UN JUBILÉ VALAISAN La 10. Swiss Golf Week de l`ASGI UN

Commentaires

Transcription

UN JUBILÉ VALAISAN La 10. Swiss Golf Week de l`ASGI UN
OpenGolf_Couv3_2011:OpenGolf_couv3_2011 11.08.11 18:27 Page1
OPENGolf
Le magazine suisse
du golf public
Automne 2011 - No 3
CHF 9.–
UN JUBILÉ VALAISAN
La 10. Swiss Golf Week de l’ASGI
LE PLUS BEAU PAYS DU MONDE...
Les voyages de l’ASGI
PERCER LE MYSTÈRE DU PUTTING !
Tom Ritsch et son SAM PuttLab
MARC CHATELAIN : EXPÉRIENCE ET PROFESSIONNALISME
Nouveau coach pour la région Ouest : Marc Chatelain
OpenGolf_Couv3_2011:OpenGolf_couv3_2011 11.08.11 18:28 Page2
Genolier | Lausanne | Fribourg | Zurich | Montreux | Genève | Winterthour
OpenGolf_Couv3_2011:OpenGolf_couv3_2011 11.08.11 18:28 Page3
CO2
132 g/km – soit une baisse de 13%
La nouvelle Audi A6 Avant avec
technologie de construction
allégée Audi.
L’un des nombreux avantages de la construction allégée Audi est sans conteste la
réduction du poids. Et qui dit véhicule plus léger dit baisse de la consommation et des
émissions de CO2. Celles affichées par la nouvelle Audi A6 Avant 2.0 TDI sont ainsi
13 pour cent inférieures à celles du modèle précédent. Etendues à la série entière, les
valeurs de consommation présentent une baisse allant jusqu’à 21 pour cent. Vous
pouvez ainsi rouler plus longtemps – en dépensant moins. www.audi.ch/a6avant
Audi A6 Avant 2.0 TDI, 130 kW (177 ch), 1968 cm3. Consommation mixte: 5,0 l/100 km.
Emissions de CO2: 132 g/km (188 g/km: moyenne de tous les véhicules neufs). Catégorie de rendement énergétique A.
OpenGolf_Couv3_2011:OpenGolf_couv3_2011 11.08.11 18:28 Page4
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 11.08.11 18:34 Page1
EDITORIAL
Une séance
chez le psy
Est-ce que c’est l’âge, la lassitude ou
l’évolution du jeu, mais il me semble que
je supporte de moins en moins bien certaines manies des golfeurs. Par exemple,
lorsque je vois un joueur débutant qui
s’accroupit sur le green et qui tient son
putter par le bout du grip pour définir une
pente, ça m’agace. Car rares sont ceux qui
ont compris comment interpréter cette
technique visuelle. Et nombreux sont ceux
qui vont de toute façon laisser leur balle
courte de 3 mètres...
Je n’aime pas non plus les gens qui
traînent, qui ne ratissent pas les bunkers,
qui n’attendent pas les dames lorsqu’elles
ont frappé leur coup de départ, qui prennent deux sandwiches au turn, qui lancent leurs clubs, qui mettent des polos
rayés avec des shorts carrolés, qui font
plein de ratures sur les cartes de score, qui
ne tiennent jamais le drapeau, qui ne
connaissent pas les Règles mais qui affirment le contraire, qui donnent sans arrêt
des conseils, etc., etc. En regardant cette
liste, je me dis vraiment que je deviens intolérant. Heureusement, je suis suffisamment hypocrite pour ne pas montrer mon
agacement. Du moins dans la majorité
des cas...
L’une des choses qui m’horripile le
plus – et là je sais que je ne suis pas le
seul ! – c’est l’habitude qu’ont les golfeurs
de raconter l’intégralité de leur partie
lorsqu’on leur demande comment ils ont
joué. Et plutôt que de dire que c’était bien,
moyen ou médiocre, vas-y que je t’explique de quelle manière je suis sorti du
bunker, comment j’ai bien drivé sur le 7,
pourquoi ce putt a vicieusement fait le
tour du trou. On dirait que ces amateurs
parlent à des gens qui n’ont jamais tenu
un club et qui ne peuvent donc comprendre la somme de frustrations endurées
pendant les quatre heures que dure un
tournoi. Plutôt cinq heures aujourd’hui...
Le plus énervant, c’est que j’ai moi aussi
envie de leur expliquer ce qui m’est arrivé!
C’est contagieux!
Il n’y a rien de plus ennuyeux que les
récits de golf. Mais ce qui est intéressant
en revanche, c’est de trouver leur motivation. Pourquoi avons-nous absolument
besoin de communiquer sur notre partie?
Je sais que les autres sports provoquent
une semblable envie, mais il me semble
qu’elle est extrême au golf. Et surtout totalement egocentrique. Je me dis que cet
élan est motivé par le côté abstrait d’un
score, dont le seul énoncé ne peut définir
tous les efforts consentis. Car on peut
jouer 75 – net, bien sûr! – et être heureux
ou totalement désespéré. Si on a commencé par mettre trois balles dans l’eau,
ce sera un score gratifiant. A l’inverse, si
on termine le parcours avec un triple
bogey, le dernier trou aura gâché toute la
journée. Et le fait d’en parler permet d’exprimer sa joie ou sa colère et constitue
dans le fond, une véritable thérapie.
Le golf est un jeu essentiellement
mental, qui demande une concentration
énorme, de la patience, un contrôle de soi
extrême. Pendant cinq heures, le joueur
est introverti, totalement replié sur luimême, au point de devenir misanthrope
et asocial dans les cas extrêmes. Il déteste soudain les gens! Ne leur parle plus,
ne les écoute plus. Et quand le dernier
putt est entré, il redevient humain. Et il libère la pression accumulée en justifiant
son attitude par le récit des coups abominablement difficiles qu’il a dû exécuter !
Bon, au vu des dangers encourus par
le golfeur, des terrifiantes épreuves qu’il
a traversées, je promets d’être plus patient lors de ma prochaine compétition. Et
d’écouter toutes les aventures de tous les
participants. Mais je demande CHF 100.–
par patient...
Jacques Houriet
Jacques Houriet,
Rédacteur en chef.
OPEN GOLF
1
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 11.08.11 18:34 Page2
SOMMAIRE
ACTUALITÉ
Vor den Toren von Basel entsteht in
Zwingen, direkt am Ufer der Birs, der
erste 9-Loch Golfplatz im Baselbiet,
spielbereit ab März 2012.
Idyllisch, familiär, abwechslungsreich.
Eröffnung Frühjahr 2012
Editorial
1
Chiffres et actualité de l’ASGI
3
Investissements dans les clubs ASG
4
Hommage à Severiano Ballesteros
6
Erich Hunold, directeur marketing d’Audi
8
Avec le Docteur Patet, de la Clinique Genolier
10
La boîte à questions
12
ÉVÉNEMENTS
La 10e Swiss Golf Week de l’ASGI
16
Toute une saison sous la loupe (II)
24
Parcours Gourmands 2011
26
TECHNIQUE
Tom Ritsch et son SAM PuttLab
0 Uhr
0
.
1
1
nntag it Apéro
o
S
n
Jede ührung m
Platzf
29
VOYAGES
Les voyages de l’ASGI
32
Pro-Am d’automne à Ténériffe
36
CLUBS
Spielrechte in bedürfnisgerechten Kategorien (Junioren, Senioren, Firmen, Zweitspielrechte) ab Fr. 3‘000.-; Jahresgebühr
ab Fr. 1‘000.-; Jahrespielrechte. Greenfee-Spielerinnen und -Spieler sind herzlich
willkommen. Greenfee 9-Loch ab Fr. 35.-.
Golfpark Schiffenen
38
Driving range Wädenswil
39
Golf Club Vuissens
40
Golfclub Wylihof
42
Birdies & Bogeys
45
SHOPPING
A vos achats...
46
JUNIORS
Birs-Golf AG, Araweg 8, 4222 Zwingen
www.birs-golf.ch; Tel. 061 761 64 64
Nouveau coach pour la région Ouest
48
OPINION
Paolo Quirici, ancienne star du golf suisse
Editeur : ASGI
Association Suisse des Golfeurs Indépendants
Responsable: Pascal Germanier
Rédacteur en chef: Jacques Houriet, Belmont
Conception graphique, composition et photolitho:
Narbel Typographie, Renens
Impression: Swissprinters Lausanne SA
Abonnement: CHF 30.– par année
Contacter [email protected]
Exemplaires imprimés en allemand et en français
Nouveau tirage en 2011: 14’261 exemplaires
14’261 ex. contrôlés REMP en 2011
11’061 ex. en allemand – abonnés
475 ex en allemand – gratuits
2’365 ex. en français – abonnés
360 ex. en français – gratuits
Parution 4 x par année
2
OPEN GOLF
51
ASGI Secrétariat Général
Chemin de Closalet 18
CH -1023 Crissier
Tél. +41 (0)21 633 06 06
Fax +41 (0)21 633 06 09
[email protected] - www.asgi.ch
ASGI Deutsche Schweiz
Ringstrasse 14
CH - 8600 Dübendorf
Tél. +41 (0)43 355 22 22
Fax +41 (0)43 355 22 29
[email protected] www.asgi.ch
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 11.08.11 18:34 Page3
ACTUALITÉ
Chiffres et actualité ASGI
Un ciel sans nuage
En plein milieu d’année, l’effectif de l’ASGI se développe dans la direction attendue et confirme que
la barre des 16’500 membres sera effectivement franchie en 2011. Une croissance régulière, qui s’inscrit
dans un climat extrêmement serein pour les golfeurs indépendants.
A fin juillet, le nombre de golfeurs
indépendants s’élevait exactement à
16’196, ce qui représente une progression
de 734 membres par rapport à la même
période de 2010, soit une croissance de
4,7%. Un taux de croissance qui est d’ailleurs extrêmement stable et qui indique
bien que le golf, en Suisse, n’a pas subi la
crise rencontrée par d’autres pays. Les
Etats-Unis notamment, qui enregistrent
même une diminution du nombre de golfeurs. Cela dit, avec près de 30 millions de
pratiquants, il n’y a pas encore péril en la
demeure...
Le taux de croissance de 4,7%
est extrêmement stable
et indique que le golf se porte
bien en Suisse.
parfaitement réaliste, laisse penser que
plus de 9’000 d’entre eux sont désormais
intégrés au golf privé suisse!
Au total, près de
85’000 golfeurs disposent d’une
licence officielle en Suisse.
«Il y a trois acteurs bien implantés en
Suisse : le golf privé, représenté par les
57’000 membres des clubs ASG, la Migros, avec vraisemblablement 10’000
adhérents et l’ASGI. Au total, ce sont donc
près de 85’000 golfeurs qui disposent
d’une licence officielle en Suisse. Chacun
continue de progresser dans sa propre
voie, avec ses spécificités. L’évolution glo-
Répartition par classe d’âge
9
Nombre de membres ASGI (situation au 31. 07. 2011)
108
1998
Avec 30% de femmes et 70%
d’hommes, l’ASGI correspond également
au schéma habituel du golf, même si on
sent une très légère progression dans le
golf féminin. Quant aux bons joueurs, ils
sont de plus en plus nombreux. La pointe
de la pyramide est occupée par 6 joueurs
disposant d’un handicap positif, c’est-àdire meilleur que 0! Et l’ASGI compte exactement 135 handicaps égaux ou inférieurs
à 9.9 (appelés «single handicaps»).
Relevons également que depuis 1998,
près de 15’000 membres ASGI ont quitté
l’association. Tous n’ont pas rejoint un
club ASG, mais l’estimation basse, donc
759
1999
2’259
2000
4’301
2001
6’470
2002
8’941
2003
11’374
2004
13’776
2005
13’883
2006
13’154
2007
13’811
2008
14’632
2009
15’697
2010
16’211
31. 07.11
0
2’500
Niveau de jeu des membres ASGI
1
3
bale s’effectue en parfaite harmonie entres ces trois entités, notamment grâce à
l’attrait que rencontre toujours le golf
chez nous», commente Pascal Germanier,
Secrétaire Général de l’ASGI.
Le paradoxe, c’est que le golf va bien,
alors qu’il n’y a eu qu’un nouveau parcours affilié à l’ASG en quatre ans! «Il faudrait absolument de nouveaux clubs dans
la région de Zurich. Il y a un potentiel pour
deux golfs au moins. Dans la région de
Genève, il y a certainement aussi des opportunités. Il est cependant plus difficile
d’en connaître le potentiel, en raison des
nombreux clubs installés en France frontière, à moins d’une heure du jet d’eau et
qui attirent passablement de joueurs de
Genève et de la Côte».
5’000
7’500
10’000
Répartition par sexe
12’500
15’000
17’500
Répartition par provenance
6 2
18%
9
30 %
%
47
2%
43
19
%
70 %
40
80%
21
< 18
18 - 35
35 - 50
50 - 65
+ 65
Sans hcp
AP
30.1 à 36
24.1 à 30
18.1 à 24
Pro à 18
Féminin
Masculin
Alémaniques
Romands
OPEN GOLF
Tessinois
3
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 11.08.11 18:34 Page4
ACTUALITÉ
Investissements dans les clubs ASG
Un robinet ouvert depuis 2005!
Pour le 7e exercice consécutif, l’ASGI va acheter des parts dans les clubs ASG qui le souhaitent, investir
dans de nombreux mouvements juniors, verser à l’ASG plus d’un million de francs pour les licences et
soutenir le golf professionnel. Un effort cumulé de près de 4 millions de francs...
Parler d’argent n’est pas quelque
chose de spontané en Suisse! Et pourtant,
il faut parfois passer au-dessus d’une légitime pudeur pour rappeler des chiffres
concrets, qui, mieux que les mots, parviennent à éclairer l’impact de l’ASGI dans
le développement du golf national.
On se souvient qu’en 2005, l’ASGI
avait présenté son programme d’investissement dans les clubs, faisant taire d’un
coup certains détracteurs, qui lui reprochaient de ne pas mettre la main à la
poche pour soutenir l’ASG et ses membres, les clubs. Un programme qui a touché exactement 43 clubs sur 95, lesquels
ont vendu pas moins de 330 parts à
l’ASGI. Avec l’exercice en cours, la valeur
d’achat de ces parts s’élève à quelque 3
millions de francs!
«Depuis 2005, l’engouement pour
notre action est toujours le même, donc
toujours aussi fort. Les seules variations
que l’on enregistre concernent des clubs
qui n’ont plus de parts à vendre, ou d’autres qui ont de nouveau des droits de jeu
à disposition. Les demandes viennent essentiellement des clubs installés dans
des zones éloignées des grandes villes.
Par exemple, les clubs de la région genevoise ne nous ont jamais sollicités, alors
que les demandes sont plutôt faibles
dans la région zurichoise», explique Pascal Germanier, Secrétaire Général de
l’ASGI.
Une belle enveloppe
Mais il n’y a pas que dans l’achat de
parts que l’ASGI exerce sa générosité. Elle
aide également les mouvements juniors
des clubs avec une enveloppe annuelle
de CHF 100’000.–. Si bien que depuis
2005, ce sont plus de 3,7 millions de
francs qui ont été alloués d’une manière
directe et systématique aux clubs ASG.
Le montant le plus important que
l’ASGI verse est celui qui concerne le paiement des licences à l’ASG : un million de
francs. Et si l’on ajoute la promotion des
clubs – via le magazine Open Golf, ainsi
que différentes actions spécifiques – et le
soutien à la Swiss PGA et aux tournois
4
OPEN GOLF
individuels ou pro-ams, ce sont quelque
2,3 millions de francs que l’ASGI injecte
chaque année dans le golf suisse. Soit
50% du produit des cotisations ASGI, qui,
pour mémoire, restent fixées à CHF 300.–
depuis de nombreuses années.
Alors que le développement du golf
en Suisse est de plus en plus lié à des aspects économiques, même certains clubs
institutionnels ont modifié leur approche
marketing pour séduire de nouveaux
membres: «on remarque en effet que de
grands clubs, romands ou alémaniques,
sont plus ouverts au dialogue et cherchent à assurer leur pérennité de manière
plus ostensible. Ils ont compris depuis
longtemps que l’ASGI est le réservoir des
clubs ASG et ils apprécient de collaborer
avec nous pour des journées de promotion et d’information, en invitant les golfeurs indépendants à découvrir ou mieux
connaître leur parcours. Depuis 1998, les
quelque 9000 membres qui ont quitté
l’ASGI pour entrer dans un club ASG sont
là pour confirmer que le passage du golf
public au golf privé est plus fréquent et
plus important qu’on ne l’imagine !»
Les projets 2012
Toujours attentive à corriger ou développer les événements existants, l’ASGI
est interpelée depuis quelque temps par
les manifestations dans les clubs alpins.
«Nous sommes en train d’élaborer un nouveau concept pour mieux aider ces clubs
dans leur promotion. Comme les compétitions classiques sur une journée ne sont
pas la panacée, nous sommes partis dans
une autre direction. Nous voulons stimuler
les golfeurs, qu’ils soient membres de
l’ASGI ou d’un club ASG à découvrir ces
clubs, même hors compétition !»
Le concept n’étant pas encore abouti,
il sera présenté dans l’une des prochaines
éditions d’Open Golf.
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 11.08.11 18:34 Page5
ACTUALITÉ
Investissements, Aide juniors et Promotions en 2011
Clubs
Investissements Juniors
Promotions
Clubs
Investissements Juniors
Promotions
1. Aaretal
●
●
●
49. Laufental
–
●
–
2. Alvaneu Bad
●
●
●
50. Lausanne
–
–
●
3. Appenzell Gonten
●
–
●
51. Lavaux
●
●
●
4. Arosa
●
●
●
52. Lenzerheide
–
●
●
5. Ascona
–
–
–
53. Les Bois
●
●
●
6. Axenstein
–
–
●
54. Les Coullaux
–
–
–
7. Bad Ragaz
–
–
●
55. Leuk
●
●
●
8. Basel
–
–
–
56. Limpachtal
●
●
●
9. Bern
–
–
●
57. Lipperswil
–
●
–
10. Blumisberg
–
–
–
58. Losone
●
●
●
11. Bodensee Weissensberg
–
–
●
59. Lucerne
–
–
●
12. Bonmont
–
–
●
60. Lugano
–
–
–
13. Bossey
–
–
–
61. Maison Blanche
–
–
–
14. Breitenloo
–
–
–
62. Matterhorn
●
–
●
15. Brigels
●
●
–
63. Montreux
–
–
–
16. Bubikon
–
●
●
64. Neuchâtel
–
●
●
17. Buna Vista Golf Sagogn
–
–
●
65. Nuolen
–
–
●
18. Bürgenstock
–
–
–
66. Oberburg
–
●
●
19. Crans-sur-Sierre
–
●
●
67. Oberkirch
–
–
●
20. Davos
●
●
●
68. Obere Alp
●
●
●
21. Dolder
–
–
–
69. OSGC
–
–
–
22. Domaine du Brésil
●
●
●
70. Payerne
–
–
●
23. Domaine Impérial
–
–
●
71. Rastenmoos
●
●
●
24. Domat / Ems
–
●
●
72. Rheinblick
–
●
–
25. Engadin Golf Samedan und Zuoz-Madulain
●
73. Rheinfelden
●
●
●
26. Engelberg-Titlis
●
74. Riederalp
●
●
–
–
–
27. Ennetsee
–
–
–
75. Schinznach Bad
–
–
–
28. Entfelden
–
–
●
76. Schloss Goldenberg
–
–
●
29. Erlen
–
–
●
77. Schönenberg
–
–
–
30. Esery
–
–
–
78. Sedrun
–
–
–
31. Flühli-Sörenberg
●
●
–
79. Sempachersee
–
–
●
32. Fricktal
●
●
●
80. Sierre
●
●
●
33. Gams-Werdenberg
●
●
●
81. Sion
●
●
●
34. Genève
–
●
–
82. Source du Rhône
●
●
–
35. Gotthard Realp
●
●
–
83. Thunersee
●
–
●
36. Gruyère
–
–
●
84. Unterengstringen
–
●
–
37. Gstaad-Saanenland
–
–
●
85. Verbier
●
●
●
38. Heidental
–
–
●
86. Villars
–
–
●
39. Heidiland
–
●
●
87. Vuissens
–
–
●
40. Hittnau
–
–
–
88. Vulpera
–
–
–
41. Interlaken-Unterseen
–
●
●
89. Waldkirch
–
–
–
42. Markgräflerland Kandern
–
–
●
90. Wallenried
–
●
●
43. Klosters
●
●
●
91. Weid Hauenstein
●
–
●
44. Küssnacht
–
●
–
92. Winterberg
●
●
●
45. Kyburg
–
–
●
93. Wylihof
●
●
●
46. La Côte
–
–
–
94. Ybrig
●
●
●
47. La Largue
–
●
–
95. Zürich-Zumikon
–
–
–
48. Lägern
–
–
–
–
●
–
AVG
Investissements: Achat de parts ou d’actions dans les clubs.
Juniors:
Aide aux mouvements juniors des clubs ASG.
Promotions:
Activités, compétitions, présentation ou autre soutien au clubs.
OPEN GOLF
5
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 11.08.11 18:34 Page6
ACTUALITÉ
Hommage à Severiano Ballesteros
Salut l’artiste!
Charles-André Bagnoud, arbitre et membre du Rules Committee ASG, nous présente habituellement
des cas de Règles et nous aide à mieux les comprendre. Mais dans cette édition, il puise dans ses
souvenirs pour nous parler du plus charismatique golfeur de tous les temps!
Cela faisait quelques années déjà que
nous n’avions plus l’occasion de voir Severiano Ballesteros se battre sur les parcours de golf avec la passion et la fougue
qui ont caractérisé toute sa carrière.
Avec lui, rien n’était jamais simple ou
commun, tout prenait une dimension dramatique, que ce soit pour l’avertir en raison de son jeu lent ou pour prendre une
décision le concernant. Toute intervention
d’arbitre auprès de lui requérait tact et
maîtrise, non seulement des règles de golf,
mais avant tout et surtout de soi-même.
Tout d’abord, parce qu’il avait
cette capacité d’imaginer,
de penser et de réaliser
ensuite des coups que seul
lui pouvait envisager.
Severiano Ballesteros était difficile à
arbitrer. Tout d’abord, parce qu’il avait
cette capacité d’imaginer, de penser et de
réaliser ensuite des coups que seul lui
pouvait envisager. Ce fut le cas lors du
dernier trou de l’Open à Crans-Montana
en 1993, lorsqu’il prit dix minutes avant
de projeter sa balle à la verticale dans un
6
OPEN GOLF
trou de souris, par-dessus le mur de la piscine, pour la faire avancer de presque 100
mètres jusqu’à l’avant-green, avant de
rentrer son approche pour un birdie le
faisant terminer à la seconde place du
tournoi.
Ce jour-là, je suivais la partie depuis
quelques trous et devais veiller à ce que
le retard accumulé ne s’aggrave pas... Durant ces dix minutes de pur génie golfique, je n’ai rien pu et d’ailleurs rien voulu
faire !
Il était difficile à arbitrer parce que son
jeu a toujours été très spectaculaire. Il
égarait des balles dans les endroits les
plus insolites.
Tout le monde se souvient de son
drive finissant sur le parking des voitures,
lors de l’Open britannique en 1979 au trou
No 16. Il obtint une décision parfaitement
correcte selon laquelle toutes ces voitures
constituaient des obstructions inamovibles ; il put se dégager sans pénalité
(R 24-2) pour jouer un fer 9 au drapeau et
faire un pas décisif vers la victoire finale.
Il était difficile à arbitrer parce qu’il
avait, sur le parcours, une attitude de
conquérant. Une conquête se fait par
tous les moyens, y compris l’argumentation et le plaidoyer pour obtenir une
décision favorable auprès des arbitres.
Andy Mc Fee, l’un des principaux arbitres professionnels actuels, accepte que
dans des séminaires d’arbitrage un film le
concernant soit présenté. On y retrouve
Severiano Ballesteros hors du fairway,
sous les arbres, obtenant d’un premier arbitre une décision correcte pour un dégagement sans pénalité, en raison de la
gêne due à une obstruction inamovible
(R 24-2).
Cependant, cette situation l’amenait à
«dropper» sous les arbres, ce qui ne lui
convenait pas. Après une courte discussion et face à l’attitude intransigeante de
l’arbitre en question, Seve demanda alors
un second avis, si possible celui du chef
du tournoi, Andy Mc Fee. Dans un premier
temps, ce dernier a pris exactement la
même décision que le premier arbitre et
là, dès cet instant, la scène est devenue
totalement hallucinante :
Seve a commencé à s’agiter, à démontrer ce qu’il pensait pouvoir faire...
tout cela pendant plusieurs minutes, à tel
point que le pauvre Andy Mc Fee, saoulé
de démonstrations et de paroles, a perdu
tous ses points de repère.
De guerre lasse et de manière totalement erronée, il a laissé Seve dropper sa
balle exactement où ce dernier le voulait
depuis le départ... c’est devenu un cas
d’école...
Tout comme l’est également celui du
dernier tour à Valderrama, où Seve, alors
en tête du tournoi, avait expédié son
drive au pied du seul grand arbre se trouvant sur le fairway. Sa balle était injouable, dans un trou, entre deux grandes racines. Il a alors tenté d’invoquer le trou
de l’animal fouisseur (R 25-1) et d’obtenir un dégagement sans pénalité. Devant
le «niet» de l’arbitre qui était alors sur
place, il demanda à nouveau un second
avis, celui de John Paramor, directeur du
tournoi ce jour-là.
«Vous êtes en train de me dire
que je ne peux pas
me dégager sans pénalité ?
C’est ça que vous me dites?»
Une très longue discussion commença
alors entre le meilleur joueur et le meilleur arbitre du monde. Ce dernier répéta
à plusieurs reprises que même s’il y avait
un trou d’animal fouisseur, ce qui n’était
pas évident en l’occurrence, il était clair
que la balle était injouable en raison de sa
position au pied de l’arbre, entre les deux
racines.
Par conséquent, en raison de l’exception prévue à la règle 25, il ne pouvait en
aucun cas lui accorder le dégagement
sans pénalité (R 25-1b, «Exception»). Et
cette question répétée par Ballesteros à
plusieurs reprises après toute cette agitation: «Vous êtes en train de me dire que
je ne peux pas me dégager sans pénalité ? C’est ça que vous me dites ? ». Et la
réponse immuable, qui fut à l’origine
d’une animosité certaine de la part du
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 11.08.11 18:34 Page7
ACTUALITÉ
Précision
Dans notre précédente édition, un
point de l’article consacré aux Règles
exige une précision: pour la Règle 11-4,
si un joueur prend le départ à l’extérieur
de l’aire prévue à cet effet, il doit impérativement corriger son erreur, abandonner la balle jouée de manière incorrecte et reprendre le départ du trou en
question avec deux points de pénalité.
S’il ne le fait pas, il est disqualifié. Voilà
la Règle 11-4 dans son intégralité :
Jouer d’en dehors
de l’aire de départ
a. Match-play
Si en commençant un trou un
joueur joue une balle d’en dehors de
l’aire de départ, il n’y a pas de pénalité,
mais l’adversaire peut immédiatement
exiger que le joueur annule le coup et
joue une balle de l’intérieur de l’aire de
départ.
b. Stroke-play
Si en commençant un trou un compétiteur joue une balle d’en dehors de
l’aire de départ, il encourt une pénalité
de deux coups et doit ensuite jouer une
balle de l’intérieur de l’aire de départ.
Si le compétiteur exécute un coup
de l’aire de départ suivante sans avoir
préalablement corrigé son erreur, ou
dans le cas du dernier trou du tour, il
quitte le green sans avoir d’abord
déclaré son intention de corriger son
erreur, il est disqualifié.
Le coup joué d’en dehors de l’aire
de départ et tous les coups ultérieurs
joués par le compétiteur sur le trou
avant la correction de son erreur ne
comptent pas dans son score.
joueur espagnol durant plusieurs années
par la suite à l’égard de John Paramor :
«C’est bien ce que je suis en train de vous
dire!».
Dans ces situations, Seve plaidait sa
cause en y mettant toute son énergie et
sa force de persuasion. Il était prêt à recevoir, en sa faveur, des décisions arbitrales même discutables sur le fonds, tout
comme dans son jeu il l’était à tenter et
surtout à réussir les coups les plus fous.
C’est ce qui a fait son charme. Il a
aimé le golf d’une manière unique. Il a intimidé ; il a surtout fasciné tous ceux qui
ont eu la chance de le côtoyer et de le
voir jouer.
Merci pour tout cela.
Salut l’artiste.
Charles-André Bagnoud,
Arbitre et membre du Rules
Committee ASG
Charles-A
ndré Bagn
oud.
OPEN GOLF
7
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 11.08.11 18:34 Page8
ACTUALITÉ
Erich Hunold, directeur marketing d’Audi
«Le concept de l’ASGI nous plaît!»
Sur le marché automobile suisse, Audi occupe une brillante 3e place. Mais elle est surtout en tête de
la catégorie Premium, celle dans laquelle se trouve l’essentiel de sa gamme et qui intéresse notamment
les golfeurs...
Audi est peut-être une marque allemande, mais on dirait qu’elle a été
conçue par des Suisses ! Car elle symbolise tout ce qui nous plaît dans l’automobile: sécurité, classe, élégance, technologie, sportivité. Avec le système quattro,
qui a été introduit en 1980, les Audi sont
devenues les reines des routes helvétiques, quelles que soient les conditions
d’adhérence. D’ailleurs, 55 % des Audi
vendues en Suisse font partie de la ligne
quattro, ce qui est le pourcentage le plus
élevé au monde ! Erich Hunold, chef du
marketing de la marque aux anneaux a
bien voulu recevoir Open Golf pour parler
d’automobile et de golf, bien sûr.
Monsieur Hunold, présentez-vous
à nos lecteurs s’il vous plaît.
J’ai 48 ans, je suis marié et père de
deux enfants. Je travaille chez Audi depuis
1996 et j’occupe le poste de chef du marketing depuis 2008 Je suis également golfeur, membre de l’ASGI, avec un handicap
de 28,7. Un handicap que j’espère baisser
lorsque j’aurai plus de temps à consacrer
au golf. Mais à l’heure actuelle, mes priorités vont à mon travail et à la famille.
Cette année, j’ai néanmoins joué deux
fois plus que l’an dernier : deux tournois
au lieu d’un!
8
OPEN GOLF
Qu’est-ce qui fait le succès d’Audi
en Suisse?
C’est d’abord le produit, bien sûr, mais
aussi son image, les technologies innovantes. Nous avons également une
gamme de modèles très complète. Je
pense que nos clients aiment Audi en raison des émotions que cette marque procure, de sa grande qualité de réalisation
et de son luxe discret, sans snobisme. Un
détail à ne pas négliger : les enfants de
nos clients aiment la marque grâce aux
modèles sportifs. Et je sais qu’ils sont
nombreux à dire à leur père: mais papa,
quand est-ce que tu achètes une R8 ?
(Rires)
Quel est le profil
d’un conducteur Audi?
C’est avant tout un conducteur qui est
intéressé par la technologie. Une personne à l’esprit progressiste, dynamique
et sportif.
Vous êtes No 3 en Suisse.
Est-ce que vous pensez pouvoir
être No 1 un jour?
La marque qui est en tête en Suisse
est VW, notre cousine. Il va donc être difficile de la déloger de cette position. Ce
qui nous importe surtout, c’est de conserver notre place de leader dans la catégorie
Premium.
Est-ce qu’Audi s’intéresse
sérieusement
à la propulsion électrique?
Bien entendu. C’est dans l’air du
temps. Nous avons le concept E-Tron, un
véhicule 100 % électrique réalisé sur la
base de l’Audi R8. Une petite série devrait
être produite en 2012. Mais c’est évidemment un secteur de niche, qui permet surtout de mettre en avant nos avancées
technologiques. Pour la grande production, c’est une voiture hybride – électrique
et benzine – qui sera disponible dès le
mois d’octobre 2011 sur le marché suisse.
Il faut d’ailleurs rappeler qu’Audi était un
pionnier en la matière, puisqu’elle avait
déjà proposé une voiture hybride en...
1995! Mais c’était trop tôt, à l’époque, le
marché n’était pas prêt à adopter cette
technologie. Aujourd’hui en revanche,
c’est important de proposer un véhiculer
hybride.
Est-ce que l’électricité
est vraiment l’avenir ?
Aujourd’hui, la question fondamentale
tourne autour du type de production et de
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 11.08.11 18:34 Page9
ACTUALITÉ
fabrication de l’électricité. Car la production d’électricité doit également être neutre en CO2 et écologique, sinon on n’atteindra pas l’effet escompté. Je pense en
fait que le diesel a encore un brillant avenir, car les batteries électriques et leur
recyclage ne sont pas encore aboutis sur
le plan technologique. Pour obtenir les
mêmes performances et les mêmes
caractéristiques qu’un diesel, il va falloir
encore des années de recherches...
Est-ce que les dix victoires d’Audi
aux 24 Heures du Mans
sont déterminantes dans l’image
de la marque?
Absolument ! C’est la plus grande
course du monde et sur le plan international, c’est énorme. Pour nous, l’édition
2011 a coïncidé avec la première victoire
d’un Suisse – Marcel Fässler. Et ce fut une
course incroyable, menée à un rythme de
grand prix. Par ailleurs, les dernières victoires ont été acquises avec un diesel, ce
qui a permis de changer l’image de ce
moteur. Aujourd’hui, il est vu comme un
must en matière de consommation, de
performance et même de sportivité !
Avec VW en rallye et le retour
de Porsche en endurance, où
se trouvera la place d’Audi dans
le sport automobile à l’avenir?
Je ne pense pas que le retour de Porsche en endurance change notre politique
sportive. Nous allons continuer de miser
sur les 24 Heures du Mans, sur le nouveau
championnat du monde d’endurance et
sur le DTM en Allemagne. Avec le retour
de Porsche, il y aura certainement de
belles bagarres en perspectives !
Depuis quand Audi est intéressée
par le golf?
L’Audi quattro Cup a été lancée en
1991 en Allemagne et en 1996 en Suisse.
Il y a donc quinze ans que nous organisons ce trophée et il connaît un grand succès, avec pas moins de 11 tournois qualificatifs dans toute la Suisse et une finale
nationale. Les qualifiés suisses sont ensuite invités à la finale internationale. Il
s’agit d’une formule greensome. Pour y
participer, l’un des deux joueurs doit être
propriétaire d’une Audi. Chaque année,
ce sont ainsi plus de 1000 golfeurs qui
disputent en Suisse l’Audi quattro Cup.
Eric Huno
ld,
Est-ce qu’Audi est la voiture idéale
pour le golfeur ?
La plupart de nos modèles le sont en
tous les cas, grâce à la place qu’ils offrent
dans le coffre! Et il vous suffit de regarder
les parkings des golfs suisses pour vous
en convaincre définitivement...
Audi vient de signer un partenariat
de trois ans avec l’ASGI.
Comment voyez-vous l’action
de l’ASGI dans le golf suisse?
Le concept de l’ASGI en terme de démocratisation du golf nous plaît beaucoup, car nous ne souhaitons pas avoir
une image élitaire. Grâce à l’ASGI, jouer
au golf est devenu plus facile en Suisse.
C’est un succès impressionnant, qui
concerne avant tout les amateurs, mais
qui a aussi un impact sur les joueurs professionnels, grâce à l’implication de l’ASGI
auprès de la Swiss PGA et dans différents
tournois. Et puis, l’ASGI est très créative
en terme de manifestations, comme la
Swiss Golf Week ou les Parcours Gourmands. J’ai eu la chance d’en jouer un
directeur
marketing
d’Audi.
cette année, à Heidental. La formule est
formidable et correspond parfaitement à
ce que nous aimons chez Audi : la qualité
dans la créativité. En dehors de notre collaboration avec l’ASGI, nous sommes également le partenaire automobile du Golfclub Samedan depuis des années. Nous
organisons d’ailleurs notre finale suisse de
l’Audi quattro Cup sur ce golf.
Il me semble qu’Audi apprécie
la gastronomie, n’est-ce pas?
En effet. Nous sommes sponsor de
Gault& Millau et en Suisse, nous sommes
l’un des partenaires d’Andreas Caminada,
qui a été élu meilleur cuisinier de l’année
à deux reprises. Il a créé son restaurant,
le Château de Schauenstein, à Fürstenau,
près de Coire voilà huit ans. Il est aussi
golfeur. Il était donc évident qu’il devait
conduire une Audi!
Merci beaucoup pour cette interview
Monsieur Hunold.
OPEN GOLF
9
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 11.08.11 18:34 Page10
ACTUALITÉ
Avec le Docteur Patet, de la Clinique Genolier
«Le golf ne peut pas provoquer
une hernie discale!»
Beaucoup de golfeurs s’en plaignent et pourtant, le golf ne génère pas de pathologie du dos. Le Docteur
Patet, de la Clinique Genolier, nous éclaire sur l’hernie discale et sur les différentes thérapies qui
peuvent en venir à bout.
Spécialiste en neurochirurgie et en
chirurgie du rachis, le Dr Jean-Denis Patet
gère le centre chirurgical du dos de la Clinique Genolier depuis 2005. Autant dire
que ce golfeur sait de quoi il parle, quand
il aborde le sujet de l’hernie discale, avec
le golf en toile de fond : «une hernie discale est une dégénérescence du disque.
Une partie du noyau de ce dernier sort
de son logement habituel et comprime
une ou plusieurs racines nerveuses, provoquant des douleurs qui peuvent être
véritablement insupportables».
Une hernie peut se situer à plusieurs
niveaux de la colonne vertébrale : 70 %
des hernies se trouvent dans la partie
lombaire, 25% dans la partie cervicale et
seulement 5% dans la partie dorsale. S’il
y en a tant dans la région lombaire, c’est
en raison des contraintes mécaniques que
l’on fait subir à notre dos. «Je vois de plus
en plus d’hernies cervicales, qui sont liées
à l’automobile, avec une mauvaise position au volant ou des accidents. Cela dit,
si on réagit assez vite et avec un bon
diagnostic, 90 % des hernies se règlent
médicalement!»
La première urgence est de trouver un
spécialiste qui puisse établir un bon diagnostic, en réalisant notamment une IRM
(Imagerie par Résonnance Magnétique).
«J’aimerais quand même rassurer les
gens et surtout les golfeurs : avec du
repos, des anti-inflammatoires, des infiltrations ou des médecines manuelles
comme la chiropractie, l’ostéopathie ou la
physiothérapie, les probabilités sont très
grandes d’éviter l’opération.»
Il n’en reste pas moins vrai que 10%
des cas doivent être opérés. «Il y a deux
types de traitements : le rapide, en raison
de troubles neurologiques, comme une
paralysie, des troubles sphinctériens et
ou des douleurs insoutenables, ce qui est
très rare. Puis il y a le traitement différé,
lorsque les soins médicaux ne débouchent pas sur une amélioration de la
situation».
Le chirurgien va alors pratiquer l’exérèse de la hernie, autrement dit, son
La clinique Genolier fait partie du réseau de cliniques privées du Genolier Swiss Medical Network SA (GSMN).
ablation, dans le but de libérer la racine
nerveuse des pressions. Il y a trois différentes possibilités pour y parvenir:
• La plus simple se fait par voie percutanée, au moyen d’une aiguille à travers
la peau, qui va pénétrer dans le disque,
creuser et aspirer la hernie, en visualisant
l’opération par radio. «C’est une technique
récente encore rare, que nous sommes
pratiquement les seuls à pratiquer en
Suisse romande. Le patient est traité de
manière ambulatoire en évitant la chirurgie ouverte. On peut traiter passablement
de cas avec cette technique, qui a en outre
l’avantage de ne pratiquement pas nécessiter d’arrêt de travail. On a de très bons
résultats dans 75% des cas, avec un bienêtre immédiat. Cela fonctionne parfaitement pour les hernies peu volumineuses».
• La seconde se fait par endoscopie:
«on travaille avec des tubes plus gros, mais
de manière ambulatoire également, avec
éventuellement une nuit d’observation».
• Enfin, il y a la technique micro-chirurgicale, qui nécessite une petite ouverture et une opération au microscope. «Elle
est plus conventionnelle et s’effectue sur
des hernies plus volumineuses ou lorsque
la sortie du disque est plus importante.
Cette technique permet aussi de travailler
en parallèle sur d’autres pathologies. Par
exemple sur un canal lombaire étroit arthrosique ou sur une instabilité, comme
un spondylolisthésis, qui se développe
lorsque deux vertèbres glissent l’une sur
l’autre».
Repos et réhabilitation
Comme on le voit, ces opérations sont
moins invalidantes et lourdes qu’on peut
l’imaginer. «Ce qui est vital, c’est d’associer ensuite un bon repos et une bonne
réhabilitation. Le patient va devoir faire un
important travail musculaire et articulaire
avec un physiothérapeute. Il pourra ensuite reprendre une vie normale, mais en
ayant une bonne conscience des règles
d’hygiène rachidienne !» Mais qu’est-ce
10
OPEN GOLF
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 11.08.11 18:34 Page11
ACTUALITÉ
Le Docteur Jean-Denis Patet, dans le nouveau bloc opératoire de la clinique Genolier.
que ça veut dire au juste? «Qu’il faut bien
utiliser sa colonne vertébrale, en évitant
les mauvais mouvements de charge, les
porte-à-faux, les prises de poids et l’immobilité! Je préconise des exercices d’assouplissements, ainsi qu’un renforcement
musculaire lombaire et abdominal. La natation est un sport recommandé à la suite
d’une hernie. Mais en fait, pour éviter de
développer une hernie discale, il faudrait
adopter cette discipline en permanence.
Il s’agit de pure prophylaxie, positive pour
tous les individus et à tous les âges.»
Alors, est-ce que le golf est un danger
pour le dos ? «Non, pour autant que l’on
marche sur le parcours. Je déconseille vivement la voiturette aux golfeurs qui
peuvent s’en passer. La marche relaxe le
dos ! Le swing de golf utilise néanmoins
beaucoup le dernier disque lombaire
(L5/S1) et sollicite les articulations postérieures. Il s’agit donc de travailler cette
zone. Mais le disque en lui-même ne pose
pas de problème. Le golf est en fait un
bon sport pour le dos, simplement parce
qu’il nous oblige à marcher. Je préconise
de toujours bien s’échauffer, de manière
progressive. Et de bien s’hydrater et s’alimenter, notamment avec des protéines.
Mais ceci est une règle de prophylaxie générale, que l’on ne devrait même plus
avoir à répéter!»
Un nouveau bloc opératoire
Genolier a investi près de CHF 16 millions dans la construction d’un bloc opératoire parmi les plus modernes d’Europe.
D’une surface totale de 1300 m2 répartie
en 5 salles d’opération allant de 40 à
70 m2, il devait accueillir son premier patient en juillet, après 18 mois de travaux.
Le bloc dispose de salles intégrées et numérisées ainsi que d’une salle hybride
permettant l’utilisation de technologies
telles que l’IORT (Radio-thérapie IntraOpératoire) ou la robotique.
Les nouvelles salles d’opération sont
dotées de l’équipement répondant aux
dernières innovations de la technologie
médicale, notamment dans le domaine
de la télémédecine avec l’installation
d’écrans TV haute-définition de 55
pouces. Ces écrans sont mis en réseau
avec l’interne (radiologie, scanner, imagerie) ou l’externe, permettant ainsi l’organisation de visioconférences avec un
autre hôpital en Suisse ou à l’étranger,
voire la retransmission en direct d’une intervention à l’attention du médecin traitant. « Il y a peu d’équivalent de cette surface en Suisse, explique Antoine Hubert,
administrateur délégué de la clinique de
Genolier. C’est la condition nécessaire
pour offrir à nos chirurgiens les meilleures
conditions de travail possibles afin que le
patient soit totalement satisfait et opéré
plus rapidement dans un environnement
extrêmement sécurisé.»
Grâce à la taille de ces images en
haute définition, les chirurgiens pourront
désormais pratiquer plus facilement la microchirurgie invasive avec des microinstruments. Les risques de dommages
collatéraux aux tissus proches de la zone
d’intervention seront ainsi diminués et les
cicatrices apparentes quasiment réduites
à néant.
Les progrès accomplis et les gains de
productivité auront également pour avantage de réduire le temps d’hospitalisation
du patient en atténuant très fortement
les effets secondaires et les risques d’infection. Dans ce domaine, la Clinique de
Genolier se veut exemplaire. «Notre taux
d’infection général se situe à moins de
3 %, alors que la moyenne hospitalière
suisse est de 4.9 %, détaille Antoine Hubert. Nous pouvons encore faire mieux
grâce à ce nouveau bloc car tout a été
pensé pour éviter les risques d’infection.»
A ce jour, 80 chirurgiens agréés interviennent régulièrement à Genolier dans
le bloc opératoire.
OPEN GOLF
11
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 11.08.11 18:34 Page12
ACTUALITÉ
La boîte à questions
Les formules de jeu
???
Que ce soit par mail ou directement par téléphone, les bureaux de l’ASGI répondent à de nombreuses
questions. Open Golf vous présente les principales demandes des membres ou des golfeurs en devenir.
Avec les réponses, bien entendu!
Je suis débutant et je viens de passer
mon AP. Que me conseillez-vous
de jouer comme compétitions?
La réponse dépend beaucoup de vos
disponibilités. Mais si comme une majorité de golfeurs indépendants vous avez
uniquement le week-end à disposition, il
serait bien de «panacher» vos parties de
golf. Autrement dit, d’alterner les parties
d’entraînement où vous allez tenter des
coups et mettre parfois plusieurs balles en
jeu, les parties amicales – qui peuvent
comprendre un petit enjeu histoire de pimenter le tour et de rester concentré et
enfin les compétitions. Pour ces dernières,
il faut choisir les formules dans lesquelles
vous serez à l’aise. Sans hésitation, la formule la plus conviviale est le scramble
(voir définition plus loin). Car vous allez
jouer le même nombre de coups que vos
partenaires et que vous n’aurez aucune
pression, puisque votre coup ne sera pas
obligatoirement comptabilisé. Si vous
12
OPEN GOLF
êtes quand même un peu nerveux, demandez à vos partenaires plus expérimentés de vous laisser jouer en premier,
pour ne pas être impressionné par leurs
coups plus performants.
Pour les premières épreuves individuelles, l’ASGI a lancé les tournois «Premier Handicap», qui comprennent un coaching pour les débutants, lequel leur
permet de bien appréhender toutes les
facettes du jeu de compétition. Et sinon,
les tournois en stableford traditionnelles
sont les plus faciles pour un début. Evitez
absolument les compétitions en stroke
play, qui vous obligent à terminer le trou,
quel que soit votre score...
Quelles sont les formules de jeu
les plus répandues en Suisse?
Stableford - Cette formule est plus
confortable que le stroke play, car elle
autorise sans trop de conséquences des
«accidents» sur un ou plusieurs trous. Elle
consiste à attribuer des points à chaque
trou, en comparant le score réalisé au par:
deux coups au plus au-dessus du par : 0
point – un coup au-dessus du par : 1
point – le par vaut 2 points – le birdie, un
coup de moins que le par: 3 points – l’eagle, deux coups de moins que le par : 4
points – l’albatros, trois coups de moins
que le par : 5 points. Le gagnant est celui
qui a totalisé le plus grand nombre de
points.
Contre le par - C’est en fait un match
play contre la «carte du parcours» qui fait
le par à tous les trous. On compare, en
brut ou en net le score fait sur un trou
avec le par correspondant et ceci sur la
totalité du parcours prévu pour tous les
participants.
Foursome - Les deux joueurs du
«camp» jouent une seule balle, alternativement des départs et pendant le jeu de
chaque trou. Par exemple, le joueur A drivera les trous impairs et le joueur B les
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 11.08.11 18:34 Page13
ACTUALITÉ
trous pairs. On joue notamment un tour
de foursome dans les Interclubs du calendrier de l’ASG.
Quatre balles/2 meilleures balles Les quatre joueurs du camp jouent chacun
une balle et les deux meilleurs scores réalisés sur chaque trou sont pris en compte.
Dans une compétition avec un handicap,
les deux meilleures balles en net sont
prises en compte. Certains tournois, notamment des Pro-Ams se jouent également en quatre balles/1 meilleure balle,
ce qui est frustrant pour les joueurs qui
marquent très peu de coups!
Deux balles / meilleure balle L’équivalent de la formule précédente,
mais avec deux joueurs et la meilleure
balle prise en compte. De nombreux tournois «deux balles» sont maladroitement
appelés «quatre balles» dans les clubs,
alors que l’équipe ne compte que deux
joueurs !
Greensome - Les deux joueurs du
camp jouent chacun une balle au départ
de chaque trou, puis choisissent celle qui
leur convient le mieux et terminent le
trou en jouant alternativement cette
balle.
Chapman - Les deux joueurs du camp
jouent chacun une balle du départ, alternent pour le 2e coup, et choisissent ensuite
celle qui leur convient le mieux pour terminer le trou en jouant alternativement.
Patsome - Les 6 premiers trous sont
joués en 2 balles, les 6 suivants en
greensome, les 6 derniers en foursome.
Le décompte des coups se fait comme
en foursome.
Course au drapeau - Chaque joueur
possède un drapeau personnalisé, qui
sera planté à l’endroit où se trouvera sa
balle lorsqu’il aura épuisé tous ses coups.
Le joueur qui a planté son drapeau le plus
loin sera déclaré vainqueur.
Course à la ficelle - Chaque concurrent reçoit une ficelle dont la longueur est
fonction du handicap du joueur (en règle
générale, 50 cm par point de handicap,
mais le Comité du tournoi peut fixer luimême cette longueur). Cela permet au
concurrent de prolonger la course de sa
balle jusque dans le trou, ou de la sortir
d’un position périlleuse lorsqu’elle est difficilement jouable. Le joueur coupe alors le
bout de la ficelle ainsi utilisée et continue
avec la longueur de ficelle restante.
Scramble - Des joueurs constituent
une équipe. Chaque joueur joue un premier coup. Le «Capitaine» choisit 1 balle
de l’équipe qu’il considère comme étant
la meilleure. De cet emplacement chaque
joueur joue un second coup. Le capitaine
choisit à nouveau la meilleure balle, et
ainsi de suite jusqu’à ce que le trou soit
terminé. L’équipe gagnante est celle qui
aura réalisé les 18 trous dans le plus petit
nombre de coups. Les coups joués du
même emplacement ne comptent que
pour un coup dans le décompte.
Eclectic - Se joue sur 2 ou plusieurs
cartes. La carte définitive est établie en
retenant le meilleur score pour chaque
trou parmi toutes les cartes jouées.
Est-ce que le mot stableford
a une signification?
La méthode stableford, aujourd’hui la
plus populaire dans le golf contemporain,
a été inventée par le Docteur Frank Stableford, membre du Wallasey & Royal Liverpool Golf Clubs, en 1898. Il semble qu’il
ait imaginé ce principe de points en ayant
vu trop de joueurs déchirer leur carte de
score après 3 trous, parce qu’ils avaient
déjà dépassé leur handicap ! Officiellement, la première compétition stableford
a été disputée en 1932 sur le Wallasey
Links.
Que signifie une compétition
au trou par trou?
La formule au trou par trou est le
match play, autrement dit, l’affrontement
direct entre deux adversaires, ou deux
équipes en brut ou en net. En net, le meilleur camp rend des coups au plus faible.
Un trou est gagné par le camp qui fait le
meilleur score sur un trou; le trou est partagé si les deux équipes font le même
score. Dans un match play handicap, le
score net le plus bas gagne le trou et
prend l’honneur sur le trou suivant. La
partie est gagnée par le camp qui mène
par un nombre de trous supérieur au
nombre de trous restant à jouer.
Sur le tableau de match play,
que veut dire le score 3 et 2?
Cela signifie que le joueur qui affiche
ce score a gagné avec 3 trous d’avance,
alors qu’il ne restait plus que 2 trous à
jouer. Lorsqu’un joueur mène de 2 trous
pendant la partie, on dit qu’il est «2 up»,
OPEN GOLF
13
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 11.08.11 18:35 Page14
SWISS PGA
Se dédie au Golf depuis 1943.
MAKING GOLF A BETTER GAME
www.swisspga.ch
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 11.08.11 18:35 Page15
ACTUALITÉ
alors que son adversaire est «2 down».
Sur une partie de 18 trous, le score le plus
haut peut ainsi être de 10 et 9, mais cela
implique de gagner les 9 premiers trous,
sans exception! La victoire la plus serrée
est de 1 up et s’est donc terminée sur le
18e trou. En cas d’égalité sur 18 trous, les
joueurs repartent au No 1 et dispute une
«mort subite» ou «sudden death». Dès
qu’un joueur remporte un trou, la partie
est finie. Et le score est alors indiqué par
le nombre de trous joués, par exemple :
20e trou.
Que signifie l’expression «dormi»
en match play?
Cela veut dire que le joueur «dormi» a
autant de trous de retard qu’il reste de
trous à jouer. Si bien qu’il ne peut plus gagner la partie, mais qu’il peut tout juste
égaliser en remportant tous les trous
jusqu’à la fin. Il suffit donc à son adversaire de partager un trou pour remporter
le match. Les Anglais utilisent aussi cette
expression, en l’écrivant également «dormie» ou «dormy». Une légende voudrait
que la reine Mary d’Ecosse, passionnée de
golf, ait été la première à utiliser ce terme
au XVIe siècle ! A l’évidence dérivée du
verbe «dormir», cette expression d’origine française est une anomalie,
puisqu’elle est la seule à faire partir d’un
vocabulaire du golf, qui est exclusivement
anglais !
Pourquoi est-ce que l’on voit
si peu de tournois en match play
à la télévision ?
Alors que le match play est la formule
originelle du golf, il a en effet pratiquement disparu des calendriers des circuits
professionnels. Simplement parce qu’il est
très long à organiser et qu’il est moins intéressant à suivre, puisque les meilleurs
joueurs peuvent être éliminés au premier
tour, laissant des «seconds couteaux»
s’affronter pour le titre ! On peut dire que
ce sont les exigences des télévisions, en
matière de suspense et d’horaires, qui ont
«tué» le match play. En revanche, les plus
grandes compétitions par équipes – Ryder
Cup, President’s Cup ou Solheim Cup –
sont toujours disputées en match play et
continuent de passionner les foules. Par
ailleurs, les plus grands championnats
amateurs, comme le British Amateur et
l’US Amateur, conservent également la
formule match play.
Que signifie la formule
coup par coup?
Il s’agit de la formule la plus classique
aujourd’hui, le stroke play, qui consiste à
totaliser tous les coups joués et les éventuelles pénalités sur un ou plusieurs parcours. La formule coup par coup regroupe
également toutes les autres formules du
golf.
OPEN GOLF
15
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 11.08.11 18:35 Page16
ÉVÉNEMENTS
La 10e Swiss Golf Week
de l’ASGI
Un jubilé valaisan
Coup d’essai, coup de maître! Coup d’essai pour une dixième édition ? Oui, car la Swiss Golf Week a quitté l’arc lémanique ou le
pied du Jura pour se dérouler en Valais, le canton romand le plus
ensoleillé, culturellement très attaché au golf et à l’ASGI. Et comme
prévu, l’édition 2011 fut exceptionnelle!
Le bilan de la dixième Swiss Golf
Week est positif, excellent, enthousiasmant. Bref, tous les superlatifs ont été utilisés pour qualifier ce millésime 2011,
dont le caractère festif et particulier a eu
tellement de succès qu’il a impliqué depuis plusieurs mois d’importantes mesures en terme d’organisation. Dans la
mémoire des heureux participants, elle
restera comme le symbole du développement impressionnant et surtout réussi de
la jeune mais néanmoins très mature
ASGI.
Le lundi 18 juillet, le Golf Club de Sion
accueillait les participants à la 10e Swiss
Golf Week, pour la désormais traditionnelle journée d’ouverture. Sous une
météo clémente, alors que le reste du
pays se plaignait d’un mois de juillet frais
et humide, plus de 400 joueurs étaient
déjà en Valais pour s’imprégner de l’atmosphère sportive et conviviale de la manifestation. Ils ont pour la plupart participé
aux concours de putting, de longuest
drive (trou No 1) et de nearest to the pin
(trou No 12). Des participants qui étaient
également intéressés par le tirage au
sort, proposant un week-end à Wengen
pour 2 personnes (offert par Audi) lors de
la prochaine étape de Coupe du Monde
de ski en janvier (hébergement à l’hôtel
Victoria, dîner de gala, VIP Lounge et vol
en hélicoptère, excusez du peu), mais
aussi un voyage de golf pour 2 personnes
à Quinta da Marinha, à Lisbonne (offert
par Take it Travel) et un assortiment de
produits de Chermignon (offert par Globus et Cher-Mignon). «Ce fut une belle
journée pour se lancer dans cette édition»
commentait Pascal Germanier, Secrétaire
Général de l’ASGI. «Nous avons également
reçu des visiteurs de la région, ainsi que
des officiels des clubs environnants». La
journée d’ouverture s’est terminée par un
concert du groupe Marc Sway, particulièrement renommé en Suisse alémanique.
16
OPEN GOLF
«Fully booked»
Les 474 joueurs se sont répartis dès le
lendemain sur les quatre parcours de la
manifestation, à savoir: Sion, Sierre, Leuk
et Crans-sur-Sierre. Quelques défections
le lundi avaient contraint l’ASGI à trouver
des remplaçants de dernière minute; cela
permit à des golfeurs résignés depuis des
mois à rester chez eux, de rejoindre le Valais en dernière minute, pour participer à
cette tant convoitée compétition! «Nous
avons utilisé toutes les capacités des parcours en terme de participation. Car l’organisation des distributions des prix et
des soirées annexes nous empêche
d’accepter davantage de compétiteurs».
Oesch’s die Dritten avec au premier plan
les cinq vaches «trophée du 10e».
Heureusement, ces conditions
«automnales» étaient bien
meilleures que celles
qui prévalaient sur le reste
de la Suisse romande.
avec passablement de single handicaps.
C’est un constat très gratifiant pour
l’organisation et les clubs !»
Sur le plan météorologique, la Swiss
Golf Week 2011 n’aura pas été la plus
chaude ni la plus ensoleillée, avec une véritable fraîcheur pour un été valaisan,
quelques averses et même du brouillard.
Heureusement, ces conditions «automnales» étaient bien meilleures que celles
qui prévalaient sur le reste de la Suisse romande et toutes les parties ont pu être
jouées. Quant à la formule de jeu, qui n’a
pas changé depuis la première édition de
2002, elle a une nouvelle fois convaincu
par sa souplesse et son agrément (deux
catégories Hommes et une catégorie
Dames, trois résultats sur quatre pour le
classement général). «La différence aujourd’hui, c’est que le niveau de jeu a augmenté. Non seulement nous exigeons
des joueurs qu’ils aient un handicap, mais
on remarque également que les bons golfeurs sont de plus en plus nombreux,
La qualité de la participation a donc
été relevée et les résultats ont suivi. On
peut souligner d’ailleurs chez les Dames
les résultats des sœurs Morgane et Kim
Métraux, de Lausanne, qui n’ont pourtant
disputé que trois compétitions (elles n’ont
donc pas eu de «joker» à tracer) et qui
ont terminé première et troisième du
classement général en brut ! En pleine
forme, Morgane et Kim ont respectivement baissé leur handicap de 10.4 à 5.1
et de 8.3 à 4.8. Bravo à elles.
Dans la catégorie des Dames net,
Ngoc-Phan Gabioud a bien défendu les
couleurs de l’ASGI en s’imposant avec 8
coups d’avance sur la seconde. NgocPhan a par ailleurs baissé son handicap de
36.0 à... 26.5, en l’espace de quatre jours!
Les Hommes n’ont pas démérité non
plus. Alain Borgeat, de Crans-sur-Sierre,
a facilement remporté le classement
Du beau jeu
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 11.08.11 18:46 Page17
ÉVÉNEMENTS
général brut, avec 8 coups d’avance sur
Marco Bossert, le sympathique directeur
du Golf des Bois. Dans la première catégorie Net, Sébastien Barrillier (Domaine
Impérial), figure fidèle des événements
ASGI, a fini ex æquo avec Jorge Ferreyra,
de Crans-sur-Sierre, mais a terminé second en raison d’un plus mauvais score
barré. Quant à la seconde catégorie, elle
a été archi dominée par Thomas Nesa, de
l’ASGI, qui a signé des cartes stableford de
50, 38, 38 et 40 points ! Son total de 128
lui a laissé une marge de 11 coups sur le
second, Andrea Regazzoni.
On rappellera quand même que les
handicaps sont adaptés tous les jours, ce
qui n’a pas empêché Thomas de le baisser quotidiennement, quatre jours de
suite ! Il est ainsi passé de 26.9 en début
de semaine à 17.2 le vendredi…
Le cœur à la fête
I.
t de l’ASG
, présiden
er
d
tu
S
rl
Ka
Par rapport aux précédentes éditions,
cette dixième Swiss Golf Week voulait
que le côté festif soit particulièrement
marqué. Deux soirées à thèmes ont ainsi
été organisées en plus du programme habituel. Le mardi, quelque 110 personnes
ont pu déguster les vins de Rouvinez, à la
colline de Géronde, en même temps
qu’elles goûtaient un splendide barbecue,
organisé par Jean-Daniel Clivaz, célèbre
pour ses buffets lors de l’Omega European
Masters.
Et le jeudi, c’est une «Pasta Party» qui
était mise sur pied par le Golf Club de
Sierre, pour 110 convives également.
«Tous les participants ont été heureux de
ces deux soirées informelles et le seul regret que nous avons eu, c’est de ne pas
avoir pu accueillir plus de monde...»
Le mercredi, la traditionnelle journée
des Présidents et Capitaines était organisée au Golf Club de Leuk. Exactement
44 officiels ont participé à la compétition,
avant qu’un dîner ne réunisse un peu
plus de 70 convives. Les organisateurs
ont eu la bonne surprise de voir les parties avancer rapidement sur le parcours,
à l’inverse des précédentes éditions.
Comme si les golfeurs avaient voulu remercier l’ASGI de ses efforts, en évitant
des retards agaçants !
OPEN GOLF
17
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 11.08.11 18:46 Page18
ÉVÉNEMENTS
Repas d’ouverture au GC Sion le lundi 18 juillet.
«Nous avons salué de nombreuses
personnalités», soulignait Pascal Germanier. «Notamment Gaston Barras, le président du Golf de Crans-sur-Sierre, ainsi
que Henri-Ferdinand Lavanchy, président
de Bonmont, Rudolf Schnorf, président de
Limpachtal, Roland Jakober, président du
Domaine Impérial ou Werner Schumacher,
le président du Golfclub de Bâle, qui découvrait à la fois le travail de l’ASGI et la
Swiss Golf Week. Il a semblé très heureux
de son déplacement, jouant avec entrain
la compétition avec Yves Hofstetter, notre
président d’honneur, Roland Jakober et
Marcel Berchtold, le président de Leuk!»
D’autres acteurs importants du golf suisse
étaient présents, comme Claude Hauser,
patron de la Migros, Karl Studer, président
de l’ASGI ou Bruno Griss, le nouveau président de la Swiss PGA. Tous ces golfeurs
ont profité de cette soirée éminemment
sympathique pour converser joyeusement et refaire le monde du golf suisse
en long et en large ! «Si l’ambiance est
très décontractée, il y a quand même des
contacts très profitables pour l’ASGI au
cours d’une telle soirée. On ne rappellera
jamais assez l’importance du relationnel
dans la marche d’une association comme
la nôtre !»
Reportage
dans Sport dimanche
orry.
anier et N
ascal Germ
P
z,
a
iv
Cl
, Patrice
Karl Studer
18
OPEN GOLF
Pour la première fois de son histoire,
la Swiss Golf Week a aussi eu les honneurs
de la Télévision Suisse Romande, à une
heure de grande audience. Une équipe est
en effet venue tourner des images à Leuk
le mercredi, réalisant un sujet très gratifiant sur la démocratisation du golf et sur
l’ASGI, pour l’émission de Sport dimanche.
Marc Sway.
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 11.08.11 18:46 Page19
ÉVÉNEMENTS
Quant on connaît la difficulté de passer un
message positif sur le golf à l’antenne
suisse, on ne peut que féliciter la chaîne
romande de la RTS d’avoir présenté la
Swiss Golf Week avec objectivité et
professionnalisme.
«Je n’avais jamais imaginé que
le jodel aurait autant de
succès auprès des Romands!»
La soirée de gala s’est déroulée le
vendredi soir au Régent, à Crans-Montana. Après les distributions des prix des
compétitions du jour, un apéritif a été
servi, avant un somptueux dîner concocté
par Franck Reynaud, le Chef de l’Hostellerie du Pas de l’Ours, pour quelque 560
convives! Les photos prises pendant toute
la semaine par l’incontournable Patrick
Jantet ont défilé en boucle sur l’écran,
avant que le groupe de jodel Oesch’s die
Dritten et leur chanteuse Mélanie n’enflamment la salle. «Je n’avais jamais imaginé que le jodel aurait autant de succès
auprès des Romands! Eh bien ces derniers
se sont pris momentanément pour des
Alémaniques et se sont mis à chanter et
à danser, laissant leur habituel retenue
aux vestiaires pour se lâcher complètement et suivre Mélanie ! Les barrières
culturelles ont volé en éclats!»
Gaston Barras, Alexander Brülhart,
Morgane Métraux (1re Dames brut cumulé) et Pascal Germanier.
La distribution des prix a retenu l’attention, car les vainqueurs des deux catégories brut et des trois catégories net ont
reçu un prix très original, au diapason
avec l’ambiance valaisanne et l’événement qui allait clôturer cette dixième édition le lendemain... Des vaches décorées
par le «Boucher Corpaato», alias JeanPierre Corpataux, ont donné une touche
artistique et surprenante à une cérémonie
habituellement convenue! «C’était un clin
d’œil à notre surprise du samedi, qui a été
fort apprécié. Et au vu des réactions des
participants, je pense que Corpaato a du
pain sur la planche pour les prochains
mois», se réjouissait Pascal Germanier!
Pendant cette belle soirée, la générosité des participants a permis de verser
CHF 14’800.– aux mouvements juniors
des clubs organisateurs! Un beau résultat,
célébré joyeusement sur les morceaux de
DJ Guz et Olivier Martin, pour quelques
danses endiablées, qui ont presque
achevé des golfeurs physiquement très
sollicités pendant la semaine.
Le combat de reines
Le samedi matin, encore très guillerets, plus de 220 golfeurs se retrouvaient
devant le restaurant le Cervin, de Charly
Jorge Ferreyra, vainqueur en 1re série hommes avec le trophée «Corpataux».
OPEN GOLF
19
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 11.08.11 18:47 Page20
ÉVÉNEMENTS
Le combat de reines organisé par Charly Cottini,
Restaurant le Cervin, Crans.
net
du classement
Les cinq dames Ngoc-Phan Gabioud.
te
avec la gagnan
Cottini. Pas seulement pour y déguster
une exceptionnelle raclette, mais surtout
pour suivre un combat de reines ! Ces
bêtes de la race d’Hérens venaient de
quatre alpages différents, afin qu’elles ne
se connaissent pas et qu’un semblant de
hiérarchie s’instaure, provoquant quelques duels épiques. Les vedettes du jour
se prénommaient Myrtille, Gitane, Rescapé, Red Bull, Brésil, Lula, Migale et
20
OPEN GOLF
Norry! Et c’est Norry qui a gagné la sonnette (la fameuse cloche de vache). Cette
belle bête de 600 kilos est née en 2002
et est la propriété de Jean-Pierre Rey, de
l’alpage Corbyre.
Cette note bucolique et charmante,
aux accents valaisans a parfaitement
conclu une manifestation qui restera dans
les anales. Les regards sont désormais
tournés vers 2012. «Avec près d’une dizaine de clubs motivés, nous ne manquons pas de candidats pour la 11e édition. Nous aurons l’occasion de présenter
ce millésime dans le prochain numéro
d’Open Golf. Patience, patience... Nous
avons reçu énormément de compliments
pour ce jubilé. Et des gens nous disent :
est-il possible de faire mieux? Mieux je ne
sais pas, mais ce sera assurément différent. Notamment en nous adaptant à la
région qui nous accueillera», concluait le
Secrétaire Général de l’ASGI.
Les inscriptions pour la Swiss Golf
Week 2012 seront ouvertes le mercredi
25 janvier prochain. Une date à marquer
en rouge dans l’agenda, car les places
risquent d’être chères, une nouvelle fois !
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 11.08.11 18:47 Page21
ÉVÉNEMENTS
Soirée des officiels.
Les officiels entourent Lolita Morena.
OPEN GOLF
21
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 11.08.11 18:47 Page22
ÉVÉNEMENTS
22
OPEN GOLF
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 11.08.11 18:47 Page23
ÉVÉNEMENTS
Alexander Brülhart,
Hirije Iseni et Nathalie Marmier.
Classements cumulés des trois meilleurs tours
Dames Brut
1. Morgane Métraux, Lausanne, 5.1
2. Pauline Tainton, Domaine Impérial, 5.3
3. Kim Métraux, Lausanne, 4.8
4. Olga Rindlisbacher, Lausanne, 6.4
5. Emilie Dubois, Lausanne, 8.3
91
88
84
78
78
Dames Net
1. Ngoc-Phan Gabioud, ASGI, 26.5
2. Morgane Métraux, Lausanne 5.1
3. Milena Hänggi, ASGI, 31.0
4. Sylviane Lindenmeyer, ASGI, 23.2
5. Christina Borer, ASGI, 18.0
124
116
113
112
111
Hommes Brut
1. Alain Borgeat, Crans-sur-Sierre, 2.5
2. Marco Bossert, Les Bois, 4.1
3. Pierre-Alain Bally, ASGI, 3.9
4. Bernard Rudin, Sion, 5.8
5. Pascal Schlaeppi, Les Bois, 7.2
104
96
91
90
89
Hommes Net 1re catégorie
1. Jorge Ferreyra, Crans-sur-Sierre, 9.8
2. Sébastien Barrillier, Domaine Impérial, 10.6
3. Markus Fasel, ASGI, 15.7
4. Etienne Marclay, Lausanne, 9.7
5. Didier Allaz, La Côte, 15.2
114
114
113
112
112
Hommes Net 2e catégorie
1. Thomas Nesa, ASGI, 17.2
2. Andrea Regazzoni, ASGI, 28.8
3. Marc Neukomm, ASGI, 19.5
4. Patrik Schaller, ASGI, 23.0
5. Benoît Gilligmann, Payerne, 20.4
128
117
114
114
113
re
ier
Go
lf-
-Crans-sur
ub
-S
Cl
SUISSE
Ursula Joss.
OPEN GOLF
23
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 11.08.11 18:47 Page24
ÉVÉNEMENTS
Huit stagiaires disciplinés boivent les paroles du pro !
Toute une saison sous la loupe (II)
Des étapes bien franchies!
En deux mois, notre débutant Jean-Marc Rossier est devenu un golfeur à part entière, après avoir
participé à un stage de l’ASGI et ensuite obtenu son AP sur le parcours de Vuissens. Prochaine étape,
acquérir suffisamment d’expérience pour se lancer dans une première compétition...
Le journaliste des sports de la Télévision Suisse Romande (RTS), Jean-Marc
Rossier, a accepté de passer de l’autre
côté de la caméra, devenant acteur plutôt
que commentateur. Ce Lausannois de 43
ans, que nous vous avons présenté dans
la précédente édition d’Open Golf, est
désormais bien atteint par notre virus favori et fréquente le practice dès que son
emploi du temps le lui permet.
Les 5 et 6 mai dernier, il a ainsi participé au stage organisé par l’ASGI au golf
de Lavaux, dirigé par les pros du club,
Nathalie Marmier et Tibor de Senarclens.
Le stage était complet, avec 16 élèves.
Deux groupes ont été formés, avec 8
joueurs plutôt débutants et 8 joueurs
avancés. On ne rappellera en effet jamais
assez que ces stages de l’ASGI sont ouverts à tous, membres de l’ASGI ou d’un
24
OPEN GOLF
club ASG, golfeur balbutiant ou joueur de
compétition. «Je me réjouissais de participer à ce stage intensif, car je n’avais
jusque-là pris que quatre leçons privées
avec Patrick Terru, l’ancien pro de Pra
Roman. Après quelques heures de practice à Pra-Roman, je me suis dit que ce
stage me permettrait de faire un pas en
avant et me motiverait pour passer mon
AP», déclarait Jean-Marc Rossier juste
avant de se lancer dans cette aventure.
Des attentes irréalistes
La première matinée du stage de son
groupe a été consacrée au petit jeu avec
Nathalie, en trois postes: putting, pitching
et sorties de bunker. «J’ai bien apprécié, car
c’était interactif; nous pouvions réagir aux
explications de Nathalie. Elle expliquait le
mouvement idéal et elle passait ensuite
vers chaque joueur pour les corrections».
Pendant le lunch qui a suivi cette première matinée, les participants ont pu se
présenter et faire connaissance, profitant
d’un soleil splendide sur la jolie terrasse
du club-house de Lavaux.
Pour l’après-midi, notre stagiaire a
évolué sous la direction de Tibor, dans un
module consacré exclusivement au long
jeu. «On a commencé par s’échauffer
avec des demi-coups, puis il a passé en
revue les fondamentaux : la position à
l’adresse, la position de la balle, l’alignement et le grip. Il a ensuite pris le temps
pour passer vers chacun et corriger ce qui
devait l’être». Tibor a beaucoup insisté sur
le relâchement, notamment au niveau du
grip et sur l’importance de rester en mouvement et pas statique. «Mon long jeu
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 11.08.11 18:47 Page25
ÉVÉNEMENTS
étant le moins entraîné, j’espérais – à tort
– qu’il s’améliore plus vite au contact du
pro. Mais j’ai vite constaté qu’avec huit
élèves, il était impossible d’être suivi de
près!»
«Là, on entrait vraiment
dans le côté ludique du golf
et j’ai trouvé
cela enthousiasmant.»
Le lendemain, les deux groupes ont
poursuivi leur entraînement par deux
séances de chipping et de long jeu. L’ambiance était très bonne pendant le lunch,
car les stagiaires savaient qu’ils en
avaient terminé avec la partie technique
et que l’après-midi allait être consacrée
au jeu, avec un parcours de 9 trous en
scramble. «Là, on entrait vraiment dans le
Vuissens :
Jérôme et
côté ludique du golf et j’ai trouvé cela enJean-Marc
, deux jou
eurs «auto
thousiasmant. Surtout qu’en scramble, la
risés» de
parcours.
pression n’est pas trop forte et qu’on a un
droit à l’erreur. Le problème, c’est qu’il faisait chaud et que j’étais fatigué après
deux jours de stage! Je sentais tous mes le golf. Son dos l’a aussi ennuyé, au point formidable outil d’apprentissage, que je
muscles. Preuve que le golf est vraiment d’annuler la première tentative de pas- recommande à tous les débutants. Les
un sport. Et un sport qui sollicite des mus- sage de l’AP au golf de Vuissens. Mais il a trous sont soignés et on peut les jouer
cles que je ne connaissais même pas! J’ai quand même tapé quelques balles et plusieurs fois de suite sans s’ennuyer.
néanmoins eu beaucoup de plaisir et j’ai commencé à travailler avec Daniel Grand- C’est idéal pour apprendre, même si ils
jean, le nouveau pro de Pra Roman. Et le sont un peu courts...»
pu en profiter au maximum».
rendez-vous était définitivement pris pour
Si Jean-Marc se sent prêt et si son
le vendredi 8 juillet, au tee No 1 de Vuis- mouvement est devenu plus régulier, il
Un bilan positif
sens, à 08 h 50. «Je travaille en général tentera d’obtenir son premier handicap
A l’heure du bilan, Jean-Marc était très l’après-midi et le soir et je dois bien par le biais d’une compétition ASGI, d’ici
positif : «j’ai frappé beaucoup de balles, avouer que je ne suis pas du matin! Alors, à l’automne. Mais il est conscient qu’il y a
engrangé des infos sur le swing et décou- j’ai mis un temps fou à me réveiller. Les encore énormément de travail...
vert véritablement ce qu’était le jeu, ce à six premiers trous ont été catastroquoi il fallait désormais s’attendre et faire phiques. Comme si je n’avais jamais eu un
attention. Les out of bounds, les zones club de golf en mains ! Et je devais absoécologiques, les doglegs, les distances, lument faire 5 points stableford sur les
etc. Voilà aussi pourquoi le scramble a été trois derniers trous. Sur le 9, un long par
pédagogique. Le practice c’était pour la 5, il me fallait rentrer la balle en deux Tibor de Senarclens «règle» le grip de son élève.
technique et le parcours pour la straté- coups pour atteindre mon objectif et dégie». Et ta prestation, Jean-Marc, com- crocher l’AP, alors que j’étais encore à 20
ment l’évalues-tu? «J’estime avoir fait un mètres du trou. J’ai chargé l’approche et
tiers de bons coups, un tiers de coups dépassé le trou de 2 mètres. Mais j’ai renmoyens et un tiers... qu’il faut oublier! Ce tré le putt! Bingo! A la ramasse, mais obque j’en retire, ce sont de meilleures sen- jectif atteint. D’ailleurs, mes sensations
sations. Cela vient aussi de tout le golf commençaient à s’améliorer et j’aurais
que j’ai regardé à la télévision. J’ai, en bien continué pour montrer que je vaux
toute modestie, une bonne analyse vi- mieux que ces 9 points. Quant à mon parsuelle et je fonctionne aussi par mimé- tenaire du jour, Jérôme, il a joué avec
tisme. Pendant le scramble, j’ai «attaqué» beaucoup de régularité et terminé avec
plusieurs coups, car la formule veut ça, 18 points, ce qui correspond même au
mais si j’avais été tout seul, j’aurais été premier handicap!»
plus prudent, plus stratégique. Ce qui est
positif, c’est que, malgré mon faible entraînement, les autres joueurs m’ont dit
que j’avais le niveau pour passer mon
AP...»
Pendant les deux mois qui ont suivi,
Jean-Marc a été bien occupé professionnellement et pas toujours disponible pour
Au boulot!
Pour Jean-Marc, l’été sera donc propice à un travail de fond sur son jeu et aux
premières parties amicales sur un vrai
parcours. «Cela dit, j’ai pu jouer 2 - 3 fois
le parcours-école de Lavaux et c’est un
OPEN GOLF
25
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 11.08.11 18:47 Page26
ÉVÉNEMENTS
Parcours Gourmands 2011
Les Chefs se découvrent
Véritables artistes de la gastronomie, créateurs inspirés et boulimiques... de travail, les grands Chefs
sont souvent très discrets. Dans cette édition d’Open Golf et dans la suivante, nous vous présentons
succinctement les cuisiniers qui participent aux Parcours Gourmands 2011.
Pour un Chef, la cuisine est à la fois un
laboratoire, un outil de travail, mais aussi
un refuge, duquel il est parfois difficile de
le faire sortir ! Pour Open Golf, les dix
Chefs ont accepté de se dévoiler, avec
plus ou moins d’enthousiasme (!) et de
répondre à trois questions toutes simples:
1. Qu’est-ce qui vous a donné envie
de devenir cuisinier?
2. Quel est le produit
qui vous inspire le plus?
3. Quels sont vos hobbies?
Robert Speth, Die Chesery, Gstaad
1. L’utilisation de la nourriture et des aliments.
2. Les poissons et les crustacés.
3. Jouer au golf et cuisiner !
Laurent Omphalius
Hôtel Les Source des Alpes,
Loèche-les-Bains
1. Ma vocation m’est venue de mes
parents, qui nous faisaient toujours de
bons plats. J’ai donc été intéressé par la
cuisine très jeune. Il faut dire que j’aime
aussi manger de bonnes choses et que
l’un ne va pas sans l’autre.
2. Mes produits préférés sont le gibier
et les produits d’automne, car je pense que
ce sont les plus goûteux et les plus mûrs.
J’aime le gibier pour ses goûts particuliers,
que l’on ne trouve pas toute l’année.
3. Au niveau des hobbies, j’aime bien
la marche, le cinéma et voyager.
26
OPEN GOLF
Parcours
Gourmands
2011
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 11.08.11 18:48 Page27
ÉVÉNEMENTS
Richard Stöckli,
Hôtel et Restaurant Alpenblick,
Wilderswil
1. La magnifique cuisine de ma mère.
2. Les poissons et la viande de bœuf
de la plus haute qualité.
3. J’aime skier, jouer au golf et lire des
livres de cuisine.
Sandro Steingruber
Epoca im Waldhaus, Flims
1. Mon intérêt pour la cuisine remonte à mon enfance, car j’adorais déjà
faire de la pâtisserie. Plus tard, un véritable engouement pour le métier de cuisinier s’est développé. Ce qui me passionne, c’est la diversité des produits frais
et le travail de ces derniers pour créer un
mets ou un plat terminé.
2. Ma fascination va à la Fleur de Sel,
dont j’aime particulièrement le caractère
croustillant, lorsqu’on la sert par exemple
avec une délicieuse pièce de poisson –
c’est le meilleur condiment!
3. En été, j’apprécie d’aller taper des
balles de golf, plus spécialement dans le
magnifique environnement de Flims-Laax.
En hiver, le panorama montagneux offre
un cadre idyllique pour mon snowboard.
OPEN GOLF
27
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 11.08.11 18:48 Page28
ÉVÉNEMENTS
Benoît Violier
Restaurant de l’Hôtel de Ville,
Crissier
1. Tout a commencé au coté de ma
mère et ma grand-mère, cuisinières et
cordons-bleus qui ont «allumé la mèche»
de la belle et bonne cuisine familiale. Puis
par la suite mon chef d’apprentissage m’a
donné le «virus de la technique, de l’organisation et surtout du travail bien fait».
2. Il n’y a pas un produit qui m’inspire
plus qu’un autre mais la diversité que
nous offre dame nature à travers les quatre saisons. Les respecter et leur rendre
hommage en exaltant et en sublimant
les vertus de leurs saveurs et de leurs
textures, voila mon devoir !
3. J’aime l’ambiance particulière de la
haute montagne, j’adore partager une
journée de chasse à l’approche avec mes
amis chasseurs et montagnards et je
jubile quand j’ai l’occasion de voler en
parapente au coté d’un de nos rapaces
alpestres.
Enzo Andreatta
Ristorante da Enzo,
Ponte Brolla
1. La gastronomie est et a toujours
été ma grande passion. Quand j’étais
jeune, c’était déjà un challenge pour moi
de créer quelque chose de spécial à partir
de produits simples.
2. D’origine italienne, il est clair que
pour moi il n’y a que les pâtes, dont la
créativité est sans limite.
3. J’aime le vélo, le ski et la marche.
Lors de mes balades, je trouve toujours
de nouvelles inspirations.
Parcours
Gourmands
2011
28
OPEN GOLF
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 11.08.11 18:48 Page29
TECHNIQUE
André Bossert fait entièrement confiance à Tom Ritsch... et à SAM PuttLab!
Tom Ritsch et son SAM PuttLab
Percer le mystère du putting!
Le putting est considéré et vécu par beaucoup de golfeurs comme la «punition» du golf. Le drive est
beaucoup plus sexy ! Mais c’est pourtant sur les greens que les joueurs peuvent faire la différence et
trouver un important potentiel d’amélioration. Grâce au SAM PuttLab et aux conseils de Tom Ritsch,
vous pouvez envisager le putting avec un autre regard...
Si dans votre vie de golfeur, vous avez
eu la chance de suivre une partie de Phil
Mickelson ou de Rory McIlroy, vous aurez
certainement eu plus d’émotion en les regardant driver qu’en les regardant putter!
Simplement parce que le putting ne requiert aucune aptitude corporelle particulière, à l’inverse du swing. Cela dit, il est
fort probable que Vijay Singh ou Sergio
Garcia, deux pros régulièrement «fâchés»
avec leur putter, échangeraient bien
quelques «missiles» de 280 mètres contre
des «ficelles» de 6 mètres...
Bref, on le répète une dernière fois, le
putting est l’élément le plus profitable
dans la palette du golfeur et c’est celui
auquel on devrait accorder un maximum
d’attention. Pendant des années, les pros
ont simplement effectué des exercices
sur le putting green – assidûment il est
vrai – utilisant parfois des «aides» techniques, sous la forme d’accessoires placés
sur le green ; ils visitaient également de
temps à autre les ateliers des spécialistes,
pour trouver, au feeling, un putter qui leur
permettrait d’améliorer leurs statistiques
et d’augmenter leur confiance. C’était purement et simplement empirique. Mais
l’avènement de l’électronique et des caméras «haute vitesse» a complètement
changé la manière dont les pros appréhendaient le putting. Non seulement ils ont pu
obtenir de nombreuses informations sur
leur mouvement, leur position et le travail
du putter, mais ils ont ensuite pu corriger
leur putter, le «fitter», pour que ce dernier
soit complètement adapté à leur geste et
leur morphologie. Aujourd’hui, cette technologie est également à la disposition des
amateurs!
Le rendez-vous des passionnés
A Schlieren (ZH), au 3e étage du
60 Bernstrasse, la société Evenpar vous
propose plusieurs formules pour mieux
connaître votre putting et pour l’améliorer.
Dans une petite structure parfaitement
OPEN GOLF
29
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 11.08.11 18:48 Page30
TECHNIQUE
équipée et confortable, Tom Ritsch vous
accueille et se réjouit de vous faire profiter
de ses connaissances, qui sont vraiment
impressionnante en matière de putting.
Vous pouvez opter pour une leçon de putting qui coûte CHF 150.– l’heure, ou pour
un fitting personnalisé à CHF 200.– et qui
sera essentiellement consacré à votre
putter et à votre position, pour définir si
votre «machine à scorer» vous convient et
si elle est adaptée à votre corps. Tom
Ritsch vous fournira toutes les données indispensables à l’achat d’un nouveau putter, le cas échéant. «Je précise tout de
suite que je ne vends pas de putters! Pour
rester neutre, j’ai choisi de collaborer avec
des shops de golf, mais de ne représenter
aucune marque. En revanche, je connais
bien l’ensemble des modèles en vente sur
le marché et je sais quel type et quelle
marque de putter va vous convenir!»
Il vous propose plusieurs
formules pour mieux connaître
votre putting et pour l’améliorer
Pour ceux qui veulent aller plus loin
que le simple fitting, il y a le «pro fitting».
Il s’agit d’une séance de quelque 3 heures
passée avec le spécialiste zurichois, qui
sera facturée CHF 400.–. L’intégralité des
«outils» de Evenpar sera utilisée pour établir un véritable profil de votre putting et
analyser pas moins de 28 paramètres. Le
plus important de ces outils est le SAM
PuttLab: il s’agit d’un système à ultrason,
qui enregistre toutes les données du putter et de la balle lorsque le joueur putte.
Il est connecté à un ordinateur, qui répertorie ces mesures et qui les transmet sur
un écran que le joueur peut immédiatement consulter. Par ailleurs, deux caméras
standards et une caméra «high speed»
permettent de contrôler la position du
joueur et ses mouvements, ainsi que le
roulement de la balle.
Discussion, puis action!
«Lorsqu’un joueur vient me voir, je
commence par discuter avec lui pour savoir quel type de golfeur il est, ce qu’il attend de moi et quelles sont ses ambitions. Ensuite, je lui demande de frapper Tom Ritsch est
aussi sym
pathique
7 à 10 balles avec son putter et j’analyse
que comp
étent.
les données transmises par SAM et les caméras. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il n’y a
pas une solution unique au putting, mais ou le loft du club pour l’optimiser. Sinon, il
autant de solutions que de joueurs! Il y a remplira une fiche technique avec les vaen revanche un but à obtenir : le meilleur leurs idéales du club et quelques proposiroulement de balle possible, en direction tions de modèles, que le joueur trouvera
de l’objectif. Avec l’expérience et les ou- dans l’un des shops avec lesquels collatils dont je dispose, je trouve le moyen de bore Evenpar. Le joueur disposera en
corriger rapidement le mouvement et/ou outre d’un compte-rendu de la séance,
le putter du golfeur».
des éléments du mouvement à corriger
Si le putter est proche de l’idéal pour ou surveiller et de quelques exercices
le joueur, Tom modifiera peut-être le lie pour y parvenir. «Si le joueur doit vraiment
Tom Ritsch affirme que le putter de Mickelson ne correspond pas à son geste:
«mais comme ça marche, il a raison de ne rien changer !».
30
OPEN GOLF
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 11.08.11 18:48 Page31
TECHNIQUE
changer de putter, je dispose d’un club
adaptable que je vais configurer pour
mon client. On cherchera une position
confortable, pour que le joueur se sente
en confiance. Car il arrive parfois qu’un
joueur qui avait l’habitude de prendre sa
ligne avec les yeux en retrait de la balle,
ne voie plus sa ligne convenablement
lorsqu’il a les yeux au-dessus de la balle!
Comme je l’ai dit, chaque joueur est différent et je dois absolument lui trouver le
bon club, la bonne position et le bon
geste. Je ne suis pas en mesure de garantir dès lors que chaque putt sera dans le
trou, mais je peux assurer au joueur qu’il
va mieux connaître son putter et qu’il
saura désormais ce qu’il fait!»
L’exemple d’André Bossert
Cela fait six ans que la société Evenpar
travaille sur ce domaine spécifique du
putting ; anciennement installée au golf
d’Unterengstringen, elle a déménagé en
octobre dernier à Schlieren, pour disposer
de locaux mieux adaptés à son activité.
Mais qui sont les golfeurs passionnés au
point de pousser si loin l’analyse ? «Tous
nos clients sont des joueurs qui ont compris l’importance du petit jeu en général
et du putting en particulier. Ce sont généralement des sportifs accomplis et expérimentés, des pros jusqu’à des amateurs
de 15 de handicap. Et ce sont aussi des
personnes qui acceptent de dépenser un
peu d’argent pour ce domaine, alors
qu’on sait que de nombreux golfeurs
crient au scandale en voyant un putter à
CHF 400.– alors qu’ils ne bronchent pas
devant un driver à CHF 800.– !»
André Bossert, le seul pro suisse a
avoir remporté un tournoi du PGA European Tour (Cannes en 1994) et qui dispute actuellement le Challenge Tour, travaille avec le SAM PuttLab depuis six ans
et il est un ambassadeur convaincu de ce
système: «lorsque je sens que mon putting se dégrade, je viens immédiatement
checker mon geste chez Evenpar. C’était
le cas dernièrement et quand je suis venu
à Schlieren, on a tout de suite constaté que
je m’étais éloigné de la balle! J’ai donc retrouvé une position plus conventionnelle,
mais j’ai dû m’entraîner pour retrouver de
bonnes sensations. La rapidité et l’efficacité du SAM PuttLab me permettent de
gagner beaucoup de temps et de ne pas
me disperser dans mon entraînement».
Si un pro peut éventuellement gagner
un putt par tour grâce au SAM PuttLab,
vous imaginez le gain pour un amateur…
Le spécialiste
Tom Ritsch n’est pas un golfeur prétentieux. Il dit tout de suite qu’il n’a pas un
handicap formidable. Plus que sur le swing, c’est sur le putting qu’il a jeté son dévolu: «depuis 2005, je me suis associé avec le pro Swiss PGA Beat Grossmann au
sein d’Evenpar (www.evenpar.ch). Nous travaillons dans deux domaines: la vente
de produits logotés et l’analyse du putting avec SAM PuttLab. Notre expérience fait
qu’aujourd’hui nous sommes le centre de compétences officiel en Suisse et nous
formons les gens qui acquièrent un tel système». Tom Ritsch a suivi plusieurs formations, notamment dans la «putting school» de Harold Swash en Angleterre, où
il a travaillé avec Phil Keynon, le gourou du putting en Europe. Il a également obtenu
un master avec Karl Morris, auprès du Mind Factor Institute: «l’aspect mental est
vital au golf et particulièrement au putting. On sait pertinemment que plus le joueur
est bon, moins on doit travailler la technique et davantage le mental. Il faut aussi
faire très attention à ce qu’on dit, car la confiance d’un joueur peut s’envoler avec
une parole de trop. Lors de cette formation, j’ai notamment appris à avoir un discours neutre, pour éviter d’«endommager» involontairement un golfeur!» Le sympathique Zurichois a obtenu la confiance de nombreux joueurs, mais aussi de
joueuses, puisque pendant les saisons 2008 et 2009 il a officié comme coach «putting» sur le Ladies European Tour. Il a notamment travaillé avec les proettes suisses,
mais aussi avec Lee Anne Pace, qui a remporté le Deutsche Bank Ladies Swiss Open
à Losone en 2010. Quand on vous disait qu’il a de solides références!
Ce curieux objet triangulaire
est le radar de SAM PuttLab, qui va enregistrer
toutes les données de votre putting.
OPEN GOLF
31
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 11.08.11 18:48 Page32
VOYAGES
Vue sur Le Cap
depuis la «Table Mountain».
Les voyages de l’ASGI
Le plus beau pays du monde...
Quand on parle de l’Eldorado, c’est souvent l’Afrique du Sud qui sert de référence pour évoquer ce pays
mystérieux, englouti avec sa légende. L’ASGI vous propose de l’accompagner en 2012 tout au bout du
continent africain, sur des greens des plus exotiques!
Du 31 janvier au 11 février 2012, l’ASGI
et la maison Kuoni vous convient en
Afrique du Sud. A cette époque, c’est l’été
sous ces latitudes et le climat est parfait.
Les conditions sont donc idéales pour découvrir l’un des plus fascinants pays du
globe, le seul peut-être à offrir une telle
diversité de paysages : la mer, la montagne, le désert, la campagne se mélangent dans une exceptionnelle harmonie.
Pays de contrastes naturels, mais aussi de
diversités sociales, l’Afrique du Sud est
passée en un peu plus de deux décennies
du totalitarisme, à un dynamisme démocratique réjouissant. Et s’il reste encore du
chemin à faire pour effacer totalement les
stigmates d’années sombres, l’Afrique du
Sud est désormais un pays moderne et
tourné vers l’avenir. Pas étonnant alors
que le tourisme s’y soit beaucoup développé et que les visiteurs s’y bousculent.
Les golfeurs aussi d’ailleurs, tant l’offre en
la matière est variée et de qualité !
Pour cette première collaboration
avec le géant du voyage suisse, l’ASGI a
32
OPEN GOLF
donc choisi une destination qui requiert
beaucoup de professionnalisme. Et c’est
donc en s’appuyant sur l’expérience de
Kuoni que l’ASGI peut vous proposer un
programme varié, excitant et luxueux. Le
départ se fera de Zurich le mardi 31 janvier 2012, en vol direct avec Edelweiss Air,
sur Le Cap. L’installation se fera au Erinvale Estate Hotel & Spa, où le groupe passera les cinq premières nuits. Dans les
journées qui suivront, vous aurez la possibilité de découvrir les parcours de Devonvale Golf Course, de De Zalze Golf
Course et de Erinvale Golf Course, à
chaque fois avec un cart de golf. Mais
vous profiterez également de visiter la fameuse région de Stellenbosch, la ville du
Cap, le Cap de Bonne Espérance, le «coin
des Français» et pourquoi pas «Table
Mountain», le plus fameux sommet de la
perle d’Afrique du Sud, souvent caché
dans les nuages. Les possibilités d’excursions (facultatives) sont infinies et la journée du vendredi 3 février y sera entièrement consacrée si vous le souhaitez. Tous
les repas du soir seront organisés à l’hôtel
ou dans des restaurants raffinés, alors
qu’une dégustation de vins est évidemment proposée, puisque la région est
réputée pour ses vignobles.
Le sixième jour, le dimanche 5 février,
le groupe rejoindra en bus la très romantique Garden Route et la non moins charmante ville de Knysna. Pendant le trajet,
vous aurez l’opportunité de visiter
quelques curiosités comme le Dias Museum de Mossel Bay ou le célèbre Post Office Tree et d’effectuer une petite croisière
sur le John Benn Paddle Cruise! Les quartiers seront pris dans le renommé Premier
Hotel Knysna pour les cinq nuits suivantes.
Le programme golfique comprendra
quatre tours de golf sur les parcours de Simola Golf Course, de Pezula Golf Course
et de Knysna Golf Course. Encore une fois,
chaque dîner sera prétexte à découvrir les
subtilités de la gastronomie sud africaine,
dans des cadres exceptionnels, qui se
trouvent notamment devant la baie de
Knysna.
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 12.08.11 07:09 Page33
VOYAGES
Après avoir rejoint en bus la ville du
Cap le vendredi 10 février, vous monterez
dans le vol de nuit pour Zurich, émerveillés par ces découvertes éblouissantes
et convaincus que l’Eldorado devait bien
ressembler à un pays comme celui-là !
Le forfait pour ce voyage est de
CHF 5’950.–, sur la base d’une chambre
double (supplément de CHF 550.– pour
une single). Il comprend le vol aller-retour
Zurich-Le Cap, tous les transferts, dix nuits
dans deux hôtels de luxe, la demi-pension
dans les hôtels ou les dîners dans des restaurants extérieurs, huit tours de golf, carts
et balles de driving inclus, une dégustation
de vins, les visites mentionnées plus haut
et l’accompagnement de professionnels
de Kuoni et de l’ASGI.
Le charme de Prague
Mais avant de se dépayser complètement avec l’Afrique du Sud, l’ASGI vous
propose plusieurs voyages plus classiques, mais tout aussi enthousiasmants.
Le premier se déroulera également dans
un pays nouveau pour les golfeurs indépendants: la Tchéquie ! Du mardi 4 au dimanche 9 octobre 2011, les participants
rejoindront la capitale, Prague, pour disputer cinq tours de golf (dont deux en
Le charme de
tournois single handicap) sur les parcours
de Konopiste, Karlstejn, Albastros, Breoun
et Prague City. Installés dans un quartier
très animé du centre ville, à l’Hôtel Majestic Plaza (4*), les golfeurs auront ainsi
l’opportunité de visiter l’une des villes
européennes les plus charmantes et de
goûter aux plaisirs de la «night life».
Le forfait de CHF 1990.–, sur la base
d’une chambre double (supplément de
CHF 370.– pour une single), comprend le
vol direct Zurich - Prague retour avec Czech
Airlines ou Swiss, tous les transferts, 5
nuits au Majestic Plaza avec petits déjeuners, 5 green-fees et les taxes d’aéroport.
Les truffes blanches
de Bogogno
Au Nord de Milan, dans cette région
italienne où la cuisine est succulente, la
saison de la truffe blanche commence en
automne. L’ASGI vous donne l’occasion de
déguster ce champignon si particulier lors
d’une excursion dans le Piémont, du lundi
10 au dimanche 16 octobre prochain.
Mais comme la truffe ne saurait occuper
les golfeurs toute la journée (!), l’ASGI a
Prague.
bien évidemment organisé des parties de
golf sur les plus exigeants parcours de la
région. Après avoir rejoint le Golfhotel Bogogno par la route, les participants s’installeront dans ce établissement 3* qui
aura été inauguré d’ici-là. Ce sera l’emplacement idéal pour découvrir les deux magnifiques parcours du resort, le Del Conte
Course (1996) et le Bonora Course (2000),
qui ont été dessinés par le très respecté
Robert Von Hagge. Le célèbre terrain de
Castelconturbia sera également le cadre
d’une compétition le jeudi 13 octobre. Les
golfeurs disputeront donc cinq tours de
golf, dont trois en compétition (deux en
stableford, un en scramble). Trois dîners se
dérouleront à l’hôtel et trois dans des restaurants environnants, afin de goûter à
chaque spécialité du Piémont. Le tarif de
ce voyage est fixé à CHF 1540.– et comprend 6 nuitées en chambre double (supplément chambre single à CHF 180.–) avec
petit déjeuner, 6 dîners, 5 green-fees, un
chariot avec un jeton de practice par parcours, les collations, les distributions des
prix et les apéritifs.
OPEN GOLF
33
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 12.08.11 07:10 Page34
&5>(.,8.52-57.([email protected](7
2,[email protected]*0(2089,TAKE iT travel
702#46'0#+4'&'
52-04+0;0+:,2
' "E$%"!%E' $
# E"!%
""E$??"
"$%E"
"$#"#%#
%"
45:;,(:%#
?##E '##
"E#%D
"? %!%$D!%
$
"E%$"
E#%##
,4;509:7,
A'56#8'%2.#+5+437'01758175(#+5105
70'1((4'>%4+6'
#,3(04,8+,95:74508
@
TAKE iT!
@
TAKE iT
"%,1745
A
"!%
A
"$%
A
@
TAKE iT
@
TAKE iT!
' "
A
@ TAKE iT
$%"!%@'.'-
A
@ TAKE iT
' "
A
@ TAKE iT
"!%
A
@
TAKE iT
$%"!%@'.'-
A
@
TAKE iT!
""
A
@
TAKE iT
' "
A
@
TAKE iT1.(914.& ' "
A
@
TAKE iT!
"!%
A
@
TAKE iT!
"$%
A
#,3(04,8+,*5:78
@
TAKE iT!
' "
A
@ TAKE iT41
' "#8'%41
A
@
TAKE iT!
"!%
A
@
TAKE iT!
"$%'064#?0'/'065 A
@
TAKE iT!
"$%'064#?0'/'065 A
C$7(:37,08,4$756/>B
(;58
),7107*/
4.,2),7.
5.5.456#.+'
')70.
088)544,1467)#.
7#.+B'<8175.145&'.A70&'5617401+5
'6817521744'<2#46+%+2'4=.#B0#.'&7
1%61$4'=+5$100'.75+'74581;#)'5
5'4106/+5'0,'7
"1.'6*>$'4)'/'06#724+:52>%+#.
,1745
,1745
$,2
(=
,[email protected]*0(2089,+,8;5>(.,8+,.52-
,3(0204-59(1,09*/
#*0*1(564#55'
E
116
0(14/#6+105&>6#+..>'5'0#..'/#0&'6+05%4+26+10
5175
<<<9(1,09*/1.(
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 12.08.11 07:10 Page35
VOYAGES
Le charme de la Thaïlande.
Chypre, évidemment
En Méditerranée, Chypre présente des
garanties de climat à nul autre pareil. Du
samedi 29 octobre au samedi 5 novembre 2011, c’est assurément le soleil qui attendra les participants à ce voyage. Une
fois débarqués de l’avion de Cyprus Airways, les golfeurs seront pris en charge
par le représentant de TAKE iT Travel et
installés au Columbia Beachhotel (4*). Ils
auront ensuite l’occasion de disputer cinq
parties sur les trois parcours de la région
(Secret Valley, Tsada et Aphrodite Hills),
dont trois en compétition. Le forfait de
CHF 2’495.– comprend les vols aller-retour
de Zurich à Larnaca, 7 nuitées en demipension et en chambre double, les transferts, le chariot de golf et un jeton par
jour, le cocktail de bienvenue, les apéritifs
et remises des prix et le dîner de gala.
Une île accueillante
Lorsque la mauvaise saison s’installe
en Suisse, l’île de Grande Canarie est une
excellente opportunité de retrouver chaleur et soleil, à seulement trois heures de
vol de Zurich. TAKE iT Travel organise ce
voyage traditionnel de l’ASGI du samedi
26 novembre au samedi 3 décembre prochain. L’hôtel où s’installera le groupe est
le Lopesan Costa Melonera (4*). Cinq parties, dont trois en compétition individuelle
et une par équipe seront organisées sur
les parcours de Salobre, Campo de Maspalomas, Meloneras et Anfi Tauro. Le forfait de CHF 2’695.– comprend les vols
aller-retour, 7 nuitées en demi-pension et
en chambre double, les transferts, les
green-fees, le chariot de golf et un jeton
par jour, le cocktail de bienvenue et le
dîner de clôture, les apéritifs et remises
des prix et le dîner de gala.
Hua Hin,
le fief de Marco Scopetta!
Où peut-on jouer dans un total dépaysement en février? En Thaïlande bien sûr!
Car outre des golfs d’une beauté souvent
insoupçonnée, le pays du sourire dispose
de qualités touristiques exceptionnelles,
notamment un climat splendide à cette
saison, une gastronomie raffinée et légère, des hôtels de luxe très confortables,
sans oublier l’accueil légendaire des Thaïlandais. Ce voyage a été organisé avec
Marco Scopetta, l’ancien Secrétaire général de la Swiss PGA, aujourd’hui installé en
Thaïlande et actif dans le tourisme de
golf. Du jeudi 16 au dimanche 26 février
2012, les participants pourront jouir des
atouts de la petite station balnéaire de
Hua Hin, située à moins de trois heures de
Bangkok. Trois hôtels sont proposés, avec
trois niveaux de confort (Hyatt Regency
Hua Hin, Banyan Resort Villas Hua Hin,
Anantara Hua Hin Resort & Spa). Quatre
parcours seront au programme (Black
Mountain, The Banyan, Springfield et
Palm Hills) pour six compétitions. Le
charme de la région opérera sans hésitation sur les golfeurs et notamment sur
ceux qui ne connaissent pas encore les
charmes de l’Extrême Orient en général
et de la Thaïlande en particulier. Le prix de
ce voyage démarre à CHF 3’490.– en fonction de l’hôtel choisi. Il comprend les vols
aller-retour de Zurich à Bangkok, 8 nuitées en demi-pension et en chambre
double, les transferts, les caddies et la voiturette, le cocktail de bienvenue, les apéritifs et remises des prix et le dîner de gala.
Pour participer à tous les voyages de
l’ASGI, le niveau de jeu requis est l’AP. Plus
de renseignement sur le site www.asgi.ch
ou par téléphone auprès des bureaux
de Crissier (021 633 06 06) ou de Zurich
(043 355 22 22).
OPEN GOLF
35
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 12.08.11 07:10 Page36
VOYAGES
Abama Golf & Spa Resort.
Pro-Am d’automne à Ténériffe
Plus qu’un simple voyage...
Tous les participants vous le diront: le Pro-Am d’automne de l’ASGI est un événement unique, dont
le seul défaut est qu’il ne se déroule qu’une fois par an! C’est l’occasion de terminer la saison en beauté
sur des golfs d’une grande qualité et dans une ambiance formidable. Sans parler de la formule de jeu,
qui séduit aussi bien les bons joueurs que les golfeurs débutants. Un must qui se déroulera cette année
à Ténériffe !
Les îles Canaries se trouvent à une
centaine de kilomètres au large des côtes
sud du Maroc, dans l’Atlantique et bénéficient d’un climat tropical qui rend le séjour
idéal, quelle que soit la saison! Il s’agit
d’une île volcanique, avec le volcan Teide,
qui culmine à 3’718 mètres et qui est le
plus haut sommet d’Espagne! Bon, on arrête là le descriptif géographique, car le
site Wikipédia le fait beaucoup mieux que
nous... Mais ce qu’il faut retenir, c’est que
Ténériffe est un endroit magnifique, baigné par le soleil, avec des vues splendides
36
OPEN GOLF
sur la mer et une infrastructure touristique
exceptionnelle. Notamment en ce qui
concerne le golf.
... un climat tropical qui rend
le séjour idéal,
quelle que soit la saison...
Après plusieurs éditions en Turquie, le
Pro-Am d’automne de l’ASGI a donc choisi
d’émigrer aux Canaries et d’offrir de
nouvelles perspectives aux habitués de
l’événement. Ténériffe était une option
extrêmement réaliste et intéressante; le
choix de l’hôtel Le Jardin Tropical va apporter une touche bucolique à l’événement.
Un endroit très agréable et confortable,
avec de nombreuses espèces d’arbres et
de plantes et une situation sur la plage
tout à fait appropriée pour la détente
entre les parties de golf, notamment
quand on sait qu’il y a plusieurs piscines
d’eau de mer ou d’eau douce! Et comme
les chambres donnent toutes sur la mer,
la contemplation de l’océan Atlantique
sera extrêmement reposante.
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 12.08.11 07:10 Page37
VOYAGES
terrain du fameux resort Abama. Signalons que les parcours retenus sont idéaux
en terme d’éloignement, puisqu’ils ne nécessitent pas plus d’une demi-heure de
route et qu’ils ont tous une situation privilégiée en ce qui concerne le panorama,
avec notamment des points de vue extraordinaires sur l’Atlantique. Certains d’entre eux ont également accueilli de grands
tournois internationaux, gage d’un intérêt
technique évident.
Un dîner de gala sera bien entendu organisé, pour clore en beauté cette semaine de golf et de plaisir, qui confirmera
les habitués dans leur engouement pour
ce Pro-Am d’automne et qui convaincra
les néophytes !
Le forfait de CHF 2’995.– par personne
en chambre double (supplément pour
la chambre single : CHF 291.–) comprend
les vols aller-retour de Genève (supplément de CHF 170.– pour le sac de golf
sur Iberia) ou de Zurich (supplément de
CHF 70.– pour le sac de golf sur Air Berlin),
l’hébergement avec petit déjeuner à l’hôtel Le Jardin Tropical (7 nuitées), les transferts sur les parcours, les 5 green-fees, les
collations à mi-parcours, 5 apéritifs et un
dîner de gala, un jeton de balles de practice par jour, un chariot par tour, les taxes
et frais d’aéroport.
Plus d’informations sur le site
www.asgi.ch.
Niveau de jeu exigé: AP
L’intérêt d’un Pro-Am
Du 12 au 19 novembre
Le départ pour ce Pro-Am organisé en
collaboration avec l’agence de voyages
Bentour se fera des aéroports de Genève
(avec Iberia et escale à Madrid) ou de Zurich (avec Air Berlin en vol direct), au
choix des participants, le samedi 12 novembre. Le retour étant programmé le
samedi 19 novembre. Le groupe entrera
dans le vif du sujet dès le dimanche 13
novembre, avec un tour d’entraînement
sur le parcours d’Amarilla Golf Club. Le
lundi, le premier tour du premier Pro-Am
ASGI (4 Balles/2 meilleures balles) se déroulera au Golf Costa Adeje, avant le second tour le mardi, sur le Golf del Sur. Suivra une journée de repos, mise à profit
pour visiter l’île, se détendre à l’hôtel,
faire du shopping ou pour les «enragés»,
découvrir un autre parcours de Ténériffe !
Le second Pro-Am ASGI démarrera le jeudi,
selon la formule scramble. Ce changement permettra aux joueurs de bien gérer
la fatigue accumulée, puisque le scramble
est bien plus reposant pour les nerfs que
le 4 balles! Les golfeurs découvriront successivement le Golf Las Americas, puis le
Pour une majorité de golfeurs, le Pro-Am est la formule la plus passionnante
du golf. Simplement parce que l’espace de 18 trous, l’amateur côtoie le professionnel, qu’il profite de son immense expérience et qu’il l’aide à bien figurer au
classement. Les formules du Pro-Am ASGI ne tiennent en effet pas compte d’un
éventuel classement individuel pour les pros. Et si ces derniers veulent gagner un
prix, il faut que ce soit l’équipe en entier qui soit primée ! Ce détail peut paraître
insignifiant, mais cela garantit aux amateurs un soutien et une aide du professionnel à tout instant, à l’inverse de certaines compétitions où les pros se concentrent
sur leur jeu et ne pensent qu’à leur position dans le tournoi, en se désintéressant
complètement du classement de l’équipe.
Par ailleurs, comme les précédentes éditions l’ont démontré, les pros disputent
ce Pro-Am avec un esprit détendu et convivial. Pour eux, s’il ne s’agit pas à proprement parler d’une semaine de vacances, ils viennent décompresser en fin de
saison dans un endroit magique, en compagnie de golfeurs affichant un bon esprit
et qu’ils ont peut-être déjà côtoyés lors d’une précédente édition. Les deux compétitions permettent de garder concentration et motivation, mais jamais elles ne
sont un frein à une bonne ambiance et à un bel esprit sportif.
… l’espace de 18 trous, l’amateur côtoie le professionnel,
profitant de son immense expérience
et l’aidant à bien figurer au classement...
Sur un plan technique, l’observation du swing du pro est un élément positif,
puisque par mimétisme, les amateurs les plus attentifs pourront s’en inspirer pour
leur jeu: rythme, équilibre, amplitude, routine, technique pure, autant de secteurs
que l’amateur doit maîtriser et qu’il découvrira proches de la perfection grâce à
cette proximité avec le pro. Mais c’est surtout sur l’aspect stratégique qu’ils feront
de lumineuses découvertes. Car le joueur professionnel, en fonction des capacités
de chacun, pourra leur expliquer de quelle manière optimiser leur swing. Car si
l’on prend parfois des leçons au driving range, il est plus rare que l’on consacre
plusieurs heures à une leçon sur le terrain. Et c’est quand même là que l’on «joue»
au golf, alors que l’on fait des swings au practice! Frapper une belle balle est une
chose, la faire entrer dans le trou en est une autre. Et un Pro-Am est une formidable expérience en la matière ! Sans oublier qu’à l’occasion, sur un trou qui lui est
favorable, l’amateur pourra faire un meilleur score ou un meilleur coup que le pro.
Un bénéfice pour l’ego dont le souvenir sera impérissable...
OPEN GOLF
37
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 12.08.11 07:10 Page38
CLUBS
Golfpark Schiffenen
Pratique et convivial
Situé à 5 minutes de la sortie Düdingen de l’autoroute Fribourg-Berne, le Golfpark Schiffenen offre
des infrastructures d’entraînement complètes, qui en plus sont ouvertes toute l’année. Mais l’avenir
passe peut-être par un déménagement...
En face du camping Schiffenen, dont il
utilise d’ailleurs le parking et les infrastructures de commodités, comme les
vestiaires, la buvette ou le restaurant, le
Golfpark Schiffenen accueille les golfeurs
depuis 2000. Mais cela ne se sera pas fait
sans peine, puisqu’il aura fallu six longues
années de démarches administratives,
avant que Patrik Schaller ne puisse enfin
changer d’affectation de zone 2,5 hectares de son exploitation agricole, pour
ouvrir ce driving range. «En fait, l’idée est
venue d’un ami golfeur, qui m’avait demandé si j’avais déjà songé à ouvrir un
golf! Comme je suis un agriculteur ouvert
au changement, j’ai étudié la chose et
lancé le projet, en sachant que je pourrais
bénéficier des infrastructure du camping
familial, dont je suis le manager».
Aujourd’hui, les golfeurs viennent
donc se parquer au camping, franchissent
la route cantonale en empruntant le joli
pont en bois et profitent d’un practice
bien équipé. Il y a dix postes ouverts et
dix couverts pour frapper sur une distance
de 220 mètres, un putting green artificiel,
un bunker d’entraînement et au bout
du driving range, une grande zone de
6’000 m2 pour les approches. Il n’y a pas
d’accueil, simplement une machine pour
distribuer les balles ; un pro Swiss PGA,
Ezzeddine Faiedh, également assistant à
Wallenried, vient dispenser des cours à la
demande. Il n’y a pas non plus de club de
membres.
Des atouts en cas
de mauvais temps !
«Les clients sont des golfeurs de la région, qui vivent dans un rayon de 20 à 30
kilomètres. Il y a aussi des groupes pour
des initiations ou des sorties d’entreprises, mais en revanche, très peu de
ssources.
plein de re
manager
n
u
t
es
aller
Patrik Sch
Golfpark Schiffenen
3186 Düdingen
Tél. 026 493 31 95
www.golfpark-schiffenen.ch
38
OPEN GOLF
Affluence au practice
lors des journées de démo.
campeurs. Ce qui est intéressant, c’est
que nous sommes ouverts toute l’année,
puisque nous nous trouvons à une altitude de 550 mètres. Les mois de janvier,
février et mars marchent paradoxalement
très bien ; en outre, je dois dire que le
mauvais temps est assez positif pendant
la saison, puisque les joueurs aiment venir
frapper des balles sous notre couvert
quand ils ne peuvent pas aller sur leur
parcours!»
Le practice a connu de belles années
de progression, mais les affaires stagnent
depuis 5 ans. Et comme il faudrait investir
pour développer le practice et que le terrain ne s’y prête pas, Patrik Schaller songe
sérieusement à déménager... Avec un ami
agriculteur qui possède suffisamment de
terres, il a lancé un projet sur la commune
de Düdingen, à proximité de l’autoroute
et d’une zone industrielle high-tech. Un
projet qui comprend un practice et un
tracé de 6 trous pour commencer, avec
possibilité d’extension : «les procédures
sont longues et pénibles. Je pense que
nous ne pourrons pas concrétiser le projet
avant 3 ans. Mais nous sommes motivés
et patients», conclut le sympathique
gérant!
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 12.08.11 07:10 Page39
CLUBS
Driving range Wädenswil
Le dernier-né de la Migros
Les joueurs peuvent frapper des balles sur le Golfcampus de la Migros à Wädenswil depuis quelques
semaines. Les joueurs en devenir et les stars se rencontrent sur ce «tremplin» du golf suisse.
«Je suis Yvonne Gyger et j’aimerais
bien jouer au golf chez vous», déclare
cette femme élancée à la réception du
Golfcampus Wädenswil. Elle porte un sac
à dos duquel sortent deux clubs de golf.
Le manager, Louis Hensler, enregistre
cette nouvelle cliente dans l’ordinateur. Il
y a déjà 300 personnes dans le système.
Hensler est d’ailleurs très satisfait de la
fréquentation. Le dernier-né de la planète
golf de la Migros a ouvert ses portes sur
les rives du lac de Zurich en juin. Yvonne
Gyger s’en félicite. Il y a sept ans que
cette femme de 46 ans dispose de son
AP: «des obligations familiales m’ont empêchée de m’y consacrer davantage», ditelle en souriant. Avec le Golfcampus, elle
a désormais la possibilité de s’entraîner à
proximité de son domicile. «C’était trop
difficile auparavant». Dans une telle installation, le golf est accessible et les débutants ont envie et besoin de beaucoup
d’entraîner. «Dans mon jardin à la maison,
ce n’est pas pratique», plaisante-t-elle.
Croiser des cracks
Mais il n’y a pas que les débutants qui
frappent des balles dans ce nouveau complexe, puisque l’on y croise aussi des espoirs du golf suisse: le meilleur amateur de
l’ASGI, Victor Doka, vit à Wädenswil et se
réjouit de profiter de cette nouvelle opportunité d’entraînement. «Je peux me déplacer avec les transports publics puisque le
bus s’arrête à proximité du driving range».
Il y trouve tout ce dont il a besoin pour pratiquer son sport. Les installations offrent
14 tapis couverts, avec un système Trackman. Celui-ci mesure entre autres la vitesse de la balle au décollage, la direction,
la rotation de la balle, l’angle de décollage
et la distance atteinte. On trouve également 24 postes à ciel ouvert, dont plusieurs en herbe. «Malheureusement, ces
derniers ne sont pas toujours disponibles»
constate Doka. Pour un joueur de son niveau, ces conditions d’entraînement sont
un réel avantage. Le jeune homme s’entraîne comme un pro: «je commence toujours par frapper les coups avec lesquels
j’ai de la peine. En ce moment c’est le
drive», admet-il. Ensuite, il passe d’un club
à l’autre, pour terminer avec celui qu’il
préfère: le putter. «Ainsi on quitte le driving range avec un sentiment de succès».
Il manque pour les espoirs quelques trous
à Wädenswil. Le manager Louis Hensler a
de bonnes nouvelles à ce sujet: «les trois
premiers trous sont déjà à l’étude». Son
but avoué est de construire un parcours de
18 trous. «Nous disposons déjà de la surface pour 9 trous».
jour». Le club-house est très accueillant,
avec son intérieur soigné et moderne. On
y trouve d’ailleurs une surprise: un lounge
avec un putting green!
Tarifs
Jeton CHF 3.50 pour 20 balles ou carte à
prépaiement. Le système Tee-up sur les
places couvertes facture chaque balle 20
centimes
Golf pour tous
Que Yvonne et Victor frappent des
balles sous le même toit est symptomatique du concept de Wädenswil : «nous
voulons être ouverts à tous», déclare
Hensler. Tout n’est pas encore terminé,
puisque l’aménagement des plantes est
en cours. «Mais ça progresse de jour en
Golf Campus Wädenswil
Kleinweidweg 11
8820 Wädenswil
Tél. +41 (0)43 477 60 40
OPEN GOLF
39
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 12.08.11 07:10 Page40
CLUBS
Golf Club Vuissens
L’avenir est assuré!
Considéré par beaucoup comme l’un des plus beaux parcours de Suisse, le Golf Club Vuissens n’a pas
toujours pu profiter de son excellente image pour équilibrer ses comptes et assurer son avenir. C’est
désormais chose faite, grâce à l’enthousiasme et à l’appui d’un homme d’affaires providentiel.
Le parcours de Vuissens est né un peu
par hasard ! En rachetant le château de
Vuissens en 1994, Claude Thalmann
n’avait pas eu immédiatement la vision
d’un golf sur les terres de cette enclave
fribourgeoise. Mais Angèle Barras, qui
avait négocié pour lui le rachat de cette
bâtisse du XIe siècle, avait rapidement
évalué le potentiel de cette région magnifique, totalement isolée des nuisances urbaines. En plein cœur de la Broye, entre
Yverdon et Moudon, cette petite commune offrait un cadre idyllique pour un
golf de 18 trous. Malheureusement, si
l’ensemble de la commune trouvait l’idée
pleine de bon sens, quelques rares mais
irréductibles citoyens décidaient de s’y
opposer farouchement, reculant le début
des travaux jusqu’en 2000. Dans l’intervalle, le club de Vuissens allait perdre son
principal instigateur, puisque Claude Thalman succombait brutalement à la suite
d’une course en montagne.
40
OPEN GOLF
Angèle Barras devait donc reprendre
toute seule la destinée de Vuissens, bientôt rejointe par quelques golfeurs passionnés, qui allaient porter à bout de bras
un projet mal engagé financièrement. La
concurrence des nouveaux parcours de la
région allait passablement ralentir le développement du golf. Car même après
l’ouverture en 2001 des 9 premiers trous
et de l’intégralité du parcours en 2002,
l’effectif peinait à grossir. Et pourtant, la
réputation de Vuissens était déjà établie !
Un parcours unanimement
apprécié
Conçu par l’architecte Jeremy Pern,
connu pour avoir réalisé notamment les
golfs de La Gruyère, des Bois et de La
Largue, le tracé fribourgeois était remarquable. Avec son équilibre parfait, son
alternance de trous techniques et ouverts, son style «links» particulier et son
splendide entretien, il faisait tout de suite
le bonheur des joueurs de passage, qui
étaient chaleureusement accueillis. Mais
l’éloignement géographique des principaux centres urbains constituait son principal handicap. Immédiatement, les actionnaires de la SA et les membres du
comité comprirent que l’équilibre du club
serait difficile à atteindre et qu’il impliquerait une gestion à mi-chemin entre le golf
privé et le golf public.
«Il fait tout de suite le bonheur
des joueurs de passage.»
«Vuissens a toujours été très ouvert à
l’extérieur», explique Angèle Barras.
«C’est un parcours que je qualifie de
semi-public, car notre budget était fortement dépendant des rentrées de greenfees. Je profite d’ailleurs de dire qu’en
Suisse, à l’inverse de certains pays étrangers, aucune promotion touristique n’est
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 12.08.11 07:10 Page41
CLUBS
les installations du golf. Et il a décidé
de faire de Vuissens la vitrine de son
groupe !
Un projet ambitieux
faite autour du golf. Il n’y en a que pour
les montagnes et le ski ! Il est donc très
difficile pour un club de vivre uniquement
sur les cotisations des membres. En tant
que golf «périphérique», au bassin de population et au pouvoir économique limités, il nous fallait absolument des apports
extérieurs...»
Par la force des choses, le Golf Club
Vuissens a dû s’adapter et le golf s’est ouvert à l’idée d’un partenariat ou d’une reprise. Le conseil d’administration de la SA
du Château de Vuissens, après de longues
années à assumer les pertes du club et à
chercher de multiples solutions pour le
développer, a vu d’un œil approbateur
l’intérêt de Majid Pishyar pour le parcours
fribourgeois. Cet homme d’affaires iranocanadien, à la tête de 32 Group, un
groupe familial réunissant 32 activités
très diverses et que l’on connaît en Suisse
pour avoir repris l’équipe du FC Servette,
a été charmé par l’environnement et par
«L’idée de Majid Pishyar est de créer
à Vuissens une structure d’accueil très
confortable et performante», poursuit Angèle Barras, aujourd’hui en charge du dossier de développement du club. «Il veut
ouvrir un hôtel 5 étoiles, avec un centre
de wellness, un spa, une académie de
golf, 9 trous supplémentaires et une promotion touristique avec des logements
en time-sharing. Il dispose de l’appui des
autorités cantonales et communales et
bien entendu des moyens financiers pour
mener ce projet à bien. Ce n’est absolument pas un caprice pour lui et il a une
ligne à laquelle il se tient. Il est parfaitement en mesure de servir les intérêts de
tous: membres du club et visiteurs».
Majid Pishyar – dont la fascination
pour le chiffre 32 est lié à l’alphabète iranien – est devenu président de la SA du
Château de Vuissens et président du club
de Vuissens en 2010, après avoir réuni les
actionnaires et les membres autour de sa
vision du golf de Vuissens. «Maintenant
que Servette a rejoint l’Axpo Super
League, je vais pouvoir me consacrer à
l’avenir de Vuissens», déclarait-il lors
d’une de ses nombreuses visites dans son
club !
En attendant de concrétiser ces développements enthousiasmants, le club fribourgeois continue de faire le bonheur
de ses membres et des joueurs de passage. Le parcours profite d’un environnement naturel mature, d’un entretien irréprochable, d’un accueil qui n’est plus à
démontrer et du confort raffiné mais
convivial de son magnifique club-house.
La majorité des compétitions sont ouvertes aux joueurs de l’extérieur et l’académie de golf, gérée par Dimitri Bieri, est
extrêmement active.
Comme depuis le premier jour, les
membres de l’ASGI sont les bienvenus,
puisque Vuissens a toujours soutenu les
golfeurs indépendants dans sa démarche!
Golf Club Vuissens
1486 Vuissens
Tél. 024 433 33 00
www.golfvuissens.ch
18 trous, Par 72
Tees
Longueur
Slope rating
Course rating
Green-fees
ASG+ASGI
Blancs
6’150 m
136
73.5
Jaunes
5’651 m
135
71.0
Lundi et mardi matin
Du mardi après-midi au vendredi
Week-end et jours fériés
Rouges
4’791 m
127
71.8
CHF 70.–
CHF 100.–
CHF 130.–
Pros
Dimitri Bieri, Michel Frütiger, Lavinia Floris et
Jean-Raphaël Schneider
OPEN GOLF
41
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 12.08.11 07:10 Page42
CLUBS
Roland Meyer, Directeur.
Golfclub Wylihof
Un golfeur, un invité, un roi
Au Golfclub Wylihof, les collaborateurs se comportent comme des hôtes bienveillants. La relation
personnelle établie avec les joueurs doit différencier ce club des autres parcours suisses.
Un homme se tient au comptoir du
secrétariat du Golfclub Wylihof. Plongé
dans son travail, il compte sa caisse
lorsqu’un golfeur se présente à lui. «Où
puis-je trouver des jetons pour le practice», veut-il savoir? «Vers moi Monsieur»,
répond Roland Meyer. Nous sommes dimanche soir – une belle journée de début
d’été se termine. Le boss s’occupe luimême de la réception de son club. «Nous
avons souvent des tournois, mais pas aujourd’hui – je profite de cette occasion
pour soulager mes bonnes fées du secrétariat». Il prend son rôle d’hôte très au
sérieux.
Le parcours de Wylihof se trouve au
pied d’un imposant massif rocheux du
Jura – le Weissenstein. Sur de nombreux
départs, on aperçoit au loin le centre de
cure, au dos de la chaîne de montagnes.
Les fairways se trouvent entre deux axes
42
OPEN GOLF
de communication importants, selon les
époques : l’Aare et l’autoroute A1 ! Mais
malgré la proximité de l’autoroute, le
joueur se trouve à l’écart du stress des
bouchons quotidiens. Le bruit de la circulation ne le gêne même pas, car il entend
uniquement le chant des oiseaux.
Quand le passé
rencontre le futur
Le golfeur sort du bâtiment avec ses
jetons dans la poche. Une rampe conduit
au premier étage et rappelle le passé de
cette bâtisse. Il y a longtemps, de vigoureux gaillards rangeaient les récoltes dans
cette grange. Les propriétaires ont
construit ce club-house, qui se trouve
juste derrière le green du 18, dans le style
de la ferme d’époque. C’était aussi une
exigence du département de la protection
des monuments et sites. L’architecte a
habilement mélangé le passé et le futur,
donnant au club-house un charme certain.
Pas moins
de 64 bunkers
et 13 obstacles d’eau
l’attendent.
Le golfeur assouplit et chauffe ses
muscles. Il est installé sur l’un des 50
postes ouverts du gigantesque practice.
Un peu plus loin, une dame frappe ses
balles à l’abri du couvert (20 places). Sur
le putting green, un senior teste ses nerfs,
totalement concentré – et tout cela pendant un week-end férié... Un dernier coup
et le seau est vide – le golfeur peut démarrer son parcours. Pas moins de 64
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 12.08.11 07:10 Page43
CLUBS
bunkers et 13 obstacles d’eau l’attendent.
Pour la mise en jambes, le premier trou
est constitué d’un Par 4 de 344 mètres
des boules jaunes. «Nous avons beaucoup
de longs Pars 4», commente Roland
Meyer. Ce qui rend le parcours passionnant, car si un long drive est important,
la précision au second coup l’est encore
davantage.
Le défi des lacs
Cela dit, le parcours reste une expérience positive pour les débutants aussi.
«Il est important pour nous que les golfeurs soient sollicités, mais qu’ils sortent
du parcours avec un sentiment agréable»,
poursuit le manager. Depuis dix ans, les
trous conçus par le Suédois Ruzzo Reuss
ont dû être simplifiés. «Nous y sommes
parvenus en modifiant les contours de
fairways». Même si les longs fairways et
les semi roughs sont un handicap pour les
débutants qui manquent de longueur, le
parcours de Wylihof reste «fair». «Nous
sommes désormais très attentifs aux besoins de nos clients», admet Roland
Meyer. Il lui paraît important que les installations satisfassent également les
moins bons joueurs. «En définitive, ce ne
sont pas les fairways étroits qui représentent le principal défi de ce golf, mais les
obstacles d’eau».
Le golfeur est arrivé au trou 13. Très
heureux du jeu qu’il a produit jusqu’ici, il
étudie sa carte de score – il s’agit d’un
petit bijou de Par 3, de 165 mètres de
long des boules jaunes. Il aperçoit l’eau
sur la droite, déglutit péniblement et sort
son driver. Le directeur connaît bien cette
appréhension: «c’est mon trou catastrophe». Et en plus, le coup doit longer la
forêt. «Il y a deux bunkers qui rendent la
vie difficile. Le green est très bien protégé,
surtout avec ce gros lac à droite».
correct pour un club privé de ce niveau. Et
ce n’est qu’à partir de 36 ans qu’il faut acquérir une action de membre et s’acquitter d’une cotisation de CHF 3’100.–, avec
la taxe de club de CHF 100.–. Les responsables de Wylihof considèrent que les parents assument les loisirs sportifs des enfants jusqu’à 18 ans. Ensuite, c’est
souvent à eux de se débrouiller – alors
que leurs revenus sont très modestes
dans cette période de leur vie. «C’est
pourquoi nous voulons leur éviter de
grosses dépenses à cet âge», explique Roland Meyer. «Et ce n’est que lorsqu’il est
un adulte responsable et installé qu’on le
sollicite vraiment sur le plan financier».
La différence
Le golfeur se trouve au 18 lorsque la
lumière décline. Il entre dans le lounge du
club-house heureux et passe une nouvelle fois en revue sa carte de score. Il se
sent comme un roi. Le service ne se fait
pas attendre et on le salue par son nom
en prenant sa commande. Roland Meyer:
«le client doit construire une relation privilégiée avec nous, le club». Bien entendu,
l’entretien et la qualité du club doivent
être irréprochables pour qu’il se distingue
des autres golfs. Au final, «un parcours
reste un parcours».
Un plan de tarif unique
Il n’y a pas que le mélange avec le
passé, le Weissenstein et l’Aareufer qui
rendent Wylihof si caractéristique. Il n’y a
pas d’autres clubs en Suisse qui ont une
politique tarifaire comme celle du club
soleurois: jusqu’à 21 ans, les joueurs sont
des juniors. Avec une cotisation annuelle
de CHF 450.– et une taxe de club de
CHF 100.–, ils font partie des membres.
Sortis des juniors, les joueurs de 22 à 30
ans deviennent des golfeurs de la «nouvelle génération». Ils paient une cotisation
de CHF 1500.– et une taxe de CHF 100.–
au club – on ne parle toujours pas de droit
de jeu. Jusqu’à l’âge de 35 ans, la cotisation est de CHF 2’000.–, ce qui est très
Golfclub Wylihof
4542 Luterbach
Tél. +41 (0)32 682 28 28
www.golfclub.ch
18 trous, Par 73
Tees
Longueur
Slope rating
Course rating
Blancs
6’584 m
138
74.7
Green-fee en semaine
ASG
ASGI/Migros
(sur demande le week-end)
Jaunes
6’093 m
132
72.1
Rouges
5’286 m
136
73.5
CHF 120.–
CHF 150.–
Pros
Richard Adby, Jonas Hagert et Kevin Rogenmoser
OPEN GOLF
43
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 12.08.11 07:11 Page44
Tournoi
Tou
urnoii de St-Sylve
St-Sylvestre
vestre à Belek
k
28. Décembre
D
2011 - 04
04.
4. Janvier 2012
INSCRIPTION
INSCR
RIPTION 5&7*2&.1.3+4
5&7*2&.1.3+4'*3,41+('*3,41+(-
GOLF A
A
G
... au G
Gloria Serenity Re
Resort
esort DEMY
CA
SWISS P
4:5&[email protected]
4:5&[email protected]
-+55
-+558*2*3(-
58*2*3(- #
.3(1+47+&.9)*,41+
.3(1+4
47+&.9)*,41+
11813.1813
.((-.3)
Prestations
Presta
ations incluses:
Cours intensif d'au
d'autorisation
utorisation de parcous 99
990.90.- Chf p.p.
/4:78)*,41+*397
7&A3*2*39.3(1:8=974:8
/4:78)*,41+*397&A3*2*39.3(1:8=974:8
7**3+**88:71*89*
*77&.38)*,41+)*147.&
7**3+**88:71*89*77&.38)*,41+)*147.&
Cours de préparation aux tournois avec handicap 1090.- Chf p.p..
/4:78)*,41+*397
7&A3*2*39.3(1:8=9774:8
/4:78)*,41+*397&A3*2*39.3(1:8=974:8
'43,7**3+**)*974:88:71*89*77&.38)*,41+)*147.&
'43,7**3+**)*
974:88:71*89*77&.38)*,4
41+)*147.&
C;41)*
C;41)*5:.81&$:.88*39&1>&$:.88*
*5:.81&$:.88* 39&1>&$:.88*
C'&,&,*80,@6:.5*2*39)*,41+0,
C'&,&,
,*80,@6:.5*2*39)*,41+0,
C97&38+*79&@745479-B9*1&@745479
C97&38+
*79&@745479-B9*1&@745
5479
.3(1
C3:[email protected]*8*3(-&2'7*)4:'1*.3).;.):*11*
C
3:[email protected]
@*8*3(-&2'7*)4:'1*.3).;
;.):*
,7**3+**8
&;*()*2.5*38.43
&;*()
)*2.5*38.43
C=!*<4:78*=&7>&=%&9
C=!*
*<4:78*=&7>&= %&9
&
=!&9.43&14:78*
=!
!&9.43&14:78*
C940*3*997411*>85*3)&391*8/4:78)*
C940*3
*997411*>85*3)&391*8/4:
:78
94:734.
94:734
4.
C1&[email protected]+)*'.*3;*3:**9)A3*7)*,&1&)*$9$>1;*897*
C
1&[email protected]+)*'.*3;*3:**9)A3*7)*,
,&1&)*$9$>1;*897*
C,:.)*14(&1)*,41+5&71&39+7&3?&.8
C,:.)*
.) 14(&1)*,41+5&71&39+7&3
1
1)
1+ 1 9 + ?&.8
. C&[email protected]+*9)A3*7)*,&1&.3(1'4.8843814(&1*[email protected]*8
C
&[email protected]++*9)A3*7)*,&1&.3(1'4.88
843814(&1*[email protected]*8
C3&;*99*854:71*89*77&.38)*,41+*957.=)*94:734.
C3&;*99
9*854:71*89*77&.38)*,4
41+*957.=)*94:734.
5
Tournoi de golf à Belek
Belek
du 18 jusqu‘au
jusqu‘a
au 25 Février 2012
INSCRIPTION 55&7*2&.1.3+4'*3,41+(&7*2&.1.3+4'*3,41+(
,
4:5&[email protected]
4:5&[email protected]
... au Gloria Serenity
S
Resort -+558*2*3(- #
-+558*2*3(-
.3(1+47+&.9)*,4
41+
.3(1+47+&.9)*,41+
1429.1429
9.-
z
ande
m
m
o
C
e
chur
la bro
par
hiver
n
e
f
l
go
lf.ch
bengo
[email protected]
(-.3)
(-.3)
Prestations incl
incluses:
uses:
C;41)*5:.81&$:.8
C;41)*5:.81&$:.88*39&1>&$:.88*
1)
. 1 $ .88* 39&1>&$:.88*
9 1
$ .
C'&,&,*80,@6:.5*2*39)*,41+0,
C'&,&,*80,@
@6:.5*2*39)*,41+
.3(1
C97&38+*79&@745479-B9*1&@745479
C97&38+*79&@745479
9-B9*1&@745479
,7**3+**8
C3:[email protected]*8*3(-&2'7*)4:'1*.3).;.):*11*
C
3:[email protected]*8*3(-&2'7*)4:'1*.3).;.):*11*
&;*()*2.5*38.43
&;*()*2.5*38.4
43
C1&[email protected]+)*'.*3;
*3:*
C1&[email protected]+)*'.*3;*3:*
C,:.)*14(&1)*,41+5&71&39+7&3?&.8
C,:.)*14(&1)*,4
41+5&71&39+7&3?&.8
C1&[email protected]+*9)A3*7)*,&1&.3(1'4.88438
C1&[email protected]+*9)A3*7
)*,&1&.3(1'4.88438
14(&1*[email protected]*8
14(&1*8 [email protected]*8
C57.=)*94:734.
C=147.&!*<4
4:78*="1)4:78*
C=147.&!*<4:78*="1)4:78*
C940*3*997411*>85
5*3)&391*8/4:78)*94:73
34.
C940*3*997411*>85*3)&391*8/4:78)*94:734.
4
Golf en hiver 2011/12
1er nove
novembre
embre 2011
2011 – 30 avril 2012
T
Turquie
&Ténérife
&Ténérif
Té fe
Tous
T
ous les aéroports de Suisse et d’Allema
d’Allemagne
agne
www.bengolf.ch - [email protected] - 043 243 46 36
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 12.08.11 07:11 Page45
CLUBS
k
Messages de clubs...
Birdies & Bogeys
Action à... Sion!
Pour les mois d’août et septembre, le Golf
Club de Sion propose son action
green-fee et menu du jour (hors boisson)
au tarif de CHF 90.–, pour le mercredi et
le vendredi, avec un départ avant 10 h 00.
Renseignements et réservations
au 027 203 79 00
ou sur le site www.golfclubsion.ch
Rastenmoos vous attend
Le hit du Golfclub Rastenmoos concerne
le jeu et la table: du lundi au vendredi,
le green-fee et le menu du jour sont
proposés à CHF 95.–.
Renseignements et réservations
au 041 467 04 26
ou sur www.golfrastenmoos.ch
Offre spéciale à Klosters
Du 15 septembre jusqu’à la fin de la saison
2011 au Golf Club Klosters, tous
les membres de l’ASGI peuvent profiter
de l’action «2 green-fees pour 1».
Allez découvrir avec votre partenaire
ce charmant parcours de montagne
écocertifié. Plus d’informations
sur www.golf-klosters.ch
Toute la journée
en Appenzell
Au GC Gonten Appenzell, choisissez
le green-fee journalier : c’est-à-dire que
vous payez pour 18 trous, mais vous
pouvez jouer du matin jusqu’au soir !
Pour les membres de l’ASGI, d’octobre à
novembre, le tarif est en outre réduit de
10%. Et il existe aussi des rabais spéciaux
pour les départs entre 15 h 00 et 17 h 00.
Plus d’informations sur www.golfplatz.ch
Tournois Challenge
au Golf Sempachersee
Tournoi 9 trous
à Weid Hauenstein
Profitez des Tournois Challenge organisés
par le Golf Sempachersee. Un eclectic
annuel qui maintient le suspense jusqu’à
la fin de la saison! Les tournois Challenge
restant se dérouleront les lundis 19 et
26 septembre et le lundi 3 octobre sur
le parcours de championnat Woodside du
Golf Sempachersee. Sur le parcours
de Kyburg, ces mêmes tournois auront lieu
les lundis 5 et 19 septembre et le lundi
3 octobre.
Vivez votre première expérience en
tournoi ou améliorez votre handicap
grâce aux compétitions 9 trous
«Handicap Challenges». Vous pouvez participer en fin de saison à l’eclectic annuel
et gagner le premier prix: une année de
membre dans le club pour une valeur de
CHF 4’700.–. Les compétitions 9 trous se
dérouleront encore à Sempachersee les
mercredi 14 et 28 septembre, le lundi
10 octobre et le mercredi 19 octobre.
A Kyburg, ce sera le mardi 13 septembre,
le lundi 26 septembre, le mercredi
5 octobre et le lundi 17 octobre. Plus
d’informations sur le site www.clubgolf.ch
En août et septembre, à partir de 17 h 30,
le GC Weid Hauenstein organise
des tournois sur 9 trous comptant pour
le handicap. Une opportunité idéale
pour les joueurs AP qui souhaitent obtenir
leur premier handicap.
Plus d’informations au 062 293 44 53 ou
sur www.golf-hauenstein.ch
Les couples à Domat Ems
Tous les premiers lundis du mois, jouez
avec votre amoureux ou votre amoureuse
en ne payant qu’un green-fee pour
deux, au Golfclub Domat Ems. Les invités
d’un membre, y compris les joueurs ASGI,
profitent d’un rabais de 20% sur
le green-fee régulier. Du lundi au vendredi,
CHF 76.– au lieu de CHF 115.–, le week-end
CHF 92.– au lieu de CHF 138.–.
A partir de 17 h 00 et dès octobre à partir
de 16 h 00, le tarif «fin de journée»
propose un rabais de 50% sur le green-fee.
Plus d’informations au 081 650 35 00 ou
sur www.golfdomatems.ch
Pas de pause hivernale
à Albis
Avis aux amateurs: l’Albis-Golf Driving
Range reste ouvert toute l’année.
Profitez des belles journées d’automne
pour vous entraîner ou prendre une leçon
de golf avec l’un des 4 pros du centre.
Plus d’informations au 044 700 02 89 ou
sur www.albis-golf.ch
Action au GC Heidiland
A partir du 15 septembre, vous pouvez
vous acquitter du droit d’entrée au
GC Heidiland et jouer en tant que membre
jusqu’à la fin de saison, sans payer de
cotisation ou d’autres frais.
Le club se réjouit de vous accueillir.
Plus d’informations au 081 303 37 00 ou
sur www.resortragaz.ch
Travaux à Oberburg
Les travaux pour l’extension du parcours
à 18 trous ont commencé au GC Oberburg.
Jusqu’à la fin de la saison, les membres
ASGI peuvent profiter d’un tarif favorable,
dit «green-fee de construction».
Du lundi au vendredi, dès 15 h 00, vous
pouvez jouer autant de trous que vous
voulez, avant d’aller prendre une collation
au Restaurant Altes Sumpfhaus, pour un
montant de CHF 65.– (hors boisson).
Plus d’informations au 034 424 10 30 ou
sur www.golfparkoberburg.ch
OPEN GOLF
45
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 12.08.11 07:11 Page46
SHOPPING
Montres ...
OMEGA De Ville Hour Vision Blue
La montre Hour Vision Blue est
une édition spéciale. Habillé
d’un robuste boîtier en
acier inoxydable de
41 mm de diamètre
avec un bracelet en
alligator noir, ce
modèle est équipé
du calibre Co-Axial
OMEGA 8500.
Ce mouvement peut être
admiré au travers d’un
boîtier dont le verre saphir
est ouvert sur 360°.
OMEGA Ladymatic
La nouvelle OMEGA Ladymatic
symbolise à la perfection les
femmes modernes et leur pouvoir.
De même que la femme d’aujourd’hui
veut être reconnue à la fois pour
sa beauté et son intelligence, les formes
séduisantes et féminines de la Ladymatic
protègent l’un des mouvements
automatiques les plus révolutionnaires,
précis et résistants au monde.
La carrure de son boîtier de 34 mm
s’ennoblit d’un motif en relief évoquant
les vagues et situé au-dessus d’un anneau
en céramique extrêmement solide.
Vins et digestifs ...
Brunello di Montalcino
Tenuta Nuova
Casanova di Neri
2005
Des notes de cerises et de prunes
et une texture très soyeuse caractérise
ce magnifique Brunello.
Robert Parker : 93 points
Prix promotionnel:
CHF 35.–
Grappa Berta
2001
Cette édition spéciale et limitée, a été élaborée
spécialement pour les membres de l’ASGI
par la célèbre maison Berta. 333 bouteilles produites!
Special collector ASGI au prix de
CHF 99.–
Roero Arneis Vietti
2010
Un superbe vin d’apéritif, très frais,
avec des notes
de pommes, de poires et de menthe.
Au prix de CHF
46
OPEN GOLF
16.–
Pour vos commandes:
[email protected]
Téléphone 021 651 34 80
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 12.08.11 07:11 Page47
SHOPPING
Matériel ...
Footjoy Street
Un design à la fois moderne et rétro pour cette nouvelle
collection Street de FJ, le No1 des chaussures et des gants
de golf. Footjoy joue la carte de la mode et de
la décontraction, deux tendances qui animent le golf
contemporain et qui soulignent la démocratisation
de ce sport. On trouve ces modèles avec des softspikes
ou une semelle «loisirs». 100% imperméable.
Nouvelle Titleist Pro V1
La balle qui a révolutionné ce domaine spécifique
du golf depuis dix ans se présente sous une nouvelle
forme, encore plus performante. La V1 a un plus grand
contrôle du spin, un vol plus constant et une longueur
extraordinaire. La V1x gagne en longueur, avec
un vol également plus constant et un contrôle du spin
extraordinaire. Le must des balles de golf.
Cigares ...
Patoro Gran Anejo
Reserva Lancero
Longueur: 171 mm
Diamètre: 15 mm
Bague : 38
Fin, avec un goût floral mûr et
complexe, dense et consistant, avec
des notes discrètes d’amendes amères.
Une magnifique expérience,
pour les amoureux de cigares élégants.
Patoro Serie P Balthasar
Longueur : 150 mm
Diamètre : 22 mm
Bague: 55
Balthasar: le fils du roi de Babylone,
Nabuchodonosor. Un nom bien connu
du monde du champagne, pour définir
les volumes de 16 bouteilles.
Un cigare pour les aficionados, qui
les aiment terreux-boiseux et corsés.
Il évolue de manière complexe, corsée
et physique.
Patoro Vintage Perfecto
Longueur: 130 mm
Diamètre : 19 mm
Bague: 48
Un petit Perfecto qui porte bien
son nom. Un cigare complexe, avec
de riches notes de fruits et la fraîcheur
de l’eucalyptus à la fin; un paroxysme
qui donne un fond terreux et puissant.
Très agréable après le dîner !
Informations:
[email protected]
OPEN GOLF
47
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 12.08.11 07:11 Page48
JUNIORS
Nouveau coach pour la région Ouest
Marc Chatelain:
expérience et professionnalisme
Marc Chatelain est peut-être le plus romand des Alémaniques! Mais heureusement, sa parfaite maîtrise
du français n’explique pas à elle seule la décision de l’ASG de l’engager au poste de coach du cadre
régional Ouest.
En Suisse, le joueur qui souhaite atteindre l’élite du golf de compétition va
généralement passer par quatre étapes :
le mouvement junior d’un club, le cadre
régional, le cadre national, avant le saut
chez les professionnels. Chaque étape est
importante, puisqu’elle permet de passer
au niveau supérieur, comme dans un jeu
vidéo ! Il existe néanmoins de rares exceptions, avec des «individualistes», qui
poursuivent leur carrière selon une filière
privée, beaucoup plus onéreuse et plus
aléatoire. Ce préambule, pour indiquer
aux juniors de l’ASGI ambitieux qu’ils ont
tout intérêt à se rapprocher d’un club, s’ils
entendent intégrer un jour une équipe nationale!
La région Ouest comprend
tous les clubs situés à gauche
d’une «frontière» virtuelle qui
va de Bâle au Haut Valais...
Précisons aussi que la Suisse est coupée en deux sur le plan des cadres régionaux, avec l’Est et l’Ouest. Mais alors
48
OPEN GOLF
qu’on pourrait imaginer que l’Ouest est
constitué de la seule Suisse romande, il
n’en est rien; pour qu’il y ait un équilibre
dans la répartition des clubs entre les
deux régions, l’ASG a décidé de couper la
Suisse en deux parts plus ou moins
égales! La région Ouest (45 clubs sur les
94 que compte l’ASG) comprend ainsi
tous les clubs situés à gauche d’une
«frontière» virtuelle qui va de Bâle au
Haut Valais…
Christophe Bovet ayant décidé de démissionner à fin 2010 de son poste de
coach de la région Ouest, l’ASG se devait
de lui trouver un remplaçant. C’est chose
faite depuis le début de l’année, avec
l’engagement du Grison Marc Chatelain.
Open Golf:
Est-ce que la décision d’accepter
ce poste a été difficile?
Marc Chatelain : «Non, pas vraiment.
Lorsque Barbara Eberhart, du bureau de
l’ASG, m’a téléphoné, j’enseignais à Ascona. Mais j’attendais une opportunité
dans le coaching. Et comme le nombre de
places est assez limité en Suisse, j’ai
été super content qu’elle me propose
d’envoyer ma candidature pour le
poste».
D’où vient cette motivation
pour le coaching ?
«Je pense qu’au cours de ma carrière
de joueur, comme amateur ou professionnel, j’ai rencontré trop de théoriciens. Je
veux dire par là, des gens qui ont une
grande culture golfique par les livres, mais
pas suffisamment d’expérience sur le terrain! Je n’ai donc pas toujours pu profiter
de conseils efficaces et je dois bien avouer
aussi que je n’ai pas cherché les bonnes
informations. A une certaine époque, le
coach ou le capitaine était plus un accompagnant, qui fonctionnait à ce poste pour
la semaine que durait un championnat.
Dans tous les Championnats d’Europe que
j’ai disputés, j’ai eu au moins cinq capitaines différents... Ce n’est qu’ensuite que
Graham Kaye a été engagé et a instauré
une forme de continuité. Je sais donc ce
dont un jeune joueur a besoin et j’espère
être en mesure de le lui apporter, par mon
expérience et ma motivation».
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 12.08.11 07:11 Page49
JUNIORS
Pensez-vous que les structures
actuelles de l’ASG soient désormais
plus efficaces que lorsque vous étiez
dans les équipes nationales?
«Oui, sans hésitation. Aujourd’hui,
avec notre système, nous pouvons accompagner un jeune du début – à l’âge de
12 ans environ – à la fin de sa carrière de
joueur amateur et l’aider lors de son passage chez les pros. C’est un suivi dans
toute sa «construction», afin de s’assurer
qu’il dispose de tous les outils lorsqu’il
sera un joueur adulte.»
Comment recrutez-vous les juniors
pour le cadre régional?
Marc Chate
lain et Ro
«En étant sur le terrain! Plus préciséman Sprin
g, le coach
ment, en suivant les compétitions régiopour la ré
gion Est.
nales et nationales et en étant en contact
avec les responsables des mouvements
que dans les tournois U14, la région Ouest
juniors dans les clubs. Une fois que l’on a
fait toujours le plein avec 78 participants,
«repéré» un junior intéressant, on apalors que dans la région Est, ils ne sont
proche ses parents et l’on entame un diapas plus de 60».
logue. Il faut aussi évaluer le profil et le
les filles. Steve Rey est également plus
potentiel du joueur. Pour y parvenir, j’utiimpliqué dans le coaching avec les pros.
Quel portrait pourriez-vous tirer
lise la méthode mise au point par mon
J’ai eu l’occasion de rencontrer Timo et Jodu junior suisse par excellence?
prédécesseur, Christophe Bovet et par
«Je dirais que les meilleurs joueurs ont nathan et j’ai bien aimé leur philosophie
Roman Spring, mon homologue de la rétous les capacités de devenir de bons gol- et leur niveau d’exigence, qui est très
gion Est. Cette méthode est très efficace,
feurs. Ils ont les infrastructures et les élevé. Lors d’un camp d’entraînement
car elle est la plus objective possible.»
moyens d’y parvenir. Mais ils sont parfois avec tous les jeunes, Timo les a un peu
engagés dans trop d’activités ! Je suis fa- surpris en leur disant que pour atteindre
Combien comptez-vous de joueurs
vorable à la pratique de plusieurs sports, leur meilleur niveau, ils devaient consaactuellement dans la région Ouest?
mais il faut choisir une discipline principale crer 20 heures à l’entraînement chaque
«J’ai pris le cadre avec 11 joueurs en vers 13 ou 14 ans. J’ai aussi remarqué que semaine !
début d’année et j’en ai ajouté 2 depuis. les jeunes ont rarement une bonne maC’est bien entendu une moyenne,
Il y a six filles et sept garçons entre 12 et nière de s’entraîner. Et comme en Suisse mais qui est beaucoup plus importante
16 ans. Il n’y a pas de limites explicites, nous n’avons pas un volume de joueurs que celle qu’ils imaginaient jusque-là...
mais le maximum se situerait entre 15 et assez grand, il faut que nous soyons plus Timo veut aussi que les quatre piliers du
20 golfeurs. La limite d’âge est en re- efficaces que nos concurrents! Ce qu’il système (clubs, cadres régionaux, cadres
vanche fixée à 18 ans, qui est celle des manque encore, c’est une véritable cul- nationaux et cadres professionnels) traChampionnats d’Europe Boys et Girls. Ac- ture d’entraînement. J’ai bon espoir que vaillent en parfaite harmonie. On va par
tuellement, j’observe des jeunes qui sont les choses changent avec l’implication de exemple utiliser un nouveau système de
nés de 1997 à 2000 et qui participent aux Jeunesse + Sport dans le golf. Ce mouve- statistiques «shot by shot» électronique ;
tournois des U14 (14 ans et moins) et ment a une telle expérience en matière chaque joueur disposera de son login et
U12. Si je les trouve intéressants, je leur de sport qu’il va forcément influencer po- pourra mettre à jour ses statistiques facipropose de participer à une journée d’en- sitivement le golf, par le biais des moni- lement. S’il nous manque pour l’instant le
traînement du cadre, puis éventuellement teurs formés pour les clubs. Je pense que recul, je suis sûr que dans un proche aveà un camp d’entraînement. C’est à ce mo- le niveau d’entraînement dans les cours nir ce système nous aidera à mieux trament-là que je vois s’ils peuvent ou non juniors va fortement progresser. Sur le vailler et à bien évaluer les points forts et
intégrer définitivement le cadre.»
plan technique, les Suisses ont générale- faibles des joueuses et des joueurs. On va
ment un bon swing, un long jeu efficace, en outre l’adapter au fitness. De cette
Y a-t-il une différence entre l’Est
mais il leur manque cette capacité à met- manière, on pourra suivre idéalement le
et l’Ouest?
tre la balle dans le trou! Ce sont des swin- novice jusqu’à son passage chez les
«Concrètement, on peut voir dans les gueurs, mais pas encore des golfeurs. pros».
cadres que les juniors de la région Ouest Mon travail, c’est de les aider à franchir ce
Quels sont vos objectifs en tant
sont plus jeunes que ceux de la région pas».
que coach régional?
Est. Il semble qu’il y ait plus de juniors nés
«Il est important à mes yeux que
en 1997 ou 1998 dans cette partie du Il y a eu beaucoup de changements
«mes» joueurs soient des golfeurs qui aipays ; le réservoir semble plus important. dans les cadres de l’ASG,
ment le jeu, qu’ils aient un fort caractère
Certains prétendent que le travail des comment voyez-vous cela ?
«Effectivement, le secrétaire général et que la majorité d’entre eux rejoigne le
mouvements juniors des clubs de la région Ouest est plus efficace. Mais c’est de l’ASG a changé, comme les coachs na- cadre national. Je souhaite les amener à
peut-être simplement dû au hasard. En tionaux, avec l’arrivée de Timo Karvinen jouer leur meilleur golf, bref, qu’ils atteirevanche, ce que je peux affirmer, c’est pour les garçons et Jonathan Mannie pour gnent leur plein potentiel. Et je souhaite
OPEN GOLF
49
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 12.08.11 07:11 Page50
JUNIORS
Un Grison à l’esprit latin!
Marc Chatelain, Marc Vuillemin (capitaine national Boys)
et Timo Karvinen (coach national) sont sur la même longueur d’onde.
aussi qu’ils aient une véritable indépendance: qu’ils puissent se débrouiller seuls
en s’entraînant efficacement et que je n’ai
pas besoin de les materner. Aujourd’hui, je
connais tous les jeunes qui ont commencé
le golf tôt et qui disputent des tournois juniors. Je suis en contact avec les capitaines
juniors et la détection est efficace. Mais il
faut bien rappeler que ce sont les clubs qui
font l’essentiel du travail à la base. Ce
n’est que par leur engagement et leur
motivation que l’ASG peut espérer trouver
les meilleurs éléments».
Quels conseils donneriez-vous à
un junior ASGI pour rejoindre l’élite?
«Je pense que Victor Doka a démontré
qu’un golfeur indépendant pouvait représenter la Suisse sur le plan international.
Mais son statut est un peu particulier,
puisqu’il vit à l’étranger la majeure partie
de l’année. Je dirais à un junior ASGI d’intégrer un mouvement juniors dès qu’il le
peut. A l’heure actuelle il n’y a que les
clubs pour lui offrir cette possibilité. Mais
50
OPEN GOLF
peut-être que dans le futur il y aura un
système scolaire, qui sait ? Il faut que ce
jeune acquiert une culture d’entraînement, comme je le disais précédemment.
C’est aussi important pour sa motivation
de travailler en groupe, même si c’est un
sport individuel. En tous les cas, il faut qu’il
sache que les cadres régionaux seront
ravis de l’accueillir si son potentiel et son
engagement sont à la hauteur de ses
espérances et des nôtres !»
Merci Marc Chatelain pour
cette interview et bonne chance
dans votre nouveau challenge.
A 35 ans, Marc Chatelain a derrière
lui un palmarès de joueur très honorable, qu’il continue d’alimenter en disputant quelques épreuves du calendrier national. Formé sur les fairways
plats du club de Bad Ragaz, Marc a
commencé le golf à 8 ans, devenant
rapidement l’un des joueurs les plus
solides de l’équipe nationale amateur.
Il a d’abord gagné le Championnat
suisse Boys, avant de remporter deux
fois le titre national en match play. Il a
aussi participé au Championnat du
Monde Amateur en 1998. Passé pro en
1999, il a effectué 8 saisons en tant
que playing pro et connaît donc toutes
les étapes qui mènent à ce statut, pour
les avoir empruntées personnellement! Après avoir obtenu son diplôme
d’enseignant de la Swiss PGA, il s’est
impliqué dans le comité, occupant
actuellement le poste de secrétaire
honoraire et de vice-capitaine.
«Si je joue encore quelques tournois aujourd’hui, c’est pour continuer
de bien comprendre le stress et la
pression qui accompagnent un joueur
dans les compétitions. Sinon, le coaching n’est que de la théorie ! Et je
pense que les joueurs apprécient le
fait que je sache à peu près de quoi je
parle !»
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 12.08.11 07:11 Page51
OPINION
Paolo Quirici au départ du Zurich Open.
En arrière-plan, avec le polo vert, son fils Simone
joue le caddie. (Photo André Springer)
Paolo Quirici, ancienne star du golf suisse
«Je ne regrette pas le circuit»
Dix ans après son retrait du circuit professionnel, Paolo Quirici reste le playing pro suisse le plus
accompli. Dans l’intervalle, le Tessinois de 43 ans a ouvert son école de golf et est très engagé dans
l’enseignement. Lors du Zurich Open disputé à Schönenberg, il a retrouvé le plaisir de la compétition.
Mais il n’envisage pas – encore – un come back à temps complet.
Cela fait maintenant dix ans que le
playing pro le plus capé de l’histoire du
golf suisse avait annoncé, en larmes, son
retrait du circuit, lors de l’European Masters de Crans-Montana : Paolo Quirici, 33
ans à l’époque, disait adieu au sport de
compétition. Le Tessinois commente aujourd’hui cette décision : «jusqu’à l’an
2000, le golf sur le circuit était bien pour
moi». Mais il avait beaucoup souffert lors
de sa dernière saison. Souffert de la pression, lui qui était devenu un jeune père de
famille.
A l’époque, ses fils avaient 4 et 5 ans
– leur père leur manquait. «Avoir des enfants implique des responsabilités. Pour
les assumer, il faut une certaine sécurité
financière», commente Paolo Quirici. Pour
cette raison aussi, il s’était posé cette
question : «est-ce que je suis assez bon
pour réussir sur le circuit ?» En même
temps, une autre question le taraudait :
«qu’est-ce qui est plus important pour
moi – rester un joueur sur le Tour ou passer plus de temps avec ma famille ?»
Paolo s’est donc décidé en faveur de la
famille et a ouvert sa propre école de golf.
Crans-Montana, un lieu plein
de souvenirs émouvants
Lorsqu’il jette un regard en arrière sur
sa carrière de playing pro, Paolo affiche un
sourire. Sa meilleure saison fut celle de
1998, «j’avais terminé 54e à l’Ordre du
Mérite du Tour européen». En revanche,
les fans se rappellent surtout de ses exploits dans le tournoi de Crans-Montana :
en 1989, lors de sa seconde saison professionnelle, il avait terminé à la quatrième place, avant d’être cinquième en
1991.
Dix ans plus tard, c’était le retrait lors
de ce même Open de Crans-Montana.
Est-ce que la blessure est profonde ? «Je
ne regrette vraiment pas le Tour», déclare
Quirici de manière convaincante. Lorsqu’il
a pris la décision de se retirer et qu’il a
disputé en novembre 2001 son dernier
tournoi du circuit en Sardaigne, le Tessinois a tourné une page importante du
livre de sa vie et entamé un nouveau chapitre. La pression qui le freinait quelques
mois auparavant était désormais envolée : «la première année qui a suivi mon
retrait du circuit, je me suis vraiment senti
un homme libre».
Retour sur la gratitude
Paolo Quirici n’a pas oublié les beaux
moments qui ont jalonné sa carrière. Pas
plus que les hommes qui lui ont permis
de faire ce remarquable parcours. «J’ai
vraiment été privilégié de pouvoir faire du
golf ma profession», dit-il. «Et je n’oublierai jamais ce que Bernie Lehrer a fait pour
moi». Décédé depuis quelques années,
l’entrepreneur de la mode zurichoise
OPEN GOLF
51
OpenGolf_Automne_2011:OpenGolf_Automne_2011 12.08.11 07:11 Page52
OPINION
(«Bernie’s») fut le plus gros soutien du
jeune Paolo Quirici. Un soutien qui ne fut
pas seulement financier, dit Paolo : «j’ai
beaucoup appris de Bernie Lehrer – notamment comment on doit s’habiller ou
comment on doit mener ses affaires.
C’était vraiment une belle époque. La
Swiss Golf Foundation, le Swiss Golf Team
avec ses partenaires Credit Suisse, Audemars Piguet et d’autres sponsors ont
aussi largement soutenu ma carrière».
Celui qui croise Paolo Quirici rencontre
un gentleman. Son comportement extrêmement poli et ses sourires chaleureux
font partie de son personnage, comme sa
silhouette élancée et ses yeux bleus. Son
élégance naturelle, son charme et sa fidélité font le bonheur du Credit Suisse depuis 25 ans. «Je suis très reconnaissant à
cette banque de m’avoir soutenu pendant
mes années de joueur, mais également
depuis que je me suis retiré du circuit»,
souligne le quadragénaire. Il a d’ailleurs
Le jeu est là, mais pas la forme du jour :
lors du Zurich Open,
Paolo a effectué un come back temporaire.
(Photo André Springer)
été récemment l’animateur de la distribution des prix du Zurich Open et du Pro-Am
du Bad Ragaz PGA Seniors Open pour ce
sponsor.
Come back planifié?
Au Golf & Country Club Schönenberg,
le Tessinois avait cette fois remis sa casquette de playing pro. Michel Burckhardt,
l’organisateur du tournoi, l’avait en effet
invité à rejoindre le champ de 32 joueurs
professionnels et à se battre pour le
chèque du vainqueur. Quirici a été plutôt
discret pendant la compétition: «mon but
premier était de prendre du plaisir». Lors
de sa période active, Paolo avait participé
cinq fois au Zurich Open, avec une seconde place comme meilleur résultat. Répéter ce résultat paraissait très utopique
au« retraité»! Car s’il n’a pas perdu grand
chose de ses capacités techniques, sa
condition physique n’est plus aussi
bonne qu’à l’époque – deux épaules
opérées sont des «souvenirs» de sa brillante carrière sportive. En outre : «avec le
peu de pratique et d’entraînement que
j’ai aujourd’hui, il me manque la routine».
Avec une 26e place, il a certainement
été moins performant qu’il ne l’espérait,
mais il a aussi eu beaucoup d’attention du
public. «C’est une sensation agréable que
de s’apercevoir que les golfeurs suisses
ne m’ont pas oublié». Paolo a pu exaucer
un souhait de son fils Simone (15 ans et
handicap 2,5): «mes deux fils ont toujours
voulu faire mon caddie au moins une fois.
Simone l’a fait au Zurich Open et Francesco, qui a 14 ans, portera mon sac dans
15 jours, lors de l’Omnium que je vais aller
disputer à Genève».
Le 9 novembre prochain, Paolo Quirici
fêtera ses 44 ans. C’est encore un peu tôt
pour envisager une seconde carrière sur
le Senior Tour. «Cette idée du circuit senior trotte au fond de ma tête, mais ce
n’est pas encore le moment pour moi d’y
penser plus concrètement», admet-il.
«Je veux être
un bon enseignant»
En attendant, le Tessinois va poursuivre sur la voie professionnelle qu’il a choisie depuis dix ans. «Je veux être un bon
enseignant pour mes clients», ajoute-t-il.
Un job dans lequel il investit non seulement tout son savoir et toute son expérience, mais également beaucoup de
temps et d’argent dans les technologies
les plus modernes. «Les clients que je préfère sont ceux qui viennent vers moi en
voulant savoir comment ils peuvent améliorer leur jeu ou leur swing», dit le pro
52
OPEN GOLF
Tessinois. Avec l’analyse vidéo, il est aujourd’hui beaucoup plus facile de montrer
et d’expliquer à un joueur comment un
bon swing se construit et ce que l’on peut
améliorer sur son propre geste.
La clientèle de Paolo est très diversifiée, ce qui fait que son travail est particulièrement varié. «Pour pouvoir aider au
mieux un golfeur, il faut absolument que
je sache combien de temps il peut et veut
consacrer à l’entraînement». La confiance
est l’élément clé d’un travail efficace entre
le professeur et l’élève. «Lorsqu’un client
a des problèmes d’ordre professionnel ou
de santé, nous en parlons ensemble».
Paolo compte également parmi ses
élèves, de jeunes golfeurs talentueux, qui
envisagent de faire une carrière de
playing pro et qui veulent profiter de son
immense expérience. «J’ai une golfeuse
qui se montre très sûre et dominante à
l’entraînement, mais qui malheureusement, en tournoi, n’a pas la même sérénité. Mais nous travaillons pour qu’elle
s’améliore à ce niveau». Son problème ne
se situe pas au niveau du swing, mais de
sa confiance en soi. Paolo poursuit en
riant: «je me rappelle très bien combien
j’étais nerveux lorsque j’ai partagé un
parcours la première fois avec Severiano
Ballesteros et Bernhard Langer».
Inspiré par Gary Player,
fasciné par le golf
Paolo Quirici a découvert le golf à la
télévision. «Enfant, je regardais les
images de l’US PGA Tour sur Canale 5, une
chaîne de la télévision italienne». C’est à
14 ans qu’il a lu le livre de Gary Player et
qu’est née l’idée de jouer au golf. La fascination et la passion pour ce sport restent très intenses trente années plus tard.
«Le golf est différent chaque jour, car
les situations sur le parcours sont chaque
jour nouvelles. Ce qui crée la fascination,
c’est cette concentration «sur l’instant»
qu’exige le golf». Le golf ne sera jamais
parfait: «accepter le bon plutôt que le parfait est un pas important sur le chemin du
succès».
Mirjam Fassold

Documents pareils