presse 2015 - Château des ducs de Bretagne

Commentaires

Transcription

presse 2015 - Château des ducs de Bretagne
DOSSIER DE
PRESSE
2015
CHÂTEAU DES DUCS DE BRETAGNE
MUSÉE D’HISTOIRE DE NANTES
4, place Marc Elder
44000 Nantes
www.chateaunantes.fr
CONTACT PRESSE
Marie Lefevre - Le Voyage à Nantes
T 33 (0)2 51 17 48 68
M 33 (0)6 10 75 60 82
[email protected]
Témoin de l’histoire de Nantes et de celle de la Bretagne, le Château
des ducs de Bretagne est un site patrimonial exceptionnel en plein
centre-ville. La forteresse enserre une résidence ducale du 15e
siècle, œuvre du duc François II et de sa fille, Anne de Bretagne. Un
programme de restauration et d’aménagement d’envergure, mené
à l’initiative de la Ville de Nantes, a permis la création d’un nouveau
musée, le musée d’histoire de Nantes, labellisé Musée de France.
UNE VISITE ARCHITECTURALE
ET MUSÉOGRAPHIQUE
L’impressionnante restauration du château marque le visiteur qui
pénètre dans la cour et découvre les façades sculptées des bâtiments
de la résidence ducale. Une fois poussées les portes du Grand Logis,
celle-ci s’apprécie tout autant à l’intérieur, dans les 32 salles du musée
d’histoire de Nantes. L’architecture du 15e siècle dialogue avec les 850
objets de collection et les dispositifs multimédias dans une scénographie
résolument contemporaine.
LE MUSÉE D’HISTOIRE :
UN PORTRAIT DE VILLE
L’histoire de la ville est racontée en un parcours en sept séquences. Il
évoque l’histoire du château et de la Bretagne ducale, l’estuaire de la Loire
et le développement urbain, l’activité portuaire et l’histoire industrielle
(construction navale, biscuiteries, conserveries…), la seconde guerre
mondiale et la reconstruction, les mouvements sociaux, la métropole
d’aujourd’hui et de demain.
Le portrait de ville qui se dessine croise ainsi les grands moments de
l’histoire européenne et mondiale, de l’édit de Nantes aux bouleversements
du 20e siècle en passant par le commerce colonial et la traite des Noirs.
Le regard porté sur Nantes par les écrivains, poètes, peintres et cinéastes
est également évoqué, ainsi que les multiples représentations qui ont
contribué à dessiner sa singularité.
2
UN CHÂTEAU DANS LA VILLE
La cour, les 500 mètres de chemin de ronde et le jardin des douves
sont en accès libre. Ces parcours offrent différentes perspectives sur la
forteresse, les bâtiments intérieurs et sur la ville.
La mise en lumière nocturne offre encore une autre vision de l’édifice
dans sa relation à la ville, en particulier avec les projections vidéos sur
la façade sud.
UNE ATTRACTIVITÉ RENFORCÉE
Le Château des ducs de Bretagne est au cœur de la démarche de
développement culturel, économique et touristique de Nantes et de son
estuaire. Sa mise en valeur avec la création du musée d’histoire, ainsi que
les événements artistiques qui s’y déroulent tout au long de l’année, ont
renforcé l’intérêt et l’attractivité du site.
Au tout début de l’année 2015, huit ans après la réouverture au public,
plus de 10 300 000 de personnes avaient franchi l’enceinte du château.
Le musée et les expositions ont reçu, de leur côté, plus d’1 500 000
visiteurs.
En 2011, le Château des ducs de Bretagne a reçu le label Tourisme &
Handicap pour les 4 types de handicaps (visuel, auditif, moteur et mental)et
la marque QUALITÉ TOURISME TM. Il est également référencé dans le guide
« Des belles pratiques et des bons usages en matière d’accessibilité ». En
2014, le château a été labellisé La Loire à Vélo, ainsi que Accueil vélo.
Directeur du Château des ducs de Bretagne : Bertrand Guillet
3
SOMMAIRE
1. UN MONUMENT, TÉMOIN DE L’HISTOIRE������������������������ p.5-6
DE NANTES ET DE LA BRETAGNE
Forteresse et palais
L’histoire du monument
2. UN MUSÉE D’HISTOIRE URBAINE.................................... p.7-15
Nantes et son histoire
Le musée d’histoire de Nantes dans l’ancienne résidence ducale
Une scénographie contemporaine
Entre Loire et océan
Des œuvres d’une grande diversité
La place du multimédia
Un portrait de ville ou le parcours muséographique en 7 séquences
3. UN CHÂTEAU DANS LA VILLE......................................... p.16-17
Trois entrées historiques
Trois itinéraires extérieurs en accès libre
Le château la nuit
4. LA PROGRAMMATION CULTURELLE EN 2015�������������� p.18-23
5. L’ACCUEIL AU CHÂTEAU..................................................... p.24
Espaces / Médiateurs / Multilinguisme / Centre de documentation
6. L’OFFRE DE VISITES������������������������������������������������������� p.25-27
Visiteurs individuels / Enfants et jeunes / Visiteurs en famille /
Enseignants / Groupes / Visiteurs handicapés
7. LES AUTRES SERVICES DU CHÂTEAU������������������������������ p.28
La librairie-boutique / Le café-restaurant « Les Oubliettes » /
Des espaces événementiels
8. LES ÉDITIONS.................................................................. p.29-31
DU CHÂTEAU DES DUCS DE BRETAGNE
9. LA SPL LE VOYAGE À NANTES������������������������������������������ p.32
10. LE CHÂTEAU DES DUCS DE BRETAGNE���������������������������� p.33
ET SON PARTENARIAT PRIVÉ
11. LE CHÂTEAU DES DUCS����������������������������������������������������� p.34
DE BRETAGNE PRATIQUE
12. NANTES, LA TRAITE DES NOIRS ET L’ESCLAVAGE ......... p.35
4
1.
UN MONUMENT,
TÉMOIN DE L’HISTOIRE DE NANTES
ET DE LA BRETAGNE
FORTERESSE ET PALAIS
Implanté dans le cœur historique de Nantes, le Château des ducs de
Bretagne est le monument-phare de son patrimoine urbain, avec la
Cathédrale St Pierre.
Côté ville, c’est une forteresse dont les 500 mètres de chemin de ronde
sont ponctués de sept tours reliées par des courtines. Côté cour, il abrite
une élégante résidence ducale du 15e siècle en pierre de tuffeau, de
style gothique flamboyant portant les premières marques d’inspiration
Renaissance, et d’autres bâtiments datant du 16e et du 18e siècles. Ceuxci contrastent, par leur blancheur et leur raffinement sculpté, avec la
rudesse des murailles extérieures en blocs de granit séparés par des
assises de schiste.
5
1.
UN MONUMENT,
TÉMOIN DE L’HISTOIRE DE NANTES
ET DE LA BRETAGNE
L’HISTOIRE DU MONUMENT
Construit au 13e siècle sur la muraille gallo-romaine - encore visible - de
la cité des Namnètes, le premier château ducal disparaît au 15e siècle
pour laisser place à l’actuel monument.
Celui-ci est l’œuvre de François II, dernier duc de la Bretagne indépendante,
qui veut faire du Château des ducs de Bretagne une forteresse militaire
défensive face au pouvoir royal, et le lieu de résidence principale de
la cour ducale. Les travaux d’embellissement sont poursuivis par sa
fille la duchesse Anne de Bretagne, deux fois reine de France par ses
mariages successifs à Charles VIII et Louis XII. En témoignent différents
décors sculptés (lucarnes du Grand Logis, blason, loggias de la tour de la
Couronne d’or) marqués par les premières influences de la Renaissance
italienne.
Après le rattachement de la Bretagne à la France en 1532, le Château
des ducs de Bretagne devient le logis breton des rois de France au
16e et au 17e siècles, puis caserne, arsenal militaire et prison. Il subit
pendant trois siècles maintes transformations ainsi que différents
dommages : fortifications, incendie en 1670, construction du bâtiment
du Harnachement pour le stockage du matériel d’artillerie, explosion en
1800…
Classé Monument historique en 1840, il est vendu par l’État à la Ville de
Nantes en 1915, avant de devenir également, à partir de 1924, musée
municipal. Pendant la seconde guerre mondiale, les troupes allemandes
d’occupation y construisent un bunker.
6
2.
UN MUSÉE
D’HISTOIRE URBAINE
À la pointe de la muséographie contemporaine, jalonné de dispositifs
multimédias, le musée d’histoire de Nantes se déploie dans les 32
salles de l’ancienne résidence ducale du 15e siècle, et met en scène
plus de 850 objets de collection. Ce « portrait de la ville », depuis
les origines de la cité des ducs jusqu’à la métropole d’aujourd’hui,
croise, au fil des périodes, l’histoire européenne et mondiale, de
l’Édit de Nantes aux grands bouleversements du 20e siècle en
passant par le commerce colonial et la traite des Noirs.
« NANTES ET SON HISTOIRE »
C’est le concept qui a été choisi pour orchestrer le dialogue entre le
monument et son contenu muséal. Par son implantation dans le cœur
historique de Nantes, par son architecture avec ses transformations
successives, par ses collections, le Château des ducs de Bretagne
bénéficie d’atouts majeurs pour comprendre la ville et son évolution.
LE MUSÉE D’HISTOIRE DE NANTES
DANS L’ANCIENNE RÉSIDENCE DUCALE
Le parcours au sein du musée dévoile la mise en valeur de l’architecture
intérieure du monument. En s’insérant de façon discrète dans les volumes,
en s’adaptant selon les espaces et les circulations, le musée montre la
singularité et la complexité de l’édifice, avec les transformations qui ont
été liées à son usage et les destructions qui l’ont affecté. L’éclairage
et une signalétique spécifique soulignent les éléments remarquables :
chambres de tir, gargouilles, blasons, coussièges de pierre, cheminées,
baies, graffitis de prisonniers…
UNE SCÉNOGRAPHIE CONTEMPORAINE
On sait qu’aux 15e et 16e siècles, les souverains et les ducs transportaient
leurs meubles et leurs tapisseries au gré de leurs courts séjours dans
les châteaux. Les salles entièrement restaurées sont nues et sans décor
historique : le parti choisi a été de faire un musée contemporain, discret
par rapport à l’architecture. La mise en scène, sobre et novatrice, de
l’architecte Jean-François Bodin, met donc en valeur le monument et les
pièces de collection tout en intégrant les installations multimédias.
7
2.
UN MUSÉE
D’HISTOIRE URBAINE
ENTRE LOIRE ET OCÉAN
Le propos du musée s’attache à l’histoire événementielle, géographique,
socioéconomique, mais aussi aux représentations artistiques et
littéraires qui ont contribué à dessiner l’identité de Nantes dans sa double
appartenance bretonne et estuarienne.
Fil rouge du parcours muséographique : le lien que la ville entretient avec
l’eau. Ville de fond d’estuaire, ville sirène, ville ouverte, port fluvial et port
du grand large, l’identité de Nantes est marquée par sa situation à la
confluence de l’eau douce et de l’eau salée, de la Loire et de l’Atlantique.
Le musée donne ainsi les clés pour découvrir et comprendre Nantes et
son territoire, depuis la cité gallo-romaine jusqu’aux ambitions de la
métropole d’aujourd’hui.
DES ŒUVRES
D’UNE GRANDE DIVERSITÉ
Plus de 850 œuvres puisées dans le
fonds du musée* sont présentées.
Elles ont été retenues pour leur
signification et leur capacité
à traduire les thèmes autour
desquels s’articule le discours
historique. Ces objets sont d’une
grande diversité : peintures,
sculptures, plans-relief, modèles
de navires, cartes et plans, affiches,
gravures, photographies, films,
outils, instruments scientifiques,
mobilier, objets d’art, documents
d’archives, etc...
8
2.
UN MUSÉE
D’HISTOIRE URBAINE
* LES COLLECTIONS
Plan, profil et distribution du navire la
« Marie Séraphique » de Nantes
Le musée d’histoire de Nantes est composé du regroupement de six
collections :
- le musée d’Art décoratif, inauguré en 1924 dans le Grand Logis, fermé
en 1972 ;
- le musée d’Art populaire régional créé par Joseph Stany Gauthier,
conservateur de 1922 à 1969 ;
- le musée des Salorges, consacré aux activités portuaires, industrielles
et commerciales de Nantes. Fondé en 1923 par les Frères Amieux, il fut
offert à la Ville de Nantes en 1934. Le bâtiment qui l’abritait fut détruit
par les bombardements en 1943 et le musée fut installé au château dans
les années 50.
- le musée de Nantes par l’Image, créé en 1927, fermé dans les années
1960.
- le musée colonial du Château du Grand Blottereau.
- le musée d’Art religieux installé en 1933 à “La Psalette” près de la
Cathédrale, fermé en 1969.
Ce fonds permanent compte plus de 32 000 objets. Plus de 850 sont
exposés.
Au moment de l’élaboration du musée d’histoire dans la perspective de
sa réouverture en 2007, le Château des ducs de Bretagne a mené une
politique d’acquisition très importante. Son objectif était de combler
les vides d’un parcours muséographique qui avait été conçu sur la base
d’un propos historique et non sur celle des collections existantes. Les
acquisitions furent alors nombreuses : à l’ouverture du musée en 2007,
un quart des objets présentés avaient été acquis depuis 1993.
Portrait de Dominique Deurbroucq,
acquis fin 2014, prochainement exposé
dans le musée
Depuis 2007, le parcours permanent étant constitué, la politique
d’enrichissement des collections a pris deux formes :
- des acquisitions menées en fonction des opportunités, dans le but de
renforcer la collection sur deux axes fondamentaux : l’histoire de Nantes
et de son territoire du 16e siècle à nos jours et l’histoire du monument.
- la grande collecte consacrée aux deux guerres mondiales, menée
depuis 2008 auprès de la population nantaise dans le but de compléter
la dernière partie du parcours muséographique considérée comme
lacunaire. Elle a permis l’entrée en collection d’environ 1 500 objets et
archives documentant les deux guerres.
9
2.
UN MUSÉE
D’HISTOIRE URBAINE
LA PLACE DU MULTIMÉDIA
Les installations multimédias ont été conçues en même temps que la
définition du musée et l’aménagement de l’espace d’exposition. Le choix
de ces dispositifs correspond à une volonté d’écrire l’histoire de la ville
avec, non seulement des œuvres de collections, mais aussi des supports
contemporains.
Le parcours s’enrichit ainsi de 16 bornes interactives sur 35 postes de
diffusion : archives, séquences sonores, mais aussi de deux projections
sur Anne de Bretagne et sur l’histoire du château (voir ci-dessous), d’une
visite virtuelle des quartiers de Nantes en 1757 (Nantes en 3D, l’évolution
d’une ville), d’un portrait de ville projection immersive à 180° par le
vidéaste Pierrick Sorin…
Le multimédia complète, éclaire le propos muséographique. Ce critère
ainsi que d’autres exigences - tels que la haute définition, le multilinguisme,
la variété des supports - font du musée de Nantes l’un des musées les
plus performants sur le plan de la technologie de diffusion.
Le film « Anne de Bretagne »
Salle 2
C’est un film d’animation qui mêle un graphisme contemporain et des
documents médiévaux et Renaissance.
Le choix du trait calligraphique et des tableaux dessinés, qui viennent
s’inscrire sur la pierre avant de s’effacer, donnent le rythme dramatique
d’un destin historique dense et complexe et permettent d’en intégrer les
éléments forts. Les effets sonores sont adaptés à l’acoustique de la salle.
Le film sur l’histoire du château
Salle 6
Ce film sur le château, ses usages
et ses occupants répond à un
objectif de médiation à destination
du grand public.
Il présente les grandes étapes de
la construction du château et les
différents modes d’occupation à
travers les siècles, ainsi que les
personnages ayant marqué son
histoire.
Une traduction en LSF a été
intégrée. L’accès à l’histoire est
aussi facilité pour les personnes
non voyantes par une bande son
porteuse de sens.
10
2.
UN MUSÉE
D’HISTOIRE URBAINE
Reconstitution virtuelle de Nantes en 1757
Salle 17
La visite virtuelle de Nantes en 1757 a été primée à Laval Virtual 2008, l’un
des plus grands événements internationaux de la réalité virtuelle, dans la
catégorie Architecture, Art & Culture.
Le visiteur peut se promener dans 11 quartiers de la ville de 1757,
identifiés par des drapeaux, et s’y attarder à son gré, mesurant toutes les
transformations du paysage urbain.
La production a utilisé un moteur de jeu open source Ogre. Tout a été
parfaitement documenté. Le souci de l’exactitude a été poussé au point
que les emplacements de lampadaires dans les rues nantaises ont été
trouvés dans les appels d’offres de l’époque. Ce dispositif, diffusé sur 7
postes avec écrans de 23 pouces, est installé à mi-parcours : il constitue
un moment de pause et de détente. Une vidéo HD montre, en comparaison,
le paysage urbain et ses édifices, tels qu’ils sont aujourd’hui.
Le portrait de Nantes par
Pierrick Sorin
Salle 32
La dernière salle est un espace dédié
à la création contemporaine à travers
un portrait de ville commandé à
un artiste et réalisé à partir des
collections du musée. L’appel à
projets imposait un écran semicirculaire avec 3 vidéoprojecteurs
HD permettant une vidéo-projection
à 180°.
Nantes 1900
En 1900, pour l’Exposition Universelle de Paris, la Chambre de
Commerce commande une maquette du port pour démontrer les
qualités et le dynamisme du monde maritime de Nantes. Cette
maquette de plus de 9m de long et de 1m85 de large est aujourd’hui
exposée en salle 21. Le musée a décidé de valoriser cet objet d’un point
de vue scientifique et muséographique. Il s’agit de créer un dispositif
multi-touch multi-utilisateur permettant au public d’interroger et de
comprendre le plan relief. En désignant un bâtiment sur le plan, le
visiteur pourra accéder à des photos, textes, vidéos sur la fonction
de ce bâtiment, son activité, son évolution au cours du 20e siècle… La
base de connaissances sera accessible par Internet et pourra être
alimentée de façon évolutive.
Mise en place : juin 2015
11
2.
UN MUSÉE
D’HISTOIRE URBAINE
UN PORTRAIT DE VILLE OU LE PARCOURS
MUSÉOGRAPHIQUE EN SEPT SÉQUENCES
SÉQUENCE 1
Le Château, Nantes et la
Bretagne jusqu’au 17e siècle
De la ville close dans ses remparts
à l’ouverture progressive au
commerce maritime… Un film
d’animation de 6 minutes projeté
sur un mur de granit fait revivre
le
personnage
emblématique
d’Anne de Bretagne en jouant
d’un graphisme contemporain
et de documents médiévaux et
Renaissance.
SÉQUENCE 2
Nantes, fille du fleuve et
de l’océan
Les représentations de Nantes,
ville bretonne et estuarienne à
travers une sélection d’objets, de
lieux et de symboles… Les salles
intitulées Une ville sirène et Une
ville ouverte dressent les grands
traits de caractère de Nantes
comme carrefour et frontière, ainsi
que la manière dont les peintres,
écrivains, poètes ou cinéastes l’ont
perçue.
12
2.
UN MUSÉE
D’HISTOIRE URBAINE
SÉQUENCE 3
Le négoce et l’or noir au 18e siècle
L’apogée du commerce colonial nantais est très largement fondé sur la
traite des Noirs. Cette séquence déterminante dans l’histoire nantaise
décrit les mécanismes économiques du premier port négrier de France,
et ses conséquences sur le développement de la ville.
Parcours thématique traite des Noirs et esclavage
En explorant douze salles du musée, le public découvre quel rôle Nantes
a joué dans l’Europe négrière et comment s’organise une campagne de
traite, qui sont les armateurs et négociants à l’origine de ce commerce,
comment se déroulent la vente des esclaves et leur vie dans les
plantations. Pour faciliter le repérage de ce parcours thématique, un logo
spécifique est placé à côté des objets, des vitrines et des multimédias en
lien avec ce thème.
Mémorial de l’abolition de l’esclavage
Conçu par l’artiste Krzysztof Wodiczko et l’architecte Julian Bonder et
inauguré le 25 mars 2012, le Mémorial de l’abolition de l’esclavage est
situé sur le quai d’où partirent les expéditions négrières.
Ce monument commémoratif rend hommage à tous ceux qui ont
lutté, et luttent encore contre toutes les formes de l’esclavage dans
le monde. Un parcours urbain de 1,5 km, composé de 11 panneaux
d’information, relie symboliquement le musée d’histoire de Nantes et
le Mémorial de l’abolition de l’esclavage.
Voir en annexe : Nantes, la traite des Noirs et l’esclavage.
13
2.
UN MUSÉE
D’HISTOIRE URBAINE
SÉQUENCE 4
Nantes en Révolution
En 1789, Nantes semble au sommet
de sa prospérité. La ville adhère
avec enthousiasme aux principes
de la Révolution. Mais la question
de la traite des Noirs divise.
L’idée d’égalité, inscrite dans la
Déclaration des droits de l’homme
et du citoyen, est contestée par les
négociants nantais, qui craignent
pour leur commerce. À partir de
1793, la guerre de Vendée va opposer
les Bleus républicains, qui tiennent
Nantes, et les Blancs, maîtres des
campagnes. Ceux-ci ne réussissent
pas à faire tomber la ville.
SÉQUENCE 5
Un port industriel et colonial
(1815-1940)
Les armateurs nantais recherchent
de nouvelles routes commerciales
mais pratiquent la traite illégale
au 19e siècle. Malgré les difficultés
de navigation dans l’estuaire et la
création du port de Saint-Nazaire,
le port est prospère à la fin du 19e
siècle. Le développement de grandes
industries marque cette période :
construction navale, conserveries,
biscuiteries, savonneries… Les
années 1920/1930 sont le temps des
grands travaux de comblements
des bras de Loire.
Daguerréotypes
La Ville de Nantes a fait, en 2013, l’acquisition de deux daguerréotypes
datant du début des années 1840. Ces deux pièces sont présentées
avec deux daguerréotypes de la même série dans la salle 17, il s’agit
des premières vues photographiques de la ville et probablement de la
Bretagne. Ils constituent un des rares témoignages sur une ville qui
allait alors profondément se modifier.
14
2.
UN MUSÉE
D’HISTOIRE URBAINE
SÉQUENCE 6
La nouvelle forme d’une ville (1940-1990)
La Seconde guerre mondiale à Nantes est marquée par l’exécution de
48 otages par les Allemands, le 22 octobre 1941, qui constitue un fort
enjeu de mémoire pour la ville. Si Nantes se distingue par l’action de
ses résistants, la collaboration y est importante. La ville, bombardée,
est déclarée sinistrée le 4 novembre 1943. La reconstruction de la ville
et du port débute en 1948. La reprise économique permet à ce dernier
de retrouver son rang. Une salle intitulée Une mémoire ouvrière est
consacrée aux conflits sociaux à Nantes, à travers un film d’archives, des
années 1950 au milieu des années 1980.
SÉQUENCE 7
Une métropole atlantique, aujourd’hui et demain.
Le dernier chantier naval nantais ferme en 1987 : c’est la fin du grand
port industriel. Mais de nouveaux horizons s’ouvrent à la métropole de
l’ouest qui, associée à Saint-Nazaire, compte 850 000 habitants. Une
nouvelle politique urbanistique, un tissu économique diversifié, le retour
du tramway, et un renouveau en matière culturelle et artistique marquent
l’ambition de Nantes qui aspire à une stature européenne.
La dernière salle du musée est un espace dédié à la création artistique
contemporaine à travers un portrait de ville projeté sur écran semicirculaire.
Refonte des salles contemporaines
Suite à l’exposition En guerres, 1914-1918 / 1939-1945, Nantes /
Saint-Nazaire, présentée de février 2013 à février 2014, les salles
contemporaines du musée seront réaménagées. Initiée depuis
2008, l’exposition s’est basée, notamment, sur une collecte d’objets auprès des Nantais. Les objets ainsi collectés viendront enrichir les collections du musée pour témoigner de cette période,
peu traitée actuellement.
Mise en place : printemps 2016
Un portail Internet : créé et alimenté par le musée d’histoire de
Nantes, ce portail donne la parole aux autres institutions et aux
associations référentes sur les deux guerres mondiales en LoireAtlantique. www.scoop.it/t/histoire2guerres
15
3.
UN CHÂTEAU
DANS LA VILLE
TROIS ENTRÉES HISTORIQUES
On peut aujourd’hui pénétrer librement dans le château par l’une des
trois entrées historiques :
- l’entrée principale par le pont dormant qui possédait à l’origine une
herse et deux portes fermées par des ponts-levis à bascule, accessible
aux personnes handicapées.
- le pont de secours, du côté du cours Saint-Pierre et de la Cathédrale,
accessible aux personnes handicapées.
- la poterne de Loire sur la façade sud du château, qui donnait autrefois
sur le fleuve, aujourd’hui côté tramway, sur le quartier Feydeau
TROIS ITINÉRAIRES EXTÉRIEURS EN ACCÈS LIBRE
Une signalétique d’interprétation du patrimoine (pupitres et totems)
est implantée dans la cour, sur le chemin de ronde et dans les douves,
pour accompagner le promeneur dans sa lecture du paysage urbain. Ces
points de vue commentés font comprendre l’évolution architecturale des
bâtiments, et comment la ville s’est bâtie, transformée, métamorphosée.
Dans la cour
Résidence ducale et royale, caserne, prison… parcours de découverte
des bâtiments sur cour (étapes de construction, transformations et
destructions).
Dans le jardin des douves
Une forteresse urbaine… Au pied des remparts entourés d’eau, le jardin
est planté de magnolias, arbres emblématiques de l’histoire nantaise. La
promenade offre un recul suffisant pour saisir le double aspect défensif
et résidentiel du monument.
Sur les remparts
Un château dans la ville… Les 500 mètres de chemin de ronde sur les
remparts fortifiés offrent des points de vue privilégiés sur l’édifice et la ville
d’hier et d’aujourd’hui : la tour LU et l’emplacement du bras de la Loire qui
baignait autrefois le château avant les comblements des années 1930 ; la
Cathédrale ; le quartier médiéval du Bouffay ; la tour de Bretagne…
Ces “promenades urbaines”, grâce au même mobilier, se poursuivent
dans le cœur historique de Nantes, ville d’art et d’histoire.
16
3.
UN CHÂTEAU
DANS LA VILLE
LE CHÂTEAU LA NUIT
La mise en lumière nocturne valorise le site dans toute sa complexité
architecturale au sein du tissu urbain. À l’entrée principale par le pont
dormant, une lumière chaude, orangée, jaillit de l’intérieur au niveau
des courtines, comme si le logis d’Anne de Bretagne était habité. Dans le
jardin des douves, l’éclairage de la contrescarpe octroie une lumière plus
sombre, comme surgie d’un imaginaire médiéval.
Sur la façade sud qui a vu toutes les mutations de la ville - des
comblements de ce bras de la Loire à la construction de la première ligne
de tramway en passant par l’arrivée du train - une lumière mouvante
glisse sur l’imposante muraille, amenant des ondulations végétales, des
motifs fondus, des tensions extrêmes…
Cette mise en lumière a valu à ses concepteurs, Sylvie Sieg et Pierre
Nègre de l’Atelier Lumière, le Trophée européen Lumiville 2007, prix de
la conception lumière.
LE JARDIN DES DOUVES
Dans les douves du château, Patrick Dougherty propose de répondre
au solide bâtiment de pierre qui a marqué l’histoire de la ville par une
installation fragile, vibrante et éphémère réalisée avec des étudiants
issus de grandes écoles lors d’un workshop.
Dans le cadre du Voyage à Nantes 2014, une proposition du Service des
Espaces Verts et de l’Environnement.
17
4.
LA PROGRAMMATION
CULTURELLE EN 2015
EXPOSITION | 17 janvier > 26 avril 2015
JEAN-ÉMILE LABOUREUR
Images de la Grande Guerre
Label décerné par la Mission interministérielle pour la commémoration
du centenaire de la Grande Guerre.
Jean-Émile Laboureur. Images de la Grande Guerre est la première
exposition exclusivement consacrée à la production artistique de JeanÉmile Laboureur (1877-1943) durant la Première Guerre mondiale.
Mobilisé comme interprète auprès des troupes britanniques et
américaines, Laboureur crée de nombreuses gravures qui lui valurent le
titre de « l’artiste le plus pénétrant de la guerre » (dixit le poète Guillaume
Apollinaire). Ce succès d’estime s’explique par sa remarquable maîtrise
des techniques de gravure, alors très en vogue, et par son style graphique
original et moderne.
Aux côtés des gravures et des dessins, ses publications réalisées en
collaboration avec d’autres artistes (Xavier Marcel Boulestin, Raoul Dufy,
Roger Allard, André Billy) permettent de prendre la mesure de l’œuvre
d’un artiste particulièrement actif. Accompagnés d’archives privées, de
dessins préparatoires et matrices de gravure, ainsi que de courriers (avec
Raoul Dufy, Guillaume Apollinaire et Marie Laurencin), l’exposition permet
de comprendre le mode de création d’un artiste qui, après-guerre, sera
très sollicité comme illustrateur de livres (de Jean Giraudoux à André
Gide en passant par Colette).
Elle met aussi en regard son œuvre de guerre avec des productions
d’autres artistes (Marcel Gromaire et Raoul Dufy) et des photographies
et films historiques.
Commissaire de l’exposition : Gaëlle David, musée d’histoire de Nantes
18
4.
LA PROGRAMMATION
CULTURELLE EN 2015
30 mai > 30 août 2015
FLAMANDS & HOLLANDAIS
La collection du musée des Beaux-Arts de Nantes
Le musée des beaux-arts de Nantes présente une sélection de soixantecinq chefs-d’œuvre de peintres flamands et hollandais, principalement
du Siècle d’Or, à l’occasion de la publication du catalogue inédit de ses
peintures anciennes étrangères (près de 300 œuvres). La production
artistique du XVIIe siècle est d’une richesse exceptionnelle, que la
collection permet d’évoquer de la grande peinture d’histoire (sensuelle
Madeleine de Bloemaert et grandiose Judas Macchabée de Rubens) aux
petits tableaux de cabinet si appréciés des marchands et des bourgeois
des anciens Pays-Bas.
Les sections thématiques permettent de célébrer, en miroir entre la
Flandre et les Provinces Unies, ces genres nouveaux dans lesquels
se spécialisèrent les peintres : portraits (Pourbus, Voet), paysages
(Fouquières, Lytens), marines, scènes de genre (Droochsloot,
Wouwerman) et natures mortes (Claesz, Coninck). Dans ces oeuvres,
l’extraordinaire maîtrise de la technique de la peinture à l’huile, qui
influença toute la peinture européenne, sert admirablement l’attention
portée aux détails et au rendu des matières, ainsi que la transparence
atmosphérique des paysages. La collection du musée compte parmi les
plus grands artistes du XVIe au XVIIIe siècle, de Jan Brueghel à Rubens,
en passant par d’importants élèves de Rembrandt (Govert Flinck, Jürgen
Ovens).
Commissariat général : Blandine Chavanne, directrice du musée des beaux-arts de
Nantes
Commissariat scientifique :
Adeline Collange-Perugi, conservatrice Art ancien au musée des beaux-arts de
Nantes
David Mandrella, historien d’art spécialiste des écoles du Nord
19
4.
LA PROGRAMMATION
CULTURELLE EN 2015
EXPOSITION | 17 octobre 2015 > 20 avril 2016
TROMELIN, L’ÎLE DES ESCLAVES OUBLIÉS
Cette exposition, en Co-production avec l’INRAP, bénéficie du soutien
exceptionnel du Ministère des Outre-Mer (MOM)
Parti de Bayonne le 17 novembre 1760, l’Utile, un navire de la compagnie
française des Indes orientales, s’échoue le 31 juillet 1761 sur l’île de
Sable (aujourd’hui île de Tromelin), un îlot désert de 1 km² au large de
Madagascar. Il transporte 160 esclaves malgaches achetés en fraude,
destinés à être vendus à l’île de France (l’île Maurice actuelle). L’équipage
regagne Madagascar sur une embarcation de fortune, laissant 80 esclaves
sur l’île, avec la promesse de venir bientôt les rechercher. Ce n’est que
quinze ans plus tard, le 29 novembre 1776, que l’enseigne de vaisseau,
futur chevalier, Tromelin, commandant la corvette La Dauphine, sauve les
huit esclaves survivants : sept femmes et un enfant de huit mois.
Cette exposition a l’ambition d’évoquer une page importante de l’histoire
maritime, ainsi que la question de la traite et de l’esclavage dans l’océan
Indien, illustrées par ce naufrage et ses rescapés malgaches qui tentèrent
de survivre pendant près de quinze années sur cet îlot inhospitalier.
L’exposition s’appuie sur les efforts conjoints du GRAN (Groupe de
Recherche en Archéologie Navale) et de l’INRAP (Institut National de
Recherche Archéologique Préventive) pour mener des fouilles terrestres
et sous-marines sur l’île. L’étude de ce naufrage et de la vie des rescapés
a fait l’objet d’une recherche pluridisciplinaire, afin d’élucider les
circonstances du drame et de documenter au mieux les conditions de vie
des survivants.
Commissariat scientifique :
Max Guérout, Groupe de Recherche en Archéologie Navale
Thomas Romon, Institut National de Recherche Archéologique préventive
Commissaire de l’exposition : Pierre Chotard - musée d’histoire de Nantes
20
4.
LA PROGRAMMATION
CULTURELLE EN 2015
DES RENDEZ-VOUS ARTISTIQUES
TOUT AU LONG DE L’ANNÉE
Une programmation d’événements artistiques jalonne toute l’année la vie
du site. Son contenu fait référence à l’identité et au propos scientifique du
château. La diversité de ses formes lui permet de s’adresser aux publics les
plus variés. La qualité des propositions contribue au rayonnement du lieu.
VOIX BRETONNES
En 2015, les amateurs de la culture bretonne ont rendez-vous au château
pour découvrir ou redécouvrir les créations d’artistes bretons. Pour la
première fois ce temps fort est concentré sur le temps d’un week-end.
Cette programmation éclectique est imaginée avec l’Agence culturelle
bretonne.
Du 27 février au 1er mars
AUX HEURES D’ÉTÉ
Avec l’Association culturelle de l’été.
Le programme Aux heures d’été propose des rendez-vous réguliers de
spectacle vivant dans les douves et dans la cour du château.
En juillet et août.
21
4.
LA PROGRAMMATION
CULTURELLE EN 2015
LA NUIT BRETONNE
Chaque été, le Château des ducs de Bretagne, fidèle à son identité
historique, entend bien marquer sa place parmi les événements majeurs
de musique bretonne et celtique grâce à un programme de grande
qualité, tourné vers un large public où toutes les générations se croisent.
La Nuit bretonne se déploie dans un cadre exceptionnel : la cour du
château. Pour sa quatrième édition, elle innove avec un fest-noz alternatif
imaginé par les musiciens de Bivoac 4 étoiles et les danseurs de la
Compagnie 29 x 27.
Samedi 25 juillet
ÉCHOS, DES LECTURES QUI RÉSONNENT
Pour la troisième année, des lectures résonneront dans le château.
Durant 3 jours, l’ensemble du monument vit à l’heure de cet événement.
Échos propose la découverte d’une sélection d’ouvrages, choisis pour
leur qualité littéraire mais aussi parce qu’ils font sens par rapport à
l’identité du monument et du projet culturel incarné par le musée et ses
expositions temporaires (pour cette édition l’exposition Tromelin, l’île des
esclaves oubliés).
Les lectures sont suivies d’un échange avec l’auteur, avec un historien...
qui propose une sorte de contrepoint offrant aux spectateurs un écho
supplémentaire.
Programmation détaillée début septembre
Du 2 au 4 octobre
NOËL AU CHÂTEAU
À l’occasion des fêtes de fin d’année, des artistes sont invités à investir les
espaces du château. Une programmation spécifique est également mise
en place avec des animations enfants et jeunes, des RDV dans les salles...
ET AUSSI...
Tout au long de l’année, le château est partenaire d’événements
(Nuit des Musées, Journées du Patrimoine, Scopitone, Petits et Grands,
Nantes Digital week, festival Soy,...).
22
4.
LA PROGRAMMATION
CULTURELLE EN 2015
LE VOYAGE
Du 3 juillet au 30 août : faites le Voyage !
Chaque été, Nantes réinvente la forme de la ville : installations, expositions, espaces de convivialité dans l’espace public ou dans des lieux
insolites composent un parcours sensible et poétique. Une quarantaine
d’étapes réparties sur les 15 kilomètres d’une ligne verte dessinée au sol.
En 2015, la HAB Galerie accueille une exposition personnelle de Tatzu
Nishi, artiste majeur de la scène contemporaine internationale qui a réalisé la Villa Cheminée à Cordemais. Claude Ponti investit de nouveau le
Jardin des Plantes avec des créations inédites, le Musée des beaux-arts
expose ses chefs d’œuvres dans différents endroits de la ville, des terrains de jeux s’installent sur le parcours.
Plus d’infos : www.levoyageanantes.fr
Programme détaillé à partir du 8 juin 2015
23
5.
L’ACCUEIL
AU CHÂTEAU
Depuis janvier 2011, le Château des ducs de Bretagne a obtenu la
marque QUALITÉ TOURISMETM.
Engagé, depuis 2008, dans une démarche destinée à renforcer le
niveau d’accueil et de services, le Château des ducs de Bretagne est
un des premiers sites à avoir obtenu cette marque.
Les espaces
• 5 000 m2 d’espaces sont ouverts au public.
• La cour, les remparts, et les douves sont en accès libre : le site est ainsi
ouvert comme un lieu de promenade, 7 jours / 7 (à l’exception de 4 jours
fériés dans l’année), avec une forte amplitude horaire.
• Le Château des ducs de Bretagne est accessible dans sa quasi-totalité
aux personnes handicapées (28 salles sur 32) : c’est un exemple rare en
France d’une accessibilité maximale pour personnes à mobilité réduite
dans un bâtiment du 15e siècle transformé en musée.
Les médiateurs du château
Bilingues ou trilingues, ceux-ci sont présents sur le parcours des
visiteurs. Ils commentent les visites en groupes, animent les visites et
ateliers enfants, et le week-end et pendant les vacances scolaires font
vivre les rendez-vous dans les salles.
Le multilinguisme
Il est développé dans tous les supports d’accueil :
• signalétique patrimoniale ; audioguides et visioguides en six langues :
français, anglais, espagnol, allemand, italien, breton ;
• bornes multimédias en cinq langues : français, anglais, espagnol,
allemand, italien ;
• textes de présentation des salles et des objets en trois langues :
français, anglais et espagnol.
Des dispositifs spécifiques pour les visiteurs handicapés
(voir l’offre de visites p 27).
Le Centre de documentation
Situé près de l’accueil, au début du parcours muséal, il permet de
consulter sur place des documents relatifs à l’histoire de Nantes en lien
avec le château et le musée.
Sur rendez-vous. Fermeture le lundi, jours fériés et du 15 juillet au 1er septembre.
Contact : [email protected] ou par téléphone +33 (0) 2 51 17 49 57
24
6.
L’OFFRE
DE VISITES
Le Château des ducs de Bretagne propose une grande palette
d’activités adaptées à la diversité des publics. Depuis 2011, le
château a obtenu le Label Tourisme & Handicap pour les 4 types de
handicaps (moteur, visuel, auditif, mental).
POUR LES VISITEURS INDIVIDUELS
Les visites sont au choix : en autonomie (avec livrets enfants pour les
familles), commentées par un médiateur culturel ou audioguidées.
Les visiteurs peuvent, avec un audioguide ou un visioguide, composer
leur parcours en fonction du temps dont ils disposent.
Audioguide / Visioguide
Applications mobiles
Parcours du musée
Ces applications sont téléchargeables gratuitement sur smartphone
(Apple, Androïd et Windows Mobile) via le site internet du château ou à
l’accueil du musée.
DURÉE 3H
• Audioguide
Boucle magnétique
Version spécifique pour les
déficients visuels
• Visioguide
Boucle magnétique
Langue des signes française
À la découverte du château
d’Anne de Bretagne
DURÉE 1H15
• Audioguide / Visioguide
Boucle magnétique
La traite des Noirs et l’esclavage
DURÉE 1H15
À la découverte du château d’Anne / NantesChâteau
Pour adultes et enfants à partir de 8 ans
Dans cette application, différents personnages
et un narrateur vous accompagnent dans votre
découverte de l’histoire de ce palais fortifié.
Musée d’histoire de Nantes / NantesMusee
Cette application d’accompagnement à la visite
du château-musée permet de découvrir les 32
salles du musée d’histoire de Nantes. Le parcours
proposé est chronologique et thématique.
La traite négrière et l’esclavage / NantesTraite
La traite des Noirs fait partie de l’histoire de la ville
de Nantes. Onze salles du musée présentent des
objets consacrés à ce thème. Les commentaires
contenus dans cette application permettent de
les explorer. L’application aide à regarder et à
interpréter les documents.
• Visioguide
Boucle magnétique
Visites guidées
• Visites commentées en 2015 : En parcourant le musée ; Nantes dans
l’Europe négrière ; Marie, ouvrière chez LU ; Les interdits du château ; Le
château dans tous les sens ; Les sens de la traite…
• Visite des expositions temporaires, commentées par un médiateur culturel.
• Les rendez-vous dans les salles permettent de multiplier les éclairages
et les approches.
25
6.
L’OFFRE
DE VISITES
POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES
Durant cette saison, plusieurs animations (Deviens chasseur de fantômes,
Fabrique ta toile imprimée, T’as la grosse tête, Petits aventuriers des mers,
En quête du lieu secret…) sont proposées aux enfants de 4/6 ans et de 7/11
ans.
Dans le cadre de l’exposition Laboureur, de nouvelles animations auront
lieu : Ronds, carrés, triangles, de quoi mettre en forme(s) !, Un graveur sachant
graver...
Les animations sont effectuées, selon les tranches d’âges, par un ou
plusieurs médiateurs et peuvent être suivies d’un atelier.
POUR LES VISITEURS EN FAMILLE
Les propositions sont de différents types :
• En visite libre, le parcours est balisé avec des cartels spécialement
conçus pour les enfants ;
• Murs, murs… sur les traces de la vie de château : une visite où parents et
enfants partent ensemble à la recherche des traces de la vie quotidienne
à l’intérieur du château.
• Á l’assaut ! : les visiteurs, après avoir choisi leur camp,
rejouent le siège du château breton par les Français en 1487.
POUR LES ENSEIGNANTS
Le monument et le musée disposent de ressources extrêmement riches
pour découvrir et comprendre l’histoire du château, de la ville et de son
patrimoine urbain jusqu’aux transformations les plus récentes.
Les visites peuvent privilégier le monument, le musée, ou bien encore
des thématiques abordées dans le musée. Exemples : L’âge industriel Nantes et la traite des Noirs aux 18e et 19e siècles - Histoire et mémoire de
la traite des Noirs, de l’esclavage et de leurs abolitions – Sur les traces de
Marie, ouvrière chez LU – Les métiers du château et de la restauration – et
sous forme encore plus ludique, L’Unité d’Enquête Historique du château.
Deux visites sont également proposées pour les classes de moyenne et
grande sections de maternelle : Rencontres Marmine et Hermott et À la
recherche de Monsieur Hector.
Un programme de formation est proposé aux enseignants du 1er et 2nd degré.
Des « fiches-enseignants » et des « fiches élèves » à réaliser avant, pendant
ou après la visite, sont téléchargeables sur le site Internet du château.
POUR LES GROUPES
Pour découvrir le château et le musée, des formules de différentes
durées sont proposées :
• En parcourant le musée , une visite générale pour comprendre l’histoire
de Nantes des origines gallo-romaines à nos jours.
• Au plus près du château , une découverte de l’ensemble de la forteresse,
des douves jusqu’aux loggias en passant par le pont-levis…
• Si le château m’était conté , un parcours à travers le château en écoutant
le récit de ceux qui y ont vécu : une dame d’atour de la cour de François II,
un tailleur de pierre du Moyen Age, un prisonnier anglais du 17e siècle…
• Nantes dans l’Europe négrière, une visite permettant de comprendre la
place de la ville dans le commerce triangulaire, du 17e au 19e siècle.
26
6.
L’OFFRE
DE VISITES
POUR LES VISITEURS HANDICAPÉS
Tous les types de handicap sont pris en compte.
• Visiteurs handicapés moteurs ou personnes âgées fatigables : 28
salles sur 32 sont accessibles. Les remparts, partiellement accessibles,
sont desservis par ascenseur.
Prêt gratuit de fauteuils roulants et de pliants.
• Visiteurs non-voyants : dispositifs tactiles et sonores au sein du
parcours du musée, audioguides spécifiques, livrets d’aide à la visite
pour les expositions, audiodescription…
• Visiteurs déficients mentaux : livrets d’aide à la visite spécifiques, cartes
en couleurs et gros caractères, espace ludique dans les expositions...
• Visiteurs sourds et malentendants : dispositifs multimédias sous-titrés et
interactifs, audioguides équipés d’une boucle magnétique, visites guidées en
langue des signes et un nouvel outil : le visioguide en LSF. Ce dispositif
propose une trentaine de vidéos en LSF (langue des signes française) pour
découvrir le château et le musée d’histoire de Nantes. L’appareil permet
au visiteur de visionner des textes interprétés par un comédien sourd.
Des visites pour tous originales : Visiter ensemble
Adaptées aux visiteurs handicapés, elles sont ouvertes à tous. Elles font
découvrir les thématiques du musée et les expositions à partir d’objets,
d’expériences sonores, visuelles, olfactives ou encore tactiles.
En 2015 : Marie, ouvrière chez LU, Le château dans tous les sens, Les sens
de la traite. Selon les dates : visites adaptées aux personnes déficientes
visuelles et malentendantes avec traduction en LSF.
Le prix Des Musées pour tous a été décerné au château en 2008 par
le Ministère de la Culture pour sa politique d’accessibilité. En 2011, le
château a obtenu le Label Tourisme & Handicap pour les 4 types de handicaps
(moteur, visuel, auditif, mental). Le château est référencé dans le guide « Des
belles pratiques et des bons usages en matière d’accessibilité ».
Nantes est aujourd’hui reconnue pour être une des villes les plus
accessibles de France, elle a reçu en 2013 de la Commission Européenne le
prix « Access City Award ».
En 2015, le château a reçu une mention spéciale pour le Prix du patrimoine
pour tous pour l’ensemble de ses actions, ainsi que le Trophée de l’accessibilité
des Régions pour la région Nord-Ouest.
27
7.
LES AUTRES
SERVICES DU CHÂTEAU
LA LIBRAIRIE-BOUTIQUE
Située sous le porche (à droite en entrant), elle propose un choix
d’ouvrages à dominantes historique et urbaine, de papeterie, de carterie,
de jeux, d’objets liés aux expositions, au château et à son musée... Et les
Éditions du château des ducs de bretagne.
De 10h à 18h30, fermé le lundi
De 3 juillet au 30 août : de 10h à 19h30 7j/7
Tél : 02 51 17 49 56
LE CAFÉ-RESTAURANT « LES OUBLIETTES »
Le café-restaurant, installé dans la tour dite du Vieux Donjon et la
Conciergerie, sur deux niveaux avec terrasse sur cour, propose une carte
dans l’esprit du lieu.
De 10h à 18h, fermé le lundi
Du 3 juillet au 30 août : 10h à 20h, 7 jours/7
Septembre : 10h à 19h, fermé le lundi
Fermeture annuelle en janvier
Tél : 02 51 82 67 04
DES ESPACES ÉVÉNEMENTIELS
En dehors des heures d’ouverture au public, certains espaces dans le
bâtiment du Harnachement et la Tour du Fer à Cheval peuvent être loués
à des associations ou des entreprises pour leurs événements.
Tél : 02 40 20 60 13
28
8.
LES ÉDITIONS
DU CHÂTEAU DES DUCS DE BRETAGNE
CATALOGUES
•À venir à l’automne 2015
Pour la première fois, un ouvrage de référence sera édité pour présenter
la riche histoire du Château des ducs de Bretagne. Ce beau livre de sera
illustré de nombreuses photographies.
• Jean-Émile Laboureur. Images de la Grande Guerre
(Les Editions Château des ducs de Bretagne) 128 pages - 15 €
Exposition du 17 janvier au 26 avril 2015
• Manga Nantes et Niigata
(Les Editions Château des ducs de Bretagne) 176 pages - 7,50 €
Exposition du 2 décembre 2014 au 4 janvier 2015
• Samouraï - 1 000 ans d’histoire du Japon
de Pierre-François Souyri
Pierre-François Souyri
------
Samouraï
1000 ans d’histoire du Japon
(Les Editions Château des ducs de Bretagne) 264 pages - 256 pages avec un dépliant
4 volets en portefeuille - 39,50 €
Exposition du 28 juin au 9 novembre 2014
• Á l’école de la guerre, 1914-1918
(Co-édition les Archives municipales de Nantes / Les Éditions du Château des ducs de
Bretagne) 128 pages - 15 €
Exposition du 25 janvier au 20 avril 2014
• En guerres, 1914-1918/1939-1945, Nantes/Saint-Nazaire
(édition Château des ducs de Bretagne) 288 pages - 29,50 €
Exposition du 23 février 2013 au 23 février 2014
• L’Austria, une tragédie dans l’Atlantique
(édition Château des ducs de Bretagne) 112 pages - 22 €
Exposition du 15 juin au 11 novembre 2012
• Nantaises au travail - En téléchargement sur le site internet du château
(édition Château des ducs de Bretagne) - 134 pages
Exposition du 11 février au 13 mai 2012
• Le petit journal Nantais venus d’ailleurs
(éd. Château des ducs de Bretagne - musée d’histoire de Nantes) 32 pages - 5 €
Exposition du 2 avril au 6 novembre 2011
29
8.
LES ÉDITIONS
DU CHÂTEAU DES DUCS DE BRETAGNE
CATALOGUES
• La Soie et le Canon
(éd. Gallimard-musée d’histoire de Nantes) 256 pages - 39 €
Exposition du 26 juin au 7 novembre 2010
• Jorj Morin, Nantes et la pub
(éd. Herscher / musée d’histoire de Nantes) 80 pages - 29,50 €
Exposition du 6 février au 2 mai 2010
• La Mer pour Mémoire, archéologie sous-marine des épaves atlantiques
(Somogy éditions d’art / association Buhez, musées et écomusées de Bretagne) 368
pages - 30 €
Exposition du 4 avril au 27 septembre 2009
• Pouvoirs - Représenter le pouvoir en France du Moyen-Age à nos jours
(Somogy, éditions d’art / musée d’histoire de Nantes) 200 pages - 29,50 €
Exposition du 4 octobre 2008 au 4 janvier 2009
• Anne de Bretagne, une histoire, un mythe
(Somogy éditions d’art) 206 pages - 28 €
Exposition du 30 juin au 30 septembre 2007
• France Nouvelle-France, naissance d’un peuple français en Amérique
(Somogy éditions d’art - Pointe-à-Caillère, musée d’archéologie et d’histoire de Montréal – musée d’histoire de Nantes) 128 pages - 18 €
Exposition du 9 mars au 10 juin 2007
30
8.
LES ÉDITIONS
DU CHÂTEAU DES DUCS DE BRETAGNE
DERNIÈRES PARUTIONS
• La Marie-Séraphique, navire négrier
Bertrand Guillet (éditions MeMo) 35 €
• Le musée d’Histoire de Nantes Château des ducs de Bretagne
Bertrand Guillet et Krystel Gualdé (Hors série découvertes Gallimard / musée
d’histoire de Nantes) 13,50 €
• Le château d’Anne de Bretagne (5-7 ans)
(Gallimard Jeunesse / Musée d’Histoire de Nantes) 8 €
FASCICULES DE 16 À 32 PAGES DE 3 À 6 €
• Le Château des ducs de Bretagne - Guy Saupin En français, anglais, espagnol
• L’Édit de Nantes - Guy Saupin
• Anne de Bretagne, histoire d’une vie - Dominique Le Page
• L’Union de la Bretagne à la France - Dominique Le Page
• Nantes et la traite négrière - Olivier Pétré-Grenouilleau
• Nantes et le surréalisme - Thierry Guidet
• Nantes, le comblement de la Loire et de l’Erdre - Didier Fleury
• 22 octobre 1941, les cinquante otages - Jean Bourgeon
• La construction navale à Nantes et à Saint-Nazaire - Daniel Sicard
• Le quai de la Fosse : ombres et lumières - Jean-Louis Bodinier
• Mai 68 à Nantes - Sylvain Coatleven
« Découvertes Gallimard » / musée d’histoire de Nantes
• Le Pont transbordeur de Nantes - André Péron
• Nantes et son Tramway - Yvon Rochard
• LU, une aventure nantaise - Bertrand Guillet
OUVRAGES
• Château des ducs de Bretagne, musée d’histoire de Nantes - Ouvrage
collectif - 15 €
• Le château des ducs, Nantes et la Bretagne - Guy Saupin et Dominique
Le Page - 12 €
• Dix promenades dans l’histoire de Nantes - Thierry Guidet - 15 €
• Nantes, une histoire au fil de l’eau Jean Renard et Thierry Guidet - 15€
• Toiles de Nantes (1760-1840) - Xavier Petitcol - 20 €
31
9.
LA SOCIÉTÉ PUBLIQUE LOCALE
LE VOYAGE À NANTES
Classé monument historique, le Château des ducs de Bretagne est
la propriété de Nantes Métropole. La société publique locale Le
Voyage à Nantes assure, dans le cadre d’une délégation de service
public, la gestion du site dans toutes ses dimensions : scientifique,
culturelle, technique et touristique.
Le Voyage à Nantes est une Société publique locale née de la volonté
politique de Nantes Métropole et la Ville de Nantes de franchir une
nouvelle étape pour s’imposer dans le concert des villes françaises et
européennes, en se positionnant et s’affirmant comme une ville enviée
d’art et de culture, leviers de son développement touristique.
Elle est chargée de la promotion du dispositif culturel mis en place par
Nantes, et plus généralement de la destination Nantes Métropole. À cette
fin, et ce qui en fait son exemplarité, elle produit également chaque été un
événement qui met en scène ce dispositif via un parcours urbain enrichi
de propositions d’œuvres d’art et d’espaces de convivialité, temporaires
ou définitifs dans l’espace urbain.
Le choix du regroupement opéré et effectif depuis le 1er janvier 2011 a été
de rassembler au sein d’une seule structure, tourisme et sites culturels
phares.
Le Voyage à Nantes gère ainsi les sites suivants :
• Les Machines de l’île,
• le Château des ducs de Bretagne,
• le Mémorial de l’abolition de l’esclavage,
• la HAB Galerie,
• le Parc des Chantiers,
• la collection permanente d’œuvres d’art Estuaire Nantes <> SaintNazaire.
Le Voyage à Nantes rassemble toutes les collectivités locales du territoire
au sein de son actionnariat : Nantes Métropole (68%), la Ville de Nantes
(18%), la Région des Pays de la Loire (5%), le Département de LoireAtlantique (5%), la ville de Saint-Nazaire (3%) et les Communautés de
communes Cœur d’Estuaire, Loire et Sillon et Sud Estuaire (1%). La SPL Le
Voyage à Nantes, dirigée par Jean Blaise, est présidée par Fabrice Roussel,
premier vice-président de Nantes Métropole. Son vice-président est
Stéphane Junique, Adjoint au Patrimoine et Tourisme de la ville de Nantes.
Plus de 70 salariés, pour le Château des ducs de Bretagne, contribuent à
l’accueil du public, à la poursuite du travail scientifique et culturel et au
fonctionnement du site.
32
10.
LE CHÂTEAU DES DUCS
DE BRETAGNE ET
SON PARTENARIAT PRIVÉ
La programmation culturelle est soutenue par le Crédit Agricole,
partenaire officiel du Château des ducs de Bretagne. Animé par
des valeurs de responsabilité et de solidarité, le Crédit Agricole
Atlantique Vendée est fier d’être le partenaire officiel du Château
des ducs de Bretagne. Ce partenariat se situe dans le prolongement
de la politique de mécénat menée par le Crédit Agricole Atlantique
Vendée en faveur du patrimoine.
Le Crédit Agricole s’investit depuis de nombreuses années avec la
Fondation « Pays de France » dans la sauvegarde et la valorisation
de monuments historiques, d’édifices et de sites naturels en région.
Fortement ancré dans son territoire, le Crédit Agricole Atlantique
Vendée est également un partenaire privilégié de la vie locale. Outre son
engagement pour la culture, le Crédit Agricole développe des actions pour
l’environnement et la solidarité avec l’appui de ses 2000 collaborateurs,
ses 1000 administrateurs et 69 caisses locales.
Le Crédit Agricole participe au développement économique local en
soutenant et accompagnant les initiatives des acteurs locaux. Ses 215
agences en font l’un des premiers réseaux d’agences bancaires en LoireAtlantique et en Vendée.
CRÉDIT AGRICOLE
Route de Paris - 44 949 Nantes cedex 9
www.ca-atlantique-vendee.fr.
Edwige Fouquet, responsable de la communication
Tél. 02 40 30 54 61
Réjane Contin, relations presse
Tél. 02 40 30 52 76
33
11.
LE CHÂTEAU DES DUCS
DE BRETAGNE PRATIQUE
Dates et horaires d’ouverture
• Cour et remparts en accès libre
Ouverture 7 jours / 7, de 10h à 19h
Du 3 juillet au 30 août : 9h à 20h avec nocturnes le samedi soir jusqu’à 23h
• Intérieurs du château - musée et exposition
De 10h à 18h, fermé le lundi
Du 3 juillet au 30 août : 7 jours / 7, de 10h à 19h
Dernier accès billetterie 30 min avant la fermeture
Fermetures annuelles du site : 1er janvier, 1er mai, 1er novembre, 25
décembre
Tarifs
Audioguide
Prix : 3€
Boucle magnétique
• Intérieurs du château et musée en autonomie ou exposition
Plein tarif : 5 € | Tarif réduit : 3 €
• Musée + Exposition
Plein tarif : 8 € | Tarif réduit : 4,80 € billet couplé valable la journée
• Gratuité
Enfants et jeunes jusqu’à 18 ans ; groupes scolaires, universitaires et socioéducatifs; demandeurs d’emploi (sur présentation d’un justificatif de moins de 6
mois) ; bénéficiaires du RSA ; enseignants en préparation de visite ; Titulaires du Pass
musée du château - titulaires du Pass inter-musées ; titulaires du Pass Nantes ; Le
1er dimanche de chaque mois de septembre à juin ; Journées du patrimoine ; Nuit
des musées
Version spécifique pour les
déficients visuels
Visioguide
Prix : 3€
Boucle magnétique
• Tarif réduit
Jeunes de 18 à 26 ans, une heure avant la fermeture tous les jours y compris le
dimanche, enseignants pour des visites individuelles (hors préparation de visite,
titulaires de certaines cartes CE (détail à l’accueil du musée), titulaires de la Carte
Blanche
Langue des signes française
Visites guidées
• Musée ou exposition
Plein tarif : 4 € + droits d’entrée
Tarif réduit : 2,40 € de 7 à 17 ans et titulaires du Pass musée du château
Gratuit : moins de 7 ans
Titulaires de la Carte Blanche : 2,40 € + droits d’entrée au tarif réduit
Animations enfants
3 € Métropolitains, 6 € non Métropolitains
Visiteurs en groupes
• Musée
Forfait de la visite guidée pour les groupes (de 15 à 25 personnes) : 88 € TTC
+ droit d’entrée par personne : 4 € adulte, 3 € 18/26 ans, gratuit moins
de 18 ans
• Exposition
Forfait de la visite guidée pour les groupes (de 25 personnes) : 88 € TTC
+ droit d’entrée par personne : 6 € adulte, 5 € 18/26 ans, gratuit moins
de 18 ans
Groupes enfants et jeunes
Entre 15 et 25 personnes : 25 € Métropolitains, 35 € non Métropolitains
Gratuité pour les accompagnateurs
34
12.
NANTES,
LA TRAITE DES NOIRS
ET L’ESCLAVAGE
LE MUSÉE D’HISTOIRE DE NANTES
La traite des Noirs et l’esclavage font partie de l’histoire de la ville et
de son identité. Du 17e au 19e siècle, la traite des Noirs occupe une
place déterminante dans le commerce nantais et contribue à enrichir
la ville. Le musée d’histoire de Nantes, au sein du Château des ducs de
Bretagne, la présente dans le parcours permanent. En explorant douze
salles du musée, les visiteurs découvrent quel rôle Nantes a joué dans
l’Europe négrière et comment s’organise une campagne de traite, qui
sont les armateurs et négociants à l’origine de ce commerce, comment
se déroulent la vente des esclaves et leur vie dans les plantations. Pour
faciliter le repérage du parcours thématique sur la traite des Noirs et
l’esclavage, un logo spécifique est placé à côté des objets, des vitrines et
des multimédias en lien avec ce thème.
LE MÉMORIAL DE L’ABOLITION DE L’ESCLAVAGE
Conçu par l’artiste Krzysztof Wodiczko et l’architecte Julian Bonder, le
Mémorial de l’abolition de l’esclavage est l’un des plus importants au
monde consacrés à la traite négrière, à l’esclavage et à son abolition.
Au-delà de la mémoire des victimes de la traite atlantique, il s’agit de
rendre hommage aux luttes contre les traites et les esclavages dans le
monde. Implanté sur et sous le quai de la Fosse, le Mémorial n’a pas pour
vocation d’expliquer et d’exposer l’histoire, mais de se souvenir, d’alerter
et de transmettre un message universel.
UN PARCOURS URBAIN
Un parcours urbain composé de 11 panneaux d’information relie
symboliquement le Mémorial au musée d’histoire de Nantes. Implantés à
proximité immédiate de sites et de monuments en relation avec le passé
négrier nantais, ces panneaux permettent de décrypter les traces de ce
qui fut une activité majeure de Nantes.
www.memorial.nantes.fr
Informations pratiques - Mémorial de l’abolition de l’esclavage
Le Mémorial est un espace public gratuit, ouvert toute l’année. Il est fermé uniquement
la nuit et en périodes de crue de la Loire.
En visite libre : accessible sans réservation, ouvert tous les jours :
- de 9h à 18h du 16 septembre au 14 mai,
- de 9h à 20h du 15 mai au 15 septembre.
Dernier accès au passage méditatif 30 minutes avant la fermeture.
Renseignements pratiques : visiteurs individuels - Tél. : 0811 46 46 44
35
Renseignements
• Visiteurs individuels
T : 0 811 46 46 44 (coût d’un appel local)
• Pour nous appeler de l’étranger
T : +33 (0)2 51 17 49 48
• Réservations animations enfants
T : 0811 46 46 44
• Groupes adultes, scolaires, handicapés, centres
de loisirs
T : 02 40 20 60 11
[email protected]
Accès
Le Château des ducs de Bretagne est situé dans le
quartier médiéval du Bouffay, à quelques minutes à
pied de la Cathédrale, du Musée des beaux-arts de
Nantes, de la Cité internationale des congrès, de la
Scène nationale le lieu unique et de la gare SNCF.
• En TGV : de Paris : 2h (20 navettes par jour).
• Par la route : A11 depuis Paris – A83 depuis
Bordeaux – RN 137 depuis Rennes.
• Tramway : ligne 1 – arrêt Duchesse Anne.
• Busway : ligne 4 – arrêt Duchesse Anne
Château des ducs de Bretagne
musée d’histoire de Nantes
4, place Marc Elder - 44000 Nantes
Tél. 0811 46 46 44 (coût d’une communication locale)
Depuis l’étranger + 33 (0)2 51 17 49 48
Fax : 02 40 48 62 81
[email protected]
www.chateaunantes.fr
36

Documents pareils