Fêtes et Traditions F

Commentaires

Transcription

Fêtes et Traditions F
F_COBERT.qxd
24/1/04
12:33
Página 3
Fêtes et Traditions
F
F_COBERT.qxd
24/1/04
12:33
Página 4
F_INTER.qxd
23/1/04
20:50
Página 1
L
a fête est le patrimoine vivant de la Costa Daurada.
Les habitants des cantons de Tarragone ont hérité de
magiques traditions ancestrales et les ont redéfinies
pour vous les offrir comme attrayante lettre de présentation contenant toute la richesse du passé, toute la force du
présent et toute la confiance qui, avec l’affirmation de leur
identité, contribueront à un avenir pluriel et divers.
La fête sur la Costa Daurada est pleine de nuances.
Cortèges solennels, tours humaines spectaculaires, vachettes totémiques, jotas captivantes, théâtralités essentielles,
repas savoureux, paillettes resplendissantes, pèlerinages
odorants, feux de terre et d’eau… définissent un territoire
possédant un intérêt etnographique singulier qui invite
plus que tout à la participation d’une fête ouverte.
1
F_INTER.qxd
23/1/04
20:50
Página 2
Des étoiles sur la lavande
H
éritières d’une tradition que saint François d’Assise créa au XIIIe siècle en
terres italiennes, les représentations des crèches vivantes au milieu d’espaces
naturels le transformant en un magnifique cadre sont spécialement captivantes
à Castelló de Vandellòs, lieu où les personnages reconstruisent ce vieux village ainsi
qu’à Picamoixons où se mêlent scènes bibliques et anciens métiers artisanaux. À la
Galera, la Crèche transforme habitations et bâtiments quotidiens en scènes de Noël.
Au cours du mois de janvier, les Pastorets musicaux du Vendrell constituent la représentation la plus intéressante des drames médiévaux primitifs en latin consacrés au
mythe de Noël. La veille du jour des Rois les enfants de Vilaplana font sonner les
Rastres, des boîtes et des pots qu’ils traînent, pour que les Mages ne passent pas leur
chemin et viennent dans leur village, tandis qu’à Riera de Gaià, ils allument des fallas
de lavande aromatique afin de les orienter sur le chemin odorant menant au leur.
Noël
1
2
3
4
6
2
7
5
1 - Nativité. Castelló de Vandellòs. (R.L.M.)
2 - Personnages. La Galera. (R.L.M.)
3 - Vieux métiers. Castelló de Vandellòs. (R.L.M.)
4 - Scènes familiales. Picamoixons. (R.L.M.)
5 - Rastres. Vilaplana. (R.L.M.)
6 - Fallas de lavande. La Riera de Gaià. (R.L.M.)
7 - Feu des fallas. La Riera de Gaià. (R.L.M.)
8 - Faune domestique. Picamoixons. (R.L.M.)
8
3
F_INTER.qxd
23/1/04
20:51
Página 4
Fêtes d’hiver, porte du Carnaval
Les patronages
populaires
1
M
arçà, Marçà et son chant de la procession de l’aurore dans l’aube
froide du 27 décembre ainsi que Bellmunt del Priorat, le 28,
jour des saints Innocents, commencent les fêtes d’hiver, fêtes au
cours desquelles se mélangent rites et symbolismes ancestraux du
Carnaval aux coutumes que la tradition chrétienne rattache à de saints
patrons très populaires. La Saint-Antoine abbé, le 17 janvier, est la
grande fête des chevaux, mulets et ânes. Le dimanche précédent, les
Tres Tombs de Valls, l’une des fêtes les plus populaires, représentent un
musée vivant du transport. Les charrettes et les chemises blanches de
l’Encamisada de Falset, le week-end le plus proche de la fête du saint,
remémorent le triomphe, en plein brouillard, des troupes locales sur
les Français au cours d’une lointaine guerre. La Saint-Antoine revêt
également beaucoup d’importance à Ascó –courses de chevaux, mulets
et ânes et grand feu permanent-, à Vila-seca -courses de chevaux- et au
Perelló –chevaux, mulets, ânes et dégustation du puissant « tranquillisant » -. À la Chandeleur, le 2 février, l’Ametlla de Mar célèbre la procession des chandelles. Pour la Saint-Blaise, le 3 février, les gâteaux et
les fruits préservant des maladies sont bénits, comme la coc (galette)
de plus de dix mètres de Falset. À la Fatarella, on vend aux enchères
du bois de chauffage pour financer la fête et on danse la jota au son de
la fanfare de même qu’à Bot. Pour la Sainte-Agathe, le 5 février, les
femmes occupent le pouvoir dans de nombreuses localités comme à
Arnes où elles arborent de beaux châles et à Riba-roja où les organisatrices de la fête portent sur la tête des coques (galettes) repré- 1 - Chevaux aux Tres Tombs. Valls. (R.L.M.)
2 - L’Art du transport. Valls. (R.L.M.)
sentant les seins arrachés à la sainte lors de son martyre.
4
2
5
3
6
4
3 - L’Encamisada. Falset. (J.A.)
4 - Charretier. Valls. (R.L.M.)
5 - Courses pour la Saint-Antoine. Ascó. (R.L.M.)
6 - Charrettes populaires. Falset. (J.A.)
7 - Procession de la Chandeleur. L’Ametlla de Mar. (P.E.)
7
5
F_INTER.qxd
23/1/04
20:51
Página 6
Scintillements de paillettes et satires
Le Carnaval
1
4
5
1 - Sa Majesté Carnaval. Tarragona. (R.L.M.)
2 - Déguisements élégants. Tarragona. (R.L.M.)
3 - Déguisement d’or. Tarragona. (R.L.M.)
4 - Carrosses. Tarragona. (R.L.M.)
5 - Petit-déjeuner et déjeuner sur la place. (R.L.M.)
6 - Défilé. Reus. (R.L.M.)
7 - Crémation des Ninots. Tarragona. (R.L.M.)
2
3
6
L
e Carnaval est la grande fête de l’hiver
depuis que les Romains arrivèrent sur
ces terres. À Salou, le premier samedi de
février a lieu un défilé de chars -le cós blancsous une pluie de confetti. Bien que les journées les plus importantes du Carnaval commencent le jeudi Gras et terminent le mardi
suivant, le dimanche précédent, à Reus et à
Tarragone, on se rencontre dans l’une ou l’autre ville pour se lancer des satires. À Tarragone,
pour le Carnaval, toute la série rituelle d’actes
commence par la construction d’une outre
gigantesque et se termine par sa crémation
ainsi que celle des ninots (pantins) du Roi et
de la Reine de la fête. Les mascarades arborent
avec fierté leurs splendides et élégants costumes dans les défilés du samedi et du dimanche. Les groupes participent en grand nombre
à Reus et les repas sont nombreux le lundi. Les
défilés de chars de tout le Penedès, de création
plus récente, défilent à Calafell et à Cunit.
Godall compte avec le seul Carnaval encore
vivant des cantons de Tarragone qui a survécu
à la guerre civile de 1936 où déguisements se
mêlent aux traditionnelles batailles de farine.
6
7
7
F_INTER.qxd
23/1/04
20:52
Página 8
Lunes de printemps sur thym
L
e Carême a fait fleurir la théâtralité médiévale de la Passion et de la Mort du
Christ, passion qui est mise en scène à Ulldecona. Au cours de la Semaine
Sainte, les processions redécouvrent cagoules, torches, flambeaux, fleurs et
passos (chars sculpturaux où figurent des scènes de la Passion) représentant les derniers épisodes de la vie du Christ. Le dimanche des Rameaux, la procession de la
Passion de Tortosa est la plus importante de la semaine. Vilalba dels Arc représente,
le soir du Jeudi saint, une magnifique Passion sur les places et dans les champs. Le
Vendredi saint, à la pointe du jour, le chemin de croix de la Selva del Camp parcourt un magnifique paysage. Celui d’Ulldecona se transforme en représentation
de la Passion en entrant au calvaire. À midi, la représentation de l’Agonie dans l’église de Riudecols retrouve une atmosphère de ténèbres rythmée par les soldats
romains, qui arborent aussi leurs masques ancestraux à Pla de Santa Maria. La procession des Trois Grâces se met en mouvement de la Prieuré de Reus vers quatorze
heures trente et se termine avec les prières des habitants dirigées au Christ du Sang.
L’après-midi, la cohorte romaine de Montblanc et celle de Tarragone portent les
passos qui, dans la capitale, gravissent frénétiquement la Baixada de la Pescateria,
tandis que dans l’église saint Luc d’Ulldecona la Descente de la Croix est représentée avec des dialogues du XVIe siècle. Le soir, les processions du Saint-Enterrement
de Tarragone où se pressent habitants et visiteurs, de Reus qui possède deux passos
du XVIIe siècle et de Montblanc se déroulant dans un cadre incomparable, sont les
plus remarquables. Le dimanche de Pâques, les processions de la Rencontre où se
retrouvent Jésus et Marie ont lieu à Sarral et à Flix. Là, défilent aussi des soldats
romains de même que la Samaritaine qui se convertit au christianisme.
La Semaine Sainte
1 - Passion. Vilalba dels Arcs. (R.L.M.)
2 - Chemin de croix. La Selva del Camp. (R.L.M.)
3 - Calvaire. Vilalba dels Arcs. (R.L.M.)
4 - Passos. Tarragona. (R.L.M.)
5 - Passion. Ulldecona. (R.L.M.)
6 - Passion. Ulldecona. (R.L.M.)
7 - Procession des Trois Grâces. Reus. (R.L.M.)
1
2
8
4
5
6
7
3
9
F_INTER.qxd
23/1/04
20:53
Página 10
Les pèlerins du sud
Pèlerinages
et rencontres
1
2
3
D
e nombreuses municipalités possèdent des ermitages disséminés dans
les montagnes ou sur les monts. Une fois par an, on y célèbre une grande fête où se rendent les habitants des alentours. Dans d’autres cas, les
habitants de plusieurs communes y viennent également mais différents jours.
On y célèbre un office et, à l’extérieur, on joue, on danse des jotas ou des sardanes mais surtout on y prépare un repas. Pour les pèlerinages, romerias et
rencontres, il faut bien sûr, du beau temps, aussi le lundi de Pâques y en a-t-il
de nombreux. C’est, probablement, à l’ermitage du Remei, à Flix, où se rend
le plus grand nombre de pèlerins. Mais les pèlerinages aux ermitages de St.
Antoine à Albinyana, de Ste. Christine à la Bisbal del Penedès, de la Vierge de
l’Abellera à Prades, de la Pobla de Montornès, des Arquets à St. Jaume dels
Domenys ou de la Vierge de Montgoi à Vilaverd sont également traditionnels.
Le dimanche après Pâques, celui de la Vierge des Pinyeres à Masroig, réunit
toute la région du Priorat, alors qu’à la Fatarella on se rend en romeria à l’ermitage de St. François avec de singuliers bâtons de pèlerin. À Vilalba dels Arcs
se déroule le plus long pèlerinage de Catalogne se terminant à l’ermitage de
Ste Madeleine de Berrús, lieu où se rendra aussi la Pobla de Massaluca le
samedi suivant. Depuis 1682, Cornudella et d’autres villages montent à
Siurana, le 9 mai, pour vénérer la Vierge de l’Aigua; à la Pentecôte, Prat de
Comte se rend à la Vierge de la Fontcalda. Au mois de juin, Bràfim, depuis
1783, s’achemine vers l’ermitage du Loreto. Bien qu’il y ait moins de pèlerinages en été, Alforja, le 1er août, se dirige en procession à la Vierge de
Puigcerver et, le même mois, Blancafort, au sanctuaire du Tallat, sur vœu des
habitants du village depuis 1483. Le second dimanche d’octobre, Alcanar
célèbre le Remei avec d’énormes paellas.
6
10
7
4
5
1 - Fanfares. (R.L.M.)
2 - Jubilée. Siurana. (R.L.M.)
3 - Ermitage de l’Abellera. Prades (R.L.M.)
4 - Rencontre du Remei. Flix. (R.L.M.)
5 - Sanctuaire de la Vierge de la
Fontcalda. Gandesa. (R.L.M.)
6 - Jotas. Rencontres du Remei. Flix.
(R.L.M.)
7 - Salut aux drapeaux. Flix. (R.L.M.)
8 - Ermitage du Remei. Alcanar. (R.L.M.)
8
11
F_INTER.qxd
23/1/04
20:53
Página 12
Vachettes totémiques et sons sur l’Èbre
L
es vachettes sont les éléments totémiques des cantons de
l’Èbre et marquent les festivités. Le calendrier s’ouvre à la
Saint-Marc, le 25 avril, à Mas de Barberans et, surtout, pour
la Saint-Isidore, le 15 mai, à Alcanar et se termine pour la SaintMartin, le 11 novembre, à Xerta. Le 15 août, la festa major (fête
patronale) d’Amposta offre les modalités les plus caractéristiques des
animaux de combat. Le bou embolat -vachettes ayant des boules de
feu sur un dispositif attaché aux cornes- est l’une des explosions
sonores et visuelles définissant le plus notre corpus festif. Le taureau
médiéval capllaçat court parmi la foule conduit avec une grosse
corde, commémorant la cérémonie du taureau nuptial. Les vachettes
dans l’arène ou lâchées dans les rues complètent la célébration. Les
festes majors, d’une durée d’une dizaine de jours dans chaque commune, le 25 juillet, de Camarles, de Sant Carles de la Ràpita et de
Sant Jaume d’Enveja, les 15 et 16 août, de Deltebre et, le 24 août, de
la Sénia sont également des moments très importants. La musique
est l’autre grande protagoniste des Terres de l’Èbre. Les jotas chantées
par une troupe de musiciens et chanteurs comme lo Canalero et lo
Teixidor qui improvisent en vers en rondes ou sur la scène. Les fanfares, à l’origine des formations militaires, arrivèrent sur ces terres au
début du XXe siècle par les flux des travailleurs valenciens, déterminent une dynamique prolifique unique en Catalogne.
Les Festes Majors
1
2
3
12
5
6
4
1 - Bou capllaçat. Deltebre. (R.L.M.)
2 - Bous dans l’arène. Deltebre. (R.L.M.)
3 - Vachette dans l’arène. Camarles. (R.L.M.)
4 - Bou capllaçat. Amposta. (J.T.)
5 - Fanfares et xarangues. (J.T.)
6 - Repas collectifs. Amposta. (J.T.)
13
F_INTER.qxd
23/1/04
20:54
Página 14
Miroirs de feu, abîmes d’eau
L
Les cycles de
feu et d’eau
1
2
14
5
été concentre de multiples célébrations dont les éléments antagoniques, le feu et l’eau, sont les principaux protagonistes. Les feux et les pétards de la Nuit
de la Saint-Jean sont le préambule de la symphonie de couleurs et de sons que la plage du Miracle de Tarragone offre
la première semaine de juillet, à l’occasion du Concours
International de feux d’artifice, considéré le second en
importance de l’État, au cours duquel rivalisent des pyrotechnies du monde entier. Pour l’Assomption, le 15 août, la
plage de Salou accueille également un magnifique feu d’artifice. Si la magnificence de ces exhibitions est superbement
reflétée sur la mer, c’est la Méditerranée elle-même qui ressent comment les pêcheurs et les marins promènent la
Vierge du Carmen chaque année, le 16 juillet. Cette coutume aux racines italiennes, vivante depuis le XVIIIe siècle,
est notamment représentée à Cambrils, Sant Carles de la
Ràpita et l’Ampolla où la procession navigue au coucher du
soleil et est reçue par un grandiose feu d’artifice unissant
l’eau et le feu. Le 18 août, l’eau miraculeuse de saint Magin
arrive de Brufaganya, dans l’arrière-pays, à Tarragone dans
un cortège de charrettes et de cavaliers. L’Èbre détermine la
typologie de quelques célébrations des localités baignées par
le fleuve telles que Flix, Móra d’Ebre, Móra la Nova, avec
des régates de muletes (embarcations caractéristiques) ainsi
que de nombreux jeux où l’eau est indispensable.
3
4
6
1 - Feux aquatiques. Tarragona. (R.L.M.)
2 - Feux d’artifice. Salou. (J.A.)
3 - Procession de la Vierge du Carmen. L’Ampolla. (R.L.M.)
4 - Arrivée de l’eau de St. Magin. Tarragona. (R.L.M.)
5 - Fête arrosé de St. Magin. Tarragona. (J.A.)
6 - Jeux sur l’Èbre. Flix. (J.A.)
15
F_INTER.qxd
23/1/04
20:55
Página 16
Du légendaire à la représentation
D
Théâtralité médiévale
et ambiance historique
epuis les temps médiévaux la nécessité d’expliquer la religion a engendré
une théâtralité qui perdure encore de nos jours et, en même temps, la
volonté de recréer des époques passées a cherché certaines formes de représentation similaires. Les croyances populaires ont légué des pièces théâtrales telles
que la danse parlée du Saint-Christ de Salomó, représentée dans l’église tous les
dimanches du mois de mai, la danse de sainte Marguerite de la Riera de Gaià, le
20 juillet, et le Mystère de Madona Santa Maria, drame médiéval de
l’Assomption de la Vierge Marie, organisé dans l’église paroissiale de la Selva del
Camp, le 15 août, étant le texte complet le plus ancien écrit en catalan. Tous les
9 septembre, Solivella représente les petits autels bibliques pour la fête du SacréCœur où les rues sont recouvertes de tapis de poudre d’albâtre. D’autres communes ont créé de nouvelles fêtes d’ambiance historique ou légendaire. Ainsi,
pour la Saint-George, Montblanc revit-il l’esprit médiéval; en juillet, Tortosa
retrouve l’époque de la Renaissance; au mois d’août, Miravet retourne au monde
des Templiers et Móra d’Ebre redevient mauresque. La recréation du passé survit
aussi avec la mise en scène de vieux métiers, au cours des fêtes comme celles de
la Moisson et du Battage de Blé de Cabra del Camp.
5
1
2
3
4
1 / 2 - Semaine médiévale. Montblanc.
(R.L.M.)
3 / 4 - Renaissance. Tortosa. (J.A.)
5 / 6 - Le Siège. Miravet. (J.A.)
7 / 8 - Fête du Battage du Blé.
Cabra del Camp. (J.A.)
5
6
8
16
7
17
F_INTER.qxd
23/1/04
20:55
Página 18
Étincelles magiques, danses ataviques
La festa
festa major
major (
1
grande fête
patronale
L
e Camp de Tarragona, le Penedès et la Conca de Barberà expriment leur identité lors de leur festa major avec un cortège populaire d’origine médiévale et l’élévation de tours humaines dont l’origine remonte à la fin du XVIIIe siècle. Ces deux manifestations sont liées
aux fêtes de Tarragone au cours desquelles elles ont leur plus grande
expression, fêtes d’une durée de onze jours, aux alentours du 23 septembre. Le calendrier des fêtes formées de cortèges festifs s’ouvre à Reus pour
la Saint-Pierre, le 29 juin, où prédominent la mulassa (mule fantastique),
les géants ainsi que l’ancienne tronada (pétards en série) suivie d’une traînée de poudre. Pour la Sainte-Anne, le 26 juillet, la cercavila (défilé) du
feu du Vendrell réunit une attrayante parade de bêtes fantastiques et de
danses des diables. Le quatrième dimanche d’août, les diables de l’Arboç
interprètent leur amusante danse parlée et exécutent la magistrale carretillada ou roue de feu de vingt minutes. Septembre débute avec la SainteRosalie, le 4, à Torredembarra; puis se déroulent les festivités des Vierges
Trobades, le 7, avec la danse des diables de Borges del Camp précédant la
sainte patronne à travers champs depuis la chapelle jusqu’au village; alors
que Montblanc commémore la Vierge de la Serra et son cortège où défilent géants, nains à grosses têtes et bastoners (danseurs au bâton). Sainte
Thècle à Tarragone est le point culminant des festivités avec son cortège
populaire le plus riche des Pays Catalans: danses, bestiaire, intermèdes,
danses parlées, moixiganga et sonadors (musiciens). La pyrotechnie, avec
pétarades, entrades (manifestation pyrotechnique se mettant en marche
lorsqu’une procession rentre dans la cathédrale), feux d’artifice, chapelet
de pétards et correfoc (course au feu) des groupes les plus prestigieux du
pays, en font l’une des fêtes les plus emblématiques de l’État.
)
2
3
4
18
5
9
1 - Aigle. Santa Tecla. Tarragona. (J.A.)
2 - Nanos Vells. Santa Tecla. Tarragona. (J.A.)
3 - Cortège. Santa Tecla. Tarragona. (R.L.M.)
4 - Danse de Prims. Sant Pere. Reus. (R.L.M.)
5 - Mulassa. Sant Pere. Reus. (R.L.M.)
6 / 7 - Tronada. Reus. (R.L.M.)
8 - Danse des Diables. L’Arboç del Penedès. (R.L.M.)
9 - Lucifer. L’Arboç del Penedès. (R.L.M.)
8
7
6
19
F_INTER.qxd
23/1/04
20:56
Página 20
Gens de la campagne, gens de l’éclair
La festa major
1
2
3
L
es châteaux ou tours humaines sont nées à la fin
du XVIIIe siècle à partir de danses valenciennes,
danses du Cortège Populaire qui comprenaient
une petite tour s’élevant en hauteur. Des six étages de
cette époque-là, les équipes actuelles en élèvent jusqu’à
dix. Le calendrier débute à Valls pour la Saint-Jean, le
24 juin, première représentation castellera remarquable
où rivalisent deux équipes, les colles Vella et Joves. Il
continue le 15 août à la Bisbal del Penedès qui concentre les meilleurs colles castelleres (équipes élevant des
tours) qui se retrouvent le quatrième samedi d’août au
Catllar, lieu d’où provenait le groupe qui, en 1770, érigea la première tour, et le jour suivant, à l’Arboç del
Penedès, endroit où précisément fut réalisée cette
représentation emblématique. Sainte Thècle à
Tarragona remémore les prouesses historiques castelleres
réalisées depuis le XIXe siècle, et, particulièrement, le «
pilier de quatre » qui monte et descend les marches de
la Cathédrale après s’être déplacé à pied jusqu’au lointain hôtel de ville. Le 21 octobre, le dimanche après la
Sainte-Ursule, Valls, berceau des castells, termine la saison des grandes pyramides humaines avec la compétition de ses deux équipes, saison qui a un bref épilogue
pour la Foire de Vila-rodona lorsque commence
novembre.
4
20
5
7
1 - Pinya ou base du castell. (R.L.M.)
2 - Colla Joves dels Xiquets de Valls. (R.L.M.)
3 - Colla Xiquets de Tarragona. (R.L.M.)
4 - Pinya. (R.L.M.)
5 - Mains au second. (R.L.M.)
6 - Pom de dalt. Xiquets de Tarragona (R.L.M.)
7 - Colla Vella dels Xiquets de Valls à Vilafranca. (R.L.M.)
6
21
F_INTER.qxd
23/1/04
20:56
Página 22
Odeurs savoureuses des repas populaires
L
e calendrier festif comprend aussi des produits caractéristiques tels que les
torrons (nougats) et les neules (biscuits) composant les desserts de Noël, la galette pour les Rois, les pots au feu, porc, boudin à l’œuf et coques aux lardons du
Carnaval, le blanc-manger et les beignets pour le Carême et la Semaine Sainte, la
mona (pâtisserie) de Pâques, les coques aux cerises pour la Fête-Dieu, les coques sucrées
de la Nuit de la Saint-Jean, les repas des fêtes patronales des Terres de l’Èbre composés
de baldanades, moules ou ragoûts de bœuf, les châtaignes, panellets (pâtisseries faites de
pâte d’amandes) et patate douce de la Toussaint qui marquent le fil des mois.
Quelques communes ont créé leurs journées gastronomiques où l’on prépare des repas
collectifs et l’on organise des concours. Le dernier dimanche de janvier la Calçotada de
Valls et, en février, la Xatonada du Vendrell, sont les spécialités les plus réputées. Mais
le calendrier gastronomique se prolonge toute l’année. et quelques journées se détachent tout particulièrement. On savoure la fougasse tous les jeudis gras à Aldover; le
second dimanche de mars, Ulldemolins prépare l’omelette aux épinards dans leur jus;
en juin, Miravet célèbre la fête de la cerise et Creixell cuisine ses esmarris aux sardines
et aux anchois; Prades, le troisième dimanche de juillet, fait jaillir du cava (champagne
catalan) de la fontaine de sa place; le 9 août, Llorenç del Penedès célèbre sa sindriada
(repas de pastèques) nocturne; le premier week-end de septembre, l’Espluga de
Francolí et la Conca de Barberà accueillent la fête de la Vendange; Vilanova de Prades
la castanyada (châtaignes grillées) le dimanche précédant la Toussaint et Almoster la
fête de l’huile nouvelle le premier dimanche de décembre. Bellmunt del Priorat sent la
morue tous les 30 décembre à l’occasion de la très ancienne Badejada.
Les journées
gastronomiques
1
2
3
4
5
6
7
8
9
1 - Calçots. Valls. (R.L.M.)
2 - Pain grillé, huile et sardine pressée et saumurée. (R.L.M.)
3 - Xató. El Vendrell. (R.L.M.)
4 / 5 - Omelette dans son jus. Ulldemolins. (R.L.M.)
6/ 7 et 8 - Badejada. Bellmunt del Priorat. (R.L.M.)
9 - Sauce de la calçotada. Valls. (R.L.M.)
10 - Fruits secs. (R.L.M.)
11 / 12 - Cerises. Miravet. (R.L.M.)
10
12
22
11
23
24/1/04
12:35
Página 24
1 6 0
f ê t e s
Noël
d a n s
Épiphanie
DÉCEMBRE
JANVIER
CASTELLÓ DE VANDELLÒS
Crèche vivante
LE 5. VEILLE
Les personnages reconstruisent ce vieux village dans une manifestation populaire, l’une des plus suggestives de la région.
À midi, les enfants font résonner les Rastres, en faisant traîner des boîtes et des pots, afin que les Mages n’oublient pas de passer les voir.
LA POBLA DE MONTORNÈS
Crèche vivante
LA RIERA
Une représentation classique autour de l’ermitage et des restes du
vieux château.
L’HIVER
DE LA FÊTE DES
ROIS
VILAPLANA
DE GAIÀ
Des fallas aromatiques composées de lavande sont allumées pour
orienter les Rois Mages sur le chemin odorant menant au village.
TOUS
LES DIMANCHES
EL VENDRELL *
Pastorets
Scènes bibliques et anciens métiers dans un cadre naturel.
Il s’agit d’une représentation théâtrale des drames médiévaux primitifs en latin dédiés au mythe de Noël particulièrement intéressante pour sa valeur musicale.
LA GALERA
Crèche vivante
Transformation des habitations et des bâtiments quotidiens en scènes de Noël.
LE 27. LA VIERGE
DES
MALADIES
Chant de la procession de l’aurore qui vibre dans l’aube froide.
LE 30
BELLMUNT DEL PRIORAT
Festa major des saints Innocents
LE17. SAINT ANTOINE
ABBÉ
ASCÓ *
Festa major (Fête patronale)
Courses de chevaux et mulets et danse des Coques, jota locale,
autour du feu de joie de la festivité.
FLIX
Festa major
Les villageois forment des groupes et des rues et, la veille de la fête
au soir, ils allument des dizaines de feux de joie pour célébrer la fête
à leur chaleur.
La Badejada, repas à base de morue, est l’une des journées gastronomiques les plus traditionnelles de Catalogne.
EL PERELLÓ *
Festes majors
LE 31. NUIT
Bénédiction et défilés de chevaux, mulets et ânes, vente aux enchères
de la Darrera coca au cours du bal et dégustation du puissant breuvage appelé « tranquillisant », composé de rhum, de café et de sucre.
DE LA
ST-SYLVESTRE
MASDENVERGE
La borrainada, la nuit la plus autochtone. Repas populaire au cours
duquel on déguste de la bourrache.
c a n t o n s
d e
t a r r a g o n e
VILA-SECA
Festa major
VALLS ** Fêtes Décennales de la Vierge de la Candela
De vibrantes courses de chevaux sur le circuit hippique où les participants sont de véritables professionnels.
Tous les deux ans, les années finissant en 1, se déroulent de multiples actes traditionnels et des spectacles dont les plus importants
sont les castells ou tours humaines.
DIMANCHE
PRÉCÉDANT LE
17
LES 2
VALLS *
Els Tres Tombs
L’une des festivités les plus populaires, constituant un véritable
musée vivant du transport.
LE WEEK-END
LE PLUS PROCHE DU
17
FALSET **
L’Encamisada
PICAMOIXONS (VALLS)
Crèche vivante
MARÇÀ *
Festa major (grande fête patronale)
24
l e s
LA TORRE DE L’ESPANYOL
Fête patronale d’hiver
Au cours de la danse, appelée Ball de l’Espenta, des groupes de
célibataires se lancent contre les hommes mariés à coups de
poings et bousculades autour du grand feu de joie installé sur la
place du village.
Les charrettes et les « chemises blanches » remémorent le triomphe, en plein brouillard, des troupes locales sur les Français lors
d’une lointaine guerre.
LE 20. SAINT SÉBASTIEN. LE SAMEDI LE PLUS
ET
3
BOT *
Fête de la Chandeleur et de saint Blaise
On danse la jota au son de la fanfare.
LE 3. SAINT BLAISE
FALSET
Les gâteaux et les fruits préservant des maladies sont bénits
comme la coc de plus de dix mètres.
LA FATARELLA *
Festa major
PROCHE
On vend aux enchères du bois de chauffage pour financer la fête et
on danse la jota des tortades, gâteaux bénits.
EL MASROIG
Festa major
LE 5. SAINTE AGATHE
On ramasse de maison en maison des guilandos, lots de produits
domestiques, on danse des jotas et l’on vend aux enchères des
coques sucrées.
ARNES
Les femmes occupent symboliquement le pouvoir et arborent de
magnifiques châles et dansent la jota.
DERNIER
CORBERA D’EBRE
DIMANCHE
VALLS **
La calçotada
Le calçot, produit gastronomique par excellence de cette ville, est
un oignon doux, blanc et allongé. On le trouve, ce jour-là, sur toutes
les places de la ville. Une fois braisé sur un feu de bois, on le savoure en le trempant dans une délicieuse sauce.
FÉVRIER
LE 2. LA CHANDELEUR
L’AMETLLA DE MAR *
Festes majors
Cette ville côtière célèbre sa fête avec une procession où plus de
deux mille flambeaux remémorent le jour où leur lueur sauva des
pêcheurs d’une violente tempête. On cuisine le suquet calero avec
du rafet (poisson), du congre et de la lotte.
L’HIVER
F_150fest.qxd
Les femmes, uniquement, emmènent en procession la statue de la
sainte et parcourent le village, elles dansent, ensuite, la jota.
RIBA-ROJA D’EBRE *
Les organisatrices de la festivité portent sur la tête les coques (sorte
de galette) qui représentent les seins qui furent arrachés à Ste.
Agathe lors de son martyre.
PREMIER
SAMEDI
SALOU *
Festa major
Le cós blanc, un défilé de chars qui parcourt la ville sous une pluie
de confetti.
25
24/1/04
12:35
Página 26
1 6 0
f ê t e s
Le Carnaval
LE
CARNAVAL. REUS
ET
Les habitants se rencontrent dans l’une ou l’autre ville pour se lancer des satires.
GRAS
ALDOVER
On mange la fougasse, un pain particulier que préparent les boulangers pour pouvoir y contenir une omelette aux artichauts.
DE
JEUDI GRAS AU MARDI DE L’ENTERRO
L’HIVER
TARRAGONA *
La riche série d’actes rituels commence par la construction d’une
outre monumentale en bois et se termine par sa crémation ainsi que
celles des ninots (pantins) du Roi et de la Reine de la fête. Les mascarades arborent de splendides costumes au cours des défilés du
samedi et du dimanche.
VENDREDI, SAMEDI
Les deux premiers jours et l’après-midi du dernier, défilés nocturnes, chars et mascarades de tout le Penedès.
ET LUNDI
REUS *
Forte participation des colles (groupes) et le lundi matin, repas
populaire.
SAMEDI, LUNDI
ET MARDI
GODALL
Ce village compte avec l’unique Carnaval encore vivant des cantons
de Tarragone qui a survécu à la guerre civile de 1936, où les déguisements se mêlent aux traditionnelles batailles de farine qui ont lieu
aux premières heures de l’après-midi.
SAMEDI
CUNIT
De création plus récente, défilé de chars de tout le canton du
Penedès.
26
DATES
PROCHES DU
CARNAVAL
EL VENDRELL
La Xatonada
Le plat le plus universel du Penedès et du Garraf, lié au Carnaval,
élaboré avec de la scarole, de la morue émiettée, du thon, des
anchois et des olives. Arbequines, assaisonné d’une sauce spécifique que l’on fait reposer.
MARS
DEUXIÈME
c a n t o n s
d e
t a r r a g o n e
DELS ARCS *
Le soir, une merveilleuse Passion est représentée sur les places et
dans les champs ainsi que le Samedi saint.
Pâques
VENDREDI
ASCÓ
Procession de l’Angelet
VILALBA
Abattage du porc. Pour le Carnaval, tout le village participe à ce
rituel dans les cantons de l’arrière-pays.
DIMANCHE
ULLDEMOLINS **
Fête de l’omelette aux épinards dans leur jus
Omelettes aux haricots blancs et aux épinards confits lentement qui
ont leur origine dans les mets qui étaient préparés au moment de la
récolte des olives.
ET DIMANCHE
CALAFELL
SAMEDI, DIMANCHE
l e s
PASSANANT
DIMANCHE PRÉCÉDANT
TARRAGONE
JEUDI
d a n s
Carême
DIMANCHES
SAINT
MONTBLANC
L’après-midi, les soldats romains vont chercher les passos et à la
tombée de la nuit, la procession du Saint-Enterrement parcourt le
centre historique médiéval.
EL PLA
DE SANTA MARIA
Les soldats romains défilant dans la procession portent des masques ancestraux et revivent la théâtralité antérieure au cinéma de
péplums.
RAMEAUX
Début des processions dans les cantons de Tarragone qui redécouvrent cagoules, flambeaux, fleurs et passos (chars sculpturaux
représentant des scènes de la Passion) des derniers épisodes de la
vie de Jésus.
JEUDI
SAINT
LA PALMA D’EBRE
La plus profonde des Semaines Saintes parmi les petites communes au cours de laquelle des légionnaires romains défilent l’aprèsmidi et le soir.
DELTEBRE
Procession de la Rencontre
En plein midi, la procession est saluée par des coups de fusil et le
carillonnement des cloches.
LA PALMA D’EBRE
Procession de la Rencontre
Vers quatorze heures trente, le premier week-end de septembre, la
procession des Trois Grâces part du Prieuré et se termine par les
prières des habitants au Christ du Sang. À la tombée de la nuit, la
procession du Saint-Enterrement possède deux passos du XVIIe
siècle.
À midi, au moment de la représentation de l’Agonie et des Sept
Paroles, l’église retrouve une atmosphère de ténèbres au rythme
des roulements de tambour des soldats romains.
DES
La seule procession de toute la région qui a conservé l’apparition de
l’ange qui annonce la résurrection de Jésus à la Vierge Marie.
REUS *
Théâtralité médiévale de la Passion et de la Mort du Christ qui se
prolonge sur plusieurs dimanches.
TORTOSA
Procession de la Passion
PÂQUES
FLIX
Procession de la Rencontre
RIUDECOLS
DIMANCHE
DE
DEL CAMP *
Au point du jour, le chemin de croix parcourt un magnifique paysage où se dessinent soldats romains, impropères et personnages
bibliques.
LA SELVA
ULLDECONA **
Semaine Sainte
DIMANCHE
Une cohorte romaine défile ainsi que la Samaritaine qui se convertit
au christianisme.
Les soldats romains effectuent un pas caractéristique très vif au
cours de la procession et la résurrection du Christ est fêtée par des
pétards et une volée de cloches.
SARRAL
Procession de la Rencontre
Procession matinale parcourant la ville où a lieu la rencontre de
Jésus avec la Vierge Marie.
RIUDOMS
LUNDI
Après les préparatifs culinaires faits à la maison (beignets et blancmanger), les éléments les plus caractéristiques de la journée sont le
défilé des soldats romains réalisant un pas singulier et la coutume
de tuer le serpent et comment le faire au moyen d’une canne.
ALBINYANA
Rencontre à l’ermitage de saint Antoine de Padoue
TARRAGONA ** Les passos portés par les soldats romains gravissent frénétiquement la Baixada de la Pescateria. À la tombée de la nuit, une foule
dense assiste à la procession du Saint-Enterrement.
ULLDECONA
Le chemin de croix devient représentation de la Passion en entrant
au calvaire. L’après-midi, dans l’église saint Luc, la Descente de la
Croix est représentée avec des dialogues du XVIe siècle.
L’HIVER
F_150fest.qxd
DE
PÂQUES
Célébration de l’office, dégustation de la mona (pâtisserie pascale)
et sardanes du Baix Penedès.
ALCOVER
Rencontre à l’ermitage de la Vierge du Remei
Sardanes et dégustation de la mona, dans l’une des villes les plus
populaires de la contrée de l’Alt Camp pour cette célébration.
LA BISBAL DEL PENEDÈS
Rencontre à l’ermitage de sainte Christine
Différentes localités du Penedès et de l’Alt Camp se rassemblent au
col de la Rubiola.
27
24/1/04
12:35
L’HIVER
1 6 0
Página 28
f ê t e s
d a n s
l e s
d e
t a r r a g o n e
FLIX
Journée à l’ermitage du Remei
SAMEDI APRÈS PÂQUES
(SAMEDI DE PASQÜETES)
MAS DE BARBERANS
Festa major
C’est probablement la rencontre la plus populaire des cantons de
Tarragone. La veille, une assistance nombreuse commence la romeria
(pèlerinage) et campent. Le lundi, après avoir déjeuné et dégusté la mona,
on danse des jotas et, en revenant au village, a lieu un spectaculaire salut
à d’immenses drapeaux.
LA FATARELLA *
Romeria à l’ermitage de saint François
Prélude de la saison des bous (vachettes), dans l’arène, en liberté
dans la rue, ainsi que les dégustations de la chèvre hispanique du
massif des Ports de Beseit.
LA POBLA DE MONTORNÈS
Rencontre à l’ermitage de la Vierge de Montornès
EL MASROIG
Rencontre au sanctuaire de la Vierge des
Pinyeres
La fête de Pâques est vécue intensément non seulement pendant
les offices mais aussi avec les goigs (couplets chantés en honneur
de la Vierge), le baise-mains, les sardanes et l’arrossada (plats de
riz) ouverte à tous.
PRADES
Rencontre à l’ermitage de la Vierge de l’Abellera
Diverses localités des alentours y prennent part.
RIBA-ROJA D’EBRE
Romeria à l’ermitage de sainte Madeleine de Berrús
Clotxa pour le petit-déjeuner, office, bénédiction des coques, mona
et jeux composent le rituel de la journée.
SANT JAUME DELS DOMENYS
Rencontre à l’ermitage de la Vierge des Arquets
Les nombreux participants empruntent le chemin munis de singuliers bâtons de pèlerin, symbole d’origine médiévale.
Rassemblement plein de dévotion dans le canton du Priorat, office
sur l’esplanade, déjeuner et procession de la statue de la Vierge
jusqu’au village.
VILALBA DELS ARCS
Romeria à l’ermitage de sainte Madeleine de Berrús
C’est le pèlerinage le plus long de Catalogne commençant de nuit et qui
a une durée approximative de cinq heures. Les pèlerins sur le chemin du
retour, la nuit tombée, chantent le rosaire de manière impressionnante.
DEUXIÈME
SAMEDI APRÈS
PÂQUES
EL PINELL DE BRAI
Romeria à l’ermitage de sainte Madeleine
Une particulière volée de cloches résonne dans les montagnes de
Pàndols.
Où a lieu un déjeuner collectif.
VILAVERD
Rencontre à l’ermitage de la Vierge de Montgoi
Les gens des environs y viennent manger la mona.
LA POBLA DE MASSALUCA
Romeria à l’ermitage de sainte Madeleine de Berrús
De bon matin, pèlerinage jusqu’à l’ermitage au cours d’un trajet de
plus de deux heures.
AVRIL
28
c a n t o n s
LE 23. SAINT GEORGE
MONTBLANC ** Semaine médiévale
LE 25. SAINT MARC
CABACÉS
Festa major
Fête d’ambiance historique et légendaire recréant l’esprit médiéval
autour de la légende de saint George, la princesse et le dragon, que
le folkloriste Joan Amades a situé dans cette ville.
Depuis 1791, pèlerinage à l’ermitage de la Foia et vente aux enchères de bouquets de fleurs et de coques bénites.
DERNIER
Poulet, lapin, porc, pommes de terre, pois chiches, légumes, herbes
aromatiques et sauce romesco composent les ingrédients d’une
énorme marmite populaire.
MAI
LES DIMANCHES
SALOMÓ ** La danse du Saint-Christ
Représentation à l’intérieur de l’église d’une danse parlée en commémoration de la légende du marchand qui, au retour d’Algérie,
rapporta la statue vénérée.
PREMIER
SAMEDI
VINEBRE
L’Apparition de saint Michel
Romeria jusqu’à l’ermitage de saint Michel au cours de laquelle est
offert l’auferta, pain propre à la célébration ainsi qu’un repas collectif à base d’omelettes aux artichauts et de lapin.
DIMANCHE
ALTAFULLA
Fête de l’olla
TOUS
SECOND
DIMANCHE
GANDESA
Romeria au sanctuaire de la Vierge de la
Fontcalda
La coutume du pèlerinage est encore bien vivante dans la Terra Alta
et celui-ci est l’un des plus populaires.
LE 9. SAINT GRÉGOIRE
LA SÉNIA
Journée du recapte
Pois chiche, pommes de terre, baldanes (sorte de boudin noir) et
chorizos forment le plat de cette célébration dont l’origine est liée au
repas des mendiants.
LE 15. SAINT ISIDORE
ALCANAR *
Fêtes de mai
C’est l’entrée définitive dans le calendrier des fêtes patronales
basées sur les bous (vachettes). L’interprétation des deux fanfares locales, les contes populaires et les dégustations gastronomiques: ragoût de bœuf, crevettes, moules… sont également caractéristiques.
TROISIÈME
DIMANCHE
L’AMPOLLA
Journée de l’Huître du Delta
L’huître du Delta, caractéristique des baies du Fangar et des Alfacs,
est l’élément principal de cette journée gastronomique.
Pentecôte
50
JOURS APRÈS
PÂQUES
SAMEDI
PRAT DE COMTE
Romeria à la Vierge de la Fontcalda
LE PRINTEMPS
F_150fest.qxd
La légende raconte qu’un berger de Prat de Comte découvrit la statue située sur la commune de Gandesa.
LUNDI
ALFARA DE CARLES
Romeria à l’ermitage de saint Julien
Procession autour de l’ermitage et déjeuner collectif.
LE 9
SIURANA
Jubilée
Depuis 1682, Cornudella ainsi que d’autres localités montent à
Siurana pour vénérer la Vierge de l’Aigua. Les restes du château et
le lieu légendaire, appelé Saut de la reine maure, accueillent la fin
de la procession.
29
24/1/04
12:35
1 6 0
Página 30
f ê t e s
Fête-Dieu
L’AMETLLA
DE MAR
Depuis la nuit précédente, les rues du parcours de la procession
sont tapissées. On se sert de fleurs, de riz teint, de marc de café, de
farine, de sable de la plage et d’algues.
LE PRINTEMPS
LE 13. SAINT ANTOINE
DE
l e s
PADOUE
La seconde danse de la jota dans le calendrier festif local.
La première fête patronale où les castells, pyramides humaines, ont
une place importante, aussi bien la veille –les Completes- que le
jour du saint patron.
LE 29. SAINT PIERRE
La ville renommée pour son miel commence à confectionner des
tapis de fleurs, plantes, sel et riz dès l’avant-veille.
JUIN
UN
DIMANCHE SANS DATE FIXE
MIRAVET
Fête de la Cerise
La cerise, fruit par excellence de la festivité de la Fête-Dieu, est l’élément principal de cette journée gastronomique. On la trouve dans les
desserts, sur les coques et en liqueur.
PREMIER
CREIXELL
Fête des esmarris
Ce plat de pêcheurs, à base de sardines et d’anchois, est le protagoniste de la journée.
EL PERELLÓ
DIMANCHE
BRÀFIM
Rencontre à l’ermitage de la Vierge du Loreto.
Existant depuis 1783, c’est l’une des plus anciennes rencontres de
ces régions. On y danse la sardane et on se retrouve autour d’un
repas collectif.
LE 22. SAINTE MADELEINE
Tous les jours de la semaine, un quartier de la ville organise la fête.
La tradition veut que les couples fassent bénir les coques ou leur pain.
CAMARLES
Presque 24 heures avant la procession, les habitants habillent les
rues du centre historique.
SEMAINE
Itinéraire depuis l’église paroissiale jusqu’à l’ermitage de saint Antoine et
de sainte Barbe. La procession emprunte l’ancien chemin et interprète
un chant de prières et de litanies aux saints du massif du Montsant.
VALLS *
Festa major
FLIX
t a r r a g o n e
ARNES
Festa major
Les tapis des rues sont confectionnés avec de grands micro calciques, un minéral caractéristique et abondant dans cette zone.
De bon matin, les habitants se servent de fleurs et d’herbes des
montagnes de la Conca de Barberà pour élaborer leur décoration.
PREMIÈRE
d e
EL VENDRELL *
Fête du pain bénit
LE 24. SAINT JEAN
CONESA
c a n t o n s
ULLDEMOLINS
Pèlerinage à saint Antoine
BELLVEI
Le riz, produit roi du Delta de l’Èbre, est le protagoniste principal des
tapis ornant les rues.
30
d a n s
MONTBRIÓ DEL CAMP
Festa major
Les géants des quartiers de la Closa et d’Avall, couples centenaires,
protagonisent la partie la plus caractéristique de la festivité.
REUS ** Festa major
La mulassa (grande mule en carton et tissu), les géants, une multitude de danses populaires ainsi qu’une ancienne pétarade pyrotechnique laissant derrière elle une traînée de poudre noire sont les éléments les plus caractéristiques de la fête.
JUILLET
PREMIER
DIMANCHE
CABRA DEL CAMP
Fête de la Moisson
Journée où l’on remémore la façon dont on fauchait le blé autrefois
au moyen d’une faucille et de faux.
SANTA COLOMA DE QUERALT
Rencontre du romesco (sauce typique)
La morue émiettée, cuite dans une casserole en terre et la sauce
élaborée avec des amandes, origan, poivre et piment rouge composent cette sauce romesco de l’arrière-pays.
PREMIÈRE
SEMAINE COMPLÈTE
TARRAGONA **
Symphonie de couleurs et de sons pour le Concours International de
feux d’artifice où rivalisent des pyrotechniques du monde entier, concours considéré comme le second en importance de l’État espagnol.
LE 10. SAINT CHRISTOPHE
CUNIT
Festa major
Son cortège populaire est le protagoniste de la célébration.
LE 15
TORREDEMBARRA *
Fête du Tableau de sainte Rosalie
Petite fête patronale où l’on porte en procession le tableau qui, en
1640, arrêta la peste qui décimait la ville.
TROISIÈME
SAMEDI
Toute la nuit le cava (champagne catalan) jaillit de la fontaine de la place.
DU
CAMARLES *
Festes majors
Les vachettes et les repas populaires protagonisent l’une des fêtes
les plus animées du Delta de l’Èbre.
SANT CARLES DE
Festes majors
LA
RÀPITA *
On célèbre durant dix jours l’une des fêtes les plus complètes des
terres de l’Ebre, vachettes dans l’arène, vachettes dans la rue, fanfares, contes, repas populaires, jeux d’eau, régates de muletes
(embarcations traditionnelles) et concours d’arrossegament (tirage)
avec des chevaux.
SANT JAUME D’ENVEJA *
Festa major
La passion pour les taureaux des habitants donne à cette ville une
place importante dans le cycle festif.
LE 26. SAINTE ANNE
PRADES
LE 16. VIERGE
LE 25. SAINT JACQUES
CARMEN
L’AMPOLLA **
La procession navigue au coucher du soleil puis est reçue par un
superbe feu d’artifice où l’eau et le feu ne font qu’un.
CAMBRILS
EL VENDRELL *
Festa major
Le défilé du feu réunit une attrayante démonstration de bêtes fantastiques et de danses des diables, notamment le spectaculaire
Caramot, la figure zoomorphique la plus grande du pays, de plus de
trente mètres de long.
DERNIER WEEK-END
L’une des processions marinières les plus populaires.
L’ESPLUGA DE FRANCOLÍ *
Festa major
SANT CARLES
Les bastoners (danseurs au bâton) est l’élément caractéristique du
défilé populaire.
DE LA RÀPITA *
Pêcheurs et marins promènent la Vierge du Carmen sur la mer
Méditerranée.
LE 20. SAINTE MARGUERITE
LA RIERA
L’ÉTÉ
F_150fest.qxd
DE GAIÀ *
La danse parlée de sainte Marguerite est mise en scène sur la place
du village et conserve l’esprit et la forme ancestrale de ces représentations populaires.
DATE VARIABLE
TORTOSA
Fête de la Renaissance
Fête recréant l’ambiance historique et légendaire de la Renaissance
faisant revivre la splendeur de la ville au XVIe siècle.
31
24/1/04
12:35
Página 32
1 6 0
f ê t e s
AOÛT
PREMIER
DIMANCHE
Cette dévotion mariale est largement documentée. Des fêtes fameuses
s’y sont déroulées dont une particulièrement extraordinaire en 1784.
CABRA DEL CAMP
Fête du Batre (battage du blé)
Journée où les gerbes de blé sont transportées à l’aire et le blé est
ensuite battu traditionnellement.
L’ÉTÉ
l e s
LES CASES D’ALCANAR
Festes majors
ALFORJA
Rencontre à l’ermitage de la Vierge de Puigcerver
Les éléments caractéristiques de ces fêtes sont les vachettes qui
descendent au port ainsi que les dégustations culinaires.
DELTEBRE
Festes majors
Les deux localités, Jesús i Maria et la Cava, célèbrent leur fête
simultanément avec des vachettes lâchées dans les rues et également dans les deux arènes construites artisanalement.
SALOU
La plage accueille un remarquable feu d’artifice.
MÓRA LA NOVA
Fêtes patronales de saint Dominique de Guzman
LA SELVA DEL CAMP **
Le Mystère de la Madone Sainte Marie
La compétitivité entre les habitants de Flix, Móra d’Ebre et Móra la
Nova caractérise les courses de muletes, traditionnelles embarcations à rames.
Drame médiéval de l’Assomption de la Vierge Marie représenté dans
l’église paroissiale, le texte étant l’un des plus ancien écrit en catalan.
DERNIER
LE 9
SAMEDI DE LA PREMIÈRE QUINZAINE
L’AMETLLA DE MAR
Fête de l’Arrossejat
LLORENÇ DEL PENEDÈS *
Veille de la fête patronale
Célébration singulière avec sa sindriada (repas de pastèque)nocturne où les amateurs locaux, ce jour-là, élèvent une tour humaine.
Parmi les groupes festifs locaux se distinguent les Falcons qui élèvent
des pyramides humaines avec une surprenante agilité.
EL PINELL DE BRAI
Festa major
LE 15. L’ASSOMPTION
LA BISBAL
DEL PENEDÈS *
Fête patronale concentrant les meilleures équipes castelleres.
DATES VARIABLES
PRAT DE COMTE
Festa major
BLANCAFORT
Rencontre au sanctuaire du Tallat
Cette festivité est caractérisée par des jeux populaires, notamment
la course du gresol. Il s’agit de courir avec cette petite lampe allumée suspendue à l’entrecuisse.
On y monte depuis 1483 selon le vœu des habitants et y est préparé
un repas collectif.
RIBA-ROJA D’EBRE
Festa major
Le soir, danse de jotas.
RODA DE BARÀ
Fête patronale
L’eau miraculeuse de saint Magin arrive de la Brufaganya, dans l’arrièrepays, dans un cortège de charrettes enguirlandées de feuillages et de
chevaux qui se transforme ensuite en une impressionnante fête arrosée.
AVANT-DERNIER
MÓRA D’EBRE
Móra mauresque
Fête d’ambiance historique où la ville retourne au temps de la domination musulmane.
SEPTEMBRE
Procession du pain bénit, symbole de la célébration.
LE 4. SAINTE ROSALIE
LA SÉNIA *
Fête patronale de saint Barthélemy et de saint Roch
TORREDEMBARRA *
Fête patronale
Les animaux et la musique sont les éléments principaux de l’une
des fêtes les plus riches du Montsià. Les vachettes, les course de
chevaux, mulets et ânes, les cornemuses et les tambours ainsi que
la fanfare animent cette célébration.
Le cortège populaire et les pyramides humaines sont les caractéristiques propres du Camp de Tarragona et du Penedès.
MÓRA D’EBRE
Festa major
QUATRIÈME
SAMEDI
PREMIER
DIMANCHE
GANDESA
Fête de la sainte patronne, la Vierge de la Fontcalda
Danse ou jota de Gandesa.
TORTOSA **
Fête de la sainte patronne la Vierge de la Cinta
Les cucaferes sont le symbole par excellence et l’une des pièces les
plus intéressantes du bestiaire de la région. On y distribue également le panoli (pâtisserie) ou coca caractéristique de la fête.
EL CATLLAR *
TARRAGONE *
Veille de saint Magin
Cette fête patronale offre les modalités les plus caractéristiques des
fêtes où interviennent des animaux de combat: bou embolat, bou
capllaçat, bous dans l’arène ou lâchés dans les rues. Traditionnelle
rivalité des deux fanfares possédant une longue histoire: la Lira et
l’Unió Filharmònica.
LE 24. SAINT BARTHÉLEMY
La fête sur le fleuve. Les courses de muletes, embarcations traditionnelles à rames, natation, lâchage et capture de canards et jeu
du bâton savonné ainsi que des défilés avec des fanfares sont les
éléments indispensables de la fête.
LA MI-AOÛT
LE 18
AMPOSTA **
Festa major
t a r r a g o n e
À
Jotas où les femmes portent un œillet et les hommes un cigare et
qui sont acclamés à mesure que le rythme s’accélère.
VIERGE MARIE
d e
LE 29. SAINT JEAN BAPTISTE EN LA DEGOLLACIÓ
Fête d’ambiance historique retournant au monde médiéval des Templiers
dans laquelle est mis en scène le siège de la ville tout autour du château.
DE LA
c a n t o n s
Un plat caractéristique des pêcheurs du littoral de Tarragone consistant essentiellement en un riz qui est blondi par l’huile d’olive et
est cuisiné dans un fumet de poisson.
MIRAVET
Le Siège
LE 10. SAINT LAURENT
32
d a n s
L’ÉTÉ
F_150fest.qxd
SAMEDI
ALFORJA
Nuit du Pataco
Dîner composé de ce plat, cuisiné avec les ouïes de thon bien dessalées, des pommes de terre et une friture d’oignon, d’ail, de courgette et
de tomate que les paysans avaient l’habitude de manger aux champs.
Fête locale avec les meilleures équipes castelleres sur la place du
village, village d’où provenait le groupe qui, en 1770, éleva la première tour humaine.
PREMIER WEEK-END
QUATRIÈME
Elle coïncide avec la vendange, on écrase le raisin et l’on obtient le
premier moût de la saison.
DIMANCHE
L’ARBOÇ DEL PENEDÈS *
Festa major
Représentation des meilleures équipes castelleres sur la place, lieu où
fut échafaudée la première tour humaine en 1770. La danse des diables exécute la magistrale carretillada ou roue de feu de vingt minutes.
L’ESPLUGA DE FRANCOLÍ
Fête de la Vendange
LE 7. VEILLE
DES
I LA
CONCA
DE
BARBERÀ *
VIERGES TROBADES
LES BORGES DEL CAMP *
Fête patronale de la Vierge de la Riera
Au cours de cette journée, la danse des diables la plus nombreuse
de Catalogne précède la sainte patronne à travers champs depuis
l’ermitage jusqu’au village.
33
12:35
1 6 0
Página 34
f ê t e s
LE 8. FÊTE DES VIERGES TROBADES OU DE LA
NATIVITÉ DE LA VIERGE MARIE
BENIFALLET
Fêtes patronales de la Vierge de Dalt
La jota est l’élément identifiant la fête. Les femmes exhibent d’artistiques châles de Manille.
L’ÉTÉ
HORTA DE SANT JOAN
Festes majors
Les vachettes en sont les protagonistes. La xarlotada (sorte de corrida
comique) au cours de laquelle les toréadors se déguisent dans l’arène
faite de charrettes et de remorques.
MONTBLANC *
Fête patronale de la Vierge de la Serra
Cortège populaire où défilent géants, nains à grosses têtes et danseurs au bâton.
LE 8
VIMBODÍ
Fête de la Vierge des Torrents
Tous les cinq ans –années finissant en 4 et 9- ont lieu les
Quinquennales. La procession des Fanalets emmène la statue de la
Vierge jusqu’au village. Les rues sont décorées de fleurs, de lumières et de tapis fleuris.
LE 9
SOLIVELLA *
Fête du Sacré-Cœur
L’AUTOMNE
Représentation de petits autels bibliques au long du parcours de la
procession dans les rues tapissées de poudre d’albâtre.
34
d a n s
SECOND
l e s
DIMANCHE
* ULLDECONA
Fête de la sainte patronne, la Vierge de la Piété
La nocturne et très populaire Jota del Ball de Mantons exhibe une très
riche collection de tissus artisanaux. Les vachettes et la musique de
fanfare adoptent un aspect spécial tous les cinq ans, ceux finissant en
4 et 9, lors des Quinquennales où de magnifiques tapis (de fleurs et
plantes) sont confectionnés.
TROISIÈME
DIMANCHE
LA SÉNIA *
Fête de la Vierge de Pallerols
Les rues où se déroule la procession sont garnies de sciure de couleurs différentes.
LE 23. SAINTE THÈCLE
TARRAGONE *** Fêtes de sainte Thècle
L’apogée des grandes fêtes locales du Camp de Tarragona, de la
Conca et du Penedès avec le cortège populaire le plus riche des
Pays Catalans: danses, bestiaire, intermèdes, danses parlées, moixiganga et musiciens. La pyrotechnie, avec pétarades, entrades,
feux d’artifice, chapelets de pétards et correfoc (course au feu) des
groupes les plus prestigieux du pays, soulignent l’une des fêtes les
plus emblématiques de l’État s’écoulant sur onze jours.
LE 25. VIERGE
DE LA
MISÉRICORDE
REUS **
Fêtes de la Miséricorde
Les éléments festifs se dirigent au sanctuaire de la Vierge.
DIMANCHE
d e
t a r r a g o n e
LE 15. SAINTE THÉRÈSE
LE DIMANCHE LE PLUS PROCHE
EL VENDRELL *
Foire
L’une des représentations les plus classiques de la saison castellera.
LE 21. SAINTE URSULE
DIMANCHE SUIVANT
VALLS **
Foires
Valls, berceau des castells, termine la saison des grandes tours
humaines où rivalisent les équipes Vella et Joves.
NOVEMBRE
LE 1ER. LA TOUSSAINT
DIMANCHE PRÉCÉDENT
VILANOVA DE PRADES
La castanyada (châtaignes grillées)
La châtaigne, produit par excellence de la Toussaint, est la protagoniste de cette journée gastronomique.
DIMANCHE
SUIVANT
VILA-RODONA
Foire
Bref épilogue casteller au cours de la Foire avec la participation d’équipes
importantes.
SOURCES
BIBLIOGRAPHIQUES
65 fêtes de ce calendrier ont été sélectionnées à partir des sources
d’informations suivantes et ont été complétées jusqu’à 160 par l’équipe de travail:
OCTOBRE
PREMIER
c a n t o n s
SECOND
DIMANCHE
TARRAGONE
Concours bi-annuel de castells
ALCANAR *
Fêtes de la Vierge du Remei
Représentation des meilleures équipes castelleres élevant des
tours des plus complexes dans les Arènes devant huit mille spectateurs.
A l’ermitage, pèlerinage et riz public cuisiné dans d’énormes poêles
Tous les cinq ans, les années en 4 et 9, la célébration devient extraordinaire, moment où sont organisées les Fêtes Quinquennales. Au
cours de ces fêtes la statue de la Vierge parcourt chaque jour, un
des nouveaux secteurs de la localité qui est tapissé et décoré.
- Agenda de les tradicions catalanes 2000, Generalitat de
Catalunya, Centre de Promoció de la Cultura Popular i Tradicional
Catalana, Descobrir Catalunya, 2000.
- Bertran, Jordi, López-Monné, Rafael i Tutusaus, Jordi: Festes de
Catalunya. Una mostra de la diversitat del patrimoni popular,
Lunwerg, Barcelona, 2001.
- 108 festes i tradicions catalanes, Guies d’informació cultural, 8,
Generalitat de Catalunya, Departament de Cultura, 2000.
- Carbó, Amadeu: El cicle de l’any. El calendari festiu, Quaderns de
cultura popular, 14, Ediciones Primera Plana, Barcelona, 2000.
- Declaracions de festa tradicional d’interès nacional per part del
govern de la Generalitat de Catalunya.
PREMIER
DIMANCHE
GANDESA
Fête du vin
Repas composé non seulement des vins de la région de la Terra Alta
mais aussi de la clotxa, pain garni de botifarra (sorte de boudin) ou de
sardine pressée et saumurée.
LE 11. SAINT MARTIN
XERTA
Festa major
Jotas dans la rue et fin de la saison de bous (vachettes) des fêtes
patronales des terres de l’Èbre.
DÉCEMBRE
PREMIER
DIMANCHE
L’AUTOMNE
24/1/04
ALMOSTER
Fête de l’huile nouvelle
L’une des plus traditionnelle journée gastronomique au cours de
laquelle l’huile de D.O. Siurana est utilisée pour saucer le pain et
accompagner les saucisses et les sardines.
LE 8. L’IMMACULÉE CONCEPTION
EL MOLAR
Fête des xiques
La danse des jotas est le trait caractéristique de la célébration.
- Espinàs, Josep Maria: Catalunya també és una festa, Tot
Catalunya, 4, Diàfora, Barcelona, 1976.
- Sánchez, María Ángeles: Fiestas populares. España día a día,
Maeva, Madrid, 1998.
- Sánchez, María Ángeles: “Citas de Carnaval” a El País. El Viajero,
27-II -2000, pp. 1-3.
- Soler, Felip: Dies de llum i festa. Patrimoni popular a Televisió de
Catalunya, Televisió de Catalunya, El Mèdol, Tarragona, 2001.
- Terraza, Santi: “La ruta festiva” a El País, 30-VII-1995, p.10.
* Le nombre d’étoiles assignées à chaque fête est proportionnel au nombre
d’auteurs qui l’ont référencée. Celles qui n’en ont pas ont été incorporées,
parmi les plus de huit cents répertoriées dans la région, par l’équipe de travail en fonction de critères ethnographiques et d’équilibre territorial.
BIBLIOGRAPHIE
F_150fest.qxd
“Fête traditionnelle d’intérêt national”, selon la Generalitat de Catalogne.
“Fête d’intérêt touristique national”, selon le gouvernement de l’État espagnol.
35
F_150fest.qxd
24/1/04
12:36
Página 36
C ATA L U N Y A
C
ette sélection part du concept de fête en tant que patrimoine
ethnographique, différente d’autres fêtes comme les cycles ou
festivals de spectacles, journées ou semaines culturelles, foiremarché de produits, concours culinaires dans des établissements hôteliers, parcs pour enfants ou prix littéraires.
Les célébrations de création récente ne sont pas incluses dans l’attente de leur consolidation future.
Pour plus d’information sur le calendrier festif de la Costa Daurada :
www.altanet.org
www.costadaurada.info
Edition: Patronat de Turisme de la Diputació de Tarragona
Coordination: Rafael López-Monné
Design et maquette: Pitu
Recherche documentaire et textes: Jordi Bertran
Photographies: Joan Alberich (J.A.) - Pep Escoda (P.E.) - Rafael López-Monné (R.L.M.)
Jordi Tutusaus (J.T.)
Illustrations: Ceràmica popular dels Països Catalans
Traductions: Jordi Bertran (castillan), Paul Turner (anglais), Christine Guérard (français)
et Olivia Frank (allemand).
36
Impression:
D.L. T© des textes et les photographies: les auteurs
© de l'édition: Patronat de Turisme de la Diputació de Tarragona
Passeig Torroja, s/n - 43007 Tarragona
Telèfon +34 977 23 03 12 - Fax +34 977 23 80 33
www.costadaurada.info
E-mail: [email protected]
F_COBERT.qxd
24/1/04
12:33
Página 2

Documents pareils