De Xavier Durringer Aux Editions Théâtrales Belle Pagaille avec%le

Commentaires

Transcription

De Xavier Durringer Aux Editions Théâtrales Belle Pagaille avec%le
De Xavier Durringer
Aux Editions Théâtrales
Belle Pagaille
avec%le%soutien%de%l’Atelline,%Lieu%de%Fabrique%Arts%de%la%Rue%de%la%CIA,%
de%Total%Local,%de%Réseau%en%scène,%du%Département%de%l’Hérault%et%de%
la%ville%de%Montpellier.%
Le%mot%de%l’auteur%
"Histoires d'hommes, ce sont des monologues de femmes qui
parlent des hommes, des textes courts, une panoplie d'histoires,
de sensations, de petites chansons, de l'amour sous toutes les
coutures. Et puis quand l'amour s'évapore, il reste de grandes
plages de solitudes où elle vagabonde d'histoires en souvenirs
comme des éclats, des fragments. Et les hommes apparaissent et
disparaissent, véritables fantômes." X. Durringer
« DURRINGER, IL IMAGINE DES PIECES OU ON CROIT QUE C’EST LA REALITE ET
C’EST LA QUE ÇA DEVIENT INTERESSANT … » (G. BOURDET)
Le mot du metteur en scène :
Choisit-on un texte pour sa langue, son message son histoire ou son
genre ? Probablement tout cela à la fois..
Mais il arrive que de belles rencontres enrayent ce processus.
Que le tempérament de trois comédiennes, trois électrons libres de toutes
contraintes, excessives, complémentaires et si différentes vous imposent
comme une évidence l’auteur à leur démesure : Xavier Durringer.
Histoires d’hommes… partagées par des femmes capables de vous
retourner le cœur, tantôt cyniques et assassines, tantôt odieuses et
attachantes mais toujours empreintes de folie dure.
Les textes de Durringer sont forts, contemporains, universels.
On ne se cache pas derrière ces textes, on se raconte dessus, forcément.
L’histoire
Histoires d’hommes rassemble une cinquantaine de monologues écrits pour des femmes.
Destinés à des actrices de tous âges, ces textes s’inscrivent dans l’espace de la représentation.
On y retrouve le style de Durringer : parole tendue, invectives, cris du corps, révolte de l’âme,
poésie de l’instant, éclats fulgurants de la vie de femmes amoureuses, seules, en colère.
Plus de photos ?
http://www.bellepagaille.com/Photos
L’EQUIPE
Jean-Michel Boch, Metteur en scène
Il fonde en 1998 l’auberge théâtrale Les Thélémites qui devient rapidement le lieu culturel
populaire de Montpellier. Il joue dans plus de 45 créations de la Compagnie Pourquoi Pas,
dans un registre allant de Goldoni à Jean-Yves Picq, Dario Fo, Enzo Cormann, ou encore Les
Monty Pythons. Il met en scène « La Contrebasse » de Patrick Süskind, succès du Festival
d’Avignon depuis 2002, et « Novecento » en 2009.
Charo Nunez Beltran, comédienne
Charo Beltran est formée au théâtre et à la danse au theatro fantastico de Buenos Aires. Elle
travaille en Argentine, son pays d’origine, et au Canada avant de s’installer en France et de
participer à des créations mêlant la danse, le théâtre, le chant et la poésie. Dernières
créations : "Gualicho" A. Bourrel théâtre flamenco, "Un coeur attaché sous la lune" Valetti
création au théâtre d'O, « Puta Carajo », cabaret espagnol - La Vista, « Une laborieuse
entreprise », Hanok Levin – TEF.
Capucine Mandeau, comédienne
Capucine Mandeau est issue de l'Ecole Supérieure du Conservatoire Nationale d'Art
Dramatique de Montpellier. Elle a joué avec ou sous la direction de Philippe Avron, YannJoël Colin ou Michel Deutsch, travaillé avec les cies Malabar, Artonik, Zigzags, Mistral
Gagnant,… Elle a tourné dans quelques longs métrages (ciné et tévé), courts, et s’est essayé à
la voix off. Artiste pluridisciplinaire, elle mélange les genres avec plaisir (chant, danse,
échasses, poésie, cirque,...) et avec l'envie permanente de découverte.
Marie-Audrey Simoneau : comédienne
Issue de l’Ecole Supérieure du Conservatoire National d’Art Dramatique de Montpellier,
Marie-Audrey Simoneau travaille avec l’EAT, la Cie les nuits partagées, la Cie Alzhar… Elle
joue plus particulièrement les « classiques » : Molière (Dom Juan, les fâcheux), Shakespeare
(Macbeth, le songe d’une nuit d’été) et Racine (Britannicus).
Vidéo ici : http://www.bellepagaille.com/Extraits
[email protected]
Fiche Technique pour Histoires d’Hommes
Espace scénique :
Un bar avec un comptoir, des tables et autant de chaises que de spectateurs.
Prévoir un lieu relativement calme.
Le spectacle s’adapte au lieu. Il nous faut donc des photos du bar, et arriver la veille pour les
repérages.
Lumières:
Suffisamment de lumière pour être vues dans le bar, au besoin rajouter des lampes.
Matériel :
Une bouteille de tonic, du citron, des verres, un plateau. Un petit escabeau.
Personnel :
La participation (muette) d’un barman est souhaitée.
Il sera demandé d’intégrer une comédienne de Belle Pagaille à l’équipe du bar (expérience du
service certifiée !)
Une personne pour gérer les entrées.
Jauge :
100 personnes
Contact Technique :
Jean-Michel Boch 06.07.44.36.23
Conditions financières pour « Histoires d’Hommes »
- Cession
1 représentation 1500 €
2 représentations : 2800€
3 représentations : 3300€
Prix nets, l’association n’est pas assujettie à la TVA.
- Droits d’auteurs pour M. Durringer
Payables directement auprès de la SACD (10% prix du spectacle)
- Défraiements
Déplacement depuis Montpellier :
Défraiement kilométrique au tarif URSSAF pour un véhicule de 5cv
Ou 3 billets de train
Logement :
3 chambres single avec petit déjeuner de la veille au lendemain des représentations
Catering :
Repas chauds pour 3 personnes la veille et le jour des représentations
Contact artistique :
Capucine Mandeau 06.62.13.46.54
[email protected]
Extraits de presse pour Histoires d’Hommes:
Pour plus d’articles, suivez le lien :
http://www.bellepagaille.com/Presse
« Bizarre, cette serveuse. Elle s’énerve contre les clients, elle raconte sa vie sentimentale.
C’est une des trois comédiennes de la Cie Belle Pagaille. Elles se sont installées au bistrot le
dôme et prennent les clients par surprise avec leurs monologues tellement poignant. » La
Gazette, septembre 2008
« Trois filles en furie mises en scène par Jean-Michel Boch ouvrent la vanne sans prendre de
gants. Des femmes au bout du rouleau parlent de tous leurs mâles, s’épanchent sans fard,
clament ce qu’elles ont sur le cœur de colère, de ras le bol, de révolte. « Seules ou
amoureuses, elles pètent les plombs dans un bistrot. Elles ont en marre de leur vie, de leur
mec, de leur métier. Ce jour là, le vase déborde, elles se retrouvent toutes les trois autour d’un
verre et crachent leur valda » résume la comédienne Capucine Mandeau qui incarne une de
ses furies avec Charo Beltran et Marie Simoneau. » L’Hérault du jour, septembre 2008
« Capucine Mandeau, Charo Beltran et Marie Simoneau se glissent dans les peaux écorchées
de trois filles plus du tout décidées à subir leur vie. Elles crachent ce qu’elles ont sur le cœur
et dans le corps et disent les vertes et les pas mûres de leurs histoires d’hommes. Au milieu
des tasses de café, les nerfs lâchent et le linge sale se lave en public. Eclats de voix sans
pincettes, abattement total, confidences et petits dérapages, la compagnie à l’origine de cette
agitation des âmes blessées s’appelle Belle Pagaille. » L’Hérault du Jour, septembre 2008
« Histoires d’amours tristes, gaies, pitoyables, le spectateur est pris à témoin, à la fois voyeur
et complice. Des récits de rencontres, de ruptures, de réveil au petit matin après une nuit
passée ensemble et qui tourne court. 50 mn de monologues, une belle idée d’intervention dans
un bar, des comédiennes efficaces. » Le Journal de Saône et Loire, Chalon sur Saône, juillet
2009
« Sacrément bien planté, le jeu des comédiennes est percutant. Et ce trio, plus que crédible
dans les scènes de colère. La mise en scène de Jean-Michel Boch est remuante ; Elle sert avec
justesse ce texte, qui fuse et frappe pour mieux provoquer le rire. Mené tambour battant, le
spectacle est haletant. » Midi Libre, février 2010