Les forains, artisans de la fête

Commentaires

Transcription

Les forains, artisans de la fête
Dossier
PAGES DIOCESAINES
La foire des Rameaux de Grenoble, qui se tient chaque année sur l’Esplanade, est un rendez-vous
bien connu des Isérois. Mais qui sont les forains, ces artisans de la fête ?
Les forains,
artisans de la fête
L’
expression « gens du voyage »
désigne des groupes ethniques
itinérants tels que les Tziganes ou
les Roms. Les artisans de la fête,
quoique se déplaçant eux aussi, sont plutôt
une corporation, donc un groupe professionnel. Pour les forains, le voyage n’est
pas un but en soi, mais une conséquence
de leur métier : pour vivre du spectacle, il
est nécessaire d’aller sans cesse au-devant
de nouveaux publics !
La question de la scolarisation est souvent
un problème, même si la ville de Grenoble
a pris de nombreuses initiatives pour améliorer l’accueil des enfants dans les écoles.
Changer sans cesse de lieu perturbe le
parcours scolaire, et rend plus difficile
l’assiduité ou l’adaptation à de nouveaux
camarades.
La grande majorité des forains est de tradition catholique et l’expression religieuse
reste populaire. Mais il n’est pas toujours
aisé de pratiquer sa foi lorsque la fête bat
son plein le dimanche matin et que l’on
voyage sans cesse !
C’est là qu’intervient l’aumônerie des
FC 38
La foi, une fête
familles, créée dans les années 1970 à Grenoble par le père Marius Bret, et qui accompagne la communauté des forains. Pour Jacqueline Develey, impliquée depuis de longues années, le rôle de l’aumônerie est de « permettre aux forains de tenir leur place dans
RECETTE
Pommes d’amour
Un nom qui met l’eau à la bouche… Envie de retrouver cette douceur à la maison ? Rien de plus simple.
Préparation : 15 minutes
Cuisson : 10 minutes
Facile et bon marché
Ingrédients
- 6 pommes Golden pas trop grosses
- 100 g de beurre
- 1cuillère à soupe de colorant alimentaire rouge
- 2 cuillères à soupe d’eau
- 1 cuillère à soupe de jus de citron
- 500 g de sucre en morceaux
Recette
Laver les pommes
Retirer la queue et mettre à la place un pic en bois
Dans une casserole, verser le sucre, l’eau, le jus de citron
et le beurre coupé en petits morceaux
Remuer régulièrement avec une cuillère en bois jusqu’à ce que le sirop
commence à dorer
Retirer la casserole du feu et ajouter doucement le colorant rouge
Tremper chaque pomme dans le caramel pour qu’il recouvre complètement
le fruit
Plonger les pommes dans un saladier d’eau froide, pour faire durcir le caramel
Poser les pommes, piques en l’air, sur un papier sulfurisé avant de déguster !
Mars 2011 - page IV
Dossier
PAGES DIOCESAINES
l’Eglise, partager leurs joies, leurs peines et…
notre espérance. »
Concrètement, les dix bénévoles vont à
la rencontre des familles, assurent la catéchèse ainsi que la célébration de Pâques qui
a lieu sur le stand des auto-tamponneuses !
Elle aura lieu cette année le 3 mai à 11 h. Un
temps de prière que les Grenoblois sédentaires sont invités à partager avec les forains,
pour que résonnent ces paroles du « Notre
Père » : Que ta volonté soit fête !
Un village dans la ville
L’avenir de la foire
Construction d’immeubles, nouvelle ligne
de tramway… L’aménagement du site de
l’Esplanade, qui commence cette année,
aura des répercussions sur la foire. Où s’installeront caravanes, camions et manèges ?
La question reste entière.
Elise Chardonnet
❲A SAVOIR❳
FC 38
Annie Davin est secrétaire promotionnelle au sein du comité d’organisation de
l’événement. « La foire des rameaux est très
importante pour les forains car elle marque
le début de la saison, après une période
hivernale plus calme. Chaque année, près
de cent dix familles sont accueillies, ce qui
représente un vrai petit village car toute la
famille est du voyage : parents, enfants, mais
aussi grands-parents et employés.
La plupart des forains sont titulaires et reviennent chaque année. Traditionnellement,
les manèges – appelés « métiers » – étaient
transmis de père en fils. Aujourd’hui, le
public est friand d’innovations et il est
impératif de renouveler régulièrement les
attractions. Seul le droit d’exploitation est
transmis de génération en génération. »
Pour Marie-Laure Manguelin, chargée
de l’organisation à la mairie de Grenoble,
« travailler avec cette corporation est à la fois
enrichissant et épuisant. C’est une véritable
communauté, avec ses codes, ses traditions,
qu’il s’agit de respecter sans transiger sur les
contraintes administratives auxquelles chacun
est tenu… ». Un exercice qui relève parfois
du numéro d’équilibriste !
Un si doux frisson…
J’
ai toujours détesté les grands huit.
A la seule vue de cette montagne
métallique et de son train infernal, je
suis prise de haut-le-cœur. Et je m’interroge : comment peut-on volontairement dépenser de l’argent pour se
rendre malade ? Quels plaisirs éprouvent donc tous ceux qui acceptent
docilement de se faire harnacher dans
UN PEU D’HISTOIRE…
Le mot « forain » tiendrait son origine du bas latin foranus, qui signifie
« étranger, venu d’ailleurs ». Issu du latin feriae, le terme « foire »
désignait, chez les Romains, le jour du repos.
Depuis la nuit des temps, il s’est trouvé des gens présentant au public
leurs prouesses d’agilité, de force et de souplesse. Mais il faut attendre le
XVIIIe siècle pour que les corporations des « artisans de la fête », jongleurs,
bateleurs ou joueurs de viole, commencent à s’organiser en France.
Mars 2011 - page V
■La foire en pratique
Du 16 avril au 8 mai 2011
Site de l’Esplanade
à Grenoble
Accès par Porte de France
Lignes de bus : 3 et 33
Toutes les informations :
www.foiredesrameaux.com
des chariotes branlantes pour jouer à
se faire peur ? Je regarde, perplexe, un
groupe d’adolescents qui descendent
en titubant, encore grisés par les sensations fortes. Ils reprennent leur souffle
après s’être époumonés à 30 mètres de
hauteur, et affichent le sourire ravi du
héros vainqueur du dragon.
Amusés par mon regard perplexe, ils
tentent bien quelques explications :
liberté, adrénaline, chair de poule, tête
qui tourne, cheveux qui se hérissent…
Bref, « c’est super ! » Argumentaire
imparable, mais j’avoue n’être qu’à
demi convaincue. Et je m’en vais
méditer sur les paradoxes de la nature
humaine, réconfortée par une bonne
barbe à papa !
E. C.
Messe de Pâques
Mardi 3 mai à 11 h
sur le stand
des autos
tamponneuses.