dossier complet Hébergement - Office de Tourisme Mont Aigoual

Commentaires

Transcription

dossier complet Hébergement - Office de Tourisme Mont Aigoual
L’hébergement
touristique sur le
territoire Causses
Aigoual Cévennes
Groupe Master 1 TDDT: Lecardonnel Camille, Von Goufein Eddy, Giudicelli Samantha, Sahuc
Marion, Bonte Driessens Héléna, Ferrand Sylvie et Zhang Li
Professeurs référents : Mr Crozat, Mr Villepontoux et Mr Carrié
Professionnels référents : Mr Benoit Martin et Mme Maud Hubidos
Page 1
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
REMERCIEMENTS
Cet atelier terrain sur le thème de l’hébergement au sein du territoire Causses
Aigoual Cévennes Terres Solidaires fut une réelle expérience de mise en pratique et
d’immersion et nous tenions à remercier l’ensemble des personnes qui ont contribué à son
bon déroulement et à sa réussite.
Dans un premier temps, nous remercions nos professeurs Mr Dominique Crozat, Mr
Stéphane Villepontoux et Mr Christian Carrié pour avoir assuré la partie théorique et pour
leurs conseils et soutien au cours de l’avancée de nos travaux.
Nous tenions à remercier tout particulièrement et à témoigner notre reconnaissance
à nos interlocuteurs au sein de l’Office Intercommunal de Tourisme et à la Communauté de
Communes Causses Aigoual Cévennes Terre Solidaires, à savoir Mme Maud Hubidos, Mr
Benoît Martin et Mr Thomas Vidal pour leur réactivité face à nos demandes, leur
disponibilité et la confiance qu’ils ont su nous accorder.
De plus, au cours de ce projet nous avons rencontré et sommes entrés en
interactions avec divers hébergeurs. Nous les remercions de nous avoir reçus chez eux, et
d’avoir répondu à nos interrogations, ce qui nous a permis d’avancer dans nos enquêtes et
analyses et de pouvoir produire aujourd’hui des éléments concrets.
L’ensemble de ces personnes nous ont permis de faire de cette étape de notre
formation une expérience à la fois professionnalisante, valorisante et enrichissante.
Page 2
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
Sommaire :
REMERCIEMENTS ................................................................................................................ 2
INTRODUCTION ................................................................................................................... 4
La démarche de recherche ................................................................................................. 6
I.
Le territoire Mont Aigoual Causses Cévennes .......................................................... 8
1.
Approche territoriale et culturelle .............................................................................. 8
2.
Approche touristique................................................................................................. 11
3.
Inventaire de l’offre d’hébergement touristique sur le territoire............................. 15
II.
Situation actuelle de l’hébergement ..................................................................... 21
1.
Les actions de l’Office Intercommunal de Tourisme ................................................. 22
2.
Les activités proposées .............................................................................................. 23
3.
Les labels.................................................................................................................... 24
4.
Les problèmes observés ............................................................................................ 26
5.
Analyse SWOT du territoire ....................................................................................... 35
III. Optimisation des moyens de promotions des hébergements................................. 38
1.
Un dépliant par l’Office Intercommunal de Tourisme pour les hébergeurs ............. 39
2.
Optimisation du site internet de l’Office Intercommunal de La Cévennes Box ........ 44
3.
La Cévennes Box ........................................................................................................ 48
4.
L’hébergement comme activité unique .................................................................... 50
5.
Développement du tourisme de camping-cars ......................................................... 53
6.
La maison Périer ........................................................................................................ 58
Conclusion ......................................................................................................................... 60
Bibliographie ..................................................................................................................... 62
Page 3
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
INTRODUCTION
Cet atelier terrain a été effectué dans le cadre du Master 1 Tourisme et
Développement Durable des Territoires de l'Université Paul Valéry Montpellier III et fut le
fruit d’un partenariat avec la Communauté de Communes Causses Aigoual Cévennes Terres
Solidaires. Parmi les différents thèmes proposés, notre travail a fait l’objet d’une réflexion
autour de celui de l'hébergement touristique et notamment autour de sa valorisation.
Dans une perspective générale, cette réflexion est le témoignage d'une prise de
conscience de l'importance de l'hébergement touristique sur un territoire qui cherche un
afflux de visiteurs conduisant à un accroissement de l'économie touristique mais qui doit
tout autant respecter la préservation et la protection de l’environnement, et pour ce cas-là
notamment, la préservation du Parc National des Cévennes. Ce parc est un espace reconnu
comme exceptionnel par sa richesse de biodiversité, ses paysages et son patrimoine culturel,
il est en effet désigné par l’UNESCO comme « réserve de biosphère » et inscrit au patrimoine
mondial de l’UNESCO. Par extension, l'hébergement y devient unique et atypique en raison
de la particularité du Parc National des Cévennes qui est l’un des seuls à être habité. Pour les
nombreux villages du territoire Causse Aigoual Cévennes Terres Solidaires, l'hébergement
devient une source de développement économique important.
Cet atelier a permis de soulever diverses interrogations : Qu'est-ce qu'un
hébergement touristique? En quoi consiste-t-il? En quoi l'hébergement touristique est
important dans une zone rurale? Selon la forme d'hébergement peut-on attirer plus de
touristes? Quel est le rôle d’un hébergement touristique sur le territoire? Doit-il être
insolite? Doit-il évoluer et changer dans le temps? Faut-il aider et accompagner les
hébergeurs? Au fil de ces questionnements et de nos recherches, et de manière à remplir
notre objectif de propositions d’améliorations aux hébergeurs, nous avons donc dégagé la
problématique suivante : Comment peut-on accompagner les hébergeurs dans le
développement et l'évolution de leurs structures ?
Page 4
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
Ce rapport, dans une première partie s’ouvrira donc sur la démarche de recherche
employée et les méthodes d’enquêtes que nous avons suivies tout au long de ce projet.
Ensuite, nous aborderons le territoire Causse Aigoual Cévennes Terres Solidaires de manière
systémique par une approche territoriale, culturelle, et touristique et nous ferons un état
des lieux de la situation actuelle de l’hébergement touristique. Nous mettrons également
l’accent sur les problèmes observés. Enfin, la dernière partie de ce rapport sera consacré aux
propositions que nous conseillons d’appliquer afin de remédier aux différents problèmes
soulevés lors de nos analyses.
Ouvrons tout d’abord ce rapport par quelques éléments nécessaires à la compréhension de
notre démarche et permettant d’avoir une vision claire et globale du contexte dans lequel
notre projet a été mené.
Page 5
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
La démarche de recherche
Après réception du sujet « l’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual
Cévennes Terres Solidaires », il a tout d’abord fallu commencer par définir les mots qui
semblaient importants, à savoir « hébergement », « touristique » et « territoire » :
-
-
-
Dans le terme « hébergement », il a été retenu comme définition le fait d’accueillir
provisoirement une ou plusieurs personnes au sein d’un local en échange d’une
certaine somme d’argent.
Le terme « touristique », défini dans le site internet du dictionnaire CNRTL (Centre
National de Ressources Textuelles et Lexicales) comme étant « relatif au touriste et
au tourisme; qui concerne les déplacements et le bien-être des touristes » a permis
de centrer le travail sur une clientèle au profil touristique uniquement.
Concernant le terme « territoire », il s’agissait ici de concentrer les futures
recherches sur l’étendue territoriale délimitée par la nouvelle communauté de
commune Causses Aigoual Cévennes Terres Solidaires.
Avec ce léger éclaircissement des mots de l’intitulé, il apparut essentiel de travailler
sur toutes les formes d’hébergement à but lucratif présentes sur le territoire Causses Aigoual
Cévennes Terres Solidaires. Cependant, à ce moment-là, l’absence de connaissances sur le
territoire concerné empêchait l’avancement du projet. Les quelques recherches faites sur
internet pour essayer de le comprendre ne menaient à rien et les quelques idées qu’il
semblait pertinent de suivre se trouvaient déjà dans l’étude prospective faite en 2011.
L’important étant de ne pas répéter l’analyse et de mettre en évidences des problèmes
passés inaperçus ou peu exploités jusque-là.
En attendant de se rendre sur le territoire à la mi-janvier, il fallut commencer par
contacter Mme Hubidos et Mr Martin afin de savoir s’ils possédaient des documents comme
une liste répertoriant les hébergements présents sur le territoire de la communauté de
communes ou une liste des hébergeurs réglant la taxe de séjour. Commencer par catégoriser
les différents hébergements avant de se rendre sur place devenait important et ces
documents indispensables pour y arriver. Cependant, il apparut impossible de les récupérer
auprès de l’office de tourisme Mont Aigoual Causses Cévennes sans y aller directement par
manque de temps pour les recevoir à Montpellier.
Inconscients, durant le temps de préparation, de la vaste étendue du territoire
Causses Aigoual Cévennes Terres Solidaires, de la topographie du sol et ayant pour premier
objectif d’enquêter autant d’hébergeurs que possible en temps voulu, l’éloignement de
certains d’entre eux n’était pas encore un problème. En se renseignant pour la liste des
Page 6
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
hébergeurs du territoire, Mme Hubidos nous a expliqués cette particularité et nous a fait
comprendre qu’il serait difficile d’en rencontrer certains car trop éloignés. Elle suggérait
néanmoins de travailler sur toute l’étendue du territoire. Ainsi, pour rendre possible et
pertinente la mission une fois à l’Espérou, il a fallu choisir de travailler sur tout le territoire,
comme elle le conseilla, mais en deux temps. Il semblait important en premier d’essayer
d’interroger le plus d’hébergeurs possible dans un rayon de 30 minutes maximum en voiture
autours du centre d’accueil de l’Espérou. Le périmètre choisi s’explique par la topographie
du terrain (virages, reliefs…), qui rend une courte distante sur un sol plat, très longue au sein
de ce territoire. Dans un deuxième temps il fallait contacter par téléphone les hébergeurs se
situant à plus de 30 minutes de distance en voiture. Dans ce cas il serait possible d’interroger
des hébergeurs sur tout le territoire de la communauté de commune.
De plus, prendre connaissance des différents acteurs présents sur le territoire autres
que les hébergeurs devait être fait avant de s’y rendre, afin de pouvoir s’entretenir si
possible avec eux. Ceux qui semblaient avoir le plus d’impact étant l’Office Intercommunal
de Tourisme, la communauté de communes et le Parc National des Cévennes.
En arrivant à la mi-janvier à l’Espérou pour une durée de quatre jours, les premières
étapes du projet déjà fixées concernaient la délimitation du champ d’action sur le territoire
et la prise de quelques rendez-vous afin de mieux comprendre le sujet et de récupérer les
documents demandés. Une fois sur place, plusieurs nouveaux problèmes ont émergé. La
liste des hébergeurs fournie par l’office de tourisme n’était pas exhaustive car bien
évidemment il est compliqué de répertorier tous les hébergements présents sur le territoire
(certains n’étant pas déclarés). N’ayant pas accès à internet il était impossible d’essayer d’en
trouver d’autres et d’établir une enquête ou de faire des statistiques par l’absence
d’échantillon sûr. C’est pour cette raison qu’il a été choisi de faire une enquête qualitative
plutôt que quantitative.
Après le rendez-vous avec plusieurs membres de la communauté de communes et de
l’office de tourisme, à savoir M. Martin, M. Vidal et Mme Hubidos, il a été plus facile
d’organiser les idées, car cet entretien avait permis de mieux comprendre l’objectif de ce
projet. Suite à cette réunion avec des professionnels du territoire, le groupe s’est divisé en
trois et s’est rendu dans différents lieux d’action pour interroger, en frappant directement
chez eux, le plus d’hébergeurs possibles en une journée. N’ayant pas pris de rendez-vous
officiels avec les hébergeurs, savoir combien accepteraient de répondre aux questions était
impossible. Finalement, six propriétaires de différentes catégories d’hébergements
(certaines reviennent plusieurs fois) ont accepté de répondre au questionnaire, que ce soit
sur le terrain ou par téléphone. Certaines informations qui viendront plus tard dans le
dossier comme par exemple les problèmes observés sur le terrain, proviennent de cette
enquête qualitative effectuée en deux temps (cf. annexes 1 à 8).
Page 7
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
I.
Le territoire Mont Aigoual Causses Cévennes
1. Approche territoriale et culturelle
« Je vous écris du plus vilain pays du monde ». Cette phrase a été écrite en 1703 par
l’intendant du Languedoc Bâville qui écrivait à son frère1.
Ce temps est aujourd’hui révolu, les Cévennes sont à la mode. Des milliers de
touristes viennent chaque année passer un week-end ou leurs vacances dans le sud du
Massif Central, se rapprocher de la nature et s’éloigner
du stress urbain.
Tout d’abord, les Cévennes appartiennent au
rebord montagneux du Massif Central et comprennent
les départements du Gard, de l’Hérault et de la Lozère.
Ces petites et moyennes montagnes sont composées
essentiellement de schistes, une des plus anciennes
roches du territoire français, formés il y a plus de 500
millions d’années. A la fin de l’ère primaire (environ trois
cent millions d’années), à proximité du Mont Aigoual, les
schistes des Cévennes ont été recuits, la transformant en
Source : http://www.cartefrance0.com/cartefrance-cevennes/
roche dure, appelés cornéennes.
Le climat est contrasté, méditerranéen au sud, il
devient de plus en plus montagnard au nord avec l’altitude. Certaines vallées connaissent
des hivers à peine plus froids que dans les plaines languedociennes. A Valleraugue, la
température du mois le plus froid, Janvier, est de 3,4°C, soit 1°C de moins qu’à Alès. Le gel y
est également moins fréquent, puisque sur une période de 20 ans, Valleraugue a connu 10
jours de gel de moins qu’à Sommières, soit 46 jours.
Les Cévennes sont à la fois soumises par des vents d’ouest d’origine Atlantique que
tournés vers la méditerranée. L’été, le pays connaît la sécheresse, mais paradoxalement,
c’est l’endroit le plus pluvieux de France métropolitaine (il pleut en moyenne 2250 mm de
pluie par an au Mont Aigoual, avec un record à 4015 mm de précipitation en un an).
Notre champ d’étude comprend la partie des Cévennes méridionales ainsi qu’une
partie sud du Pays Haut.
1
http://atlas.dreal-languedoc-roussillon.fr/Gard/fondements25.asp
Page 8
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
Il convient de présenter le territoire et quelques différences pour comprendre tout
l’attrait identitaire et culturel, dont l’hébergement touristique occupe une place centrale
dans la sauvegarde et la découverte de ce patrimoine.
Les Cévennes étant une région montagneuse, les terres cultivables sont donc
morcelées, ce qui explique la dispersion de l’habitat en maisons isolées et en petits
hameaux. L’arrivée de l’industrie a provoqué un agrandissement des villages existants, qui
ont dû s’adapter dans un type de « village rue », comme Valleraugue, ou s’installer sur les
flancs de montagnes comme Barre-des-Cévennes. Cet habitat s’insère parfaitement au
paysage en étant construit à partir des matériaux présents sur place. Il présente donc une
différence selon l’endroit où il se trouve. Ainsi les hommes ont construit leurs constructions
en calcaire, en granit ou en schiste selon la roche présente.
Le bâti est donc construit à partir de matériaux locaux et contribue à l’aspect
atypique du paysage que l’on trouve dans les Cévennes. De ce fait on peut considérer la
présence de deux types d’habitats différents sur le territoire étudié :
-
-
L’habitat de type cévenol schisteux que l’on trouve sur une majeure partie de notre
territoire est caractérisé par des constructions en schiste généralement hautes et
étroites. Ces bâtiments économisent au maximum l’espace au sol. Les toitures sont
recouvertes de lauze (des dalles de micaschiste) fixées à du châtaignier (l’arbre
typique du pays cévenol et caussenard). La plupart du bâti ne possède pas de
fondations et est posé sur le sol rocheux travaillé. Cet habitat vernaculaire exploite la
roche et certains bâtiments sont construits à flanc de montagne. Le mortier de chaux
permet l’agglomération des roches entre-elles.
L’habitat cévenol granitique que l’on peut trouver au nord de notre territoire est plus
bas que la maison schisteuse, du fait du poids élevé du granit et de sa faible
malléabilité. Les ouvertures (fenêtres et portes) sont moins nombreuses que sur le
premier habitat. La maison type possède un étage ou est de plain-pied. Les toits sont
également recouverts de lauze depuis l’abandon de la culture de seigle qui recouvrait
auparavant les toitures. Les fermes isolées sont regroupées en petits hameaux ou
villages, construits sur le rocher à rupture de pentes.
L’exode rural, l’arrivée d’un système économique et d’échange généralisé et la
modernisation de nos modes de vie ont contribué à l’abandon de nombreux habitats ou à
une transformation avec l’arrivée de nouvelles techniques de constructions et de matériaux.
Les Cévennes possèdent une histoire à part entière depuis ses premières traces de
peuplement vers 2800 avant J-C jusqu’à aujourd’hui. Terre de résistance et de refuge, la
Page 9
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
chaîne de montagne a su accueillir les camisards mais également des exploits en ce qui
concerne l’environnement, comme le reboisement du massif réalisé par George Fabre en
collaboration avec Charles Flahault.
Ce territoire est un lieu possédant d’énormes contrastes mais aussi un patrimoine et
une identité culturelle forte et originale qui nécessite une attention particulière et sa
conservation pour garder tout son attrait. Le tourisme représente une forme de renouveau
pour la région, et l’hébergement qui est le premier contact du touriste au sein du territoire
doit avoir une place principale dans son accueil.
Il convient donc de rechercher la satisfaction du client tout en respectant
l’environnement particulier des Cévennes et des populations locales.
Le tourisme de nature, est en augmentation constante ces dernières années, avec le besoin
des populations urbaines de se ressourcer loin du stress des villes et de se retrouver en
pleine nature. Ce tourisme, vecteur de développement responsable dans un territoire,
s’inscrit parfaitement dans une notion de développement durable et permet d’augmenter
l’attractivité de la région.
Page
10
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
2. Approche touristique
Au sein du territoire, le Parc National des Cévennes a une capacité d’accueil de
156 500 places en 1999. On compte également une population active de 29 000 personnes
en 2005, fortement liée à l’emploi dans le service public et le domaine touristique. Les
emplois touristiques du territoire sont fortement liés à la saisonnalité et aux contrats à
temps partiel, d’où l’importance à considérer ce secteur comme dynamique territoriale. Il
permet de dynamiser les activités économiques traditionnelles, en offrant des emplois à la
population locale et peut ralentir l’exode rural. Le territoire de notre étude ne manque pas
d’atouts pour le développement d’activités touristiques : tourisme de pleine nature,
tourisme sportif, la station de Prat-Peyrot, la gastronomie mais aussi des sites historiques et
culturels comme l’observatoire du Mont Aigoual.
Selon un document édité par le Parc National des Cévennes2, un tiers de la
population active aurait une activité directement ou indirectement liée au tourisme. Selon
ce dernier document et « l’étude touristique prospective réalisée à dix ans du massif de
l’Aigoual »3, le tourisme a connu un essor constant jusqu’à la fin des années 1990 puis aurait
une tendance à la stagnation expliquée par la concurrence de nouvelles destinations
« nature » à travers les Parc régionaux et l’expansion de l’offre low-cost exercée par les
compagnies aériennes.
Le territoire Causses Aigoual Cévennes Terres Solidaires doit donc se distinguer afin
de mettre en avant ses atouts par rapport aux autres territoires pouvant lui faire
concurrence. Outre la communication, l’hébergement tient donc une place importante pour
l’accueil touristique.
En matière d’accessibilité, le territoire ne possède pas d’autoroutes, ni de routes
nationales, mais possède un réseau de voirie départementale dense pour une région rurale
de montagne. La commune la plus à l’ouest, Dourbies, se situe à environ 70 km de
l’autoroute A75 et la commune la plus au sud, Sumène, se situant à environ 40 km de
l’autoroute A9.
Le territoire de la communauté de communes Causses Aigoual Cévennes Terres
Solidaires possède de nombreux sites avec un attrait important. Ainsi, selon la revue « Le
Gard » (numéro de l’année 2012), le site de l’observatoire du Mont Aigoual a accueilli près
2
https://www.cevennesparcnational.fr/content/download/17411/222501/file/11_donnees_thematiques_tourisme_acces_nature_pub_BASSE_DE
F.pdf
3
http://www.adhca.com/L_economie_touristique.pdf
Page
11
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
de 70 000 personnes en 20114. Le paysage culturel de l’agro-pastoralisme méditerranéen
des Causses et des Cévennes est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO tout comme la
réserve de biosphère du Parc National des Cévennes. Ce dernier attire un million de visiteurs
sur son territoire dont 250 000 uniquement pour le parc5. On peut également compter la
grotte des Demoiselles avec près de 100 000 entrées en 2006 ou encore le cirque de
Navacelles avec un peu plus de 16 000 entrées la même année.
Les sites de loisirs, comme la station de ski de Prat-Peyrot, ne sont pas en reste. Cette
dernière a compté environ 53 100 forfaits durant l’hiver 2008/20096. Ce chiffre est à nuancer
puisque la station est dépendante de la neige et n’a pu accueillir que 34 200 forfaits en
2009/2010.
Ces derniers chiffres montrent que le territoire n’attire pas les touristes pour un loisir
spécifique et que la clientèle est tout autant diversifiée que les sites et activités qui y sont
proposées. Selon le rapport phase 2 de l’étude prospective réalisée à dix ans du massif de
l’Aigoual réalisé en 2012, la clientèle acquise au territoire est essentiellement familiale,
pouvant exercer des activités dans un environnement sécurisé et pouvant correspondre à
toute la famille. Le site attire également des curieux, des urbains voulant retrouver le calme
de la campagne ainsi que des sportifs.
Toujours selon cette étude, les familles viennent essentiellement en hiver et en été
alors que les urbains et les sportifs viennent toute l’année. Ces deux derniers réalisant
essentiellement des séjours plus courts que les familles.
Une clientèle plus exceptionnelle vient également sur le territoire comme les groupes
d’amis, les groupes structurés et les explorateurs. Les groupes structurés viennent toute
l’année et sont attentifs à la nature ainsi qu’au patrimoine. Les explorateurs sont composés
de camping-caristes et de motards qui sont très attentifs au cadre venant toute l’année
également.
Le territoire de la communauté de communes attire essentiellement un tourisme
local venant des bassins de population plus au sud environnant. La zone de chalandise
compte environ 600 000 habitants et des agglomérations comme Montpellier et Nîmes.
Sur le plan national, environ 6% des Français connaissent le Parc National des
Cévennes, 44% connaissent la région et seulement 22% des personnes arrivent à la localiser
sur une carte.
4
http://fr.calameo.com/read/000123894d13fd5366db0
5
« Histoire des Cévennes », collection Que sais-je de Patrick Cabanel PUF. 2009
6
Etude touristique prospective à dix ans du massif de l’Aigoual
Page
12
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
Concernant les résidences secondaires, la définition de l’INSEE est la suivante : « Une
résidence secondaire est un logement utilisé pour les week-ends, les loisirs ou les vacances.
Les logements meublés loués (ou à louer) pour des séjours touristiques sont également
classés en résidences secondaires ».
Page
13
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
Cette carte nous montre l’évolution et la répartition des résidences secondaires entre
1990 et 2009 sur le territoire de la communauté de communes. On constate que le nord du
territoire possède plus de 200 résidences secondaires par commune dû à la proximité de la
station de ski Prat-Peyrot. Le sud du territoire, a connu une nette augmentation des
résidences secondaires en 20 ans, ce qui montre l’attractivité du territoire en terme de
tourisme.
Il est difficile de décrire toute la diversité culturelle et identitaire des Cévennes,
néanmoins il est aujourd’hui au cœur d’enjeux majeurs en ce qui concerne le tourisme, le
développement durable et la préservation de son patrimoine. L’hébergement, sujet que
nous abordons, est également au cœur des problématiques du territoire, constituant le
premier contact du touriste au sein de ce territoire. Un voyageur satisfait de son
hébergement est plus apte à revenir et faire la communication du territoire. Nous avons vu
précédemment que le tourisme est tout aussi diversifié que le territoire et ses attentes sont
donc différentes selon le fait qu’il soit venu en famille où qu’il vienne afin de pratiquer des
activités sportives.
Page
14
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
3. Inventaire de l’offre d’hébergement touristique sur le territoire
L’hébergement est avant tout une des composantes primordiales de l’offre
touristique de manière générale. Il s’avère donc nécessaire d’éclaircir la notion
d’hébergement touristique. Il s’agit donc de « toute installation qui, régulièrement ou
occasionnellement, pourvoit à l’hébergement de touristes » (cf. définitions de l’INSEE en
annexe 9). L’hébergement touristique présent sur le territoire Causse Aigoual Cévennes
Terres Solidaires est multiforme. Il se décompose de la manière suivante :
Hôtels
Hôtellerie de plein air ou campings
Gîtes ruraux et meublés
Chambres d’hôtes
Gîtes d’étapes
Centres de vacances
Cette offre multiforme permet de répondre à toutes les demandes, et de toucher une
clientèle plus large. Mais une forme se dégage tout de même de par son importance par
comparaison aux autres.
Page
15
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
1. Une surreprésentation des gîtes ruraux et meublés :
2%
Gîtes ruraux et meublés
5%
6%
Chambres d'hôtes
6%
Polyvalent
7%
Gîtes d'étapes
66%
8%
Campings
Hôtels
Centres de Vacances
Données issues du guide de l'hébergement 2013 de l'OIT
On constate très précisément une
abondance des gîtes ruraux et meublés sur
le territoire avec 66% de l’offre
d’hébergement. L’explication à cette
multitude de gîtes et meublés peut
s’expliquer par la présence d’un nombre
important de résidences secondaires,
souvent caractérisées de « meublés ».
Leur recensement étant complexe, nous
ne
disposons
pas
de
données
suffisamment
pertinentes
nous
permettant une analyse plus approfondie.
Néanmoins,
l’Office
Intercommunal de Tourisme commence à
les répertorier par l’intermédiaire de la
taxe de séjour qui permet d’identifier tout
hébergement accueillant des touristes.
Des données pertinentes devraient sous
Page
16
peu être exploitables pour évaluer leur
nombre sur le territoire.
A la différence de cette profusion
de gîtes ruraux et meublés, les centres de
vacances ne représentent que 2% de
l’offre, ce qui illustre un réel manque de
structures d’accueil pour les groupes de
touristes. Une catégorie « polyvalent » a
été créée permettant de rassembler et
d’identifier les hébergeurs proposant une
offre d’hébergement à forme multiple.
Pour exemple : une seule structure peut à
la fois exercer une activité de camping et
de chambres d’hôtes.
A pourcentage plus ou moins
équivalent, les chambres d’hôtes, les gîtes
d’étapes, les campings et les hôtels
représentent donc une minorité face aux
gîtes ruraux et meublés.
2. Une répartition géographique hétérogène :
VALLERAUGUE
15,12%
L'ESPEROU
12,02%
SAINT ANDRE DE MAJENCOULES
10,85%
CAMPRIEU
8,91%
LASALLE
7,36%
SAINT ANDRE DE VALBORGNE
6,98%
LES PLANTIERS
DOURBIES
5,81%
LANUEJOLS
NOTRE DAME DE LA ROUVIERE
4,26%
L'ESTRECHURE
SOUDORGUES
3,49%
SAUMANE
TREVES
2,71%
REVENS
CAUSSE BEGON
0,78%
SAINT JEAN DU GARD
PONT D'HERAULT
0,39%
PEYROLLES
0%
2%
4%
6%
8%
10%
12%
14%
Répartition des hébergements touristiques (tous types confondus) par communes (%)
De manière générale, la répartition
des hébergements sur le territoire est bien
évidemment non uniforme. Valleraugue,
L’Espérou et Saint-André de Majencoules
sont les trois principales communes où
l’implantation d’hébergements
touristiques est la plus conséquente. Les
villages les plus proches de la station de
ski Prat Peyrot, qui fait office de « point
d’attraction », sont ceux qui possèdent
une capacité d’accueil plus importante
que les villages les plus éloignés.
Page
17
16%
Plus
précisément,
en
observant la répartition géographique
des diverses formes d’hébergements
sur le territoire ; les meublés
réapparaissent bien évidemment en
majorité et composent dans la plupart
des cas, la moitié voir plus de la moitié
de l’offre par commune (cf. annexe
10). Aux alentours de la station de ski
Prat Peyrot, et notamment sur les
communes de Valleraugue, L’Espérou,
Saint-Sauveur-Camprieu et SaintAndré de Majencoules. Cela confirme
l’analyse précédente.
Plus l’éloignement avec la
station est important plus l’offre et le
choix
d’hébergement
diminue.
L’impact de la station Prat Peyrot est
conséquent voire déterminant dans le
choix des communes d’implantations
des hébergeurs.
Cette carte confirme la minorité des
centres de vacances. Seulement
quatre communes peuvent accueillir
des
groupes :
Saint-SauveurRépartition géographique de l'offre d'hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
Tableau de données cf. annexe 11.
Page
18
Camprieu, Dourbies, L’Espérou et
Saint-André-de-Majencoules.
3. Une adhésion à l’Office de Tourisme peu répandue
43%
NON
OUI
57%
Adhérents à l’Office Intercommunal de Tourisme
Les hébergeurs présents sur le territoire Causse Aigoual Cévennes Terres Solidaires
peuvent bénéficier, s’ils le désirent, du soutien et de l’aide de l’Office Intercommunal de
Tourisme moyennant une cotisation annuelle. En contrepartie, l’Office de Tourisme fait
figurer dans leurs guides les hébergeurs, et leur propose l’édition de flyers, ainsi que des
ateliers pour créer et optimiser leurs sites internet. La cotisation est donc variable en
fonction des services dont les hébergeurs veulent bénéficier.
Parmi les 258 hébergeurs recensés, 57% sont adhérents et 43% ne le sont pas. L’écart
entre les deux est minime. Il parait donc nécessaire de se demander pourquoi presque la
moitié des hébergeurs présents sur le territoire ne sont pas adhérents. Plusieurs pistes sont
envisageables :
Le prix des cotisations est jugés trop élevé ;
La mauvaise connaissance des services de l’Office Intercommunal de Tourisme et de
son action ;
Un manque de service (peu d’ateliers sont proposés) ;
Expérience non concluante (peu de retombées) ce qui aurait amené certains
hébergeurs à ne pas renouveler leur adhésion.
D’un point de vue géographique, les communes qui concentrent le plus grand nombre
d’hébergeurs sont adhérents sont Valleraugue (11,58%), L’Espérou (8,88%) et Camprieu
(6,95%) (cf. annexe 12.). Cela s’explique par l’offre importante présente sur ces communes,
mais notamment par la proximité spatiale de l’Office Intercommunal de Tourisme qui se
situe sur la commune de l’Espérou. Les communes les plus éloignés, soit ne comportent pas
assez d’hébergeurs pour espérer plus d’adhésion soit la distance les séparant de l’Office de
Tourisme rebute par peur d’un suivi peu actif.
Page
19
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
4. Une minorité d’hébergements insolites
Une des tendances récentes en terme d’hébergement est « l’insolite » (yourtes,
cabanes dans les arbres, tipis, roulottes, bulles, etc…). Ces hébergements hors du commun,
innovants et dépaysants ont fleuri sur le territoire français depuis quelques années. Et le
territoire des Cévennes n’a pas été épargné par l’arrivée de cette tendance, mais elle reste
encore très faiblement présente. A l’heure actuelle on comptabilise seulement sept
hébergements de types insolites.
Répartition des hébergements insolites sur le territoire Causse Aigoual Cévennes
COMMUNES
CAMPRIEU
LANUEJOLS
L'ESPEROU
REVENS
SOUDORGUES
Total
NOMBRE
1
2
1
1
2
7
Plusieurs facteurs peuvent expliquer que le marché peine à se développer dans cette zone :
Soit il n’y a pas de volonté de développement, de création ou d’élargissement
de l’offre des hébergeurs ;
Soit la réglementation du Parc National des Cévennes limite leur
développement ;
Soit il n’y a pas assez de demande en séjour insolite ;
Soit la demande existe mais l’offre n’existe pas.
Quelle que soit la raison, avec le Parc National des Cévennes, le potentiel de
développement d’hébergements insolites est à considérer avec la proposition de véritable
offre et univers qui peuvent être créés autour du développement durable, de la nature et de
l’environnement. Si la demande est inexistante, il faut alors la créer. Une étude approfondie
sur le potentiel du territoire face au développement d’hébergements pourrait être envisagée
pour plus de précisions sur la question.
Page
20
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
II.
Situation actuelle de l’hébergement
Les hébergeurs souhaitent pouvoir accueillir le plus de touristes possibles au sein de
leur structure (quelle que soit la catégorie) dans l’objectif d’accroître les bénéfices. Pour
cela, des moyens sont mis en place pour les aider, partant de leurs propres initiatives mais
aussi extérieures. Il s’agira ici de faire un constat des différents outils établis par les acteurs
du territoire pour mettre en valeur les hébergements.
Par le biais de différents outils, à savoir les activités, la labellisation ou encore les
actions de l’office intercommunal de tourisme, les propriétaires communiquent et font la
promotion de leur hébergement.
Des recherches effectuées sur internet ont permis de faire remarquer que plusieurs
moyens de communication existent. En effet, on retrouve sur la toile de nombreux sites
promouvant des hébergements et conçus par les hébergeurs dans le but d’augmenter leur
visibilité au niveau national. De plus, le site Cévennes Tourisme qui appartient au Pays
Cévennes participe à la promotion des hébergeurs. Il sert de portail de visibilité depuis que
le Pays Aigoual Cévennes Vidourle a passé une convention avec eux pour permettre aux
hébergeurs de la communauté de commune d’apparaître dessus. Les adhérents à l’office de
tourisme sont donc sur ce site, bénéficiant s’ils le souhaitent d’un outil de gestion de
visualisation de leur disponibilité, d’un service de réservation et de paiement en ligne.
Bien que beaucoup d’hébergeurs aient mis en place un site internet, souvent ancien
et peu actualisé, il a été constaté que la grande majorité ne propose pas de service
indépendant de réservation, de règlement ou encore de calendrier de disponibilité. De plus,
l’absence de coordination des dates d’ouvertures entre les différents hébergements
complique d’avantage la recherche d’un lieu de vacances et accentue la nécessité de mettre
à la disposition des hébergeurs un outil de gestion comme celui de Cévennes Tourisme, mais
qui répertorierait uniquement les hébergements de la communauté de communes. Ainsi, en
clarifiant ces informations, la destination Mont Aigoual Causses Cévennes deviendrait plus
accessible. Car pour le moment, il est difficile de ne pas se heurter aux établissements
fermés pour la saison sans qu’on le sache avant de téléphoner pour réserver.
Ensuite, nous traiterons plus en détails de trois moyens de mise en valeur des
hébergements.
Page
21
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
1. Les actions de l’Office Intercommunal de Tourisme
En tant qu’acteur important du territoire, cette structure, en plus de renseigner les
touristes sur les activités ou sites à faire et à visiter, répertorie également les hébergements
présents sur le territoire. Bien qu’elle essaie de répertorier tous les hébergements existants,
elle fait bénéficier de ses services uniquement ceux qui ont adhéré à l’Office Intercommunal
de Tourisme. De plus, les hébergeurs règlent une taxe de séjour reversée à la communauté
de communes, elle sert à financer l’Office Intercommunal de Tourisme et aussi divers projets
touristiques comme l’organisation de salons, les éditions de catalogues ou encore la création
d’activité de pleine nature.
Le tableau suivant permet de voir le nombre d’hébergements adhérents ou non à
l’office de tourisme Mont Aigoual Causses Cévennes. Les 150 hébergements qui y ont adhéré
sont alors présents dans les différents moyens de communications mis à disposition par
l’office de tourisme pour leur publicité, comme par exemple le catalogue « Sud Cévennes
Guide 2013 des hébergements » ou encore la page numérique de l’office de tourisme :
www.causses-aigoual-cevennes.com.
Adhérent à l'OT
Non adhérent à l'OT
Total
Labellisé
69
13
82
Sans Label
81
95
176
Hébergeurs
150
108
258
Source : Groupe M1 TDDT hébergement
En plus des deux derniers moyens de communication élaborés par l’office de
tourisme et qui permettent d’augmenter la visibilité des hébergements, il est aussi possible
d’y déposer des brochures conçues par les hébergeurs eux-mêmes, ce qui accentue leur
opportunité d’être repéré parmi tous les établissements.
Si l’office de tourisme participe à la publicité des hébergeurs adhérents, elle propose
également des ateliers dans l’objectif d’inciter à la rénovation de certaines structures. Lors
d’un rendez-vous avec les membres de l’office de tourisme et de la communauté de
commune, il a été signalé que cette dernière démarche n’était pas très efficace par manque
de volonté ou de moyens financiers de certains hébergeurs. De plus les questions posées aux
hébergeurs ont révélé que certains ne s’y rendaient pas pour diverses raisons (manque de
temps ou pas intéressés).
Adhérent ou non, l’office de tourisme n’oublie pas les hébergements qui ne le sont
pas. Elle se rend sur demande à leur rencontre pour constater l’état des lieux et donner si
Page
22
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
nécessaire des conseils de rénovation et d’amélioration de certains points comme par
exemple les basiques de l’accueil, afin d’y adhérer un jour.
2. Les activités proposées
Une autre possibilité qui s’offre aux hébergeurs pour distinguer une structure d’une
autre, est de pouvoir proposer aux personnes accueillies des activités afin de les occuper.
Lors de recherches sur internet, il a été noté que les types d’activités qui reviennent
le plus souvent sont par exemple la randonnée pédestre ou à dos d’âne et de cheval, la
cueillette de champignons ou encore la promenade à vélo. Ces activités, sont souvent
l’œuvre de petites entreprises privées qui reçoivent des touristes envoyés par les
hébergeurs. Elles ne sont pas l’attraction première de l’hébergement les proposant mais une
possibilité de sortie pour les touristes (souvent mis à leur disposition sous forme de
brochure). Une étude réalisée et qui se base sur les hébergeurs répertoriés sur le portail
Cévennes Tourisme montre que seulement 18 hébergements de l’ensemble de la
communauté de communes proposent de mettre en relation les clients et les prestataires de
ce genre d’activités. De plus, des activités comme celles à aspect bien être, qui se trouve être
très à la mode au niveau national, sont très peu développées sur ce territoire. En effet seul
deux hébergements sont disposés à recevoir des touristes attirés par cette ambiance, où l’on
retrouve un jacuzzi-sauna ou une cabine d’hydro massage (cf. annexe 13).
Cette démarche provenant des hébergeurs mêmes, est celle qui semble la plus facile
à mettre en place et pourtant il a été constaté lors des 8 entretiens auprès des propriétaires
et avec la recherche faite sur les hébergeurs proposant des activités que très peu d’entre
eux en proposent.
Pourtant une bonne solution pour les hébergeurs de se distinguer des autres serait
de mettre en avant une activité qui serait propre à l’hébergement permettant ainsi d’attirer
une clientèle différente et de la fidéliser.
Car être capable de pouvoir proposer des activités au sein même d’un hébergement,
évitant ainsi aux touristes d’avoir recours à un tiers, permet de donner une identité à
l’hébergement concerné et un poids plus conséquent sur le marché de l’offre touristique du
territoire.
Page
23
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
3. Les labels
Au sein de la communauté de communes, il a été remarqué qu’une alternative pour
avantager un hébergement est de passer par l’étape de la labélisation. A noter, que dans le
cadre de l’hébergement, un label est la garantie d’une certaine qualité de l’offre.
Au cours des enquêtes menées auprès des hébergeurs, la majorité de ceux étant
labélisés ont fait remarquer quelques points avantageux. En effet, être labélisé permet de
rassurer les touristes sur certains aspects comme le confort ou la propreté du lieu. Mais il
permet surtout à l’hébergement d’apparaître sur le catalogue ou sur le site internet du label,
ce qui permet d’accroitre la publicité et logiquement la fréquentation de la structure
labélisée. Tout comme le fait de proposer une activité qui rendrait unique un hébergement
sur le territoire, le label permet de fidéliser une clientèle en recherche de critères apportés
par celui-ci.
Nos études sur le terrain ont montré l’abondance de labels divers et variés sur le
territoire, à savoir 13 au total sur l’ensemble de la communauté de communes. Le
diagramme ci-dessous permet de constater cette diversité.
Clé Vacances
1 11
2
2 2
Gîtes de France
1
Cévennes Eco Tourisme
3
Insolite
3
35
3
Cévennes Tourisme
Tourisme et Handicap
6
Bienvenue à la Ferme
Logis de France
Rando Accueil
Accueil Paysan
Cabanes de France
35
Fleur de Soleil
WWF
Source : groupe M1 TDDT hébergement
En observant ce diagramme, il est constaté que les labels (tous confondus)
apparaissent 95 fois. Mais la donnée la plus flagrante porte sur les 35 hébergements
labélisés « Clé Vacances » ainsi que les 35 hébergements labélisés « Gîte de France ». Ces
Page
24
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
deux labels sont les plus présents, car conçus pour des hébergements de types ruraux et
meublés, ce sont ces deux catégories qui reviennent en grande majorité sur la communauté
de communes. Ce qui s’explique par la très nette majorité de gîtes meublés et ruraux sur le
territoire et la tendance des touristes de montagne à louer un gîte indépendant. Il semble
aussi important de préciser que certains hébergements sont porteurs de plusieurs labels à la
fois, comme c’est le cas par exemple pour la chambre d’hôte Les Randals qui se trouve être
labélisée « Gîte de France » mais aussi « Tourisme et Handicap », ou encore le gîte d’étape
L’Accueil de Mona qui est lui labélisé « Bienvenue à la Ferme » et « Cévennes Ecotourisme ».
Comme observé sur la catalogue de l’office de tourisme, 17 hébergement de la
communauté de communes sont actuellement « en cours de classement », c’est-à-dire qu’ils
porteront prochainement une des marques déjà présentes sur le territoire ou peut être une
nouvelle. Avec cette dernière information qui a permis de comprendre la signification des
différents logos, il a été possible de comptabiliser le nombre précis de structures labélisées
sans prendre en compte le nombre de labels par hébergement et ceux en voie de
classement. En utilisant la technique du comptage, 82 hébergements sur l’ensemble de la
communauté de communes ont été relevés comme des établissements labélisés.
Par ailleurs, il semble important de faire remarquer qu’à ce jour dans l’ensemble de
la France mais aussi dans d’autres pays développés, la mise aux normes des établissements
permettant l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite est devenue essentielle.
Cependant, le diagramme ci-dessus montre que seulement trois hébergements de la
communauté de communes portent le label « Tourisme & Handicap ». Afin d’augmenter la
fréquentation touristique et de toucher une nouvelle clientèle, comme les personnes à
mobilité réduite, il serait intéressant pour les hébergeurs de répondre aux critères
nécessaires pour adhérer à ce label et ainsi rendre la destination Mont Aigoual Causses
Cévennes plus accessible à tous.
Page
25
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
4. Les problèmes observés
Suite à nos observations et enquêtes sur le terrain et après analyse de la situation
actuelle des hébergeurs, nous avons répertorié un ensemble de problèmes. Cela permet
d’avoir une vue globale des points problématiques en matière d’hébergement touristique.
Faire émerger des problèmes c’est faire émerger une prise de conscience, mais aussi de
nouvelles solutions et mettre en place un processus d’améliorations.
1. La saisonnalité
Nous avons répertorié plusieurs contraintes à ce sujet :
- Les activités sont peu attrayantes en période creuse.
- L’offre touristique est en diminution : fermeture d’hébergements et de lieux de
loisirs.
- La clientèle semble mal ciblée.
- La promotion est trop faible en basse saison.
Cela nous amène donc à constater que l’activité touristique du territoire Causses
Aigoual Cévennes Terres Solidaires est influencée de manière récurrente par une saison,
dans ce cas-là, il s’agit de la période hivernale. Les activités d’hiver proposées par la station
de ski Prat-Peyrot sont tributaires de la météo. En effet, les facteurs de la saisonnalité sont
multiples : le climat, les congés, les vacances scolaires, l’offre touristique (disponibilité, prix),
pression sociale ou phénomène de mode. De ce fait, la demande varie en fonction des
périodes de l’année et les impacts ressentis sont souvent d’ordre économique. Tel est le cas
pour le territoire Causses Aigoual Cévennes Terres Solidaires. L’offre touristique diminue en
période creuse, et les activités sont peu développées et diversifiées.
2. L’hébergement et les hébergeurs
D’après l’étude prospective de 2010 de la Communauté de Communes, le parc
d’hébergement du territoire est vieillissant. Effectivement, par le biais de nos
observations, il s’est avéré qu’un certain nombre d’hébergements manquait de
modernité et de confort et certains sont d’un esthétisme peu avenant, principalement
les meublés ; ce qui a pour conséquence la perte de touristes au profit d’autres
territoires. Au même titre qu’un touriste satisfait, un touriste mécontent parle de ses
expériences au sein de son entourage, ce qui engendre une mauvaise publicité du
Page
26
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
territoire. De plus, certains hébergeurs ne mettent pas leurs atouts en valeur (vue
exceptionnelle, présence d’une piscine ou d’une cheminée par exemple), de ce fait, la
clientèle n’est pas toujours informée de l’ensemble du cadre et des services que peut
offrir l’hébergeur. Le client n’est donc pas attiré, ce qui occasionne une perte de clientèle
et donc de revenus.
Ouvrir un hébergement touristique ne requière guère de formation particulière en
tourisme ou en hôtellerie. Tout un chacun peut donc se lancer dans une offre
d’hébergements touristiques. Mais cette liberté a ses limites. En effet, la qualité de
l’accueil laisse parfois à désirer. Le touriste est de plus en plus exigeant et l’accueil est un
des premiers contacts entre le touriste et l’hébergeur, et il aura pour conséquence de
conditionner l’ambiance du séjour. La première impression est primordiale. Un accueil
personnalisé est une force et contribue à la fidélisation du client, il ne faut donc pas
négliger ce point. Comme précédemment, un touriste mécontent de l’accueil, ou au
contraire exalté, en parlera à son entourage. Et avec un accueil de qualité et un
hébergement modeste, le touriste oubliera le « cadre ».
3. L’accueil des groupes
Nous avons constaté sur ce territoire de moyenne montagne accueillant des touristes
pour les sports d’hiver qu’il manquait d’hébergements à destination des groupes alors que la
demande est réelle. De plus, le reste de l’année, le territoire reçoit de nombreux groupes de
touristes qui viennent faire de la randonnée. Il apparait que cette clientèle semble peu visée
dans la communication faite par le territoire, cependant la demande existe dans la région
notamment avec les pôles universitaires de Montpellier et Nîmes ou encore les écoles et le
marché des classes vertes et de neige. De plus, le problème des activités après les journées
est problématique, notamment à L’Espérou d’après l’étude prospective de 2010 de la
Communauté de Communes.
4. Les labels
Les labels ont pour objectif de mettre en avant la qualité de service des
hébergements, mais il devient important de se demander quels effets les labels ont sur les
touristes, s’ils y sont sensibles, et s’ils ne se sentent pas noyés dans la masse de labels ? De
plus, la question de la lisibilité des labels se pose également. Même si la lecture est facilitée
Page
27
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
par les logos, rien ne permet d’identifier rapidement les critères de qualité remplis par
l’hébergeur. La sur-labélisation d’un hébergement conduit à perdre le touriste. Il faut donc
s’orienter vers des labels fédérateur et reflétant le territoire des Cévennes.
De plus, sur un total de 258 hébergements, seul 82 hébergeurs ont choisi la
procédure de labélisation pour mettre en valeur leur structure.
32%
Labellisé
Non labellisé
68%
Source : Groupe M1 TDDT hébergement
Ce diagramme met en évidence l’importance des établissements qui n’ont pour
l’instant adhéré à aucun label. Parmi ces 68%, il semble évident qu’une partie ne sont pas
labélisés car ne répondent pas aux critères requis. Pourtant, pourquoi d’autres
hébergements n’adhèrent à aucune marque de garantie de qualité ? Ce sujet sera analysé
plus loin, dans la partie répertoriant les problèmes observés sur le territoire.
Page
28
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
5. Les camping-cars
Lors d’entretiens nous nous sommes rendu compte de plusieurs problèmes pour les
voyageurs en camping-cars :
-
Le manque d’aires d’accueil à proximité des sites touristiques importants.
Le manque d’aires de stationnements au budget abordable.
La quasi-inexistence du réseau de camping-car France Passion.
L’inexistence d’un onglet qui recense les emplacements pour les camping-cars sur le
site internet de l’Office de tourisme.
De ces quatre principaux points surviennent différentes difficultés pour les camping-cars :
- Des stationnements aléatoires parfois au sein même des sites touristiques.
- Un manque de ravitaillement (vidange et eau) qui ne permet pas de rester longtemps
sur le territoire.
- Un manque de lien avec le service public
- Un sentiment de ne pas être considéré sur le territoire.
Page
29
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
Carte recensant les différentes aires de campings publics ou privés à destination des camping-cars.
Source : Alexandre Picart – Marie Caussin
Pour réaliser cette carte, quatre types d’aires de camping-cars ont été répertoriés :
Les aires de service privé (à l’initiative de campings privés)
Les aires municipales payantes (à l’initiative des Mairies)
Les aires municipales gratuites (à l’initiative des Mairies)
Les étapes France Passion (à l’initiative de producteurs, fermiers, viticoles, fermiers
ou artisans de la région)
Page
30
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
Grâce à cette dernière, nous pouvons nous rendre compte que l’offre d’emplacements
pour les camping-cars reste aléatoire au sein du territoire. Le territoire est divisé en deux
zones Nord-Sud et montre les différences dans l’accueil de camping-caristes.
-
Une première partie Nord du territoire allant jusqu’à la commune de Sumène,
contournant Le Vigan et comprenant Mandagout jusqu’à Campestre-Et-Luc.
Une seconde partie Sud comprenant l’essentiel du bassin de population comprenant
Le Vigan et son agglomération ainsi que Ganges et allant jusqu’à Brissac.
La zone « Nord » dispose d’emplacements pour les camping-cars sur 7 communes. En
compilant les données disponibles nous obtenons l’histogramme suivant estimant le nombre
total de place à 200 :
Nombre de places disponibles pour les Camping-cars.
70
60
60
50
Place dans le domaine
public
50
40
30
20
10
Place dans le domaine privé
25
20
20
5
15
5
Total : 150 places
Dont 50 municipales
0
Ce nombre est toutefois à nuancer puisque la plupart d’entre-elles sont à partager
avec les campeurs traditionnels. Notons également que 55% des emplacements ne
proposent pas de service pour la vidange du véhicule ni d’eau pour remplir le réservoir et
que les aires de services municipales ne représentent que 33% de l’offre.
Le nord du territoire ne dispose donc pas assez d’emplacement tant au niveau
spatial, qu’au niveau de la quantité, les campings ne proposant pas d’exclusivité pour les
emplacements de caravanes ou de camping-cars.
Si l’on considère un exemple théorique, l’observatoire du Mont Aigoual dispose d’un
espace vaste, souvent pris par les camping-cars en été qui y stationnent sans y avoir le droit.
Page
31
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
En analysant les possibilités offertes par les services municipaux autour de ce site
touristique, le camping-cariste peut se rendre au camping intercommunal de l’Espérou ou à
l’aire de service municipale de Saint-Sauveur-Camprieu.
Cependant, il s’avère que l’offre est incomplète : le voyageur se rendant à l’Espérou
ne pourra pas effectuer sa vidange ni remplir son réservoir d’eau et devra débourser entre 3
et 5€ pour y stationner. L’aire de Saint-Sauveur-Camprieu quant à elle, propose un service de
vidange et d’eau pour la somme de 2€ ainsi qu’un stationnement gratuit mais disposant
seulement de 5 places, souvent surchargé pendant la période estivale. Le camping-cariste
fera donc un trajet de 12km sans pouvoir être certain de pouvoir y stationner. Il pourra
néanmoins se tourner vers l’offre privée. Dans cet exemple il s’agit donc de se rendre au
« camping caravaning Le Terondel » disposant de 60places également situé sur la commune
de Saint-Sauveur-Camprieu. Le tarif présenté est de 14€ pour deux personnes plus un
emplacement d’un coût de 6€ revenant à un total de 20€ la nuit, sans pouvoir être certain de
trouver de la place libre. Si toutefois le touriste ne veut pas dépenser autant il peut rejoindre
l’aire municipale de Valleraugue qui dispose d’une aire de stationnement gratuite et d’un
service de vidange pour 3€. Cette aire est bien visible sur place mais n’est pas référencée sur
les principaux sites internet de camping-cars et se trouve à une distance d’environ 27km
pour environ 50minutes de trajet.
Les aires de services municipales ne représentent que 25% de l’offre sur le nord du
territoire. Autrement dit, la plupart des camping-cars devront se tourner vers l’offre privée,
souvent dépourvue de services adéquats (borne de vidange et d’eau, emplacement
suffisamment grand) et devront donc jongler entre le camping et l’aire de service
municipale.
Page
32
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
Dans la zone « Sud » du territoire l’office de tourisme recense 16 lieux pouvant
accueillir les camping-cars sur 10 communes.
Nombre de places disponibles pour les camping-cars au sud du territoire
120
107
100
100
94
Place dans le domaine
public
82
80
61
60
Place dans le domaine
privé
49
40
20
15
11
0
4 6
6
3
Total : 537 places
dont 18 municipales
Si l’on compare cet histogramme avec celui de la partie nord du territoire on constate
que l’offre est supérieure à deux fois en nombre total de places. Le sud du territoire est
beaucoup plus apte à recevoir les camping-cars, qui peuvent être expliqué par la plus forte
présence de campings privés dû à un relief beaucoup plus plat. Cependant les aires de
services municipales ne représentent qu’environ 4% du nombre total de places (18 places
recensés).
Les services municipaux sont une fois encore en retrait et dans un taux plus élevés
que dans le nord du territoire.
Il existe également dans cette partie une étape du réseau France Passion situé à
Moulès et Baucel, au domaine viticole de Blancardy.
France Passion est un réseau existant depuis 1993 de vignerons, producteurs
fermiers, et artisans qui invitent les camping-caristes à faire étape gratuitement chez eux. La
durée est limitée à 24h par étapes. Il y a actuellement 1800 étapes France Passion réparties
sur 89 départements sur le territoire pour environ 40 000 abonnés en 2010.
Page
33
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
Selon la Fédération Française des Campeurs, Caravaniers et Camping-caristes, on
compte actuellement 200 000 camping-caristes en France. En 2010, le parc européen de
camping-cars est estimé à 600 000. Le potentiel est impressionnant et le touriste à campingcars est donc une cible à ne pas sous-estimer et une opportunité à saisir. Les camping-cars
sont soumis à de nombreuses réglementations et interdictions concernant leur
stationnement, et leur offrir la possibilité de stationner à proximité de lieux mythiques et de
manière légale, en évitant par la même occasion les stationnements intempestifs et gênants,
serait un point positif pour le territoire.
Page
34
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
5. Analyse SWOT du territoire
L'analyse SWOT ou AFOM (Atouts - Faiblesses - Opportunités - Menaces) combine les forces
et les faiblesses d'un territoire, dans notre cas, avec les opportunités et les menaces de son
environnement.
Atouts :
•Le parc National des Cévennes
•L'observatoire Météo France du Mont Aigoual
•Des produits forts reflétant l'identité du territoire: l'oignon doux des Cévennes et le
Pélardon
•Collaboration entre les hébergeurs et les producteurs locaux
•Fédération des hébergeurs par l'Office Intercommunal de Tourisme
•Complémentarité des hébergeurs et des activités proposées
•La station de ski Prat Peyrot
Faiblesses :
•Parc vieillissant
•Faiblesse sur le haut de gamme
•Abandon d'infrastructures : la maison Périer
•Capacité d'accueil des groupes insuffisante
•Carence en matière d'accueil des camping-cars
•Trop grand nombre de labels (14)
•Pas assez de promotion du territoire
•Dépendance de la station Prat Peyrot à la météo
•Manque d'activités en période creuse
Opportunités :
•Différents publics intéressés par les activités sportives de nature
•Développement des séjours courts
•Une montée de certaines attentes en phase avec le territoire : demande de rupture
avec le quotidien pour les urbains, de retrouvailles en famille, des séjours dans la
"nature" et grand besoin de "bien être".
•Développement d'internet pour les hébergeurs, l'Office Intercommunal de Tourisme
et les activités
•Proximité de bassins de population comme Montpellier, Nîmes et Millau
Menaces :
•Territoires attractifs à proximité
•La montée des exigences de qualité en particulier de confort et de services
•Transports en commun pas assez développés pour amener les touristes du bassin de
population
Page
35
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
De cette analyse découle un Plan d’Action Stratégique qui nous amène à nous
questionner de façon un peu plus poussée sur le territoire Causses Aigoual Cévennes Terres
Solidaires.
Nous pouvons donc constater que le territoire étudié connait des enjeux intéressants
qui sont tournés, en ce qui nous concerne, vers la valorisation et le développement de
l’hébergement touristique tout en fédérant les acteurs locaux, c’est-à-dire :
-
L’Office Intercommunal de Tourisme Mont Aigoual Causses Cévennes
Les hébergeurs
Les producteurs locaux
La Communauté de Communes Causses Aigoual Cévennes Terres Solidaires
En effectuant une prospective théorique et en analysant des territoires similaires qui
ont déjà effectué des améliorations, nous pouvons affirmer que les hébergements vont
continuer à vieillir et donc ne plus attirer les clients qui seront encore plus demandeurs de
qualité et d’activités au fil des années. De plus, si la communication et la promotion du
territoire restent faibles, il restera très peu connu.
Il serait également pertinent de mettre en œuvre le territoire de demain par le biais
d’une collaboration plus étroite avec le département et la région notamment pour le
développement du réseau de transports en commun et l’évolution de sa promotion.
De plus, il serait intéressant de développer la promotion et la communication du
territoire en lui-même pour mettre en avant ses atouts, à savoir sa classification en tant que
Parc National, l’implantation de l’observatoire Météo France sur le Mont Aigoual pour
observer les conditions extrêmes (70 000 visites en 2011) et ses produits phares tels que
l’oignon doux des Cévennes et le Pélardon, tous deux labélisés Appellation d’Origine
Protégée, des produits locaux qui sont proposés par les hébergeurs grâce à un partenariat
établi entre ces acteurs et les producteurs. Un atout important pour le territoire est la
fédération des acteurs par l’Office Intercommunal de Tourisme, ce qui est déjà en place et
pourrait être développé de manière plus approfondie, ce que nous verrons plus tard dans ce
dossier.
Pour minimiser les faiblesses, l’Office Intercommunal de Tourisme semble avoir
plusieurs solutions à sa portée, c’est ce que nous verrons dans ce dossier par le biais de
propositions concernant la valorisation des hébergements, un éventuel appel d’offre pour la
maison Périer à L’Espérou pour attirer des acteurs intéressés par l’accueil de groupe pour
des classes vertes par exemple et le développement de l’accueil des camping-cars. Il est
également important de fédérer les labels, c’est-à-dire d’en mettre un en place qui aurait
effet sur tout le territoire et participerait ainsi à sa promotion, cela se ferait avec un
Page
36
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
deuxième label primordial : le label Tourisme et Handicap qui va de pair avec la loi Handicap
de 2005.
Nous constatons que les atouts sont déjà une forme d’attractivité pour les bassins de
populations de la région, cela attirer une clientèle intéressée par tout ce qui est en rapport
avec la nature et les produits de terroir. Ces atouts permettent ainsi de maîtriser certaines
des faiblesses du territoire.
Pour maximiser les opportunités, il serait intéressant de suivre la tendance du
tourisme de bien-être, en effet la population urbaine étant stressée, elle cherche par le biais
de courts séjours à se détendre, se relaxer, retrouver la nature et son silence, un retour aux
sources et aux valeurs simples pour leurs enfants. Le fait que ce territoire ait des
« problèmes » au niveau du réseau tant mobile que internet est d’ailleurs un point
d’attractivité pour cette clientèle en besoin de déconnexion, bien que cela puisse être vu
comme une contrainte par certains touristes.
Pour minimiser les menaces, nous avons constaté par le truchement de notre
diagnostic que ce territoire est en concurrence avec d’autres moyennes montagnes (comme
par exemple le Lioran ou Laguiole) mais aussi par l’importance de la haute montagnes (les
Alpes et les Pyrénées), cela pourrait être minimisé par l’augmentation de la promotion et de
la communication notamment dans les grandes villes alentours : Montpellier, Nîmes et
Millau mais également auprès des écoles de la région qui pourraient développer leurs
classes vertes sur ce territoire. De plus, les touristes veulent désormais de la qualité dans les
prestations rencontrées, le paradigme des années 1960 est bel et bien révolu, le touriste ne
veut plus seulement un meublé avec une décoration vieillissante, il tient à avoir un logement
propre, décoré avec goût ou simplicité ainsi que des services qui ajoutent un plus au
logement. Il faudrait également voir à développer les transports en commun, ce qui attirerait
les étudiants de Montpellier notamment pour des weekends, cela se ferait en parallèle avec
la communication.
Enfin, les opportunités permettent de minimiser certaines menaces, en effet, le
développement des courts-séjours en parallèle avec la montée du bien-être vont dans ce
sens par le biais de l’attractivité du territoire qui est un atout en lui-même.
Page
37
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
III.
Optimisation des moyens de promotions des hébergements
De nos jours, la communication fait partie intégrante du développement de toute
structure, y compris pour des structures d’hébergement touristique. L’office Intercommunal
de Tourisme met à disposition des hébergeurs plusieurs moyens de communication et de
promotion de leur structure ainsi que des services qui sont :
les guides des hébergements actualisés tous les ans où l’ensemble des hébergements
sont répertoriés ;
son site internet, par le biais duquel il est possible de consulter l’ensemble des
hébergements du territoire. Ils sont classés par formes, la recherche peut également
s’effectuer par village. Une redirection sur les sites internet propres aux hébergeurs
est proposée ;
L’édition de flyers ;
Des ateliers destinés à l’optimisation ou la création des sites internet des hébergeurs.
Certains éléments de la communication sont à optimiser comme le site internet,
voire à créer comme de nouveaux ateliers (vu précédemment) et une newsletter destinée
aux hébergeurs.
Page
38
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
1. Un dépliant par l’Office Intercommunal de Tourisme pour les hébergeurs
Nous avons réfléchi à des actions envisageables par l’Office de tourisme, une action
possible serait la mise en place d’un dépliant à l’attention des hébergeurs, il apporterait des
bases, des astuces et des conseils.
Page de couverture du dépliant. Les autres visuels se trouvent en annexe.
Page
39
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
Valorisation d’un hébergement (cf. annexe 14).
La première page du dépliant présente les manières de valoriser un hébergement
touristique vieillissant : cela comporte des astuces de décorations rapides, pour les petits
budgets et très peu compliquées comme recouvrir les murs décolorés d’une peinture
blanche. Le style minimaliste est pertinent pour des rénovations à moindre coût, en effet,
l’hébergeur peut ainsi redécorer son logement d’un coup de pinceau blanc sur les murs,
quelques meubles à faible coût et peu encombrants pour un style épuré et plus apprécié par
de nombreux touristes que le style vieillissant des années 1970. Il serait indiqué de
débarrasser les meubles trop imposants pour les petits espaces, tout comme les meubles
esthétiquement désagréables qu’il faudrait soit repeindre soit enlever. D’autres astuces sont
développables comme proposer des cahiers des tendances avec des modèles « standards »
de chambres comme par exemple des pièces thématiques selon différentes couleurs ou
sinon représenter un modèle cévenol et un autre caussenard. Il faut rappeler l’importance
d’avoir des meubles en accord pour que le touriste soit plus à l’aise.
Le second point de cette page met en exergue l’importance de valoriser un ou
plusieurs atouts d’un hébergement, que ce soit modeste ou juste un élément du paysage, en
effet, cela peut rendre un hébergement unique. Effectivement, les touristes aujourd’hui
veulent plus qu’un simple hébergement composé d’un lit et d’une salle de bains, c’est
pourquoi il est très important de mettre en valeurs des atouts tels qu’une cheminée en
pierre typique des maisons cévenoles, un bain à remous, une vue exceptionnelle ou encore
une piscine pour les hébergeurs se trouvant en dehors du cœur de parc. D’autres solutions
sont envisageables pour les hébergeurs souhaitant développer leur offre et possédant un
grand terrain, en effet ils pourraient profiter de la tendance de l’insolite en incluant un ou
plusieurs nouveaux types d’hébergement à leur catalogue comme par exemple une cabane
dans les bois, une yourte ou un tipi, ce qui étofferait leur panel de touristes.
De plus, pour les hébergements de type meublé, la présence d’un mémo
personnalisé permettrait un accueil plus chaleureux et pourrait également indiquer
l’emplacement du compteur électrique ou de l’arrivée d’eau qui pourrait faciliter l’arrivée du
touriste au sein de l’hébergement.
La fidélisation de la clientèle (cf. annexe 15).
Cette seconde page est consacrée à la fidélisation de la clientèle. Cette thématique
peut en effet être proposée par l’Office Intercommunal de Tourisme car certains hébergeurs
n’ont pas de formation hôtelière et peuvent avoir besoin de conseils. Cela commence par un
accueil personnalisé de la clientèle, c’est-à-dire connaître le nom des touristes et leur origine
Page
40
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
notamment. Il faut préciser la nécessité de remettre les clés en main, notamment pour les
locations de meublés car quand cela n’est pas fait, le touriste peut avoir une très mauvaise
première impression et ne pas revenir sur ce territoire. Tout cela semble des basiques de
l’accueil mais ce n’est pas évident pour les hébergeurs sans formation initiale dans ce
domaine et cela permettrait aux touristes charmés de revenir sur ce territoire, de le
conseiller auprès d’eux et ainsi faire de la communication et de la promotion à moindre coût
pour l’Office Intercommunal de Tourisme.
Au fil de nos entretiens avec des hébergeurs, nous avons constaté qu’ils étaient tous
en lien avec les producteurs locaux, que ce soit pour de plus ou moins grandes quantités de
produits ; il est donc envisageable de mettre en place un accord entre ces deux acteurs pour
proposer pendant une saison un petit panier composé de produits du terroir, il serait
proposé aux clients comme un souvenir, ainsi à leur retour chez eux, ils se rappelleraient de
leur séjour et auraient envie d’y retourner. Ce panier est envisageable selon l’accord entre
les hébergeurs et les producteurs locaux, l’Office Intercommunal de Tourisme pourrait
mettre en place cette alliance en s’occupant de sa promotion envers ces acteurs et réfléchir
au contenu du panier avec les producteurs locaux ainsi que d’une remise financière si tous
les hébergeurs sont intéressés. Cela est intéressant car il serait glissé une carte décrivant le
ou les produits proposés et où les acheter, ainsi les touristes pourraient directement aller
voir le ou les producteurs. Le panier n’aurait pas besoin de proposer un trop grand nombre
de produits, cela pourrait être par exemple un petit pot de confiture de châtaigne
accompagné d’un petit sachet de rapé de pélardons, le but n’étant pas d’augmenter le prix
des chambres, l’hébergeur pourrait consacrer un à deux euros par client, ce qui est
envisageable par l’accord avec les producteurs locaux mis en place par l’Office
Intercommunal de Tourisme. De plus, ce serait une offre promotionnelle et ponctuelle,
valable pour la saison estivale par exemple, et si cela plait aux clients et qu’ils reviennent à
leurs prochaines vacances, cette offre pourrait être développée et étendue sur le temps.
De plus, il faudrait développer une action déjà mise en place notamment à l’Auberge
Cévenole à Valleraugue, il s’agit d’une bonne connaissance du territoire par les hébergeurs
et en accord avec l’Office Intercommunal de Tourisme d’être un relai de ce dernier. C’est-àdire proposer de nombreux prospectus sur les activités alentours qui sont fournis par celuici. Une journée pourrait être proposée aux hébergeurs notamment au cours des ateliers déjà
proposés pour les aider à parfaire leurs connaissances sur le territoire.
Il serait pertinent d’ajouter à cette page des activités que les hébergeurs ayant
certaines compétences pourraient proposer comme par exemple apprendre aux touristes à
faire de la confiture de châtaigne. Cela pourrait être mis en place par le biais de formules
incluant le logement, la restauration et un atelier. Il ne serait pas nécessaire de faire un
Page
41
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
atelier en rapport avec le terroir puisque certains clients y viennent pour le calme, la détente
et le silence, ainsi il pourrait y avoir des ateliers bien-être, massages ou encore relaxation.
Concernant les centres d’accueil et les hébergements ayant une grande capacité
d’accueil, il serait intéressant de mettre en place un service de garde d’enfants, ce qui
attirerait les clientèles familiales.
La mise aux normes des hébergements
Cette page décrirait les normes actuelles en matière d’isolation, d’électricité, de
sécurité incendie et de chauffage. Cela appuierait également sur les normes d’accessibilité, il
serait pertinent d’y ajouter les dépliants proposés par le label Tourisme et Handicap qui sont
fort détaillés et permettent notamment de respecter la loi Handicap de 2005.
Concernant cette loi, elle stipule que les établissements recevant du public doivent
être accessibles à tous et notamment aux personnes handicapées à partir du 1er janvier
2015. En effet, toute personne handicapée doit pouvoir accéder, circuler et recevoir les
informations diffusées par l’hébergement par le biais d’outils adaptés comme une
signalétique adaptée par exemple. Si cette loi n’est pas respectée, « L’autorité
administrative peut décider la fermeture d’un établissement recevant du public », de plus,
un hébergeur est punissable d’une amende de 45 000 euros et en cas de récidive, de 75 000
euros et six mois d’emprisonnement ainsi qu’une interdiction d’exercer une activité
professionnelle pour une durée de cinq ans ou plus. Cependant, des dérogations sont
possibles en cas d’impossibilité technique résultant de l’environnement du bâtiment, des
caractéristiques du terrain ou de contraintes liées au classement de la zone de construction,
les hébergements en cœur de parc ne peuvent donc pas appliquer tous les points de cette
loi.
Nous avons également pensé à d’autres propositions que l’Office Intercommunal de
Tourisme pourrait mettre en place. Il serait intéressant de multiplier les ateliers de création
d’un site internet pour les hébergeurs n’en ayant pas encore et d’accompagner ceux désirant
faire la mise à jour de leur site internet car les hébergeurs ne sont pas toujours disponibles
aux ateliers déjà en place.
De plus il serait intéressant de mettre en lien les hébergeurs du territoire avec des
ceux de la France entière pour partager des compétences diverses en matière d’accueil, de
restauration, d’activités ou encore de décoration.
Page
42
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
Il serait de même intéressant de mettre en place des visites annuelles de la part
d’agents de l’Office Intercommunal de Tourisme dans les hébergements du territoire pour
voir si des hébergements sont vieillissants, manquent d’activités à proposer pendant la
saison creuse ou encore pour voir si l’accueil est professionnel. Ce ne serait pas un contrôle
d’inspection sévère, cela permettrait tout simplement de donner un avis extérieur à
l’hébergeur et ainsi lui donner des conseils pour la valorisation de son hébergement, ce que
lui ne voit peut-être pas.
Un autre point envisageable serait un accompagnement dans la signalétique, la
promotion et la communication. En effet, un regard extérieur est très important notamment
pour le cheminement du touriste vers le lieu d’hébergement, il faut vérifier que les
panneaux ne soient pas dégradés par le climat ou cachés par des herbes et branches. Il serait
envisageable de les accompagner dans la création de nouvelle signalétique, les rendre plus
attirantes, plus visuelles et pratiques car un seul panneau « Gîtes de France » affiché sur une
maison d’hôte est insuffisant, cela n’aide pas le client à trouver son chemin.
Nous pensons qu’il serait pertinent de mettre en place pour les hébergeurs des
enquêtes de satisfaction à l’attention des clients sous formes de fiches qui leurs seraient
distribuées à la fin de leur séjour, cela permettrait de récolter les adresses email des
touristes, amenant ainsi à la mise en place d’une liste de diffusion qui faciliterait une
newsletter Causses Aigoual Cévennes Terres Solidaires à leur attention. Cela mettrait
également en exergue les qualités et défauts d’un hébergement, permettant sa valorisation.
Ajouter un espace à la disposition des hébergeurs sur ces enquêtes leurs permettraient d’y
ajouter leur site internet, leur page Facebook s’ils en ont une et ils pourraient ajouter une
petite phrase d’accroche rappelant aux clients qu’il est possible qu’ils les notent sur internet
sur des sites comme www.tripadvisor.fr par exemple.
Page
43
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
2. Optimisation du site internet de l’Office Intercommunal de La Cévennes Box
Le site internet de l’Office Intercommunal de Tourisme est destiné à promouvoir le
territoire. Il n’a pas de réelle valeur marchande. Mais, ce site internet peut devenir plus
ludique et interactif pour les hébergeurs notamment mais également pour les touristes.
Pour point de comparaison, le site internet du Massif de Sancy situé en Auvergne, qui
possède sa propre moyenne montagne, a été choisi. Les critères de comparaison retenus
sont destinés à la résolution des problèmes évoqués précédemment.
Page
44
Critères de
comparaison
Traduction en
plusieurs langues
Onglet « Espace
Pro »
Massif de Sancy
Le site est disponible en 6 langues dont le français : anglais, allemand,
espagnol, italien, néerlandais.
Un espace destiné aux professionnels du secteur du tourisme, y
compris les hébergeurs, est présent sur le site.
Plus d’une dizaine de services sont proposés par l’intermédiaire de
l’ « Espace Pro » comme :
Promotion/communication : stratégie que met en place l’Office
de tourisme pour promouvoir le territoire et fidéliser le touriste
Internet et TIC : stratégie e-mailing et e-marketing que met en
place l’Office de tourisme
Labels : information sur les labels
Revue de Presse
Taxe de séjour : information, fichier téléchargeable
Plusieurs services
Bibliothèque d’enquêtes et statistiques : enquête sur la
aux professionnels
clientèle, sondage sur les labels, bilan de chaque saison
touristique.
Edition/Brochures : Impression des brochures
Médiathèque : Mise à disposition des éléments graphiques de
l’Office de tourisme comme le logo, charte graphique
Le Club Sancy : Parrainage des clients par les hébergeurs. Les
touristes reçoivent un chéquier comprenant des réductions et
des cadeaux.
Classement hébergement : Information sur comment et
pourquoi faire classer son hébergement
Page
45
Causses Aigoual Cévennes
Terres Solidaires
Aucune traduction du site n’est
disponible.
Aucun espace professionnel.
Peu de services sont proposés
par l’Office Intercommunal de
Tourisme, et ils ne sont pas mis
en évidence sur le site internet.
Avantages
Etre à la portée d’un plus grand
nombre de cibles et donc attirer
de nouveaux clients et
notamment une clientèle
étrangère.
Permet d’avoir un espace
spécialement dédié aux
professionnels, et de leur
donner un accès unique et
privilégié à des services
spécifiques.
Augmentation de l’implication
de l’Office de tourisme dans les
démarches et dans
l’accompagnement des
professionnels et des
hébergeurs.
Un espace groupe
Mise en avant de
la centrale de
réservation
Le site dispose d’un espace destiné à l’accueil des groupes, qui est
organisé de la manière suivante :
Accueil des groupes : hébergements, restaurants et activités
pour les groupes
Journée à la neige : forfaits de ski et activités neige
Séjour scolaire : hébergements et activités pour les classes de
neige ou les classes vertes
Journée dans le Sancy : activités de groupes en période estivale
Séminaire : prestataires pour les réunions de travail (lieux et
activités)
Congrès : prestataires pour les congrès (lieux et activités)
Présence d’une centrale de réservation des hébergements et des
séjours (formule hébergement et activités : bien-être, glisse, nature,
familles…)
La réservation est possible en ligne mais également par téléphone.
Page
46
Pas d’espace dédiée à l’accueil
des groupes ou l’organisation
d’activités.
Pas de centrale de réservation
pour le moment.
Offre la possibilité aux groupes
de touristes d’être directement
dirigés vers les hébergements et
activités appropriés. Les accès
simplifiés évitent aux
internautes de perdre patience
et de quitter le site internet.
Permettre une simplification des
réservations en passant par une
seule et unique plateforme.
Au vu des éléments comparés, le site internet de l’Office Intercommunal de Tourisme
doit donc faire l’objet de quelques modifications afin de le rendre plus ergonomique pour les
hébergeurs mais aussi pour les touristes. Les outils mis à la disposition des hébergeurs
doivent se diversifier. Un « Espace Pro » ou même un service intranet peuvent être des
moyens de regrouper l’ensemble des services proposés mais aussi permettre aux hébergeurs
de communiquer entre eux par le biais d’un forum.
Le système de réservation est un point qui est à simplifier avec une centrale de
réservation unique mais on peut également imaginer des moyens plus interactifs pour
permettre aux touristes de consulter les hébergements et les activités comme une carte
interactive les regroupant par zone ou ville. L’Office Intercommunal de Tourisme doit prévoir
une évolution de ces compétences vis-à-vis des hébergeurs en recherche d’un
accompagnement durable et d’une transparence de ses actions.
Toujours par comparaison avec le Massif de Sancy (cf. annexe16), une newsletter
pourrait être envisagée à l’initiative de l’Office Intercommunal de Tourisme. Une newsletter
est une lettre d’information envoyée de manière périodique par e-mail à une liste donnée et
qui se compose de nouvelles brèves.
Cette newsletter à l’intention des hébergeurs pourrait faire état :
Des actualités de l’Office Intercommunal de Tourisme ;
Des activités du moment de façon à informer les hébergeurs afin qu’ils puissent
orienter les touristes ;
De points sur des méthodes d’accueil, des petites astuces, conseils pour la
rénovation ou la décoration de leur structure, ou des redirections vers des
articles de presse pertinents sur le sujet, ou vers des sites internet d’hébergeurs
jugés de « modèle » dans d’autres régions par exemple ;
D’informations sur l’évolution de la réglementation du secteur du tourisme
(labels par exemple) ;
Des bilans des saisons ;
De témoignages, d’interviews d’hébergeurs de la région ou de professionnels du
secteur.
L’objectif de la newsletter serait donc de maintenir un certain niveau d’information,
de sensibiliser et motiver les hébergeurs. La newsletter pourrait donc être un moyen de
montrer l’intérêt que porte l’Office Intercommunal de Tourisme à ses partenaires
hébergeurs et d’augmenter leur satisfaction sur les actions menées par celui-ci. Montrer son
implication pour les hébergeurs pourrait motiver certains à faire des améliorations au sein
de leur structure.
Un hébergeur satisfait des démarches entreprises devient un prescripteur et même un
ambassadeur de l’Office Intercommunal de Tourisme et peut ainsi promouvoir ses actions
auprès d’hébergeurs non adhérents à celui-ci. Ce qui aurait pour effet d’augmenter les
adhésions.
Page
47
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
3. La Cévennes Box
Afin de booster les réservations de séjours sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
Terres Solidaires et de remédier au problème de la saisonnalité et de la faible qualité de
services de certains hébergements, l’innovation en matière de vente et promotion pourrait
être un moyen adéquat. En effet, renouveler l’offre de séjour par l’intermédiaire d’outils
plus simples, faciles d’utilisation, et plus ludiques pourrait attirer plus de touristes à se
pencher sur la destination des Cévennes.
La vente de séjours (hébergement + activités) pourrait être envisagée par le biais des
coffrets cadeaux de type Smartbox ou Wonderbox pour les plus connues. Ces coffrets
cadeaux ou « box » suscitent un réel engouement de la part du public. Un coffret se
compose généralement d’un guide détaillant l’ensemble des prestations et d’un chèque sans
valeur faciale pour régler la réservation. Proposé à des prix attractifs variant entre 60 et 350
euros selon les séjours, le touriste a un choix varié parmi une sélection d’hébergements et
d’activités de qualité. Ils peuvent également être composés sur mesure. Le consommateur
peut faire le choix de l’acheter pour lui-même ou de l’offrir.
Les coffrets cadeaux se sont développés depuis peu au niveau régional (en Bretagne
avec kdobreizh, en Bourgogne avec le passprivilège ou encore en Lozère avec cadeau-lozère
par exemple). Ce concept peut donc être adapté au territoire des Cévennes avec la
« Cévennes Box », avec pour particularité de ne proposer que des hébergements labellisés
Cévennes éco-tourisme par exemple. C’est donc un moyen de rassembler les hébergeurs
autour d’un seul et même label fédérateur et de motiver certains à se faire labelliser afin
d’obtenir un niveau minimum de qualité sur l’ensemble du territoire. La promotion et la
valorisation de l’éco-tourisme dans les Cévennes est donc mis à l’honneur par l’intermédiaire
de ce coffret cadeaux.
Les hébergements et activités ayant été préalablement choisis et sélectionnés en
fonction de critères rigoureux, la « Cévennes Box » est l’assurance de séjours de qualité où le
touriste sera parfaitement accueilli. C’est donc le moyen de façonner l’image des Cévennes,
de satisfaire, fidéliser et donner au touriste un nouveau rôle : prescripteur auprès de son
entourage.
Page
48
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
La « Cévennes Box » peut être déclinée en deux éditions (comme ci-dessous) :
Summer Edition (Edition Eté) et Winter Edition (Edition Hiver) proposant donc des formules
avec des hébergements et activités adapté aux saisons. Mais la « Cévennes Box » est un
concept qui peut être déclinable en plusieurs thématiques comme le sport, la nature,
l’insolite et la découverte par exemple. Proposée à la vente par l’OIT, en ligne et en office,
elle pourrait également être distribuée à plus grande échelle en grandes surfaces ou grandes
surfaces spécialisées dans les régions limitrophes des Cévennes.
Page
49
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
4. L’hébergement comme activité unique
Après constat, les activités se font rares sur le territoire des Cévennes notamment en
période hivernale lorsque que la neige est absente et que la station s’en retrouve fermée.
Pour pallier ce manque d’activité, il parait judicieux de promouvoir l’hébergement
comme une activité à part entière. Il s’agit donc de faire vivre au touriste une expérience
sensorielle à travers l’hébergement lui-même. Le lieu lui-même sera générateur d’émotions.
Ici, c’est d’abord le concept qui attire avant l’environnement dans lequel il se situe. Pour cela
les hébergements dits « insolites » apparaissent comme une solution appropriée. Bien
évidemment, les hébergements insolites se sont fortement développés ces dernières années
et les yourtes, les tipis et cabanes existent déjà sur le territoire des Cévennes, cela en est
devenu presque « banal ». D’autres concepts, innovants, doivent donc être développés, mais
le tout en respectant l’esprit, l’identité du territoire et dans le respect du Parc National des
Cévennes. Le déploiement de l’insolite doit également être un vecteur de développement de
l’éco-tourisme.
Les hébergements insolites ont autant le pouvoir d’attirer une clientèle de proximité
habitant les agglomérations aux alentours mais également les voyageurs plus lointains, leur
curiosité étant piquée par le désir de vivre des expériences nouvelles et uniques. La qualité
de ces types d’hébergement doit être de rigueur.
D’après une étude réalisée par Cabanes de France (le premier réseau de cabanes
dans les arbres et hébergements insolites en France) en 2013 intitulée « Observatoire 2013
de l’hébergement insolite », sur 1014 répondants, la tranquillité et le dépaysement sont les
principaux critères de choix dans un séjour insolite7. Le territoire Causses Aigoual Cévennes
Terres Solidaires possède ces deux atouts.
7
http://www.cabanes-de-france.com/actualite-insolite/441-resultats-de-lobservatoire-2013-de-lhebergementinsolite-en-france.html#.Uwdy-vsw-3o
Page
50
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
1. Le glamping
Le glamping est un néologisme anglo-saxon basé sur la contraction entre les mots
glamour et camping. Le glamping désigne une tendance du tourisme de plein air, mêlant le
concept du camping, du glamour, de l’insolite, de l’accueil personnalisé et du haut de
gamme. Il s’agit d’un concept idéal pour les amoureux de la nature et du confort, désireux
de découvrir une région, parfois freinés par l’idée se loger sous une tente inconfortable d’un
camping classique.
Le glamping est associé à l’écologie, à la nature, au respect de l’environnement et à
une qualité de confort moderne, il véhicule donc un tourisme écolo-chic en émergence. Les
prestations proposées sont les mêmes que pour des hôtels haut de gamme. Ce type
d’hébergement haut de gamme s’insérant parfaitement dans le décor et l’environnement.
Cette tendance du camping de luxe est en plein essor et fait de plus de plus d’adeptes
en France et à l’étranger. Ce nouveau concept pourrait donc remédier au problème de la
saisonnalité et attirer une nouvelle clientèle plus aisée, française voire étrangère.
Glamping, un lit au pré, Picardie
Page
51
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
2. La yourte pliable
Un
autre
modèle
d’hébergement
insolite
est
envisageable sur le territoire
Causses Aigoual Cévennes Terres
Solidaires. Il s’agit de la yourte
pliable et transportable ; concept
unique en cours de création.
Cette yourte pliable a
gagné le concours Lépine en
2012. Ce concept totalement
écologique, se plie et se déplie au
bon vouloir de l’hébergeur. Son emplacement peut donc varier en fonction des saisons. Le
respect de l’environnement et du Parc des Cévennes est total puisque aucuns travaux ne
doivent être prévus. Cette habitation égologique pourrait être un moyen pour les acteurs de
l’agropastoralisme, très présents sur le territoire, de diversifier leur activité par
l’implantation de cette innovation sur leur propriété. Le pastoralisme faisant partie
intégrante de l’identité du territoire des Cévennes, il s’avère normal de les prendre en
compte dans le développement touristique. L’agriculture et le pastoralisme sont des
activités en danger, et proposer une activité de diversification pourrait permettre une
sauvegarde mais aussi une sensibilisation et une valorisation de ces activités auprès des
touristes. Mettre directement les touristes en contact avec les acteurs locaux serait un
moyen de les inviter à connaître plus profondément le territoire et de leur faire découvrir les
produits et saveurs du terroir au sein même des fermes et élevages des Cévennes.
Développer ce concept de la yourte au sein mêmes des propriétés agricoles serait préserver
l’authenticité du territoire. On peut tout à fait imaginer une ou deux yourtes au sein d’un
pâturage de moutons. Bien évidement ce type d’hébergement peut être destiné à tout
acteur ou hébergeur désireux de s’implanter ou de se diversifier.
Page
52
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
5. Développement du tourisme de camping-cars
1. Le développement des aires de services :
Comme précédemment explicité dans les problèmes rencontrés, le tourisme en
camping-cars ne cesse de croître depuis une dizaine d’année. Cette clientèle dépense
généralement plus que les autres à raison d’une quarantaine d’euros par jour mais n’aime
généralement pas stationner dans des aires payantes au tarif plus élevé que 5€. Ces touristes
utilisent leur véhicule 6 à 10 fois par an et près de 50% d’entre eux ne passent qu’une nuit
au même endroit. L’offre privée ne peut donc résoudre le problème des aires de services.
A partir des problèmes observés au sein du territoire, nous proposons :
-
Le développement d’aires de service municipales comprenant suffisamment de
places pour le stationnement de nuit à courte durée sur le territoire.
Le développement du Réseau France Passion.
Les aires de services municipales sont généralement de petites tailles et n’excèdent
pas les 25 places (Trèves). Le nord du territoire comprend des sites à fort potentiel
touristique comme le Mont Aigoual mais possède également des sentiers de découvertes
ainsi que des itinéraires VTT balisés, il serait donc judicieux que le camping-cariste puisse
trouver un stationnement d’au moins une nuitée afin d’explorer ces sites.
La majeure partie du territoire nord fait partie de la zone cœur de parc et n’a donc
pas la possibilité d’aménagement de nouvelles aires. Les villages comme Dourbies, SaintSauveur-Camprieu, L’Espérou sont néanmoins situés en zone d’adhésion leur permettant
d’effectuer des constructions et des aménagements tout en évitant la réglementation
contraignante du cœur de parc.
L’emplacement du camping intercommunal de l’Espérou est un endroit stratégique,
puisqu’il est situé à proximité du Mont Aigoual et de la station de ski Prat-Peyrot. Son
extension ou la création d’une seconde aire permettant plus d’emplacements serait
envisageable afin de désengorger le stationnement illégal en cœur de Parc et sur les sites
touristiques. L’aire actuelle, située en bordure de commune et offrant 30 emplacements
pourrait être étendue sans difficulté. Les camping-cars profitant des aires dans les villages
pourraient donc aller dans les services et les commerces de la localité.
Page
53
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
Pour que l’aire puisse convenir à ces voyageurs, il convient de penser au gabarit du campingcar et de prévoir donc :
- Une entrée et une sortie d’aire n’étant pas au même endroit afin d’éviter les
manœuvres.
- Des emplacements matérialisés d’environ 40m², d’une longueur d’environ 8 mètres
et d’un minimum de 5 mètres de largeur.
- De ne pas aligner les camping-cars. En effet la plupart des camping-cars possèdent
des ouvertures latérales ou arrières et permettant d’installer une terrasse.
- Une aire de service permettant de vider les eaux usées et une borne d’eau potable.
L’aire intercommunale de l’Espérou ne possède pas de service de vidange.
L’agrandissement probable de celle-ci devrait ouvrir la possibilité à l’aménagement de ce
besoin. En effet un camping-car doit effectuer une vidange des eaux noires (toilettes
chimiques) une fois tous les un ou deux jours et une vidange des eaux grises (eau
savonneuse pour toilettes et vaisselles) environ tous les quatre jours.
Le coût de construction d’une aire varie de 7 000€ à 15 000€, le prix le plus élevé
correspondant à une aire dotée d’un service de vidange.
En ce qui concerne l’utilisation, le coût par camping-car se situe entre 3 et 8€ par nuit
(électricité et consommation d’eau comprises).
La gratuité de l’aire peut être un geste commercial en direction de ce type de
voyageurs, cependant pour éviter tout abus il serait nécessaire que l’aire soit
économiquement stable.
Page
54
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
Différentes solutions peuvent être envisagées :
- Le paiement d’un forfait comprenant le stationnement, la vidange d’eaux usées et
l’électricité.
- La gratuité du stationnement avec l’installation d’une borne automatique avec jetons
pour l’électricité et la vidange. Les jetons peuvent s’obtenir soit par une caisse
automatique disponible 24h/24 soit chez un commerçant ou à l’office de tourisme,
permettant ainsi le contact avec la population et les services. Ce dernier système
peut s’avérer néanmoins contraignant puisque le voyageur ne pourrait obtenir les
jetons qu’aux heures d’ouvertures du service.
Schéma 2
Schéma 1
Schéma 1 : Exemple d’aménagement d’une aire de camping-car. Crédit ACCL.
Schéma 2 : Exemple d’aménagement d’une place de camping-car.
Enfin, il serait nécessaire de mettre en place une signalétique et de communiquer
l’emplacement des aires d’accueil (la plupart des aires du territoire ne sont pas renseignées
sur les sites web spécialisés). Or une aire mal renseignée ou mal répertoriée se révèle être
un investissement inutile. Il est nécessaire d’envisager la promotion des aires de services
auprès des guides de presse spécialisés, ainsi qu’auprès des sites internet de camping-cars
(tel que www.i-campingcar.fr).
Page
55
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
Il pourrait par exemple être également envisageable de fournir un panneau-plan
informatif des aires d’accueil à proximité sur les sites en proie au stationnement intempestif
comme l’image ci-dessous présentant les bornes sanitaires pour camping-cars sur l’île
d’Oléron.
Plan des bornes sanitaires sur l’île d’Oléron
2. Le développement du réseau France Passion :
Ce réseau permet aux vignerons, agriculteurs et aux artisans d’accueillir sur leur
terrain pour une nuit maximum les voyageurs de camping-cars gratuitement. Ce réseau met
en avant le contact entre producteurs et voyageurs ainsi que la découverte de produits du
terroir. Les agriculteurs ont ainsi une opportunité de peut-être vendre certains de leurs
produits.
L’adhésion pour le voyageur est valable pendant une année et lui coûte 25€, le réseau lui
remet un livret comprenant toutes les destinations où il pourra séjourner durant l’année.
Le producteur quant à lui devra déposer un dossier de candidature et débourser une somme
de 50€ pour pouvoir être inscrit dans le guide.
Sur le territoire de la communauté de communes, actuellement un seul vigneron
participe au réseau s’agissant du « domaine viticole de Blancardy » situé à Moulès et Baucel.
France Passion comporte 40 000 abonnés par an sur un total de 200 000 campingcariste en France, ses chiffres étant en constante augmentation il est nécessaire de
développer ce réseau au sein du territoire. Actuellement les dossiers de candidatures pour
devenir « accueillant » durant la saison 2015/2016 sont ouverts jusqu’en Septembre 2014.
Page
56
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
Carte de la moitié sud représentant les régions viticoles et agricoles où France Passion recherche des accueillants pour
l’édition 2015/2016
Cette carte issue du site internet de France Passion montre en rose les régions ou le réseau
est en manque d’adhérents. Nous pouvons constater qu’une majeure partie du territoire
Causses Aigoual Cévennes Terres Solidaires est compris dans cette zone de recherche.
Nous pensons donc que le développement de cette offre permettrait de régler le
problème du manque de place de camping-car sur le territoire sans faire d’investissement en
termes d’infrastructures tout en permettant aux agriculteurs de pouvoir faire connaître leurs
produits et d’augmenter leurs revenus. Enfin, cela permettrait de rompre avec la solitude de
certains agriculteurs et de favoriser leur lien social ainsi que les touristes au territoire tout en
préservant l’agropastoralisme.
Etape France Passion
Page
57
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
6. La maison Périer
Fondé par la famille Périer dans les années 1970, ce centre d’accueil faisait office
d’hébergement de groupe, il a été fermé et racheté à de maintes reprises mais n’a su
subsister au fil des années. Il est à l’abandon depuis la fin des années 1990 et dans un état
de délabrement très avancé aujourd’hui comme en témoigne les photos que nous avons
prises :
Page
58
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
Nous avons étudié le bâtiment et il s’est avéré que des personnes l’ont occupé
illégalement, l’intérieur est saccagé tant au niveau du mobilier restant que du bâti lui-même,
sans oublier le réseau électrique et les sanitaires. Du fait de cet état, nous trouvons qu’il
serait très judicieux de lancer un appel d’offre pour attirer des investisseurs car il y a tout à
refaire, le potentiel est conséquent et le point le plus important est qu’il se situe dans le Parc
National des Cévennes où les constructions sont très réglementées. L’intérêt pour un
investisseur est donc cette localisation idéale en plein parc, sa position pertinente sur le
réseau routier et une liberté concernant la réhabilitation de ce bâtiment. En effet, plusieurs
solutions sont envisageables ; tout d’abord, pour procéder à la remise en service du centre, il
serait pertinent de mettre en place un chantier de réinsertion, ce qui permettrait d’employer
des jeunes du territoire avec un coût de main d’œuvre moins important. Ensuite, nous
envisageons trois possibilités :
•
Faire retrouver au bâtiment sa fonction première, à savoir un centre d’accueil. Sa
position géographique étant un de ses atouts, il est en effet à environ un kilomètre
de la station Prat Peyrot et il se situe au bord de la route entre L’Espérou et le
sommet du Mont Aigoual. Comme vu précédemment, le territoire manque de
centres d’hébergement à destination des groupes et la demande est forte.
•
En complément avec la proposition précédente ou en activité unique, un centre de
bien-être rencontrerait un grand succès. En effet, avec la mode grandissante du
tourisme de bien-être, ce serait une opportunité à ne pas manquer ; en période
hivernale, les skieurs viendraient s’y détendre après leur journée sportive et le reste
de l’année, les randonneurs feraient de même. De plus, avec une communication
adéquate touchant les bassins de population alentours, il est possible d’atteindre un
panel de clientèle important. Cela pourrait faire partie de formules proposées par
l’Office Intercommunal de Tourisme, ce qui augmenterait sa visibilité et sa
promotion.
•
Notre dernière proposition à ce sujet serait de le convertir en un centre d’accueil
pour les personnes handicapées, que ce soit pour les vacances ou pour des séjours de
rééducation, en effet, avec une mise aux normes spéciales pour ce genre de
bâtiment, c’est-à-dire des ascenseurs et une accessibilité optimal par exemple, il
pourrait attirer tant un public jeune que adulte, cela serait en fonction de
l’acquéreur. Le cadre idéal serait ainsi un plus avec le côté « nature », détente et
apaisement. De plus, cela créerait de l’emploi au sein du territoire par le biais du
besoin de kinésithérapeutes et d’animateurs spécialisés par exemple.
Page
59
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
Conclusion
Au vu de nos recherches, de nos observations et de nos analyses, le territoire Causses
Aigoual Cévennes Terres Solidaires s’est avéré posséder un ensemble de richesse territoriale,
culturelle et patrimoniale, ce qui en fait son potentiel de développement économique et
touristique. Néanmoins, le territoire possède plusieurs points faibles notamment au niveau
de l’hébergement. L’étude prospective à dix ans réalisée pour la communauté de communes
nous a donné un aperçu du chemin à prendre. En effet, elle présentait les faiblesses que
nous avons ensuite pu constater, et ce qui nous a permis de les confirmer et de les étudier
plus en profondeur. Nous avons axé nos démarches dans le but de résoudre les problèmes
persistants liés à l’hébergement touristique mais aussi dans le but d’anticiper les éventuelles
difficultés liées à ce sujet.
Ce projet, a été une véritable étude territoriale qui a permis d’aborder un territoire
sous différents angles et à différentes échelles. Grâce aux entretiens menés nous avons pu
avoir une vision du territoire du point de vue de différents acteurs, tant publics, comme
l’Office Intercommunal de Tourisme, que privés, comme les différents hébergeurs. Comme
indiqué dans notre démarche de recherche, nous nous sommes déplacés dans un périmètre
de 30 minutes autour de l’Office Intercommunal de Tourisme Mont Aigoual Causses
Cévennes. Cela nous a permis de nous imprégner totalement de ce territoire et de nous
rendre compte de son ampleur. L’inventaire que nous avons mené et les enquêtes ont
permis de faire un état de la situation actuelle du territoire, ce qui a fait ressortir les actions
menées par l’Office Intercommunal de Tourisme, les activités proposées par les hébergeurs
et la pléiade de labels présents sur le territoire. De ce fait, cela nous a amenés à réfléchir sur
l’ensemble des problèmes que nous avons fait émerger, et pour certains présents dans
l’étude prospective, avec un regard nouveau et en abordant plus en détail.
L’analyse SWOT a permis d’apporter une vision globale de l’ensemble des forces,
faiblesses, opportunités et menaces du territoire. L’ensemble de nos analyses, nous a
amenés à fournir des propositions pour optimiser l’hébergement sur le territoire Causses
Aigoual Cévennes Terres Solidaires, cela tant au niveau de la communication, de la
promotion que du développement d’hébergements vieillissants ou au contraire de
l’implantation de nouveaux types de logements tels que les hébergements insolites qui sont
très en vogue.
Ce projet nous a donc permis de travailler, autant sur le diagnostic actuel du
territoire que sur sa potentielle évolution notamment par le biais de nos propositions. Mais,
notre vision globale du thème de l’hébergement reste développable de façon plus ciblée et
plus poussée, comme sur les hébergements insolites ou sur le développement de l’accueil de
Page
60
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
groupe, selon les volontés d’évolution de la communauté de communes Causses Aigoual
Cévennes Terres Solidaires. De plus, il n’a pas été possible d’interroger une partie des
hébergeurs, du fait de leur absence, de leur éloignement ou de la fermeture de certains
établissements dû à la saisonnalité, et nous pensons particulièrement aux propriétaires de
meublés ou de résidences secondaires. Un des moyens qui pourrait être privilégié pour
mener à bien des entretiens sur ce profil d’hébergeur, serait les ateliers proposés par l’Office
Intercommunal de Tourisme où les deux acteurs entrent directement en contact.
Enfin, il semble important que l’Office Intercommunal de Tourisme lance une
campagne d’information et de promotion du territoire. Aujourd’hui il semble évident que le
tourisme soit en concurrence avec les autres territoires appartenant au Parc National des
Cévennes. Il faut dès à présent penser au futur du territoire, de la rénovation des gîtes
meublés à la création d’aires de service à destination des camping-cars. Les investissements
menés permettront ainsi de se distinguer par rapport aux autres territoires concurrents et
de mettre en avant la communauté de communes Causses Aigoual Cévennes Terres
Solidaires.
Page
61
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
Bibliographie
-
-
-
-
Le guide 2013 des hébergements (chambres d'hôtes, hôtels, gîtes d'étapes, gîtes de
séjour et de groupe, résidences de tourisme, campings, aires de camping-car) édité
par l’Office Intercommunal de Tourisme Mont Aigoual Causses Cévennes.
Le guide 2013 des hébergements (meublés de tourisme, villages de vacances) édité
par l’Office Intercommunal de Tourisme Mont Aigoual Causses Cévennes.
Les gîtes d’étapes en Cévennes 2012 édité par l’Office Intercommunal de Tourisme
Mont Aigoual Causses Cévennes.
Revue « Le Gard », Chiffres du tourisme dans le GARD 2012 – Comité Départemental
du Tourisme du Gard, disponible ici : http://fr.calameo.com/read/000123894d13fd5366db0
« Les Cévennes : De la montagne à l’homme » sous la direction de Philippe Joutard –
Edition Privat – 1995
« Histoire des Cévennes » de la collection Que sais-je de Patrick Cabanel PUF. 2009
Guide méthodologique d’une analyse de terrain :
http://www.jcef.fr/communication/Guide_m%E9thodologique_prospective.pdf
Etude sur la saisonnalité : Analyse et stratégie pour l’industrie du tourisme :
https://chairedetourisme.uqam.ca/upload/files/publications1998_avril_saisonnalite.
pdf
Comité départemental du tourisme de l’Hérault : Tourisme et loisirs dans l’Hérault
chiffres clés : http://90plan.ovh.net/~cdt/sitepro/observatoire/download436b.pdf
Méthodologie de projet pour la création d’une aire de camping-cars :
http://www.tourisme-en-champagne.com/Upload/Mediatheque//espacepartenaire/etudes-et-publications/comment-creer-une-aire-de-camping-car.pdf
- Créer et réhabiliter des aires d’accueil et de service de camping-cars
http://www.coeur-val-de-loire.com/pdf-contribute/caue-cdt-final0906.pdf
Données thématiques du Parc National des Cévennes : https://www.cevennesparcnational.fr/content/download/17411/222501/file/11_donnees_thematiques_to
urisme_acces_nature_pub_BASSE_DEF.pdf
Sites internet consultés :
-
Site de l’Office Intercommunal de Tourisme : www.causses-aigoual-cevennes.org
Institut National de la Statistique et des études économiques : www.insee.fr
Un Lit au Pré : www.unlitaupre.fr
Guide du glamping : www.guide-glamping.com
Cabanes de France : www.cabanes-de-france.com
Page
62
L’hébergement touristique sur le territoire Causses Aigoual Cévennes
-
Fédération Française des campeurs, caravaniers et camping-caristes : www.ffcc.fr
Site du massif du Sancy en Auvergne : www.sancy.com
Le site de l’observatoire du Mont Aigoual : http://www.aigoual.asso.fr
L’architecture des Cévennes : http://www.causses-cevennes.com/architecture.htm
L’atlas du Parc National des Cévennes :
http://atlas.parcsnationaux.org/cevennes/Default.asp
Sites spécialisés dans le tourisme en camping-cars :
-
www.campingcar-infos.com
www.airecampingcar.com
http://aires.camping-car.com/
www.campingfrance.com
www.camping.fr
Réseau France Passion www.france-passion.com
Le blog du réseau France Passion http://blog.france-passion.com/
Association Camping-Car Liberté : http://a.ccl.free.fr/
Accueillir le camping-car, un atout pour le développement local : www.accueilcamping-car.com/conseils-collectivites/fr/17/le-potentiel-touristique.html
Crédits photos :
-
http://www.france-passion.com/fr_futuresetapes.php
Flickr Office de Tourisme Mont Aigoual :
http://www.flickr.com/photos/mont_aigoual_causses_cevennes/sets/
Sources vidéo :
-
Reportage sur le réseau France Passion France 3 région :
http://www.youtube.com/watch?v=vdsKGR4EwLU
http://www.youtube.com/watch?v=rJLNe0AAza4
Page
63
Annexes
Sommaire des annexes
Annexe 1 : Entretien avec le Gîte Aiguebonne, Lanuéjols ................................................................................. 1
Annexe 2 : Entretien avec Les Randals, chambres d’hôtes, Lanuéjols .............................................................. 2
Annexe 3 : Entretien avec la résidence de vacances le Pont du Moulin, Saint-Sauveur-Camprieu ................. 4
Annexe 4 : Entretien avec la chambre d’hôte La Grenouille, Valleraugue ........................................................ 6
Annexe 5 : Entretien avec le Centre de vacances Espérou Accueil, L’Espérou ................................................. 7
Annexe 6 : Entretien avec l’hôtel L’Auberge Cévenole, Valleraugue ................................................................ 8
Annexe 7 : Entretien avec le camping Le Mouretou, Valleraugue .................................................................... 9
Annexe 8 : Entretien avec l’Office Intercommunal de Tourisme Mont Aigoual Causses Cévennes ............... 10
Annexe 9 : Définitions INSEE............................................................................................................................ 13
Annexe 10 : Tableau de données..................................................................................................................... 14
Annexe 11 : Répartition de l’offre d’hébergements par commune ................................................................ 15
Annexe 12 : Hébergeurs adhérents ou non à l’Office Intercommunal de Tourisme ...................................... 16
Annexe 13 : Activités proposées par les hébergeurs....................................................................................... 17
Annexe 14 : La valorisation d’un hébergement ............................................................................................... 19
Annexe 15 : La fidélisation de la clientèle ....................................................................................................... 20
Annexe 16 : Site internet du Massif de Sancy ................................................................................................. 21
Annexe 1 : Entretien avec le Gîte Aiguebonne, Lanuéjols
•
Pouvez-vous nous donner votre avis sur la situation touristique de la région ? Pas terrible.
•
Selon les saisons, quels types de clients accueillez-vous ?
Surtout des français des alentours.
•
Quels sont vos tarifs moyens pour la nuit ? 12 à 15 euros
•
A quelle époque de l’année recevez-vous le plus et le moins de touristes ?
Dans l’ordre décroissant : août, juillet octobre, mai.
Le moins : novembre, janvier et juin
•
Que font les touristes dans la région ?
Randonneurs (ânes, vtt, chevaux, pédestres)
Petit séjour (Montpellier) : l’hiver : fête, anniversaire, ski, rien, coin du feu
L’été : découverte du pays, bain rivière, activités
L’automne : champignons
•
Proposez-vous des activités ? Y participez-vous ?
Non, par manque de temps et d’intimité avec les clients.
•
Etes-vous labellisé ? Si non, pourquoi ? Si oui, quels sont les avantages ?
Oui par Rando Accueil, et aucun avantage
•
Observez-vous une baisse de la clientèle depuis quelles années ?
Non pas au sein de mon établissement.
•
Avez-vous des projets d’amélioration (rénovations, plus d’activités…) pour votre hébergement ?
Oui, transformer la grange en salle commune.
Beaucoup d’entretien car vieilles maisons (peintures, crépis, isolation, etc.) à peu près tous les ans.
•
Etes-vous souvent complet ? Non
•
Qu’est-ce qui vous avantage par rapport à vos concurrents ?
Mes partenaires de travail ne sont pas des concurrents.
•
Allez-vous aux réunions ou ateliers prévus par l’office de tourisme ? Non pas le temps.
•
Vous rendriez-vous à des réunions (partage d’idée de rénovation, présence de prestataire…) si
l’office du tourisme en organisé ?
Un tout petit peu si le sujet est intéressant.
Page 1
Annexe 2 : Entretien avec Les Randals, chambres d’hôtes, Lanuéjols
Élevage de Bisons d'Amérique, visites en chariot, spectacles Western, ferme-auberge.
La personne interrogée travaille ici depuis 1994.
• Avez-vous un label ?
Oui l'auberge, on a ouvert avec un label. On a le label Qualité Sud de France et le label Qualité Tourisme.
• Pourquoi avoir choisi le bison ?
On élève aussi des vaches maintenant, des vaches américaines, ce sont des races résistantes et hostiles. Je
reçois très peu de clients qui viennent pour la station de ski. L'auberge n'est pas au milieu des bisons, il y a
des clôtures. On a 500 hectares de terrain où les bêtes peuvent circuler donc elles ne sont pas forcément
tout prêt.
• Proposez-vous d’autres activités ?
Il y en a, on a démarré au départ avec l’élevage en 1991. A l’époque les activités touristiques n'étaient pas
prises en compte avec l'agriculture. Et maintenant c'est pris en compte. Mais à l'époque il était hors de
question de parler de visite ou de ferme auberge, puis très vite on a dû s'adapter, donc on a commencé à
faire des visites, puis ensuite on a commencé l'activité de ferme auberge en 1994 et on a monté la maison
Randals en 2003. Les gens en plus grand nombre viennent pour faire la visite, après certains mangent
aussi, puis certains en petit nombre dorment aussi mais on n’a que trois chambres. Souvent ils ne restent
qu’une nuit. Les gens aiment souvent tourner, je pense que c'est une nouvelle tendance, les séjours
deviennent plus courts.
• Quelle est votre clientèle ?
Nous avons très peu d'étrangers. Beaucoup de gens de Nîmes, de Montpellier, même de Marseille et
surtout les gens des Cévennes.
• Comment se passe la période estivale, êtes-vous complet ?
Oui, justement j'étais en train de faire le point pour la taxe de séjour, il me semble qu'on a un peu baissé
en nombre de nuitées. C'est-à-dire qu'on a augmenté un peu le prix depuis l'ouverture. Mais on a
maintenu le chiffre d'affaire. Là depuis deux ans on propose la location de la maison en gîte. On ne veut
pas continuer les activités l'hiver, il y a pas le potentiel, le faire à moitié ne nous intéresse pas… On a
essayé à une époque mais c'est compliqué. Sinon il faudra s’orienter, et cela serait intéressant d'avoir le
conseil de personnes spécialistes pour organiser des séjours. J'ai le sentiment que les gens demandent de
plus en plus d’être conseillés, c'est à la mode les packages. J'ai beaucoup de demandes de bons cadeaux.
D'un côté il y a ça, et d'un autre les gens sont de plus en plus pressées par le temps, puis internet, ils
veulent tout trouver sur internet.
• Comment les touristes réservent-ils ?
Les gens passent directement par moi. Cévennes Tourisme est le site de la région d'Alès. Ça a été lancé au
départ par la chambre de commerce d'Alès. La constatation qui a été faite, et la réponse qui est plutôt
opportune, c'est qu'ils ont constaté qu'il y n’avait pas d'outils de réservation pour les chambres d’hôte.
Donc ils se sont approchés d'une société, et la chambre de commerce a proposé un outil pour toutes les
personnes de la région, c'est un outil, c'est à la fois un site de promotion mais aussi de réservation. Alors ce
qu'il leur coûte le plus cher c'est l'outil de réservation et donc c'est plutôt bien fait. Cet outil de réservation
est plutôt précieux pour nous parce qu'il permet de répondre aux demandes de réservation qui sont plus
importants. Problème : sur ce site il reprend toutes les réservations de la région (3 grandes régions dans le
Page 2
territoire). Nous comme on est éleveurs au départ, on reçoit parfois des cavaliers qui viennent pour deux
ou trois jours, qui viennent participer au travail du ranch et découvrir tout ce qui est du bétail. Et cette
activité on la vend sous forme de séjour, deux séjours par mois à peu près de Mars à Octobre. On est 25
dans les élevages de Bison en France. On a un chariot, on s'est inspiré de la Camargue. En saison on
embauche quelqu'un pour le restaurant. On propose un film aussi aux gens. Mais est-ce que ça vaut le coût
de faire plus d'activités ? Surtout en hiver c'est difficile.
Page 3
Annexe 3 : Entretien avec la résidence de vacances le Pont du Moulin, Saint-SauveurCamprieu
• A quel type de clientèle avez-vous affaire ?
Groupes, individuels, familles, randonneurs, classes découvertes, classes vertes. Multi activités. Madame
LeQuertier qui était directrice de l'établissement, je dis « qui a était » mais qui l'est encore, je veux dire qui
s'associe avec deux jeunes. Donc géré par trois personnes.
• Vous possédez le Bord du Lac ?
C’était à moi, je l'ai vendu il y a six ans. C'est un restaurant. Je l'ai tenu pendant 20 ans. L'avantage qu'on a
c'est que mis à part le ruisseau qui passe, c'est sécurisé ici pour les enfants. La Mairie va mettre en place ici
un petit chemin pédestre pour rejoindre le village au lieu d'utiliser la route nationale qui est assez
dangereuse pour les enfants.
• Cela fait longtemps que vous exercez ce métier dans le tourisme ?
Moi ça fait très longtemps, ici un an et demi, Madame LeQuertier a repris cet établissement il y a cinq ans.
• Êtes-vous originaire d'ici ?
Non, je suis Aveyronnais et Espagnol, je me suis paumé ici il y a plus de 20 ans.
o Pourquoi ici ?
Au pif, en fait c'est une longue histoire, il y a l'auberge du bonheur qui est un autre centre dans le village,
mon frère était plus ou moins parant avec le propriétaire, il m'a dit il y a une affaire à prendre à Camprieu,
on a tenu l'auberge pendant trois ans, puis le Lac trois ans après, je suis tombé amoureux du village, la
nature et tout. Ma femme a eu un peu plus de mal vu que c'est pas mal isolé. C'est ouvert toute l'année. La
semaine prochaine j'ai cinq personnes qui arrivent, faudra mettre tout en route. On évite, question de
coûts de chauffage etc.... Mais bon si on dit non à un il s’avère qu'on peut passer à côté de gros week-end
… c'est vrai que ce n’est pas spécialement rentable, mais bon les gens découvrent et le bouche à oreille se
fait.
• D’où vient votre clientèle ?
Millau, 30 000 habitants, 1 heure environ. 2 heures pour Montpellier. On travaille beaucoup avec Nîmes et
la région, puis on a aussi des groupes qui viennent d'Espagne.
• Avez-vous constaté une baisse de la clientèle ?
A l'inverse de certains, la bâtisse a été fermée pendant 10 ans, la Mairie a mis les normes de sécurité en
place. Ça ne fait que cinq ans qu'elle est ré-ouverte. On a du faire une nouvelle clientèle, la fidéliser,
développer, amener de la dynamique,…
• Pourquoi avoir décidé de ne plus être votre propre patron, pourquoi avoir vendu le Bord du Lac ?
Je suis cuisinier de métier, je suis marié, trois enfants. Et ma femme n'est pas du métier. Là je suis là, j'ai
mes heures à faire, c'est différent, aucune responsabilité.
• Est-ce que l’hébergement fonctionne mieux l’été ?
Pas spécialement, à l'inverse de ce que je faisais au Lac, plus estival. Les champignons, c'est une énorme
saison pour nous, elle amène plus de monde qu'en été. Le monde commence à venir vers la montagne au
Page 4
printemps à Camprieu, l'été il fait trop chaud en bas donc les gens viennent vers ici, très bonne saison, les
grottes, tout ce qu'il y a à visiter. Les champignons et la neige c'est de l'or, j'ai vécu 17 ans de l'or.
• Quand il ne neige pas ou qu’il ne fait pas beau, qu'est-ce que vous leur proposez?
Alors là justement les deux jeunes qui rentrent en activité vont développer tout ce qui est VTT, sorties,
ballades, etc... On a un mur d'escalade. Dans le cas de très mauvais temps, on peut faire ici dans la salle
qu'on a du badminton, du ping-pong, des séances de cinéma. On a des salles de classe, je suis justement en
train d'installer une salle informatique pour éviter justement que les gens, que les petits s'ennuient. On
essaie de varier les activités. Il y a des activités pour les enfants, on est obligé. Pour les gamins les classes
vertes débutent vers Février, Mars, on propose des thèmes sur la nature, le cirque, sur tout ce qui est
sportif, et les classes nous réservent en fonction de ces activités-là.
• Est-ce que les activités sont comprises dans le prix ?
Non, mais tout dépend de ce qu'on demande. Pour le cirque par exemple on est obligé de faire intervenir
des intervenants spéciaux qui amènent le matériel, on met en disposition la salle, mais c'est un coût
important. Tout ce qui est nature ce sont des gens qui ont le BAFA et le coût est moins important. On
travaille moins l’été, parce que c'est plus des randonneurs, on travaille plus de Mars à Juin. En capacité
d'accueil on est à 130. Ce sont des chambres de 4 personnes. Il faut remettre au goût du jour.
• Avez-vous des labels ?
Pour le Lac j'avais le guide du motard. Après ça devient un business et je n’aime pas ce genre de business.
Après c'est mon point de vue. Il y a des gens qui vont venir et nous dire que ça vaut le coup d'avoir un label
mais moi je considère que c'est plus du business qu’autre chose. Mais après je suis pour le label ici, cela
amène de la clientèle. On a des contrôles hygiène et sécurité, ça moi pour le moment sa me suffit. Le label
viendra après, comme je dis ça fait que cinq ans.
• Comment gérez-vous votre communication ?
On marche beaucoup avec le bouche-à-oreille. Puis aussi avec l’Office de Tourisme. Les brochures. La
gastronomie et les produits locaux font partie de l'hébergement. L'impression qu'on en garde est
importante.
Page 5
Annexe 4 : Entretien avec la chambre d’hôte La Grenouille, Valleraugue
•
Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre établissement ?
Je m’appelle Uwe Hertel, originaire d’Allemagne, je suis ouvert depuis 2006 et dispose de 5 chambres
d’hôtes.
•
Quels types de clients accueillez-vous et, à quelle saison ?
Mon établissement accueille essentiellement des motards, étant moi-même motard. Ma clientèle est à
80% étrangère venant d’Allemagne, d’Angleterre et de Suisse. L’essentiel de ma clientèle vient en été et au
début de l’automne. Je suis ouvert de Mars jusqu’à Octobre.
•
Pensez-vous que votre établissement est un intermédiaire pour la promotion du territoire et du
tourisme local ? Proposez-vous des produits locaux ?
Oui, je conseille énormément les étrangers qui viennent. Je leur propose les lieux à voir aux alentours, les
randonnées et surtout les routes qu’il faut prendre pour de bonnes balades à moto. Je ne propose des
produits locaux que rarement… Je n’ai pas le temps d’aller les voir, par contre ils viennent tous les deux ou
trois mois… Dans ce cas je leur achète.
•
Êtes-vous référencé par l’Office de Tourisme ? Êtes-vous satisfait des actions de ce dernier ?
Je suis référencé par l’Office de Tourisme et je suis également sur la plupart des sites spécialisés de
motards. J’ai de bonnes relations avec l’Office de Tourisme et je trouve qu’ils sont très efficaces dans la
promotion du territoire.
•
Possédez-vous des labels, qu’en pensez-vous ?
Non, je ne possède pas de labels, je n’en vois pas l’utilité… Mes réservations augmentent chaque année et
je ne compte pas obtenir de labels dans le futur.
•
Quelles difficultés rencontrez-vous ?
75% de mes chambres sont réservées en général et je ferme l’hiver par manque de clients. Cependant cela
me permet d’effectuer des rénovations car je souhaite agrandir mon établissement.
Page 6
Annexe 5 : Entretien avec le Centre de vacances Espérou Accueil, L’Espérou
• Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre établissement ?
Je m’appelle Guy Ferrer, je suis directeur de l’établissement depuis 29ans. L’établissement a été ouvert en
1986 et possède deux bâtiments. Je fais tout en compagnie de ma femme et du cuisinier. Nous possédons
80 lits.
• Quels types de clients accueillez-vous et, à quelle saison ?
J’accueille tout type de clientèle. Nous accueillons des colonies de vacances, des stages linguistiques, des
enfants handicapés, des lycéens et des stages sportifs de tous types : du judo en passant par du VTT ou du
rugby). Nous faisons également des week-ends à thème comme le brame du cerf. Nous proposons toutes
les activités présentes sur le territoire, l’escalade, des sorties raquettes, des balades, l’étude des cristaux
de neiges et bien d’autres activités !
Nous accueillons des touristes en été et pendant le reste de l’année. Octobre à Décembre reste néanmoins
une grosse période creuse. Le centre a une clientèle très familiale et fidèle, certains viennent depuis 30
ans.
•
Pensez-vous que votre établissement est un intermédiaire pour la promotion du territoire et du
tourisme local ? Proposez-vous des produits locaux ?
Oui bien sûr, nous proposons une quinzaine d’activité au sein du centre mais on conseille également les
lieux à voir ou les activités à faire.
•
Êtes-vous référencé par l’Office de Tourisme ? Êtes-vous satisfait des actions de ce dernier ?
Oui, notre établissement est référencé sur le site internet de l’Office et nous avons de très bonnes
relations avec eux. Je pense que la fusion de l’Office de Tourisme est une très bonne chose. Cependant il y
a un manque de promotion et de communication du territoire.
•
Possédez-vous des labels, qu’en pensez-vous ?
Nous ne possédons pas de labels, car nous sommes seuls à gérer l’établissement. Pour obtenir un label il y
a beaucoup trop de normes à respecter et il faudrait de grands travaux de rénovations dans le centre qui
coûterait énormément d’argent.
•
Quelles difficultés rencontrez-vous ?
Nous rencontrons certaines difficultés, depuis 2 ans la situation est assez difficile, dû à un problème de
saisonnalité. Je suis très pessimiste sur la situation actuelle, l’Espérou est un pays d’avenir, il faut que ça le
reste. Il y a un manque de communication du territoire. La station de ski dont nous dépendons n’est pas
assez bien indiquée. Il y a également une mauvaise communication pour la station de Prat-Peyrot qui n’est
pas assez connue.
Page 7
Annexe 6 : Entretien avec l’hôtel L’Auberge Cévenole, Valleraugue
•
Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre établissement ?
Je m’appelle Monique Crueize, je dirige cet établissement avec mon mari depuis 20ans, je dispose de 6
chambres ainsi qu’une salle de restauration de 80 couverts.
•
Quels types de clients accueillez-vous et, à quelle saison ?
L’auberge accueille tous types de clientèles, des jeunes couples viennent le week-end mais également des
couples plus âgés. Les touristes sont essentiellement des gens venant des villes et voulant être au calme le
temps d’une nuit ou plus… Le temps de séjour est très variable… de 1 nuitée à 15 jours parfois. L’essentiel
de ma clientèle se concentre l’été et les week-ends pour le reste de l’été mais c’est très variable. L’hiver il y
a beaucoup moins de monde.
•
Pensez-vous que votre établissement est un intermédiaire pour la promotion du territoire et du
tourisme local ? Proposez-vous des produits locaux ?
Oui bien sûr, j’oriente souvent les motards qui viennent dormir pour des balades mais je propose
également un stand avec des dépliants sur les activités à faire dans les environs. Parfois il m’arrive d’avoir
des tarifs pour mes clients. Le restaurant m’apporte une source de revenus non négligeable et il accueille
tous types de clients. Souvent il s’agit aussi des habitants des environs, ce qui permet un lien entre le
touriste et le local. Je propose au sein du restaurant, ainsi que pour les clients de l’hôtel une étagère ou je
dispose des produits locaux.
•
Êtes-vous référencé par l’Office de Tourisme ? Êtes-vous satisfait des actions de ce dernier ?
Oui, notre établissement est référencé sur le site internet de l’Office. Beaucoup de choses positives ont été
faites ces dernières années mais il y a un manque de promotion et de communication à travers le territoire
français.
•
Possédez-vous des labels, qu’en pensez-vous ?
Nous ne sommes pas labellisés parce que je trouve cela trop contraignant et je pense qu’un label ne reflète
pas le lieu. Le guide Michelin par exemple souhaite que nous ayons un employé engagé à l’année et par
exemple des nappes sur les tables. En raison d’une fréquentation aléatoire je ne peux me permettre
d’avoir un employé « à l’année ».
•
Quelles difficultés rencontrez-vous ?
Mis à part la fréquentation qui s’avère parfois hasardeuse, je constate une stagnation du tourisme sur le
territoire.
Page 8
Annexe 7 : Entretien avec le camping Le Mouretou, Valleraugue
•
Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre établissement ?
Originaire du Vaucluse je tiens cet établissement depuis Avril 2011.Cet établissement à une trentaine
d’années, il s’agit d’un camping disposant de 33 emplacements avec des bungalows, des places pour des
tentes et quelques places pour les camping-cars.
•
Quels types de clients accueillez-vous et, à quelle saison ?
Tout d’abord, la saison est très courte, je dispose d’un restaurant afin de compléter mes revenus.
L’essentiel de mon chiffre d’affaire est réalisé en été.
La clientèle est assez variée… J’accueille beaucoup de famille qui viennent passer leurs vacances au vert
pour leurs enfants. D’ailleurs une grande partie de ma clientèle désire passer leurs vacances au calme, à la
nature. Beaucoup de seniors viennent également soit en camping-car, soit en louant un bungalow. Hors
saison, nous avons principalement une clientèle venant de la région et pour de courts séjours.
Les touristes pratiquent toutes sortes d’activités en relation avec la nature, principalement de la
randonnée (le sentier des 4000 marches étant à proximité du camping), mais aussi du VTT, du canyoning
ou encore de la spéléologie.
•
Pensez-vous que votre camping est un intermédiaire pour la promotion du territoire et du
tourisme local ?
Oui bien sûr, J’ai d’étroites relations avec les producteurs locaux, puisque mon restaurant propose une
cuisine essentiellement composé de produits venant des environs. Je vends aussi des produits locaux aux
touristes. Nous pouvons également considérer que nous sommes des relais de l’office de tourisme, je
donne régulièrement des informations sur ce qu’il y a à faire dans les environs, je m’occupe également de
ramener parfois le matériel dont les touristes ont besoin pour leurs diverses activités.
•
Êtes-vous référencé par l’Office de Tourisme ? Êtes-vous satisfait des actions de ce dernier ?
Oui, je suis référencé par l’Office de Tourisme et nous sommes en étroite collaboration, les relations avec
eux sont excellentes et leurs actions également. L’Office de tourisme me permet de favoriser ma
communication directement via leur site internet.
•
Possédez-vous des labels, qu’en pensez-vous ?
Oui, je possède le label « Qualité Sud de France », qualité Tourisme et le label « Tourisme et Handicap ».
Les labels permettent une bonne communication et est selon moi garante d’une qualité… Encore que, cela
dépend des labels. Je pense qu’aujourd’hui les touristes ont du mal à y voir clair vu le trop grand nombre
de labels.
•
Quelles difficultés rencontrez-vous ?
J’ai plusieurs problèmes, aujourd’hui il faut se battre sur le plan de la communication. Il y a également une
forte concurrence ces dernières années, et de plus en plus avec les gîtes et les chambres d’hôtes. On
trouve également un problème au niveau de la fréquentation, le pic se situant en été où je suis souvent
complet puis quelques personnes en hiver… Entre ces deux périodes c’est au petit bonheur la chance… Il
faut savoir que mon chiffre d’affaire global est essentiellement.
Page 9
Annexe 8 : Entretien avec l’Office Intercommunal de Tourisme Mont Aigoual Causses
Cévennes
• Est-ce que les hébergements proposent des activités ?
Tout dépend du type d’hébergement, il y a des hébergements comme le centre d'accueil Espérou qui est
un centre de vacances, eux ils ont plus tendance à proposer des choses, par exemple ils accueillent des
groupes scolaires et ensuite ils font des animations, ils vont leur proposer une sortie raquette, sortie VTT
en été, … Après les hôtels ou les meublés classiques ne proposent pas d'activités. Tout dépend du type
d’hébergement.
• Comme se déroulent les saisons ?
Nous c’est l'hiver, bon cette année c’est un peu particulier, mais en général on a de la neige, c'est
essentiellement des activités proposées avec la neige, du ski, des sorties en raquette, etc…
o Quelle est votre période creuse ?
Il y a peu de touristes en hiver et beaucoup l’été, bon il y en a l'hiver mais c'est vraiment en fonction de la
neige. Si on a beaucoup de neige, la période hivernale peut vraiment être chargée, on a tous les
hébergements qui sont pleins, mais en ce moment ce n’est pas le cas.
o Que font les touristes quand il ne neige pas l’hiver ? Que leurs proposez-vous ?
C'est là qu'il y a un réel souci sincèrement. Un gros problème quand il n’y a pas de neige à cette période-là
! Ce sont les vacances scolaires et les gens pensent venir passer un noël à la neige. S’il fait beau et qu'on a
de la chance on leur propose des balades, et si il ne fait pas beau c'est là qu'on a un souci c'est qu'on a rien,
très peu de choses. Tous les sites touristiques sont fermés, ils ouvrent en général vers le début du
printemps jusqu'à l’automne. Mais bon après il ne faut pas absolument essayer de garder les gens ici. Et
quand il n’y a rien à faire on les envoie à des endroits où il y a plus de choses à faire. Sur Le Vigan et Ganges
il y a des patinoires, des marchés de Noël. Mais bon on aimerait les garder ici, ils sont venus ici pour
découvrir le coin.
• Proposez-vous des formules ?
On est bloqué au niveau des activités, soit on doit faire des choses à l’intérieur mais on est assez limité.
Après comme activité à extérieur et qu'il fait un temps comme hier... même si ils ont prévu des activités les
gens ont pas envie de se peler pendant deux heures dehors.
• Avez-vous un panel d’activité à l’intérieur ?
L'hiver dernier il y a une conteuse qui est venue pour les vacances, elle nous a fait un conte à l’intérieur
pour les enfants, mais après il faudrait développer tout ça, après c'est le coût aussi, on n’a pas non plus des
budgets extensibles, on essaye de faire des choses, mais faudrait que cela soit gratuit ou peu cher. On
essaie d'en parler avec le Parc National, pour qu'ils puissent proposer des animations, mais c'est en
extérieur. Là on a un gros travail pour trouver des activités.
• Constatez-vous une augmentation du flux touristique ?
Le flux ici est constant, après on a des hébergements qui sentent une chute de leur activité et là on a pu
constater que c'est tous les hébergements moyens, gîtes moyens, …
o Cela amène-t-il à une fermeture ?
Il y en a pas vraiment qui ferment...
o Et des hébergements ouvrent ?
On en a eu.
Page 10
• Avez-vous des statistiques ?
On n’a pas fait d'étude, après on fait ça en fonction des nombres d’adhérents pour voir s’il y a une
évolution ou non.
• Est-ce que les réservations passent par l’Office Intercommunal de Tourisme ?
Non, nous on liste les hébergeurs, on donne le guide aux touristes, et on leur dit qu’il existe tel et tel
hébergement, puis après c'est l’hébergeur qui gère sa structure. Les gens qui viennent ici cherchent du pas
cher. Les gîtes pas chers, même si le niveau de qualité reste bas, souffrent moins que les moyens. Les
moyens souffrent, et le haut de gamme explose, c'est tout le temps plein, on a un Chalet à Camprieu avec
une dizaine de places avec sauna, jacuzzi, il est toujours plein.
• Ne faudrait-il pas augmenter ce type d’hébergement haut de gamme ?
Après il faut des gens qui ont de l'argent.
• Quel est le profil-type des touristes ?
Chaque saison a son type de touristes, l'hiver quand la station de ski est ouverte, on a autant de familles
que d’étudiants, tous les âges, l’été c'est pareil on a tous les âges. Par contre au printemps, on a
énormément de randonneurs, plutôt des retraités, ils préfèrent car il y a moins de monde. On essaie de
garder à jour les disponibilités des hébergements, on ne prend pas la réservation, on essaie de les orienter
vers les gîtes disponibles en fonction de leur demande et leur budget. Mais on n’a pas d’étude précise.
•
Ce sont des personnes locales ou des personnes extérieures au territoire qui créent leur
structure ?
Oui il y a des gens de l’extérieur. Et oui il faut que ces gens aient de l'argent pour acheter leur terrain ou
leur gîte. Il y a des nouveaux qui sont arrivés en cours d’année, ils ne sont pas encore sur le guide, mais ils
sont sur le site, c'est le site qui est le plus mis à jour régulièrement.
• Tous les hébergements ne sont pas référencés à l'OT ? Que signifie le partenariat ?
Les adhérents sont sur les guides, l’adhésion annuelle varie en fonction des activités qu'ils proposent, en
fonction du type d’hébergement, si ils sont un camping, ou un gite, ... Cela leur permet de bénéficier de
toutes nos actions, de communication, de tout ce qu'on leur propose, des formations, par exemple l'année
dernière il y a eu un atelier numérique qui a été mis en place, qui leur a permis de se former sur comment
créer un site, etc...
• Quelle est la modification de votre carte ?
Depuis le 1er janvier, la communauté de communes s'est agrandie, donc on a récupéré toute la vallée de
Borgne, l’Office de Tourisme du Vigan et celle de Ganges. Le but est d'avoir des outils de communication
en commun, quand on est plusieurs on est plus forts, les budgets ont tendance à évoluer, et plus ça va plus
les charges augmentent mais les subventions non. C’est un besoin de se regrouper pour avoir un poids
plus important. On va créer un nouveau site internet qui sera beaucoup plus moderne, plus performant, les
outils de communication ont déjà commencé, le guide sera en commun donc cela divise le prix par 3, et en
en faisant plus cela nous revient moins cher.
• Comme se passe la régulation pour les hébergements avec le Parc National ?
On est quand même dans un parc qui est assez atypique comparé aux autres pacs, car c'est un parc habité,
la zone cœur c'est uniquement de la nature. Il y a des villages de partout et ces villages sont considérés
Page 11
comme zone périphérique, même si un village est en zone cœur du parc, le village est considéré comme
zone périphérique. Du moment que les gens construisent dans le village il n’y a pas de problème. Tous les
hameaux en zone cœur, au niveau du parc, c'est un bâti typiquement caussenard, des bâtis en pierre, des
toits en lauze (en pierre), le parc aide le propriétaire du hameau avec des aides financières à refaire ses
toits avec de la lauze (à Aiguebonne par exemple).
o Est ce qu'il y a des touristes qui cherchent ce type de maison ?
Il y en a, mais pas beaucoup, souvent ils cherchent des chalets. Les bâtisses caussenardes (toits en lauze,
calcaire) ou cévenoles (maison en pierre de schiste) ne sont pas vraiment cherchées. Les maisons sont
construites avec les pierres de la région.
• Est-ce qu’il existe des aides aux hébergements?
Sincèrement je ne sais pas, je ne pense pas pour les gîtes. Il y a peut-être des aides sur des hébergements
ou ça va être leur activité principale à l'année. A confirmer.
• Quel est votre regard sur les labels ?
Il y en a certains qui sont assez regardés, comme Clé vacances, Gîtes de France, ce sont les deux que les
gens regardent le plus. Les gens qui nous appellent le demandent parfois. Après il y a le classement
préfectoral, ce sont les étoiles, c'est le plus regardé. Cela reste un gage de qualité. Mais il y en a qui ne sont
pas classés ou labélisés mais qui marchent très bien puis il y a ceux qui ne sont ni l’un ni l’autre et nous
savons très bien pourquoi.
• Vous occupez-vous des résidences secondaires ?
Tous ceux qui louent leur résidence secondaire, nous on ne les a pas, ça ne les intéresse pas d’être dans le
guide, surtout s’ils louent pour deux ou trois semaine dans l'année.
Page 12
Annexe 9 : Définitions INSEE
Hôtel : « Les hôtels sont classés ou homologués tourisme par arrêté préfectoral après délibération de la
commission départementale d'action touristique. Ils sont classés en six catégories, de 0 à 5 étoiles, en
fonction de leur confort, de leur équipement et de leurs services. Les critères de classement sont stricts et
ont été définis par arrêté du 14 février 1986. Pour être qualifié d'« hôtel de tourisme », un établissement
hôtelier doit comporter au moins 5 chambres. »
Hôtellerie de plein air : Les campings-caravanings sont homologués par arrêté préfectoral. Ils sont classés
de 1 à 4 étoiles, mention « loisir » ou « tourisme », dès lors qu'ils comportent un emplacement loué au
passage. Les conditions requises pour ce classement portent sur les équipements communs, les
équipements sanitaires, l'accessibilité aux personnes handicapées.
Gite rural : Les gîtes ruraux, obligatoirement implantés en zone rurale, peuvent être situés à l’intérieur ou
à l’extérieur d’un bourg et doivent s’insérer parfaitement dans le paysage. Il est impératif qu’ils soient
d’usage totalement indépendant, soit dans une maison seule, soit situés parmi d’autres bâtiments ; sont
exclus les immeubles en copropriété.
Chambre d’hôte : Une chambre d'hôte est une chambre meublée située dans le logement d'un particulier,
dans laquelle ce dernier accueille des voyageurs pour une ou plusieurs nuits pour un prix qui comprend le
petit-déjeuner. Autrement dit, vulgairement : "On va dormir chez l’habitant".
Gîte d’étape : Logement jalonnant le plus souvent les sentiers de grande randonnée et aménagé pour
assurer le gîte aux randonneurs, promeneurs,... Il possède généralement, en plus des dortoirs communs ou
des chambres individuelles, une table d'hôte et (ou) une salle aménagée pour préparer une cuisine
sommaire.
Centre de vacances : Les centres de vacances peuvent prendre la forme de colonies de vacances, de
centres à vocation sportive ou centres de vacances pour personnes âgées.
Page 13
Annexe 10 : Tableau de données.
VILLES
PEYROLLES
PONT D'HERAULT
SAINT JEAN DU GARD
CAUSSE BEGON
REVENS
TREVES
SAUMANE
SOUDORGUES
L'ESTRECHURE
NOTRE DAME DE LA ROUVIERE
LANUEJOLS
DOURBIES
LES PLANTIERS
SAINT ANDRE DE VALBORGNE
LASALLE
CAMPRIEU
SAINT ANDRE DE MAJENCOULES
L'ESPEROU
VALLERAUGUE
TOTAL
NOMBRE
1
1
1
2
5
7
9
9
10
11
12
15
17
18
19
23
28
31
39
258
%
0,39%
0,39%
0,39%
0,78%
1,94%
2,71%
3,49%
3,49%
3,88%
4,26%
4,65%
5,81%
6,59%
6,98%
7,36%
8,91%
10,85%
12,02%
15,12%
100,00%
Répartition des hébergements (toutes formes confondues) par commune
(en nombre et pourcentages)
Page 14
Annexe 11 : Répartition de l’offre d’hébergements par commune
VILLES
CAMPINGS
CAMPRIEU
4,35%
CAUSSE BEGON
DOURBIES
6,67%
LANUEJOLS
LASALLE
5,00%
LES PLANTIERS
L'ESPEROU
3,23%
L'ESTRECHURE
NOTRE DAME DE LA
ROUVIERE
PEYROLLES
PONT D'HERAULT
100,00%
REVENS
20,00%
SAINT ANDRE DE
MAJENCOULES
7,14%
SAINT ANDRE DE
VALBORGNE
5,56%
SAINT JEAN DU GARD
SAUMANE
44,44%
SOUDORGUES
TREVES
14,29%
VALLERAUGUE
2,56%
CENTRE DE
VACANCES
8,70%
CHAMBRES
D'HÔTES
6,67%
8,33%
13,33%
8,33%
10,00%
5,88%
3,23%
10,00%
3,23%
GÎTES
5,88%
GÎTES
D'ETAPES
13,33%
8,33%
5,00%
5,88%
12,90%
20,00%
18,18%
HOTELS MEUBLES POLYVALENT YOURTES Total général
4,35%
78,26%
4,35%
100,00%
100,00%
100,00%
60,00%
100,00%
50,00%
25,00%
100,00%
75,00%
5,00%
100,00%
76,47%
5,88%
100,00%
9,68%
58,06%
9,68%
100,00%
10,00% 60,00%
100,00%
18,18%
63,64%
20,00%
40,00%
100,00%
100,00%
100,00%
100,00%
100,00%
20,00%
3,57%
3,57%
16,67%
5,56%
10,71%
67,86%
7,14%
100,00%
5,56%
55,56%
100,00%
44,44%
77,78%
57,14%
58,97%
11,11%
100,00%
100,00%
100,00%
100,00%
100,00%
100,00%
22,22%
17,95%
Page 15
2,56%
5,13%
14,29%
5,13%
11,11%
14,29%
7,69%
Annexe 12 : Hébergeurs adhérents ou non à l’Office Intercommunal de
Tourisme
ADHERENTS OT
VALLERAUGUE
L'ESPEROU
CAMPRIEU
SAINT ANDRE DE MAJENCOULES
DOURBIES
LANUEJOLS
SAINT ANDRE DE VALBORGNE
SOUDORGUES
LASALLE
NOTRE DAME DE LA ROUVIERE
TREVES
LES PLANTIERS
REVENS
SAUMANE
CAUSSE BEGON
DOURBIES
L'ESTRECHURE
PEYROLLES
PONT D'HERAULT
SAINT JEAN DU GARD
Total général
LASALLE
SAINT ANDRE DE MAJENCOULES
LES PLANTIERS
L'ESTRECHURE
SAINT ANDRE DE VALBORGNE
VALLERAUGUE
L'ESPEROU
SAUMANE
NOTRE DAME DE LA ROUVIERE
CAMPRIEU
DOURBIES
LANUEJOLS
REVENS
SOUDORGUES
TREVES
CAUSSE BEGON
PEYROLLES
PONT D'HERAULT
SAINT JEAN DU GARD
DOURBIES
Total général
11,58%
8,88%
6,95%
5,02%
3,86%
3,86%
3,47%
2,70%
1,93%
1,93%
1,93%
1,54%
1,16%
0,77%
0,39%
0,39%
0,39%
0,00%
0,00%
0,00%
56,76%
NON ADHERENTS OT
5,79%
5,79%
5,02%
3,47%
3,47%
3,47%
3,09%
2,70%
2,32%
1,93%
1,54%
0,77%
0,77%
0,77%
0,77%
0,39%
0,39%
0,39%
0,39%
0,00%
43,24%
Page 16
Annexe 13 : Activités proposées par les hébergeurs
HEBERGEMENTS
La Draille du Languedoc
Le Cap del Mas
Le Mas BressonPRUNARET
GITE DU MAS DE
CLAROU
Les Poneys du Val
d'Emeraude
LE COCON DES HORTS
TYPE
RANDONNEE RANDONNEE
Commune
D'HEBERGEMENT
PEDESTRE
VELO-VTT
Gîte d'étape
L'Espérou
Gîte d'étape
Dourbies
Gîte rural
Lasalle
Gîte rural
Gîte rural
Lasalle
Sourdoges
LE MOURETOU
LA MAGNEGUIERE
LES VIGNES
LA FERME DU
VALDEYRON
LA CLEDA
Oui
Oui
Oui
Sourdoges
Meyrueis
Camprieu
Camprieu
Lanuejols
Lanuejols
Trèves
Oui
Oui
Oui
Oui VTT
Gîte rural
Trèves
Oui
Camping
Meublé
Valleraugue
Valleraugue Oui
Gîte rural
Valleraugue Oui
Gîte rural
Valleraugue Oui
Gîte rural
Valleraugue Oui
Page 17
Oui
Oui
Oui
Gîte rural
GITE DU MARJOAB
Gîte d'étape
LES LUGES
Gîte rural
CHALET LE DEVOIS
Meublé
Maison LA PASTOURELA Gîte rural
DOMAINE DE PRADINES Polyvalent
LA BASTIDE
Gîte rural
JOLIE MAISON
Oui
Oui
LONGITUDE
RANDONNEE
ACCOMPAGNEMENT LOCATION
CUEILLETTE
CHEVAUX LUGE
MONTAGNE
ANES
CHAMPIGNONS
ANES
Oui
Oui
Oui
Oui organisation
circuits
Oui
Oui
Oui prêt vélo
Oui
HEBERGEMENTS
La Draille du Languedoc
Le Cap del Mas
BALLADE
RAQUETTE
FERME
ACCUEIL
FERME
EQUESTRE ET
ANESPEDAGOGIQUE
PEDAGOGIQUE
CHEVAUX
Oui
ACTIVITES SUR
PLACE
ACTIVITES
NATURE
BIEN ETRE
JEUX
POUR PISCINE
ENFANTS
Oui
Le Mas BressonPRUNARET
Oui BALLADES
DECOUVERTE
PECHE-BAIGNADE
GITE DU MAS DE
CLAROU
Les Poneys du Val
d'Emeraude
Oui
Oui
Oui
Oui BAIGNADE
RIVIERE
LE COCON DES HORTS
Oui
Oui
LONGITUDE
GITE DU MARJOAB
Oui jaccuzisauna
LES LUGES
Oui ping pong
baby
CHALET LE DEVOIS
Maison LA PASTOURELA
DOMAINE DE PRADINES
LA BASTIDE
Oui
Oui
JOLIE MAISON
Oui PETANQUE
Oui PING PONGPETANQUE
LE MOURETOU
LA MAGNEGUIERE
LES VIGNES
LA FERME DU
VALDEYRON
LA CLEDA
Page 18
Oui PECHEBAIGNADE
Oui PLAN D'EAU
Oui
Oui PECHE_PLAGE
Oui DECOUVERTE
NATURE
Oui PECHE A LA
TRUITE
PECHE A LA TRUITE
Oui CABINE
-BAIGNADE-PLAN
HYDROMASSAGE
D'EAU
Oui
Oui
Annexe 14 : La valorisation d’un hébergement
Page 19
Annexe 15 : La fidélisation de la clientèle
Page 20
Annexe 16 : Site internet du Massif de Sancy
Page d'accueil du site internet
Espace groupe
Page 21
Espace groupe
Espace "pro" et ses services
Page 22

Documents pareils