Services - Cours en ligne

Commentaires

Transcription

Services - Cours en ligne
Services
6
Présentation
Objet de ce
chapitre
Ce chapitre présente les principes des différents services utilisés par les modules.
Contenu de ce
chapitre
Ce chapitre contient les sous-chapitres suivants :
TLX DS COM PL7 xxF
Souschapitre
Sujet
Page
6.1
Messagerie TCP/IP
58
6.2
Service IO Scanning
77
6.3
Service Serveur d’adresses BOOTP/DHCP
83
6.4
Service SNMP
88
6.5
Service Global Data
91
6.6
Gestion d’équipement défaillant
94
6.7
Serveur HTTP embarqué
95
6.8
Contrôle de Bande passante
117
6.9
Service ETHWAY
119
57
Services
6.1
Messagerie TCP/IP
Présentation
Objet de ce souschapitre
Ce sous-chapitre rappelle les fonctions et caractéristiques du profil TCP/IP.
Contenu de ce
sous-chapitre
Ce sous-chapitre contient les sujets suivants :
58
Sujet
Page
Rappels sur les caractéristiques TCP/IP
59
Gestion des adresses
60
Adresse IP
62
Sous-adressage et masque de sous-réseaux
64
Communication UNI-TE
66
Communication Modbus sur le profil TCP/IP
67
Architecture supportée par une communication Modbus sur le profil TCP/IP
69
Messagerie Modbus sur le profil TCP/IP
70
Gestion des connexions TCP pour X-WAY UNI-TE et Modbus
72
Ouverture d’une connexion
73
Fermeture d’une connexion
75
Comportement lors d’une rupture de connexion
76
TLX DS COM PL7 xxF
Services
Rappels sur les caractéristiques TCP/IP
Profil de
communication
TCP/IP
La figure suivante illustre la constitution d’un stack typique TCP/IP.
Modèle OSI
7 - Couche
application
4 - Couche
transport
3 - Couche
réseau
ETHERNET
Accès
direct
UNI-TE
Adressage
X-WAY
Modbus
HTTP
ETHWAY
BOOTP
TCP
SNMP
UNI-TE
COM
UDP
IP
Adressage
X-WAY
2 - Couche
liaison
ETHERNET II / 802.3
1 - Couche
physique
Port de
communication
Le port de communication réservé au coupleur TSX ETY est le port TCP 502.
Lorsqu’un client veut accéder au serveur du coupleur, il doit émettre vers ce port.
Timeout sur
connexion TCP
Si une connexion TCP ne peut s'établir (cas d'un destinataire absent par exemple),
le timeout de remontée d'une erreur est de 80 secondes.
Il faut dimensionner chaque timeout des fonctions de communication à une valeur
supérieure à 80 secondes tant que le premier échange n'a pas été réalisé avec
succès.
Trame "Keep
Alive"
TLX DS COM PL7 xxF
La couche TCP envoie une trame à peu près toutes les 2h pour détecter les ruptures
de connexion (déconnexion de câble, détection de mise hors tension du client par
un serveur, ...).
L'utilisation de ce mécanisme est explicité au chapitre Gestion des connexions TCP
pour X-WAY UNI-TE et Modbus, p. 72 de cet intercalaire.
59
Services
Gestion des adresses
Présentation
Lors de la mise en oeuvre des coupleurs ETHERNET, vous avez la gestion des
adresses suivantes :
l l’adresse MAC,
l l’adresse IP,
l l’adresse X-WAY,
ATTENTION
Duplication des adresses
Deux équipements possédant une même adresse peuvent engendrer
des événements imprévisibles sur le réseau.
Le non-respect de ces précautions peut entraîner des lésions
corporelles ou/et des dommages matériels.
Adresse MAC
Cas général
Cette adresse est unique pour chaque coupleur ETHERNET. Elle est définie en
usine par le constructeur du coupleur.
Cas particulier
Pour le coupleur TSX ETY 110, cette adresse est déduite de l’adresse X-WAY
codées sur les roues codeuses situées en face avant du coupleur.
Elle est définie de la manière suivante : 00.80.F4.00.<numéro
réseau>.<numéro station>
Note : Etant donné le risque de doublon d’adresses possible, il faut s’assurer de
leur conformité avec le plan d’adressage de l’entreprise.
Adresse IP
Cas général
Cette adresse est définie par vos propres soins lors de la configuration du coupleur.
Sur un même réseau local, cette adresse doit être unique.
Cas particulier
Pour le coupleur TSX ETY 110, cette adresse peut être déduite de l’adresse MAC.
Pour les coupleurs TSX ETY 4102, PORT et 5102, en l’absence de confirmation
PL7, cette adresse est par défaut déduite de l’adresse MAC.
60
TLX DS COM PL7 xxF
Services
Adresse X-WAY
Cas général
Tout équipement possède une adresse X-WAY liée à l’adresse IP par configuration
du coupleur. Cette adresse doit être unique sur l’ensemble de l’architecture X-WAY.
Cas particulier
Pour le coupleur TSX ETY 110, l’adresse X-WAY est définie à partir des roues
codeuses du coupleur. Ces roues codent le numéro de réseau et le numéro de la
station.
TLX DS COM PL7 xxF
61
Services
Adresse IP
Présentation
Chaque équipement connecté au réseau doit avoir une adresse IP unique.
Lorsque l'environnement du réseau est du type ouvert, l'unicité de l'adresse est
assurée par l'organisme habilité du pays où se trouve le réseau en lui attribuant un
identificateur de réseau.
Si l'environnement est du type fermé, l'unicité de l'adresse est gérée par le
gestionnaire de réseau de l'entreprise.
Composition
d’une adresse
Cette adresse est constituée de deux identificateurs, l'un identifiant le réseau, l'autre
identifiant la machine connectée.
Une adresse IP est définie sur 32 bits. Elle est constituée de 4 nombres décimaux,
chacun codé sur un octet (exemple : 140.186.90.3).
Selon l’envergure du réseau, quatre classes d’adresses sont utilisables :
l La classe A s'adresse à des réseaux de grande envergure ayant un grand
nombre de stations connectées.
l La classe B s'adresse à des réseaux de moyenne envergure ayant moins de
stations connectées.
l La classe C s'adresse à des réseaux de petite envergure ayant peu de stations
connectées.
l La classe D est utilisée pour le multicast.
62
TLX DS COM PL7 xxF
Services
Structure
Selon les classes, une adresse se structure de la manière suivante :
Classe A
7 bits
0
24 bits
Identificateur réseau
Classe B
Identificateur machine
14 bits
1
0
16 bits
Identificateur réseau
Classe C
Identificateur machine
21 bits
1
1
0
8 bits
Identificateur réseau
Classe D
Identificateur machine
28 bits
1
1
1
0
Identificateur réseau/machine
Le tableau suivant montrent les espaces réservés pour les différentes classes
d’adresses IP :
TLX DS COM PL7 xxF
Classe
Gamme
A
0.0.0.0 à 127.255.255.255
B
128.0.0.0 à 191.255.255.255
C
192.0.0.0 à 223.255.255.255
D
224.0.0.0 à 239.255.255.255
63
Services
Sous-adressage et masque de sous-réseaux
Présentation
Dans un environnement ouvert, après avoir obtenu un identificateur de réseau de
l'organisme habilité, l'administrateur local du système a la possibilité de gérer
plusieurs sous-réseaux.
Cela permet l'installation de réseaux locaux sans rien changer pour le monde
extérieur qui a toujours la visibilité sur un seul réseau désigné par l'identificateur de
réseau.
Sous-adressage
Cette fonction de sous-adressage, est possible en décomposant l’identifiant de la
machine en :
l un identificateur sous-réseau,
l un identificateur machine.
Exemple : sous-adressage d’une adresse de classe B (adresse IP considérée
:140.186.90.3)
16 bits
Identificateur de réseau
= 140.186
Masque
8 bits
Identificateur de
sous-réseau = 90
8 bits
Identificateur
de machine = 3
Le masque de sous-réseau permet de connaître le nombre de bits attribués
respectivement à l'identificateur de réseau et à l'indicateur de sous-réseau (bits à 1),
et ensuite à l'identificateur de machine (bits à 0).
La valeur du masque de sous-réseau doit être choisie en cohérence avec la classe
de l'adresse IP. Elle aura la valeur (xxx : valeur laissée au libre choix de l’utilisateur) :
l pour une adresse de classe A : 255.xxx.xxx.xxx,
l pour une adresse de classe B : 255.255.xxx.xxx,
l pour une adresse de classe C : 255.255.255.xxx.
64
TLX DS COM PL7 xxF
Services
Exemple : masque de sous-réseau classe C (adresse IP considérée :140.186.90.3)
16 bits
Identificateur de réseau
= 140.186
Masque de sous-réseau
(24 bits à 1)
= 255.255.255
8 bits
Identificateur de
sous-réseau = 90
8 bits
Identificateur
de machine = 3
Identificateur de
machine
(8 bits à 0)
Note : Ce découpage autorise 254 sous-réseaux possibles avec 254 machines par
sous-réseau.
TLX DS COM PL7 xxF
65
Services
Communication UNI-TE
Présentation
Deux services d’échanges de données sont proposés en fonction du type de
serveur (Voir: Métiers Communication Tome 1 - Fonction Server) utilisé :
l soit des échanges de données synchronisés sur la tâche MAST,
l soit des échanges de données réalisés en tâche de fond en mode :
l serveur asynchrone,
l client asynchrone.
Echanges
synchrones
En mode serveur
L’ensemble des requêtes UNI-TE de l’automate est supporté par le coupleur
ETHERNET.
En mode client
Ce type d’échange permet l’émission de requêtes UNI-TE telles que :
l READ_VAR,
l WRITE_VAR,
l SEND_REQ,
l DATA_EXCH,
l ...
Echanges
asynchrones
En mode serveur
Ce service permet d’échanger des messages à l’aide des requêtes :
l READ_OBJECT
l WRITE_OBJECT
l READ_GENERIC_OBJECT
l WRITE_GENERIC_OBJECT
l MIRROR
l READ_OBJECT_LIST
l WRITE_OBJECT_LIST
La cohérence des données lues ou écrites peut être garantie (garantie que la
requête est passée en un cycle) par positionnement à 1 du bit système %S91.
Dans cette configuration, un phénomène de Jitter de 1,5 ms peut apparaitre sur la
tâche MAST.
En mode client
Ce service permet d’échanger des messages à l’aide des requêtes :
l READ_Asyn : permet de lire jusqu’à 507 mots (%MW) ou 8112 bits (%M) par le
canal de messagerie asynchrone (Voir: Métiers Communication Tome 1 Fonction Server) .
l WRITE_Asyn : permet d’écrire jusqu’à 510 mots (%MW) ou 8160 bits (%M) par
le canal de messagerie asynchrone.
66
TLX DS COM PL7 xxF
Services
Communication Modbus sur le profil TCP/IP
Présentation
Ce service permet la communication par le protocole Modbus entre un automate
TSX Premium et un automate TSX Quantum ou un autre automate TSX Premium
et un logiciel de superviseur sur PC ou autre équipement conforme au protocole
Modbus.
Superviseur
client
Protocole
Modbus
TCP/IP ETHERNET
Protocole
Modbus
Quantum
Serveur
Premium 1
Client/Serveur
Protocole
Modbus
Premium 2
Client/Serveur
Un même coupleur peut communiquer avec un équipement distant en mode client
(par exemple un automate Quantum) et un autre équipement distant en mode
serveur (par exemple un PC superviseur).
L'automate TSX Premium 1 est client vis à vis de l'automate Quantum. Il ouvre la
connexion TCP-IP et émet des messages Modbus vers le Quantum.
L'automate TSX Premium 1 est serveur vis à vis du superviseur. Le superviseur a
ouvert une connexion TCP/IP et émet des messages Modbus vers le
TSX Premium 1.
TLX DS COM PL7 xxF
67
Services
Précautions
d’utilisation
Le double profil UNI-TE et Modbus n'est pas supporté sur une même station distante
TSX Premium.
Cas particulier du coupleur TSX ETY 110
Les modes Client/Serveur sont exclusifs vis à vis d'un équipement distant donné
pour améliorer les performances de communication. Les applications
d'automatismes et les architectures réseaux devront être conçues pour que la
commutation d'un mode à l'autre soit aussi rare que possible entre deux mêmes
équipements.
De plus, des commutations fréquentes pourraient conduire à des pertes de
messages :
l Si l'automate Premium communique en mode serveur avec un automate
Quantum ayant ouvert la connexion TCP/IP, une émission de message par
l'application PL7 client va provoquer la fermeture de la connexion TCP/IP serveur
après traitement des éventuelles transactions serveur en cours.
l Si l'automate Premium ayant ouvert la connexion TCP/IP communique en mode
client avec un automate Quantum, une demande d'ouverture de connexion
venant du Quantum va provoquer la fermeture de la connexion TCP/IP client
avec pertes éventuelles des transactions client en cours.
68
TLX DS COM PL7 xxF
Services
Architecture supportée par une communication Modbus sur le profil TCP/IP
Présentation
La figure suivante illustre l’architecture supportée.
Terminal de programmation
Superviseur
Communication
Modbus
Communication UNI-TE
ETHERNET
Quantum
Modbus
Modbus
Bridge
ETHERNET
Modbus série
Modbus
Premium
Premium
Esclave 1
Modbus Plus
FIPWAY
Accessibilité
Modbus
Esclave n
Le protocole Modbus garantit l'interopérabilité entre station Premium et station
Quantum sur un réseau Ethernet TCP/IP.
Par contre l'accès à partir d'un automate Premium à un réseau Modbus Plus
connecté à l'automate Quantum n'est pas possible via TCP/IP.
De même le protocole Modbus ne franchit pas les bridges X-WAY Premium.
La communication d’un automate Premium sur le réseau ETHERNET vers un
équipement distant connecté à un bus série Modbus est possible par l’intermédiaire
d’une passerelle ETHERNET/Modbus liaison série ( de type 174 CEV 300 10).
Cas particulier
du coupleur
TSX ETY 110
TLX DS COM PL7 xxF
Pour un coupleur TSX ETY 110, la communication d’un automate Premium sur le
réseau ETHERNET vers un équipement connecté au bus série Modbus n’est pas
possible.
69
Services
Messagerie Modbus sur le profil TCP/IP
Présentation
Les fonctions de communication sont identiques à celles décrites dans les fonctions
de communication sur Modbus.
Principe de mise
en oeuvre
Bien qu'une station distante Modbus ne possède pas d'adresse au format X-WAY,
chaque fonction de communication utilisera une adresse au format X-WAY pour
désigner une station IP distante.
Pour chaque station distante Modbus, vous devez configurer dans la table de
correspondance le couple (adresse IP, {réseau.station} X-WAY ) avec :
l réseau : numéro de réseau de la station X-WAY locale,
l station : 100 à 164 = numéro logique de la station X-WAY.
Exemple : l’adresse X-WAY {2.108} est associée à l’adresse IP 139.160.2.8.
Cette adresse sera utilisée uniquement par le coupleur Premium local, elle n'est pas
transmise sur le réseau.
Dans le cas d'une station distante TSX Premium configurée avec le protocole
Modbus, il est conseillé de donner une adresse station X-WAY égale au numéro de
la station locale, incrémenté de 100.
Envoi de
fonction de
communication
Lors de l’envoi de fonctions de communication par l’application vers un équipement
distant connecté sur un bus Modbus via la passerelle ETHERNET/Modbus liaison
série, l’adresse de la fonction doit être la suivante :
ADR#{numéro réseau. numéro station}0.0.adresse Modbus du destinataire
Le numéro réseau et le numéro station correspondent à l’adresse X-WAY de la
passerelle ETHERNET/Modbus. L’adresse Modbus du destinataire correspond à
l’adresse de l’esclave Modbus.
Exemple : une fonction READ_VAR est émise vers l’esclave 10 sur le bus série
Modbus. L’adresse IP de la passerelle est 139.160.2.8 et l’adresse X-WAY {2.108}.
READ_VAR(ADR#{2.108}0.0.10, ...)
70
TLX DS COM PL7 xxF
Services
Echange de
données
Les requêtes suivantes sont adressées à l’équipement avec lequel vous désirez
effectuer des opérations de lecture ou d’écriture de variables.
Requêtes Modbus
Code fonction
Fonction de
communication
Lecture bits
16#01
READ_VAR
Lecture mots
16#03
READ_VAR
Ecriture d’un bit ou de n bits
16#05 ou 16#0F
WRITE_VAR
Ecriture d’un mot ou de n mots 16#06 ou 16#10
WRITE_VAR
Lecture bits d’entrée
16#02
READ_VAR
Lecture mots d’entrée
16#04
READ_VAR
Note : Les fonctions d’écritures sont supportés uniquement en mode serveur.
Correspondance
des types
d’objets
TLX DS COM PL7 xxF
Le tableau décrit la correspondance des types d’objets entre un automate TSX
Premium et un automate TSX Momentum ou TSX Quantum.
Objets Premium
Objets Quantum ou Momentum
%MW : mots internes
4x... memory area
%M : bits internes
0x... memory area
%IW : mots d’entrée
3x... memory area
%I : bits d’entrée
1x... memory area
71
Services
Gestion des connexions TCP pour X-WAY UNI-TE et Modbus
Présentation
La connexion peut être ouverte soit par l'automate local soit par une station distante
qui veut dialoguer avec l'automate local.
Une connexion est caractérisée par le couple :
(port TCP local, adresse IP locale; port TCP distant, adresse IP distante)
Note : La gestion des connexions est transparente à l'utilisateur.
72
TLX DS COM PL7 xxF
Services
Ouverture d’une connexion
Présentation
L’ouverture d’une connexion peut être effectuée :
l soit par une demande d’un équipement distant,
l soit par une demande de l’automate local.
Par un
équipement
distant
Le coupleur se met en attente d'une connexion venant d'un équipement distant.
Lors de la réception d'une connexion, une vérification de l'adresse IP de la machine
distante est effectuée si et seulement si un contrôle d’accès est activé dans la
configuration. Ce test consiste à controler l’appartenance de cette adresse à une
liste des machines distantes autorisées à se connecter.
Dans le cas où le test est positif, la connexion est ouverte. Dans le cas contraire la
connexion reste fermée.
Par l’automate
local
TLX DS COM PL7 xxF
Lors de l'émission d'un message par une fonction de communication, s'il n'existe
pas de connexion avec l'équipement distant, celle-ci est ouverte automatiquement
en interne par le coupleur vers le port 502 distant.
73
Services
Exemples
Exemple de connexions
TSX Premium
TSX Premium
{1,2}
192.168.1.2
{1,1}
192.168.1.1
ETHERNET : TCP/IP
TSX Premium : Bridge
{1,3}
192.168.2.4
{1,4}
192.168.1.4
PC
FIPWAY
Dans l'exemple ci-contre, quatre connexions TCP sont ouvertes pour la
communication entre le terminal et les stations automates ou entre deux stations
automates.
Le terminal a toujours l'initiative de l'ouverture des connexions.
Entre deux automates, l'un quelconque des automates peut être à l'initiative de
l'ouverture de la connexion (l’automate client).
74
TLX DS COM PL7 xxF
Services
Fermeture d’une connexion
Présentation
La fermeture des connexions peut s’effectuer de deux manières différentes :
l par la station distante qui décide de ne plus communiquer et envoie une
fermeture de connexion TCP/IP,
l par l'automate local dans le cas où le nombre maximum de connexions ouvertes
est atteint (la connexion la plus ancienne en ouverture est alors fermée).
La fermeture de connexion est signalée à l'application PL7 par un compte-rendu
d'erreur (message refusé) sur les éventuels échanges en cours.
TLX DS COM PL7 xxF
75
Services
Comportement lors d’une rupture de connexion
Présentation
La rupture de connexion peut être de deux ordres :
l la déconnexion du câble réseau (câble déconnecté, coupé, ...),
l la disparition de l’équipement distant (équipement en panne, coupure secteur,
...).
La perte de connexion est détectée au bout de 2 heures par la requête Keep Alive.
Si dans ce laps de temps la connexion est rétablie, la reprise de la communication
diffère selon le type de rupture.
Reconnexion du
câble
Dans ce cas, la rupture de connexion provient du câble réseau mais les deux
stations restent opérationnelles.
Lors de la reconnexion du câble, la communication entre le module ETY et
l’équipement distant va reprendre sur la connexion TCP/IP préalablement ouverte.
Equipement
distant serveur
L’équipement distant qui a disparu était serveur.
Client
Equipement distant
1
2
Serveur
3
Equipement
distant client
1
Le coupleur ETY client émet toujours des données sur l’ancienne connexion (restée semi
ouverte).
2
Le serveur recevant des informations sans connexion associée, émet une commande
Reset et ferme l’ancienne connexion.
3
Le coupleur ETY client ouvre une nouvelle connexion.
L’équipement distant qui a disparu était client.
Equipement distant
1
Client
Serveur
2
3
76
1
Le client ouvre une nouvelle connexion.
2
Le coupleur ETY serveur reçoit la demande d’ouverture d’une nouvelle connexion.
3
Le coupleur ETY serveur ferme l’ancienne connexion (s’il n’y a pas d’activité en cours) et
autorise la nouvelle.
TLX DS COM PL7 xxF
Services
6.2
Service IO Scanning
Présentation
Objet de ce souschapitre
Ce sous-chapitre présente les fonctions et caractéristiques du service IO Scanning.
Contenu de ce
sous-chapitre
Ce sous-chapitre contient les sujets suivants :
TLX DS COM PL7 xxF
Sujet
Page
Service IO Scanning
78
Zones de lecture et d’écriture
80
Période de scrutation
82
77
Services
Service IO Scanning
Présentation
Le scanner d’entrées/sorties permet, de manière périodique, de lire ou d’écrire des
entrées/sorties distantes sur le réseau ETHERNET sans programmation spécifique.
Ce service comporte les éléments essentiels suivants :
l une zone de lecture regroupant toutes les valeurs des entrées distantes,
l une zone d’écriture regroupant toutes les valeurs des sorties distantes,
l des périodes de scrutations indépendantes du cycle automate et dédiées à
chaque équipement distant.
Préconisations
d’usage
La scrutation ne s’effectue que si l’automate est en Run.
Ce service fonctionne avec tous les équipements supportant la communication
Modbus sur le profil TCP/IP en mode serveur.
Le mécanisme d’échange qui vous est transparent, est effectué par des requêtes :
l de lecture,
l ou d’écriture,
l ou de lecture et écriture.
Note : Certains types d’équipements scannés comme les modules TSX ETY (Voir
Messagerie Modbus sur le profil TCP/IP, p. 70) supportent uniquement les
requêtes de lecture ou d’écriture (requête de lecture/écriture simultanée non
supportée).
78
TLX DS COM PL7 xxF
Services
Fonctionnement
La figure suivante illustre le fonctionnement de la scrutation des entrées/sorties
déportées.
Mémoire application (%MW)
Zone de lecture
Zone d’écriture
2
1
3
Mots
d’entrée
des équipements
Mots de sortie
des équipements
1. Dès que l’automate passe en Run, le module ouvre une connexion par
équipement scruté.
2. Ensuite, le module effectue une lecture périodique des mots d’entrées et une
écriture périodique des mots de sorties de chaque équipement.
3. Si l’automate passe en Stop, les connexions avec chaque équipement sont
fermées.
Synthèse des
fonctionnalités
Les fonctionnalités du service IO scanning sont de:
l gérer la connexion avec chaque équipement distant (une connexion par
équipement scruté),
l scruter les entrées/sorties de l’équipement en utilisant des requêtes de lecture/
écriture Modbus sur le profil TCP/IP,
l mettre à jour les zone de lecture et d’écriture dans la mémoire application,
l rafraîchir les bits d’états de chaque équipement distant.
Note : Ces bits indiquent si les mots d’entrées/sorties du module ont été rafraîchis.
TLX DS COM PL7 xxF
79
Services
Zones de lecture et d’écriture
Présentation
Ces deux zones de la mémoire application, gérées par le coupleur ETHERNET,
sont des tables de mots internes (%MW) qui regroupe de manière contigüe toutes
les valeurs des mots d’entrées ou de sorties des équipements distants connectés.
Les équipements de type entrées/sorties déportées sont munis :
l de mots d’entrées utilisés pour renvoyer la valeur des entrées vers le coupleur,
l de mots de sorties utilisés pour affecter la valeur des sorties vers l’équipement
distant.
Note : Reportez vous à la documentation de chaque équipement pour avoir le
nombre et le détail des mots d’entrées/sorties à gérer.
80
TLX DS COM PL7 xxF
Services
Exemple
Le coupleur ETHERNET scrute trois équipements :
l un TSX Momentum à l’adresse IP1 (de type 170 AAI 140 00 : 16 entrées
analogiques) : ce module possède 4 mots d’entrées et 4 mots de sorties.
l un TSX Momentum à l’adresse IP2 (de type 170 ADI 340 00 : 16 entrées tout ou
rien) : ce module possède un mot d’entrées.
l un automate TSX Premium à l’adresse IP3 avec la zone de %MW1000 à
%MW1125 réservée comme mots d’entrées.
La zone de lecture débute à %MW100 et la zone d’écriture à %MW400.
Mémoire application
Zone de lecture
Zone d’écriture
4 mots d’entrées
pour l’équipement
d’adresse IP 1
%MW100
à
%MW103
%MW400
à
%MW403
1 mot d’entrée pour
l’équipement
d’adresse IP 2
%MW104
125 mots d’entrées
pour l’équipement
d’adresse IP 3
4 mots de sorties
pour l’équipement
d’adresse IP 1
%MW105
à
%MW226
Note : Les zones dédiés aux équipements distants ne doivent pas avoir de
recouvrement. De même, la zone de lecture et d’écriture ne doivent pas avoir de
recouvrement.
Note : les équipements scannés (lecture ou écriture) doivent être situés sur le
même réseau que l’équipement scanner, la traversée d’un bridge n’est pas
autorisée.
Note : un TSX Momentum 170 peut être scanné en lecture par plusieurs modules,
mais un seul est autorisé à le scanner en écriture.
TLX DS COM PL7 xxF
81
Services
Période de scrutation
Présentation
La scrutation des entrées/sorties déportées est effectuée périodiquement selon les
besoins de l’application.
Pour chaque équipement, une période de scrutation est définie, par configuration,
selon la rapidité de rafraîchissement :
l une période rapide (fast),
l une période nominale (normal),
l une période lente (slow).
Note : Plus la période de scrutation est faible, plus les entrées/sorties sont
rafraîchies rapidement. Cependant cette rapidité augmente la charge du réseau.
Note : %SW8 et %SW9 n’arrêtent pas le scanning des stations distantes, mais
inhibent la copie des E/S vers et depuis les variables de l’application.
82
TLX DS COM PL7 xxF
Services
6.3
Service Serveur d’adresses BOOTP/DHCP
Présentation
Objet de ce souschapitre
Ce sous-chapitre présent les fonctions et caractéristiques du service de serveur
d’adresses BOOTP/DHCP.
Contenu de ce
sous-chapitre
Ce sous-chapitre contient les sujets suivants :
TLX DS COM PL7 xxF
Sujet
Page
Services BOOTP et DHCP
84
Client BOOTP
85
Serveurs BOOTP et DHCP
86
83
Services
Services BOOTP et DHCP
Présentation
BOOTP (Bootstrap Protocol) et DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol) sont
des protocoles de démarrage de terminaux ou de stations sans disque par une
gestion centralisée des paramètres réseaux.
Ils servent principalement à fournir une adresse IP à une station qui démarre sur le
réseau.
Le coupleur TSX ETY 4102/PORT/5102 peut être configuré soit en serveur BOOTP
ou DHCP, soit en client BOOTP.
Service BOOTP
Il comporte les éléments essentiels suivants :
l des stations clientes ne possédant comme seule information que leur propre
adresse MAC et ayant besoin pour démarrer de se configurer automatiquement,
l un serveur possédant une table (BOOTPTAB) contenant pour chaque station
cliente sa configuration d’adresse IP.
Service DHCP
Il possède les mêmes élément suivants :
l des stations clientes ne possédant comme seule information que leur propre
adresse MAC ou leur Nom (Role Name) et ayant besoin pour démarrer de se
configurer automatiquement,
l un serveur possédant une table contenant pour chaque station cliente sa
configuration d’adresse IP, son Nom, le Netmask et le Gateway.
84
TLX DS COM PL7 xxF
Services
Client BOOTP
Présentation
Dans ce contexte le module, configuré en BOOTP client, émet chaque seconde des
requêtes en diffusion sur le réseau lors de son démarrage, jusqu’à l’obtention d’une
réponse.
L’équipement distant qui fait office de serveur BOOTP, répond à cette demande et
affecte au module client :
l une adresse IP,
l l’adresse IP de la passerelle,
l le masque du sous-réseau correspondant.
Note : la visualisation de ces informations à partir d’un browser connecté sur les
pages html de la visualisation du rack (Voir Page visualisation du rack du serveur
HTTP, p. 108) sur le web server est parfois inexacte. Il faut alors connecter un
logiciel PL7 sur l’automate concerné pour obtenir les valeurs réelles.
Note : En l’absence de serveur BOOTP ou de non réponse, le module client ne
démarre pas.
Exemple
La figure suivante illustre le cheminement des requêtes lors du démarrage d’une
station sur le réseau:
Station distante
Serveur BOOTP possédant la
table suivante :
Adresse MAC1
Adresse IP1
Adresse MAC2
Adresse IP2
Adresse MAC3
Adresse IP3
...
...
ETHERNET
Routeur
Relais BOOTP
ETHERNET
Requête BOOTP :
Adresse MAC1
Client BOOTP 2
TLX DS COM PL7 xxF
Client BOOTP 1
85
Services
Serveurs BOOTP et DHCP
Présentation
Dans ce contexte, le module est utilisé comme serveur pour le démarrage de
stations clientes.
En écoute, le serveur répond aux sollicitations des clients et leurs envoie leur
configuration d’adresses IP.
Pour ce faire, l’équipement serveur possède une table qui regroupe :
l Dans le cas d’un serveur BOOTP :
l les correspondances entres les adresses MAC et les adresses IP.
l Dans le cas d’un serveur DHCP :
l les correspondances entres les adresses MAC ou les Noms (Role Name) des
stations clientes et les adresses IP,
l le Netmask et le Gateway,
l Les noms et chemins d’accès au fichier de paramètres (voir Remplacement
de stations distantes défaillantes, p. 94).
Note : Le serveur BOOTP (présent sur les module TSX ETY) ne fournit les
données de configuration réseau qu’aux stations clientes connectées au réseau
local.
Précautions
d’usage
86
Lorsqu’un module est utilisé comme serveur pour le démarrage de stations
scannées (Voir Service IO Scanning, p. 77), il faut éviter de configurer l’automate en
mode démarrage automatique en RUN. Dans le cas contraire, des stations
comme les TSX Momentum 170 risquent de ne pas obtenir leur adresse IP lors
d’une reprise secteur du serveur BOOTP.
TLX DS COM PL7 xxF
Services
Exemple de
serveur BOOTP/
DHCP
La figure suivante illustre le cheminement des requêtes lors d’une réponse à une
demande de démarrage au serveur :
Client DHCP 2
Réponse DHCP
ETHERNET
Requète DHCP
Client BOOTP 1
Réponse à la requête BOOTP :
Adresse IP1
Masque du sous-réseau
Adresse de la passerelle
Serveur DHCP possédant la table suivante :
Adresse MAC1
Adresse IP1
Role Name2
Adresse IP2
Adresse MAC3
Adresse IP3
...
...
Note : Le masque du sous-réseau et l’adresse de la passerelle sont celui du
serveur BOOTP.
Il est possible pour le serveur BOOTP d’émettre une réponse en diffusion. L’intérêt
est de mettre à jour les switchs.
TLX DS COM PL7 xxF
87
Services
6.4
Service SNMP
Communication SNMP sur UDP/IP
Présentation
Le standard SNMP (Simple Network Management Protocol) définit des solutions de
gestion de réseaux en terme de protocole et d'échange de données supervisées.
L'architecture SNMP s’appuie sur les éléments essentiels suivants :
l Le Manager permet de superviser tout ou une partie du réseau,
l Un ou plusieurs Agents. Chaque équipement supervisé possède un module
logiciel appelé Agent utilisé par le protocole SNMP.
l Une MIB (Management Information Base) est une base de donnée ou collection
d'objets.
Le service agent SNMP est implémenté sur les coupleurs TSX ETY. Il permet à un
Manager d'accéder aux objets normalisés de la MIB-II de l'agent TSX ETY par le
protocole SNMP. La MIB-II permet la gestion des couches de communication TCP/
IP.
Sur le coupleur TSX ETY 4102/PORT/5102, il est possible d’accéder également aux
objets de la MIB Ethernet Transparent Factory, donnant des informations
spécifiques sur les services Global Data, I/O Scanning et Messagerie.
Vue de l’arborescence de la MIB Ethernet Transparent Factory :
experimental
private
enterprises
groupeschneider
transparentFactoryEthernet
switch
port502Messaging
ioScanning
globalData
web
addressServer
equipementProfile
Le fichier source de la MIB privée Ethernet Transparent Factory est diponible sur le
coupleur TSX ETY 4102/PORT/5102. Il peut être téléchargé depuis un navigateur
internet en cliquant sur le lien "Téléchargement fichier MIB" de la page d’index du
serveur HTTP (Voir Pages Diagnostic Coupleur Ethernet, p. 110). Ce fichier peut
être compilé par les principaux Manager SNMP du marché.
88
TLX DS COM PL7 xxF
Services
Le protocole
SNMP
Le protocole SNMP définit 5 types de messages entre l'agent et le manager. Ces
messages sont encapsulés dans des datagrammes UDP.
Messages du manager vers un agent :
Get_Request : message utilisé pour obtenir la valeur d'une ou plusieurs
variables.
l Get_Next_Request : permet d'obtenir la valeur des variables suivantes.
l Set_Request : permet de positionner la valeur d'une variable.
l
Messages d’un agent vers le manager :
Get_Response : permet à l'agent de renvoyer la valeur de la variable
demandée.
l Trap : permet une signalisation asynchrone d’événement par l'agent.
l
TLX DS COM PL7 xxF
89
Services
Description des
services
Le manager SNMP émet des requêtes d'écriture ou de lecture (Set_Request,
Get_Request, Get_Next_Request, ....) d'objets définis dans la MIB - II SNMP et
l'agent SNMP du coupleur TSX ETY y répond.
Manager SNMP
Get_Response
Trap
Set_Request
Get_Request
Get_Next_Request
Agent SNMP
TSX ETY Station automate
L'agent SNMP du coupleur émet des évènements (Traps) vers le Manager. Les
Traps Systèmes gérés sont les suivants :
l Coldstart Trap :
l Pour le module TSX ETY 110, l’événement est émis suite à un Reset
alimentation du coupleur.
l Pour les modules TSX ETY 4102/PORT/5102, l’événement est émis suite à
un Reset alimentation du coupleur, ou suite à un Reset du processeur ou suite
à un téléchargement d’application dans l’automate.
l Authentification Failure Trap : événement émis suite à un problème
d'authentification. Le champ Community Name du message reçu est différent
de celui configuré sur le coupleur. Ce trap peut être validé lors de la configuration
du module TSX ETY.
90
TLX DS COM PL7 xxF
Services
6.5
Service Global Data
Service Global Data
Présentation
L’objectif du service Global Data, supporté par les coupleurs TSX ETY4102/PORT/
5102, est de fournir un échange de données automatique pour la coordination
d’applications automate.
Fonctionnement
Les modules de communication sont regroupés dans un Groupe de Distribution
pour échanger des variables destinées à la coordination des automates.
Chaque module de communication publie une variable application locale vers les
autres modules de communication du Groupe de Distribution.
Chaque module de communication peut également souscrire aux variables
application publiées par tous les autres modules appartenant au Groupe de
Distribution, quelque soit leur emplacement.
Une Variable Application est un ensemble de mots contigus d’un automate
(%MW).
Le service de Global Data doit être configuré (Voir Configuration du service Global
Data, p. 224) afin de déterminer l’emplacement et le nombre de variables
application publiées et souscrites par chaque module de communication. Une fois
les coupleurs configurés, les échanges entre les modules de communication
appartenant au même Groupe de Distribution sont réalisés automatiquement
lorsque l’automate est en RUN.
TLX DS COM PL7 xxF
91
Services
Illustration :
Groupe de Distribution
IP multicast : 255 255 255 251
Distribution des données
Contrôle Intranet
2...n stations
Distribution des données
Groupe de Distribution
IP multicast : 255 255 255 250
Un Groupe de Distribution est un groupe de modules de communication identifié
par la même adresse IP multicast. Des échanges en "multicasting" sont utilisés
pour distribuer les Global Data. Plusieurs Grpoupes de Distribution indépendants
peuvent coexister sur le même sous-réseau avec leur adresse multicast propre.
Un protocole Publication/Souscription sur UDP/IP est utilisé pour la distribution des
données.
La publication d’une variable est synchronisée sur le début du cycle automate.
Les variables souscrites sont recopiées dans la mémoire application automate en
fin de cycle.
Les zones de la mémoire automate recevant les différentes variables souscrites ne
doivent pas se recouvrir
Health bits
A chaque variable application est associé un Health bit (Bit d’état).
Ce bit d’état indique la validité de chaque variable souscrite : il est à 1 si la variable
a été publiée et reçue dans le délai de validité configuré (Voir Configuration des
Global Data, p. 225), sinon il est à 0.
Filtrage
multicast
Le service Global Data utilise le Multicasting.
En raison de ce principe de diffusion, les trames multicast émises par un module
sont répétées sur tous les ports des commutateurs, ayant pour effet de générer un
encombrement du réseau.
Le Filtrage Multicast permet, lorsque les commutateurs présentent cette fonction,
de ne propager les trames multicast que sur les ports qui le nécessitent.
Le protocole utilisé pour établir la liste des ports interessés par un traffic donné est
GMRP.
92
TLX DS COM PL7 xxF
Services
Modes de
marche
Les modes de marche sont les suivants :
l La mise en stop de l’automate arrête les échanges de Global Data.
l L’utilisation des bits système de forçage d’E/S (%S9, %SW8, %SW9) n’arrête
pas les échanges de Global Data.
Limitations
Il n’y a pas de limites théorique du nombre de stations appartenant à un Groupe de
Distribution. La principale limitation est le nombre de variables échangées dans ce
Groupe de Distribution (64 variables).
TLX DS COM PL7 xxF
93
TSX ETY 4102, TSX ETY PORT et TSX ETY 5102
9.2
Configuration
Présentation
Objet de ce souschapitre
Ce sous-chapitre décrit la mise en oeuvre d’un module TSX ETY 4102, TSX ETY
PORT ou TSX ETY 5102 lors de sa configuration.
Contenu de ce
sous-chapitre
Ce sous-chapitre contient les sujets suivants :
TLX DS COM PL7 xxF
Sujet
Page
Migration d’applications utilisant des coupleurs TSX ETY 410/5101
208
Ecran de configuration du module
209
Type de communication en fonction de la configuration des connexions
211
Configuration de la messagerie TCP/IP
215
Configuration du service IO Scanning
217
Configuration du serveur d’adresse BOOTP
220
Configuration du serveur d’adresse DHCP
222
Configuration du service Global Data
224
Configuration du service SNMP
226
Configuration du service Bande passante
228
Configuration de la fonction Bridge
230
207
TSX ETY 4102, TSX ETY PORT et TSX ETY 5102
Migration d’applications utilisant des coupleurs TSX ETY 410/5101
Marche à suivre
Pour faire migrer une application à base d’un TSX ETY 410/5101, vers une
application à base d’un TSX ETY 4102/PORT/5102 afin de profiter des nouveaux
services, suivre la procédure ci-dessous :
Etape
Action
1
Assurez-vous que vous disposez de :
l PL7 de version V4.1 ou supérieure (V4.3 pour un TSX ETY PORT),
l d’un processeur de version V5.1 ou supérieure (5.5 pour un TSX ETY PORT),
l d’un coupleur TSX ETY 4102/PORT/5102.
2
Ouvrir l’application dans le logiciel PL7.
3
Cliquez sur le module TSX ETY 410 ou TSX ETY 5101 en mode configuration :
Dans la zone Services coupleurs, certains services apparaissent en grisés.
4
Cliquez sur Nouveaux services :
Illustration
Services coupleur
IO Scanning
Serveur d’adresse
Global Data
Bande passante
Nouveaux
services
L’application prend en compte la modification. Les nouveaux services sont
maintenant accessibles.
208
TLX DS COM PL7 xxF
TSX ETY 4102, TSX ETY PORT et TSX ETY 5102
Ecran de configuration du module
Présentation
Cet écran, décomposée en deux zones, permet de déclarer la voie de
communication et de configurer les paramètres nécessaires pour une liaison
ETHERNET.
Illustration
L’écran dédié à la communication ETHERNET se présente ainsi :
1
2
3
4
5
TLX DS COM PL7 xxF
TSX ETY 410 [RACK 0 POSITION 2]
Configuration
Désignation : COUPLEUR TCP/IP 10/100
Adresse IP du coupleur
Adresse IP
Marque sous-réseau Adresse du Gateway
139, 160, 234, 18 255 , 255 , 255 , 0
139 , 160, 234,1
Services coupleur
IO Scanning
Serveur d’adresse
Global Data
Bande passante
Messagerie I/O Scanning Serveur d’adresse SNMP
Global Data Bande passante Bridge
Configuration des connexions
Adresse XWAY
Contrôle d’accès
Adr Adresse IP Protocole Accès Mode
Réseau 10
Station 40
Xway
1 4.10 139.160.234.10 UNITE
MULTI
Configuration adresses IP
MONO
2 4.11 139.160.234.11 UNITE
MULTI
3 5.121 139.160.234.21 MODBUS
Configurée
139.160.234.12
MULTI
4.12
UNITE
4
139 160 234 18
Adresse IP
MONO
5 4.13 139.160.234.13 UNITE
Masque sous-réseau 255 160 255 0
6 5.122 139.160.234.22 MODBUS
MULTI
Adresse du Gateway 139 160 234 1
7 5.123 139.160.234.23 MODBUS
MULTI
139.160.234.14 UNITE
MONO
8
4.15
Configuration servie
9
UNITE
MONO
10
UNITE
MONO
ConfigurationEthernet
11
MONO
UNITE
Ethernet II
802.3
MONO
12
UNITE
6
10
9
8
7
209
TSX ETY 4102, TSX ETY PORT et TSX ETY 5102
Eléments et
fonctions
210
Ce tableau décrit les différentes zones constituant l’écran de configuration :
Zone
Repère
Fonction
commune
1
partie commune aux écrans de configuration (Voir: Métiers
Communication Tome 1 - Description des écrans de configuration
pour la communication) de la communication
spécifique
2
permet de visualiser l’adressage du coupleur.
3
permet la configuration des services TCP/IP. Voir Paramètres de
configuration des services TCP/IP, p. 122.
4
permet la configuration du service IO Scanning. Voir Paramètres
de configuration du service IO Scanning, p. 128.
5
permet la configuration du serveur d’adresse. Voir Paramètres de
configuration du service serveur d’adresse, p. 133.
6
permet de sélectionner les services utilisés par le coupleur.
7
permet de configurer le service SNMP. Voir Paramètres de
configuration du service SNMP, p. 136.
8
permet de configurer le service Global Data. Voir Paramètres de
configuration du service Global Data, p. 140.
9
permet de configurer le service de Gestion de bande passante.
10
permet de configurer le coupleur en Bridge.
TLX DS COM PL7 xxF
TSX ETY 4102, TSX ETY PORT et TSX ETY 5102
Type de communication en fonction de la configuration des connexions
Présentation
Selon la configuration des connexions du coupleur TSX ETY 4102/PORT/5102,
vous pouvez effectuer de la messagerie : Voir Paramètres de configuration des
connexions, p. 125
l en monoconnexion
l en multiconnexion.
En fonction du type de protocole et de la gestion du contrôle d’accès, le mode
multiconnexion nécessite une configuration particulière de la table de
correspondance.
Note : Par la suite, seuls les exemples dans le cas de la multiconnexion seront
traités. De plus ils s’appuient sur la communication entre le coupleur et un
équipement distant de type PC qui possèdent plusieurs applications.
Règles de
configuration
Plusieurs connections peuvent être configurées avec la même adresse IP. Elles
doivent être définies avec le même protocole, les mêmes droits d’accès et le même
mode de connection.
Dans le cas d’une connection Modbus, seules deux connexions peuvent être
configurées avec la même adresse IP. Les adresses associées à ces connexions
sont :
l une adresse X-WAY (exemple : {2.103}) pour la connection Modbus client,
l une adresse X-WAY égale à {x.x} pour les connections Modbus serveur.
Multiconnexion
en protocole UNITE avec gestion
des accès
TLX DS COM PL7 xxF
Dans cette exemple, le PC possède quatre applications d’adresse X-WAY source
unique et d’une seule adresse IP :
l Le coupleur ouvre une connexion et communique avec l’application serveur
d’adresse {1.1}.
l Chacune des autres applications clientes d’adresse {1.2}, {1.3}, {1.4}, est
autorisée à ouvrir une connexion et communiquer avec le coupleur.
211
TSX ETY 4102, TSX ETY PORT et TSX ETY 5102
Les échanges sont effectués selon le protocole UNI-TE et le service de contrôle
d’accès du coupleur est validé.
TSX Premium
client/serveur
139.160.65.157
139.160.65.156
Application serveur
{1.1}
Application cliente
{1.2}
Application cliente
{1.3}
Application cliente
{1.4}
PC
Afin de mettre en oeuvre cet exemple, vous devez :
l activer la gestion des connexions en cochant la case Contrôle d’accès du
coupleur,
l configurer la communication du coupleur vers l’application serveur du PC dans la
table
l Adresse X-WAY : 1.1
l Adresse IP : 139.160.65.156
l Protocole : UNI-TE
l Accès : autorisé (cellule cochée)
l Mode : Multi
l configurer la communication de chaque application cliente du PC vers le coupleur
serveur dans la table :
l Adresse X-WAY : 1.2 et 1.3 et 1.4
l Adresse IP : 139.160.65.156
l Protocole : UNI-TE
l Accès : autorisé (cellule cochée)
l Mode : Multi
Multiconnexion
en protocole UNITE sans gestion
des accès
212
L’exemple est le même que précédemment seulement le contrôle d’accès n’est pas
effectué.
Dans ce cas si l’application {1.1} est la seule application serveur, la table de
correspondance du coupleur ne contient que la ligne suivante :
l Adresse X-WAY : 1.1
l Adresse IP : 139.160.65.156
l Protocole : UNI-TE
l Accès : la cellule est grisée
l Mode : Multi
TLX DS COM PL7 xxF
TSX ETY 4102, TSX ETY PORT et TSX ETY 5102
Multiconnexion
en protocole
Modbus avec
gestion des
accès
Dans cette exemple, le PC possède quatre applications dont celle serveur possède
une adresse X-WAY fictive et les autres clientes n’ont pas besoin d’adresse XWAY) :
l Le coupleur ouvre une connexion et communique avec l’application serveur
d’adresse fictive {1.103}.
l Chacune des applications clientes n’a pas d’adresse mais est autorisée à ouvrir
une connexion et communique avec le coupleur.
Les échanges sont effectués selon le protocole Modbus et le service de contrôle
d’accès du coupleur est validé.
TSX Premium
client/serveur
139.160.65.157
139.160.65.156
Application serveur
{1.103}
Application cliente
Application cliente}
Application cliente
PC
Afin de mettre en oeuvre cet exemple, vous devez :
activer la gestion des connexions en cochant la case Contrôle d’accès du
coupleur,
l configurer la communication du coupleur vers l’application serveur du PC dans la
table
l Adresse X-WAY : 1.103 (adresse comprise entre 100 et 163)
l Adresse IP : 139.160.65.156
l Protocole : Modbus
l Accès : la cellule est grisée
l Mode : Multi
l configurer la communication de toutes les applications clientes du PC vers le
coupleur serveur dans la table :
l Adresse X-WAY : x.x (cette adresse permet de spécifier qu’il existe d’autres
applications pour une même adresse IP)
l Adresse IP : 139.160.65.156
l Protocole : Modbus
l Accès : autorisé (permet de spécifier que les autres applications sont
autorisées à se connecter et communiquer)
l Mode : Multi
l
TLX DS COM PL7 xxF
213
TSX ETY 4102, TSX ETY PORT et TSX ETY 5102
Note : Si vous désirez interdire la connexion des applications clientes vous devez
configurer
l Adresse X-WAY : x.x (cette adresse permet de spécifier qu’il existe d’autres
applications pour une même adresse IP)
l Adresse IP : 139.160.65.156
l Protocole : Modbus
l Accès : non autorisée (cellule décochée)
l Mode : Multi
Multiconnexion
en protocole
Modbus sans
gestion des
accès
214
L’exemple est le même que précédemment seulement le contrôle d’accès n’est pas
effectué.
Dans ce cas si l’application {1.103} est la seule application serveur, la table de
correspondance du coupleur ne contient que la ligne suivante :
l Adresse X-WAY : 1.103
l Adresse IP : 139.160.65.156
l Protocole : Modbus
l Accès : la cellule est grisée
l Mode : Multi
TLX DS COM PL7 xxF
TSX ETY 4102, TSX ETY PORT et TSX ETY 5102
Configuration de la messagerie TCP/IP
Présentation
Afin d’utiliser le coupleur TSX ETY 4102/PORT/5102 pour communiquer sur
ETHERNET, il est nécessaire de régler les paramètres de configuration de la
messagerie.
Comment
accéder à la
messagerie
La procédure pour accéder aux paramètres de configuration des services TCP/IP
est la suivante.
Etape
Action
1
Accédez à l’écran de configuration du module.
2
Sélectionnez l’onglet Messagerie.
Résultat
Messagerie I/O Scanning Serveur d’adresse SNMP
Global Data Bande passante Bridge
Configuration des connexions
Adresse XWAY
Contrôle d’accès
Adr Adresse IP Protocole Accès Mode
Réseau 10
Station 40
Xway
1 4.10 139.160.234.10 UNITE
MULTI
Configuration adresses IP
MONO
2 4.11 139.160.234.11 UNITE
MULTI
3 5.121 139.160.234.21 MODBUS
Configurée
MULTI
4 4.12 139.160.234.12 UNITE
139 160 234 18
Adresse IP
MONO
5 4.13 139.160.234.13 UNITE
Masque sous-réseau 255 160 255 0
6 5.122 139.160.234.22 MODBUS
MULTI
Adresse du Gateway 139 160 234 1
7 5.123 139.160.234.23 MODBUS
MULTI
MONO
8 4.15 139.160.234.14 UNITE
Configuration servie
9
UNITE
MONO
10
UNITE
MONO
ConfigurationEthernet
11
MONO
UNITE
Ethernet II
802.3
MONO
12
UNITE
TLX DS COM PL7 xxF
215
TSX ETY 4102, TSX ETY PORT et TSX ETY 5102
Comment
configurer la
messagerie
La procédure suivante donne le principe de configuration.
Début de la configuration de
la messagerie
Saisissez l’Adresse X-WAY en
renseignant le numéro de réseau
et de station
Renseignez les champs de la table
des connexions pour chaque
équipement distant serveur
Adr X-WAY
Adresse IP
Protocole
Mode
Si le coupleur est
serveur, voulez-vous
exercer un contrôle
d’accès ?
Oui
Non
Est-ce que le coupleur est
client BOOTP ?
Sélectionnez la case à cocher
Contrôle d’accès
Sélectionnez dans la table des connexions la case à cocher Accès de
chaque équipement distant client
Non
Sélectionnez la case
Configurée
Oui
Sélectionnez la case
Configuration servie
Renseignez les champs
Adresse IP
Masque sous-réseau
Adresse du Gateway
Sélectionnez la
Configuration ETHERNET
Fin de la configuration de la
messagerie
216
TLX DS COM PL7 xxF
TSX ETY 4102, TSX ETY PORT et TSX ETY 5102
Configuration du service IO Scanning
Présentation
Afin d’utiliser le coupleur TSX ETY 4102/PORT/5102 pour piloter des entrées/
sorties distantes, il est nécessaire de régler les paramètres de configuration du
service IO Scanning.
Comment
accéder au IO
Scanning
La procédure pour accéder aux paramètres de configuration du service IO Scanning
est la suivante.
Etape
Action
1
Accédez à l’écran de configuration du module.
2
Sélectionnez dans la zone Services coupleur la case à cocher IO Scanning.
Illustration
Services coupleur
IO Scanning
Serveur d’adresse
Global Data
Bande passante
L’onglet IO Scanning se dégrise.
3
Sélectionnez l’onglet IO Scanning.
Résultat
Messagerie ID Scanning Serveur d’adresse
SNMP
Global Data
Bande passante Bridge
Repli des entrées
Réglage de la scrutation (ms)
Zones %MW du master
Read Ref.
Write Ref.
Repli à 0
Normal:
Fast:
Slow:
750
105
10
De 0
à 468
De 0
à
180
Maintien
Périphériques scannés
Adresse I P Unit Repetitive RD ref. RD ref. RD
WR ref. WR ref. WR
master slave count master slave count
ID rate
139.160.234.30 255 FAST
32
100
0
22
0
282
139.160.234.31
200 100
32
01
20
0 NORMAL
304
139.160.234.32
16
300
132
9
40
88 SLOW
305
139.160.234.33
2
400
148
8
60
22 NORMAL
314
139.160.234.34
9
50
150
0
80
10 NONE
322
139.160.234.35
22
700
159
22
23
10 NORMAL
322
139.160.234.36 233 FAST
0
800
181
56 125
344
FAST
NORMAL
SLOW
NONE
TLX DS COM PL7 xxF
Description
Device number 1
Device number 2
Momentum
217
TSX ETY 4102, TSX ETY PORT et TSX ETY 5102
Comment
configurer
IO Scanning
218
La procédure suivante donne le principe de configuration du service IO Scanning.
Etape
Action
1
Sélectionnez le mode de Repli des entrées.
2
Définissez, si elles sont utilisées, les périodes de scrutation de :
l la période Normal,
l la période Slow.
3
Définissez l’adresse de début des mots internes (de la mémoire application)
dédiés à la scrutation des entrées/sorties :
l Read ref.
l Write ref.
4
Saisissez pour chaque équipement l’Adresse IP.
5
Saisissez, si nécessaire, pour chaque équipement l’adresse esclave Modbus
Unit ID.
6
Sélectionnez pour chaque équipement dans quelle période il sera scruté.
7
Saisissez pour chaque équipement, l’adresse destinataire de lecture dans RD
ref. slave.
8
Saisissez pour chaque équipement, le nombre de mots à transmettre en
lecture dans RD count.
9
Saisissez pour chaque équipement, l’adresse destinataire d’écriture dans WR
ref. slave.
10
Saisissez pour chaque équipement, le nombre de mots à transmettre en
écriture dans WR count.
11
Saisissez, si nécessaire, pour chaque équipement un commentaire dans
Description.
TLX DS COM PL7 xxF
TSX ETY 4102, TSX ETY PORT et TSX ETY 5102
Comment
configurer le cas
particulier de
lecture et
écriture
TLX DS COM PL7 xxF
Lorsqu’ils sont scannés, certains équipements, comme les modules TSX ETY, ne
supportent pas les requêtes de lecture/écriture simultanées. Dans ce cas, pour
effectuer une lecture/écriture des entrées/sorties, il est nécessaire d’effectuer la
procédure suivante.
Etape
Action
1
Saisissez l’Adresse IP de l’équipement
2
Saisissez, si nécessaire, l’adresse esclave Modbus Unit ID de l’équipement.
3
Sélectionnez la période qui scrute l’équipement.
4
Saisissez l’adresse destinataire de lecture dans RD ref. slave de
l’équipement.
5
Saisissez le nombre de mots à transmettre en lecture dans RD count de
l’équipement.
6
Saisissez 0 dans WR ref. slave.
7
Saisissez 0 dans WD count.
8
A la ligne suivante, saisissez la même Adresse IP
9
Saisissez, si nécessaire, la même adresse esclave Modbus Unit ID.
10
Sélectionnez la même période.
11
Saisissez 0 dans RD ref. slave.
12
Saisissez 0 dans RD count.
13
Saisissez l’adresse destinataire d’écriture dans WR ref. slave.
14
Saisissez le nombre de mots à transmettre en écriture dans WD count.
219
TSX ETY 4102, TSX ETY PORT et TSX ETY 5102
Configuration du serveur d’adresse BOOTP
Présentation
Afin d’utiliser le coupleur TSX ETY 4102/PORT/5102 comme serveur BOOTP, il est
nécessaire de régler les paramètres de configuration du service BOOTP .
Comment
accéder au
serveur BOOTP
La procédure pour accéder aux paramètres de configuration du service serveur
BOOTP est la suivante.
Etape
Action
1
Accédez à l’écran de configuration du module.
2
Sélectionnez dans la zone Services coupleur la case à cocher Serveur d’adresse.
Illustration
Services couIO ScanGlobal
Serveur d’adresse Bande pas-
L’onglet Serveur d’adresse se dégrise.
3
Sélectionnez l’onglet Serveur d’adresse.
Résultat
Messagerie
Service
BOOTP
IO Scanning
Serveur d’adresse
Bande passante Bridge
SNMP
Global Data
Modification HTTP
DHCP
√ Vérouillé en exécution
SOLEIL
Mot de passe
Table d’adresses servies
Adresse MAC
1
2
3
4
5
6
7
8
9
4
220
00.54.1.05.F5
00.54.1.05.F4
00.54.1.05.E2
00.54.1.05.13
00.54.1.05.22
Nom
Adresse IP
Netmask
Gateway
139.160.234.30
139.160.234.31
139.160.234.32
139.160.234.33
139.160.234.34
Dans la zone Service, positionnez le bouton radio sur BOOTP
TLX DS COM PL7 xxF
TSX ETY 4102, TSX ETY PORT et TSX ETY 5102
Comment
configurer le
serveur BOOTP
La procédure suivante donne le principe de configuration du serveur BOOTP.
Renseignez les champs de la table BOOTP pour
chaque équipement
(nécessitant le coupleur comme serveur BOOTP)
Adresses MAC
Adresse IP
Désirez-vous que la
modification par le
serveur HTTP soit
soumise à un mot de
passe ?
Non
Oui
Cochez la case
Vérrouillé en exécution
Saisissez le mot de passe
Fin de la configuration
serveur BOOTP
TLX DS COM PL7 xxF
221
TSX ETY 4102, TSX ETY PORT et TSX ETY 5102
Configuration du serveur d’adresse DHCP
Présentation
Afin d’utiliser le coupleur TSX ETY 4102/PORT/5102 comme serveur DHCP, il est
nécessaire de régler les paramètres de configuration du service DHCP.
Comment
accéder au
serveur DHCP
La procédure pour accéder aux paramètres de configuration du service serveur
DHCP est la suivante.
Etape
Action
1
Accédez à l’écran de configuration du module.
2
Sélectionnez dans la zone Service la case à cocher BOOTP.
Illustration
Services couIO ScanGlobal
Serveur d’adresse Bande pas-
L’onglet BOOTP Server se dégrise.
3
Sélectionnez l’onglet Serveur d’adresse.
Résultat
Messagerie
Service
IO Scanning
BOOTP
Serveur d’adresse
Bande passante Bridge
SNMP
Global Data
Modification HTTP
DHCP
√ Vérouillé en exécution
BISCUIT
Mot de passe
Table d’adresses servies
Adresse MAC
1
2 00.54.1.05.F4
3 00.54.1.05.E2
4
5
6
7
8
9
4
222
Nom
device_IO_1
device_IO_2
Adresse IP
139.124.10.50
139.124.10.51
139.124.10.52
139.124.10.53
139.124.10.54
Netmask
255.255.0.0
255.255.0.0
255.255.0.0
255.255.0.0
255.255.0.0
Gateway
139.124.10.1
139.124.10.1
139.124.10.1
139.124.10.5
139.124.10.1
Dans la zone Service, positionnez le bouton radio sur DHCP
TLX DS COM PL7 xxF
TSX ETY 4102, TSX ETY PORT et TSX ETY 5102
Comment
configurer le
serveur DHCP
La procédure suivante donne le principe de configuration du serveur DHCP.
Renseignez les champs de la table DHCP pour
chaque équipement
(nécessitant le coupleur comme serveur DHCP)
Adresses MAC ou Nom
Adresse IP
Netmask
Gateway
Désirez-vous que la
modification par le
serveur HTTP soit
soumise à un mot de
passe ?
Non
Oui
Cochez la case
Vérrouillé en exécution
Saisissez le mot de passe
Fin de la configuration
serveur DHCP
TLX DS COM PL7 xxF
223
TSX ETY 4102, TSX ETY PORT et TSX ETY 5102
Configuration du service Global Data
Présentation
Afin d’utiliser le coupleur TXS ETY 4102/PORT/5102 pour utiliser le service Global
Data, il est nécessaire de régler les paramètres de configuration (Voir Paramètres
de configuration liés au service Global Data, p. 141).
Comment
accéder au
service Global
Data
Pour accéder au service Global Data, procédez comme suit :
Etape
Action
1
Accédez à l’écran de configuration du module
2
Sélectionnez dans la zone Services coupleur la case à cocher Global Data
Illustration
Services coupleur
IO Scanning
Global Data
Serveur d’adresse Bande passante
L’onglet Global Data se dégrise
3
Sélectionnez l’onglet Global Data
Résultat
Messagerie
IO Scanning
Global data configuration
Adresse de groupe
239
Serveur d’adresse
SNMP
Global Data
Bande passante Bridge
Période de distribution 2
255
255
255
Time out de validité 300
Filtrage multicast
Cycle
ms
zone de %MW 500
à
712
Table des variables
224
Ident.
Type
Symbole
Adresse
Longueur
1
2
3
4
5
6
7
8
SUB
SUB
NONE
SUB
SUB
PUB
NONE
NONE
Data_1
%MW500
%MW533
33
50
%MW583
%MW683
%MW693
100
10
20
Publiée
Mise à jour des symboles
TLX DS COM PL7 xxF
TSX ETY 4102, TSX ETY PORT et TSX ETY 5102
Configuration
des Global Data
Afin de configurer le service Global Data, dans la zone Global data configuration,
procédez comme suit :
Etape
Table des
variables
1
Indiquez l’Adresse de groupe de Distribution à laquelle appartient la station,
comprise entre 224.0.0.0 et 239.255.255.255.
2
Ajustez la Période de Distribution entre 1 et 50 cycles automate.
3
Renseignez l’adresse de début de zone de %MW échangés dans la bande de
saisie : zone de %MW.
4
Définissez le Time out de validité. Cette valeur est ajustable de 50 ms à 1000
ms (par pas de 50 ms).
Pour configurer les Global Data dans la zone Table des variables, suivez les
instructions ci-dessous :
Etape
TLX DS COM PL7 xxF
Action
Action
1
Choisissez l’identification (Ident.) de la Global Data à publier (une seule
possible).
Attention : assurez-vous que l’identification de la variable n’est pas déjà
utilisée par une autre station.
2
sélectionnez le type PUB dans la liste déroulante.
3
Dans le champs Longueur, renseignez le nombre de mots %MW (au
maximum 512). La valeur de %MW de fin de zone est alors mise à jour dans
la zone Global data configuration.
4
Choisissez l’identification (Ident.) d’une Global Data à souscrire.
5
sélectionnez le type SUB dans la liste déroulante.
6
Dans le champs Longueur, renseignez le nombre de mots %MW (au
maximum 512). La valeur de %MW de fin de zone est alors mise à jour dans
la zone Global data configuration.
NB : la taille totale de la zone souscrite ne peut excéder 2K mots.
7
Pour visualiser le Symbole associé, cliquez sur le bouton Mise à jour des
symboles (le symbole est saisi dans l’éditeur de symboles de PL7).
8
Recommencez les étapes 4 à 7 pour chaque Global Data à souscrire (au
maximum 64).
9
Si nécessaire, sélectionnez la case à cocher Filtrage Multicast.
225

Documents pareils