les partenaires d`(off)icielle 2014

Commentaires

Transcription

les partenaires d`(off)icielle 2014
Les Docks - Cité de la Mode et du Design
Paris
22-26 octobre 2014
www.officielleartfair.com/
Dossier de presse
SOMMAIRE
(OFF)ICIELLE 2014
Présentation par Jennifer Flay, Directrice d'(OFF)ICIELLE et de la FIAC. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4
LES GALERIES
Liste des galeries par ordre alphabétique. ... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9
Liste des galeries par pays...................................... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12
Liste des galeries d’art moderne et contemporain. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
Hors les murs & PROGRAMME CULTUREL
Jardin des Tuileries....................................................... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20
Cinéphémère................................................................... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27
Jardin des Plantes........................................................ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30
Berges de Seine. ............................................................ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38
Quai de la Cité de la Mode et du Design....... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 41
Programme de Performances. .............................. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42
Conversations . ............................................................... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46
Conférences Art & Science. ..................................... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48
Auditorium du Grand Palais. .................................. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 50
Dans les galeries parisiennes . .............................. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 52
À PARIS PENDANT (OFF)ICIELLE
Toutes les expositions à Paris et en France.... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 62
LES PARTENAIRES D'(OFF)ICIELLE 2014
Les entreprises et institutions partenaires...... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 76
INFORMATIONS PRATIQUES
Accès, horaires, tarifs, visites guidées, transport .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 86
CONTACTS
Coordonnées de l’agence de presse . .............. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 88
3
(OFF)ICIELLE 2014
Présentation par jennifer flay,
directrice d'(OFF)ICIELLE ET DE LA FIAC
Bienvenue à (OFF)ICIELLE.
La FIAC est heureuse d’inaugurer la première édition d’(OFF)ICIELLE.
Sa création signe notre volonté de nous ouvrir davantage à des galeries dont la programmation témoigne
d’une aptitude exceptionnelle à décrypter la création contemporaine et à en déceler ses expressions les
plus saisissantes.
(OFF)ICIELLE participe à une nouvelle phase de maturité dans l’histoire de la FIAC dans laquelle sa
renommée, son empreinte à Paris et son rayonnement à l’international continuent de croître. 68 galeries
venant de 14 pays sont réunies aux Docks - Cité de la Mode et du Design.
L’installation d’(OFF)ICIELLE aux Docks - Cité de la Mode et du Design s’inscrit parfaitement dans la
cartographie de la FIAC et de ses sites Hors les Murs, le long de la Seine. Grâce à notre collaboration
avec Batobus, des navettes fluviales naviguent en continu entre le ponton des Docks - Cité de la Mode
et du Design, mis en service pour la première fois à cette occasion, et l’embarcadère Grand PalaisChamps Elysées au pied du pont Alexandre III. Nos visiteurs bénéficient ainsi d’une liaison entre la FIAC &
(OFFICIELLE, tout en jouissant du spectacle enchanteur de Paris vu depuis la Seine. Nous tenons à exprimer
nos sincères remerciements au Port Autonome de Paris pour leur soutien et leur accompagnement sans
lequel ce projet n’aurait pu aboutir.
(OFF)ICIELLE s’associe aux parcours Hors les Murs, programme signature de la FIAC, dont la première
édition a eu lieu en 2006 au Jardin des Tuileries, Domaine National du Louvre. Les parcours Hors les Murs
s’étendent au Jardin des Plantes et aux différents espaces du Muséum national d’Histoire naturelle, à
la Place Vendôme, sur les Berges de Seine et — cette année pour la première fois grâce à l’inauguration
d’(OFF)ICIELLE — au quai de la Cité de la Mode et du Design.
Fidèle à notre volonté de promouvoir les champs de la création qui échappent communément à
l’attention du marché, la FIAC & (OFF)ICIELLE présentent une promenade sonore imaginée par Anne-Laure
Chamboissier le long des Berges de Seine. Des salons d’écoute accueillent l’auditeur pour une plongée
dédiée au cinéma à travers des pièces sonores, fruits de l’œuvre de plasticiens, musiciens, écrivains et
réalisateurs tels que Rodolphe Burger, Philippe Katerine, Jonas Mekas et Emmanuel Lagarrigue. Autre
proposition inédite, la programmation en Quai de Seine des Docks - Cité de la Mode et du Design,
organisée en collaboration avec le Wanderlust et le Nüba pour la programmation musicale, et avec le
collectionneur Nicolas Laugero Lasserre pour le street art. Ainsi les murs en béton du Quai de Seine des
Docks - Cité de la Mode et du Design, déjà voués aux graffitis sauvages, accueilleront les œuvres des
artistes urbains tels que Bault, Gris1, Katre, Kouka, Lek, Madame, Monkey-Bird Crew, Sowal et Swoon.
Nous sommes également heureux de présenter, en collaboration avec Swatch, partenaire d’(OFF)ICIELLE,
l’installation vidéo et sonore d’Eva Borner intitulée Dingzihù, réalisée lors de sa résidence dans Ie Art
Peace Hotel de Swatch Group à Shanghaï.
Plus de cinquante œuvres sont présentées dans les différents sites Hors les Murs de la FIAC & (OFF)ICIELLE.
Je salue tout particulièrement le soutien engagé de Jean-Luc Martinez, Président du Musée du Louvre,
de Vincent Pomarède, Directeur de la médiation et de la programmation culturelle au Musée du Louvre
et de Thomas Grenon, Directeur général du Muséum national d’Histoire naturelle.
Notre intérêt pour la performance s’exprime cette année à travers la présentation de deux programmes
concomitants et complémentaires :
Ouvertures/Openings, conçu et réalisé en collaboration avec le Musée du Louvre, présente les artistes
historiques Joan Jonas, Charlemagne Palestine et Simone Forti ainsi que le danseurchorégraphe français
Jérôme Bel qui réactive une œuvre expérimentale de 1995 intitulée « Jérôme Bel ».
In Process, dédié à la jeune création, conçu en collaboration avec le commissaire d’exposition Mehdi
Brit autour de la thématique du rite et des rituels, présentera les artistes Kapwani Kiwanga, Pablo de
Larborde Lascaris, Emilie Pitoiset, Laure Prouvost, Natsuko Uchino, Walid Al Wawi ainsi qu’une lecture de
tarot par Alejandro Jodorowsky.
Nos programmes de films d’artistes au Cinéphémère – présentés en collaboration avec la Fondation
d’entreprise Ricard – et à l’Auditorium du Grand Palais se développent également, tout comme les soirées
Carte Blanche au Silencio dédiées cette année à Peter Wächtler, Alexandre Singh, Mark Geffriaud, Jessica
Warboys et Morten Norbye Halvorsen.
Parallèlement, le programme de conférences Voices of Urgency conçu et orchestré par Alex Cecchetti
et organisé en collaboration avec l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris permet, lui aussi,
d’ouvrir de nouveaux champs de recherche. Voices of Urgency invite le public à quatre rendez-vous où
la poésie est au cœur de l’échange, dans une confrontation directe avec l’art et les autres formes de
la pensée contemporaine. Différentes réflexions sont mises en lumière autour d’un échange construit
entre grands chercheurs et poètes internationaux. Ainsi les poètes Ariana Reines (USA), Serhiy Zhadan
(Ukraine), Abdellatif Laâbi (Maroc), Peter Semolič (Slovénie), Eileen Myles (USA) Cecilia Vicuña (Chili)
et Grzegorz Wróblewski (Pologne) dialogueront avec Vinciane Despret (philosophe des sciences et
éthologue, Belgique), Yuri l. Manin (mathématicien, Russie), Luca Greco (sociolinguiste, Italie/ France) ainsi
que João de Pina-Cabral (anthropologue, Portugal).
Les inaugurations d’institutions majeures rythment de façon exceptionnelle la semaine de la FIAC & (OFF)
ICIELLE. Dans un sublime bâtiment de Frank Gehry qui a déjà valeur d’icône, la Fondation Louis Vuitton
ouvre au public, trente ans après l’inauguration de la Fondation Cartier dont on célèbre l’anniversaire. En
transformation depuis 2011, la Monnaie de Paris s’ouvre au public avec une exposition majeure de Paul
McCarthy, également mis à l’honneur Place Vendôme en collaboration avec le Comité Vendôme. Enfin
après cinq ans de rénovation le Musée Picasso, installé dans
le splendide Hôtel Salé, ouvre de nouveau ses portes.
Ce contexte culturel d’un prestige inégalé illustre admirablement les synergies entre les acteurs privés
et publics du monde de l’art que nous développons activement. Je tiens à exprimer ma reconnaissance
envers nos partenaires Swatch, partenaire premium d’(OFF)ICIELLE ; à Nescafé Dolce Gusto, Les Fées
Pâtissières, IrèneIrène, Sequana et à notre transporteur officiel Renault, fidèlement associé au lancement
d’(OFF)ICIELLE.
Je remercie tous ceux qui participent à la richesse culturelle de la vie parisienne pendant cette semaine
hors du commun et tous ceux qui, par leur contribution individuelle ou collective, derrière ou sur le devant
de la scène, contribuent à son extraordinaire éclat. Bienvenue à (OFF)ICIELLE !
Jennifer Flay
5
La FIAC est fière d’annoncer le lancement
de son nouvel événement (OFF)ICIELLE.
(OFF)ICIELLE se tiendra à Paris du mercredi 22 au dimanche 26 octobre aux Docks – Cité de la Mode et du
Design. L’avant-première aura lieu le mardi 21 octobre. (OFF)ICIELLE accueillera 68 galeries venues de 14
pays œuvrant dans le champ de l’art contemporain et de la création émergente.
La France est représentée par 29 galeries (43%), puis viennent les Etats-Unis avec 8 galeries, l’Allemagne et
la Belgique avec 6 galeries, le Royaume-Uni avec 5 galeries.
(OFF)ICIELLE explorera de nouveaux territoires en mettant l’accent sur la découverte de galeries, de
jeunes artistes, mais aussi la redécouverte d’artistes peu ou pas mis en avant sur la scène artistique
internationale. L’évènement proposera des galeries dont la programmation témoigne d’une aptitude
particulière à décrypter la création contemporaine, à faire découvrir des talents, qu’ils soient émergents
ou non.
Pour sa première édition, le comité de sélection fût composé des commissaires d’exposition, Hou Hanru
(Commissaire d’exposition/Directeur artistique du MAXXI – Rome), Anne Dressen (Commissaire d’exposition
ARC/Musée d'art Moderne de la Ville de Paris, Paris), Florence Ostende (Commissaire d’exposition et
historienne de l’art – Paris), ainsi que Olivier Antoine (Fondateur/Directeur de la galerie Art: Concept –
Paris) et Josée Gensollen, collectionneur et mécène résident à Marseille.
Dans un contexte résolument international regroupant 14 nationalités, une soixantaine de galeries ont
été sélectionnées pour participer à (OFF)ICIELLE. Parmi elles, Samy Abraham (Paris), Rod Barton (London),
Nicelle Beauchene (New York), Brand New Gallery (Milano), The Breeder (Athens), Lisa Cooley (New York),
Eleven Rivington (New York), Green Art Gallery (Dubai), Frutta (Roma), Kavi Gupta (Chicago), Josh Lilley
(London), Limoncello (London), Taro Nasu (Tokyo), M+B (Los Angeles), Meessen De Clercq (Brussels), Sabot
(Cluj), Stigter Van Doesburg (Amsterdam), Joseph Tang (Paris), Tianrenheyi Art Center (Hangzhou), Schwarz
Contemporary (Berlin), Martin van Zomeren (Amsterdam),Tanya Wagner (Berlin) pour ne citer qu’eux.
Dans un esprit d’ouverture, (OFF)ICIELLE revendique un regard à 360° à l’opposé de la standardisation.
Ainsi la sélection d’(OFF)ICIELLE comprend deux galeries spécialisées en art brut : Ritsch-Fisch (Strasbourg)
et Christian Berst (Paris, New York), une partie de la création contemporaine trop rarement exposée mais
également mise à l’honneur pendant la semaine de la FIAC dans l’exposition de la collection Bruno
Decharme à La maison rouge – Fondation Antoine de Galbert, lui-même passionné d’art brut. De la même
manière (OFF)ICIELLE présente des galeries tels que Nadja Vilenne (Liège) dont la programmation traduit
une vision singulière de l’art contemporain ou encore Magnin-A (Paris), spécialiste de l’art contemporain
africain.
Axée sur le principe de la découverte, (OFF)ICIELLE participe à la nouvelle maturité de la FIAC.
VIP (off)icielle
A l’occasion de la 41ème édition de la FIAC et du lancement d’(OFF)ICIELLE, nous avons intensifié notre politique de
mobilisation des acteurs internationaux du monde de l’art. Nous aurons le plaisir de recevoir cette année plus
de 100 groupes de collectionneurs, de commissaires d’exposition, de donateurs, de mécènes et de directeurs
de musées.
Les groupes suivants de confirmer leur venue à la FIAC 2014 et à son nouvel événement, (OFF)ICIELLE :
Europe :
Groupes d’institutions : Bozar (Belgique), CAPC Bordeaux, Cercle International de la Société des Amis du Musée
national d’Art moderne, Centre Pompidou, Centre Pompidou-Metz, Courtauld Institute of Art, Deutsche Bank
KunstHalle, École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, Institut d’art contemporain de Villeurbanne,
Festival de Toulouse, Guggenheim Bilbao, Hamburger Bahnof (Allemagne), Kunstverin Hannover (Allemagne),
Jeu de Paume, la maison rouge – fondation Antoine de Galbert, Ludwig Museum (Allemagne), MACRO (Italie),
MAMCO (Suisse), MAXXI (Italie), Moderna Museet Stockholm (Suède), MUDAM (Luxembourg), Musée des ArtsDécoratifs, Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, Musée des Beaux-Arts de Lyon, Musée du Louvre, Mamac
de Nice, Palais de Tokyo, Palazzo Grassi – Fondation François Pinault, Parasol Unit (Royaume-Uni), Rijksmuseum
(Pays-Bas), SMAK (Belgique), Stedelijk Museum (Pays-Bas), Warsaw Museum of Modern Art, Saint-Pétersbourg
Modern Art Center, Tate Modern, Whitechapel Gallery, WIELS Club (Belgique), parmi d’autres;
Groupes de collectionneurs: ADIAF (France), Acacia (Italie), Adam Fard group (Autriche), Art&Go (France), Barter
(France), Christina Kohorst group (Allemagne), l'Éventail (Belgique), Independant Collectors GmbH, La Pittura E
Cosa Mentale (Italie), LUMIERE (France), OnFair (France & Italie), NEOS-Thierry Lambot (Belgique), Princip – Charles
Guyot (France), Selbart Association (Suisse), Club de la Toula (Suisse), parmi d’autres;
Amérique du Nord : Art Institute of Chicago, Art Gallery Ontario, the Barnes Foundation, Bass Museum, Centre
Pompidou Foundation, Contemporary Austin Museum of Art, The Hammer Museum, The J. Paul Getty Museum,
Independent Curators International, Institute of Contemporary Art (Miami), Jewish Museum (New York), LACMA,
LA MoCA, MCA Chicago, MoMA, MoMA PS1, Musée national des Beaux-Arts du Québec, New Museum, Orange
County Museum of Art, Power Plant (Canada), the Sculpture Center (New York), Seattle Art Museum, SFMoMA,
Solomon R. Guggenheim Museum, Tate Americas Foundation, Terra Foundation for American Art, Whitney
Museum of American Art, parmi d’autres;
Amérique du Sud : Fundación Jumex Arte Contemporáneo (Mexique), MAM Sao Paolo, Museo Amparo de
Puebla (Mexique), Museu Brasileiro de Escultura, Museo Tamayo (Mexique), parmi d’autres;
Afrique du Nord et Moyen Orient : Beirut Art Center, Dar Al-Ma' Mûn Foundation for Contemporary Art (Maroc),
Israël Museum, Istanbul Contemporary Art Museum, Istanbul Modern, Fondation Attijariwafa Bank (Maroc),
la Fondation Nationale des Musées du Royaume du Maroc, Haifa Museum, Petach Museum of Art, Tel Aviv
Museum of Art, parmi d’autres;
Asie : Domus Collection, International Art Development Association (Kazakhstan), Mori Art Museum (Japon),
Museum of Contemporary Art Tokyo, National Art Museum of China, National Museum of Art Osaka (Japon),
National Museum of India, National Museum of Kazakhstan, Para/Site Art Space (Hong Kong), Rockbund Art
Museum Shanghai, Samdani Art Foundation (Bangladesh), Ullens Center for Contemporary Art (Chine), parmi
d’autres.
La FIAC & (OFF)ICIELLE proposent à leurs invités et aux groupes présents un programme composé de plus de 110
événements et visites privées, comprenant également les événements de la programmation Hors les Murs et mis
en place en partenariat avec des musées, fondations, collectionneurs privés, centre d’art... Nous espérons que
vous pourrez également profiter de ces visites exceptionnelles, réservées à des groupes restreints et menées par
les Présidents, Directeurs, commissaires ou encore artistes des projets.
Enfin, nous vous invitons également à consulter le programme « A Paris pendant la FIAC & (OFF)ICIELLE » qui
réunit les expositions présentées dans une sélection d’institutions françaises d’art moderne et contemporain.
7
LA CITÉ DE LA MODE ET DU DESIGN
Ouverte 7j/7, de 10h à minuit, 365 jours par an, la Cité de la Mode et du Design est une plateforme dédiée
aux rencontres entre marques, designers, industries créatives, artisans et publics. Ancrée dans le secteur
culturel émergent, la Cité est la destination des créatifs parisiens et internationaux. Symbole d’un nouvel
art de vivre urbain et contemporain, elle se positionne au cœur des industries créatives, au carrefour de
ceux qui inventent demain.
Bâtiment iconique dans le paysage parisien et international, la Cité de la Mode et du Design est le
réceptacle de la création émergente autour du design, de la mode, de l’art, de la musique, de l’innovation
et des événements. Elle est située à la proue du renouveau du 13ème arrondissement de Paris, un quartier
bouillonnant de créativité et d’entreprises.
La Cité de la Mode et du Design est un bâtiment nouveau dans Paris, en rupture avec l’architecture
historique de la capitale, ayant vu le jour grâce à une volonté commune de la Ville de Paris et de la Caisse
des Dépôts. Inspiré par le flux de la Seine, le projet architectural de Jakob + MacFarlane transforme le
bâtiment industriel original en révélant son squelette en béton. Une enveloppe constituée d’une ossature
métallique légère et de panneaux en verre sérigraphié, appelée « Plug-over » est greffée sur celle- ci.
Depuis son ouverture au printemps 2012, la Cité vit toute l’année par la présence en son sein de Résidents :
des restaurants, des clubs, un établissement d’enseignement supérieur, un musée et des boutiques de
design : Art Ludique – Le Musée, Institut Français de la Mode, Magasin M1, M.O.B, Moon Roof, Nüba,
Silvera Outdoor, Wanderlust.
L’année 2014 marque un tournant décisif dans la vie de la Cité de la Mode et du Design avec l’ouverture
en novembre 2013 du dernier des Résidents : Art Ludique-Le Musée, premier musée dédié à l’art de
l’entertainment avec ses deux premières expositions « Pixar 25 ans d’animation » et « L’Art des SuperHéros Marvel » ayant rencontrés un vif succès auprès du public. 2014 fut également rythmée par des
rendez-vous de la création émergente à la Cité : la première édition de la Fête du graphisme, les défilés
de mode pour Kenzo, Alexis Mabille, Iris Van Herpen, Jacquemus, Junya Watanabé, Anthony Vaccarello,
le concours de photojournalisme FIPCOM, l’exposition de l’avant-garde des jeunes designers pendant la
Paris Design Week : now! le Off…
En 2014 la Cité de la Mode et du Design - qui va dépasser le million de visiteurs à l’année - a permis à des
artistes, designers, créateurs émergents d’exprimer leurs talents avec l’installation in situ « ENCHANTÉ » de
Benjamin Isidore Juveneton, « Silhouettes » et « Tapis Volants » de Marke Newton, la première parisienne de
MASSIVart, Nuit Blanche 2014 et la première édition d’(OFF)ICIELLE qui explorera de nouveaux territoires
en mettant l’accent sur la découverte de galeries, de jeunes artistes, mais aussi la redécouverte d’artistes
peu ou pas mis en avant sur la scène artistique internationale.
LES GALERIES
Liste des galeries par ordre alphabétique
■■ A
Samy Abraham, Paris - A26
■■ B
anne barrault, Paris - B07
Rod Barton, London - B33
Nicelle Beauchene, New York - B09
Bendana | Pinel Art Contemporain, Paris - A12
Christian Berst, Paris, New York - A09
Brand New Gallery, Milano - A08
The Breeder, Athens, Monte-Carlo - B18
Jean Brolly, Paris - C31
■■ C
Bernard Ceysson, Paris, Luxembourg, Saint-Étienne, Genève - B38
Martine et Thibault de la Châtre, Paris - C39
Lisa Cooley, New York - A06
■■ D
Dittrich & Schlechtriem, Berlin - A14
Drei, Cologne - A15
Dukan, Paris, Leipzig - C37
■■ E
Anat Ebgi, Los Angeles - B36
Eleven Rivington, New York - A18
Ellis King, Dublin - B08
■■ F
Marie-Laure Fleisch, Roma - B37
Frutta, Roma - B15
■■ G
Christophe Gaillard, Paris - A32
Annie Gentils, Antwerp - C35
Laurent Godin, Paris - C19
Isabelle Gounod, Paris - C07
Green Art Gallery, Dubai - A11
Bertrand Grimont, Paris - A07
Kavi Gupta, Chicago, Berlin - A29
Alain Gutharc, Paris - A30
9
■■ H
Reinhard Hauff, Stuttgart - A28
Emmanuel Hervé, Paris - B31
Hopstreet, Brussels - C29
Hussenot, Paris - C25
■■ I
Ibid., London, Los Angeles - B34
■■ J
Jeanrochdard, Paris, Brussels - B13
■■ K
Kerlin, Dublin - C33
■■ L
La Galerie Particulière, Paris, Brussels - C09
Dohyang Lee, Paris - A13
Levy Delval, Brussels - B36
Josh Lilley, London - A20
Limoncello, London - B19
ltd los angeles, Los Angeles - B17
■■ M
Magnin-A, Paris - B10
M+B, Los Angeles - B27
Meessen De Clercq, Brussels - B26
Eva Meyer, Paris - A35
laurent mueller, Paris - C15
■■ P
Alberta Pane, Paris - B14
Claudine Papillon, Paris - A38
Tatjana Pieters, Ghent - B16
■■ R
ribordy contemporary, Genève - B39
melanieRio, Nantes, Paris - C13
Ritsch-Fisch, Strasbourg - C26
Olivier Robert, Paris - B40
Rokeby, London - C11
De Roussan, Paris - C27
■■ S
Sabot, Cluj - B32
Federica Schiavo, Roma - B30
Schwarz Contemporary, Berlin - B29
Semiose, Paris - B12
Stigter Van Doesburg, Amsterdam - B20
■■ T
Joseph Tang, Paris - B35
Taro Nasu, Tokyo - A33
Tianrenheyi Art Center - TAC, Hangzhou - B06
■■ V
Martin van Zomeren, Amsterdam - B20
Nadja Vilenne, Liège - A37
■■ W
Tanja Wagner, Berlin - B11
Kate Werble, New York - B25
■■ Z
Zink, Berlin - A34
11
LISTE GALERIES PAR PAYS
■■ Allemagne
Dittrich & Schlechtriem, Berlin
Drei, Cologne
Reinhard Hauff, Stuttgart
Schwarz Contemporary, Berlin
Tanja Wagner, Berlin
Zink, Berlin
■■ Belgique
Annie Gentils, Antwerp
Hopstreet, Brussels
Levy Delval, Brussels
Meessen De Clercq, Brussels
Tatjana Pieters, Ghent
Nadja Vilenne, Liège
■■ Chine
Tianrenheyi Art Center - TAC, Hangzhou
■■ Émirats Arabes Unis
Green Art Gallery, Dubai
■■ États-Unis
Nicelle Beauchene, New York
Lisa Cooley, New York
Anat Ebgi, Los Angeles
Eleven Rivington, New York
Kavi Gupta, Chicago, Berlin
ltd los angeles, Los Angeles
M+B, Los Angeles
Kate Werble, New York
■■ France
Samy Abraham, Paris
anne barrault, Paris
Bendana | Pinel Art Contemporain, Paris
Christian Berst, Paris, New York
Jean Brolly, Paris
Bernard Ceysson, Paris, Luxembourg, Saint-Étienne, Genève
Martine et Thibault de la Châtre, Paris
Dukan, Paris, Leipzig
Christophe Gaillard, Paris
Laurent Godin, Paris
Isabelle Gounod, Paris
Bertrand Grimont, Paris
Alain Gutharc, Paris
Emmanuel Hervé, Paris
Hussenot, Paris
Jeanrochdard, Paris, Brussels
Dohyang Lee, Paris
Magnin-A, Paris
Eva Meyer, Paris
laurent mueller, Paris
Les galeries
La Galerie Particulière, Paris, Brussels
Alberta Pane, Paris
Claudine Papillon, Paris
melanieRio, Nantes, Paris
Ritsch-Fisch, Strasbourg
Olivier Robert, Paris
De Roussan, Paris
Semiose, Paris
Joseph Tang, Paris
■■ Grèce
The Breeder, Athens, Monte-Carlo
■■ Irlande
Ellis King, Dublin
Kerlin, Dublin
■■ Italie
Brand New Gallery, Milano
Marie-Laure Fleisch, Roma
Frutta, Roma
Federica Schiavo, Roma
■■ Japon
Taro Nasu, Tokyo
■■ Pays-Bas
Stigter Van Doesburg, Amsterdam
Martin van Zomeren, Amsterdam
■■ Roumanie
Sabot, Cluj
■■ Royaume-Uni
Rod Barton, London
Ibid., London, Los Angeles
Josh Lilley, London
Limoncello, London
Rokeby, London
■■ Suisse
ribordy contemporary, Genève
13
LISTE DES GALERIES (OFF)ICIELLE
■■ Samy Abraham, Paris
Directeur : Samy Abraham
Artistes exposés : Lisa Beck, Bruno Botella, Emilie Ding
■■ anne barrault, Paris
Directeur : Anne Barrault
Artistes exposés : Dominique Figarella, Guillaume Pinard, Sarah Tritz
■■ Rod Barton, London
Directeur : Rod Barton
Artiste exposé : Kenneth Alme
■■ Nicelle Beauchene, New York
Directeurs : Nicelle Beauchene, Alex Ross
Artistes exposés : Andrea Longacre-White, Ruby Sky Stiler
■■ Bendana | Pinel Art Contemporain, Paris
Directeur : Juan Carlos Bendana-Pinel
Artiste exposé : Alejandra Laviada
■■ Christian Berst, Paris, New York
Directeurs : Christian Berst, Philip M. Jones
Artistes exposés : Franco Bellucci, Pepe Gaitán, Dan Miller, Lubos Plny, Carlo Zinelli
■■ Brand New Gallery, Milano
Directeurs : Chiara Badinella, Fabrizio Affronti
Artistes exposés : Dylan Bailey, Alain Biltereyst, Nico Colón, Ryan Conrad Sawyer, Chris Duncan, John
Knuth, Kasper Sonne, Keith J. Varadi
■■ The Breeder, Athens, Monte-Carlo
Directeurs : George Vamvakidis, Stathis Panagoulis, Nadia Gerazouni
Artistes exposés : Andreas Angelidakis, Socratis Socratous, Allyson Vieira
■■ Jean Brolly, Paris
Directeur : Jean Brolly
Artistes exposés : Nicolas Chardon, Mathieu Cherkit
■■ Bernard Ceysson, Paris, Luxembourg, Saint-Étienne, Genève
Directeurs : Bernard Ceysson, François Ceysson, Loïc Bénétière
Artistes exposés : Sarah Braman, Sadie Laska, Wallace Whitney
■■ Martine et Thibault de la Châtre, Paris
Directeurs : Martine de la Châtre, Thibault de la Châtre
Artiste exposé : Moussa Sarr
■■ Lisa Cooley, New York
Directeur : Mark Loiacono
Artiste exposé : Cynthia Daignault
■■ Drei, Cologne
Directeurs : Dennis Hochköppeler, Jakob Pürling
Artistes exposés : Marcel Hiller, Anna Virnich
■■ Dukan, Paris, Leipzig
Directeur : Sam Dukan
Artistes exposés : Folkert de Jong, Jean-Xavier Renaud
■■ Anat Ebgi, Los Angeles
Directeur : Anat Ebgi
Artistes exposés : Amie Dicke, Margo Wolowiec
■■ Eleven Rivington, New York
Directeur : Augusto Arbizo
Artistes exposés : Valeska Soares, Mika Tajima, Meyer Vaisman
■■ Ellis King, Dublin
Directeur : Jonathan Ellis King
Artiste exposé : Ryan Estep
■■ Marie-Laure Fleisch, Roma
Directeur : Marie-Laure Fleisch
Artiste exposé : Ofri Cnaani
■■ Frutta, Roma
Directeur : James Gardner
Artistes exposés : Ditte Gantriis, John Henry Newton
■■ Christophe Gaillard, Paris
Directeur : Christophe Gaillard
Artistes exposés : Véronique Boudier, Hélène Delprat, Isabelle Le Minh, Michelle Lopez
■■ Annie Gentils, Antwerp
Directeur : Annie Gentils
Artistes exposés : Danny Devos, Burkhart Kathe
■■ Laurent Godin, Paris
Directeurs : Laurent Godin, Sibylle Friche
Artistes exposés : Scoli Acosta, Vincent Beaurin, Peter Buggenhout, Paul Czerlitzki, Gonzalo Lebrija,
Marlène Mocquet, Haim Steinbach
■■ Isabelle Gounod, Paris
Directeur : Isabelle Gounod
Artistes exposés : Maude Maris, Pierre-Alexandre Rémy, Jérémy Liron
■■ Green Art Gallery, Dubai
Directeur : Yasmin Atassi
Artiste exposé : Nazgol Ansarinia
Les galeries
■■ Dittrich & Schlechtriem, Berlin
Directeur : André Schlechtriem
Artiste exposé : Julian Charrière
15
■■ Bertrand Grimont, Paris
Directeur : Bertrand Grimont
Artistes exposés : Geneviève Claisse, Simon Collet, Guillaume Constantin, Grégory Derenne, JeanFrançois Leroy, Vincent Mauger
■■ Kavi Gupta, Chicago, Berlin
Directeurs : Julia Fischbach, Emanuel Aguilar
Artistes exposés : James Krone, Angel Otero
■■ Alain Gutharc, Paris
Directeur : Avelino Abarca
Artiste exposé : Estefania Peñafiel Loaiza
■■ Reinhard Hauff, Stuttgart
Directeur : Reinhard Hauff
Artistes exposés : Lello//Arnell, Josephine Meckseper, Lasse Schmidt Hansen, Stephen Willats
■■ Emmanuel Hervé, Paris
Directeur : Emmanuel Hervé
Artistes exposés : Fernanda Gomes, Peter Robinson, Sérgio Sister
■■ Hopstreet, Brussels
Directeur : Marie-Paule Grusenmeyer
Artistes exposés : Sara Bjarland, Tinus Vermeersch
■■ Hussenot, Paris
Directeur : Eric Hussenot
Artistes exposés : Torben Ribe, Jesse Wine
■■ Ibid., London, Los Angeles
Directeurs : Magnus Edensvard, Margherita Anselmetti
Artistes exposés : Rodrigo Matheus, Alex Ruthner
■■ Jeanrochdard, Paris, Brussels
Directeur : Jeanroch Dard
Artiste exposé : Leif Ritchey
■■ Kerlin, Dublin
Directeurs : Darragh Hogan, David Fitzgerald, John Kennedy
Artiste exposé : Merlin James
■■ La Galerie Particulière, Paris, Brussels
Directeur : Guillaume Foucher
Artiste exposé : Sylvain Couzinet-Jacques
■■ Dohyang Lee, Paris
Directeur : Dohyang Lee
Artistes exposés : Marcos Avila Forero, Elisabeth S. Clark
■■ Levy Delval, Brussels
Directeurs : Elaine Levy, Florent Delval
Artistes exposés : Cheryl Donegan, Kate Steciw
■■ Limoncello, London
Directeur : Rebecca May Marston
Artiste exposé : Yonatan Vinitsky
■■ ltd los angeles, Los Angeles
Directeur : Shirley Morales
Artiste exposé : Amalia Ulman
■■ Magnin-A, Paris
Directeurs : André Magnin, Philippe Boutté
Artistes exposés : Joël Andrianomearisoa, Frédéric Bruly Bouabré, Nathalie Boutté, Omar Victor Diop,
John Goba, Romuald Hazoumé, Abu Bakarr Mansaray, J-P Mika, Marcel Miracle, Ataa Oko, Chéri
Samba, Amadou Sanogo, Kura Shomali, Billie Zangewa
■■ M+B, Los Angeles
Directeurs : Benjamin Trigano, Shannon Richardson
Artistes exposés : Dwyer Kilcollin, Jesse Stecklow
■■ Meessen De Clercq, Brussels
Directeurs : Olivier Meessen, Jan De Clercq
Artistes exposés : Jorge Méndez Blake, Claudio Parmiggiani, Evariste Richer, Fabrice Samyn, Thu Van
Tran
■■ Eva Meyer, Paris
Directeur : Eva Meyer-Zerbib
Artiste exposé : Michel Aubry
■■ laurent mueller, Paris
Directeur : Laurent Müller
Artistes exposés : James Brooks, Laurence De Leersnyder, Aurelie Nemours
■■ Alberta Pane, Paris
Directeur : Alberta Pane
Artiste exposé : Esther Stocker
■■ Claudine Papillon, Paris
Directeurs : Claudine Papillon, Marion Papillon
Artistes exposés : Cathryn Boch, Gaëlle Chotard, Erik Dietman, Luka Fineisen, Hreinn Fridfinnsson,
Frédérique Loutz, Elsa Sahal, Jana Sterbak
■■ Tatjana Pieters, Ghent
Directeur : Tatjana Pieters
Artistes exposés : Audrey Cottin, Philippe Van Snick
■■ ribordy contemporary, Genève
Directeur : Stéphane Ribordy
Artistes exposés : Zak Kitnick, Erik Lindman
Les galeries
■■ Josh Lilley, London
Directeur : Josh Lilley
Artistes exposés : Nick Goss, Kelly Kleinschrodt, Bryn Lloyd-Evans, Vicky Wright
17
■■ melanieRio, Nantes, Paris
Directeurs : Mélanie Rio, Erwann Le Gars
Artistes exposés : Briac Leprêtre, Nicolas Milhé, Benoît-Marie Moriceau
■■ Ritsch-Fisch, Strasbourg
Directeurs : Jean-Pierre Ritsch-Fisch, Jean-François Kaiser
Artistes exposés : A. C. M., Hervé Bohnert, Aloïse Corbaz, Henry Darger, Kazumi Kamae, Augustin
Lesage, Michel Nedjar, Martin Ramirez, Adolf Wölfli, Hideaki Yoshikawa, Carlo Zinelli
■■ Olivier Robert, Paris
Directeur : Oliver Robert
Artistes exposés : Chieh-Jen Chen, Elodie Lesourd, Kasper Sonne
■■ Rokeby, London
Directeurs : Beth Greenacre, Edward Greenacre
Artiste exposé : Gideon Rubin
■■ De Roussan, Paris
Directeurs : Jeanne Lepine, Anne Bourgois
Artistes exposés : Lukas Hoffmann, Juliette Mogenet, Petra Köhle & Nicolas Vermot Petit-Outhenin
■■ Sabot, Cluj
Directeur : Daria Dumitrescu
Artistes exposés : Stefano Calligaro, Radu Comșa, Lucie Fontaine
■■ Federica Schiavo, Roma
Directeur : Federica Schiavo
Artistes exposés : Salvatore Arancio, Jay Heikes
■■ Schwarz Contemporary, Berlin
Directeur : Anne Schwarz
Artiste exposé : Pablo Alonso
■■ Semiose, Paris
Directeur : Benoît Porcher
Artistes exposés : Amélie Bertrand, Guillaume Dégé, Piero Gilardi, Sébastien Gouju, Laurent Le Deunff,
Abraham Poincheval, Présence Panchounette
■■ Stigter Van Doesburg, Amsterdam
Directeurs : Diana Stigter, David van Doesburg
Artistes exposés : Peggy Franck, Amalia Pica, Sue Tompkins, Daniel van Straalen
■■ Joseph Tang, Paris
Directeur : Joseph Tang
Artistes exposés : David Cousinard, Sarah Fauguet, Alexander Lieck, Jo-ey Tang
■■ Taro Nasu, Tokyo
Directeurs : Taro Nasu, Masako Hosoi
Artiste exposé : Koichi Enomoto
■■ Tianrenheyi Art Center - TAC, Hangzhou
Directeurs : Shen Qibin, Zhang Qiang
Artistes exposés : He Chengyao, Jin Feng, Lu Hao, Qiu Zhijie, Xu Zhen / MadeIn Company, Yuan Gong
■■ Nadja Vilenne, Liège
Directeurs : Nadia Vilenne, Jean-Michel Botquin
Artistes exposés : Olivier Foulon, Suchan Kinoshita, Jacques Lizène, Jacqueline Mesmaeker, John
Murphy, Walter Swennen
■■ Tanja Wagner, Berlin
Directeur : Tanja Wagner
Artiste exposé : Paula Doepfner
■■ Kate Werble, New York
Directeur : Kate Werble
Artistes exposés : Anna Betbeze, Lui Shtini
■■ Zink, Berlin
Directeurs : Michael Zink, Cynthia Pauls, Florian Kromus
Artiste exposé : Aslan Gaisumov
Les galeries
■■ Martin van Zomeren, Amsterdam
Directeur : Martin van Zomeren
Artistes exposés : Juliaan Andeweg, Navid Nuur, Janis Rafa
19
Hors les murs &
programme culturel
jardin des tuileries
Pour la neuvième année consécutive, la FIAC s'associe avec le Domaine national du Louvre et des Tuileries
pour présenter, au cœur du Jardin des Tuileries, un programme d’œuvres extérieures. L’intérêt croissant
des galeries et des artistes, ainsi que le cadre exceptionnel du jardin, permettent de rassembler chaque
année une vingtaine de projets conjuguant installations, sculptures, performances ou œuvres sonores
qui, en interaction avec le public, prennent corps entre les allées, les bassins et les pelouses du jardin.
Un public de plus en plus important témoigne d’un vif intérêt suscité par le parcours des Tuileries et d’une
attention particulière portée à la création moderne et contemporaine.
Un service de médiation culturelle est ainsi assuré par les étudiants de l’École du Louvre, ainsi que par les
agents de surveillance du Jardin des Tuileries qui présentent les œuvres pendant la semaine de la FIAC.
LES PROJETS 2014
■■ Georg Baselitz
Louise Fuller, 2013
Bronze, patiné
351,5 x 135,5 x 130 cm
Présentée par la Galerie Thaddaeus Ropac, Paris, Salzbourg | FIAC
Georg Baselitz, né Hans-Georg Kern en 1938 en Saxe allemande, vit et travaille dans son atelier sur le
lac Ammersee, près de Münich. Son travail s’est construit autour de la rupture liée aux traumatismes
sociaux, politiques et humains de l’histoire allemande du XXème siècle. D’abord peintre, qualifié de néoexpressionniste dans les années 80, il est fortement influencé par l’art brut, par les écrits et dessins d’Antonin
Artaud et par la sculpture africaine. Baselitz, sculpteur, travaille exclusivement le bois à la hache ou à la
tronçonneuse. Le caractère direct de cette technique lui permet d’exprimer autrement le radicalisme de
son coup de pinceau. Mais depuis dix ans, Baselitz travaille étroitement avec la fonderie Noack, qui réalise
des tirages de bronze à partir de ses bois. Ce bronze monumental est ici une douce parodie de la danseuse
américaine Loïe Fuller, célèbre pour ses danses de voiles qu’elle faisait tournoyer dans ses chorégraphies.
■■ Michael Beutler
Ballenernte, 2014
Pailles de plastique
Dimensions variables
Présentée par la Galerie Nagel Draxler, Berlin, Cologne et la Galerie Bärbel Grässlin, Francfort | FIAC
Michael Beutler est un artiste allemand né en 1976 à Oldenbourg. Il vit et travaille actuellement à Berlin.
Ses impressionnantes créations – des installations et des objets gigantesques et voraces – sont le résultat
d’un processus méthodique singulier. En fixant son attention sur les formes structurelles, l’artiste construit
des machines à l’aide de différents matériaux. Par son travail, Michael Beutler offre une réflexion sur les
structures sociales et architecturales de l’exposition, qui sont à la fois le lieu de production et l’espace de
■■ Christian Boltanski
Alma, 2014
Métal
Dimensions variables
Présentée par la Galerie Marian Goodman, Paris, New York | FIAC
Production Agence Eva Albarran & Co.
Après « les archives du cœur » à côté de l’île de Naoshima au Japon et « les derniers jours de C.B. »
en Tasmanie, Boltanski crée en octobre 2014 une nouvelle œuvre permanente située dans le désert
d’Atacama au Nord du Chili. Cette série de pièces a simultanément, pour lui, valeur de mythe et de lieu
de possible pèlerinage. En écho à cette grande installation chilienne, l’artiste présente aux Tuileries
une œuvre dédiée aux étoiles. Des clochettes fixées au bout de longues tiges, plantées dans le sol et
remuées par le vent, dessinent la carte du ciel vue depuis l’hémisphère sud la nuit du 6 septembre 1944.
Le son des clochettes évoque alors la musique des astres et la voix des âmes flottantes.
■■ César
Fanny Fanny, 1991
Éléments de bronze soudés
246 x 124,5 x 236 cm
Présentée par la Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois, Paris | FIAC
César Baldaccini est né en 1921 à Marseille et décédé en 1998 à Paris. Si César est aujourd’hui plus connu
pour ses compressions et ses expansions, il s’est toujours présenté comme un sculpteur « classique ».
Le Bestiaire qu’il développe en fer soudé dans les années 50 sera un vivier tout au long de sa carrière
pour réinterpréter ses propres motifs, à l’instar d’un Rodin, pour ré-inventer sa propre sculpture. Ainsi,
la rare et monumentale Fanny Fanny, créée en 1991 à partir d’éléments de bronze soudés, reprend la
technique du célèbre Centaure qui orne la Place de la Croix Rouge à quelques pas du Lutetia.
■■ Les Frères Chapuisat
Magna Mater, 2014
Bois épicéa
520 x 1070 x 970 cm
Présentée par la Galerie Mitterrand, Paris
Œuvre réalisée avec le soutien des Charpentiers de Paris Les Frères Chapuisat développent une
œuvre qui relève autant de la sculpture monumentale que de la micro-architecture. Leurs installations
confrontent les visiteurs à une double expérience : d’abord frontale, les œuvres agissent comme des
Le programme culturel
leur présentation. Son projet le plus récent, « Ballenernte » (récolte de bottes) est actuellement exposé à
la « Kunstareal » de Munich. Chaque année, après la récolte, les agriculteurs ramassent le foin resté dans
leurs champs. Suivant des lignes droites, la presse à balles passe sur la paille fraîchement coupée, qui
est collectée à l’intérieur de la machine par des fourches rotatives. Le foin est ensuite retourné et pressé
en bottes, et celles-ci sont finalement rejetées dans les champs. Une fois éjectées hors de la machine,
elles roulent dans les champs jusqu’à ce qu’elles s’immobilisent. Ce processus est répété jusqu’à ce que
le champ soit entièrement dégagé. Toutefois, les balles de Michael Beutler ne sont pas en foin. L’artiste a
préféré utiliser de longues pailles en plastique. En choisissant ce matériau, il fait se rejoindre la vie moderne
et les méthodes de récolte rurales. Différents motifs apparaissent selon la couleur des pailles et leur
combinaison. Grâce à cette technique, chaque botte constitue une œuvre d’art unique. Michael Beutler a
créé un grand nombre de bottes pour la ville de Munich, qui sont exposées autour de la Alte et de la Neue
Pinakothek jusqu’au mois d’octobre prochain. Pour l’artiste, il est parfaitement logique de transférer son
travail dans le Jardin des Tuileries, un espace vert situé au beau milieu d’une métropole.
21
sculptures aux dimensions souvent spectaculaires, puis intérieure, elles invitent à entrer dans les
constructions pour éprouver des sensations ambigües. Ses structures évoquent des rêves, des peurs
ou des expériences de l’enfance, et affirment une convergence entre l’art et la vie. Magna Mater fait
ici référence à la divinité Cybèle d’origine phrygienne, qui personnifie la nature sauvage. A la fois
contrepoint massif de la pyramide du Louvre et aire de jeux en bois s’intégrant au cadre du jardin,
cette installation associe architecture sacrée et instinct ludique.
■■ Jean Denant
La Traversée, 2014
Découpe numérique d’inox poli-miroir, jardin, ciel
430 x 200 x 0,4 cm
Présentée par la Galerie Anne de Villepoix, Paris | FIAC
Né en 1979, Jean Denant vit et travaille à Sète. Son travail se positionne entre chantier de construction
et cabinet d’architecte. Ses œuvres sont à la fois des projections mentales de conceptions
architecturales et des espaces physiques de construction. Il installe dans le Jardin des Tuileries un reflet
au sol aux contours de la Méditerranée, telle une mare de mercure à la surface argentée, embrassant
le paysage environnant. La carte muette de cette mer au milieu du monde figure un pays sans cesse
traversé par les habitants de ses rivages. Voyages, migrations, exils ou routes mirifiques sillonnent
ces 15 pays calme et pourtant dangereux. Quant au miroir, psyché probablement imaginée dans les
luisantes obsidiennes des rives volcaniques de l’Anatolie, il inspire toujours d’immémoriales légendes
et accompagne nos voyages intérieurs.
■■ Matias Faldbakken & Leander Djønne
Void to void, 2014
Coffrage de tranchées
Dimensions variables
Présentée par la Galerie Simon Lee, Londres, Hong Kong, New-York et Eva Presenhuber, Zürich | FIAC
Les caissons de tranchée, ou boîtes d’égout, sont utilisés pour protéger les travailleurs qui travaillent
à l’intérieur des tranchées. Celles-ci ont un temps de résistance. Il s’agit du laps de temps entre le
moment où une tranchée est creusée, jusqu’à ce que ses parois commencent à s’effondrer. Cette
période peut varier de quelques minutes à plusieurs mois. Les travaux de tranchée sont mis en place
essentiellement pour des aménagements souterrains comme creuser des lignes téléphoniques,
des tuyaux, les fondations d’un bâtiment, mais aussi des fouilles archéologiques, peuvent être très
dangereux. Les caissons de tranchée sont ainsi placés afin de maintenir le vide. Les empiler les uns
aux autres revient au même qu’architecturer le vide. Une tour de vides. Une colonne de vides. Pour
citer H.P. Lovecraft : « Ce qui a augmenté peut couler et ce qui a coulé peut augmenter. »
■■ Sou Fujimoto
Many Small Cubes, 2014
Acier, aluminium anodisé, arbres
800 x 900 x 1000 cm
Présentée par la Galerie Philippe Gravier, Paris
Avec le soutien d’Intermonde
Sculpteur Lumière Patrick Rimoux
« Les masses en suspension de Many Small Cubes invitent à une nouvelle approche de l’espace,
rythmée par un jeu vacillant d’ombres et de lumière, à l’instar du soleil, à travers le feuillage. » Sou
Fujimoto Sou Fujimoto, né en 1971 à Hokkaido, est un architecte japonais contemporain, auteur d’un
concept qui semble contradictoire, nommé « Primitive Future ». S’il s’inscrit dans l’héritage de la culture
■■ Thomas Houseago
Giant Figure (Cyclops), 2010
édition de 3 + 2 AP
Bronze, patine noire
449,6 x 170,2 x 167,6 cm
Présentée par Xavier Hufkens, Bruxelles | FIAC
Né en 1972 à Leeds en Angleterre, Thomas Houseago vit et travaille à Los Angeles. Il crée des sculptures
monumentales, souvent figuratives qui ont une capacité remarquable de transmettre de manière
simultanée des états de puissance et de vulnérabilité. L’utilisation de matériaux associés à la sculpture
classique et moderne (comme le bois sculpté, l’argile, le plâtre et le bronze), ainsi que des matériaux
moins traditionnels tels que des tiges d’acier, de béton et de toile de jute, lui permettent de créer des
sculptures qui révèlent avec force tout le processus de fabrication. Alors que l’œuvre de Houseago
peut être considérée comme le prolongement d’une tradition sculpturale historique, les combinaisons
particulières de matériaux, l’inclusion de références tirées de la culture populaire et l’interaction
inhabituelle entre deux éléments tridimensionnels, remettent en cause la hiérarchie inhérente à des
formes visuelles ainsi que les matériaux et les valeurs qui leur sont associés.
■■ Lang / Baumann
Beautiful Tube #3, 2014
Bois peint
Dimensions variables
Présentée par la Galerie Loevenbruck, Paris | FIAC
Sabina Lang est née en 1972 à Berne en Suisse et Daniel Baumann est né en 1967 à San Francisco, aux ÉtatsUnis. Ils vivent en Suisse et travaillent ensemble depuis 1990. Au travers d’une analyse initiale scrupuleuse
du contexte de leurs interventions, Lang / Baumann initie un dialogue avec l’existant, souvent en excitant
de manière ludique notre curiosité et en mettant en question nos modes de perception habituels. Leurs
propositions manifestes visent à établir une ambivalence ténue entre des catégories à priori clairement
établies comme espace public et espace privé, familier et étrange, art et fonctionnalité. Pour le Jardin
des Tuileries, le duo installe, un “white cube” rectangulaire suspendu aux branches d’un arbre. Cette pièce
suggère un point de vue imaginaire et inaccessible, contrastant au sein de l’environnement de l’arbre, tout
en oscillant en harmonie avec lui. La pièce évoque également l’artificialité des aménagements humains
de la nature, en mobilisant une construction prenant place au cœur d’un cadre naturel.
■■ Moataz Nasr
Vacanze romane, 2013
8 Vespa Piaggio
103 x 175 cm chacune
Présentée par GALLERIA CONTINUA, San Gimignano / Beijing / Les Moulins | FIAC
La pièce, réalisée avec le soutien de la Fondazione Piaggio, a été produite en collaboration avec
l’artiste et le département technique de Piaggio & C spa et le BCUBE spa (Gruppo Argol Villanova).
Le programme culturel
japonaise, il apporte un regard nouveau sur l’architecture en développant notamment un vocabulaire
formel inédit : « 1 rien + 1 rien = quelque chose ». Il signe en 2013 l’étonnante création du 14ème Pavillon de
la Serpentine Gallery à Londres. Aujourd’hui et pour la première fois, il installe au Jardin des Tuileries
Many Small Cubes, réponse à un projet d’édition de petites maisons nomades incarnant l’ambition
de créer un nouveau concept entre art et architecture. Ces « Maisons d’éditions » autrement appelées
« bijoux architecturaux » ou « folies architecturales » imaginées et signées par différents architectes et
artistes internationaux pour la Galerie Philippe Gravier, sont des structures nomades, démontables et
durables pouvant s’inscrire à la fois dans le paysage artistique autant qu’environnemental.
23
Moataz Nasr est né en 1961 à Alexandrie, Égypte. Il vit et travaille au Caire. Son travail est profondément
empreint de références à son Égypte natale sans verser pour autant dans un exotisme bariolé. Il
s’attache à décrire un phénomène universel, frappant les Hommes, quelle que soit leur provenance : la
propagation de fléaux tels que la solitude, l’impuissance face aux changements qui se précipitent, ou
un fort sentiment d’abandon. La pièce tire son titre d’un film homonyme (Vacances romaines) de 1953.
Avec le boom économique italien, les Vespa Piaggio sont devenues à travers le cinéma et la publicité
le symbole de la jeunesse et de l’insouciance. Moataz Nasr relie les vespas entre elles, au nombre de
huit. Ainsi elles ne peuvent se déplacer que si elles se mettent en route simultanément, suggérant la
manière dont la compatibilité et la cohérence des actions collectives dépendent de la responsabilité
de l’individu.
■■ Manfred Pernice
Wien-Bank, 2008
Bois, porcelaine, ciment
71,5 x 140 x 50 cm
Présentée par la Galerie Neu, Berlin | FIAC
Barriere ‘Tiefengarage’, 2008
Béton, peinture
190 x 30 x 29 cm
Présentée par la Galerie Neu, Berlin | FIAC
o.t., 2011
Béton, pierre
36 x 50 x 70 cm
Présentée par la Galerie Neu, Berlin | FIAC
Les sculptures et les installations de Manfred Pernice se composent souvent de matériaux bruts comme
l’aggloméré, le béton, les briques et le métal, combinés notamment à des objets de récupération,
des textes, des dessins et des photographies. Si elles s’intéressent à l’histoire en adoptant aussi une
approche biographique, les œuvres de l’artiste soulèvent toujours des questions quant aux possibilités
de leur médium. Les sculptures extérieures en ciment Pelikan et Barriere ‘Tiefengarage’, datant toutes
deux de 2008 et o.t. de 2011, sont présentées au Jardin des Tuileries. Chacune de ces œuvres, en
utilisant des moulages en béton, joue avec la familiarité et la fonctionnalité de ce matériau.
■■ Jon Rafman
New Age Demanded
(Angel Racer Marble), 2014
Marbre
91,5 x 152,4 x 67 cm
Présentée par Balice Hertling, Paris | FIAC
New Age Demanded
(Swerveman Marble), 2014
Marbre
152,4 x 73,5 x 71,4 cm
Présentée par Balice Hertling, Paris | FIAC
Jon Rafman est né en 1981 au Canada, il vit et travaille à Montréal. Il explore dans son travail les
paradoxes de la modernité, les sources de la solitude et de l’aliénation de l’individu contemporain.
En usant d’humour, d’ironie et de mélancolie, son travail se déploie par l’usage des médias digitaux
■■ Niki de Saint Phalle
Fontaine aux Nanas, 1974-1991
Polyester peint, système électrique
55 x 225 x 225 cm
Présentée par la Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois, Paris | FIAC
Niki de Saint Phalle est née en 1930 à Neuilly-sur- Seine et décédée en 2002 à San Diego. Grâce à
sa rencontre avec Jean Tinguely, elle se rapproche du groupe des Nouveaux Réalistes en 1961 et se
fait connaître internationalement avec ses « Tirs », des reliefs en plâtre dans lesquels sont dissimulés
des sachets de peinture et sur lesquels le public est invité à tirer à la carabine. C’est en 1964 qu’elle
produit ses premières « Nanas » en papier mâché ou en résine aux allures plantureuses et aux couleurs
violentes, figures qu’elle présente comme des femmes libérées et joyeuses, à la fois combattantes et
sexy. Elle les intègre régulièrement dans ses projets monumentaux et conçus pour les espaces publics,
tels le Paradis Fantastique ou la Fontaine Stravinsky. La Fontaine aux Nanas est l’une des premières
créées par l’artiste ; on en retrouve un exemplaire ornant le Jardin des Tarots en Italie.
■■ Ernesto Sartori
Une Multiplication, 2014
Bois, résine acrylique, résine vinylique, colorants
196 x 198 x 171,5 cm
Présentée par la Galerie Marcelle Alix, Paris | FIAC
Né en 1982 à Vicence en Italie, Ernesto Sartori vit et travaille à Nantes. Spécialiste de l’approche
oblique, l’artiste développe une œuvre polymorphe. Aux prises avec une multiplicité de point de vue,
le regard glisse sur les arrêtes saillantes de ses pièces ou rebondit comme une boule de flipper d’un
plan à l’autre, tandis que le corps est maintenu en constant équilibre. Cet «x» à cinq pattes est un
élément formel représentant à la fois un signe algébrique, une sobre figure géométrique, l’inconnu
ou la signature impersonnelle que l’artiste livre à un double paysage, celui des jardins et celui de
l’exposition collective.
■■ Jean-Luc Verna
Baguette magique, 2013
Acier inoxydable
500 x 170 cm (tube Ø 22 cm)
Unique
Présentée par Air de Paris, Paris | FIAC
Coproduit par Malbuisson Art et Faux Mouvement
Jean-Luc Verna est né en 1966 à Nice. Il vit et travaille à Paris. Son œuvre s’inscrit dans une constellation
d’éléments de la culture populaire et savante, mêlant l’histoire de l’art et ses figures mythologiques à
celles de la musique rock, dont Siouxsie Sioux est la muse. Les nombreuses icônes qui parcourent son
œuvre protéiforme sont à l’image des fées sulfureuses dont les baguettes magiques sont la trace. Ses
sculptures sont le prolongement des symboles et éléments iconographiques qui parcourent ses dessins.
Le caractère monumental des baguettes sont ainsi la manifestation dans le réel de ce télescopage
Le programme culturel
et par le riche potentiel offert par les nouvelles technologies. Il s’inscrit pourtant dans un héritage
classique de la fonction de l’artiste, devant représenter l’impossible. Il poursuit cette quête en utilisant
des logiciels de création 3D qui lui permettent de réaliser ces sculptures de marbres taillées au laser.
Si l’artiste a déjà créé, grâce à ce processus, plusieurs bustes, il présente pour la première fois une
production monumentale de deux sculptures. C’est avec grâce et poésie que Rafman poursuit l’utopie
de l’artiste démiurge produisant des formes impossibles et parfaites.
25
■■ Rebecca Warren
Bow, 2010
Bronze peint à la main sur socle en acier peint
312,4 x 61 x 50,8 cm
édition de 3 + 1AP
Présentée par la Galerie Max Hetzler, Berlin, Paris | FIAC
Les sculptures de Rebecca Warren, qu’elles soient figuratives ou abstraites, oscillent toujours entre
l’informe et des évocations plus reconnaissables de corps féminins et masculins notamment. Ces
représentations, tantôt tendres et comiques, tantôt agressives, renvoient à un idéal figuratif issu
d’une traduction personnelle de sculpteurs iconiques : monumentalité de Rodin, vision verticale de
Giacometti, diverses approches de la sensualité de Degas ou de Kooning par exemple. L’importance
du toucher et le rapport intime à la matière se remarque dès le premier regard, l’artiste ayant
modelé de manière éloquente la terre glaise avant d’en tirer un moule pour faire fondre le métal. La
dualité du monumental associée à sa posture anti-héroïque est également frappante. Alors qu’elle
parvient à invoquer et à transcender l’œuvre de ses célèbres prédécesseurs, ses sculptures forment
individuellement et collectivement un langage visuel unique, contemporain, complexe et distinctif.
Bow fait partie d’un groupe de sculptures en bronze doré patiné qui fut exposé au Art Institute de
Chicago en 2010.
La FIAC renouvelle sa collaboration avec la Fondation d’entreprise Ricard pour présenter le Cinéphémère
dans le Jardin des Tuileries, un cinéma de 14 places entièrement équipé et installé dans un container
spécialement aménagé à cet effet. Près d'une vingtaine de films d'artiste d'une durée maximum de 45 min
chacun, sont projetés tous les jours, du mardi 21 au dimanche 26 octobre, de 13h à 18h.
La FIAC, (OFF)ICIELLE et la Fondation d’entreprise Ricard sont heureuses de s’associer au FILAF (Festival
International du Livre d’Art et du Film) et au FIDMarseille (Festival International de Cinéma) pour enrichir
sa programmation.
La programmation jour par jour est disponible sur www.fiac.com ou www.fondation-entreprise-ricard.
com ou au Point Information du Grand Palais et au Cinéphémère.
Accès : sur inscription auprès de l’hôtesse à l’entrée du Cinéphémère ou auprès de la Fondation d'entreprise
Ricard : [email protected] / T. +33 (0)1 53 30 88 00
Adresse : Carré du Sanglier dans le Jardin des Tuileries, entrée Concorde
■■ Mardi 21 octobre
13h : Michel Auder
Heads of the Town, 2009 (13 min)
Présenté par Office Baroque, Bruxelles
Robert Breer
Pat’s birthday, 1962 (13 min)
Présenté par gb agency, Paris
14h : Athi-Patra Ruga
The Purge, 2013 (2 min 28 sec)
After he left, 2008 (27 min)
Présentés par la Galerie In Situ Fabienne Leclerc,
Paris
15h : Mariah Garnett
Full Burn, 2014 (20 min)
Présenté par ltd los angeles, Los Angeles
16h : Moussa Sarr
L’appel, 2013 (5 min)
The frog and the scorpion, 2012 (2 min 30 sec)
Imposture, 2011 (1 min 34 sec)
Présentés par Martine et Thibault de La Châtre,
Paris
17h : Marcos Avila Forero
Atrato, 2014 (13 min)
Présenté par la Galerie Dohyang Lee, Paris
Bakary Diallo
Les feuilles d’un temps, 2010 (4 min 36 sec)
Dankumba, 2011 (12 min 14 sec)
Présentés par la Galerie Dohyang Lee, Paris
18h : Rebecca Horn
Moon Mirror Journey, 2011 (72 min)
Présenté par la Galerie Lelong, Paris, New York
■■ Mercredi 22 octobre
13h : Hayoun Kwon
Manque de Preuves, 2011(9 min 20 sec)
Village Modèle, 2014 (9 min 39 sec)
Présentés par la Galerie Dohyang Lee, Paris
Pablo Lobato
Corda, 2014 (6 min 46 sec)
Présenté par la Galerie Bendana | Pinel, Paris
14h : Margaret Haines
COCO, 2014 (45 min)
Présenté par ltd los angeles, Los Angeles
15h : L.A Raeven
A dream, 2010, (10 min)
Présenté par Ellen de Bruijne Projects,
Amsterdam
16h : Andreas Angelidakis
Domesticated Mountain, 2012 (6 min 10 sec)
Présenté par The Breeder, Athènes
17h : Henry Valensi
Symphonie printanière, film de cinépeinture,
1936-1959 (34 min)
Présenté par la Galerie Le Minotaure, Paris
Le programme culturel
Cinéphémère
27
18h : Salvatore Arancio
Birds, 2012 (6 min 21 sec)
Présenté par Federica Schiavo, Rome
Hélène Delprat
Il monumento vicino al mare, 2012 (12 min)
Présenté par la Galerie Christophe Gaillard,
Paris
■■ Jeudi 23 octobre
13h : Marcos Avila Forero
Atrato, 2014 (13 min)
Présenté par la Galerie Dohyang Lee, Paris
Bakary Diallo
Les feuilles d’un temps, 2010 (4 min 36 sec)
Dankumba, 2011 (12 min 14 sec)
Présentés par la Galerie Dohyang Lee, Paris
14h : Moussa Sarr
L’appel, 2013 (5 min)
The frog and the scorpion, 2012 (2 min 30 sec)
Imposture, 2011 (1 min 34 sec)
Présentés par Martine et Thibault de La Châtre,
Paris
15h : Andreas Angelidakis
Domesticated Mountain, 2012 (6 min 10 sec)
Présenté par The Breeder, Athènes
16h : Athi-Patra Ruga
The Purge, 2013 (2 min 28 sec)
After he left, 2008 (27 min)
Présentés par la Galerie In Situ Fabienne
Leclerc, Paris
17h : Mariah Garnett
Full Burn, 2014 (20 min)
Présenté par ltd los angeles, Los Angeles
18h : Henry Valensi
Symphonie printanière, film de cinépeinture,
1936-1959 (34 min)
Présenté par Galerie Le Minotaure, Paris
■■ Vendredi 24 octobre
13h : Rebecca Horn
Moon mirror Journey, 2011, (72 min)
Présenté par la Galerie Lelong, Paris, New York
14h : Salvatore Arancio
Birds, 2012 (6 min 21 sec)
Présenté par Federica Schiavo, Rome
Hélène Delprat
Il monumento vicino al mare, 2012 (12 min)
Présenté par la Galerie Christophe Gaillard,
Paris
15h : Hayoun Kwon
Manque de Preuves, 2011(9 min 20 sec)
Village Modèle, 2014 (9 min 39 sec)
Présentés par la Galerie Dohyang Lee, Paris
Pablo Lobato
Corda, 2014 (6,46 min)
Présenté par la Galerie Bendana | Pinel, Paris
16h : L.A Raeven
A dream, 2010, (10 min)
Présenté par Ellen de Bruijne Projects,
Amsterdam
17h : Margaret Haines
COCO, 2014 (45 min)
Présenté par ltd los angeles, Los Angeles
18h : Michel Auder
Heads of the Town, 2009 (13 min)
Présenté par Office Baroque, Bruxelles
Robert Breer
Pat’s birthday, 1962 (13 min)
Présenté par gb agency, Paris
■■ Samedi 25 octobre
Une programmation proposée par le FILAF
(Festival International du Livre d’Art et du Film)
13h : Fredi Casco & Renate Costa
Revuelta(s), 2013 , France/
Paraguay (1er extrait, 25 min)
Production : Fondation Cartier pour l’art
contemporain
14h : Pierre Leguillon
Dubuffet Typographe, 2013,
France (18 min 37 sec)
Production : Fondation Nationale des Arts
Graphiques et Plastiques/ Art3 / Fondation
Dubuffet
15h : Henry Joost & Ariel Schulman
Metropolis II, 2011, États-Unis (5 min 41 sec)
Production : Supermarché
Paul Donatelli, Laura Green & Sara Mott
Installation, 2011, États-Unis (7 min 16 sec)
16h : André S. Labarthe
Rauschenberg, Fragments d’un
portrait, 1968, France (21 min)
Production : Les Films Xénia
17h : Milo Adami
Dan Perjovschi : Solo in Rome,
2014, Italie (24 min)
Production : Cinemabello
18h : Fredi Casco & Renate Costa
Revuelta(s), 2013, France/
Paraguay (2nd extrait, 25 min)
Production : Fondation Cartier
pour l’art contemporain
■■ Dimanche 26 octobre
Une programmation proposée par le
FIDMarseille, Festival international de Cinéma.
13h : Sasha Pirker,
Livepan, 2013, Autriche (2 min)
Kurdwin Ayub
Sexy, 2013, Autriche (3min)
Maureen Fazendeiro
Motu Maeva, 2014, France (42 min)
Production : G.R.E.C.
14h : Philippe Petit,
Buffer Zone, 2014, France (30 min)
Production : Les Films Hatari
Eduardo Williams
J’ai oublié / I forgot, France (28 min)
Production : Kazak Productions
15h : Yasmin Davis
Still, 2013, Israël (11 min)
Production : Melia Films Gilles Chanial
Yuki Kawamura
Éphémères, 2014, France (14 min)
Christophe Bisson
Entrée des écuyères et des tigres,
2014, France (11 min)
Production : Triptyque Films, Guillaume Massart
Nino Laisné
En présence – Piedad Silenciosa,
2013, France (8 min)
Production : Chambre 415
Marie Losier
Alan Vega, Just a million dreams,
2014, France, Etats-Unis (13 min)
Production : Tamara Films
16h : Lisa Reboulleau
Renée E. Lettres retrouvées,
2014, France (19 min)
Production : Airelles Production.
Louidgi Beltrame
The Walking Tree, 2014, France (35 min)
17h : Sergio Caballero Lecha
Ancha es castilla – N’importe quoi,
2013, Espagne (25 min)
Production : AM Films SL.
Alfeu Franca
A deusa branca – The White Goddess,
2013, Brésil (30 min)
Production : Imagenax
18h : Christophe Bisson
Sarah (K.), 2014, France (15 min)
Production : Triptyque films, Guillaume Massart
Roee Rosen
The buried alive videos, 2013, Israël (36 min)
Le programme culturel
Production : Iris & B. Gerald
Cantor Center for Visual Arts
Kay Walkowiak
Final, 2014, Autriche (1 min 50 sec)
Thomas Draschan
Wotruba, 2014, Autriche (6 min 30 sec)
Production : Thomas Draschan / Roland
Hablesreiter / Thomas Christian Eichtinger
Henry Joost & Ariel Schulman
A brief history of John Baldessari,
2012, États-Unis (5 min 54 sec)
Production : Supermarché
Kay Walkowiak
Minimal Vandalism, 2013,
Autriche (3 min 49 sec)
Andrea Stinga et Federico Gonzalez
The ABC of architects, 2013, Colombie /
Argentine (1 min 38 sec)
29
JARDIN DES PLANTES
MUSÉUM NATIONAL D’HISTOIRE NATURELLE
La FIAC & (OFF)ICIELLE proposent un parcours d’œuvres contemporaines dans le Jardin des Plantes, Muséum
national d’Histoire naturelle. Les œuvres investissent les espaces extérieurs et intérieurs : le Jardin des
Plantes mais aussi les espaces atypiques du Muséum tels que la Ménagerie et Grande Galerie de l’Évolution.
Ce projet est l’occasion de mettre en valeur un parcours singulier autour d’une thématique d’actualité en
totale adéquation avec le lieu : l’art, la nature, la biodiversité et l’environnement. Les collections végétales,
vivantes du Muséum servent de support et d’illustration à la diffusion des connaissances sur les plantes, les
écosystèmes végétaux, l’interaction entre les plantes et les animaux, les relations entre l’Homme et la Nature.
Un lieu de pédagogie qui s’adresse à un très large public où se rencontrent les plus jeunes comme les
chercheurs scientifiques.
Cette année, les étudiants de l’École du Louvre sont présents pendant la semaine de la FIAC dans les
différents espaces du Muséum pour assurer un service de médiation culturelle.
LES PROJETS 2014
■■ Pilar Albarracín
Si no lo veo no lo creo, 2002-2014
Deux paires de lunettes d’observation métalliques, vidéos
167 x 87 x 57 cm
Présentée par la Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois, Paris | FIAC
Pilar Albarracín est née à Séville en 1968. Elle vit et travaille à Madrid en Espagne. Le travail de
l’artiste se concentre essentiellement sur les clichés incarnant l’identité andalouse, son folklore et
ses traditions populaires, mais aussi le rôle que la femme y tient dans la distribution du pouvoir ou
les fêtes collectives. Avec humour, elle se met régulièrement en scène dans des performances, des
photographies et des vidéos. Si no lo veo, no lo creo (il faut le voir pour le croire) s’intègre dans le
paysage urbain et propose au spectateur de façon légère et discrète de porter un regard différent sur
le monde. En effet, notre regard est conditionné et contrôlé par le tourisme. Lorsqu’il se plonge dans
les lunettes attendant d’y découvrir un « panorama », il est ludiquement « redirigé » vers des saynètes
animées, muettes et drolatiques inspirées des cartes postales kitsch qui pullulent en Espagne. Ainsi,
l’artiste devient tour à tour danseuse de flamenco, torera ou jeune fiancée.
■■ François Bucher et Lina Lopez
Le temps qui reste, 2014
Socles en bois et métal, cloche en verre, fil de nylon, ventilateur et lumière led, graine d’arbre
Dimensions variables
Présentée par la Galerie Proyectos Monclova, Mexique | FIAC
François Bucher est né en 1972 et Lina Lopez est née en 1977 en Colombie. Ils vivent et travaillent entre Berlin
et Paris. Depuis 2013, ils collaborent sur des projets artistiques qui cherchent à déconstruire la hiérarchie du
savoir contemporain établi par une science exclusivement matérialiste. Ils font appel à une compréhension
de L’Homme et la Nature dans un cycle millénaire, pour sortir d’une perspective unidimensionnelle et pour
rentrer dans un mode de pensée multidimensionnel. Le temps qui reste fait référence à un mythe de création
Kogi où l’on décrit un arbre sacré : Quand le vent touche ses feuilles, elles deviennent des papillons, quand
un éclaire l’atteint, ses fragmentes restent en flottant dans l’air. Le mythe est une histoire surnaturelle qui est
toujours en relation à l’origine. Il parle d’un temps qui contient d’autres temps, ou un temps qui reste.
Né en 1963 en Belgique, Peter Buggenhout vit et travaille à Gand. Ses œuvres tendent vers une
abstraction difforme suscitant à la fois fascination et effroi. L’artiste confère aux matériaux industriels
qu’il assemble une qualité quasi-organique, interrogeant ainsi notre conception d’une soi-disant
nature. Ces sculptures synonymes d’instabilité sous-tendent les relations complexes de l’homme à son
environnement à l’ère de l’Anthropocène. La sculpture The Blind Leading the Blind ne s’inscrit par
son aspect, dans aucune temporalité identifiable, tout en s’apparentant paradoxalement à un objet
archéologique du passé ou du futur, présageant ainsi l’idée d’un temps qui nous survivra.
■■ Julian Charrière
On The Sidewalk, 2014
Carottes de forage, colliers de serrage en acier
Dimensions variables
Présentée par Bugada & Cargnel, Paris | FIAC
Julian Charrière est né en 1987 en Suisse et vit et travaille à Berlin. Son travail oscille entre recherche scientifique
et artistique, abordant des thèmes liés à la géographie et à l’environnement. On The Sidewalk est composée
de carottages géologiques prélevés de la mer du Nord à la Méditerranée. Ces derniers sont coupés,
réorganisés et mis bout à bout à l’horizontale, telle une frise chronologique subjective. Charrière compare ici
deux modes d’écriture de l’Histoire, l’un géologique, l’autre géopolitique. Il bascule un échantillonnage du
temps scientifique vertical et en présente une synthèse horizontale, raccourcie et subjective.
■■ Nicolas Floc’h
Structures productives, 2010 - 2014
Sculptures en béton, photographies tirées à l’encre pigmentaire sur BFK rives 310g
Présentée par COAL, Coalition pour l’art et le développement durable
Né en 1970 à Rennes, Nicolas Floc’h vit et travaille à Paris. Depuis 2010, il développe un travail autour
des récifs artificiels, véritables architectures immergées destinées à recréer des écosystèmes. “Au
croisement de la sculpture, de l’architecture, du paysage, de la photographie et de la recherche
scientifique, l’art de Nicolas Floc’h pose également des questions de nature plus politique en ce
qu’elles touchent à l’espace et à l’usage auquel les hommes le soumettent, à des manières d’agir sur
le réel autant qu’aux moyens de le représenter. Arrachant aux régions aveugles des formes utiles qu’il
assigne à la gratuité de la contemplation esthétique, il décide tout autant de ce qui peut être abstrait
de la délectation et dévolu à la plus exigeante et à la plus inattendues des fonctions, à laquelle
rarement l’art n’ose même plus songer, celle de participer directement à la régénérescence des
biotopes c’est à dire à la survie des espèces.” Extrait de : “De l’usage de l’art”, par Jean- Marc Huitorel.
Semaine Nicolas Floc’h, le Récit d’If. Château d’If / FRAC PACA.
■■ Etienne de France
Tales of a Sea Cow, 2012
Vidéo HD stereo et couleur, 3 tirages jet d’encre, 3 impressions 3D (technique SLS), installation et
sculpture (matériaux divers)
Présentée par COAL, Coalition pour l’art et le développement durable
Ce projet a obtenu l’aide du Centre national du cinéma via le dispositif DICRéAM et a été co-produit
par le Parco Arte Vivente à Turin.
Le programme culturel
■■ Peter Buggenhout
The Blind Leading the Blind, 2014
Poussière, métal, polystyrène, plastique, toile polyester, mousse de polyuréthane
234 x 270 x 200 cm
Présentée par la Galerie Laurent Godin, Paris | (OFF)ICIELLE
31
Né en 1984, Etienne de France vit et travaille à Paris. Tales of a Sea Cow est une narration aux limites
du réel et de la fiction. Le récit décrit des recherches scientifiques fictives qui auraient abouti à la
redécouverte d’une espèce de mammifère marin (la rhytine de Steller) le long des côtes du Groenland,
éteinte depuis le XVIIIe siècle suite aux excès de la chasse intensive. Le film retrace le processus des
recherches et offre un commentaire contextuel et méthodologique des enregistrements sous-marins
et de leur analyse. Il est une métaphore de nos interprétations de la nature et révèle la portée des
projections imaginaires sur notre environnement. Tales of a Sea Cow est également une installation
sonore composée de sculptures, d’instruments scientifiques inventés, de photographies et de dessins.
■■ Yuan Gong
Losing Control, 2014
Eléments métalliques tubulaires, filets de sécurité et pièces de connexion issus d’un échafaudage
démantelé
800 x 500 x 500 cm
Présentée par Tianrenheyi Art Center, Shanghai | (OFF)ICIELLE
Yuan Gong est né à Shanghai, en 1961. Losing Control est un échafaudage démantelé dont les éléments
métalliques et filets de sécurité ont été réarrangés pour former une œuvre monumentale. En 2013,
l’atelier de l’artiste a subi une démolition forcée en raison de nouveaux projets d’urbanisation de la
ville de Shanghai. Impuissant, l’artiste a alors utilisé les matériaux laissés sur le lieu de la démolition
comme base pour une nouvelle série d’œuvres. A partir d’une histoire personnelle, Yuan crée une
nouvelle narration proposant une réflexion sur les profondes transformations urbaines et sociales
touchant la Chine d’aujourd’hui. En proposant une esthétique subtile, il aborde également les thèmes
de mémoire et d’identité, de destruction/reconstruction déjà abordés dans ses œuvres précédentes.
■■ Folkert de Jong
Amabilis Insania. The pleasing delusion, 2013
Bronze
Dimensions variables
Présentée par la Galerie Dukan, Paris, Leipzig | (OFF)ICIELLE
Folkert de Jong est né en 1972 à Egmond aan Zee aux Pays Bas. Il vit et travaille à Amsterdam. Les
trois œuvres regroupées sous le nom Le duel traitent de la cohérence, du contraste, du conflit entre
la nature et l’art, entre l’homme et la femme, entre l’économie et la culture, et surtout entre l’Homme
et lui-même. Les deux figures symbolisent le développement sans précédent de la société à la
fin du XIXème siècle dû à la révolution industrielle, et les conséquences de celle-ci sur notre monde
actuel, notamment en ce qui concerne la création et l’idée d’un monde en train de se faire. Avec
toute l’élégance théâtrale que convoque la pratique du duel à l’ancienne pour régler ses comptes, le
coup de feu pourrait d’un côté évoquer un cycle auto-destructeur qui se déclenche et de l’autre un
catalyseur utile pour développer un regard critique sur notre propre moralité. La table avec la naturemorte est ainsi un témoin silencieux d’une vulnérable intemporalité comme une nature-morte de
Cézanne accrochée dans un musée ; un symbole du désir humain de stopper le temps et le processus
de décomposition naturelle.
■■ Laurence De Leersnyder
L’envers du vide, laissé par la pierre de l’entrée, 2013
Résine, élastomère, métal, bois
80 x 100 x 280 cm ; 80 x 100 x 280 cm
Présentée par la Galerie laurent mueller, Paris | (OFF)ICIELLE
■■ Laurent Le Deunff
Totems, 2007
Chêne
256 x 50 x 50 cm ; 280 x 50 x 46,5 ; 255,5 x 50 x 46,5 ; 255,5 x 47,5 x 200 cm
Présentée par la Galerie Semiose, Paris | (OFF)ICIELLE
Laurent Le Deunff est né en 1977, il vit et travaille à Bordeaux. Avec cet ensemble de quatre sculptures
monumentales en chêne bicentenaire, Laurent Le Deunff opère un passage entre le registre infantile
de l’objet familier et celui de la sculpture animalière. Ces quatre trophées, réalisés à l’issue d’un
séjour au Canada, qui représentent des têtes d’ours, d’élan, de morse et de narval surmontant le
fût parallélépipédique d’une colonne, font à la fois référence à des totems amérindiens et aux
distributeurs de bonbons PEZ. Les sculptures de Laurent Le Deunff reprennent souvent des archétypes,
menhir, grotte, wigwam, animaux emblématiques, et font écho à leur perception ancestrale, voire à
leur éventuelle puissance shamanique dans une forêt primitive vue par des yeux d’enfant. Le sujet
est traité par décalage avec des matériaux sans rapport avec l’objet et des échelles arbitraires qui
inversent la trivialité de l’objet représenté et bousculent les catégories.
■■ Michelle Lopez
Blue Angel (Korean), 2014
Acier inoxydable miroir, peinture automobile
Dimensions variables
Présentée par la Galerie Christophe Gaillard, Paris | (OFF)ICIELLE
Michelle Lopez vit et travaille à Brooklyn et enseigne à l’Université de Yale, au département de sculpture
de la School of Art. Ses œuvres sont composées de panneaux d’acier inoxydable et d’aluminium aux
propriétés réfléchissantes, dont l’intérieur est recouvert de singulières bandes de peinture automobile.
Leurs couleurs primaires évoquent les compagnies aériennes commerciales (bleu profond de Korean
Air, rouge Delta, bleu United Royal). Si leur taille extraordinaire et leurs surfaces réfléchissantes
empruntent au minimalisme, leur légèreté incroyable et leur absence totale d’esbroufe semblent
en rejeter les caractéristiques de fabrication industrielle et d’autorité imposée. Ces formes plissées,
évoquant le fuselage d’un avion après un crash, les tours jumelles et les assemblages de compressions
automobiles de John Chamberlain, rappellent le traumatisme du 11 septembre, ou encore le spectre
de notre peur des nouvelles technologies (utilisées comme arme meurtrière).
■■ Didier Marcel
Rosée, 2014
Installation modulable créée pour la roseraie du Jardin des Plantes
Edition spéciale de 300 perles en cristal coloré Swarovski
25 x 8 m
Œuvre réalisée avec le soutien de Swarovski et de la Galerie Michel Rein, Paris | FIAC
Le programme culturel
Laurence De Leersnyder est née en 1979 à Clamart, France. Elle vit et travaille à Paris. D’une grotte située
en contrebas du campus HEC, l’artiste a prélevé une empreinte. Construite artificiellement à partir de
pierres meulières déterrées sur le site, cette grotte témoigne de la tradition des fabriques de jardin du
milieu du XVIIIème siècle. Ce moule, en résine et élastomère, dévoile le négatif de la roche, révélant,
comme le nomme l’artiste, son “volume en creux”. Si l’inversion des reliefs fait songer à un moulage, les
infinis détails de l’empreinte nous donne le sentiment d’un artefact. L’artiste joue de cette ambiguïté,
à l’instar des moulages “d’après-nature” ou des fausses concrétions des constructions maniéristes
qu’elle affectionne. Est-ce un décor artificiel ou réellement une empreinte ? Une incertitude déjà
présente dans la grotte, dont l’œuvre de Laurence De Leersnyder témoigne. (Marie Cantos)
33
La maison Swarovski et la FIAC ont lancé un appel à projet aux galeries, pour la réalisation d’une
installation dans le Jardin des Plantes. C’est la proposition délicate de l’artiste Didier Marcel qui a
retenu leur attention : l’œuvre intitulée Rosée joue sur une analogie sémantique en présentant des
perles et des gouttes en cristal de différentes tailles, déposées dans la roseraie du jardin. Fragments
de toile d’araignée surnaturelle sur laquelle on devinerait le passage d’une pluie géante, Rosée se
glisse dans le site comme un deuxième paysage, modifie son échelle, et renouvelle la perception de
cet espace botanique ouvert et fragile.
■■ Kate MccGwire
Purge, 2014
Technique mixte & plumes de pigeon sur container en métal
150 x 98 x 98 cm
Présentée par la Galerie Particulière, Paris, Bruxelles | (OFF)ICIELLE
Kate MccGwire, née en 1964, vit et travaille à Londres. Le travail de l’artiste interroge la nature même de
la beauté, plus complexe que le simple plaisir des sens. Une grande partie du travail de Kate MccGwire
fait référence à Freud, et à son concept d’« Unheimlich » (l’étrange, ou littéralement, l’inhospitalier) ; à
l’idée, pour citer Freud, « d’un espace où le familier peut en quelque sorte susciter la peur ». Le travail
de Kate MccGwire est également exposé à la Fondation Sommer – Musée de la Chasse & de la Nature.
■■ Vincent Mauger
Sans titre, 2012
Bacs plastique découpés
330 x 330 x 330 cm
Présentée par la Galerie Bertrand Grimont, Paris | (OFF)ICIELLE
Vincent Mauger est né en 1976 à Rennes. Il vit et travaille près de Nantes. Réalisées à partir de matériaux
de construction, briques, parpaings, bacs plastique, dont elles transcendent le caractère ordinaire,
les sculptures de Vincent Mauger concrétisent un espace mental rendu praticable pour le public.
L’assemblage de ces matériaux permet à l’artiste d’adapter ses œuvres à l’espace et de jouer sur
des questions d’échelles. Créant dans son travail un parallèle évident entre sculpture et architecture,
Vincent Mauger conçoit une nouvelle installation grise, impénétrable, opaque et irrégulière On tourne
autour, elle résiste au regard, nous toisant d’une tête. L’aspect monolithique de l’œuvre contraste avec
les multiples casiers plastiques qui la composent. Ces unités reconnaissables ne suffisent pas à effacer
l’impression d’étrangeté que dégage cette forme aléatoire, résultat à la fois d’une compilation, d’une
action d’assemblage suivie d’une entreprise d’érosion et de fragmentation.
■■ Romina de Novellis et Luc Petton
Augurii, 2014
Performance, installation, vidéo
Dimensions variables
Présentée par la Galerie Laure Roynette, Paris
Avec le soutien de Le Guetteur, Vol en Scène, Groupe 360, T.Gadou, Coton Doux
L’œuvre met en scène le dialogue corporel et mental entre une femme, Romina De Novellis, incarnant
l’humanité dans sa fragilité, et des vautours, symboles tautologiques de la rapacité et des élans
carnassiers (de ces animaux certes mais, pourquoi pas, des hommes aussi). On peut aussi voir dans
cette œuvre complexe et métaphorique, la représentation d’un certain duel où l’humain finit par
dompter sa part d’ombre. Une lecture plus marxisante y verra le combat victorieux de l’humain contre
un capitalisme financier incarné par ses fonds «vautours».
Bertrand Planes est né en 1975. Il travaille à Paris. La translation et la traduction entre medias, pratiques
et champs sensoriels sont récurrentes dans son œuvre. Bug’s Life est une œuvre sculpturale pour
l’extérieur. Elle est constituée de 91 balises solaires plantées au sol. Chaque balise est modifiée et
équipée d’un buzzer piézo qui émet un « bip » dont la fréquence et le volume dépendent de la lumière
impactant les capteurs solaires de la balise. Aucune ne reçoit exactement la même quantité de lumière
La sculpture constitue une « grille » dont l’activité sonore reflète les conditions atmosphériques. Le son
évoque celui d’une nuée d’insectes. Si le dispositif est simple, binaire, les variations de chaque balises
créent un effet sonore global qui émule la complexité organique.
■■ Benoît Pype
Géographie transitoire, 2011
Feuilles de paulownia et de philodendron
Dimensions variables
Présentée par la Galerie Aline Vidal, Paris
Benoît Pype est né en 1985, il vit et travaille à Paris. Chaque feuille de Géographie Transitoire représente
le plan d’une ville, réalisé à l’aide d’une découpeuse numérique laser. L’artiste entend établir un
rapprochement formel et conceptuel entre les différents aspects des réseaux urbains et les variations
géométriques des nervures d’une feuille d’arbre. La superposition des nervures végétales et des réseaux
urbains produisent un nouveau support. Les feuilles présentées à plat se déforment progressivement
et des reliefs imprévisibles apparaissent. Les villes se font et se défont lentement, déployant ainsi une
géographie fictive et éphémère. Géographie Transitoire s’appuie sur une revalorisation du temps, du
bon usage de la lenteur, en vue d’augmenter notre capacité à accueillir l’évènement.
■■ Pierre-Alexandre Rémy
Echo au Chaos, 2014
Acier peint, grès émaillé
850 x 300 x 275 cm
Présentée par la Galerie Isabelle Gounod, Paris | (OFF)ICIELLE
Pierre-Alexandre Rémy est né en 1978 à Poitiers. L’artiste présente dans la perspective centrale du
Jardin des Plantes, la sculpture Echo au Chaos comme un contrepoint à l’architecture classique
et très dépouillée du bâtiment principal de la Grande Galerie de l’évolution, à la perspective à la
française, rigoureuse, présente dès l’origine du jardin au XVIIe siècle. Une sculpture, une forme toute
en circonvolutions, entourant un noyau de céramique émaillée, vient dessiner en creux, inscrire sa
dynamique dans cette topographie classique, en écho au chaos lointain de l’ensemble des perspectives
à l’anglaise situées au nord du Jardin des Plantes et mises en place au XVIIIe siècle. La sculpture de
l’artiste dont le tracé semble se jouer d’une certaine austérité de la grande perspective est en écho à
la végétation riche et luxuriante et à la présence tellurique des minéraux non loin de là.
Scissure signal, 2014
Acier peint, élastomère teinté dans la masse
700 x 400 x 170 cm
Présentée par la Galerie Isabelle Gounod, Paris | (OFF)ICIELLE
Le programme culturel
■■ Bertrand Planes
Bug’s Life, 2007-2014
Balises de jardin solaires et buzzer piézo
Dimensions variables
Présentée par la New Galerie, Paris | FIAC
35
Scissure signal joue le contrepoint avec son espace de présentation, la pelouse des Grandes serres,
quatre serres à armature métallique, restaurées depuis 2010. Ici les couleurs très denses, à fort
caractère industriel, s’opposent à la gamme végétale et architecturale, aux teintes moins saturées.
Le dessin de l’artiste, en courbes d’acier et d’élastomère entrelacées, s’inscrit dans l’environnement
très orthonormé du jardin et des serres, constructions réalisées en verre et métal. D’ampleur pourtant
importante, la sculpture ne s’impose pas de manière monolithique à son environnement. Poreuse à
celui-ci, elle le laisse transparaître et l’éclaire d’un autre point de vue.
■■ Julien Salaud
Printemps (Faune de cerf), 2014
Structure en bois, peaux de chevreuil, fils de perles, taxidermie de chevrette, clous et fils de coton
347 x 106 x 246 cm
Présentée par la Galerie Suzanne Tarasiève, Paris
Né en 1977, Julien Salaud vit et travaille à Orléans. L’an dernier, il présentait l’œuvre Printemps (Nymphe
de cerf) au Muséum national d’Histoire naturelle. 2014 marque la métamorphose de cette pièce, une
mue vers un état hybride mi-humain, mi-animal. La Nymphe devient Faune, un corps de cerf accueillant
un buste humain. Évocation du mythologique Centaure, le Faune de cerf introduit dans le travail de
Julien Salaud un mode de narration proche des légendes, amplifiant les items créés par l’imaginaire
de chacun.
Nuit étoilée (Mont à la chevrette), 2014
Taxidermie de chevrette, bandelettes de plâtre, fils de perles
347 x 200 x 200 cm
Présentée par la Galerie Suzanne Tarasiève, Paris
Nuit étoilée (Mont à la chevrette) s’inscrit dans le prolongement des recherches initiées par l’artiste
depuis quelques années et inspirées par l’ethno-astronome Chantal Jègues-Wolkiewiez. Pour cette
dernière les peintures zoomorphes de la Salle des Taureaux de la grotte de Lascaux reprendraient les
dispositions des étoiles dans le ciel. Dans l’œuvre de Julien Salaud, le tipi serait une sorte d’abris, de
montagne renfermant l’animal, entièrement couvert d’un réseau de clous reliés entre eux par du fil
blanc. L’animal devient symbole de constellation, explorant la possibilité des rapports humains, astres
et bêtes comme les relations qu’entretiennent les hommes avec le vivant, qu’il s’agisse de l’animal ou
de leur propre corps.
• Barthélémy Toguo
Le jugement dernier XV, 2012
Aquarelle sur papier marouflé sur toile
250 x 240 cm
Présentée par la Galerie Lelong, Paris, New York | FIAC et Bandjoun Station
Barthélémy Toguo, artiste polymorphe, est né au Cameroun en 1967. Il vit et travaille à Paris et à Bandjoun.
La grande aquarelle Le Jugement dernier XV, fait partie d’un cycle qui met en scène l’homme et la
nature. La terre, mère nourricière, est symbolisée par l’arbre fait d’un lavis d’encre rouge, représentant
à la fois la vie et la mort. De la bouche des crânes criblés de clous, sortent des feuilles qui attestent
l’idée de l’éternel recommencement.
Mama Africa, 2012
Tapis, sculptures en bois
Dimensions variables
Présentée par la Galerie Lelong, Paris, New York | FIAC et Bandjoun Station
Barthélémy Toguo a créé à Bandjoun, au Cameroun, un projet artistique à but non lucratif qui porte le
nom de «Bandjoun Station». Ce lieu, unique et précurseur, allie culture et agriculture. Fervent défenseur
de l’autosuffisance alimentaire qu’il considère comme un acte politique fort, l’artiste dénonce ce
que Léopold Sédar Senghor formulait dès les années 70 comme une « détérioration des termes de
l’échange », où les prix à l’export imposés par le Nord pénalisent et appauvrissent durablement les
agriculteurs du Sud.
Plane Tree Mantra, 2014
Performance, dessin à l’encre sur tronc d’arbre
Présentée par mor.charpentier, Paris | FIAC
Lors d’une intervention in situ, Charwei Tsai calligraphie le soutra du cœur, un texte bouddhique
fondamental, sur le tronc d’un arbre historique et emblématique du Jardin des Plantes : le platane
d’Orient, planté en 1785 par Buffon. Le soutra du cœur, que l’artiste a appris par cœur pendant son
enfance à Taïwan, constitue un pilier de la sagesse bouddhiste, évoquant l’évanescence de toute chose.
Le public est invité à assister au processus d’écriture, et à observer le geste long et appliqué de la
calligraphie, symbolisant la rencontre entre la mémoire d’une personne, celle d’une pensée millénaire,
et celle d’un arbre vieux de plus de deux siècles.
• Claude Viallat
1989 / 003, 1989
Filet élastique rouge et noeuds trempés bleu
500 x 900 cm
Présentée par la Galerie Bernard Ceysson, Paris, Saint-Étienne, Genève, Luxembourg | (OFF)ICIELLE
Dans l’œuvre de Claude Viallat, la répétition de la forme va de pair avec le nouage à intervalles
réguliers de cordes. Les noeuds s’y intègrent tels des avatars en relief de la forme identifiante et
générique qui peuple de ses innombrables variétés les toiles de l’artiste. Les cordes nouées impliquent
les filets qui, eux-mêmes, impliquent les cordes nouées. Suspendus, les mailles des filets « figurent »
l’absence de la forme, sa présence évidée, suggérée par son contour évoqué par les cordes nouées
organisant le maillage du filet. Ce maillage met en exergue le fil et son nouage, à l’origine du tissage
et du tressage, c’est-à-dire les structurations primaires de l’abri, du vêtement et de l’architecture
première des sédentaires. Mais il propose une organisation souple, pragmatique de la nature et du
réel, opposée à l’ordre implacable, normé, des quadrillages générateurs de la perspective et des
appareils de contrôle et de visée.
Le programme culturel
• Charwei Tsai
37
Berges de Seine
Dans le cadre du programme Hors les Murs de la FIAC & (OFF)ICIELLE, une promenade sonore, au fil des
Berges de Seine, a été imaginée par Anne-Laure Chamboissier. Des salons d’écoute accueillent les auditeurs
pour une plongée dédiée au cinéma à travers différentes pièces sonores, fruits de plasticiens tels que Eddie
Ladoire et Hélène Perret, Emmanuel Lagarrigue, Rainier Lericolais, de musiciens tels que Rodolphe Burger,
Philippe Katerine, Bruno Letort, Radio Mentale et de l'écrivain et réalisateur Jonas Mekas.
Ces pièces jouent sur l’évocation de cinéastes (Marguerite Duras, Federico Fellini, Chris Marker….) et/ou
revêtent un caractère cinématique. Les auditeurs-promeneurs pourront s’immerger dans des univers
riches et contrastés, et par leur expérience sonore personnelle se créer leur propre voyage
■■ Bruno Letort
Immemories, 2013
Voix : Mike Ladd
Percussion : Daniel Ciampolini
Création, fruit de la contribution de Radio France à l’occasion du Art’s Birthday 2013.
Chris Marker, cinéaste, photographe, essayiste marqua de son empreinte l’approche de l’art, par
son itinéraire singulier qui se joue des modes et des coutumes. L’œuvre sonore Immemories tisse
sa trame sonore d’après La Jetée, film culte du réalisateur polymorphe. Bruno Letort (1963) est un
compositeur français, guitariste chevronné et orchestrateur, il a toujours travaillé à la frontière entre
musique populaire et savante. Il a également écrit des partitions pour des orchestres classiques ou
des quatuors à cordess, ainsi que des bandes sonores de films. En 2000, il fonde pour Radio France
le label Signature sur lequel enregistreront des artistes aussi divers que Pierre Henry, Lee Ranaldo,
Fred Frith, Bumcello, Hector Zazou, Elliott Sharp, Franck Vigroux, Noël Akchoté, Jean-Luc Godard, Luc
Ferrari, Christian Fennesz…
« Hommages à Fellini », 2003
■■ Rodolphe Burger
Unlimited Fellini, 2003
Œuvre produite au titre de la Commande publique, Centre National des Arts Plastiques - Ministère de
la Culture
L’œuvre en hommage à Fellini tente de dénouer le son de l’image et se propose de soumettre la
matière sonore du souvenirécran à une opération qui en dégage la puissance actuelle. Ce travail
d’élaboration d’images sonores a été conçu et inspiré à partir du film Casanova de Fellini. Rodolphe
Burger s’adonne à la musique dès l’enfance. Professeur de philosophie dans les années 80, il retourne
rapidement à la musique et fonde le groupe Dernière Bande qui deviendra Kat Onoma en 1986.
Parallèlement à cette collaboration qu’il mènera jusqu’en 2004, il développe une carrière solo. Son
univers musical, nourri des expériences les plus diverses, entretenu par des rencontres à première
vue improbables, s’apparente à une galaxie en constante expansion. Entre rock mutant, boucles de
mélancolie obsessionnelles, effluves de jazz, électronique acide ou lunaire et poésie contemporaine,
impossible de ranger son œuvre dans une seule boîte.
■■ Philippe Katerine
8 et quelques, 2003
Œuvres produites au titre de la Commande publique, Centre National des Arts Plastiques - Ministère
de la Culture
■■ Radio Mentale
Novo Et Mezzo (Una notte dolce), 2003
Œuvre produite au titre de la Commande publique, Centre National des Arts Plastiques - Ministère de
la Culture
Novo Et Mezzo (Una notte dolce) est une œuvre sonore sous la forme d’un montage réalisé à l’aide de
voix et de musiques extraites des films de Fellini. Elle constitue une sorte de ballade, de déambulation
libre au cœur de l’œuvre de Fellini et de son compositeur attitré Nino Rotta. Jean-Yves Leloup et Eric
Pajot, fondateurs du duo d’artistes sonores et de DJs, RadioMentale, ont débuté leur carrière au début
des années 90, à l’heure de l’émergence des musiques électroniques, grâce à leur émission diffusée sur
Radio FG (Paris), Couleur 3 (Suisse) et Shibuya FM (Tokyo). Par la suite, outre leur participation à la scène
techno, ils signent toute une série de collaborations avec des artistes, plasticiens et cinéastes mais aussi
certaines pièces et environnements sonores à l’occasion de manifestations artistiques et d’expositions
d’art contemporain.
■■ Eddie Ladoire et Hélène Perret
Les bruits du dehors, 2014
Conception : Hélène Perret
Création électroacoustique : Eddie Ladoire
Voix : Judith Gars et Stéphanie Cassignard
Textes : Marguerite Duras - extraits de : Un Barrage contre le Pacifique, L’Amant, L’Amant de la Chine du Nord.
Commande de l’Atelier de Création Radiophonique, courtesy de l’artiste, Brocoli, et la Galerie frank elbaz.
Chez Duras, les lieux ne servent pas uniquement au décor. Ils sont le point de départ de l’écriture. Dans
les romans du cycle indochinois, peu à peu, les lieux sont ramenés à une vision immédiate, à une sorte de
transcription d’une hallucination visuelle de l’auteur plutôt qu’à une visualisation descriptive détaillée. Faite
de bruits et de silences, de sons et de musiques, l’œuvre de Eddie Ladoire et Hélène Perret est, de manière
évidente, très sonore mais, à l’écoute, on retrouve les principes de la création phonographique : instantanéité,
modulation, répétitions, résonnances et fixité. Mimant l’écriture de la représentation instantanée de Duras,
faisant défiler les images suggérées d’un cinéma pour l’oreille, figurant l’épuisement de la représentation de
l’espace indochinois, la création provoque le surgissement d’images phonographiques, comme s’il ne restait
plus, de cette histoire ressassée, de la persistance des lieux de l’enfance, que la bande-son qui aurait pu en
être faite, une trace sonore.
Eddie Ladoire est musicien et plasticien installé près de Bordeaux. Il oriente son travail vers l’électroacoustique
et l’installation. Ses compositions s’inscrivent aux frontières de la musique concrète et de la musique
électronique. Il est aussi l’auteur de pièces radiophoniques et de cartes postales sonores pour France Musique.
■■ Emmanuel Lagarrigue
Que j’imagine une chose ou pas, elle est réelle pour moi, 2014
Courtesy Galerie SULTANA, Paris
Nommée d’après la rencontre de John Carpenter et Don DeLillo, cette pièce sonore tente de répondre
en musique à la question de la nature de l’imaginaire. Hantée par l’absolue réalité des choses, elle
propose un voyage dans la matérialité de nos représentations mentales. Convoquant les voix de
personnages extra-ordinaires issus de nombreux films, elle dresse le paysage mental de nos désirs à
l’horizon de leurs existences disséminées.
Le programme culturel
Conçue avec la collaboration de Pierre Bondu, l’œuvre consiste à prendre des fragments de séquences
de films de Fellini pour proposer d’autres bandesson intégrant la conception, par le biais d’une
modification des pistes sonores nouvelles (sons, voix, bruits, musiques). L’inclassable Philippe Katerine
est à la fois chanteur, auteur, compositeur, réalisateur, acteur et écrivain.
39
Emmanuel Lagarrigue est né en 1972. Plasticien, il aime considérer les relations humaines à travers
les sonorités qui les façonnent et les entretiennent. Il nous laisse cheminer et nous enferme dans
ses installations très graphiques et délicates, où la distillation de chuchotements, mélodies, mots
dispersés, fragments de textes littéraires, musique entêtante ... génère une atmosphère propice aux
questionnements intimes.
■■ Jonas Mekas
A Pétrarque, mon journal intime sonore, 2003
Réalisation : Lionel Quentin
Œuvre produite au titre de la Commande publique, Centre National des Arts Plastiques - Ministère de
la Culture et de l’Atelier de Création Radiophonique - France Culture
A l’origine commandée par l’Atelier de Création Radiophonique, cette pièce sonore s’est développée en
un projet à deux têtes : une pour le Musée d’art moderne de la Ville de Paris où la totalité du projet a été
présentée sans voix mais avec une liste de tous les extraits sonores comprenant : sujet, lieu, date etc.,
l’autre, la version radio contient une brève information orale avant chaque extrait sonore. « Cette pièce
sonore consiste en 54 extraits sonores environ de mon journal sonore PLACE VENDÔME de ces 40 dernières
années : sons de New York, sons de nature, sons de différents voyages, des fragments où je chante avec
mes amis, une large variété de sons de 30 secondes à 2 minutes. On pourra regarder, ou plutôt écouter,
comme un journal sonore, cousin de mon journal filmé, la structure de ce projet étant similaire à celle que
j’ai toujours suivi pour tenir mon journal cinématographique. »
A la croisée du cinéma expérimental et documentaire, Jonas Mekas n’a jamais cessé, pendant plus de
soixante ans de bâtir une œuvre forte et personnelle, dont il fut à la fois le filmeur et l’acteur incontournable.
Poète, critique, héros de la contre-culture américaine, Jonas Mekas s’est aventuré dans le monde avec
passion. Ses films témoignent à eux seuls de cet engagement sensuel et amoureux qu’il signe avec la vie.
“What an ecstasy just to film (…) I am obsessed with filming. I am really a filmer…” livre-t-il dans le chapite VII
de As I Was Moving Ahead... Derrière cette obsession, c’est bien sûr l’urgence de vivre qui est à l’œuvre, une
urgence renouvelée de film en film et qu’il nous fait partager en nous incluant dans sa vision du monde.
■■ Rainier Lericolais
Dots per Image, 2010
Commande de l’atelier de création radiophonique, courtesy de l’artiste, Brocoli,
et la Galerie frank elbaz, Paris
Dans cette pièce, l’artiste pluridisciplinaire Rainier Lericolais confronte son rapport au cinéaste
récemment disparu, Chris Marker avec pour point de départ, son livre, Le Dépays, paru en 1982 -, à sa
propre mémoire - et notamment à celle de ses nombreux voyages au Japon. Ses souvenirs du cinéaste
sont accompagnés par des voix, française (Etienne Sandrin) ou japonaise (Lili Kim), par ses amis musiciens
(Pierre-Yves Macé, Simon Fisher Turner, Daniel Pabeuf, David Sanson, Geoffroy Montel), cinéastes (Daniella
Marxer) ou plasticiens (Michel Aubry) dans cette belle divagation musicale et poétique.
Rainier Lericolais est né en 1970. Plasticien et musicien, son travail protéiforme explore les liens entre
arts plastique et musique. Il expérimente les matériaux, les images et les sons, cherche à restituer la
mémoire et opère un déplacement entre ce que nous percevons d’une image et son origine.
(OFF)ICIELLE investit le Quai de la Cité de la Mode et du Design pour accueillir une programmation
artistique autour de la thématique de l’art contemporain dans l’espace urbain, dans le cadre du parcours
Hors les Murs. (OFF)ICIELLE s’associe au Wanderlust et au Nüba pour créer une programmation musicale
et culturelle durant toute la semaine de la foire incluant des installations d’œuvres d’art, de concerts,
ainsi qu’une proposition de Street Food. Nuit Blanche participe également à cette programmation en
invitant l’artiste Sambre à investir le quai. Une programmation d’artistes du street art sera présentée en
collaboration avec Nicolas Laugero Lasserre avec les interventions des artistes Bault, Gris1, Katre, Kouka,
Lek et Sowat, Madame, Monkey Bird, Stephan Doitschinoff et Swoon. Egalement en collaboration avec
Swatch, une installation vidéo et sonore d’Eva Borner est présentée. Intitulée Dingzihù, elle a été produite
lors de sa résidence dans le Swatch Art Peace Hotel à Shanghai. Enfin, deux pièces de Jean-Luc Moulène
sont réalisées en collaboration avec les ingénieurs des concept car Renault seront exposées.
Dingzihù, Eva Borner
Présentée par Swatch
Swatch est fière d‘être partenaire premium d’(OFF)ICIELLE et de présenter son programme de résidence
d’artistes - The Swatch Art Peace Hotel de Shanghai - pour la première fois à Paris. Swatch propose
une plongée au coeur de l’activité créatrice de l’hôtel. Le mur présentant le Swatch Art Peace Hotel
s’inspire de l’architecture réelle de la résidence et donne à découvrir la quintessence des travaux de seize
artistes résidents dans une approche ludique et interactive. Exposée sur le quai de la Cité de la Mode
et du Design, Dingzihù, installation vidéo de l’artiste Eva Borner, résidente, est un manifeste contre la
modernisation urbaine à marche forcée. L’artiste met en scène le danseur et chorégraphe Iker Arrue et
ambitionne de transmettre une expérience existentielle.
Body versus Twizy, 2011 et Twizy custom, 2014 de Jean-Luc Moulène
Présentées par Renault
En 2011, Renault a produit deux importantes sculptures de Jean-Luc Moulène inspirées par l’objet
automobile. Ce sont des chefs d’œuvre à la fois artistiques et technologiques imaginés par l’artiste et
réalisés en collaboration avec les ingénieurs des concept cars Renault. Elles ont été exposées pour la
première fois au Jardin des Tuileries dans le cadre du programme Hors les Murs de la FIAC 2011, puis elles
ont fait le tour du monde. Cette année, elles reviennent pour (OFF)ICIELLE accompagnées d’une œuvre
nouvelle: une véritable automobile Twizy re-conceptualisée dans ses lignes de force et dynamique des
formes par l’artiste. Jean-Luc Moulène « saisit », par le biais de la photographie ou de la sculpture, les
objets du monde, les transforme pour ensuite les replacer dans le flux des choses.
Programmation Street Art
Le Street Art véhicule un message universel et s’est approprié le plus grand musée du monde : la rue. De
ce fait, on constate que l’art n’émerge pas seulement par le haut de la pyramide de la hiérarchie des
sociétés, mais aussi par le bas. Cet art représente ainsi un éventail de dialogues ouverts et multiples,
comme le nombre d’artistes appartenant à ce mouvement. C’est de cette façon qu’il est devenu l’un des
plus grands courants artistiques ayant marqué la fin du XXème et le début du XXIème siècle, s’inscrivant
désormais dans l’histoire de l’art.
Dans le cadre d’(OFF)ICIELLE & FIAC, et en collaboration avec Nicolas Laugero Lasserre, le Quai de la
Cité de la Mode et du Design est également investi par le Street Art et le graffiti. Une dizaine d’artistes
français et internationaux, issus des deux courants du mouvement, viendront partager les murs en bêton,
déjà envahis de graffitis « sauvages ».
Le programme culturel
Quai de la cité de la mode et du design
41
PROGRAMME DE PERFORMANCES
OUVERTURES / OPENINGS – AUDITORIUM DU MUSÉE DU LOUVRE
La FIAC, (OFF)ICIELLE et le musée du Louvre présentent le programme de performances Ouvertures/
Openings. Intégrant l’actualité des pratiques performatives et du dialogue entre les disciplines dans l’art
contemporain, ce programme s’inscrit à l’intersection entre musique, danse contemporaine, performance
et théâtre. Il propose autant d’expérimentations sous la forme d’actions live ouvrant de nouveaux
périmètres au champ de la performance artistique. Depuis sa création, des artistes tels que Tarek Atoui,
Jérôme Bel, Claude Closky, Guy de Cointet, Jeremy Deller, Tony Conrad, Aurélien Froment, Dan Graham,
Rodney Graham, Gary Hill, William Kentridge, Hassan Khan, Christian Marclay, Matt Mullican, Xavier Le
Roy ou encore Franz Erhard Walther se sont réunis au sein et autour de l’Auditorium du Louvre.
L’édition 2014 réunit des artistes qui, entre danse et performance, mettent en tension le corps comme
médium, support et véhicule d’une expérience élargie de la chorégraphie.
Sous la pyramide du Louvre, Simone Forti et Charlemagne Palestine reviennent sur un moment majeur
du minimalisme avec une œuvre historique réinterprétée où son, vocalité et mouvement explorent une
affinité inédite.
Pionnière de la performance post-minimale, Joan Jonas présente à l’auditorium, en collaboration avec
le pianiste Jason Moran, une création récente, sommet d’un univers dense et subtil où actions, images,
textes et musique réinventent le corps comme siège subversif du récit.
L’une des premières pièces du chorégraphe Jérôme Bel, enfin, nous confronte aux gestes radicaux de la
danse conceptuelle qui, depuis une vingtaine d’années, remet en jeu l’idée post-moderne d’une danse
étendue, en la frottant aux paradigmes théoriques des arts visuels et aux états critiques du corps dans
la société contemporaine.
Entrée libre sur réservation préalable, du 15 septembre au 22 octobre inclus, à l’adresse suivante :
www.louvre.fr/cycles/ouvertures-openings-2014
Un contingent limité de places sera disponible dans l’heure qui précède la manifestation à la caisse de
l’Auditorium
Adresse : Auditorium du Louvre. Entrée par la Pyramide, le passage Richelieu ou les galeries du Carrousel,
75001 Paris
■■ Jeudi 23 octobre
19h
Simone Forti
A state of dance
Projections, suivies d’une conversation de Simone Forti avec Marcella Lista.
Auditorium du Louvre
L’étude du mouvement animal, qui intéresse la chorégraphe et artiste Simone Forti à partir du milieu
des années 1960, constitue un chantier de recherche tout à fait pionnier, qui trouve dans la création
chorégraphique d’aujourd’hui échos et ramifications significatives.
La projection de films rares, documentant ses investigations en la matière (1973-1977), sera le support
d’une conversation avec l’artiste.
■■ Vendredi 24 octobre
21h
Jérôme Bel
Jérôme Bel, 1995
Un spectacle de Jérôme Bel
Interprétation : Eric Affergan, Michèle Bargues, Claire Haenni, Patrick Harlay, Frédéric Seguette
Production : R.B. Jérôme Bel
Avec le Festival d’Automne à Paris
Avec le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès
Auditorium du Louvre
■■ Samedi 25 octobre
21h
Simone Forti et Charlemagne Palestine
Illlummminnnatttionnnssss !!!!, 1971/2014
Simone Forti : danse, voix
Charlemagne Palestine : piano, voix, synthétiseurs, instruments variés et installation visuelle
Pyramide du Louvre – Accès libre
Créée à Los Angeles en 1971, Illuminations expérimente un dialogue unique en son genre entre les
recherches pionnières menées par Simone Forti dans le domaine du mouvement « non-éduqué » et
les investigations musicales hautement immersives de Charlemagne Palestine. L’œuvre s’inscrit dans
le prolongement des « Gardenia Sessions » menées par Simone Forti au California Institute of the
Arts au début des années 1970 où, avec des non-professionnels, l’artiste enquête sur les dynamiques
circulaires, développant des états physiques particuliers à travers de longues plages de travail de la
voix et du mouvement corporel. L’univers sonore de Charlemagne Palestine jette un pont entre les
gestes réduits du minimalisme et l’acoustique rituelle de Pandit Pran Nath. Le compositeur et performer
manie avec une rare intensité les expériences sensorielles et psychiques engagées dans le drone,
tout en multipliant les textures et les timbres par un instrumentarium étendu, mêlant électronique et
acoustique.
« Un élément important que Charlemagne et moi-même avions en commun, est que nous avions
tous deux travaillé quelque temps avec Pran Nath, écrit Simone Forti. Cela nous donna un point de
référence clair – une approche qui commence par l’action de parfaire un ton jusqu’à ce qu’il devienne
une vibration pure et d’une cohérence constante […]. Lorsque nous travaillons ensemble, Charlemagne
se centre par le ton, et moi par le point de gravité. Et son son et mon mouvement deviennent une
partie de l’environnement concret pour l’autre, qui met en mouvement nos équilibres respectifs. »
Une relecture contemporaine de ce duo sera spatialisée sous la pyramide.
■■ Dimanche 26 octobre
19h
Joan Jonas
Reanimation, 2012/2014
Joan Jonas : conception et performance
Jason Moran : piano, synthétiseur
Auditorium du Louvre
Etablissant dès les années 1970 des liens innovants entre performance et vidéo, l’art de Joan Jonas tisse
des structures uniques de temporalité, qui mettent en tension sa subjectivité et les niveaux collectifs
de la conscience culturelle. Ses actions, fortement ritualisées, s’appuient sur le corps de l’artiste,
brassant dans le présent continu de la performance un grand nombre de médias : vidéo en temps
réel et images enregistrées, sons naturels et de synthèse, poésie et musique, projections et inscriptions
graphiques. « La performeuse se voit elle-même comme un médium dit-elle : l’information passe à
travers elle ». Reanimation appartient à une série d’œuvres qui, depuis quelques années, ont partie
liée avec ce qu’elle décrit comme un « intérêt pour les débuts de l’expression dans d’autres cultures,
dans la relation entre l’image et la source ». Partant d’un séjour itinérant en Islande, Reanimation
déroule à travers glaciers et fonds marins le récit diffracté et flottant d’un temps immémorial, porteur
d’une profonde subversion poétique.
Le programme culturel
Après nom donné par l’auteur, 1994, une chorégraphie d’objets, Jérôme Bel crée une pièce dont le titre,
autoréférentiel, déclare la relativité déterminée de tout geste artistique. L’œuvre opère une réduction
extrême, basée sur la complète nudité des interprètes, de la scène et des moyens du théâtre. Elle semble
réitérer la question posée par Spinoza, « Que peut un corps ? », sous la forme d’un miroir critique tendu
vers son époque. Vingt ans plus tard, cette pièce profondément expérimentale garde toute sa charge
d’interrogation. Jérôme Bel donne à lire les dispositifs et opérations qui ont permis, par un réinvestissement
conceptuel de la danse, d’en faire un des leviers de la pensée artistique actuelle.
43
Programme de performances
IN PROCESS
Inauguré en collaboration avec Mehdi Brit, In Process est un programme de performances dédié à la jeune
scène contemporaine en dialogue avec l’œuvre d’une figure historique. Cartographiées pendant six jours
entre le Grand Palais et les lieux Hors les Murs, ces propositions sont l’occasion d’aller à la rencontre de
la scène émergente pour découvrir les pratiques et les enjeux qui accompagnent la performance vers de
nouvelles formes contemporaines. Chaque artiste est invité à proposer une création autour d'un thème
commun révélant ainsi les multiples approches conceptuelles et visuelles d'un dialogue entre l'histoire, la
performance et l'expérience contemporaine.
Le vaste paysage composé de rituels offre une traversée d’ingrédients et de symboles tant sur l’expérience
individuelle que collective. Rites, cérémonies, chants et autres initiations résonnent comme une vague de
vibrations. Religieux, chamanique ou cathartique, le rituel est miroir de mystère et de sacré cristallisant
les mythes qui structurent l’ossature sociale de nos environnements culturels. Signe de dialogue et de
conciliation entre le visible et l’invisible, il incarne la métamorphose, le changement et varie selon les
contes et les traditions. Des croyances profondément mystiques aux comportements toujours plus codifiés,
le rituel dessine un mariage d’actions avec lesquels son ombre captive et sa connaissance fascine.
En revisitant l’idée, les traces ou le scénario d’un rituel, ces artistes engagent avec la performance une
quête poétique et processuelle sur de nouvelles formes décryptant à travers les mots et les gestes une
mémoire archaïque au dessein universel.
■■ Mardi 21 octobre
17h30
Natsuko Uchino
La Pastorale, 2014
Avec la participation de Daniel Berlioux, Juliette Malfray, Olivier Domerg, Magni Borgehed & Les
Bergers Urbains.
Jardin des Plantes, 75005 Paris
Natsuko Uchino est née en 1983. Dans le prolongement de ses recherches sur l’écologie comme
matrice à une économie contributive, Natsuko Uchino s’intéresse au rituel de la récolte et à ses modes
de gestion. Cette performance propose un dialogue chorégraphique et visuel prenant la forme d’un
scénario théâtral collectif et participatif.
■■ Jeudi 23 octobre
19h30
Pablo de Laborde Lascaris
The Disciples of Acteon, 2014
Musée de la Chasse et de la Nature, 75003 Paris
Né en 1985 à Mexico, Pablo de Laborde Lascaris vit et travaille à Londres. Il s’est intéressé à la
dimension ritualiste de la chasse aussi bien dans sa méthode que dans sa tradition. Son image et sa
réception à travers l’histoire en font un objet de controverse entre la posture classique incarnée par la
performance du chasseur et un discours contemporain engagé sur la protection de l’animal menacé.
À partir de ses deux éléments, Pablo de Laborde Lascaris revisite l’image du chasseur comme un
anthropologue présenterait une pièce emblématique sur son rôle et son rayonnement dans la société
contemporaine, révélant l’héritage imposé sur l’avenir de cette tradition.
■■ Vendredi 24 octobre
19h
Alejandro Jodorowsky
Séance de tarots avec la participation du public.
Grand Amphithéâtre du Muséum national d’Histoire naturelle, 75005 Paris
■■ Samedi 25 octobre
15h
Walid Al Wawi
La sauterelle, 2014
Rotonde Niveau 1 du Grand Palais, 75008 Paris
Né en 1988, Walid Al Wawi vit et travaille à Dubai. L’artiste développe ses pensées à travers des scripts
réalisés comme des esquisses. En liant l’écriture à la performance, ses travaux constituent un ensemble
de regards poétiques et politiques sur la condition humaine. Dans le cadre d’In Process, Al Wawi
propose une action silencieuse et méditative en regard avec le rituel du thé.
17h
Kapwani Kiwanga
A spell to bound the limitless, 2014
Auditorium du Grand Palais, 75008 Paris
Née en 1977 à Hamilton (Canada), Kapwani Kiwanga vit et travaille à Paris. Pour sa performance, l’artiste
active les traditions folkloriques et païennes en parcourant les rites séculaires et sacrés pour conjurer le
surnaturel. Elle envisage ses projets à la lisière de l’anthropologie et de l’expérimentation scientifique,
explorant les notions de magie et de croyance à partir de différentes sources documentaires et
d’interprétations fictionnelles.
■■ Dimanche 26 octobre
15h
Laure Prouvost
Bread, Tunnel, Vegetable, 2014
Rotonde Niveau 1 du Grand Palais, 75008 Paris
Née à Lille en 1978, Laure Prouvost vit et travaille à Londres. L’artiste nous convie à participer à un
événement pour soutenir le futur centre de visite pour son grand-père conceptuel. Nous vous
proposerons du Wantee, de vous assoir sur nos chaises et de boire du tea, pour vous raconter ce qui
s’est passé depuis la disparition de l’artiste.
17h
Emilie Pitoiset
Un chat est un chat, 2014
Auditorium du Grand Palais, 75008 Paris
Née en 1980, Emilie Pitoiset vit et travaille à Paris. Un chat est un chat est une métafiction incantatoire
qui fonctionne en triangulation entre un narrateur, un acteur et des veneurs. Ces trois entités se
retrouvent dans une ronde ritualisée et secrète, à la recherche d’un Objet. De cette course, l’Objet de
désir, acteur principal, se saisira de plusieurs rôles.
Avec le soutien de
Le programme culturel
Alejandro Jodorowsky est né en 1929 à Tocopilla, au Chili. Il vit et travaille à Paris. Poète, romancier,
comédien et réalisateur, Alejandro Jodorowsky est également scénariste de bandes dessinées
fantastiques et de science-fiction. Il est l’auteur de La voix du tarot : une structure de l’âme, un ouvrage
de référence en tarologie, mais également de deux techniques thérapeutiques s’inspirant des rites
chamaniques, du théâtre et de la psychanalyse, qu’il appelle « psychomagie » et « sychogénéalogie ».
Il a présenté dernièrement une série de dessins, une création commune réalisée avec Pascale
Montandon-Jodorowsky à la Galerie Forêt Verte à Paris.
45
VOICES OF URGENCY
La FIAC & (OFF)ICIELLE, en collaboration avec l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris,
présente Voices of Urgency, un cycle de rencontres et discussions autour de la poésie et des sciences
sociales au sein de l’Amphithéâtre d’Honneur.
Conçu et orchestré par Alex Cecchetti, Voices of Urgency invite le public à quatre rendez-vous où la
poésie est au cœur de l’échange, dans une confrontation directe avec l’art et les autres formes de la
pensée contemporaine.
Voices of Urgency part du postulat que la poésie est appelée à jouer un rôle fondamental au sein de
notre société. Elle s’inscrit dans l’écriture et la construction de notre avenir et agit dans les changements
actuels du monde contemporain. Différentes réflexions sont mises en lumière autour d’un échange
construit entre grands chercheurs et poètes internationaux.
Accès libre dans la limite des places disponibles
Adresse : Amphithéâtre d’Honneur,
École Nationale Supérieure des Beaux-arts de Paris
14, rue Bonaparte, 75006 Paris
■■ Jeudi 23 octobre
18h à 20h
« Au-delà de l’expérience humaine »
La conversation se déroulera en anglais.
La poésie est aussi une technologie qui nous permet d’accéder ou accueillir des expériences se situant
au-delà des possibilités humaines. D’autre part, les nouvelles technologies, nous permettent d’atteindre
des espaces autrement inaccessibles et encore inexplorés. Sciences et poésie se rencontrent au-delà
de l’expérience humaine dans l’effort d’une représentation du monde.
Avec Yuri I. Manin (mathématicien, Russie), Eileen Myles (poète, Etats-Unis), Serhiy Zhadan (poète, Ukraine).
■■ Vendredi 24 octobre
18h à 20h
« Les métaphores dans lesquelles on vit »
La conversation se déroulera en anglais.
Les métaphores sont notre façon d’articuler l’expérience, de construire les valeurs et les codes d’une
société. Voices of Urgency invite les poètes à dévoiler les métaphores en jeu dans le scénario de
notre vie et de trouver une nouvelle parole, une nouvelle musique, pour se déplacer ensemble sur un
possible nouveau paradigme de vie sociale.
Avec Serhiy Zhadan (poète, Ukraine), Grzegorz Wróblewski (poète, Pologne), João de Pina-Cabral
(anthropologue, Portugal).
■■ Samedi 25 octobre
18h à 20h
« Le langage à venir »
La conversation se déroulera en français.
Avec Vinciane Despret (philosophe des sciences et éthologue, Belgique), Abdellatif Laâbi (poète,
Maroc), Cecilia Vicuña (poète, Chili).
■■ Dimanche 26 octobre
18h à 20h
« Désir et révolution »
La conversation se déroulera en anglais.
Entre construction et anéantissement, et au-delà de toutes catégorisations culturelles du genre et de
la sexualité, la passion amoureuse est-elle capable de modification de la structure sociale, ou bien les
changements sociaux ont-ils une influence sur la nature de l’amour en lui-même ?
Avec Ariana Reines (poète, Etats-Unis), Peter Semolic (poète, Slovanie), Luca Greco (sociolinguiste,
Italie/ France).
Le programme culturel
Le langage fait entièrement partie de notre construction du monde. Il structure la pensée autant qu’il
tente de la décrire. C’est pourquoi le langage est profondément lié à l’organisation d’une société.
Mais il faut désormais s’interroger sur sa structure face aux profondes mutations économiques et
écologiques que subit notre monde à l’heure actuelle. Si le langage est inscrit dans le corps et le corps
dans l’environnement, quelle est l’influence que ces crises peuvent avoir sur le langage de demain ?
47
CONFÉRENCES ART & SCIENCE
L'HOMME EST UN ANIMAL PARMI LES AUTRES
Dans le cadre de son parcours Hors les Murs, la FIAC & (OFF)ICIELLE proposent depuis 2012 en collaboration
avec Coal (Coalition pour l’Art et le Développement Durable) et le Muséum national d’Histoire naturelle,
un cycle de tables rondes sur le thème art et science.
Cette année, la FIAC organise deux tables rondes autour du thème « L’Homme est un animal parmi les
autres » à l’Auditorium de la Grande Galerie de l’Evolution au Muséum national d’Histoire naturelle.
Chaque table ronde propose un dialogue entre un artiste, un scientifique du Muséum et un penseur
autour des interactions entre l’art, la science et l’engagement.
Chaque grand changement d’époque a été caractérisé par un changement de la hiérarchie de nos
représentations. Après la révolution copernicienne qui révéla que le soleil était au centre de l’univers et non
la Terre, puis l’évolution des sciences permettant de découvrir que le soleil n’était pas le centre de l’univers
mais d’une frange de la Voie lactée, aujourd’hui nous découvrons que l’humanité n’est pas le centre et la
finalité de l’évolution, mais un élément dans un tout, autrement plus complexe. L’Homme est un animal parmi
les autres, et l’écologie, par son analyse systémique, nous montre via les interrelations entre les espèces que
l’homme n’a pas une place privilégiée et particulière en dehors des chaînes trophiques. L’humanité n’est
pas un empire dans un empire, quand bien même notre espèce est devenue une force géologique, l’espèce
à l’impact le plus important de l’histoire du vivant. Ainsi l’humanité est intégralement partie prenante avec
l’ensemble des flux géophysiques de la nature et l’ensemble de la chaîne trophique quand bien même
elle détourne un maximum de sa productivité à son seul bénéfice. Ainsi l’homme est un animal parmi les
autres. Cette simple assertion révolutionne la représentation du vivant et nécessite de réviser la façon dont
nous nous projetons dans la nature. Elle s’appuie sur les récentes recherches scientifiques des écologues
et a de nombreuses implications d’un point de vue éthique. D’ailleurs il est presque ironique de remarquer
que par ces analyses les plus contemporaines, cette représentation renoue avec les traditions anciennes,
des cultures sur lesquelles nous pouvons prendre appui pour renouveler notre perception du monde. Enfin
il sera question du travail des artistes de pouvoir intégrer les conséquences de cette assertion sur nos
représentations et proposer une nouvelle vision du vivant, où l’Homme a une place certes prépondérante
en quantité d’interactions et d’impacts, mais pas différente en nature.
Accès libre dans la limite des places disponibles
Adresse : Auditorium de la Grande Galerie de l’Evolution,
Muséum national d’Histoire naturelle,
36, rue Geoffroy Saint-Hilaire, 75005 Paris
■■ Jeudi 23 octobre
18h - 20h
« L’Homme, un animal qui ne plaît pas beaucoup aux autres »
Il n’y a guère que les espèces commensales (mouches domestiques, cafards, pigeons) qui se sont
prise d’affection pour l’humanité. Les autres perçoivent les humains comme des animaux encore
infantiles avec un pelage inégal, un nez étrangement proéminant par rapport à la bouche, une odeur
désagréable et surtout, surtout, un comportement déconcertant… est-ce que pour autant les humains
ne sont pas de la grande famille des animaux ?
Cette conférence sera animée par Loïc Fel de COAL
Avec Michel Blazy, artiste, Georges Chapouthier, Neurobiologiste et philosophe, et Marie-Claude
Bomsel, Docteur vétérinaire, professeur au MNHN
Le grand défi de notre temps est de reboucler les cycles biogéochimiques planétaires avant que
l’écosystème global n’atteigne le collapsus, entrainant la biodiversité entière (Homme inclus) dans sa
chute. Phosphore, CO2, Azote, etc. sont les flux qui maintiennent le vivant dans sa dynamique depuis
plus de 3 milliards d’années. Une des clés pour que ces flux redeviennent circulaires est de réintégrer
le système humain dans le système naturel global, et refaire de l’homme un animal parmi les autres.
Cette conférence sera animée par Loïc Fel de COAL.
Avec Barthélémy Toguo, Artiste, Marine Legrand (anthropologue environnementale, MNHN), Catitu
Tayassu, chercheur en Histoire Culturelle, CHR-EHESS.
Le programme culturel
■■ Samedi 25 octobre
18h - 20h
« Vers la réintroduction de l’Homme dans la nature »
49
Auditorium du Grand Palais
La FIAC & (OFF)ICIELLE développent leur programme culturel en proposant un cycle de films d’artistes longs
métrages dans l’Auditorium du Grand Palais. En collaboration avec le FILAF (Festival International du Livre
d'Art et du Film), trois films primés seront présentés pendant la semaine de la FIAC. Des conférences et des
signatures de livres seront aussi à découvrir dans cet espace ainsi que des performances d’Emilie Pitoiset et
de Kapwani Kiwanga dans le cadre du programme In Process.
Accès libre dans la limite des places disponibles
Grand Palais, entrée par la Rotonde Alexandre III, 75008 Paris
Retrouvez toute la programmation sur www.fiac.com et au point information du Grand Palais
■■ Jeudi 23 octobre
12h - 14h : Table ronde d.c.a
Prepared Piano – model for new ways of collaboration
Avec Maria Lind (directrice de la Tensta Konsthall de Spanga), Emily Pethick (directrice de The Showroom,
Londres), Vincenzo de Bellis (directeur de Peep-Hole à Milan) entre autres.
Présentée par la d.c.a
15h - 16h30 : Film
Rebecca Horn
Moon Mirror Journey, 2011
Présenté par la Galerie Lelong, Paris, New-York
17h : Conférence
Sou Fujimoto, lecture in Paris
Avec Sou Fujimoto et Pierre Cornette de Saint-Cyr
Présentée par Philippe Gravier, Paris
■■ Vendredi 24 octobre
11h : Conférence
Interviewer la performance
Présentation du livre Interviewer la performance de Mehdi Brit et Sandrine Meats (Manuella Édition, 2014)
Conversation en présence des auteurs et d’Elena Sorokina (critique d’art)
13h - 14h30 : Film
Johannes Holzhausen
The Great Museum, 2014
En collaboration avec le FILAF
15h : Conférence
Gruss aus Steppterminal
Avec Nicolas Moulin et David Liaudet.
Présentée par la Galerie Chez Valentin, Paris
16h30 - 17h : Performance
Uta Eisenreich, Objects lie on table, 2010
Présentée par la Galerie Ellen de Bruijne Projects, Amsterdam
17h30 - 19h : Projection et rencontre
Gianfranco Baruchello
Verifica Incerta, 1964
Avec Gianfranco Baruchello, Carla Subrizi, Philippe-Alain Michaud et Clément Dirié
En collaboration avec bdv (bureau des vidéos)
12h - 13h30 : Film
Jean-Marc Lamoure
Tarr Bela, I used to be a filmmaker, 2013
En collaboration avec le FILAF
14h : Film de cinépeinture
Henry Valensi
Symphonie printanière, 1936-1959
Présenté par la Galerie Le Minotaure, Paris, Tel-Aviv
15h : Table ronde
Marchands d’hier, marchands d’aujourd’hui
Avec Arnaud Laporte (journaliste France Culture), Yann Kerlau (auteur de Chercheurs d’art chez
Flammarion), kamel mennour (galeriste), Anika Guntrum et Christophe Durand-Ruel (Christie’s).
Présentée par le Musée du Luxembourg
17h : Performance In Process
Kapwani Kiwanga
A spell to bound the limitless, 2014
18h30 - 20h : Film et Conversation
Bernard Heidsieck
La poésie en action, 2014
Suivi d’une conversation avec les réalisateurs Philippe Franck et Anne-Laure Chamboissier
Présenté par la Galerie Natalie Seroussi, Paris
■■ Dimanche 26 octobre
12h - 12h15 : Film
Laure Prouvost, Swallow, 2013
Présenté par la Galerie MOTinternational, Londres, Bruxelles
13h : Film et Conversation
Pauline Boudry & Renate Lorenz, Opaque, 2014
Suivi d’une rencontre avec les artistes
Présentés par la Galerie Ellen de Bruijne Projects, Amsterdam et la Galerie Marcelle Alix, Paris
14h30 - 16h : Conférence
Des récits ordinaires
Avec Franck Leibovici, Grégory Castéra, Yaël Kreplak
Présentée par la Galerie Natalie Seroussi, Paris
17h : Performance In Process
Emilie Pitoiset
Un chat est un chat, 2014
Le programme culturel
■■ Samedi 25 octobre
10h - 12h : Film
Dieter Reifarth
Haus Tugendhat, 2013
En collaboration avec le FILAF
51
DANS LES GALERIES PARISIENNES
Les galeries parisiennes accueillent les visiteurs de la FIAC & d’(OFF)ICIELLE jeudi 23 octobre de 18h à
22h. À cette occasion, de nombreuses galeries inaugurent leurs nouvelles expositions.
* Retrouvez les galeries participant à la Nocturne des galeries parisiennes
CHAMPS-ÉLYSÉES
■■ Applicat-Prazan*
« Grands Artistes de l’Ecole de Paris des années 50 »
Rive droite | 14, avenue Matignon, 75008 Paris
www.applicat-prazan.com
■■ Gagosian Gallery
4, rue de Ponthieu, 75008 Paris - www.gagosian.com
■■ Lelong *
Rebecca Horn
Librairie : Jannis Kounellis
13, rue de Téhéran, 75008 Paris - www.galerie-lelong.com
■■ Tornabuoni Arte *
Turi Simeti
16, avenue Matignon, 75008 Paris - www.tornabuoniarte.it
LOUVRE/SAINT-GERMAIN
■■ Galerie 1900-2000
Joan Rabascall, « Collages des années 60 »
8, rue Bonaparte, 75006 Paris - www.galerie1900-2000.com
■■ Applicat-Prazan *
« Grands Artistes de l’Ecole de Paris des années 50 »
Rive gauche | 16, rue de Seine, 75006 Paris - www.applicat-prazan.com
■■ Jean Fournier
22, rue du Bac, 75007 Paris - www.galerie-jeanfournier.com
■■ Gaudel de Stampa *
Jonathan Binet, « peint’, peint’, peinture »
49, quai des Grands-Augustins, 75006 Paris - www.gaudeldestampa.com
■■ Jeanne Bucher
53, rue de Seine, 75006 Paris - www.jeanne-bucher.com
■■ Loevenbruck *
Un commissariat de Dorothée Dupuis avec G.T. Pellizzi et Milena Muzquiz
Vernissage jeudi 23 octobre
6, rue Jacques Callot, 75006 Paris - www.loevenbruck.com
■■ Le Minotaure *
Henry Valensi, « Du Futurisme au Musicalisme »
2, rue des Beaux-Arts, 75006 Paris - www.galerie-leminotaure.com
■■ Françoise Paviot *
« Six personnalités en quête d’intime », Bogdan Konopka, Ann Mandelbaum, Irem Sözen, Aubie
Golombek, Benjamin
Deroche et Iris Schiller
57, rue Sainte-Anne, 75002 Paris - www.paviotfoto.com
■■ Denise René *
Elias Crespin
Rive Gauche | 196, boulevard Saint-Germain, 75006 Paris
www.deniserene.com
■■ Natalie Seroussi *
« La couleur seule dans tous ses états », Arp, Castellani, Dadamaino, Fontana, Man Ray, Manzoni,
Picabia, Scarpitta, Scheggi et Yoshihara
34, rue de Seine, 75006 Paris - www.natalieseroussi.com
■■ Georges-Philippe & Nathalie Vallois *
Alain Bublex, « Arrière-plan »
Project Room : Jean-Yves Jouannais, « Systemae Naturae »
Signature jeudi 23 octobre des ouvrages « Le Futur n’existe pas » (Rétrotypes) par Alain Bublex et « Les
barrages de sable » – traité de castellologie littorale par Jean-Yves Jouannais
36, rue de Seine, 75006 Paris - www.galerie-vallois.com
■■ Zlotowski *
« Collages et Assemblages »
20, rue de Seine, 75006 Paris - www.galeriezlotowski.fr
MARAIS
■■ Martine Aboucaya
5, rue Sainte-Anastase, 75003 Paris - www.martineaboucaya.com
■■ Art: Concept *
Adam McEwen
Vernissage jeudi 23 octobre
13, rue des Arquebusiers, 75003 Paris - www.galerieartconcept.com
■■ anne barrault *
Roland Topor
51, rue des Archives, 75003 Paris - www.galerieannebarrault.com
■■ Bendana | Pinel Art Contemporain
Pablo Lobato, « Coupure, Latence »
4, rue du Perche, 75003 Paris - www.bendana-pinel.com
■■ Christian Berst
5, passage des Gravilliers, 75003 Paris - www.christianberst.com
Le programme culturel
■■ kamel mennour *
Alberto Garcia-Alix
47, rue Saint-André des Arts, 75006 Paris - www.kamelmennour.com
Petrit Halilaj
6, rue du Pont de Lodi, 75006 Paris - www.kamelmennour.com
53
■■ Jean Brolly *
Daniel Schlier, « Faire germer les pierres – peinture sur marbre »
16, rue de Montmorency, 75003 Paris - www.jeanbrolly.com
■■ Campoli Presti *
« A Moveable Feast - Part XIV »
Vernissage jeudi 23 octobre
6, rue de Braque, 75003 Paris - www.campolipresti.com
■■ Bernard Ceysson *
Ronald Ophuis
23, rue du Renard, 75003 Paris - www.bernardceysson.com
■■ Cortex Athletico *
Sergio Verastegui, « Skin, grids & drop drawings »
Vernissage jeudi 23 octobre
12, rue du Grenier Saint-Lazare, 75003 Paris
www.cortexathletico.com
■■ Chantal Crousel
Seth Price, « Animation Studio »
La Douane : « Galerie Neu at La Douane »
Vernissage jeudi 23 octobre
10, rue Charlot, 75003 Paris - www.crousel.com
■■ Martine et Thibault de la Châtre *
Gérard Deschamps
4, rue de Saintonge, 75003 Paris - www.lachatregalerie.com
■■ Jeanrochdard *
13, rue des Arquebusiers, 75003 Paris - www.jeanrochdard.com
■■ Patricia Dorfmann
Artus de Lavilléon, « He is not just a self-declared genius »
61, rue de la Verrerie, 75004 Paris - www.patriciadorfmann.com
■■ Dukan *
Folkert de Jong, « La primauté de la matière sur la pensée »
24, rue Pastourelle, 75003 Paris - www.galeriedukan.com
■■ Eric Dupont
138, rue du Temple, 75003 Paris - www.eric-dupont.com
■■ Frank Elbaz *
Blair Thurman
Project Room : Andisheh Avini
Vernissage jeudi 23 octobre
66, rue de Turenne, 75003 Paris - www.galeriefrankelbaz.com
■■ Dominique Fiat *
« Kodak Gray : Green Screen », Rebecca Digne et Eva Nielsen
16, rue des Coutures Saint-Gervais, 75003 Paris
www.dominiquefiat.com
■■ Les Filles du Calvaire *
Mike Brodie, « A period of Juvenile Prosperity »
Matt Wilson, « Carnets »
17, rue des Filles du Calvaire, 75003 Paris
www.fillesducalvaire.com
■■ gb agency *
Roman Ondák
Signature jeudi 23 octobre de ses publications
18, rue des Quatre Fils, 75003 Paris - www.gbagency.fr
■■ GDM *
« Shanghai Gesture », un co-commissariat d’Estelle Bories et Larys Frogier avec Qui Zhijie, Cao Fei,
Chen Ran, Li Shurui, etc.
Vernissage jeudi 23 octobre
17, rue Saint-Gilles, 75003 Paris - www.galeriedemultiples.com
■■ La Galerie Particulière *
Levi van Veluw, « The Collapse of Cohesion »
16, rue du Perche, 75003 Paris - www.lagalerieparticuliere.com
La (deuxième) Galerie Particulière : Motoï Yamamoto, « Labyrinth »
11, rue du Perche, 75003 Paris - www.lagalerieparticuliere.com
■■ Laurent Godin *
Marlène Mocquet
Cocktail jeudi 23 octobre
5, rue du Grenier Saint-Lazare, 75003 Paris - www.laurentgodin.com
■■ Marian Goodman *
Giovanni Anselmo
Vernissage jeudi 23 octobre
79, rue du Temple, 75003 Paris - www.mariangoodman.com
■■ Isabelle Gounod
Michaële-Andréa Schatt, « Jardins de traverse »
13, rue Chapon, 75003 Paris - www.galerie-gounod.com
■■ Karsten Greve *
Ding Yi et Catherine Lee
5, rue Debelleyme, 75003 Paris - www.galerie-karsten-greve.com
■■ Bertrand Grimont *
Geneviève Claisse
203 bis, rue Saint-Martin, 75003 Paris - www.bertrandgrimont.com
■■ Alain Gutharc *
Michael Roy, « Edge of Darkness »
7, rue Saint-Claude, 75003 Paris - www.alaingutharc.com
■■ Max Hetzler *
Jeff Elrod
Vernissage jeudi 23 octobre
57, rue du Temple, 75004 Paris - www.maxhetzler.com
■■ Galerie Hussenot *
Jesse Wine, « New works »
5 bis, rue des Haudriettes, 75003 Paris - www.galeriehussenot.com
■■ In Situ - Fabienne Leclerc *
Mark Dion, « Cosmographia : selected works on paper, 1991 - 2014 »
17-19, rue Michel Lecomte, 75003 Paris - www.insituparis.fr
Le programme culturel
■■ Christophe Gaillard
Letha Wilson
12, rue de Thorigny, 75003 Paris - www.galeriegaillard.com
55
■■ Jaeger Bucher *
Hanns Schimansky
5-7, rue de Saintonge, 75003 Paris - www.jaegerbucher.com
■■ Dohyang Lee
Elisabeth S. Clark, « A portrait of the passing of time »
73-75, rue Quincampoix, 75003 Paris - www.galeriedohyanglee.com
■■ Eva Meyer
« Lettre C, livres d’artistes et éditions limitées », Damien Cabanes, André Cadere, Stéphane Calais,
Alexander Calder, Sophie Calle, Louis Cane, Anthony Caro, Valentin Caron, Henri Cartier-Bresson,
Maurizio Cattelan, César, Gaston Chaissac, Nicolas Chardon, Yves Chaudouët, Chen Zhen, Mathieu
Cherkit, Stéphanie Cherpin, Nina Childress, Eduardo Chillida, Jagna Chiuchta, Boris Chouvellon,
Claude Closky, Jean-Francois Coadou, Philippe Cognée, Delphine Coindet, Mat Collishaw, Robert
Combas, Claudia Comte, Tony Cragg, Carlos Cruz- Diez, Bill Culbert, etc.
11, rue Michel Le Comte, 75003 Paris - www.galerieevameyer.com
■■ Galerie Mitterrand *
Niki de Saint Phalle, « Nanas : 60 à 90 »
Vernissage jeudi 23 octobre
79, rue du Temple, 75003 Paris - www.galeriemitterrand.com
■■ Bernard Jordan *
Renée Levi, « Peintures »
Présentation jeudi 23 octobre du catalogue de dessins de Renée Lévi
77, rue Charlot, 75003 Paris - www.galeriebernardjordan.com
■■ Jousse Entreprise - Art Contemporain *
Louidgi Beltrame, « Nosotros tambíen somos extraterrestres »
6, rue Saint-Claude, 75003 Paris - www.jousse-entreprise.com
■■ Yvon Lambert
Douglas Gordon
Anne Gaskell
108, rue Vieille du Temple, 75003 Paris - www.yvon-lambert.com
■■ Florence Loewy *
Florian Bézu
9, rue de Thorigny, 75003 Paris - www.florenceloewy.com
■■ Gabrielle Maubrie
Joseph Havel, « Sphere »
24, rue Sainte-Croix de La Bretonnerie, 75004 Paris - www.gabriellemaubrie.com
■■ mfc-michèle didier *
Mathieu Mercier, « Sexe, béatitude et logique comptable »
66, rue Notre-Dame de Nazareth, 75003 Paris - www.micheledidier.com
■■ mor.charpentier *
Lara Almarcegui
8, rue Saint-Claude, 75003 Paris - www.mor-charpentier.com
■■ laurent mueller *
Mischa Kuball, « Playtime (domestic version) »
75, rue des Archives, 75003 Paris - www.galerielaurentmueller.com
■■ Nathalie Obadia *
Laure Prouvost
3, rue du Cloître Saint-Merri, 75004 Paris - www.galerie-obadia.com
Mickalene Thomas
18, rue du Bourg-Tibourg, 75004 Paris - www.galerie-obadia.com
■■ Odile Ouizeman *
Brigitte Zieger, « Everybody talks about the weather… We don’t »
10-12, rue des Coutures Saint-Gervais, 75003 Paris - www.galerieouizeman.com
■■ Alberta Pane
« Blanche ou l’oubli », Commissariat de Léa Bismuth avec Sandra Aubry et Sébastien Bourg, Charbeljoseph H. Boutros, Gayle Chong Kwan, Marie Denis, Marco Godinho, Marcela Paniak, Hiraki Sawa et
João Vilhena
64, rue Notre-Dame de Nazareth, 75003 Paris - www.galeriealbertapane.com
■■ Claudine Papillon *
Gaëlle Chotard
Vernissage jeudi 23 octobre
13, rue Chapon, 75003 Paris - www.claudinepapillon.com
■■ Galerie Perrotin
Laurent Grasso, « Soleil double »
Wim Delvoye
76, rue de Turenne, 75003 Paris - www.perrotin.com
■■ Jêrôme Poggi *
« Matérialisme Histérique »
2, rue Beaubourg, 75004 Paris - www.galeriepoggi.com
■■ Polaris *
Louis Heilbronn, « From Flowers and More »
15, rue des Arquebusiers, 75003 Paris - www.galeriepolaris.com
■■ Praz-Delavallade *
Julian Hoeber
5, rue des Haudriettes, 75003 Paris - www.praz-delavallade.com
■■ Catherine Putman
Imi Knoebel, « œuvres sur papier »
40, rue Quincampoix, 75004 Paris - www.catherineputman.com
■■ Almine Rech *
Richard Prince
64, rue de Turenne, 75003 Paris - www.alminerech.com
■■ Michel Rein *
« Americans in New York 3 », Matthew Buckingham, Lisa Oppenheim et Hank Willis Thomas
Allan Sekula, « Early works »
Vernissage jeudi 23 octobre
42, rue de Turenne, 75003 Paris - www.michelrein.com
Le programme culturel
■■ New Galerie *
Florian Schmidt, « Limitation »
Vernissage jeudi 23 octobre
2, rue Borda, 75003 Paris - www.newgalerie.com
57
■■ Denise René *
Elias Crespin
Espace Marais | 22, rue Charlot, 75003 Paris - www.deniserene.com
■■ Olivier Robert *
« Over (Drive + Flow) »
5, rue des Haudriettes, 75003 Paris - www.galerieolivierrobert.com
■■ Thaddaeus Ropac *
Liza Lou, « Ixube »
Vernissage jeudi 23 octobre
7, rue Debelleyme, 75003 Paris - www.ropac.net
■■ Sophie Scheidecker
14 bis, rue des Minimes, 75003 Paris - www.galerie-sophiescheidecker.com
■■ Semiose *
Présence Panchounette
54, rue Chapon, 75003 Paris - www.semiose.com
■■ Joseph Tang *
Daiga Grantina, « Legal Beast Language »
1, rue Charles-François Dupuis, Bâtiment B / 2e étage, 75003 Paris - www.galeriejosephtang.com
■■ Suzanne Tarasiève Paris *
Markus Lüpertz
7, rue Pastourelle, 75003 Paris - www.suzanne-tarasieve.com
■■ Daniel Templon
Anthony Caro, « Last Works »
Impasse Beaubourg : Daniel Dezeuze, « Battement, chemins »
30, rue Beaubourg, 75003 Paris - www.danieltemplon.com
■■ TORRI *
Braco Dimitrijevic, « Triptychos Post Historicus »
Vernissage jeudi 23 octobre
7, rue Saint-Claude, 75003 Paris - www.galerietorri.com
■■ Valentin *
Veit Stratmann
Project Room : « Athletic Valentin », un commissariat de Cura Magazine
Vernissage jeudi 23 octobre
9, rue Saint-Gilles, 75003 Paris - www.galeriechezvalentin.com
■■ Anne de Villepoix *
Wolf Vostell, « Endogene depression »
43, rue de Montmorency, 75003 Paris - www.annedevillepoix.com
■■ Xippas *
Eduardo Stupia et Dani Umpi
108, rue Vieille du Temple, 75003 Paris - www.xippas.com
■■ Zürcher *
Salon Zürcher
56, rue Chapon, 75003 Paris - www.galeriezurcher.com
EST PARISIEN/BELLEVILLE
■■ Balice Hertling *
Alexander May
47, rue Ramponeau, 75020 Paris - www.balicehertling.com
■■ Bugada & Cargnel *
Ryan Estep
7-9, rue de l’Équerre, 75019 Paris - www.bugadacargnel.com
■■ castillo/corrales *
80, rue Julien Lacroix, 75020 Paris - www.castillocorrales.fr
■■ Crèvecœur *
Jorge Pedro Nuñez
4, rue Jouye-Rouve, 75020 Paris - www.galeriecrevecœur.com
Emmanuel Hervé
6, rue Jouye-Rouve, 75020 Paris - www.emmanuelherve.com
■■ High Art *
17, rue des Panoyaux, 75020 Paris - www.highart.fr
■■ Antoine Levi *
Francesco Gennari, « Autoritratto nello studio »
Présentation jeudi 23 octobre du catalogue monographique de l’exposition personnelle de
Francesco Gennari au Museo Marino Marini de Florence, édité par Mousse Publishings
44, rue Ramponeau, 75020 Paris - www.antoinelevi.fr
■■ Magnin-A
« J’aime bien ces artistes ! », Joël Andrianomearisoa, Frédéric Bruly Bouabré, Nathalie Boutté,
Romuald Hazoumè, Abu Bakarr Mansaray, Marcel Miracle, Chéri Samba, Amadou Sanogo et Billie
Zangewa
32, boulevard Voltaire, 75011 Paris - www.magnin-a.com
■■ Marcelle Alix *
Aurélien Froment
4, rue Jouye-Rouve, 75020 Paris - www.marcellealix.com
■■ De Roussan *
François Mazabraud, « L’ordre des références »
10, rue Jouye-Rouve, 75020 Paris - www.galeriederoussan.com
■■ melanieRio
Franck Gérard, « Twenty six days »
56, rue de la Fontaine au Roi, 75020 Paris - www.rgalerie.com
■■ Sultana *
Naufus Ramirez-Figueroa
Vernissage jeudi 23 octobre
12, rue Ramponeau, 75020 Paris - www.galeriesultana.com
■■ Suzanne Tarasiève Paris / Loft 19 *
Stan Guigui, « Cabaret New Burlesque »
Passage de l’Atlas, 5, Villa Marcel Lods, 75019 Paris - www.suzanne-tarasieve.com
Le programme culturel
■■ Samy Abraham *
Bevis Martin & Charlie Youle, « Activité »
43, rue Ramponeau, 75020 Paris - www.samyabraham.com
59
■■ Aline Vidal
52, rue de Charenton, 75012 Paris - www.alinevidal.com
■■ Jocelyn Wolff *
Katinka Bock
78, rue Julien Lacroix, 75020 Paris - www.galeriewolff.com
LOUISE WEISS
■■ Air de Paris *
« War Pickles II », Bill Hayden, Mathieu Malouf, Sam Pulitzer Antel et Walczak.
Performance de Guy de Cointet, « I like Your Shirt », 1980-2014 avec Pauline Haudepin et Hadrien
Peters
28-32, rue Louise Weiss, 75013 Paris - www.airdeparis.com
■■ Triple V *
Sylvain Rousseau
Cocktail jeudi 23 octobre
24, rue Louise Weiss, 75013 Paris - www.triple-v.fr
LE BOURGET/PANTIN/LES MOULINS
■■ Gagosian Le Bourget
800, avenue de l’Europe, 93350 Le Bourget - www.gagosian.com
■■ Thaddaeus Ropac
69, avenue du Général Leclerc, 93500 Pantin - www.ropac.net
■■ Galleria Continua
Anish Kapoor, « SPHèRE 7 »
46, rue de la Ferté Gaucher, 77169 Boissy-le-Châtel - www.galleriacontinua.com
■■ Carpenters Workshop *
Vincent Dubourg, « Dans l’Atelier »
54, rue de la Verrerie, 75004 Paris
www.carpentersworkshopgallery.com
■■ Dansk Moebelkunst *
« Mobilier et luminaires d’architectes nordiques du xxe siècle »,
Finn Juhl, Hans Wegner, Kaare Klint, Poul Henningsen, etc.
53 bis, quai des Grands-Augustins, 75006 Paris - www.dmk.dk
■■ Downtown François Laffanour
18, rue de Seine, 75006 Paris - www.galeriedowntown.com
■■ Jousse Entreprise - Mobilier d’architectes *
Antoine Philipon et Jacqueline Lecoq
18, rue de Seine, 75006 Paris - www.jousse-entreprise.com
■■ kreo *
31, rue Dauphine, 75006 Paris - www.galeriekreo.com
■■ Gilles Peyroulet & Cie *
« Jean Badovici (1893-1956) Le porte-parole de l’architecture moderne.»
75-80, rue Quincampoix, 75003 Paris - www.galeriepeyroulet.com
■■ Patrick Seguin *
Carte blanche à la galerie kurimanzutto
Vernissage jeudi 23 octobre
5, rue des Taillandiers, 75011 Paris - www.patrickseguin.com
■■ Maria Wettergren *
Mikko Paakkanen
18, rue Guénégaud, 75006 Paris - www.mariawettergren.com
Le programme culturel
GALERIES DESIGN
61
À PARIS PENDANT
(OFF)ICIELLE & LA FIAC
DANS LES INSTITUTIONS PARTENAIRES DE LA FIAC
■■ Centre Pompidou, Musée National d’art Moderne
Marcel Duchamp, la peinture même. 1910-1923
Robert Delaunay
Frank Gehry
Latifa Echakhch : Prix Marcel Duchamp 2013
Modernités plurielles de 1905 à 1970
Une histoire, art, architecture et design, des années 80 à aujourd’hui
Place Georges Pompidou, 75004 Paris
centrepompidou.fr
■■ Centre Pompidou-Metz
Phares
1984-1999. La décennie
Formes simples
1, parvis des Droits-de-l’Homme, 57020 Metz
centrepompidou-metz.fr
■■ Cité de l’Architecture et du Patrimoine
Galerie d’architecture moderne et contemporaine, Appartement Le Corbusier
1, place du Trocadéro et du 11 Novembre, 75016 Paris
citechailllot.fr
■■ École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris (Ensba) et Palais des Beaux-Arts
Possibles d’un monde fragmenté, exposition des félicités de l’ENSBA
L’Âge d’or du paysage hollandais. Sélection de dessins issus de la collection des Beaux-Arts de Paris.
Cabinet des dessins Jean Bonna
14, rue Bonaparte, 75006 Paris
beauxartsparis.fr
■■ Fondation Cartier pour l’Art Contemporain
Exposition anniversaire de la Fondation Cartier
261, boulevard Raspail, 75014 Paris
fondation.cartier.com
■■ Fondation d’entreprise Ricard
L’époque, les humeurs, les valeurs, l’attention
16ème Prix Fondation d’entreprise Ricard
12, rue Boissy d’Anglas, 75008 Paris
fondation-entreprise-ricard.com
■■ Fondation Hippocrène
Le musée d’une nuit (script for leaving traces)
12, rue Mallet-Stevens, 75016 Paris
fondation-hippocrene.fr
■■ Fondation Louis Vuitton
Période inaugurale
8, avenue du Mahatma Gandhi, 75116 Paris
fondationlouisvuitton.fr
■■ Jeu de Paume
Garry Winogrand (1928-1984)
Inventer le possible, Une vidéothèque éphémère
Eszter Salamon 1949
1, place de la Concorde, 75008 Paris
jeudepaume.org
■■ La Gaîte Lyrique
Capitaine Futur et le voyage extraordinaire
3 bis, rue Papin, 75003 Paris
gaite-lyrique.net
■■ La Monnaie de Paris
Paul McCarthy – Chocolate Factory
11, quai de Conti, 75006 Paris
monnaiedeparis.fr
■■ Les Arts Décoratifs
Décors à Vivre
Dries Van Noten – Inspirations
De la Chine aux Arts Décoratifs
107, rue de Rivoli, 75001 Paris
lesartsdecoratifs.fr
■■ Musée d’art Moderne de la Ville de Paris / Arc
David Altmejd. Flux
Sonia Delaunay. Les couleurs de l’abstraction
11, avenue du Président Wilson, 75116 Paris
mam.paris.fr
■■ Musée d’art et d’Histoire du Judaïsme
Roman Vishnjac
Nira Pereg
Hôtel de Saint-Aignan, 71, rue du Temple, 75003 Paris
mahj.org
■■ Musée de L’orangerie
Emile Bernard (1868-1941)
Jardin des Tuileries, 75001 Paris
musee-orangerie.fr
À Paris pendant l'(OFF)icielle
■■ Galeries Nationales du Grand Palais
Niki de Saint Phalle
Hokusai
3, avenue du Général-Eisenhower, 75008 Paris
grandpalais.fr
63
■■ Musée d’Orsay
Sade. Attaquer le soleil
5, quai Anatole France, 75007 Paris
musee-orsay.fr
■■ Musée du Louvre
Le Maroc médiéval, Un empire de l’Afrique à l’Espagne
Mark Lewis. Invention au Louvre
Rue de Rivoli, 75001 Paris
louvre.fr
■■ Musée du Luxembourg
Paul Durand-Ruel, le pari de l’impressionnisme. Manet, Monet, Renoir…
19, rue de Vaugirard, 75006 Paris
museeduluxembourg.fr
■■ Musée du Quai Branly
Mayas, un temps sans fin
Tatoueurs, Tatoués
37, quai Branly, 75007 Paris
quaibranly.fr
■■ Musée Picasso
Réouverture et nouvel accrochage des collections
Hôtel Salé, 5, rue de Thorigny, 75003 Paris
museepicassoparis.fr
■■ Muséum National d’Histoire Naturelle
Jardin des Plantes
Parcours d’œuvres Hors Les Murs de la FIAC
57, rue Cuvier, 75005 Paris
mnhn.fr
■■ Palais de Tokyo
Inside
David Maljkovic - In Low Resolution
Inside China
13, avenue du Président Wilson, 75116 Paris
palaisdetokyo.com
■■ Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
De Ingres à Polke. 7 chefs d’œuvre du musée des Beaux-Arts de Nantes
Le Festin de Balthazar. Redécouverte et restauration du tableau de Claude-Guy Hallé
Baccarat, la légende du cristal
Avenue Winston Churchill, 75008 Paris
petitpalais.paris.fr
■■ Tripostal, Lille3000
Passions secrètes - Collections privées flamandes
Avenue Willy Brandt, 59000 Lille
lille3000.eu
DANS LES INSTITUTIONS PARTENAIRES D’(OFF)ICIELLE
■■ Bétonsalon – Centre d’Art et de Recherche
Camille Henrot - The Pale Fox
9, esplanade Pierre Vidal-Naquet, Halle aux Farines, 75013 Paris
betonsalon.net
■■ Centre d’Art Contemporain d’Ivry – Le Crédac
The Registry of promise: The promise of Moving Things
29, rue Raspail, 94200 Ivry-sur-Seine
credac.fr
■■ Institut du Monde Arabe
Le Maroc contemporain
1, rue des Fossés Saint-Bernard, 75005 Paris
imarabe.org
■■ La Cinémathèque Française – Musée du Cinema
François Truffaut
51, rue de Bercy, 75012 Paris
cinematheque.fr
■■ MAC/VAL Musée d’Art Contemporain du Val-de-Marne
Tania Mouraud - AD NAUSEAM
Place de la Libération, 94400 Vitry-sur-Seine
macval.fr
■■ MAC de Créteil
IN OUT ! art urbain, la collection de Nicolas Laugero Lasserre
1, place Salvador Allende, 94000 Créteil
maccreteil.com
■■ MK2
Une rétrospective intégrale des films de François Truffaut, à partir du 8 octobre
Le Dernier métro : version restaurée en numérique 4K, à partir du 15 octobre
Dans les salles MK2 et notamment au MK2 Bibliothèque
128-162, avenue de France, 75013 Paris
mk2.com
À PARIS
■■ Centre Culturel Suisse
Miriam Cahn – Corporel
Collectif-fact, Le bénéfice du doute
32-38, rue des Francs-Bourgeois, 75003 Paris
ccsparis.com
■■ Chambres à Part
Neuf
Hôtel Le Réserve, 4, avenue Georges Mandel, 75116 Paris
À Paris pendant l'(OFF)icielle
■■ La Maison Rouge – Fondation Antoine de Galbert
Collection Bruno Decharme, Art Brut / Collection ABCD
10, boulevard de la Bastille, 75012 Paris
lamaisonrouge.org
65
■■ Cité de la Musique
Guerre et paix 1
221, avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris
cite-musique.fr
■■ Espace Culturel Louis Vuitton
Andrea Bowers – IN SITU-1
60, rue Bassano, 75008 Paris
louisvuitton.com/espaceculturel
■■ Galerie des Galeries – Galeries Lafayette
Philippe Jarrigeon – Grand Magasin, une exposition pour les 25 ans de l’ANDAM
1er étage Galeries Lafayette
40, boulevard Haussmann, 75009 Paris
galeriedesgaleries.com
■■ La Biennale de Belleville
Biennale de Belleville, 3ème édition
La Piste des apaches. Avec Jacques Clayssen et Patrick Laforet, Dector & Dupuy, David Evans,
Louise Hervé & Chloé Maillet, Nicolas Momein, Jean-Christophe Norman, Laurent Tixador, Camille
Tsvétoukhine & Adrien Guillet, Capucine Vever …
Quartier Belleville, 75019 & 75020 Paris
labiennaledebelleville.fr
■■ La Vitrineam
Chapeaux ! Hommage à Robert Filliou
24, rue de Richelieu, 75001 Paris
lavitrine-am.com
■■ Le BAL
S'il y a lieu je pars avec vous
6, Impasse de la Défense, 75018 Paris
le-bal.fr
■■ Le Plateau – Frac Ile-de-France
Aurélien Fromant : Montage des attractions
Place Hannah Arendt, 75019 Paris
fraciledefrance.com
■■ Le Réfectoire des Cordeliers
Valery Koshlyakov - OFFRANDE
15, rue de l’École de Médecine, 75006 Paris
refectoire-cordoliers.paris-sorbonne.fr
■■ MEP – Maison Européenne de la Photographie
Open Videoart
Saison # 4 : programmation avec Pascal Maitre, Keiichi Tahara, René Burri, Alberto Garcia-Alix, Tim
Parchikov, Anastasia Khoroshilova, François Lagarde.
5-7, rue de Fourcy, 75004 Paris
mep-fr.org
■■ Mobilier National et Manufactures Nationales Gobelins Beauvais Savonnerie
Les Gobelins au siècle des lumières. Un âge d’or de la manufacture
42, avenue des Gobelins, 75013 Paris
mobiliernational.culture.gouv.fr
■■ Musée Guimet
Splendeur des Han, l’essor de l’empire céleste (206 av JC – 220 ap JC)
Curateurs : Éric Lefebvre, Curateur du département Chine et Huei- Chung Tsao, responsable des
collections du département Chine, proche de « Art Exhibition China ».
6, place d’Iéna, 75116 Paris
guimet.fr
■■ Musée Maillol
Les Borgia et leur temps
59-61, rue de Grenelle, 75007 Paris
museemaillol.org
■■ Musée Rodin
La Jeune Sculpture, Dewar & Gicquel
79, rue de Varenne, 75007 Paris
musee-rodin.fr
■■ Palais Galliera
Les Années 50
10, avenue Pierre 1er de Serbie, 75016 Paris
palaisgalliera.paris.fr
■■ Passage de Retz
Objets : pouvoir secret
9, rue Charlot, 75003 Paris
passagederetz.com
■■ Private Choice
2ème édition
75003 Paris
AUTOUR DE PARIS
■■ Centre d’Art Contemporain de la Ferme du Buisson
Lives of Performers
Allée de la Ferme - Noisiel, 77448 Marne-la-Vallée
lafermedubuisson.com
■■ Château de Versailles
Lee Ufan – Versailles
Place d’Armes, 78000 Versailles
chateauversailles.fr
■■ Cité de la Céramique – Sèvres
Elmar Trenkwalder, une résidence à Sèvres
2, place de la Manufacture, 92310 Sèvres
sevresciteceramique.fr
■■ La Générale en Manufacture
Avant-Garden
6, Grande Rue, 92310 Sèvres
la-g.org – futur2.fr
■■ Pavillon Vendôme – Centre d’Art Contemporain
Dorothée Smith - Entre (deux) fantômes
7, rue du Landy, 92110 Clichy
ville-clichy.fr/271-le-pavillon-vendome
À Paris pendant l'(OFF)icielle
■■ Parcours Saint-Germain des Prés
Édition 2014 : Support Papier
Quartier Saint-Germain-des-Prés, 75006 Paris
parcoursaintgermain.com
67
EN FRANCE
■■ Institut d’Art Contemporain
Villeurbanne / Rhône-Alpes
Laboratoire espace cerveau/Collections à l’étude - Expérience et réception de l’œuvre d’art, de la
grotte Chauvet à Tino Seghal
11, rue docteur Dolard, 69100 Villeurbanne
i-ac.eu
■■ Carré d’Art, Musée d’Art Contemporain de Nîmes
Personal Cuts. Art à Zagreb de 1950 à nos jours
Place de la Maison Carrée, 30000 Nîmes
carreartmusee.com
■■ LaM
L’autre de l’art
Brouillon Kub. Cubism and caricature 1911
Éric Poitevin. Le Chemin des Hommes
1, allée du Musée, 59650 Villeneuve-d’Ascq
musee-lam.fr
■■ Musée Unterlinden
Aux Dominicains. Le Retable d’Issenheim
Feuilles choisies : estampes du musée Unterlinden
Le Japon à Unterlinden : les collections Langweil et Roussel
1, rue des Unterlinden, 68000 Colmar
musee-unterlinden.com
NUIT BLANCHE PARIS 2014
À partir du samedi 4 octobre à 19h
quefaire.paris.fr/nuitblanche
■■ Jacques Villeglé – Être étonné c’est un bonheur
Jusqu’au 26 octobre
Collection du Fonds Municipal d’Art Contemporain de la Ville de Paris Don de l’artiste et de la galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois
En partenariat avec SNCF et Gares et Connexions
Gare d’Austerlitz - cour Seine, 75013 Paris
■■ Hicham Berrada – Arche, 2014
Jusqu’au 26 octobre
En coproduction avec la galerie kamel mennour, en partenariat
avec HAROPA-Ports de Paris et avec le soutien de Neuflize Vie
Quai du port d’Austerlitz, au niveau du pont Charles de Gaulle,
75013 Paris
■■ Imran Qureshi – Two Loves, 2014
Jusqu’au 26 octobre
En partenariat avec HAROPA-Ports de Paris et le Géant des Beaux-Arts
Quai du port d’Austerlitz, au niveau du pont Charles de Gaulle,
75013 Paris
■■ Sambre – MUR OUVERT, 2014
Jusqu’au 26 octobre
Les Docks - Cité de la Mode et du Design
34, quai d’Austerlitz, 75013 Paris
■■ Projection vidéo – Work in Progress
Du 23 au 26 octobre
Sur une proposition de la galerie Madga Danysz Wanderlust
32 quai d’Austerlitz, 75013 Paris
■■ Jan Vormann – Dispatchwork, 2014
Jusqu’au 26 octobre
En partenariat avec Lego®
121-147, rue du Chevaleret, 75013 Paris
■■ L’Atlas – Persiennes, 2014
œuvre pérenne
Visible face au 107, rue du Chevaleret, 75013 Paris
■■ Borondo – Baptême, 2014
Œuvre pérenne
Visible à l’angle du 93, rue du Chevaleret, 75013 Paris
■■ SpY - I’m not a real artist, 2014
Œuvre pérenne
Visible à l’angle du 73, rue du Chevaleret, 75013 Paris
■■ Tristan Eaton - LA13
Œuvre pérenne
Avec le soutien de Be Street
Visible depuis le croisement rue du Chevaleret et tunnel rue Watt,
75013 Paris
■■ SWOON – Gare Masséna
Œuvre pérenne
1 rue Régnault ou boulevard Masséna face au Tram, station Maryse Bastié, 75013 Paris
■■ Mark Jenkins – Les Vraisemblables, 2014
Jusqu’au 26 octobre
Le long de la rue du Chevaleret, 75013 Paris
■■ Les Frères Chapuisat – Hyperfocus, 2014
Jusqu’au 26 octobre
En partenariat avec l’Hôpital Necker – Enfants malades (AP-HP) et avec le soutien de Pro Helvetia et
de la Caisse des Dépôts et Consignations
Hôpital Necker - Enfants malades, 149, rue de Sèvres, 75015 Paris
■■ VHILS – Scratching the Surface, 2014
Œuvre pérenne
En partenariat avec l’Hôpital Necker – Enfants malades (AP-HP),avec le soutien de son mécène le
Groupe Dassault
Hôpital Necker - Enfants malades, 149, rue de Sèvres, 75015 Paris
■■ Antony Gormley – Another Time, 2012
Jusqu’au 26 octobre
Un prêt de la Galleria Continua, en partenariat avec l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne
Corniche de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
12, place du Panthéon, 75005 Paris
À Paris pendant l'(OFF)icielle
■■ YZ - Lost in the City – Ornament, 2014
Œuvre pérenne
Visible à l’angle du 93, rue du Chevaleret, 75013 Paris
69
MARAIS CULTURE
Curatrice : Isabelle Chatout
■■ Musée Picasso
Projection des films Carlotta’s way et Returning Carlotta’s way de Laurent
Fiève. Une proposition de Marie Gayet
Gabrielle Conilh de Beyssac - Rocking, curateurs : Laurent Maubert et
Charles Rischard
Hôtel Salé, 5, rue de Thorigny, 75003 Paris
museepicassoparis.fr
■■ Maisons Victor Hugo
Raphaël Denis - Les Misérables, curateur Vincent Sator
6, place des Vosges, 75004 Paris
maisonsvictorhugo.paris.fr
■■ Archives Nationales
Michel Journiac - Oedipus rex,
Projection d’Emotion Winds, par MoBen, curateur David Rosenberg
Projection de films de Miao Xiaochun , curateur : David Rosenberg
Guillaume Castel - Graingrain, Cocok et Cocoface, curateur : Christophe Ménager et Ariane ChauffertYvart
60, rue des Francs Bourgeois, 75003 Paris
archives-nationales.culture.gouv.fr
■■ BHVP (Bibliothèque Historique de la Ville de Paris)
Carole Leroy - Piliers entropiques, une proposition de Marie Gayet
24, rue Pavée, 75004 Paris
paris-bibliotheques.org
■■ Musée de la Chasse et de la Nature
Voilà les Delton !
Delphine Gigoux - Martin et Yves Camdeborde - Le Festin du phénix,
performance jeudi 23 octobre à 20h30
Jörg Gessner et Mathilde Castello Branco - Cavalière, curateur : Vincent Sator
Milène Guermont, BARRE
Milène Guermont, ESCAMPETTE
62, rue des Archives, 75003 Paris
chassenature.org
■■ Mairie du 3ème Arrondissement
Waldemar « Major » Fydrych
2, rue Eugène Spuller, 73003 Paris
mairie03.paris.fr
■■ Mairie du 4ème Arrondissement
Niko de la Faye - M2B, une proposition de Caroline HA THUC
2, place Baudoyer, 75004 Paris
mairie04.paris.fr
■■ MAHJ
Nina Pereg - Abraham, Abraham, Sarah, Sarah
71, rue du Temple, 75003 Paris
mahj.org
■■ Musée des Arts et Métiers
L’arbre visionnaire, curateur : Pascal Pique,
Stefan Papco - Brokeback Mountain, curateurs : Jozef & Silvia Zahorian
Œuvres de Pascal Haudressy, curateur : David Rosenberg
Intervention d'Emmanuelle Boufer dans l’église, curateur : Mireille Ronarch
60, rue Réaumur, 75003 Paris
arts-et-metiers.net
■■ Maison de la Poésie
Projection du film La pâques selon Ernest Pignon-Ernest
Rencontre avec Ernest Pignon- Ernest et Luca Avanzini
Chrystel Egal – Mandalas, une proposition de Marie Gayet
157, rue Saint-Martin, 75003 Paris
maisondelapoesieparis.com
■■ Crédit Municipal de Paris
Ibai Hernandorena - Promesses, curateur : Armand Deschin
55, rue des Francs Bourgeois, 75004 Paris
creditmunicipal.fr
FESTIVAL D’AUTOMNE À PARIS
Du 4 septembre au 31 décembre
festival-automne.com
■■ Arts Plastiques
Eszter Salamon 1949
Du 14 octobre au 11 novembre
Jeu de Paume, 1, place de la Concorde, 75008 Paris
jeudepaume.org
David Maljkovic - In Low Resolution
Du 20 octobre au 11 janvier 2015
Palais de Tokyo, 13, avenue du Président Wilson, 75116 Paris
palaisdetokyo.com
■■ Cinéma
Bertrand Bonello - Résonances : bandes-fils
Du 19 septembre au 26 octobre à 14h30
Centre Pompidou, Place Georges Pompidou, 75004 Paris
centrepompidou.fr
■■ Danse
Lucinda Childs - Dance
Du 17 au 25 octobre, du 20 au 24 octobre à 20h30 et samedi 25 octobre à 15h
Théâtre de la Ville, 2, place du Châtelet, 75004 Paris
theatredelaville-paris.com
■■ Film-Opéra
Matthew Barney, Jonathan Beple - River Of Fundament : 24 et 25 octobre à 18h
Cité de la Musique, 221, avenue Jean Jaurès, 75019 Paris
citedelamusique.fr
À Paris pendant l'(OFF)icielle
■■ MEP – Maison Européenne de la Photographie
Chrystel Egal - Mandalas, une proposition de Marie Gayet
5-7, rue de Fouray, 75004 Paris
mep-fr.org
71
■■ Performance
Rabih Mroué - Trilogy : du 14 au 17 octobre, à 19h30 et 18 octobre, à 18h
Théâtre de la Bastille,76, rue de la Roquette, 75011 Paris
theatre-bastille.com
■■ Théâtre
Robert Wilson - Les Nègres de Jean Genet
Du 3 octobre au 21 novembre, du 21 au 25 octobre à 20h et le 26 octobre à 15h
Julien Gosselin - Les Particules élémentaires d’après Michel Houellebecq
Du 9 octobre au 14 novembre, du 21 au 25 octobre à 19h30 et le 26 octobre à 15h
L’Odéon-Théâtre de l’Europe, 1, place de l’Odéon, 75006 Paris
theatre-odeon.eu
She She Pop : Le Sacre du Printemps
Du lundi 20 au vendredi 24 octobre à 20h30
Les Abbesses, 31, rue des Abbesses, 75018 Paris
theatredelaville-paris.com
SPECTACLE VIVANT À PARIS
■■ Centre Culturel Suisse de Paris
Ciné-concert de Philippe Decrauzat & Alan Licht : jeudi 23 octobre à 20h et vendredi 24 octobre à 20h
38, rue des Francs-Bourgeois, 75003 Paris
ccsparis.com
■■ Centre Pompidou
Installation-performance de Malachi Farrell – Collateral Fiction : vendredi 24 octobre et samedi 25
octobre à 20h30
Place Georges Pompidou, 75004 Paris
centrepompidou.fr
■■ Comédie-Française
Molière - Le Tartuffe : du 20 septembre au 17 février 2015, le 25 octobre à 14h et le 26 octobre à 20h30
Jean Anouilh - Antigone : du 26 septembre au 2 décembre, le 21 et 23 octobre à 20h30 et le 26 octobre
à 14h
Eugène Labiche - Un Chapeau de paille d’Italie : du 8 octobre au 14 janvier 2015, le 20 et 24 octobre
à 20h30
Molière - Dom Juan : du 17 octobre au 16 décembre, le 22 et le 25 octobre à 20h30
Salle Richelieu, 1, place Colette, 75001 Paris
comedie-francaise.fr
■■ Théâtre du Vieux Colombier
Harold Pinter - Trahisons : du 17 septembre au 26 octobre, le 21 octobre à 19h, du 22 au 25 octobre à 20h et
le 26 octobre à 16h
21, rue du Vieux Colombier, 75006 Paris
comedie-francaise.fr
■■ Studio-Théâtre
Barbara - Cabaret Barbara : du 27 septembre au 2 novembre, le 22 et 24 octobre à 18h30
Sacha Guitry - Si Guitry m’était conté : du 4 octobre au 2 novembre, du 22 au 26 octobre à 20h30
Galerie du Carrousel du Louvre, Place de la Pyramide inversée
99, rue de Rivoli, 75001 Paris
comedie-francaise.fr
■■ L’odéon-Théâtre de l’Europe
Robert Wilson - Les Nègres de Jean Genet : du 3 octobre au 21 novembre, du 21 au 25 octobre à 20h
et le 26 octobre à 15h
Julien Gosselin - Les Particules élémentaires d’après Michel Houellebecq aux Ateliers Berthier :
du 9 octobre au 14 novembre, du 21 au 25 octobre à 19h30 et le 26 octobre à 15h
1, place de l’Odéon, 75006 Paris
theatre-odeon.eu
■■ Théâtre les Abbesses
She She Pop - Le Sacre du Printemps, Les Abbesses : du lundi 20 au vendredi 24 octobre à 20h30
31, rue des Abbesses, 75018 Paris,
Theatredelaville-paris.com
■■ Opéra Garnier
Wolfgang Amadeus Mozart - L’enlèvement au sérail : mercredi 22 octobre à 19h30 et vendredi 24
octobre à 19h30
Place de l’Opéra, 75009 Paris
operadeparis.fr
DANS LES FONDS RÉGIONAUX D’ART CONTEMPORAIN (FRAC)
■■ FRAC Aquitaine
Préférez le moderne à l’ancien
Hangar G2, Bassin à flot n°1, Quai Armand Lalande, 33300 Bordeaux
frac-aquitaine.net
■■ FRAC Auvergne
Eric Poitevin
6, rue du Terrall, 63000 Clermont-Ferrand
frac-auvergne.fr
■■ FRAC Bretagne
Play Time - Les Ateliers de Rennes, biennale d’art contemporain - Work as
Play, Art as Thought
19, avenue André Mussat, 35011 Rennes
fracbretagne.fr
■■ Les Turbulences – FRAC Centre
Villes Visionnaires / City as a vision - Hommage à Michel Ragon
Maquettes - Xavier Veilhan
88, rue du Colombier, 45000 Orléans
frac-centre.fr
■■ FRAC Corse
Soudain nous vîmes avec de force - Susanna Fritscher
La Citadelle, 20250 Corte
corse.fr/tags/FRAC
■■ FRAC Franche-Comté
Promenade blanche / Weisse reise - Susanna Fritscher
Biographie - Jean-Christophe Norman
Cité des arts, 2, passage des arts, 25000 Besançon
frac-franche-comte.fr
À Paris pendant l'(OFF)icielle
■■ Opéra Bastille
Giacomo Puccini - Tosca : mercredi 22 octobre à 19h30, vendredi 24 octobre à 19h30 et dimanche 26
octobre à 14h30
Rossini - Le Barbier de Séville : lundi 20 octobre à 19h30 et jeudi 23 octobre à 19h30
Place de la Bastille, 75012 Paris
operadeparis.fr
73
■■ FRAC Haute-Normandie
L’inventaire, vol. 4 - Acquisitions de 1988 à 1991
3, place des Martyrs-de-la-Résistance, 76300 Sotteville-lès-Rouen
frachautenormandie.org
■■ Le Plateau – Frac Île-De-France
Aurélien Froment : Montage des attractions
Place Hannah Arendt, 75019 Paris
fraciledefrance.com
■■ FRAC Limousin
Persona - Autofigurations, doubles, masques et fictions autobiographiques
Impasse des Charentes, 87100 Limoges
fraclimousin.fr
■■ 49 Nord 6 Est – Frac Lorraine
Rumeurs du Météore
1 bis, rue des Trinitaires, 57000 Metz
fraclorraine.org
■■ Les Abattoirs – Frac Midi-Pyrénées
Anthropocène Monument
Extraits et extractions (collection)
Symétrique exotique - un accrochage du fonds Daniel Cordier
76, allées Charles-de-Fitte, 31300 Toulouse
lesabattoirs.org/frac
■■ FRAC Nord-Pas de Calais
Nouvelle génération
Latin lover - Arte Povera dans la collection du FRAC Nord-Pas de Calais
503, avenue Bancs de Flandres, 59140 Dunkerque
fracnpdc.fr
■■ FRAC des Pays de la Loire
Ateliers internationaux : Mexique
David de Tscharner, instantané (86)
Boulevard Ampère, 44470 Carquefou
fracdespaysdelaloire.com
■■ FRAC Poitou-Charentes
Disparitions réciproques
63, boulevard Besson Bey, 16000 Angoulême
frac-poitou-charentes.org
■■ FRAC Provence Alpes Côte d’Azur
Marie Reinert
Plateau expérimental - Jean-Louis Garnell
20, boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille
fracpaca.org
LES ATELIERS DE RENNES. PLAY TIME
BIENNALE D’ART CONTEMPORAIN
Du 27 septembre au 30 novembre
lesateliersderennes.fr
Commissaire : Zoë Gray
En prolongement, six expositions monographiques d’artistes présentés dans PLAY TIME sont proposées
à Rennes, Quimper et Brest.
■■ Halle de la Courrouze
72, rue Claude-Bernard, 35000 Rennes
lacourrouze.fr
■■ Musée des Beaux-Arts de Rennes
20, quai Emile Zola, 35000 Rennes
mbar.org
À Paris pendant l'(OFF)icielle
■■ FRAC Bretagne
19, avenue André Mussat, 35011 Rennes cedex
fracbretagne.fr
75
Les partenaires
d'(OFF)ICIELLE 2014
Les entreprises et institutions partenaires
(OFF)ICIELLE remercie les partenaires de son éditon 2014.
Partenaire Premium
SWATCH
Partenaires
Renault
Dolce Gusto
Les Fées Pâtissières
Partenaires Institutionnels
Institut Français
Mairie de Paris
Les Docks - Cité de la Mode et du Design
Partenaires Fournisseurs
Batobus
IrèneIrène
Arjowiggins / Antalis
SWATCH SOUTIENT L’ART – ET (OFF)ICIELLE
Swatch y présente son programme de résidence d’artistes - The Swatch Art Peace Hotel - pour la première
fois à Paris. Le Swatch Art Peace Hotel est conçu comme un lieu privilégié de l’art contemporain dans la
ville la plus vibrante et la plus fascinante de Chine, Shanghai. Son concept unique et innovant regroupe
18 ateliers dans lesquels des artistes vivent et travaillent dans un environnement urbain stimulant. Swatch
collabore étroitement avec des artistes depuis plus de 30 ans. Le Swatch Art Peace Hotel, lancé en
2010, représente un engagement supplémentaire de la marque dans son soutien aux talents et à la
création. Swatch aime l’art et les artistes. Leur liberté et leur énergie transmettent une vision à la fois très
personnelle et universelle du monde.
LES ARTISTES
Le Swatch Art Peace Hotel offre un programme de résidence unique qui permet aux artistes du monde
entier d’explorer la culture chinoise dans un environnement privilégié. Plus de 100 artistes en provenance
d’une trentaine de pays ont déjà vécu et travaillé dans les ateliers de l’hôtel. Des évènements collaboratifs
« à studio ouvert » favorisent les échanges entre les artistes en résidence, la communauté artistique locale
et le public. Les ateliers de l’hôtel accueillent des artistes œuvrant dans toutes les disciplines de l’art
contemporain (peinture, sculpture, photographie et vidéo). Leurs travaux multidisciplinaires font de ce
lieu un carrefour effervescent pour la création contemporaine.
LE BATIMENT
Construit en 1908 sous le nom de « Palace Hotel », le bâtiment aujourd’hui rebaptisé The Swatch Art Peace
Hotel, se situe le long du légendaire Bund de Shanghai. Le rez-de-chaussée abrite trois marques du
Swatch Group : les boutiques Omega, Blancpain et Swatch occupent 2 000 des 11 300 m² du bâtiment.
Les 5 autres étages sont entièrement dédiés à la création avec 18 appartements atelier pour les artistes.
Un espace d’exposition modulable héberge divers évènements culturels. Des chambres et des suites
thématiques, un restaurant - Shook ! - et une terrasse panoramique avec une vue imprenable sur Pudong
complètent l’aménagement de cet hôtel international d’art.
LE PROGRAMME QUAI DE LA CITE DE LA MODE ET DU DESIGN
Sur le Quai de la Cité de la Mode et du Design, à l’arrivée des navettes fluviales en provenance du
Grand Palais, Swatch présente deux installations qui illustrent la production du Swatch Art Peace Hotel.
Les visiteurs découvrent Dingzihu, installation vidéo de l’artiste Eva Borner, résidente, manifeste contre
la modernisation urbaine à marche forcée. Elle met en scène le danseur et chorégraphe Iker Arrue et
ambitionne de transmettre une expérience existentielle mêlant souffrances et espoirs. En parallèle,
Swatch propose une plongée au cœur de l’activité créatrice de l’hôtel. Le « mur du Swatch Art Peace
Hotel » s’inspire de l’architecture réelle de la résidence et donne à découvrir la quintessence des travaux
de 16 artistes résidents dans une approche ludique et interactive.
Pour plus d’informations, veuillez contacter:
Swatch PR International
Nicole Schüpbach
T +41 32 343 98 19
F +41 32 343 96 69
E-mail: [email protected]
www.swatch.com
Les partenaires
Swatch est fière d‘être le nouveau partenaire d’(OFF)ICIELLE, le nouvel événement de la FIAC, qui se
tiendra à Paris, du mercredi 22 au dimanche 26 octobre 2014 aux Docks, Cité de la Mode et du Design.
77
Renault et l’art
L’histoire de Renault avec l’art contemporain remonte à 1966. A l’époque, l’art en train de se faire occupe un
territoire très confidentiel. Renault, fer de lance de l’industrie française, conçoit alors l’idée de rapprocher
ces deux mondes fort étrangers l’un à l’autre.
L’originalité actuelle de la collection d’art de Renault, riche de quelques 500 œuvres, tient en grande
partie à l’approche alors très innovatrice initiée par l’entreprise. L’objectif fixé dès le départ ne fut pas
d’acheter des œuvres déjà réalisées mais bien de construire une collaboration avec les artistes. Dans
le cadre de celle-ci, l’entreprise apportait son soutien d’ordre logistique, technologique ou financier,
proposait l’accessibilité à ses sites et des espaces d’atelier. L’artiste réalisait quant à lui une production
nouvelle que l’entreprise se chargeait ensuite d’exposer dans l’un des grands musées avec lesquels elle
avait tissé des liens. Une approche inédite qui se perpétue et se développe magistralement aujourd’hui.
La plupart des artistes ayant collaboré avec Renault sont aujourd’hui rentrés dans l’histoire de l’art. Parmi
eux : Arman, Pierre Alechinsky, Jean Dubuffet, Victor Vasarely, Pol Bury, Jean Tinguely, Niki de Saint Phalle,
Erro, Takis, Robert Rauschenberg, Sam Francis ou Henri Michaux.
La riche collection de photographies a elle aussi un profil original. Le fonds Robert Doisneau, constitué
de quelques 200 photographies originales est issu de la collaboration du tout jeune photographe
embauché par l’entreprise en 1934 pour archiver visuellement la vie de la nouvelle usine dans l’Ile Seguin
et photographier les célébrités du moment dans les voitures Renault. Doisneau travaillera avec Renault
jusqu’en 1956. C’est çà cette époque que Renault fera aussi appel, pour des reportages ponctuels cette
fois, à Robert Frank, Frank Horvat, Marc Riboud, René Jacques.
Après une interruption de quelques 20 ans, l’entreprise a renoué avec sa politique de collaborations
en produisant deux grandes sculptures de Jean-Luc Moulène, présentées pour la première fois, avec la
Galerie Chantal Crouzel, à la FIAC 2011 dans le jardin des Tuileries.
Dans le cadre des expositions de sélections de la collection de par le monde, Renault initie une
collaboration avec un jeune artiste émergeant du pays hôte.
Place à l’Art et à la Technologie avec Nescafé® Dolce Gusto®.
NESCAFE® Dolce Gusto® continue de s’inscrire dans une démarche artistique en s’associant à (OFF)ICIELLE.
Audace, créativité, art et design, ont toujours été des valeurs qui correspondent à l’esprit et au style
de NESCAFE® Dolce Gusto® qui depuis sa création il y a 7 ans, poursuit son engagement à travers des
événements artistiques et des collaborations uniques et décalées auprès d’artistes émergents.
NESCAFE® Dolce Gusto®, c’est aussi « The Modern Art of Coffee », une approche moderne du café avec
une palette de plus de 30 boissons, préparées dans les règles de l’art, pour que tout le monde devienne
un « coffee artist ».
Afin de célébrer la sortie de sa nouvelle machine OBLO®, au design graphique, surprenant et coloré,
véritable création d’inspiration urban glam et techno cool, NESCAFE® Dolce Gusto® installe pendant
(OFF)ICIELLE, son Mobile Coffee Art, spécialement imaginé pour cet événement. L’occasion de proposer
au grand public un instant gourmand et arty, à travers des expériences mêlant plaisir et partage où l’art
urbain et la création culinaire seront mis à l’honneur.
Pour plus d’informations, vous pouvez contacter l’équipe NESCAFE® Dolce Gusto® à l’adresse suivante
www.dolce-gusto.fr ou par téléphone au 0800 97 07 80.
Les partenaires
Plus que des machines, les créations Nescafé® Dolce Gusto® sont des œuvres d’art. Des designs uniques,
élégants et épurés, alliés à la technologie du système avec la pression 15 bars, font de ces machines de
véritables objets arty.
79
Les Fées Pâtissières
De la tradition à la bouchée moderne
Démocratiser la notion de "haute gourmandise" en transformant comme par enchantement les
traditionnelles pâtisseries en d'irrésistibles bouchées aux formes élégantes et aux saveurs d'une incroyable
finesse: tel est le vœux des Fées Pâtissières.
C'est la rencontre de deux fines gourmets et d'un chef pâtissier qui donne naissance aux fées: une
pâtisserie raffinée, légère, petite, inspirée par les grands classiques français. Le chef Eddie Engane, ancien
chef pâtissier du Ritz, travaille l'architecture du goût dans chacune des ces merveilleuses bouchées, un
jeu de textures et de saveurs qui vous transportent au pays de la gastronomie.
Pour cite première édition, Les Fées Pâtissières signent la carte traiteur d’(OFF)ICIELLE. Après avoir séduit
les gourmands exigeants avec leurs collections de bouchées sucrées, Les Fées Pâtissières présenteront
en exclusivité leurs créations salées. Avec une offre originale de Lunch Box composées d'un sandwich de
qualité, d'une belle salade composée et d'une boisson fraîche, vous allierez plaisir du goût et déjeuner
sur le pouce.
Retrouvez l’univers des Fées Pâtissières, dans leur écrin gourmand au cœur du Marais.
Les Fées Pâtissières
21 Rue Rambuteau
75004 Paris
01 42 77 42 15
Le Fonds municipal d’Art contemporain présente ses acquisitions de l’année à la FIAC
Le Fonds municipal d’Art contemporain (FMAC) a acquis cette année 39 nouvelles œuvres. Une sélection
sera présentée à la Foire internationale d’Art contemporain, du 23 au 26 octobre.
A travers ses riches collections, le FMAC a pour missions de renforcer la place des artistes dans la ville
et de favoriser l’accès à l’art pour tous, en intégrant des œuvres dans des lieux clés du quotidien des
Parisiens et en expérimentant des modes et des lieux originaux de diffusion. En cohérence avec ces
missions, le fil conducteur des collections se déroule à partir des thématiques urbaine et politique.
Une partie des 39 œuvres de 20 artistes acquises en 2014 par le FMAC sera exposée à la FIAC. Le livret
annuel présentant l’ensemble des acquisitions du FMAC paraîtra à cette occasion et permettra de
découvrir les œuvres de Farah Atassi, Atelier Van Lieshout, Pauline Bastard, Julien Beneyton, Cathryn
Boch, Véronique Boudier, Clément Cogitore, Raymond Depardon, Renaud Auguste-Dormeuil, Clarisse
Hahn, Hippolyte Hentgen, Hayoun Kwon, Philippe Mayaux, Théo Mercier, Jorge Pedro Nuñez, Mathieu
Pernot, Enrique Ramirez, Marion Verboom, Qingmei Yao, Patrick Zachmann.
Ces œuvres ont été sélectionnées par la commission d’acquisition annuelle, qui examine les œuvres
proposées par ses membres rapporteurs, ainsi qu’une sélection d’œuvres proposées spontanément par
des artistes et des galeries. Aux côtés des représentants de la Ville, quatre personnalités qualifiées furent
invitées dans cette commission en 2014 : Stéphane Corréard (directeur du Salon de Montrouge), Isabelle
Lemaître (collection LEMAITRE), Anaël Pigeat (rédactrice en chef d’art press) et Agnès Sire (directrice de
la Fondation Henri Cartier-Bresson).
Le FMAC
Missions
• Soutenir et promouvoir les artistes représentatifs de la scène française et internationale qui vivent ou
exposent à Paris
• Placer l’art contemporain et les artistes au cœur de la ville
• Favoriser les rencontres entre l’art contemporain et les publics
• Enrichir la collection, la valoriser en organisant des expositions et en prêtant des œuvres à d’autres institutions
Chiffres clés
• Environ 20.000 œuvres acquises depuis 1816, dont plus de 3.000 pour la période contemporaine
• Plus de 5.000 œuvres installées à Paris depuis 2001, dans plus de 450 services publics et équipements
parisiens : crèches, écoles, mairies, hôpitaux, résidences santé, bibliothèques, conservatoires, etc ;
• 39 œuvres de 19 artistes exposées pendant l’année scolaire 2013-2014 dans le cadre de l’exposition « Le
FMAC à l’école ». Ces œuvres font également l’objet d’un programme de médiation réalisé par des
étudiants de l’université Paris 8 - Saint-Denis : http://blogs.paris.fr/fmacalecole
• Découvrir la sélection à la FIAC
Stand n°0.C01, ouvert de midi à 20h,
du jeudi 23 au dimanche 26 octobre.
Grand Palais, avenue Winston Churchill (8e)
• Site internet
www.fmac.paris.fr
• Contact presse Mairie de Paris
Grégoire Devaux : 01.42.76.49.61
[email protected]
Les partenaires
Comme chaque année depuis onze ans, le Fonds Municipal d’Art Contemporain (FMAC) présentera ses
acquisitions de l’année à la FIAC. Seule collection publique exposée lors de cet événement international,
qui constitue un temps fort pour les artistes vivants et les galeries qui les soutiennent, le FMAC manifeste
la volonté de la Ville de Paris d’aider et de valoriser la création contemporaine qui s’y développe.
81
IRENE IRENE
Quoi ?
Caverne d’Ali Baba des design addicts, IrèneIrène est un peu le e-grenier rêvé d’une grand-mère collective
et collectionneuse. Un univers global pour la maison à dominante vintage (mais pas que), composé
comme une famille de substitution pour ceux qui n’ont pas de meubles de famille. IrèneIrène c’est une
e-boutique (www.ireneirene.com) et une mini boutique atelier dans le 17ème arrondissement de Paris. C’est
aussi un blog, des conseils et une qualité de service irréprochable, qui garantit une livraison dans les
meilleures conditions et au meilleur prix (gratuite dès 90 euros d’achat). Enfin, IrèneIrène est un bureau
d’études capable d’accomplir des projets de décoration pour des particuliers et des professionnels
désireux de retrouver la touche IrèneIrène dans leur quotidien
Collection vintage
IrèneIrène chine en France et dans le monde, dans les vide-greniers, les brocantes et les ventes aux
enchères, les pièces de son catalogue qui dressent un inventaire typologique d’objets au caractère
affirmé, proposés à des prix raisonnables. Rares et singuliers, ils retracent une histoire amoureuse du
design des années 1940 aux années 1980, sans tomber dans le ronron de l’historicisme. Sélectionnés
pour leur actualité, leur signature ou leur originalité, ils sont renommés avec humour et restaurés dans les
règles de l’art pour conserver le charme de leur patine et renouer avec un usage quotidien
Collection contemporaine
IrèneIrène mixe à son offre vintage une sélection contemporaine issue de jeunes maisons d’édition ou
d’artisans designers confidentiels comme la jeune Merel Karhof, ou Jonathan Zawada distribués en
exclusivité par IrèneIrène, le linge de maison Nuée, la papèterie de Papier Tigre ou encore les pièces
artisanales du duo Sundin Persson. Une extension naturelle à son univers global de décoration, qui mise
sur l’éclectisme et la personnalité.
IrèneIrène décore
Dans la continuité de son univers singulier, IrèneIrène propose un service de décoration intérieure
personnalisé. Agencement, choix des matériaux, sélection du mobilier, IrèneIrène coordonne les différents
corps de métiers pour conduire de façon globale des chantiers d’architecture intérieure.
IrèneIrène a transformé son slogan Family Furniture For Friends en réalité. Label de sélection autant que
marque, IrèneIrène présente des objets d’âme qui ont ce je ne sais quoi qui fait la différence. Pour que
cette sélection reste à prix d’ami, c’est du côté du vintage que Sara Guedj et Esther Goldszmidt se sont
d’abord tournées avant de compléter leur offre par un choix pointu d’objets contemporains.
Qui ?
Sara Guedj et Esther Goldszmidt ont un peu moins de 60 ans à toutes les deux. C’est en 2005 qu’elles
se rencontrent, partageant la même envie d’entreprendre. Après de avoir travaillé pour de prestigieuses
institutions (Galerie kreo, Centre Pompidou-Metz), elles souhaitent sortir du cadre élitiste du marché
de l’art pour renouer avec une esthétique accessible, elles fondent ensemble IrèneIrène. Les rôles se
partagent vite. Si elles prennent ensemble la charge de la sélection, la gestion du site Internet et de la
boutique atelier reviennent à Esther, qui s’occupe aussi de la restauration des objets présentés sur le
site. Sara mène quant à elle les chantiers de décoration. Fortes de leur expertise, elles participent à de
nombreuses emissions, notamment Interieurs diffusée sur Paris Première.
Antalis
N°1 en Europe et n°2 mondial, Antalis est un acteur clé de la distribution professionnelle de papiers et de
produits d'emballage.
Présent dans 44 pays en Europe, Asie-Pacifique, Amérique du Sud et Afrique du Sud, Antalis sert une
clientèle de plus de 125 000 professionnels, entreprises et imprimeurs dans 4 secteurs d’activité :
• Papiers d'impression : papiers, enveloppes, etc.
• Papiers de bureau : papiers, enveloppes, etc.
• Communication Visuelle : plaques, films, affiches, etc.
• Emballage : produits de conditionnement et de protection des biens durant leur transport.
Capitalisant sur un savoir-faire développé depuis de nombreuses années sur l'ensemble de ses marchés,
Antalis offre à ses clients :
• une large gamme de produits et services,
• une logistique performante assurant 12 000 livraisons par jour, la plupart en moins de 24 heures après la
prise de commande.
Arjowiggins
Leader mondial de la fabrication de papiers techniques et de création, Arjowiggins est présent en Europe,
Amérique du Nord, Amérique Latine et en Asie et compte 20 sites de production.
Arjowiggins innove en permanence pour offrir à ses clients des produits et solutions à forte valeur ajoutée,
intégrant les dernières avancées tant technologiques que respectueuses de l’environnement :
• papiers couchés et non-couchés, standards ou éco-responsables, papiers de spécialité (papiers pour
cartes à jouer, ouate de cellulose, papiers pour le secteur hospitalier et médical, etc.), pâte à papier
100% recyclée haut de gamme,
• papiers pour la communication d’entreprise et l'édition publicitaire, reliure et emballage de luxe, papiers
destinés aux applications de spécialité et à l’électronique imprimée,
• papiers pour le marché des billets de banque et de la sécurité individuelle, e-documents, protection des
marques, papiers synthétiques.
Antalis et Arjowiggins partenaires de la FIAC
Le catalogue et le marque page de l'édition 2014 de la FIAC sont imprimés sur des papiers graphiques
et de création respectueux de l'environnement. : Cocoon Silk - 300g pour la couverture et 135g pour les
pages intérieures - un papier couché extra-blanc satiné, 100 % recyclé.
Le marque-page est imprimé sur Curious Matter, un papier de création fabriqué par Arjowiggins Creative
Papers.
Le parcours privé est imprimé en Olin Rough Extra Blanc 300g pour la couverture et 100g pour les pages
intérieures. C’est un papier offset supérieur de grande qualité, certifié FSC®.
Le livre « Hors les Murs » (couverture et pages intérieures) est imprimé sur Cocoon Offset, 140g, un papier
non couché extra-blanc, 100 % recyclé.
Ces marques sont fabriquées par Arjowiggins et distribuées par Antalis.
Les partenaires
Acteur mondial du secteur papetier avec Antalis et Arjowiggins, Sequana sert une clientèle de grandes
sociétés et d’imprimeurs. Le groupe emploie plus de 10 000 collaborateurs dans 45 pays et a réalisé un
chiffre d’affaires de 3,3 milliards d’euros en 2013.
83
Découvrir Paris de la Seine en toute liberté !
La compagnie des Batobus est une filiale de Bateaux Parisiens et membre du groupe Sodexo. Elle propose
un service de navettes fluviales sur la Seine.
Ses bateaux panoramiques desservent huit stations situées à proximité des principaux quartiers et
monuments de Paris : Tour Eiffel, Musée d’Orsay, Saint-Germain-des-Prés, Notre Dame, Jardin des Plantes,
Hôtel de Ville, Louvre, Champs Elysées.
Grâce au Pass Batobus, on monte et on descend où on veut, quand on veut, aussi souvent que l’on veut,
le temps de sa validité : 1 jour, 2 jours ou 1 an.
Batobus fonctionne différemment suivant les saisons :
• du 8 septembre au 10 avril (basse saison) : un bateau toutes les 25 mn de 10h à 19h
• du 11 avril au 7 septembre (haute saison) : un bateau toutes les 20 mn de 10h à 21h30
La flotte est composée de six trimarans au design original et moderne (capacité : 200 passagers par
bateau). Chaque Batobus, baptisé du nom de célèbres lieux parisiens (Vendôme, Trocadéro…), est équipé
d’une terrasse arrière et de chauffage pour un confort optimal.
Pour les touristes, Batobus est un moyen de transport original et agréable pour se balader dans la capitale.
Pour les parisiens, c’est une manière de redécouvrir leur ville en couple, entre amis ou en famille… et même
d’éviter les bouchons » !
Offre exclusive en partenariat avec la FIAC : Batobus gratuit sur présentation du ticket de la FIAC.
Informations
pratiques
FIAC
■■ Grand Palais
Avenue Winston Churchill, 75008 Paris
Métro lignes 1 et 13,
Champs-Elysées-Clemenceau
Ouverture du 23 au 26 octobre 2014
De midi à 20h
Nocturne vendredi 24 octobre jusqu’à 21h
(OFF)ICIELLE
■■ Les Docks - Cité de la Mode et du Design
Métro lignes 5 et 10, Gare d’Austerlitz, lignes 1 et 14, Gare de Lyon.
Ouverture du 22 au 26 octobre 2014
De 13h à 20h
Nocturne vendredi 24 octobre jusqu’à 21h
■■ Jardin des Tuileries
Place de la Concorde, 75008 Paris
Métro lignes 1, 8 et 12, Concorde
■■ Jardin des Plantes – Muséum national d’Histoire naturelle
36, rue Geoffroy Saint-Hilaire, 75005 Paris
Metro lignes 7 et 10, Jussieu
Accès libre de 10h à 17h
La Grande Galerie de l’Évolution est fermée le mardi.
La Grande Galerie de l’Évolution et la Ménagerie sont en accès libre sur présentation de votre titre
d’accès FIAC ou (OFF)ICIELLE
Informations pratiques
Accès libre de 7h30 à 19h30
Grande Galerie de l’Évolution
■■ Berges de Seine
Accès libre
Métro ligne 8 et 13, Invalides
ligne 12, Assemblée Nationale
■■ Ensba
École nationale supérieure des beaux-arts de Paris
Accès libre
14, rue Bonaparte, 75006 Paris
Métro ligne 4, Saint-Germain-des-Prés
85
TARIFS
Billet combiné FIAC & (OFF)ICIELLE : 40 €
Entrée FIAC : 35 €
Tarif réduit FIAC : 20 € *
Entrée (OFF)ICIELLE : 15 €
Tarif réduit (OFF)ICIELLE : 10 € *
Moins de 12 ans : gratuit
* (Moins de 26 ans et titulaires de la carte Louvre jeunes ou Louvre professionnels)
Visites Guidées
■■ ARTSTORMING
T +33 (0)6 26 16 33 23
[email protected]
[email protected]
www.artstorming.fr
APPLICATION IPHONE
Télécharger l’application iPhone de la FIAC pour simplifier votre visite au Grand Palais & Hors Les Murs
et vous informer sur la programmation artistique et culturelle à Paris.
NAVETTES FLUVIALES
Accès gratuit aux navettes fluviales BATOBUS du 22 au 26 octobre sur présentation de votre titre
d’accès (OFF)ICIELLE ou FIAC.
Navettes express : Grand Palais / Les Docks - Cité de la Mode et du Design.
Toutes les 30 minutes
Stations desservies : Grand Palais / Tour Eiffel / Musée d’Orsay / Saint-Germain-des-Prés / Notre-Dame
/ Jardin des Plantes / Les Docks - Cité de la Mode et du Design / Hôtel de Ville / Musée du Louvre Jardin des Tuileries
Contacts
■■ Information
Reed Expositions France, FIAC | (OFF)ICIELLE
52/54 quai de Dion-Bouton - CS 80001
92806 Puteaux Cedex, France
[email protected]
www.fiac.com
[email protected]
www.officielleartfair.com
■■ Agence de presse
Claudine Colin Communication
Presse nationale
Marine Le Bris – Thomas Lozinski
Presse internationale
Diane Junqua – Victoria Cook
28 rue de Sevigne
75004 Paris
T. +33 (0)1 42 72 60 01
F. +33 (0)1 42 72 50 23
E. [email protected]
www.claudinecolin.com
Contacts
■■ Matériels presse
Pour consulter ce dossier de presse en ligne et télécharger nos visuels, rendez-vous sur
www.officielleartfair.com/press/dossier-de-presse
87
WWW.OFFICIELLEARTFAIR.COM

Documents pareils