brochure-roche-extrait

Commentaires

Transcription

brochure-roche-extrait
architectes & consultants
Le siège social
de roche pharma france
2-18 Roche et les enfants de Gropius
L’agence DEGW France remercie tout particulièrement Stéphanie de Haldat, ainsi que l’ensemble des collaborateurs et entités pour
Roche and the children of Gropius
Kornowski bonnet, Jones lang Lasalle, Linda Perez, Antoine Raoux, Nathalie Roche, et toutes les entreprises qui ont
1 9-26 Le Trapèze,
(trans)mutation d’un site
participé à la réalisation du projet.
leur engagement déterminant qui a permis la réalisation de ce projet : Philippe Chapman, Paul Delpit, Martine Draulette, Sophie
The “Trapèze”, the (trans)mutation of a site
27-40 Jean Nouvel et la Non Tour
Jean Nouvel and the non-tower
41-52 La Conduite du Changement
Change Management
53-74 Concept projet
Project concept
75-91 Le poste de travail “Take Five”
© Edition RéfleXion
Directeur de publication : Philippe Meurice
Conception rédactionnelle : Paul Lequesne
Conception graphique et mise en page : Marie Hot
© 2012 - DEGW France, 43 rue Bobillot, 75 013 Paris
Tous droits réservés.
Ouvrage achevé d’imprimer en novembre 2012 par l’imprimerie GraphiCel’s à Ostwald.
The Take Five work station
RENCONTRE
avec Philippe MEURICE,
architecte et directeur de DEGW France
10
interview
with Philippe Meurice,
architect and director of DEGW France
- Quand on pénètre dans les locaux de DEGW France on
trouve au rez-de-chaussée un secrétariat, plusieurs salles
de réunions assez étanches, un vaste espace commun, et
ces mots répétés sur chaque porte vitrée : “Design for change”. À l’étage s’ouvre un vaste open space, doté de petites
pièces vitrées où l’on voit vos collaborateurs s’assembler
à deux ou trois, ou parfois s’isoler. Tout cela rappelle beaucoup ce qu’on peut observer au nouveau siège social de la
filiale pharmaceutique Roche aménagé dans la Tour Horizons de Jean Nouvel. On a le sentiment que cette organisation de l’espace suit certains principes constants que vous
essayez de mettre en œuvre à chaque projet. Quand est née
chez vous cette idée de répartir l’espace de travail selon
les tâches, de le moduler, comme dans le projet Horizons?
- When you go into the DEGW France offices, on the ground
floor, you find a secretarial space, several rather enclosed
meeting rooms, a large common area, and these words repeated on every glass door: “Design for change”. On the
first floor, we reach a vast open space, dotted with little
glass rooms in which we see coworkers gathering together
in twos and threes, and sometimes by themselves. All of
this brings to mind what we can observe in the new Roche’s pharmaceutical subsidiary developed in the Horizons
Tower by Jean Nouvel. We have the feeling that this organization of space follows certain constant principles that
you try to put to use in every project. When did you come
to this idea of apportioning the work-space according to
Il y a là deux questions. Depuis quand cherchons-nous à répondre
There are two questions there. Since when have we been seeking
par l’aménagement à l’aspect “fonctionnel” du travail ? Je dirais,
to develop in accordance with the “functional” aspect of work?
depuis toujours ! Nous avons créé notre agence pour ça, avant
I would say from the beginning! We created our agency for that,
même de nous associer au cabinet anglais DEGW. Ce qui nous
before we were even in association with the English DEGW cabi-
intéressait, c’était l’homme au travail, plus exactement les hom-
net. What interested us was the person at work, or more exactly
mes au travail. Pour nous, le nœud de nos sociétés était plutôt
the people at work. For us, the bond of societies was rather in the
dans les lieux de travail que dans l’habitat, les équipements. On a
place of work than in homes. We therefore made a very definite
donc fait un choix précis, celui de travailler pour les entreprises.
choice, that of working for companies. And we made another
Et on a fait un autre choix portant sur la manière d’aborder la
choice linked to the way in which we approach the question. We
question. Nous avons choisi de faire de l’architecture de l’inté-
have chosen to do interior architecture, starting from the inte-
rieur, à partir de l’intérieur.
rior. Now, since when have places been developed in this way?
Maintenant, depuis quand aménage-t-on des locaux de cette
This approach has its source in the Chicago school which inven-
façon ? Cette démarche tire sa source de l’école de Chicago, qui
ted “space planning” in the late fifties, which was then imported
a inventé le “space planning” à la fin des années 50, et l’a im-
into Europe in the early seventies. DEGW, by the way, was foun-
porté en Europe au début des années 70. DEGW a d’ailleurs été
ded in 1973 by English and Italian consultants who had worked in
créée en 1973 par des consultants anglais et italiens qui avaient
Chicago. They were the ones who brought this concept in Europe.
tasks, and to modulate it, as with the Horizons project?
travaillé à Chicago. Ce sont eux qui ont implanté ce concept en
All the development concepts with which we work today were de-
Europe. Tous les concepts d’aménagement sur lesquels on travaille
fined in the eighties. What we refer to today a little casually, if not
aujourd’hui ont été définis dans les années 80. Ce qu’on appelle
dismissively, as “open space” emerged at this time, and our work
aujourd’hui un peu rapidement, sinon trivialement l’open space,
today is to put it into practice.
a émergé à cette époque, et on ne fait aujourd’hui que le mettre
en application.
- Roche a voulu installer son siège social dans un bâtiment
prestigieux, un bâtiment phare, très exposé, et cependant
son activité est centrée sur la recherche, et donc appelle
à la prudence, à la confidentialité. Comment un aménagement en open space peut-il concilier tout cela ?
- Roche wanted to set up its headquarters in a prestigious
building, a very visible flagship, while at the same time its
activity is centered on research, thus requiring caution and
confidentiality. When creating an open space, is it possible
to reconcile all these things?
When we entered into association with the English DEGW cabinet, which for the last forty years has been the force behind all
Quand nous nous sommes associés à DEGW, cabinet anglais
the workspace concepts in vogue today, we clearly felt that they
qui, durant les 40 dernières années a été la locomotive de tous
were ahead of their time on all these questions concerning the
les concepts d’aménagement en vogue actuellement, nous
layout of workspaces. But when the concept of the open space
sentions bien qu’ils étaient en avance sur toutes ces questions
was developing in the eighties, I was personally reluctant to apply
portant sur l’aménagement du lieu de travail. Mais quand s’est
it in a systematic way. For cultural reasons, France was not at all
développé le concept d’open space, dans les années 80, j’ai été
ready. Today, thirty years later, lots of things have changed; there
personnellement très réticent à l’appliquer de façon systémati-
are social and economic realities that have become imperative,
que. La France pour des raisons culturelles n’y était pas du tout
and at present the open space, subject to its being defined very
prête. Aujourd’hui, trente ans plus tard, beaucoup de choses
clearly, is certainly an organization of work which corresponds to
ont changé, il y a des réalités sociales et économiques qui s’im-
a large majority of companies. But not all of them! This implies
posent, et à présent l’open space, sous réserve qu’on l’ait dé-
that each company must find its own adjustment to the answers
fini très clairement, est certainement une organisation du travail
proposed. There is no readymade model that can be applied eve-
qui correspond à une forte majorité des entreprises. Mais pas à
rywhere in the same way. What is especially important today, in
toutes ! Cela sous-entend que chaque entreprise doit trouver
my opinion, is the way in which a company goes about organizing
son propre ajustement aux réponses apportées.
and equipping itself intellectually to master these concepts, and
Il n’existe pas de modèle tout fait, applicable partout de même
how it reflects deeply to find the specific solution that suits it.
manière. Surtout, ce qui est important à mes yeux aujourd’hui,
We are very cautious today towards solutions that are too imme-
11
c’est la manière dont l’entreprise va s’organiser et s’équi-
12
Pourquoi le groupe est-il aujourd’hui nécessaire ? Le contexte
per intellectuellement pour appréhender ces concepts, va se
du monde du travail impose des notions-clefs comme partage,
donner les moyens d’y réfléchir vraiment pour trouver la solution
synergie, réactivité. Et pour y répondre, il faut être ensemble.
spécifique qui lui convient.
En outre, même dans des métiers où les expertises occupent une
Nous sommes aujourd’hui très prudents face à des solutions trop
place essentielle, chacun a besoin d’une façon ou d’une autre de
immédiates, trop téléphonées. Pour nous, l’essentiel, ce n’est pas
pouvoir s’appuyer sur l’autre, d’où la nécessité de décloisonner
tant la question de l’open space que de savoir comment on s’y
pour composer du collectif.
prend pour réfléchir à cette question. S’il n’y a pas une réflexion
En même temps, une fois que cet espace a été ouvert, il convient
conduite au sein de l’entreprise, on va dans le mur, soit en appli-
de le protéger. De là vient l’idée, chez Roche, de “l’apparte-
quant des solutions qui ne lui correspondent pas, soit en n’appli-
ment”, où ne pénètrent que les gens concernés par ce qui se
quant pas des solutions qui lui correspondent.
passe dans ce lieu précis.
Aujourd’hui le concept de l’open space reste mal connu. On pen-
L’idée est intéressante, parce qu’il est important également que
se tout de suite à un grand plateau où tout le monde est logé
les collaborateurs puissent se situer par rapport au reste de l’en-
à la même enseigne. Pour nous, ce n’est pas du tout ça. Pour
treprise. Il faut qu’ils aient une lecture aisée de l’organisation
nous, l’open space correspond à une organisation en groupe,
générale. D’où une nécessaire gradation des espaces. C’est ce
en groupe de collaborateurs qui ont une relation de travail.
à quoi répond la structure d’aménagement du siège social de
Celle-ci a du sens quand elle concerne 8, 10, 15 personnes, 20 au
Roche : 4 appartements par étages, et des étages spécialisés.
maximum. Au-delà c’est trop difficile à vivre. L’open space est en
Ainsi parvient-on à une vision globale, simple, structurée, per-
effet un espace difficile.
mettant à chacun de se repérer, de se situer.
1
2
4
3
Une organisation en quatre appartements de 15 à 25 personnes.
13
diate, too obvious. For us, what is essential is not a question of the
role, each person needs to be able to rely on others, in one way
open space; it’s rather to know how we go about reflecting on this
or another: and thus the need to decompartmentalize in order to
question. If this is not thought out at the heart of the company,
compose a collective.
then we’re heading straight for disaster; either because we’re ap-
At the same time, once this space is open, it is important to pro-
plying solutions that don’t suit it, or because we’re not applying
tect it. This is where the idea comes from at Roche of the “apart-
solutions that do suit it.
ment”, in which the only people who enter are those involved in
Today the concept of the open space remains badly understood.
what is happening in this precise place.
We immediately think of a vast area where everyone is set up in
The idea is interesting, because it is just as important that colla-
the same way. For us, that’s not it at all. For us, the open space
borators can find themselves in relationship with the rest of the
corresponds to organizing in a group, a group of coworkers who
company. It is necessary for them to have an easy understan-
have a working relationship. This has a meaning when it involves
ding of the general organization. From this comes the need for
8, 10, 15 or as many as 20 people. More than that, it becomes dif-
a gradation of spaces. The workspace layout of Roche’s head-
ficult to support. The open space is in fact a difficult space. Why is
quarters is a response to this: 4 apartments per floor, and floors
the group necessary today? The context of the world of work re-
with specialization. In this way, we achieve a vision that is global,
quires certain key notions such as sharing, synergy and reactivity.
simple, structured and which allows everyone to find and position
And to achieve this, it is necessary to be together. Furthermore,
themselves. I had noticed, when we started working in the indus-
even in those professions where expertise occupies an essential
trial sector, that one of the negative aspects of working condi-
14
J’avais remarqué, quand nous travaillions au début dans le domai-
ont bien compris que leurs employés ont l’habitude de travailler
the building, except when it’s about a housing program, for exam-
ne industriel, qu’un des aspects négatifs de la condition ouvrière,
autrement que ce qu’elles vont désormais leur demander, et qu’il
ple, where there are norms that have to be applied. The architects
c’était cette dilution de l’individu dans un ensemble dont il n’avait
faut faire quelque chose, même si elles ne savent pas trop quoi.
have always been defiant with regards to systemic approaches.
aucune clef de lecture. L’ouvrier connaissait le parking où le bus
Une vraie demande commence à émerger. Face à cela, nous
It so happens that I studied systems, and for us today, system
l’amenait, la porte d’entrée, le vestiaire, un cheminement jusqu’à
sommes très bien placés, car notre démarche n’a jamais été dif-
programming is absolutely and literally fundamental in DEGW’s
son poste de travail, et pas davantage. On pouvait définir le gra-
férente. Nous en avons déjà une longue expérience. DEGW a créé
culture. System programming is first of all a reflection of needs.
de, la position de chacun dans l’entreprise à partir de ses capa-
il y a déjà plusieurs années des outils spécifiques, car il n’y a pas
But yesterday’s needs aren’t the same as those of today, nor of
cités de mouvement. Et qui dit mouvement, dit connaissance des
de discipline, pas de savoir-faire sans outils. Nous disposons de
tomorrow. If the company does not try to anticipate, it is sure to
espaces. Cela relève presque de la stratégie militaire.
toute une panoplie d’outils, pour assister l’entreprise dans cette
fail. That’s why it is necessary to accompany change, and even to
Le concept d’appartement facilite cette lecture, cette compré-
Conduite du Changement, laquelle s’opère en deux grandes éta-
pilot change, because, fundamentally, we have a motivating role.
hension de l’entreprise et de son organisation. Il favorise d’autre
pes. La première est d’ordre programmatique — c’est une ré-
Companies demand it more and more. They’ve fully understood
part le sentiment d’appartenance à un groupe, qui pour nous
flexion sur les besoins. On propose par exemple aux managers
that their employees are used to working differently than how they
est un critère essentiel pour pouvoir réaliser son travail dans de
un jeu de cartes illustrés, et on leur pose la question : “Comment
will be asked to work, and so they have to do something, even if
bonnes conditions, et ne pas se sentir complètement perdu et
voyez-vous l’entreprise aujourd’hui ? Choisissez 5 cartes symbo-
isolé. C’est là un équilibre difficile à trouver, d’où le besoin d’un
lisant l’image que vous avez de la situation présente, et 5 autres
travail d’accompagnement.
pour représenter l’entreprise telle que vous aimeriez qu’elle
- Justement, l’expression “Conduite du Changement” revient très souvent lorsqu’on parle avec vos collaborateurs.
Cette conduite du changement, est-ce une spécificité de
DEGW, ou bien s’agit-il d’une démarche architecturale
pratiquée aujourd’hui de manière courante ?
Il faut dire que l’architecture, en France, est très “beaux-arts”,
très conceptuelle, reposant sur une vraie réflexion, mais ayant
beaucoup de mal à s’intéresser vraiment à ce qui se passe à l’intérieur, sauf quand elle répond à un programme de logements,
par exemple, où il y a des normes qu’on est bien obligé d’appli-
soit demain.” C’est déjà une manière de dire : “Aujourd’hui c’est
une chose, demain c’en est une autre, or c’est demain qui vous
intéresse.” Mais ce cheminement, il va falloir le poursuivre en
cohérence avec la direction, les chefs de service, les collaborateurs. Car le grand terme qui plane ici au-dessus de tout cela
est bien celui de cohérence, de mise en harmonie. La Conduite
du Changement, c’est aussi cela : mettre tout le monde en
accord sur les mêmes idées, sur un concept fédérateur,
sur un “projet d’entreprise”, c’est la seconde étape dans
la Conduite du Changement.
quer. Les architectes ont longtemps été défiants vis à vis des dé-
tions was the dilution of the individual in a totality which they had
no key to understanding. The worker knew the car-park where the
bus brought him, the entrance, the changing room, the walk just
to his work station, and then nothing more. You could define the
rank and position of each person according to his capacities of
movement. And when you say movement, you say understanding
of spaces. This almost comes from military strategy. The concept
of the apartment makes it easier to understand the company and
its organization. Furthermore, it encourages a feeling of belonging to a group, which for us is an essential criterion for accomplishing one’s work in good conditions, and for not feeling com-
marches de programmation. Il se trouve que j’ai une formation
pletely lost and isolated. It’s difficult to find this equilibrium, which
de programmiste, et pour nous, aujourd’hui, la programmation,
is why it is so important to work together to achieve it.
dans la culture de DEGW, est quelque chose de fondamental, au
sens propre du terme. La programmation, c’est d’abord une
- Justly, the expression “Change Managment” occurs quite
often when we speak about your collaborators. Is this piloting of change something specific to DEGW, or is it an a
chitectural approach practiced commonly today?
réflexion sur les besoins. Mais les besoins d’hier ne sont pas
ceux d’aujourd’hui, ni ceux de demain. Si l’entreprise ne cherche pas à anticiper, elle est sûre de tout rater. C’est pourquoi
il est nécessaire d’accompagner le changement, et même
We have to admit that architecture in France is still very much
de conduire le changement, car au fond nous avons bien un
rôle moteur. Les entreprises le réclament de plus en plus. Elles
they’re not quite sure what. A real demand begins to emerge. FaLe Jeu de cartes et le puzzle sont conçus pour aider nos clients à communiquer
leurs réflexions.
“beaux-arts”, very conceptual, based on solid reflection, but with
La Sandbox : un outil interactif d’aménagement des espaces de travail.
great difficulty in being interested in what really happens inside
ced with this, we are very well placed since this has always been
our approach. We already have a long experience. Several years
ago, DEGW created specific tools for this, because there is no
discipline and no know-how without tools. Consequently, we have
a whole range of tools available to us to help the company with its
approach to change, which takes place in two major stages. The
first is a programming one – it’s about reflecting on the requirements. For example, we show managers a number of illustrated
cards and ask them the question, “How do you see the company
today? Choose 5 cards symbolizing the image that you have of
the present situation, and 5 others representing what you would
like it to be in the future.” This is already a way to say, “Today is
one thing, tomorrow it will be another, and it’s tomorrow which interests you.” But this is a development that has to be pursued in
coordination with the management, the department heads and
the employees. Because the essential term that floats over all of
this is that of coherence, or a creation of harmony. Piloting change then means getting everyone to agree on the same ideas and
a unifying concept, for a “company project”. This is the second
stage of piloting change.
15
16
- Ce concept vous l’apportez avant, ou bien se construit-il
- Do you introduce this concept beforehand, or is it some-
au fil des discussions ?
thing that is constructed during discussions?
Il se construit au cours de ces discussions. Le concept naît de
It’s constructed during these discussions. The concept is born
la confrontation des idées qui émergent de ces entretiens avec
from the confrontation of ideas that emerge from these mee-
les réalités, les contraintes d’un bâtiment, d’un site. Les idées qui
tings, looking at the realities and the constraints of the building
nourrissent le concept proviennent des premières phases, de ce
or the site. The ideas that nourish the concept come from the
qu’on appelle la programmation stratégique, une programma-
first phase, what we call strategic programming, a piloting pro-
tion conduite avec la direction d’entreprise, et toujours effectuée
gram working with the company directors, and always carried out
en amont, de façon à établir le cadre du projet. On est tout de
in advance in order to establish a framework to the project. We
même dans le monde de l’entreprise, une entreprise a des diri-
are of course in a business world, a business with directors, and
geants, ce sont eux qui donnent la voie. La direction, l’état-major
it is they who give the direction. The senior management esta-
établit un projet en parfaite cohérence, après quoi on choisit des
blishes a perfectly coherent project, after which we develop the
outils pour consulter l’ensemble des collaborateurs et les faire
tools to consult all the collaborators and get them to take part
participer à une réflexion sur les méthodes de travail de l’entre-
in a discussion on the working methods of the company today
prise aujourd’hui et demain.
and tomorrow.
- Mais les dirigeants se plient-ils à l’exercice ? Ils ne craignent pas de voir leurs décisions contestées, remises en
- But do the directors accept the exercise? Aren’t they
worried about their decisions being questioned and objec-
cause. Ne prennent-ils pas un risque ?
ted to? Aren’t they taking a risk?
Justement non, il n’y a aucun risque. Bien sûr, la crainte que vous
Actually, no, there is no risk. Of course, the concern you men-
évoquez existe toujours. Mais il se trouve que non. Chacun reste
tioned will always exist. However, it’s not the case. Each person
parfaitement dans son rôle, chacun comprend, si l’on s’appli-
remains perfectly in their own role, each understands, if we apply
que à l’exercice, en quoi le projet le concerne, sur quels points
the exercise, what the project involves, and on what points they
il doit prendre position. Parfois nous sommes amenés à dire à la
should take a position. Occasionally, we’ve had to tell the mana-
direction qu’elle ne peut décider de tout. Elle doit certes donner
gement that it can’t decide everything. It must of course define
la ligne, exprimer sa vision à long terme. S’il est question de mo-
the direction, and express its long-term vision. Concerning fur-
bilier, la direction va établir un budget, donner une idée directrice,
niture, the management will establish a budget, give a directing
mais ensuite ce sont les utilisateurs du mobilier qui vont préciser
idea, but after that it is the users of the furniture who will impose
leur choix. Tout le monde le comprend, c’est tellement évident. La
their choice. Everyone understands this; it’s quite obvious. In
Conduite du Changement se fonde en fait aussi sur des éviden-
fact, piloting change is based on evidence, the evident role of
ces, l’évidence du rôle de chacun.
each person.
“L’aménagement n’est plus une finalité en soi. L’objet du projet c’est la culture de l’entreprise, c’est l’identité de l’entreprise”.
17
Jean Nouvel et la Non Tour
Dans une interview télévisée, Jean Nouvel exposait très sim-
risienne —, l’architecte a répondu par un objet singulier
In a televised interview, Jean Nouvel outlined very simply what
plement ce qu’était une tour à ses yeux : un édifice ayant
dont la nature semble échapper à la typologie admise de
was a tower in his view: an edifice with a meaning, marking the
un sens, marquant l’identité d’un lieu, un édifice à la fois
ce type de bâtiment. Qualifiée par son créateur de “non
identity of a place, an edifice both witness and actor of history,
témoin et acteur de l’histoire, doué d’une personnalité
tour”, l’édifice récuse ostensiblement l’image de bloc monoli-
blessed with a strong personality, and thus profoundly human.
affirmée, et donc profondément humain. Et d’illustrer son
thique qui est ordinairement associée à ses pareils, et se présen-
He then illustrated his words with some examples a priori evi-
propos d’exemples a priori évidents : tours de cathédrales,
te comme trois bâtiments distincts empilés l’un sur l’autre,
dent: cathedral towers, bell towers, the Eiffel Tower… all these
campaniles, beffrois, tour Eiffel… Tous ces exemples ce-
et différemment orientés.
examples however are linked by a common characteristic: that
pendant sont liés par un caractère commun : celui d’être
Ce parti pris entend bien sûr apporter une solution à l’une
of being symbols of power, whether temporal or spiritual, or
autant de symboles de pouvoir, qu’il soit temporel ou spi-
des contraintes majeure imposée à l’ensemble des projets
even divine. And a question comes immediately to mind: of what
rituel, sinon divin. Et une question vient alors immédiate-
engagées dans la zone : créer un lieu susceptible d’abriter
power does the architect’s latest work, the Horizons tower built
ment à l’esprit : de quel pouvoir le dernier opus de l’archi-
des activités de nature très variée. Mais les trois architec-
at the west of the new Trapèze quarter of Boulogne-Billancourt,
tecte, la Tour Les Horizons, bâtie à l’ouest du tout nouveau
tures conjuguées de la tour s’interprètent aussi comme
mean to be the symbol?
quartier du Trapèze à Boulogne - Billancourt, se veut-il
un vibrant hommage au caractère éminemment po-
le symbole ?
28
À la commande initiale — un immeuble de bureaux à
lymorphe de ce bord de Seine, à la complexité de
To the initial commission – for a very tall office block, able to
son histoire, et à ses multiples ambitions.
make its presence known in a new urban landscape, as a key
grand hauteur, capable de marquer de sa présence
economic and geographic point at the edge of Paris – the ar-
un paysage urbain nouveau, situé en un point-clef,
chitect responded with a singular object whose nature seems to
économique et géographique, de la périphérie pa-
escape the accepted typology for this kind of building. Described by its creator as a “non-tower”, the edifice conspicuously
challenges the monolithic block which is usually associated
with such buildings, and instead presents itself as three distinct buildings, facing different directions and piled one on top
of the other.
This position is of course designed to offer a solution to certain
major constraints imposed on the entirety of the projects in the
zone: namely, to create a place liable to shelter a great variety
of different activities. But the three conjugated architectures of
the tower can also be interpreted as a vibrant homage to the
eminently polymorphic character of this space beside the river
Seine, both from the complexity of its history and the multiplicity of its ambitions.
29
30
Façades de béton noir sculpté à la main, jeu mécanique de brique
Hand-sculpted façades of black concrete, a mechanical inte-
et de ciment, serre géante couronnée d’un miroir — ces trois
raction between brick and cement, a giant glasshouse crowned
traitements définissent quatre paliers successifs, qui eux-
with a mirror – these three treatments define the four successive
mêmes proposent la lecture de cinq paysages, depuis le nou-
stages, which themselves offer an interpretation of five landsca-
veau parc autour duquel s’articule le futur quartier, au paysage
pes, from the new park around which the future quarter turns,
virtuel réfléchi au somment de la tour, en un miroir — ultime mise
to the virtual landscape reflected in the tower’s summit, in a
en abîme du projet, qui vient inscrire la terre en plein ciel.
mirror – the project’s ultimate self-reflection, fitting itself in
Trois, quatre, cinq — c’est peut-être ce triplet pythagoricien
between the earth and open sky.
qui offre la clef de l’énigme : la tour est une non tour, parce
Three, four, five – it’s perhaps this Pythagorean triplet that pro-
que justement elle récuse tout pouvoir, toute autorité sym-
vides the key to the enigma: the tower is a non-tower, precisely
bolique. Pour ne dessiner qu’un ordre, au sens architectural le
because it rejects all symbolic power and authority. Instead, it
plus pur, qui est lui-même le reflet d’une histoire, d’une culture,
describes an order, in the most pure architectural sense, which
d’une identité. La tour est une non tour en ce sens qu’elle re-
is itself a reflection of a history, a culture, an identity. The tower
fuse de s’affirmer comme objet définitif, comme repère ré-
is a non-tower in the sense that it refuses to assert itself as a
confortant. Elle est posée là, presque flottant au-dessus du
definitive object, as a comforting point of reference. It is placed
sol, constamment changeante, colorée par les saisons en ses
there, almost floating above the ground, constantly changing,
jardins suspendus. Et à l’intérieur de ses verrières, dialoguant
and colored by the seasons of its hanging gardens. And from in-
avec les collines au lointain, autant qu’avec ses propres occu-
side its glass walls, it interacts with the distant hills as much as its
pants auxquels elle offre à chaque instant, selon son créateur,
own occupants, to whom at every moment it offers, in the words
“des petits plaisirs, de lumières, de vues, de cadrages…”. Elle
of its creator, “little pleasures of light, views and landscapes…”. It
est telle une machine à transformer l’ombre en lumière, puisant
is like a machine that transforms shadows into light, drawing its
son énergie au cœur de son socle ténébreux pour la répandre
energy from its mysterious base to diffuse it generously from its
généreusement à ses étages. Elle s’alimente de la révolution
higher levels. It nourishes itself on the urban revolution that the
urbaine à laquelle se livre le quartier en reconstruction, elle en
quarter in reconstruction is undergoing; it assimilates the mul-
assimile les multiples et complexes composantes, pour offrir à
tiple and complex components to offer dynamic working spaces
ses habitants des espaces de travail dynamiques, essentiel-
to its inhabitants that are essentially open onto the world, which
lement ouverts sur le monde, que chacun est libre de s’appro-
each person is free to appropriate in his own way.
prier à sa manière.
By deciding to set up its headquarters in the Horizons tower,
En décidant d’installer son siège social dans la tour des Horizons,
Roche has resolutely joined this movement of renewal. From a
la société Roche s’est résolument inscrite dans ce mouvement
simple relocation, it has turned it into the force behind a deep
de renouveau. D’un simple déménagement, elle a fait le moteur
reflection both on its role at the heart of the city, and its own
d’une profonde réflexion portant aussi bien sur son rôle au sein
internal operation. By taking possession of the tower, it literally
de la cité, que sur son propre fonctionnement interne. En prenant
announces itself as a participant in the great transformations
possession de la tour, elle s’est littéralement affichée comme ac-
marking the start of the twenty-first century.
Façade de béton noir sculpté à la main.
Jeu mécanique de brique et de ciment.
31
teur du changement et des grandes transformations marquant le
début du XXIe siècle.
Serre géante couronnée d’un miroir.
Trois bâtiments distincts empilés l’un sur l’autre, et différemment orientés.
RENCONTRE
avec Stéphanie de HALDAT,
directeur de la communication interne
chez Roche Pharma France
32
INTerview
with Stéphanie de HALDAT,
director of Internal Communications
at Roche Pharma France
- Pour une société dont le cœur de métier est la recherche et le développement dans le domaine médical, la prudence et la discrétion sont ordinairement de mise. N’est-il
pas paradoxal que la filiale française de Roche ait choisi
de s’installer dans un bâtiment de verre, qui s’affirme déjà
comme un des monuments architecturaux majeurs de
l’Ouest parisien ?
- For a company whose core business is research and development in the medical domain, caution and discretion
are normally essential. Is it not paradoxical that the French
subsidiary of Roche Ltd. Has chosen to move into a glass
building, which is already proving to be one of the major
architectural monuments in the west of Paris?
- La notion de “branding” revient souvent chez DEGW
France, quand on parle du projet d’aménagement du
nouveau siège social de Roche. Mais qu’est-ce que le
branding pour une société comme Roche ? Et pourquoi
a-t-il paru si important de l’intégrer dès le départ dans le
projet d’aménagement ?
- The idea of “branding” is often brought up at DEGW
France when talking about the design project for the new
Roche headquarters. But what does branding represent to
a company like Roche? And why did it seem so important to
integrate it into the design project from the very start?
Why this building? Because, in a certain way it resembles us, in the
Nous avons réfléchi pour que l’aménagement au bout du compte
Pourquoi ce bâtiment ? Parce que d’une certaine façon il nous
really resembles us. As for the branding, the idea was to ensu-
sense that it is original and innovative, as much with regards its
nous ressemble également. Pour ce qui est du branding, l’idée était
ressemble, en ce sens qu’il est original et innovant, tant par
re that the design matched the brand promise, which could be
architecture – Jean Nouvel’s famous “non-tower” concept – as
que l’aménagement fût cohérent avec la promesse de la marque,
son architecture - le fameux concept de “non tour” de Jean
summed up by “innovation, and yet more innovation”. In other
to the fact that it has been certified as of “High Environmental
or celle-ci peut se résumer par : “de l’innovation et encore de l’in-
Nouvel -, que par le fait d’être certifié Haute Qualité Environne-
words, we only develop medicines that do not yet exist, and which
Quality”. It is also situated in a quarter of the future. The Trapèze
novation”, autrement dit, nous ne produisons que des médicaments
mentale. Il est également situé dans un quartier en réel devenir :
could treat illness that are not yet being treated. We have always
We gave a lot of thought to ensure that, in the end, the design
quarter which Horizons is in and the area along the Seine oppo-
qui n’existent pas encore et qui soignent des maladies qu’on ne pou-
le quartier du Trapèze où se trouve Horizons et celui de Rive de
been in extremely specialized domains. The medicines we are
site the Île Seguin are undergoing radical transformation. There
vait jusqu’alors soigner. Nous sommes toujours dans des domaines
Seine qui s’étend en face sur l’île Seguin sont en pleine mutation,
developing represent target therapies aimed at treating serious
is really something coming to life here. This is something that re-
extrêmement pointus. Les médicaments que nous développons cor-
illnesses, such as breast cancer and lung cancer. Each of these
sembles us well.
respondent à des thérapies ciblées destinées à soigner des maladies
medicines is unique. The notions of innovation and scientific ex-
graves telles que certains cancers du sein, du poumon, etc. Tous ces
cellence are very important to us. A third essential element for us
And moreover, historically, Roche has always had a very strong
médicaments sont uniques en leur genre. La notion d’innovation et
is to ensure our coworkers feel good at Roche. So, we’ve chosen
architectural conviction. The Roche buildings in the world are
celle d’excellence scientifique sont très importantes pour nous. Un
architectural. Les bâtiments de Roche dans le monde sont
colors, materials and forms with this aim in mind, whether directly
each particularly individual. The shareholding family of the group
troisième volet essentiel à nos yeux est de faire en sorte que les
tous particuliers. La famille actionnaire du groupe est une fa-
or indirectly. The result is that, for example, we now have work
is a family of patrons of the arts. As well as architecture, there is a
collaborateurs se sentent bien chez Roche. Nous avons donc choisi
mille de mécènes ; au-delà de l’architecture existe toute une
stations specially designed for Roche by our project managers
whole artistic culture, of contemporary art in particular, and even
des couleurs, des matières, des formes qui rappellent tout cela de près
culture de l’art, de l’art contemporain en particulier, et même de
in exact response to our needs, including from an ergonomic
of art and innovation: such as the events the group organizes
ou de loin… Le résultat est, par exemple, que nous avons aujourd’hui
point of view. The meeting rooms are glass-walled and that one
that bring together musicians and scientists.
des postes de travail, conçus spécialement pour Roche par nos
can walk around. On the glass are inscribed the key words which
maîtres d’œuvre, pour répondre exactement à nos besoins, y com-
characterize us. We also have more prestigious meeting rooms,
intended for our VIPs, with original layouts and colors…
il y a vraiment là quelque chose qui est en train de naître. Cela
nous ressemble assez.
Et puis, historiquement, Roche a toujours eu un vrai parti pris
l’art et de l’innovation : le groupe organise des concours qui font
se rencontrer des musiciens et des scientifiques.
As for confidentiality, all companies are careful about this, howe-
pris en termes d’ergonomie. Les salles de réunion sont des salles vi-
Quant à la confidentialité, toutes les entreprises y sont attenti-
ver they are still not isolated in their ivory towers. Our business is
trées ouvertes sur les circulations. On y a posé des vitrophanies avec
ves, pour autant elles ne sont pas toutes retranchées dans leur
helping sick people, being part of real lives… so, in short, there isn’t
les mots-clefs qui nous caractérisent. Nous avons aussi des salles de
tour d’ivoire. Notre métier c’est de soigner des malades, d’être
any paradox.
réunions plus prestigieuses, destinées à nos VIP, dans des couleurs et
dans la vraie vie… donc, pour conclure, il n’y a pas de paradoxe.
des configurations originales…
33
- Defining the “common thread” that governed the elaboration of the project, the main conceptions including the
“Take Five” furniture, and the “menu of spaces”: were all
of these included in the discussions with the personnel?
for projects, spaces for meeting. It was in this way that we defined
Yes, we involved nearly 200 people in the project. Even for the
- Was DEGW France present from the beginning to pro-
conception of our new spaces, as we were moving to open space,
ceed with this “requirements gathering”?
we asked coworkers representing the different Roche professions
to describe their day and the needs they have for their activity.
For example, an assistant might say that at certain moments, she
needs to concentrate on her computer to carry out this or that
task; at other times she has to go to this or that place for a document, or she needs to discuss with this or that person, etc. We
got them to go through their work several times, profession by
profession, and we finished by working out the spaces that they
needed: spaces for isolation, spaces for talking informally, spaces
what DEGW France calls the menu of spaces: the different types
of space that make up the layout.
From the start, they helped us to work with the different professions. From the start, they were accompanying the change. By
the way, it’s one of the reasons why we wanted to work with them.
For such an important project, we could not make do with asking a
few architects or engineers to prepare something for us and hand
over turnkey solution. That was what was so interesting: this participative method that they proposed to coworkers that meant the
entire project could be thought out together.
34
35
- La définition du “fil rouge” qui a présidé à l’élaboration
du projet, mais aussi les principaux concepts qui sous-tendent celui-ci, le mobilier “Take five”, la notion de “menu
d’espaces”, tout cela a-t-il fait l’objet de discussions au
sein du personnel ?
Oui, nous avons impliqué près de 200 personnes sur
espaces pour parler de manière informelle, des espaces projets,
des espaces pour se réunir. C’est ainsi qu’on a défini ce que DEGW
France appelle le menu d’espaces : les différents types d’espace
qui constituent l’aménagement.
le projet. Pour la conception même de nos nouveaux
- DEGW France était-il présent dès le début pour procéder
au “recueil des besoins” ?
espaces, comme nous passions en open space, nous avons
Dès le départ, ils nous ont aidés à faire travailler les collabora-
demandé aux collaborateurs représentant les diffé-
teurs en fonction de leur métier. Dès le départ, ils étaient dans
rents métiers de Roche, de nous décrire leur journée
l’accompagnement au changement. C’est d’ailleurs une des
et leurs besoins propres à leur activité. Par exemple,
raisons pour lesquelles nous voulions travailler avec eux. Pour un
si je suis assistante, certains moments j’ai besoin d’être
projet d’une telle importance, nous ne pouvions nous contenter
concentrée sur mon ordinateur pour exécuter telle ou telle
de demander à quelques architectes, ou ingénieurs, de nous pré-
tâche ; à d’autres, je dois me rendre à tel et tel endroit pour
parer quelque chose et de nous le livrer clefs en main. C’était ça
porter tel document, ou bien il faut que je puisse échanger avec
qui était intéressant : ce mode participatif qu’ils proposaient
telle ou telle personne, etc. Nous les avons fait travailler plusieurs
aux collaborateurs, pour justement concevoir ensemble
fois, métier par métier, et nous avons fini par en déduire les
l’aménagement de l’espace.
espaces dont ils auraient besoin : des espaces pour s’isoler, des
La Sandbox est un outil interactif d’aménagement des espaces de travail permettant
d’aboutir à différentes simulations d’implantations.
Utilisant le kit des pièces, les groupes utilisateurs doivent créer un plan
d’aménagement reflétant leurs besoins et leurs visions.
36
Visite guidée organisée pour familiariser les collaborateurs avec leur nouvel
environnement de travail.
Scénographie mise en place pour inaugurer l’emménagement.
- Mais “accompagner au changement”, au fait, ne seraitce pas une autre manière de dire “aider à accepter (sinon
subir) le changement” ?
- But isn’t “accompanying change” just another way
of saying “helping people accept (if not put up with)
change”?
Quoi qu’il arrive, les choses changent. Accompagner le change-
Whatever happens, things change. Accompanying change means
ment c’est faire en sorte que ça se passe le mieux possible, que
making sure that this happens as well as possible, that the people
très vite les gens comprennent les tenants et les aboutissants,
understand the ins and outs of the project, that they will benefit
qu’ils voient ce qu’ils vont y gagner, ce qui va ou non changer,
from it, and what is and is not going to change, etc. The idea is to
etc. L’idée est de faciliter les choses. Le changement lui, de toute
facilitate things. As for change itself, it is unavoidable. Certainly,
façon, est inéluctable. Certes nous avons fait de notre démé-
we’ve made our relocation into an extraordinary opportunity to
nagement une extraordinaire opportunité de créer un grand
create a great collective movement, to be able to work together
mouvement collectif, de pouvoir travailler ensemble sur un
on a common project, to make a new start, to adopt new ways
projet porteur, de prendre un nouveau départ, d’adopter de
of working, but it was also necessary for us to relocate. The buil-
nouvelles façons de travailler, mais il n’empêche qu’il fallait
ding we were in had to be renovated. It wasn’t possible for us to
qu’on déménage. L’immeuble où nous étions devait être réhabi-
stay there. So, of course, we could have not bothered accom-
lité. Nous ne pouvions pas y rester. Alors bien sûr, nous aurions pu
panying the change and simply told our coworkers before the
décider de ne pas accompagner le changement, et de prévenir
move, “You’ve got two weeks to sort out your boxes. On the 2nd
les collaborateurs deux semaines avant de partir, en leur disant :
of November, go to this address.” However, we didn’t think it was
“Voilà, vous avez deux semaines pour préparer vos cartons, ren-
necessarily the best solution, and we decided it would be better to
dez-vous le 2 novembre à telle adresse.” Mais on a pensé que
plan, to organize it, and to make sure this change was managed
ce n’était pas forcément une bonne solution, et l’on s’est dit
as pleasantly as possible. And in fact, by the time we were leaving
qu’il valait mieux anticiper, organiser, et faire en sorte que
Neuilly, everyone was really looking forward to being at Boulo-
le changement soit digéré le plus agréablement possible. Et
gne in the new building. By midday on the 2nd of November, the
de fait, quand nous sommes partis de Neuilly tout le monde avait
day of the relocation, there were already coworkers back to work,
hâte d’être à Boulogne, dans le nouvel immeuble. Le 2 novem-
in meetings, dealing with urgent matters, taking appointments…
bre, le jour de notre emménagement, à midi, il y avait déjà des
they were already able to start working immediately.
collaborateurs qui étaient au travail : réunions, travaux urgents
à rendre, rendez-vous… Ils étaient en mesure de reprendre leur
activité, dans l’instant.
Découverte des nouveaux espaces de travail.
Un guide d’accueil a été créé pour aider chaque utilisateur à mieux appréhender
son espace de travail.
37
- Le rôle du directeur de projet maîtrise d’ouvrage est
aussi un rôle de communicant, et non des moindres. Le
partage des tâches entre Nathalie Roche, qui a tenu ce
rôle, et vous a-t-il été tout de suite clairement établi ?
Inversement avez-vous été amenée à collaborer l’une et
l’autre sur le plan de la communication, et si oui de quelle
manière ?
- The role of overall project director is also that of a role
Nous étions une petite équipe de trois personnes pour piloter le
We were a small team of three to pilot this project: Nathalie Roche, Linda Perez who followed the project very closely, and myself.
As a result, we all worked together bringing our specificity and expertise. And it was the three of us together that made it a success.
In practice, the three of us met up very regularly to make sure we
were all up to date about what was happening, and to make the
necessary decisions or to raise them with the board of directors.
I brought my expertise in managing change coherently with the
Roche brand; Nathalie, her project expertise, her unique understanding for quality assurance and general services, and her relationship with the board of directors and employees authority;
and Linda, her experience in project management. It was this trio
which got the job done. On top of that, there were also more specific business meetings. For example, concerning branding, we
worked a great deal with Meriem Lequesne from DEGW France
for the choice of atmospheres, colors and materials. My internal
communications team was also busy with this project. There was
a great deal of teamwork, and it continued throughout one and
a half years. Concerning the communication around the project,
we created a blog; there was a space dedicated to the project in
the cafeteria in Neuilly where one could follow the progress of the
project being made at the site. Xavier Leplaë, project manager of
Jean Nouvel studios, came to present us the thought behind the
building, and explained how it had been conceived. Once a week,
we published the Horizons newsletter. We mobilized a network
of “professional ambassadors” and referrers in contact with the
management. They tested the plans and offered their advice on
many subjects. We organized an exhibition of the furniture we
were considering so that people could choose. And we even trained up presenters, one per team, and therefore per “apartment”,
who could manage a certain number of meetings that would be
held after the relocation, meetings aimed at identifying improve-
of communicator, and it’s not the least important. Was
the sharing of work between Nathalie Roche, who had
this role, and yourself something you worked out immediately? Otherwise, did the situation lead you to work together on the communication plan, and in what way?
projet : Nathalie Roche, Linda Perez qui était dans le suivi du projet de façon très serrée, et moi-même. Nous avons travaillé ensemble en apportant chacune nos spécificités et nos expertises.
Et c’est à trois qu’on a mené l’affaire à bien. Concrètement, nous
nous réunissions très régulièrement pour nous mettre au cou-
Création d’un espace dédié au développement du projet pour informer l’ensemble
des collaborateurs.
Xavier Leplaë, chef de projet des ateliers Jean Nouvel, raconte la genèse et la
conception du bâtiment.
rant de se qui se passait, et éventuellement prendre les décisions
nécessaires ou bien les soumettre au comité de direction. J’ai
apporté mon expertise communication, accompagnement
au changement et cohérence avec la marque Roche ; Nathalie, son expertise projet qualité et services généraux, et sa
relation avec le comité de direction et les instances du person38
nel ; et Linda, sa grande expérience gestion de projet. C’est ce
trio qui a fonctionné. Ensuite il y a eu des réunions de travail plus
spécifiques. Par exemple, concernant le branding, nous avons
beaucoup travaillé avec Meriem Lequesne de DEGW France pour
Pour ce qui est de la communication autour du projet, nous
choisir les ambiances, les couleurs, les matières. Mon équipe de
avons créé un blog ; il y avait un espace dédié au projet à
communication interne était en outre mobilisée sur le projet. Ce
la cafétéria, à Neuilly, où l’on pouvait suivre la progression du
fut un très beau travail d’équipe, qui a duré un an et demi.
chantier, du projet d’aménagement, etc. Xavier Leplaë, chef
de projet des ateliers Jean Nouvel, est venu nous présenter
la genèse du bâtiment, et nous a expliqué comment il avait
été conçu. Une fois par semaine nous publiions la newsletter
d’Horizons. Nous avons mobilisé un réseau “d’ambassadeurs
métiers” et de référents en liaison avec les directions. Ils ont
testé la signalétique, donné leur avis sur un tas de sujets.
Nous avons organisé une exposition du mobilier qu’on avait
imaginé pour que les gens puissent choisir. Et nous avons même
formé des animateurs, une personne par équipe, et donc par
“appartement”, pour pouvoir animer un certain nombre de réunions qui ont eu lieu après l’emménagement, réunions destinées
Création d’un blog pour suivre l’évolution du projet.
à identifier les améliorations à mettre en place.
Publication de la newsletter d’Horizons.
ments that could be carried out.
39
- Est-ce que le fait que le responsable du projet fût aussi responsable qualité a influé sur la manière de conduire l’accompagnement ? L’approche qualité étant nécessairement assez
rigide, reposant sur des normes, un calendrier, des étapes
fixées à l’avance, et l’accompagnement au changement réclamant par nature une grande souplesse, des allers et retours, des renoncements…
Je pense que ces deux approches ne sont pas du tout contradictoires,
qu’au contraire elles sont essentielles et s’enrichissent l’une l’autre. Il
est très important d’un point de vue cartésien d’avoir un cadre fixé et
respecté depuis le départ. Ce que Nathalie a apporté tout au long du
projet, c’est que chaque action menée du point de vue de l’accompagnement au changement donnait forcément lieu a des “livrables” liés
de façon directe avec le projet, les objectifs de celui-ci et aux attentes
des collaborateurs. Au sein de DEGW France, nous avons donc mis en
place une double approche où l’équipe “Aldo Zoli” travaillait à l’accompagnement au changement, et l’équipe “Eric Vaiedelich/Meriem Le-
- Did the fact that the person responsible for the project
was also responsible for quality influence the way in which
you accompanied the change? The quality approach is
necessarily rather rigid, built on norms, a calendar, steps
fixed in advanced; whereas accompanying change naturally
requires great flexibility, give and take, and renunciations.
quesne” travaillait sur le projet d’aménagement. Et systématiquement,
nous avions des points de rencontre pour voir quelle était l’évolution des
I think that these two approaches are not at all contradictory; that in
actions menées dans le cadre de l’accompagnement au changement
fact they are both essential and enrich each other. It is very important
et leur rapport direct avec l’évolution du projet. Je pense donc vraiment
from a Cartesian point of view to have a fixed framework which is res-
que les deux démarches sont absolument complémentaires et doivent
pected from the start. What Nathalie succeeded in doing throughout
progresser conjointement.
the project was to ensure that every action carried out to accompany
change led inevitably to “deliverables” linked directly to the project, its objectives and the expectations of coworkers. Within DEGW
France, we therefore set up a double approach in which the “Aldo Zoli”
team worked on accompanying change, and the “Eric Vaiedelich,
Meriem Lequesne” team worked on the interior design project. And
‘‘
52
systemically, we had meeting points to see that the evolution of the
actions for accompanying change related directly to the evolution
of the project. I really think that the two approaches are completely
complementary and should progress jointly.
Concept projet
53
Données et contraintes
L’espace occupé par la société Roche dans la Tour Horizons
Data and constraints
représente quelque 15000 m2, dont 13500 ont fait l’objet d’un
aménagement complet. Cet espace est réparti sur 11 étages (du
The space occupied by the Roche company in the Horizons tower
8ème au 18ème), et deux “volumes” différents, dont les envelop-
represents around 15000 m2, of which 13500 were the object of a
pes affichent des caractères radicalement opposés : la brique
complete fitting-out. This space represents 11 floors (from the 8th
évoquant de manière explicite le passé industriel du site ; la serre
to the 18th) and two different “volumes” whose casings are of ra-
en verre placée sous le signe de la transparence et du reflet. Cha-
dically opposing character: the brick clearly evokes the industrial
cune ouvrant sur un paysage singulier, et offrant autant de points
past of the site; the glass walls offer transparency and reflection.
de vue sur la ville, autant d’horizons.
Each opens onto a remarkable landscape, offering different views
of the city and different horizons.
La démarche de Roche vise bien, en premier lieu, à une mise
54
18
Mezzanine,
jardin.
étage 18
étage 17
étage 16
étage 14
13
Accueil Roche,
bagagerie,
cafétéria Roche.
étage 13
étage 12
étage 11
en lumière de son expérience et de ses aspirations, à une
The Roche company’s approach is carefully aimed, first of all,
étage 10
affirmation de son identité et de son image - image de mar-
at shining a light on its experience and its aspirations, at as-
que dans tous les sens du terme. Son siège social est par ailleurs
serting its identity and its image – its image as a brand in all its
étage 9
appelé à accueillir une population multiple : cadres dirigeants,
meanings. Its headquarters is also required to welcome a di-
responsables de secteur de recherche et développement, visi-
verse population: senior executives, research and development
teurs médicaux, etc. Tous collaborateurs qui, s’ils travaillent en
managers, medical visitors… All coworkers who, even though
étroite relation les uns avec les autres, ont chacun des besoins
they may work closely together, each have their own needs and
et des modes d’organisation qui leur sont propres.
organization structures.
Un travail de réflexion engagé au sein de l’entreprise à l’occa-
A work of reflection undertaken at the heart of a company du-
sion du projet , a permis de dégager un certain nombre de no-
ring the project allowed us to draw up a certain number of no-
tions qui qualifient, de fait, le caractère spécifique de l’activité
tions which in fact define the specific character of Roche’s acti-
de Roche, partagée également entre recherche fondamentale,
vity, which is divided equally between fundamental research, and
mise au point, production et diffusion de produits pharmaceuti-
the perfection, production and distribution of pharmaceutical
ques. Ces notions se sont trouvées évoquées sous forme de
products. These notions find themselves expressed in the form
mots “référents” propres à servir de fil rouge au branding de la
of some “reference” words that act as a common thread in the
société : fil rouge que le maître d’ouvrage à tenu à voir inscrit
branding of the company: a common thread that the project lea-
dans le projet dès son commencement : savoir faire et faire
der wished to see inscribed within the project from the very be-
savoir, tradition et modernité, expérience, audace et inno-
ginning: to know how and to make known, tradition and modernity,
vation, calme et sérénité.
experience, audacity and innovation, calm and serenity.
Partie haute
étage 15
8
Partie médiane
55
étage 8
Médecine du
travail,
infirmerie,
local du comité
d’entreprise,
bibliothèque,
service courrier,
guichet
informatique,
centre de
formation.
Partie
basse
sous-sol
Coupe transversale - © Les Ateliers Jean Nouvel
“calme et
sérénité”
“savoir faire et
faire savoir”
56
“tradition et
modernité”
“expérience,
audace et innovation”
57
Pouf “Tatto” et tables basses “Galets” (Moda).
Autant dire que le projet d’aménagement intègre dès l’origine
plusieurs termes contradictoires qu’il est facile d’associer à
d’autres couples de contraires comme ombre et lumière, repli
et ouverture, silence et bruit, intimité et partage. Ces jeux de
paradoxes trouvent naturellement leur place dans le bâtiment de
Nouvel, lui-même objet phare d’un quartier en plein renouveau,
tiraillé entre passé et avenir, entre légende et histoire, mémoire
et mouvement.
C’est ce volume singulier que Roche entend s’approprier, en
tant qu’entreprise, en tant que marque, mais aussi en tant
que groupe d’individus unis par un intérêt commun. Or l’aménagement des lieux en open space voulu par la direction dans un
souci de transparence et de refonte des rapports entre collaborateurs, mais aussi imposé plus trivialement par la nécessité d’utiliser au mieux la surface disponible, paraît là encore s’opposer au
besoin de chacun d’être maître en son domaine. DEGW France
n’a pas cherché à démonter cet empilement de contradic58
tions et de paradoxes révélé par le projet, mais s’en est servi
au contraire de principe directeur pour structurer l’espace
sur un ensemble d’oppositions.
Le solo est un espace auxiliaire dédié à l’étage.
Which is to say that, from the start, the design project included
several contradictory terms which are easily associated with
59
other contradictory couples such as darkness and light, seclusion
and openness, silence and noise, privacy and sharing. This range
of paradoxes find their place naturally in the Nouvel’s building,
which is itself a beacon of the rapidly changing quarter which is
being pulled between past and future, between myth and history,
memory and movement.
It is this unique volume that Roche has the intention of appropriating as a company, as a brand, but also as group of individuals
united by a common interest. And yet, the organization of the
areas as open spaces, as desired by the management with the
aim of transparency and a renewal of contacts between coworkers, as well as being imposed more basically by the need to use
the available space as well as possible, seems once again to be
in opposition to the need of each person to be master of his own
domain. DEGW France has not tried to demolish this collection of
contradictions and paradoxes which the project has uncovered,
but rather, on the contrary, has used them as an essential guide
Un espace de travail ouvert et transparent.
for structuring the space within this ensemble of oppositions.
Progression de la circulation principale sur les espaces ouverts dédiés au travail individuel.
Appropriation et quête d’intimité
Ainsi, une des idées directrices du projet a-t-elle d’emblée été
d’accompagner les qualités du bâtiment. Construite autour d’un
noyau central très dense, aux ambiances sombres, marquant
Appropriation and the search for
privacy
comme une coupure par rapport à l’extérieur, sinon un replie-
One of the guiding ideas of the project from the start was to follow
ment, la tour s’ouvre à chaque étage vers la lumière, offrant
the qualities of the building. Built around a very dark and dense
une vue chaque fois différente sur le monde extérieur. Cette
central core, which acts as a break, or even a withdrawal, from the
vue, associée au type de façade bornant l’espace permet de se
exterior, the tower opens up towards the light on every floor, each
repérer instantanément au débouché du palier.
time offering a different view onto the outside world. This view,
associated with the type of space-defining façade, allows one to
1. De la pénombre verticale à la lumière du ciel.
2. Un territoire dédié au travail entre ombre et lumière.
instantly locate oneself once out of the lift.
As well as this progression of the center towards the light, the
design project also answers with a progression of circulation
1
2
spaces towards open spaces dedicated to individual work, with
an in-between area composed of a whole variety of temporary
gathering zones: café areas, meeting rooms, closed spaces for
60
61
isolation.
But in the same way in which the building piles up places of different uses and works to break up the monolithic image conveyed
by an office tower, the work spaces are both concentrated and
4
3
fragmented, and resolutely break with the caricatured image of
the open space, such as it is sometime unwisely implemented.
3. Une organisation en quatre appartements de 15 à 25 personnes.
4. Un marquage de l’espace matérialisé par des partitions mobilier et
immobilier.
À cette progression du centre vers la lumière, le projet d’aménagement répond par une progression des espaces de circu-
Espaces
auxiliaires
lation vers les espaces ouverts dédiés au travail individuel,
avec un entre-deux composé de toute une variété de zones
Espaces
auxiliaires
de regroupement temporaire : points café, salles de réunion,
espaces clos permettant de s’isoler.
Espaces
auxiliaires
Mais de la même manière que le bâtiment empile des lieux à usages différents et s’emploie à briser l’image de monolithe véhiculé
par le concept de tour de bureaux, les espaces de travail se
Espaces
auxiliaires
trouvent à la fois concentrés et morcelés, et rompent réso-
Espaces
auxiliaires
lument avec la vision caricaturale de l’open space tel qu’il
est parfois imprudemment pratiqué.
Concept d’aménagement d’un étage type
5. Un menu d’espace commun au plateau.
5. Un menu d’espace dédié à chaque appartement et aux spécificités
des métiers.
N
Appartement Boulogne
Appartement PARIS
Espaces mutualisés dédiés à l’ensemble de l’immeuble.
Espaces mutualisés dédiés à l’étage.
Espaces mutualisés dédiés à l’appartement Boulogne.
Espaces mutualisés dédiés à l’appartement Sèvres.
Espaces mutualisés dédiés à l’appartement Meudon.
Espaces mutualisés dédiés à l’appartement Paris.
62
Cette partition des lieux de travail se retrouve à une échelle plus
This partition of working areas is found on a more intimate scale
intime au sein même de chaque appartement, où s’étend l’open
right at the heart of each apartment, where the real open space
space proprement dit. Là encore, l’appropriation de l’espace par
is spread out. Here as well, the appropriation of the space by the
son utilisateur passe par la définition de bornes, de limites, par
user is through the definition of boundaries or limits, by the es-
l’établissement aussi d’une topographie aisément déchiffrable,
tablishment of an easily decipherable topography, in which each
dans laquelle chacun trouve sa place et s’installe. Un traitement
person finds their place to install themselves. A thorough acous-
approfondi de l’acoustique des volumes, par le biais notam-
tical treatment of the volumes, in particular via absorbing panels
ment de panneaux absorbants et l’utilisation systématique du
and the systematic use of sound insulation, contributes to defi-
masquage sonore, contribue à délimiter des zones d’échange
ning relatively sealed areas of exchange. But it’s the installation
relativement étanches. Mais c’est l’implantation d’un mobilier
of original furniture specially designed by DEGW for Roche which
original, spécialement conçu par DEGW France pour la société
undoubtedly succeeds in removing the contradiction between
Roche, qui achève sans doute de lever la contradiction entre
the need for privacy and necessity of communication.
besoin d’intimité et nécessaire communication.
Appartement sèvres
Appartement meudon
Constituées de 5 postes de travail, décalés les uns par rapport
Composed of five unaligned work stations separated by mid-
Chaque étage est décomposé en 4 “appartements” distincts,
Each floor is composed of four distinct “apartments”, each in-
aux autres et séparés par des cloisons à mi-hauteur et des ran-
height partitions and storage spaces, these pieces of furniture
habités chacun par une quinzaine de personnes. Ils sont sé-
habited by around fifteen people. They are separated from each
gements, ces ensembles baptisés “Take Five”, offrent le moyen de
baptized “Take Five” allow the individual to be shielded from the
parés les uns des autres par les barrières physiques existantes,
other by existing physical barriers, such the fire walls, and by all
soustraire en partie l’individu à la vue de ses pairs, d’accroître son
view of his peers, to increase his autonomy, but it also encou-
comme la cloison de recoupement incendie, et par un ensemble
the shared spaces that are essential for working together. The
autonomie, mais aussi de faciliter circulation et voisinage, tout en
rages circulation and a sense of neighborhood, while ensuring
d’espaces mutualisés indispensables à l’exécution du travail.
apartment is a place where you are apart, but where you also
assurant une proximité bien réelle entre collaborateurs.
a real proximity between coworkers. Modular, these “Take Five”
L’appartement, c’est un lieu où l’on est à part, et aussi un lieu
belong, an intimate space. Defined in this way, the open space
Modulables, les ensembles “Take Five” sont par ailleurs sus-
ensembles are furthermore capable of multiple variations accor-
d’appartenance, un lieu d’intimité. L’open space ainsi défini
is protected on one side by the strict markings of the circulation
ceptibles de multiples déclinaisons adaptées aux différents
ding to the different “professions” present within the company
se voit protégé d’un côté par un marquage rigoureux des es-
areas – including floor colors and lighting – which orientates
“métiers” présents au sein du siège social de la société, de sim-
headquarters, from simple coworker to a member of the board
paces de circulation — couleur des sols, lumières — qui orien-
and channels occasional visitors, and on the other side by a free
ple collaborateur à membre du comité directeur. Inscrits dans une
of directors. Inscribed within a strict double framework, expanding
tent et canalisent les visiteurs occasionnels, et de l’autre par un
space separating work stations and the glass façade, in order to
double trame rigoureuse ils organisent, par des resserrements et
and contracting, they organize the space to create an island of
espace libre séparant postes de travail et façade de verre, de
overcome all feeling of vertigo next to the void.
des dilatations, l’espace de travail, créant au cœur de celui-ci
liberty within it.
manière à pallier tout sentiment de vertige face au vide.
autant d’îlot de liberté.
63
Le menu d’espaces
On peut dès lors reconsidérer le plan de chaque étage, et y voir
non plus trois zones concentriques organisées autour d’un noyau
commun, mais plusieurs lieux de vie — généralement trois ou
quatre —, rassemblant au plus une vingtaine de personnes,
et disposant chacun d’un véritable “menu d’espaces”, chacun dédié et adapté à un mode de travail particulier, et im-
Point cafétéria et vestiaire dédié à l’étage.
médiatement identifiable, repérable, grâce à des jeux de formes,
Espace détente dédié à l’étage.
Salle de réunion mutualisée.
Salle de réunion mutualisée dédiée à l’immeuble,
avec système de réservation de salle.
Atelier d’angle dédié à l’appartement.
de lumières et de couleurs.
The “menu” of recommended spaces
From here we can reconsider the plan of each floor, and no longer
see three concentric zones organized around a common core,
but rather several living places – generally three or four – bringing together up to twenty people, each having at their dispo64
sal a real “menu” of recommended spaces, each dedicated and
Solo dédié à l’étage.
adapted to a particular way of working, and immediately identifiable thanks to their forms, lighting and colors.
Espaces mutualisés dédiés à l’ensemble de l’immeuble.
Espaces mutualisés dédiés à l’étage.
Espaces mutualisés dédiés aux appartements.
Duo dédié à l’étage.
Trio ouvert dédié à l’appartement.
65
L’Accueil
70
La cafétéria
Le point d’accueil s’étire par dessus le salon d’attente pour se métamorphoser en comptoir de cafétéria.
71
Cafétéria générale du 13ème étage, réalisation Duriez Agencement.
Le poste de travail Take Five
76
Le poste de travail Take Five, en ce sens, mérite son nom :
For this reason, the Take Five work station is deserving of its name:
l’évidence et la simplicité du concept qui le régit, est bien en rap-
the nature and simplicity of the concept underlying it are closely
port avec les difficultés qu’a posées sa mise en œuvre.
linked to the challenges which were taken up to create it. It is not
Il ne s’agit cependant pas d’un simple clin d’œil musical de la part
however a simple musical allusion by the designers: it is really a
de ses concepteurs : il est bien question de rythme, de mesure,
question of rhythm, measure, movement, and the multiple possi-
de mouvement, et de multiples possibilités d’interprétation.
bilities of interpretation.
77
Composé par le saxophoniste Paul Desmond en 1959, Take
The Take Five work station
Five, à la grande surprise de ses créateurs, est devenu
presque immédiatement un succès planétaire, alors même
Composed by the saxophonist Paul Desmond in 1959, Take
que sa forme avant-gardiste avait de quoi décontenancer
Five became – much to the surprise of its musicians – a world-
l’auditeur non averti. Le thème est en effet construit sur
wide success almost immediately, even though its avant-gar-
une mesure asymétrique à 5/4, structure rythmique peu
de style could well have disconcerted an uninformed listener.
courante dans la musique occidentale classique, mais bien
The theme itself is built on an asymmetric quintuple (5/4)
présente dans la tradition populaire, notamment d’Europe
time, which is little used in Western concert music, but popu-
centrale. Une mesure à 5/4 peut se décomposer de plu-
lar in traditional music, notably in central Europe. A 5/4 me-
sieurs manières : 3+2 , 4+1, ou encore 5 temps égaux. Elle
ter can be broken down in several ways: 3+2, 4+1, or 5 equal
réclame une mise en place exacte, un sens aigu du tempo,
measures. It requires an exact composition, a fine sense of
mais contribue à une musique dansante, entraînante, et
tempo, but can create music that is lively, stirring and, as with
dans le cas de P. Desmond — limpide.
Desmond’s piece, limpid.
La géométrie du mobilier induit en outre, au sein des apparte-
The furniture geometry also leads to a double system of coordi-
ments, un double système de coordonnées : deux trames su-
nates at the heart of the apartments: two frameworks are supe-
perposées, l’une sagement orthogonale par rapport aux faça-
rimposed, one sensibly orthogonal in relation to the building fa-
des du bâtiment, l’autre oblique, déviée, décalée, imposant un
çades, the other altered, offset, oblique, imposing another spatial
autre rythme spatial, une oblique qui a tôt fait de s’étendre et se
rhythm. This oblique line quickly extends and propagates, to the
propager, au point qu’au 13 étage, c’est même elle qui accueille
point that on the 13th floor, it is the one that welcomes the visitor,
le visiteur, orientant sur une même ligne bagagerie, réception
orientating cloakroom area, reception and cafeteria counter. The
et comptoir de cafétéria. La conjugaison des deux trames crée
conjunction of the two frameworks furthermore creates as many
par ailleurs entre les ensembles Take Five autant d’espaces dié-
dihedral spaces between the ensembles that encourage multiple
driques propices à de multiples utilisations, espaces qui tantôt
uses: spaces that can be open to the light, closed down again,
s’ouvrent à la lumière, tantôt s’étrécissent, enflent puis se res-
spread out and tightened together, which gives the entire layout
serrent, donnant au plan d’ensemble une manière de respiration,
a form of respiration, a way of breathing.
e
une manière de souffle.
84
Agencé en espace ouvert, chaque appartement comporte en moyenne cinq Take Five. Le Take Five a été conçu à l’aide des commentaires et des attentes ergonomiques et
acoustiques des collaborateurs.
‘‘
Isabelle de Ponfilly, directrice de Vitra
France, et co-présidente d’ACTINEO, Observatoire
de la qualité de vie au bureau
Isabelle de Ponfilly, director of Vitra France, and co-president of ACTINEO, the observatory
for the quality of office life
- La société Vitra, en quelques mots ?
Fabricants de mobilier pour le bureau et la maison depuis 50 ans, nous
travaillons avec des designers de renommée internationale. Chaque
produit que nous proposons est fabriqué et développé par nos soins.
Le siège social de l’entreprise se trouve en Suisse. Vitra est une société familiale, ce qui nous assure une grande liberté dans nos choix,
n’ayant pas à répondre devant des actionnaires de critères de rentabilité contraignants. Nous sommes vraiment axés sur l’innovation,
le développement de nouvelles solutions pour le travail, et pour la
maison. Chez Vitra, le procédé de design allie des préoccupations
d’ordre technique, ergonomique, écologique et social dans l’objectif de fabriquer des meubles de qualité, durables et innovants.
Nos clients sont des entreprises et des organisations de renom mais
aussi de nombreux amateurs de design. Au reste Vitra est également
connu pour son Vitra Design Museum et le Vitra Campus situé en Allemagne près de Bâle, où se trouve la nouvelle VitraHaus de Herzog &
de Meuron, et d’autres bâtiments de Tadao Ando, Zaha Hadid, Frank
Gehry, Alvaro Siza, SAANA….
- The Vitra company in a few words?
We have been creating furniture for office and home for 50 years, and
we work with internationally renowned designers. Each product we offer
has been made and developed by us. The company headquarters is
in Switzerland. Vitra is a family firm, which allows us great freedom
of choice since we don’t have to answer to restrictive criteria of
profitability from shareholders. We are very interested in innovation,
the development of new solutions for work and home. At Vitra, the
design process combines concerns for technical, ergonomic, ecologic
and social matters with the aim of creating long-lasting, quality,
furniture and innovaty. Our clients include well-known companies and
organizations, as well as many individuals interested in design. What’s
more, Vitra is also known for its Vitra Design Museum, and the Vitra
Campus in Germany near Basel, where you can find the new VitraHaus
by Herzog & de Meuron, as well as other buildings by Tadao Ando, Zaha
Hadid, Frank Gehry, Alvaro Siza, SAANA….
- Que représente pour Vitra un projet comme celui de
Roche-Horizons ?
Le projet Roche-Horizons est pour nous assez unique. D’habitude
nous développons nos propres solutions avec des designers choisis
par nous. Là c’était complètement différent. DEGW France avait
déjà dessiné le Take Five, et nous a demandé de nous lancer dans
la compétition. Dès le départ, j’avais indiqué qu’il était important que
nous ayons un cadre budgétaire. On ne développe pas de la même
façon un mobilier selon que le budget s’élève à mille ou à dix mille
euros le poste. Il convenait donc de s’assurer de l’adéquation entre le
budget client et la proposition de développement.
- What does a project like Roche-Horizons represent
for Vitra?
The Roche-Horizons project is quite unique for us. Normally, we
develop our own solutions by designers chosen by us. In this instance,
it was completely different. DEGW France had already designed Take
Five, and they asked us to take part in the competitive tender. From
the beginning, I had explained that it was important for us to have a
budgetary framework. You don’t develop a piece of furniture in the same
way if the budget is a thousand or ten thousand Euros per post. It was
necessary then to be sure of the suitability of the client’s budget with the
proposition being developed.
85
Principaux intervenants
Maîtrise d’ouvrage
ROCHE SAS
Acoustique
Rockfon, Texaa
Direction de projet
Nathalie Roche assisté de Philippe CHAPMAN,
Linda Perez
et
Direction de la Communication interne/du branding et de la
conduite du changement
Stéphanie de haldat
Direction des Achats
Paul delpit, Antoine Raoux
BET et Maîtrise d’œuvre d’exécution
Igrec Ingénierie : Hervé Botté et Vincent BIGNON
SHON
15 000 m2
7
Audiovisuel
Labeyrie & associés
Cloisons
SPIE Partesia
Matériaux
Gantois, Corian
Maîtrise d’oeuvre des aménagements intérieur, mobilier,
programmation, space planning, conduite du changement
DEGW France
Responsable des opérations : Eric Vaiedelich
Chef de projet : Meriem Lequesne
Conduite du changement : Aldo G. Zoli, Laurence Alibert
Programmation : Antoine Langlois
Imagerie : Franz Bonnafoux
Assistance projet : Sophie Fischer, Gwenaëlle lebouc,
Astrid lenoir, Charlotte Mangan, Laura Stefan
5
Agencement
Duriez Agencement
Environnement acoustique
Didier Masson
AMO
Jones Lang Lasalle
94
Entreprise Générale
SPIE SCGPM
5
mois
mois
mois
accompagnement
au changement
conception
réalisation
Mobilier
Vitra, Silvera, MTOP, Moda
Peinture
Caporol
Revêtement de sols souples
EGPR Carla, Nordpfeil, Forbo, Bolon
Signalétique
Abscisse Marcal
Système d’éclairage
Regent
95
DEGW France est une agence internationale spécialisée
en stratégie immobilière et conduite du changement, architecture d’intérieur et space planning.
Depuis 30 ans, au sein du réseau international DEGW établi en Europe, Asie-Pacifique et Amérique du Nord,
DEGW France accompagne les entreprises dans leur évolution organisationnelle et spatiale.
Pour répondre aux nouveaux besoins des entreprises, faire évoluer la culture d’entreprise et
anticiper les changements, DEGW France a élaboré une démarche spécifique : “Innovative Workplace”.
A travers cette méthodologie d’écoute dynamique, nous amenons l’entreprise
à une conception de l’espace de travail centrée sur l’individu,
où l’homme et son métier sont au cœur du projet.
98
DEGW France is an international strategic business consultancy,
workplace change management, interior architecture and space planning.
For 30 years, part of an international network of offices in Europe, Asia Pacific and North America,
DEGW France has helped many companies with their organisational and spatial development.
DEGW France has developed the ‘Innovative Workplace’ approach in order to meet new business
challenges, transform the corporate culture and anticipate change.
The methodology is based on active listening and designed to help companies create the new workspace
focused on who we are and what we do which is essential for every project.
43, rue Bobillot
75013 Paris
Tél : 33 (1) 45 89 38 39
—
[email protected]
www.degw.com