16 - Free

Commentaires

Transcription

16 - Free
Pour elle
G alopant dans les airs, glanant bien cent mystères
A courir après elle, on vacille, on chancelle.
B ien des fois il arrive que cette ombre furtive
R este là un instant, lorsque subitement
I l semble qu'elle disparaisse, d'un geste, d'une caresse.
E t si on la surprend, en vol dans son élan
L a douce et tendre craintive deviendra émotive
L uisant tout'étincelles, elle, si sensuelle
E ntrons dans le repère de cet âme solitaire.
"Gabrielle" (Najoua Belyzel)
Paris 7ième, le 26 janvier 2006
Accueil Arborescence Page précédente
[email protected]
Nîmes - Montpellier (FRANCE)
Made in Paris
G arant de mes idées, gardien de mes pensées
O vation doit son nom à ces gens à ces dons
O ù chaque élan prend vol, où chaque sens s'envol
D ûmes sans cesse y croire, à ce destin grimoire.
B alayé par mégarde, mais si on y prend gare
Y délaisser sa vie, cent mépris sans sursis
E nlever de nos têtes, toutes idées de défaite.
M ettons-nous à la tâche, battons-nous sans relâche
Y laisser capitale, y prendre vie natale
L evons les yeux au ciel, aux cieux providentiels
O ublions superflus et tout' déconvenues
V oyons dans ces présages le retrait de tout sage
E n mémoire nous aurons dans ces cœurs à l'unisson
R etour aux origines, vers ces contrées divines.
"Good bye my lover" (James Blunt)
Paris 7ième, le 26 janvier 2006
L’innocence de la beauté
C omme si avec finesse
E lle laissait derrière elle
T aille qui transparaissait
T ant elle paraissait sage
E nchanteresse, telle mage
A vouloir tant l'aimer
M ais soyons point cruel.
E xiste point sagesse.
D ans un corps de sirène
I ntimement surprendre
V isiter tout'fontaine
I mpuissante elle s'étreind
N uits d'ivresse et d'amour
E lle souhaite que mes mains
U n instant de justesse
N ombreux élus, fidèles
E n tout'grâce, volupté
A ge de raison, présage.
N 'oublions point d'être sage.
G ageons sur sa fierté
E n amour virtuel
D ieu la rendu princesse.
E nveloppe que l'on aime
S avoureusement prendre
I nhaler tout son schème.
R êve des lendemains
E n tout point sans discours
E nivrent son corps, ses seins.
"Cette âme divine" et "Une ange désirée"
Nîmes-Montpellier, le 27 mai 2006

Documents pareils