republique du senegal ville de pikine forum communautaire pour le

Commentaires

Transcription

republique du senegal ville de pikine forum communautaire pour le
REPUBLIQUE DU SENEGAL
VILLE DE PIKINE
FORUM COMMUNAUTAIRE POUR LE
DEVELOPPEMENT DURABLE DE L’AGRICULTURE
URBAINE A PIKINE
Mercredi 28 juin 2006
Salle de délibération de l’Hôtel de Ville de Pikine
RAPPORT
IAGU
Fondation RUAF
Institut Africain de Gestion Urbaine
Centres d’information sur l’agriculture
urbaine et la sécurité alimentaire
1
LISTE DES SIGLES ET ABREVIATIONS
CAT Comité d’appui technique du projet
CDH Centre pour le Développement de l’Horticulure
CFPH Centre de Formation Professionnelle Horticole
I.E.C Information Éducation et Communication
IAGU Institut Africain de gestion Urbaine
PDAS Plan d’aménagement pour la sauvegarde des Niayes
RUAF Resource Centres on Urban Agriculture and Food Security
2
SOMMAIRE
Liste des sigles et abréviations ......................................................................................... 2
Contexte ............................................................................................................................. 4
1. Cérémonie d’ouverture ................................................................................................ 5
2. Restitution des résultats des travaux de groupe ........................................................ 7
3. Travaux en ateliers et restitution en plénière........................................................... 10
Cérémonie de clôture...................................................................................................... 12
ANNEXE.......................................................................................................................... 13
3
Contexte
L’Institut Africain de gestion Urbaine (IAGU) conduit présentement un projet intitulé
«Villes Agricoles du Futur». Ce projet a été préparé par la Fondation Resource Centres
on Urban Agriculture and Food Security (RUAF) qui regroupe six (6) institutions
disséminées à travers le monde et impliquées dans des activités de promotion de
l’agriculture urbaine et péri-urbaine. Le secrétariat de la Fondation est basé à Leusden
(Pays Bas) au sein de ETC Foundation.
Au nombre des membres de la Fondation RUAF, figure l’Institut Africain de Gestion
Urbaine (IAGU) qui assure la coordination et l’exécution des activités de la Fondation en
Afrique de l’ouest francophone.
L’IAGU est également membre fondateur de la Fondation RUAF sous l’égide de laquelle
il a été préparé le programme « Villes agricoles du Futur » qui cible en Afrique de
l’Ouest trois (3) villes pilotes : Pikine (Sénégal), Cotonou (Bénin) et Bobo Dioulasso
(Burkina Faso) et huit villes de dissémination : Porto Novo (Bénin), Kigali (Rwanda),
Yaounde (Cameroun), Ouagadougou (Burkina Faso), Nouakchott (Mauritanie), Niamey
(Niger), Conakry (République de Guinée) et Bamako (Mali).
La Ville de Pikine a été choisie cette année par l’IAGU pour constituer la première ville
pilote du projet. La Mairie de la Ville assure le portage institutionnel du projet.
L’objectif de ce programme d’une durée de quatre ans (2005-2008) est de contribuer à la
réduction de la pauvreté urbaine, à la sécurité alimentaire, à la gestion de
l’environnement urbain et à la participation des producteurs urbains à la gouvernance
locale. Il vise également à renforcer les capacités des agriculteurs urbains et de tous les
autres acteurs impliqués dans l’agriculture urbaine en prenant en compte la dimension
genre, le recyclage des déchets solides et la réutilisation des eaux usées.
Les principales activités du projet sont :
-
-
La conduite d’un processus participatif de planification et de Formulation de
Politiques (3PFP) en matière d’agriculture urbaine sous l’égide des Municipalités des
villes pilotes concernées;
Le financement de projets pilotes dans les villes pilotes et dans une ville de
dissémination ;
La formation et le renforcement de capacités des acteurs de l’agriculture urbaine ;
Le plaidoyer en faveur de l’agriculture urbaine ;
La mobilisation et la diffusion de l’information.
C’est dans le cadre des activités du projet qu’un premier forum, organisé les 24 et 25
janvier 2006, avait identifié les contraintes prioritaires de l’agriculture urbaine à Pikine et
permis la mise en place de trois groupes de travail relativement (1) à l’accès à la terre des
agriculteurs/trices de Pikine, (2) à l’accès à l’eau, aux intrants et aux autres équipements
et (3) au cadre institutionnel et réglementaire (voir annexe 3 : Composition des Groupes
4
de travail). La mission assignée à ces groupes de travail était la formulation de stratégies
et l’élaboration de profils de projets pour lever les contraintes identifiées.
Au terme des activités des groupes de travail, un forum communautaire a été organisé le
mercredi 28 juin 2006 dans la salle de délibération de l’Hôtel de la Ville de Pikine pour
partager les résultats de ces groupes de travail et surtout pour permettre aux participants
de donner leurs avis et recommandations sur le projet pilote à mettre en œuvre sur l’un
des sites agricoles du territoire de Pikine.
L’objectif général de ce forum était de favoriser l’appropriation par les participants et les
structures représentés des résultats des groupes de travail mis en place suite au forum
communautaire organisé les 24 et 25 janvier 2006.
Les objectifs spécifiques de ce forum étaient de :
-
Présenter le processus de formulation des stratégies et profils de projets au seing des
groupes de travail;
Présenter et discuter les stratégies et profils de projets élaborés par chaque groupe de
travail;
Prioriser les profils de projets élaborés par les groupes de travail;
Valider les éléments de suivi du projet.
Une soixantaine de personnes de divers horizons ont pris part au forum (voir liste des
participants en annexe 4). Les présentations des profils des projets ont suscité des
discussions et des débats riches et fructueux. Les participants au forum communautaire
ont ainsi réussi à évaluer et à prioriser les projets présentés par les groupes de travail.
Les travaux du forum ont été modérés par Monsieur Youga NIANG, ingénieur agronome
au Centre pour le Développement de l’Horticulture (CDH).
1. Cérémonie d’ouverture
Le Forum communautaire pour le développement durable de l’agriculture urbaine à
Pikine s’est tenu dans les locaux de la mairie de Pikine, sous la présidence de l’Adjoint
au préfet de Pikine. Cet important évènement a été organisé par la Mairie de Pikine, en
partenariat avec l’Institut africain de gestion urbaine (IAGU) dans le cadre du projet
Villes Agricoles du Futur de la Fondation RUAF.
5
Une vue du présidium
Le Secrétaire Municipal de la ville de Pikine, qui représentait le Maire de Pikine, a tenu à
souhaiter la bienvenue à tous les participants. Il a remercié tous ses collaborateurs et a
souligné la disponibilité et la volonté du Maire de travailler en synergie avec l’IAGU
pour la promotion de l’agriculture urbaine. Il a souligné que le projet « Villes Agricoles
du Futur » est d’une importance capitale pour le développement local ainsi qu’à l’échelle
nationale car le développement du pays passe irréductiblement par l’agriculture.
Le coordinateur des programmes de l’IAGU
durant son allocution
A sa suite, le coordonnateur des programmes de l’IAGU a brièvement présenté le projet
« Villes agricoles du futur » dont Pikine est l’une des villes pilotes. Il a insisté sur
l’importance de l’agriculture urbaine qui a un impact significatif sur la sécurité
alimentaire, le recyclage des déchets et la réutilisation des eaux usées. C’est dans ce cadre
que le projet « Villes Agricoles du Futur » de la ville de Pikine a été récemment présenté
à Vancouver lors du troisième Forum urbain mondial. Le coordinateur des programmes
de l’IAGU a ensuite exhorté les participants à faire preuve de réalisme et d’être très
concrets dans les propositions de projets qu’ils vont formuler pour le développement
durable de l’agriculture urbaine.
6
Enfin, l’adjoint au préfet du département de Pikine a présenté les excuses du préfet retenu
par une visite du Ministre de l’environnement dans la localité. Il a montré la disponibilité
des autorités administratives à accompagner les activités du projet. Il n’a pas manqué de
souligner l’importance de l’agriculture urbaine sur l’environnement et l’amélioration des
conditions de vie des populations urbaines surtout les plus démunies. Enfin, il a déclaré la
séance ouverte tout en souhaitant plein succès aux travaux.
2. Restitution des résultats des travaux de groupe
Cette session a porté sur la restitution des résultats des travaux de groupe mis en place
suite au forum communautaire pour le développement durable de l’agriculture urbaine
organisé les 24 et 25 janvier 2006. La présentation des résultats a été faite par les
coordinateurs des groupes de travail.
Tout d’abord, Monsieur El Hadji Alé SECK, Chef de la division Aménagement urbain
de la ville de Pikine, a présenté les résultats du groupe de travail sur le Cadre
institutionnel et réglementaire de l’agriculture urbaine à Pikine.
Dans sa
présentation, il mis l’accent sur trois problèmes majeurs à savoir :
-
Le non respect par les producteurs des lois et règlements;
La faible prise en compte de l’agriculture urbaine dans les outils de planification ;
Le manque de synergie entre les services administratifs.
Sur la base des contraintes identifiées, le groupe de travail a estimé que l’objectif global
du profil de projet qu’il propose est d’améliorer le cadre juridique pour renforcer
l’institutionnalisation de l’agriculture urbaine. Les objectifs spécifiques qui se rattachent
à cet objectif général sont :
-
Faire respecter les lois par les producteurs;
Favoriser une meilleure prise en compte de l’agriculture urbaine par les outils
juridiques ;
Faciliter la synergie entre les différentes structures administratives.
Afin d’atteindre ces objectifs, la stratégie retenue mise sur :
-
la vulgarisation des textes juridiques relatives à l’agriculture urbaine;
l’élaboration d’un Plan directeur d’urbanisme de Pikine;
la mise en place par arrêté préfectoral d’un cadre de concertation sur l’agriculture
urbaine.
Les incidences majeures de ce profil de projet sur l’environnement et sur l’économie
locale, notamment en ce qui concerne les pauvres et les femmes ont été présentées.
Ensuite, Monsieur Mohamed Oumar DIAGNE, Chargé de Programme à Enda RUP a
présenté les résultats du groupe de travail sur l’accès des agriculteurs et agricultrices
urbains de Pikine à la terre. Ce groupe a identifié deux problèmes majeurs :
7
1. l’absence de titre de propriété pour la majorité des producteurs,
2. la diminution des espaces cultivables à Pikine.
La présentation a ensuite mis l’accent sur les causes et les conséquences des contraintes
identifiées avant de proposer des actions à mener. Celles-ci sont pour :
Le problème n°1:
-
le renforcement des capacités organisationnelles de producteurs de Pikine;
la mise en œuvre un plan d’Information, d’Éducation et de Communication (I.E.C)
sur le régime foncier actuel;
la régularisation de la situation foncière des producteurs;
Le Problème n°2:
-
l’encouragement à l’application des textes réglementant l’occupation du sol dans la
zone de Pikine
le plaidoyer pour l’application du Plan d’aménagement pour la sauvegarde des
Niayes (PDAS)
Les actions ci-dessus énoncées sont regroupées en quatre stratégies que sont :
-
L’identification et la capitalisation de la problématique foncière liée à l’agriculture
urbaine à Pikine ;
-
L’information et la sensibilisation des différents acteurs concernés par la
problématique foncière liée à l’agriculture urbaine dans la zone de Pikine ;
-
La mise en œuvre des modus opérandi liés à la problématique foncière
l’agriculture urbaine dans la zone de Pikine ;
-
Les plaidoiries pour une meilleure prise en compte de la problématique foncière liée à
l’agriculture urbaine dans la zone de Pikine.
et à
La dernière présentation des résultats des travaux de groupe a été faite par Monsieur
Thierno Daouda NIANG, Formateur au CFPH et coordinateur du groupe sur l’accès des
agriculteurs/trices urbains de Pikine à l’eau, aux autres intrants et aux équipements.
Les trois sous thèmes ci-après ainsi que leurs problèmes centraux ont été identifiés par le
groupe de travail.
1. les difficultés d’accès à l’eau du fait de l’insuffisance de l’eau de qualité;
2. les difficultés d’accès aux intrants;
3. les difficultés d’accès aux équipements;
Le groupe a ensuite défini des objectifs correspondant à chaque problème. Il s’agit de :
8
-
améliorer l’accès des agriculteurs urbains à l’eau d’irrigation de qualité;
rendre accessible les intrants de qualité aux agriculteurs urbains durant les périodes de
production;
faciliter l’accès des agriculteurs urbains aux équipements agricoles.
Par la suite, le présentateur a mis l’accent sur les scénarios d’action qui se présentent
ainsi qu’il suit :
-
la promotion d’une politique de réutilisation des eaux usées traitées;
la mise en place d’un cadre institutionnel pour la réglementation de l’utilisation des
eaux traitées;
la promotion d’un appui organisationnel à l’endroit des agriculteurs urbains ;
la promotion d’un système de crédit adapté;
la promotion d’une politique de subvention totale ou partielle des intrants (demeures,
engrais, produits phytosanitaires et équipements).
Monsieur Thierno Daouda Niang a terminé son intervention par une présentation
détaillée du profil de projet retenu par le groupe de travail à savoir « la promotion d’une
politique de réutilisation des eaux usées traitées »
Au terme de la présentation des résultats des trois groupes de travail, il s’en est suivi une
discussion générale durant laquelle des remerciements ont été adressés aux présentateurs,
des questions posées et des observations formulées. Les points suivants ont attiré
l’attention des participants :
-
L’importance de l’agriculture urbaine notamment par rapport à sa capacité
d’absorption des nuisances physiques (recyclage des déchets solides et réutilisation
des eaux usées);
La contrainte d’accès à l’eau des agriculteurs urbains avec comme corollaire le
recours aux eaux usées;
La précarité de l’occupation foncière résultant de la non reconnaissance de
l’agriculture urbaine;
La nécessaire articulation entre le projet « Villes Agricoles du Futur » et les autres
projets en cours sur le développement de l’agriculture urbaine;
La permanence des conflits entre propriétaires terriens et promoteurs immobiliers et
le rôle souvent passif voir de complicité joué par les autorités locales.
La nécessité d’intégrer une évaluation environnementale dans la mise en œuvre des
activités du projet « Villes Agricoles du Futur »;
La faible présence des élus de Pikine au forum compte tenu de l’importance du sujet.
En outre, la représentante de la Banque Régionale de Solidarité du Sénégal (BRS) a
informé les participants sur son établissement qui a pour mission de lutter contre la
pauvreté. Par conséquent, la BRS finance des projets qui, normalement, ne sont pas
éligibles à un crédit des banques classiques. Ainsi, la BRS est l’une des rares institutions
bancaires qui accompagne les agriculteurs dans leurs activités.
9
3. Travaux en ateliers et restitution en plénière
Dans le but de choisir le meilleur profil de projet parmi ceux présentés durant la
restitution des résultats des travaux de groupe, deux ateliers avaient été mis en place.
L’atelier n° 1 a été modéré par Madame Ndèye Maty Sarr Bocoum et l’atelier n° 2 par
Monsieur Baïdy Fall. Le travail assigné à chaque atelier était de :
1. Prioriser les profils de projets proposés selon des critères d’évaluation bien définis;
2. Définir une stratégie pour la mise en œuvre des autres projets non retenus (Voir
Cadre stratégique pour les travaux en atelier en annexe).
L’atelier n°1 a retenu les profils de projets accès à l’eau, aux intrants et aux équipements
et accès au foncier comme étant les plus intéressants. Cependant, même si la sécurisation
foncière des exploitations de l’agriculture urbaine est une priorité absolue, l’importance
des coûts d’un projet de régularisation foncière a amené l’atelier à choisir le profil de
projet relatif à l’accès à l’eau, aux intrants et aux équipements. Ce profil de projet
présente aussi le mérite de correspondre au budget mis en place par le projet «Villes
Agricoles du Futur».
Une vue des travaux en atelier
Les structures/institutions/programmes susceptibles d’appuyer la mise en œuvre des
autres projets sont l’Etat, la municipalité et la coopération décentralisée. L’atelier n° 1
considère que la régularisation foncière devra être une stratégie clé pour la formulation
d’un programme municipal en faveur de l’agriculture urbaine.
L’atelier n° 2 a noté que le processus d’élaboration du cadre institutionnel et juridique de
l’agriculture urbaine serait trop long et ne pourra pas ainsi s’inscrire dans les délais
prévus pour la mise en œuvre du projet pilote (cf. Cadre stratégique pour les travaux en
atelier). En ce qui concerne le projet relatif à l’accès au foncier, il est indispensable
d’intégrer des activités de plaidoyer afin de mener à bien ce projet. Pour le projet sur
l’accès à l’eau, aux intrants et aux équipements, l’atelier a observé qu’il y avait des
équipements déjà existants dont la station de traitement des eaux usées dans la vallée des
Niayes de Pikine.
10
Une vue des travaux en atelier
Au terme des travaux en atelier, certains participants sont intervenus pour insister sur
l’importance de la question foncière. Ils ont ainsi considéré que le foncier devrait être la
préoccupation prioritaire de tout projet visant à promouvoir l’agriculture urbaine. Mais
devant la modestie des moyens disponibles pour le projet pilote, les participants ont
exhorté l’IAGU à intégrer une composante plaidoyer sur le foncier quel que soit le projet
finalement retenu.
Après plusieurs échanges, le projet sur l’accès à l’eau, aux intrants et aux équipements est
apparu plus réaliste au regard du délai imparti pour sa réalisation, des fonds disponibles
et des équipements déjà en place. Toutefois, l’idée de faire un plaidoyer sur le foncier et
l’agriculture urbaine a été retenue en marge du projet pilote identifié.
Enfin, Monsieur le modérateur a procédé à une synthèse des travaux qui ont permis de :
-
discuter et de valider les résultats des travaux de groupes mis en place pour la
formulation de plans d’actions en vue du développement durable de l’agriculture
urbaine;
identifier un projet pilote à mettre en œuvre sur le site de Pikine;
sensibiliser sur l’insécurité foncière qui prévaut dans l’agriculture urbaine;
suggérer une action de plaidoyer intense à l’endroit des décideurs politiques sur la
situation foncière des exploitations agricoles urbaines.
Il a tenu à remercier les membres du Comité d’Appui Technique du projet et l’ensemble
des participants pour la qualité de leur contribution.
11
Cérémonie de clôture
Monsieur Moussa SY, Chargé de programme à l’IAGU a remercié tous les participants
au Forum d’avoir rehaussé la qualité des discussions. Il a exprimé toute sa gratitude aux
membres du Comité d’Appui Technique du projet (CAT) et aux autorités municipales de
Pikine pour l’intérêt qu’elles ont manifesté à propos du projet « Villes agricoles du
Futur ». Il a renouvelé l’engagement de l’IAGU à ne ménager aucun effort pour faire la
promotion de l’agriculture urbaine et l’inscrire davantage dans une dynamique de lutte
contre la pauvreté.
Par la suite, Madame Anne Mame DIOP, conseillère municipale de Pikine, a félicité les
participants au Forum et a remercié les collaborateurs. Elle a renouvelé l’engagement du
Maire et des autorités municipales à accompagner le projet et à oeuvrer pour la mise en
œuvre des plans d’action issus des groupes de travail. Enfin, elle a déclaré clos les
travaux du deuxième forum portant sur la validation des plans d’action du projet « Villes
agricoles du futur » dont Pikine est la première ville pilote.
12
ANNEXE
13
ANNEXE 1 : TERMES DE REFERENCE DU FORUM
1. Contexte
L’Institut Africain de gestion Urbaine (IAGU) conduit présentement un projet intitulé «Villes
Agricoles du Futur». Ce projet a été préparé par la Fondation Resource Centres on Urban
Agriculture and Food Security (RUAF) qui regroupe six (6) institutions disséminées à travers le
monde et impliquées dans des activités de promotion de l’agriculture urbaine et péri-urbaine. Le
secrétariat de la Fondation est basé à Leusden (Pays Bas) au sein de ETC Foundation.
Au nombre des membres de la Fondation RUAF, figure l’Institut Africain de Gestion Urbaine
(IAGU) qui assure la coordination et l’exécution des activités de la Fondation en Afrique de
l’ouest francophone.
L’IAGU est une ONG Internationale créée en 1987 dont la mission est d’ appuyer les
municipalités et les autorités des villes de l’Afrique de l’Ouest et du Centre à renforcer leurs
capacités de planification et de gestion pour améliorer la gouvernance locale, l’environnement et
lutter contre la pauvreté. Aussi, l’IAGU assiste t-il, en permanence, les villes africaines dans
l’élaboration, la formulation et la mise en œuvre des stratégies et politiques environnementales
intersectorielles en vue d’apporter des solutions durables aux problèmes de gestion urbaine. Les
domaines d’intervention de l’IAGU sont principalement :
-
Agriculture urbaine et périurbaine;
Planification et gestion de l’environnement ;
Gestion des déchets des solides domestiques et dangereux ;
Aménagement urbain ;
Gouvernance locale et gestion municipale ;
Politiques sociales et stratégies de lutte contre la pauvreté ;
Santé environnementale en milieu urbain.
L’IAGU est également membre fondateur de la Fondation RUAF sous l’égide de laquelle il a été
préparé le programme « Villes agricoles du Futur » qui cible en Afrique de l’Ouest trois (3) villes
pilotes : Pikine (Sénégal), Cotonou (Bénin) et Bobo Dioulasso (Burkina Faso) et huit villes de
dissémination : Porto Novo (Bénin), Kigali (Rwanda), Yaounde (Cameroun), Ouagadougou
(Burkina Faso), Nouakchott (Mauritanie), Niamey (Niger), Conakry (République de Guinée) et
Bamako (Mali).
La Ville de Pikine a été choisie cette année par l’IAGU pour constituer la première ville pilote du
projet. La Mairie de la Ville assure le portage institutionnel du projet.
L’objectif de ce programme d’une durée de quatre ans (2005-2008) est de contribuer à la
réduction de la pauvreté urbaine, à la sécurité alimentaire, à la gestion de l’environnement urbain
et à la participation des producteurs urbains à la gouvernance locale. Il vise également à renforcer
les capacités des agriculteurs urbains et de tous les autres acteurs impliqués dans l’agriculture
urbaine en prenant en compte la dimension genre, le recyclage des déchets solides et la
réutilisation des eaux usées.
Les principales activités du projet sont :
•
La conduite d’un processus de participatif de planification et de Formulation de Politiques (3
PFP) en matière d’agriculture urbaine sous l’égide des Municipalités des villes pilotes
concernées;
14
•
•
•
•
Le financement de projets pilotes dans les villes pilotes et dans une ville de dissémination;
La formation et le renforcement de capacités des acteurs de l’agriculture urbaine ;
Le plaidoyer en faveur de l’agriculture urbaine ;
La mobilisation et la diffusion de l’information
C’est dans le cadre des activités du projet qu’un premier forum, organisé les 24 et 25 janvier
2006, avait identifié les contraintes prioritaires de l’agriculture urbaine à Pikine et permis la mise
en place de trois groupes de travail relativement (1) à l’accès à la terre des agriculteurs/trices de
Pikine, (2) à l’accès à l’eau, aux autres intrants et aux équipements et (3) au cadre institutionnel et
réglementaire. La mission assignée à ces groupes de travail était la formulation de stratégies et
l’élaboration de profils de projets pour lever les contraintes identifiées.
Au terme des activités des groupes de travail, un forum communautaire est prévu le 28 juin 2006
dans la salle de délibération de l’Hôtel de Ville de Pikine pour partager les résultats de ces
groupes de travail et surtout permettre aux participants de donner leurs avis et recommandations
sur le projet pilote à mettre en œuvre sur l’un des sites agricoles du territoire communal de Pikine.
2. Objectifs
2.1. Objectif général
L’objectif général du forum est de favoriser l’appropriation par les participants et les structures
représentées des résultats des groupes de travail mis en place suite au forum communautaire
organisé les 24 et 25 janvier 2006.
2.2. Objectifs spécifiques
-
Présenter le processus de formulation des stratégies et profils de projets au sein des groupes
de travail ;
Présenter et discuter les stratégies et profils de projets élaborés par chaque groupe de travail ;
Prioriser les profils de projets élaborés par les groupes de travail ;
Valider les éléments de suivi du projet.
3. Résultats attendus
-
Les participants sont suffisamment informés du processus de formulation des stratégies et
profils de projets ;
Les stratégies et profils de projet élaborés par les groupes de travail sont exposés et discutés
par les participants ;
Les profils de projet élaborés par les groupes de travail sont priorisés de façon consensuelle
par les participants ;
Les éléments de suivi du projet sont validés.
4. Méthodologie
La méthodologie qui sera de mise durant le forum sera articulée autour d’exposés en plénière et
de travaux en atelier. Ainsi, les stratégies et profils de projet seront présentés par chaque
coordinateur de groupe de travail. Les présentations seront suivies de discussions approfondies en
vue de mettre en évidence la portée et les limites des stratégies et profils de projets formulés
15
Ensuite les critères d’appréciation et de validation des projets pilotes seront présentés en plénière
avant de répartir les participants en ateliers pour prioriser lesdits profils de projets. En plus, il sera
demandé à chaque atelier de réfléchir sur le suivi des incidences du projet sur la base des outils de
la cartographie des incidences ;
Enfin, les travaux en ateliers feront l’objet d’une restitution en plénière pour une validation des
résultats.
5. Participants
Une cinquantaine de participants est attendue au forum. Les différentes catégories d’acteurs
ciblées sont pour :
Le niveau central de l’Etat
-
Préfet de Pikine
Sous-préfets des sites concernés
Direction de l’Urbanisme
Direction de l’Environnement
Direction de l’Aménagement du territoire
Direction des Collectivités locales
Direction Paysages et Espaces verts Urbains
Direction de l’Assainissement
Direction de l’Elevage
Direction de l’agriculture
Direction des Eaux, Forêts, Chasses et Conservation des Sols
Service Départemental du Développement Rural de Pikine
Service départemental de l’urbanisme
Domaine / Cadastre
Agence Nationale de Conseil Agricole et Rural (ANCAR)
Programme d’Actions pour la Sauvegarde et le Développement des Niayes et zones vertes de
Dakar (PASDUNE)
Direction de la Santé
Les collectivités locales
-
Présidents des commissions Environnement et Urbanisme de la Mairie de Pikine
Maire de la Commune d’arrondissement de Pikine nord
Maire de la Commune d’arrondissement de Thiaroye sur mer
Maire de la Commune d’Arrondissement de Yeumbeul (Nord et Sud)
Maire de la Commune d’Arrondissement de Malika
Les services techniques de la ville de Pikine
Les organisations de producteurs
-
Fédération des Producteurs Maraîchers des Niayes (FPMN)
Cadre local de concertation des producteurs (CLCOP)
GIE Nguessou
16
-
Union des organisations de production de la vallée des Niayes (UPROVAN)
Comité Nationale Interprofessionnel de l’Horticulture
Les Organisations Communautaires de base
-
Réseau de développement des femmes de Pikine Nord
Le GIE « Penthium Sénégal
Le Comité de Développement Intégré de Santhiaba (CODIS)
Union des GPF de Pikine Est (UGPFP)
Le Comité de Coordination des Activités pour le Développement de Yeumbeul (COCADY)
Autorités coutumières de Yeumbeul
Structures de financement
-
PAMECAS
PROFEMU
ONG
- Enda Rup
- VECO
Enseignement / Recherche
-
ISRA
IRD
Ecole Nationale Supérieure d’Agriculture (ENSA)
Centre de Formation Professionnelle en Horticulture
Organes de presse
-
Sud FM Banlieue
Oxy jeunes
Soleil
Walfadjri
Populaire
17
PROGRAMME DÉFINITIF
Modérateur : Monsieur Youga NIANG
8h00-8h30 : Mise en place des participants
8h30 - 9h00 : Cérémonie d’ouverture
- Allocution du Secrétaire Municipal de Pikine
- Allocution du Coordinateur des Programme de l’IAGU
- Allocution de l’adjoint au Préfet de Pikine
9h00 - 9h15 : Pause Café
9h15 - 9h45 : Présentations préliminaires
- Présentation du Projet Villes Agricoles du Futur (15 mns)
- Présentation des Objectifs du Forum (15mns)
9h45 - 11h30 : Restitution des résultats des travaux de groupe
- Cadre institutionnel et réglementaire de l’agriculture urbaine à Pikine : El
Hadji Alé SECK (15 mns)
- Accès des agriculteurs/trices urbains de Pikine à la terre : Mohamed Oumar
DIAGNE (15 mns)
- Accès des agriculteurs/trices urbains de Pikine à l’eau, aux autres intrants et
aux équipements : Thierno Daouda NIANG (15 mns)
Discussions et Echanges (60 mns)
11h30-13h30 : Travaux en ateliers
- Présentation des TDR (30mns)
- Travaux de groupe (1h30mns)
13h30 - 14h30 : Pause Déjeuner
14h30 - 15h30 : Travaux en ateliers (suite et fin)
15h30 - 16h30 : Restitution en plénière
16h30 - 17h00 : Discussions Générales
17h00 : Cérémonie de clôture
- Allocution du représentant de l’IAGU
- Allocution de la représentante du Maire.
18
ANNEXE 2 : CADRE STRATEGIQUE POUR LES TRAVAUX EN ATELIER
Activité1 : Priorisation des profils de projets proposés
Critères d’évaluation des profils de projets
Les projets doivent :
1. Se rapporter à une des thématiques prioritaires énoncées ci-dessous :
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
Agriculture urbaine / développement économique local et réduction de la
pauvreté
Accès des populations urbaines pauvres à la terre et à l’eau pour l’agriculture
urbaine
Intégration de l’agriculture urbaine dans l’aménagement du territoire
Réutilisation des déchets organiques urbains et des eaux usées en agriculture
urbaine
Agriculture urbaine, sécurité alimentaire et nutrition
Agriculture urbaine et intégration sociale des catégories défavorisées
Institutionnalisation du Genre à travers l’agriculture urbaine
S’inscrire dans une approche de réduction de la pauvreté
Sensible au genre et adopter une démarche participative
Renforcer les partenariats intersectoriels
Favoriser les apprentissages mutuels
Avoir une probabilité élevée de succès et un risque faible d’insuccès ou d’échec
Avoir un potentiel élevé de réplication à une échelle plus large
Avoir une durée d’exécution d’un (1) an au plus
Avoir un budget ne s’éloignant pas de 10.000 Euros (6 559 000 FCFA) en espèces.
Sur la base des critères susmentionnés, les participants aux ateliers sont invités à prioriser les
projets élaborés par les groupes de travail. On pourrait ainsi remplir le tableau suivant en guise de
synthèse des discussions au sein des ateliers.
Critères
Projets
Profil de projet
Groupe 1
Profil de projet
Groupe 2
Profil de projet
Groupe 3
1
2
3
4
5
6
7
8
9
Observations
Activité 2 : Définir une stratégie pour la mise en œuvre des autres projets
Quelles sont les structures/institutions/programmes susceptibles d’appuyer la mis en œuvre des
projets ?
Quelles stratégies pour un programme municipal en faveur de l’agriculture urbaine ?
19
ANNEXE 3 : COMPOSITION DES GROUPES DE TRAVAIL
Groupe de travail « Accès au Foncier »
1- Ousseynou Fall
2- Mamadou Mbaye
3- Ibrahima Watt
4- Moustapha Dieng
5- Baïdy Fall
6- Ndiogou B. Diop
7- Khady Diagne
8- Mamadou Diakhaté
9- Babacar Camara
10- Mamadou Diop
Coordinateur : Mohamed Oumar
DIAGNE (ENDA RUP)
Groupe de travail « Cadre institutionnel
et juridique »
1- Oumar Cissokho ( Provania)
2- Arame Khoudia Niang (Secrétaire
Ville de Pikine)
3- Racky Fall ( DUA)
4- Abdoul Aziz Diop (PASDUNE)
5- Mouhamed Rassoul Diop
(Technicien de pêche)
6- Birahim Fall (Pikine Nord)
7- Ndiapaly Ndiour Diop (Appui au
Développement local )
8- Bougouma Mbaye (Gie Ngessou)
Coordinateur : Elhadj Alé Seck (Ville
de Pikine)
Groupe de travail « Accès à l’eau, aux autres intrants et aux équipements »
1- Seydou Niang (IFAN)
2- Ndéye Maty Bocoum Sarr (Ancar Dakar)
3- Abdoul Aziz Coly (SDDR / Pikine)
4- Papa Diagne (UPROVAN)
5- Youga Niang (CDH / ISRA)
6- Moussa Guéye (Direction de l’environnement)
7- Samhibou Ndiaye (RocBys)
8- Malick Sall (Service d’Hygiène)
Coordinateur : Thierno Daouda Niang (CFPH)
20
ANNEXE 4 : LISTE DES PARTICIPANTS
Numéro Prénoms et Nom
Structure
Fonction
Téléphone
E-mail
1
2
Youga NIANG
Bougouma MBAYE
ISRA / CDH
GIE NGESSOU
Tél. : 665 51 57
Tél. : 588 09 84
[email protected]
Secrétaire Général
3
Mouhamed Oumar DIAGNE
ENDA RUP
Chargé de Programme
Tél. : 681 02 27
4
5
6
7
8
9
10
11
Ousseynou FALL
Thierno Daouda NIANG
Ngagne THIAM
Waly DIOUF
Gora GAYE
Ibrahima DIOP
Papa DIAGNE
Maïmouna FAYE
Coordonnateur
Formateur
Chef Service Agricole
Coordonnateur / CRDV
Chargé de projets
Adjoint Inspecteur
Trésorier Général
Chargé de partenariat
Tél. : 656 16 60
Tél. : 653 19 36
Tél. : 877 70 90
Tél. : 630 9126
Tél. : 827 22 00
832 38 75
614 69 47
834 39 66
12
13
Ndéye Maty Bocoum SARR
Racky FALL
CODIS
CFPH
SDDR / PIKINE
DAT / MUAT
IAGU
IREF / DAKAR
UPROVAN
GFP Maison de la
femme
ANCAR
DUA
[email protected]
[email protected]enda.sn
[email protected]
[email protected]
Assistante DR
Urbaniste/ Aménagiste
864 26 05
823 91 23
14
15
Laurent MENDY
Mamadou Moustapha FALL
PCA
16
17
18
19
20
21
Sonhibou NDIAYE
Abdou Cogna DIOP
Moustapha DIENG
Marie Adélaïde DIONE
Teddy BA
Ibrahima WATT
EMS Yembeul
Sce Régional de
l’Env. de Dakar
ROCBYS
COCADY
BRS -Sénégal
ROCKY SA
UPROVAN
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
653 47 82
825 15 30 / 658 68 [email protected]
72
Secrétaire Permanent
480 66 98
[email protected]
Agent de Dvlpt
451 18 06
Coordonnateur
585 97 21
[email protected]
Responsable communication 889 80 00
Vice présidente
522 67 84
Président
646 96 37
21
22
23
24
Natasha HEELER
Siriki DEMBELE
Diafara TOURE
IAGU
IAGU
ISRA
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
52
Khady MBODJ
Maurice GOMIS
Fatoumata Diop BAKHOUM
Moussa SENE
Ndiaye DIOUF
Baïdy FALL
Birahim FALL
Mme Ndiapaly DIOP
Moussa NIANG
Cheikh DIOUF
Momar SOW
Mamadou Aliou DIALLO
Mme Tabara NDIAYE
Khaly TALL
Oumar CISSOKHO
Abdoul Aziz LO
Mayelle SYLLA
Mamadou WATT
Malick SALL
Alioune DIAWARA
Momath WANE
Lamine FALL
Ndiaga DIOP
Mamadou SOW
El Hadj Alé SECK
Fatou DIOUF
El Hadj GUEYE
Moussa SY
REDEF / PN
CLC / PDE
IRSU / Dakar
GIE Espoirs Jeunes
Oxyjeunes
ANCAR
CAP Nord
SDADL
D.S.T
D.S.T
M.S.D
Cabinet Maire
Daara D.S
Le Soleil
UPROVAN
DIASSE / VP
CFPH / Cambérène
RTS
Service d’Hygiène
Mairie
DAF / VP
Chef protocole MUP
Division Marchés VIP
Ville de Pikine
DST / Ville de Pikine
DST / Ville de Pikine
DST / Ville de Pikine
IAGU
Chercheur
Stagiaire
Responsable des Etudes et
Consultations
Présidente
Vice Président
Adjointe
Président
Journaliste
Chef d’Equipe
Conseiller local
Chef du Service
Chef personnel
Chauffeur
Surveillant
Planton
Adjointe au Maire
Journaliste
S.G
Directeur
Directeur
Agent d’Hygiène
Agent Technique
DAF / VP
Marché VIP
Chef D.A.U
Secrétaire de Direction
Secrétaire Administratif
Chargé de Programme
518 68 52
638 85 24
[email protected]
[email protected]
656 87 99
534 80 25
514 67 48
642 42 12
568 44 70
536 23 20
648 47 26
655 57 85
834 41 67
662 98 33
490 51 48
487 25 62
516 88 67
658 40 25
615 08 22
853 02 57
569 52 09
653 20 60
834 02 57
490 26 84
642 92 42
559 23 81
635 19 91
682 98 85
653 71 10
667 42 18
617 32 74
827 22 00
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
[email protected]
22
53
54
Ababacar GUEYE
Abdoul Aziz DIOP
55
56
57
Amadou Salif TALL
Alioune DIAGNE
Anne Mame DIOP
G.I.E
MUAT / CAB /
PASDUNE
Sud Banlieue
ENSA / UPT
Ville de Pikine
D.D.C
Coordonnateur
Journaliste
Chef de Dpt
Conseillère municipale
854 48 65
823 67 72 / 630 78 [email protected]
03
550 50 39
[email protected]
633 16 45
[email protected]
659 51 75
23

Documents pareils