Télécharger le PDF - Coopérative de Mai

Commentaires

Transcription

Télécharger le PDF - Coopérative de Mai
LA COOPéRATIVE DE MAI
scène de musiques actuelles - CLERMONT-FERRAND
LA C O O P é R ATI V E DE MAI - D O SSIE R DE P R ESSE 2 0 1 3
Des moyens financiers conséquents, un équipement technique performant, un projet
artistique et culturel exigeant ont fortement présidé à la destinée de la Coopérative de
Mai, première scène de musiques actuelles de Clermont-Ferrand.
Depuis le 7 mars 2000, plus de 1 040 900 spectateurs ont découvert les vertus d’un tel
équipement. A travers la diversité de la programmation, condition obligée du succès, le
brassage des publics est devenu une réalité incontestable. Au club (450 places) ou dans
la grande salle (1500 places), 3820 artistes ont déjà contribué à l’ampleur de l’évènement.
Phoenix - novembre 2009
© Pascal Chareyron
CONTACT PRESSE
Hervé Deffontis
04 73 144 806
[email protected]
L’association Pop’Art, aux commandes de la Coopérative de Mai depuis son ouverture,
propose un projet ouvert aux collaborations avec les acteurs culturels du territoire, mais
aussi une programmation riche (1517 concerts en 13 ans), des répétitions sur scène, des
résidences...
Des spectacles rassemblant artistes locaux ou internationaux, en développement ou
professionnels, le soutien aux esthétiques marginales, innovantes ou populaires ont fini
d’installer Clermont-Ferrand à la tête des scènes en réel devenir.
Une réussite qui se mesure aussi à la formidable effervescence de projets originaux et
souvent médiatiques : la programmation jeune public, les compilations thématiques
(MC1 / Back in Clermont-Ferrand, l’album anniversaire en hommage aux 40 ans du Velvet
Underground, le vinyle Un Noël à la Coopérative de Mai ), le festival Europavox, les soirées
F.A.C ou les Afterwork... complètent l’action culturelle et contribuent à structurer un
territoire en plein développement.
Enfin, à la faveur du nouveau mandat confié à Pop’Art pour six ans, la Coopérative de
Mai prolonge ses actions d’accompagnement en direction des artistes et des porteurs de
projets en créant la Pépinière de Mai. La Pépinière propose une aide plus concrète et plus
appuyée à tous les futurs acteurs des musiques actuelles.
Pour satisfaire une curiosité toute légitime, un tour complet des lieux s’impose, via
lacoope.org, un site entièrement repensé en novembre 2011, visité plus de 800 fois par
jour. La Coopérative de Mai compte également 18 000 inscrits sur sa page fan Facebook et
est suivie par 3200 personnes sur Twitter. Une newsletter est envoyée chaque semaine à
4100 abonnés fidèles, une quarantaine de CE et 500 abonnés professionnels.
Dans un futur proche, la Coopérative de Mai devrait repenser entièrement la billetterie et le
dialogue avec les publics, adhérents, Comités d’Entreprises, scolaires, publics empêchés
et étudiants... Le nouveau logiciel de billetterie permettra la vente en ligne directe et la
gestion du merchandising, des activités en vitrine du site internet de la salle.
LA COOPéRATIVE DE MAI - DOSSIER DE PRESSE 2013
1
Un outil technique
sophistiqué et modulable
Première salle de concerts de musiques actuelles amplifiées de Clermont-Ferrand
mais aussi de toute la région Auvergne, elle se situe à une place stratégique dans
la ville, place du 1er Mai, sur les vestiges de l’ancienne coopérative Michelin : à dix
minutes du centre ville.
On peut s’y rendre aussi bien en bus, en tramway (arrêt place du 1er Mai), en voiture
(grand parking sur la place), à pied et même en vélo (pistes cyclables).
La Coopérative de Mai peut aujourd’hui se targuer d’être l’une des salles les plus
performantes techniquement. La salle s’élève sur trois niveaux, soit 3000m², et un
sous-sol.
rez-de-chaussée
Le hall d’entrée
©Emmanuelle Roques
Ouvert sur la place du 1er Mai
par une large baie vitrée, très
lumineux, d’une hauteur sous
plafond de douze mètres,
cet
espace
accueille
en
permanence des oeuvres de
plasticiens, et de temps à autre
des expositions de photos,
peintures, vidéos ou autres
créations.
Entièrement rénové fin 2008, le hall arbore aujourd’hui les couleurs de la Coopérative
de Mai.
Un stand de marchandisage y est disponible pour les artistes les soirs de concerts.
Le public arrive à la Coopérative de Mai par ce hall. Il a alors accès à la «Grande Coopé»
et à la «Petite Coopé». Un escalier conduit à la mezzanine de la «Petite Coopé», ou en
haut des gradins de la «Grande Coopé».
LA COOPéRATIVE DE MAI - DOSSIER DE PRESSE 2013
2
La grande salle
Elle a une capacité d’accueil
(jauge) allant de 800 places
assises à 1500 places
debout, dont seize places
réservées aux personnes à
mobilité réduite (accès par
un ascenseur aux gradins
et par le hall dans la fosse).
D’une surface de 740m²,
elle dispose d’une scène
modulaire de 210m², soit un
tiers de la surface.
D’une hauteur sous plafond
de douze mètres, cette salle
a fait l’objet d’une étude
acoustique poussée : gradins
fixes, murs recouverts de Franz Ferdinand - nov 2004 ©Bruno Gautier
panneaux acoustiques en
bois…
Un système de rafraîchissement d’air permet d’optimiser l’accueil du
public. La salle applique la limitation sonore en vigueur de 105dB.
Pour le matériel de concerts, un quai de déchargement donne
directement en fond de scène. Un espace de circulation a été prévu le
long de la salle (couloir de deux mètres de large). La salle possède un
équipement son et lumière complet,
ainsi que quatre loges et un bureau de
production entièrement équipés.
©Emmanuelle Roques
Le Club “la Petite Coopé”
Conçu pour recevoir des productions plus
modestes, il privilégie l’ambiance conviviale
d’un club. La «Petite Coopé», jauge de 450
spectateurs, dispose de deux loges (9 et 16m²)
et est équipée d’une régie complète et d’un
espace scénique modulaire de 35m².
The White Stripes
déc 2001 ©Michel Agon
Le fonctionnement du club peut être
indépendant de celui de la grande salle. Deux
bars (licence IV), dont un situé en mezzanine,
complètent la «Petite Coopé».
©Emmanuelle Roques
LA COOPéRATIVE DE MAI - DOSSIER DE PRESSE 2013
3
©Emmanuelle Roques
1er étage
Au premier étage se trouvent quatre loges, toutes équipées d’un poste maquillage ; deux
blocs sanitaires et un bureau de production équipé, destiné aux managers ou producteurs des
artistes.
2me étage
Au deuxième étage se situent les bureaux administratifs et le catering (espace de restauration)
qui peut recevoir une soixantaine de personnes, grâce à une cuisine entièrement équipée.
L’association Six-Trois
La Coopérative de Mai a confié la gestion de l’activité catering à
l’association Six-Trois dont la particularité est d’être une entreprise
d’insertion.
En plus d’une directrice (éducatrice mise à disposition par la P.J.J),
l’entreprise compte cinq permanents (dont trois cuisiniers) assurant
le suivi et l’accompagnement des personnels en insertion, la gestion
et l’animation de l’entreprise.
L’association est également régulièrement sollicitée à l’extérieur
pour son activité de traiteur et l’excellence de ses prestations (Zénith,
Restos du Coeur, festivals, cocktails ... ).
Au terme d’une sélection nationale organisée par le magazine Version
Femina, la présidente de Six-Trois a reçu le premier prix, une dotation
conséquente qui salue les efforts quotidiens de l’association.
CONTACT
Six-Trois / 04 73 144 803
[email protected]
LA COOPéRATIVE DE MAI - DOSSIER DE PRESSE 2013
4
La Coopérative de Mai
un statut complexe
©Emmanuelle Roques
Une Délégation de Service Public (DSP)
En 1999, la Ville de Clermont-Ferrand construit, place du 1er Mai, un complexe dénommé La
Coopérative de Mai, et décide d’en déléguer la gestion. Elle enclanche donc une procédure de
Délégation de Service Public (DSP) qui consiste à proposer à tout candidat déclaré un cahier
des charges comprenant les orientations générales et les missions que la Ville souhaite donner
au projet. L’association Pop’Art dépose alors une offre et obtient la gestion et l’exploitation de
la Coopérative de Mai, une première fois le 24 décembre 1999 pour une durée de 4 ans, puis à
nouveau en 2004, sous la forme d’une régie intéressée.
Le 1er octobre 2008, un nouveau contrat de délégation est signé, sous la forme d’un affermage,
ce qui accroit sensiblement le risque délégué à l’exploitant.
LA COOPéRATIVE DE MAI - DOSSIER DE PRESSE 2013
5
Un projet artistique moteur de
la vie culturelle
La Coopérative de Mai défend un projet artistique résolument engagé dans la diversité et
la structuration du secteur : programmer régulièrement des artistes locaux, nationaux et
internationaux en offrant une place importante aux artistes en développement de carrière,
favoriser la création par des démarches de pré-production, de coproduction, de résidences,
favoriser l’émergence de nouveaux talents et consolider l’insertion d’artistes professionnels
au sein de l’industrie musicale…
agir vers de nouveaux publics
Les partenariats
Rechercher et établir des relais, des partenariats avec les écoles de musique, le monde de
l’enseignement et des universités, les structures socio-éducatives de quartier et organismes
d’insertion.
Rechercher des partenariats avec des acteurs sociaux, économiques et politiques du
développement local et, dans la mesure des compétences, ou en partenariat avec des
formateurs spécialisés, initier des actions de qualification des jeunes dans les divers métiers
techniques du spectacle, liés à son organisation et à son accompagnement.
Mener un travail de prévention des risques auditifs, à travers la participation à la structure
CA-RA, dont Pop’Art est l’un des membres fondateurs. Les actions sont orientées sur la
sensibilisation aux risques, l’information et la mise en place d’une campagne régionale.
Familiariser les plus jeunes à la musique de façon vivante, diversifiée et ludique en tissant
des liens étroits avec le milieu scolaire et éducatif. à travers des partenariats -deux collèges
et deux lycées de la région pénètrent en coulisses, pour vivre et comprendre l’envers du
décor : rencontres avec les artistes en résidence, initiation aux métiers du spectacle, ateliers
thématiques… une année d’expériences et de partage au plus proche de la musique.
Le P’Tit Serge
Il était une fois une grande salle de concerts, pleine de musiques et
d’artistes. Et un jour, les habitants de la grande salle ont eu envie de
faire découvrir de la vraie musique et des vrais musiciens aux enfants,
en leur racontant la grande et héroïque épopée du rock’n’roll. L’histoire
du P’tit Serge ? Une fois par mois, des spectacles, des concerts, des
goûters, des rencontres, des boums…
LA COOPéRATIVE DE MAI - DOSSIER DE PRESSE 2013
6
«Teenage Kicks»
Un nouvel élan pour le tremplin lycéen
Initié et porté par la Coopérative de Mai depuis 2010, le projet
Teenage Kicks repère les meilleurs jeunes groupes lycéens
à travers une phase de pré-sélections et d’accompagnement
professionnel, déléguée à l’association Microphone (cf : page 13),
qui vise en premier lieu à favoriser et développer la pratique des
musiques actuelles en milieu scolaire et associatif. Elle initie
des projets originaux, accompagne la création et encourage
la pratique amateur, et est largement soutenue dans ce sens
par la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles), la DAAC
(Délégation Académique à l’Action Culturelle) et le CRDP Auvergne.
Formidable vecteur de développement et d’épanouissement artistique, véritable outil de
repérage et d’accompagnement des jeunes talents régionaux (cours de chant, découverte du
studio, technique du son, etc)... Teenage Kicks est un vrai projet au long cours, fédérateur et
enthousiasmant.
Le groupe vainqueur se verra programmé aux côtés d’artistes de renom, dans des conditions
professionnelles uniques, véritable aboutissement de plusieurs mois passés à devenir le
meilleur groupe lycéen de l’agglomération clermontoise.
Les «Relais-étudiants»
à chaque début de saison, une quinzaine de «Relais-étudiants» sont
recrutés, afin de seconder le plus efficacement possible l’équipe promo dans
les opérations quotidiennes de communication sur le terrain (campus, lieux
de vie urbains, autres lieux culturels...)
Relais-étudiants
Préparation de la soirée F.A.C - juin 2011
Scène FAC’tory
Festival Europavox - Mai 2012
Très régulièrement sollicités, les «Relais-étudiants» partagent ainsi leur
propre vision des musiques émergentes, leurs découvertes et autres coups
de cœur auprès des publics étudiants. Un autre discours, plus proche et plus
pertinent, en parfaite complémentarité avec la communication officielle de
la salle.
Fanzines F.A.C
Sources intarissables d’informations, grands
consommateurs de concerts, de musique, les
«Relais-étudiants» s’associent aux créateurs,
graphistes et artistes en devenir, pour imaginer
FAC’tory, un espace de rencontres inédites,
d’inventions et de rencontres arty. Laboratoire
ébouriffant de l’Europe musicale et des talents
d’ici sur le festival Europavox, parenthèses
enchantées au cœur du Musée d’Art Roger
Quilliot, chantiers un peu hippies au club de la
Coopérative de Mai, leur FAC’tory est l’endroit
de tous les possibles, de tous les rêves, théâtre
d’instants magiques immortalisés en temps réel
dans le fanzine du même nom.
LA COOPéRATIVE DE MAI - DOSSIER DE PRESSE 2013
7
Une politique tarifaire souple
La politique tarifaire de la Coopérative de Mai répond aux souhaits de son cahier des charges,
illustrant une accessibilité à la culture optimale : le tarif moyen (tous tarifs et tous spectacles
confondus) est d’environ 19 euros.
La réduction de 4 euros sur les spectacles produits par la Coopérative de Mai, à laquelle ont
droit les 1300 détenteurs de la Carte Coopé (16 euros annuels en plein tarif), s’ajoute aux
«super-réductions» de la Carte Citéjeune (8 euros sur les concerts produits par la Coopérative
de Mai), au 10 «Super adhérents» possesseurs d’une carte à 250 euros, donnant droit à
gratuité sur la totalité des productions de la Coopérative de Mai. Les adhérents des autres
salles Fédurok, les possesseurs de la Carte Citéjeune, les détenteurs de la Carte Cézam, les
abonnés de la Comédie de Clermont / Scène nationale, les adhérents de la Baie des Singes
(Cournon) et de l’Art Scène (Issoire), les résidents du foyer Home Dôme, le Centre National du
Costume de Scène de Moulins bénéficient également de tarifs réduits.
Aujourd’hui, on n’a plus le droit...
Depuis quatre ans, la Coopérative de Mai s’est engagée
auprès de l’association Cultures du cœur à mettre
à disposition, tous les mois, des places de concert.
L’action de Cultures du cœur s’adresse à toutes
personnes bénéficiaires de minima sociaux, et qui sont
exclues de l’offre culturelle. Directement en contact
avec les personnes en situation de précarité les relais
de Cultures du cœur, à travers un réseau régional de
structures sociales et éducatives, leur permettent
d’accéder à ces invitations (une centaine de places
sont dispensées chaque année par la Coopérative de
Mai), leur proposant un outil indispensable à la mise
en œuvre d’une démarche globale d’insertion.
Inauguration de la voituette du CHU d’Estaing avec l’association Les2arts
avril 2010
La Coopérative de Mai s’ouvre également aux Restos du
Cœur lors de la traditionnelle Afterwork de décembre,
qui permet de récolter des centaines de jouets neufs
pour les enfants défavorisés, et à l’association des
sapeurs-pompiers de Clermauvergne Humanitaire qui
œuvre depuis plus de dix ans auprès des populations
en détresse (Inde, Afrique, Pays de l’Est, France), en
organisant annuellement un concert avec Jean-Louis
Murat.
Par deux fois, La Coopérative de Mai a aidé les
animateurs et les artistes de l’association Les2arts à récolter des fonds pour les services de
pédiatrie du CHU d’Estaing (constitution d’une bibliothèque, confection d’un véhicule neuf...)
LA COOPéRATIVE DE MAI - DOSSIER DE PRESSE 2013
8
La structuration d’un territoire
- Contribuer à structurer et à dynamiser les marchés spécifiques à certaines esthétiques (jazz,
chanson, rap…)
- Privilégier l’insertion des actions dans les dynamiques départementales, intercommunales,
et à travers les passerelles centre / périphérie.
- Rechercher des partenaires privés et publics, élaborer des synergies avec les équipements
socio-culturels, les établissements de l’éducation nationale et tous les dispositifs liés à la
politique de la ville.
- Des collaborations éclectiques : la Nuit d’Orient, rendez-vous autour des musiques orientales,
le Festival International du Court-Métrage de Clermont-Ferrand, dont la fête de clôture à lieu
très régulièrement à la Coopérative de Mai, le Festival Europavox avec l’association Europavox
(cf : page 10-11) .
Des collaborations qui ne sont pas seulement réalisées avec des associations mais aussi des
structures privées.
- Le Hip Hop, la chanson, le rock, l’électro, autant d’esthétiques particulières qui se retrouvent
dans la création de différents clubs, tarifs attractifs (10 euros
/ 5 euros) et communication soignée de rigueur !
Garage Club - 54 Nude Honeys - mai 2005 ©Jean Cerezal-Callizo
LA COOPéRATIVE DE MAI - DOSSIER DE PRESSE 2013
9
Un festival européen en Auvergne
le festival Europavox
« Europavox » est un projet global aux multiples facettes
dédié à la promotion de la diversité musicale européenne.
Depuis sa création en 2006, le festival a accueilli plus
de 450 groupes et artistes, 120 000 festivaliers et près
de 2 500 professionnels. Son ambition est de parler de
l’Europe de façon positive, selon une approche humaine,
et de prouver
que le slogan « l’unité dans la diversité » peut s’incarner
pour les jeunes européens au travers de champs créatifs
tels que celui de la musique. Europavox est devenu l’un
des acteurs clés du milieu musical européen, et ce grâce
à des actions diversifiées telles que de la musique live
(festivals et tournées), des rencontres professionnelles,
un cercle de journalistes européens et une plateforme de
découverte musicales : Best of U!
La Musique Live
- Un événement principal : un festival regroupant près
de 50 concerts et 25 000 festivaliers à l’occasion d’un
événement à Clermont-Ferrand pendant 3 jours, à la
fin du mois de Mai. D’autres concerts organisés lors
d’occasions spéciales : une tournée hivernale en 2013, le
50ème anniversaire du traité de Rome, le 25ème anniversaire
d’ERASMUS, des festivals dans d’autres pays européens
(Suède en 2009, Belgique en 2010).
Des artistes de toute l’Europe et de tous genres musicaux (rock, électro, hip-hop, world…) sont
invités à se produire sur scène lors de ces événements. Plus de 450 groupes, originaires de 30
pays, ont déjà joué au cours des événements Europavox.
Europaclub
Une plateforme et des rencontres professionnelles
Europavox est aussi un point de rencontre où des professionnels de l’industrie musicale
européenne échangent et collaborent dans le but de faciliter la circulation des artistes
européens.
Des rencontres fondatrices : Pendant l’édition 2012 à Clermont-Ferrand, les directeurs et
programmateurs des salles européennes se sont vus proposer un programme spécifique, une
plateforme commune de conférences et d’ateliers a été mise en place. Pour ses membres,
EuropaClub est l’occasion de partager des expériences et de mettre en place des projets avec
des partenaires européens. Les salles découvrent de nouveaux projets artistiques ce qui conduit
au développement de nouvelles activités culturelles au niveau européen. L’enthousiasme
entourant ces découvertes a confirmé l’envie de la mise en place d’une tournée début 2013.
LA COOPéRATIVE DE MAI - DOSSIER DE PRESSE 2013
10
La Tournée
Les membres d’Europaclub défendent dans leurs salles, tout au long de l’année, des
programmations artistiques ambitieuses. Diversifiées, ouvertes aux nouveaux talents, et aux
groupes de tous horizons, elles participent par leur action quotidienne au dynamisme culturel
du continent. C’est dans cette droite ligne que ceux ci ont choisi de proposer à leur public un
nouveau rendez-vous annuel : une soirée Europavox.
Coordonnée par Europavox, et organisée comme une Tournée, cet événement offre à des
groupes européens repérés par le Club, que ce soit dans le cadre du festival Europavox ou par
un des programmateurs, l’opportunité de se produire dans de grandes salles et de bénéficier
d’une exposition médiatique puissante.
La première Tournée Europavox a eu lieu du 16 au 27 janvier 2013 dans 11 villes de France où
elle a présenté 6 groupes de 5 pays différents.
The Hives, le Forum, Festival Europavox - mai 2012 ©Florent Giffard
Un cercle de journalistes européens
70 journalistes musicaux originaires de 30 pays échangent toute l’année et se rencontrent au
cours du festival, promouvant l’événement et assurant sa visibilité sur l’ensemble du territoire
européen.
En 2013 Europavox accueille le premier opus des rencontres UER à Europavox. Des
représentants de l’Union européenne des Radios & télévision. Cette association est la plus
importante assemblée de professionnelle et e radiodiffuseurs nationaux dans le monde (75
membres actifs dans 56 pays d’Europe, d’Afrique du Nord et du Proche-Orient, et 45 membres
associés dans 25 pays d’autres régions du monde).
Best Of U!
Best of U! est une compilation musicale en ligne, regroupant les 120 meilleurs groupes
européens du moment. Il s’agit d’une sélection de groupes recommandés par 200 journalistes
et professionnels des quatre coins de l’Europe. Ce réseau unique permettant au festival de
mettre en place une veille constante des nouveautés à garder à l’œil.
LA COOPéRATIVE DE MAI - DOSSIER DE PRESSE 2013
11
La Pépinière de Mai
En distinguant un pôle identifié sous la bannière « Pépinière de Mai », la Coopérative de Mai
souhaite rendre plus lisibles les actions menées en direction des jeunes artistes régionaux, de
l’aide à la production au montage de spectacles, ou du soutien à la structuration des activités
artistiques.
Un lieu de ressources
Accessible librement aux horaires de permanence du lundi au vendredi de 16 heures à 18
heures, la Pépinière de Mai est un espace de travail, d’information et de documentation ouvert
à tous, où vous trouverez une sélections d’ouvrages de référence sur le secteur culturel et des
musiques actuelles.
Un lieu de conseils
Outre le centre de documentation, la Pépinière est un lieu de ressources où les porteurs de
projets et artistes pourront trouver des informations et conseils techniques, juridiques ou
financiers personnalisés. Pour tout cela, François Audigier est à votre écoute sur rendez-vous.
Un espace de travail
La Pépinière de Mai mutualise plusieurs services en les mettant à disposition des entreprises
ou des associations. Elle offre ainsi aux jeunes structures une possibilité de location de
domiciliation de siège social et d’un espace de travail ponctuel : mise à disposition d’une boîte
aux lettres, d’un box personnel, d’une salle de réunion, d’un téléphone, accès au hotspot wifi,
à un photocopieur... Une solution qui a déjà été adoptée par plusieurs acteurs culturels locaux:
Beat Me For A Beat, Classical et Les Aventuriers d’un Autre Monde.
Les rendez-vous de la Pépinière
La Pépinière de Mai se veut aussi un espace de mutualisation de services, d’échange de
bonnes pratiques et de mise en réseau. « Les Rendez-vous de la Pépinière » organisés avec le
TRANSFO, ont été imaginés pour présenter sous différents thèmes le secteur culturel. Labels,
tourneurs et artistes viennent ainsi s’informer lors de ces rendez-vous, conférences et parfois
showcases.
CONTACT
François Audigier / 04 73 144 852
franç[email protected]
LA COOPéRATIVE DE MAI - DOSSIER DE PRESSE 2013
12
Les structures hébergées
Kütu Folk
Label indépendant formé en 2006 par un collectif d’artistes, Kütu Folk tente
de conjuguer ambitions esthétiques et musicales. Au travers de pochettes
cousues, conçues et réalisées par les artistes eux-mêmes, le collectif remet
à l’heure de la dématérialisation, l’objet au centre du discours.
C’est ainsi que se dégage du label une identité et une cohérence forte malgré
l’étendue des horizons visités par ses artistes.
CONTACT
Les pochettes et sacs cousus
main de Kütu Folk Records
Alexandre Rochon 04 73 91 92 64
[email protected] / www.kutufolk.com
SMartfr
Votre métier, c’est créer !
Et pendant ce temps, SMartfr vous simplifie les tâches administratives, vous accompagne,
vous aide… ça vous intéresse ?
Activités artistiques en tous genres, créateurs ou employeurs, développement, projets,
questions juridiques, infos, outils...
Pourquoi Smart ?
- services mutualisés
- service juridique
- paiements garantis à 20 jours fin de prestation
- autonomie accrue
- outils de suivi et de planification
CONTACT
Laura Lartigaud 04 63 05 02 76
[email protected] / www.smartfr.fr
COOPERaction
COOPERaction est une association qui soutient le développement de multiples projets
de l’économie sociale et solidaire, dans le domaine culturel et artistique, en encourageant
la mutualisation de moyens et de compétences, le partage d’expérience, la solidarité et le
travail collaboratif : promouvoir le mécénat d’entreprises ou populaire, informer, orienter
et accompagner les porteurs de projets, créer des outils adaptés et proposer des services
mutualisés, partager et favoriser les moyens et les compétences, organiser le fonctionnement
en réseaux, autant d’actions menées par COOPERaction.
CONTACT
Pascal Chevereau 04 63 05 02 70
[email protected]
EUROPAVOX (cf : page 10-11)
CONTACT
Rosalie Lakatos 04 63 05 02 75
[email protected] / www.europavox.com
LA COOPéRATIVE DE MAI - DOSSIER DE PRESSE 2013
13
CHECK IT OUT
Check It Out est une jeune boîte de management qui proposent différents services aux groupes :
- Booking
- Relations presse
- Administratif...
CONTACTS
Marie Régnier-Machado & Jimmy Brou 04 63 05 02 79
[email protected] ou [email protected]
www.checkitoutmanagement.com
HIBOOKING
HiBooking est une jeune agence spécialisée dans le booking.
De la scène métal international avec The Ocean, jusqu’à la pop fraîche des Clermontois
Cracbooms, l’agence possède un catalogue d’une dizaine d’artistes (français, européens et
internationaux) depuis son ouverture en 2011.
Hibooking propose aux artistes d’autres services comme le Tour Management
CONTACT
Charly Lurat 04 63 05 02 74 - 06 15 72 68 23
[email protected] / www.hibooking.fr
COLLECTIF FLOWER COAST
Le Collectif Flower Coast a été créé en 2010 par des artistes indépendants et auto-produits
désireux de se regrouper pour mutualiser leurs efforts et leurs compétences.
Aujourd’hui le Collectif Flower Coast c’est : un label indépendant, une structure de booking, de
tour, de management et d’organisation d’événements. L’association apporte également à ses
membres, conseils, aide administrative, aide à la communication...
Soucieux de développer une économie sociale et solidaire, tout en faisant face aux mutations
du secteur musical et culturel, l’objectif principal du Collectif Flower Coast est de défendre
l’artiste libre.
CONTACTS
Thomas Schauer 06 20 64 79 63 / Martin Domas : 06 03 88 22 23 / Baptiste Onzon 06 06 90 63 00
[email protected] / www.flowercoast.fr
MICROPHONE
Initiative originale regroupant 12 collèges de toute l’Auvergne, soutenu par la DRAC et retenu
par la DAAC (Délégation Académique à l’Action Culturelle) comme projet fédérateur 2011/ 2012,
Microphone place aujourd’hui des dizaines de collégiens au cœur du processus de création
d’une chanson.
Romain Carrier et Yannick Demaison (Quidam) offrent aux élèves la possibilité unique de
participer activement à toutes les étapes de la création artistique. écriture, enregistrement,
interprétation, production, chacun des 130 collégiens inscrits pourra ainsi s’initier aux
métiers liés à la pratique et à la diffusion des musiques actuelles, au cours d’ateliers créatifs
et de rencontres avec des professionnels, encadrés par les référents pédagogiques des
établissements concernés.
Compilation réalisée et enregistrée par des collégiens, Microphone sort au printemps, à
l’occasion d’un grand concert à la Coopérative de Mai.
CONTACTS
Romain Carrier & Yannick Demaison 04 63 05 02 75
[email protected] / [email protected]
LA COOPéRATIVE DE MAI - DOSSIER DE PRESSE 2013
14
Les aides à la promotion
Très régulièrement, les équipes de la Coopérative de Mai aident des artistes ou des groupes,
qui ne disposent pas de matériel de promotion, à se constituer un dossier de presse, une
biographie, un fichier d’adresses, à mettre en œuvre un plan de communication et améliorer
leurs relations avec les médias.
Ces interventions tentent de répondre aux demandes ponctuelles ne nécessitant pas
d’investissements conséquents (contacts, affiches, relations professionnelles, ré-écriture de
biographies ou communiqués, etc.).
L’aide au développement
L’aide au développement concerne des artistes régionaux sélectionnés à travers des
dispositifs tels que les Découvertes du Printemps de Bourges et de la Fnac ou choisis par
La Coopérative de Mai. Un diagnostic est alors réalisé pour révéler les besoins de chaque
artiste, les budgéter et les financer : fabrication de CD de promotion, d’affiches, photos et
autres matériels de promotion, prospection de concerts (mailings, relances téléphoniques
auprès des autres programmateurs des réseaux auxquels appartient La Coopérative de Mai),
répétitions sur scène accompagnées ou non de filages techniques, formations, organisation
d’événements promotionnels (conférences de presse, showcases de sortie d’album…)
Bruxelles, Hill Valley, Cracbooms… ont déjà bénéficié de l’aide au développement.
Hill Valley, lauréats des Inouïs de Bourges 2013
Les Inouïs du Printemps de Bourges Crédit Mutuel
Un jury composé de personnalités régionales et nationales a
sélectionné cinq groupes et artistes parmi les nombreuses
candidatures (97 en 2012). Après l’audition publique, un ou deux
groupes (ou aucun…) sont retenus pour participer aux scènes
découvertes du festival. En 2013, Hill Valley (rock) est sorti à
l’unanimité de la sélection régionale et nationale.
Ouvrir la scène aux nouveaux talents
à travers les nombreuses premières parties, les soirées F.A.C..., la
Coopérative de Mai a accueilli 72 formations locales ou régionales
en 2012, soit 29 % de la programmation.
L’aide à la création : les résidences
Chaque année, de nombreux artistes choisissent la Coopérative de Mai comme lieu privilégié
de création et de répétition. De la simple mise à disposition des salles à l’accueil longue durée,
de la création lumière à la pratique amateur, les résidences et les projets inédits ont occupé
72 journées de l’année 2012.
Productions, co-productions, accueil de filages, autant de possibilités qui ont séduit en 2012
Justice, Charlie Winston, Stupeflip, Chateau Marmont, Jean-Louis Murat, Super Sauvage, The
Delano Orchestra, Mustang, Mère-Grand & The Sound Avengers, Garciaphone, Hill Valley, The
Elderberries, Signal², Les 2 Eglises, Grief Joy, Peaks, Kissinmas... et la création du spectacle
l’Homme à Tête de Chou avec Arthur H.
LA COOPéRATIVE DE MAI - DOSSIER DE PRESSE 2013
15
La Coopérative de Mai
en chiffres
Subventions 2012 :
Ville de Clermont-Ferrand : 497.000 euros
Clermont-Communauté : 102.000 euros
DRAC : 110.000 euros
Conseil Régional : 80.000 euros
Conseil Général du Puy-de-Dôme: 80.000 euros
Sacem : 20.000 euros
DAJL : 10.000 euros
©Emmanuelle Roques
- 82 % de la population du Puy-de-Dôme connaît la Coopérative de Mai. 98 % des
personnes interrogées pensent qu’elle joue un rôle important et même essentiel (pour
69 % d’entre eux) dans la vie culturelle clermontoise.
(Source : Enquête de notoriété réalisée en mars 2008)
- plus de 50 % du public de la Coopérative de Mai est âgé de 18 et 26 ans, il est composé
en majorité d’étudiants (39 %).Un public qui qualifie à 96 % la Coopérative de Mai avec des
adjectifs positifs : intérêt, bonne ambiance, convivialité, diversité de la programmation,
dynamisme, ouverture...
(Source : Enquête de notoriété réalisée en mars 2008)
- Depuis sa création en mars 2001, le www.lacoope.org a reçu près de 2.140.000 visiteurs.
800 personnes se connectent chaque jour avec des pics approchant parfois les 1500
visites. 77 % du public consulte le site Internet régulièrement.
(Source : Enquête de notoriété réalisée en mars 2008)
En 2012 :
- 117 manifestations.
- 246 groupes ou artistes, dont 29% de formations locales ou régionales.
- 68 journées de résidences artistiques.
- 73 961 spectateurs.
LA COOPéRATIVE DE MAI - DOSSIER DE PRESSE 2013
16
L’équipe
Président-Fondateur de la Fédélima (ex Fédurok), fédération regroupant environ 140 lieux de
musiques amplifiées/actuelles en France, Didier Veillault a quitté la région parisienne et Le
Plan, qu’il dirigeait depuis quinze ans, pour prendre la direction de La Coopérative de Mai en
2000.
Il propose un projet culturel et artistique ambitieux et résolument fédérateur, tant sur le plan
des secteurs ouverts - programmation, diffusion, production, création, formation, répétition que sur celui des circuits et des échanges - locaux, régionaux, nationaux et internationaux - un
espace d’accueil et de rencontres : bref un lieu de vie essentiel.
Didier Veillault : directeur et programmateur.
Production
Nicole Lajonchère : directrice de production / 04 73 144 850
Ludovic Lefrançois : assistant de programmation / 04 73 144 802
Administration, finances, juridique
Pascal Chevereau : directeur des ressources internes / 04 63 05 02 74
David Simmonet : administrateur adjoint / 04 73 144 851
Alexandre Valladarès : comptable
Pépinière de Mai, action culturelle
François Audigier : responsable de la Pépinière de Mai / 04 73 144 852
Communication, Promotion, Relations Publiques, relations presse
Hervé Deffontis : directeur de la communication / 04 73 144 853
Esther Decluzet : responsable de la communication graphique / 04 73 144 854
Julien Casenave : attaché à l’information / 04 73 144 854
Camille Garnier : relations avec les publics et les collectivités, billetterie / 04 73 144 800
Commercial
Arnaud Poincheval : directeur commercial / 04 73 144 857
Catherine Renaud : assistante d’exploitation bar et d’accueil
Technique
Bertrand Casati : directeur technique / 04 73 144 840
Nicolas Robin : régisseur / 04 73 144 841
Virginie Bertrand : accueil artistes / 04 73 144 858
Gabin Mayoux : assistant lumière
Guillaume Delage : assistant son
Nicolas Blanc : assistant son
Victor Rouannet : assistant son
Ilia Bezroukov : technicien polyvalent
Jean-Pierre Armingeat : agent de maintenance
Jean-Luc Mosnier : nettoyage / diffusion publicitaire
LA COOPéRATIVE DE MAI - DOSSIER DE PRESSE 2013
17
Inauguration de la rue Serge-Gainsbourg - mars 2003 ©Bruno Gautier
La Coopérative de Mai
Rue Serge-Gainsbourg / 63100 Clermont-Ferrand
Tél : 04 73 144 808 / www.lacoope.org
www.facebook.com/ruesergegainsbourg
Photo couverture : Jean-Charles Belmont 2011
L’Association Pop’Art, délégataire de la Ville de Clermont-Ferrand pour la gestion de la Coopérative de Mai.
N° de licences d’entrepreneur de spectacle : 1-112305 / 2-138 182 / 3-114006 - N° SIRET : 428 904 023 00010 - code APE : 9004Z
LA COOPéRATIVE DE MAI - DOSSIER DE PRESSE 2013
18

Documents pareils