une plante de tradition dans un monde moderne le the d`aubrac

Commentaires

Transcription

une plante de tradition dans un monde moderne le the d`aubrac
MEMOIRE
DE FIN DU CYCLE 1
PHYTO-AROMATHERAPIE
UNE PLANTE
DE TRADITION
DANS
UN MONDE MODERNE
LE THE D’AUBRAC
CATHERINE BAGARRE
UNE PLANTE
DE TRADITION
DANS
UN MONDE MODERNE
LE THE D’AUBRAC
2
LA TABLE DES MATIERES
INTRODUCTION
I-LA BOTANIQUE
1 –LES SYNONYMES
2 -CLASSIFICATION
3 –DESCRIPTION
-APPAREIL VEGETATIF
-APPAREIL REPRODUCTEUR
-PERIODE DE FLORAISON
4-SITUATI0N GEOGRAPHIQUE
II- LA PHYTOCHIMIE
1-PARTIES UTILISEES
2-LES COMPOSANTS CHIMIQUES
III-PHARMACOLOGIE
1-LES PROPRIETES
IV-TOXICITE ET CONTRE-INDICATIONS
1-TOXICITE
3-CONTRE-INDICATIONS
V-APPLICATIONS
VI-AUTRES UTILISATIONS
1-ALIMENTAIRE
2-PARFUMERIE COSMETOLOGIE
CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE
3
INTRODUCTION
Connue depuis l’Antiquité par les Aubracois (habitants de
l’Aubrac), ils cueillaient cette plante à la belle saison, celle-ci
était un remède miracle qui soulageait de nombreux maux.
Elle était consommée séchée en infusion.
Des moines de la Dômerie d’Aubrac, maison hospitalière
fondée en1135, l’utilisaient sous forme de liqueur ou de
spiritueuses boissons…
4
5
La science est venue conforter la tradition en apportant la
preuve par des propriétés médicinales reconnues.
Le « THE D’AUBRAC » est rentré dans une ère moderne.
Mais connaissons nous bien cette plante porteuse de
traditions?
6
I-LA BOTANIQUE
Nom latin :Calamintha Grandifolia (L) Moench
1-LES SYNONYMES
Synonymes en latin:Thymus grandiflorus (L.) Scop., Satureja
grandiflora (L.) Scheele, Melissa grandiflora L., Faucibarba
grandiflora (L.) Dulac, Clinopodium grandiflorum (L.)
Kuntze
Noms vernaculaires : Sarriette à grandes fleurs, Calamintha
Népétoïde, Calamenthe des Montagnes, Thé de l'Aubrac ,
calament à grandes fleurs.
7
2- CLASSIFICATION
Règne
Sous-règne
Division
Classe
Sous-classe
Ordre
Familles
Genre
Nom binominal
Plantae
Tracheobionta
Magnoliophyta
Magnoliopsida
Asteridae
Lamiales
Lamiaceae
Calamintha
Calamintha grandiflora
(L.) Moench, 1794
8
3- DESCRIPTION
*APPAREIL VEGETATIF
C’est une plante herbacée vivace de 20 à 50 cm à odeur
aromatique (odeur de menthe ou de citron), poussant à mi
ombrage à ensoleillé,poussant en touffe buissonnante et
étalée(drageonnante).
Son type de végétation est caduc.
Elle possède un rhizome bien ramifié de 15 à 30 cm.
La tige est carrée, molle et velue.
Les feuilles sont opposées, limbes ovales longs de 3 à 7 cm et
larges de 2 à 5cm, légèrement dentées, à pétiole moyen (1 à
2cm), vert sombre dessus et vert pâle dessous.
9
*APPAREIL REPRODUCTEUR
Plante hermaphrodite
Fleurs en épi de couleur rose-pourpre
Inflorescence en glomérules à l’aisselle des feuilles
Regroupées sur un pédoncule commun (2 ou 3)
La fleur a un calice bilobé long (12 à 16 mm), gibbeux à la
base, tube droit et glabrescent.
La corolle longue de 3 à 4 cm, tube arque ascendant, bilabiée a
lèvre supérieur bifide et la lèvre inférieure trilobée, gorge
poilue.
Les étamines sont par paires, peu conniventes.
Les fruits sont des nucules du type akène, 4 akènes, ovales et
lisses.
10
*PERIODE DE FLORAISON
Cette plante fleurit de juillet à septembre avec de grandes
fleurs roses.
La multiplication peut donc se faire soit par boutures ou par
graines donnant des semis (au printemps).
11
4- SITUATION GEOGRAPHIQUE
Cette plante est très connue dans le massif central et en
particulier dans les monts d’Aubrac. Le plateau d’Aubrac est
le plus méridional des massifs volcaniques d’Auvergne, ce
plateau basaltique s’étend sur 3 départements : la Lozère, le
Cantal et l’Aveyron. Le point culminant est à 1469 mètres au
signal de Mailhebiau. l’Aubrac possède une flore très variée
avec plus de 1000 espèces dont les plus célèbres sont la
jonquille et la narcisse qui sont utilisées dans la parfumerie ou
encore la gentiane jaune et le calament sauvage dit « thé
d’Aubrac ».
On retrouve cette plante dans les bois de hêtres et de sapins
d’altitude (1200m), sur un sol volcanique basaltique.
Mais on la retrouve aussi dans les Alpes (700 à 2100m
d’altitude), les Pyrénées et les montagnes corses.
12
II- LA PHYTOCHIMIE
PARTIES UTILISEES : Sommités fleuries.
La récolte s’effectue en juin-juillet, en plein épanouissement
des fleurs. Séchées rapidement en les remuants de temps en
temps,elles sont ensuite conservées dans un récipient
hermétique à l’abri de la lumière.
CONSTITUANTS PRINCIPAUX : Des tanins, des glucides,
des sels de calcium et de potassium
Ac.phenols, ac. Cafeique, ac.chlorogenique, ac.labiatique
Huile essentielle: faible quantité ( moins de 6ml/kg)
Menthone, pulegone, neomenthone, isomenthone et d’autres
monoterpènes (terpenoides)
III- PHARMACOLOGIE
1-LES PROPRIETES
Le thé d’Aubrac est utilisé traditionnellement dans « le
traitement symptomatique des troubles digestifs tels
que ballonnements épigastriques, lenteur à la digestion,
éructations, flatulences.
Et comme adjuvant de la composante douloureuse des troubles
fonctionnels digestifs »
Donc Antispasmodique +Eupeptique +Carminatif+dyspepsies
Elle a aussi des propriétés tonifiantes et stimulantes.
Il a un effet sédatif dans les cas de nervosité, maux de tête,
palpitation, et est aussi employé comme stimulant intellectuel
(élève en période d’examen).
L’huile essentielle a des propriétés antibactériennes in vitro.
13
IV-TOXICITE ET CONTRE -INDICATIONS
Le Thé d’Aubrac est déconseillé pendant la grossesse
Aucune étude pour l’instant n’a montré une interaction
médicamenteuse ou des effets indésirables.
De plus aucune évaluation toxicologique n’est demandée pour
la constitution d’un dossier « abrégé »d’AMM (poudre,
sommité fleurie pour tisane, extrait aqueux et extrait hydroalcoolique quel qu’en soit le titre).
V-APPLICATIONS
La marque « THE D’AUBRAC » a été déposée le 5 décembre
1902 par trois pharmaciens parisiens, J.A Bellieres, Duffoure
(diplômes en1885), Noel (diplôme en1860).Ils proposaient le
« THE d’AUBRAC » sous forme de plante sèche et non en
liqueur
14
Aérophagie :En infusion
1 cuill. à soupe par tasse pendant 10mn,
Après chaque repas.
Fatigue :En infusion,
1 cuill. à café par tasse et laissez infuser 10 mn.
Prenez 1 fois par jour.
Dépurative :En infusion
Une tasse à jeun le matin et soir
Pendant 8 jours
Au Moyen Age, on l’utilisait contre le hoquet qui a été repris
dans le guide pratique de phytothérapie de R.FAURON et
R.MOATTI (Maloine, 1984)
Nicholas Culperer (botaniste anglais), utilisait les feuilles
bouillies dans du vin pour faire transpirer et donc permettre de
libérer « les obstructions du foie et de la rate ».
15
Cette plante digestive se prend aussi par plaisir en infusion,
pour son parfum très agréable mentholé.
VI-AUTRES UTILISATIONS
1-ALIMENTAIRE
Ses propriétés gustatives ont permis d élaborer de nouveaux
produits comme :
-Liqueurs -Apéritifs
-Parfum de desserts
-Bonbons
- Glaces
-gâteaux, pâte à tartiner
-Ingrédient pour recette
(Exemple :son Tour de France d'un botaniste gourmand
(Plon), François Couplan ou Herbier gourmand, réalisé avec
François Couplan, Hachette)
-Aromatisant pour dessert, taboulé, boissons, infusion.
16
17
2-PARFUMERIE COSMETOLOGIE
Ce sont ses qualités odorantes que l’on utilise dans la
cosmétique et la parfumerie.
Eau de Parfum
Savon parfumé thé d'Aubrac
Parfum de maison : Brume d'Aubrac
18
CONCLUSION
Toutes ses qualités ont ajouté un attrait supplémentaire à la
cueillette de cette plante car celle-ci a de multiples usages
(industrie pharmaceutique, cosmétiques et parfumerie).
Le thé d’Aubrac est passé du monde traditionnel local à un
monde moderne où la demande est importante mais cela sans
quelques inconvénients.
Victime de ses multiples usages et d’une demande
croissante,des solutions ont été mises en place.
En réponse à cette demande,en 2007, la chambre de commerce
et de l’industrie de Lozère a lancé une étude portant sur les
ressources végétales de la Lozère et a mandaté le lycée
agricole de Saint Chely d’Apcher pour étudier la mise en
culture.
En 2010, un groupe d’élus et de producteurs se constitue pour
réfléchir à un projet de valorisation des ressources végétales :
culture, structure de séchage, transformation et
commercialisation.
En 2011, une dizaine d’agriculteurs de la région d’Aubrac
(Aveyron, Cantal et la Lozère) se sont regroupés.
Durant l’automne 2011, en collaboration avec le lycée
agricole de Saint Flour a été mise au point la fabrication de
nouveaux produits culinaires et cosmétiques.
Depuis juillet 2012 une boutique s’est ouverte pour proposer
toute une gamme à base de « THE d’Aubrac », situé sur la
place du foirail de Nasbinals.
19
En résumé, le thé d’Aubrac utilisait depuis l’antiquité de façon
traditionnelle, a trouvé sa place dans le monde moderne et
nous espérons pour longtemps.
20
REFERENCES
*FLORE FORESTIERE FRANCAISE TOME3/REGION
MEDITERRANEENNE JC RAMEAU, D MANSION, G
DUME, C GAUBERVILLE, 2009
*MEMOIRE DE THESE, H CAZES 2000
* BRUNETON JEAN : PHARMACOGNESIE,
PHYTOCHIMIE DES PLANTES MEDICINALES (4°ED)
*CECILE RAYNAL, REVUE D’HISTOIRE DE LA
PHARMACIE, ANNEE 2005 VOL 93 N°348 P673-675
* FRERE ROMAIN WIENIN A 21:36 LIBELLES : LES
PLANTES ET LEURS VERTUS
* PLANTES MEDICINALES – ED. DEBAISIEUX
* FLORE D'AUBRAC, FRANCIS NOUYRIGAT,
EDITIONS DU ROUERGUE, 1992 (EPUISE)
* FLEURS ET PAYSAGES D'AUBRAC, FRANCIS
NOUYRIGAT, EDITIONS DU ROUERGUE, 1998, ISBN 284156-084-8 (BR.)
* FLORE D'AUBRAC, DE FRANCIS NOUYRIGAT,
PUBLIE AUX EDITIONS DU ROUERGUE (ISBN 2-905209-682).
21
*
*GIRRE L. LA SANTE PAR LES PLANTES. RENNES:
OUEST-FRANCE, 1992,221P.
*GUIDE PRATIQUE DE PHYTOTHERAPIE DE
R .FAURON ET R.MOATTI (MALOINE,1984)
*LE PETIT LAROUSSE DES PLANTES QUI
GUERISSENT (DOCTEUR GERARD DEBIRIGNE)2006 .
22