Ho prenotato per mercoledi prossimo 21 di aprile per due persone

Commentaires

Transcription

Ho prenotato per mercoledi prossimo 21 di aprile per due persone
Papers on Social Representations
Volume 22, pages 10.1-10.23 (2013)
Peer Reviewed Online Journal
ISSN 1021-5573
© 2013 The Authors
[http://www.psych.lse.ac.uk/psr/]
Analyser les Resumes en Français des Conferences
Internationales sur les Representations Sociales
BÉATRICE MADIOT
Université de Picardie Jules Verne
INTRODUCTION
Les conférences internationales sur les représentations sociales ont débuté en 1992 à Ravello
(Italie). Depuis lors tous les deux ans, elles rythment ce champ théorique et sont devenues un
moment d'échanges attendu par les chercheurs. En 2012, la 11ème Conférence Internationale sur
les représentations sociales s'est donc déroulé à Evora (Portugal).
A l'occasion de ces conférences, les participants produisent un résumé des travaux qu'ils
se proposent de présenter. L'ensemble de ces abstracts constitue une ressource importante pour
rendre compte de l'état d'un champ, de ces tendances, de ces nouveautés... C'est ce que nous nous
proposons de faire dans cet article.
Dans un premier temps, nous rendrons compte de ces conférences, puis exposerons
brièvement en quoi le logiciel Prospéro peut être un outil pertinent pour travailler sur les
thématiques, les référents théoriques et la structure d'un abstract. Après avoir décrit l'échantillon
sur lequel nous avons travaillé, seront exposés les résultats obtenus.
Madiot
Analyser les Resumes des Conferences Internationales
LES CONFERENCES INTERNATIONALES: UNE NOUVELLE ERE POUR LES
REPRESENTATIONS SOCIALES
En 1992 a lieu la 1ère conférence internationale sur les représentations sociales à Ravello. Cet
événement inaugure une nouvelle ère de diffusion de la théorie des représentations sociales. Il y a
un avant et un après Ravello.
Avant Ravello, il y a la théorie des représentations sociales avec une année, 1961, un
fondateur, S Moscovici, et un ouvrage, "La psychanalyse, son image et son public". A partir de
cet acte de naissance, la théorie a pris son essor, s'est implantée, diffusée sous l'impulsion de
S Moscovici au moyen à partir de 1965 du Laboratoire de Psychologie Sociale (LPS, Ehess
Paris). "Deux directions de recherche, fondatrices de l'équipe depuis les années soixante et
toujours pertinentes, sont privilégiées : l'étude des représentations sociales et des phénomènes
d'influence" (Site du LPS). S. Moscovici renforce ce dispositif de diffusion en créant en 1976 le
Laboratoire Européen de Psychologie sociale (LEPS). Sis à la Fondation de la Maison des
Sciences de l'Homme (Paris), ce réseau selon la terminologie de Kalampalikis (2003, p. 50) vise à
briser l'isolement des chercheurs européens, à soutenir l'originalité de leurs recherches, dont les
représentations sociales, et à concourir à l'autonomisation de la psychologie sociale européenne
par rapport à la psychologie sociale nord américaine.
Alimentant le foyer que constituent le LPS et le LEPS, S. Moscovici et D. Jodelet ont
travaillé à l'implantation de la théorie des représentations sociales au-delà du continent européen
et particulièrement en Amériques Latine et Centrale.
Entre 1961 à 1992, 11 événements autour des représentations sociales ont lieu (De Rosa,
2008, p. 165). Ils débutent en 1982 par une table ronde internationale ayant lieu à 6 mois
d'intervalle à Lyon (France) et Montréal (Canada). Invitée à cette manifestation pluri disciplinaire
autour des représentations1, la théorie des représentations sociales est ainsi d'emblée reconnue et
du coup légitimée au-delà de la psychologie sociale. Ce premier événement se prolonge sous
forme de colloque, symposium, table ronde, workshop… en Europe (3 en France, 3 en Italie, 2 au
1
Ces événements ont été organisés par IRPEACS-CNRS Institut de recherche en Pédagogie de l'Economie et en
Audiovisuel pour la Communication dans les Sciences sociales – Centre National de la Recherche Scientifique
(Belisle & Schiele, 1984).
Papers on Social Representations, 22, 10.1-10.23 (2013) [http://www.psych.lse.ac.uk/psr/]
Madiot
Analyser les Resumes des Conferences Internationales
Royaume Uni, 1 Belgique, 1 en Turquie) mais aussi au Brésil (1988). Ces manifestations rendent
compte de la nécessité de s'organiser de façon plus formelle.
Ce sera effectif en 1992, année charnière dans la mesure où deux instruments de diffusion
interne au champ de la théorie des représentations sociales voient le jour :

l'un est la 1ère conférence internationale sur les représentations sociales (Ravello, Italie).
Elle s'adresse à tous les chercheurs dans le but de partager et d'élaborer une connaissance
en train de se faire,

l'autre est le Doctorat européen sur les représentations sociales et la communication
(Université La Sapienza, Rome, Italie) mis au point par AM De Rosa épaulée par le
LEPS. Il assure la relève en formant des étudiants.
Ces deux naissances contribuent à organiser et installer cette théorie dans la durée. Si l'on
se centre sur le premier événement, 11 Conférences internationales ont été organisées depuis lors
tous les deux ans en un lieu différent (Tableau en annexe). L'alternance initiale Europe/Amérique
du Sud s'est rapidement transformée avec une ouverture vers l'Amérique centrale (Mexique,
1998, 2004), l'Amérique du Nord (Canada, 2000), l'Asie (Indonésie, 2008) et l'Afrique (Tunisie,
2010). Le nombre croissant de communication (30 en 1992, 331 en 2012) atteste du succès des
représentations sociales (De Rosa, 2008, p. 171). Les conférences internationales contribuent à
cette vigueur en structurant tant théoriquement, méthodologiquement, institutionnellement que
humainement et géographiquement (Tapia, 1980) ce champ. De ce point de vue, Ravello
inaugure une nouvelle phase de développement de la théorie des représentations sociales.
Instrument de partage scientifique, les Conférences constituent donc une sorte de miroir
de ce champ ; les abstracts composant alors une trace de cet état. Leur analyse et leur mise en
perspective temporelle peuvent aider à saisir la vitalité, les lignes de force, mais aussi
l'émergence de nouvelles thématiques, courants théoriques et innovations méthodologiques. C'est
ce que nous nous proposons de faire dans la suite de ce chapitre en nous centrant dans un premier
temps sur le logiciel d'analyse textuelle, Prospéro, que nous avons utilisé pour mener à bien cette
tâche.
Papers on Social Representations, 22, 10.1-10.23 (2013) [http://www.psych.lse.ac.uk/psr/]
Madiot
Analyser les Resumes des Conferences Internationales
UN OUTIL D’ANALYSE : PROSPERO
Prospéro2 a été élaboré par le sociologue F. Chateauraynaud (EHESS) en référence à la
sociologie pragmatique pour étudier les controverses et les débats publics. Ce positionnement
théorique et ces objets de recherche ont conduit son auteur à fabriquer une "technologie ouverte"
(Chateauraynaud & Torny, 1999, p. 433).
Plus précisément, Prospéro est conçue comme une boîte à outils dont le chercheur dispose
pour tester des hypothèses et faire des expériences sur un corpus. Si l'on file cette métaphore, il
dispose de cliquets et d'un certain nombre de douilles de différent calibre à partir desquels il peut
fabriquer des outils d'analyse amendables à tout moment en fonction de l'objet d'étude, du champ
théorique et des hypothèses de travail.
Livrés avec le logiciel, les dictionnaires regroupent des catégories d'analyse modifiables,
transférables d'un corpus à un autre, d'un chercheur à un autre. Parce que le statut grammatical
mais aussi les marques du pluriel/singulier, féminin/masculin, majuscules/minuscules sont
potentiellement porteurs de sens, Prospéro a été programmé pour les différencier. C'est pourquoi
le logiciel opère à partir d'un corpus intact (sans lemmatisation). A un premier niveau d'analyse,
les mots sont différenciés et rangés automatiquement selon leur statut grammatical.
Cette première catégorisation est complétée par 3 autres types de regroupement : les êtres
fictifs équivalents des synonymes (par exemple [email protected] réunit méthode, méthodologie,
méthodes, Méthode, multiméthode…), les collections renvoyant aux taxinomies (par exemple, la
liste des différentes universités et laboratoires) et les catégories identifiant la couleur d'un énoncé
(par exemple, tous les termes renvoyant à l'Apprentissage comme formation, éducation, savoirs,
apprentissage, école…).
A partir ou non de ces rassemblements, des calculs peuvent porter sur les relations entre
un mot inducteur et les vocables qui lui sont associés (par exemple, le réseau des adjectifs
associés au vocable "questionnaire"), soit en créant des formules génériques permettant
l’identification d’agencements particuliers de termes (par exemple, tous les noms communs qui
suivent l’expression "représentation sociale de"). Ces opérations reposent sur un découpage
2
PROgramme de Sociologie Pragmatique, Expérimentale et Réflexive sur Ordinateur.
Papers on Social Representations, 22, 10.1-10.23 (2013) [http://www.psych.lse.ac.uk/psr/]
Madiot
Analyser les Resumes des Conferences Internationales
automatique du texte qui tient compte de ce qu'est une phrase pour le sujet énonciateur ou le
retranscripteur (Madiot & Dargentas, 2010, p. 87).
A partir de ces outils, un corpus peut être analysé soit dans sa totalité, soit en comparant
des sous-corpus partitionnés selon des paramètres choisis par le chercheur, ou encore en étudiant
un texte relativement à tous les autres.
En permettant de faire des expériences sur un corpus intact, Prospéro propose une
technologie où l’analyse et l’interprétation des résultats se co-construisent. "Les allers-retours
permanents entre les concepts, les propriétés émergentes du corpus et les textes pris
individuellement sont les véritables ressorts de l’interprétation" (Chateauraynaud, 2003, p. 311).
ENCHANTILLON ET PROCEDURE
Prospéro est en prise directe avec la langue d'où la nécessité d'une homogénéité linguistique du
corpus. Même s'il a été adapté en anglais et espagnol, trois analyses indépendantes auraient été
nécessaires pour étudier l'ensemble des abstracts des Conférences Internationales. Cette opération
requiert une connaissance approfondie de l'anglais et de l'espagnol, compétences dont nous
sommes dépourvue. Aussi avons-nous dû restreindre l'analyse aux abstracts en français. De ce
fait, les résumés des 2ème et 9ème Conférences Internationales sur les Représentations sociales
n'ont pas pu être intégrés car ils étaient tous en anglais. Manque aussi au corpus analysé les
résumés en français de Ravello (1992) et de Montréal (2000), qui malgré nos diverses tentatives
n'ont pas pu être réunis. L'échantillon analysé se compose donc de 611 textes (Tableau 1).
Tableau 1. Echantillon
Année
1992
1994
1996
1998
2000
2002
Pays organisateur
Italie (Ravello)
Brésil (Rio de Janeiro)
France (Aix en
Provence)
Mexique (Mexico)
Canada (Montréal)
Ecosse (Stirling)
Nombre
d'abstracts en
français analysés
% d'abstracts
analysés sur
totalité de la
conférence
% d'abstracts
analysés par
rapport au total
analysé
200
82
41,00%
13,42%
233
256
271
60
25,75%
9,82%
82
30,26%
13,42%
Nombre
d'abstracts
63
114
Papers on Social Representations, 22, 10.1-10.23 (2013) [http://www.psych.lse.ac.uk/psr/]
Madiot
2004
2006
2008
2010
2012
Analyser les Resumes des Conferences Internationales
Mexique (Guadalajara)
Italie (Rome)
Indonésie
Tunisie (Tunis)
Portugal (Evora)
Total
266
328
164
323
331
2549
53
96
19,92%
29,27%
8,67%
15,71%
157
81
611
48,61%
24,47%
23,97%
25,70%
13,26%
100,00%
Pour travailler sur les abstracts, nous nous sommes appuyés sur les 5 directions
principales issues de la méta analyse de De Rosa (2008, 2012, p. 163):

les références théoriques relatives aux représentations sociales (genèse, processus,
fonctions, structure, transmission et transformation…)

les références théoriques se référant à d'autres champs que celui des représentations
sociales (intégration, différenciation, comparaison…)

l'analyse thématique qui pointe sur les objets de représentation sociale analysés ou les
champs d'investigation (santé, éducation…)

la méthodologie utilisée

les caractéristiques des échantillons
A partir de cette grille et avec les possibilités de Prospéro, l'analyse des résumés en langue
française de 7 Conférences Internationales sur les Représentations Sociales se centrera dans un
premier temps sur le terme de représentation puis sur l'aspect théorique des représentations
sociales. La troisième partie sera consacrée aux méthodologies mobilisées et la dernière aux
objets abordés.
REPRESENTATIONS SOCIALES
Pour débuter l'analyse des résumés, toutes les graphies de représentations sociales ont été
rassemblées sous une même étiquette. L'un des résultats de ce regroupement concerne l'acronyme
RS dont l'utilisation semble s'imposer au fil du temps (Tableau 2).
Papers on Social Representations, 22, 10.1-10.23 (2013) [http://www.psych.lse.ac.uk/psr/]
Madiot
Analyser les Resumes des Conferences Internationales
Tableau 2. Usage de l'acronyme RS dans les résumés
Date
2012
2010
2008
2004
2002
1998
1996
Lieu
Evora
Tunis
Rome
Guadalajara
Stirling
Mexico
Aix en Provence
Nb d'occurrences
55
62
37
10
44
4
12
Ecarts relatifs*
164
118
116
49
116
22
46
* Les écarts relatifs sont obtenus en rapportant les scores à une moyenne de 100 en tenant compte de la taille du
corpus. La règle d'interprétation est la suivante : les éléments très supérieurs à 100 présentent une augmentation
significative (notamment supérieure à 200), ceux très inférieurs à 100 une chute significative (notamment inférieur à
50).
Si l'espace restreint du résumé contraint les auteurs à manoeuvrer pour gagner de la place,
l'emploi de l'acronyme RS renvoie aussi au statut d'évidence de la théorie. La soustraction du
terme social à l'expression "représentation sociale" (1094 occurrences de "représentation" dans
404 résumés) est un autre type de réduction employé3.
Les participants volontaires ont accepté de témoigner de leur projet d'émigrer au Canada ou de bâtir leur vie
dans leur pays au cours d'un entretien d'une durée de 90 à 120 minutes sur trois objets de représentation :
patrie, travail et Canada. (Evora, 2012)
Cependant, ces seuls résultats ne permettent pas de repérer d'éventuelles transformations
du concept. Par les formules, trois autres sortes de représentation ont pu être isolées : les
"représentations collectives" (16 occurrences dans 11 textes), les "représentations socio-spatiales"
(11 occurrences dans 5 textes) et les "représentations professionnelles" (44 occurrences dans
19 abstracts).
La
comparaison
des
23
textes
qui
ne
mentionnent
d'aucune
façon
la
[email protected] (Tableau 3) aux 588 restants4 montre qu'ils sont plutôt axés sur un autre
concept psychosociologique (stéréotype, rumeur, mémoire sociale, pensée sociale…) (Tableau 3).
La transmission des connaissances constitue une fonction anthropologique spécifique, centrée depuis des
millénaires sur l'image de l'adulte (professeur), qui transmet à l'enfant (l'élève). Depuis la seconde moitié du
20ème siècle, cette " représentation collective " déborde des enclaves scolaires et familiales. (Unis, 2010)
3
Un terme entre guillemets renverra à l'ensemble de ses graphies.
Les comparaisons auxquelles Prospéro procède tiennent compte de la taille de chaque sous corpus. "Le logiciel
ramène le nombre d'occurrences [de chacun des sous-corpus] à une base de 100 [ou score relatif] qui indique
l'indépendance" (Duret & Trabal, 2001, p. 131).
4
Papers on Social Representations, 22, 10.1-10.23 (2013) [http://www.psych.lse.ac.uk/psr/]
Madiot
Analyser les Resumes des Conferences Internationales
Tableau 3. Les sous-catégories de l'être fictif [email protected]
Sous catégories
Représentation sociale
Représentation
Représentation professionnelle
Représentation collective
Représentation socio-spatiale
Total
Nombre d'occurrences
1863
1094
44
16
11
3028
Nombre de textes
525
404
19
11
5
588
En se focalisant sur le réseau de chacune des sous-catégories de [email protected]
(calcul détaillé dans Chateauraynaud 2003, pp. 257-258), on s'aperçoit que les chercheurs
utilisent dans le même énoncé des termes renvoyant à plusieurs de ces regroupements :

soit pour alléger le texte. Dans ce cas, "représentation" et RS sont généralement employés
pour "représentation sociale"
Ainsi, l'utilisation d'un « regard croisé », mettant l'accent sur la relation entre deux groupes vis-à-vis d'un
même objet de représentation, s'avère pertinent pour rendre compte du lien dialogique entre RS et groupe, et
pour fournir des éléments sur les RS de l'objet lui-même. (Evora, 2012)

soit pour faire des liens entre "représentation sociale" et "représentation professionnelle",
"collective" ou "socio-spatiale". C'est alors l'articulation entre différents types de
représentation qui est ainsi précisée,
La révolution française fait-elle l'objet d'une représentation collective partagée autour de ses aspects
positifs, ou bien peut-elle faire l'objet de représentations sociales plus contrastées et plus polémiques?
(Rome, 2006)
Le réseau de "représentations socio-spatiales" présente une particularité. Contrairement
aux sous-catégories liées à "représentation professionnelle" et à "représentation collective", ce
n'est pas [email protected] (et plus particulièrement la sous-catégorie "représentation
sociale") qui est le plus en lien à eux mais "mémoire sociale" et Jodelet. Ainsi sont soulignés
l'initiateur de ce champ psychosociologique et une direction de recherche.
"Notre approche s'inscrit dans la théorie de la mémoire sociale (Halbwachs, 1950) et dans celle des
représentations sociales (Moscovici, 1961 ; Jodelet, 1984), celle des représentations socio-spatiales
(Milgram & Jodelet, 1976 ; Jodelet, 1982 ; Haas, 1999 ; De Alba, 2004)". (Evora, 2012)
Alors que "représentation sociale" et "représentation" sont employées de façon constante
au cours du temps (Tableau 4), les trois autres apparaissent plutôt lors des dernières conférences
et particulièrement celle de Tunis.
Papers on Social Representations, 22, 10.1-10.23 (2013) [http://www.psych.lse.ac.uk/psr/]
Madiot
Analyser les Resumes des Conferences Internationales
Tableau 4. Ecarts relatifs8 de la présence des différentes sous catégories de représentation
Date
Lieu
2012
Evora
2010
Tunis
2008
Rome
2004 Guadalajara
2002
Stirling
1998
Mexico
Aix en
1996
Provence
Représentation
Représentation
Représentation
sociale
professionnelle
100
62
148
115
116
309
100
91
75
95
84
135
67
82
106
119
57
122
Représentation Représentation
collective
socio-spatiale
421
309
258
84
243
109
121
166
La comparaison de ces résultats à ceux obtenus dans les abstracts en langues espagnole et
anglaise permettrait d'affiner ces résultats. Ces perspectives nouvelles montrent que les auteurs
situent théoriquement leurs propos, ce que nous allons aborder maintenant.
DISCIPLINE DE REFERENCE, ECOLES DE REPRESENTATION SOCIALE ET
THEORIES PSYCHOSOCIOLOGIQUES
Proposer un résumé scientifique, c'est se positionner dans un champ disciplinaire et théorique.
Débutons par les références disciplinaires. Logiquement, la "psychologie sociale" (77
occurrences dans 41 résumés) est plus mentionnée que la "psychologie" (50 occurrences dans
36 résumés), la "sociologie" (20 occurrences dans 16 résumés), la "linguistique" (10 occurrences
dans 10 résumés) l'"anthropologie" (8 occurrences dans 7 résumés).
Cette idée oriente les travaux que nous conduisons depuis une dizaine d'années aux frontières de la
sociologie, de la psychologie sociale et de la linguistique. (Aix en Provence, 1996)
En cohérence, les formulations du type "dynamique"5 "psychosociale" (65 occurrences
dans 47 résumés) sont majoritaires (comparées à "dynamique" "psychologique" – 2 occurrences "sociologique" – 2 occurrences – ou "anthropologique" – 2 occurrences -)
Nous verrons selon quelles procédures psychosociales fonctionnent ces mécanismes et les incidences qui
peuvent être identifiés à la jonction des notions de social / politique et de sujet et au sein même des
interactions qu'elles révèlent. (Rome, 2006)
5
Ou implication, approche, perspective, etude.
Papers on Social Representations, 22, 10.1-10.23 (2013) [http://www.psych.lse.ac.uk/psr/]
Madiot
Analyser les Resumes des Conferences Internationales
La référence à la psychologie sociale peut prendre un tour plus implicite en citant la
perspective épistémique définie par S. Moscovici (1984) au moyen du regard ternaire avec l'ego,
l'alter et l'objet (11 occurrences dans 6 résumés).
Cet aspect peut être posé dans la relation triangulaire (ego-alter-objet) s'engageant dans un entretien
individuel, comme dans les focus groups où la conduite non-directive de l'interviewer peut permettre à
chacun des participants, d'exprimer ses positions et arguments dans un va-et-vient avec soi, les autres et la
situation. (Tunis, 2006)
La discipline est peu présente dans les résumés comme la "théorie des représentations
sociales" (111 textes). Cette dernière filiation peut aussi s'exprimer par la mention de son ancêtre
ou de son fondateur, pour reprendre la distinction de Farr (1996). E. Durkheim (7 occurrences
dans 5 textes) et/ou le concept de "représentation collective" (16 occurrences dans 11 textes) sont
cités à bas bruit,
Les représentations sociales (Durkheim, 1898, et Moscovici, 1961) constituent la base théorique de ce
travail. (Tunis, 2010)
Contrairement au fondateur S. Moscovici (131 occurrences dans 108 textes) et/ou à
l'ouvrage princeps La psychanalyse, son image et son public (4 mentions dans 4 résumés), et/ou à
la date de parution de cet ouvrage, 1961 (46 fois dans 43 abstracts) et/ou à la date de la 2ème
édition 1976 (10 fois dans 10 textes).
D'après Robert Farr commentant l'ouvrage fondateur de Serge Moscovici La psychanalyse, son image et son
public, le concept de représentation sociale s'attache à montrer " comment une nouvelle théorie scientifique
ou politique est diffusée dans une culture donné, comment elle est transformée au cours de ce processus et
comment elle change à son tour la vision que le gens ont d'eux-mêmes et du monde dans lequel ils vivent".
(Tunis, 2010)
80% de l'ensemble des résumés tait ces filiations théorique et/ou disciplinaire
vraisemblablement car elles ont statut d'évidence. En suivant ce raisonnement, les auteurs
devraient plus spécifier l'école des représentations sociales à laquelle ils s'affilient.
La littérature sur cette question s'accorde à distinguer trois courants (Deschamps &
Moliner, 2008). Le premier socio-génétique a été initié par S. Moscovici, l'approche structurale,
du noyau central ou école d'Aix avec comme figure JC Abric et comme fondateur C. Flament
(De Rosa, 2008, p.202; 2012) est le deuxième. Le troisième socio-dynamique, ou principes
organisateurs de prises de position ou école de Genève a été construit par W. Doise. Dans le texte
Papers on Social Representations, 22, 10.1-10.23 (2013) [http://www.psych.lse.ac.uk/psr/]
Madiot
Analyser les Resumes des Conferences Internationales
de présentation de la 10ème Conférence Internationale, l'orientation anthropologique représentée
par D. Jodelet et l'approche dialogique en la personne de I Marková sont ajoutées (D. Ben Alaya).
"L'école structurale" (63 occurrences), "l'analyse dialogique" (11 occurrences), "la théorie
dynamique" (7 occurrences) sont présentes modestement dans le corpus. Remarquons la place
particulière de "l'analyse structurale" et l'absence des "approches socio-génétique" et
"anthropologique".
Sur la base des résultats obtenus à ce jour, il semble que le modèle bidimensionnel des RS soit en mesure
d'offrir : une perspective d'intégration théorique des notions d'attitudes et de RS, une nouvelle perspective
d'analyse de la dynamique représentationnelle, ainsi qu'une possibilité de rapprochement des modèles
théoriques proposés par les écoles aixoise - Théorie du Noyau Central - et genevoise - Théorie des principes
organisateurs de prises de position. (Aix en Provence, 1996)
Les écoles théoriques mentionnées littéralement sont celles qui se sont manifestées et
dénommées en interne. A l'inverse, les absentes renvoient aux approches identifiées et désignées
de l'extérieur. Dénomination et reconnaissance vont de paire. Peut être faudrait-il nuancer cette
proposition en soulignant que se dénommer facilite plus la reconnaissance qu'être dénommé. Si
"socio-génétique" ou "génétique" ne sont jamais employés dans les résumés pour désigner
l'approche moscovicienne, celle-ci est néanmoins présente de façon périphrastique comme
"théorie des représentations sociales de Moscovici", ou "modèle théorique de Moscovici"
(8 occurrences) selon le mécanisme bien connu de personnification (Moscovici & Hewstone, in
Moscovici, 1984, pp. 553-554; Viaud, 1996, p. 29).
D'autres indicateurs d'appartenance à l'une ou l'autre de ces écoles sont utilisés pour situer
les propos (objectivation, ancrage, naturalisation, système central, périphérique, ancrage
sociologique…) (Tableau 5).
Tableau 5. Les courants de la théorie des représentations sociales
Courants théoriques
"Approche structurale"
"Système central, périphérique"
"Noyau central"
"Zone muette"
"Approche socio-génétique"
[email protected]
[email protected]
"Approche dynamique"
"Principes organisateurs de prises de position"
Nombre d'occurrences
268
146
110
41
149
96
32
56
32
Nombre de textes
110
75
55
20
24
Papers on Social Representations, 22, 10.1-10.23 (2013) [http://www.psych.lse.ac.uk/psr/]
Madiot
Analyser les Resumes des Conferences Internationales
"Ancrage sociologique, psychologique…"
"Régulations sociales"
"Thémâta"
"Etrangeté"
"Système de représentations"
"Polyphasie cognitive"
14
4
25
18
7
4
13
6
2
Si "l'approche structurale" confirme son implantation avec la distinction des systèmes
central et périphérique, l'utilisation souvent conjointe des processus d'"objectivation" et
d'"ancrage" proposés par S. Moscovici en 1961 (Tableau 5) et matérialisés par leur réseau
respectif donne toute sa place à "l'approche socio-génétique".
L'analyse des représentations sociales qui a été réalisée porte sur le processus d'objectivation et sur le
processus d'ancrage dans les systèmes de communication, tels qu'ils ont été définis par Moscovici (1961).
(Aix en Provence, 1996)
Bien que Doise soit l'auteur le plus lié à l'[email protected] et au "Courant dynamique", la
référence à l'école de Genève reste toujours aussi modeste certainement parce qu'elle utilise la
terminologie moscovicienne d'ancrage si bien que les deux approches sont difficilement
différenciables.
L'objectif de ce symposium est de montrer que la prise en compte des différentes modalités d'ancrage social
définies par Willem Doise (1992) offre un éclairage heuristique pour saisir et articuler la pluralité des
régulations sociales qui s'exercent au sein des champs représentationnels et dégager leurs principes
organisateurs ainsi que les processus socio-cognitifs qui les sous-tendent.
L'une des idées les plus productives de S. Moscovici, l'objectivation, est peu utilisée dans
les résumés tout comme les expressions moscoviciennes de "schéma figuratif" ou "noyau
imageant" (absentes des abstracts), ou celles de "noyau dur" (Mugny & Carugati, 1985) ou
"noyau structurant" (Jodelet, 1989) (respectivement 2 et 1 fois), contrairement au terme aixois
"noyau central" autour duquel semble s'être stabilisé le vocabulaire (110 occurrences).
Le lien entre le courant fondateur de S. Moscovici et l'approche structurale d'une part, et
l'école de Genève d'autre part, se dessine. La première prolongerait plutôt le processus
d'objectivation, l'expression noyau central se substituant au terme initial. A contrario la deuxième
poursuivrait plutôt celui d'ancrage en conservant ce vocable mais en le qualifiant pour mieux le
préciser (sociologique, psychologique, ontologique…).
Papers on Social Representations, 22, 10.1-10.23 (2013) [http://www.psych.lse.ac.uk/psr/]
Madiot
Analyser les Resumes des Conferences Internationales
A partir de la théorie du noyau central, se développent actuellement deux types de recherches: elles
concernent la nature et le fonctionnement interne du noyau, celles qui tentent d'analyser les relations Noyau
central / Périphérie. (Mexico, 1998)
La théorie initiale s'est enrichie de nouvelles pistes de recherche initiées entre autres par
S. Moscovici, notamment avec la notion de themâta. Introduite en 1994, elle a généré un
ensemble de travaux contrairement à celle de polyphasie cognitive (Tableau 5),
La notion de "polyphasie cognitive" fut introduite par Moscovici (1962) dès les débuts de la théorie. (Tunis,
2010)
L'objectif spécifique, à la suite d'une première étude exploratoire, est de rechercher le noyau central et ses
liens avec les thêmata. (Rome, 2006)
Comme nous l'avons vu, l'approche anthropologique n'est pas mentionnée explicitement
alors que D. Jodelet est l'un des psychosociologues les plus cités (70 occurrences dans 62 textes)
et qu'elle est directement liée à "l'approche génétique" et à la "mémoire sociale". Ce résultat
souligne que certains auteurs proposent une communication à l'articulation de la théorie des
représentations sociales et d'autres champs d'investigation de la psychologie sociale. Ces derniers
(Tableau 6) renvoient aux courants théoriques classiques de la psychologie sociale ("identité
sociale", "perception sociale", "communication") mais aussi des perspectives novatrices ("pensée
sociale", "mémoire sociale").
"On admet que les notions de représentation sociale et d'identité correspondent à des domaines centraux de
la psychologie sociale mais aussi relativement complexes". (Stirling, 2002)
Essentiellement pris en charge par l'approche génétique mais aussi par l'analyse
structurale (Tableau 6), ces liens confirment la contribution théorique majeure des représentations
sociales dans le champ de la psychologie sociale.
"Une dimension de centralité qui détermine l'organisation et la signification de la RS, et une dimension
évaluative qui constitue la structure sur laquelle repose l'attitude des sujets à l'égard de l'objet de RS". (Aix
en Provence, 1996)
Tableau 6. Liens entre courants théoriques psychosociaux et les écoles de représentations sociales
Théories psychosociales Occurrences
"Identité Sociale"
248
"Attitude"
147
Réseau de
Nombre Courants des représentations
REPRESENTATION*
de textes
sociales
[email protected]**
"Approche génétique" (10)
107
315
"Approche structurale" (8)
83
"Approche structurale" (25)
160
Papers on Social Representations, 22, 10.1-10.23 (2013) [http://www.psych.lse.ac.uk/psr/]
Madiot
Analyser les Resumes des Conferences Internationales
"Discrimination-Altérité"
132
51
"Perception Sociale"
125
65
"Relations Intergroupes"
122
52
"Pensée Sociale"
98
60
"Stéréotype-Préjugé"
72
30
"Communication sociale"
"Mémoire sociale"
70
53
35
26
"Emotion"
50
21
"Influence Sociale"
"Pratiques sociales"
"Attribution Causale"
"Langage"
"Ego Ecologie"
45
41
28
25
19
"Biais Socio Cognitif"
12
23
32
11
15
8
3
"Approche génétique" (10)
"Approche structurale" (10)
"Approche génétique" (11)
"Approche structurale" (15)
"Approche dynamique"
(11)
"Approche génétique" (14)
"Thémâta" (6)
"Approche structurale" (4)
"Approche génétique" (13)
"Approche génétique" (6)
"Approche structurale" (4)
"Approche génétique" (2)
"Approche dynamique" (2)
"Approche dialogique" (2)
"Approche structurale" (8)
"Approche génétique" (2)
"Approche structurale" (3)
119
121
88
90
50
30
63
42
56
53
42
26
12
11
* Le courant des représentations sociales mentionné correspond à celui qui arrive en tête du réseau de la théorie
psychosociologique du début de la ligne, entre parenthèse le calcul du lien.
** Lire le lien entre le réseau de l'être fictif [email protected] et le courant théorique "Identité
sociale" est de 315.
Un nouveau pont semble aussi s'amorcer avec les "émotions" qui sont prises en charge par
les trois perspectives théoriques majeures des représentations sociales.
"Plusieurs régressions multiples illustrent le lien représentations sociales - émotions, notamment concernant
le système central". (Rome, 2006)
Bien que liés aux [email protected], d'autres champs théoriques
psychosociologiques sont présents sans qu'aucune école semble s'en être emparée
préférentiellement ("Attribution causale", "Langage").
Au terme de cette partie, l'analyse des abstracts montre que les auteurs des abstracts
utilisent des marques de leur appartenance à une école des représentations sociales et/ou se
réfèrent à d'autres théories psychosociologiques. Ces marques de filiation reposent sur un
développement conceptuel de la théorie princeps mais aussi sur la mise au point de méthodes de
recueil et de traitement des données.
Papers on Social Representations, 22, 10.1-10.23 (2013) [http://www.psych.lse.ac.uk/psr/]
Madiot
Analyser les Resumes des Conferences Internationales
RECUEIL ET TRAITEMENT DES DONNEES DES REPRESENTATIONS SOCIALES
Logiquement, les abstracts sont marqués par une forte rhétorique scientifique saisie par
différentes catégories de Prospéro (Tableau 7).
Tableau 7. La rhétorique scientifique
Catégories
Analyser/Observer
Montrer
Mettre en évidence
Chercher
Argumenter
Analyse, théorie, hypothèse,
échantillon
Processus
Recherche expérience
Résultats effets
Démonstration (donc…)
Nombre d'occurrences
315
280
213
100
93
Nombre de textes
221
213
159
78
71
1506
498
252
804
802
409
168
363
404
232
La démarche méthodologique privilégiée tend plutôt vers le "qualitatif" (86 occurrences
dans 62 textes) que le "quantitatif" (40 occurrences dans 32 textes) ou selon une autre dichotomie
moins vers l'[email protected] (31 occurrences dans 27 abstracts) que l'[email protected]
(118 occurrences dans 89 résumés). Si cette dernière est utilisée de façon stable,
l'[email protected] est surtout présente à Aix en Provence (Tableau 8).
Tableau 8. Ecarts relatifs8 pour la référence à l'enquête ou à l'expérimentation
Lieu des conférences
Aix en Provence
Mexico
Stirling
Guadalajara
Rome
Tunis
Evora
[email protected]
127
53
39
87
85
152
135
[email protected]
195
83
139
72
113
33
121
Papers on Social Representations, 22, 10.1-10.23 (2013) [http://www.psych.lse.ac.uk/psr/]
Madiot
Analyser les Resumes des Conferences Internationales
Le questionnaire, composé de questions ouvertes (22 occurrences) plutôt que fermées
(2 occurrences), l'entretien et les associations de mots (Tableau 9) constituent les moyens
privilégiés de recueillir des données. Leur emploi est stable depuis le début des conférences.
Tableau 9. Nombre d'occurrences pour méthodologies de recueil des données
Total
Questionnaire
Entretien
Association de mots
Echelle
Focus Groupe
Schèmes Cognitifs de Base
Cartes mentales
Imis
Test
Observation
Nombre d'occurrences
831
249
199
112
49
31
25
22
13
8
7
Nombre de textes
349
163
137
77
37
17
16
13
5
8
7
Les "schèmes cognitifs de base" émergent à la conférence de Aix en Provence et Mexico
comme les "cartes mentales" alors les "focus groupe" sont surtout mentionnés à celle de Rome.
Cette phase de la démarche de recherche est principalement présente dans les résumés affiliés à
l'approche structurale comme pour l'étape d'analyse des données.
Tableau 10. Nombre d'occurrences pour méthodologies d'analyse des données
Total
Analyse textuelle avec un logiciel
Analyse statistique
Analyse de similitude
Analyse factorielle
Analyse de presse
Analyse de contenu
Nombre d'occurrences
315
104
65
52
26
8
60
Nombre de textes
161
63
41
29
18
8
56
A côté de l'"analyse de contenu" qui est la technique d'analyse des données utilisée la plus
stable, l'analyse de contenu avec un logiciel s'est installée au fil du temps et plus particulièrement
depuis la conférence internationale de Tunis (Tableau 11). Les logiciels d'analyse textuelle, et
notamment Alceste (59 occurrences dans 40 textes, Prospéro 5 occurrences, Iramutec 4 et Tropes
1) arrivent loin devant les logiciels comme EVOC, SIMI, AVRIL (9 occurrences dans 7 textes)
Papers on Social Representations, 22, 10.1-10.23 (2013) [http://www.psych.lse.ac.uk/psr/]
Madiot
Analyser les Resumes des Conferences Internationales
ou les CAQDAS6 avec Nudist, NVivo et Atlas Ti (5 occurrences dans 5 résumés). L'"analyse
statistique", l'"analyse de presse" et l'"analyse similitude" sont surtout présents à Evora.
Les entretiens sont analysés au moyen de deux logiciels d'analyse textuelle : Alceste et Prospéro, que nous
avons fait dialoguer. (Tunis, 2010)
Tableau 11. Mention des logiciels d'analyse textuelle
Evora
Tunis
Rome
Guadalajara
Stirling
Mexico
Aix en Provence
Total
Nombre d'occurrences
14
32
13
6
7
3
1
76
Nombre de textes
7
19
10
6
5
3
1
51
Ecarts relatifs8
114
225
121
90
48
59
10
L'analyse montre que les auteurs utilisent conjointement plusieurs techniques notamment
de recueil mais aussi de traitement des données que certains nomment pluri ou multi
méthodologie (14 occurrences dans 13 textes),
Une approche interdisciplinaire (communication, psychologie, éducation) et multiméthodologique
(questionnaires aux parents et aux enseignants, focus group, entrevues individuelles, association de mots,
dessins, visionnements d'extraits d'émissions, avec les enfants) est utilisée (Guadalajara, 2004).
alors que d'autres se réfèrent à la "triangulation"7 (60 occurrences dans 39 résumés).
Mais aussi, en second lieu, elle fournit au chercheur les éléments nécessaires pour une interprétation
compréhensive des différences observées. (Rome, 2006)
Ce terme apparaît à Rome (2006) où une table ronde lui est consacrée et s'installe
ultérieurement. Précédemment, est plutôt employée une terminologie en termes d'approche
"qualitative". Notons qu'en 2003 deux chapitres sur la démarche qualitative de recherche et la
triangulation sont parus en français (D. Jodelet, T. Apostolidis), ce laps de temps serait-il une
durée d'incubation conceptuelle nécessaire à l'implantation de nouvelle méthodologie dans un
champ théorique constitué?
6
Computer Aided Qualitative Data AnalysiS. Pour la différence entre les CAQDAS et les logiciels d'analyse
textuelle, voir Madiot & Dargentas (2010).
7
Regroupement des termes grounded theory, démarche qualitative de recherche, approche inductive, approche
compréhensive, triangulation.
Papers on Social Representations, 22, 10.1-10.23 (2013) [http://www.psych.lse.ac.uk/psr/]
Madiot
Analyser les Resumes des Conferences Internationales
La question de la triangulation dans le cadre des méthodologies qualitatives peut être envisagée de plusieurs manières
que nous tenterons de dégager à l'occasion de cette table ronde. (Rome, 2006)
La triangulation est un moyen de validation scientifique. Cependant, seuls 20 résumés
(24 occurrences) utilisent un des dérivés de la racine "valid" (notamment dans les abstracts d'Aix
en Provence en 1996).
Pour tester la validité de ce modèle dans le cadre théorique du noyau central, nous nous sommes appuyés sur une
recherche réalisée avec 553 étudiants sur la représentation sociale de la politique (questionnaire de 48 items) (Aix en
Provence, 1996).
Par contre, les chercheurs inscrivent leurs propos en utilisant un vocabulaire renvoyant à
autant d'opérations de validation reconnues dans le monde scientifique. Ainsi, la comparaison8 a
une place de choix (186 occurrences présentes dans 120 abstracts). Il s'agit généralement de
"comparer" les résultats de groupes de sujets qui sont autant de modalités de [email protected]
(surtout indépendante) contribuant à la définition d'[email protected], (137 occurrences dans
96 textes) présentes dans des "hypothèses" (143 occurrences dans 106 résumés).
Cette hypothèse a été mise à l'épreuve en comparant les résultats obtenus sur l'ensemble de l'échantillon et
sur différents sous-groupes de sujets en fonction de certains indicateurs sociodémographiques (sexe, niveau
d'étude, activité, pratique, etc.). (Tunis, 2010)
Une autre façon de souligner le caractère scientifique du propos que l'on tient est de se
référer au caractère "expérimental" de la recherche (57 occurrences dans 45 résumés).
120 étudiants en première année (60 garçons / 60 filles) ont été les sujets d'un design expérimental du type
2x2. (Stirling, 2002)
Tous ces indicateurs renvoient à une démarche d'administration de la preuve dans le but
de produire de la connaissance. Pour ce faire, les auteurs s'appuient sur des "objets de
représentation sociale" (25 occurrences).
DES OBJETS DE REPRESENTATION SOCIALES
En tant que forme de savoir pratique, la représentation sociale relie toujours quelque chose à
quelqu'un. Cette formulation littérale est très peu présente dans les résumés (4 occurrences).
Le premier ensemble porte sur les représentations sociales de la nationalité française partagées par divers
groupes maghrébins". (Stirling, 2002)
8
Résultats obtenus avec la formule /RAC="compar" ce qui donne comparaison, comparé, comparables…
Papers on Social Representations, 22, 10.1-10.23 (2013) [http://www.psych.lse.ac.uk/psr/]
Madiot
Analyser les Resumes des Conferences Internationales
Alors que 359 combinaisons différentes correspondent à l'expression générique
[email protected] de (sur) "quelque chose" (590 occurrences dans 308 abstracts).
Leur regroupement thématique manuel permet de dégager des objets d'étude privilégiés.
D'emblée les 3 domaines classiques d'investigation de la psychologie émergent : le "travail"
(36 occurrences), l'"éducation" (29 occurrences) et la "santé" (27 occurrences) avec les groupes
de sujets afférents : enfants, parents, élèves, professeurs, enseignants, patients, soignants,
médecins, dentiste, infirmières.
Les données indiquent le déplacement depuis 1980 d'une représentation du travail manuel, fatiguant,
contraignant et matériel vers une représentation du travail intellectuel, léger, plaisant et générateur de liens
sociaux. (Rome, 2008)
Parmi les thématiques restantes, certaines ont structuré le champ des représentations
sociales comme le "corps" (21 occurrences), la "justice" (19 occurrences), le "groupe"
(17 occurrences),
les
"droits
de
l'homme"
(15 occurrences),
la
"maladie
mentale"
(12 occurrences), le "SIDA" (8 occurrences).
Le but de cette étude est de connaître quelles sont les représentations sociales de la justice circulant parmi
les jeunes étudiants napolitains, et si elles sont différentes entre elles, en fonction de l'environnement social
de leur production. (Evora, 2012)
Structurant les collectivités sociales, ces objets traversent le temps et les cultures. Ils
permettent un travail de connaissance cumulable et "transculturelle" (39 occurrences dans 26
textes surtout présents à Rome) qui pointe directement sur une conception de la psychologie
sociale comme une anthropologie du monde contemporain (Moscovici, 2012, 20) et renvoient à
l'approche anthropologique des représentations sociales.
A côté de ces thématiques classiques, de nouveaux objets de représentation sociale
apparaissent comme le "genre" (31 occurrences), la "crise économique" (29 occurrences),
l'"environnement"
(14 occurrences),
l'"économie"
(13 occurrences),
l'"homosexualité"
(12 occurrences), la "mondialisation" (9 occurrences).
Les représentations sociales de genre jouent un rôle fondamental dans le développement adulte : être adulte
signifie être en développement dans un univers du développement de la pensée collective. (Evora, 2012)
Ces derniers objets renvoient à des problématiques sociales d'actualité montrant ainsi la
réactivité de ce champ en prise directe avec des préoccupations sociales.
Ces objets sont répartis selon les différents courants théoriques. Ainsi, l'"éducation", la
"maladie mentale", l'"environnement" sont plutôt investis par l'"approche génétique". Le "courant
Papers on Social Representations, 22, 10.1-10.23 (2013) [http://www.psych.lse.ac.uk/psr/]
Madiot
Analyser les Resumes des Conferences Internationales
dynamique" privilégie la "justice", les "droits de l'homme", le "genre", la "crise économique".
L'"école de Aix en Provence" s'est plutôt orientée vers le "groupe", "la santé/maladie", le
"SIDA", l'"économie", le "travail". La "mondialisation" et l'"homosexualité" sont investies par
plusieurs courants tandis que le "corps" n'est rattaché à aucun d'eux.
Dans ce vaste panorama, l'objet fondateur de la théorie, la psychanalyse, n'est pas repris
(4 occurrences). Le projet initial de S. Moscovici qui était de montrer comment le sens commun
s'approprie une théorie scientifique pour construire un savoir pratique n'a pas été relayé. Les
recherches se sont plutôt attachées à éprouver et enrichir la théorie initiale avec des objets autres
que scientifiques.
CONCLUSION
L'analyse des résumés en langue française produits lors des conférences internationales sur les
représentations sociales nous a permis de repérer la pluralité des manières de dire comment on se
situe théoriquement dans le champ des représentations sociales, quelle méthodologie arrimée à
quelles techniques de recueil et d'analyse des données sont utilisées. Ont aussi pu être saisies les
thématiques sur lesquelles les chercheurs travaillent.
La théorie des représentations sociales est un champ dynamique structuré en plusieurs
écoles en synergie les unes avec les autres. La moindre présence du courant dynamique par
rapport à l'école d'Aix en Provence à tous les niveaux de l'analyse tient selon nous à un
entrecroisement de plusieurs facteurs. Tout d'abord, l'objectivation a plus retenu l'attention que
l'ancrage (Jodelet, 2004, 148). Ensuite, cette approche intègre dans son modèle les divergences de
points de vue liées aux appartenances sociales (Jodelet, 2004, 147). Or la pluralité est toujours
plus ardue à saisir que le consensus même si Prospéro a été conçu dans cette optique. Enfin,
l'approche dynamique utilise le même vocabulaire que le courant génétique ce qui les rend peu
différenciables.
L'ensemble des résultats obtenus ici vaudrait d'être mis en perspective à ceux écrits en
langues anglaise et espagnole afin que le panorama présenté soit plus complet. L'ensemble des
catégorisations élaborées pour cette analyse pourra servir de base et être amendé par l'ajout à ce
Papers on Social Representations, 22, 10.1-10.23 (2013) [http://www.psych.lse.ac.uk/psr/]
Madiot
Analyser les Resumes des Conferences Internationales
corpus des résumés des prochaines Conférences Internationales afin de saisir l'évolution de ce
champ théorique.
REMERCIEMENTS
Je remercie Jorge Jesuino, Denise Jodelet et AnnaMaria de Rosa pour leur aide.
BIBLIOGRAPHIE
Apostolidis, T. (2003). Représentations sociales et triangulation: enjeux théoricométhodologiques. In J.-C. Abric (Ed.), Méthodes d'étude des représentations sociales (pp. 1335). Saint-Agne: Erès.
Belisle, C., & Schiele, B. (1984). Les savoirs dans les pratiques quotidiennes. Paris: Editions du
CNRS.
Buschini, F., & Kalampalikis, N. (2002). La synonymie, l'analogie et la taxinomie: trois formes
de catégorisation pour l'étude des représentations sociales. In C. Garnier & W. Doise (Eds.),
Les représentations sociales. Balisage du domaine d'études (pp.187-205). Montréal: Les
Editions nouvelles.
Camargo, B. (2011). Temas em psichologia. 50 anos da Teoria das representações sociais. N°1,
Volume 19.
Chateauraynaud, F. (2003) Prospéro. Une technologie littéraire pour les sciences humaines.
Paris: CNRS Editions.
Chateauraynaud, F., & Torny, D. (1999). Les sombres précurseurs. Une sociologie pragmatique
de l’alerte et du risque. Paris: Editions de l’EHESS.
Delouvée, S. (2007). 8ème conférence itnernationale sur les représentations sociales: média et
société (Rome, 28 août – 1er septembre 2008). Bulletin de psychologie, 480, 60 (4), 371-373.
De Rosa, A. (2008). Looking at the history of social psychology and social representations:
snapshot views from two sides of the Atlantic. Rassegna di Psicologia. N°2, 161-207.
De Rosa, A. (2012). Research fields in social representations: snapshot views from a metatheoretical analysis. In A. De Rosa (Ed.), Social representations in the social arena (pp. 89124). Londres, New York: Routledge.
Papers on Social Representations, 22, 10.1-10.23 (2013) [http://www.psych.lse.ac.uk/psr/]
Madiot
Analyser les Resumes des Conferences Internationales
Deschamps, J. C., & Moliner, P. (2008). L'identité en psychologie sociale. Paris: A. Colin
(Collection: Cursus).
Duret, P., & Trabal P. (2000). Le Sport et ses affaires. Paris: Métailié.
Farr, R. (1996). The roots of modern social psychology. Oxford: Blackwell publishers LTD.
Glaser, B., & Strauss, A. (1967). The Discovery of grounded theory: strategies for qualitative
research. Chicago: Aldine.
Jodelet, D. (Ed.) (1989). Les Représentations sociales. Paris: PUF.
Jodelet, D. (2003). Aperçus sur les méthodologies qualitatives. In S.Moscovici & F.Buschini
(Eds.), Les méthodes des sciences humaines (pp. 139-160). Paris: PUF.
Jodelet, D. (2004) Eclectisme et représentations sociales. Nouvelle revue de psychologie sociale.
N°1-2, Vol 3, 145-150.
Kalampalikis, N. (2003) Un laboratoire sans murs : LEPS. Journal des psychologues. Hors série,
novembre, 50-54.
Kalampalikis, N., & Buschini, F. (2002). The Prospero software program: An alternative tool for
the study of social representations. European Review of Applied Psychology, 52 (3/4), 241251.
Madiot, B., & Dargentas, M. (2007). La psychologie sociale et la psychologie du travail lors des
2èmes entretiens de la psychologie. Bulletin de Psychologie Tome 60, 11-15.
Madiot, B., & Dargentas, M. (2010) Pratiquer la triangulation méthodologique avec Alceste et
Prospéro: le cas d'une recherche sur la représentation sociale de l'hygiène. In E. Masson & E.
Michel-Guillou (Eds.), Les différentes facettes de l'objet en psychologie sociale. Paris:
L'Harmattan (Collection : Logiques sociales).
Moscovici, S. (1961). La psychanalyse, son image et son public. Paris: Presses Universitaires de
France.
Moscovici, S. (Ed.) (1984). Psychologie sociale. Paris: PUF.
Moscovici, S. (2012). Raison et cultures Paris: Editions EHESS (Collection audiographie).
Mugny, G., & Carugati, F. (1985). L’Intelligence au pluriel. Les représentations sociales de
l’intelligence et de son développement. Cousset, Delval.
Tapia, C. (1980). Colloques & sociétés. Paris: Publications de la Sorbonne.
Papers on Social Representations, 22, 10.1-10.23 (2013) [http://www.psych.lse.ac.uk/psr/]
Madiot
Analyser les Resumes des Conferences Internationales
Torny, D., Trabal, P. (2006). Le résumé de communication comme objet sociologique. Une
analyse thématique, ontologique et littéraire à l'aide du logiciel Prospéro. In D. Demazière, C.
Brossaud, P. Trabal & K. Van Meter (Eds.), Analyses textuelles en sociologie. Logiciels
méthodes, usages (pp. 23-80). Rennes: Pur.
Viaud, J. (1996). Changement des représentations sociales ou déplacement social des sujets dans
l'espace des représentations? Thèse, Paris 5.
BÉATRICE MADIOT, maître de conférences en psychologie sociale à l'Université de Picardie
(France), membre du "Centre de recherche de psychologie", est responsable du parcours de
master 2 "Psychologie de l'insertion et de l'intervention sociales". Après avoir soutenu une thèse
sur la professionnalisation des musiciens de jazz en France sous la direction de Denise Jodelet,
elle travaille actuellement sur la perception d'une œuvre filmique et musicale dans le cadre des
représentations sociales. Parallèlement, elle a orienté ses investigations vers la méthodologie
qualitative en pratiquant avec Magda Dargentas la triangulation des chercheurs et des méthodes
(au moyen du logiciel d'analyse textuelle Prospéro.
ANNEXE
Conférence Pays organisateur
1992
Italie (Ravello)
1994
Brésil (Rio de
Janeiro)
1996
France (Aix en
Provence)
1998
Mexique (Mexico)
2000
Canada (Montréal)
2002
Ecosse (Stirling)
2004
Mexique
(Guadalajara)
2006
Italie (Rome)
2008
Indonésie
2010
Tunisie (Tunis)
2012
Portugal (Evora)
Titre des conférences
Advances in theory and research
La Era de la Psicologia Social
Représentations sociales : constructions nouvelles
Thinking societies : common sense and communication
Représentations sociales et formes d'interaction : groupes,
communautés, mouvements sociaux
Média et société
Alternative production of knowledge and social
representations
Représentations, transmission des savoirs et transformations
sociales
Représentations sociales et sociétés en mutation
Papers on Social Representations, 22, 10.1-10.23 (2013) [http://www.psych.lse.ac.uk/psr/]