Insectes observables dans les prairies et les aires fleuries

Commentaires

Transcription

Insectes observables dans les prairies et les aires fleuries
Insectes observables dans les prairies
et les aires fleuries entomophiles.
PIQUEE Jacques consultant Vosges Développement
Janvier 2011
Crédit photographique
PIERREVELCIN Mario
PIQUEE Jacques
Photo de couverture
Abeille charpentière ou xylocope violet (Xylocopa violacea)
sur le bleuet des moissons (Centaurea cyanus)
Présentation
De nombreux insectes visitent les fleurs pour se nourrir. Ils constituent le groupe des insectes floricoles ou insectes anthophiles c’est-à-dire littéralement « les insectes qui aiment les fleurs». En
fonction de leur comportement alimentaire, on peut les ranger dans deux catégories même si la répartition n’est pas toujours très facile car il existe de nombreux cas particuliers.
La première catégorie englobe les insectes qui dévorent et par conséquent détruisent les différentes
parties de la fleur et tout particulièrement les pétales, les étamines avec leur pollen et les carpelles.
Ils sont donc plutôt nuisibles puisqu’ils limitent la production des fruits et des graines nécessaires
à la reproduction sexuée des plantes ainsi mutilées. C’est le cas par exemple de nombreux coléoptères de la famille des mélolonthides à laquelle appartient la cétoine dorée, ce bel insecte vert malachite qui s’en prend volontiers aux roses dont il perfore les boutons. Cependant ces insectes font
partie des chaînes alimentaires et profitent à certains oiseaux et certains micromammifères.
Lorsqu’elle se nourrit, la cétoine
dorée détruit généralement les
différentes parties de la fleur qu’elle
visite.
La deuxième catégorie regroupe les insectes qui récoltent du nectar et du pollen et qui transportent
ce dernier de fleur en fleur assurant ainsi une fonction nécessaire à la reproduction de 80 % des
plantes : la pollinisation. On les désigne sous l’appellation d’insectes pollinisateurs. L’abeille mellifère est l’exemple emblématique de cette entomofaune pollinisatrice. Les diptères, les lépidoptères et les hyménoptères appartiennent aussi à cette catégorie.
En transportant le pollen de fleur en
fleur, l’abeille dite domestique
assure la pollinisation et permet à
au moins 80 % des plantes à fleurs
(spermaphytes) de se reproduire.
Les coléoptères
Insectes à métamorphoses complètes, ils possèdent deux paires d’ailes dont une transformée en
élytres le plus souvent coriaces et colorées et qui protègent au repos, la paire utilisée pour voler.
Cantharide rustique (Cantharis rustica)
sur le genêt à balais (Cytisus scoparius)
Cétoine dorée (Cetonia aurata)
sur le passerage drave (Lepidium draba)
Cétoine funeste (Oxythyrea funesta)
sur l’aubépine commune (Crataegus laevigata)
Clairon (Trichodes alvearius)
sur la renoncule âcre (Ranunculus acris)
Coccinelle à 7 points (Coccinella 7-punctata)
sur feuille de graminée
Larve de la coccinelle prédatrice d’une colonie
de pucerons verts (larve aphidiphage)
Lepture maculée (Leptura maculata)
Trichie fasciée (Trichium fasciatum)
sur la berce commune (Heracleum sphondylium) sur le pissenlit (Taraxacum dens-leonis)
Les diptères
Insectes à métamorphoses complètes, ils possèdent une seule paire d’ailes. La deuxième est réduite
à de simples balanciers stabilisateurs. Les diptères floricoles sont souvent mimétiques de nombreux hyménoptères (guêpes, abeilles, bourdons, frelons…). Ils ont fréquemment un vol stationnaire. La larve des diptères du groupe des syrphes est généralement aphidiphage.
Grand bombyle (Bombylius major)
Syrphe ceinturé (Episyrphus balteatus)
sur le grémil pourpre-violet(Lithospermum sp.) sur l’anthémis des teinturiers(Anthemis tinctoria)
Eristale tenace (Eristalis tenax)
Hélophile suspendu (Helophilus pendulus)
sur la berce commune (Heracleum sphondylium) sur aster sp. (Aster sp.)
Eristale des fleurs (Myatropa florea)
sur la coriandre cultivée (Coriandrum sativum)
Syrphe à croissants (Scaeva pyrastri)
sur la nielle des blés (Agrostemma githago)
Syrphe du groseillier (Syrphus ribesii)
sur le lierre des bois Hedera helix)
Larve aphidiphage de diptères du groupe des
syrphes
Les lépidoptères ou papillons:
Insectes à métamorphoses complètes, ils possèdent deux paires d’ailes recouvertes par des écailles
généralement de couleurs vives. Ce sont les plus faciles à identifier. Leurs larves ou chenilles sont
toutes phytophages et souvent inféodées à une seule plante.
Carte géographique (Araschnia levana)
sur herbacées diverses
Hespérie de la houque (Thymelicus sylvestris)
sur le chardon des champs (Cirsium arvense)
Porte queue ou machaon (Papilio machaon)
sur la centaurée jacée (Centaurea jacea)
Mélitée du plantain (Melitea cinxia)
Paon du jour (Inachis io)
sur la cardère commune (Dipsacus fullonum)
Piéride de la rave (Pieris rapae)
sur la knautie des champs (Knautia arvensis)
Vulcain ou amiral (Vanessa atalanta)
sur la succise des prés ( Succisa pratensis)
Zygène de la filipendule (Zygaena filipendula)
sur la vipérine commune (Echium vulgare)
Les hyménoptères
Insectes à métamorphoses complètes, ils possèdent deux paires d’ailes membraneuses réunies en
vol. Ce sont les insectes floricoles les plus spécialisés et les plus efficaces dans la pollinisation. Ils
comprennent les abeilles au sens large, les guêpes et les fourmis et selon les espèces , ils vivent en
sociétés organisées* autour d’une femelle fertile ou sont solitaires**.
Abeille mellifère (Apis mellifera)*
sur le séneçon du Cap (Senecio inaequidens)
Abeille mellifère forme hybride*
sur la roquette sauvage (Diplotaxis tenuifolia)
Bourdon des champs (Bombus pascuorum)*
sur la gesse des prés (Lathyrus pratensis)
Bourdon horticole (Bombus hortorum)*
sur le pied d’alouette (Consolida regalis)
Bourdon des pierres (Bombus lapidarius)*
sur le bleuet des moissons (Centaurea cyanus)
Bourdon terrestre (Bombus terrestris)*
sur le millepertuis (Hypericum perforatum)
Frelon commun (Vespa crabro)*
sur le lierre des bois (Hedera helix)
Guêpe poliste ou poliste français
(Polistes gallicus)*
Andrène de la knautie (Andrena hattorfiana)**
sur la knautie des champs (Knautia arvensis)
Anthidie sp. (Anthidium sp.)**
sur la vipérine commune (Echium vulgare)
Anthophore sp. (Anthophora sp.)**
sur la vesce à bouquet (Vicia cracca)
Halicte de la scabieuse (Halictus scabiosae)**
sur le bleuet des moissons (Centaurea cyanus)
Halicte (Halictus sexcinctus)**
sur la centaurée noire (Centaurea nigra)
Hylaeus sp.** sur
la scabieuse colombaire (Scabiosa columbaria)
Megachile sp. ou abeille coupeuse de feuille°
sur le basilic (Oncidium basilicum)
Xylocope violet (Xylocopia violacea)°
sur la phacélie (Phacelia tanacetifolia)
Contact :
Vosges Développement
17, rue Gambetta
88 000 EPINAL
Valérie Auroy : Chargée de Mission Economie Montagnarde
Tel : 03 29 63 33 59 et 06 87 83 47 82
[email protected]