Télécharger - Ville de Wattrelos

Commentaires

Transcription

Télécharger - Ville de Wattrelos
PAGES 4-5-6-7-8 : VUES D’ICI PAGES 9 À 13 : DOSSIER : LE THEATRE A WATTRELOS PAGES 14 À 19: ACTUALITE : UN VILLAGE D’ENTREPRISES POUR
LA ZONE DU BECK, BUDGET : LES PRIORITES MUNICIPALES EN 2007 PAGES 20-21 : DANS VOS QUARTIERS PAGES 22 À 24 : SPORT PAGE 25 : DANS
LE RETRO PAGES 26-27 : EVENEMENTS PAGES 28-29 : AGENDA PAGES 30-31 : EXPRESSION POLITIQUE
BIMESTRIEL
D’INFORMATIONS
DE LA VILLE DE WATTRELOS
www.ville-wattrelos.fr
N°87 - mai 2007 - 0.61€
DES ACTEURS DANS LA VILLE !
...
INFOS PRATIQUES
RENTREE SCOLAIRE
LE PSP VOUS AIDE
Les inscriptions scolaires pour la rentrée 2007 des
écoles publiques maternelles et élémentaires se
dérouleront les 9, 10 et 11 mai à la salle RogerSalengro ( rue Emile-Basly) de 8h30 à 12h et de
13h30 à 17h selon les modalités suivantes :
- mercredi 9 mai pour les écoles : J.-Zay/ L.Lagrange / Voltaire / A.-France / Condorcet
- jeudi 10 mai pour les écoles : J.-Brel / J.-Macé / F.Buisson/ Lakanal / Lavoisier
- vendredi 11 mai pour les écoles : Brossolette /
Camus / Curie /Michelet / J.-Jaurès
Le Point Services aux Particuliers est un lieu d'accueil et d'information sur les thèmes de la vie
quotidienne. La conseillère animatrice reçoit
sans rendez-vous, gratuitement, pour accompagner vos démarches administratives, constituer
des dossiers de surendettement, pour la CAF, la
sécurité sociale, la retraite, aider à rédiger des
courriers, classer des papiers... Elle aide aussi à
comprendre les factures (EDF, téléphone, etc.),
négocier des étalements de paiement, trouver
des solutions aux contentieux. Le PSP propose
aussi des informations collectives avec des professionnels sur des thèmes tels que l'énergie, le
budget, etc. Point Services aux Particuliers, 8
bis, rue du Président Coty, 03.20.73.19.83., mardi
et jeudi 9h-12h20 - 13h20-17h.
Se munir du livret de famille, d'une pièce d'identité, du numéro d'allocataire, du carnet de santé de
l'enfant et d'un justificatif de domicile récent.
CRECHES
Durant les vacances scolaires et les jours fériés,
la crèche et la halte-garderie du Centre seront fermées : le lundi 7 mai, du lundi 30 juillet au vendredi 31 août, du lundi 29 octobre au vendredi 2
novembre.
La crèche du Sapin Vert sera fermée le vendredi 18
mai, du lundi 9 juillet au vendredi 27 juillet, du
lundi 24 au lundi 31 décembre.
Un établissement d’accueil est à la disposition des
familles durant toutes les vacances.
CROIX-ROUGE
Les 9 et 10 juin auront lieu les Journées nationales de la Croix-Rouge française. Soyez généreux
avec les quêteurs !
PERMANENCE
Kamel Khiter, conseiller municipal délégué aux
nouvelles technologies, tient désormais sa permanence en mairie le vendredi de 14h à 16h.
ALLO, LA MAIRIE ?
03.20.81.66.66.
www.ville-wattrelos.fr :
- l’info
- le service
- l’actualité
- le dialogue
Pour signaler tout problème d’éclairage, de
voirie, etc. :
0800.05.18.63.
Ce numéro vert est
également valable si
vous souhaitez faire
enlever une épave.
Addiction, dépendance, drogue, alcool :
association Clairière
03.20.75.66.99.
APPELS URGENTS
Police Secours : 17
Pompiers : 18
EDF : 0810 333 159
GDF : 0810 433 059
Hôpital de Wattrelos :
03.20.66.40.00
"
CONCOURS MUNICIPAL
DES MAISONS FLEURIES
La Ville se colore
aussi grâce à vous :
participez gratuitement au concours
municipal des maisons fleuries.
Des plantes seront
offertes pour toute
inscription.
Déposez le coupon
joint à l’accueil de la
mairie ou au centre
technique rue du
Général de Gaulle
avant le 10 juin.
Nom : ...............................................................................
Prénon : ...........................................................................
Adresse ; n° de voirie : ......................................................
Nom de la voirie : .............................................................
Téléphone : ......................................................................
Participera au concours communal des maisons fleuries 2007 dans la catégorie :
Balcon
Façade
Jardin
Ferme
Commerce
LE JOURNAL DE WATTRELOS N°87 \ P.02
...
EDITORIAL
UNE JOURNEE
QUE J’ADORE
SOMMAIRE
VUES D’ICI
P.4 à 8
DOSSIER :
P.9 à 13
- Wattrelos, ville qui aime le théâtre
Directeur de la publication :
Dominique Baert
Réalisation :
Service Presse et
Communication
(03.20.81.64.25)
Mairie de Wattrelos
BP 109 59393 Wattrelos Cédex
Rédaction :
Jacques Mary (03.20.81.64.23),
Frédéric Hollebecque
(03.20.81.64.26)
Photos :
Eric Demey
Conception graphique :
Atelier télescopique
Mise en page :
Sabine Rysman
Photogravure- Impression :
Impression Directe - Roubaix
Distribution : Ville de Wattrelos
tirage : 19 000 exemplaires
© Tous droits réservés 2007
Dépôt Légal à parution
ACTUALITE :
P.14 à 19
- Un village d’entreprises pour la zone du
Beck
- Budget 2007 : les priorités de la Ville
DANS VOS QUARTIERS
P.20-21
SPORT
P.22 à 24
DANS LE RETRO
P.25
EVENEMENTS
P.26-27
AGENDA
P.28-29
EXPRESSION POLITIQUE
P.30-31
On me pardonnera d'être un peu lyrique dans cet
éditorial, ce dont je ne suis pas coutumier, mais
j'ai vécu récemment une journée que personnellement j'adore : la réception des jubilaires de
Pâques.
Réception traditionnelle certes, mais pour moi
changeante tant l'émotion y est chaque année différente.
50, 60 et 65 ans de mariage, c'est quelque chose.
Des formules poétiques résument ce “bail” bien
sympathique : noces d'or, de diamant, de saphir.
Cela me convient car rien n'est plus beau qu'un
amour durable.
J'ai pour habitude de me déplacer, deux jours
avant la réception, au domicile des couples qui ne
peuvent malheureusement être reçus à l'Hôtel de
ville, car je tiens à ce que chaque ménage puisse
être honoré par la Municipalité. Le lundi de
Pâques, j'ai une pensée pour eux.
Je le devine : ils aimeraient tant faire partie de ces
couples qui arrivent en voiture sur le perron de la
mairie, attendus par leur famille, leurs amis, leurs
voisins, et accèdent à la salle des mariages avec
la même émotion que celle qu'ils éprouvaient
quelques années plus tôt.
Moi aussi, je suis ému.
Et infiniment respectueux.
Pensez donc : j'ai devant moi des centaines d'années d'amour réunies ! C'est simple : en ce lundi
de Pâques 2007, en mairie, ils étaient 33 couples
à totaliser 1775 années de mariage, presque 2000
ans de vie à deux !
Je le leur ai dit : l'histoire de votre vie, vous l'avez
créée ensemble, dessinée chaque jour. A votre
manière, avec votre talent d'aimer, vous êtes des
artistes, au sens où l'entendait Honoré de Balzac,
qui écrivait : "L'amour n'est pas seulement un
sentiment, il est aussi un art", l'art de donner vie
à un couple, à une famille, d'apprendre à partager
les joies et les peines, les doutes et les espoirs.
Je le crois : c'est de l'amour, du bel amour dont
nos jubilaires ont fait et font encore preuve.
Alors je pense qu’ils peuvent être fiers d'avoir su
aimer, d'avoir su trouver d'instinct le chemin du
cœur de l'autre, d'être toujours deux, l'un avec
l'autre.
C'est tout cela aimer. “Aimer, ce n'est pas se
regarder l'un l'autre”, comme l'écrit joliment l'auteur du Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry,
”c'est regarder dans la même direction ".
Le lundi de Pâques, je n'ai vu que des regards
communs dirigés vers l'avenir, vers le bonheur.
Cette harmonie m’a touché.
Le maire, Dominique Baert
[email protected]
LE JOURNAL DE WATTRELOS N°87 \ P.03
...
VUES D’ICI
ON DIRAIT DES COSMONAUTES !
Ils ne passent pas inaperçus, loin s’en faut !
En les voyant on pourrait croire qu’ils répandent
un produit particulièrement toxique ou même que
Wattrelos a été atteinte par une catastrophe écologique majeure. Bien entendu, il n’en est rien : les
agents communaux affectés au désherbage portent la combinaison, le masque, les chaussures et
les gants que prescrit la nouvelle réglementation.
“Pourtant, les produits ne sont pas plus dangereux qu’avant ; ils sont même moins nocifs, précise Thierry Casier, responsable des serres municipales. D’ailleurs, de plus en plus, à la place des
produits, on utilise le résidu du broyage des branches élaguées avec un résultat identique. C’est
une condition au développement durable”.
Pour rendre la ville plus propre, la campagne d’élimination des mauvaises herbes dure toute l’année. D’octobre à février, le service des espaces
verts traite les massifs d’arbustes ; au printemps,
les parkings et les trottoirs, les surfaces perméables, et si nécessaire, on remet ça au cours de
l’été.
COMMEMORATION DU 19 MARS 1962 : DIGNITE ET RECUEILLEMENT
La date du 19 mars reste celle du cessez-le-feu
proclamé en Algérie au lendemain des accords
d'Evian passés entre délégations française et
algérienne. En mémoire de toutes les victimes de
cette guerre d'Algérie, les sociétés patriotiques
wattrelosiennes emmenées par la FNACA et son
président André Marchal et les élus de la ville ont
déposé des gerbes aux monuments aux morts
des cimetières du Crétinier et du Centre.
WATTRELOS GRS : LABELLISEE ECOLE DE SPORT UFOLEP
Ce n'est pas une mince reconnaissance pour le club
de Marie-Andrée Clermont : Wattrelos GRS est l'un
des 20 clubs Ufolep à avoir obtenu ce label “école
de sport” sur les... 450 affiliés à la fédération !
C'est dire si l'on est fier, et légitimement, du côté du
gymnase du Crétinier.
Concrètement, cela signifie que le club s'engage à
proposer des tarifs attractifs, à assurer le perfectionnement de ses animateurs et à communiquer
sur ses actions.
De son côté l'Ufolep a déjà fait un premier geste en
équipant Wattrelos GRS d'une toute nouvelle sono.
Il y avait donc de l'émotion et de la bonne humeur
dans l'air au moment de signer l'engagement, sous
le regard du maire et de Nassera Hamdi, conseillère municipale nouvellement déléguée à la vie associative.
LE JOURNAL DE WATTRELOS n°87 \ P.04
CLASSES DE NEIGE : ILS SE SONT ECLATES SUR LES PISTES !
Ces dernières années, la Ville a eu la bonne idée (et
fait l'effort financier !) de remettre au goût du jour
les séjours en classes de neige, tant appréciés des
enfants, pour ses écoles publiques.
De très nombreux gamins des écoles Jean-Zay,
Camus et Curie (14 classes au total) ont donc découvert les joies du ski, mais aussi des raquettes, de la
luge, visité scieries, fromageries, etc., tout en continuant à suivre leur scolarité dans un cadre enchanteur avec leurs enseignants, secondés pour les
tâches de la vie quotidienne par des animatrices
municipales.
Nul doute qu'ils garderont de leur périple des souvenirs inoubliables !
C'EST LE PRINTEMPS : POUSSEZ, POUSSEZ, PETITES FLEURS
L'Office de tourisme, dans le cadre des visites à
thèmes qu'il organise dans Wattrelos, propose
notamment des visites des serres municipales à
destination des enfants. Ils découvrent ainsi toute
la technicité du métier de pépiniériste, assisté par
un ordinateur de gestion climatique pour réguler à
la fois température et arrosages dans des serres
chaudes (20 à 25 degrés), puis moins chaudes pour
habituer progressivement les plantes aux conditions extérieures.
A Wattrelos, on produit 100 000 plants et 80 variétés différentes afin de fleurir la commune sans
devoir acheter quoi que ce soit.
Cette visite très instructive s'est terminée par un
atelier de compositions florales autour d'un thème
d'actualité : Pâques.
QUELQUES BIEN BELLES MINUTES...
Quelques belles minutes additionnées donnent un
très beau spectacle : celui de la talentueuse compagnie Nathalie Cornille qui dansait sur la scène du
C.S.E. avec les enfants d'écoles de Wattrelos
(Condorcet, Voltaire, Léo-Lagrange, Jean-Macé) et
les collégiens de Nadaud, venus apporter leur sensibilité au début et à la fin de la représentation
pour conclure plusieurs mois de travail autour de
l’art contemporain dans leurs établissements scolaires en compagnie de la chorégraphe (voir JdW
précédent).
De la danse, mais aussi de la musique rock, du
théâtre, du chant, un guitariste (Khâro)... les Belles
Minutes, c'est tout cela réuni, et bien plus encore.
De l'émotion, de la joie manifeste de se produire,
et pour le public, venu nombreux, un incroyable
rendez-vous artistique qui restera assurément
comme l'un des grands moments de la programmation culturelle 2007.
LE JOURNAL DE WATTRELOS N°87 \ P.05
...
VUES D’ICI
BOURRELLERIE : L'AUTRE MUSEE
On connaît le musée des arts et traditions populaires ; voici le musée de la bourrellerie et de la
sellerie, ouvert au théâtre équestre Droulers (parc
d'activités du Beck). Un musée développé en lien
avec l'Office de tourisme, aux dimensions certes
plus modestes que le musée des Arts et
Traditions, mais qui mérite vraiment le détour !
Vous y trouverez de la documentation sur l'histoire du cuir, des machines, des échantillons, des
outils, des courroies, mais aussi différents articles
de sellerie, un établi pour les activités pédagogiques des enfants, sans oublier la costumerie du
théâtre équestre. L'inauguration s'est déroulée en
présence de Lucien Gruss, ami de Diego Cassaro,
patron du théâtre équestre.
ON CRAQUE POUR OSHEN
TEXTILE : L’ESPRIT DU NORD
Le Musée des Arts et Traditions populaires a
accueilli les oeuvres de Dominique Beaune du 10
au 29 avril : des tableaux dans lesquels dentelle,
tulle ou coton se marient harmonieusement avec
une peinture aux couleurs chaudes, créant des
effets de reliefs très originaux et une atmosphère
“entre rêve et réalité” comme dit l’auteur.
Un hommage à l’industrie textile, sa chaleur, son
architecture, ses usines-châteaux, son habitat,
ses travailleurs bien sûr dont Dominique Beaune
perpétue le souvenir avec grand talent.
Quand on n'a pas beaucoup de sous, il faut avoir
du flair. C'est le cas des programmateurs culturels
wattrelosiens qui repèrent les talents avant les
autres. On en a eu une preuve supplémentaire
avec la venue de la jolie Oshen, dont la discographie se résume pour le moment à deux albums
(Don Juan et Je ne suis pas celle) mais qui commence à percer, notamment en enchaînant les rencontre très formatrices avec le public.
Après une télé chez Nagui (Taratata) et un mémorable duo avec Anaïs, Oshen était de passage à la
Boîte à Musiques pour une soirée intimiste au
cours de laquelle on a découvert une fameuse
artiste, l'une de celles qui bousculent la chanson
française avec impertinence et joie de vivre.
Une jolie frimousse qui nous a bien plu et à qui on
souhaite une aussi jolie carrière !
LA CHASSE EST OUVERTE !
On parle de chasse à l’oeuf bien sûr. Pour la
deuxième année, le Conseil municipal des
enfants a organisé une grande chasse à l’oeuf
gratuite au parc du Lion pour les enfants de toutes les écoles de la ville, avec trois zones selon
les catégories d’âge.
700 enfants ont donc fureté pour dénicher les
précieux ovules en... pâte à sel, bien sûr échangeables contre des équivalents en chocolat aux
stands des organisateurs.
Miam !
LE JOURNAL DE WATTRELOS N°87\ P.06
JUBILAIRES DE PAQUES : 1775 ANNEES D’AMOUR...
Ah, l'amour... Ils savent ce que cela signifie, nos 6 couples jubilaires fêtés à domicile samedi 7 avril, et les 33 autres couples reçus deux jours plus
tard à l'Hôtel de ville, le lundi de Pâques. Qu'ils célébrassent leurs noces d'or, de diamant ou de saphir, nos tourtereaux totalisaient 1775 années
de mariage, saluées de façon très lyrique par le maire. Un discours évoquant les chansons et les films du temps jadis, une véritable ode à l'amour
avant de remettre à chaque couple un bouquet et un extrait d'acte de son mariage : le cérémonial est bien rodé et connaît toujours le même succès. Pour preuve, la grande salle des mariages était pleine à craquer de membres des familles concernées, d'amis, de voisins...
Ah, l'amour !
“Là où on s’aime, il ne fait
jamais nuit” a dit le maire
aux couples jubilaires dans
la clarté d’un lundi de
Pâques ensoleillé.
“Un dicton énonce que l'amour fait passer le
temps, tandis que le temps fait passer l'amour”, a
dit le maire à ses hôtes. Force est de constater que
vous le faites mentir, ô combien ! D'abord par votre
présence 50, 60, 65 ans après à l'Hôtel de ville !
Ensuite, par tous ces gestes, ces regards qui décrivent mieux que tout la relation qui vous lie.
En 1942, année du mariage de Gilberte et Lucien
Pluquet, nous sommes en pleine guerre mondiale
et il n'est pas encore permis d'espérer. Mais vous,
jeunes gens, vous croyez à l'avenir. Vous fredonnez
"Elle qui l'aimait tant, elle le trouvait le plus beau
de Saint-Jean", et pour vous, 1942, c'est “Parlezmoi d'Amour”. Et vous vous en êtes dit, des "choses
tendres", 65 ans durant !
Les chansonniers vous offrent les refrains ; ensemble vous écrivez les couplets. Des couplets de vie,
des couplets de tendresse et de joie.
En 1947, année de mariage des 12 couples fêtant
leurs noces de diamant, les beaux hommes sont
partout ! Marlon Brando joue, moulé dans son
célèbre tricot de corps, Un Tramway Nommé Désir,
Jean Marais crève l'écran dans L'aigle à Deux
Têtes, de Cocteau, et Gérard Philippe est fusionnel
dans Le Diable Au Corps, de Claude Autant-Lara.
En cette année 1947, " C'est si bon, de partir n'importe où / Bras dessous, bras dessous / En chantant des chansons…”
En 1957, année du mariage de nos couples en or,
nos futurs époux dansent joue contre joue sur l'un
des slows les plus connus de ces cinquante dernières années, le fameux Only You, des Platters,
enchaînent sur des rocks du King Elvis, comme le
célèbre Jailhouse Rock, et se trémoussent sur l'air
du Bambino de Dalida…
Chers jubilaires, vous avez connu cette grande
douceur qu’est la vie à deux. Nous sommes avec
vous pour la fêter, pour l'honorer, pour vous en féliciter, pour vous dire, tout simplement, l'amour que
nous vous portons et que vous méritez infiniment !”
LE JOURNAL DE WATTRELOS N°87\ P.07
...
VUES D’ICI
CARNAVAL :
LA BATAILLE
DE CONFETTIS
A FAIT RAGE !
Le carnaval de
Wattrelos, c'est traditionnellement la grande bataille de confettis dans les rues de la
ville, et l'on n'a pas
dérogé à la règle en
ce premier jour d'avril
2007 superbement
ensoleillé et chaud,
ce qui a attiré sans
doute une foule
record sur les trottoirs
wattrelosiens.
Du Crétinier au
Centre-ville en passant par le Laboureur,
les rues étaient noires
de monde pour voir
défiler les 35 groupes
- dont de nombreuses
associations wattrelosiennes - en musique.
Des groupes en pleine
forme qui ont fait
honneur à cette
29ème édition sur un
parcours inchangé.
Seul un gros retard
(pour cause de panne
de canon... à confettis !) pris sur l'horaire
de passage annoncé
fut à déplorer.
Pour le reste, que du
bonheur !
LE JOURNAL DE WATTRELOS N°87\ P.08
...
DOSSIER
LE THEATRE, UNE VIEILLE HISTOIRE WATTRELOSIENNE...
Le théâtre a toujours été prisé des Wattrelosiens, acteurs ou spectateurs. Partie intégrante de la programmation culturelle de la Ville, raison d’être de plusieurs associations, support pédagogique dans les établissements scolaires, le théâtre est partout. Petit tour d’horizon
communal de la pratique de cet art exigeant et tellement fédérateur...
Le théâtre se pratique et
s’apprécie à tout âge. La
Ville fait notamment de
gros efforts en direction du
jeune public, comme ici
lors d’une pièce donnée
dans le cadre du festival
L’Enfance de l’Art.
La pratique théâtrale à Wattrelos ne date pas
d’hier. Daniel Delcroix, de l’association de recherches historiques, se souvient qu’auparavant,
chaque quartier, chaque paroisse, sans parler des
écoles, possédait son petit groupe de bénévoles
prêts à monter sur les planches, tandis que parallèlement, des associations de comédiens amateurs voyaient peu à peu le jour.
Historiquement, les représentations ont été d’abord mises sur pied par les écoles libres puis les
écoles laïques et certaines associations (anciens
combattants, Association des Familles...).
Certaines troupes possédaient leur salle (dans les
écoles ou les salles paroissiales) où elles se produisaient. Par exemple, la salle Varasse située à
l’entrée de l’ex-rue du Moulin (à l’emplacement du
bureau de poste actuel) était souvent le cadre de
ce qui était d’influence laïque ou communale.
Ces bénévoles, recrutés pour la circonstance,
avaient un répertoire peu varié et les pièces jouées
étaient souvent de caractère... édifiant ! On en
jugera : La terre qui meurt, La passion, Comment
j’ai tué mon enfant...
Bien souvent, il n’y avait que deux représentations, le samedi soir et le dimanche après-midi.
Mais petit à petit, des groupes distincts se sont
formés. Entre les deux guerres, les plus célèbres
avaient pour noms la troupe Portier (créée en 1925
par Henri Portier, tailleur) ou Les Trouvères, du
Cercle La Concorde au Laboureur (créés par l’abbé
Pierre Delebart, curé fondateur de l’église SainteThérèse, en 1935).
Autre troupe célèbre - encore en activité celle-là celle des Trois Cinq de Beaulieu. Créée au début
du siècle dernier (elle s’appelait La Dramatique),
elle a traversé le temps et compte aujourd’hui plusieurs générations de fans !
Dans ce dossier, nous vous proposons de découvrir celles et ceux qui font le théâtre à Wattrelos
en 2007...
LE JOURNAL DE WATTRELOS N°87\ P.09
...
DOSSIER
LES DIABLES RIENT :
POUR L’AMOUR D’UNE PIECE
A l’origine de cette troupe fondée en 2005, il y a le
coup de coeur de Stéphane Hardy pour une pièce
découverte dans un club de vacances en Grèce :
Plus vraie que nature de Martial Courcier.
A cette époque, Stéphane fait du théâtre depuis le
collège. Il a participé à de nombreuses compagnies parmi lesquelles Evasion, De Temps en
Temps.
Il mène cette nouvelle aventure de théâtre avec
trois autres comédiens, Aline Ansart, Estelle et
Jérémy Imbrecht, Franck Duthoit (organisation),
Cédric Delsaut (responsable technique) Jérémy
Moraga (lumière), etc.
Douze personnes composent cette troupe.
Mais quel est donc le charme particulier de cette
pièce pour susciter, à elle seule, la création d’une
compagnie ? “C’est une pièce tragico-comique ou
comico-tragique, explique Stéphane. Drôle pendant une heure et demie, et pendant les quinze
dernières minutes, disons que ça l’est beaucoup
moins”.
A vous de découvrir ; on n’en dira pas plus !
Mais Les Diables Rient ne sont pas la troupe
d’une seule pièce. Ils se produisent au café-théât-
MACHIN TRUC ET COMPAGNIE :
SUR LES SCENES DE QUARTIER
A raison de huit spectacles par an depuis 2000,
Machin Truc et Compagnie est certainement la compagnie la plus prolifique. Ses créations abordent
les genres les plus variés : burlesque, vaudeville,
avec Feydeau et Labiche, classique avec Marivaux,
Molière, Musset. Ils viennent d’achever un cycle
vaudeville et s’orientent désormais vers des textes
contemporains. L’autre particularité de Machin
Truc et Compagnie est de ne pas attendre le public
mais d’aller à sa rencontre dans les quartiers au
Laboureur (La Concorde), au Crétinier (salle A.Prouvost), à Beaulieu, à la Mousserie...
Cette compagnie intervient dans les écoles, au
C.S.E. (voir ci-contre) et peut être prochainement
dans les résidences du 3è âge. Le tout sous la houlette de Frédéric Narguet, metteur en scène.
L’association que préside Mme Rochefort organise
aussi des sorties théâtre dans les villes voisines,
au salon théâtre de Tourcoing, au centre MariusStaquet de Mouscron...
Contact : Frédéric Narguet, metteur en scène
06.12.59.55.15, ou Paulette Rochefort, 14/13 rue
Bourdaloue, 03.20.75.28.84.
re avec un duo comique : Choucroute et raviolis et
joueront les trouble-fêtes à la rentrée dans les
restaurants et les salles de réception qui voudront
bien les accueillir.
Actuellement, un grand projet les motive : monter
l’an prochain, La cage aux folles.
Prochaines représentations : Plus vraie que nature, samedi 12 mai à 20h et dimanche 13 mai à
15h30, salle de La Redoute, rue de Menin à
Estaimpuis.
Contact : http://lesdiablesrient:over-blog.com
E-mail : [email protected]
Les Diables Rient la jouent
Plus vraie que nature...
Le C.S.E. aussi a son atelier
Parmi les nombreuses activités proposées par
le centre socio-éducatif, l'atelier théâtre permet aux jeunes et aux moins jeunes de s'initier, de découvrir les techniques et de pratiquer en compagnie d'animateurs passionnés.
Ainsi, tous les mercredis (hors vacances scolaires), Aurélie Leconte anime des séances
destinées aux enfants et aux adolescents âgés
de 4 à 18 ans, les emmène voir des pièces, et
les aide à monter un spectacle qu'ils donneront le 11 juin à 15h30 au C.S.E.
Vingt-cinq jeunes gens répartis en quatre
groupes (tout petits, 6-10 ans, préadolescents
et adolescents) sont actuellement affairés à
préparer trois pièces, tandis que le groupe
adultes travaille de son côté, le mardi soir,
avec un intervenant de la troupe Machin Truc
et Compagnie.
Renseignements : 10, rue Gustave-Delory,
03.20.75.89.50.
Tarif : 102 euros l'année (possibilité de régler
en trois fois).
LE JOURNAL DE WATTRELOS N°87 \ P.10
THEATR’EUX LA COMPAGNIE : DE L’INITIATION A LA CREATION
Les Théâtr’Eux adorent faire
partager leur passion pour
le théâtre.
Fondée en 1995, cette troupe présidée par
Mohamed Haddadi structurée par trois professionnels, une directrice (Sylvaine Dorvilers), un comédien-animateur et un agent administratif, déploie
son activité dans plusieurs directions.
D’abord les spectacles jeune public lancés par une
pièce, Nom d’une sorcière (2002). Dans le même
genre, une autre création est programmée fin 2007,
Erwin et Grenouille. Sylvaine Dorvilers avoue son
faible pour les univers magiques pleins de fantaisie que l’on trouve dans les dessins animés de
Disney ou le roman Alice au pays des merveilles.
Des chansons, des personnages caricaturés, une
bonne dose d’effets spéciaux et une pointe d’humour, tel est le secret de fabrication de cette troupe où se côtoient professionnels et comédiens
amateurs. C’est le ressort d’une dizaine de pièces
déjà jouées, de Molière au contemporain.
La saison actuelle ne déroge pas à cette règle avec
trois nouvelles créations, parmi lesquelles Petits
meurtres en série baignant, on s’en doute, dans
l’humour noir (29 et 30 novembre, CSE).
La formation est une autre facette de l’activité des
Théâtr’Eux : interventions dans les écoles et ateliers hebdos pour enfants, ados, adultes, seniors.
Ils s’adressent à tous, surtout aux débutants, et
permettent la découverte et l’approfondissement
d’une activité ludique axée sur le bien être.
Enfin, Théâtr’Eux La Compagnie participe à l’animation de la ville en mettant en scène le défilé
des Berlouffes, “de grands moments pleins d’humanité partagés avec des non comédiens” dit
Sylvaine.
Contact : 127, rue Leruste, 03.20.99.91.19.
E-mail : [email protected]’eux.com
LES TROIS CINQ DE BEAULIEU : LA BONNE HUMEUR AVANT TOUT !
Avec le temps, Les Trois
Cinq sont devenus des spécialistes de la comédie.
Leurs représentations sont
toujours très attendues.
D’ici quelques années, les Trois Cinq de Beaulieu
fêteront... leurs 100 ans ! C’est donc, de loin, la
plus ancienne troupe de théâtre de Wattrelos, qui
a choisi ce nom curieux en 1963 (elle s’appelait La
Dramatique) simplement parce qu’elle comptait
quinze acteurs.
Aujourd’hui, l’effectif est quasiment similaire (une
vingtaine de personnes au total) mais le succès,
lui, va croissant : environ 600 personnes pour les
représentations de la dernière pièce, Le centenaire,
données à Lys-lez-Lannoy (au profit d’une association caritative) et à Wattrelos.
Des spectateurs qui recherchent avant tout le
divertissement, la comédie, dans l’esprit d’Au
théâtre ce soir.
C’est donc en fonction de ce critère (et du nombre
de personnages) que notre troupe choisit ses pièces, devenues plus comtemporaines avec le
temps, et commence ses répétitions dès le mois
d’octobre, deux fois par semaine, pour des représentations prévues en début d’année suivante et
concentrées en quelques semaines. Et le reste de
l’année, que deviennent les Trois Cinq ?
“Nous sommes tous amis, répondent nos comédiens amateurs, et l’on se retouve régulièrement
avec plaisir, notamment dans notre salle du cercle
Saint-Marcel. On choisit et on prépare la pièce
suivante, les décors, les costumes...”
Tout cela prend du temps, c’est vrai. Mais le jeu en
vaut la chandelle car, de l’avis général, toutes les
pièces sont mémorables. Les nombreux fans des
Trois Cinq peuvent l’attester !
LE JOURNAL DE WATTRELOS N°87 \ P.11
...
DOSSIER
PROGRAMMATION CULTURELLE : LA CARTE DE LA DIVERSITE
“Une ville comme Wattrelos qui programme du
théâtre se doit d’offrir de la diversité” résume Jean
Chenevière, Directeur du service municipal de l'action culturelle.
De fait, tous les genres se côtoient dans la programmation culturelle annuelle wattrelosienne, à
l'exception du théâtre contemporain : les créations
remarquables, ingénieuses, accessibles de la compagnie La Virgule-Jean-Marc Chotteau, les pièces à
grand succès comme Le Dîner de Cons ou Nuit
d'Ivresse, la prestation toujours très attendue du
théâtre wallon mouscronnois (compagnie Marius
Staquet), celles des associations wattrelosiennes,
sans oublier le théâtre pour enfants dans la catégorie jeune public… il y en a vraiment pour tous les
goûts théâtraux !
Pas besoin de se mettre sur son 31 !
“Les tarifs pratiqués à Wattrelos - de 5 à 16 euros
maxi - se veulent volontairement bas car il faut
pouvoir venir au théâtre comme on va au cinéma,
explique Jean Chenevière. Sauf que là, les comédiens sont en chair et en os ; c’est du spectacle
vivant ! Il est important de désacraliser le théâtre :
ce n'est pas un art élitiste, et quand on va voir une
pièce, pas besoin de se mettre sur son 31 !”
Il est vrai que le public wattrelosien est parfois difficile à capter : mis à part le théâtre wallon mouscronnois ou les représentations associatives, il n'a
pas eu pour habitude d’aller voir des pièces à
Wattrelos par le passé.
Le travail de l'Action culturelle vise donc à la fois à
rendre la ville attractive pour les non Wattrelosiens
et à inciter les Wattrelosiens à venir partager ce
moment de détente si enrichissant qu'est une
pièce de théâtre, si déroutant aussi, parfois.
“Exemple : la pièce jouée récemment au CSE par
Richard Gotainer, poursuit Jean Chenevière. Les
gens sont sans doute venus voir Gotainer-chanteur-du-Youki ; ils se sont retrouvés avec un acteur
jouant neuf personnages, un texte très travaillé sur
le thème du bio, tout en alexandrins… Je me suis
dit : ça passe ou ça casse. Résultat : une standing
ovation ! “
Le gros handicap pour Wattrelos reste l'absence de
vraie salle de spectacle, car le théâtre exige de la
concentration et donc du confort : confort de l'assise, confort visuel, confort acoustique… Cela reste
un bel objectif pour la Municipalité : le centre culturel wattrelosien est dans les cartons mais il coûte
cher, la commune n’est pas en mesure de le financer seule, et la recherche de partenaires exige une
autre forme de jeu : la patience. Alors patience…
LE CHOIX DE CHOTTEAU
La compagnie La Virgule dirigée par Jean-Marc
Chotteau a été choisie par Wattrelos pour ses
thémes proches du public et son goût de l’exploration : le théâtre sort de ses murs, entre dans
les bourloires, les gallodromes, et se rapproche
des gens. La compagnie se produit trois fois par
an à Wattrelos, mais joue aussi dans les collèges
et lycées La comédie du paradoxe (Diderot), suivie d’un débat avec les élèves, propose des
stages encadrés par des comédiens pros (Eric
Leblanc, Jean-Marc Chotteau), ainsi que des ateliers pour amateurs volontaires. Ces ateliers ont
débouché sur des Histoires Pressées jouées
dans les centres sociaux.
Tête de réseau dans notre
agglomération, la compagnie La Virgule (centre
transfrontalier de création
théâtrale MouscronTourcoing dirigé par JeanMarc Chotteau) est LE référent théâtre de Wattrelos.
Une convention lie
d’ailleurs la compagnie à
la Ville.
Objectif sensibilisation pour le jeune public
Le travail de la Direction de l'Action culturelle municipale est également
orienté vers les spectateurs de demain : les enfants. Ainsi, cinq comédiens
professionnels interviennent dans les écoles de Wattrelos, ce qui permet à
l'occasion de raccrocher l'apprentissage des élèves à la programmation culturelle et aux pièces jouées par des compagnies régionales comme La
Manivelle Théâtre, L'Oiseau Mouche ou Le Théâtre de l'Aventure.
“Les comédiens le constatent : le théâtre peut amener les élèves timides ou
en échec à s'épanouir, témoigne Marie-Pierre Gomet, chargée de la programmation jeune public pour la Ville. Il y a aussi des parents qui viennent
au théâtre parce que leurs enfants les y emmènent.”
C'est en effet possible grâce aux pièces pour enfants programmées régulièrement dans l'année à Wattrelos, et bien sûr pendant le festival L'Enfance
de l'Art où l'on franchit d'ailleurs régulièrement les frontières de l'art théâtral au sens strict. Ces pièces connaissent un succès populaire assez saisissant et les réservations sont souvent bouclées longtemps à l’avance.
Prochain rendez-vous (hors L’Enfance de l'Art) : En suivant les pointillés…
(compagnie du Chien qui Tousse) le 14 octobre. A partir de 10 ans.
LE JOURNAL DE WATTRELOS N°87 \ P.12
ETABLISSEMENTS SCOLAIRES : LE THEATRE AU CARREFOUR DE PLUSIEURS DISCIPLINES
Le théâtre est très précieux sur le plan pédagogique car il se situe au carrefour des disciplines d'enseignement classique et de la sensibilisation (voire de la création) artistique. Les enseignants wattrelosiens l'ont
bien compris et nombreux sont ceux qui l'utilisent régulièrement, comme dans les exemples suivants.
Léo-Lagrange : l'école du théâtre
Les écoliers de LéoLagrange rêvent actuellement... de greniers.
des compositeurs, des éclairagistes, des décorateurs, des costumiers…
Lorsque l'on pense théâtre dans les écoles, le nom
Sous
l'impulsion de Thomas Pimmel, enseignant
de Léo-Lagrange (Sapin Vert) vient spontanément à
de
la
classe
de CM2, et du directeur Bernard
l'esprit. Depuis longtemps, et plus encore depuis 7
Debail,
les
enfants
de plusieurs classes prennent
ans, les enfants de Léo deviennent, durant
toute
leur
part
dans
la programmation du festival
quelques mois, plus que des acteurs : des auteurs,
L'Enfance de l'Art en proposant tous les ans une
pièce imaginée et jouée par eux.. Ce coup-ci, on
découvrira le très poétique Rêve-Grenier.
“L'histoire de Léo et Léa qui, punis, doivent passer la nuit dans le grenier, carrefour entre le
monde réel et celui des rêves” explique Thomas
Pimmel. Quarante-trois mômes (dont ceux de la
classe d'intégration scolaire de Muriel Dupont)
sont concernés : ce sont eux qui écrivent actuellement, à raison d'une heure et demie par semaine, la pièce dans leurs cahiers de théâtre, à partir d'une idée de départ donnée par les instituteurs. “Leur capacité à inventer et devenir leurs
propres personnages est étonnante, commente
Thomas Pimmel. Il nous arrive d'être vraiment
pliés de rire !” Et puis, autant en profiter : nos
écoliers ont prévu, dans le scénario de cette
année, d'enfermer le directeur de l'école dans
une cage, lequel directeur se prêtera naturellement au jeu - le spectacle avant tout !
Représentations prévues le mardi 5 juin à 18h30 (tous publics), le jeudi 7 (écoliers de Wattrelos), le vendredi 8 (écoliers de Léo-Lagrange) et le samedi 9 (parents d'élèves) à la MEP.
Jean-Macé : des loups et des chaperons
Pour la deuxième année, les CE2 de l'école Jean-Macé se sont lancés dans l'aventure théâtrale, avec leur institutrice Sandrine Corne, et une intervenante de Théâtr'Eux la Compagnie, Sylvie Bernard, metteur en scène (et
l'aide précieuse de quelques mamans). Deux jours de représentations à la MEP début avril, données pour
l'ensemble du groupe scolaire… et les parents et grands-parents bien sûr ! Ces cinq saynètes développées
autour du conte du Petit Chaperon Rouge, adaptées ou créées de toutes pièces (décors compris) dans le cadre
du festival L'Enfance de l'Art, ont rencontré le succès auprès des quelque… 500 spectateurs.
Félicitations à ces 31 nouveaux acteurs pleins d'avenir !
Les CE2 de Jean-Macé ont
impressionné leurs camarades, début avril à la MEP.
LE JOURNAL DE WATTRELOS N°87 \ P.13
...
DOSSIER
Dans les collèges : le Grand Bleu à Zola et du théâtre-musique à Nadaud
Au collège Emile-Zola, Pascale Nicq, documentaliste, est également chargée de mission pour Le Grand
Bleu, théâtre national à destination du jeune public basé à Lille. Elle emmène les collégiens voir des pièces là-bas, favorise la rencontre avec des comédiens, travaille les dossiers pédagogiques avec les enseignants avant et après chaque sortie (chaque classe va voir un spectacle dans l'année), et anime tous les
samedis matin des ateliers avec Marion Laboulais, comédienne professionnelle, dans un cadre défini
par l'Education nationale. A la fin de ce mois de mai, nos collégiens participeront au Printemps Théâtral
où ils rencontreront d'autres élèves passionnés comme eux.
Au collège Nadaud, l’activité théâtre est assurée par Amandine Watremez, professeur de français, et
Alexandre Debeuscher, professeur de musique. L’atelier permet donc de marier deux arts, théâtre et
musique, avec des élèves de 6è à raison de deux heures par semaine. Cette année, ils sont vingt-trois
volontaires à travailler un texte de Marie Desplechin, La vraie fille du volcan, travail qui débouchera sur
une représentation donnée les 31 mai et 1er juin à la MEP dans le cadre du festival L’Enfance de l’Art.
Sens du travail en collectivité, discipline individuelle, écoute de l’autre... nombreuses sont les qualités
que les collégiens de Nadaud développent à travers cet atelier.
NOU PARLACH’ : ÇA DEVRAIT ETRE RECONNU D’UTILITE PUBLIQUE !
Ce n'est pas du théâtre au sens strict, plutôt des
sketches, des garlouzettes, qui, de l'avis général,
devraient être reconnus d'utilité publique tant ils
agissent positivement sur le moral des spectateurs !
Depuis trois ans, les joyeux animateurs de l'atelier
patoisant wattrelosien Nou Parlach' se mettent en
scène pour faire vivre notre langue picarde, heureuse initiative impulsée par Francis Delcourt,
bien connu des Wattrelosiens, et Christian Ladoë,
agent municipal chargé d'animation culturelle par
le maire qui souhaitait que le patois puisse trouver un terrain d’expression favorable dans sa ville,
comme c’est le cas dans les villes environnantes.
“A la première séance, nous étions à peine 37
dans la salle, se souvient Christian. On se réunissait à la MEP, et le bouche à oreille aidant, on a
progressivement attiré du monde... et finalement,
on a fait le plein ! Pour des raisons de sécurité, il
a fallu déménager l'atelier au centre socio-éducatif début 2006. Où l’on n’a pas encore assez de
place : la séance de ce mois d'avril 2007 a réuni…
390 spectateurs !”
Nou Parlach' ? Un phénomène : il faut réserver son
billet longtemps à l'avance (même si les séances
sont jusqu’à présent gratuites) pour pouvoir assister à la séance mensuelle, traditionnellement prévue le jeudi de 15h à 17h.
Le succès tient à la qualité des interventions bien
sûr, mais également au côté participatif de l'affaire : n'importe qui dans le public peut se produire
sur scène. Textes d'auteur ou compositions personnelles, tous les coups sont permis, et l'émulation est souvent libératrice pour la création.
Ainsi, une troupe de patoisants est née de l'atelier
Nou Parlach’ : Les Copés in Deux. Apparus pour la
première fois lors des vœux du maire aux associations en 2006 (ils ont assuré l’animation précédant les discours), Les Copés in Deux regroupent
cinq capenoules de haut vol (Francis Delcourt,
Jacques Viger, Christian, Valentin et “Jojo”
Ladoë), actuellement embarqués dans une création-maison, Minouche dij'ans après, que vous
pourrez découvrir le samedi 12 mai à 19h15 au
C.S.E. (billetterie à l'Office de tourisme).
Autre effet vertueux de Nou Parlach' : l'une des
intervenantes, Anne-Marie Deroussen, intervient
désormais dans certaines écoles pour apprendre
aux enfants le patois et leur donner le goût de
cette langue régionale autrefois déprisée et qui
reflète aujourd’hui la convivialité, la chaleur et
l’humour des gens du Nord.
Prochain atelier Nou Parlach' après la trêve estivale : jeudi 11 octobre au C.S.E. (billetterie à
l'Office de tourisme).
Après de timides débuts il y
a trois ans, l’atelier Nou
Parlach’ remplit la grande
salle du C.S.E...
Un phénomène !
LE JOURNAL DE WATTRELOS N°87\ P.14
THEATRE WALLON MOUSCRONNOIS : UNE INSTITUTION
C’est une institution dans la programmation culturelle de la Ville depuis des dizaines d’années...
bien avant qu’il y ait une programmation culturelle d’ailleurs !
Le Théâtre wallon mouscronnois, c’est un énorme
rendez-vous du rire proposé par la compagnie
Marius-Staquet, très populaire dans l’agglomération, et qui, malgré les petites différences de
vocabulaire et les expressions idiomatiques (mais
cela contribue aussi au charme des textes), parvient à attirer la toute grande foule des amateurs
de patois au C.S.E. chaque mois de décembre.
Un grand rayon de soleil au coeur de l’hiver !
COMEDIE MUSICALE : DES NOUVELLES D’ EVASION , ET LA BELLE
AVENTURE DE DE TEMPS EN TEMPS QUI CONTINUE
On quitte le genre purement théâtral pour la comédie musicale avec la troupe Evasion qui s’est faite
plus discrète ces dernières années : moins de
représentations, notamment à Wattrelos, moins de
succès médiatique. Elle n’a pas pour autant disparu. Un noyau dur de 25 comédiens, danseurs,
chanteurs, aux trois-quarts Wattrelosiens, poursuivent un travail artistique de qualité mais désormais sans la participation des élèves de SaintJoseph. Le lien avec le collège se maintient toutefois puisqu’il reste le lieu de répétition. Rêve, le
dernier spectacle, s’inspire du style cabaret avec la
succession de quatre tableaux : Venise, les années
folles, une discothèque, Paris, chacun servant de
décor à une histoire particulière. On découvrira
cela à Wattrelos les 24 et 25 novembre au CSE.
Actuellement, Evasion prépare une nouvelle comédie musicale pour enfants : Le grenier du Père Noël,
à découvrir à partir du mois de décembre.
Evasion n’est toujours pas un groupe fermé et
accueille volontiers de nouveaux membres.
Contact : Nathalie Delvinquière.
Tél : 06.20.37.45.63 - [email protected]
La troupe Evasion prépare
actuellement une comédie
pour les enfants.
Que devient la troupe De Temps en Temps ?
Elle a gagné trois fois le concours Graines de Stars
sur M6, est passée sur TF1 chez Lagaf, a fait les
premières parties de Jean-Luc Lahaye, François
Valéry.
Depuis, De Temps en Temps a écrit un spectacle,
Existencia (photo ci-dessus), qu'elle joue toujours
avec succès : danse, comédie et cinéma en direct,
tel est le savant cocktail proposé.
Une autre création de la troupe, Les danseurs du
Père Noël, met en scène un Père Noël fatigué,
esseulé, auquel on offre le plus beau des
cadeaux. Un merveilleux spectacle, avec tout ce
qu'il faut pour le rendre heureux. Prochainement,
De Temps en Temps fera l'animation chorégraphique du salon du foot au Zénith de Lille les
21,22 et 23 septembre. C'est l'événement sportif
de la rentrée ! Prochaines représentations : Les
Danseurs du Père Noël, 1er et 2 décembre 2007 à
la Macc de Villeneuve d'Ascq. Spectacles, comédies, arbres de Noël, Saint-Sylvestre, organisation
de soirées, vous pouvez contacter De Temps en
Temps au 03.20.83.84.04 ou 06.70.20.96.18,
[email protected]
LE JOURNAL DE WATTRELOS N°87\ P.15
...
ACTUALITE
NOUVEAUTE :
UN VILLAGE D’ENTREPRISES A HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE
Sur le parc du Beck, entre l’Antenne Sud et le théâtre équestre, la société d’économie mixte Ville
Renouvelée va réaliser un village d’entreprises. Les
travaux débuteront au troisième trimestre 2007 pour
une livraison au printemps 2008.
Après les implantations décrites dans le numéro
précédent du Journal de Wattrelos, cette nouvelle
intervention économique vise cette fois à mettre à
disposition de PME et de PMI des surfaces à louer de
qualité : bureaux ou ateliers. C’est ce que recherchent de jeunes créateurs d’entreprises, notamment
Nicolas Basile, informaticien dont il était aussi question dans le Journal de Wattrelos du mois de mars. A
l’heure actuelle, l’initiative privée ne répond pas
suffisamment à ce type de demande bien spécifique,
mais indispensable si l’on veut que des petites
entreprises naissent et se développent à Wattrelos !
Une tranche ferme, une tranche conditionnelle
La tranche ferme, certaine donc, va comporter deux
bâtiments, l’un de 1 500m² divisé en deux ateliers et
deux plateaux de bureaux, l’autre de 1 920m² occupé par quatre cellules d’activités et deux plateaux et
bureaux.
Dans la tranche conditionnelle, on trouve deux bâtiments de 1 120m² abritant chacun quatre cellules.
Entre 80 et 100 emplois devraient être générés par
cette opération.
L’autre atout : la qualité environnementale
L’application des critères de la haute qualité environnementale à ce projet a valeur de test.
Il s’agit de montrer qu’ils sont parfaitement compatibles avec un contexte économique. L’objectif étant de
favoriser leur prise en considération dans les futurs
parcs d’activités de la métropole lilloise avec notamment, comme priorité, la réduction de l’émission des
gaz à effet de serre.
Et en matière de développement économique, certains autres grands dossiers continuent d’avancer :
> Pour les friches industrielles de Saint-Liévin et de
La Lainière, le Conseil de Communauté du 30 mars a
voté deux délibérations par lesquelles
l’Etablissement Public Foncier est mandaté pour
intervenir au nom de la collectivité publique sur ces
friches. Avec pour objectif l’utilisation maximale de
ces espaces pour accueillir de nouvelles activités
économiques.
> Pour la friche des anciennes Filatures du Sartel, le
propriétaire, IRD, a déposé un permis de démolir,
qui a été validé le 27 mars. Les travaux devraient
bientôt s’engager. Un investisseur s’intéresse à l’implantation de nouveaux bâtiments, susceptibles de
loger 200 emplois.
> Sur le parc du Winhoute, les travaux avancent vite.
L’entreprise Jules annonce sa 1ère pierre dès juin.
Le parc du Beck va s’enrichir de ce village prévu
pour accueillir les petites et
moyennes entreprises dans
le respect de l’environnement.
Pour tout renseignement : Direction de
l’Action économique,
03.20.81.64.46.
LE JOURNAL DE WATTRELOS N°87\ P.16
LES SERVICES A LA PERSONNE : DE VRAIS METIERS A DECOUVRIR
Vendredi 15 juin, la Mission locale pour l’Emploi de
Wattrelos-Leers organise à la Maison de l’Education
Permanente un forum consacré aux métiers des
services à la personne intitulé De la petite enfance
aux personnes âgées. Tout le monde s’accorde à
reconnaître qu’ils sont des gisements d’emploi
(non délocalisables !) en plein développement.
La matinée sera occupée par un débat avec la participation de professionnels des secteurs concernés, en particulier le directeur de l’école d’éduca-
teurs (-trices) de jeunes enfants. L’après-midi,
dès 12 heures, les stands des centres de formation, de structures d’aide à la création d’entreprises, de sociétés de services telles que 02 ou Adar
(aide-ménagères) accueilleront toutes les personnes concernées par cette branche d’activité, soit
parce qu'elles envisagent d’en faire leur métier,
soit en tant que futurs employeurs parce qu’elles
veulent en savoir plus sur les possibilités offertes.
C’est d’ailleurs l’occasion de se renseigner sur les
avantages de formules comme le chèque emploiservice.
Mais les services à la personne ne se réduisent
pas à la garde d’enfants et à l’aide aux personnes
âgées ; ils comprennent aussi des activités telles
que les courses, le bricolage, le jardinage. Bref,
tout le monde peut y trouver son compte à condition de frapper à la bonne porte. Rendez-vous
donc le 15 juin dans les locaux de la Maison de
l’Education Permanente, rue Jean-Castel.
Renseignements : Mission locale pour l’Emploi,
308, rue Carnot, 03.20.89.44.33.
E-mail : [email protected]
CROTTES DE CHIENS : FRANCHEMENT, C’EST EXASPERANT !
Malgré les efforts que la Ville fournit pour conserver un cadre de vie propre et agréable, la vue de
certains trottoirs ou espaces verts rend quelquefois furieux : les crottes de chiens nous empoisonnent le quotidien et ce spectacle dégoûtant est
d'autant plus insupportable qu'il suffirait d'un
petit geste citoyen de chaque propriétaire de chien
pour que cela cesse.
Nombreux sont les Wattrelosiens à s'en plaindre
ou à écrire au maire pour dénoncer ce fléau. Alors
que faire ? Même s'il est évident qu'on ne peut
contrôler chaque propriétaire de chien en promenade, des solutions existent pour les communes,
bien qu'elles ne soient en aucune manière miraculeuses.
Quelles sont-elles ?
- sensibiliser les propriétaires via l'information
municipale : c'est le but de cet article,
- installer des sacs à crottes, aménager des “toi-
Attention, amende !
Le maire a pris deux arrêtés municipaux, il y a un an, obligeant les propriétaires :
- à tenir leur chien en laisse, même dans les parcs,
- à ramasser les crottes de leur chien.
Sans cela, ils s'exposent à une contravention de 38 euros. A bon entendeur…
lettes” publiques pour chiens, acheter des moto
crottes : cela coûte (d'autant que Wattrelos est
très étendue !) et bien évidemment, cela aboutit à
faire payer par tous les Wattrelosiens les désagréments que seuls certains causent par leur chien,
- proposer en de nombreux endroits des kits de
ramassage : pourquoi pas ? La Ville y est favorable
mais dans des conditions qui restent à préciser,
notamment quant à leur gratuité.
On le voit, le problème n'est pas simple. D'autant
que plus la Ville nettoie, moins les propriétaires de
chiens se sentent responsables ! Mais la
Municipalité est bien décidée à engager la lutte
pour que les trottoirs de Wattrelos soient enfin
débarrassés de ces maudites crottes.
LE JOURNAL DE WATTRELOS N°87 \ P.17
...
ACTUALITE
BUDGET 2007 :
STABILITE, PRUDENCE...
Stabilité, prudence, proximité, solidarité.
Tels sont les mots employés par Eliane Rusquart,
adjointe au maire chargée du budget, pour caractériser le budget 2007 (48,3 millions d’euros en
fonctionnement ; 11,1 en investissement).
Stabilité
La masse globale des dépenses ne progresse que
de 1,5 %, donc moins que la hausse de prix. Et
encore : l’investissement est privilégié (+ 3 %) par
rapport aux dépenses de fonctionnement qui
n'augmentent que + 0,8 %. Cette stabilité se
manifeste aussi au niveau de la fiscalité, les taux
des trois taxes étant identiques à ceux de 2006.
Prudence
L’équilibre est assuré dans de meilleures conditions que l’an dernier. En effet, la capacité d’autofinancement (l’épargne) de la commune est passée
à 200 000 euros au lieu de 50 000 euros en 2006.
Autre exemple de prudence : le suivi rigoureux des
dépenses de personnel qui se traduit par le non
remplacement systématique des départs en retraite. Malgré la revalorisation nationale salariale et
d’autres mesures allant dans ce sens, les dépenses de personnel ne progressent que de 1,4 %.
Proximité
Priorité a été donnée à tout ce qui améliore la vie
quotidienne des habitants : propreté, éclairage
public, plantations (voir chapitre investissement).
Dans nos dépenses de gestion, aux écoles et restaurants scolaires, à la culture (bibliothèque,
conservatoire...), animations municipales.
Solidarité
La Ville a aussi fait un choix politique clair de solidarité en n’augmentant de façon significative que
les subventions accordées :
- au Centre Communal d’Action Sociale (+ 9 %)
pour faire face à une croissance des besoins que
chacun peut constater autour de soi.
- à l’Association des Centres sociaux de
Wattrelos (+ 4,7 %) confrontée à des désengagements injustes de la CAF et de l’Etat.
Si la Ville ne peut compenser intégralement ces
désengagements, elle veut, cependant, marquer sa
solidarité et son attention à l’égard des associations et services qui interviennent pour les familles
et nos habitants les plus modestes ou en difficulté.
INVESTISSEMENT :
LE CHOIX DE LA PROXIMITE
ET DE LA VIE QUOTIDIENNE
Dans ce budget, 720 000
euros sont consacrés à la
modernisation et au développement de l’éclairage
public.
1. Proximité, vie quotidienne :
1 319 360 euros
- remplacement de la balayeuse : 120 000 euros
- acquisition d’1 grande tondeuse : 90 000 euros
- éclairage public : 720 000 euros (dont acquisition d’une nouvelle nacelle : 90 000 euros)
- rénovation des courées : 177 360 euros
- plantations : 40 000 euros
- jeux au parc du Lion : 75 000 euros
- fin de la mise en lumière de quartiers (fêtes de
fin d’année) : 32 000 euros, etc.
2. Rénovation du quartier de Beaulieu :
1 836 000 euros
Première tranche d’un pôle petite enfance avec
crèche et bibliothèque de quartier : 1 400 000
euros (subvention : 590 000 euros)
- création de l’espace-projet, lieu d’information
sur les différents aménagements : 105 000 euros
(subvention : 62 000 euros)
- travaux d’éclairage public : 113 000 euros
- aménagement de la plaine de Beaulieu dont
nouveaux jeux : 28 000 euros, etc.
3. Ecoles
- Jacques-Brel : changement des sols : 50 000
euros
- Jean-Macé : reconstruction du self et mise aux
normes handicapées : 30 000 euros
- Jean-Jaurès, Albert-Camus et Léo-Lagrange : pose
de condenseurs dans les cuisines satellites
(absorption de la vapeur) : 210 000 euros
- Léo-Lagrange : remise en état de la cour de
récréation : 28 000 euros.
LE JOURNAL DE WATTRELOS N°87 \ P.18
- étude de reconstruction de l’école Michelet
(recherche de solutions pour une reconstruction sur
place, sans perturber la scolarité). Cette étude est
réalisée en interne par le bureau d’étude
Bâtiments.
4. Poursuite des grands projets
- Construction de la Cité des sports : 950 000 euros
- Aménagement de la Maison de l’Emploi :
1 000 000 euros (subvention : 525 000 euros).
5. Entretien du patrimoine :
1 150 000 euros
- Nouvelle façade de l’Hôtel de ville : 800 000 euros
(subvention : 300 000 euros)
- Rénovation du chauffage de la Maison de
l’Education permanente : 100 000 euros, etc.
LES TROIS FAUTES DE L’ETAT
1. Une évolution très limitée
des dotations
Pas plus de + 0,2 % pour la dotation globale de
fonctionnement, principale ressource de la commune :
- 19 539 000 euros en 2006,
- 19 574 000 euros en 2007.
C’est peu, trop peu, ne serait-ce que pour compenser la hausse des prix.
2. Une réforme injuste de la dotation
de solidarité urbaine
Cette dotation est normalement destinée aux
villes ayant des difficultés économiques et sociales importantes. Pourtant, si Wattrelos en bénéficie, elle n’a pas ce que ses besoins sociaux exigent, cela pour deux raisons :
- la hausse de la dotation de solidarité urbaine
(+5 %) s’accompagne d’une baisse de la dotation
forfaitaire. A ce petit jeu, Wattrelos perd plus sur
un plan que ce qu’elle gagne sur l’autre.
- la nouvelle réforme intervenue récemment
répartit la dotation forfaitaire en fonction du
nombre d’habitants habitant en zone franche ou
en zone urbaine sensible. Wattrelos est pénalisée
par ce mode de calcul avec seulement 14 % de la
population dans ce cas (Beaulieu).
3. Des dépenses imposées
Axée sur les sports de combat, la Cité des Sports
ouvrira ses portes au 1er
trimestre 2008, à l’emplacement du stade AmédéeProuvost.
6. Sports : 184 364 euros
Matériels pour les stades et les salles de sports.
7. Culture : 171 500 euros
Achat d’instruments de musique et de matériels de
scène pour les spectacles.
L’Etat décide, la commune paie.
Parmi les nombreux exemples, citons la hausse
des cotisations sociales employeurs que doit
payer la commune. De 2002 à 2007, elles sont
passées de 47,97 % à 54,94 %, soit une dépense
supplémentaire de 1,5 million d’euros par an, que
la Ville n’a pas d’autre choix que de payer !
Personnes invalides ou handicapées : baisse d’impôt local en 2008
Cette mesure concerne la taxe d’habitation et s’applique dès 2008. Un abattement de 10 % sur la valeur locative moyenne de la commune sera pratiqué. Peuvent en bénéficier les personnes atteintes d’une infirmité ou d’une invalidité les empêchant de subvenir, par
leur travail, aux nécessités de l’existence. L’abattement bénéficie aussi aux contribuables qui, ne remplissant pas ces conditions, cohabitent avec une ou plusieurs personnes handicapées. Pour bénéficier de cette mesure, le contribuable devra s’adresser au centre des
impôts de sa résidence principale. Pour Wattrelos : avenue Charles-Fourier, 59100 Roubaix.
Commerces : une taxe contre l’abandon abusif
Depuis 2006, la loi permet aux communes d’appliquer une taxe sur les commerces abandonnés. Cette situation est parfois le résultat
d’une opération spéculative ou de la négligence du propriétaire. Ce comportement peut freiner l’animation ou le renouvellement urbain
des quartiers. Mais pour que la taxe s’applique, l’abandon doit être durable. Ainsi, la taxe ne concerne que les locaux sans activité
depuis au moins cinq ans et ne sera pas due lorsque l’absence d’exploitation est indépendante de la volonté du propriétaire.
LE JOURNAL DE WATTRELOS N°87 \ P.19
...
DANS LES QUARTIERS
QUOI DE NEUF
DANS VOS
QUARTIERS ?
VIEILLE PLACE
I.D'ELEC, SPECIALISTE DE L’ELECTRICITE
C'est une petite entreprise qui se développe bien :
I.D'elec, située au bord de la rue Jeanne-d'Arc, propose installations et dépannages pour tout ce qui
concerne l'électricité, d'où son nom (I.D = installation-dépannage), à destination des magasins, des
écoles, des entreprises industrielles, et dans une
moindre mesure, des particuliers.
Créée par Philippe Vanhoutte (avec l'aide financière
et les conseils de la plate-forme Versant Nord Est
Initiative, ainsi qu'une subvention de l'Union euro-
péenne), I.D'elec compte aujourd'hui sept
employés : Marie-Christine Guyot, secrétaire
comptable, Olivier Dumont, chargé d'affaires et
responsable maintenance, ainsi que les électriciens “sur le terrain” Yan, Christophe, Dimitri et
Jérôme.
Contact : 5, rue Jeanne-d'Arc, 03.20.83.90.61.
LABOUREUR
O’PAIN CHO, C’EST FRAIS, C’EST CHAUD
C'est écrit phonétiquement, mais on a compris :
un nouveau point chaud s'est ouvert au Laboureur.
Toufik et Safia Lemmouchi proposent pains (cuits
sur place), sandwiches, viennoiseries, confiseries
et boissons à emporter. Un petit magasin de proximité déjà apprécié qui se situe 207, rue Carnot et
qui est ouvert entre 6h30 et 19h.
SAPIN VERT
HOMME DE MENAGE... ET AUTRES SERVICES
Constatant que la grande entreprise de nettoyage
préfére les grandes surfaces et s’intéresse peu aux
particuliers et aux commerçants, Michel Hamadi
(ph. ci-contre) a décidé, à 42 ans, de se mettre à
son compte pour satisfaire cette clientèle.
Michel Hamadi a été pendant 23 ans responsable
d’exploitation dans plusieurs sociétés du secteur.
Vous pouvez faire appel à lui pour le nettoyage de
votre intérieur et des parties communes, mais
également pour aller chercher du plâtre dans une
grande surface de bricolage ou bien retirer
auprès de votre fournisseur la machine à laver ou
le frigidaire que vous avez commandé.
“ Je suis plus rapide et moins cher” précise-t-il.
Contact : Classic Propreté Multiservices,
92, rue Marcel Vaneslander, 06.18.12.59.62
ou 03.20.24.90.60.
PROFESSION DJ
Manager dans une entreprise de transport, M. Razzouki (ph. ci-contre) a profité d'un plan social pour
emprunter une autre voie : le métier d’animateur de soirée. Il est donc devenu DJ à plein temps en fondant
sa société AMC : A pour Amel, M pour Myriam, C pour Celia, les prénoms de ses trois filles. Ce métier, il ne
le découvre pas puisqu’il l’exerce de façon épisodique depuis environ 20 ans. Apportant son matériel professionnel haut de gamme (son, lumière), M. Razzouki anime des réunions de toutes sortes : mariages, communions, anniversaires, bars à musique, karaokés, fêtes d’écoles, départs à la retraite, arbres de Noël, etc.
A noter : il possède une assurance responsabilité civile professionnelle.
AMC Animations, 87, rue Delecourt, 06.63.46.57.19, www.amcanimation.com, [email protected]otmail.com
LE JOURNAL DE WATTRELOS N°87 \ P.20
CENTRE
AUX BEAUX SOINS DE RITU’ELLE BEAUTE
FACADE DE LA MAIRIE : ON PEUT COMMENCER
A la place de l'agence d'intérim, au début de la rue
Carnot, on trouve à présent un salon d'esthétique
tenu par la jeune et jolie Aurélie Nicotra. Après six
ans d'expérience, elle a décidé de voler de ses propres ailes pour proposer, dans des locaux refaits à
neuf, des soins du visage, du corps, épilation,
manucure, UV, maquillages…
Ritu'Elle Beauté, 21, rue Carnot, 03.20.73.89.13, du
mardi au vendredi 9h30-19h, samedi 9h-17h.
On le sait : la façade en briquettes, posée en
1965, présente des risques de chutes. D’où le
périmètre de sécurité actuel. Si on a l’impression
que la situation n’a pas évolué ces derniers mois,
c’est qu’il fallait attendre l’accord de l’architecte
des Bâtiments de France. C’est la loi. Ce dernier a
tranché : à la place de la brique, un enduit de
couleur pierre claire sera posé sur les trois murs,
sauf le fronton qui sera mis en valeur grâce à des
panneaux imitation pierre, mais d’un ton différent.Cette opération présente l’avantage d’améliorer l’isolation du bâtiment (un matériau sera glissé sous les enduits et les panneaux), de pouvoir
poser du double vitrage, d’améliorer l’éclairage
avec un système plus économique.
Deux phases de travaux :d’abord ceux de la façade place Delvainquière et du pignon rue Carnot (5
mois) qui vont démarrer incessamment, puis la
façade arrière (3 mois).
APRES LA PAIX, LE CIC
Le CIC Scalbert-Dupont va abandonner ses locaux
rue Carnot (350m²) pour occuper 920m² sur deux
niveaux dans l’ancienne brasserie La Paix.
Deux postes d’accueil et une vingtaine de bureaux
y seront aménagés. Le projet présente aussi l’avantage de préserver les jardins existants transformés en patios, ainsi que la façade sur la rue (avec
toutefois des fenêtres plus grandes). L’agence proposera un distributeur, une borne de dépôt pour
les commerçants et une salle de coffres.
Ces travaux s’inscrivent dans un programme de
rénovation des 300 agences du réseau régional
(réalisé à 99 %). Ouverture fin 2007.
SAINT-LIEVIN
DECO FLEURS REMONTE LA RUE
Après quelques mois passés rue Jean-Jaurès, Déco
Fleurs est parti s'installer un peu plus loin, rue
Jules-Guesde, pour pouvoir bénéficier d'un local
plus grand, adapté à la demande.
Evelyne et Stéphane Bridelle travaillent en famille
et fournissent des fleurs pour toutes les occasions.
Ils assurent même des compositions personnelles
et, au besoin, Stéphane peut même venir faire
votre jardin et le planter pour vous (sur commande
bien sûr).
Contact : 25, rue Jules-Guesde, 03.20.89.25.85,
lundi 14h30-18h, du mardi au vendredi 9h-12h /
14h-19h, samedi 9h-19h, dimanche 9h-13h30.
LE JOURNAL DE WATTRELOS N°87 \ P.21
...
EN DIRECT
DES CLUBS
COURSE A PIED
FABIEN, MARATHONIEN DES SABLES
Wattrelos compte un véritable champion de l’ultrafond : Fabien Debaucheron, 35 ans, habitant du
Laboureur et chauffeur de bus quand il ne court
pas, vient en effet de boucler le fameux Marathon
des Sables, qui se dispute par équipes de quatre
durant une semaine dans le désert marocain, obtenant même une exceptionnelle 19ème place personnelle.
Exceptionnelle car les 750 concurrents viennent du
monde entier pour participer à cette épreuve en six
étapes de longueurs variables (dont une de... 70,5
km !), terriblement éprouvante.
Heureusement, Fabien a de solides qualités de
coureur à pied.
Il est même du genre doué, très doué : 3’44 sur
1500m (vice-champion de France N2 en 1998),
31’06” aux 10 km, 1h08’ au semi et 2h33’31”au
marathon... Les connaisseurs apprécieront !
Mais le “MDS”, c’est une autre planète : 221 km en
autosuffisance (il faut tout emporter, même la
nourriture, c’est-à-dire trimballer un sac de 8 kg en
permanence !) par 40°, avec des dunes et encore
des dunes à gravir...
SPORT
Deux raisons de se surpasser
Pourtant, Fabien tenait plus que tout à réaliser
l’exploit de terminer cette course, et même de se
classer dans les trente premiers. Pour deux raisons.
La première : il avait dû abandonner l’an dernier
pour cause de déshydratation profonde et n’avait
pas enlevé depuis le bracelet vert que les organisateurs vous accrochent dans ces cas-là. Cette
fois, il s’est fait un plaisir de demander à ce
qu’on le libère symboliquement du poids de cet
abandon en se faisant oter le bracelet dès la
ligne d’arrivée franchie.
La seconde : il avait demandé sa compagne,
Christelle Lanneau, en mariage au départ... et
avait demandé à connaître sa réponse le jour de
la dernière étape.
“Le speaker a alors annoncé au micro, sur la
ligne de départ : Fabien, Christelle te fait savoir
qu’elle est très fière de toi et que sa réponse est
oui. Tout le monde a applaudi en criant bravo !”
raconte Fabien, encore ému.
On imagine que les derniers kilomètres de l’épreuve ont dû lui paraître tout de suite plus supportables !
D’autant qu’à l’arrivée l’attendait une autre
bonne nouvelle : son équipe, AFAT Voyages, se
classait première française et troisième au général.
En route pour les 100 bornes
L’enthousiasme et la bonne forme aidant (seuls
ses pieds ont souffert), Fabien a décidé de s’inscrire au championnat de France des 100 km le 19
mai en Vendée. Ayant bouclé l’étape longue de ce
MDS (70 bornes donc, mais dans le sable et sous
un cagnard d’enfer) en 8h02’, il ne serait pas
étonnant que notre marathonien des sables y
obtienne un très bon classement.
Wattrelos est en tout cas très fière de lui !
Pour Athina
Fabien est aussi un sportif de coeur : il court
pour médiatiser - et si possible obtenir des
dons, comme cela fut le cas lors du dernier
semi-marathon de Lille - une maladie orpheline
dont est atteinte Athina, 3 ans, la nièce d’un
camarade de club : l’ichtyose (maladie dite des
“enfants arlequins” car l’épiderme se dessèche
gravement, compartimentant la peau).
La marraine de l’association qui lutte pour
Athina est Flavie Flament.
Renseignements et dons possibles sur
www.aaimonaco.org.
LE JOURNAL DE WATTRELOS N°87 \ P.22
MOTO
WATTRELOS MOTO ACTION
Depuis leur virée aux USA l'été dernier, les
motards du Wattrelos Moto Action n'ont pas eu le
temps de mettre la béquille : soirée annuelle au
profit de Ludopital, escorte du Père Noël, gala de
catch, fête des associations, week-end Enduropale
au Touquet, et bien sûr le soirée Super Mec et
Super Nana du 24 février animée par Denis
Rolland, avec le fameux Mitch, dans une salle
Salengro où se pressait une foule record.
C'est à cette occasion que le bon président
Philippe Seys a présenté son successeur, Hugues
Dekerle, qui dirige à présent l'association.
AMITIE MOTARDS WATTRELOSIENS
Mi-mars, le club a réuni 145 personnes pour la
Saint-Patrick, avant de défiler au carnaval avec 51
“Mexicains”, 15 motos, un char et un groupe à pied.
Prochaine sortie : la Somme, en honneur aux
anciens combattants. A la Pentecôte, direction
Champagne Ardennes : tranchées de Verdun,
musée de la bière et barbecue au menu. Le club n’a
qu’un souci : trouver un local. Avis à la générosité
des autres associations ! Contact : M. Marrouki,
06.88.57.82.88, [email protected]
SECTION TOURISME DES MOTARDS
La STMW a repris la route pour le forum des moto
clubs à Arques, puis le marché moto à Avion, avant
la fête des assos de Wattrelos, puis elle a mis le
cap sur l’Enduropale et a accueilli l’assemblée
générale des Motards en Colère. Le salon de
Pecquencourt et ses belles machines n’ont pas été
oubliés, non plus que la balade Ludopital au profit
des enfants hospitalisés. Le soleil printanier fut
l’occasion d’admirer le château d’Attre, puis de
filer vers Le Mans pour les 24 heures.
RANDONNEE
L'Entente des randonneurs a son site internet :
www.ententerando-wattrelos.fr où l'on trouve
notamment le programme trimestriel des sorties
cyclo et pédestres. N'hésitez pas à vous informer !
TWIRLING
Deux champions de France (Benjamin Deryckx et
Camille Renaut) et une équipe junior championne
de France : le club wattrelosien a frappé fort !
D'autant que Camille Boidin, Delphine Deryckx et
Juliette Deryckx ont obtenu la 2ème place de la
Coupe de France, et que leurs camarades de club
se sont formidablement débrouillées au Grand
Prix de France.
Inscriptions possibles le mardi (twirling) et le vendredi (gym) de 18h à 19h30 à la salle Pierre de
Coubertin, rue du Beau Saule (06.82.35.36.19).
KARATE
Mois de mars chargé pour le Shotokan karaté club
avec le stage annuel en compagnie du sensei
Sawada, 7ème dan, puis le déplacement à Douai
pour un entraînement spécial kumité avec la
championne du monde Monique Amghar, puis un
nouveau déplacement à Lille avec le sensei
Sawada pour les katas supérieurs !
Contact club : Mme Ducrocq, 03.20.75.37.17.
TIR SPORTIF
La section tir de l’Amicale laïque du Centre est
fière d’annoncer la 6è place obtenue par Patrick
Madinier en carabine 10m handisports au championnat de France à Montluçon. L’ACW a également reçu, mi-avril, 80 jeunes se disputant le titre
de champion départemental qualificatif pour le
championnat de France des écoles de tir, fin juin.
LE JOURNAL DE WATTRELOS N°87 \ P.23
...
SPORT
GYMNASTIQUE
La Patriote
La compétition régionale à finalité interrégion
Ufolep les 31 mars et 1er avril a tout à fait répondu
aux espoirs : participation des clubs, du public,
organisation parfaite, 1ère place pour l’équipe
filles (Alexia El Ayyadi, Lysa Delannoy, Chloé
Bacqueville et Clélie Gobert), 1ère et 2è place en
individuel pour Fiona Cozzo et Neige Samaille
(entraînées par Seb Pottier et Saïb Chaibhaa)...
Pour compléter ce bonheur, l’équipe 7-8 ans
entraînée par Kathy Ramette et 9-14 ans entraînée
par Michèle Deconninck se sont aussi classées
1ère en Région. Chez les garçons, les minimescadets FFG entraînés par Mohamed Demdoum et
Seb Pottier ont gagné la finale de zone critérium et
se sont qualifiés pour la finale nationale, tandis
que l’équipe Ufolep entraînée par Philippe Faraci
s’est classée 1ère en Région à Grande-Synthe
(Bryan Vanpraet, Gaetan Monnier, Greg Rolland,
Yohann Kuylle, Vincent Simon et Gaetan
Millecan). Autre satisfaction : la relève est prête,
si l’on en croit les résultats des parcours gymniques le 25 mars à Orchies !
L’équipe filles 9-12 ans
classée 1ère à Lambersart,
et les garçons vainqueurs
de la finale zone en FFG.
Jean-Zay Gym
Deux équipes se sont classées 3è et 5è en Dir 4
aux championnats départementaux, tandis que la
Dir 2 toutes catégories se classait 2è.
Quant à Cathy Roussel (Fédéral C senior) et Kelly
Tilman (Critérium 1 cadette), elles ont disputé les
demi-finales de championnat de France. Le club
reprend les inscriptions pour filles et garçons dès
2 ans (les filles dès 6 ans pour la compétition),
ainsi que pour les adultes.
Renseignements : gymnase situé 34, rue
Delecourt, 03.20.11.04.52 (ou 06.27.17.38.82 :
Christine Parisseaux).
La Gauloise
Le club a connu de très bonnes performances lors
des finales d'arrondissement de Lille, départementales (5 équipes qualifiées) et régionales (deux
1ères places pour la DIR libres masculine). Le club
compte 150 licenciés, et un staff technique de 18
entraîneurs et 12 juges officiels ; il est en phase de
labellisation Petite Enfance auprès de la FFG.
Fidèle à sa politique de formation, La Gauloise a
présenté deux jeunes à l'examen de moniteur fédéral, un autre entraîneur participant quant à lui à un
stage interrégional de spécialisation Petite
Enfance. Signalons également que le club a organisé en mars son tournoi franco-belge pour jeunes
et débutants, ainsi que les finales d'arrondissement circuit éducatif et gymnique féminine. Quant
à l'équipe Euroteam, elle a pris part aux demi-finales des championnats de France à Hénin : elle vise
les championnats de France en mai à Montluçon.
L’équipe DIR libres garçons
de La Gauloise s’est qualifiée pour les finales interrégionales à Elbeuf.
LE JOURNAL DE WATTRELOS N°87 \ P.24
BOXE FRANCAISE
Les jeunes boxeurs de La
Savate wattrelosienne sont
pleins d’avenir !
Excellent résultat pour le club que préside Lilo
Contrino : aux championnats de France qui se sont
déroulés à Dijon, début avril, Hélène Soler et
Quentin Mezine se sont qualifiés pour les finales
qui auront lieu à Paris.
De leur côté, Teddy Soyez termine deuxième en
championnat de France zone, et Ibrahim Bouchera
et Yannick Baussart à la même place en zone. Au
plan régional, Moumine Miloudi remporte le
championnat technique (style) et se qualifie pour le
championnat de France.
Enfin, Amélie Lebrun, qui a perdu son premier
assaut, a reçu le soutien et les encouragements du
président. Sûr : elle fera mieux la prochaine fois !
JUDO
Jérémy Tartar a obtenu la 230è ceinture noire du
JCW, peu après avoir remporté le championnat
départemental cadets.
Au challenge de l’Entraide sportive, le club a obtenu 18 premières places et a pu remettre un
chèque de 298 euros à la précieuse association du
président Roland Merlin.
Autre résultat remarquable : Romain Dubois est
devenu champion de France junior UGSEL, et
Jérémy Tartar s’est classé 2è en cadets ! Bravo !
TENNIS
Excellents résultats pour les joueurs wattrelosiens :
Angélique De Oliveira, Kévin Delavaud et Alizé
Mathon ont gagné le tournoi du club, et Océane
Lévêque, meilleur espoir du club, a été demi-finaliste à Mouvaux, Brigode et Wattrelos.
S'agissant des tournois des jeunes, tout s'est parfaitement déroulé avec quelque 390 participants
et le précieux concours de bénévoles dévoués
qu'il convient de féliciter.
NATATION
TAEKWONDO
Maître Phani, Chusaï
Chiraporn et Samir Leurent.
Dans les championnats régionaux, le Lane Xang
occupe la 11ème place. Résultats récents : Samir
Leurent s’est classé 3è aux championnats de France
N1 ( il a perdu face au champion du monde), mais 1er
à l'Open internationnal de Rouen (élu meilleur combattant du tournoi), à l'Open international de
Bruxelles, au championnat régional...
Quant à Chusaï Chiraporn : 2ème a l'Open de
Bruxelles, à l'Open de Rouen, à l'Open de
Roselaere... Une 2è place également pour Steve
Comblez au championnat régional, ainsi que pour
Thierry Phanithavong à l'Open international de
Rouen.
Les passages de ceintures, blanche à rouge, ont eu
lieu le 24 mars à la salle Coubertin.
Le Lane Xang s’entraîne le mardi de 18h à 19h pour
les moins de 12ans, de 19h30 à 21h30 pour les plus
de 12 ans ; le mercredi de 18h à 19h pour les moins
de 12 ans, de 19h30 à 21h30 pour les plus de 12 ans.
Contact : Claudine Dieudonné, présidente,
03.20.02.79.51 ou 06.63.65.79.73.
Les bonnes nouvelles ont commencé au meeting
départemental des jeunes où Baptiste Droulez, 10
ans, a gagné 3 médailles d'or et 1 d'argent !
Autres brillants Wattrelosiens : Aymeric
Vanootegem et Alexia Swiatek. Puis quelques
Dauphins sont partis suivre un stage au Canet-enRoussillon où ils ont rencontré Laure Manaudou en
personne !
Enfin, nos nageurs wattrelosiens sont montés 17
fois sur le podium de la 2ème journée des Avenirs
grâce à Aneslie Sadsaoud (vainqueur du 100 libre,
dos et brasse !), Baptiste Droulez, Hindia Mati,
Lyse-Marie Sadsaoud et Thibaut Zarouri, tandis
que lors des éliminatoires de la coupe Tristram, les
équipes garçons et filles se sont classées 3èmes,
se qualifiant pour la finale départementale à
Dunkerque le 20 mai.
LE JOURNAL DE WATTRELOS N°87\ P.25
...
DANS LE RETRO
SOUVENIRS
D’ENFANCE
Année scolaire 1952, école Ferdinand-Buisson, classe de CE1-CE2 de Madame Harduin (photo transmise par Marc Werbrouck).
Quelques élèves : Jacques Viger, Jean Robert Deschamps, Marc Werbrouck, Claude Deffrenne, Alain Quatanens, Michel Dufour, Roger
Libbrecht, Michel Devriese, Marc Legrand, Christian Sory, Jean-Charles Hellin, Michel Lecoutre.
Année scolaire 2003-2004, collège Saint-Joseph, classe de 4èG de Madame Fontaine (photo transmise par Axel Souia).
Quelques élèves : Cécile Bart, Marie Calbeau, Mikael Casliniova, Thomas Motte, Charlotte Cateau, Maxime Lebigre, Kevin Hubinon,
Lokman Buisseri, Elodie Viren, Solenne Wetematouba, Mehdi Damani, Alexandre Motte, Axel Souia...
LE JOURNAL DE WATTRELOS N°87\ P.26
...
EVENEMENTS
FESTIVAL JEUNE PUBLIC L’ENFANCE DE L’ART : du 7 mai au 8 juin
- Bin’Bin : théâtre des 4 mains, de 3 à 6 ans au
CSE, le samedi 26 mai à 14h30.
- Monsieur, Monsieur : théâtre de marionnettes et
d’objets par le Théâtre pour 2 mains, dès 3 ans, à
la Boîte à Musiques, le mercredi 30 mai à 15h.
- Le cheval de bleu : Agora Théâtre, à partir de 5
ans au CSE le vendredi 1er juin à 18h30.
- 200 rêves à l’heure : théâtre musical par
L’Autobus à Vapeur, à partir de 8 ans au CSE, le
mardi 5 juin à 18h30.
Danse
- Le B de bizarre par la Compagnie Nathalie
Cornille, dès 7 ans, au CSE le mardi 8 mai à 15h.
Répétition du conte musical
Là, où la musique est
douce... au Conservatoire à
Rayonnement communal.
Billetterie à l’Office de
Tourisme à partir du 2 mai,
03.20.75.85.86., 189, rue
Carnot.
Tarifs : gratuit pour les
moins de 18 ans, 2 euros
pourles plus de 18 ans.
Exposition : entrée libre
Exposition
- Du 14 mai au 8 juin à la salle Jean-Jaurès,
Cadrage : exposition d’arts visuels des écoles
maternelles et élémentaires publiques en collaboration avec Marie-France Matterne, Conseillère
pégagogique en Arts visuels avec la complicité,
durant l’année scolaire, des artistes plasticiens :
David Bouquet, Erik Chevalier, Samantha Daniel,
Patou Deballon, Laurette Ibled, Farida Ichalalen,
Sylvie Krystofek et Hélène Marcoz.
Vernissage le vendredi 11 mai à 18h30.
Théâtre
- La malédiction de Camberwell : théâtre des 4
mains, à partir de 8 ans au CSE le jeudi 10 mai à
18h30.
- Les monstres de ma mère : par la compagnie
L’Aventure, à partir de 5 ans au CSE le samedi 19
mai à 15h.
- TéKiMoi ? : théâtre de mains par la compagnie La
Puce à l’Oreille, à partir de 3 ans à la Boîte à
Musiques le mercredi 23 mai à 14h30 et 16h.
Cirque
- Tékatékatam : compagnie de cirque Méli Mélo à
partir de 8 ans au CSE, le mardi 22 mai à 18h30.
Concert
- Concert pour la marmaille : Catherine Fontaine
& Marie, dès 5 ans, CSE, 15 mai à 18h30.
- Brocante sonore : Compagnie Zic Zazou à partir
de 8 ans au CSE le vendredi 8 juin à 18h30.
Conte musical
- Là, où la musique est douce... à partir de 5 ans,
au Conservatoire à rayonnement communal le
samedi 2 juin à 15h. Texte écrit par les CE2-CM1 de
l’école Anatole-France, musique composée par
Aline Brevier, Samuel Carpentier, avec l’aide des
élèves de grande section maternelle, chant par les
élèves de CP, CP-CE1, CE1-CE2, musique jouée par
les professeurs d’instruments à cordes.
A la MEP : rencontres chantantes les 10, 11 et 14
mai, représentations théâtrales du 5 au 9 juin,
théâtre et collège : La vraie fille du volcan les 31
mai et 1er juin à 20h.
Fenêtres sur mon patrimoine : dépêchez-vous de vous inscrire
Vous avez jusqu’au mardi 15 mai, dernier délai, pour vous inscrire à l’opération
“Fenêtres sur mon Patrimoine” (15-30 septembre). Pour ce faire, vous devez retirer
et bien sûr déposer à l’Hôtel de ville (Direction de l’action culturelle) le bulletin
d’inscription. La Ville vous propose en fait d'utiliser vos fenêtres pour raconter votre
histoire, celle de votre quartier, d’un membre de votre famille, d’un commerce
disparu, d’un événement de Wattrelos auquel vous avez assisté. Toutes ces histoires seront présentées aux passants de diverses façons : l’affiche d’un format minimum A3 avec textes et photos, mais aussi la vidéo, le montage diapos, des outils
ou des ustensiles d’autrefois. Si vous le souhaitez, vous serez l’une des étapes d’un
circuit de découverte de notre patrimoine vraiment original. La participation à cette
manifestation peut être collective (écoles, clubs sportifs) ou individuelle.
Pour tout renseignement : Direction de l’Action culturelle, 03.20.81.64.69.
LE JOURNAL DE WATTRELOS N°87\ P.27
...
Mercredi 16 mai
A la Boîte à Musiques à 20h30
concert Riké + Junior Tshaka en solo +
Irie révoltés (reggae, hip-hop, ska)
AGENDA
Vendredi 8 juin
A la Boîte à Musiques, à 20h30,
concert Agressor + Sup Métal
Tarifs : 12/7 euros.
Rens. et billetterie : 03.20.75.85.86
Tarifs : 7/5 euros
Rens. et billetterie : 03.20.75.85.86
Dimanche 20 mai
Samedi 9 juin
- Vide-grenier des Paysans et Arlequins rue
Gabriel-Péri de 8h à 18h. Inscription Au 421, 63
rue Gabriel-Péri
- Gala de boxe française par la Savate wattrelosienne salle Roger-Salengro
A 14h30, à la Maison de l’Education Permanente,
rue Jean-Castel, conférence organisée par l’Office
de Tourisme : Lille et son architecture.
Rens. : 03.20.75.85.86
Jeudi 24 mai
A la Boîte à Musiques, à 20h30,
concert 54 Nude Honeys. Les
Incredible Japaneses Punk Rock Divas”
Tarifs : 7/5 euros.
Rens. et billetterie : 03.20.75.85.86
Vendredi 25 mai
A la Boîte à Musiques, à 20h30,
concert Alek Empire + Métal Urbain
Punk Hardore digital + punk électro
Tarifs : 7/5 euros.
Rens. et billetterie : 03.20.75.85.86
Samedi 26 mai
- spectacle de Rythmic’s Cabaret, salle RogerSalengro
Vendredi 1er juin
A la Boîte à Musiques, à 20h30,
concert Jimi Hope : Famous african
blues, rock singer and world music
player.
Co-réalisation avec Convergences. Tarifs : 7/5 euros
Rens. et billetterie : 03.20.75.85.86
Samedi 2 et Dimanche 3 juin :
place Jean-Delvainquière, marché aux fleurs
Dimanche 3 juin
- brocante du Saint-Liévin de 8h à 19h.
Rens. : 03.20.98.21.10
- brocante du Ballon de 8h à 19h. Rens.
03.20.75.87.16. Du 2 au 4 : ducasse du Ballon.
Lundi 4 juin
- à 14h30, à la MEP, conférence du club Ensemble :
Les fermes de Wattrelos.
- Cueillette du tilleul par l’association L’Oasis.
Rens. : 03.20.24.37.25
Dimanche 10 juin
Journée des peintres de 8h à 17h au parc du Lion
et à la MEP. Rens. : 03.20.81.64.44.
Jeudi 14 juin
A la Boîte à Musiques à 14h30 et 20h30
“Marianne dans tous ses états”,
petite histoire de la Vè République
par la Compagnie Alain et L’Autre.
Fresque Historicomique.
Tarifs : 7/5 euros.
Rens. et billetterie : 03.20.75.85.86
Mercredi 20 juin
- Au Conservatoire communal à 19h : Didon &
Enée, opéra de Henry Purcelle. Réservation obligatoire. Entrée libre. Rens : 03.20.75.11.45
Jeudi 21 juin : Fête de la Musique au CSE à
20h30 : Aldebert + 1ère partie découverte !
Concert gratuit.
Réservation obligatoire, billets à retirer à l’Office
de Tourisme : 03.20.75.85.86
Samedi 23 juin : finale du Tremplin régional de
Danse Urbaine :
Hip-Hop, Dans la Rue la Danse
à 20h, salle Roger-Salengro.
Tarif : 8 euros. Renseignement et billetterie : Dans
la rue la danse : 03.20.01.02.10
Dimanche 24 juin
- Vide-grenier du village du Beau-Lieu de 8h à
16h. Rens. : 03.20.82.69.41
- les 23 et 24 : ducasse de l’été du Beau-Lieu,
animations du Village du Beau-lieu
- dimanche 24 : brocante d’été du Sapin Vert de
8h à 18h. Rens. 03.20.26.46.18
- dimanche 24 de 16h à 17h, visite de l’église
Sainte-Thérèse. Rens. : 03.20.75.85.86.
LE JOURNAL DE WATTRELOS N°87\ P.28
Exposition :
entrée libre.
Spectacles :
billetterie et/ou rens.
à l’Office de Tourisme
189, rue Carnot
Tél : 03.20.75.85.86
Tous les détails sur
www.villewattrelos.fr
Concerts :
http://bamwattrelos.
online.fr
Vendredi 29 juin
Au Conservatoire communal à 19h, audition de
l’ensemble de saxophones et des élèves de la
formation musicale.
Entrée gratuite. Rens. : 03.20.75.11.45
Dimanche 1er juillet
Randonnée au pas de l’âne (9km) de 10h à 15h.
Rendez-vous sur le parking de l’église Notre-Dame
du Bon Conseil, rue Leruste à Beaulieu.
Tarifs : 6/5 euros (-12 ans). Réserv. obligatoire :
03.20.75.85.86.
Dimanche 8 juillet
- brocante du Crétinier de 6h à 16h.
Rens : 03.20.83.43.74
- du 7 au 9 : ducasse d’Herseaux-gare (fête de
Toubac)
Lundi 9 juillet
- braderie d’Herseaux-gare de 6h à 20h.
Rens. : 03.20.83.82.23.
Samedi 14 juillet :
animations de la fête nationale
Dimanche 15 juillet
- circuit découverte autour de La Lainière de 10h
à 12h. Rendez-vous devant la Boîte à Musiques,
rue Amédée-Prouvost. Réservation souhaitée
auprès de l’Office de Tourisme, 03.20.75.85.86.
Dimanche 22 juillet
- visite de l’église Saint-Maclou de 16h à 17h.
Rens. : 03.20.75.85.86
Dimanche 5 août
- visite de l’église Sainte-Thérèse de 16h à 17h.
Rens. : 03.20.75.85.86
Samedi 18 août
- don du sang, salle Roger-Salengro de 8h à 12h30
Samedi 25 août
- brocante du Touquet Saint-Gérard de 8h à 18h.
Rens. : 03.20.76.88.44
- du 25 au 27 août : ducasse du Touquet SaintGérard
Musée des Arts et Traditions Populaires :
Que la lumière soit ! Exposition sur l’histoire de
l’éclairage pré-électrique. Du 16 juin au 2 septembre aux heures d’ouverture du musée.
Entrée libre. Rens. : 03.20.81.59.50
Les rendez-vous du CSE, 10 rue Gustave Delory
Rens. : 03.20.75.89.50
Juin
- samedi 9 à 20h30, gala de danse Hip Hop,
- dimanche 10 à 15h30, spectacle de l’atelier théâtre,
- vendredi 15 à 20h et dimanche 17 à 15h30, spectacle d’éveil à la danse,
- samedi 16 à 20h30, spectacle de danse classique,
- samedi 23 à 20h30 et dimanche 24 à 15h30,
spectacle de danse contemporaine,
- samedi 30 à 20h30 et dimanche 1er juillet à
15h30, spectacle de danse modern jazz,
- exposition d’arts plastiques (entrée libre).
Les créations des ateliers !
Théâtr’Eux, la Compagnie
Juin
- jeudi 7 et vendredi 8 à 20h30, salle RogerSalengro, Julien De Valencourt a disparu par les
Théâtrelles (seniors),
- mardi 19 et mercredi 20 juin à 19h (atelier
enfants), 20h (ados),
- du 28 au 30 juin à 20h30 et dimanche 1er juillet
à 15h, salle Roger-Salengro, les ateliers adultes
s’attaquent à l’univers du mariage ou celui d’un
bistrot.
Tarifs : 5 euros/ enfants-ados : 3 euros.
Rens. et réservations : Théâtr’Eux La Compagnie :
03.20.99.91.19 ou [email protected] theatreux.com
Les rendez-vous de la bibliothèque
- mercredi 23 mai, 6 et 20 juin à 10h30 à la bibliothèque annexe du Sapin Vert : Cric crac, voilà des
histoires. Gratuit. Rens. : 03.20.28.44.45.
- jusqu’au 1er juin (limite d’envoi des nouvelles) :
concours de la nouvelle littéraire de WattrelosMouscron. Gratuit. Rens. : 03.20.81.66.30.
- Samedi 16 juin à 14h30, club lecture adulte.
Entrée gratuite sur inscription.
- Mercredi 20 juin à 14h30, vidéo mômes : Nanny
Mc Phee de Kirk Jones. Entrée libre.
- Samedi 23 juin à 14h30, vidéo clap : Mon nom est
Tsoti de Gavin Hood. Entrée libre.
- du 10 juillet au 25 août : exposition, animation
réalisées par l’association Mots et Couleurs : Au
pays d’Anthony Browne.
Rens. : 03.20.81.66.38.
LE JOURNAL DE WATTRELOS N°87\ P.29
...
UNION DES ELUS SOCIALISTES, DEMOCRATES ET
RADICAUX : BUDGET 2007, UN TRIPLE DEFI
L’Administration municipale et la majorité du Conseil
ont été confrontées, dans cette préparation budgétaire de 2007, à un triple défi, s’agissant des dépenses
de fonctionnement : assurer les dépenses obligatoires; stabiliser la masse salariale ; et économiser,
autant que possible, sur les autres dépenses de gestion, tout en préservant le nombre et la qualité des
services publics rendus.
Et ce triple défi se renforçait d’un pari: ne pas toucher
à la fiscalité ! Là étaient nos objectifs ; ils sont respectés dans le projet de budget.
C’est un budget de continuité, qui permettra de rendre encore un service public de qualité, malgré la maltraitance financière de la ville par l’Etat.
C’est un budget prudent qui conforte, un peu, notre
capacité d’autofinancement.
C’est un budget d’aide à nos citoyens les plus démunis, avec notamment les soutiens au CCAS et aux
Centres Sociaux.
C’est un budget qui épargne le contribuable, puisqu’il
se boucle sans augmentation fiscale.
C’est enfin le budget de choix politiques raisonnés
d’élus soucieux de l’intérêt général et conscients des
priorités à observer pour la ville.
J’insisterai sur quatre caractéristiques de cette élaboration budgétaire :
1. la première, c’est la gestion encadrée, mais
humaine, des dépenses de personnel. Nous savons
tous que de la modération de nos charges de personnel dépend l’équilibre de notre budget. C’est un choix
qui nous est imposé par nos recettes. Mais notre gestion du personnel se veut socialement juste :
si la ville ne pourra être recruteuse nette, et si nous ne
pourrons pas remplacer les agents partis en retraite,
notre majorité est attachée à l’évolution des rémunérations et des carrières, et aussi au devenir de nos
contrats aidés. Cela n’a pas été le cas dans toutes les
villes alentour !
2. La seconde caractéristique, c’est la confirmation
du soutien actif aux associations, car la dimension
associative est au coeur de l’action municipale !
Le bénévolat, qui caractérise ces structures, qui
consolide l’esprit collectif et solidaire, mérite bien
cette reconnaissance financière.
3. La troisième caractéristique, c ‘est l’effort soutenu
en matière d’investissements. Plus de 11 millions
d’euros seront consacrés au renouvellement urbain
de Beaulieu, à la cité des sports, à l’aménagement de
la Maison de l’Emploi, pour ne citer que les principales dépenses lourdes, mais aussi, et surtout à
quelques investissements de matériels (tondeuses,
balayeuses, nacelle pour l’éclairage public) qui vont
permettre de rendre un meilleur service, plus rapide,
et plus proche, nous le voulons, à la population wattrelosienne. Car rien n’énerve davantage les élus
responsables que nous sommes de voir des rues ou
des caniveaux sales ! En 2007, la priorité est claire :
nous devons, nous voulons faire mieux sur toutes
ces questions de vie quotidienne.
EXPRESSION POLITIQUE
4. Enfin, la quatrième caractéristique de ce budget,
c’est le maintien des taux d’imposition.
C’est une performance, dans le contexte difficile que
nous connaissons !
Ici, à Wattrelos, pas de “manne” surprise, ni surtout
de soutien national ; depuis 5 ans, on n’en a pas eu
beaucoup ! Alors on compte sur nous-mêmes, et on
essaie de faire au mieux, avec les moyens que nous
avons ! Et le résultat est là : nous n’augmenterons
pas les impôts. Et mieux d’ailleurs, nous diminuerons la taxe d’habitation des familles qui ont une
personne handicapée chez elles.
C’est dire si ce budget 2007 le groupe USDR l’a voté !
Il s’inscrit tout-à-fait dans les orientations voulues et
exprimées par l’Administration municipale et la
majorité du Conseil, à la fois pour le choix des
dépenses et pour la politique fiscale menée.
Kamel KHITER, Conseiller municipal délégué
GROUPE COMMUNISTE ET CITOYEN :
EMPLOI : NOSTALGIE ET AVENIR ?
Pendant 2 siècles, les forces économiques, sociales
et culturelles liées à l’industrialisation textile ont
modelé notre agglomération, notre ville.
Le patrimoine textile, son histoire et la mémoire
qu’il transmet font son originalité.
Rappel douloureux de l’histoire, celle de la désindustrialisation des années 1980, qui s’est terminée
en 2004 à Wattrelos avec la vaillante lutte des
“Saint Liévin”.
Certes, les conditions de travail, les bas salaires faisaient de cette industrie une richesse pour les
patrons, l’usure prématurée des ouvrières et
ouvriers, mais le textile fournissait un emploi à des
milliers de personnes. Les ouvriers parlaient de «
leur » usine, de leur boîte… NOSTALGIE…
La ville de Wattrelos en a retenu la nécessité d’élaborer une politique ambitieuse avec une philosophie centrale : la création d’emplois. Il s’agit de
favoriser la réimplantation de plusieurs “Pool” économiques.
Le groupe Communiste et Citoyen se félicite de la
création des zones de l’Avelin, du Beck, du
Winhoutte, demain le Sartel… sans omettre la zone
de l’Union… Espérons que ces zones donneront de
l’emploi, beaucoup d’emplois afin que l’AVENIR de
notre population et de sa jeunesse soit assuré.
Mais il faut bien VIVRE avec “l’aujourd’hui” car
dans notre ville, le taux de chômage est inquiétant
et élevé. Les Wattrelosiens souffrent, non seulement d’un manque d’emploi, mais aussi d’un
manque de bons revenus, de bons salaires, d’un
logement adéquat et moins onéreux, d’un manque
de pouvoir d’achat. Il n’y a pas de fatalité à cette
situation dramatique. Les Wattrelosiennes et
Wattrelosiens veulent VIVRE mieux… Les Elus(es)
Communistes et Citoyens ne ménageront pas leurs
efforts pour les aider dans ce combat !
Guy DUEL, Président
http://guyduel.over–blog.com
[email protected]–wattrelos.fr
LE JOURNAL DE WATTRELOS N°87\ P.30
Ndlr : Dans la contribution
ci-contre du groupe Union
Pour Wattrelos, il est écrit
que la Municipalité userait
du “recours répétitif à l’emprunt pour le paiement des
salaires [des] agents municipaux”. C’est évidemment
faux car strictement interdit par la loi. Bien sûr,
Wattrelos n’enfreint pas la
législation.
UNION POUR WATTRELOS : UN BUDGET PLUS QU’IMAGINE !
Le budget voté par la majorité socialo-communiste est
devenu plus qu’une variable d’ajustement. La règle
essentielle d’équilibre réel, les recettes et les dépenses
appréciées de façon sincère, n’est plus respectée : les
principales dépenses sont sous-estimées ; le volume
d’emprunts et la cession d’actifs (vente de terrains, par
exemple), servent fictivement à son équilibre. Alors que
le maire vous parle d’un désengagement de l’Etat, il
s’avère que la principale dotation versée par l’Etat,
(D.G.F.), est supérieure de la moitié de celle touchée par
des villes de même importance... Et puis, la rénovation
du quartier de Beaulieu, à qui la doit-on, sinon qu’à
une décision d’un Gouvernement de Droite avec son
accompagnement financier. Aussi, il est temps de
mesurer la véritable situation financière de notre collectivité, trouvant, par exemple, singulier le recours
répétitif à l’emprunt pour le paiement des salaires de
nos agents municipaux, pénalisant financièrement les
reports de travaux comme celui de la façade de l’Hôtel
de ville déclarée en zone dangereuse depuis plus de 6
mois... La vérité est de vous révéler que la gestion pilotée par le maire est d’appeler plus souvent à l’emprunt
pour régler des dépenses qui devraient être normalement couvertes par des ressources acquises à la commune. Wattrelos, aussi, l’éternelle oubliée..., car sans
volonté et ambition politiques du maire d’amorcer une
véritable et réelle reconversion économique et sociale.
Alors que la majorité socialiste à L.M.C.U. nous impose
les nuisances d’un dépôt de bus, la décharge de boues
polluées, aucune contrepartie ne nous est accordée,
comme un centre culturel, comme un réel projet pluriannuel de désenclavement de notre ville... “Wattrelos
gagnant”, nous sommes loin des promesses de 2001
pour que notre ville devienne “une ville d’avenir”. JeanFrançois BUYCK - Jean-Luc DELOMMEZ. Permanence
tous les samedis de 10h30 à 12h, Centre Stalingrad.
brillants : tous les indicateurs restent au rouge à Wattrelos ! Certes, certains grands principes de la gestion de gauche sont respectés : les impôts des Wattrelosiens n’ont
pas cessé d’augmenter. D’après les chiffres figurant dans
les documents fournis par la mairie, en six ans, le taux de
la taxe d’habitation a augmenté de 5%, le taux du foncier
bâti de 8 % et le taux du foncier non bâti de 5% ! Année
électorale oblige, les Wattrelosiens échappent à une nouvelle augmentation ! Ce surplus de fiscalité, cumulé avec
celui imposé par le département ou la communauté urbaine (tous deux présidés par des élus socialistes) allège dramatiquement le portefeuille des Wattrelosiens ! Dans le
même temps, la dette par habitant est restée quasiment
stable, supérieure à 85 euros par habitant alors que certains travaux pourtant indispensables pour la commune
attendent désespérément un début de commencement !
Pour l’emploi, l’ambition était claire : “installer des entreprises, créer de nouveaux emplois, soutenir le commerce
et l’artisanat”. En 2007, six ans après, le taux de chômage
reste, à Wattrelos comme sur le versant Nord Est, supérieur
aux moyennes régionale et nationale. Wattrelos compte
plus de 2400 demandeurs d’emploi, le nombre de Rmistes
dépasse aujourd’hui la barre symbolique des 1000 …
En 2001, Dominique Baert avait également promis aux
Wattrelosiens d’améliorer leur sécurité, leur cadre de vie
et leur vie quotidienne. Son œuvre en la matière, le
contrat local de sécurité, n’a pourtant pas pu empêcher la
délinquance quotidienne d’augmenter, ni la barbarie de
s’exprimer dans notre commune. L’actualité, avec le procès Sullivan, l’illustre, hélas, trop bien. Il n’y a donc pas
de quoi crier victoire ! Et pourtant, le maire s’en contente.
Et vous ?
Sylvie LANGLOIS, conseillère régionale, présidente du
groupe WFN, Gilles MORICE et Yvonne CHAUSSOIS,
conseillers municipaux. Tel : 03.20.51.69.78 - Mel : [email protected]
Michèle PLATTEAU -Non inscrite
En politique, il y a une exigence : la vérité ! Et en matière budgétaire, moi je ne connais que trois vérités. La
première, c’est que les communes comme la nôtre souffrent, car leurs recettes vont mal, mais elles ont des
dépenses à faire. La seconde est de serrer les dépenses
de gestion pour éviter l’inutile, et être efficace. La troisième est que la Ville doit savoir faire des efforts pour
aider ceux qui en ont besoin : aînés, jeunes, RMIstes,
créateurs d’entreprises. Tout cela je le retrouve dans le
Budget 2007 ! Avec en sus du soutien renforcé au CCAS
et aux Centres sociaux, une réduction de la taxe d’habitation pour les personnes handicapées. C’est une
bonne idée ! Pourquoi alors voter contre ? Moi, ma vérité, c’est d’avoir voté pour ce budget ! Diriger une ville
doit se faire avec bon sens et dans l’intérêt de tous les
Wattrelosiens.
LUTTE OUVRIERE : IL FAUT QUE LESTRAVAILLEURS SE DÉFENDENT
Lors du dernier conseil municipal de mars, le maire a
expliqué que les moyens financiers de la commune
étaient de plus en plus réduits et que c’était de la faute
du gouvernement. C’est vrai de ce gouvernement de droite, mais c’était vrai aussi quand la gauche est au gouvernement. C’est pour cela qu’il faudra que les travailleurs
interviennent eux-mêmes, directement dans les choix
politiques, et pas seulement lors des élections. Face au
manque de logements, il faudra imposer un service public
du logement qui construise lui-même les 3 millions qui
manquent, en 3 ans, en réquisitionnant les terrains libres
et en embauchant directement le personnel nécessaire.
Face au chômage, il faudra imposer l’interdiction des
licenciements dans les entreprises qui font des profits et
revenir immédiatement aux 35 heures, sans heures supplémentaires. L’État devra embaucher massivement dans
les services publics, comme l’enseignement, la santé, les
transports, le logement. Face à la baisse constante du
niveau de vie, il faudra imposer l’augmentation des salaires de 300 et porter immédiatement le smic à 1 50 0 .
Aucun retraité, aucun handicapé, aucun chômeur ne doit
percevoir moins que le smic. Contact : Marc Dubrul ;
Philippe Clouet 03 62 52 97 10.
FRONT NATIONAL
Le budget 2007 de Wattrelos a été voté avec enthousiasme par la majorité PS/PC. Il se résume en quelques
mots : “Faire en 2007 comme en 2006 c’est-à-dire…
persévérer dans l’erreur ! Et pourtant, les résultats de la
gestion municipale de Dominique Baert ne sont guère
LE JOURNAL DE WATTRELOS N°87\ P.31

Documents pareils

Télécharger - Ville de Wattrelos

Télécharger - Ville de Wattrelos PAGES 4 ET 5 : ENTRETIEN PAGES 6 À 9 : PRESENTATION DU NOUVEAU CONSEIL MUNICIPAL - BUDGET 2008 PAGES 10-11 : LE CARNAVAL A EU 30 ANS PAGES 12-14 : ACTUALITES, VUES D’ICI PAGE 15 : LA MUSIQUE DANS L...

Plus en détail