Visage de Mae West pouvant être utilisé comme appartement

Commentaires

Transcription

Visage de Mae West pouvant être utilisé comme appartement
Visage de Mae West pouvant être utilisé comme appartement surréaliste,
Salvador Dalí, 1934-35
Titre : Visage de Mae West pouvant être comme appartement surréaliste
Artiste/Auteur : Salvador DALI
Date de création :1934-35/1974
Nature de la production : Collage / installation (avec l’aide de l’architecte Óscar Tusquets)
Dimensions : 28,3 x 17,8 cm
Techniques : collages, gouache, graphite sur page de magazine / mixte
Lieu d’exposition : Chicago, Art Institute pour le tableau
Espagne, musée de Figueras pour l’œuvre en 3 dimensions
Problématique : en quoi Visage de Mae West pouvant être utilisé comme appartement surréaliste
est une œuvre surréaliste ?
Le surréalisme
Le surréalisme est un mouvement artistique qui apparaît au XXe siècle. Il est défini par André
Breton comme quelque chose d'automatique qui servirait à exprimer le réel fonctionnement de la
pensée. Ce mouvement croit à la toute-puissance du rêve et, d'après son nom, à ce qui est « audessus du réalisme ».
Qui était Mae West ?
Mae West (1893 - 1980), est une actrice américaine à la
réputation sulfureuse (libertine, à l’esprit incendiaire). Elle fut un
véritable sex-symbol des années 1920 aux années 1940.
En voyant une photo de l’actrice hollywoodienne, Dalí eut l’idée
d’en faire un appartement surréaliste.
Description de l’œuvre
> 2 points de vue apparaissent (à l’image du titre de l’œuvre): le visage de Mae West et une pièce.
> Chaque élément du visage constitue un élément d’une pièce :
les yeux de Mae West  2 tableaux bien symétriques
le nez  une cheminée
la bouche  un canapé rouge
les cheveux (et de lourdes boucles d’oreilles)  des rideaux de couleur jaune-beige
le cou ou collier  des marches
le bas du visage  en partie un plancher
le haut du visage  le mur du fond d’un rouge vif
Au 1er plan, des dalles au sol marquent l’entrée, encadrée à gauche et à droite par des murs, ainsi
qu’un plafond qui suggèrent un couloir où se trouve le spectateur. Plus qu’une simple pièce, ce qui
apparaît est une scène de théâtre.
Analyse
Au lieu d’être une surface, le visage de l’actrice devient un lieu. Son front devient un fond. Dalí
crée la perspective d’une scène dans le visage de l’actrice (procédé du trompe-l’œil). Les couleurs
utilisées font à la fois référence au monde du théâtre et à la femme qu’était Mae West (blondeur
des cheveux, maquillage très marqué, rouge provocateur). Le fait de constituer une scène de
théâtre est une allusion au métier de Mae West mais également une mise en scène, une
interprétation de la réalité.
L’effet visuel vient notamment des lignes de fuite marquées par le plancher. Le rouge vif du fond
attire le regard et accentue la profondeur suggérée.
Plusieurs éléments rappellent la personnalité sulfureuse de Mae West : le canapé rouge au centre
(> liberté de parole de l’actrice/ séductrice, provocatrice), le mur rouge (> maquillage outrancier).
En 1930, l’invention nouvelle, qui vient du cinéma, est le rouge-à-lèvres moderne. Comme le
grand écran ne montre pas de couleurs, comme il ne parle pas, pour séduire le spectateur, le
rouge à lèvres est une invention très visuelle. Auparavant, les femmes ne portaient pas de rouge
à lèvres en public.
Transformer le visage de Mae West en pièce/scène de théâtre, c’est aussi faire entrer le
spectateur dans l’intimité de sa personne, dans sa réalité intérieure. On entre littéralement dans
son esprit, dans le monde du rêve, de la pensée.
En 1974, Salvador Dalí recrée son tableau en 3 dimensions, avec l’aide de l’architecte Oscar
Tusquets. Cette interprétation spatiale du portrait réalisé 40 ans plus tôt, se trouve au ThéâtreMuséum de Figueras, ville natale de Dalí. Le visiteur, juché sur un escalier, peut découvrir au
travers d’une loupe, le portrait de Mae West en 3 dimensions.
Le peintre dans une interview télévisée explique qu’il a préféré « au lieu de faire un rêve
surréaliste qui s’ échappe, […] réaliser un rêve qui puisse servir de pièce à vivre ».
.

Documents pareils

Histoire des arts

Histoire des arts Cette face devient ainsi un espace intitulé « appartement surréaliste. » La modification du magazine à l’aide de la gouache se présente comme un « appartement témoin ». Au lieu d’être une surface, ...

Plus en détail