Sophie Hunger a grandi entre la Suisse, l`Angleterre et l`Allemagne

Commentaires

Transcription

Sophie Hunger a grandi entre la Suisse, l`Angleterre et l`Allemagne
Sophie Hunger a grandi entre la Suisse, l'Angleterre et l'Allemagne. On entend parler d'elle
pour la première fois en 2006 avec un premier album, « sketches on sea », enregistré à la
maison, mais qui vend pourtant plusieurs milliers de disques sans réelle distribution. Son aura
grandissante l'amène alors à collaborer avec des artistes tels qu'Erik Truffaz, The Young Gods
ou Stephan Eicher, avant de rayonner en dehors des frontières helvétiques : The Guardian la
décrit comme « la synthèse de Laura Marling, Beth Orthon et Björk », Le Monde la juge
« brillante » et le Deutsche Musikexpress « étourdissante ». Son premier album studio,
« Monday's Ghost », sorti en 2008, atteint la place no 1 des charts suisses – tout comme
l'album « 1983 » deux ans plus tard.
Son talent explose également à l'étranger : elle est la première artiste à figurer à l'affiche du
prestigieux Glastonbury Festival; elle récolte un Swiss Award et le Prix de la Création
Musicale de France, avant de parcourir tout le continent nord-américain avec Madeleine
Peyroux et Tinariwen; en Allemagne, on la voit acclamée pour ses textes de fiction parus
dans le fameux Die Zeit.
Au printemps 2012, elle se produit seule sur scène pour « Bob Dylan – Be Part of my
Dream » (dans le cadre d'une exposition du Grammy Museum) à La Cité de la Musique à
Paris, avant que le projet ne soit repris ce été au Festival International de Jazz de Montréal.
Ces prochains mois la verront également dans la pièce « Jakob Michael Reinhold Lenz »,
réalisée par Cornelia Rainer, sur les planches du Salzburger Festspiele.
Enfin, cet automne sera le moment de la sortie de son nouvel album, produit par Adam
Samuels (Warpaint, Daniel Lanois, John Frusciante) entre l'Europe et les Etats-Unis. On y
retrouvera notamment parmi les musiciens Josh Klinghoffer (Red Hot Chili Peppers, PJ
Harvey), Nathaniel Walcott (Bright Eyes), Steven Nistor (Daniel Lanois, Danger Mouse), au
milieu de Michael Flury, Simon Gerber et Alberto Malo (Sophie Hunger Band). Une tournée
suivra la sortie de l'album dès octobre 2012, de Zurich à Los Angeles.