Dingy-Saint-Clair, la Blonnière chapelle Saint Jacques de la

Commentaires

Transcription

Dingy-Saint-Clair, la Blonnière chapelle Saint Jacques de la
Dingy-Saint-Clair, la Blonnière
chapelle Saint Jacques de la Blonnière
Source : Monographie de Dingy-Saint-Clair, Chan. P.M. Lafrasse, professeur au
Grand Séminaire d'Annecy, Mém. et Doc Acad Sal, t 40, 1919
Dimiacum dans l'antiquité près d'une voie romaine dont il
subsiste une portion, puis Dongi au XIIIe siècle. Une
inscription commémorative est située près du pont du Fier.
Jusqu'au 18e s un prieuré clunisien s'élevait à Dingy le long de
la voie romaine d'Albertville à Genève. Avant l'arrivée des
bénédictins, st Bernard de Menthon avait déjà construit une
chapelle primitive en se servant d'un temple consacré à
Mercure. La demeure des moines abritait une phalange du
doigt de saint Clair abbé de saint Marcel à Vienne, mort en
660, qui guérissait des affections.
Une chapelle Saint Jacques se trouve au hameau de la
Blonnière avec un tableau de l'apôtre en pèlerin.
La chapelle de la Blonnière a été fondée en 1519 par Marie
dame de Coligny épouse de Georges seigneur de Menthon et
de Dingy et a été placée dès l'origine sous le vocable des
Saints Jacques et Christophe.
Les seigneurs de Menthon comme fondateurs, nommaient le
recteur confirmés par l'évêque. celui-ci devait quatre messes
basses par semaine pour le repos de l'âme des fondateurs et de
leur famille.
Le 10 juillet 1715, Nicolas Jouvenod de La Blonnière
demanda à Bernard de Menthon de lui transférer le patronage
de la chapelle dont les revenus étaient presque complètement
perdus par la négligence des derniers recteurs.

Documents pareils