Cycle de conférences à Neuchâtel

Commentaires

Transcription

Cycle de conférences à Neuchâtel
Corinne CHARLES
Docteur en Histoire de l'art
30, chemin de la Chevillarde
CH – 1208 Genève
E-mail : [email protected]
Tél. : +41 22 700 02 94
Tél. : +41 22 349 87 47
Fax : +41 22 349 87 47
Cycle de conférences à Neuchâtel, Lycée Jean Piaget, janvier-mars 2007
Entre Flandres et Italie : le faste des ducs de Bourgogne
Au XVe siècle, les Etats de Bourgogne furent un foyer artistique parmi les plus importants
d'Europe. Ils s'étendaient des Flandres jusqu'à Mâcon. Philippe le Hardi, Jean sans Peur,
Philippe le Bon et Charles Le Téméraire, les quatre ducs de Bourgogne de père en fils, en ont
assuré la richesse et l'expansion territoriale (1363-1477). Grands protecteurs des arts et
généreux mécènes, ils ont conféré à la cour bourguignonne un faste et un éclat qui fut imité
dans tous les milieux princiers d'Europe.
En 1384, Philippe le Hardi fonde une chartreuse au lieu-dit Champmol, aux portes de Dijon,
désirant en faire le lieu de sépulture de la nouvelle dynastie, à l'instar de celle des rois de
France à Saint-Denis. Pour ce grand chantier, il commande peintures, sculptures et mobilier
à des artistes de renom, comme Claus Sluter, Jean de la Huerta, Melchior Broederlam et
Jean de Liège. Ces artistes imposent en Bourgogne un style novateur, qui trouvera une
expansion encore plus marquée sous le long règne du 3e duc, Philippe le Bon (1419-1467).
Nicolas Rolin, le chancelier du duc pendant presque tout le règne, exerça un mécénat privé
en Bourgogne qui rivalisa avec celui de son seigneur. Il en reste des œuvres célèbres comme
la Vierge au chancelier Rolin (Jan van Eyck), le retable du Jugement dernier (Rogier van der
Wyden) ou l'Hôtel-Dieu de Beaune. En 1477, le dernier duc de Bourgogne, Charles le
Téméraire meurt à Nancy. Le roi Louis XI annexe le duché de Bourgogne à la France,
marquant la fin d'une période artistique particulièrement féconde.
Le programme de conférences présentera en huit séances les réalisations majeures qui ont
jalonné ce siècle d'exception dans les domaines de la peinture, sculpture, architecture, des
tapisseries et du mobilier. L'accent sera mis sur les peintres flamands importants qui sont à
l'origine de la Renaissance dans le Nord de l'Europe, comme Robert Campin, Jan van Eyck,
Rogier van der Weyden, Petrus Christus et Memling, et sur les échos de leurs découvertes
auprès de certains grands peintres italiens, comme Fra Angelico, Gentile da Fabriano,
Domenico Veneziano, Piero della Francesca, Antonello da Messina et Ghirlandaio.
ABECEDART
Art Personal Coaching, recherches et expertises

Documents pareils