le journal de Coralie

Commentaires

Transcription

le journal de Coralie
L e m a g a z i n e d ’i n f o r m a t i o n d e l ’a s s o c i a t i o n R ê v e s //
n u m é r o 2 0 // J u i l l e t 2 010
ZOOM RéGION
West side story
REPORTAGEs
- Malika Ménard,
belle et solidaire
- Il était une fois...
Disneyland Paris
DOSSIER
Pour qu'il n'y ait plus
d'enfants dénutris
à l'hôpital
le journal de
Coralie
P. 11 à 15
L’ ASS O C IATI O N Q U I RÉA L ISE L ES R Ê VES
D ES EN F ANTS MA L A D ES
vos
questions
En visitant votre site internet,
j’ai constaté qu’il n’existe
pas de délégation dans mon
département.
Quelle est la marche à suivre
pour en créer une ?
avec vous un partenariat tel que le parrainage,
les dons en nature, les opérations internes,
marketing ou événementielles…
d’une déduction fiscale de 60 % dans la limite
Cette revue est imprimée
gracieusement
de 5 ‰ (cinq pour mille) du CA.
Depuis cinq ans, l’imprimerie Delta, avec la
Votre engagement vous permettra de bénéficier
Nicole // Epernay (51)
participation de DAP Façonnage, apporte son
Rêves dispose d’une trentaine de délégations
soutien à l’association. Ainsi, deux fois par an,
partout en France.
15 000 exemplaires du magazine d’information
“Au cœur des rêves” sont tirés gracieusement.
au niveau local. Dans un premier temps,
Je viens de parrainer un rêve.
Quel est le délai de réalisation ?
Vais-je en être informée ?
prenez contact avec le siège national : nous
Soraya // Toulouse (31)
découvrir toujours plus de rêves au fil des numéros.
vous fournirons tous les renseignements utiles
L’association détermine avec la famille et le
www.imp-delta.com - Rubrique “Passion”
et répondrons à toutes vos questions. Alors,
corps médical le moment le plus approprié
si votre degré de volonté et d’énergie reste
pour la réalisation du rêve en prenant d’abord
inchangé, nous conviendrons ensemble d’une
en considération l’état de santé de l’enfant puis
rencontre afin de vérifier que les perspectives
divers facteurs selon le type de rêve. La durée
de votre projet sont compatibles avec nos
du projet peut donc considérablement varier
attentes. Si elles se rejoignent, vous devrez
d’un enfant à l’autre.
constituer un bureau et suivre la procédure
Une fois le vœu exaucé, un courrier vous sera
administrative.
envoyé, accompagné éventuellement d’un
Ce projet nécessite une grande disponibilité.
compte-rendu et de photographies du rêve si
Soyez-en consciente !
nous en disposons et si les parents l’autorisent.
Il n’en existe pas dans votre département et
vous souhaitez représenter notre association
Dans tous les cas, merci pour ce geste qui
va permettre à un enfant de vivre un moment
exceptionnel.
Je suis responsable d’entreprise.
Comment développer un
partenariat avec Rêves ?
Alain // Annecy (74)
Vous souhaitez vous aussi
À ce jour, ce sont des centaines d’entreprises
nous envoyer vos questions ?
de tous les secteurs qui ont déjà mené un
• Par mail :
partenariat avec Rêves. Vous souhaitez
vous aussi engager votre structure dans une
démarche d’entreprise solidaire et humaine ?
[email protected]
• Par courrier :
Contactez dès à présent le siège national.
Nous vous proposerons soit d’étudier la
faisabilité de votre projet, soit de construire
2
Le saviez-vous ?
au cœur des rêves infos numéro 20
Association Rêves
Courrier des lecteurs - BP 312
01603 TREVOUX Cedex
//
J u i l l e t 2010
Grâce à l’un des tout premiers imprimeurs de
l’agglomération lyonnaise, vous êtes nombreux à
édito
sommaire
Josiane Gonnot
Présidente de l’Association Rêves
région
4/5 zoom
West side story
6 reportage
Malika Ménard, belle et solidaire
Chers amis,
7 REPORTAGE
Il était une fois... Disneyland Paris
Février 2010, Rêves en fête, une journée forte en émotions et en rencontres qui a permis
aux enfants malades, leurs parents, aux bénévoles, partenaires, donateurs, de partager des
moments inoubliables.
8/9 DOSSIER
Pour qu'il n'y ait plus
Faire du quotidien de ces enfants, quelque peu oubliés de fées, un Rêve et de leur Rêve, une
d'enfants dénutris à l'hôpital
Réalité, est l’essence même de notre Mission.
De plus, l’opportunité de partager ensemble est précieuse et bienfaitrice, c’est une véritable
rêves
10 les
Derrière la caméra
valeur ajoutée à nos motivations.
Ensemble, pour vivre cette belle aventure humaine, faire que notre engagement à l’égard de ces
avec Guillaume Canet
enfants dépasse toujours l’intention.
journal
11 lede Coralie
Un grand MERCI à tous, en particulier à vous les enfants pour vos jolis regards et vos sourires.
Avec toute ma considération •
Sébastien Loeb et Corentin
Au cœur des rêves n° 20 • Dépôt Légal : 3e trimestre 2010 - N° ISSN : 1772-1040 • Directeur de la Publication : Josiane Gonnot • Concepteur :
James White • Éditeur : Marie-Chantal Brosse • Rédacteur en Chef : Lucia Moirand • Rédaction : Olivier Bérerd, Catherine Decombe-Joulain,
Coralie Jouvent, Diane Sanz • Secrétaire de rédaction : Jacqueline Di Mauro • Photographies : Association Rêves, Christophe Tournemaine Photos de couverture : Rêves en fête • Impression : Imprimerie Delta • Tous droits réservés • Reproduction interdite • Cette revue est imprimée
gracieusement grâce à l’imprimerie Delta et à DAP Façonnage •
Rêves
est une Association loi 1901, reconnue œuvre de bienfaisance d’intérêt
général à caractère social • Siège National : 333 allée Antoine Millan - BP 312 - 01603 Trévoux Cedex • Tel. 04 74 08 87 70 • Fax 04 74 00 60 42
• E-mail : [email protected] • www.reves.fr
au cœur des rêves infos numéro 20
//
J u i l l e t 2010
3
ZOOM
RÉGION
Les bénévoles nous montrent l’exemple
Rêves Morbihan
Bretagne
West side story
Escale sur la côte ouest de la France, en terre de légende, à la découverte de deux délégations très unies dans l’action
en faveur des enfants malades.
L’aventure commence ici
Rêves Morbihan a contribué à la réalisation des
À noter que le 6 février dernier, pour Rêves en
Dominique Limplaire, quatre fois papa, est depuis
rêves d'une trentaine d'enfants. Pour pouvoir
fête, les membres de l’équipe ont répondu présent
longtemps animé par la volonté de venir en aide
financer leur concrétisation, la délégation organise
et sont venus en compagnie d’une dizaine de
aux enfants malades. En 2004, il entend parler
aussi des manifestations très régulièrement.
petits rêveurs. D’après Dominique Limplaire : “Les
de Rêves et de l’ouverture d’une délégation à
Dernier rendez-vous : un rassemblement de motos
enfants et les bénévoles étaient ravis de participer
proximité de chez lui. C’est le déclic : il décide de
et de voitures anciennes.
à cet événement.”
passer à l’action et devient alors très vite président
Flash-back...
de Rêves Morbihan.
Il y a 5 ans, Dominique
accompagne Stephan, un jeune
garçon très timide, à un match de
football du Paris Saint-Germain.
Une rencontre “coup de cœur”
qu’il n’est pas près d’oublier…
La joie et l’émerveillement de
ce petit restent gravés dans sa
mémoire.
Grâce à son inébranlable détermination, il parvient
à réunir autour de lui une équipe de bénévoles très
actifs. Ensemble, en toute simplicité, ils n’ont qu’un
seul objectif : tous solidaires pour permettre aux
enfants malades de réaliser leur rêve le plus cher.
Pour y parvenir, ils passent plusieurs heures par
jour à rechercher des sponsors, mobiliser des
acteurs locaux... Des efforts qui ont fini par aboutir.
4
au cœur des rêves infos numéro 20
//
J u i l l e t 2010
Stephan et Sylvain Armand
Rêves Finistère
L’aventure continue là
Bientôt des rencontres décisives et le bouche-
Le 23 juillet 2010, elles seront d’ailleurs réunies
Dans le Finistère, une délégation voit le jour en 2008.
à-oreille leur permettent d’être soutenues par
à Brest pour représenter Rêves au rendez-vous
À l’initiative de ce beau projet, une toute jeune
de nombreux partenaires et de s’entourer d’une
incontournable de la région Les jeudis du Port et
femme, Christelle Lazennec.
équipe de jeunes bénévoles affichant toujours
pour venir applaudir Hugo, parti d’Aix-en-Provence
bonne volonté.
pour un tour de France à vélo. Un pari sportif et
Pour elle, tout commence par une rencontre
“C’est un engagement très fort qui permet
humain au profit de l’association.
avec Dominique Limplaire qui la décide de ne
de donner de la joie à des enfants qui en ont
plus être spectatrice de la souffrance des autres
et elle entreprend de sensibiliser un maximum
de personnes. Parmi elles, sa mère Danièle,
aujourd’hui présidente.
“C’est ma fille Christelle qui m’a poussée à
m’investir pour Rêves et j’ai tout de suite trouvé
cela très intéressant d’agir pour le bien-être des
enfants malades.”
La réalisation du projet aurait pu être difficile. Il n’en
est rien. Leur persévérance est plus forte que tout
et leurs voisins du Morbihan sont toujours à leurs
côtés pour leur prodiguer de bons conseils.
Aurore (Finistère) au concert de Mylène Farmer
énormément besoin, un petit geste qui apporte
beaucoup.”
Une belle histoire de solidarité
qui ne fait qu’éclore.
Pour arriver à son objectif final, Danièle agit “en
répondant présente à chaque fois et en montant
avec les membres de la délégation des projets pour
recueillir un maximum de fonds, le tout dans une
b Rêves Morbihan
Dominique LIMPLAIRE - 02 97 05 02 24
[email protected] - www.reves.fr/morbihan
bonne ambiance.”
b Rêves Finistère
Au menu de cet été, plusieurs concerts dont celui
Danièle LAZENNEC - 06 63 47 85 44
de l’ambassadrice de la délégation, Clarisse
[email protected]
Lavanant, chanteuse à texte, appréciée dans le
paysage breton et connue pour avoir participé à la
comédie musicale Les dix commandements.
Dates et chiffres clés
2004 Ouverture de la délégation du
Morbihan
L’aventure se vit ensemble
Les deux délégations continuent d’entretenir des
liens étroits. Danièle Lazennec nous en parle :
“Nos deux délégations sont en contact étroit car
Dominique et son équipe nous ont énormément
2005 Dominique Limplaire devient
Président départemental
2008 Ouverture de la délégation
du Finistère - Danièle
Lazennec devient Présidente
départementale en sept. 2009
aidées lors de la création de notre délégation et
8 bénévoles actifs pour la
nous ont beaucoup appris. Dominique est toujours
délégation du Morbihan
là lorsque l'on a besoin de lui tant par ses conseils
9 bénévoles actifs pour la
que sa présence.”
délégation du Finistère
au cœur des rêves infos numéro 20
//
J u i l l e t 2010
5
REPORTAGE
Malika Ménard, belle et solidaire
M
algré la déferlante médiatique
s’engager pour les autres. Elle veut être là où elle
des deux associations et j’ai décidé de m’engager
qui a suivi son élection, Malika
sera la plus utile. Avec les enfants, elle s’est rendu
durablement, même lorsque je ne serai plus Miss
Ménard, Miss France 2010, garde
compte qu’elle apportait beaucoup de bonheur.
France.”
son cap : elle entend bien être
Passant de la parole aux actes, elle soutient nos
utile. S'engager pendant toute sa parenthèse
“J’ai décidé de devenir l’ambassadrice de
actions comme “Sourire compris” menées avec des
Miss France est véritablement important pour
l’association Rêves qui aide les enfants malades.
restaurateurs. Malika Ménard a aussi été présente
elle. Voilà pourquoi elle a choisi de devenir
Ils sont tellement heureux de pouvoir rencontrer et
lors de Rêves en fête, journée nationale dédiée
ambassadrice de deux associations intervenant
parler avec Miss France.”
aux enfants de l'association Rêves (voir p. 12-15).
pour les enfants, “1 Maillot pour la vie” et
Sans relâche et avec beaucoup de sincérité, elle
“Rêves”.
Consciente de l'impact de son titre, Malika Ménard
enchaîne les photos avec les enfants, les attentions
Récit d'un engagement solidaire.
trouve sa place. “J'ai réalisé que ces enfants ont
particulières.
besoin d'être soutenus dans leur épreuve. Parfois
Si elle répond si souvent présente aux invitations,
ne serait-ce qu'avec une visite, un sourire. Partager
C'est bien cette humanité-là que Malika Ménard
c'est parce qu'elle aime le contact et les rencontres.
des moments avec eux les aide. Je me suis sentie
affectionne, celle de la rencontre, et qui va porter
C'est très certainement cela qui l'amènera à être
égoïste de ne pas m'être impliquée avant. J'essaie
son soutien pour Rêves durant son règne, et au-
journaliste. Mais surtout, c’est ce qui la conduit à
aujourd'hui d'être présente auprès des bénévoles
delà...
Malika Ménard a fait le bonheur des petits et des grands à Rêves en fête
(ici avec Matthieu)
6
au cœur des rêves infos numéro 20
//
J u i l l e t 2010
REPORTAGE
Il était une fois… Disneyland Paris
C’était il y a tout juste dix ans : Rêves
Le programme vœux d’enfants
devenait partenaire officiel de Disneyland Paris.
De nombreux enfants malades souhaitent découvrir
Ensemble, au fil des années, les deux alliés
l’univers féerique de Disney. Pour répondre à
ont dessiné une belle histoire de solidarité
la demande de l’association Rêves et d’une
centaines d’enfants malades de réaliser leur
rêve le plus cher, en approchant la magie de
Disney.
quarantaine d’autres organisations européennes,
le service mécénat de Disney a mis sur pied “Vœux
d’enfants”, un programme personnalisé qui permet
à l'enfant de séjourner en famille dans le parc et de
Aussi, il était tout naturel qu’après quinze ans* de
bénéficier de nombreux avantages et de cadeaux.
soutien et plus de 1 000 vœux réalisés ensemble,
Muni d’un badge, il devient le centre d’attentions
Disney ait pris part à une journée phare comme
diverses, passe partout en priorité, rencontre ses
Rêves en fête.
personnages préférés. Tout est mis en œuvre pour
que le week-end soit inoubliable.
Ce jour-là, leur contribution s’est manifestée
à travers le talent de ceux qu’on surnomme les
“Disney Voluntears”. Ces bénévoles, chargés
Les événements caritatifs
En 2009, Disney a associé Rêves à un événement
d’exception : “Mickey, mes oreilles et moi”. Une
vingtaine de personnalités ont participé à cette
opération en revisitant à leur image les oreilles de
la plus célèbre des souris. Ces créations uniques
signées Vanessa Paradis, Sébastien Chabal,
Tony Parker et bien d’autres ont été présentées
à Disneyland Paris, exposées puis vendues aux
enchères afin de collecter
Crédit photo : Benjamin Boccas
et d’entraide et ont ainsi permis à plusieurs
des fonds destinés à la
réalisation des rêves des
enfants malades.
Un succès collossal !
d’offrir de la magie Disney aux enfants en difficulté,
sont venus les bras chargés de cadeaux. Ils ont
animé durant tout l’après-midi des ateliers ludiques
et créatifs : sculpture de ballons, customisation
d’oreilles de Mickey ou encore maquillage
artistique.
Minnie et Mickey étaient eux aussi de la partie et se
sont prêtés, pour les enfants, au jeu des photos et
des autographes.
Pour en savoir plus :
http://corporate.disneylandparis.fr/entreprisecitoyenne/mecenat/
Les actions solidaires
*Avant de devenir partenaire officiel de Rêves,
À chaque grande fête en présence des enfants,
Disneyland Paris accueillait depuis 5 ans déjà des
Rêves invite Disney à se joindre aux festivités.
enfants.
au cœur des rêves infos numéro 20
//
J u i l l e t 2010
7
[ Non, la dénutrition
à l’hôpital n’est pas
une fatalité ! ]
DOSSIER
Dr Virginie Colomb
Pour qu’il n’y ait plus
d’enfants dénutris à l’hôpital
Le docteur Virginie Colomb compte parmi les médecins particulièrement impliqués dans la prise en charge de la dénutrition chez
les enfants malades. En plus de sa charge de pédiatre gastroentérologue, elle a en effet la responsabilité du programme de Nutrition
Clinique et Thérapeutique à l’Hôpital Necker Enfants Malades à Paris.
Qu'est-ce qui vous a conduit
à vous occuper de la nutrition
des enfants à l’hôpital ?
Mon engagement est né il y a plus de quinze ans
de mon expérience au chevet des petits malades.
Trente, voire 40 %, d’entre eux souffrent de
dénutrition à l’hôpital et ce chiffre ne s’est pas
amélioré depuis vingt ans. Il contraste avec les
progrès qu'a connus la Pédiatrie ces dernières
années. J’ai tendance à dire que la dénutrition, qui
a souvent pour conséquence d’allonger la durée de
séjour à l'hôpital, devrait être considérée comme
une maladie nosocomiale. Je trouve dommage
que la prise en charge nutritionnelle des enfants
malades ne fasse pas partie intégrante des soins,
car les médecins se concentrent sur la maladie qui
a conduit l'enfant à l'hôpital. La nutrition n’est pas
la priorité.
plus de poids ; il maigrit ; sa croissance peut même
s’arrêter.
Que faire alors ?
Dépister la dénutrition à l'hôpital est indispensable,
surtout pour les enfants, car, du fait de leur
croissance, ils ont des besoins énormes comparés
à ceux des adultes.
Un bébé doit recevoir chaque jour plus de
100 kcal/kg. Un adulte se contente de 25 kcal/kg
par jour.
À Necker, mais aussi dans d’autres hôpitaux
pédiatriques, des équipes de professionnels
formés à la nutrition, pédiatres et diététiciennes,
se sont constituées pour mettre en place les prises
en charge nutritionnelles préventives ou curatives.
Ces “Unités Transversales de Nutrition Clinique”
se rendent au chevet du malade, pour évaluer le
risque nutritionnel et pour adapter l'alimentation
de l'enfant à ses besoins et à ses goûts.
En cas de dénutrition, le médecin décide de la
prise en charge nutritionnelle la plus efficace, en
privilégiant la voie digestive, le recours à la voie
intraveineuse (parentérale), étant réservé aux cas
où l’intestin fonctionne mal.
J'ajoute qu'il faut que les parents sachent qu’un
enfant malade ne maigrit pas systématiquement
à l’hôpital. La dénutrition est un risque, pas une
fatalité. Qu’ils n’hésitent pas à alerter le personnel
soignant.
Il existe toujours une solution pour empêcher
l’enfant de perdre du poids.
Pourquoi les enfants sont-ils
confrontés à un haut risque
de dénutrition à l’hôpital ?
8
au cœur des rêves infos numéro 20
Crédit photo : Monkey Business chez Phovoir-images
Les causes sont diverses et concernent toutes
les pathologies. D’abord, la maladie suscite des
besoins plus importants en nutriments. Il n'existe
malheureusement pas de recommandations
nutritionnelles pour les malades. Les apports
nutritionnels conseillés (ANC) sont uniquement
valables chez les sujets “sains”. En plus, à l'hôpital,
certains examens médicaux obligent l’enfant à
être à jeun régulièrement. Et certaines pathologies
entraînent des défauts d’absorption par l’intestin.
Dans le même temps, l’enfant malade, stressé et
qui souffre, n’a pas envie de s'alimenter. Il ne prend
//
J u i l l e t 2010
c Des CLAN à l’hôpital
Face au problème de la malnutrition hospitalière,
deux types de structures existent. Les Unités
Transversales de Nutrition Clinique (UTNC), qui
travaillent directement auprès des malades, et
les Comités de Liaison Alimentation-Nutrition
(CLAN).
Les CLAN ont un rôle consultatif, de réflexion et
de proposition pour l’alimentation et la nutrition.
Ils regroupent des représentants des soignants
(médecins, pharmaciens, infirmières et
diététiciens), mais aussi des responsables
administratifs et des cuisiniers.
Leur principale vocation est d’améliorer la prise
en charge nutritionnelle des malades et la qualité
de l’ensemble de la prestation alimentaire, en
élaborant des protocoles applicables dans les
unités de soins.
c Des menus soignés pour les malades
Au centre hospitalier du Mans, le plaisir est
au menu, grâce à l’initiative du personnel du
service de restauration de l’hôpital*.
Une initiative qui leur a valu le “Prix
Hélioscope” de la Fondation Hôpitaux de
Paris - Hôpitaux de France. Didier Girard,
responsable du service, décrit le projet.
“À l’hôpital, l’appétit
n’est généralement pas
au rendez-vous alors
que, justement, la
maladie provoque des
besoins nutritionnels
supplémentaires.
Pour que les patients retrouvent l’envie de
manger, le service restauration a décidé de les
aider, en valorisant le repas pour susciter le
plaisir. Dans cette perspective, nous travaillons
avec le médecin, le diététicien, l’équipe
soignante pour trouver ensemble des pistes
d’amélioration qui ravivent l’appétit. Nous
rencontrons les malades et leurs familles,
pour connaître leurs attentes gustatives et
alimentaires. Et au-delà des grammages précis
des nutriments, nous travaillons autant la
présentation, avec une vaisselle en porcelaine
colorée, que le goût et le mariage des saveurs,
pour que l’assiette prenne de l’éclat et devienne
appétissante.
Dans nos menus, nous valorisons les recettes
pour rendre les plats plus alléchants : plutôt que
manger une macédoine, les patients dégustent
des petits légumes printaniers. C’est d’autant
plus essentiel pour les personnes en situation
médicale particulière, comme les enfants
malades. Pour leur plaisir, nous leur proposons
même des frites, des glaces, un plat simple à
l’unité mais délicat lorsque vous préparez des
milliers de repas par jour. Notre service de
restauration sert en effet 1,5 million de repas
par an ! Une organisation sans faille, avec
un minutage précis et des fiches techniques
illustrées des photos des plats à réaliser,
est indispensable pour que les frites restent
chaudes, dorées et croustillantes à l’arrivée dans
la chambre des enfants.
Avec la pédiatrie, il nous arrive d'accompagner
des projets, comme cette exposition de dessins
d'enfants dans le hall du pôle Femme-Mère-
Crédit photo : Centre hospitalier du Mans
Enfant Aliénor, qui va être l’occasion d’organiser
une animation ludique à base de cocktails de
fruits variés et de pâtisseries adaptées aux
enfants. Nous avons aussi un projet avec trois
professeurs des écoles : proposer des actions
ludiques sur le goût et la connaissance des fruits
et légumes et des produits issus de l'agriculture
biologique. L’important à l’hôpital, c’est de
vouloir susciter l’appétit ensemble - personnels
médical et du service restauration -, parce que
- j’en suis persuadé - le plaisir de manger
redonne du sens à la vie. ”
*Menu sucré/salé adapté à des patients en situation
médicale particulière : un projet initié en 2006 à l'hôpital
du Mans, avec 5 000 repas/an fabriqués. Aujourd'hui,
de nombreux établissements déclinent ce type de
prestation, en France, au Luxembourg et en Belgique.
c Rêves en fête
Le repas : pas si simple !
Pour que le repas de Rêves en fête plaise à tous
les invités, le traiteur a suivi les précieux conseils
de Coralie, (voir son journal, pages 11 à 15) : “Pour
satisfaire les enfants, les plats étaient simples et
rigolos, saupoudrés d’un rien de sophistication
propre à un repas de fête. Mais les convives étaient
des enfants malades, avec des traitements et des
régimes particuliers. Le chef a donc d'abord dû
jouer avec ces contraintes pour élaborer le meilleur
menu. Avec une difficulté inattendue : l’entrée, à
l'origine, était un saumon à la crème d’orange.
Sur le papier, c’était parfait et sans problème
du point de vue médical. Mais pour beaucoup
d’enfants malades, le goût de l’orange est devenu
insupportable : c’est la boisson qui accompagne
la prise de médicaments. Le saumon au vinaigre
de framboise a donc remplacé avantageusement
le saumon à la crème d’orange et tout le monde
a a-do-ré !”
au cœur des rêves infos numéro 20
//
J u i l l e t 2010
9
LES
RÊVES rencontre
“Nous nous sommes
vite trouvé
des points communs”
Derrière
la caméra
avec Guillaume Canet
Arrivée au lieu du rendez-vous, un studio photos :
Adèle est accueillie très chaleureusement par la
sympathique équipe. Une forte émotion gagne
Adèle dans ces premiers instants : “Lorsque je suis
arrivée, Guillaume Canet était en train de boucler
une interview, ce qui m'a permis de reprendre un
peu mes esprits et d'envisager le face à face avec
calme.” Pendant cette attente, le photographe
qui vient voir Adèle est une célébrité ! C’est Bryan
Adams, le chanteur bien connu des années 1990.
Adèle et Bryan discutent longuement, durant la
préparation de la séance photo.
10
au cœur des rêves infos numéro 20
Guillaume Canet est enfin libre pour Adèle.
Très vite la communication s'établit entre les
deux nouveaux amis, portés ensemble par la
même passion du cinéma. “Heureusement, les
trois premières minutes de la rencontre, un peu
irréelles, sont vite passées et nous nous sommes
vite trouvé des points communs”, constate Adèle,
qui impressionne Guillaume avec ses multiples
connaissances sur le cinéma.
Puis la séance photo débute. D'abord spectatrice,
Adèle est conviée par Guillaume à venir devant
l'objectif. Leur rencontre est ainsi fixée sur le papier
par Bryan Adams.
Guillaume la conduit dans le studio de montage.
Elle peut ainsi voir concrètement le métier qu'elle
envisage d'exercer : “Pour quelqu'un qui, comme
moi, s'intéresse énormément au cinéma et tout
particulièrement au montage, c'était vraiment
génial !”
Portée par toute l'attention de Guillaume et de
son entourage, Adèle profite de cette merveilleuse
journée. La séparation est émouvante et Adèle
repart avec une conviction encore plus forte : c’est
certain, elle travaillera dans le cinéma.
Arrive le moment où Guillaume propose à Adèle
de passer toute la journée avec lui. Les rendezvous se succèdent. Les sujets de conversation
aussi, notamment sur la réalisation du prochain
film de Guillaume Canet. Adèle apprécie l'acteur,
mais aussi le metteur en scène et le réalisateur.
C'est pourquoi Adèle est folle de bonheur lorsque
//
J u i l l e t 2010
Crédit photo : Bryan Adams
Adèle est fan de cinéma. Des films, elle en
a vu des dizaines, se forgeant ainsi une
culture cinématographique gigantesque. Rien
d’étonnant alors à ce qu’elle s’intéresse aux
métiers du cinéma et qu’elle décide de travailler
dans le montage des films. Pour en savoir
plus, Adèle a choisi de rencontrer un acteur et
réalisateur fort talentueux : Guillaume Canet.
Crédit photo : Bryan Adams
Adèle
le journal de
Coralie
Notre jeune ambassadrice
Édito
Je m’appelle Coralie, j’ai 22 ans. J’ai découvert l’association Rêves en 1996, à l’hôpital Debrousse à Lyon
lors de mon hospitalisation pour une leucémie. À l’époque, l’association n’avait que deux ans d’existence
et n’était pas très connue. Quand je vois le chemin qu’elle a parcouru jusqu’à ce jour, je suis très fière d’en
faire partie.
Lors de ma première hospitalisation, j’ai entendu parler de cette association qui réalisait des rêves d’enfants
malades. Le mot “rêves” dans le milieu hospitalier fait naître l’espoir et l’évasion dans la tête d’un enfant.
Il est indispensable de se projeter au-delà de son lit d’hôpital, la guérison passe par les traitements mais
aussi et surtout par le moral et la combativité de l’enfant.
Lorsque l’on m’a proposé de réaliser mon rêve alors que j’étais enfermée entre quatre murs loin de mes
amis et de mon enfance, j’ai tout de suite commencé à m’évader vers ce que je voulais voir, faire. Je me
suis projetée dans l’avenir et dans toutes sortes d’idées qui peuvent naître de l’imagination d’un enfant.
De tous ces rêves en est ressorti un ! L’envie de voir Thierry Lhermitte, très médiatisé à l’époque par le film
Un indien dans la ville. À l’hôpital, j’ai d’abord reçu un appel, des lettres, une vidéo dédicacée par Thierry
Lhermitte et une invitation à le rejoindre sur le tournage d’un film : une rencontre inoubliable qui m’a aussi
fait découvrir le monde du cinéma, qui m’a guidée pendant toute ma scolarité et lors des aléas difficiles
de la maladie.
Puis en grandissant, j’ai souhaité m’investir dans l’association, aider lors de manifestations, raconter
mon aventure aux enfants pour faire découvrir tout ce qu’elle apporte. Quelques années plus tard, j’ai eu
l’opportunité de devenir Ambassadrice des enfants pour les représenter. Mission pas toujours facile mais
tellement importante à mes yeux.
La maladie fait partie des aléas de la vie, certains auront la chance de ne jamais la connaître mais pour
tous ceux qui la subissent, il faut continuer d’agir et donner son maximum. Je tenais à remercier chacun
d’entre vous pour ce qu’il donne ; aucune action, aucun don n’est infime. Un sourire, une petite attention
ont aussi une grande importance.
la’ vis de
Coralie
Coralie
Suivez Coralie au fil des pages et découvrez ses avis.
au cœur des rêves infos numéro 20
//
J u i l l e t 2010
11
“J'ai pu parler avec Anaïs qui a
la même maladie que moi. C'était bien.
On a bien rigolé aussi
pendant cette super journée.”
Alice - 11 ans
Le bonheur est
dans
la fête
L’association a souhaité rendre hommage
aux milliers d ’ enfants dont le rêve a été
ou sera prochainement réalisé . C omment ?
En organisant une gigantesque fête
sur le thême des C ontes et L égendes .
Découvrez cette journée d’exception.
Samedi 6 février 2010. 14 h 00. Plusieurs centaines d’invités
- enfants, parents, bénévoles, partenaires - venus de toute la
France franchissent la porte du Centre de Congrès de Lyon.
Pour les accueillir : trois échassiers très colorés qui virevoltent
avec élégance . P etits et grands , ébahis , suivent des yeux leurs
mouvements avant d ’ être entraînés par la foule vers la salle des
spectacles .
Oh là là ! qu'est-ce
qu'ils sont grands
!!!!!!
12
au cœur des rêves infos numéro 20
//
J u i l l e t 2010
Dans l'auditorium, calés sur
leur siège , ils regardent la
troupe entrer sur scène : le
voyage commence . T rès vite des
éclats de rire , des éclats de
vie se font entendre . L es voilà
transportés au cœur de la
forêt de
des
Bois,
Sherwood
avec
Robin
une comédie musicale
totalement hilarante .
Le
D’autres passent d’une salle à l’autre pour suivre les conseils
d ’ un véritable dessinateur , découvrir l ’ univers du cirque ,
fabriquer un costume , combattre avec des chevaliers ou
encore écouter les histoires abracadabrantes d ’ un magicien
ventriloque . U ne dizaine de bénévoles D isney sont
Humm,
aussi de la partie et animent des ateliers ludiques
trop bonnes ,
de maquillage , de sculpture de ballons et de
ces tartines !
personnalisation d ’ oreilles de M ickey .
rideau se ferme et les convives
sont invités à découvrir un autre
univers tout aussi féerique .
Certains
enfants
vers
se
précipitent
un
goûter gargantuesque et ne font
qu ’ une
bouchée
des
délicieuses
tartines qui s ’ offrent à eux .
la’ vis de
¨Un grand merci à tous ceux qui ont permis aux plus petits
de rêver et aux plus grands de retomber en enfance en
Coralie
savourant ce goûter composé de tartines débordant de
chocolat, de jus de fruits aux saveurs variées et d’une
ribambelle de sucreries , mais aussi en découvrant des
talents dans les domaines du cirque,
du dessin , de la magie…
Un après -midi rêvé accompagné de M ickey, M innie, Robin
Simplement féerique !"
des bois , et autres chevaliers de légende.
au cœur des rêves infos numéro 20
//
J u i l l e t 2010
13
¨Un défilé de stars , toutes plus sympathiques les unes
que les autres , s ’est joint à nous lors la journée.
lavis de
Elles ont été très proches des enfants , leur
accordant ce dont ils rêvaient : autographes ,
oralie
photos et mots gentils ... Mais le plus fort, ce fut
L ouis , qui a défié Sinik sur scène, emportant avec lui
tout le public . G éant !"
“Merci à tous
C
pour cette super journée
qui restera inoubliable
pour
Geoffrey.”
’
Maman de Geoffrey - 14 ans
Captivés
par tous ces jeux , ils ne se rendent pas tout de suite
compte qu ’ une pléiade de personnalités de la chanson , du sport ,
de la beauté , de la télé les entoure
: les chanteurs Sinik,
Mélissa M, Quentin Mosimann, Kenza Farah, Kayline et Dany Brillant ;
la styliste L ucie C arrasco , M alika M énard , M iss F rance 2010,
entourée de V irginie D echenaud , M iss R hône -A lpes 2010 et C hrystelle
Caton, Miss Pays de l'Ain 2004, ainsi que Célia Jourdheuil, Miss
Bourgogne 1998.
Super
sympas ,
les chevaliers de
K aamelott...
14
au cœur des rêves infos numéro 20
//
J u i l l e t 2010
Mais il y a aussi les sportifs Gwendal Peizerat et Serge Perroud,
les acteurs de la série kaamelott F ranck P itiot et J ean -C hristophe
Hembert, ainsi que l'humoriste Sellig, le magicien bernard Bilis,
un ex - candidat de la N ouvelle S tar , G aël F aure , J érôme P itorin ,
sans oublier l ' animateur radio M arc C hoquet .
À peine arrivés, ils vont à la rencontre des enfants en toute
décontraction et participent aux animations avec eux .
La soirée commence : les enfants partagent un dîner
avant le spectacle final , histoire de clore cette
journée en beauté . C hanteurs et humoristes se
succèdent alors pour le plus grand plaisir de tous .
Miss France est là aussi. Elle participe au tirage au
sort de la tombola .
Juste après, un jeune garçon monte sur scène. Il
s ’ agit de L ouis , qui réalise son rêve ce jour - là :
rencontrer le rappeur S inik . L ouis commence à
interpréter un rap qu ’ il a lui - même écrit . I l parle de
son combat , de ses joies , de sa force .
Dans la salle, c’est le silence le plus complet puis
soudain viennent les applaudissements et les larmes .
Le public est conquis et bouleversé.
Alors Sinik rejoint Louis pour un duo.
I ncroyable,
il chante
avec moi
!
La soirée touche à sa fin. Tous repartent la tête et les yeux plein d’étoiles.
au cœur des rêves infos numéro 20
//
J u i l l e t 2010
15
[ événement ]
[ Partenariats ]
b Une histoire de cœur
b Une carte unique pour souhaiter joyeux anniversaire
Souvenez-vous de Mathilde, qui a été greffée du cœur il y
a un an tout juste. Sa maman s’était exprimée dans votre
dernière revue sur l’importance des dons d’organes
(Au cœur des Rêves n°19 p. 8-9).
C’est à partir de cette histoire de vie que Chico,
Chantal Babronski-Rottembourg et son mari le
Professeur Jacques Rottembourg, néphrologue à
© Ernest & Rebecca : Bianco - Dalena / Le Lombard 2010
l’hôpital la Pitié Salpêtrière et au centre Suzanne Levy à
Paris, et l’association Rêves ont décidé de faire cause
commune pour sensibiliser aux dons d’organes et pour
soutenir la réalisation du rêve des enfants gravement
malades. Ensemble, nous avons organisé deux beaux
événements.
Ainsi, pas moins de 450 invités ont participé à une soirée
L’association Rêves n’oublie pas ses petits
un véritable petit bijou pour le plaisir des yeux
rêveurs. Le jour de leur anniversaire, elle leur
et de l’imagination.
caritative le 28 mai 2010 au Patio de Camargue en Arles.
adresse une carte parfumée de gaieté.
Un grand merci aux éditions le Lombard pour
Le lendemain, un concert offert par Chico et les Gypsies,
Cette année, les tout-petits sont
cette belle initiative qui emmènera les enfants
a accueilli près de 3 000 personnes à Saint-Rémy-de-
particulièrement chouchoutés : les
à la découverte ou à la redécouverte de deux
Provence. Des occasions rêvées pour soutenir les dons
dessinateurs de la bande dessinée
personnages très attachants.
Ernest et Rebecca leur ont concocté
http://www.lelombard.com
b Un goût d’originalité
Cette soirée sera l’occasion pour OuiLOVE
L’association OuiLOVE a orchestré, au profit
de remettre le chèque des contributions
de Rêves, l’opération “Sourire Compris”.
versées par les restaurants à l’association.
Le 10 juillet 2010, plusieurs centaines de
http://www.sourirecompris.com/fr
d’organes et les rêves des enfants malades !
Pour tout savoir sur le don d’organes www.greffedevie.fr,
www.dondevie.com et www.france-adot.org
restaurateurs sont mobilisés pour les enfants
malades en reversant 1 euro par dîner servi.
Après l’été, un spectacle intitulé
“Best of - Comédies musicales” se tiendra
au Casino Théâtre Barrière à Toulouse
avec le parrainage de Malika Ménard,
Miss France 2010.
Crédit photo : OuiLOVE
Cette revue est imprimée gracieusement grâce à l'imprimerie Delta et à DAP Façonnage
L’Association qui réalise les rêves des enfants malades.
Centre National : 333 allée Antoine Millan • BP 312 • 01603 Trévoux Cedex •
Téléphone : 04 74 08 87 70 • Télécopie : 04 74 00 60 42 • Email : [email protected]
ri m
Votre imp
www.reves.fr
eu
ra
ro
n ne
ment
Quoi
de neuf ?
vi
git pour l'en