IRISH
7 MOGADISHIO
8 PLENTY POCKET
H6
M4
M6
H4
M4
H3
M3
M3
60
58,5
57,5
57,5
57,5
53,5
53,5
53,5
6
1
5
2
8
7
4
3
L. Stieven : 2 - 5 - 3 - 1
J.-B. Eyquem Sui.
O. Peslier Pro.
I. Mendizabal Pro.
F. Lefebvre Dea.
M. Guyon Dea.
M. Delalande Pro.
A. Fouassier S.C.
A. Crastus Dea.
B
B
C
B
B
B
B
C
1
2
2
2
1
1
7
6
59 21/10
56
4/1
56
9/2
57,5 27/1
61 26/10
57,5 8/10
58
8/1
56
8/1
Gentleman : 5 - 6 - 3 - 1
A : œillères australiennes. O : œillères normales.
Gentleman : 6 - 8 - 9 - 10 - 4
L. Stieven : 9 - 3 - 4 - 10 - 5
HIER À LONGCHAMP
P
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE
1 DIANO DU SILLON - A H10 71
H6 70
2 DISEUR
H5 69
3 ROCKEUR - O
4 OSCAR DE LA FORÊT - AH8 67
5 NOBLE DU BOULAY - O H9 66,5
6 QEN MAT D'ARVOR - A
7 PARADOXE DE THAIX H7 65
8 LEROYAL DE VINDECY - O H6 64
M. Piochaud
S. Foucher
Rob. Fougedoire G. Macaire
Bal. Thoroughbred LtS. Foucher
T. Poché
T. Poché
P. Priollet
E. Leray
S. Hurson
X.-L. Le Stang
J.-M. Bazire
A. Chaillé-Chaillé
Guy Grué
E. Leenders
G. Maarek : 2 - 3 - 5
7
L. Solignac Pro. B
J. Ricou
Pro. B
J. Charron Pro. B
N. Rousse Pro. C
A. Gasnier Pro. B
NON PARTANT
L. Cadot
Pro. B
W. Denuault Pro. L
S
S
S
S
S
1
1
1
4
1
68
70
69
67
70
27/10
5/10
34/10
11/1
23/10
S 2 65
S 0 67
Gentleman : 3 - 2 - 5
L. Stieven : 3 - 2 - 1
Prix du Maine.............................................16 h 45
Plat - A réclamer - Course G
13 000 € - 2 200 m
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE
V. Ferrat
R.-W. Huggins
A. Boisnard
W. Delalande
P. Demercastel
M. Doudard
Ecurie J.C.Laisis
Ec. Népal SARL
A. Le Madec
P.-C. Le Metayer
H. Rapp
D. Roth
M et Mme Sep.
Ec. Bader
M. Nigge
F. Sanchez
C. Boutin
Ph. Poële
Joël Boisnard
W. Delalande
P. Demercastel
J.-Y. Beaurain
J.-M. Lefebvre
A. Clément
N. Leenders
D. Sepulchre
H.-A. Pantall
F. Doumen
D. Sepulchre
P. Demercastel
M. Nigge
F. Sanchez
H3
1 NOMBRE D'OR
H3
2 VIVA STAR
F3
3 DIMOITOO
H3
4 KIRKISLAND
5 BARBOULLO - O (E1) M3
6 TROUBLE FÊTE ROYAL H3
F3
7 BELLE DE JAVILEX
8 BLEU IMMENSE - O M3
H3
9 SKI BOHEM
H3
10 BAERI - O (E2)
F3
11 ORION ROSE - O
H3
12 TOUT ATOUT- O
13 A TOUT COEUR - A (E2) H3
F3
14 VAL DE SOIE (E1)
F3
15 MAGNA CARTA
F3
16 DIVINE CHANCE
57,5
59
57,5
53,5
56
56
56
54,5
56
56
56
54,5
56
52
54,5
54,5
3
11
13
8
2
15
4
14
5
9
1
12
16
10
6
7
B. Raballand Dea. B 4 55
R. Thomas Cl. C 0 57,5
M. Androuin Cl. C 0 56,5
M. Delalande Pro. B 8 54,5
M. Guyon Dea. B 10 54,5
T. Piccone Pro. B 0 53,5
M. Martinez Pro. B 2 56,5
B. Hubert Pro. B 0 57
T. Huet
Pro. B 4 54,5
A. Crastus Cl. B 10 59
F. Veron
Pro. C 3 54,5
T. Messina Dea. B 0 52,5
F. Lefebvre Pro. B 7 52
A. Champ. Dea. B 0 52
L. Huart
Kutub - Jolie Lili
G. Avranche Dea. B 0 55
32/1
66/1
35/4
46/1
74/1
51/1
7/1
12/1
5/1
56/1
13/1
61/1
79/1
G. Maarek : 1 - 4 - 7 - 11 - 10 - 3
Gentleman : 9 - 11 - 1 - 3 - 7 - 10
L. Stieven : 1 - 7 - 3 - 11 - 9 - 4
8
Prix de Champagne...................................17 h 15
Plat - Handicap divisé - 2e épreuve - Course D
28 000 € - 2 400 m
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
J. Benet
J.-P. Perruchot
R. Barnes
R. Gibson
J. Montal
E. Leenders
Ec. Chalhoub S.A.L. Ph. Poële
Famille Niarchos D. Sepulchre
M.B. Rougier C. Boutin
L. Marinopoulos C. Laffon-Parias
C. Niederh.-Dietrich Joël Boisnard
A. Polard
N. Leenders
C. Rondelé
C. Rondelé
A. Le Solliec
C. Le Galliard
P. Barbe
S. Kobayashi
D. Goncalves A. Lyon
H. Frey
A. La. d'Argy
1 MY BOY DAVIS - A
2 NORTHERN AFFAIR
3 MAUVEZIN
4 COUNTRY MUSIC - A
5 KLEIO - O
6 PASSING CHOP - A
7 MATREAS
8 DOUBROVSKA - A
9 TZAPANE
10 CORPS A CŒUR
11 PRINCE ELIDANE
12 THE DIVINE
13 ZIKTAT
14 STEELY DANCER - A
M3
F3
H3
M3
F3
M3
H3
F3
F3
M3
M3
M3
H3
F3
60
60
60
60
60
59,5
59
59
57
56
55,5
55,5
55,5
54
3
14
4
7
11
8
5
12
1
2
9
13
6
10
J. Augé
Dea.
S. Pasquier Vy.
M. Guyon Cl.
R. Thomas Vy.
F. Prat
Pro.
M. Nobili Vy.
O. Peslier Cl.
M. Androuin Vy.
A. Bourgeais Pro.
N. Guilbert Dea.
M. Delalande Pro.
Y. Take
Vy.
Alxi Badel Vy.
F. Lefebvre Cl.
B
B
B
C
B
B
B
C
B
B
C
C
C
C
0
2
5
3
7
2
3
4
9
5
1
0
1
2
53,5
56
58
59
59
59,5
57
58
56
58
56,5
54,5
52,5
55
42/1
23/4
15/1
19/4
17/2
15/2
9/4
17/4
37/1
25/1
29/10
7/2
18/1
11/2
G. Maarek : 8 - 6 - 7 - 4 - 2 - 5 - 3
Gentleman : 7 - 2 - 6 - 3 - 13 - 14 - 5
L. Stieven : 7 - 6 - 2 - 4 - 8 - 3 - 13
ÉTAT PROBABLE DU TERRAIN
Bon
DERNIÈRE HEURE
Forgotten - Nova Step Staol - Pertui de Gravelle Stikine - Rockeur - Belle de
Javilex - Passing Chop
ENTRAÎNEURS À SUIVRE
N. Leenders - J. Boisnard
JOCKEYS À SUIVRE
M. Guyon - T. Thulliez
NOS SÉLECTIONS
Gagnante : (807) Matreas
Placée : (701) Nombre d’Or
4e COURSE
1. Sogno d'Oro 16 A. Crastus
G. 15,50
L. Roy
P. 5,30
2. Envoûtement 11 G. Benoist
P. 7
3. Eragons Dre. 8 C.-P. Lemaire P. 8,50
4. Verglacial 6 O. Peslier.
Coup. gag. 135,70. Coup. pl. (16-11)
38,50 (16-8) 46,60 (11-8) 63,10. Trio
(16-11-8) : 980,50. Non partant 1
Rysckly 1'32"72.
Fuissé décroche le Moulin
rix du Moulin de Longchamp (5e). Une chute
appelle un gagnant, dit le
dicton. Alors deux chutes
amènent forcément une victoire dans un groupe I… Ce fut
le cas avant le Prix du Moulin
de Longchamp où Stéphane
Pasquier, le partenaire de
FUISSE, est tombé à deux reprises avant le départ. Cela n’a
pas empêché le pensionnaire
de Christiane Head-Maarek
de vaincre. Contrairement à
ses habitudes, il se retrouve en
dernière place. Le train est régulier sous l’impulsion de
SIYOUNI, alors que les deux
favoris LOPE DE VEGA et
PACO BOY attendent leur
heure en bonne place. Venu
progressivement du dernier
rang, FUISSE réussit à arracher la victoire sur le poteau
aux dépens de RIO DE LA
PLATA et de SIYOUNI, très
courageux jusqu’au bout.
« C’est vraiment du sport,
commentait Pasquier. J’ai dû
faire 4 km en courant pour
rattraper mon cheval et j’ai un
peu mal à la cheville. Mais je
suis ravi d’avoir été associé à
FUISSE pour sa première vic-
Prix Fineau..................................................16 h 15
Steeple-chase - Handicap de catégorie - 5 ans et plus
29 000 € - 4 000 m
toire dans un groupe I. Il s’est
montré encore une fois très
accrocheur, faisant de nouveau étalage de sa classe. »
Quinté. Rapidement en
bonne place, profitant de son
numéro 1 à la corde, SOGNO
D’ORO s’est imposé courageusement. Placé derrière le
leader, il est venu prendre progressivement l’avantage, résistant jusqu’au bout aux attaques d’ENVOUTEMENT. « Je
me suis rapidement retrouvé
bien placé à la corde, juste
derrière le futur lauréat, mais
en fait je n’ai fait que de le
pousser jusqu’au poteau »,
confie Grégorie Benoist, arrivé
deuxième. Troisième, ERAGONS DREAM représentait
la surprise et devançait VERGLACIAL, quatrième devant
CURRO PEROTE, dont le
jockey Johan Victoire déclarait : « Nous nous sommes
retrouvés débordés durant le
parcours. Il sera mieux sur
2 000 m, même s’il n’a pas
mal fini. » Les bonnes notes
reviendront à DOLCE BAMBINA, revenue des derniers
rangs en dehors, et à PRIEGO,
qui n’a jamais trouvé l’ouverture.
GENTLEMAN
5e COURSE
1. Fuissé 2 S. Pasquier
G. 10,90
Haras du Quesnay
P. 4,40
2. Rio de la Plata 1 M. Barzalona P. 4,90
3. Siyouni 4 C.-P. Lemaire
4. Paco Boy 3 R. Hughes.
Couplé ordre 91,80. Trio ordre 509,60.
Tous couru 1'37"83.
6e COURSE
1. Sahpresa 8 C. Soumillon
G. 6,30
D.-O. Mc Intyre
P. 1,80
2. Dalghar 1 C.-P. Lemaire
P. 1,30
3. Evaporation 9 O. Peslier
P. 2,10
4. Colonial 5 M. Guyon.
Coup. gag. 6,30. Coup. pl. (8-1) 3,10
(8-9) 7,30 (1-9) 4,40. Trio (8-1-9) :
17,80. Non partant 2 Mariol 1'19"67.
7e COURSE
LONGCHAMP, HIER APRÈS-MIDI. FUISSE déborde ses rivaux dans les
dernières foulées et remporte le Prix du Moulin de Longchamp
(1 600 m).
(SCOOPDYGA/JEAN-PHILIPPE MARTINI.)
1re COURSE
1. My Name Is Bo. 4 C. Soumillon G. 4,10
D.-Y. Trèves
P. 2,30
2. Hung Parliament 3 D. Bonilla P. 3,80
3. Maiguri 1 J. Victoire
4. Al Hazim 6 A. Crastus.
Couplé ordre 28,40. Trio ordre 55. Tous
couru 1'20"50.
2e COURSE
1. Cat Mélody 15 A. Lemaitre
Al. Burgaud
2. Firefly 6 T. Bachelot
3. Boarding Pass 8 C. Soumillon
G. 40,90
P. 10,20
P. 4,10
P. 2,30
4. Very Bad Thi. 12 S. Pasquier.
Coup. gag. 114,20. Coup. pl. (15-6)
65,40 (15-8) 28,80 (6-8) 16,40. Trio
(15-6-8) : 123,80. Non partant 18 A
Moment With You 1'41"20.
3e COURSE
1. Brigantin 4 P.-C. Boudot
G. 3,20
Mme A. Fabre
P. 3,20
2. Shamanova 6 C.-P. Lemaire P. 1,40
3. Permit 2 M. Guyon
4. Le Larron 1 Gér. Mossé.
Couplé ordre 22,90. Trio ordre 96,80.
Tous couru 3'10"22.
1. Question d'Or 6 T. Jarnet
G. 9,40
T. Roland
P. 3
2. Sina 11 T. Bachelot
P. 2
3. Seehecht 5 P. Prod'homme
P. 3
4. Kibaar 12 O. Peslier.
Coup. gag. 20,70. Coup. pl. (6-11) 9,50
(6-5) 17,80 (11-5) 10,60. Trio (6-11-5) :
67,90. Tous couru 2'02"26.
8e COURSE
1. Divin Honor 3 C. Soumillon
G. 9,60
B. Lynam
P. 4,60
2. Al Maktoub 4 M. Guyon
P. 3,10
3. Komilfo 1 P. Prod'homme
P. 10,60
4. Shadow Of The D. 8 O. Peslier
Coup. gag. 58,70. Coup. pl. (3-4) 20,20
(3-1) 40,70 (4-1) 41,30. Trio (3-4-1) :
346,80. Tous couru 1'41"31.
Les rapports
des jeux simples
et des couplés
sont calculés
TIERCÉ
16 - 11 - 8
Rapporte pour 1 €
Ordre : 2 715,50 €
Désordre : 543,10 €
Nombre de gagnants
Ordre : 119
Désordre : 443
QUARTÉ +
16 - 11 - 8 - 6
Rapporte pour 1,30 €
Ordre : 21 116,55 €
Désordre : 1 426,10 €
Bonus : 136,24 €
Nombre de gagnants
Ordre : 6
Désordre : 125
QUINTÉ +
16 - 11 - 8 - 6 - 3
Rapporte pour 2 €
Ordre : 162 600 €
Désordre : 1 355 €
Bonus 4 : 161,80 €
Bonus 4/5 : 49,20 €
Bonus 3 : 32,80 €
Numéro plus : 1014
Nombre de gagnants
Ordre : 3
Désordre : 569
MULTI
16 - 11 - 8 - 6
Rapporte pour 1 €
En 4 : 2 688 €
En 5 : 537,60 €
En 6 : 179,20 €
En 7 : 76,80 €
2SUR4 : 33 €
LE SPORT
LUNDI 6 SEPTEMBRE 2010
25
hippisme
RÉUNION 2 (12 HEURES)/À FEURS
5
Punchy a la pêche
EQUIDIA,
de 12 h 05 à 16 h 05
C
ourse la plus richement
dotée, la 5e épreuve tend
les bras à PUNCHY, qui
ne cesse de se mettre en évidence. Bien que devant rendre
la distance, l’élève de Jean
1
Prix Isolagro............12 h 20
Monté - App. et lads-jockeys
19 000 € - 2 225 m
TRIO - COUPLÉS - TRIO O. - COUPLÉ O.
1 SORIA FAB - Q
2 RANELAGH
3 RALICANTE
4 ROI DE VILLETOT (E1)
5 RÉEL ROYAUME - Q
6 RÊVE DU SOLNAN
7 SLIMANE
8 RIME EL MAJOR
9 SORELINA
10 RAPIDO DE VENEL
11 SCABREUSE - A
12 RAMSESKA
13 RADZIO DE LA CHANA
14 SWORD DU CAMP (E1)
F4
H5
F5
H5
H5
H5
H4
F5
F4
H5
F4
F5
H5
M4
2225
2225
2225
2225
2225
2225
2225
2225
2225
2225
2225
2225
2225
2225
C. Desrues
K. Pras
M. Favier
A. Dejob
A. Tintillier
P. Salque
B. Savoye
T. Lemoine
J. Benoît
F. Boulot
K. Thonnerieux
F. Bonisoli
F. Gauvin
M. Cantin
G. Maarek : 11 - 7 - 6 - 1 - 8 - 14
Gentleman : 11 - 3 - 2 - 10 - 14 - 8
L. Stieven : 7 - 11 - 10 - 13 - 1 - 8
3
Px Micholet Métallerie.13 h 20
Attelé - Course nationale
22 000 € - 3 525 m
TRIO - COUPLÉS - TRIO O. - COUPLÉ O.
1 SLOGAN DE CORDAY H4
H4
2 SPHINX D'AUGE
3 SIR DE BANVILLE (E1) H4
4 SEVERINO DE VAVIAN H4
M4
5 SOLO D'AVRIL
M4
6 SUPERVISOR
M4
7 SWEET CRYSTAL
F4
8 SIBELLE D'URZY
9 SALSA DE CASTELLE - P F4
10 SUN DE BANVILLE - P (E1)H4
F4
11 SARABOLE MÉRITÉ
H4
12 SIR TÉJY
M4
13 SAXO THOURJAN
3525
3525
3525
3525
3550
3550
3550
3550
3550
3550
3550
3575
3575
N. Busset
M. Busset
B. Robin
B. Ruet
J. Huguet
F. Jamard
Y. Berger
Serge Peltier
F. Lebl.-Maro
J.-M. Bazire
J. Boillereau
C. Chalon
Loris Garcia
G. Maarek : 10 - 5 - 13 - 9 - 7 - 11
Gentleman : 10 - 2 - 9 - 13 - 8 - 7
L. Stieven : 9 - 10 - 5 - 13 - 11 - 1
L . S.
Px Com. Feurs en Forez .. 12 h 50
Attelé - Mâles
21 000 € - 2 850 m
TRIO - COUPLÉS - TRIO O. - COUPLÉ O. - 2SUR4
H6
1 QUÉRIK STAR - P
2 QUITO CLAYETTOIS H6
3 QUIZ DE CLERLANDE - P H6
H7
4 PUCKY ALFA - Q
H6
5 QUIZ DE LOUET
H6
6 QUEL JULRY - Q
H8
7 ORAGE D'URZY
M6
8 QUEBEC - Q
M7
9 PAULO DE LORJAC
H6
10 QUADEN - Q
H8
11 OLIVERSTING
12 ORION DU VAUMICEL - P H8
H9
13 NEW MAN BERRY
14 PRINCE DES ERTES - P H7
15 PLYMOUTH DU PONT H7
M6
16 QUARTOZ - P
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2875
2875
2875
2875
2875
2875
2875
2875
2875
Serge Peltier
G. Raffestin
D. Prost
J. Boillereau
P. Callier
J.-P. Gauvin
Y. Hurel
Loris Garcia
A. Bonnefoy
J.-M. Bazire
M. Cormy
F. Baudet
M. Dujmic
F. Jamard
T. Viet
F. Leb.-Maro
G. Maarek : 4 - 6 - 14 - 10 - 11 - 8 - 16
Gentleman : 4 - 5 - 7 - 14 - 12 - 6 - 10
L. Stieven : 8 - 10 - 4 - 5 - 11 - 14 - 7
4
Px Conseil Gén. la Loire.13 h 55
Attelé - Course nationale
22 000 € - 2 850 m
TRIO - COUPLÉS - TRIO O. - COUPLÉ O.
F3
1 TALAURA
2 TOSCAN DE DUSSAC M3
3 TESSY DE CLERLANDE (E1)F3
H3
4 TURBAN A
5 TON JEU D'OCCAGNES M3
6 TÉRENCE MÉRITÉ - P H3
7 TÉNOR DE FLOSAILLE M3
F3
8 TINA DU CITRUS
F3
9 TESSY DU CLOS
10 TEMPÊTE DU LOISIR (E2) F3
11 TOI DE CLERLANDE (E1) M3
12 TRÉVOR SHANNON - P H3
13 TÉANE DE CHICHEVET F3
14 TSAR D'ACANTHE (E2) M3
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2875
2875
2875
2875
2875
J.-L. Verrière
St. Dumont
D. Prost
Loris Garcia
Y. Berger
J. Boillereau
L. Lamazière
F. Colmont
J.-M. Bazire
G. Bouyer
P. Callier
F. Jamard
L. Lerenard
Serge Peltier
Rose de Lariana refleurit
1
Monté - Mâles
17 000 € - 2 450 m
TRIO - COUPLÉS - TRIO O. - COUPLÉ O.
1 TANGO DE L'ITON
2 TÉMÉRAIRE
3 TEMPS DU MARIN
4 TÉNOR BUROIS - Q
5 TÉNOR DU PRIEUR
6 TRIO DE CRENNES
7 THE WONDER CHA. - P
8 TAMARIS - P
9 TEAM STAR
10 TWIST D'ERONVILLE
11 TEMPO BÉCO
12 TAYIO DE FAVEROL
13 TWIST DE LAIGNE
14 TAIJI MAJYC - P
15 TADZIO D'ETOILE - P
16 TAFRAOUT - Q
17 TORRE CRÉPIN
18 TURGAT DE PRÉLONG
M3
H3
H3
H3
M3
M3
H3
H3
H3
M3
M3
H3
H3
M3
H3
H3
M3
H3
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
X. Bonnefoux
R. Gougeon
G. Castel
E. Dessartre
N. Martineau
V. Moquet
R.-C. Larue
A. Wiels
C. Mauny
J. Vanmeerbe.
C. Gazengel
D. Thomain
F. Nivard
A. Lhérété
Y. Lebourgeois
Gérald Blandin
A. Randon
C.-M. Porcheron
G. Maarek : 15 - 16 - 18 - 14 - 9 - 7
Gentleman : 9 - 10 - 15 - 16 - 7 - 12
L. Stieven : 15 - 9 - 10 - 13 - 18 - 8
EN BREF
ENTRAÎNEMENT
Le crack READY CASH a rejoint l’effectif de l’entraîneur
Thierry Duvaldestin. Parti favori samedi dans le Critérium des 5 Ans, l’élève de
Philippe Allaire a été disqualifié. Un échec qui faisait
suite à plusieurs contre-performances, dont une mémorable dans le dernier Prix
d’Amérique. Son entraîneurpropriétaire a donc décidé de
changer l’environnement du
1 OAKS DE VILLENEUVE H8
H8
2 OLBO KING
H8
3 OR NOIR MABON
4 OREV DU REYNARD M8
5 OBOLE PETTEVINIÈRE - AF8
6 QUIP DU BEAUVOISIN - Q M6
M8
7 OKÉPAULO (E1)
8 NICKEL DES CHAMPS H9
9 QUEL AMOUR DUDEL (E1) M6
M7
10 PUNCHY - Q
H9
11 NEW KING VEA
M7
12 PINSON
2
Prix d'Ammeville .. 17 heures
Attelé - Mâles - Autostart
13 000 € - 2 200 m
TRIO - COUPLÉS - TRIO O. - COUPLÉ O.
M2
1 UANITO GRIFF - P
M2
2 UNIVERS DE PAN
3 UNIVERS ORLAND - P M2
M2
4 URIEL MABER
M2
5 UYONG DE CARSI
M2
6 ULTRA LOVE
7 UGOLIN DU GOUTIER M2
M2
8 UN ASTRE
9 UTSURI DE GERBEROY - P M2
M2
10 UNDER BLUE
M2
11 URIEL POTERIE - Q
12 UGO SAINT HELIER - A M2
M2
13 URSIKING
14 UNIVERS EXTRÊME - Q M2
2200
2200
2200
2200
2200
2200
2200
2200
2200
2200
2200
2200
2200
2200
E. Raffin
P. Daugeard
F. Souloy
P. Vercruysse
C. Buhigné
J.Pier. Dubois
S. Guarato
E. Letouzé
F. Nivard
F. Lercier
L. Groussard
H. Bihel
L. Baudron
C. Megissier
G. Maarek : 6 - 7 - 1 - 10 - 13 - 3
Gentleman : 7 - 6 - 5 - 1 - 10 - 3
L. Stieven : 7 - 10 - 6 - 9 - 1 - 5
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2875
2875
2875
2875
2875
2875
L. Lamazière
J. Dubreil
Serge Peltier
J. Huguet
Loris Garcia
J. Lindqvist
F. Jamard
M. Cormy
M.-M. Triom.
J. Boillereau
Y. Hurel
J.-M. Bazire
G. Maarek : 10 - 6 - 12 - 8 - 5 - 4
Gentleman : 10 - 3 - 4 - 6 - 12 - 8
L. Stieven : 10 - 6 - 4 - 12 - 8 - 7
7
Px Béton Service Loire.15 h 30
Attelé
22 000 € - 2 850 m
TRIO - COUPLÉS - TRIO O. - COUPLÉ O.
1 RIVE DE DOMPIERRE F5
2 QUICK DES DOUETS H6
H6
3 QUERBALUNGA
M5
4 RUSH JULRY
M5
5 RASTING CÉLINA
H5
6 RIPOUX DU PIC
7 ROMAIN LA RAVELLE - QH5
8 ROMY DU MÈNE - A F5
9 ROMY DES DURIERS - Q F5
F6
10 QUALINE D'AUGE
F6
11 QUARIGNANE
12 RADJAH DE L'ABBAYE M5
M6
13 QUATTRO EMEM
F5
14 RIRA
15 QUANTUM D'HAGUE - Q M6
M5
16 REGAL JULRY
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2875
2875
2875
2875
2875
2875
2875
D. Haon
B. Deloche
L. Peltier
Serge Peltier
G. Fournigault
Y. Berger
L. Lamazière
J. Dubreil
G. Raffestin
R. Gouttefarde
F. Jamard
J. Boillereau
Loris Garcia
P. Lambert
P. Callier
J.-P. Gauvin
G. Maarek : 12 - 9 - 5 - 16 - 4 - 13
Gentleman : 9 - 3 - 6 - 5 - 12 - 16
L. Stieven : 12 - 6 - 15 - 16 - 9 - 8
Corde à gauche
DERNIÈRE HEURE
Soria Fab - Quebec - Solo
d’Avril - Tsar d’Acanthe Quip du Beauvoisin - Quima
de la Calade - Regal Julry Que Bello
3
Prix de Cardonville....17 h 30
Monté - M. - App. et l.-jockeys
20 000 € - 2 450 m
TRIO - COUPLÉS - TRIO O. - COUPLÉ O.
H5
1 RATHAXES
M5
2 RUSH MADRIK - Q
H5
3 RAMANOLDO - P
4 ROCK DE CHAUMIÈRE H5
5 RUSTIQUE DU REFOUD H5
6 REVIENS DE BOUÈRE H5
H5
7 ROC BORÉAL - Q
M5
8 RUN BABY RUN
H5
9 ROI MARANCOURT
H5
10 ROI DE STRATA
11 RAPACE D'HAUFOR - Q H5
H5
12 RABBI JACOB - Q
H5
13 RÊVE DE NIBAS
14 RUSH DE DOMPIERRE - Q H5
H5
15 RÊVE DE FRANCE
H5
16 RUBIS NOVO
H5
17 ROC DE BELLOUET
H5
18 RIVOLI JET
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
A. Lhérété
C. Mauny
B. Chanonat
D. Javelle
T. Touchard
M. Heurtebise
C. Gazengel
G. Monnier
A. Kloess
M. Yvon
M. Varin
V. Marsollier
F. Ginard
Gérald Blandin
M. Daougabel
J.-R. Launois
E. Dessartre
F. Marcque
Attelé - Femelles
21 000 € - 2 850 m
TRIO - COUPLÉS - TRIO O. - COUPLÉ O. - 2SUR4
1 QUEEN DE BENGALE
2 QUEEN DU SABLIER
3 QUIMA DE LA CALADE
4 QUOYCE
5 PASSERINETTE
6 PATTY DE FIO
7 PIXIE D'HENJEANIC
8 QUEEN DE LA POTEL
9 PAMPA
10 NOBLESSE D'OUCHES
11 QUINÈS DE LA COMTE
12 PRAIRIE DU PONT Q
13 QUILLE JULRY P
14 PATTY DES JACQUOTS
15 OLGA DU MAINE
F6
F6
F6
F6
F7
F7
F7
F6
F7
F9
F6
F7
F6
F7
F8
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2875
2875
2875
2875
2875
2875
2875
2875
2875
P. Callier
J. Boillereau
S. Yana
D. Haon
G. Desprès
D. Laigle
Y. Berger
D. Marasco
Serge Peltier
N. Busset
D. Jamard
J.-M. Bazire
J.-P. Gauvin
L. Lamazière
F. Jamard
G. Maarek : 13 - 12 - 9 - 14 - 6 - 3 - 15
Gentleman : 3 - 2 - 1 - 6 - 13 - 14 - 12
L. Stieven : 12 - 3 - 9 - 13 - 14 - 15 - 6
8
Px Ch. d'Agr. Loire.16 heures
Attelé - Amateurs
6 000 € - 2 850 m
TRIO - COUPLÉS - TRIO O. - COUPLÉ O.
H7
1 PETIT DANIEL
F6
2 QUELLEREV
H6
3 QUEL TRIO - Q
4 PARADAIS DU BOULAY F7
H6
5 QUORUS DE BOMO
H7
6 PANCHIR (E1)
H6
7 QUE BELLO
H6
8 QUITO DE LORJAC
H9
9 NADIR DU DOUET
H6
10 QUERTEN
11 PEGASE DU VILPION (E1) H7
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2875
2875
2875
2875
2875
F. Issautier
M.-M. Mutel
P. Garreau
M. Callier
S. Elfving
P. Cêtre
V. Boud.-Cormy
H. Jay
B. Lebey
J.-X. Maillard
M. Lamour
G. Maarek : 7 - 10 - 3 - 2 - 4
Gentleman : 3 - 2 - 1 - 7 - 10
L. Stieven : 10 - 3 - 2 - 7 - 8
DRIVERS À SUIVRE
J. Boillereau - M. Cormy
NOS SÉLECTIONS
Gagnante : (612) Prairie du
Pont
Placée : (309) Salsa de
Castelle
4
Prix de Dompierre.18 heures
Attelé - Femelles
20 000 € - 2 450 m
TRIO - COUPLÉS - TRIO O. - COUPLÉ O. - 2SUR4
1 QUEEN FORTUNA - P F6
2 QUERELLE DU PONT F6
3 QUENZA DE BEAUVAL F6
4 QUEEN DES LOYAUX - Q F6
5 QUITOUNA DU RANCH F6
6 QUALITA DU ROUGET - Q F6
7 QUORSE DE CORMON - QF6
F6
8 QUOIREZ
F6
9 QUANINE D'AIMTE
F6
10 QUELLE VIE RUSH
F6
11 QUELLE FARCE
F6
12 QUINOLONIA - Q
13 QUELLE CLASSE - A F6
14 QUEZABELLE DU SURF F6
F6
15 QUALITYFINA - Q
F6
16 QUALAMITÉ - Q
17 QUEMANON APACHE - Q F6
18 QUALÉA DU LUOT - Q F6
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2475
2475
2475
2475
2475
2475
2475
2475
2475
2475
2475
G. Delacour
J.-Y. Rayon
L. Aubé
M. Mottier
V. Revel
M.-G. Baron
E. Raffin
O. Pantegnies
A. Lepinay
P. Vercruysse
V. Viel
J.-W. Hallais
F. Blandin
F. Moreau
T. Le Beller
S. Hardy
H. Bihel
S. Ernault
G. Maarek : 11 - 14 - 15 - 17 - 16 - 12 - 7
Gentleman : 14 - 15 - 17 - 7 - 1 - 12 - 11
L. Stieven : 11 - 7 - 14 - 15 - 17 - 16 - 12
7
8
Prix d'Argences........19 h 30
Attelé - Mâles - Groupe A
18 000 € - 2 450 m
1 TEXAS FLO - Q
2 TOMAX TEPOL (E1)
3 TINO DE TORTIÈRE
4 TARASS DE COURT
5 TO LOVE DES VENTS
6 TORONTO JET
7 TORNADO BELLO
8 TITEUF DU POMMEAU
9 TAKOTO - Q
10 TORRICELLI - P
11 TINO MADRIK
12 THÉ DE CHINE (E1)
13 THÉO DE LA VALLÉE
14 TURF DU ROZEL
H3
M3
M3
H3
M3
M3
M3
M3
H3
M3
M3
M3
M3
H3
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
D. Lemetayer
D. Thomain
T. Le Beller
R. Dugard
D. Delaroche
J-Et. Dubois
S. Ernault
A. Buisson
F. Anne
S. Guarato
W. Bigeon
J.L.C. Dersoir
M.-J. Ruault
C. Gallier
G. Maarek : 12 - 11 - 7 - 6 - 9 - 10
Gentleman : 6 - 7 - 5 - 12 - 11 - 2
L. Stieven : 6 - 12 - 11 - 5 - 7 - 13
Prix d'Argences....20 heures
Attelé - Mâles - Groupe B
18 000 € - 2 450 m
TRIO - COUPLÉS - TRIO O. - COUPLÉ O.
1 TI AMO DU MARIN
2 TWISTER DE TROARN
3 TELOWNO DU MESNIL
4 THE OLD CHARM - P
5 TRÈFLE GÉDÉ
6 TILBURY DU RIB
7 TIGRE DORÉ - P
8 TWISTER DU RAVARY
9 TENOR DU PAVILLON
10 TAMPICO D'ESCURES
11 TITANE DU DONJON
12 TERMINUS
13 TEMPO D'ECAJEUL - Q
14 TEAM MONCEAU
H3
M3
M3
M3
M3
H3
H3
H3
H3
H3
H3
H3
M3
H3
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
HIER À CRAON...
1re COURSE
5e COURSE
1. D'Accord 7 D. Berra
G. 1,60
T. Nivel
P. 1,60
2. Glazig du Graglan 4 S. Le Franc P. 2,50
3. Roxane de Champ. 3 M.-O. Belley P. 2,00
4. Royal Tune 1 J. Ricou.
Coup. gag. 17,20. Coup. pl. (7-4) 5,10
(7-3) 4,00 (4-3) 5,70. Trio (7-4-3) :
30,00. Tous Couru 4'34"43 ().
1. Quito de Landisacq 15 D. BesseG. 10,30
D. Armellini
P. 3,20
2. Quooper de Connée 7 M. Colin P. 4,20
3. Quentin de Mor. 3 D.-O. Larue P. 2,70
4. Quarlos 16 A. Kloess.
Coup. gag. 65,70. Coup. pl. (15-7) 19,30
(15-3) 12,10 (7-3) 14,60. Trio (15-7-3) :
103,30. Tous Couru ().
2e COURSE
6e COURSE
1. Twinkle 3 J.-M. Bazire
G. 5,30
J.-P. Izzo
P. 2,50
2. Témoignage 10 S. Delasalle
P. 8,20
3. Toscane de Corday 11 F. Nivard P. 2,10
4. Tina d'Hermès 9 A. Barrier.
Coup. gag. 128,60. Coup. pl. (3-10)
41,10 (3-11) 7,90 (10-11) 28,60. Trio
(3-10-11) : 196,70. N.P. 1 Tainac.
1. Prestige Guichen 6 G. Deniel G. 6,90
G. Deniel
P. 2,80
2. Othello Bourbon 18 S. Delasalle P. 2,10
3. Othello du Rib 10 D. Thomain P. 1,90
4. Must d'Olivier 15 M. Abrivard.
Coup. gag. 45,30. Coup. pl. (6-18) 14,30
(6-10) 5,50 (18-10) 6,30. Trio (6-18-10) :
52,80. Tous Couru ().
3e COURSE
7e COURSE
1. Quapucine d'Om. 5 M. Abrivard G. 5,80
Ecurie Jacques Bruneau
P. 3,10
2. Oenologue 11 T. Touchard
P. 5,70
3. Orphée Kadesh 2 R. Gougeon P. 8,20
4. Quadro du Lys 13 E. Raffin.
Coup. gag. 66,60. Coup. pl. (5-11) 18,20
(5-2) 26,90 (11-2) 64,40. Trio (5-11-2) :
673,30. Tous Couru ().
V. Revel
P. Lemonnier
G. Lessieu
J. Dubois
E. Raffin
D. Thomain
G. Delacour
S. Gazon
Y.-J. Le Bezv.
V. Hébert
P. Vercruysse
J. Lepennetier
F. Blandin
C. Gallier
G. Maarek : 6 - 11 - 4 - 3 - 7 - 8
Gentleman : 7 - 10 - 11 - 12 - 6 - 8
L. Stieven : 6 - 11 - 10 - 4 - 8 - 9
1. Rhum Brun 1 S. Paillard
G. 5,70
G. Antier
P. 2,60
2. Salto du Bredeloup 2 W. Denuault P. 3,50
3. Niack du Lin 4 M.-O. Belley
4. Porto Vidéo 3 J. Charron.
Couplé ordre : 28. Trio ordre : 159,20.
Tous Couru 5'17"82 ().
4e COURSE
8e COURSE
1. Fassilado 10 J. Plouganou
G. 5,90
G. Lacombe
P. 2,40
2. Another Jewel 5 J.-L. Cullen
P. 1,80
3. Chriseti 1 J. Morel
P. 1,90
4. Kami des Obeaux 8 J. Ricou.
Coup. gag. 19,90. Coup. pl. (10-5) 7,20
(10-1) 6,30 (5-1) 5,70. Trio (10-5-1) :
21,60. Tous Couru 8'07"85 ().
1. Pelops Gousserie 1 M. Poirier G. 10,50
Ch. Thébert
P. 4,00
2. Oeillet de Larré 12 J. Renault P. 3,10
3. Onyx de Tyrole 6 L. Dutertre P. 6,60
4. Onyx de la Noémie 8 E. Giraudeau.
Coup. gag. 85,20. Coup. pl. (1-12) 26,50
(1-6) 33,10 (12-6) 32,00. Trio (1-12-6) :
522,10. Tous Couru ().
... ET À FEURS
1re COURSE
1. Quito de Mai 1 J.-F. Dooyeweerd G. 4,10
Ecurie Kelly Down Ranch
P. 1,50
2. Quartès 7 F. Lecarpentier
P. 1,80
3. Quaprice 11 S. Marmion
P. 1,60
4. Quo Plan Sinclair 5 B. Ruet.
Coup. gag. 11,20. Coup. pl. (1-7) 4,30
(1-11) 3,30 (7-11) 4,70. Trio (1-7-11) :
13,60. Tous Couru 2'48"83 (1'15"9).
2e COURSE
1. Soja Williams 16 J. Boillereau G. 4,90
P. Maudouit
P. 1,90
2. Spectacle 15 Serge Peltier
P. 2,10
3. Saint Trop 7 P. Danthu
P. 5,20
4. Synapse de Brenus 17 P. Callier.
Coup. gag. 5,90. Coup. pl. (16-15) 4,10
(16-7) 16,70 (15-7) 14,00. Trio (16-15-7) :
41,00. Tous Couru 3'46"10 (1'18"6).
3. Oui Oui de Briouze 18 M. Cormy P. 5,10
4. Quoi de Neuf Ici 14 J.-P. Gauvin.
Coup. gag. 42,20. Coup. pl. (2-4) 16,30
(2-18) 34,00 (4-18) 29,90. Trio (2-4-18) :
180,90. Tous Couru 3'39"93 (1'17"2).
4e COURSE
1. Ravissante Melody 3 E. Lambertz G. 3,60
E. Lambertz
P. 2,00
2. Reason Oaks 11 L. Paleau
P. 3,50
3. Ribera d'Hague 7 P. Callier
P. 6,10
4. Romane Doedvic 13 M. Cormy.
Coup. gag. 30,00. Coup. pl. (3-11) 10,50
(3-7) 14,70 (11-7) 34,70. Trio (3-11-7) :
138,40. Tous Couru 2'51"63 (1'17"1).
5e COURSE
1. Quadrille du Futur 2 J. BoillereauG. 16,90
F. Ledoux
P. 5,00
2. Robin du Val 4 L. Lamazière
P. 2,20
1. Quasar d'Ecouves 5 E. BuffavandG. 15,80
Ecurie Saint-Léonard
P. 4,10
2. Quantum de B. 11 K. Thonnerieux P. 2,10
3. Prunelle du Vernet 8 K. Pras P. 7,70
4. Onze de Bellande 10 T. Aguiar.
Coup. gag. 51,00. Coup. pl. (5-11) 19,80
(5-8) 74,90 (11-8) 38,40. Trio (5-11-8) :
1.236,00. Tous Couru 3'40"42 (1'17"3).
5
6
3e COURSE
G. Maarek : 8 - 9 - 6 - 18 - 16 - 11
Gentleman : 18 - 9 - 11 - 6 - 16 - 8
L. Stieven : 18 - 6 - 8 - 9 - 14 - 16
TRIO - COUPLÉS - TRIO O. - COUPLÉ O.
cheval. Du jamais-vu dans
l’univers du trot, où les professionnels sont en général
peu enclins au changement.
Thierry Duvaldestin prend
ainsi la responsabilité du
cheval et va probablement
effectuer quelques changements. Il appartient à son
nouvel entraîneur de déterminer si READY CASH sera
au départ du Prix d’Eté, qui se
dispute le samedi 11 septembre à Vincennes.
6
Prix France Boissons..14 h 55
Q : déferré des quatre pieds ; A : déferré des antérieurs ;
P : déferré des postérieurs.
G. Maarek : 9 - 14 - 12 - 2 - 4 - 6
Gentleman : 8 - 9 - 4 - 12 - 14 - 6
L. Stieven : 14 - 9 - 7 - 8 - 12 - 6
RÉUNION 3 (16 H 10)/À CAEN
Prix de Norrey..........16 h 30
Attelé
38 000 € - 2 850 m
TRIO - COUPLÉS - TRIO O. - COUPLÉ O.
Boillereau présente une carte
de visite irréprochable. Idéalement engagé au premier
échelon, QUIP DE BEAUVOISIN pourrait lui donner
du fil à retordre. PINSON effectue sa rentrée, mais ne peut
être complètement négligé.
2
Px de la Ville de Feurs.14 h 25
Prix d'Etouvy...........18 h 30
Attelé - Femelles - Autostart
25 000 € - 2 200 m
TRIO - COUPLÉS - TRIO O. - COUPLÉ O. - 2SUR4
1 REDOUTE DE RABET F5
2 RANGOON DE L'EGRAY - P F5
F5
3 ROSE D'URZY
F5
4 ROCCA CHICA
F5
5 RADIO VILLETOT
6 ROMA DE VILLENEUVE - P F5
7 ROSE DE LARIANA - P F5
8 RASTA DU PONT - Q F5
9 RIME DES RACQUES - Q F5
F5
10 RAZZIA DU LYS
F5
11 ROSY D'INFI
F5
12 ROSE DE CRENNES
13 RENCONTRE DIVINE F5
F5
14 REINE HÉLÈNE
F5
15 RAURELIA
F5
16 ROCKET ECLAIR
F5
17 RAZZIA VOL - O
18 RÉGENCE DU HOUR - Q F5
2200
2200
2200
2200
2200
2200
2200
2200
2200
2200
2200
2200
2200
2200
2200
2200
2200
2200
F. Anne
P. Vercruysse
Pas-A. Geslin
Alain Roussel
J.-M. Legros
C. Delamare
F. Nivard
J.-Y. Rayon
Ph. Békaert
W. Bigeon
V. Couil.-Dev.
E. Szirmay
J.-F. Senet
S. Ernault
M. Hue
S. Baude
A. Abrivard
G. Lessieu
G. Maarek : 8 - 6 - 5 - 12 - 15 - 3 - 7
Gentleman : 15 - 8 - 7 - 6 - 5 - 3 - 12
L. Stieven : 7 - 8 - 15 - 5 - 14 - 9 - 3
9
Px de Cor.-le-Royal....20 h 30
Attelé - Femelles - Autostart
22 000 € - 2 200 m
TRIO - COUPLÉS - TRIO O. - COUPLÉ O.
F4
1 SAGAIE - Q
F4
2 SÉE D'AVIGNÈRE
F4
3 SORIA
F4
4 SAGA DES HAYES
F4
5 SOIRÉE DE BAL
6 SIRÈNE DU BOIS - Q F4
F4
7 SEULE HÉRITIÈRE
8 SERIOUS ACTION - P F4
F4
9 STAR DE MELJAC
10 SABINE MORTAGNAISE - Q F4
F4
11 SELENIA JIEL
12 SULTANE DE L'ITON - Q (E1)F4
F4
13 SAGA DU STADE
14 SIERRA DE L'ITON (E1) F4
15 SOURCE DU SCY - P F4
F4
16 SAMBA DJOB
F4
17 SENTEUR DE GINAI
18 SOEUR D'HUCHELOUP F4
2200
2200
2200
2200
2200
2200
2200
2200
2200
2200
2200
2200
2200
2200
2200
2200
2200
2200
G. Houel
E. Peltier
P. Castel
M.-G. Baron
F. Nivard
F. Anne
E. Raffin
J. Dubois
M. Mottier
Y. Portois
D. Travert
Y. Lebourgeois
J. Lepennetier
R. Delaune
S. Baude
L. Groussard
D. Delaroche
S. Deshayes
G. Maarek : 15 - 8 - 14 - 12 - 5 - 2
Gentleman : 8 - 12 - 10 - 7 - 2 - 1
L. Stieven : 2 - 8 - 12 - 15 - 7 - 14
Prix de Bouquetot.19 heures
Monté - Femelles
19 000 € - 2 450 m
TRIO - COUPLÉS - TRIO O. - COUPLÉ O.
1 SIRÈNE JOLIE - Q (E1) F4
F4
2 SÉGOLÈNE D'UDON
F4
3 SAMSARA D'EM
F4
4 SABA JIHAIME - P
F4
5 SANTORIANA
6 SAGA DE GUICHÈRE - Q F4
F4
7 SERBIE - Q
8 SURFON D'OLIVERIE F4
F4
9 SANAKA
F4
10 SAMARKANDA
F4
11 STAR DU BOULAY
F4
12 SABENA
13 SURPRISE DU LOUVET - Q (E1) F4
F4
14 SICILE NEMO
15 SOFINA DE VIETTE - Q F4
F4
16 SAMOA DURHAM
F4
17 SAGE INDÉCISION
F4
18 SUR LA VIE - Q
F4
19 SCARLET DU METZ
F4
20 SALIA SOLO
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
2450
A. Germain
C. Corbineau
R.-C. Larue
Y. Lebourgeois
A. Barthélemy
C. Gazengel
M. Mottier
E. Raffin
M. Bézier
S. Jalasti
N. Martineau
R. Gougeon
J. Raffestin
J.-R. Launois
W. Jehanne
C. Dreux
J.L.C. Dersoir
E. Dessartre
F. Marcque
D. Thomain
G. Maarek : 14 - 19 - 15 - 17 - 4 - 16
Gentleman : 15 - 14 - 19 - 4 - 2 - 16
L. Stieven : 19 - 13 - 4 - 16 - 8 - 15
Corde à droite
DERNIÈRE HEURE
Team Star - Ultra Love Rubis Novo - Quelle Farce Reine Hélène - Scarlet du
Metz - Thé de Chine Titane du Donjon - Sée
d’Avignère
DRIVERS À SUIVRE
W. Bigeon - F. Anne
NOS SÉLECTIONS
Gagnante : (706) Toronto
Jet
Placée : (507) Rose de
Lariana
Avant de faire valider vos jeux,
vérifiez l’ordre des courses et
la numérotation des partants
dans vos points de vente.
26
LUNDI 6 SEPTEMBRE 2010
LES ANNONCES CLASSÉES
IMMOBILIER
IMMOBILIERE 3F VEND :
PUTEAUX (92)
Minerve III
- Lot 88 au 7e étage, Cave, 2 pièces 56,50 m²
- Lot 100 au 8e étage, 2 pièces 56,60 m²
- Lot 26 au 2e étage, 3 pièces 82,10 m²
Cave et parking en sous-sol
- Lot 24 au 2e étage, studio 35,20 m²
- Lot 92 au 8e étage, 2 pièces 55,90 m²
Cave et parking en sous-sol
Sophie BRAUNER : 01 55 43 49 93 / 06 60 07 87 05
[email protected]
AULNAY SOUS BOIS (93600)
147 800 €
145 800 €
227 800 €
11 rue du Dr Laveran (n° 6074L-0091)
Avec jardin et garage
Myriam BOUAKKA : 06 45 50 64 15
89 300 €
172 400 €
PONTOISE (95300)
37 Clos des Larris (n° 2253L-0010)
Pavillon jumelé de type T4 - 79 m² avec jardinet
Myriam BOUAKKA : 06 45 50 64 15
32 avenue Bertrand - Villa des Cèdres
F2 de 52 m² au 1er étage (n° 1161L- 0314)
84 000
42 rue Chennevières - Villa des Pins
e
F3 de 65,20 m² au 2 étage (n° 1161L- 0005)
118 350
Ghislaine SARRAZIN : 06 74 60 13 99 / 01 55 43 49 92
340 000 €
D. LORET : 06 85 31 70 78
BONDY (93)
2 rue Arthur Rimbaud
- Lot n°1082 - Très beau T2 51m² au 6e et dernier étage 161 640 €
Salon avec balcon+ chambre + SDB+ parking
A LE ROUX : 06 74 98 56 17
62 boulevard de Bezons
- Réf. 0400018150 T2 de 46,41m² au 4e étage
23, villa Picardie (n° 1702L- 0119)
D’une surface habitable de 116 m², avec jardin
Ghislaine SARRAZIN : 06 74 60 13 99 / 01 55 43 49 92
PONTHIERRY (77310)
92 000 €
1 Mail du MoulinClair
(n° B143L-0001) T3 64 m² au RDC
74 680
(n° B143L-0002) T2 46 m² au RDC
53 300
5 Mail du MoulinClair
e
56 000
(n° B143L-0038) T2 46 m² au 2
(n° B143L-0044) T2 46 m² au 4e
56 000
7 Mail du MoulinClair
53 300
(n° B143L-0047) T2 46 m² au RDC
9 Mail du MoulinClair
e
76 400
(n° B143L-0069) T3 64 m² au 3
(n° B143L-0071) T4 77 m² au 3e
94 400
Ghislaine SARRAZIN : 06 74 60 13 99 / 01 55 43 49 92
www.quadral.fr
Offre et prix réservés aux locataires de la S.A HLM BATIGERE Ile de France du département
pendant un délai de 2 mois à compter du présent avis conformément aux dispositions de
l'article L443-11 du CCH relatif aux ventes de logements sociaux.
CREDIT 100 % PRIX + FRAIS DE NOTAIRE
HABITABLE
SANS TRAVAUX
HABITATION
ACHAT
Maisons
ACHETEURS Anglais,
Allemands, Hollandais, Français,
HABITATION
LOCATION
Offres
vides banlieue
F3 refait à neuf. Double
Suisses...
recherchent entre
PARTICULIERS
Propriétés, Maisons,
Appartements, Terrains...
LE PARTENAIRE EUROPEEN
APPEL GRATUIT : 0800 14 11 60
92 - Hautsde-Seine
92-COURBEVOIE, F2, 45m2,
chauf. coll., libre, 780€ HC;
Tél.06.68.17.43.70.
ap.18h/06.62.01.11.31.
(MAN21)
HABITATION
VENTE
Appartements
Banlieue
93-SeineSaint-Denis
STAINS, (10min de PARIS) A
VENDRE dans co-propriété,
proche ttes commodités, F4
80M2 env., comprenant : 3
Chambres, salle d'eau, SDB,
BOULOGNE-BILLANCOURT
(92)
Nord, 2 pièces, Sdb,
placards, 980 Euros
Tél : 0892.020.045
01 48 21 94 13.
95-Val-d'Oise
Superbe LOFT
94 - Valde-Marne
en mezzanine au rdc refait à
neuf+terrasse
de 12M2, vue sur la forêt,
quartier de DEUIL-LA-BARRE,
ttes commodités, très calme
20m2, toilette + salle de bain
d'artiste importé de Marrakech,
parquet massif merbeau
carrelage nf design noir dble
vitrage nf plomberie, électricité,
toiture neuve.
Prix : 570 000 €
Tél : 06 88 65 69 49
R25361/frais190€
275€ HC. Studio meublé
rénové. Baie vitrée sur terrasse.
Jardin. Clair et ensoleillé. A
locataires 01.61.08.62.62
R25895/frais190€
Offres
meublés Paris
660€ HC F2 calme et ensoleillé
Placard. Cave. Digicode. Proche
écoles, commerces
et gare. Office des locataires
01.61.08.62.62
11ème
Résid. HOTELIERE
Paris 11è loue studio rénové 1/2
pers. douche, wc, coin cuis., TV,
Internet, Wifi.
A partir de 380 €/semaine CC.
A partir de 1450 €/mois CC.
Caution 200€
Tél : 01 43 57 44 57
14ème
HOTEL 14éme pour 1 personne
à la semaine : chambre coin
cuisine : 160 €. Avec douche et
wc : 200 €. Tel : 01.45.89.24.50
19ème
PARIS 19ème (75)
A LOUER STUDIO
MEUBLES D UNE SURFACE
DE 30 M2 DANS
RESIDENCE HOTELLIERE
AU MOIS A PARTIR DE
2200 EUROS OFFRE
PROMOTIONNELLE
DISPONIBLE A PARTIR DU
1ER SEPTEMBRE 2010.
DEMANDEZ MR ROTNEMER.
01 80 40 02 58 - 06 25 05 09 54
R26263/ frais 190€
Offres
Province
EN PLEINE SOLOGNE, ÉTANG
DE 4000 M² SUR 16 000 M²
22 résidence de la Petite Mauldre
(n° R905L-0495) F4 de 74 m² au 3e étage,
134 320
Cave et parking
2 résidence de la Petite Mauldre
127 280
(n° R905L-0032) F4 de 71 m² au 1er étage
Philippe BRAND : 06 63 36 35 64 / 01 55 43 49 95
JOLIE MAISON
TOUT CONFORT
Prix : 35.000 € Prix : 43.000 € Prix : 60.000 €
www.transaxia.fr ou
www.immobilier-petits-prix.com ou DOC GRATUITE
TRANSAXIA 121, rue d’Auron 18000 BOURGES Tél. 02.48.23.09.33
€
€
€
€
€
92- RECH. PERSONNE de préf. la
Location
diverses
frais/entretien dans pav.,
aimant les animaux
Tél.06.89.97.87.30 de 12H à 22H.
Offres
Box/parkings
TTC Paris CHR depuis 1997
Vendeurs Bars Tabacs
Brasseries Restaurants
Sandwicheries
75012 PARIS
touristique - Très belle
affaire Prix : 405 000 € FAI.
Nous avons votre acheteur
Ref 7891018
financement possible - Cabinet
www.axxis.fr
TTC Paris
15/19, Rue de Toul
78 BAR BRASSERIE - Secteur
Montlhery ctre ville, surface
comm. 120m2 + appt F4 120m2,
loyer total: 1.300€, vendu
A l'étranger
Murs libres
ESPAGNE ALICANTE BELLE
VILLA 235m2 piscine sur
1000m2 terrain arboré 8mn
mer.+APPT T3 6p bord
merTél.04.66.82.12.72/06.13.01.
60.05
51 BAR TABAC - Appt F5 Prix : 60 000 € FAI.
Ref 510627
94 BAR TABAC LOTO RAPIDO
www.axxis.fr
A SAISIR. TRES BEAU
LOCAL (tous commerces)
170M2 TERRASSE
230M2, GARAGE,
Quartier agréable - Prix :
315 000 € FAI. Ref 940550
ROGNAC (13)
Cession de
bail
ATTENANTE 80M2,
MAISON MITOYENNE
PARIS 19° 500 M2
90M2, ET TERRASSE DE
126 500 €. Prix : 448 000 € FAI.
68M2, NOUS ETUDIONS
LILLE MAISON BOURGEOISE
www.axxis.fr
Prox. marché Secrétan et
futur marché sous la halle
Façade 20m - 50 000 €/an
cess. 650 000 € 06 07 73 87 11
Ref 910659
prox métro, écoles, voies
rapides, 3ch., bur., 2sdb, petit
TOUTES PROPOSITIONS,
ET SOMMES DISPO
POUR PLUS DE
RENSEIGNEMENTS.
77 nord,s/s préf., quart. bur,
Tabacs
bar, brass, belle aff. angle,
Pays-deLoire
77 sud, ctre ville
A louer en sarthe 5 chbres,
neuf, logt F4, avoir 40.000 €
tourist., bar, brass, remis à
PRIX: 870 000 Euros
Tél : 06 80 47 39 11
Ventes
diverses
60/Bar tabac fdj. F3 + jardin.
Ca 61k€ Com. 38k€ Rés. 38k€
Idéal 1ère affaire. Disp. 60k€
sdb wc (dans chacune)
Europe
Mer
PARKING, MAISON
Angle - Plein centre - EBE :
possib. de dévppt, 328.680 €
GORGES ARDECHE DS MAS
procencale PIERRE SUR 5000m2
terrain CLOS ARBORE AVEC
piscine T2 4/5 PERS
Tél.04.66.82.12.72/06.13.01.60.0
5
Vente
locaux
discrétion assurée
Nord Pasde-Calais
03.20.25.37.36
Maisons
70.000€; Tél.06.85.35.92.92.
PRESSE - Idéal pour couple -
Cafés / Bars /
Brasseries
compris restaur.), empl. n°1,
Locations
[email protected]
IMMO
ENTREPRISE
Cession Fds
de commerce
BAIL TOUS COMMERCES (y
VACANCES
/ VILLÉGIATURES
01 53 17 00 08 M. OLIVIER
Portable : 06.71.58.22.36
Manche
14-NORMANDIE-PROX.
CABOURG rés. bord mer, plage
direct, duplex/balc. 2/4 pers. tt
cft, W-E/sem
Tél.06.66.83.21.94/
01.30.42.75.69.
77 nord, bar, tabac, pmu, fdj,
de solitude pas de durée
press. de terrasse, EBE 200K€,
définitive encadrement
à voir urgent, 510.000 €,
Disp 170 000€
et sécurité assurées
01 64 33 03 03
01 44 40 68 68
Tél : 06 43 32 00 97
www.ftcimmo.com
www.ftcimmo.com
80/Bar tabac. Empl. N°1.CV.
Marché. F4. EBE 121 000€
14- DEAUVILLE part. loue studio
cuisine US, calme, 2/3 pers.,
350€ à 450€ la sem. selon
période. Tél.06.11.09.13.92.
Méditerranée
Très beau produit - EBE :
114 274 € Prix : 320 000 € FAI.
Vente bar PMU loto Paris
Ref 930457
Vente Hotel murs et fond Paris
www.axxis.fr
06 24 20 82 03 / 01 55 74 08 60
11-PORT LEUCATE STUDIO
3PERS. prox port, plage, ts
comm. 50km frontière
espagnole, à partir du 04/09,
150€/sem. quinz.250€,
Tél.06.12.49.67.13
LE PRADET (83)
t3 ds villa , calme et
lumineux...prox ts commerces
et a 10 min a pieds des plages.
Prix : 500 €/SEM
Tél : 06 1512 33 45
83-ST CYR/MER CTRE 10min
plage/golf, appt 75m2 2ch.
4pers. refait à nf mobiliers
contemporains. Août
800€/sem. Sept 700€/sem
Tél.06.61.86.64.55 répondeur
LE GRAU DU ROI-PORT
CAMARGUE T2, 4p., prox plage
commerces, terrasse, jard.,
front de mer. Tél 04.66.82.12.72
ou 06.13.01.60.05.
Ville
Camping Le Chêne Gris
Pommeuse/Paris Mobil-homes,
tentes équipées, piscines,
restaurant, courts séjours à
partir de 25 €/N/6P
lechenegris.fr ou 01 64 04 21 80
Achat Vente
Divers
14-PAYS D'AUGE 20KM
DEAUVILLE, mobilhome tt conf.
5/6p, ds rés. 4*, ss vis à vis,
pisc., sem.35... 400€.
Tél.06.89.18.78.38.
93 TABAC PRESSE LOTO -
pour personnes souffrant
€
http://i3f.quadral.fr
Location
locaux
50aine, pr partager
€
Offre réservée exclusivement aux locataires de l’Immobilière 3F du département pendant un
délai de 2 mois à compter du présent avis conformément aux dispositions de l’article L44311
du CCH relatif aux ventes de logements sociaux, sous réserve de libération effective des lieux.
Offres
diverses
91 BAR TABAC LOTO PMU -
jard, 1.300€; Tél.03.20.76.80.43/
€
€
BEYNES (78560)
MAISON AVEC CONFORT
À RÉNOVER
"PARKINGS A LOUER"
sur cour. Cuisine équipée.
1 suite parentale, 2chbres,
buanderie ou 4ème chambre de
locataires 01.61.08.62.62
92 - Hautsde-Seine
Séjour 100m2+cuis. américaine
en cours de finition, 3 chbres,
dégagée. 590€ CC. Office des
94-IVRY S/SEINE, F2 27M2, 2e
ét., refait à neuf, sol carrelé,
cuis. équipée, 550€; CC
Tél.06.28.04.85.88
200M2 sur 2 étages avec une
possibilité de faire 60M2 de plus
commerces et transports. Vue
proximité du RER. Office des
notaire réduits)
Tél : 06 81 87 99 64 /
vitrage. Cave. Parking. Proche
91 - Essonne
2 wc, Box et grande terrasse.
PRIX : 210.000 euros (frais de
78 - Yvelines
€
€
LE PORT MARLY (78560)
9 Rue de la Fontaine St Martin
(n° 2207L-0094) 3 pièces de 68,90 m², au RDC 132 700
(n° 2207L-0104) 3 pièces de 64,50 m², au 2e ét. 140 890
Philippe BRAND : 06 63 36 35 64 / 01 55 43 49 95
Offres
meublés
banlieue
€
167 200 €
Maison 6 pièces
Myriam BOUAKKA : 06 45 50 64 15
A
SAISIR
€
CHENNEVIERES (94430)
SARTROUVILLE (78)
RAPPORT QUALITE/
PRIX EXCEPTIONNEL
126 880 €
LE PLESSIS TREVISE (94420)
ISSY LES MOULINEAUX (92)
rue E. NAUD
- Lot 7 au 2e étage parking, T3 72 m²
158 980 €
Pavillon jumelé de type 4 de 96 m²
06-NICE PLEIN CTRE T2 4 PERS.,
de sept. 2010 à sept. 2011, 2 min
de la mer à pied, loue à sem. ou
quinzaine. Tél.06.28.21.17.90.
OFFRE ETE 2010 Devenez
Propriétaire de votre Parcelle à
partir de 18000€ Pour Mobil
home ou Chalet Sur Parc
Résidentiel
Aux Portes de la Normandie
45mm de Paris 02 32 36 58 65
www.chaletmobilhomevalleedeleure.fr
27
LUNDI 6 SEPTEMBRE 2010
LES ANNONCES CLASSÉES
A VOTRE SERVICE
AUTOMOBILE
LES COMPTOIRS D’ACHAT D’OR
ACHAT OR
Achat / Vente : Or
- Débris, Pièces, Lingots,
- Bijoux, Montres, Numismatie…
PAIEMENT COMPTANT AU MEILLEUR COURS
CENTRALE D'ACHAT D’OR
www.emeraude.fr
56 ANNEES D’EXPÉRIENCE
L’EMERAUDE
BIJOUX SIGNÉS : BOUCHERON, CARTIER, CHAUMET, CHOPARD,
MAUBOUSSIN, etc. BIJOUX - DÉBRIS OR - LINGOTS - PIECES OR
et ARGENT DIAMANTS - MONTRES : CARTIER, ROLEX, BREITLING, etc.
25, RUE LOUIS LE GRAND
01.47.42.40.82 - METRO OPERA
2, BD BESSIERES 75017 PARIS 47, R. DAMREMONT 75018 PARIS
01.42.52.25.45
01.46.27.56.39
M° PORTE de SAINT OUEN M° LAMARCK CAULAINCOURT
COMPTOIR EUROPEEN DE L’OR
VENDEZ AU MEILLEUR PRIX !
66, rue de Lévis 75017 PARIS M° Villiers Tél : 01 42 67 20 63
ACHAT OR au meilleur cours
LINGOTS - PIECES sans commission
BIJOUX - DIAMANTS - MONTRES
DIRECT BOURSE - Particuliers - Professionnels
ACHAT
OR
Jean-Marc Bottazzi
EXPERT
PAIEMENT
CASH
DÉBRIS OR ET ARGENT, OR DENTAIRE, MONNAIES OR
ET ARGENT, LINGOTS OR, BIJOUX ANCIENS,
MODERNES, SIGNÉS, DIAMANTS, MONTRES DE MARQUE
11 rue de Caumartin 75009 Paris
du lundi au samedi de 10h à 19h
01-44-71-05-72 M° MADELEINE
61 rue de Dunkerque 75009 Paris
du mardi au vendredi de 10h à 19h
01-45-26-59-44 M° GARE DU NORD
www.bottazzi.fr
ACHAT OR
COMPTOIR PASSY OR
tél : 01 53 34 64 54
tél : 01 45 25 94 28
27 rue du fbg Montmartre
75009 PARIS
Métro Grands Boulevards
15 rue de la Tour
75016 PARIS
Métro Passy
Dans le cadre d’une
étude en Neuro-Imagerie
Fonctionnelle,
nous recherchons des
personnes âgées
de 65 à 75 ans
Contact : [email protected]
(indiquez vos Noms, Prénoms,
Adresse et Numéro
de téléphone)
A VOTRE
SERVICE
A votre
service
Dépannage infomatique,
forfait 40 euros, gratuit si
non réalisé. Tél 06 59 75 35 27
Pour vos
Campagnes Marketing
www.denof.com
06.03.36.26.07
propose
0.085 EUR / SMS
Chiens,
animaux
Perdu le 30 Aout 2010 à
SARTROUVILLE (78)
EPAGNOL BRETON
Blanc avec taches marron
« BOBBY »
Tel 06 70 97 08 29
Pour participer à un projet sur la mémoire
personnelle en IRM. Les participants doivent avoir
une bonne mémoire personnelle, une bonne vision
(sans lunette), pas d’antécédents de troubles
neurologiques ou de dépression, pas de couronnes
dentaires en aciers mélangés. Il ne faut pas être
claustrophobe.
L’étude se réalise à l’Hôpital Sainte-Anne (Paris)
sur 2 journées (qui ne se succèdent pas) au cours
des mois de Septembre, Octobre et Novembre 2010.
Elle est dédommagée 170 Euros.
Cours
et leçons
Étudiant en master
d'Histoire et de
Philosophie
Propose soutien scolaire
sur Charenton - alentours
en Histoire-Géo Français
Philo Culture Générale
Aide méthodologie et
préparation Bac
de la 6 ème à la Première année
de licence
Cours de préférence en semaine
06 88 56 78 71
Vivre à domicile a
Petit prix sans se
Ruiner, garde malade
Garde de nuit 7j/7 24h/24
Auxiliaire de
Nuit diplômée
accompagne , sortie
01 39 80 66 29
www.kafad.fr
CARNET DE
DECORATION
Rendez-vous
des sportifs
Club foot corpo (93) ch. joueurs
sérieux et motivés. Bonne
ambiance.
[email protected]
06 99 70 00 73
Antiquités /
Brocantes
Achète Tableau anciens,
XIXé et Moderne avant
1960 :Tous sujets, école de
Barbizon, orientaliste,
vue de venise, marine,
chasse, peintures
de genre, peintres français
et étrangers (russe, Grec,
Américains...), ancien atelier de
peintre décédé, bronzes...
Estimation gratuite :
[email protected]
WANADOO.FR
Tél. : 06.07.03.23.16
COMPTOIR CLICHY OR
LINGOTS - PIÈCES D’OR - BIJOUX
DIAMANTS - MONTRES
19 Bd des Batignolles 75008 (M° Place Clichy)
Tél. 01 40 08 09 03
L’or Monte
Nos prix aussi !
ACHAT LINGOTS - PIÈCES D’OR
DEBRIS - BIJOUX - DIAMANTS
MONTRES
COMPTOIR DE L’OR DU MARAIS
42 rue Pastourelle 75003 (M° Temple)
Tél. 01 42 78 40 28
sans nous consulter
Ne Vendez rien
Collections
Achète toutes lutheries
Anciennes, vieux violons
Saxo-Selmer, violoncelles
Archer, contrebasses
4000 € et + si justifie.
06 68 86 07 36
Chasse
recherche
actionnaire de chasse
(dimanche)
Dépts 60 et limite 95
700 hectares
petits et grands gibiers.
Tél.: 06 25 54 16 28
COMPTANT
Tous véhicules à partir de 2000
BORGESE AUTO - 13, bd Garibaldi Paris 15e - 01 45 67 07 21
PAIE COMPTANT + CHER
TOUS VÉHICULES DE 1999 À 2009
Règlement immédiat
AUTOS GAMBETTA
132, avenue Gambetta Paris 20e - sortie Porte des Lilas
Déménageurs
Débarras intégral
Caves Appartements etc
06 50 88 61 64
www.lesprosdudebarras.com
ACHETE
Services
à domicile
La reproduction
de nos petites
annonces
est interdite
T 01 43 64 30 40
Achat
automobile
Vente
automobile
Renault
A C H AT Monospaces
COMPTANT et IMMEDIAT
VEHICULES de
2002 à 2010
✆ 06 07 65 34 40
Vente
automobile
Porsche
PORSCHE 964 CARRERA 2 3.6
an.90 clim, TO, CD, JA 17",
alarme, 97.000km, bleu nuit
métal, int. cuir noir 24.000€
Tél.06.03.18.37.99
- ESPACE 4 INITIAL 3L DCI
(court) COULEUR NOIR AN. 06
INTERIEUR CUIR BEIGE, GPS
AUDIO CABASSE, PNEUS NEUF,
FREINS AV NEUF, 86 000 KM
PRIX 17 500 EUROS
TEL 06 34 30 92 82
Véhicules
utilitaires
IVECO 35C11 DBLE CABINE 7
PL., benne ampliroll, 4x2, 06/00,
BEG, 165.000km, CT OK,
11.500€; Tél.06.81.34.50.39/
06.81.34.28.81
SCENIC II DIES AUTHEN
7 900€ Nov. 03, 70 000km,
Ttsopt TO Al Rad ar
Lect. 6CD, CTOK Dist OK, Reuil
06.37.44.98.23
Motos
Part vd SUZUKI
Bandit 1250S Noir métal
2007. Kit Chaine + Pns nfs
27000km. Top Case,
Pot Léo Vince, Bulle haute
Prix : 5200 euros
Tél : 06 62 49 30 41
Professionnels
ou particuliers,
proposez vos services
Vos annonces par tél. 01 40 10 52 15, e-mail : [email protected] ou sur leParisien.fr, rubrique Annonces (Particuliers)
28
LUNDI 6 SEPTEMBRE 2010
LE CARNET DU JOUR
60 - COMPIEGNE
Avis
de Décès
77 - CHENOISE
Anne-Marie et Jacques COURTOIS,
ses enfants,
Avis de
Remerciements
77 - FONTAINEBLEAU
Par vos marques d'affection et d'amitié
dans les moments douloureux qui sont
Mme Lysiane MALTHERE,
ses enfants, petits-enfants
et arrière-petits-enfants,
et toute la famille,
profondément touchés par les marques
de sympathie qui leur ont été témoignées
lors des obsèques de
les nôtres après le décès de
Thierry et Corinne GIRAUDEAU,
ses petits-enfants,
M. JEAN MALTHERE
ainsi que toute la famille et ses amis
vous avez su nous témoigner un grand
réconfort et nous vous en remercions très
chaleureusement.
ont la tristesse de vous faire part du
Mme Annick BOURGEOIS, son épouse,
décès de
ses enfants et petits-enfants.
MME CLOTILDE BUC
POMPES FUNÈBRES GÉNÉRALES
NÉE PENTECOTE
DE FONTAINEBLEAU
01 64 22 29 85
survenu à PROVINS, le 4 septembre 2010,
dans sa 97ème année.
60 - TRIE CHATEAU
Un regard, un geste, une prière, une fleur,
PRIEZ POUR ELLE !
une présence, quelques mots de soutien,
tous ces témoignages d'amitié, en ce jour
La cérémonie religieuse sera célébrée en
remercient toutes les personnes qui se
sont associées à leur peine par leur
présence, leurs envois de fleurs, plaques
et messages de condoléances.
POMPES FUNÈBRES GÉNÉRALES ET MARBRERIE
COMPIEGNE TÉL 03.44.40.33.11
60 - ALLONNE
Mme Suzanne DUBUS sa mère
Pierre, Corinne, Sylvie,
son frère et ses soeurs
ses beaux frères
ses neveux et nièces
toute la famille
profondèment touchés des marques de
sympathie qui leur ont été témoignées
lors des obsèques de leur cher défunt :
MME GHISLAINE DUBUS
l'église de CHENOISE,
le mardi 7 septembre 2010, à 11heures.
Un registre à signatures tiendra lieu de
condoléances.
Cet avis tient lieu de faire-part et de
nous ont apporté réconfort.
Du fond du coeur, nous vous en
remerciements.
Jean-Paul et Mireille HÉNAUX
Anne-Marie et Jacques COURTOIS
29 Chemin de Montceau
77930 PERTHES
Evelyne HÉNAUX
91 - CHILLY MAZARIN
Qu'il repose en paix
Christiane MARECHAL son épouse,
William MARECHAL son fils,
Nicole et Jean-Pierre ABRIAL,
Chantal DUNEAU -MARECHAL,
Marcelle et Sylvain DORIZON,
Maurice LEGRAND,
Véronique et Pascal LAPOURIELLE,
Brigitte LEGRAND ses beaux-frères et
belles-sæurs,
Geneviève LEGRAND sa belle-mère
Ses neveux, nièces, cousins, cousines,
Et toute la famille,
et toute la famille
Mme Huguette LOGEZ, sa belle-soeur,
ses neveux et ses cousins
PFG MARBRERIE PROVINS
01 64 00 00 40
60 - VERNEUIL EN HALATTE
- CHANTILLY
Josette (†) et Henri CORRALL (†),
Alain et Marie-Hélène GODARD,
Denis et Florence GODARD MALNAR,
Marie-Lyne et Patrice PRETTARI,
ses enfants,
ses petits-enfants et
arrière petits-enfants,
ainsi que toute la famille
profondément touchés des marques de
sympathie qui leur ont été témoignées
lors des obsèques de
60 - COMPIEGNE
60 - MOYENNEVILLE
M. et Mme Lucien DUFOUR,
M. et Mme André DUFOUR,
et toute la famille,
profondément touchés par les marques
de sympathie qui leur ont été témoignées
lors des obsèques de
MLLE YVETTE DUFOUR
HENRI GODARD
remercient toutes les personnes qui
se sont associées à leur peine.
sont associées à leur peine par leur
présence, leurs envois de fleurs et
messages de condoléances.
PFG & MARBRERIE CREIL
03 44 25 02 05
POMPES FUNÈBRES GÉNÉRALES ET MARBRERIE
COMPIEGNE TÉL 03.44.40.33.11
77 - SOUPPES SUR LOING
- BAGNEAUX SUR LOING
Mme Micheline KIEFFER,
Carole et Jean-Marc DAVOIGNEAU,
78 - CARRIERES-SOUS-POISSY
Isabelle, Eric, Véronique et Franck,
ses enfants,
ainsi que toute la famille
profondèment touchés des marques de
profondément touchés des marques de
vous remercient d’avoir accompagné
sympathie qui leur ont été témoingnées
sympathie qui leur ont été témoignées
pour son dernier voyage à PAILLART,
Mme Micheline KIEFFER,
Carole et Jean-Marc DAVOIGNEAU,
Nicolas et Noémi,
profondément touchés des marques de
sympathie qui leur ont été témoignées
lors des obsèques de
lors des obsèques de leur cher défunt
PF CLAUDE BRILLANT
77570 SOUPPES SUR LOING
01 64 29 72 00
lors des obsèques de
leur papa
M. CHRISTIAN KIEFFER
M. CHRISTIAN KIEFFER
remercient toutes les personnes qui se
sont associées à leur deuil, par leur
présence, leurs messages de
condoléances, envois de fleurs ou
souvenirs et prient celles, qui par oubli,
n'auraient pas été prévenues de bien
vouloir les excuser.
Nicolas et Noémi,
MME MARIE-THÉRÈSE LEPRESTRE
NÉE LOGEZ
M. RENÉ BALLEUX
remercient toutes les personnes qui se
sont associées à leur deuil, par leur
remercient toutes les personnes qui se
sont associées à leur deuil, et celles qui
ont apportés des fleurs, des plaques, et
des messages de condoléances.
présence, leurs messages de
Par votre présence à la cérémonie d’adieu
condoléances, envois de fleurs ou
du 17 août 2010, vous l’avez honoré de vos
souvenirs et prient celles, qui par oubli,
n'auraient pas été prévenues de bien
pensées.
vouloir les excuser.
FAMILLES BALLEUX, GRENIER, GROS,
PF HEURTEVENT
BEAUVAIS - ST PAUL- MÉRU-
PF CLAUDE BRILLANT
HUE-LACOINTE ET TOUZÉ
77570 SOUPPES SUR LOING
01 64 29 72 00
GOURNAY EN BRAY
60 - BRENOUILLE
Mme Josette THEVENIN,
petits-enfants,
ses enfants,
ainsi que toute la famille et amis
sont profondément touchés des
marques de sympathie qui leur ont été
témoignées lors des obsèques de
M. HENRI THEVENIN
remercient toutes les personnes qui se
sont associées à leur deuil et celles qui
ont apporté des fleurs, des plaques et des
messages de condoléances.
La reproduction
de nos petites annonces
est interdite
vous prient de trouver ici l'expression de
leurs sincères remerciements pour le
réconfort que vous leur avez apporté.
- BAGNEAUX SUR LOING
Le service religieux sera célébré en
1'église Notre Dame du Concile
(49 rue Pierre Mendès France) à Chilly
Mazarin le jeudi 9 septembre à
14 heures 30, suivi de l'inhumation dans
le caveau de famille au cimetière de
Morangis.
ROC ECLERC ( LONGJUMEAU )
01 69 34 60 11
PF HEURTEVENT
ST PAUL - BEAUVAISMÉRU- GOURNAY -03 44 82 20 57
MME ANDRÉE LAMOUR
NÉE DUEZ
77 - SOUPPES SUR LOING
son épouse,
Madame Christiane MARECHAL et son fils
William MARECHAL ;
33 Avenue Charles de Gaulle
91380 CHILLY MAZARIN
remercient toutes les personnes qui se
sont associées à leur deuil, et celles qui
ont apportés des fleurs et des plaques.
Mme Marie-Christine LEPRESTRE, sa fille
Marie-Ange et Jacky DEULEY
Survenu le mardi 31 Aout 2010 à
Longjumeau à l'âge de 63 ans.
Un registre tiendra lieu de condoléances
60 - BEAUVAIS
et M. François DEWANCKELE
Ont la douleur de vous faire part du
décès de
MICHEL MARECHAL
Profondément touches par les marques
d'amitié et de sympathie qui leur ont été
témoignées lors du décès de
remercient toutes les personnes qui se
Françoise et Gérard VARIN
PF & MARBRERIE BRIOIS NEGREVERGNE GOUAIX &
PROVINS 01 64 00 03 92
remercient toutes les personnes qui se
sont associées à leur deuil, et celles qui
ont apportés des messages de
condoléances.
PF HEURTEVENT
BEAUVAIS - ST PAUL
MÉRU - GOURNAY EN BRAY
remercions.
M. MARCEL PICHON
M. Julien LAMOUR,
son époux,
Michel LAMOUR et Patricia HOLLECOU,
Jean-Marc LAMOUR,
ses enfants,
Sandrine, Laurence et Christophe,
ses petits-enfants,
ainsi que toute la famille
60 - BEAUVAIS
d'épreuve lors du départ de
M. RACHEL HÉNAUX
77 - LONGUEVILLE
60 - AUNEUIL
Mme Mireille PICHON, son épouse,
ses enfants,
ses petits-enfants,
Mme Yolande PICHON, sa maman
Son frère et ses belles-soeurs,
ainsi que toute la famille et ses amis
profondèment touchés des marques de
sympathie qui leur ont été témoignées
lors des obsèques de leur cher défunt
M. GUY BOURGEOIS
Marine et Lisa,
ses arrière-petites-filles,
IDF
77 - NANGIS
M. Jean-Claude CHESNEY,
son époux,
ses enfants,
ses petits-enfants,
son arrière petit-fils,
et toute la famille
profondément touchés des marques de
sympathie qui leurs ont été témoignées
lors de obsèques de
MME JOSETTE CHESNEY
NÉE LAHOUILLERA
remercient toutes les personnes qui se
sont associées à leur deuil par leur
présence, leurs messages de
condoléances, envois de fleurs ou
souvenirs et prient celles, qui par oubli
n'auriaent pas été prévenues de bien
vouloir les en excuser.
MME JOSETTE CHESNEY
NÉE NEE LAHOUILLERA
PF & MARBRERIE COULON
PONT STE MAXENCE
03 44 72 31 11
PF MARBRERIE FOREST
01 64 25 62 55
Décès
d’un proche,
informez et
remerciez
vos proches,
présentez vos condoléances
ou honorez leur mémoire
pour leur anniversaire
Vos annonces par tél. 01 40 10 52 45 - e-mail : [email protected]
ou sur leParisien.fr, rubrique Annonces
LUNDI 6 SEPTEMBRE 2010
2
Retrouvez l'actualité
sur www.leparisien.fr et www.aujourdhui.fr
29
L'AIR DU TEMPS
tendance
musique
théâtre
télévision
Les cadres sup fadas de pétanque
TENDANCE. Pointer au boulot ? Oui, mais avec des boules ! De plus en plus de cols blancs profitent
de la pause-déjeuner pour jouer à la pétanque. Un bon moyen de se détendre entre collègues.
LA DÉFENSE (HAUTS-DE-SEINE), LE 20 AOÛT. Ces jeunes ingénieurs en informatique ont pris l’habitude de taquiner le cochonnet à l’heure du déjeuner, dans ce parc à deux pas de leur bureau.
A
la pause-déjeuner, ils préfèrent tirer ou pointer plutôt
que causer boulot. De plus
en plus de jeunes salariés
se retroussant les manches
en milieu urbain s’adonnent, en cette
rentrée, à la pétanque dès que le soleil
est au rendez-vous. Le long du canal
de l’Ourcq ou des quais de Seine, aux
Invalides ou au Champ-de-Mars à
Paris, sur l’esplanade de La Défense
(Hauts-de-Seine) ou dans le nouveau
quartier d’affaires de Saint-Denis
(Seine-Saint-Denis), ils se retrouvent
entre collègues pour taquiner le
cochonnet entre deux bouchées de
sandwich. « C’est un phénomène qui
se développe et qui contribue à sortir
du vieux cliché pétanque = bob Ricard », constate Philippe Gaffet, président de la Ligue d’Ile-de-France au
sein de la Fédération française de
pétanque et de jeu provençal (FFPJP).
C’est lui qui a orchestré les animations pétanque de Paris-Plages. « Sur
les quelque 35 000 visiteurs de nos
stands, on avait 10 à 20 % de salariés
des boîtes avoisinantes », estime-t-il.
Devenue branchée pour ne pas dire
bobo, la pétanque, qui a cassé son
image « prolo », séduit même les
cadres supérieurs ayant besoin de
décompresser à l’heure de midi.
Ceux-ci n’hésitent pas à jouer en costard-cravate. En cas de litige, les propriétaires d’iPhone, qui n’ont pas de
morceau de bois ou de mètre ruban
en poche, peuvent compter sur l’application Boulomètre. Celle-ci
permet, en photographiant la scène,
de savoir quelle est la sphère la plus
proche du cochonnet.
Sur le terrain,
il n’y a pas de hiérarchie
PHILIPPE GAFFET, PRÉSIDENT
DE LA LIGUE D’ILE-DE-FRANCE DE PÉTANQUE
Entre cols blancs et petits employés,
on fait parfois équipe. « Sur le terrain,
il n’y a pas de bons et de mauvais, pas
de hiérarchie, pas de codes à respecter, c’est la boule qui domine »,
martèle Philippe Gaffet. « Il y a une
complète mixité sociale. Personne ne
demande votre carte de visite avant
de lancer le bouchon », confirme
Jérôme Leclerc, membre de la Ligue
d’Ile-de-France. Celui qui est aussi
cadre sup dans une société informatique de la capitale adore jouer avec
ses collègues. « Les gens se dévoilent.
Au début, tout le monde rigole. Et
puis, au fil des points, on remarque
vite celui qui n’aime pas perdre »,
sourit-il. Pour les jours de pluie, les
travailleurs-boulistes ne restent pas
forcément sur le carreau. Ils peuvent
continuer à tenter de mettre une
« fanny » au bureau… avec des
boules « molles » garnies de graines
de millet !
VINCENT MONGAILLARD
Elle s’invite dans les séminaires
E
lle commence à faire de l’ombre
au saut à l’élastique ou au
paintball. La pétanque s’invite de
plus en plus dans les séminaires
d’entreprise. De grandes sociétés
sollicitent des vedettes pour initier leur
personnel. « L’avantage de la
pétanque, c’est que tout le monde peut
participer. Mais attention, on ne laisse
pas gagner le patron ! Elle permet,
autour d’un apéro, de mettre en avant
un côté festif plutôt qu’une dimension
exploit », décrit Alain Bideau, 56 ans,
champion du monde en 1985 et 1994,
qui a déjà fait partager sa passion aux
salariés de Thales ou de la Banque de
France. Sylvette Innocenti,
championne du monde en 1994, a, elle,
déjà distillé ses conseils chez Feu vert
ou Veolia à Marseille, et participé à des
« animations » à la Poste. Elle vient de
créer l’association Fun Pétanque
chargée de promouvoir ce sport loisir
dans les entreprises mais aussi les
écoles et les mairies.
V. MD
(LP/OLIVIER CORSAN.)
« Après, je reprends le travail
l’esprit libre »
BENOÎT 1 cadre sup dans une PME informatique à La Défense
L
eurs boules brillent encore de
mille feux, signe d’une conversion
récente. Durant l’été, Alexis, Sébastien, Benoît et une dizaine de leurs
collègues (dont deux demoiselles),
tous cadres sup dans une PME informatique située dans une tour de
LaDéfense, s’affrontent à la pétanque,
à 200 m seulement de leur bureau. Sur
l’esplanadeduplusgrandquartierd’affaires d’Europe, les jeunes salariés, qui
n’ont pas encore la trentaine, enchaînent les parties à l’heure du déjeuner.
Sur les petits terrains de terre rouge et
de gravier, certains gardent la cravate,
d’autres ouvrent un bouton supplémentaire à la chemise blanche impeccablement repassée. Sous le beau soleil de ce vendredi, ils profitent de
l’ombre des platanes pour lancer le cochonnet. Et fêtent comme il se doit la
visite de Romain, un ancien collègue
qui s’est expatrié à Hongkong. C’est lui
qui, en août 2008, avait eu l’idée de
proposer de la pétanque à la pause de
midi.Alors,pourfêterça,onagrémente
les matchs d’un copieux pique-nique
sur le banc. Il y a du pain, du vin, du
Boursin mais aussi des minisaucis-
sons… Le bruit du bouchon de la bouteille de rosé est unanimement salué.
Seb, qui conserve sur lui sa sacoche en
bandoulière,etAlexis,chaussuresbien
cirées, sont les premiers à pointer. « On
aime bien le côté décalé, old school de
la pétanque. Et c’est sympa de se retrouver dans un cadre différent de l’entreprise », savourent ces ingénieurs
d’affaires âgés de 28 et 27 ans. L’un des
deux a du mal à titiller le cochonnet.
« C’est parce que le terrain est en
pente », répète-t-il.
Javier,uncollègueespagnol,estsousle
charme. « Dans mon pays, on ne voit
pas ça. La pétanque, là-bas, c’est un
truc de grand-père », souligne-t-il. En
jouant, Benoît, lunettes Ray-Ban et
chemise rose, peut faire le vide dans sa
tête. « Pendant près de deux heures, je
m’autorise un véritable break. Après, je
reprends le travail l’esprit libre et décontracté », s’enthousiasme-t-il. Si
quelques manageurs s’invitent de
temps en temps dans les doublettes et
triplettes, le « big boss », lui, n’est pas
encore venu. « On devrait lui proposer », suggère l’un d’eux.
V. MD
L'AIR DU TEMPS
(AFP/FRANÇOIS GUILLOT.)
tendance
musique
LUNDI 6 SEPTEMBRE 2010
théâtre
télévision
TOURNAGE
Le « pire cauchemar »
de Virginie Efira
PEOPLE
Un petit garçon
pour Harry Roselmack
EXPO
Des cercueils
à mourir de rire
L’ancienne présentatrice de « Nouvelle
Star » sur M 6 a foulé le tapis rouge du
Déjà père de deux petites filles,
En forme de guitare
électrique, chaussons de danse,
Festival de Deauville (notre photo), samedi
soir, pour assister à la projection en avantpremière mondiale de « la Dette », du
réalisateur anglais John Madden
(« Shakespeare in Love », 7 Oscars). L’actrice
belge vient d’attaquer le tournage de « Mon
pire cauchemar » sous la direction d’Anne
Fontaine, aux côtés de Benoît Poelvoorde,
Isabelle Huppert et André Dussollier.
Harry Roselmack, le joker du JT de TF 1 et
présentateur de « Sept à huit », est arrivé
au Festival de Deauville en homme
comblé. Sa femme a donné naissance il y a
deux semaines à un garçon. Il se
prénomme Leroy. Harry était samedi à
Deauville pour animer « le Journal
inattendu » de RTL, à la mi-journée. Et il est
très vite reparti pour Paris retrouver son
premier fils.
automobiles Rolls-Royce.... A la
citadelle de Besançon (Doubs), des
cercueils originaires d’outreManche ou du Ghana bousculent
les traditions, tout en symbolisant
la personnalité ou la passion du défunt. Etant donné son succès, l’exposition
« Fabuleux cercueils » est prolongée jusqu’au 1er novembre.
Citadelle de Besançon (Doubs). De 9 heures à 18 heures.
Renseignements : 03.81.81.83.33 ou www.citadelle.com.
Faut-il aimer Florent Pagny ?
RETOUR. Le chanteur, dont nous avons écouté en exclusivité le prochain album,
interpelle ses détracteurs dans un single à découvrir demain.
(AFP/JEFF PACHOUD.)
30
SORTIES
CD
Jamaica
« No Problem »
111
Jamaica n’est pas
jamaïcain.
Encore moins un
groupe de reggae.
Ou est le
problème ? « No
Problem »
comme l’annonce le titre du premier
album de ce duo français entre rock et
électronique. Antoine Hilaire et
Florent Lyonnet signent des chansons
instinctives, ensuite mixées par leur
producteur Xavier De Rosnay, du
groupe Justice, qui, en torturant les
guitares, giflant la batterie, leur donne
une ahurissante énergie .
Coopérative Music, 14,99 €
Syd Matters
« Brotherocean »
111
Les albums de
Syd Matters ,
emmené par le
Français
Jonathan Morali,
sont des bijoux.
Le quatrième,
«Brotherocean », est sans doute le plus
beau. Des symphonies de poche
mélancoliques, qui rappellent
Radiohead pour le chant éthéré,
Sparklehorse pour l’acoustique épurée
et François de Roubaix pour les
compositions cinématographiques.
Pour faire le buzz autour de son nouvel album, Florent Pagny joue l’autodérision avec
cette affiche placardée dès aujourd’hui dans Paris et quelques villes de province. (DR.)
L
’affiche va faire parler. Dès aujourd’hui à Paris et dans quelques grandes villes de province vont fleurir d’étranges
panneaux 4 x 3 qui interpelleront les passants : « Si tu n’aimes pas
Florent Pagny, je peux te comprendre,
car moi-même, je t’avoue que parfois,
j’ai envie de me filer des beignes »
Pardon ? Mais qu’arrive-t-il au cool
Patagon ? Que nous réserve encore la
grande gueule de la chanson, installée désormais à Miami ? Un habile
teasing sur son nouvel album événement « Tout et son contraire », qui
sortira le 8 novembre et que nous
avons pu écouter en exclusivité.
1 Un tube en puissance, mégalo et
rigolo. Le morceau s’appelle donc
« Si tu n’aimes pas Florent Pagny… »
REPÈRES
6 novembre 1961 : Florent Pagny naît
à Chalon-sur-Saône.
1981 : joue des petits rôles dans « l’As
des as », « la Balance », puis les années
suivantes dans « Fort Saganne », ainsi
qu’à la télévision.
1988 : « N’importe quoi », premier
tube.
1996 : « Caruso ».
1997 : « Savoir aimer ».
1998 : Victoire de la musique de
l’interprète masculin de l’année.
2003 : « Ma liberté de pensée », écrit et
composé par le duo Obispo-Florence.
2006 : « Abracadabra », un album
ambitieux mais qui rencontre moins
de succès, avec des chansons de
Gérard Manset et de Miossec.
2007 : « Pagny chante Brel ».
Septembre 2010 : « Si tu n’aimes pas
Florent Pagny… », nouveau single,
suivi en novembre de l’album.
et sera envoyé aux radios dès demain.
Le chanteur avait ce texte de Vincent
Baguian depuis plusieurs années,
mais ne se sentait pas prêt pour le
chanter. A l’aube de ses 50 ans, l’an
prochain, l’artiste assume ses paradoxes et défend son « Quoi ma
gueule, qu’est-ce qu’elle a ma
gueule ? » à lui. « Non j’ai pas honte de
mon look/C’est du gel, j’ai même pas
les cheveux sales/Et quand j’enfile
des perles à mon bouc/C’est pour
mieux me souvenir de toutes les couleuvres que j’avale », chante-il sur un
rythme de cavalerie, accompagné par
un picolo et une guitare acoustique
légère, imaginés par Calogero, qui
signe la musique. « Oui j’en veux
toujours davantage/Non je ne sais
pas chanter moins fort/Gueuler ce
n’est pas une preuve de courage/
Malheureusement je suis d’accord »,
ajoute-t-il un peu plus loin avant le
refrain, qui reprend le slogan des affiches. Un tube malin à la fois mégalo
et rigolo.
1 Un duo avec Obispo. Les deux
frères ennemis sont enfin réconciliés.
Pascal Obispo et Florent Pagny ne
voulaient plus travailler ensemble
pour une histoire de gros sous et de
droits d’édition sur les chansons. Ils
ont visiblement trouvé un accord. Le
compositeur, absent depuis le
triomphe de « Ma liberté de penser »
en 2003, est non seulement revenu,
mais il chante en duo avec son ami
retrouvé. C’est la première fois que les
deux stars donnent ensemble de la
voix dans une histoire taillée sur mesure. « Je laisse le temps faire » met en
scène deux stars vieillissantes, fatalistes face au temps qui passe et aux
jeunes qui poussent. « Et en pissant
dans les rigoles/Il faudra bien qu’on
en rigole/De l’époque où l’on était
Because Music, 12,99 €.
NOUS AVONS AIMÉ
122 Un peu
112 Beaucoup
111 Passionnément
222 Pas du tout
Agaçant ou attachant, peu importe, à bientôt 50 ans, Florent Pagny assume
ses paradoxes.
(JLPPA/JE.FERTE.)
beaux/A surfer sur les caniveaux »,
fredonnent les compères sur une
valse entêtante. Alors fini la belle vie ?
« La roue tourne et tournent les vents/
Trois petits tours et aux suivants/
Mais on n’prend pas comme ça la
place/Aux vieux singes qui font la
grimace », ajoutent-ils dans une pirouette. Les anciens ont encore de la
ressource.
1 Grégoire et Marc Lavoine en renfort. Son dernier disque en français,
« Abracadabra », en 2006, avec les
inattendus Manset, Miossec ou Oxmo Puccino, n’avait pas atteint ses
ventes habituelles. Alors cette fois,
l’interprète retrouve sa garde rapprochée. Outre le retour d’Obispo, Calogero compose le single et « Après
l’amour », ballade qui s’envole, où
Pagny déploie toutes ses qualités
d’interprète. Le fidèle Daran lui
permet aussi de se lâcher au milieu
de grosses guitares rock dans « C’est
le soir que je pense à ma vie ». Et les
nouveaux surprennent agréablement. Marc Lavoine, bizut de
l’équipe, lui a dessiné « Te jeter des
fleurs », un bijou sur un piano où,
cette fois, Pagny sait chanter moins
fort. Le jeune Grégoire, lui, débarque
avec deux titres : « J’ai tort », gros tube
en puissance sur les rendez-vous
manqués, avec un refrain épique qui
lorgne vers U2, puis « la Paix », taillé
sur mesure pour une grande bouche
qui veut qu’on lui foute « la paix…
celle que les enfants chantent ». C’est
aussi sur l’avenir que le presque
quinqua Pagny boucle son disque
fédérateur et intime avec un message
pour son fils Inca, 14 ans. « Si l’on veut
te dire, ce que c’est la vie/N’écoute
pas, n’écoute pas/La vérité, c’est toi »,
chante le papa, qui ajoute dans le
refrain : « Chacun est un cas/Surtout
toi ». C’est bien le fils de son père.
EMMANUEL MAROLLE
E.M.
LES SUCCÈS
Vente d'albums du 23 au 29 août 2010.
Source : GfK Music/Snep
(* : classement précédent)
Noah « Frontières »,
1 Yannick
VARIÉTÉ (-*)
2 ZAZ « ZAZ », VARIÉTÉ (2*)
3
Les Prêtres « Spiritus Dei »,
TRADITIONNEL (3*)
Pokora M « Mise à jour »,
4 RAP/HIP-HOP (-*)
de Pirate
5 Cœur
« Cœur de Pirate », VARIÉTÉ (-*)
6
7
8
9
10
The Black Eyed Peas
« The E.N.D. », HIP-HOP (10*)
Muse « The Resistance »,
POP (4*)
Ben l’Oncle Soul
« Ben l’Oncle Soul », SOUL (6*)
Lady Gaga
« The Fame Monster », POP (9*)
Iron Maiden « The Final Frontier »,
HARD ROCK (1*)
L'AIRDU
DUTEMPS
TEMPS
L’AIR
LUNDI
LU
NDI66SEPTEMBRE
SEPTE MB2010
R E 20 10
tendance
musique
théâtre
31
31
télévision
Dans l’intimité de Bouquet
THÉÂTRE. Perfectionniste, angoissé : à 84 ans, Michel Bouquet répète
« Le roi se meurt » avec la rage du débutant. Rencontre en coulisses.
A
voir soixante-cinq ans de
carrière et être une légende
vivante du théâtre ne
change rien à l’affaire. Michel Bouquet, 84 ans, est
rongé par la peur. En pleine répétition de la pièce d’Ionesco « Le roi se
meurt », qu’il joue pour la troisième
fois, l’acteur ne relâche jamais l’effort. Il arpente la scène comme en
transe, porte le poids de la couronne
de ce roi qui refuse sa mort imminente. Pour un simple réglage de
son, Michel Bouquet joue comme si
sa vie en dépendait. Pour un trou de
mémoire, il éclate de colère et s’enfuit dans sa loge. Furieux contre luimême, fidèle à son perfectionnisme
absolu. Accueillant malgré la fatigue,
il partage avec nous ses secrets de fabrication.
Préparation. « J’ai besoin de
beaucoup répéter. Et de bien préparer en amont. Je travaille énormément sur la personnalité de l’auteur.
Je lis tout ce qui peut m’aider. Il faut
découvrir pourquoi la pièce a été
écrite, à quel moment de la vie de
l’auteur, quelle est la ligne cachée
qui anime l’action. C’est important. »
Texte. « Je n’ai pas une mémoire
facile, donc je retravaille constamment le texte. Et les situations qui se
cachent derrière les mots. Ce n’est
pas une obligation, c’est une envie. Je
le fais avec une grande curiosité. Ça
"
J’ai la chance
de ne pas m’ennuyer,
c’est déjà pas mal !
occupe tout mon temps. Et c’est ce
qui me donne le plus de plaisir. »
Emploi du temps. « J’ai besoin de
beaucoup de sommeil. Je me
couche assez tard, alors je redors
une heure l’après-midi, et après je
vais au théâtre. J’arrive au moins
deux heures avant de jouer. Je relis la
pièce, je redécouvre toujours
quelque chose. »
Télévision. « Je regarde la télévision en rentrant du théâtre, jusqu’à
une heure du matin, pour savoir ce
qui se passe, prendre la température
de l’événement. Ça m’intéresse énormément et j’en tiens compte. Car les
gens qui sont dans la salle auront ça
en tête. »
Couple. « Jouer avec ma femme,
c’est un plus. On a deux tempéraments un peu semblables. On ne
peut que s’aider à parler de ce qu’on
fait, de ce métier. C’est un métier
usant, risqué. On partage ça. On se
parle de la soirée, comment ça s’est
passé, comment était le public. »
Tournées. « Je prends plaisir à
partir en tournée, à voir la différence
entre les publics. La France est
unique dans sa diversité. C’est pas-
sionnant. On s’aperçoit à quel point
c’est un pays difficile à gouverner.
Voir comment les arbres sont plantés en France, c’est une source de
bonheur extraordinaire pour moi !
C’est le pays au monde où les arbres
sont le mieux plantés. »
Ionesco. « Le personnage du roi
change. J’ai 84 ans, bientôt 85. Certains aspects que je n’avais pas vus
me parlent plus. La mort est moins
sentimentale, plus concrète. La pièce
est une farce ténébreuse, sur un
homme qui se délite. Un menteur,
un affabulateur. Est-ce qu’il meurt ?
On ne sait pas ! »
Fatigue. « Sur scène, il ne faut pas
la ressentir, mais on la retrouve à la
fin. On est tributaire de la fatigue de
la journée. Je n’ai pas toujours été
prudent… J’ai beaucoup bu et fumé
dans ma vie, mais j’ai tout arrêté à
55 ans. »
Passion. « Je vis pour ça, c’est une
vocation, je n’ai aucun mérite. J’ai la
chance de ne pas m’ennuyer, c’est
déjà pas mal ! »
Fin. « Je m’arrêterai un jour, parce
que j’ai peur. J’ai trop peur du
blanc. »
PROPOS RECUEILLIS PAR
THIER RY D AGUE
« Le Roi se meurt » à partir du
8 septembre à la Comédie des
Champs-Elysées, Paris VIIIe.
Tél. 01.53.23.99.19.
PARIS (VIIIe), MARDI. Malgré ses soixante-cinq ans de carrière, Michel Bouquet
affiche toujours le même enthousiasme pour le théâtre.
(LP/DELPHINE GOLDSZTEJN.)
32
32
L'AIR
L’AIR DU
DUTEMPS
TEMPS
télévision
radio
LUNDI
6 SEPTEMBRE
2010
LU N DI
6 S EPTE
MB RE 20
10
médias
Le petit
théâtre
de Ruquier
NOUVEAUTÉ. L’animateur lance,
aujourd’hui à 18 h 5 sur France 2,
« On n’demande qu’à en rire ».
aurent Ruquier revient en
quotidienne, mais sans sa
bande, et plus tôt qu’à
l’époque d’« On a tout essayé ». Il faut dire qu’à
18 heures France 2 a vraiment tout
essayé, des séries américaines à Julien Courbet, et rien n’a marché. Une
case maudite. Face à « Secret Story »
sur la Une et « Questions pour un
champion » sur la Trois, la Deux abat
une nouvelle carte ce soir, « On n’demande qu’à en rire » et lance dans le
grand bain des humoristes inconnus. Comme autrefois « le Petit
Théâtre de Bouvard » ou « la
Classe » ? L’animateur Laurent Ruquier et sa coproductrice Catherine
Barma font le même pari. De nouvelles têtes, de l’humour, une heure
avant le jeu de Nagui.
L
"
Le casting est ouvert
à tout le monde.
On s’efforce de favoriser
les juniors
CHARLES HUDON, LE DIRECTEUR
ARTISTIQUE DE L’ÉMISSION
Un des quatre candidats improvise
un sketch sur un des cinq sujets fixés
par l’émission. S’il gagne, il revient
plus tard. Cinq jurés notent de 1 à 5 :
Laurent Ruquier, ses deux invités
(Arthur Jugnot et Gérard Louvin
pour la première), un de ses chroniqueurs (Caroline Diament aujourd’hui) et le public de 170 spectateurs dont l’appréciation compte
pour une voix. Un score de plus de
60 % donne l’assurance au candidat
de revenir la semaine suivante.
Entre 50 et 60 %, il reviendra un
mois plus tard. Encore faut-il dénicher les bons humoristes.
Apparemment, l’Hexagone n’en
manque pas. « Jusqu’à ce week-end
inclus, nous avons retenu près de
90 candidats sur quelque 300 sélectionnés depuis mai, explique
Charles Hudon, le directeur artistique de l’émission, qui travaille avec
Ruquier depuis quinze ans. Le casting est ouvert à tout le monde. On
s’efforce de favoriser les juniors. On a
essaimé les théâtres parisiens et de
province, les Festivals d’Avignon et
de Cognac cet été. Glané auprès des
gens du métier. Et le bouche-àoreille a fait le reste. » Le challenge
est « difficile », admet le patron du
casting. « L’humoriste doit être créatif. Il n’interprète pas un sketch qu’il
connaît, mais choisit un des cinq sujets qu’on lui propose, il a quatre
jours pour écrire son texte — seul ou
accompagné — puis l’apprendre. Je
suis heureusement surpris par les talents déjà sélectionnés. Certains font
du pur stand-up, d’autres des sketchs
de situation, d’autres encore préfèrent être en costume ou la parodie. »
L’émission fera sans doute naître des
vocations. Si la case maudite devient
bénite.
MARC PELLERIN
Pour poser sa candidature, écrire à
emilieondar
gmail.com. Pour assister
à l’enregistrement, tél. 01.41.11.11.11.
PARIS (XVe), LE 30 AOÛT. Laurent Ruquier anime à nouveau une quotidienne sur France 2. Dans
« On n’demande qu’à en rire », il donne sa chance à de jeunes humoristes.
(LP/OLIVIER LEJEUNE.)
«C’est plus dur que la Star Ac !»
OLIVIER DE BENOIST humoriste, qui essuie les plâtres
n adjoint au maire célèbre un mariage posthume. » Allez faire rire
avec ça ! C’est pourtant le sketch
choisi par Olivier de Benoist, 36 ans,
ex-fan de « la Classe » sur FR 3, l’un
des quatre candidats de la première
ce soir. Parviendra-t-il à convaincre
le jury avec son attaque — « Le mariage est un cercueil dont les enfants
sont les clous… » et surtout la suite ?
En tout cas, trois minutes pour
convaincre, même avec un peu d’expérience, c’est éprouvant, témoignet-il. « Je suis humoriste de manière
artisanale depuis longtemps mais de
manière professionnelle depuis seulement deux ans. J’ai gravi les échelons sans notoriété. J’ai fait trois
théâtres à Paris : les Blancs-Manteaux et le Palais des Glaces en
2008, puis le Point-Virgule où je me
produis le mercredi et le samedi soir.
J’ai été repéré par la production de
«U
"
J’ai rarement eu
aussi peur dans ma vie !
OLIVIER DE BENOIST
l’émission à l’Olympia où, une fois
par an, le Point-Virgule vient montrer
ses talents. Mais se produire devant
l’équipe de Laurent Ruquier n’a rien
à voir avec une scène et un sketch à
soi bien rodé. » L’animateur serait-il
un champion de la déstabilisation ?
« Non, Ruquier n’est pas un tueur à
gages, assure-t-il, il s’est montré adorable, m’a mis très à l’aise, mais il
était lui-même un peu stressé car
c’est une nouvelle émission. Et moi,
j’avais beaucoup d’appréhension :
c’est assez flippant, plus dur que la
Star Academy. L’exercice est très délicat : on a envie d’être bon, mais,
pour faire rire, il faut être décontracté. La première est un one shot,
en live, sans qu’on sache à quel mo-
Olivier de Benoist est l’un des quatre
concurrents ce soir.
(LP/THOMAS SAMSON.)
ment le public va rire. Il y a environ
170 spectateurs dans le studio et,
s’ils ne rient pas, c’est tragique ! Le
jury peut prendre les choses plus ou
moins bien. Le public est indispensable pour séduire le jury. Moi, j’ai rarement eu aussi peur dans ma vie ! »
M. P E.
FRANCE 3, 13 HEURES
Histoires
extraordinaires
epuis des années, France 3
cherche le programme qui lui
permettra d’atteindre, entre
13 heures et 13 h 30, une audience
correcte. Y parviendra-t-elle avec
« Direct chez vous » ? « C’est un
concept nouveau avec des histoires
fortes, détaille Laurent Corteel, le directeur des antennes. Le but est de
valoriser nos régions. »
Installé sur un plateau d’Ile-deFrance, François Pécheux interpelle,
en direct, ses alter ego de Bretagne,
du Périgord ou du Limousin. Ceuxci sont eux-mêmes auprès de Français « ordinaires » qui ont une histoire « extraordinaire » à faire valoir
— une chaîne de solidarité, un pari
fou…… « A raison de deux histoires
situées dans deux régions différentes
chaque jour, dix régions seront mises
en avant chaque semaine », se félicite Laurent Corteel, qui admet chasser, avec ces histoires positives, sur
les terres des JT de 13 heures en
quête de sujet de proximité. A.DA.
D
L'AIRDU
DUTEMPS
TEMPS
L’AIR
LUNDI
LU
NDI66SEPTEMBRE
SEPTE MB2010
R E 20 10
télévision
QU’EST-IL DEVENU ?
Le 19-20 nouveau est arrivé
Le Doc demande
le micro
INFO. Carole Gaessler lance ce soir la nouvelle formule du JT de France 3.
Elle le veut plus chaleureux et réactif.
Christian Spitz, alias le Doc, a fait
fureur sur Fun Radio avec Difool dans
« Lovin’Fun », émission culte de libre
antenne de 1992 à 1998, où l’on
parlait cru d’amour, de sexe et de
drogue. Cet été, trois mardis de suite,
il a répondu en direct à des questions
sur les relations parents-ados sur
Europe 1 à la mi-journée. Avant de
quitter à nouveau les ondes.
e Doc soigne
toujours, loin
des micros.
Christ ian S pitz,
60 ans, est pédiatre
depuis vingt-six ans
dans la même clinique privée en vue
du XVe arrondisse- Christian Spitz,
m en t d e P a r i s . alias le Doc.(DR.)
« Mon activité de
médecin m’amène à rencontrer des
parents qui se souviennent de Lovin’Fun. A l’époque, ils avaient
18-25 ans ; aujourd’hui, ils ont autour de 40 ans. Quand ils m’en parlent, je me dis : Ça va, je n’ai pas fait
trop de dégâts ! »
Mais le médecin n’a pas tourné le
dos aux médias. On l’a vu ou entendu sur TF 1, la Deux, Téva, RMC
ou, ces dernières années, sur des locales parisiennes, et jusqu’à Europe 1, sans tapage, cet été. Des
hauts et des bas, souvent fugaces,
sans drame. Sa participation au comité d’organisation de la consultation nationale de la jeunesse par
Edouard Balladur avait fait tache
dans le tout-audiovisuel qui n’aime
pas ça. « On m’a alors collé un Postit. Je l’ai payé cher ! » Depuis le mois
dernier, il répond aux questions des
internautes sur www.educationsensuelle.com et s’apprête à revenir sur
Europe 1. « De temps à autre,
comme remplaçant, c’est mieux
que rien, mais je souhaiterais avoir
mon émission, là ou ailleurs… »
L
l y a dix jours encore, elle pensait
entamer sa troisième saison à la
présentation du « Soir 3 ». Et puis,
Laurent Bignolas a tourné le dos à
son fauteuil, Thierry Thuillier est arrivé à la tête des rédactions de
France Télévisions, et Carole Gaessler, 42 ans, a donné son accord pour
relever le défi du 19-20 de France 3.
Personne, à l’info de la chaîne, ne se
voile la face : en perte de vitesse, ce
« premier grand rendez-vous d’information de fin de journée des chaînes
généralistes » doit, et va, se renouveler en profondeur.
En quoi votre 19-20 va-t-il être
différent de celui
de Laurent Bignolas ?
CAROLE GAESSLER. Attention, il
ne faut pas s’attendre à ce que la révolution se voie dès aujourd’hui !
Nous allons le faire évoluer, mais
cela va prendre quelques semaines.
Pour commencer, nous allons déve-
I
Samedi soir
PDA*
« Les Experts Manhattan »
27,8 %
« Les Stars du rire »
2,6
14,4 %
« Medium »
1,4
9
7,4 %
« Les Simpsons »
1,2
6,9 %
* Part d'audience
Source : Médiamat-Médiamétrie. Tous droits réservés Médiamétrie.
Même TMC, avec une
rediffusion de l’antique
« Navarro », et Arte, avec un
documentaire sur un port de
Mésopotamie mis au jour au
XXe siècle, ont attiré plus de
téléspectateurs que le
« Rigoletto » avec Placido
Domingo et Ruggero Raimondi
proposé par France 3
(541 000 mélomanes, 2,9 % de
part de marché).
lopper une politique d’invités
comme je le faisais dans le « Soir 3 ».
Ça donne déjà quelque chose de
plus vivant. Ensuite, le journal devra
être très réactif. La dernière information qui vient de tomber, la dernière
image importante, le dernier fait
d’actualité entendu à la radio doivent trouver une place dans le journal. Enfin, nous allons prendre le
temps de nous arrêter sur des problématiques, nous poser pour les décrypter. Ça commence ce soir, par
exemple, avec notre dossier sur les
retraites.
18H-20H
LE TOP DES AUDIENCES
5,3
CAROLE GAESSLER
Et sur la forme ?
Il faudra attendre janvier, je pense,
pour voir évoluer le décor. Je le voudrais plus chaleureux. Quant à la
mise en images, la façon de filmer les
gens et de raconter les événements,
elle devra contribuer à « labelliser »
l’information de France 3.
Le présenterez-vous en public,
comme cela a été évoqué ?
Ce n’est pas pour nous, plutôt pour
les éditions du week-end. Mais c’est
une idée difficile à mettre en place,
alors… attendons.
Comment vivez-vous l’arrivée
de Thierry Thuillier ?
Il est venu avec de l’envie, du plaisir
et de la fierté. Son exigence et son
professionnalisme apportent une
nouvelle façon d’y croire et d’être
ambitieux. Moi, il m’a donné envie
d’avoir envie. D’un point de vue psychologique, c’est déjà 50 % du travail
qui est fait !
AUDE DASSO N VILL E
HONDELATTE
MARC PELLERIN
En millions de téléspectateurs
"
Nous allons
développer une politique
d’invités comme
je le faisais
dans le « Soir 3 »
Plus d’infos sur rtl.fr
radio
33
33
médias
Carole Gaessler prend les rênes
du JT de France 3 à 19 heures.
(DR.)
L'AIR DU TEMPS
34
LUNDI 6 SEPTEMBRE 2010
programme télévision
8.30 Téléshopping mag.
9.20 La vie sauvage série.
10.15 Une famille en or jeu.
11.05 Secret Story téléréalité.
12.00 Les douze coups de midi
13.00 Journal.
13.50 Météo
13.55 Les feux de l’amour
14.50 Un bébé à tout prix
téléfilm avec Heather Graham.
16.35 New York police
judiciaire série. Incitation au
meurtre. Le Havre.
18.20 Secret Story téléréalité.
19.10 Une famille en or jeu.
20.00 Journal
20.40 Météo
6.30 Télématin mag.
9.10 Des jours et des vies
9.35 Amour, gloire et beauté
9.55 C’est au programme mag.
10.55 Motus jeu.
11.25 Les Z’amours jeu.
12.00 Tout le monde
veut prendre sa place jeu.
13.00 Journal
14.00 Toute une histoire mag.
15.10 Comment ça va bien !
16.15 Le Renard série.
17.25 En toutes lettres jeu.
18.05 On n’demande
qu’à en rire div.
19.00 N’oubliez pas les paroles
20.00 Journal
10.45 Côté cuisine mag.
11.15 Plus belle la vie
11.45 Le 12-13
13.00 Direct chez vous ! mag.
13.35 En course sur France 3
13.50 Inspecteur Derrick série.
14.50 Keno
14.55 Inspecteur Barnaby
16.40 Culturebox mag.
16.45 Slam jeu.
17.25 Des chiffres
et des lettres jeu.
18.00 Questions
pour un champion jeu.
18.45 Le 19-20
20.00 Tout le sport En direct.
20.10 Plus belle la vie
6.55 La matinale (C) mag.
8.25 S.A.V. des émissions div.
8.30 Le missionnaire 2 film.
10.00 Pacific : l’autre front
en série doc.
10.30 Joueuse film.
12.05 Les Guignols de l’info div.
12.15 Une minute avant (C) film
12.20 L’édition spéciale (C) div.
14.00 Coup de foudre à Seattle
film avec Aaron Eckhart.
15.45 Dimanche + mag.
16.35 Trompe-l’œil 2 téléfilm.
18.05 Album de la semaine (C)
18.15 Les Simpson (C) série.
18.40 Le JT (C)
19.05 Le grand journal (C) div.
9.15 Du Yunnan à l’Inde, sur la
route du thé 9.55 Toutes les
télés du monde 10.25 Maeght,
une histoire de famille 11.20
Niki de Saint-Phalle et Jean
Tinguely 12.15 Max la Menace
12.45 Arte journal 13.00 Tous
Européens ! 13.30 Globalmag
14.00 Tendresses animales
14.45 Le destin tragique de
Roy Black 16.20 Chronique de
l’Afrique sauvage. 16.45 Les
secrets des tribus 17.35 X:
enius 18.05 360°, GEO 19.00
Arte journal 19.30 Sur les
volcans du monde 19.55 Life,
l’aventure de la vie doc.
7.20 Disney Kid Club mag.
8.05 M6 Clips clips.
8.40 M6 boutique mag.
9.50 Sue Thomas, l’œil du FBI
série.
11.40 Missing : disparus
sans laisser de trace série. .
12.45 Le 12.45
12.55 Missing : disparus
sans laisser de trace série.
13.45 Mon amie Lucky téléfilm.
15.40 Au fil de l’enquête
téléfilm.
17.45 Un dîner presque parfait
18.45 100% Mag
19.45 Le 19.45
20.05 Un gars, une fille série.
20.45 Téléfilm
20.35 Série
20.35 Documentaire
20.50 Série
20.40 Film
20.40 Jeu
The Pacific 3
Le pigeon
Castle
Vive la retraite ?
Téléfilm français de Lorenzo
Gabriele, 2010. 110 min.
Avec : François Morel, Thierry
Lhermitte et Claire Keim.
Histoire : Un chef d’entreprise,
devenu richissime du jour au
lendemain, voit cette fortune
soudaine lui monter à la tête :
ses employés imaginent alors
un tour pendable.
22.35 New York,
section criminelle 2
Série. « Une vie par erreur ».
Avec : Vincent D’Onofrio.
Histoire : En enquêtant sur un
étudiant, retrouvé mort dans le
château d’eau de la ville,
Goren et Eames font remonter
de tristes souvenirs.
Documentaire français de
Géraud Burin des Roziers. 2010.
Le quotidien de retraités aisés,
qui ont changé de vie ou
profitent de leur temps libre,
et de travailleurs précaires qui
s’inquiètent pour leur retraite.
22.05 Post-scriptum
22.20 La minute épique
22.30 Soir 3
22.55 Tout le sport
23.00 L’homme de sa vie
Film de Zabou Breitman, 2005.
Avec : Bernard Campan.
Histoire : En vacances dans la
Drôme avec femme et enfant,
un homme fait la connaissance
d’un nouveau voisin,
homosexuel, qui ne tarde pas à
le troubler.
0.50 Mérieux pères et fils,
un roman industriel doc.
1.45 Libre court mag.
Série. « Guadalcanal / Leckie ».
Avec : James Badge Dale,
Jon Seda et Joe Mazzello.
Histoire : Le parcours de trois
jeunes marines américains,
engagés dans la guerre du
Pacifique, après l’attaque
japonnaise de Pearl Harbor
du 7 décembre 1941.
21.40 « Basilone ». 22.35
« Melbourne ».
23.35 Spécial investigation
Magazine présenté par Stéphane
Haumant. JPK : l’homme qui faisait
0.10 New York police judiciaire
série. Sous le charme.
Série. « Le contrat ».
Avec : Nathan Fillion, Stana
Katic et Ruben
Santiago-Hudson.
Histoire : Un parrain de la
mafia irlandaise est assassiné.
Castle et Beckett découvrent
que son meurtrier pourrait
être le responsable de la mère
de Beckett.
21.15 D’art d’art mag.
21.20 Castle série.
Le batteur battu.
22.05 Mots croisés
Présenté par Yves Calvi.
Invités : Jean-François Copé,
Pierre Moscovici, Hervé Morin,
Christophe Barbier, Pascal
Perrineau, Arno Klarsfeld,
Malik Salemkour.
0.10 Journal de la nuit
0.30 Docteur Ox Opérette.
15.15 Les souvenirs de
Sherlock Holmes série.
16.15 Les maçons du cœur :
Extreme Makeover Home
Edition doc. La famille Hughes.
17.55 MacGyver série.
18.45 L’agence tous risques
série.
20.30 TMC Météo
12.00 Gilmore Girls série. 12.40
Samantha Oups ! série. 13.30
JAG série. 16.05 Ludo mag.
17.10 CD’aujourd’hui
17.15 Cœur Océan série.
17.45 La sentinelle série.
Une question de confiance.
18.35 Plus belle la vie
19.55 Samantha Oups ! série.
20.35 Film
23.20 « Pour l’honneur
de la famille ».
20.40 Film
Hulk 2
Film d’Ang Lee, 2003. 140 min.
Avec : Eric Bana et Nick Nolte.
23.00 Ong-Bak 3
film avec Tony Jaa.
0.50 Dérapages 2 téléfilm.
2.45 Ultime poursuite 2
téléfilm avec Claudia Schiffer.
Fantômas contre
Scotland Yard
Le 15 décembre 1997, JeanPaul Couraud, ex-rédacteur en
chef des «Nouvelles de Tahiti»,
disparaît mystérieusement. Ce
journaliste engagé enquêtait
sur un élu local de Polynésie
soupçonné de corruption.
0.30 Mensomadaire mag.
Présenté par Stéphane
Rotenberg.
Pour cette 3e semaine de
compétition, direction la
région du Grand Ouest de la
France. Qu’ils soient de Pau,
Nantes, Limoges ou Bordeaux,
les quatre candidats vont
montrer qu’ils peuvent sortir
le grand jeu.
23.00 Un dîner vraiment
parfait : le combat
des régions
Dans ce nouveau volet,
les trois meilleurs candidats
du Grand Ouest accèderont
à l’étape suivante.
0.35 Zone interdite :
les inédits de l’été mag.
3.00 M6 Music - Les nuits
de M6
14.30 Soyons prévoyants mag.
14.35 Allô, docteurs ! 15.05
Histoire classée doc. 15.35
Planète très insolite doc. 16.30
Extinctions doc. 17.25 C l’info
17.30 C à dire ?! mag. 17.45 C
dans l’air mag. 19.00 C à vous
19.55 Histoire classée doc.
20.25 C à vous la suite
10.10 Les enquêtes
impossibles mag. 12.00 Les
vacances de l’amour série.
13.50 Huitième district téléfilm
avec Jean-François Stévenin.
15.30 Medicopter série.
17.15 Dawson série.
19.40 Dragon Ball Z
dessin animé.
10.45 W9 Hits clips.
12.35 Talent tout neuf mag.
12.45 Les Simpson série.
13.40 Le clown série.
16.10 Talent tout neuf mag.
16.20 W9 Hits clips.
17.00 Le caméléon série.
19.30 Les Simpson série.
20.15 AZAP div.
12.00 Papa Schultz série.
13.35 93, rue Lauriston 2
téléfilm avec Michel Blanc.
15.15 Deux femmes à Paris
téléfilm avec Romane Bohringer.
17.10 Le zap people div.
18.35 Le flash
18.40 Morandini ! mag.
19.55 Nous zappons pour vous
20.35 Emission spéciale
20.35 Documentaire
Présenté en direct par
Alessandra Sublet.
22.15 C dans l’air mag.
23.25 Fourchette et sac à dos
doc. Destination New York.
0.15 Dans le secret des pierres
doc. Les enjeux grecs.
15.50 G ciné mag. 15.55 Les Zinzins de l’espace
16.05 Le monde fou de Tex Avery 16.25 Gulli
Mag mag. 16.35 Woody Woodpecker 16.55
Frog et Fou Furet 17.15 La météo de Gulli 17.25
Shuriken School 17.50 Beyblade : Metal Fusion
18.20 Famille Pirate 18.45 Linus et Boom 19.05
In ze boîte div. 19.35 Hercule 20.25 Gulli Mag
12.00 Zap Star div. 12.10 Top Star mag. 12.40
Star musique clips. 17.05 One Piece dessin
animé. 18.20 Degrassi : Nouvelle génération
série. Journée portes ouvertes ; Roméo et
Juliette. 19.05 Top Model USA III téléréalité
Défilé de charme. 19.50 Top Star mag. 20.25
Zap Star div.
« Danse dans la nuit » (4/18). 21.25 « Cow-girls
new-yorkaises » (5/18).
Documentaire britannique de Matt Cain. 2006.
20.35 Heartland
22.10 L’instit 23.45 Les Zinzins de l’espace
0.10 Ratz 0.30 Corneil et Bernie 0.55 Shuriken
School 1.20 Toupou
20.35 Tous Freddie Mercury
A Kind of Magic
21.20 Tout Freddie clips. Queen. 22.20 Charlie
Winston concert. 0.00 Poker. 1.00 Star
musique clips.
Chaque vendredi tous les programmes dans votre hebdo TV
Marie-Odile AMAURY,
Directeur de la publication,
responsable de la rédaction
S.N.C. « le Parisien libéré »
Capital : 4 020 000 €
Durée : 99 ans du 23 juin 1985
25, avenue Michelet
93408 Saint-Ouen Cedex
Tél. 01.40.10.30.30
Site web : www.leparisien.fr
Audiotel le Parisien (info, sport, loisirs)
0 892 350 700 (EPA 0,34 €/min)
Jean HORNAIN, cogérant,
Directeur général
Richard METZGER, cogérant
Eric HERTELOUP, DGA
Thierry BORSA, Directeur des rédactions du
« Parisien » et « d’Aujourd’hui en France »
Un dîner presque
parfait : le combat
des régions
Film français d’Alain Corneau,
1991. 120 min.
Avec : Jean-Pierre Marielle,
Gérard et Guillaume
Depardieu, Anne Brochet.
Histoire : Au XVIIe siècle,
dans le royaume de France,
un musicien misanthrope,
passionné par son art, prend
sous sa protection un jeune
élève ambitieux et doué.
22.40 Cavalleria rusticana
Opéra de Pietro Mascagni.
Avec : Paoletta Marrocu,
José Cura et Irène Friedli.
Dans un village sicilien,
les intrigues amoureuses
de Turiddu avec Lola et
Santuzza le mènent à sa perte.
23.55 Les pilotes film
1.30 Anvers
film avec Ron Cornet.
C la rentrée
Film A. Hunebelle, 1967. 100 min.
Avec : Jean Marais
et Louis de Funès.
22.15 On va s’gêner div.
0.15 GIGN : à l’épreuve
de la sélection doc.
Tous les matins
du monde
Principaux associés :
S.A. « les Editions Philippe AMAURY ».
S.A.S. « Intra-Presse »
Commission paritaire n° 0115 C 85979
trembler Tahiti.
Man vs Wild :
seul face à la nature
Sibérie (1/2).
23.55 Journal
0.05 Ça va se savoir
0.55 Drôles de jeux 4
téléfilm avec Thallia.
2.30 Ça va se savoir
20.35 Film
Présumé innocent 2
Film A. J. Pakula, 1990. 135 min.
Avec : Harrison Ford
et Brian Dennehy.
22.50 Miss Swan téléréalité.
Erica et Christina.
0.30 Météo
0.40 Tendances mag.
9.45 Physique ou chimie série. 10.40 Top chef
(saison 3) doc. Chef débordé. En-cas en avion.
12.15 Friends série. 13.30 Andromeda série.
15.00 Top chef (saison 5) doc. La guerre des
restos. Superbowl. 16.40 Hannah Montana
série. 17.05 Les sorciers de Waverly Place
série. 17.30 12 infos people mag. 17.40
Physique ou chimie série. 18.40 Stargate
Atlantis série. 19.30 Torchwood série. P
20.35 L’expert 2
Film américain de Luis Llosa, 1994. 115 min.
Avec : Sylvester Stallone et Sharon Stone.
22.30 Beetlejuice 0.10 Torchwood série.
20.40 Magazine
Présumé innocent
Magazine présenté par
Jean-Marc Morandini.
23.40 Langue de bois
s’abstenir mag.
0.40 Morandini ! mag.
1.40 24h people mag.
2.15 Le zapping div.
20.50 Ça vous regarde mag. 21.45 Le journal
de la Défense mag. 22.00 Le 22h 22.30 Les
fouilleurs doc. 23.20 Focus mag. Josette Durrieu. 23.30
Détours d’Europe mag. Destination Slovénie. 0.00 Ça
vous regarde mag.
8.30 Bourdin direct mag. 9.00 Non Stop 12.00
La mi-journée 14.00 Non Stop 18.00 BFM Story
mag. 19.00 19h Ruth Elkrief 20.00 20h en direct 21.00
Info 360 22.00 QG Le quartier général de l’info
17.00 L’info sans interdit mag. 17.45 Ménard
sans interdit mag. 19.00 Audrey Pulvar soir
mag. 20.00 Journal 20.15 20h Foot mag. 20.30 On refait
le match mag. 21.00 Le point sur l’info mag.
Tous les programmes de toutes les chaînes existantes sur www.leparisien.fr
PUBLICITÉ :
Amaury Médias :
738, rue Yves-Kermen
92658 Boulogne-Billancourt
Publicité commerciale : 01.41.04.97.00
Pour commander un ancien numéro Petites Annonces : 01.40.10.56.56
Annonces légales : 01.40.10.51.51
du Parisien, renseignements
Emploi : 01.40.10.52.70
au : 01 40 10 30 68
Abonnements - Service Clients - 0825 003 002 (0.15 € ttc/mn)
Pour tout renseignement du lundi au vendredi : 7 h 30 - 19 h. Samedi : 8 h - 12 h
Abonnement Portage à domicile :
Livraison dans votre boîte aux lettres
avant 7 h du lundi au samedi et avant 8 heures le
dimanche. Du lundi au dimanche - 7 jours sur 7.
Tarif : 1 an, 7 jrs/7 364 numéros : 386,40 €.
Prélèvement mensuel (7 jrs/7 - 28 n°s ) : 29,72 €
Abonnement par la poste (hors TV hebdo) :
1 an : 7 jrs/7, 364 numéros : 350 €
Prélèvement mensuel (7jrs/7 - 28 n°s) : 26,92 €
« Le Parisien » Service abonnements B 730
60732 Sainte-Geneviève cedex
Ventes et Portage à domicile : SDVP (Société de distribution et de vente du Parisien),
69-73, boulevard Victor-Hugo 93585 Saint-Ouen Cedex. Tél. 01.58.61.01.00
Ventes diffuseurs : 0800 940 940 (appel gratuit depuis un poste fixe)
Tirage du « Parisien Dimanche »
du dimanche 5 septembre 2010 :
243 555 exemplaires
Imprimerie Sicavic
ISSN 0767-3558
249
e JOUR
DE
AUJOURD’HUI
Saint
Bertrand
L’ANNÉE
DEMAIN
Sainte
Reine
LEVER : 7 h 16
COUCHER : 20 h 22
Ça sent le début de la fin
[
AUJOURD’HUI
LUNDI 6 SEPTEMBRE
12° 23° Lille
Fallait bien se douter que cette
histoire de beau temps général
n’allait pas durer... Ce qui fait qu’en
ce lundi, patatras, le réveil est
doux-amer ! Sur une bonne moitié
ouest du pays, ce n’est pas reluisant
depuis ce matin. Les nuages
s’amoncellent, et cela débouchera
sur des pluies. Eh oui ! Même le
pourtour méditerranéen, qui souvent
s’en sort très bien en semblable
situation, se voit attaqué. Ailleurs,
c’est-à-dire à l’est d’une ligne
Le Havre-Perpignan, sans parler de
temps estival, disons que ce ne sera
pas trop mauvais. Surtout comparé à
ce qui se prépare… Pour ce qui est
du thermomètre, force est d’admettre
qu’il ne va pas vous malmener. Lui
aussi attend son heure.
Cherbourg
15° 22°
Le Havre
Paris
16° 24°
15° 18°
Brest
Rennes
14° 25°
Orléans
15° 24°
Nantes
Dijon
Tours
La Rochelle
50 km/h
14° 30°
Lyon
14° 29°
ClermontFerrand
50 km/h
17° 28°
Bordeaux
Biarritz
17° 26°
Toute la météo
par téléphone :
appelez
le 0 892 68 10 13
(0,34 €/minute)
14° 24°
Marseille
17° 28°
Toulouse 50 km/h
16° 27°
Ajaccio
19° 26° Perpignan
Pontoise
Meaux
16° 24°
LE TEMPS AILLEURS
Versailles
Evry
12° 24°
20 km/h
Grenoble
20° 25° Nice
ÎLE-DE-FRANCE
13° 24°
11° 23°
Strasbourg
Nancy
Melun
14° 24°
Attention à cet après-midi !
Ce matin, vous n’allez pas encore sombrer
dans la désillusion. Non, non. C’est plus tard
dans la journée que les événements vont
prendre une vilaine tournure.
MARDI 7 SEPTEMBRE
POINTE-À-PITRE
FORT-DE-FRANCE
SAINT-DENIS
CAYENNE
PAPEETE
Nuageux
Eclaircies
Soleil
25/32
25/34
21/26
23/34
23/30
Couvert
ALGER
TUNIS
RABAT
BRUXELLES
LONDRES
Averses
16° 22°
BERLIN
MADRID
ROME
LISBONNE
NEW YORK
toutes les demi-heures
entre 4 h 30 et 9 h 30
Mini Maxi
Orages
Brouillard
Verglas
Neige
Vent
14° 21°
12° 18°
7/18
19/32
17/27
18/27
19/27
La météo
dans « RTL Matin »
Bruines ou pluies
Températures
MERCREDI 8 SEPTEMBRE
11° 18°
18/31
20/32
20/28
9/21
14/20
JEUDI 9 SEPTEMBRE
14° 21°
13° 20°
11° 20°
12° 19°
12° 22°
60 km/h
15° 23°
14° 21°
14° 23°
20° 26°
18° 23°
60 km/h
50 km/h
Première épreuve
Très sale coup pour le Sud. C’est en effet
des Alpes jusqu’au littoral méditerranéen,
Corse comprise, que ce sera le pire.
Quoique de l’Alsace au Pyrénées…
16° 24°
70 km/h
Encore bien pire
Cette fois-ci, tout le monde trinquera. Et pas
qu’un peu ! Au menu : du nuage en veux-tu
en voilà, de la pluie et même des orages sur
l’extrême est !
Un peu moins sale
Ça se voudra peut-être un peu mieux que la
veille, mais ce sera encore pas terrible pour
tous. Avec bien sûr des températures pas
très généreuses.
LA QUESTION DU JOUR
Etes-vous prêt à manifester pour défendre
votre retraite ?
RÉPONSE À LA QUESTION D’HIER
Pensez-vous que l’équipe de France
peut rebondir, mardi, en Bosnie ?
OUI : 34,7 %
2 539 internautes ont voté
NON : 65,3 %
DIAPORAMA
Les nouvelles
tendances
du prêt-à-porter
EN VIDÉO
(LP.)
Sur nos sites www.leparisien.fr et www.aujourdhui.fr
L’élection de la première
miss régionale
de Mme de Fontenay
À LIRE
Notre blog
politique
LEVER : 4 h 29
COUCHER : 19 h 4
Horaires à Paris
Pour tout autre lieu
www.imcce.fr