Introduction - Téléchargements

Commentaires

Transcription

Introduction - Téléchargements
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Prologue
Après plusieurs demandes, j’ai finalement converti la collection de pages Web sur
l’Internet en format .PDF . Cela veut dire qu’il vous est maintenant possible de
l’imprimer et de le transporter avec vous. Tel quel, ce document n’est pas aussi
complet que je l’aimerai. Il y a beaucoup de petites choses que j’aimerai ajouter. Il
s’agit juste d’une question de temps.
Avant de lire ce document, je voudrais mentionner les droits d’auteurs. En résumé, les
droits d’auteurs permettent au propriétaire des droits de distribuer le matériel et de
déterminer comment celui-ci peut être utilisé. Je mentionne tout cela parce que je
connais au moins 5 cas d’infractions à mes droits d’auteur. Il y a encore 3 cas qui ne
sont pas réglé à ma satisfaction. Voici comment ce document devrait être utilisé.
Vous pouvez utiliser ce document, ou le contenu du site Web, pour votre
apprentissage personnel. Si vous voulez utiliser ce contenu dans d’autres situations, il
y a certaines conditions que vous devez absolument respecter.
Il n’y a pas de problèmes d’ ajouter un lien de votre site Web vers le mien. Cela serait
même apprécié. Encore plus si vous m’en avisez à [email protected] .
Si vous allez utiliser le contenu de ce document, ou du site Web, en classe ou en
formation, les « apprenants » ne doivent pas avoir à payer pour le contenu directement
ou indirectement. Par exemple, ils ne devraient pas avoir à payer pour des
« reproductions » ou des « photocopies » du document ou même pour le cours. De
plus, mon nom ou celui du site Web doit être inclus. Si possible l’adresse du site Web
doit aussi être inclus (http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr) . Il est aussi
préférable de m’en aviser avec le plus de détails possibles. Je pourrais ainsi vérifier
que vous respectez toutes les conditions.
Veillez me contacter immédiatement avec tous les détails que vous possédez si vous
désirez toujours utiliser le contenu de ce site dans d’autres situations que ceux
mentionnés ci-dessus.
Toute infraction sera sévèrement punie. Des poursuites judiciaires pourraient suivre.
Cette partie sur les droits d’auteurs n’est pas pour vous faire peur; seulement pour
faire respecter mes droits. Cela m’a pris beaucoup de temps et d’effort pour préparer
le contenu de ce document. J’aimerai bien en recueillir le mérite. Éventuellement,
j’aimerai bien vendre le contenu de ce site sous forme de livre; une fois qu’il sera
vraiment terminé.
J’espère que ce document va vous aider à apprendre l’Internet. Mais ce n’est qu’un
point de départ. On peut accomplir beaucoup plus que ce qui est décrit ici. Après ceci,
continuer à lire et essayer d’en sortir tout son potentiel.
À la prochaine
Patrice Roy
Concepteur du site du Compagnon du gestionnaire informatisé
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
[email protected]
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Table des matières
INTERNET....................................................................................................................1
Introduction...............................................................................................................1
Les services sur l'Internet ......................................................................................1
La courte histoire de l'Internet ...............................................................................6
Définitions.................................................................................................................7
Références ...............................................................................................................8
La netiquette ................................................................................................................8
Introduction...............................................................................................................8
Références .............................................................................................................10
Courrier électronique sur Merlin .............................................................................10
Avant de commencer............................................................................................11
Introduction.............................................................................................................11
Écran de base et explications. ............................................................................11
Liste de commandes. ...........................................................................................12
Envoyer un message ............................................................................................12
Envoyer une réplique à un message (Reply) ...................................................13
Retour de messages.............................................................................................14
Rediriger un message (Forward) ........................................................................14
Retrouver les messages archivés ......................................................................15
Effacer un message (Delete)...............................................................................15
Sauvegarder un message (Save).......................................................................16
Sauvegarder les documents attachés. ..............................................................16
Courrier électronique avec Netscape Messenger................................................18
Avant de commencer............................................................................................18
Introduction.............................................................................................................18
Configuration de Netscape ..................................................................................20
Lire les messages .................................................................................................21
Envoyer un message ............................................................................................24
Attacher un document ..........................................................................................26
Les différentes options .........................................................................................27
Effacer un message ..............................................................................................28
Sauvegarder un message....................................................................................28
Le carnet d'adresses ............................................................................................29
Ajouter un nom au carnet d'adresses ................................................................29
Modifier les informations sur une personne ......................................................31
Supprimer l'adresse d'une personne .................................................................32
Les listes.................................................................................................................32
Les filtres ................................................................................................................34
FTP (File Transfer Protocol) ....................................................................................36
Introduction.............................................................................................................37
Liste des commandes...........................................................................................37
Transfert en tant qu'invité.....................................................................................39
Transfert de ou vers votre disquette avec WS_FTP .......................................40
Les Newsgroups........................................................................................................43
Introduction.............................................................................................................43
Les Usenet .............................................................................................................44
Le fonctionnement.................................................................................................45
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Les Listserv ............................................................................................................46
Abonnement...........................................................................................................47
Arrêt d'abonnement à un groupe. .......................................................................48
Recommandations ................................................................................................49
Internet Relay Chat ...................................................................................................49
Introduction.............................................................................................................49
Fonctionnement.....................................................................................................50
Définitions...............................................................................................................50
MUD Multiple user domain (jeux ) ......................................................................53
Exemple d'une séance .........................................................................................54
Références .............................................................................................................55
World Wide Web........................................................................................................55
Avant de commencer............................................................................................55
Introduction.............................................................................................................56
Les éléments d'une page Web............................................................................57
Adresse relative et absolue .................................................................................60
Autres éléments pouvant être sur une page Web ...........................................61
La navigation..........................................................................................................63
Les recherches ......................................................................................................65
Les favoris, les "bookmarks", ou les signets.....................................................67
Le World Wide Web à partir de votre compte Merlin ou Nobel. ....................67
Conseils pour les pages Web et les sites .............................................................68
Avant de commencer............................................................................................68
Introduction.............................................................................................................68
Conseils ..................................................................................................................70
Promouvoir votre site............................................................................................74
Transfert à un site public......................................................................................75
Références .............................................................................................................76
Conception de page Web avec Netscape Composer .........................................77
Avant de commencer............................................................................................77
Introduction.............................................................................................................78
Le texte ...................................................................................................................78
Les images .............................................................................................................81
Les lignes horizontales.........................................................................................87
Les liens..................................................................................................................88
Les boutons de navigation...................................................................................94
Les tableaux...........................................................................................................95
Les propriétés de la page Web .........................................................................103
Sauvegarder la page Web .................................................................................106
Aperçu de la page Web......................................................................................107
Publier la page Web ...........................................................................................108
Conception de page Web avec Word ..................................................................109
Avant de commencer..........................................................................................110
Introduction...........................................................................................................110
Les exercices .......................................................................................................111
Le texte .................................................................................................................112
Les liens et les "bookmarks" (signets) .............................................................112
Les lignes horizontales.......................................................................................115
Les images ...........................................................................................................116
Le fond de la page ..............................................................................................118
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Les tableaux.........................................................................................................120
Aperçu à partir d'un fureteur..............................................................................122
Aperçu des codes ...............................................................................................122
Problèmes en utilisant Word .............................................................................124
Les formulaires sur le Web....................................................................................128
Avant de commencer..........................................................................................129
Introduction...........................................................................................................129
Les éléments d'un formulaire ............................................................................129
Le sondage...........................................................................................................134
Les codes HTML .....................................................................................................135
Avant de commencer..........................................................................................135
Introduction...........................................................................................................136
Les commandes de base...................................................................................136
La présentation ....................................................................................................137
Les images ...........................................................................................................138
Les liens et les signets .......................................................................................138
Les tableaux.........................................................................................................139
Les formulaires ....................................................................................................140
Les frames ou les cadres...................................................................................141
Les autres commandes ......................................................................................141
Les graphiques animés ..........................................................................................144
Introduction...........................................................................................................144
Références ...........................................................................................................145
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
INTERNET
Introduction
Les services sur l'Internet
La courte histoire de l'Internet
Définitions
Références
La netiquette
Courrier électronique
Courrier électronique (avec Netscape Messenger)
FTP (File Transfer Protocol)
Les newsgroups
Internet Relay Chat (IRC)
World Wide Web (WWW ou W3)
Conseils pour la conception de pages Web
Conception de page Web avec Netscape Composer
Conception de page Web avec Word
Les formulaires
Les codes HTML
Les graphiques animés
Introduction
Qu'est-ce que l'Internet ?
L'Internet est un système de communication qui permet aux ordinateurs
autour du monde de communiquer et de s'échanger de l'information entre
eux. Cette communication entre ordinateurs permet plusieurs possibilités.Ceci
permet d'accéder aux ressources de ceux-ci, que ce soit des fichiers, des
services ou mêmes d'autres personnes. Voici une courte liste des services qui
sont présentement disponible grâce à l'Internet.
Les services sur l'Internet
Courrier électronique ou courriel
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
1
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
C'est le premier service qui a été disponible sur l'Internet. Les premiers
utilisateurs avaient déjà besoin de communiquer entre-eux. Pour plus de
détails sur le courriel et son fonctionnement, lisez les pages du site sur le
courrier électronique ou le courrier électronique avec Netscape Messenger.
FTP (File transfer protocol)
Après s'être mis en contact, les premiers utilisateurs voulaient ensuite être
capable d'échanger les documents et des programmes. FTP permet de se
connecter à un serveur à distance pour déposer ou prendre des fichiers. Il est
encore très utilisé aujourd'hui pour déposer des pages Web, des images et
autres documents sur des serveurs pour les rendre disponibles sur le World
Wide Web. Pour plus de détails sur FTP et son fonctionnement, lisez la page
du site sur le FTP.
Les "newsgroups"
Le courriel permet de partager de l'information avec des personnes dont on
connaît l'adresse de courrier électronique. Les newsgroups permet de
contacter d'autres personnes qui partagent les mêmes intérêts. Il y a en ce
moment environ 35 000 groupes d'intérêts sur différents sujets. Vous
trouverez certainement un groupe qui vous intéressera. Cela pourrait devenir
une véritable mine d'or d'informations en demandant des questions à des
personnes qui ont véritablement de l'expérience dans le domaine. Qui sait ?
Vous pourriez devenir assez bon pour fournir de l'information à d'autres !
Vous pouvez chercher sur le World Wide Web sous le terme "newsgroup"
pour avoir une liste. Pour plus de détails sur les "newsgroups" et leurs
fonctionnement, lisez la page du site sur les "newsgroups".
Le World Wide Web
Ce qui a rendu l'Internet si populaire depuis 1995. Plusieurs mélangent
encore les termes Web et Internet. En fait, le Web est l'un des services
disponibles grâce à l'Internet. Pour plus de détails sur ce service et son
fonctionnement, lisez la page du site sur le World Wide Web.
Internet relay chat (IRC)
L'un des points faibles du courriel et des "newsgroups" est que vous ne savez
pas quand, ou même si, quelqu'un va vous répondre. L'IRC permet de
"chatter" ou de "clavarder" (claiver + bavarder = clavarder) en temps réel. Il
suffit d'avoir un logiciel spécialisé que vous trouverez avec une recherche sur
le World Wide Web avec le terme "irc". Le logiciel mIRC est parmi les plus
populaires en ce moment. Une fois connecté à un serveur, il faut choisir le
sujet ou la "salle" qui vous intéresse et d'y entrer. Vous verrez ensuite une
liste des personnes qui sont présentement dans cette salle. Vous pourrez
communiquer avec le groupe ou à une personne de la salle. Pour plus de
détails sur ce service et son fonctionnement, lisez la page du site sur le
"Internet Relay Chat".
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
2
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Telnet
Ce service vous permet de vous connecter à distance à un compte que vous
avez sur un serveur. À partir de celui-ci, vous pouvez envoyer des messages,
places des documents et possiblement les rendrent disponibles sur le World
Wide Web.
Téléphonie sur l'Internet
Ce service vous permet d'avoir des conversations par la voix sur l'Internet.
C'est l'équivalent d'interurbains sans payer de frais. Vous payer seulement les
coûts d'abonnement du service d'accès à l'Internet. Ce service ne fait que
s'améliorer en qualité. Voici une liste de quelques compagnies qui sont dans
ce marché.
BuddyPhone, Net2phone, MediaRing Talk, Micorsoft Netmeeting
Vidéo Conférence ou téléconférence sur l'internet
La vidéo conférence est la communication entre les usagers en utilisant de la
vidéo et le son. Avec une petite caméra vidéo et un programme spécialisé,
vous pouvez vous connecterà un serveur qui s'occupe de la communication
entre deux ou plusieurs personnes. Le logiciel plus connu est appelé
CUSeeMe (See you, see me). C'est celui qui a ouvert ce segment sur
l'Internet. Il y a maintenant quelques compétiteurs sur le marché.
La taille des images ainsi que la qualité du son dépend de votre vitesse de
connexion ainsique du logiciel que vous utilisez. C'est malheureusement tout
ce que je peux vous offrir sur le domaine puisque je n'ai pas eu la chance
d'expérimenter.
Vidéo ou radio au choix
Plusieurs logiciels vous permettent vous permettent de voir des "clips" vidéos
sur l'Internet. Plusieurs s'intègrent à votre fureteur de pages Web ( Internet
Explorer, Netscape Navigator, Opéra ...) Vous pouvez donc déclancher un
vidéo à partir d'une page Web. Les logiciels les plus utilisés en ce moment
sont Real Player de real systems. Windows Media player de Microsoft et
QuickTime d'Apple. Certains vous permettent aussi de vous connecter à des
stations de radio qui transmettent leur programmation sur les ondes et sur
l'Internet.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
3
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Voici un exemple avec le logiciel Real Player.
Il est aussi possible de créer ses propres présentations vidéo avec du
matériel spécialisé. Il faut une carte de capture vidéo ainsi qu'un logiciel tel
qu'Adobe Premiere. Vous pouvez ensuite "digitaliser" le vidéo de votre
caméra. Le résultat sera enregistré dans un format lisible par votre ordinateur.
Certains formats peuvent même être lisible à travers l'Internet. Il faut
demander àvotre fournisseur d'accès à l'Internet s'il est possible de déposer
des vidéo sur votre compte.
Le petit montage vidéo qui suit a été pris le 21 avril 2001 chez mes beauxparents. Gabriel et Mélissa s'amusent dans la cour arrière. J'ai ensuite
"digitalisé" le vidéo grâce au logiciel Adobe Première et une carte de capture
vidéo en format .AVI. Cela m'a pris un peu de temps pour créer le petit
montage que vous allez voir. J'ai ensuite utilisé le logiciel Real Producer pour
le convertir en format Real Video.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
4
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Temps: 1m
46s
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Pour voir cette présentation, il faut que le logiciel Real Player soit installé sur
votre ordinateur. Si vous êtes à la maison, rendez-vous au site de Real.com
pour télécharger la version gratuite (i.e. Basic) de Real Player. Assurez-vous
d'aller chercher la version de base gratuite ! Après l'installation, cliquez sur le
bouton Démo-Vidéo à la gauche pour voir la présentation.
C'est mon premier essai dans ce domaine. En tout, cela m'a pris 6 heures
pour faire le montage et le digitaliser. La capture s'est fait en temps réel. J'ai
pris environ 5 minutes de vidéo. Ensuite j'ai pris environ 1 heure pour éditer le
clip et conserver les parties intéressantes. La conversion en format .AVI en
ensuite pris 45 minutes environ sur un Pentium III à 800 MHz. Cela aurait dû
suffire. Mais puisque je suis perfectionniste, je suis retourné à la tâche pour
améliorer l'édition. Un conseil, conserver l'enregistrement du projet pour la
toute fin et allez vous chercher un bon café.
Messagerie Instantannée
Contrairement au IRC, la messagerie Instantannée vous permet de contacter
seulement les personne qui vous intéresse. Aussi, pas besoin de se
connecter à l'un des serveurs IRC et d'entrer dans une chambre pour savoir
qui est là. En ouvrant le logiciel, vous savez instannément si une personne de
votre liste de contact est disponible ou pas ou commencer une conversation.
ICQ, Yahoo Messenger, AOL Instant Messenger (AIM), Microsoft Messenger
sont parmi les logiciels les plus utilisés de ce service.
Il y a d'autres pages dans cette section du site qui explique la conception de
pages Web avec Netscape Composer ou Word, des conseils à suivre lors de
la conception et sur la netiquette.
Environnment à trois dimensions
Il y a aussi des "plug-ins" pour votre fureteur qui vous permet de vous
promener dans des environnements de trois dimensions. Cet environnement
est appelé VRML, prononcé "ver-mul" en anglais, pour virtual reality modeling
langage. Il vous permet de naviguer dans un bâtiment ou dans un mode
extraordinaire. Avec la norme VRML 2.0, il est possible d'avoir de l'animation
et du son.
Il est aussi possible d'entrer dans certains de ces mondes dans la peau d'un
personnage ou d'une créature. Ils sont appelés des "avatars". C'est
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
5
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
malheureusement un service qui semblait avoir beaucoup d'avenir qui ne
s'est pas réalisé. La navigation était difficile et il y a peu d'intérêt
Vous pouvez trouver plus d'information sur le site sur VRML de la compagnie
Sillicon Graphics à http://vrml.sgi.com . Il y a aussi le site du comité sur le
VRML à l'adresse http://www.vrml.org .
La courte histoire de l'Internet
C'est dans les années 60's, en plein milieu de la "guerre froide" entre le bloc
de l'est et les pays occidentaux qu'on retrouve les origines de l'Internet. Les
militaires américains avaient besoin d'un moyen de coordonner leurs armes
nucléaires en cas de guerre atomique. Ils avaient besoin d'un système de
communication qui pourrait survivre même si plusieurs bases étaient
détruites.
1964: Projet ARPANET: Le début du projet pour créer le premier réseau de
communication distribué. L'avantage de cette technologie est qu'elle est
décentralisée. Le système n'est pas dépendant d'un ordinateur principal pour
coordonner les communications. Si un, deux, même plusieurs, ordinateurs
tombent en panne, sont surchargés ou ne sont pas disponible, le système
peut contourner ces problèmes sans aucune difficulté. Ceci est parfait pour
les besoins militaires qui créèrent le réseau.
1969: Mise en opération du projet ARPANET qui utilise un protocole de
communication appelé NCP (Network Control Protocol). C'est la première fois
que des ordinateurs communiquent entre eux malgré de longues distances.
Le tout composait un réseau d'ordinateurs super-puissants pour la période. Le
réseau survivrait même aux ravages d'une guerre atomique puisque chaque
site est connecté physiquement à quatre autres. La communication et la
coordination des forces armées survivantes à une attaque nucléaire sont
assurées. Pour des raisons de sécurité nationale, l'armée refuse aux
scientifiques l'accès au réseau militaire et l'utilisation du protocole de
communication entre les sites.
1973: Les scientifiques prennent leur revanche en développant leur propre
réseau à travers les universités et en utilisant un protocole de communication
amélioré nommé TCP/IP (Transfert Control Protocol/ Internet Protocol). Le
protocole IP s'assure que chaque ordinateur relié au réseau a une adresse
unique et que chacun soit capable de communiquer avec les autres. Ce
protocole est utilisé sur plusieurs plates-formes pour permettre une
communication entre ceux-ci. L'accès est devenu , avec le temps,
international. Les fondations pour l'Internet d'aujourd'hui sont placées. La
recherche à permis d'augmenter le potentiel de l'Internet avec plusieurs
autres services.
Parmi ces services, il y a le courrier électronique. Il permet d'envoyer des
messages, des "e-mail", à d'autres personnes qui ont eux aussi une adresse
de courrier électronique. Il y a aussi "gopher"qui permet d'afficher de
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
6
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
l'information pour la rendre disponible à tous. C'est en quelque sorte l'ancêtre
du World Wide Web. Il y a aussi le service FTP, pour File Transfer Protocol,
pour permettre le transfert de fichiers à travers l'Internet. Il y a plusieurs
autres services qui seront décrit dans cette section du site.
1989: Tim Berners-Lee conçoit la base de ce qui allait devenir le World Wide
Web.
1995: C'est cette année que le terme "Internet" est entré dans le vocabulaire
de la plupart du monde. C'est surtout à cause d'un "nouveau" service: le
World Wide Web (WWW ou W3). Plusieurs personnes confondent encore
aujourd'hui le terme WWW avec l'Internet.
L'Internet vous offre plusieurs services. Les principaux sont expliqués dans
les pages qui suivent. Je ne peux pas vous donner une liste de tous les
services puisque plusieurs s'ajoutent de jour en jour. Les capacités de
l'Internet augmentent continuellement.
Définitions
Intranet
L'utilisation des outils et des ressources nécessaires pour travailler sur
l'Internet mais pour concevoir et pour utiliser pour des besoins internes de
l'entreprise. Par exemple, de plus en plus d'entreprises affichent des
documents internes (mémos, politiques de l'entreprise) en utilisant les mêmes
outils que sur l'Internet. Cependant, ces documents sont disponibles
seulement à l'intérieur de l'entreprise.
Extranet
C'est l'ancien terme pour décrire ce qu'on appelle aujourd'hui les transactions
commerciales d'entreprise à entreprise, business-to-business ou B2B en
anglais. Ceci consiste à l'achat de fournitures et de matériaux par des
transactions sur l'Internet. La valeur des transactions commerciales est
estimé atteindre des milliards de dollars E.-U. d'ici 2005.
Adresse IP
Chaque ordinateur connecté à l'Internet à une adresse IP (Internet Protocol).
Elle sert à savoir quel ordinateur à fait une requête d'information et de la
transmettre au bon endroit. Donc, oubliez l'anonymat sur l'Internet. Elle
n'existe vraiment pas.
Cette adresse est présentement composée d'une série de quatre chiffres
entre 0 et 255 (256 possibilités). Toutes les adresses se retrouvent donc entre
0.0.0.0 et 256.256.256.256 . Cela donne un peu plus que 4,2 milliards
adresses.Les adresses sont allouées en segments de 256 adresses aux
fournisseurs d'accès à l'Internet (ISP ou Internet service provider en anglais).
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
7
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
C'est ceux-ci qui allouent une adresse à ses utilisateurs. Le nombre
d'adresses utilisées est en progression. C'est rendu à un point ou on envisage
une pénurie d'adresses. Une nouvelle version des adresses IP devrait sortir
bientôt (IP version 6 ou IPv6) offrant plus d'adresses ainsi que d'autres
avantages.
Note au lecteur
Ceci est la première page d'Internet sur ce site. Il y a plusieurs autres pages
couvrant les services de l'Internet sur ce site. Appuyez sur le bouton suivant
de la barre d'outils pour voir la suite. Ou cliquez ici pour revoir la liste des
thèmes couvert mentionnée au début de cette page.
Références
Les sites suivants peuvent vous fournir plus d'information sur le sujet. Bonne
lecture !
http://patat.isdnet.net/net/ Les guides du Net
http://www.faqs.org/rfcs/rfc2235.html Hobbe`s Internet Timeline, Historique de
l'Internet en anglais.
La netiquette
Introduction
Références
Introduction
La netiquette est simplement des guides de bonne conduite lorsque vous
communiquez avec d'autres personnes sur l'Internet. Chacun a sa petite règle
qu'on pourrait ajouter. Ceci est une "petite" liste. Vous pourrez trouver plus
d'information avec une recherche sur l'une des pages de recherche Web en
cherchant pour le mot "netiquette".
Donnez rapidement une réplique aux messages que vous recevez;
généralement à l'intérieur de 24 heures.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
8
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Soyez modéré dans les termes que vous utilisez.
Si vous voulez critiquer, justifiez-vous. Donnez des explications claires et
précises.
Soyez poli en tout temps. Aucun blasphème s.v.p.
À l'exception de la première lettre d'une phrase et pour les noms propres,
n'écrivez jamais du texte en majuscules.
La langue la plus utilisée sur l'Internet est l'anglais. Essayez de ne pas avoir
des fautes d'orthographe et d'avoir une bonne structure de phrase.
Lisez la ou les FAQ sur le sujet qui vous intéresse. Vous trouverez
probablement la solution avant de le demander à quelqu'un.
Ne pas envoyer des messages de type "TEST" à d'autres personnes.
Envoyez ces messages à vous même !
Ne pas envoyer des messages pour dire simplement "je suis d'accord avec
ce que X a dit". Il faut ajouter quelque chose de plus à la conversation.
Personne n'aime recevoir des messages qui font la promotion d'un nouveau
produit. En fait, la plupart des utilisateurs de l'Internet haïssent recevoir de la
publicité. C'est appelé du "spamming" lorsqu'une compagnie envoie de la
promotion à une liste de clients potentiels.
Placez un message à un groupe d'intérêt approprié. Par exemple, ne pas
envoyer une question sur le golf au groupe de raquetball parce, peut être,
quelqu'un a la solution.
NE PAS CRIER s.v.p. Les majuscules sont quelques fois utilisées pour
mettre de l'accent sur un mot. Quelques personnes utilisent aussi le * devant
et après le mot pour capturer l'intérêt.
Ex.: C'est super. C'est SUPER. C'est *super*.
Les conversations privées doivent le rester. N'utilisez pas les opinions
d'autres personnes lors d'une conversation privée à moins d'avoir
l'autorisation de cette personne.
Lors d'une réplique à une personne, utilisez seulement les parties
pertinantes du message original dans celle-ci. Effacez les parties du texte
original dont vous n'avez pas besoin.
Utilisez votre "gros bon sens".
Avant de plonger et de commencer des conversations avec tous et chacun
attendez. Lisez tous les messages du groupe pour trouver les fils de
conversations. Il y a souvent des termes qui sont spécifiques à un groupe.
Essayez de trouver des FAQ (Frequently Asked Questions ou Foire Aux
Questions en Français) pour être en meilleure position pour suivre et
d'interagir dans les conversations.
Si vous ne respectez pas ces conditions, et certaines autres que j'ai oubliées,
vous pourriez être "brûlé" par d'autres usagers de l'Internet. Le terme anglais
est que vous allez recevoir du "flame mail". Il s'agit de messages qui
expliquent sèchement, souvent en termes très vulgaire, que l'expéditeur du
message n'aime pas vos expressions ou votre position. Les articles du
règlement 12 de l'université du Québec à Montréal concernant l'utilisation de
l'équipement informatique vous imposent une ligne de conduite. Des
sanctions pourraient suivre si vous ne les respectez pas.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
9
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Références
Faites des recherches sur le World Wide Web sur le mot "netiquette" pour
avoir plus d'information. Voici une liste de quelques sites qui pourront vous
fournir plus d'informations.
Le net: traite de savoir vivre et netiquette:
http://www.alienor.fr/netiquette.html Un excellent article sur la netiquette avec
les différents services de l'Internet.
Étique en ligne http://teleeducation.nb.ca/ti/module1/Section4/index.html
Télé-éducation du Nouveau-Brunswick
Les prochaines adresses couvrent plus l'aspect légal que les aspects
géréraux. Il sont a lire parce qu'elles donnent plus de détails.
Politiques d'abonnement au courrier Yahoo:
http://fr.docs.yahoo.com/info/utos.html
Conditions d'utilisations du service de courrier Hotmail:
http://lw9fd.law9.hotmail.msn.com/cgibin/dasp/links_shell.asp?matter=tos&curmbox=F000000001&a=97049629521
076856338&id=2&ct=970496295
La charte d'hébergement de iQuébec:
http://www.iquebec.com/heberg/?F=CHOIX
Document RFC 1855 sur la netiquette en français:
http://www.sri.ucl.ac.be/SRI/rfc1855.fr.html
Courrier électronique sur Merlin
Avant de commencer
Introduction
Écran de base et explications
Liste des commandes
Envoyer un message
Envoyer réplique à un message
Retour de messages
Retrouver les messages archivés
Effacer un message
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
10
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Sauvegarder un message
Sauvegarder les documents attachés
Avant de commencer
Pour plus d'informations sur le fonctionnement général du courrier
électronique, lisez les pages commentaires de la présentation PowerPoint. Il y
a d'autres présentations sur les thèmes couvert sur ce site et des fichiers pour
des exercices sur la page Web des fichiers de démonstrations.
Introduction
Le courrier électronique vous permet de communiquer avec d'autres
personnes sur l'Internet. Vous pouvez leur laisser des messages et eux
peuvent par la suite vous retourner un autre message. C'est beaucoup plus
rapide que le courrier ordinaire. Ce dernier est appelé dans le jargon le "snail
mail" à cause de sa lenteur extrême. Votre message ne prend que quelques
instants pour se rendre au destinataire. Il n'y a pas vraiment de coûts pour la
communication, sauf celui de votre accès à un fournisseur d'accès à l'Internet.
Pour les étudiants de l'université du Québec à Montréal (UQÀM), vous avez
accès au courrier électronique dès que vous avez un compte sur les serveurs
Merlin (1er cycle) ou Nobel (2e et 3e cycle).
Dès que vous avez un compte, vous avez aussi une adresse de courrier
électronique. C'est l'équivalent d'une adresse postale ou d'un numéro de
téléphone. Celui-ci est composé de votre numéro de compte suivi de
"@er.quam.ca". Donc, si votre numéro de compte est le ab123456, votre
adresse de courrier électronique est le [email protected] .
L'adresse de courrier électronique se sépare en deux parties. La première
partie, celle avant le "@", identifie la personne ou le compte. La seconde
partie, celle qui est après le "@", identifie le nom du serveur ou du fournisseur
du service de courrier électronique. Très souvent, les deux derniers
caractères de l'adresse de courrier électronique identifient le pays d'origine de
l'utilisateur de l'adresse. Dans ce cas, le "ca" indique que le pays d'origine est
le Canada. Vous pouvez trouver sur l'Internet des pages Web ou des fichiers
qui ont la liste complète des pays et des deux caractères qui représentent ce
pays. Il y a plusieurs pages, Web contenant une liste des abréviations des
pays. En voici une: http://www.ics.uci.edu/pub/websoft/wwwstat/countrycodes.txt.
Beaucoup de personnes mélangent l'adresse de courrier électronique avec
celle des pages du World Wide Web. Il s'agit de deux services différents.
Chacun a son système d'adressage. Il y a toujours un "@" dans l'adresse de
courrier électronique. Les adresses de pages Web commencent toujours par
"http://".
Écran de base et explications.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
11
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
L'écran du menu principal se sépare en deux parties. La partie supérieure est
l'endroit où sont listés les messages de courrier électronique que vous avez
reçus. Au bas de l'écran, il y a la liste des commandes que vous pouvez
utiliser.
Liste de commandes.
Voici une liste des commandes les plus importantes que vous pouvez utiliser.
Curseur vers le bas
Passer au message suivant de la liste.
Curseur vers le haut
Passer au message précédent de la liste.
M
Envoyer un message à quelqu'un.
R
Envoyer une réplique à un message reçu.
F
Envoyer un message reçu à un autre destinataire.
C
Changer de chemise pour voir les messages archivés.
S
Sauvegarder un message dans votre compte.
D
Effacer un message de la liste.
U
Conserver un message effacé.
Q
Quitter le logiciel de courrier électronique.
Envoyer un message
Une fois dans le programme de courrier électronique, appuyez sur la touche
" m " pour commencer votre message de courrier électronique.
Au message "To :" entrez l’adresse de courrier électronique de la personne
à qui vous voulez envoyer un message. Ex. : [email protected]
Si nécessaire, au message "Copies to :" entrez l’adresse de courrier
électronique des autres personnes à qui vous voulez envoyez le même
message. Le logiciel enverra une "copie conforme" du message à toutes les
personnes que vous avez mises dans la liste.
Mettez une virgule entre les adresses des différentes adresses. S’il y a
personne d’autre que le destinataire déjà écrit au message "To :", appuyez
sur la touche Entrée.
Au message "subject : ", écrivez quelques mots qui décrivent votre
message.
Ex. : "Besoin d’aide sur sujet X" ou "Les chiffres que tu m'avais demandés".
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
12
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Si vous ne mettez pas de sujet, le programme va vous demander si vous
voulez annuler la création d’un message. Répondez par la touche "y" ou "n"
selon le cas.
L'écran se change et vous pourrez ensuite écrire votre message.
Une fois terminée, ou pour quitter la rédaction d'un message, appuyez sur
les touches "Ctrl" et "x" pour terminer la rédaction du message.
Le programme va ensuite vous offrir quatre options :
" H " (Header) pour changer les options telles que l’adresse de courrier et le
sujet,
" E " (Edit) pour continuer à écrire votre message,
" F " (Forget) pour annuler le message et retourner au menu principal et
" S " (Send) pour envoyer votre message au destinataire.
Appuyez sur la lettre qui correspond à vos besoins.
Le programme écrit le massage "mail sent" au centre de la dernière ligne de
l'écran pour confirmer l'envoie du message.
Envoyer une réplique à un message (Reply)
Vous avez reçu un message auquel vous voulez retourner un message. Vous
pouvez envoyer à cette personne un autre message. Ceci implique que vous
devez réécrire son adresse de courrier électronique et le sujet du message.
Vous pouvez aussi simplement envoyer une réplique. Dans cette réplique,
vous pouvez aussi inclure le message original. Voici la procédure à suivre
pour envoyer une réplique.
Si vous n'êtes pas en train de lire le message, placez le curseur sur le
message auquel vous voulez envoyer une réplique.
Appuyez sur la touche " r "
Le logiciel va vous demander si vous voulez inclure le message original dans
votre réplique. Il est intéressant d'avoir le message au complet ou seulement
une partie. Mais ceci n'est pas obligatoire. Il est plus facile de suivre la
conversation de cette manière. C'est à votre choix. Si vous répondez oui, tout
le message sera ajouté à votre réponse. Pour faire la différence entre votre
texte et le message original, le logiciel va ajouter le signe " > " devant toutes
les lignes du message original.
Si vous le voulez, vous pouvez insérer des lignes de texte entre les lignes du
message original. Il faut placer le curseur au début de la ligne et appuyer sur
la touche Entrée. Pour supprimer des lignes du message, il faut appuyer sur
les touches Ctrl et " k ". Après avoir édité le message original et ajouté vos
propres commentaires, il ne reste qu'à appuyer sur les touches CTRL et " x "
suivi de la touche " s " pour envoyer la réplique à son destinataire.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
13
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Retour de messages
Il va certainement vous arriver un moment ou l'un de vos messages vous sera
retourné. C'est le gestionnaire de courrier électronique, le "mailer daemon", le
postier automatique si vous préférez, qui vous retournera le massage. Il y a
généralement trois raisons pour qu'un message ne se rende pas au
destinataire.
La première est que le serveur du destinataire est temporairement surchargé.
Il se peut aussi que le serveur soit arrêté temporairement pour de l'entretien
préventif. Le gestionnaire vous avertit qu'il va essayer de retransmettre le
message plus tard. Il y a dans ce cas aucune action à prendre. Le message
ne s'est pas rendu immédiatement.
Pour la seconde possibilité, et la raison majeure pourquoi un message ne se
rend pas à son destinataire, le gestionnaire vous indique dans le sujet du
message "Host Unknown". La raison est que vous n'avez pas écrit
correctement l'adresse de courrier électronique. Le message ne se rend pas à
cause d'une erreur d'orthographe ou d'inattention. Cela arrive à tout le monde
! Renvoyez le message. N'oubliez pas de mettre les points aux bonnes places
et de ne pas mettre des virgules ou des espaces dans l'adresse.
La dernière raison, qui est plutôt rare, est que l'adresse de courrier
électronique n'existe plus. La personne n'utilisait pas la boîte de courrier
électronique ou a changé de fournisseur d'accès à l'Internet. Donc, il n'est
plus possible de la rejoindre à l'adresse que vous aviez. Il est toujours
possible d'essayer de retrouver sa nouvelle adresse en cherchant des site de
recherches d'adresses de courrier électronique tel que Bigfoot, Switchboard,
WhoWhere, et Four11. La liste de sites de recherche est sur la page de
références de sites.
Rediriger un message (Forward)
Il arrive aussi qu'un message que vous avez reçu serait mieux servi par une
autre personne qui a elle aussi une adresse de courrier électronique. Il s'agit
de rediriger le message à une autre personne.
Si vous n'êtes pas en train de lire le message, placez le curseur sur le
message auquel vous voulez rediriger le message à une autre personne.
À partir du menu principal, appuyez sur la touche " f ".
Le logiciel va ensuite vous demander l'adresse de la personne à qui ce
message devrait être redirigé. Le message va ensuite apparaître à l'écran.
Vous pourrez ajouter quelques commentaires pour mieux faire comprendre
au destinataire la situation du message original.
Une fois terminée, appuyez sur les touches "Ctrl" et " x " suivi de la touche "
s " pour terminer la rédaction du message.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
14
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Retrouver les messages archivés
Il arrive souvent de ne plus retrouver les messages qui étaient dans votre
boîte la dernière fois que vous avez ouvert le logiciel de courrier électronique.
Même s'il s'agit de nouveaux messages que vous n'avez pas eu le temps de
lire. À la fermeture du logiciel, tous les messages sont archivés. Il faut
changer de "chemise" pour aller voir le contenu des massages archivés.
À partir du menu principal du logiciel, appuyez sur la lettre " c "
Au message "Name of new folder :", écrivez "mbox" et appuyez sur la
touche Entrée.
OU
Au message "Name of new folder:", écrivez " < " et appuyez sur la touche
Entrée.
Tous vos messages archivés vont apparaître.
Aussi, ce logiciel de courrier électronique conserve une copie de tous les
messages que vous avez envoyée. Vous pouvez avoir besoin par moments
de retransmettre un message à un destinataire. Il est possible qu'il soit effacé
par accident ou qu'il y ait eu un problème de transmission. Il est donc plus
facile de retransmettre le message que de le réécrire. Aussi, cela peut servir
de référence plus tard. On peut s'en servir pour suivre l'évolution d'un projet
ou d'une situation.
Pour voir la liste des messages que vous avez envoyés.
À partir du menu principal du logiciel, appuyez sur la lettre " c "
Au message "Name of new folder:", écrivez " > " et appuyez sur la touche
Entrée.
Effacer un message (Delete)
Avoir une boîte de courrier électronique implique aussi qu'il faut être capable
de la gérer. Ceci veut aussi dire d'être capable de supprimer les messages
qui n'ont plus d'utilité pour l'utilisateur; que ce soit parmi les nouveaux,
messages, les messages archivés ou les copies de messages envoyés. Il ne
faut pas laisser sa boîte de courrier électronique se remplir; surtout sur le
serveur Merlin où l'espace qui vous est réservé est limité. Une boîte de
courrier électronique se rempli encore plus rapidement si vous recevez des
messages avec des "attachements" ou des pièces jointes en français.
Si votre compte est plein, le logiciel de courrier électronique va refuser
d'effacer quelques messages. Il sera peut être nécessaire d'effacer tous les
messages pour pouvoir faire fonctionner votre boîte de courrier électronique
correctement; même les messages que vous auriez aimé conserver. Pour
éviter cette situation, supprimer les documents inutiles dans votre compte.
Attention ! Si vous n'êtes pas certain d'un fichier, ne l'effacez pas. Il peut être
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
15
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
nécessaire pour le bon fonctionnement de votre compte. L'espace libéré peut
être utilise ensuite pour vous permettre d'effacer les messages en trop.
Si après cette opération le logiciel vous refuse d'effacer quelques messages,
essayez d'effacer les messages ayant des "attachements" ou des pièces
jointes. Sinon, vous n'aurez pas le choix d'effacer tous les messages de votre
compte pour régler la situation.
Pour effacer un message de la liste:
Placez le curseur sur le message que vous voulez effacer.
Appuyez sur la touche " d ".
Le message est effacé de manière permanente seulement quand vous quittez
le programme. En cas d’erreur:
Placez le pointeur sur le message au dessus du message à récupérer.
Appuyer sur la touche " u " pour récupérer un message effacé.
Vous devez le faire avant de quitter le programme. Sinon, le message est
perdu à jamais. Il y a cependant un problème avec cette technique. Vous ne
pouvez pas mettre le curseur au-dessus du premier message de la liste pour
essayer de le récupérer. Faites attention au moment d'effacer le premier
message. Pour pouvoir récupérer un message effacé, il doit toujours avoir un
message au-dessus que vous voulez conserver.
Sauvegarder un message (Save)
Le logiciel vous permet de sauvegarder un message que vous avez reçu et
de le conserver dans votre compte. Par après, avec le logiciel FTP de
Windows, vous pouvez le transférer à une disquette.
Si vous n'êtes pas en train de lire le message, placez le curseur sur le
message auquel vous voulez sauvegarder le message.
À partir du menu principal, appuyez sur la touche " s ".
Le logiciel va ensuite vous demander de donner un nom au message que
vous voulez sauvegarder.
Écrivez le nom que vous voulez lui donner et appuyez sur la touche Entrée.
Le message sera conservé dans votre compte Merlin. Vous pourrez ensuite
utiliser un logiciel client FTP pour copier le message sur une disquette. La
procédure à suivre pour copier le message est sur la page FTP de ce site.
Sauvegarder les documents attachés.
En plus d'envoyer des messages, il est possible "d'attacher" des documents à
ce message. Malheureusement, le logiciel Elm que vous utilisez n'est pas
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
16
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
capable de cette option. Il est cependant capable de sauvegarder des
documents attachés que vous recevez dans votre compte. Vous pouvez
ensuite, avec le FTP de Windows, transférer ce document à une disquette.
Après la lecture du message, le programme vous avertit qu'il y a un document
attaché et vous offre ces trois options.
1- See it as text
2- Write it to a file
3- Just skip it
Appuyez sur la touche 2 pour sauvegarder le document dans votre compte.
Le logiciel va ensuite vous demander un nom pour le document que vous
voulez sauvegarder. Il y a généralement un nom qui est offert. Sinon, vous
devrez en fournir un.
Une fois que vous avez donné un nom au document, appuyez sur la touche
Entrée.
Le document sera sauvegardé dans votre compte. Pour utiliser ce document,
vous devez utiliser un logiciel client FTP pour transférer le document de votre
compte à une disquette. La procédure à suivre est sur la page FTP de ce site.
Attention au courrier électronique au travail !
Aux États-Unis, l’employeur est obligé par la loi de conserver tous les
documents de la compagnie. Ceci inclut aussi les messages de courrier
électronique de ses employés. Là bas, tous les messages envoyés à partir du
bureau deviennent la propriété de la compagnie. En révisant le contenu de
ces messages, les administrateurs de certaines compagnies ont eu quelques
surprises. Il y avait quelques messages de personne essayant de séduire
d'autres employés du bureau. Il y avait aussi des messages plus
compromettants pour la compagnie. Tel qu'un message pour détruire un
rapport parce qu'il pourrait être utilisé dans un litige contre la compagnie. Le
message reçoit une réplique qui indique que le document en question a été
détruit.
Je ne connais pas les règles concernant le Canada. Si quelqu'un a plus
d'information sur le sujet, je serais content de l'ajouter à cette page. Ceci est
simplement pour vous avertir de faire attention au contenu de vos messages
de courrier électronique.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
17
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Courrier électronique avec
Netscape Messenger
Avant de commencer
Introduction
Configuration de Netscape
Lire les messages
Envoyer un message
Attacher un document
Les différentes options
Effacer un message
Sauvegarder un message
Effacer un message
Le carnet d'adresses
Les dossiers
Les filtres
Avant de commencer
Pour plus d'informations sur le fonctionnement général du courrier
électronique, lisez les pages commentaires de la présentation PowerPoint.
Introduction
Cette page consiste à vous montrer comment utiliser Netscape
Communicator pour gérer votre courrier électronique ainsi qu'un carnet
d'adresses de courrier électronique des personnes auxquels vous envoyez
fréquemment des messages.
Il existe plusieurs logiciels de courrier électronique. La plupart ont ces
fonctions en commun:
Lire les nouveaux messages.
Envoyer des messages à d'autres personnes ou groupes.
Gérer les messages (envoyer, supprimer, sauvegarder, transférer à un
dossier)
Envoyer une réplique (reply) à un message.
Transférer un message (forward) à une autre personne.
Transmettre un même à plusieurs personnes en même temps (copie
conforme, cc:)
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
18
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Plusieurs offrent ces fonctionnalités supplémentaires.
Vérifier l'arrivé de nouveaux messages après une période de temps que
vous déterminez.
Changer la présentation du texte: mettre en gras, en italique, changer la
taille et la couleur du texte ...
"Attacher" des fichiers à votre message. Le terme qui est de plus en plus
utilisé en français est une "pièce jointe".
Gérer un carnet d'adresses de courrier électronique.
Marquer et afficher une priorité aux messages (ex.: basse, normale, élevée,
911)
Encoder un message. Seul le destinataire avec la clé de décodage peut lire
le message.
Netscape Communicator est capable d'accomplir ces tâches. Elles seront
expliquées sur cette page.
Il est possible d'utiliser plusieurs logiciels pour accéder à votre boîte de
courrier électronique. Quelques-uns de ces logiciels s'appellent Eudora,
Pegasus Mail, Outlook et plusieurs autres. Netscape Communicator vous
offre l'accès à plusieurs services de l'Internet dont le visionnement de pages
Web ainsi qu'au courrier électronique. Voici une liste des services disponibles.
À partir du menu principal, sélectionnez l'option Communicator.
Attention. Ces services sont seulement disponibles à partir de Netscape
Communicator et non de Netscape Navigator. Ce dernier est seulement
capable de lire et d'afficher le contenu de pages Web et non le courrier
électronique.
Mais, avant de pouvoir recevoir et envoyer des messages, il faut fournir
quelques informations à Netscape Communicator.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
19
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Configuration de Netscape
Avant d'accéder à votre boîte de courrier électronique, vous devez configurer
Netscape Communicator. Il y a un minimum de quatre cases à remplir dans la
partie des préférences du logiciel.
Du menu Edit, sélectionnez l'option Preferences.
Si vous ne voyez pas les options en dessous de la catégorie Mail &
Groups, appuyez sur le bouton + juste à la gauche de la catégorie.
Cliquez sur l'option Identity.
La partie de droite de l'écran va changer pour vous montrer les options
possibles de cette catégorie. La case d'adresse de courrier électronique
(Email Adress) est obligatoire. Il est impossible d'envoyer des messages
"anonymes" à d'autres personnes. Il est aussi préférable d'écrire son nom
(Your Name) dans la première case de la fenêtre. Les autres cases sont
optionnelles.
Parmi les options à la gauche de la fenêtre, cliquez sur l'option Mail Server.
Encore une fois, la partie droite de la fenêtre a changé pour vous montrer les
options possibles.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
20
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Il faut remplir les trois cases: votre numéro de compte ainsi que l'adresse du
serveur de votre fournisseur d'adresse de courrier électronique. Si vous ne
connaissez pas ces informations, consultez l'administrateur de réseau ou l'un
des techniciens de votre fournisseur d'accès à l'Internet.
C'est seulement après que vous avez rempli les cases appropriées que vous
serez capable de recevoir et d'envoyer des messages de courrier
électronique.
Attention !
Vous êtes responsable de votre adresse de courrier électronique en tout
temps. Si vous songiez utiliser l'accès à votre courrier électronique à partir de
l'université ou de l'extérieur de votre maison, n'oubliez surtout pas de retirer le
contenu de ces cases en quittant l'ordinateur. Sinon, une autre personne
pourrait utiliser votre adresse pour envoyer des messages malicieux à
d'autres.
Lire les messages
La procédure consiste à transférer les messages qui sont contenus dans
votre boîte de courrier électronique à l'ordinateur sur lequel vous travaillez. Il
faut auparavant entrer les informations de base dans les cases des
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
21
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
préférences pour le courrier électronique. Si vous ne l'avez pas fait, lisez la
section sur la configuration de Netscape Communicator pour le courrier
électronique ci-dessus.
Appuyez sur le bouton
.
Netscape Communicator va ensuite vous demander votre mot de passe. Ceci
est pour s'assurer qu'aucune autre personne puisse lire vos messages.
Entrez votre mot de passe et appuyez sur le bouton OK.
Netscape Communicator va ensuite lire tous les nouveaux messages que
vous avez reçus et les transférer sur le disque dur de l'ordinateur sur lequel
vous travaillez.
Attention !
Cette opération vide votre boîte de courrier électronique. La seule copie du
message est maintenant sur le disque dur. Si vous êtes à l'extérieur de la
maison, assurez-vous d'effacer tous les nouveaux messages avant de quitter
l'ordinateur. Sinon, d'autres personnes pourraient lire les messages que vous
avez laissés. En plus, ils pourraient contacter les personnes qui vous ont
laissé un message puisqu'il y a l'adresse de courrier électronique de ceux-ci
au début du message.
Maintenant, vous pouvez lire vos nouveaux messages.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
22
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
L'écran se sépare en quatre parties: la barre d'outils, la liste des dossiers, la
liste des messages et l'affichage du message.
La barre d'outils vous permet d'exécuter les options les plus souvent utilisées.
Vous pouvez gérer vos messages à partir de cette barre d'outils. À partir de
celle-ci, une personne est capable de chercher son courrier électronique à
partir de sa boîte de poste, d'envoyer ses propres messages, d'envoyer des
réponses à des messages reçus, de transférer ces messages à d'autres
personnes ou de les entreposer dans d'autres dossiers.
La liste des dossiers permet d'entreposer les messages dans différentes
catégories. À partir de la liste des dossiers, vous êtes capable de savoir tous
les messages que vous avez reçus et entreposés ou même avoir une copie
des messages que vous avez envoyés. Il y a même un dossier "Trash" pour
les messages que vous avez décidé de supprimer mais vous pourriez les
reprendre. Il vous est aussi possible de créer vos propres dossiers. Il y a plus
de détails dans la section des dossiers.
La liste des messages vous indique le destinateur du message, le sujet, la
date et l'heure de réception du message ainsi que la priorité du message s'il y
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
23
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
a lieu. La dernière partie est le message lui-même. Le contenu du message
qui est sélectionné dans la partie précédente va apparaître dans cette
section.
Envoyer un message
Appuyez sur le bouton
.
Le pointeur va se placer dans la case d'adresse du destinataire. Vous pouvez
écrire l'adresse de courrier électronique de la personne ou fouiller dans le
carnet d'adresse. Il est possible, comme vous le verrez plus loin sur cette
page, qu'il est possible d'ajouter des personnes ou des listes de personnes
dans le carnet d'adresse de Netscape Communicator.
Si vous voulez utiliser le carnet d'adresse de Netscape Communicator,
appuyez sur le bouton
.
Le carnet d'adresse de Netscape Communicator va apparaître.
De la liste, sélectionnez une personne ou un groupe à qui vous voulez
envoyer le message.
Cliquez sur l'adresse ou le groupe que vous voulez.
Appuyez sur le bouton To:, CC: ou BCC:.
Quelles sont les différences entre les options To, CC et BCC ?
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
24
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Normalement, vous envoyez un message qu'à une seule personne. Donc, à
ce moment, vous utilisez l'option To. Si vous envoyez un message à plusieurs
personnes, vous utilisez l'option "To:" pour la première personne et envoyez
une copie conforme (CC) aux autres personnes. Le problème avec la copie
conforme est que le destinataire voit l'adresse de courrier électronique de
toutes les personnes qui ont reçu le même message. Cela peut distraire du
message surtout si vous avez une longue liste de personnes. L'option "Blind
conform copy" (BCC) n'affiche pas cette longue liste au destinataire. Il voit
seulement son adresse de courrier électronique. Il pourrait donc croire qu'il
est le seul à avoir reçu le message.
Sélectionnez toutes les personnes à qui vous voulez envoyer le message.
Lorsque vous les avez tous sélectionnés, appuyez sur le bouton OK.
Netscape Communicator revient à la fenêtre du message.
Dans la case Subject:, écrivez une brève description de votre message.
Soyez bref. Vous pourrez donner autant de détails que vous voudrez dans le
message.
Écrivez le contenu de votre message dans la partie blanche au bas de la
fenêtre.
Pour envoyer le message, appuyez sur le bouton
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
.
25
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Attacher un document
Il est intéressant par moments, d'envoyer un ou des documents avec votre
message. Par exemple, laisser une copie d'un document à une personne qui
est éloignée du bureau. Ex.: "copie de la proposition". Auparavant, il faut
composer un message pour une personne ou un groupe de personnes.
Créer un message pour une personne.
Appuyez sur le bouton
.
Netscape Communicator vous permet d'attacher un ou des fichiers, l'adresse
d'une page Web ou une liste de personnes de votre carnet d'adresses.
Pour les besoins de l'exercice, sélectionnez l'option File.
Sélectionnez le bon lecteur et le bon répertoire où se trouve le fichier que
vous voulez attacher.
Sélectionnez le fichier de votre choix.
Appuyez sur le bouton Ouvrir.
Le fichier va maintenant s'ajouter à la liste des fichiers "attachés" au
message. Vous pouvez ajouter autant de fichiers que vous voulez à un
message en répétant les opérations précédentes.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
26
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Les différentes options
Il y a plusieurs autres options pour le courrier électronique qui sont
disponibles à partir de Netscape Communicator. Elles sont expliquées dans la
partie qui suit.
Sauvegarder un message
Il vous est possible de sauvegarder un message pour pouvoir le continuer
plus tard. Peut-être qu'il vous manque une information ou du temps pour
terminer correctement la rédaction du message. Mais l'option est disponible.
Lors de la rédaction du message, appuyez sur le bouton
Donnez un nom au message.
Appuyez sur le bouton OK.
.
La partie du message que vous avez écrit est sauvegardée dans le dossier
Drafts. Vous pourrez y accéder et le terminer plus tard. Pour avoir plus
d'informations sur les dossiers, cliquez ici. Ces informations sont plus bas sur
cette même page.
Les options d'un message
Vous pouvez activer certaines options lors de la création du message. Les
explications qui suivent vous montreront leurs avantages.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
27
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Encrypted
Permet d'encoder le message pour que seulement la personne qui a
le mot de passe puisse décoder le message.
Signed
Affiche à la fin du message un fichier avec le texte du choix du
destinateur.
Uuencode
insted of
MIME for
attachements
Le format MIME est celui qui est le plus utilisé pour les fichiers
"attachés". Mais, dans certains cas, il faut utiliser le format
Uuencode.
Return Receipt Lorsque possible, le destinateur reçoit une confirmation de la
réception du message au destinataire.
Priority
Lorsque possible, donne une priorité à un message. Cela varie de
bas jusqu'à urgent.
Format
Netscape Communicator peut présenter le texte avec seulement du
texte ou peut aussi envoyer le message formaté avec un style tel
qu'en gras, avec différentes polices et taille de caractères ainsi que
la couleur du texte.
Effacer un message
Pour gérer son compte de courrier électronique, il faut par moments effacer
les messages qui ne sont plus pertinents.
Vous pouvez appuyer sur le bouton
.
OU
Appuyez sur la touche Supprime du clavier.
Ceci est seulement la première moitié de l'opération pour effacer les
messages devenus inutiles. Les messages que vous a demandés la
suppression ont été transférés au dossier "Trash" ou la poubelle. Il est donc
encore possible de récupérer un message que vous avez effacé par
mégarde. Pour effacer définitivement un message, il faut aussi vider la
corbeille de messages.
Du menu Fichier, sélectionnez l'option Empty Trash Folder.
Sauvegarder un message
Il est toujours possible de conserver un message sur une disquette ou sur le
disque dur de votre ordinateur en le sauvegardant.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
28
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Sélectionnez le message que vous voulez conserver.
Du menu Fichier, sélectionnez l'option Save As.
Sélectionnez le lecteur et le nom du document
Appuyez sur le bouton OK.
Le carnet d'adresses
En plus d'avoir à gérer les messages que vous avez reçus et envoyés, il peut
aussi être intéressant de gérer le carnet d'adresses. Le plus grand avantage
est d'éviter des erreurs d'orthographes lors de l'écriture des adresses de
courrier électronique. En plus, vous pouvez créer des listes de personnes.
Ceci est avantageux si vous envoyez souvent un même message à plusieurs
personnes en même temps. La partie qui suit consiste à utiliser le carnet
d'adresse de Netscape Communicator pour ajouter, modifier et retirer des
personnes ou des listes de personnes. Pour entrer dans le carnet d'adresses.
Du menu Communicator, sélectionnez l'option Adress Book.
La barre d'outils au haut de l'écran vous offre les options les plus souvent
utilisées. Il est aussi possible de chercher l'adresse d'une personne sur
l'Internet en utilisant l'un des sites de recherche conçue pour ceci. Attention !
Cela ne veut pas dire que toutes les adresses de courrier électronique sont
disponibles. La personne doit donner son adresse à l'un de ces sites de
recherche pour qu'il soit visible aux personnes qui veulent l'avoir. En fait, c'est
l'inverse du "bottin blanc" téléphonique. Les adresses de courrier électronique
restent "privé" à moins de l'afficher à l'un des sites de recherche tel que
Bigfoot, Canada411 et ainsi de suite.
Au bas de l'écran, il y a la liste des personnes dans votre carnet d'adresses.
Ajouter un nom au carnet d'adresses
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
29
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Appuyez sur le bouton
.
OU
Du menu File, sélectionnez l'option New Card.
Entrez toutes les informations que vous trouvez pertinentes incluant le
prénom, le nom et l'adresse de courrier électronique de la personne.
N.B.
Le "nickname" est le raccourci de l'adresse de courrier électronique de la
personne à qui vous voulez envoyer un message. Au moment d'écrire
l'adresse de courrier électronique écrivez le "nickname". Donc, avec les
informations ci-dessus, vous aurez qu'à écrire "jean" au lieu de
"[email protected]&t.com". Le logiciel va reconnaître le "nickname" et
automatiquement le remplacer par l'adresse de courrier électronique.
Vous pouvez aussi entrer de l'information plus personnelle sous l'onglet
Contact.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
30
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Une fois que vous aurez entré toutes les informations de votre choix,
appuyez sur le bouton OK.
Si vous ne connaissez pas l'adresse de courrier électronique d'une personne
que vous voulez ajouter à votre carnet d'adresse, vous pouvez toujours
essayer de la trouver en utilisant l'un des sites de recherches.
Écrivez le nom de la personne dans la première case.
Sélectionnez l'un des sites de recherche parmi les choix de la deuxième
case.
Appuyez sur le bouton Search.
Ne vous découragez pas si l'un des sites ne retrouve pas la personne que
vous chercher. Essayez tous les sites de recherche avec le nom ou le prénom
de la personne.
Modifier les informations sur une personne
Avec le temps, les informations sur une personne changent. Celle-ci peut
déménager, changer de lieu de travail ou numéro de téléphone parmi
d'autres. Pour changer les informations du carnet d'adresse:
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
31
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Faites un double-clic sur le nom de la personne qui est dans votre carnet
d'adresses.
OU
Sélectionnez le nom de la personne dans la liste.
Du menu Edit, sélectionnez l'option Card Proprities.
Changer les informations de votre choix.
Une fois que vous avez terminé, appuyez sur le bouton OK.
Supprimer l'adresse d'une personne
Sélectionnez la ligne avec le nom de la personne à retirer du carnet
d'adresse.
Appuyez sur la touche Supprime.
OU
Du menu Edit, sélectionnez l'option Delete.
OU
Appuyez sur le bouton Remove au bas de la fenêtre.
Une fois que vous avez retiré tous les noms des personnes que vous ne
voulez plus dans votre carnet, appuyez sur le bouton OK.
Les listes
Il peut arriver par moments d'envoyer un même message à plusieurs
personnes en même temps. Vous pouvez utiliser dans le logiciel de courrier
électronique les options "To:", "CC:", "BCC" (à, copie conforme et copie
conforme "aveugle"). Mais, si vous avez à envoyer fréquemment des
messages à un même groupe de personnes, il est préférable de créer une
liste de ces personnes au lieu de devoir les resélectionner à chaque fois que
vous leur envoyer un message.
Appuyez sur le bouton
Conçu par Patrice Roy
.
Dernière mise à jour le 21/8/02
32
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Donnez un nom à la liste.
Entrez les adresses de courrier électronique des personnes que vous voulez
dans votre liste.
Une fois que vous avez terminé, appuyez sur le bouton OK.
Pour retirer un nom de la liste
Parmi la liste des personnes et des listes de personnes dans votre carnet
d'adresses, sélectionnez la liste à modifier.
Faites un double-clic sur le nom de la liste.
OU
Du menu Edit, sélectionnez l'option Card proprities.
De la liste, sélectionnez le nom de la personne à retirer.
Appuyez sur la touche Supprime
OU
Du menu Edit, sélectionnez l'option Delete.
Les dossiers
La gestion de messages ne consiste pas seulement à composer, à lire et à
supprimer les messages. Vous voudrez aussi conserver ces messages pour
référence ou pour un usage ultérieur. Au lieu de conserver tous les messages
dans le dossier "Inbox", vous pouvez aussi créer vos propres dossiers pour y
entreposer les messages de votre choix. Vous pouvez créer des dossiers
avec n'importe quel nom tel que "Personnel", "Travail", "Projet X" ...
Les dossiers de départ
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
33
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Dès l'installation du logiciel, il existe déjà quelques dossiers.
Inbox
Tous les nouveaux messages y sont entreposés.
Unsent
messages
Tous les messages que vous avez terminés mais qui n'ont pas encore été
envoyés.
Drafts
Les "bouillons" de vos messages. Ceux-ci ne sont pas complétés
possiblement parce qu'il vous manque une information capitale au
message.
Sent
Une copie des messages que vous avez envoyée est conservée dans ce
dossier.
Trash
Les messages que vous avez décidé de supprimer avant d'avoir vidé.
Samples
Des exemples que Netscape vous fournit pour démontrer les
possibilités du logiciel de courrier électronique.
Création d'un nouveau dossier
Du menu File, sélectionnez l'option New folder.
Donnez un nom au dossier
Appuyez sur le bouton OK.
Supprimer un dossier
Transférer un message d'un dossier à un autre.
Pour entreposer un message tel que du dossier Inbox vers un autre dossier,
suivez les instructions suivantes.
Sélectionnez le message à transférer.
Appuyez sur le bouton
.
OU
Du menu Message, sélectionnez l'option File messages.
De la liste des dossiers existants, sélectionnez celui dans lequel le message
sera transféré.
Les filtres
Le filtre est un outil pour vous aider à gérer les messages que vous recevez.
Lorsqu'un filtre est activé, il peut agir sur les messages que vous avez reçu.
Par exemple, il peut immédiatement déplacer les messages que vous avez
reçus d'un ami dans un dossier personnel. Aussi, il peut augmenter la priorité
d'un message provenant de votre patron à la plus haute priorité. Ce n'est que
deux exemples des actions que vous pouvez demander à Netscape
Messenger d'accomplir automatiquement lors de la réception des messages.
Pour créer un filtre
Du menu Edit, sélectionnez l'option Mail filters.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
34
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
La liste des filtres apparaît à la gauche de la fenêtre. Dans votre cas, puisqu'il
s'agit de la première fois, la liste des filtres devrait être vide. La liste affiche le
nom du filtre. Le crochet à la droite de la liste indique que le filtre est actif.
Appuyez sur le bouton New.
La partie qui suit explique la création d'un filtre ainsi que vous démontrer ses
possibilités. Dans ce cas, il s'agit de créer un filtre qui transfert
automatiquement les messages provenant du groupe d'intérêt Win95-L dans
un dossier personnalité qui s'appelle win95-l.
Dans la case Filter name:, entrez le nom que vous voulez donner au filtre.
La partie qui suit consiste à donner la condition pour activer le filtre. Cette
condition est séparée en trois parties : l'élément du message à vérifier (sujet
du message, destinataire, priorité ...), s'il doit contenir ou pas du texte et le
contenu de l'élément.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
35
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Voici la liste des éléments que l'on retrouve dans un message: le
destinataire, le texte, la date, la priorité, l'état du message, le
destinateur, autre adresse qui reçoît le message ou le destinateur ou
une autre personne.
Sachant sur quel élément du message qu'il doit vérifier, il faut maintenant
savoir s'il doit contenir ou pas une certaine information. Par exemple, vous
voulez savoir si le message provient d'un des employés de la compagnie ou
d'un client ou d'un ami. Vous pourriez demander de vérifier si l'élément
destinataire (sender) se termine (ends with) par le nom du serveur de la
compagnie (ex.: cie.abc.com).
La liste des possibilités est: contient, ne contient pas, est
exactement, n'est pas, commence par ou termine par tel information.
Dans la dernière case de la ligne, vous écrivez le texte qui doit être vérifié.
Si le filtre répond au critère que vous lui avez demandé, il va accomplir l'une
des actions suivantes:
déplacer un message dans un dossier, changer la priorité d'un
message, supprimer un message. marquer comme déjà lu,
ignorer la série de messages et suivre la série de message.
Vous pouvez aussi ajouter plusieurs conditions en appuyant sur le bouton
More. Dans la case "Description:", écrivez une note qui explique l'action du
filtre. C'est beaucoup plus facile de lire l'explication et de comprendre
pourquoi le filtre a été conçu initialement. Finalement, en tout temps vous
pouvez désactiver un filtre. L'option est disponible au bas de la fenêtre.
Une fois que vous avez terminé votre filtre, appuyez sur le bouton OK.
FTP (File Transfer Protocol)
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
36
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Introduction
Liste des commandes
Transfert en tant qu'invité
Transfert de ou vers votre disquette avec WS_FTP
Introduction
FTP (File Transfer Protocol) est utilisé pour transférer des documents ou des
logiciels d'un site à votre compte d'Internet ou à votre disquette. Plusieurs
compagnies et universités ont des sites FTP pour permettre à leur clientèle de
prendre les versions les plus récentes de leurs logiciels, de leurs
documentations ou des "patchs" de leurs applications. Un autre avantage est
pour le concepteur de pages Web qui doit "publier". Avec FTP, il peut
transférer ses pages, ses images et autres documents dans un répertoire
public. De cette façon, toute personne connecté à l'Internet peut ensuite voir
les ajouts ou les modifications qui ont été apportés
. À partir de l'université, vous pouvez utiliser deux logiciels FTP: l'un à partir
de votre compte Merlin et l'autre dans les laboratoires des sciences de la
gestion. Commençons par celui de votre compte Merlin.
La quatrième option du menu de votre compte Merlin vous donne accès au
premier logiciel FTP. Vous pouvez vous connecter à un serveur FTP pour
chercher toutes sortes de fichiers. Il faut cependant connaître l'adresse du
serveur. Pour avoir une liste des serveurs FTP disponibles, vous pouvez faire
une recherche sur l'un des sites de recherche en utilisant les termes FTP
servers. L'exercice qui suit consiste à se connecter à un serveur FTP pour
aller chercher un document. Si vous avez des difficultés avec cet exercice,
vous pouvez toujours écrire la commande "bye" suivi de la touche Entrée
pour quitter le logiciel FTP.
Liste des commandes
Avant de commencer, voici une liste des commandes importantes du logiciel
FTP. La commande help vous affichera une liste complète des commandes.
Vous pourrez ensuite écrire help suivi du nom de la commande qui vous
intéresse pour avoir une brève description.
open nom_du_serveur
Ouvrir une séance avec un serveur FTP.
close
Fermer une séance avec un serveur FTP.
dir
Voir le contenu du répertoire
cd nom_du_répertoire
Passer à un autre répertoire.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
37
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
cd .. (ne pas oublier l'espace entre cd et ..) Revenir au répertoire précédent.
get nom_du_fichier
Prendre un fichier du serveur FTP.
put nom_du_fichier
Placer un fichier sur le serveur FTP.
bye ou quit
Quitter l'application FTP
Exemple de séance.
L'ordinateur va ensuite vous demander votre numéro de compte et votre mot
de passe. S'il s'agit d'un serveur FTP auquel vous n'avez pas de compte,
écrivez "anonymous" au login et votre adresse de courrier électronique au
mot de passe. Puisque vous n'avez pas de compte sur ce site, votre accès et
vos possibilités sont limités. Mais il est encore possible d'aller chercher des
documents importants. Les personnes n'ayant pas de compte sont
généralement limitées au répertoire publique (pub) du site.
L'exemple qui suit provient du contenu de mon compte sur le serveur Merlin.
ftp> open nom_du_serveur
ftp> dir
200 PORT command successful.
150 ASCII data connection for /bin/ls (222.222.222.2,22222) (0 bytes).
total 10
-rw-------
1 xw999998
internet
0
sep 24 1995
calendar
-rwxrwxrwx
1 xw999998
internet
254
nov 13 1996
confirm.txt
-rwxrwxrwx
1 xw999998
internet
0
mai 26 22:06
dead.letter
drwxrwxrwx
1 xw999998
mail
1024
juin 21 06:39
Mail
drwx------
2 xw999998
root
512
nov 15 1996
mail
drwxr-xr-x
2 xw999998
internet
512
sep 24 1995
News
drwxr-xr-x
2 xw999998
internet
512
mai 29 15:36
transfert
226 ASCII Transfer complete.
460 bytes received in 0.058 seconds (7.8 Kbytes/s)
ftp>
Expliquons maintenant ce qui est affiché ci-dessus. À la fin de chaque ligne, il
y a le nom du fichier ou d'un répertoire. Les dix premiers caractères que vous
voyez à la gauche de chaque ligne démontrent quel type de fichier et les
droits de celui-ci.
Le premier caractère affiche s'il s'agit d'un fichier (-) ou d'un répertoire (d). Un
répertoire est l'équivalent d'une chemise ou d'un dossier qui peut contenir
d'autres fichiers ou d'autres répertoires. Les répertoires sont utiles pour
regrouper des fichiers dans une même catégorie. Dans ce cas, le répertoire
mail contient tous mes messages de courrier électronique. Le répertoire
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
38
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
transfert contient les pages web et les images que je veux transférer à mon
site du World Wide Web.
Les trois prochains caractères expliquent les droits pour le détenteur du
compte, dans ce cas moi-même. Les trois prochains, expliquent les droits
pour un groupe et les trois derniers le droits pour les personnes venant de
l'extérieur, tel qu'une personne anonyme. Le caractère "r" veut dire que la
personne a le droit de voir le contenu du répertoire (read) . Le caractère "w"
veut dire que la personne a le droit de sauvegarder, modifier et supprimer le
fichier (write). Le caractère "x" veut dire que la personne a le droit d'exécuter
le fichier si celui-ci est un programme UNIX.
Transfert en tant qu'invité
L'exercice consiste à chercher un fichier sur un serveur permettant des
personnes n'ayant pas de compte sur le serveur. Ils permettent de se
connecter en tant que personne "anonyme". Pas vraiment puisque vous
devez entrer votre adresse de courrier électronique à la demande pour le mot
de passe. Les droits d'accès au serveur sont limités. Vous avez généralement
seulement accès au répertoire "pub" qui contient des documents et
programmes disponibles pour tous.
Sélectionnez la quatrième option du menu (FTP).
Entrez la commande suivante: open oak.oakland.edu suivi de la touche
Entrée.
Au login, entrez: anonymous suivi de la touche Entrée.
Au mot de passe, entrez votre adresse de courrier électronique suivi de la
touche Entrée.
Vous êtes maintenant connecté au serveur.
Entrez la commande dir suivi de la touche Entrée.
La liste des fichiers et répertoires disponibles va apparaître, incluant le
répertoire pub. Pour voir le contenu du répertoire, il faut premièrement entrer
dans celui-ci.
Entrez la commande cd pub suivi de la touche Entrée. N'oubliez pas de
mettre un espace entre cd et pub.
Vous êtes maintenant dans le répertoire pub. Pour passer à un sousrépertoire, écrivez la commande cd et le nom du répertoire. Pour revenir au
répertoire précédent, entrez la commande cd .. . Pour voir le contenu du
répertoire, entrez la commande dir. Vous pouvez quitter en tout temps en
entrant la commande quit ou bye . Pour chercher un fichier et le mettre dans
votre compte merlin, utilisez la commande get suivi du nom exacte du fichier.
Fermez l'application FTP en entrant la commande bye et d'appuyer sur la
touche Entrée.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
39
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
ftp> bye
221 Goodbye.
Cet exemple était avec un serveur permettant l'accès limité au public. Il y a
d'autres serveurs dont vous devez avoir un compte et un mot de passe pour y
accéder. Le fichier demandé avec la commande get est copié dans votre
compte Merlin.
Pour supprimer le fichier de votre compte
Du menu principale de Merlin, sélectionnez l'option 9 (shell Unix ).
Entrez la commande ls pour voir le contenu de votre compte.
Pour effacer un fichier en particuler, utilisez la commande rm suivi du nom de
ce fichier.
Attention !
Faire attention d'effacer seulement les fichiers que vous avez transférés. Les
autres fichiers sont nécessaires pour le bon fonctionnement de votre compte
Merlin. En cas de doute, n'effacez pas le fichier.
Pour transférer ce fichier sur une disquette, la prochaine section vous montre
comment le faire avec un autre logiciel FTP qui fonctionne sous Windows.
Transfert de ou vers votre disquette avec
WS_FTP
Il y a des occasions ou vous voudrez placer des documents sur votre compte
Merlin ou, au contraire, chercher des documents de votre compte et les
mettre sur des disquettes. Vous avez pris des fichiers, des documents ou des
"patchs" d'un site FTP et vous voulez les transférer à une disquette. Ou, vous
avez sauvegardé un message ou un fichier dans votre compte Merlin et vous
voulez le transférer à une disquette. Vous pouvez aussi transférer des fichiers
de votre disquette à votre compte Merlin. Cela est avantageux lorsque vous
voulez "attacher" un document à un message de courrier électronique (email). Vous pouvez aussi transférer des pages Web et des images que vous
avez préparé pour les "afficher" dans un répertoire public. Il est plus facile
d'accomplir ce transfert de fichiers en utilisant le programme Windows ws_ftp
qui est expliqué ci-dessous.
Dans le laboratoire d'informatique, à partir du bouton Démarrer, sélectionnez
l'option Programme, Internet et l’icone FTPWin ou WS_FTP
.
Si vous avez un ordinateur à la maison et une connexion Internet, vous
pouvez chercher ce logiciel sur l'un des sites de partagiciels. N'oubliez pas
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
40
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
d'encourager les programmeurs de partagiciels en payant les frais pour les
programmes que vous trouvez utiles.
Pour se connecter à un serveur FTP, il faut trois informations: le nom du
serveur, votre numéro de compte et votre mot de passe. Si vous voulez vous
connecter à un serveur dont vous n'avez pas un compte, sélectionnez l'option
Anonymous Login. Si vous voulez vous connecter à un serveur que vous
connsaissez, il vous faut ces trois informations. Si vous ne les avez pas,
contacter un technicien ou un représentant qui pourra vous aider.
Nous prenons pour l'exemple que vous avec le compte ab123456 sur le
serveur merlin.si.uqam.ca et que vous connaissez votre mot de passe: les
trois informations que vous avez besoin. En ayant les informations
nécessaires, vous pouvez vous connecter à n'importe quel serveur.
Continuons avez l'exemple.
Dès que cette fenêtre apparaît, entrez les informations suivantes:
À l’option Host Name écrivez merlin.si.uqam.ca (pour ceux qui ont un
compte sur le serveur Nobel, c'est nobel.si.uqam.ca)
À l’option User ID écrivez votre numéro de compte Merlin. (ex: ab123456)
À l’option Password écrivez votre mot de passe.
Ensuite appuyez sur le bouton OK.
La fenêtre est séparée en deux parties. Du côté gauche, vous avez les
ressources de votre ordinateur. Du coté droit de la fenêtre, vous avez les
ressources de votre compte Merlin. Pour passer vos fichiers d’un lecteur de
l’ordinateur à votre compte Merlin ou vice versa, suivez les instructions
suivantes.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
41
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Si vous voulez transférer des fichiers de votre disquette à votre compte ou de
transférer de votre compte à une disquette, assurez-vous d'avoir choisi le
lecteur A: dans la partie gauche de la fenêtre. Si vous n'avez pas le lecteur A:
dans la première case du coin supérieur gauche de la fenêtre:
Cliquez sur la flèche pointant vers le bas de la case.
Utilisez les flèches supérieures et inférieurs jusqu'à ce que vous voyez dans
la liste le lecteur A: .
Cliquez sur le lecteur A: .
OU
Déplacez-vous tout au bas de la liste des fichiers de la case de gauche. Il y
a la liste des lecteurs disponibles.
Faîtes un double-clic sur le lecteur A: ( [-a-] ).
Voici le reste de la procédure du transfert.
Sélectionnez les fichiers que vous voulez copier en les sélectionnant avec la
souris. S’il y a plusieurs fichiers à copier, gardez votre doigt sur la touche Ctrl
et sélectionnez chacun d’entre eux. Ou vous pouvez utiliser la touche MAJ
(Shift) pour sélectionner un bloc de fichiers.
Appuyez ensuite sur le bouton
au milieu de la fenêtre pour transférer les
fichiers de l’ordinateur à votre compte Merlin.
OU
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
42
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Appuyez ensuite sur le bouton
au milieu de la fenêtre pour transférer les
fichiers de votre compte Merlin à l’ordinateur.
Le programme va ensuite ouvrir une fenêtre montrant le progrès du
transfert.Une fois le transfert complété, quittez l’application FTPWin en
appuyant sur le bouton Exit situé au coin inférieur droit de la fenêtre.
Les Newsgroups
Introduction
Les Usenet
•
•
Déplacement
Fonctionnement
Les listserv
•
•
•
Abonnement
Arrêt d'abonnement
L'option digest
Recommandations
Introduction
Le courrier électronique est avantageux lorsque vous connaissez l'adresse du
destinataire. Mais que faire lorsque vous voulez rencontrer d'autres
personnes sur l'Internet qui ont les mêmes intérêts que vous ?
Un Newsgroup est un endroit ou vous pouvez lire les messages d'autres
personnes et vous engager dans une conversation. Il s'agit d'un système ou
vous laissez un message sur l'équivalent d'un babillard public. Tout le monde
peut lire votre message et y laisser leurs propres commentaires ou des
répliques.
Chaque Newsgroup discute d'un sujet ou d'un thème en particulier. Par
exemple un newsgroup discute de Windows 95 tandis que d'autres parlent
d'extra-terrestres, du sexe ou même de maladies infantiles. La gamme de
sujets est très variée. Selon un article de 2 juillet 1997 de PC Magazine, il y a
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
43
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
plus de 20 000 différents groupes d'intérêts. Le nombre de regroupements est
présentement plus proche de 30 000 groupes.
Il y a deux types de Newsgroups: les "usenet" et les "listserv". Le premier
logiciel utilise un logiciel spécialisé pour se connecter à la liste des
Newsgroups. Le second utilise n'importe quel logiciel de courrier électronique
pour lire et envoyer des messages à un groupe d'intérêt. Ces deux systèmes
seront discutés chacun son tour sur cette page ainsi que leurs principes de
fonctionnement.
Les Usenet
Pour les étudiants qui ont un compte sur le serveur Merlin, vous pouvez
accéder aux Newsgroups en sélectionnant la sixième option du menu:
Newsgroups. Pour les usagers du serveur Nobel, vous pouvez exécuter le
programme appelé "tin". Ce programme vous connecte à la liste des
Newsgroups.
La première fois que vous allez utiliser le programme, il va vous demander de
mettre à jour la liste des Newsgroups. Répondez par oui. Cela va prendre
plusieurs minutes pour mettre à jour la liste de milliers de Newsgroups. Ceuxci sont regroupés en catégories. Cette liste n'est pas complète. Ce sont les
catégories les plus utilisés.
alt
Sujets alternatifs qui n'est pas couvert dans les autres catégories.
biz
Sujets reliés aux affaires.
comp Sujets reliés aux ordinateurs et l'informatique.
misc
Sujets généraux.
news
Sujets reliés aux actualités.
rec
Sujets d'activités récréatives.
sci
Sujets scientifiques.
soc
Sujets reliés à la société.
Déplacement
Pour vous déplacer parmi la liste des Newsgroups, utilisez les touches
suivantes.
Curseur vers le bas
Passer au Newsgroup suivant ou au message suivant.
Curseur vers le haut Passer au Newsgroup ou au message précédent.
Ctrl+D
Sauter d'un écran vers le bas.
Ctrl+U
Sauter d'un écran vers le haut.
Ctrl+W
Écrire un message sur un sujet.
M (move)
Écrire le nom du Newsgroup qui vous intéresse pour vous y
rendre.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
44
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
G (go)
Écrire le numéro du Newsgroup qui vous intéresse pour vous y
rendre.
Curseur vers la
droite
Pour voir le contenu d'un Newsgroup ou d'un message.
Curseur vers la
gauche
Pour sortir d'un message ou d'un Newsgroup.
Q
Quitter le logiciel.
Le fonctionnement
Avant de commencer à lire les messages, il faut passer à travers quelques
étapes. Vous devez premièrement déterminer le sujet qui vous intéresse. La
liste des usenet que l'uqam utilise contient plus de 3000 sujets. Après, il faut
déterminer quel sujet vous intéresse. C'est seulement après ces deux étapes
que vous verrez la liste de message sur un sujet d'un groupe qui vous
intéresse. Voici un exemple.
La liste des groupes d'intérêt.
Group Selection (news.uqam.ca 3409) h=help
Numéro Nombre
Nom du groupe
du groupe de messages
Description du groupe
1
209
alt.1d
One-dimensiona
2
5827
alt.2600
The magazine o
3
398
alt.3d
Use alt.3d.mis
4
1626
alt.abortion.inequity
Paternal oblig
5
779
alt.abuse.recovery
Helping victim
6
5996
alt.activism
Activities for
7
79
alt.activism.d
A place to dis
8
495
alt.activism.death-penalty
For people opp
9
73
alt.adjective.noun.verb.verb.verb
The penultimat
10
852
alt.adoption
For those invo
Voici la liste des dix premiers groupes d'intérêt de la liste. Les chiffres de la
première colonne représentent les numéros de chacun des groupes d'intérêt.
La seconde colonne indique le nombre de messages dans le groupe. La
troisième colonne est le nom du groupe d'intérêt. Tandis que la dernière
colonne est une description du groupe d'intérêt. Comme vous pouvez le voir,
il y a une grande variété de sujets; des plus sérieux à d'autres plus fous.
Une fois que vous avez trouvé un groupe qui vous intéresse, appuyez sur le
curseur pointant vers la droite pour entrer dans la liste des sujets. Pour
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
45
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
revenir ensuite à la liste des groupes d'intérêt, appuyez sur le curseur pointant
vers la gauche.
La liste des sujets
À l'intérieur du groupe, il y a plusieurs "conversations" qui se déroulent en
même temps.Cette liste vous donne les thèmes de chacun. La première
colonne indique le numéro sujet. La seconde colonne indique le nombre de
messages sur un sujet. Un "+" seul indique qu'il y a seulement le message
original. Personne à donné de réplique à ce sujet. La troisième colonne est le
sujet lui-même. La dernière colonne indique le nom de la personne qui a
commencé le sujet.
Une fois que vous avez trouvé un sujet qui vous intéresse, appuyez sur le
curseur pointant vers la droite pour entrer dans la liste des messages.Si vous
voulez revenir à la liste des sujets, appuyez sur le curseur pointant vers la
gauche.
1 +2 Incredible Machine 2, for DOS, on Win95
AAstor
2 +2 Kids Programming
God
3 +
M2C
Register Your Site About Kids Computer With S
4 +2 Wanted: Jumpstart 2nd Grade
[email protected]
5 +
Dave Timoney
Putt-Putt Travels Through Time
La liste des messages
Vous pouvez maintenant suivre une conversation. La première colonne
indique le numéro du message. Le second chiffre indique le nombre de
messages, incluant le message original. La dernière colonne indique le nom
de la personne ainsi que son adresse de courrier électronique.
0 + [ 11]
sk ([email protected]_deletethis.com)
1 + [ 21]
mark carroll ([email protected])
2 + [ 28]
Darin Johnson ([email protected]_me)
3 + [ 23]
CLIF PENN ([email protected])
4 + [ 25]
John D. Yeager ([email protected])
5 + [ 43]
Brian McLaughlin ([email protected])
Pour lire le premier message, appuyez sur le curseur pointant vers la droite.
Pour lire les prochains messages, appuyez sur la barre d'espacement. Pour
terminer la lecture des messages, appuyez sur le curseur pointant vers la
gauche.
Les Listserv
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
46
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Le concept de base est le même. Vous lisez les messages d'un groupe
d'intérêt ainsi que d'écrire vos propres messages au groupe. Cependant, au
lieu d'utiliser un logiciel spécialisé comme pour les usenets, vous utilisez votre
logiciel de courrier électronique. Voici le fonctionnement du Newsgroup du
genre Listserv.
Un message est envoyé à l'adresse de courrier électronique du groupe
d'intérêt. Un programme d'aide à l'administrateur de la liste, souvent appelé le
majordomo, s'occupe après la réception de redistribuer ce message à tous les
abonnés de la liste du groupe d'intérêt. Il s'occupe aussi de l'inscription et de
l'arrêt d'abonnement ainsi qu'à l'archivage des messages envoyés à la liste.
Avec ce système, vous avez besoin de connaître deux adresses de courrier
électronique pour chacun des groupes d'intérêt auquel vous voulez vous
abonner. La première est celle de l'administrateur de la liste ou de son
majordomo. C'est à cette adresse que vous envoyez votre demande
d'abonnement ou d'arrêt à une liste. Il y a aussi d'autres commandes que
vous pouvez prendre avantage. Une fois que vous êtes abonné à un groupe,
vous pouvez envoyer un message à l'administrateur dont le seul contenu du
texte est le mot "help". Le majordomo vous enverra une liste de toutes les
commandes possibles avec une brève explication de chacune.
L'adresse de l'administrateur commence presque toujours par le mot
"listserv". Ex.: [email protected]
La seconde adresse est celle où vous envoyez vos messages à la liste et à
tous ces abonnés.
Abonnement
Voici la procédure pour s'abonner à un groupe d'intérêt.
Avant de commencer, vous devez connaître l'adresse de l'administrateur de
la liste qui vous intéresse. Faites une recherche sur le World Wide Web sur
l'un des sites de recherche mentionné à la page de référence en utilisant les
mots "listserv + list".
À l'option "To:", entrez l'adresse du courrier électronique du listserv que
vous avez choisi.
À l'option "subject", n'entrez rien et appuyez sur la touche Entrée.
Si le programme vous demande si vous voulez annuler l'envoie du
message, appuyez sur la touche "n".
Écrivez le mot "subscribe" suivi d'un espace et le nom du groupe d'intérêt.
Ex.: subscribe win95-l
Appuyez sur la touche Entrée.
Appuyez sur les touches Ctrl et "x" suivi de la touche "s" pour envoyer le
message.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
47
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Le majordomo va recevoir votre demande d'abonnement et vous enverra une
confirmation. Dès ce moment, vous commencerez à recevoir des messages
du groupe d'intérêt de votre choix.
Arrêt d'abonnement à un groupe.
Voici maintenant la procédure pour arrêter un abonnement à un groupe
d'intérêt.
À l'option "To:", entrez l'adresse du courrier électronique du listserv que
vous avez choisi.
À l'option "subject", n'entrez rien et appuyez sur la touche Entrée.
Si le programme vous demande si vous voulez annuler l'envoie du
message, appuyez sur la touche "n".
Écrivez le mot "unsub" suivi d'un espace et le nom du groupe d'intérêt.
Ex: unsub win95-l
Certains majordomo utilisent le terme signoff au lieu d'unsubscribe. Utilisezle si vous êtes incapable d'arrêter l'abonnement. Si le problème persiste,
envoyez un autre message au listserv. Écrivez seulement le mot "help" dans
la partie du texte. Le majordomo devrait vous envoyer une liste de
commandes disponibles. Il ne reste qu'à trouver la commande pour arrêter
l'abonnement.
L'option digest
Il y a cependant une commande que vous devriez connaître avant de vous
abonner à un groupe d'intérêt. C'est la commande digest. Les newsgroups
les plus populaires peuvent recevoir entre 100 et 150 messages par jour. Ceci
veut aussi dire que les abonnées de ces regroupements reçoivent autant de
messages dans leur boîte à courrier.
La commande digest avertit le majordomo que vous ne voulez pas recevoir
tous les messages dès leurs arrivées au groupe. Vous lui demandez
d'accumuler ces messages jusqu'à ce que ceux-ci accumulent 1000 lignes de
texte ou qu'il a reçu tous les messages de la journée. Dès que l'une de ces
conditions est remplie, le majordomo vous envoie un message qui regroupe
plusieurs messages qui ont été envoyés au groupe. Ceci a l'avantage de
réduire considérablement le nombre de messages qui s'accumule dans votre
boîte de messages. Mais, vous ne recevez pas les messages dès leurs
arrivées au groupe d'intérêt.
Voici la procédure à suivre pour activer l'option digest après vous être abonné
à un groupe d'intérêt.
À l'option "To:", entrez l'adresse du courrier électronique du listserv que
vous avez choisi.
À l'option "subject", n'entrez rien et appuyez sur la touche Entrée.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
48
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Si le programme vous demande si vous voulez annuler l'envoie du
message, appuyez sur la touche "n".
Écrivez le mot "set nom_du_groupe_d'intérêt digest" suivi d'un espace et
le nom du groupe d'intérêt.
Ex.: set win95-l digest
Recommandations
Avant de plonger et de commencer des conversations avec tous et chacun,
abonnez-vous à un groupe d'intérêt de votre choix et attendez. Lisez tous les
messages du groupe pour trouver les fils de conversations. Il y a souvent des
termes qui sont spécifiques à un groupe. Essayez de trouver des FAQ
(Frequently Asked Questions ou Foire Aux Questions en Français) pour être
en meilleure position pour suivre et d'interagir dans les conversations.
Internet Relay Chat
Introduction
Fonctionnement
Définitions
Liste des commandes
MUD (Multiple User Domain)
Exemple d'une séance
Références
Introduction
Contrairement au courrier électronique et des Newsgroups, ou vous pouvez
attendre des heures et même parfois des jours avant d'avoir une réponse,
l'IRC permet la communication en temps réel. Vous vous connectez à un
serveur IRC. Ensuite vous entrez dans l'une des "chambres de conversation"
selon le sujet qui est affiché. S'il y a aucun sujet vous intéresse, vous pouvez
toujours créer votre propre chambre de conversation et attendre qu'une autre
personne se présente.
La même chose est maintenant disponible sur le World Wide Web. La liste qui
suit est celle de compagnies qui offrent des serveurs IRC. Vous pouvez
ensuite voir leur liste de clientèle. Cette liste provient d'un article de PC
Magazine du 9 septembre 1997.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
49
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Compagnie
Adresse
Démonstrateurs
Chat Server
http://chat.magma.ca
http://www.ottawa.com
http://www.ottawalynx.com
eShare Expressions
http://www.eshare.com
http://www.geocities.com
http://www.uu.net
Virtual Places
http://www.vplaces.com
http://www.exite.com
http://www.zdnet.com
Attention !
Il est strictement interdit aux étudiants de l'université d'installer des
logiciels, incluant des "clients IRC", sur les ordinateurs des laboratoires
d'informatique, même "temporairement".
Je sais qu'il y a quelques sites en français mais il me manque les adresses.
Vous seriez très gentil de me laisser l'adresse pour que je puisse ensuite le
partager avec les autres lecteurs de ce site.
Fonctionnement
Pour vous joindre à l'IRC, il vous faut l'adresse d'un serveur IRC. Il faut aussi
un logiciel spécialisé appelé un client IRC. Plusieurs de ces logiciels vous
offrent une liste de différents serveurs auxquels vous pouvez vous connecter.
Le serveur le plus proche de chez vous pourrait bien être aussi le plus
intéressant. Vous trouverez sur l'un des sites de recherche du World Wide
Web une liste de serveurs et de clients IRC qui sont disponibles. Essayez
d'apprendre le plus possible le fonctionnement avant d'entrer sur un site ou
une "chambre".
À la connexion à un serveur IRC, celui-ci va vous demander quelques
informations. Il faut fournir son nom et prénom, son adresse de courrier
électronique et son "surnom" pour le site.
Définitions
Canal ou Room: C'est un lieu de rencontre ou vous pouvez discuter avec
d'autres personnes en temps réel. Ce que vous écrivez au clavier apparaîtra
aux autres participants du canal dès que vous appuierez sur la touche
Entrée.
Administrateur de canal: La personne qui a créé le canal est
automatiquement administrateur. Cette personne peut aussi donner
l'équivalence à d'autres personnes. Il y a toujours un "@" devant le surnom de
l'administrateur. L'un des avantages est de "kicker" les indésirables du canal.
Sur Palace par exemple, ils sont appelés des Wizards ou des Gods.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
50
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Surnom: Vous n'êtes pas obligé d'utiliser votre nom de famille lorsque vous
vous connectez à un serveur IRC. La plupart se choisissent un surnom. Il ne
peut pas avoir plus de 9 caractères et aucun accents ou espaces.
K-line: Vous pouvez être ajouté à la liste des indésirables du serveur IRC si
vous ne respectez pas les règles. Dans certains cas, nom seulement
l'administrateur IRC vous retirera le droit d'accès mais aussi à tous les
utilisateurs du domaine tel que tous ceux du serveur Merlin. En tout temps
restez poli, n'utilisez pas des mots obscènes, n'harcelez pas les usagers du
service et ne faites rien d'autres que d'avoir une bonne conversation avec les
autres usagers.
Liste des commandes
Les commandes qui suivent sont pour l'IRC en mode texte. Tous les
programmes "clients" ont les mêmes commandes ou leurs équivalents.
Toutes les commandes commencent par un "/". Pour avoir de l'aide il faudrait
écrire la commande /help par exemple.
/help
/list
/join nom_du_canal
/part ou /leave
/quit ou /bye ou /exit
/nick
votre_nouveau_surnom
/away message_de_retour
/whois
surnom_d'une_personne
/invite
surnom_d'une_personne
nom_du_canal
/kick
surnom_d'une_personne
/topic
Conçu par Patrice Roy
Avoir de l'aide sur les commandes supportées par le
serveur IRC.
Avoir la liste des canaux disponibles ainsi que le
nombre de personnes dans chacun des canaux et le
sujet de conversation.
Se joindre à un canal de discussion.
Quitter un canal de discussion. Vous pouvez aussi
utiliser /leave.
Quitter le serveur IRC. Vous pouvez aussi utiliser /bye
ou /exit.
Changer votre "surnom" sur le serveur IRC.
Averti les autres personnes que vous n'êtes pas
disponible pour quelques minutes sans quitter le canal.
Utilisez la commande /away avec un message
d'avertissement. Il faut écrire /away suivi d'aucun
message pour "revenir" dans le canal.
Avoir de l'information sur une personne.
Inviter quelqu'un à un canal. Cette commande est
nécessaire si vous invitez quelqu'un à un canal privé.
Retirer quelqu'un d'un canal. Cette commande est
disponible qu'aux administrateurs du canal ou ceux qui
ont l'équivalence. La personne expulsée peut
cependant revenir après un certain temps.
Affiche à la liste des canaux quel est le sujet de ce
canal.
Dernière mise à jour le 21/8/02
51
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
/ignore
surnom_d'une_personne
/msg surnom_d'une
personne nom_du_canal
/query
/notice
/notify surnom_d'une
personne (on ou off )
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Ignore tous les messages provenant d'une personne.
Envoyer un message à une personne au lieu de toutes
les personnes sur le canal.
Commencer une conversation privée avec une
personne du canal.
Envoyer un message à une personne.
Le serveur va vous avertir lorsqu'une personne se
connecte ou quitte un canal.
Avant de vous lancer dans la grande aventure, lisez le plus d'information
possible sur le sujet. Regardez comment fonctionne l'IRC et les canaux en
particulier avant de commencer une conversation .
Pour vous donner un goût de ce qui vous attends, il y a des images provenant
de deux logiciels "clients" sous Windows95: MS Chat et Vchat.
À l'entré, le logiciel va vous demander quelques informations. Il peut vous
demander juste votre "surnom" pour la connexion ou il peut demander plus
d'informations tel votre prénom et nom de famille ainsi que votre adresse de
courrier électronique. La prochaine image montre la liste des "chambres" que
vous pouvez entrer et avoir une conservation avec d'autres personnes. Il
donne le nom de la chambre, le nombre de personnes présentement dans
celle-ci et le sujet d'intérêt de la salle.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
52
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
L'écran ci-dessous montre une conversation en temps réel dans l'une de ces
chambres. L'écran se sépare en trois parties. La partie de droite donne la liste
de personnes dans cette chambre. La partie du bas est l'endroit où vous
écrivez vos messages pour le groupe ou pour un individu ou une commande
de la liste précédente. Le reste démontre la conversation publique qu'il y a
entre les individus de la chambre.
Il peut avoir des conversations publiques et aussi des conversations privées
parmi les personnes de la chambre. La commande "whisper" vous permet
d'écrire un message à une personne.
Vous pouvez maintenant communiquer avec d'autres personnes dans un
environnement "virtuel". Ou vous pouvez vous déplacer pour rencontrer
d'autres personnes. Il est difficile à voir sur cette image mais il y a trois
"avatars" ainsi que quelques images.
MUD Multiple user domain (jeux )
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
53
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Le fonctionnement d'un MUD est identique à l'IRC. La grande différence est
que vous entrez dans un jeu de rôle tel que "Dungeons et Dragons". Il y a un
administrateur du jeu qui réagit aux actions des joueurs. Le groupe à une
mission à accomplir dans un domaine qui peut être dans un monde de magie
ou même dans un monde de science-fiction. Selon leurs actions, les joueurs
passent d'aventure en aventure ou sont tués. Mais ils reviendront au jeu sous
la forme d'un nouveau personnage.
Exemple d'une séance
À partir du serveur Merlin, les étudiants de l'université peuvent se connecter
directement au serveur IRC de la polytechnique de Montréal. En ce moment,
je ne sais pas s'il est possible de se connecter à d'autres serveur IRC. Reste
à voir. Pour commencer la présentation, vous pouvez regarder les
commandes qui sont listé au début de cette page. Ceci n'est qu'une brève
explication du fonctionnement sur un serveur IRC. Il y a plusieurs autres
commandes possibles. Ceci n'est que vous donner la base pour opérer sur un
serveur IRC.
Du menu d'introduction du serveur Merlin, sélectionnez l'option 7
Discussion interactive (chat irc).
Entrez la commande /help.
Puisque c'est votre première fois sur un serveur IRC, il est préférable de voir
les commandes et s'il y a des instructions supplémentaires à suivre. À partir
du menu d'aide, vous pouvez déjà regarder les options newuser, etiquett,
intro et rules pour vous introduire au fonctionnement sur un site IRC.
Pour quitter la section d'aide, appuyez sur la touche Entrée.
Vous pouvez entrer la commande d'aide en tout temps pour avoir plus de
détails sur le fonctionnement d'une commande.
Une chose qu'il est préférable de changer immédiatement est votre surnom.
Par défaut, votre surnom est votre numéro de compte composé de deux
lettres et de six chiffres (ex.: ab123456). Ceci n'est pas vraiment un surnom
intéressant pour les autres usagers du serveur. Cela peut certainement nuire
au début d'une conversation.
Entrez la commandes /nick (le surnom de votre choix).
Il y a des surnoms très "intéressants" sur les sites. Vous allez le voir très
bientôt. Maintenant, il faut choisir parmi les sujets de conversation un qui vous
intéresse. Pour cela, il faut utiliser la commande /LIST.
Attention !
Juste utiliser la commande /list vous donne la liste complète de tous les
channels disponible. Pour dire le moindre, il y en a beaucoup. Vous pouvez
faire une recherche parmi la liste des channels pour trouver un sujet qui vous
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
54
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
intéresse. Par exemple, si vous être intéressé à trouver un channel sur
Windows.
Entrez la commande /list *windows* .
L'astérisque (*) est appelé en Anglais un "wildcard"ou une "frime" en français.
Références
MIRC: http://www.mirc.com
Logiciel pour IRC le plus populaire.
PIRCH: http://www.pirch.com
Logiciel IRC très populaire.
World Wide Web
Avant de commencer
Introduction
Les éléments d'une page Web
•
•
•
•
•
•
Le texte
Les images
Les liens
Adresses relatives et absolues
Les tableaux
Autres éléments pouvant être sur une page Web
La navigation
Les recherches
Les favoris ou les "bookmarks"
Les cadres ou les "frames"
Le WWW à partir de votre compte Merlin
Avant de commencer
Cette page a été récemment restructurée. Le contenu sur le World Wide Web
est maintenant divisé en plusieurs pages. La page d'introduction au World
Wide Web (cette page) contient une introduction et une description des
éléments que l'on retrouve sur les pages Web et les sites Web. Il y a aussi
une page contenant des conseils pour la conception de pages Web, la
promotion du site et la publication. Les deux pages suivantes sont pour la
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
55
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
conception de pages Web en utilisant Netscape Composer ou Microsoft Word
. Il y a beaucoup de petits conseils qui sont inclus sur ces pages. La
prochaine page contient une description des éléments que l'on retrouve dans
un formulaire d'une page Web ainsi que ses avantages et ses limitations.
Pour terminer, il y a une page qui contient les codes HTML que l'on retrouve
sur toutes les pages du Web. En comprenant leur fonctionnement, vous
pourrez concevoir de meilleures pages Web.
Introduction
Le World Wide est Web est rapidement devenu le service le plus utilisé sur
l’Internet. C'est ce qui a rendu le mot "Internet" un mot de notre jargon de tous
les jours pour la plupart d'entre nous. Le "père" du World Wide Web, Tim
Berners-Lee, a conçu les bases en mars 1989. Il a conçu le Hypertext Markup
Language (HTML) à partir d'un autre format utilisé pour les documents appelé
le SGML. Le WWW fonctionne en utilisant le concept d'hypertexte. À
l'intérieur d'une page, il y a des mots clés ou des images qui ont des liens qui,
lorsque vous cliquez dessus, vous amènent à une autre page Web.
Cette "explosion" de popularité a commencé en 1995. Il y avait environ 70
millions de pages web sur le world wide web en 1996. Le chiffre était estimé à
200 millions de pages en 1997. En août 1999, le nombre dépassait le 800
millions de pages. En mars 2000, on passait à 1,5 millars de pages. On parle
aujourd'hui de plus de 2 milliars. L'une des raison est la facilité de concevoir
une page Web. Tous les logiciels de traitement de texte populaires peuvent
maintenant convertir leurs documents en format de page Web (HTML). Mais,
il y a aussi des logiciels spécialisés pour la conception qui sont encore plus
puissant.
Le format des fichiers de pages Web est appelé le format HTML pour Hyper
Texte Markup Langage. Ce format est composé de codes pour les différentes
options disponibles. Une instruction est toujours encadrée entre des <>. La
majorité des commandes fonctionnent en pairs pour indiquer le début et la fin
d'une option. Ces instructions sont presque identiques sauf que la commande
de fin a le caractère "/" dans celle-ci. Par exemple, les commandes <P> et
</P> indiquent le début et la fin d'un paragraphe. Aussi, les commandes <B>
et </B> indique le début et la fin de la mise en gras (bold) des caractères
entre ceux-ci. Il y a aussi des commandes qui fonctionnent seuls telles que
<BR> pour terminer une ligne et commencer sur la ligne immédiatement en
dessous. Plusieurs des commandes de base seront décrites sur les
prochaines pages de cette section.
Le format HTML n'offre pas toutes les mêmes possibilités qu'un document
Word ordinaire. Le niveau de contrôle de la présentation est limité. La
présentation change selon la résolution de l'écran de l'ordinateur de l'usager.
Sur les PC, les résolutions de l'écran les plus souvent utilisées sont de 640
par 480 pixels (points de lumière), 800 X 600 et 1024 X 768. Il y a même les
résolutions 1200 X 1024 et 1600 X 1280 pour les écrans de 17, 19 et 21
pouces. Tout cela pour dire que le même texte va apparaître différemment
selon la résolution choisie par l'utilisateur et non le concepteur.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
56
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Une autre difficulté du format HTML est qu'il est loin d'être certain que la
police de caractère que vous utilisez pour votre page Web soit disponible sur
l'ordinateur du lecteur. Le système d'opération de l'ordinateur va substituer
pour une police de caractères qui est disponible.
Quelle est la différence entre une page Web et un site Web ?
Une page Web est un fichier, comme celui-ci qui contient du texte, des
images et des liens à d'autres pages. Un site Web est un regroupement de
pages sur un sujet, un thème, un commerce, une organisation. Par exemple,
ce site contient 85 pages contenant plus de 950 images. Un site Web a aussi
une page principale. C'est une page Web qui aide les lecteurs à naviguer sur
le site pour trouver l'information voulue.
Un site Web doit aussi être structuré. Comment une page Web est-elle reliée
à une autre ? Y a-t-il un ou plusieurs chemins ou parcours que les lecteurs
peuvent utiliser pour naviguer à travers le site ? Par exemple, ce site se
concentre sur la formation de l'informatique. Il couvre six thèmes: Général,
Internet, Word, Excel, Access et PowerPoint. Au début et à la fin de chaque
page, il y a plusieurs boutons de navigation pour passer à la page précédente
ou suivante du thème en question pour ensuite revenir à la page de
formation. La page formation vous donne le choix des différents thèmes et
vous retourne à cette page après la "tournée" des pages du thème.
Vous avez certainement entendu l'expression de "surfer sur le Web". En fait,
les utilisateurs survolent rapidement les pages jusqu'à ce qu'ils trouvent ce
dont ils ont besoin. Donc, il faut structurer un site pour les aider à trouver
facilement. Ceci peut se faire en utilisant un plan du site, ou un "site map" en
anglais, des outils de recherche pour le site, une bonne page principale et
surtout une bonne structure du site.
Les éléments d'une page Web
Le texte
Le plus important sur une page Web est toujours le contenu. Mais, on peut
changer la présentation du texte en changeant de police de caractère, en
changeant la couleur et la taille du texte. Vous utiliserez les mêmes options
que vous le feriez pour un document ordinaire.
Malheureusement, le format HTML offre aussi une option qui est très
déplaisante: l'option du clignotement. Vous pouvez faire clignoter du texte, un
mot, un ligne à votre choix. Elle a été conçue pour attirer l'attention. Elle fait
trop bien sont travail puisqu'elle gène la lecture du reste du texte. À éviter.
Les images
Les images sont des composantes importantes d'une page Web. Elles attirent
l'attention et fournissent de l'information complémentaire au texte. Elles ne
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
57
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
doivent pas cependant remplacer le contenu du texte. Il est aussi possible
d'aligner du texte à côté de l'image.
Sur le World Wide Web, il y a seulement trois formats d'images qui sont
supportés. Les formats GIF (Graphic Interchange Format), JPG (JPEG ou
Joint Photograph Experts Group) et PNG (Portable Network Graphics) sont
les seuls formats d'images supportées sur le World Wide Web. Vous devrez
convertir toute image que vous avez dans l'un de ces formats pour pouvoir
l'afficher.
Le format GIF est utilisé pour afficher des dessins, des diagrammes ou des
graphiques. Ce format vous limite à une palette qui est au maximum composé
de 256 couleurs. Certaines couleurs (40) sont déjà réservées puisqu'ils sont
utilisés par la présentation des fenêtres de Windows (noir, blanc, gris, bleu...).
Donc, vous pouvez choisir 216 couleurs parmi les millions possibles. Le
format JPEG est surtout utilisé pour afficher des photos ou des diagrammes
ayant plus de 256 couleurs. Le format PNG offre un meilleur taux de
compression que le format GIF. Donc, pour une même image, l'image en
format PNG aura une taille de fichier plus petite et se transférera plus
rapidement à l'écran de l'utilisateur. Le seul problème est qu'il s'agit d'un
format peu connu ou utilisé par les concepteurs de pages Web.
Les liens
L'une des caractéristiques de base d'une page Web est qu'elle doit avoir au
moins un lien à une autre page ou un autre site. Une page Web sans au
moins un lien est impensable ! Il y a au moins un lien qui retourne à l'adresse
de la page précédente ou à la page principale du site. Un lien peut être placé
sur du texte ou sur une image.
L'action qui arrivera le plus souvent lorsque vous cliquerez sur un lien est de
vous amener à une autre page Web. Mais le système d'adressage URL, pour
Uniform Ressource Locator en anglais, permet d'accéder à plusieurs services
de l'Internet. Un lien peut avoir différents types d'actions. En cliquant sur un
lien, celui-ci peut:
Vous amener à une autre page Web.
Vous amener à un autre endroit sur le même page Web.
Ouvrir une boîte de courrier électronique. Si votre fureteur détient les
informations sur votre adresse de courrier électronique, l'adresse de votre
serveur, votre numéro de compte sur ce serveur et votre mot de passe. Sinon
vous aurez un message d'erreur.
Accéder d'autres services sur l'Internet: Newsgroups, FTP, Gopher, Telnet,
émulateur terminal IBM 3270
Accéder à des documents autre que des pages Web.
Placez le pointeur par dessus un lien. Au bas de l'écran, vous verrez l'adresse
de la page que vous verrez si vous appuyer sur le lien. Si cette adresse
commence par:
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
58
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
http://
Service HyperText Transfer Protocol pour les pages Web
mailto:adresse de
courrier
électronique
Envoyer un message. Ce lien va seulement fonctionner si vous
avez déjà entrer dans le fureteur votre nom, votre adresse de
courrier électronique, le nom du serveur où est situé votre boîte
de courrier, le nom de la boîte ou de votre compte et votre mot
de passe.
ftp://nom d'un
serveur FTP
File transfert protocol pour transférer des fichiers de ou vers des
serveurs.
news://nom d'un
newsgroup
Liste de newsgroups ou de usenet.
gopher://nom d'un
Accéder à des serveurs Gopher.
serveur gopher
telnet://nom d'un
serveur
Permet d'accéder à des comptes et de les gérer.
tn3270://nom d'un Émuler un terminal IBM 3270.
serveur
Un lien peut avoir plusieurs formes. Vous pouvez attacher un lien à du texte,
à une image et même à une partie d'une image. Un lien à du texte est
généralement d'une couleur différente du reste du texte et est souvent
souligné. À moins que le concepteur de la page change la couleur du lien,
celui-ci est généralement de la couleur bleue.
Il est aussi possible de mettre un lien sur une image. Chacun des "boutons"
au haut et au bas des pages de ce site sont des images qui ont un lien à une
autre page. Il est aussi possible de faire des liens sur différentes parties d'une
même image. Il y a beaucoup de ce genre d'images sur les sites les plus
"visuels" du World Wide Web. À partir de l'image ci-dessous, vous avez accès
à 8 différentes pages de ce site. Placez le pointeur sur l'un des mots et
cliquez sur le bouton gauche de la souris pour voir le résultat. Désolé. Cette
option ne fonctionne qu'en mode graphique. Pour les étudiants de l'université,
cette option n'est pas disponible à partir de votre compte Merlin qui est en
mode texte.
Pour plus de détails sur les liens et les autres éléments d'une page Web, lisez
les pages sur la conception de pages Web à partir de Word et de Netscape
Composer. Ces deux pages offrent déjà toutes l'information nécessaire et
plus encore.
Lien sur un signet
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
59
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Il est aussi possible d'avoir des signets, des "bookmarks" en anglais, sur une
page. Ce sont des liens à l'intérieur de la même page. Par exemple, presque
toutes les pages de ce site ont au début une liste des sujets. Cliquez sur le
texte et le fureteur vous transporte plus loin sur la même page Web. Ce sont
des signets. Cependant, les signets ne sont pas "obligatoires" dans la
conception d'une page Web. Mais ils aident les lecteurs de la page à trouver
rapidement le contenu dont ils ont besoin.
Lorsque vous cliquez sur un lien, le fureteur vous transporte à une autre page
Web. Cependant, lorsque vous cliquez sur un signet, le fureteur vous
transporte à un autre endroit de la même page Web. Pour savoir si vous êtes
sur la même page à un signet, regardez l'adresse de la page Web. Le
caractère "#" est utilisé pour indiquer le nom du signet. Par exemple, cette
page s'appelle www.htm. Si vous cliquez sur le signet introduction, l'adresse
sera www.htm#intro .
Mais comment faire la différence entre les deux types? Il faut regarder
l'adresse de la page Web.
Toutes les pages sur World Wide Web ont une adresse unique. Elles
commencent toutes par "http://" pour indiquer le service qui est le World Wide
Web. L'adresse est composée du nom du serveur (www.er.uqam.ca), du
numéro du compte (xw999998), du nom du répertoire (aucun dans ce cas) et
du nom du document. Le nom du fichier se termine généralement par ".htm"
ou ".html". Le caractère "#" indique qu'il s'agit d'une partie d'une même page.
Plusieurs des sections d'introduction des pages de ce site ont des raccourcis
à des sections de la même page.
Donc, http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/www.htm#intro est sur la
même page que http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/www.htm .
Adresse relative et absolue
Comme vous l'avez vu dans la section précédente, lorsque vous faites un
lien, vous devez écrire l'adresse de la page Web sur laquelle vous voulez
"sauter" lorsque vous cliquez sur le lien. Il y a deux genres d'adresses:
absolue et relative.
L'adresse absolue veut dire l'adresse complète. Vous devez donner le nom
du service et du serveur, du compte ou du répertoire lorsqu'il existe en plus
du nom de la page. Par exemple, l'adresse absolue de cette page est
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/www.htm . Elle donne le nom du
service (http://), le nom du domaine (www.er.uqam.ca), le nom du serveur
(merlin), le nom du compte (xw999998) et le nom du fichier (conceptw.htm).
C'est long à écrire ! En plus, lorsque vous utilisez l'adresse absolue, le
fureteur envoi une demande au serveur DNS (Domain Name Server) le plus
proche pour s'assurer que le serveur existe et pour avoir l'adresse IP du
serveur.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
60
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Chaque ordinateur qui est connecté à l'Internet à une adresse IP unique, que
ce soit un utilisateur ou un serveur. Cependant, peu de personnes sont
intéressées à se souvenir d'une adresse IP qui est composée d'une série de 4
chiffres, chacun de 3 caractères. Ex.: 132.215.202.049 . C'est pour cette
raison que les noms des domaines ont été créés. Il est beaucoup plus facile
de se souvenir de www.uqam.ca que de son adresse IP. Puisqu'il n'est pas
pratique que tous les ordinateurs conservent la liste de tous les autres
ordinateurs, les serveurs DNS conservent une liste complète et à jour des
noms des domaines et de leurs adresses IP respectives. Cette adresse est
ensuite retournée au fureteur qui fait ensuite une demande à l'adresse IP.
Donc, en plus d'écrire une longue adresse, il faut attendre encore plus
longtemps pour avoir l'adresse IP du serveur demandé. Heureusement, il y a
aussi les adresses relatives. Si la page Web est dans le même répertoire (ou
dossier) que la page actuellement affichée à l'écran, il est possible d'ajouter
un lien "direct" qui est composé de seulement le nom du fichier. Que préférezvous, http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/www.htm ou www.htm ?
C'est aussi plus facile à gérer, surtout si on "déménage" le site au complet sur
un autre serveur. Pas besoin de refaire tous les liens. Mais, je répète, un lien
relatif fonctionne seulement si la page actuelle et la page sur laquelle vous
voulez faire un lien sont dans le même répertoire (ou dossier). Si la page dont
vous voulez faire un lien est dans un autre compte, un autre dossier ou un
autre serveur, vous devez utiliser l'adresse absolue de la page. Ceci
s'applique aussi lorsque vous faites référence à des images. Vous pouvez
faire référence à une image sur un autre serveur si vous le voulez.
Les tableaux
Les tableaux sont pratiques pour présenter de l'information. Dans le format
HTML, c'est aussi un excellent outil pour contrôler la présentation à l'écran.
Sur une page Web, il n'y a pas d'outils comme des tabulations ou des
colonnes pour aligner du texte. Cependant, vous pouvez mettre dans les
cellules de différentes tailles des éléments comme du texte, des images, des
options pour un formulaire etc. Il est aussi possible de s'en servir pour afficher
le texte sur plusieurs colonnes. Personne ne voit la différence si la bordure
des cellules est transparente. Avez-vous remarqué que la liste des services
disponibles sur l'Internet qui étaient mentionné ci-dessus était un tableau ?
Autres éléments pouvant être sur une page Web
Les formulaires
Le code HTML contient des codes pour créer des formulaires qui peut donner
un feedback aux concepteurs du site. Parmi ces codes, il y a un bouton
crochet, un bouton radio et un bouton "X" pour dire si oui ou non vous êtes
intéressé à une option. Il y a aussi des listes déroulantes qui vous permettent
de choisir parmi plusieurs possibilités. Il y a aussi des cases ou vous pouvez
entrer du texte, que ce soit quelques caractères ou un texte au complet.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
61
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Word 97 et Netscape Composer n'offrent pas des outils pour concevoir un
formulaire. Cependant, la plupart des éditeurs dédiés à la conception de page
Web peuvent créer des formulaires avec les éléments mentionnés ci-dessus
et quelques autres. Cliquez ici pour voir un petit formulaire qui a été créé sur
ce site. Il va vous démontrer les éléments que vous allez trouver dans un
formulaire.
CGI (Common gateway interface), JAVA, JavaScript, PERL
Le format HTML est bien pour la présentation mais a ses limitations sur la
programmation ce qui permettrait de développer encore plus de potentiel pour
le Web. Il peut cependant être complété par des "scripts" faits en langage
PERL. Que ce soit pour améliorer la présentation ou créer des jeux, sur le
Web, sa programmation enrichit l'expérience de l'utilisateur du Web.
Un autre langage qui offre plus d'options est le langage JAVA. L'Internet a été
monté à partir de plusieurs protocoles. Le concept de base du langage JAVA
est de permettre de faire fonctionner un programme sur plusieurs plateformes (PC, Macintosh, UNIX ...) sans qu'aucun changement ne soit
nécessaire. Ceci est maintenant possible grâce au World Wide Web et à
l'Internet.
Le compteur et les "hits".
Le compteur est généralement un petit script en langage PERL qui affiche le
nombre de fois qu'une page a été demandée par les utilisateurs du Web.
Cette possibilité vous permet d'accumuler des statistiques sur l'utilisation de
votre page.
Cette option était très populaire il y a quelques années. Mais il y a maintenant
de moins en moins de sites qui affichent un compteur. Peut-être ont-ils
compris qu'il y a peu de demandes pour leurs pages. Il y a certains
fournisseurs d'accès à l'Internet qui accumulent ces statistiques et qui
peuvent vous les fournir. Pour les grandes compagnies, il y a des logiciels
disponibles qui s'installent sur le serveur qui comptent la demande pour
chacune des pages de leur site. Ceci leur permet de voir quels sont les
éléments les plus populaires ainsi que les moins populaires. Ayant ces
données en main, la compagnie peut ajuster le message qu'elle transmet sur
son site. C'est une autre manière d'avoir un "feedback" des utilisateurs.
Ce site utilise les statistiques fournies gratuitement par la compagnie Internet
HitBox.com en échange de la promotion au bas de chacune des pages.
Quelques-uns des commentaires ont été décris sur la pages des nouveautés
du site. Il y a certainement un service équivalent fourni par votre fournisseur
d'accès à l'Internet ou par une autre compagnie de votre région. Pour ceux
qui sont sérieux sur l'utilisation de leur site Web, c'est un outil très pratique.
Une autre manière de connaître la popularité d'un site est de regarder le
nombre de "hits". Chaque demande pour un objet sur le serveur est appelée
un "hit". Donc, une page Web ayant trois images équivaut à quatre hits.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
62
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Plusieurs fournisseurs d'accès à l'Internet vous donnent l'accès aux
statistiques de votre compte. Il faut voir avec votre fournisseur.
Les "frames" ou les cadres
Il est possible de séparer l'écran entre plusieurs pages Web. La page Web qui
contient le code pour séparer l'écran parmi plusieurs pages Web est appelée
en anglais un "frame". Le code détermine la largeur de chacune des fenêtres
et son contenu initial. La page principale de l'UQAM est un frame. Elle sépare
l'écran en quatre parties. Les parties de gauche et au bas ont des boutons de
navigation pour se diriger à d'autres pages Web du site de l'université. Dans
le coin inférieur gauche se retrouve le logo de l'UQAM. C'est la partie
supérieure droite qui change selon que vous appuyez sur l'un des boutons de
navigation des autres parties de l'écran. Cette option est vraiment pratique
lorsqu'on veut que les boutons de navigation soient disponibles en tout temps.
Il ne faut pas l'utiliser à toute occasion. Cela peut rendre la lecture des pages,
ou son impression, plus difficile.
Malheureusement, Word 97 n'offre pas l'option pour créer des frames. Mais
Word 2000 (inclus dans Office 2000) est capable de créer et de gérer des
cadres. En plus de la page principale de l'UQAM, ce site a aussi un petit
exemple d'un frame. Cliquez sur ce lien pour le voir.
Attention !
Il faut faire attention au moment de demander une impression. Il faut
premièrement "cliquer" sur la page contenant l'information qui vous intéresse.
C'est seulement après qu'il faut demander l'impression. Sinon, le fureteur va
imprimer le contenu du premier cadre à l'écran et non ce que vous aurez
voulu.
CSS, DHTML et XML
Vous allez aussi entendre des termes tel que CSS (Cascading Style Sheet),
DHTML (Dynamic Hypertext Markup Language) et XML (Extensible Markup
Language). Ils essaient tous de différentes manières de répondre aux lacunes
du format HTML que se soit pour la présentation ou pour le commerce
électronique.
La navigation
Il existe plusieurs logiciels pour naviguer, ou "surfer", sur le World Wide Web.
Ceux-ci sont appelés des "fureteurs" en français, des "browsers" en anglais.
Les deux plus populaires proviennent des compagnies Netscape et Microsoft.
Netscape offre deux fureteurs: Navigator et Communicator. Navigator offre
seulement la possibilité de voir des pages Web, de répondre à des adresses
de courrier électronique si une adresse apparaît sur une page Web et que
vous avez entrer vos coordonnées (adresse de courrier électronique, nom,
nom du serveur où se trouve votre compte de courrier électronique etc).
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
63
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Communicator offre beaucoup plus d'outils: voir les pages Web, accès aux
Newsgroups, courrier électronique, carnet d'adresse de courrier électronique,
conception de pages Web et plus encore.
Bien que Microsoft à pris du temps à réagir dans le domaine des fureteurs et
que cela à pris quelques version pour offrir un fureteur qui pouvait
compétitionner avec ce que Netscape offrait, la compétition est maintenant
très féroce entre ces deux compagnies. Tous deux vous offre d'excellents
produits qui sont gratuit si vous les chercher directement sur l'Internet. Sinon,
il y a des charges d'achat ou de livraison.
Bien qu'il ait plusieurs fureteurs disponible, et que chacun essai d'offrir des
options qu'on ne retrouve pas ailleurs, ils ont le même fonctionnement de
base. Ceux-ci incluent tous une barre de navigation, une barre d'adresses et
les autres options.
La barre d'adresse
La barre d'adresse est utilisé pour indiquer le nom du service (http://, ftp://,
news:// ...) et le nom du document. On peut aussi l'utiliser pour écrire
l'adresse de la page Web ou du site que vous voulez visiter. Le fureteur se
souvient des derniers sites que vous avez vu. Il peut donc vous suggérer des
sites pendant que vous êtes entrain d'écrire l'adresse. Ceci s'applique autant
pour Internet Explorer que pour Netscape Navigator.
Aussi, le bouton ayant la flèche pointant vers le bas à la fin de la barre affiche
la liste des derniers sites que vous avez visité récemment. Vous pouvez
choisir à partir de cette liste au lieu de le réécrire.
Les boutons de navigation
Pour pouvoir utiliser pleinement un fureteur, il faut connaître comment utiliser
les boutons de la barre de navigation. Voici une représentation des boutons
que l'on retrouve dans Netscape navigator, version 3 et 4, ainsi qu'Internet
Explorer 5. À côté de ceux-ci, il y a une description de la fonction de chacun
des boutons.
Retourne à la page Web précédente. En
appuyant sur le petit triangle à la droite,
vous verrez la liste des toutes les pages
que vous avez vu auparavant. Vous
pourrez donc revenir plusieurs pages à
l'arrière très rapidement.
Après avoir reculé plusieurs pages, ce
bouton vous permet de revenir à une page
Web si vous avez trop reculé.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
64
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Retourne à la page Web de départ. Pour
l’université, il s’agit de la page Web
http://www.uqam.ca
Recharge une page Web qui a eu des
problèmes de transfert. Si la page Web est
incomplète ou illisible, utilisez ce bouton.
Active ou désactive l’affichage des
images pour accélérer le transfert des
images.
Pour se rendre à l’adresse d’une page
Web que vous connaissez tel que
http://www.uqam.ca
Imprime la page Web qui est à l’écran.
Trouve un mot qui est sur la page Web à
l’écran.
Vous pouvez arrêter le transfert d’une
page Web si celle-ci prend trop de temps.
Permet de faire des recherches sur un
sujet parmi les pages Web sur l’Internet.
Après avoir appuyé sur le bouton, cette
page ou une similaire apparaît à l’écran.
Les recherches
Avec autant des pages Web sur différents sujets, il est difficile de retrouver de
l'information sur le sujet qui nous intéresse. Heureusement, il y a des sites de
recherche qui peuvent beaucoup vous aider.
Mais comment ces sites de recherches retrouvent-ils l'information ? Il y a
deux manières: des programmes de recherche automatique appelés les
"spiders" ou les "robots" et des recherchistes humains. Les spiders sont de
petits programmes ou "robots" qui lisent automatiquement toutes les pages
Web et les catégorisent selon les premiers mots de la page ou des mots clés
que le concepteur de la page a utilisé pour décrire celle-ci. La commande
utilisé est appelé un META-TAG. Il est fortement recommandé d'ajouter vos
descriptions de page en utilisant cette commande. Cette fonction est expliqué
lors de la conception de pages Web avec Netscape Composer.
La seconde technique est plus longue mais donne de meilleurs résultats.
Aussi, à cause de la masse d'information qui s'ajouter quotidiennement, peu
de sites de recherche utilisent cette technique. Cependant, le site sera mieux
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
65
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
catalogué dans les catégories qu'un utilisateur pourrait retrouver l'information
pertinente.
Une fois que vous avez terminé la conception de votre site Web, vous pouvez
"soumettre" votre site à l'un des ces sites de recherche pour l'ajouter à leurs
référence. Vous devriez retrouver sur la page principale du site de recherche
un bouton ou le texte "submit" pour ajouter à leurs base de références. Il y a
aussi le site Submit-it qui vous permet d'ajouter gratuitement votre site aux
références de 40 sites de recherches. Il est possible de l'ajouter à beaucoup
plus de sites moyennant une certaine somme monétaire. N'oubliez pas !
Ajoutez les meta-tag, avec une bonne description, pour aider les sites de
recherche.
En appuyant sur le bouton search ou recherche, le fureteur vous affiche la
page principale d'un site de recherche. La page de référence vous donne une
liste plus complète de sites que ceux affichés ici. Il y a aussi une liste d'autres
sites qui pourrait vous intéresser.
Cliquez dans la case blanche avec le pointeur.
Écrivez ensuite le sujet qui vous intéresse et appuyez sur le bouton à la
droite de la case de texte pour lancer la recherche.
Le texte dans le bouton varie d'un site à l'autre. Il peut être écrit "Search",
"Find", "Go" et ainsi de suite. La recherche ne commencera pas tant que vous
n'aurez pas appuyé sur le bouton.
Certains sites de recherche vous offrent l’option de mettre plusieurs critères
en mettant le mot " and " ou le caractère " + " entre plusieurs mots de
recherche.
Ex : Montréal+stationnement ou maîtrise and uqam
D'autres vous offre aussi la possibilité de chercher une série de mots qui sont
dans le même ordre. Il faut cependant mettre ces mots entre des guillemets.
Ex.: "compagnon du gestionnaire".
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
66
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Les favoris, les "bookmarks", ou les signets
Après avoir navigué sur le World Wide Web pendant quelque temps, vous
allez avoir des sites favoris. Ce sont des sites auxquels vous revenez
fréquemment pour avoir plus d'information sur un sujet qui vous intéresse. Au
lieu d'apprendre par coeur les adresses de ces pages, vous pouvez les
ajouter à la liste des favoris. Vous pouvez même séparer la liste en catégories
de votre choix.
Attention !
N'ajoutez pas des favoris dans les fureteurs des ordinateurs de laboratoires.
Ces instructions sont pour les personnes qui sont connectées à l'Internet et
au World Wide Web à partir de la maison.
Rendez-vous à une page qui vous intéresse.
Du menu, sélectionnez l'option Add Bookmark.
OU
Pour Internet Explorer et Netscape Navigator, vous pouvez aussi utiliser les
touches CTRL et D pour ajouter aux favoris ou aux bookmarks.
Dans la nouvelle version, vous pouvez ajouter des catégories dans la liste
des favoris tels que pour les sports ou les nouvelles. De cette façon, vous
pouvez regrouper les adresses de vos sites favoris dans des catégories.
Le World Wide Web à partir de votre compte
Merlin ou Nobel.
Pour les étudiants de l'université qui un compte sur le serveur Merlin ou
Nobel, vous êtes capable de "surfer sur le Web". Pour les utilisateurs de
Nobel, le programme s'appelle lynx (appelé line-x en anglais). Pour les
utilisateurs de Merlin, sélectionnez la première option du menu. La seule
limitation est que vous verrez seulement le texte de la page. Vous ne verrez
aucune image.Voici la liste des touches les plus utilisées pour le déplacement
sur le WWW en utilisant lynx.
Le curseur vers
le bas
Déplace le pointeur vers le lien suivant de la page ou vers l'écran
suivant.
Le curseur vers
le haut
Déplace le pointeur vers le lien précédent de la page.
Le curseur vers
la droite
Déplace à une nouvelle page Web auquel le lien pointe.
Le curseur vers
la gauche
Déplace à la page précédente.
La barre
d'espacement
Déplace à l'écran suivant de la page.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
67
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
La touche "-"
(moins)
Déplace à l'écran précédent de la page.
g
Déplace à une page Web dont vous connaissez l'adresse. Le
programme va ensuite vous demander d'écrire l'adresse de la page
et d'appuyer sur la touche Entrée.
q
Quitter le programme de visionnement du World Wide Web.
Conseils pour les pages Web et les
sites
Avant de commencer
Introduction
Conseils
Promouvoir un site
Transfert à un site public
Références
Avant de commencer
Cette page a été récemment restructurée. Le contenu sur le World Wide Web
est maintenant divisé en plusieurs pages. La page d'introduction au World
Wide Web contient une introduction et une description des éléments que l'on
retrouve sur les pages Web et les sites Web. Il y a aussi une page contenant
des conseils pour la conception de pages Web (cette page), la promotion du
site et la publication. Les deux pages suivantes sont pour la conception de
pages Web en utilisant Netscape Composer ou Microsoft Word. Il y a
beaucoup de petits conseils qui sont inclus sur ces pages. La prochaine page
contient une description des éléments que l'on retrouve dans un formulaire
d'une page Web ainsi que ses avantages et ses limitations. Pour terminer, il y
a une page qui contient les codes HTML que l'on retrouve sur toutes les
pages du Web. En comprenant leur fonctionnement, vous pourrez composer
de meilleures pages Web.
Introduction
Le World Wide Web est entré en grande vapeur dans notre vocabulaire en
1995. Depuis, tout le monde veut concevoir sa propre page Web et "publier"
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
68
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
ses oeuvres. Cette page vous montre les concepts de base et comment
utiliser Microsoft Word pour réaliser celle-ci. Ce logiciel n'a pas toutes les
options pour créer une page Web ou même un site Web structuré.
Cependant, les options de base sont facilement accessibles. Pour utiliser
toutes les commandes et options possibles par des pages Web, il existe des
éditeurs dédiés à la création de page Web tels que Frontpage, PageMill, Hot
Dog Pro ainsi que plusieurs autres. D'ailleurs, les prochaines pages
démontrent comment concevoir une page Web avec Netscape Composer ou
avec Word.
Le format des fichiers de pages Web est appelé le format HTML pour Hyper
Text Markup Langage. Ce format est composé de codes pour les différentes
options disponibles. Une instruction est toujours encadrée entre des <>. La
majorité des commandes fonctionnent en pairs pour indiquer le début et la fin
d'une option. Ces instructions sont presque identiques sauf que la commande
de fin a le caractère "/" dans celle-ci. Par exemple, les commandes <P> et
</P> indiquent le début et la fin d'un paragraphe. Aussi, les commandes <B>
et </B> indique le début et la fin de la mise en gras (bold) des caractères
entre ceux-ci. Il y a aussi des commandes qui fonctionnent seuls telles que
<BR> pour terminer une ligne et commencer sur la ligne immédiatement en
dessous. Plusieurs des commandes de base sont décrites sur la page des
codes HTML.
Le format HTML n'offre pas toutes les mêmes possibilités qu'un document
Word ordinaire. Le niveau de contrôle de la présentation est limité. La
présentation change selon la résolution de l'écran de l'ordinateur de l'usager.
Sur les PC, les résolutions de l'écran les plus souvent utilisées sont de 640
par 480 pixels (points de lumière), 800 X 600 et 1024 X 768. Il y a même les
résolutions 1200 X 1024 et 1600 X 1280 pour les écrans de 17, 19 et 21
pouces. Tout cela pour dire que le même texte va apparaître différemment
selon la résolution choisie par l'utilisateur et non le concepteur.
Une autre difficulté du format HTML est qu'il est loin d'être certain que la
police de caractère que vous utilisez pour votre page Web soit disponible sur
l'ordinateur du lecteur. Le système d'opération de l'ordinateur va substituer
pour une police de caractères qui est disponible.
Quelle est la différence entre une page Web et un site Web ?
Une page Web est un fichier, comme celui-ci qui contient du texte, des
images et des liens à d'autres pages. Un site Web est un regroupement de
pages sur un sujet, un thème, un commerce, une organisation. Par exemple,
ce site contient 85 pages contenant plus de 950 images. Un site Web a aussi
une page principale. C'est une page Web qui aide les lecteurs à naviguer sur
le site pour trouver l'information voulue.
Un site doit aussi être structuré. Comment une page Web est-elle reliée à une
autre ? Y a-t-il un ou plusieurs chemins ou parcours que les lecteurs peuvent
utiliser pour naviguer à travers le site ? Par exemple, ce site se concentre sur
la formation de l'informatique. Il couvre six thèmes: Général, Internet, Word,
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
69
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Excel, Access et PowerPoint. Au bas de chaque page, il y a plusieurs boutons
de navigation pour passer à la page précédente ou suivante du thème en
question pour ensuite revenir à la page de formation. La page formation vous
donne le choix des différents thèmes et vous retourne à cette page après la
"tournée" des pages du thème.
Vous avez certainement entendu l'expression de "surfer sur le Web". En fait,
les utilisateurs survolent rapidement les pages jusqu'à ce qu'ils trouvent ce
dont ils ont besoin. Donc, il faut structurer un site pour les aider à trouver
facilement. Ceci peut se faire en utilisant un plan du site, ou un "site map" en
anglais, des outils de recherche pour le site, une bonne page principale et
surtout une bonne structure du site
Conseils
La première question que vous devriez vous poser est à savoir à qui est
adressé votre site ? Est-ce pour informer ? Pour éduquer ? Pour amuser ou
pour vendre ? Ceci va affecter les décisions que vous aurez à prendre pour la
présentation de votre site et de ses pages.
L'élément le plus important de votre site est, et sera toujours, le contenu.
Assurez-vous d'avoir l'information qui répondra aux attentes de vos lecteurs.
Assurez-vous qu'il est facile de naviguer sur votre site. Que les boutons de
navigation soient faciles à comprendre et facilement accessibles. N'assumez
pas que l'utilisateur connaît les principes de pages Web. N'oubliez pas la
règle K.I.S.S. (Keep It Simple Stupid !). Une présentation claire est toujours la
meilleure. Ne pas surcharger les pages. Laissez de l'espace entre les
différentes parties de votre texte.
Small is beautiful ! Gardez le contenu de vos pages Web petit. Découpez le
contenu en plusieurs pages si nécessaire. Personne n'aime attendre, encore
plus sur le WWW. Bien que les lignes de communication dans les entreprises
soient assez rapides, ceci n'est pas le cas à la maison. Les modems 28.8
Kps, même 56.6 Kps sont nettement plus lents que ce les mêmes personnes
ont à leur lieu de travail.
Dans le même sens, utilisez les plus petites images possibles pour passer
votre message. Plus l'image est grande, plus le lecteur doit attendre pour voir
l'image. Certains éditeurs d'images vous permettent aussi de réduire le
nombre de couleurs de l'image. Si vous devez afficher une grande image,
donnez le choix au lecteur pour voir ou pas celle-ci en créant un lien à une
page contenant l'image plus imposante. L'image ne prend pas de place sur la
page et est disponible si nécessaire.
Soyez consistant ! Utilisez le même fond et les mêmes boutons de
navigation à travers tout votre site. Placez toujours les boutons de navigation
au même endroit sur chacune des pages de votre site. Ceci facilite la
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
70
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
compréhension des lecteurs et facilite aussi la navigation (passage d'une
page Web à une autre) sur votre site.
Faites des liens à d'autres sites qui complémentent le vôtre. Vous n'êtes pas
obligé de tout mettre sur votre site si un autre site est déjà réalisé et explique
mieux un certain point ou un thème en particulier. Bref, ne réinventez pas la
roue !
En plus d'utiliser des petites images, réutilisez les mêmes images.
Puisqu'elles sont dans la mémoire cache du fureteur, il n'a pas besoin de les
retransférer. Ceci accélère l'affichage de la page.On peut facilement réutiliser
le fond de la page et les boutons de navigation.
Une page Web n'est jamais terminée. En fait, il faut constamment mettre à
jour les pages Web lorsque vous avez quelque chose de nouveau à ajouter.
Donc, elle n'est jamais vraiment terminée. Elle est toujours en construction.
Pas besoin d'en informer le monde avec des affiches "en construction" !
Mettez la date de la dernière fois que la page Web a été mise à jour. Les
utilisateurs pourront savoir qu'ils ont déjà vu cette page dans le passé ou l'âge
de la page.
D'autres suggestions: informez-les en les amusant. Pas besoin d'être
sérieux constamment. Soyez clair mais dans un style simple et facile à
comprendre.
N'utilisez pas de grands tableaux sur vos pages. Ceci ralentit la présentation
de l'information sur la page. Séparez en plusieurs petits tableaux si
nécessaire.
Vérifier la présentation de votre texte sur différents fureteurs (Netscape
Navigator et Microsoft Internet Explorer par exemple), à différentes
résolutions. Une page Web qui est belle à une résolution de 1024 X 768
pixels peut être difficile à lire à 640 X 480.
Vérifiez aussi l'orthographe et la grammaire de votre page Web avant de la
publier au grand public. Il n'y a rien de plus embarrassant pour l'image de
votre site que de trouver des erreurs. En passant, si vous en trouvez sur ce
site, soyez assez gentil pour m'en avertir; après avoir ri un peu.
Vérifiez le fonctionnement de vos liens. Il est très frustrant pour un utilisateur
de tomber sur un lien d'une page inexistante. Le Web est dynamique ! La
page qui existait encore hier peut avoir disparu aujourd'hui. Il existe des
logiciels qui "valident" les liens des pages d'un site. Chercher parmi la liste
des sites de partagiciels pour les "validators".
N'utilisez pas des commandes spécialisées. Ce sont des commandes que
vous retrouverez qui fonctionnent avec un fureteur mais pas avec les autres.
Par exemple, Word vous offre d'insérer du texte défilant. Bien que cette option
soit intéressante, elle ne fonctionne pas avec le fureteur Netscape Navigator.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
71
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Il y a aussi des modules supplémentaires tels que Flash pour donner de
l'animation à votre site.
Soyez attentif au fond de la page. Il doit être assez clair pour donner un bon
contraste et permettre au lecteur de lire le texte. Utilisez jamais du texte en
blanc ! Le lecteur ne sera pas capable d'imprimer du texte blanc sur du papier
blanc.
Avant de commencer à concevoir vos propres pages Web, allez voir ce que
d'autres personnes ont réalisé. Vous trouverez certainement de bonnes idées
pour vos pages, que ce soit pour le style, les images, les liens ou la
présentation. Vous pourrez aussi regarder leur code HTML pour vous montrer
comment elles ont réalisé un effet que vous aimez. Il est aussi certain que
vous allez tomber sur des éléments à éviter à tout prix. J'espère seulement
que cette page vous donne assez de références pour faire la différence.
Votre site ne devrait pas avoir plus que 4 niveaux en profondeur. Cela veut
dire que la page principale est au premier niveau. Les liens de cette page
vous amènent aux pages du deuxième niveau. Les liens de ces pages vous
amènent aux pages du troisième niveau ... Ne rendez pas difficile aux
usagers à trouver l'information qu'ils ont besoin.
Planifiez la structure de votre site et comment vous allez diviser le contenu
sur plusieurs pages.
N'oubliez pas de mettre votre adresse de courrier électronique sur vos
pages Web. Les lecteurs de la page pourront ensuite vous contacter pour
avoir plus d'informations ou pour vous informez d'un problème.
Apparemment, c'est l'un des éléments le plus souvent oublié par les
nouveaux concepteurs de pages Web.
Si vous recevez un message. Essayer de contacter la personne le plus tôt
possible avec l'information nécessaire. Contactez-la même si vous avez à leur
dire que vous n'avez pas l'information requise.
La page principale de votre site devrait s'appeler index.html . Sinon, le
serveur l'utilise pour vous montrer une liste de pages, d'images et d'autres
fichiers qui sont dans l'espace qui vous est réservé.
Le nom des pages Web de votre site devrait représenter son contenu. Par
exemple, une page contenant la liste des produits de l'entreprise pourrait bien
s'appeler produit.htm . Le nom des pages Web ne devrait jamais avoir de
majuscules, d'espaces ou de caractères ayant des accents ( à, é, è, î ... ).
Un bon site utilise plusieurs moyens pour aider les lecteurs à trouver le
contenu qui les intéressent. Il peut avoir une page qui contient le plan du site;
c'est à dire la structure des pages du site. Cette page est appelée un
"sitemap" en anglais. Rendez cette page le plus disponible possible aux
lecteurs. Une autre façon est en utilisant un formulaire relié à une base de
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
72
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
données contenant les thèmes couverts du site. Vous pouvez aussi mettre au
bas de la page les thèmes connexes à celui couvert sur la page.
Voici quelques conseils pour profiter pleinement des images sur vos pages
Web.
Le format GIF vous limite à un maximum de 256 couleurs. Mais, vous pouvez
aussi avoir une image de ce format qui utilise seulement une palette de
couleurs de 16 ou 8 couleurs. Il est même possible d'avoir une palette de
couleur ayant seulement le noir et le blanc (2 couleurs). Ceci réduit
grandement la taille de l'image qui contient la même information.
Prenons l'exemple de l'image et l'image . Les deux semblent identiques et
elles le sont. Cependant, la première utilise une palette de 256 couleurs, pour
une taille de 848 octets tandis que la seconde, avec une palette de 16
couleurs, a une taille de 111 octets. Et pourtant aucune information de l'image
est perdue. Des images plus petites permettent d'accélérer le transfert d'une
page à l'écran de l'utilisateur. Imaginez maintenant l'effet que cela pourrait
avoir avec une page Web ayant plusieurs images qui sont plus grandes que
celles au début du paragraphe. Plusieurs éditeurs de graphiques vous
permettent de réduire la palette de couleurs d'une image.
Deux autres commandes qui sont intéressantes pour les images sont la
possibilité de "réserver" un espace pour l'image. L'élément le plus important
d'une page Web est encore le texte. Les images sont seulement un
complément à celui-ci. Elles ne devraient pas expliquer l'histoire mais aider à
la compréhension. Les options HEIGHT et WIDTH que l'on peut ajouter à la
commande <IMG> délimitent l'espace que l'image va prendre à l'écran. Le
fureteur n'est pas obligé dans ce cas de lire l'image pour avoir cette
information. Il peut donc réserver l'espace nécessaire pour afficher l'image et
continuer d'afficher le reste du texte. Il revient par la suite pour chercher les
images et les afficher. Ces options accélèrent donc l'affichage du texte à
l'écran.
Vous allez trouver sur le World Wide Web des images que vous aimeriez
conserver ou même avoir sur votre site. Voici les instructions pour
sauvegarder ces images sur une disquette ou un ordinateur.
Placez le pointeur par-dessus l'image qui vous intéresse.
Appuyez sur le bouton droit de la souris.
Sélectionnez l'option Enregistrer l'image ou Save image as.
Sélectionnez le lecteur (disquette 3½, disque dur) ainsi que le nom du
fichier.
Appuyez sur le bouton Enregistrer.
Mais attention aux droits d'auteurs ! Vous ne pouvez pas utiliser n'importe
quelle image. Certains logos corporatifs sont protégés par des droits d'auteurs
ou sont des marques déposées (trademark). Vous ne pouvez les utiliser sans
la permission de la corporation. Sinon, ces corporations pourraient avoir des
recours légaux contre vous ! Il est possible que ceux-ci vous permettent
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
73
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
d'utiliser une image moyennant des conditions telles que d'écrire l'origine de
l'image ou autres. Assurez-vous en tout temps qu'il vous est permis d'utiliser
une image. Sinon, ne prenez pas de risques: ne les utilisez pas.
Pour plus de détails sur les droits d'auteurs, allez à la page suivante qui vous
donne une liste complète de site ayant de l'information complète sur le sujet.
http://concours2000.educationquebec.qc.ca/signetdroit.htm
Promouvoir votre site
Vous avez passé beaucoup de temps à concevoir et développer votre site
Web. Après l'avoir publié, il faut par après le promouvoir aux usagers qui
pourraient en prendre avantage. Il y a toujours la technique du "bouche à
oreille", Mais ceci n'apportera pas beaucoup de trafic à votre site rapidement.
Il y a cependant d'autres techniques possibles qui sont mentionnées dans
cette partie.
Pour un site commercial ou pour une organisation, il serait intéressant de
réserver un nom sur le World Wide Web tel que www.microsoft.com ou
www.mit.edu . Bien que pas obligatoire, ceci donne une allure plus
professionnelle à votre site. Cependant, il y a des coûts pour réserver une
adresse. Avant tout, il faut trouver une adresse qui s'associe bien avec votre
compagnie (le nom généralement) et qui n'est pas déjà utilisée par une autre
personne ou une compagnie.
Une autre manière de promouvoir votre site est d'afficher l'adresse de votre
page Web (ou URL pour Uniform Ressource Locator) sur votre carte d'affaire,
vos publications promotionnelles et même possiblement l'en-tête de vos
documents d'affaire. Vous pouvez aussi automatiquement le placer dans le
pied de vos messages de courrier électronique. Plusieurs logiciels de courrier
électronique vous permettent de composer un petit texte qui s'ajoute à la fin
de vos messages. Cette option varie d'un logiciel à l'autre.
Une des manières les plus efficaces pour ce faire connaître est d'ajouter
l'adresse de son site aux sites de recherche tel qu'Altavista et Yahoo. Chacun
a des critères pour évaluer votre site. La plupart utilisent les 25 premiers mots
de la page pour décrire votre site ou cherche pour la commande caché
<META> pour de l'information sur les mots clés de votre site. Plusieurs de
ces options seront décrites un peu plus tard dans cette section du site.
Au lieu d'envoyer des requêtes d'ajout à chacun des sites, il y a le site
Submit-It ! qui envoie une requête à plus de 400 sites de recherche.
Cependant, il faut payer pour ce service. Il y a cependant quelques outils de
validation de page qui sont très intéressants et gratuits. Certains sites de
recherche (Yahoo.com) vous demande d'entrer l'information directement à
partir de leur site dans des catégories prédéterminées.
Par moments, vérifiez que votre référence soit encore disponible sur le site de
recherche. Essayez plusieurs fois en utilisant les mots clés que vous avez
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
74
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
utilisés pour décrire votre site. Les sites retirent les références qui ne sont pas
utilisées. Il faut donc entrer une seconde fois les références de son site.
Une autre manière pour augmenter le trafic sur votre site est d'échanger des
"bannières", des images promotionnelles animées, avec d'autres sites. Vous
en avez déjà probablement vu au début de certaines pages Web. Vous faites
la promotion de leurs sites et ils font la promotion du vôtre.
Vous pouvez aussi échanger des liens avec d'autres sites ayant de
l'information complémentaire au votre ou qui attirent la clientèle que vous
voulez rejoindre.
Placez des outils sur vos pages pour aider vos lecteurs à promouvoir votre
site. Une astuce est de les inciter à voir le reste du site. Une autre est de
mettre un lien pour "contacter un ami" ( tell a friend en anglais ) pour l'informer
qu'il y a un site intéressant. C'est du genre "bouche à oreille". Mais, c'est vous
en tant que concepteur, qui provoquez la communication.
Transfert à un site public
Après avoir élaboré votre page Web, vous voulez que d'autres personnes
soient capables de voir votre composition en tout temps. Donc, il faut
maintenant le rendre disponible ou lisible sur le World Wide Web. Pour ceux
qui ont un compte sur le serveur Merlin, il est possible de réserver un
répertoire (ou dossier) public qui est lisible par tous. Pour ceux qui accèdent à
l'Internet à partir de la maison, vous utilisez presque certainement un
fournisseur d'accès à l'Internet. Généralement, ceux-ci vous fournissent une
adresse de courrier électronique et la possibilité de "publier" vos pages Web.
Il faut à ce moment demander de l'information à l'assistance technique de
votre fournisseur. La procédure qui suit explique comment publier une page
Web pour les étudiants ayant un compte sur le serveur Merlin. La procédure
devrait cependant se ressembler indépendamment du fournisseur d'accès à
l'Internet.
La procédure comporte deux étapes : la création du répertoire public et le
transfert des fichiers (pages Web, images et autres) au répertoire public. Par
après, vos pages Web, images et autres sont accessibles par votre site sur le
World Wide Web.
Pour la création du répertoire public pour les étudiants de l'UQÀM:
Ouvrez votre compte Merlin.
De menu d'introduction de Merlin, sélectionnez l'option 9: shell Unix.
Entrez la commande suivante: publication -c et appuyez sur la touche
Entrée.
Voir la création d'un répertoire publique à la page http://www.er.uqam.ca.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
75
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Pour les étudiants de l'université qui suivent le cours ADM1421 (gestion
informatisée), la procédure pour transférer votre page Web ainsi que les
images qui y sont reliées se retrouve dans le codex du cours.
Pour les autres, il faut utiliser un logiciel FTP (File Transfert Protocol) pour
transférer vos pages au répertoire que votre fournisseur d'accès à l'Internet,
en anglais ISP pour Internet Service Provider, vous a probablement réservé.
Avant de transférer, vous avez besoin de trois informations, l'adresse du
serveur où se trouve votre répertoire réservé, votre numéro de compte avec
votre fournisseur et votre mot de passe. Le service technique de votre
fournisseur, une page Web du fournisseur ou la documentation offerte par
celui-ci devraient vous donner cette information. Pour plus d'informations sur
le fonctionnement d'un logiciel FTP, rendez-vous à la page FTP de ce site.
Il ne faut pas s'attrister si vous n'êtes pas connecté à la maison ou que votre
fournisseur ne vous offre pas ce service. Depuis quelques temps, il y a
plusieurs sites qui sont apparu qui vous offre d'heberger votre site Web
"gratuitement".
Références
Voici une liste de sites pouvant vous donner plus d'information sur la
conception de pages Web. Plusieurs de ces pages ont des références à
d'autres pages Web sur le même sujet. Bonne lecture !
http://www.zdnet.com/products/htmluser/intro.html HTMLUser 101
http://www.zdnet.com/products/garage/html/webpage101/ Web Page 101
http://www.projectcool.com
http://www5.zdnet.com/products/internetuser.html Internet User: textes de
référence
http://www.ncsa.uiuc.edu/General/Internet/WWW/ A beginer's guide to HTML
http://htmlhelp.com/ de Web Design group (WDG)
http://www.utoronto.ca/webdocs/HTMLdocs/NewHTML/htmlindex.htm
http://www.hwg.org/ The HTML Writer's guild
http://www.htmlgoodies.com HTML Goodies
Traite en profondeur tous les sujets possibles sur la conception de pages
Web.
http://concours2000.educationquebec.qc.ca/qualite20.htm Liste de critères
que les participants du concours d'histoires croisées doivent respecter. Elles
s'appliquent aussi pour la conception de vos pages Web.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
76
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Conception de page Web avec
Netscape Composer
Avant de commencer
Introduction
Le texte
Les images
Les liens
Les boutons de navigation
Les tableaux
Les propriétés de la page
Sauvegarder la page Web
Aperçu de la page Web
Publier la page Web
Avant de commencer
Cette page a été récemment restructurée. Le contenu sur le World Wide Web
est maintenant divisé en plusieurs pages. La page d'introduction au World
Wide Web contient une introduction et une description des éléments que l'on
retrouve sur les pages Web et les sites Web. Il y a aussi une page contenant
des conseils pour la conception de pages Web, la promotion du site et la
publication. Les deux pages suivantes sont pour la conception de pages Web
en utilisant Netscape Composer (cette page) ou Microsoft Word. Il y a
beaucoup de petits conseils qui sont inclus sur ces pages. La prochaine page
contient une description des éléments que l'on retrouve dans un formulaire
d'une page Web ainsi que ses avantages et ses limitations. Pour terminer, il y
a une page qui contient les codes HTML que l'on retrouve sur toutes les
pages du Web. En comprenant leur fonctionnement, vous pourrez composer
de meilleures pages Web.
Pour pouvoir suivre cet exercice, vous devez premièrement avoir sur un
ordinateur Netscape Communicator. Les images que vous voyez sur cette
page proviennent de Composer de Netscape Communicator 4.51. Les
versions précédentes sont légèrement différentes. Aussi, pour les exercices
de cette page, vous devez copier sur une disquette des images suivantes:
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
77
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
lignex.gif pour l'image qui sera insérer dans la page Web, niceblue.gif pour
l'image de fond de la page Web, boulep.gif pour l'image qui servira de bouton
de navigation. Il vous faudra aussi la présentation courrier.ppt pour l'exercice.
Ceci est pour démontrer comment télécharger un fichier autre qu'une page
Web. Cliquez sur les liens bleus et sauvegardez ces images sur une
disquette.
Introduction
Que retrouve-t-on sur une page Web ?
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
du texte
des images
des lignes séparatrices
des liens hypertextes
des boutons de navigation
des tableaux
un fond de page ayant un motif ou une image
des cadres ou des "frames"
des formulaires
de la programmation (perl, java, javascript, xml ...)
Chacun de ces éléments sera expliqué sur cette page. Auparavant, il faut
ouvrir le programme Netscape Communicator. C'est une série de logiciels qui
vous permet d'accéder à plusieurs services de l'Internet. Normalement, il
ouvre au départ Netscape Navigator qui permet de "surfer sur le Web". À
partir de ce point, il faut ouvrir Composer.
Du menu Communicator, sélectionnez l'option Composer.
OU
Appuyez sur les touches Ctrl et 4.
Le texte
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
78
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Il ne faut jamais oublier que l'élément le plus important d'une page Web est
son contenu. Une tonne d'images et d'effets spéciaux ne remplaceront jamais
un texte clairement écrit.
Écrivez le texte suivant: Ceci est ma première page Web.
Appuyez deux fois sur la touche Entrée.
Même si l'élément le plus important est le texte, il est toujours possible de
changer sa présentation pour le rendre plus agréable ou plus informatif. Pour
cette raison, il y a une barre d'outils dans Composer qui facilite la présentation
du texte.
Si vous ne voyez pas cette barre d'outils:
Du menu View, sélectionnez les options Show et Formatting Toolbar.
Sur cette barre d'outils, vous retrouverez les outils pour changer la
présentation du texte et plus. Premièrement, il y a la liste des styles qui sert
aux en-têtes (headings). Suivi ensuite du choix de police de caractères. Par
après, il y a la taille des polices de caractères. À côté, il y a la liste des
couleurs disponibles. Ce choix est encore plus vaste que vous l'imaginez.
Ensuite, il y a les options les plus souvent utilisées pour le texte: le gras,
l'italique et le souligné.
Mais il y a plus. Cette barre d'outils vous offre aussi la possibilité de préparer
une liste "non-ordonné", sans chiffres ainsi qu'une liste ordonnée. Le prochain
exercice consiste à créer une liste non ordonnée.
Du la barre d'outils appuyez sur le bouton
.
Vous pouvez maintenant commencer à écrire votre liste.
Écrivez: Liste de points.
Appuyez sur la touche Entrée.
Écrivez: Pratique pour de courtes listes.
Appuyez sur la touche Entrée.
Écrivez: Très concis.
Appuyez sur la touche Entrée.
Il reste qu'à terminer la liste.
Du la barre d'outils appuyez sur le bouton
.
La liste est maintenant terminée. Elle devrait ressembler à ceci.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
79
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
•
•
•
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Liste de points.
Pratique pour de courtes listes.
Très concis.
Le format HTML offre une manière d'aligner du texte. Les boutons et servent
à donner ou retirer un retrait d'un paragraphe. La dernière option sert à
aligner un paragraphe de texte. Il est possible de l'aligner sur la bordure de
gauche ou de droite ou de centrer le paragraphe.
Il y a aussi dans le menu format des options pour changer la présentation du
texte.
Sélectionnez la première phrase de la page Web (Ceci est ma première
page Web).
Du menu Format, sélectionnez l'option Character Properties.
Cliquez sur l'onglet Character.
À partir de cette fenêtre, vous pouvez changer la présentation du texte de
votre page. Il vous est possible de changer la police de caractère, sa taille, sa
couleur ainsi que de mettre des options de présentation. Le prochain exercice
consiste à changer un peu la présentation de la phrase.
De la liste des police de caractères (Font Face), sélectionnez la police
Arial.
Changez la couleur à bleu foncé.
Changez la taille de la police de caractère (Font Size) à 24.
Activez l'option de présentation (Style) Bold.
Appuyez sur le bouton OK.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
80
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Voici ce qui devrait être le résultat.
Il y a deux autres onglets sous la fenêtre Character properties. L'onglet Link
vous permet de créer un lien sur du texte pour amener le lecteur à une autre
page Web, à un signet ou un autre service de l'Internet. Cette partie sera vue
en détail dans la partie sur les liens un peu plus loin sur cette page Web.
Le dernier onglet, Paragraph, vous permet de changer la présentation d'un
paragraphe. L'option Paragraph style vous permet de choisir parmi l'un des
styles de présentation pré-déterminé pour une page Web.
Les images
Sans vouloir retirer à l'importance du texte, l'un des éléments qui ont rendu le
World Wide Web si populaire est sa capacité d'afficher des images. Mais
attention ! Le Web accepte seulement trois formats de graphiques: gif, jpeg
et png. Pour plus de détails sur les trois formats d'images, cliquez ici pour
retourner à la page précédente à la partie sur les images. Assurez-vous que
les images que vous voulez utiliser soient dans l'un de ces formats. Sinon,
vous devrez utiliser un logiciel pour la conception d'images tel que Photoshop,
PaintShop Pro et plusieurs autres pour convertir votre image dans l'un des
formats acceptés.
Le prochain exercice consiste à placer des images sur la page Web ainsi que
pour le fond de l'écran.Vous devrez auparavant avoir copié les fichiers
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
81
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
demandés au début de cette page sur une disquette. La procédure qui suit
présume que vous prendrez les images requises à partir de votre disquette.
Appuyez sur le bouton
.
OU
Du menu Insert, sélectionnez l'option Image.
Ceci ouvre une fenêtre qui offre toutes les options pour une image. Ces
options sont sous les trois onglets Image, Link et Paragraph. Sous l'onglet
Image, il y a les options pour choisir une image et comment la placer autour
du texte de la page Web.
Pour choisir l'image
Avant d'insérer une image dans une page Web, il faut d'abord l'avoir créé ou
l'avoir trouvé parmi une collection d'images sur disque compact ou sur
l'Internet. Assurez-vous qu'il n'y a pas de droits d'auteurs ou une marque
déposée sur l'image que vous voulez utiliser. Si vous n'êtes pas certain, ne
l'utilisez pas.
Appuyez sur le bouton Choose File...
Sélectionnez le lecteur où se trouve l'image recherché. Pour l'exercice,
sélectionnez le lecteur A (disquette 3½).
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
82
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Sélectionnez le répertoire (ou dossier) où se trouve le fichier. Pour cet
exercice, il n'y en a pas.
De la liste des images du répertoire, sélectionnez le fichier de l'image. Pour
l'exercice, sélectionnez le fichier lignex.gif .
Appuyez sur le bouton Ouvrir.
Appuyez sur le bouton Original size.
Appuyez sur le bouton OK.
L'image suivante va apparaître.
Comme vous pouvez le remarquer, cette image est animée. C'est une
collection d'images l'une derrière l'autre qui donne l'effet d'animation. Il existe
plusieurs petits logiciels qui vous aident à concevoir une image animée. Il y a
même sur ce site la page animé.htm qui a d'autres exemples. La partie de
l'image avait aussi deux autres options.
Il y a cependant un problème. Puisque l'image est une image animée,
Netscape Composer va toujours essayer de lire le fichier sur la disquette.
Pour éviter cette situation:
Du menu View, sélectionnez l'option Stop loading.
L'image va cesser de s'animer jusqu'à la présentation de la page Web.
Pour voir ces options ou pour modifier les options de l'image:
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
83
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Faites un double-clic sur l'image.
OU
Cliquez sur l'image.
Du menu Format, sélectionnez l'option Image properties.
OU
Appuyez sur les touches Alt et Entrée.
Leave image at the original location
Normalement, Composer copie l'image que vous avez sélectionnée dans le
même répertoire (ou dossier) que votre page Web. Cependant, il peut être
avantageux de laisser l'image au même endroit; surtout si vous réutilisez la
même image plusieurs fois ou pour plusieurs pages Web. Cependant, ceci est
rarement le cas.
Use as background
Cette option est pour indiquer à Composer que vous souhaitez utiliser cette
image pour le fond de votre page Web. C'est d'ailleurs le prochain exercice.
Pour le moment, ne sélectionnez pas cette option.
Text alignment and wrapping around images
Normalement, seulement une ligne de texte se place à côté et au bas de
l'image. Avec ces options, il est possible d'aligner la ligne de texte avec le
haut de l'image, au milieu ou au bas de l'image. De plus, il est aussi possible
d'entourer l'image de plusieurs lignes de texte tant que l'image soit collé sur la
bordure gauche ou droite de l'écran. Pour le moment, ne changez pas cette
option.
Dimensions
Aussi, il est très important de "réserver" l'espace pour l'image. En format
HTML, l'image n'est pas "intégré" au document. Une espace lui est réservée.
Pour accélérer l'affichage du texte, il faut indiquer combien d'espaces, en
pixels (point de lumière à l'écran) qu'il faut réserver. Ceci accélère l'affichage
du texte et de la page puisque le fureteur n'est pas obligé de lire
immédiatement l'image pour connaître l'espace qui doit lui être réservé. Il peut
donc mettre le texte plus rapidement autour des images.
Space around image
Il est aussi possible de réserver de l'espace autour de l'image
horizontalement et verticalement. Il y a, en plus, une option pour encadrer
l'image et décider de l'épaisseur (toujours en pixels). Cependant, cette option
est rarement utilisée.
Alt. Text / LowRes
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
84
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
En plus de l'image, il est recommandé d'ajouter un texte qui décrit l'image.
Ceci est très pratique lorsque le fureteur est dans l'incapacité d'afficher
l'image. Au moins le lecteur sait ce qui aurait dû apparaître. Il y a aussi
maintenant une autre raison. Même si on n'y pense pas, il y a de plus en plus
d'handicapés visuels qui utilisent l'Internet. Pour eux, une description est
essentielle.
L'option LowRes permet d'afficher une petite image rapidement pour ensuite
être remplacé par une image plus détaillée et plus imposante. Cette option est
rarement utilisée puisque le fureteur doit éventuellement charger deux images
au lieu d'une.
L'onglet Link
Comme pour le texte, il est possible d'avoir un lien sur une image. Il suffit
d'entrer le nom de la page Web, d'un "bookmark", d'une adresse de courrier
électronique, d'un nom de fichier ou d'un autre service de l'Internet. Les liens
sont décrits en plus de détails un peu plus loin sur cette page.
Comme pour le texte, il y a aussi des options pour aligner l'image. Ces
options sont rarement utilisées pour une image.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
85
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Insérer une image pour le fond de la page Web.
Le prochain exercice consiste à insérer une image pour le fond de la page
Web. Il est recommandé de bien choisir le fond de page pour faciliter la
lecture du texte. S'il y a peu de contraste entre le texte et le fond, le texte sera
difficile à lire.
Appuyez sur le bouton
.
OU
Du menu Insert, sélectionnez l'option Image.
Appuyez sur le bouton Choose File...
Sélectionnez le lecteur où se trouve l'image recherchée. Pour l'exercice,
sélectionnez le lecteur A (disquette 3½).
Sélectionnez le répertoire (ou dossier) où se trouve le fichier. Pour cet
exercice, il n'y en a pas.
De la liste des images du répertoire, sélectionnez le fichier de l'image. Pour
l'exercice, sélectionnez le fichier niceblue.gif .
Appuyez sur le bouton Ouvrir.
Sélectionnez l'option Use as background.
Appuyez sur le bouton OK.
Vous remarquerez que le fond de la page est maintenant le motif bleu de
l'image que vous avez sélectionné. Il existe plusieurs logiciels pour concevoir
des fonds de pages. Il y a encore plus d'images déjà préparées sur le World
Wide Web que vous pouvez utiliser. Il suffit de chercher un peu. Composer
offre une autre manière de choisir une image pour le fond de page Web. Elle
sera vu vers la fin cette page.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
86
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Les lignes horizontales
Les lignes horizontales sont utilisées pour séparer les différentes parties d'un
document.
Après avoir inséré une image, appuyez sur le bouton
OU
Du menu Insert, sélectionnez l'option Horizontal line.
.
Une ligne horizontale va s'insérer à la longueur de l'écran.
Pour modifier la ligne, faites un double-clic sur la ligne horizontale.
OU
Cliquez sur la ligne.
Du menu Format, sélectionnez l'option Horizontal line properties.
OU
Appuyez sur les touches Alt et Entrée.
Modifier les options à ceux affichée à l'image ci-dessus.
Appuyez sur le bouton OK.
La ligne horizontale va changer de forme selon les options que vous avez
choisi. Voici une liste des options avec une courte description.
Option
Description
Height
Épaisseur de la ligne
Width
Largeur de ligne. Peut être affiché en pourcentage de l'écran ou pixels
(points de lumière à l'écran).
Alignment
Positionnement horizontale de la ligne (gauche, centré ou droite).
3-D shading
Mettre un ombre à la ligne. Seulement pratique pour des lignes
minces.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
87
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Extra HTML
Cette fenêtre offre les options les plus fréquentes. Mais il existe
d'autres options qui ne sont pas affichées. Voici un exemple:
BORDERCOLOR="BLUE"
Save settings
as default
Cette option est très pratique si vous songez à mettre plusieurs lignes
horizontales avec les mêmes options dans votre document.
Les liens
L'élément qui différencie le World Wide Web des autres services de l'Internet
(courrier électronique, FTP, IRC, Newsgroups ...) est sa capacité d'avoir des
liens hypertextes. Il y a cependant plusieurs types de liens:
Lien externe: lien à une autre page Web ou à un autre site.
Lien interne: Le terme en anglais est un "bookmark". Word utilise le terme
"signet" et Netscape Composer utilise le terme "target". Le cours ADM1421
utilise le terme "lien interne". C'est un lien à un autre endroit sur la même
page Web qui est présentement à l'écran.
Lien à des adresses de courrier électronique.
Lien à des serveurs ftp, des serveurs gopher ou des newsgroups qui sont
d'autres services de l'Internet.
Lien à des documents.
Heureusement, le concept pour créer un lien est toujours le même. Les
prochains exercices consistent à créer des liens à différents éléments.
Lien à une page Web
Le premier exercice consiste à créer un lien à la page principale de
l'université du Québec à Montréal.
Faites un bloc avec le mot Ceci de la première ligne de la page Web.
Appuyez sur le bouton
.
OU
Du menu Insert, sélectionnez l'option Link.
OU
Appuyez sur les touches Ctrl, Shift (MAJ) et L.
La fenêtre pour créer des liens sur du texte apparaît. La première partie
indique sur quel texte le lien sera placé. Dans ce cas, il s'agit du texte Ceci.
En dessous, il faut indiquer l'adresse de la page Web, ainsi que son
bookmark (ou target) si nécessaire. Dans la dernière case, il y a la liste des
bookmarks de la page courante ou de la page sur laquelle il y aura un lien.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
88
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Dans la case Link to page location or local file, écrivez l'adresse suivante:
http://www.uqam.ca .
Appuyez sur le bouton OK.
Il y a maintenant un lien sur le mot Ceci qui vous amènera à la page
principale de l'Université du Québec à Montréal (UQÀM) lorsque vous
cliquerez sur ce lien.
Il faut cependant faire attention à l'adresse que l'on donne au lien. Si le lien
est pour une autre page Web du même site, il est préférable d'écrire
seulement le nom de la page (conceptw.htm par exemple).
Cependant, si la page Web est sur un autre site, vous n'avez pas le choix
d'écrire l'adresse complète. Cette adresse commence toujours par http:// qui
est le nom du service pour le World Wide Web (HyperText Transfert
Protocol). Ensuite il y a le nom du serveur où se trouve cette page. Pour
l'exemple, il s'agit de www.uqam.ca . Pour terminer, il y a le nom de la page
Web.
S'il n'est pas indiqué, le fureteur va automatiquement chercher le fichier
index.html . C'est généralement un fichier caché qui contient la liste des
fichiers du répertoire (ou dossier). Il vous est cependant possible de
sauvegarder un fichier sous ce nom. Celle-ci sera dont la page par défaut et
devrait donc être la page principale du site. C'est d'ailleurs le cas pour ce site.
Lien à un "bookmark" ou un signet.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
89
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Le prochain exercice consiste à créer un lien à une autre partie de la même
page Web. C'est aussi appelé un "bookmark" en anglais ou un lien interne. Il
faut premièrement placer un "bookmark" ou un "target" sur la page pour
ensuite créer un lien sur celui-ci.
Placez le curseur à la fin de la page Web.
Appuyez sur la touche Entrée une trentaine de fois.
Ceci est pour s'assurer que le début de la page Web ne soit pas visible en
même temps sur l'écran. Le lien sera sur cette première ligne. Il faut
maintenant écrire un peu de texte avant d'insérer le "bookmark".
Écrivez le texte suivant: Ceci est la fin de la page Web.
Appuyez sur le bouton
.
OU
Du menu Insert, sélectionnez l'option Target.
Il faut maintenant donner un nom représentatif à ce "target".
Écrivez le mot: fin.
Appuyez sur le bouton OK.
L'icone suivant va apparaître pour indiquer qu'il y a un "target" ou "bookmark"
à cet endroit.
Pour modifier le target:
Faites un double-clic sur l'icone.
OU
Cliquez sur l'icone.
Du menu Format, sélectionnez l'option Target properties.
OU
Appuyez sur les touches Alt et Entrée.
Maintenant que le "bookmark" est inséré, il faut créer un lien sur celui-ci.
Placez le curseur sur la première ligne de la page Web.
Faites un bloc avec le mot Web.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
90
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Appuyez sur le bouton
.
OU
Du menu Insert, sélectionnez l'option Link.
OU
Appuyez sur les touches Ctrl, Shift (MAJ) et L.
La fenêtre des liens va s'ouvrir.
Assurez-vous que l'option Show targets in: est sur Current page.
De la liste des "targets" disponibles, sélectionnez le "target" fin.
Appuyez sur le bouton OK.
La prochaine fois que vous cliquerez sur le lien, il se rendra à la fin de la page
Web. Vous pouvez mettre plusieurs targets pour vous rendre à plusieurs
endroits sur une même page Web; même le début.
Lien au courrier électronique
Il est aussi possible de créer un lien sur une adresse de courrier électronique.
Le prochain exercice consiste à créer un lien à votre adresse de courrier
électronique. Si vous ne connaissez pas ou n'avez pas d'adresse de courrier
électronique, utilisez l'adresse fictive suivante : [email protected] .
Écrivez le texte suivant : Vous pouvez me rejoindre à l'adresse suivante :
[email protected] .
Faites un bloc avec l'adresse de courrier électronique.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
91
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Appuyez sur le bouton
.
OU
Du menu Insert, sélectionnez l'option Link.
OU
Appuyez sur les touches Ctrl, Shift (MAJ) et L.
La fenêtre pour les liens va s'ouvrir.
Dans la case Link to a page écrivez : mailto: suivi de votre adresse de
courrier électronique ou l'adresse fictive donnée auparavant.
Appuyez sur le bouton OK.
Votre page Web a maintenant un lien à une adresse de courrier électronique.
Mais attention ! Ce lien fonctionnera seulement si le lecteur de la page a entré
certaines informations dans le fureteur tel que : son nom, son adresse de
courrier électronique, le nom de son serveur de courrier électronique et son
numéro de compte. Certains fureteurs vous permettent aussi d'entrer votre
mot de passe.
La raison est simple, il est impossible d'envoyer sur l'Internet des messages "
anonymes ". Donc, ses informations sont nécessaires. C'est aussi pour cette
raison que l'on écrit généralement l'adresse de courrier électronique et qu'on
crée un lien sur celui-ci. Si le lecteur ne peut pas ou ne veut pas entrer ses
coordonnées, il peut toujours écrire l'adresse pour lui envoyer un message un
peu plus tard.
Lien à un document
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
92
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Un fureteur est normalement seulement capable d'ouvrir un fichier de format
HTML, une page Web ainsi que les images de format .GIF, .JPG et " PNG . Il
y a cependant quelques exceptions. Les fureteurs peuvent s'améliorer avec
des " plug-ins "; des logiciels qui ajoutent des fonctionnalités aux fureteurs.
Par exemple, Acrobat Reader permet d'ouvrir des fichiers de format .PDF. Le
module FLASH de Macromedia permet de voir des animations sur des pages
Web. Il y a aussi des modules complémentaires pour voir des mondes virtuels
(en 3 dimensions) ou avoir de la musique, du vidéo etc. Pour tout autre genre
de fichier, le fureteur va vous demander s'il doit l'ouvrir avec l'un des logiciels
installés sur l'ordinateur ou sauvegarder le document sur une disquette ou un
disque dur.
Le prochain exercice consiste à créer un lien sur une présentation
PowerPoint. Mais le concept s'applique pour tout genre de document.
Écrivez le texte suivant : Ceci est un lien à un document.
Faites un bloc avec le mot document.
Appuyez sur le bouton
.
OU
Du menu Insert, sélectionnez l'option Link.
OU
Appuyez sur les touches Ctrl, Shift (MAJ) et L.
Dans la case des liens, écrivez le nom du document. Pour les besoins de
l'exercice, écrivez : courrier.ppt .
Appuyez sur le bouton OK.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
93
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Au moment où vous cliquerez sur ce lien à partir d'un fureteur, celui-ci vous
demandera s'il doit ouvrir ou sauvegarder le document.
Pour terminer la section sur les liens, il faut mentionner qu'il est possible de
créer des liens vers d'autres services de l'Internet. Vous pouvez créer des
liens à des serveurs ftp ftp://nomduserveurftp, à des serveur gopher
gopher://nomduserveurgopher, à des newgroups
news://nomdugrouped'intérêt. Il suffit d'écrire dans la case des liens le nom
du service (ftp, gopher, news) suivi de ":// " et l'adresse du serveur ou du
newsgroup. Voici quelques exemples.
ftp://ftp.microsoft.com
gopher://
news://comp.win95
Les boutons de navigation
Un bouton de navigation est en fait qu'une image pertinente avec un lien. Que
veut-on dire par une image pertinente ? C'est une image qui incite le lecteur
de la page à appuyer sur celle-ci pour avoir une action: se déplacer vers une
autre page, un autre lieu, ouvrir un document, un lien de courrier électronique
ou un autre service. Au bas de chacune des pages Web de ce site, il y a des
boutons de navigation pour se déplacer d'une page à l'autre. Aussi, la page
principale de ce site contient une image qui vous permet d'accéder à
plusieurs pages Web. L'option de pouvoir créer des liens sur des parties
d'images s'appelle en anglais un "imagemap". Cette option n'est pas
disponible dans Composer.
Le prochain exercice consiste à insérer un bouton de navigation sur votre
page Web. En fait, une image avec un lien.
Appuyez sur le bouton
.
OU
Du menu Insert, sélectionnez l'option Image.
Appuyez sur le bouton Choose File...
Sélectionnez le lecteur où se trouve l'image recherché. Pour l'exercice,
sélectionnez le lecteur A (disquette 3½).
Sélectionnez le répertoire (ou dossier) où se trouve le fichier. Pour cet
exercice, il n'y en a pas.
De la liste des images du répertoire, sélectionnez le fichier de l'image. Pour
l'exercice, sélectionnez le fichier boulep.gif .
Appuyez sur le bouton Ouvrir.
Appuyez sur le bouton Original size.
Appuyez sur le bouton OK.
L'image suivante va apparaître.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
94
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Il reste que mettre un lien sur cette image.
Cliquez sur l'image.
Appuyez sur le bouton
.
OU
Du menu Insert, sélectionnez l'option Link.
OU
Appuyez sur les touches Ctrl, Shift (MAJ) et L.
Cliquez sur l'onglet Link.
Dans la case Link to page, entrez l'adresse suivante:
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998 .
Appuyez sur le bouton OK.
En plus de se rendre à la page Web, on aurait pu se rendre à un endroit
spécifique de la page marqué par les bookmarks.
Les tableaux
Très souvent, les tableaux sont utilisés pour afficher de l'information pour
informer ou pour comparer. Mais, dans le format HTML, ils ont aussi une
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
95
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
autre fonction: pouvoir aligner des colonnes de texte. En effet, les pages Web
n'ont pas de commandes pour les colonnes. Donc, il est possible d'utiliser les
cellules d'un tableau pour simuler des colonnes. Il ne faut pas oublier de ne
pas mettre un contour pour que l'effet soit complet.
Le prochain exercice consiste à créer un petit tableau avec plusieurs des
options disponibles.
Appuyez sur le bouton
.
OU
Du menu Insert, sélectionnez les options Table et Table.
La fenêtre suivante va apparaître.
Cette partie explique les différentes options disponibles pour la création d'un
tableau. Il faut aussi l'utiliser pour créer un tableau qui sera utilisé pour les
prochains exercices.
Premièrement, il faut indiquer combien le lignes (rows) et de colonnes
(columns) sont nécessaire au tableau.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
96
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Entrez le chiffre 3 pour le nombre de lignes (rows).
Entrez le chiffre 3 pour le nombre de colonnes (columns).
Il faut ensuite indiquer si vous voulez une description pour le tableau. Si oui, il
faut ensuite dire si vous voulez cette description au dessus ou au dessous du
tableau.
Sélectionnez les options Include Caption et Above table.
Ces options vont créer une cellule titre qui sera placée au dessus du tableau.
Les prochaines options consistent à déterminer l'encadrement du tableau, des
cellules et du texte.
L'option Border line width est pour déterminer l'épaisseur de la bordure du
tableau. Normalement, on la laisse à 1. Si on ne veut pas de bordure, on met
0 (zéro). Pour l'exercice, nous allons mettre une bordure un peu plus épaisse.
Activez l'option Border line Width.
Placez la largeur du conteur à 5 pixels.
L'option cell spacing est pour déterminer l'espace, en pixels, entre les
cellules. Généralement, l'espacement est de 0 (zéro).
Pour les besoins de l'exercice, entrez 1 à l'option Cell spacing.
L'option Cell padding est pour déterminer l'espace entre la bordure de la
cellule et le texte. Cet espace est généralement de 1.
Pour les besoins de l'exercice, entrez 1 à l'option Cell padding.
Pour les besoins de l'exercice, la largeur de ce tableau sera de 400 pixels.
Pour vos prochains tableaux, vous pourrez déterminer la largeur du tableau
de votre choix. Il y a deux manières de déterminer la largeur du tableau: en
pourcentage de l'écran ou en pixels (ou points de lumière à l'écran).
Activez l'option Table width.
Entrez 400 dans la seconde case.
Entre les options % of window et pixels, sélectionnez pixels.
N'oubliez pas de mettre cette dernière option à pixels. Sinon, Composer
refusera de créer le tableau et vous affichera l'écran suivant:
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
97
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
C'est normal puisque le mieux que vous pouvez accomplir est 100 % de
l'écran. Si vous voyez cet écran, pour les besoins de l'exercice, changez
l'option de largeur à pixels. Les fractions ne sont pas permises.
L'option table min. height sert à déterminer la hauteur minimale du tableau.
Elle peut être plus grande si vous entrez assez de texte.
Pour les besoins de l'exercice, n'activez pas l'option Table min. height.
La dernière option de cette partie de la fenêtre est Equal column widths.
Elle fixe la largeur de toutes les colonnes à la même taille. Un peu plus loin
dans cet exercice, la largeur des colonnes va être changée et ne sera pas les
mêmes. Pour cette raison, cette option doit être déactivée.
Désactivez l'option Equal column width.
Les options de la partie Table Background et pour déterminer la couleur de
fond des cellules. Il est possible de choisir une couleur ou même de placer
une image à l'intérieur de chacune des cellules. Pour les fins des exercices,
une couleur sera mise dans les cellules du tableau.
Appuyez sur le bouton gris à coté de l'option Use color.
Une palette de couleur va apparaître.
De la liste des couleurs, sélectionnez-en un de votre choix.
Si vous voulez d'autres couleurs, vous pouvez appuyer sur le bouton Other
au bas de la fenêtre.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
98
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Cette fenêtre vous offre plusieurs manières de choisir une couleur. Vous
pouvez choisir parmi les couleurs de base, les couleurs personnalisées, les
couleurs unies ou parmi l'index RGB (Red, Green, Blue). Ce dernier index
vous permet d'entrer un chiffre entre 0 et 255 pour les niveaux de rouge, vert
et bleu. Ceci vous offre une incroyable palette d'un peu plus de 16 millions de
couleurs. Vous pouvez expérimenter un peu pour trouver une teinte qui vous
plaît.
Mais il est toujours possible de placer une image à l'intérieur. Comme pour la
partie sur les images vues précédemment, il suffit d'indiquer le nom de
l'image à l'option Use Image.
Après toutes ces options pour composer le tableau, voici le résultat.
Les prochains exercices consisteront à personnaliser le tableau pour mieux
répondre aux besoins ainsi que pour vous démontrer ses autres possibilités.
Écrire le texte dans la case d'introduction
Écrivez le texte suivant dans la case d'introduction: Activités de la journée.
Changer la largeur d'une colonne.
À sa conception, Composer donne une largeur identique à toutes les
colonnes du tableau. Le prochain exercice consiste à changer la largeur de
chacune des colonnes du tableau.
Placez le curseur dans la première cellule du tableau.
Du menu Format, sélectionnez l'option Table Properties.
Assurez-vous d'être sous l'onglet Cell.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
99
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Cliquez sur l'option Cell width.
Changez le chiffre à 200.
Changez l'option de grandeur de % of table à pixels.
Appuyez sur le bouton OK.
La première colonne du tableau aura maintenant une largeur de 200 pixels. Il
faut maintenant répéter cette opération pour la deuxième et troisième colonne
du tableau. Cependant, leur largeur des deux autres colonnes sera de 100
pixels et non de 200 comme pour la première colonne. Voici les opérations:
Placez le curseur dans la deuxième cellule de la première ligne du tableau.
Du menu Format, sélectionnez l'option Table Properties.
Assurez-vous d'être sous l'onglet Cell.
Cliquez sur l'option Cell width.
Changez le chiffre à 100.
Changez l'option de grandeur de % of table à pixels.
Appuyez sur le bouton OK.
Et maintenant, pour la troisième colonne du tableau.
Placez le curseur dans la troisième cellule de la première ligne du tableau.
Du menu Format, sélectionnez l'option Table Properties.
Assurez-vous d'être sous l'onglet Cell.
Cliquez sur l'option Cell width.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
100
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Changez le chiffre à 100.
Changez l'option de grandeur de % of table à pixels.
Appuyez sur le bouton OK.
Insérer une rangée dans le tableau.
Pour avoir assez d'espace pour écrire tout le texte dans le tableau, il faut
ajouter une rangée supplémentaire.
Placez le pointeur dans n'importe quelle cellule de la première ligne.
Du menu Insert, sélectionnez les options Table et Row.
La rangée va s'insérer en dessous de la ligne où se trouve présentement le
curseur.
Placer une cellule sur plusieurs lignes.
Il faut premièrement retirer les cellules de la ligne pour ensuite utiliser la
commande Colspan pour "étendre" la cellule sur plusieurs colonnes.
Placez le pointeur dans la première cellule du tableau.
Du menu Edit, sélectionnez les options Delete table et Cell.
La cellule a été effacée de la première ligne du tableau. Il faut répéter
l'opération une seconde fois pour avoir seulement une cellule sur la première
ligne.
Placez le pointeur dans la première cellule du tableau.
Du menu Edit, sélectionnez les options Delete table et Cell.
La prochaine opération consiste à indiquer à Composer d'étendre la seule
cellule de la première ligne sur les 3 colonnes du tableau.
Placez le pointeur dans la seule cellule de la première ligne du tableau.
Du menu Format, sélectionnez l'option Table Properties.
Assurez-vous d'être sous l'onglet Cell.
Entrer le chiffre 3 dans la case column(s).
Appuyez sur le bouton OK.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
101
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
La première cellule s'étend sur toute la largeur du tableau. Ceci est
intéressant pour écrire des titres ou de longues descriptions. L'option Cell
spans peut aussi s'appliquer autant aux colonnes et aux rangées.
Malheureusement, vous aurez remarqué que les options de largeur des
colonnes du tableau ont été effacées en même temps que les cellules de la
première ligne du tableau.
Pour régler le problème de largeur des colonnes, répéter l'opération de
largeur des colonnes mais avec les cellules de la seconde ligne du tableau.
Changer la couleur d'une cellule
Placez le pointeur dans la première cellule du tableau.
Du menu Format, sélectionnez l'option Table Properties.
Assurez-vous d'être sous l'onglet Cell.
Cliquez sur la boîte grise, ou de couleur, à côté de l'option Use Color.
Sélectionnez la couleur de votre choix qui est différente de celle
présentement utilisée pour le tableau.
Appuyez sur le bouton OK.
Comme vous venez de l'accomplir, chaque cellule peut avoir une couleur de
fond différente. Si vous voulez pratiquer les éléments que vous venez de voir,
essayer de répliquer le tableau suivant.
Liste des activités pour la semaine
Cédule des
Lun Mar Mer Jeu Ven
activités
Matin
X
Après-Midi
Soir
X
X
X
Conçu par Patrice Roy
X
Dernière mise à jour le 21/8/02
102
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Certaines cellules du tableau ci-dessus n'apparaissent pas parce ce que le
contenu des cellules est vide. Il suffit de mettre un espace dans les cellules
vides pour qu'elle apparaissent.
Les propriétés de la page Web
Comme pour le texte, les images, les liens et les autres éléments de la page
Web, la page Web a elle aussi ses propres caractéristiques ou propriétés. La
partie qui suit consiste à vous démontrer ces propriétés et comment en
prendre avantage.
Du menu Format, sélectionnez l'option Page properties.
L'écran suivant va apparaître.
Sous l'onglet General, il y a les options pour donner un titre à la page, le nom
du concepteur de la page ainsi que les descriptions qui serviront aux sites de
recherche pour classifier votre page Web.
La case Title sert à donner un nom à votre page Web.
Dans la case Title, entrez le texte suivant: Première page Web.
Lorsque vous verrez votre page Web, le titre de votre page va apparaître sur
la barre titre de la fenêtre; comme ceci:
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
103
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
La case Author indique le nom du concepteur de la page Web.
Dans la case Author, écrivez votre nom.
La case description est un commentaire que vous pouvez écrire. Vous êtes
libre d'écrire les commentaires de votre choix. La section Other attributes est
utile pour les sites de recherche. Ils lisent le texte dans les cases Keywords et
Classification pour les aider à classifier votre page Web parmi leurs
catégories (Internet, ordinateurs, éducation ...). Pour vous donner une idée
des catégories des sites de recherche, allez à la page principale de ces sites.
Vous verrez leurs catégories et pourrez ensuite décider dans laquelle votre
page Web serait mieux située.
Cliquez sur l'onglet Colors and Background.
Sous cet onglet, vous retrouverez les options pour la présentation de la page
Web. Vous pouvez déterminer la couleur du texte, des liens ainsi que le fond
de la page Web. Sous la partie Page Colors, vous retrouverez les options
pour la couleur du texte et des liens de la page Web. Si vous utilisez l'option
Use viewer's browser colors, vous laissez au lecteur déterminer ses
préférences dans son fureteur. Si vous utilisez l'option Use custom colors,
c'est le concepteur de la page Web (vous) qui prend le contrôle des couleurs.
Ceci peut être nécessaire si vous utilisez un fond d'écran sombre ou voulez
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
104
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
une présentation hors de l'ordinaire. Voici la liste des options ainsi qu'une
courte description.
Option
Description
Normal Text
Couleur du texte ordinaire de la page Web
Link Text
Couleur du texte ayant un lien hypertexte.
Active Link Text
Couleur du lien hypertexte au moment où le lecteur clique sur le
lien.
Followed Link
Text
Couleur d'un lien hypertexte dont le lecteur a déjà visité
récemment.
Background
Couleur du fond de la page Web
Cependant, il faut faire attention de ne pas choisir, en aucun moment, la
couleur blanche pour le texte ordinaire. Ceci peut donner une belle page
Web. Mais, au moment de l'impression de la page Web, le fureteur n'imprime
pas le fond de la page. Et surtout, le texte en blanc ne sort pas sur une feuille
blanche. Donc, la page Web que l'utilisateur aurait voulu garder en référence
n'est pas imprimable si la couleur du texte est blanche. Il est toujours possible
au lecteur de désactiver les couleurs prédéterminées par le concepteur (voir
préférences et polices de caractères pour Netscape). Mais ceci rend la tâche
du lecteur plus difficile pour rien.
En dessous des options pour la couleur du texte et des liens, il y a l'option
pour insérer une image pour le fond de la page Web. Cette option a priorité
par dessus l'option pour la couleur de fond de la page Web. Pour le fond de la
page, vous pouvez avoir une image ou une couleur. Mais pas les deux en
même temps. Comme vous l'avez peut être remarqué, il y a déjà une image
qui est choisi pour le fond (niceblue.gif). C'était l'un des exercices sur les
images au début de cette page Web.
La dernière option de la page, Save these settings for new pages, est
intéressante si vous voulez utiliser ces mêmes options pour concevoir
plusieurs pages Web pour un même site. Pas besoin de les choisir de
nouveau à chaque fois que vous ajoutez une page Web à un site.
Cliquez sur l'onglet META Tags.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
105
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Sous cet onglet, vous retrouverez des options supplémentaires pour mieux
identifier votre page Web. Il suffit d'écrire le nom du méta tag qui vous
intéresse dans la case Name ainsi que sa valeur dans la case Value et
d'appuyer sur le bouton Set. Vous ne le savez pas, mais vous avez déjà
utilisé quelques META Tags. Sous l'onglet General, les options Author,
Description, Keywords et Classification sont des META Tags. Vous
retrouverez une liste plus complète à la page suivante sous la section Meta
Tags ainsi que leurs possibilités.
Sauvegarder la page Web
Le résultat tout ce travail est d'être capable de sauvegarder vos pages Web
pour ensuite les "publier" sur l'Internet. Cette partie de la page consiste
simplement à sauvegarder le résultat de tous les exercices que vous avez
accompli jusqu'à présent. Ceci vous permettra ensuite de voir le résultat et de
transférer le tout à un répertoire qui sera accessible à tous les lecteurs de
pages Web.
Du menu File, sélectionnez l'option Save As.
Dans la case du coin supérieur gauche (Option Dans), sélectionnez le
lecteur de Disquette 3½ (A:).
Après avoir choisi le lecteur et le répertoire dans lequel vous allez
sauvegarder votre page Web, il est temps de donner un nom à votre page
Web.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
106
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Pour les besoins de l'exercice, entrez dans la case Nom: page1 .
Appuyez sur le bouton Enregistrer.
Si vous n'avez pas fait l'exercice précédent sur les propriétés des pages Web,
Composer va vous demander le titre de votre page Web.
Sinon, Composer va sauvegarder votre page Web ainsi que les images sur
votre disquette. Si vous aviez déjà sauvegardé une première fois, Composer
pourrait vous demander de sauvegarder une seconde fois vos images.
Puisque les images sont déjà sauvegardées sur la disquette, il est inutile de la
sauvegarder une seconde fois; à moins que vous avez apporté des
modifications à l'image.
Aperçu de la page Web.
Voir le résultat de la page Web est important. Ceci est votre chance de voir
votre résultat et comment les lecteurs vont interpréter votre page Web. C'est
aussi le temps de voir les défauts de la page et de les corriger avant que le
grand public la voie.
Appuyez sur le bouton
.
OU
Du menu File, sélectionnez l'option Browse Page.
Composer va possiblement vous demander de sauvegarder la page si vous
avez apporté des corrections. Vous devez sauvegarder vos modifications
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
107
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
avant de pouvoir continuer. Une fois que vous verrez la page, vous pourrez
vérifier quelques points.
Vérifiez le fonctionnement des liens: le mot "Ceci" à la page principale de
l'UQÀM, le mot "Page" à la fin de la page Web et le bouton de navigation à la
page de conception de page Web avec Netscape Composer.
Vérifiez l'alignement de l'image à la droite de l'écran.
Vérifiez la présentation du tableau.
Si le résultat n'est pas ce que vous attendiez, revérifiez les instructions de
cette page et apportez les corrections si nécessaire.
Publier la page Web
Il reste la dernière étape; celle de publier la page Web pour que le public
puisse la voir. Mais auparavant, il faut que vous ayez un compte qui soit
disponible au public. Sinon, cela est impossible de transférer votre page Web
et les images pour les rendre disponibles à tous.
Plusieurs compagnies d'abonnement à l'Internet offre aussi la possibilité de
créer son propre site. Vous pouvez utiliser les outils qu'elles offrent ou ceux
de votre choix tel que Netscape Composer.
Appuyez sur le bouton
.
La fenêtre ci-dessus va vous demander quelques informations pour pouvoir
transférer votre page Web, et les images qui sont incluses dans votre
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
108
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
répertoire public. Pour accéder à votre répertoire, il faut ensuite donner le
nom du serveur, précédé de ftp://, votre numéro de compte sur ce serveur et
votre mot de passe.
Malheureusement, je n'ai jamais réussi à faire fonctionner cette commande.
C'est pour cette raison que je vous recommande d'utiliser la procédure de
transfert de fichiers en utilisant WS-FTP.
Problème
Comme pour Word, Netscape Composer a ses petits problèmes. Mais celui-ci
peut être de taille. Composer a de la difficulté avec les liens à des pages
d'adresses relatives. Le problème des liens n'apparaît pas lorsque vous avez
un lien à une adresse absolue, qui commence par un http://, mais une
adresse d'une autre page Web qui se retrouve dans le même dossier lorsque
vous n'avez pas sauvegarder la page Web. Pour éviter cette situation, écrivez
quelques lignes de votre page Web et sauvegardez-la le plus tôt possible.
Ajoutez des liens après avoir sauvegardé une première fois la page Web.
Si au moment de créer un lien vous voyez que celui-ci commence par file://,
et que le lien est pour une autre page Web qui est dans le même dossier que
celle que vous composez, retirez cette partie et laissez seulement le nom de
la page Web. Par exemple, un lien file://A|/accrel.htm devrait être renommé
accrel.htm .Ceci va vous éviter beaucoup de stress inutile.
Conception de page Web avec Word
Avant de commencer
Introduction
Les exercices
Enregistrer en format HTML
Le texte
Les liens et les "bookmarks" (signets)
•
•
•
•
•
•
Sur du texte
Sur une image
Pour une adresse de courrier électronique
Création d'un signet
Lien sur une partie d'une image
Modifier un lien hypertexte
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
109
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Les lignes horizontales
Les images
Le fond de la page
Les tableaux
Aperçu à partir d'un fureteur
Aperçu des codes
Problèmes de conception en utilisant Word
•
•
•
•
•
•
Les images n'apparaissent pas
Les espaces dans les noms des fichiers
Mettre un lien sur une image la grossit !
Impossible de mettre un lien hypertexte sur une image alignée
Des signets ne fonctionnent pas
Le texte ne change pas de couleur
Avant de commencer
Cette page a été récemment restructurée. Le contenu sur le World Wide Web
est maintenant divisé en plusieurs pages. La page d'introduction au World
Wide Web contient une introduction et une description des éléments que l'on
retrouve sur les pages Web et les sites Web. Il y a aussi une page contenant
des conseils pour la conception de pages Web, la promotion du site et la
publication. Les deux pages suivantes sont pour la conception de pages Web
en utilisant Netscape Composer ou Microsoft Word (cette page). Il y a
beaucoup de petits conseils qui sont inclus sur ces pages. La prochaine page
contient une description des éléments que l'on retrouve dans un formulaire
d'une page Web ainsi que ses avantages et ses limitations. Pour terminer, il y
a une page qui contient les codes HTML que l'on retrouve sur toutes les
pages du Web. En comprenant leur fonctionnement, vous pourrez concevoir
de meilleures pages Web.
Introduction
Le World Wide Web est entré en grande vapeur dans notre vocabulaire en
1995. Depuis, tout le monde veut concevoir sa propre page Web et "publier"
ses oeuvres. Cette page vous montre les concepts de base et comment
utiliser Microsoft Word pour réaliser celle-ci. Ce logiciel n'a pas toutes les
options pour créer une page Web ou même un site Web structuré.
Cependant, les options de base sont facilement accessibles. Pour utiliser
toutes les commandes et options possibles par des pages Web, il existe des
éditeurs dédiés à la création de page Web tels que Frontpage, PageMill, Hot
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
110
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Dog Pro ainsi que plusieurs autres. D'ailleurs, la page précédente démontre
comment concevoir une page Web avec Netscape Composer.
Les exercices
Cette partie du texte consiste en quelques exercices à partir de Word pour
concevoir une page Web et des explications pour expliquer chacune des
possibilités.
Ouvrez l'application Word.
Écrivez: "Ceci est ma première page Web".
Du menu Ficher, sélectionnez l'option Enregistrer au format HTML ...
Entrez le nom page1.htm dans la case de Nom du fichier.
Appuyez sur le bouton Enregistrer.
À chaque fois que vous voudrez sauvegarder une page en format HTML,
Word va vous poser cette question. Ceci est pour vous dire qu'il n'y a pas
l'équivalent de ce document en format Word. Pour les besoins de l'exercice, il
y a aucun besoin d'avoir le même document en format Word. Donc,
Appuyez sur le bouton Oui.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
111
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Dès que le fichier a terminé de sauvegarder, vous allez remarquer que les
options des différentes barres d'outils vont changer. C'est que le format HTML
n'offre pas autant de possibilités que le format pour les documents Word.
Le texte
Le plus important sur une page Web est toujours le contenu. Mais, on peut
changer la présentation du texte en changeant de police de caractère, en
changeant la couleur et la taille du texte. Vous utiliserez les mêmes options
que vous le feriez pour un document ordinaire. Ce site vous offre une page
sur les options de présentation de base pour Word. Donc, ils ne seront pas
repris sur cette page. Cliquez ici pour vous rendre à la page Wrdpres.htm .
Les liens et les "bookmarks" (signets)
L'une des caractéristiques de base d'une page Web est qu'elle doit avoir au
moins un lien à une autre page ou un autre site. Une page Web sans au
moins un lien est impensable ! Il y a au moins un lien qui retourne à l'adresse
de la page précédente ou à la page principale du site. Ce lien peut être placé
sur du texte ou sur une image.
Il est aussi possible d'avoir des signets, des "bookmarks" en anglais, sur une
page. Ce sont des liens à l'intérieur de la même page. Par exemple, presque
toutes les pages de ce site ont au début une liste des sujets. Cliquez sur le
texte et le fureteur vous transporte plus loin sur la même page Web. Ce sont
des signets. Cependant, les signets ne sont pas "obligatoires" dans la
conception d'une page Web. Mais ils aident les lecteurs de la page à trouver
rapidement le contenu dont ils ont besoin.
Lorsque vous cliquez sur un lien, le fureteur vous transporte à une autre page
Web. Cependant, lorsque vous cliquez sur un signet, le fureteur vous
transporte à un autre endroit de la même page Web. Pour savoir si vous êtes
sur la même page à un signet, regardez l'adresse de la page Web. Le
caractère "#" est utilisé pour indiquer le nom du signet. Par exemple, cette
page s'appelle conceptw.htm. Si vous cliquez sur le signet introduction,
l'adresse sera conceptw.htm#intro .
Pour créer un lien sur du texte:
Si vous voulez faire un lien sur du texte, faites un bloc avec le texte de votre
choix.
Si vous voulez faire un lien sur une image, cliquez sur l'image en question.
Appuyez sur le bouton .
OU
Du menu Insertion, sélectionnez l'option Lien Hypertexte.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
112
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Dans la case du haut, écrivez l'adresse de la page Web que vous voulez
rejoindre lorsque l'utilisateur va cliquer sur le lien.
Vous devez écrire l'adresse complète (http://...) si la page dont vous voulez un
lien n'est pas dans le même répertoire ou est à l'extérieur du site. Aussi, il est
préférable d'écrire les adresses en lettres minuscules. Ceci s'applique aussi
lorsque vous incluez une image sur votre page Web.
Si vous voulez que le lien se rende directement à un signet de la page,
écrivez le nom du signet dans la seconde case.
Si vous voulez faire un lien sur un signet la même page, n'écrivez pas
l'adresse de la page Web, seulement le nom du signet qui devrait se retrouver
parmi la liste des signets.
Pour créer un lien sur une image:
Cliquez sur l'image.
Appuyez sur le bouton .
OU
Du menu Insertion, sélectionnez l'option Lien Hypertexte.
Entrez l'adresse et/ou le signet de votre choix.
Appuyez sur le bouton OK.
Vous utiliserez la même technique pour les boutons de navigation de votre
site. Car, en fait, les boutons de navigation ne sont que des images avec un
lien.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
113
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Pour créer un lien sur une adresse de courrier électronique
Il est aussi possible de faire un lien sur une adresse de courrier électronique.
Si vous cliquez sur ce lien et que le fureteur a votre nom, votre adresse de
courrier électronique ainsi que le nom de votre serveur où est situé votre
"boîte postale", une fenêtre va apparaître vous permettant d'écrire un
message. Bien qu'il faille donner ces informations auparavant, c'est très
pratique pour envoyer des messages rapidement. La page de courrier
électronique avec Netscape vous montre comment configurer ce fureteur pour
y mettre les informations nécessaires pour accéder à votre courrier
électronique ainsi que d'envoyer des messages.
Sélectionnez du texte ou une image de votre choix.
Appuyez sur le bouton .
OU
Du menu Insertion, sélectionnez l'option Lien Hypertexte.
Dans la case pour écrire le fichier ou l'URL, écrivez mailto: suivi de
l'adresse de courrier électronique. Ex.: mailto:[email protected] .
Il est préférable pour un lien sur une adresse de courrier électronique d'écrire
l'adresse de la personne. Si le lecteur de la page n'a pas configuré le fureteur
pour envoyer des messages, il pourra toujours écrire l'adresse et contacter la
personne plus tard.
Pour créer un signet sur lequel vous pourrez ensuite y référer
un lien.
Placez le curseur où vous voulez le signet.
Du menu Insertion, sélectionnez l'option Signet.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
114
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Entrez le nom que vous voulez donner au signet (référence).
Appuyez sur le bouton Ajouter.
Pour créer un lien sur une partie de l'image
Le principe consiste à entourer la partie de l'image où vous voulez mettre un
lien et ensuite donner l'adresse de la page que vous voulez.
Malheureusement, cette option n'est pas disponible avec Word 97. Mais, il est
cependant possible de le faire avec d'autres éditeurs. Au bas de la page qui
donne de l'information sur les pages Web, il y a une image qui contient huit
liens à d'autres pages. Il suffit de cliquer sur le mot pour aller sur une autre
page.
Modifier un lien hypertexte
Il est toujours possible de modifier un lien hypertexte à une autre adresse.
Placez le pointeur par dessus le lien (le texte ou l'image).
Appuyez sur le bouton droit de la souris.
Du menu contextuel, sélectionnez l'option Lien hypertexte.
Sélectionnez l'option Modifier.
De la fenêtre des liens, changer l'adresse à la page de votre choix.
La page d'introduction à World Wide Web fourni aussi de l'information sur les
adresses relatives et absolue. À lire.
Les lignes horizontales
Une ligne horizontale peut être utilisée dans une page Web pour séparer
deux parties du document. Comme sur ce site, les lignes horizontales sont
utilisées pour séparer la liste des thèmes couverts du début de la page du
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
115
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
reste du texte. Elles sont aussi utilisées pour séparer le texte des boutons de
navigations situés à la fin de chaque page.
Appuyez sur le bouton .
OU
Du menu Insertion, sélectionnez l'option ligne horizontale.
Vous pouvez choisir parmi ceux-ci ou ajouter vos propres lignes horizontales
à la liste. Il y a plusieurs autres styles de lignes horizontales disponibles sur le
World Wide Web. En appuyant sur le bouton Plus, vous pouvez ajouter à la
liste des lignes que vous avez déjà trouvées sur le WWW. Il suffit d'indiquer à
Word le lecteur et le répertoire (dossier) et le nom du fichier où se retrouve
l'image de la ligne horizontale dont vous avez besoin.
Les images
Appuyez sur le bouton .
OU
Du menu Insertion, sélectionnez l'option Image.
Cette dernière option vous offre ensuite plusieurs sources possibles. Vous
pouvez utiliser une image provenant de la bibliothèque d'Office, de chercher
une image du site Web de Microsoft, de prendre l'image directement d'un
numériseur (scanner) ou générer un graphique provenant de chiffres.
Pour les besoins de l'exercice, insérez une image de la bibliothèque
d'Office.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
116
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
De la liste des images, sélectionnez celle qui répond le mieux à vos besoins.
L'image sera probablement trop grande. Vous pouvez ajuster la taille de
l'image en utilisant la souris.
Cliquez sur l'image.
Placez le pointeur sur l'un des carrés de dimensionnement situés aux
extrémités de l'image.
En gardant un doigt sur le bouton gauche de la souris, rapprochez le carré
vers le milieu de l'image.
Relâchez le bouton de la souris lorsque vous aurez atteint la taille désirée.
Ceci à l'effet de réduite l'image. Pour augmenter sa taille, éloignez le carré du
milieu de l'image.
Au moment de la sauvegarde de la page Web, Word va automatiquement
convertir les images provenant de la bibliothèque en format GIF. Ils auront
des noms tels que image1gif, image2.gif etc. Ne soyez donc pas surpris de
retrouver des fichiers en format GIF dans le même dossier que votre page
Web. Il faut aussi les transférer au répertoire public si vous voulez qu'ils
soient correctement affichés pour les utilisateurs de votre page Web.
Par défaut, une image s'aligne toujours à la gauche de l'écran et ne permet
qu'une ligne de texte à côté de l'image. Word vous permet de placer l'image à
la gauche ou à la droite de l'écran et d'écrire plusieurs lignes de texte à côté
de celle-ci. Il ne faut pas cependant utiliser les options d'alignement qui se
retrouvent sur la barre d'outils Mise en forme, ils sont utilisés pour
l'alignement du paragraphe et non des images.
Après avoir inséré une image, cliquez sur celle-ci.
Du menu Format, sélectionnez l'option Image.
Si nécessaire, cliquez sur l'onglet Position.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
117
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Cette fenêtre vous indique qu'il
est possible d'aligner le texte à
la gauche ou à la droite de
l'écran ou de mettre aucun
alignement. Dans ce dernier
cas, l'image se place à l'endroit
où vous l'avez inséré à l'écran
et permet seulement une ligne à
côté de celle-ci.
Pour cet exercice,
sélectionnez l'option À droite.
Appuyez sur le bouton OK.
Un cadre va apparaître autour
de l'image. N'écrivez en aucun
cas du texte dans ce cadre. Il
faut toujours écrire le texte à
l'extérieur de celui-ci.
Cette option est vraiment pratique lorsque vous voulez écrire un grand
paragraphe autour de l'image ou pour aligner l'image à la droite de l'écran. Il
faut cependant faire attention à cause de toutes les résolutions d'écran
possibles. Un paragraphe qui est bien présenté avec une image à une
résolution de 640 X 480 pixels peut donner un effet très différent à 1024 X
768 ! Si cela vous est possible, changez la résolution de votre écran et
regardez la différence de cette partie de la page.
Une autre astuce pour aligner du texte parfaitement est d'utiliser un tableau
avec plusieurs colonnes. Vous placez l'image dans une colonne et le texte
dans l'autre. Pour centrer l'image, créez un tableau à trois colonnes. Placez
l'image dans la colonne du milieu. Ceci est surtout pratique lorsque vous avez
seulement quelques lignes de texte à écrire à côté de l'image.
L'onglet taille permet de jouer avec la grandeur de l'image. Vous pouvez
changer sa taille en centimètre. Ceci n'est pas vraiment pratique puisque
l'unité de mesure en format HTML est soit en pixels (points de lumières de
l'écran) ou en pourcentage de l'écran. Elle vous offre cependant un certain
niveau de contrôle sur la présentation.
Le fond de la page
Il n'y a rien de pire qu'un fond de page gris. Surtout lorsqu'il est si facile de
changer le fond pour une couleur ou mettre un motif pour le fond de votre
choix.
Appuyez sur le bouton .
OU
Du menu Format, sélectionnez l'option Arrière plan.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
118
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Vous pouvez à partir de cette fenêtre choisir une couleur qui remplira le fond
de la page. La couleur blanche est un bon choix. Il vous donne le meilleur
contraste avec du texte écrit en noir. C'est aussi le genre de présentation que
nous sommes habitués à voir sur papier.
Si aucune de ces sélections ne vous satisfait, vous pouvez toujours
sélectionner l'option Couleurs supplémentaires pour avoir le choix parmi
des millions de couleurs. Cependant, si au lieu vous voulez mettre un motif en
arrière plan ...
Appuyez sur le bouton Motifs et textures.
De cette fenêtre, vous pouvez choisir l'un des motifs inclus dans Word. Il vous
est aussi possible d'inclure d'autres motifs que vous avez trouvés sur le World
Wide Web. Il y a plusieurs sites qui ont des motifs pour des fonds de pages
ou des instructions pour concevoir les vôtres. Pour inclure un motif que vous
avez trouvé.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
119
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Appuyez sur le bouton Autre texture ...
Sélectionnez le lecteur, le dossier et le nom du fichier qui a le motif voulu.
Appuyez sur le bouton Enregistrer.
Ce motif sera ajouté aux autres déjà dans la liste. Vous y aurez accès en tout
temps à partir de Word.
Les tableaux
Les tableaux sont pratiques pour présenter de l'information. Dans le format
HTML, c'est aussi un excellent outil pour contrôler la présentation à l'écran.
Sur une page Web, il n'y a pas d'outils comme des tabulations ou des
colonnes pour aligner du texte. Cependant, vous pouvez mettre dans les
cellules de différentes tailles des éléments comme du texte, des images, des
options pour un formulaire etc. Il est aussi possible de s'en servir pour afficher
le texte sur plusieurs colonnes. Personne ne voit la différence si la bordure
des cellules est transparente.
Appuyez sur le bouton .
OU
Du menu Tableau, sélectionnez l'option Insérer un tableau.
Sélectionnez le nombre de colonnes et de lignes dont vous avez besoin.
Appuyez sur le bouton OK.
Comme pour un document ordinaire, Word vous offre des options pour
contrôler la présentation du tableau. Celles-ci ne seront pas discutées sur
cette page puisqu'elles sont déjà détaillées sur une autre page Web de ce site
dans la section Word. Cliquez ici pour vous rendre à la page Wrdtbl.htm.
Il y a cependant quelques options qui sont seulement disponibles pour un
tableau en format HTML. Ce sont les propriétés de tableau et les propriétés
de cellules. Celles-ci sont discutées dans les lignes qui suivent.
Les propriétés des tableaux
Placez le pointeur à l'intérieur du tableau.
Du menu Tableau, sélectionnez l'option Propriétés de tableau.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
120
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
La partie du haut de la fenêtre concerne
l'alignement du tableau par rapport au
texte. Comme pour les images, il est
possible d'avoir du texte autour du tableau.
Cependant, par défaut, le reste du texte de
la page se place au-dessus ou en dessous du
tableau. Il est même possible de centrer
horizontalement le tableau. Il est par la
suite possible de déterminer l'espace entre
la bordure de la cellule et le texte contenu
dans les cellules du tableau. Cette fenêtre
vous offre aussi le choix de déterminer la
couleur de fond du tableau et l'espacement
entre les colonnes du tableau.
Une fois que vous aurez déterminé vos choix, appuyez sur le bouton OK.
Les propriétés de cellules.
Cliquez dans la cellule dont vous voulez changer les propriétés.
Vous pouvez aussi faire un bloc avec plusieurs cellules si vous voulez
appliquer les mêmes propriétés à plusieurs cellules.
Du menu tableau, sélectionnez l'option Propriétés des cellules.
À partir de cette fenêtre, vous pouvez
premièrement décider de l'alignement vertical du
texte à l'intérieur de la cellule. Comme pour les
propriétés du tableau, vous pouvez changer la
couleur de fond pour une ou d'un bloc de
cellules. Pour terminer, vous pouvez déterminer
la taille de la cellule.
Une fois que vous aurez déterminé vos choix, appuyez sur le bouton OK.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
121
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Aperçu à partir d'un fureteur
Ce que vous voyez à l'écran de Word n'est pas la même présentation que le
lecteur de la page. Celui-ci va utiliser un fureteur tel que Netscape Navigator,
Internet Explorer ou un autre pour voir votre page. C'est pour cette raison qu'il
y a l'option d'aperçu de la page Web. Celui-ci va premièrement vous
demander de sauvegarder votre page Web avant d'ouvrir un fureteur. Ensuite,
le contenu de la page sera affiché à partir de ce fureteur.
Appuyez sur le bouton .
OU
À partir du menu Fichier, sélectionnez l'option Aperçu de la page Web.
Si c'est la première fois que vous utilisez cette option, Word va vous
demander l'endroit où se trouve le programme fureteur (Navigator, Internet
Explorer ou autres) sur le disque dur de votre ordinateur. Il faut donc savoir
où se retrouve ce programme sur votre ordinateur avant d'utiliser cette option.
Word ouvrira toujours le même fureteur les prochaines fois que vous utiliserez
cette option.
Aperçu des codes
Pourquoi vous montrer les codes lorsque vous êtes capable de créer vos
pages Web à partir d'un éditeur ? Inévitablement, vous devrez à un moment
changer l'un des codes d'une page Web "à la main". C'est à dire à partir du
code. C'est parfois plus facile ou simplement nécessaire de le faire.
Par exemple, une image n'apparaît pas à l'aperçu. L'une des raisons les plus
communes est que le nom du fichier est "mal" écrit. Certains serveurs,
comme Merlin, font une différence entre des lettres en minuscules et ceux en
majuscules. Donc, pour le serveur, l'image Boulex.gif, boulex.gif et boulex.gif
sont trois images différentes. Pour éviter ce genre de situation, il est
préférable d'écrire le nom des fichiers d'images en minuscule. Ceci s'applique
aussi aux liens et aux signets. Lors de la procédure pour transférer votre page
Web sur le serveur, il y a une option pour forcer le nom des documents (page
Web ou image) en minuscule. Ne l'oubliez pas ! Si vous avez encore un
problème avec votre page Web et que vous ne trouvez pas la solution, il est
possible que vous soyez obligé de voir le code HTML.
Il y a aussi une autre raison plus intéressante de connaître les codes. Par
après, vous pouvez regarder les codes des pages Web d'autres personnes
pour voir comment ils ont réussi à avoir un certain effet ou un genre de
présentation. Vous pourrez ensuite répéter ces codes sur vos pages ! À partir
de Netscape, utilisez l'option Page source en dessous du menu View. Pour
Internet Explorer, du menu Affichage, sélectionnez l'option Source.
Pour vous familiariser avec les codes, cette partie de la page vous montre les
codes les plus souvent utilisés. Cependant, cette liste est loin d'être complète.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
122
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Plusieurs pages dans la section référence de la page du World Wide Web ont
plus d'informations sur les codes.
Du menu Affichage, sélectionnez l'option Code source HTML.
Word va peut-être vous demander de sauvegarder le document, répondez
Oui.
Les codes de base
Comme mentionné au début de cette page, tous les codes en format HTML
se retrouvent entre des "<" et des ">". La plupart de ces codes fonctionnent
aussi en paires: le premier pour activer la commande et le second pour la
terminer. La seule différence entre les deux est que le dernier a le caractère
"/" en plus dans le code. Par exemple, les codes <P> et </P> indiquent le
début et la fin d'un paragraphe. Il y a aussi certains codes qui sont
nécessaires.
<HTML>
<HEAD>
<TITLE>Titre de votre page Web</TITLE>
</HEAD>
<BODY>
</BODY>
</HTML>
Ce que vous avez au-dessus sont les codes de base pour une page Web.
Une page Web commence toujours par <HTML>. C'est de cette manière que
le format est reconnu par les éditeurs de pages Web. Ensuite suit la section
<HEAD> qui inclut le nom de la page (<TITLE>) qui va apparaître sur la barre
titre de la fenêtre lors de l'affichage de la page dans un fureteur. C'est à
l'intérieur des codes <BODY> que se retrouve le texte de la page. Souvent, le
premier code BODY inclut des options telles que la couleur de fond
(<BACKGROUND>) ou le nom de l'image qui sert de motif de fond de la
page.
Les images
<IMG SRC="plus.gif" ALT="+" HEIGHT="10" WIDTH="10" BORDER="0">
Le code précédent indique la référence à une image. L'option SRC indique le
nom et si nécessaire le chemin (en adresse absolue) pour trouver l'image en
question. L'option ALT affiche du texte si, pour une raison ou une autre,
l'image n'apparaîtrait pas. Ceci laisse toujours une référence aux lecteurs de
la page. Les options HEIGHT et WIDTH réservent l'espace nécessaire pour
afficher l'image. De cette manière, le fureteur réserve l'espace et continue
d'afficher le reste du texte de la page. Par après, il revient et affiche les
images dans les espaces réservés. Si cette option n'est pas utilisée, la
présentation du texte de la page est ralentie puisque le fureteur doit
premièrement lire l'image avant de réserver l'espace. L'option BORDER sert à
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
123
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
déterminer l'épaisseur du contour de l'image. Si l'option n'est pas là, il n'y aura
pas de bordure autour de l'image (BORDER="0").
Problèmes en utilisant Word
Les premiers étudiants à concevoir leur page Web utilisant Word se sont
aperçus de quelques problèmes. Voici une liste des problèmes que les
étudiants ont découverts et leurs solutions.
1. La page Web et les images ont été transférées au répertoire public,
mais on ne voit pas ceux-ci ni le fond de l'écran.
Le problème provient des noms des fichiers. Le serveur Merlin et le serveur
Nobel font une différence entre les caractères écrits en minuscules et ceux en
majuscules. Donc, pour ces serveurs, les fichiers Boulex.gif, boulex.gif et
boulex.gif sont trois différents fichiers.
Lors du transfert des fichiers en utilisant le logiciel FTP, l'option " force
lowercase " était active. Donc tous les noms des fichiers sont écrits en
minuscules. Cependant, dans la page Web, la première lettre des noms des
images est écrite en majuscule. Puisqu'il n'y a pas de fichiers portant
exactement ce nom sur le serveur, celui-ci affiche un espace vide au lieu de
l'image.
Il y a deux manières pour régler la situation : retirer l'option " force lowercase "
de WS_FTP et retransférer les images ou changer les codes de la page Web.
La première option est la plus facile.
Ouvrez le logiciel WS_FTP.
Appuyez sur le bouton Option au bas de la fenêtre.
Cliquez sur l'onglet Code.
Retirer l'option Force lowercase.
Retransférez les images.
La seconde option est un peu plus difficile. Elle a l'avantage de vous donner
un aperçu des codes qui composent une page Web ainsi que de les modifier
lorsque nécessaire. Cette option existe aussi dans d'autres logiciels de FTP
(File Transfert Protocol).
Ouvrez l'application Word avec votre page Web dont les images
n'apparaissent pas.
Du menu Affichage, sélectionnez l'option Code source
Pour le fond de l'écran, vous trouverez parmi les premières lignes des codes
de votre page Web le code <BODY BACKGROUND= " Image.gif " …
Assurez-vous que le nom de l'image, qui est entre les guillemets, soit en
minuscule.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
124
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Pour les images de votre page Web.
Du menu Édition, sélectionnez l'option Rechercher.
Entrer le texte " <IMG " (sans les guillemets) dans la case blanche et
appuyez sur le bouton Rechercher.
Vous allez tomber sur un code pour l'affichage d'une page.
Assurez-vous que le nom de l'image, qui est entre les guillemets, soit en
minuscule.
Répétez la recherche jusqu'à ce que vous soyez à la fin de la page Web.
Appuyez sur le bouton Fermer pour conserver vos modifications.
Sauvegardez le fichier et retransférez-le dans votre répertoire public.
2. Le nom des images est bien écrit en minuscule mais les images
n'apparaissent toujours pas.
Le nom de certaines images est composé de plusieurs mots tels que " boule
verte ", " feuilles d'automne " ou " sphère métallique ". Les serveurs Merlin et
Nobel convertissent les espaces dans le nom des fichiers par le caractère "
%20 ". Puisque le nom du fichier d'image n'est plus le même que sur la page
Web, il n'apparaît pas lors de l'aperçu de la page Web.
La solution consiste à renommer le fichier en un seul mot et de changer le
code de la page Web.
Pour renommer un fichier.
Retrouver l'image dont le nom est composé de plusieurs mots sur votre
disque dur ou votre disquette.
Placez le pointeur par-dessus le nom de l'image
Appuyez sur le bouton droit de la souris et sélectionnez l'option
Renommez.
OU
Faites un double-clic sur le nom de l'image.
Changer le nom de l'image à un seul mot et appuyez sur la touche Entrée.
3. L'image grossit lorsque je lui attache un lien !
Dans quelques rares cas, l'image grossit lorsqu'on y ajoute un lien. Ceci est
une "bogue" de Word. Pour résoudre ce problème, il faut retirer le lien et
trouver la taille "normale" de l'image.
Placez le pointeur par-dessus l'image.
Appuyez sur le bouton droit de la souris.
Du menu contextuel, sélectionnez les options Lien hypertexte et Modifier
lien hypertexte.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
125
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Appuyez sur le bouton Supprimer le lien.
L'image devrait revenir à sa taille précédente. Sinon, changez la taille de
l'image. Il faut maintenant trouver la taille normale de l'image.
Du menu Affichage, sélectionnez l'option Code source HTML.
Utilisez la fonction Édition, rechercher pour retrouver l'image qui change de
taille.
Écrivez sur un bout de papier sa largeur et sa hauteur (WIDTH, HEIGHT).
Appuyez sur le bouton Quitter code source HTML pour revenir au mode
normal.
Remettez le lien hypertexte sur l'image.
Si l'image s'agrandit de nouveau.
Retournez au code source HTML (Affichage, code source HTML)
Changez les chiffres de la largeur et de la hauteur à ceux que vous avez
écrits sur papier.
Quittez le code source HTML en conservant vos modifications.
L'image devrait ensuite être à la taille désirée.
4. Je ne peux pas attacher un lien à une image si je l'ai alignée à la
gauche ou à la droite de l'écran.
Encore une fois, c'est aussi une autre "bogue" de Word. Il devrait
normalement être possible d'aligner une image pour être capable d'avoir
plusieurs lignes de texte à côté de l'image.La seule manière de contourner ce
problème est d'ajouter le code nécessaire "à la main" en affichant les codes.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
126
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Du menu Affichage, sélectionnez l'option Code source HTML.
Si demandé, sauvegardez votre page Web.
En utilisant la fonction Edition, rechercher, retrouver l'image sur laquelle
vous voulez attacher un lien.
Ajoutez devant le code <IMG ... le code suivant:
Pour un lien à une autre page, <A HREF="adresse de la page Web"> (avec
les guillemets) suivi de </A> après le code <IMG>. Voici un exemple qui vous
amènera à la page principale du site de CNN.
<A HREF="http://www.cnn.com/"><IMG SRC="Image3.gif" WIDTH=82
HEIGHT=113 BORDER=0></A>
Pour un lien à un signet, <A HREF="#nom du signet"> (avec guillemets) suivi
de </A> après le code <IMG>. Voici un exemple qui vous amènera au signet
"introduction" de la page.
<A HREF="#introduction"><IMG SRC="Image3.gif" WIDTH=82 HEIGHT=113
BORDER=0></A>
Il faut cependant faire attention. Word a tendance à vouloir effacer ce lien
ainsi que le reste du texte qui suit le lien. Donc, pour éviter que vous perdiez
une partie du texte que vous avez déjà écrit, faites une copie de sécurité du
fichier HTML (page Web) avant ajouter le code pour le lien. Ou, pour le
moment, évitez de mettre des liens sur des images alignées.
5. Des signets ne fonctionnent pas avec Internet Explorer mais
fonctionnent correctement avec Netscape Navigator.
C'est en partie un problème de Word et d'Internet Explorer. Certains étudiants
ont essayé de mettre deux signets l'un à côté de l'autre. Le problème est que
Word peut "entrecroiser" des codes pour les signets.
Normalement, les codes de signets devraient être écrits de la façon suivante:
<A NAME="nom du signet"></A>. S'il y a deux signets l'un à côté de l'autre,
cela donnerait: <A NAME="nom du premier signet"></A><A NAME="nom
du second signet"></A>. Word mélange le début et la fin des codes pour les
signets. Cela donne ceci: <A NAME="nom du premier signet"><A
NAME="nom du second signet"></A></A>. Netscape Communicator ou
Netscape Navigator se placent sur le premier code du signet tandis
qu'Internet Explorer se place au second code du signet. Puisque les codes
sont mélangés, ce dernier ne trouve pas le signet.
Pour régler ce problème.
Du menu Affichage, sélectionnez l'option Code source HTML.
Utilisez la fonction Edition, Rechercher pour trouver les signets
entrecroisés.
Placez les signets en bon ordre (<A NAME="..."></A><A
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
127
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
NAME="..."></A>).
Quittez le code source et enregistrez les modifications.
6. Une partie du texte en couleur ne s'affiche pas de la bonne couleur ou
de la bonne taille dans Internet Explorer ou Netscape Navigator.
Il s'agit d'un autre des problèmes de Word. Simplement, Word "oublie" de
mettre des codes de couleurs dans la page Web.
En format HTML, les codes pour changer la couleur d'une partie du texte est
<FONT>. Parmi les options de cette commande, il y a la couleur, la taille du
caractère et la police de caractère. Par exemple, vous pourriez retrouver dans
la page Web ceci:
<FONT SIZE="x" COLOR="..."> Le texte de votre choix </FONT> .
Dans votre page Web, il y a probablement une partie du texte qui est de la
bonne couleur tandis que la suite ne l'est pas. Pour changer la situation:
Du menu Affichage, sélectionnez l'option Code source HTML.
Retrouvez la partie de votre texte dont la couleur ou le texte n'est pas ce
que voudriez.
Juste devant, vous devriez retrouver une commande <FONT> avec les
bonnes options. Vous avez deux choix: recopier le bon code au nouvel
endroit ou déplacer la commande </FONT> plus loin dans le texte.
Les formulaires sur le Web
Avant de commencer
Introduction
Les éléments d'un formulaire
•
•
•
•
•
•
•
•
Zone de texte
Zone de texte à lignes multiples
Bouton crochet
Bouton radio
Liste d'options
Variable cachée
Bouton pour transmettre
Bouton pour vider le contenu des variables
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
128
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Le sondage
Avant de commencer
Cette page a été récemment restructurée. Le contenu sur le World Wide Web
est maintenant divisé en plusieurs pages. La page d'introduction au World
Wide Web contient une introduction et une description des éléments que l'on
retrouve sur les pages Web et les sites Web. Il y a aussi une page contenant
des conseils pour la conception de pages Web, la promotion du site et la
publication. Les deux pages suivantes sont pour la conception de pages Web
en utilisant Netscape Composer ou Microsoft Word. Il y a beaucoup de petits
conseils qui sont inclus sur ces pages. La prochaine page contient une
description des éléments que l'on retrouve dans un formulaire d'une page
Web (cette page) ainsi que ses avantages et ses limitations. Pour terminer, il
y a une page qui contient les codes HTML que l'on retrouve sur toutes les
pages du Web. En comprenant leur fonctionnement, vous pourrez composer
de meilleures pages Web.
Cette page est pour vous démontrer qu'il est possible d'avoir de l'information
sur les utilisateurs d'un site grâce aux formulaires. Ceci est un petit exemple
de ce qui est possible d'accomplir.
Introduction
Il y a un code HTML qui permet de créer un lien sur une adresse de courrier
électronique. Le seul problème avec cette commande est que l'utilisateur doit
avoir auparavant fourni de l'information au fureteur qu'il utilise. Il doit fournir
son nom, son adresse de courrier électronique, le nom du serveur qu'il utilise
et possiblement le mot de passe pour se connecter à son compte de courrier
électronique. Il y a des occasions où l'utilisateur accède à un site à partir d'un
autre poste auquel il n'a pas entré ces informations. Donc, il ne peut pas
rejoindre la personne qui a mis un lien sur une page Web. C'est pour cette
raison que vous devriez toujours écrire l'adresse avec le lien. Par exemple,
pour me rejoindre, vous pouvez cliquer sur le lien [email protected] Vous
pouvez aussi écrire sur un bout de papier l'adresse et contacter la personne
plus tard.
L'autre manière de transmettre de l'information à travers une page Web est
un formulaire. C'est une série d'instructions HTML qui permettent de
communiquer sans avoir une adresse de courrier électronique. Ces
instructions seront expliquées en plus de détails sur cette page.
Les éléments d'un formulaire
Les informations fournies par la personne qui rempli le formulaire sont
conservées dans des variables. Il y a plusieurs types de variables, ou des
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
129
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
"input" en anglais, dans le code HTML pour répondre à différents besoins. La
partie qui suit vous donne une liste de ces variables ainsi qu'une courte
description. Il y a aussi le code HTML et les options de chacune d'elle.
Zone de texte
Variable dans laquelle vous pouvez entrer du texte. Vous devez déterminer la
largeur en spécifiant le maximum de caractères pouvant entrer dans la
variable.
<INPUT Type="text" Name="Nom de la variable. À votre choix"
Size="Nombre de caractères affichées de la variable. Ex.: 50"
Maxlenght="Taille maximale de caractères">
Type="text"
Type de variable texte.
Name="À votre choix"
Donnez un nom qui représente son contenu.
Size="Chiffre qui représente la longueur Optionnel. Détermine la longueur de la
de la variable"
variable affiché à l'écran.
Maxlenght="Chiffre qui représente le
contenu maximum de la variable."
Optionnel. Permet de déterminer la taille
maximale de caractères que peut contenir la
variable.
Zone de texte pour les mots de passe
Ceci est une variante de la zone de texte. Elle couvre le texte par des
astérisques ( * ). Donc, le contenu est caché à l'écran. Elle a été conçue pour
des mots de passe.
< INPUT Type="password" Name="Nom de la variable. À votre choix"
Size="Nombre de caractères affichés de la variable." Maxlenght="Taille
maximale de caractères">
Type="Password"
Type de variable pour des mots de passe.
Name="À votre choix"
Donnez un nom qui représente son contenu.
Size="Chiffre qui représente la longueur Optionnel. Détermine la longueur de la
de la variable"
variable affiché à l'écran.
Maxlenght="Chiffre qui représente le
contenu maximum de la variable."
Optionnel. Permet de déterminer la taille
maximale de caractères que peut contenir la
variable.
Zone de texte à lignes multiples (textarea)
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
130
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Variable dans laquelle on peut entrer plusieurs lignes de texte. Elle est surtout
utilisée pour laisser les lecteurs laisser des commentaires. Vous déterminez
le nombre de lignes et le nombre de caractères par ligne.
<INPUT Type="Textarea" Name="Nom de la variable. À votre choix"
COLS="Longueur de la variable" ROWS="Nombre de lignes de la variable">
Type="Textarea"
Type de variable texte à ligne multiple.
Name="À votre choix"
Donnez un nom qui représente son contenu.
COLS="Longeur de la
variable"
Chiffre qui représente la largeurs en nombre de
caractères.
ROWS="Nombre de lignes"
Chiffre qui représente le nombre de lignes qui sera
affiché.
Bouton crochet
Ce bouton est facile à comprendre et à utiliser. Il est idéal pour des situations
Oui/Non. Elle indique si l'usager veut, s'accorde, choisi ou non cette option.
<INPUT Type="Checkbox" Name="Nom de la variable. À votre choix"
Value="Valeur de votre choix lorsque choisi" Checked="Checked">
Type="Radio"
Type de variable bouton radio.
Name="À votre choix"
Donnez un nom qui représente son contenu.
Value="Contenu de votre
choix"
Ceci est la valeur ou le texte qui sera envoyé lorsque
l'option est choisi.
Checked="checked"
Optionnel. Ceci indique qu'il y a un crochet dans la
boîte et donc choisi..
Bouton radio
Ce bouton indique si oui ou non l'usager veut cette option. Plusieurs boutons
radio peuvent être utilisés pour donner une liste de possibilités à l'usager. Il
suffit de donner le même nom à chacun des boutons radio mais une valeur
différente. Seulement l'un des boutons peut être choisi à la fois.
<INPUT Type="Radio" Name="Nom de la variable. À votre choix"
Value="Valeur de votre choix Checked="checked">
Type="Checkbox"
Type de variable bouton à crochet.
Name="À votre choix"
Donnez un nom qui représente son contenu.
Value="Contenu de votre Ceci est la valeur ou le texte qui sera envoyé lorsque
choix"
l'option est choisi.
Checked="checked"
Conçu par Patrice Roy
Optionnel. Ceci indique que le bouton est choisi.
Seulement l'un des bouton peut avoir cette option parmi
une sélection.
Dernière mise à jour le 21/8/02
131
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Liste d'options
Comme pour un bouton radio, la liste d'options est utilisée lorsque l'usager
doit choisir parmi plusieurs possibilités. Elle est encore plus avantageuse à
l'utiliser pour de longues listes d'options; pour une liste de pays par exemple.
<SELECT Name="Nom de la variable. À votre choix">
<Option Value="Valeur de votre choix" Selected="selected"> Texte de votre
choix </Option>
<Option Value="Autre valeur de votre choix"> Autre texte de votre choix
</Option>
...
</Select>
<Select> </Select>
Type de variable liste de choix.
<Option> </Option>
Désigne l'une des sélections de la liste.
Value="Valeur de votre Ceci est la valeur qui sera envoyé si la sélection est choisie.
choix"
Selected="Selected"
Optionnel. Ceci désigne la sélection qui est choisi au départ.
L'usager peut toujours la changer à une sélection qui répond
mieux à ses besoins.
Autre liste d'options
Ceci est un autre genre de liste d'options qui permet à l'usager de voir
plusieurs possibilités à la fois. Cependant, il peut seulement en choisir un.
<SELECT Name="Nom de la variable. À votre choix" Multiple="multiple"
Size="Nombre de lignes visibles">
<Option Value="Valeur de votre choix" Selected="selected"> Texte de votre
choix </Option>
<Option Value="Autre valeur de votre choix"> Autre texte de votre choix
</Option>
...
</Select>
<Select> </Select>
Type de variable liste de choix.
Multiple="multiple"
Indique une liste d'options démontrant plusieurs
possibilités. à la fois.
Size="Nombre de lignes Chiffre qui indique le nombre de lignes qui seront visibles à
visibles"
l'écran.
<Option> </Option>
Désigne l'une des sélections de la liste.
Value="Valeur de votre Ceci est la valeur qui sera envoyé si la sélection est choisie.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
132
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
choix"
Selected="Selected"
Optionnel. Ceci désigne la sélection qui est choisi au
départ. L'usager peut toujours la changer à une sélection qui
répond mieux à ses besoins.
Variable cachée (hidden)
Information nécessaire pour le concepteur de la page ou pour les scripts CGI
mais pour les lecteurs de la page Web. Donc, ces informations sont cachées
de la vue des lecteurs.
<INPUT Type="Hidden" Name="Nom de la variable. À votre choix"
Value="Valeur de votre choix">
Bouton pour transmettre
Ce bouton transfert le contenu des variables à l'adresse de courrier
électronique déterminée.
<INPUT Type="Submit" Name="Nom de la variable. À votre choix"
Value="Texte écrit sur le bouton">
Bouton pour vider le contenu des cellules
Ce bouton vide le contenu des variables. Ceci permets de recommencer
l'entrée de données.
<INPUT Type="Reset" Name="Nom de la variable. À votre choix"
Value="Texte écrit sur le bouton">
Les options de la commande <FORM>
Il ne suffit pas d'avoir juste des variables. Il faut encore savoir à qui envoyer
ces données et de quelle façon cette personne veut recevoir l'information.
Les actions: POST et MAILTO.
MAILTO: Le lecteur de la page Web doit auparavant inscrit ses coordonnées
dans le fureteur pour que le formulaire fonctionne. il y a cependant une
grande limitation à cette technique. Le lecteur de la page Web doit avoir
entrer ses coordonnées dans le fureteur (Nom, adresse de courrier
électronique, nom du serveur où est situé sa boîte de courrier électronique,
nom de la boîte, mot de passe).
POST: Les informations sont envoyés à un "script" PERL ou CGI qui les
transfèrent ensuite à une adresse de courrier électronique.
Enctype, ?subject=Nom de la ligne du sujet du message
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
133
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Les scripts CGI
Ces scripts, de la programmation généralement en langage PERL, permet
d'automatiser certaines tâches pour un formulaire. Elle est plus souvent
utilisée pour "nettoyer le contenu d'un formulaire". Lorsque le contenu d'un
formulaire est envoyé, variables et contenu sont collés ensemble. De plus, les
espaces sont remplacés par un "+". Ceci rend la lecture du formulaire difficile
sans l'utilisation d'un script. Les scripts sont aussi utilisés pour valider le
contenu des variables. Par exemple, pour s'assurer que certaines variables
obligatoires ne soient pas vides.
Le sondage
S.V.P., prenez quelques instants pour remplir ce formulaire. Merci à l'avance.
Quel est votre niveau de scolarité actuel ?
Primaire
Secondaire (Polyvalente)
Collégiale
Universitaire
Environ combien d'années d'expériences avez-vous en informatique ?
ans
Possédez-vous un ordinateur à la maison ?
j
k
l
m
n
Oui
j
k
l
m
n
Non
Si oui, depuis combien d'années avez-vous un ordinateur ?
ans
Quels sont vos connaissances en informatique dans ces catégories ?
Traitement
de texte
Aucune
Internet
Aucune
Chiffrier
Aucune
Réseaux
Aucune
Logiciel de
présentation
Aucune
Matériel
(hardware)
Aucune
Base de
données
Aucune
Quel est votre adresse de courrier électronique (courriel) ?
Avez-vous des commentaires constructifs à apporter au sujet de ce site
?
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
134
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Transmettre
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Annuler
Les codes HTML
Avant de commencer
Introduction
Les commandes de base
La présentation
Les images
Les liens et les signets
Les tableaux
Les formulaires
Les frames
Les autres commandes
Avant de commencer
Cette page a été récemment restructurée. Le contenu sur le World Wide Web
est maintenant divisé en plusieurs pages. La page d'introduction au World
Wide Web contient une introduction et une description des éléments que l'on
retrouve sur les pages Web et les sites Web. Il y a aussi une page contenant
des conseils pour la conception de pages Web, la promotion du site et la
publication. Les deux pages suivantes sont pour la conception de pages Web
en utilisant Netscape Composer ou Microsoft Word. Il y a beaucoup de petits
conseils qui sont inclus sur ces pages. La prochaine page contient une
description des éléments que l'on retrouve dans un formulaire d'une page
Web ainsi que ses avantages et ses limitations. Pour terminer, il y a une page
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
135
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
qui contient les codes HTML (cette page) que l'on retrouve sur toutes les
pages du Web. En comprenant leur fonctionnement, vous pourrez composer
de meilleures pages Web.
Introduction
Les pages précédentes montraient comment utiliser Microsoft Word 97 ou
Netscape Composer pour créer une page Web. Mais, éventuellement, il
faudra que vous entrez dans le code HTML pour pouvoir changer ou ajouter
une option.
Comme mentionné à la page de conception de pages Web avec Word, tous
les codes en format HTML se retrouvent entre des "<" et des ">". La plupart
de ces codes fonctionnent aussi en paires: le premier pour activer la
commande et le second pour le terminer. La seule différence entre les deux
est que le dernier a le caractère "/" en plus dans le code. Par exemple, les
codes <P> et </P> indiquent le début et la fin d'un paragraphe. Il y a aussi
certains codes qui sont nécessaires.
Les commandes de base
Certains codes sont essentiels pour que le fureteur reconnaît que le fichier
soit une page Web.
<HTML>
<HEAD>
<TITLE>Titre de votre page Web</TITLE>
</HEAD>
<BODY>
</BODY>
</HTML>
Ce que vous avez au-dessus sont les codes de base pour une page Web.
Une page Web commence toujours par le code <HTML>. C'est de cette
manière que le format est reconnu par les éditeurs de pages Web. Ensuite
suit la section <HEAD> qui inclus le nom de la page (<TITLE>) qui va
apparaître sur la barre titre de la fenêtre lors de l'affichage de la page dans un
fureteur. C'est à l'intérieur des codes <BODY> que se retrouve le texte de la
page. Souvent, le premier code BODY inclus des options telles que la couleur
de fond (<BACKGROUND>) ou le nom de l'image qui sert de motif de fond de
la page. Voici quelques options possibles pour la commande BODY.
Code
Description
BGCOLOR
Couleur de fond de la page Web.
BACKGROUND Image utilisé pour le fond de la page Web. Seul une couleur ou une
image peut être utilisé à la fois pour déterminer l'apparance du fond
de la page Web.
TEXT
Couleur du texte de la page Web.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
136
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
LINK
Couleurs des liens sur la page Web.
VLINK
Couleur d'un lien lorsqu'on "clique" dessus.
ALINK
Couleur d'un lien déjà visité récemment.
Ex.: <BODY BACKGROUND="bk21.gif" TEXT="blue" LINK="red"
VLINK="yellow" ALINK="green">
La présentation
Entre les commandes <BODY> et </BODY>, il y a le texte qui compose la
page Web. Il est cependant toujours possible de changer la présentation du
texte. Les commandes qui suivent vous donne une idée de ce qui est possible
d'accomplir en format HTML pour la présentation du texte.
<P></P>
Début et fin de paragraphe
<B></B>
Début et fin du gras (Bold)
<I></I>
Début et fin d'italique
<U></U>
Début et fin du souligné (Underline)
<BR>
Fin de ligne. Commence à écrire à la ligne directement
en dessous.
ALIGN="LEFT, CENTER, Aligner un élément que ce soit un paragraphe, une
RIGHT"
image, le contenu d'une cellule ...). Choisir parmi l'une
des trois possibilités.
<Hx></H>
Ex.: <H1> </H1>
Début et fin d'en-tête (header) Les en-têtes vont de H1
jusqu'à H6.
<UL><LI></LI></UL>
Ex.:
<UL>
<LI>Texte de votre
choix</LI>
<LI>Texte de votre
choix</LI>
</UL>
Affichage d'une liste non numérotée (Unordered list) et
le contenu de chacune des lignes.
<OL><LI></LI></OL>
Ex.:
<OL>
<LI>Texte de votre
choix</LI>
<LI>Texte de votre
choix</LI>
</OL>
Affichage d'une liste ordonnée, numéroté (Ordered list)
et le contenu de chacune des lignes
<HR>
Ligne horizontale. Peut avoir comme option la longueur
en pixels ou en pourcentage de l'écran ainsi que le nom
de l'image.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
137
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
<TT> </TT> Typewriter
<BLINK> </BLINK>
<EM>
<STRONG>
<PRE> Préformaté
<CITE> Citation
<CODE> Afficher le code au lieu de l'utiliser pour la présentation de la page
<SAMP> Exemple
<KBD> Keyboard Input
<VAR> Variable
<DFN> Définition
<FONT size=?> Taille de 1 à 7
<BASEFONT size=?> Taille de 1 à 7
<BLOCKQUOTE>
<CENTER>
Les images
L'un des élément qui a rendu le World Wide Web si populaire est sa
possibilité d'afficher des images. Voici un exemple du code pour l'image
plus.gif
<IMG SRC="plus.gif" ALT="+" HEIGHT="10" WIDTH="10" BORDER="0">
Voici le résultat
Le code précédent indentifie une image. L'option SRC indique le nom et si
nécessaire le chemin (en adresse absolue si nécessaire) pour trouver l'image
en question. L'option ALT affiche du texte si, pour une raison ou une autre,
l'image n'apparaîtrait pas. Ceci laisse toujours une référence aux lecteurs de
la page. Cette option est encore plus importantes pour les lecteurs de pages
Web ayant un hadicap visuel. Les options HEIGHT et WIDTH réservent
l'espace nécessaire pour afficher l'image. De cette manière, le fureteur
réserve l'espace et continue d'afficher le reste du texte de la page. Par après,
il revient et affiche les images dans les espaces réservés. Si cette option n'est
pas utilisée, la présentation du texte de la page est ralentie puisque le
fureteur doit premièrement lire l'image avant de réserver l'espace. L'option
BORDER sert à déterminer l'épaisseur du contour de l'image. Si l'option n'est
pas là, il n'y aura pas de bordure autour de l'image (BORDER="0").
Les liens et les signets
L'élément le plus important d'une page Web, après son contenu, est le lien à
une autre page Web. Il est impensable de concevoir une page Web sans
envisager de créer un ou plusieurs liens à d'autres pages Web. D'ailleurs le
nom du service, le Web, provient du fait que toutes les pages disponibles sur
l'Internet sont entre-reliées. Il y a aussi les codes pour les liens et les signets.
<A HREF="acct.htm">Les tables</A>
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
138
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Ce code représente un lien à une autre page Web (acct.htm) avec une
adresse relative. Il y a aussi le texte qui apparaît à l'écran sur lequel vous
appuyez pour vous rendre à cette page.
<A HREF="#intro">Introduction</A>
Le code ci-dessus est un lien à un signet qui se retrouve quelque part sur la
même page Web actuelle.
<A NAME="test"></A>
Ceci est un signet de la page. Le nom de celui-ci est "test".
Lien à une adresse de courrier électronique
<A HREF="mailto:adresse_de_courrier_é[email protected]_votre_choix"> Ex.:
<A HREF="mailto:[email protected]">
Lien à un fichier ou document qui n'est pas une page Web ou une image.
<HREF="nom_du_document_incluant extention_si_nécessaire"> Ex.:
<HREF="courrier.ppt">
Autres services: FTP, Gopher, newsgroups
Target (pour les "frames" ou les cadres)
Liens sur un Imagemap avec des formes:
Rectangulaire
Circulaire
Non-uniforme
Les tableaux
Ils sont utile pour une grille mais aussi pour écrire du texte sur plusieurs
colonnes. Le format HTML n'a pas de commandes pour afficher plusieurs
colonnes. Il est cependant possible de contourner cette limitation en écrivant
le texte dans des cellules d'un tableau.
Voici quelques-uns des codes que vous allez retrouver dans un tableau.
<TABLE BORDER="0"
CELLSPACING="0" WIDTH="780">
Début du tableau
Aucun contour de cellules (Border="0")
Aucune distance entre le texte et la
bordure des cellules (CELLSPACING)
La largeur du tableau est de 780 pixels.
<TR>
Début d'une rangée d'un tableau
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
139
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
<TD VALIGN="TOP"><B>No.
Facture</B>
Début de la cellule
Alignement vertical au haut de la
cellule
Le texte No. Facture est en gras (Bold)
</TD>
Fin de la cellule
</TR>
Fin d'une Rangée du tableau
</TABLE>
Fin du tableau
COLSPAN, ROWSPAN
BORDER, CELLSPACING, CELLPADDING, WIDTH%,pixel, nowrap
ALIGN
Les formulaires
Les formulaires permet au concepteur de pages Web d'avoir un contact avec
les lecteurs sans avoir à passer par le courrier électronique. De plus le
concepteur peut demander de l'information précise puisqu'il conçoie le
formulaire.
<FORM METHOD="POST"
ACTION="mailto: ou SCRIPT
CGI"><INPUT></FORM>
Contenu d'un formulaire. Annonce le
début et la fin du formulaire.
OBLIGATOIRE.
<INPUT TYPE="TEXT" NAME="Nom de la
variable" SIZE="Nombre de caractères">
Variable pour du texte. Pour une
ligne de texte au choix de lecteur.
Champ pour commentaires. Permet
<INPUT TYPE="TEXTAREA" NAME="Nom
au lecteur d'entrer plusieurs lignes de
de la variable" ROWS="Nombre de rangées"
textes. Parfait pour des
COLS="Nombre de colonnes">
commentaires.
<INPUT TYPE="RADIO" NAME="Nom de la Bouton radio. Permet d,avoir
variable" VALUE="Valeur envoyé par courrier plusieurs possibilités. Seulement une
de celles-ci peut être choisie.
électronique">
<INPUT TYPE="CHECKBOX"
NAME="Nom de la variable"
VALUE="Valeur envoyé par courrier
électronique">
Bouton crochet. Parfait pour des
situations Oui/Non.
<SELECT NAME="Nom de la variable"
SIZE="Nombre de lignes affichées">
<OPTION SELECTED>Valeur par défaut
<SELECT>Autre choix ...
</SELECT>
Menu déroulant. Permet d'avoir une
liste déroulante. Option selected
permet d'avoir un choix
prédéterminé.
<INPUT TYPE="SUBMIT" VALUE="Texte
dans le bouton">
Bouton transmettre le contenu du
formulaire. Transmet le contenu des
variables au destinateur.
OBLIGATOIRE.
<INPUT TYPE="RESET" VALUE="Texte
Bouton vider le contenu du
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
140
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
dans le bouton">
formulaire. Permet à l'utilisateur de
recommencer l'entrée de données.
Les frames ou les cadres
FRAMESET Découpe l'écran en plusieurs parites horizontalement ou
verticalement en autant de parties que vous avez besoin. Le découpage peut
se faire selon le nombre de "pixels" ou selon un certain poucentage de
l'écran.
<NOFRAME> Texte de la page </NOFRAME> Incrire du texte pour les
usagers qui n'utilisent un fureteur qui supporte l'option des cardre. Ceci est de
plus en plus rare.
Les autres commandes
Caractères spéciaux
Parmi les codes, il y a ceux pour les caractères spéciaux. Le format HTML a
été premièrement conçu pour du texte en anglais. C'est ensuite que des
codes ont été ajoutés pour les caractères des différentes langues de la
planète. Voici quelques-uns des codes pour la langue française.
&#224; ou &agrave; à
&#232; è
&ugrave; ù
&#233; ou &eacute; é
&acirc; â
&ecirc; ê
&icirc; î
&ocirc; ô
&ucirc; û
&ccedil; ç
&Agrave; À
&Eacute; É
<! vos commentaires> Remarques qui ne seront pas pris en considération par
le fureteur.
Comme mentionné ci-dessus, la commande <META> peut être utilisé pour
mieux décrire votre page Web. Cette commande se place entre les
commandes <HEAD> et </HEAD> au début de la page. Placez-le
immédiatement après les commandes <TITLE> et </TITLE>. Le <META>
offre plusieurs options comme vous allez le voir. Elle se découpe en deux
parties: le nom et le contenu. Voici pour commencer les deux plus populaires.
<META NAME="KEYWORDS" CONTENT="Liste des mots
clés,séparé,par,une virgule"> Cette commande caché offre au site de
recherche les termes qu'il pourra mettre dans différentes catégories. Certains
sites de recherche n'aiment pas avoir des espaces à côté de la virgule. N'en
mettez pas !
<META NAME="DESCRIPTION" CONTENT="Une courte description de
votre site ou de votre page. Environ de 25 mots ou 200 caractères.">
C'est la description qui va apparaître à l'écran lorsqu'une personne aura
choisi l'un des mots clés que vous avez écrit.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
141
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Une autre qui apparaît souvent: <META NAME="GENERATOR"
CONTENT="Nom de l'éditeur avec lequel vous avez conçu cette page">.
C'est l'éditeur lui-même qui l'ajoute. Un peu de promotion quoi ! En voici
d'autres.
<META NAME="AUTHOR" CONTENT="Nom de l'auteur de la page (votre
nom)"> Certain sites de recherche vous permet de chercher selon l'auteur de
la page. Il faut cependant que le bon <META> soit présent !
<META NAME="COPYRIGHT" CONTENT="Les droits d'auteur vont à
(votre nom), année de composition (ex.: 1998)"> Les droits d'auteur.
<META NAME="EXPIRES" CONTENT="Date en anglais ex.: 1 january
2001"> Date ou la référence à cette page sera retiré de la base de données
du site. Pour vérifier si une page est encore valide, certains sites de
recherche utilisent des "araignées" (spiders), des petits automates qui
valident l'existence d'une page.
Avec un peu de recherche, j'ai trouvé ces autres "META TAGS" qui pourraient
vous aider à identifier votre page. Ceci est plus pour de l'information générale
sur la page que pour identifier la page avec des mots clés.
<META http-equiv="Publication_Date" CONTENT="Date de
publication">
<META http-equiv="Custodian" CONTENT="Nom du responsable">
<META http-equiv="Custodian Contact" CONTENT="Coordonnées du
resposable (nom, e-mail)">
<META http-equiv="Owner" CONTENT="Nom du propriétaire de la
page">
<META http-equiv="Reply to" CONTENT="e-mail du propriétaire">
Le dernier META TAG est intéressant pour "rafraichir" la page ou lorsque
vous "déménager" votre site sur un autre serveur. La commande permet de
charger une autre page Web automatiquement après un certain tempa.
<META http-equiv="Refresh" CONTENT="(nombre de secondes
d'affichage);url=(adresse de la page Web à afficher)">
Elle est intéressant si vous déménager votre site, si possible, vous pouvez
laissez une page Web sur l'ancien serveur avec la commande "refresh" qui
redirige les lecteurs au nouveau site. De cette manière, vous pouvez
conserver les utilisateurs réguliers à votre site en les informant de la nouvelle
adresse. Pour vous démontrer le fonctionnement de cette commande, vous
pouvez cliquer ici. Ce lien va vous transférer à une page Web ayant une
commande "refresh". Vous serez de retour au paragraphe suivant dans 30
secondes.
On peut aussi s'en servir pour afficher rapidement plusieurs petites pages
pour en faire un genre de promotion. Une personne m'a même mentionné la
possibilité d'un "carousel" ou plusieurs pages Web font une boucle infini.
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
142
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
N'oubliez pas dans ce cas d'ajouter un lien ou un bouton de navigation pour
"sortir" de la boucle !
31 ?
41 )
51 3
61 =
71 G
81 Q
32
42 *
52 4
62 >
72 H
82 R
33 !
43 +
53 5
63 ?
73 I
83 S
34 "
44 ,
54 6
64 @
74 J
84 T
35 #
45 -
55 7
65 A
75 K
85 U
36 $
46 .
56 8
66 B
76 L
86 V
37 %
47 /
57 9
67 C
77 M
87 W
38 &
48 0
58 :
68 D
78 N
88 X
39 '
49 1
59 ;
69 E
79 O
89 Y
40 (
50 2
60 <
70 F
80 P
90 Z
91 [
101 e
111 o
121 y
131 ƒ
141 ì
92 \
102 f
112 p
122 z
132 „
142 Ä
93 ]
103 g
113 q
123 {
133 …
143 Å
94 ^
104 h
114 r
124 |
134 †
144 É
95 _
105 i
115 s
125 }
135 ‡
145 ‘
96 `
106 j
116 t
126 ~
136 ˆ
146 ’
97 a
107 k
117 u
127 ¦
137 ‰
147 “
98 b
108 l
118 v
128 Ç
138 Š
148 ”
99 c
109 m
119 w
129 ü
139 ‹
149 •
100 d
110 n
120 x
130 ‚
140 Œ
150 –
151 —
161 ¡
171 «
181 µ
191 ¿
201 É
152 ˜
162 ¢
172 ¬
182 ¶
192 À
202 Ê
153 ™
163 £
173
183 ·
193 Á
203 Ë
154 š
164 ¤
174 ®
184 ¸
194 Â
204 Ì
155 ›
165 ¥
175 ¯
185 ¹
195 Ã
205 Í
156 œ
166 ¦
176 °
186 º
196 Ä
206 Î
157 Ø
167 §
177 ±
187 »
197 Å
207 Ï
158 ž
168 ¨
178 ²
188 ¼
198 Æ
208 Ð
159 Ÿ
169 ©
179 ³
189 ½
199 Ç
209 Ñ
160 á
170 ª
180 ´
190 ¾
200 È
210 Ò
211 Ó 221 Ý 231 ç 241 ñ 251 û
212 Ô 222 Þ 232 è 242 ò 252 ü
213 Õ 223 ß 233 Ú 243 ó 253 ý
214 Ö 224 à 234 Û 244 ô 254 þ
215 × 225 á 235 ë 245 õ 255 ÿ
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
143
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
216 Ø 226 â 236 ì 246 ö
217 Ù 227 ã 237 í 247 ÷
218 Ú 228 ä 238 î 248 ø
219 Û 229 Õ 239 ï 249 ù
220 Ü 230 æ 240 ð 250 ú
Les graphiques animés
Introduction
Références
Introduction
Il y a juste un genre de format graphique qui est capable d'avoir des images
animées. Il s'agit d'un format de graphique GIF 89a. C'est une séquence
d'images dont on contrôle le temps d'exposition. Cela ressemble un peu à
une série de cartes avec des images différentes. Le résultat peut donner une
animation telle que les graphiques suivants. Voici quelques exemples. Toutes
les images ci-dessous ont été conçues en utilisant Gif construction set de
Alchemy Mindworks Inc. En plus de voir les images, il y a aussi quelques
explications sur la manière que l'image a été conçue.
Les GIF animés peuvent avoir plusieurs utilités:
Pour démontrer une option
Pour créer cette animation, j'ai
premièrement conçu l'image
complète et progressivement retiré
les lettres. J'ai ensuite rapiécé les
images dans l'ordre inverse; de la
dernière réalisée à la première.
Conçu par Patrice Roy
Pour démontrer une possibilité de la page
Pour cette image, j'ai premièrement réalisé une
banderole de 450 pixels de large par 50 de haut.
J'ai ensuite copié des cercles de 50 par 50 dans
de nouvelles images. Chaque image était
décalée d'une distance de 25 pixels l'une de
l'autre. Ensuite, j'ai utilisé un filtre pour
déformer un peu l'image et lui donner un effet à
trois dimensions. J'ai ensuite utilisé Gif
construction set pour placer les images l'une
derrière l'autre pour avoir le résultat que vous
voyez si dessus.
Dernière mise à jour le 21/8/02
144
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Pour démontrer un concept au lecteur de la page Recyclez S.V.P.
tel que le fonctionnement d'une ligne de
production.
Ceci est ma toute première image animée que j'ai
réalisée. C'est une variation d'un diagramme de
recyclage de plastiques. J'ai premièrement créé
l'image de base. Ensuite, j'ai ajouté les objets sur
l'image à une distance égale de l'une de l'autre.
J'ai trouvé l'image de base parmi
la librairie de Corel si ma
mémoire est bonne. J'ai ensuite
utilisé Photoshop pour réaliser
des rotations de 15 degrés.
Transmission de paquets d'informations d'un site à votre ordinateur.
Ceci est l'animation la plus
élaborée que j'ai conçue. Elle est composée de 44 images. J'ai premièrement
créé une image complète avec toutes les lignes. J'ai ensuite retiré les points
inutiles et enregistré individuellement les images. J'ai ensuite regroupé le tout
avec Gif construction set.
Il ne faut pas exagérer. Les animations distraient du texte et doivent être
utilisées seulement pour augmenter la compréhension du message que vous
voulez transmettre. Il faut faire attention à son utilisation. Il y a des fureteurs
qui n'affichent pas les images animées ou pas du tout tel que Lynx sur le
serveur Merlin. Mais ceux-ci se font de plus en plus rares.
Vous pouvez trouver sur l'Internet plusieurs logiciels qui vous permettent de
créer ce genre de graphique. La technique pour créer ces images s'est
améliorée avec, en autre, des effets de transitions disponibles à tous. Si vous
voulez essayer de créer vos propres "gif" animés, regardez sur la page de
référence parmi les outils pour trouver des éditeurs d'images animées. Sinon,
vous pouvez toujours utiliser des images déjà créées par d'autres personnes
et les insérer sur vos pages Web. Utilisez les mots clés "animated gif" sur un
site de recherche pour avoir une liste de sites ayant des images disponibles.
La technique pour insérer un gif animé est identique à celle pour insérer une
image ordinaire. Amusez-vous un peu !
Références
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
145
Internet
Compagnon du gestionnaire informatisé
Tous droits réservés
http://www.er.uqam.ca/merlin/xw999998/fr
Voici une courte liste de sites ayant des images animées. Vous pouvez en
trouvez des milliers en utilisant un site de recherche avec les termes
"animated gif".
http://www.coolarchive.com
http://www.iconbazaar.com
http://www.gifs.net
http://www.barrysclipart.com
http://bimsan.net
http://www.steveconley.com/kaleid.htm
http://www.clipartconnection.com/index.html
Conçu par Patrice Roy
Dernière mise à jour le 21/8/02
146