courrier cgt février 2012 Préfecture - CGT

Commentaires

Transcription

courrier cgt février 2012 Préfecture - CGT
CGT ARCELORMITTAL
DU SYNDICAT CGT DES SITES
DE FLORANGE
55 avenue des Tilleuls 57190 FLORANGE
Tel : 03-82-52-85-11 int : 53-26 ou 63-48
Fax : 03-82-57-16-56
Mémo : [email protected]
Monsieur le Préfet.
La direction de FLORANGE a convié les Organisations Syndicales pour une bilatérale ce 14
FEVRIER 2012, afin de faire une communication « non officielle » sur la situation
industrielle du site et les orientations qu’elle compte prendre dans les prochains mois.
Notre responsable du site, Thierry Renaudin a exposé une situation industrielle
internationale et européenne irrégulière, tourmentée et que rien ne vient aujourd’hui
conforter vers un éventuel redémarrage de notre filière liquide et Packaging pour le
deuxième trimestre.
La CGT de FLORANGE a dénoncé les propos catastrophiques de la direction qui, en aucun
cas, ne reflète la réalité internationale où la production d’acier est en perpétuelle
augmentation.
+ 7% en 2011 et les prévisions pour 2012 toujours à la hausse !
Production
Acier/An - M/tonnes
Monde
2007
2008
2009
2010
2011
2012
1351
1329
1211
1414
1520
1530
En prônant ce discourt et cette politique, le groupe ArcelorMittal veut s’orienter vers une
disparition de la sidérurgie Lorraine qui s’inscrit pour la CGT de Florange, dans des
orientations européennes de régression de notre production nationale et vers la perte de
l’autosuffisance européenne de l’acier.
Comment accepter une telle annonce qui va impacter des centaines de salariés des
Usines à Chaud, de Packaging, nos 160 sous traitants et fournisseurs, des intérimaires et
co-traitants.
Qui va se traduire par des licenciements et imposer du chômage à des centaines de
salariés et aggraver des conditions de travail pour ceux qui conserveraient leur emploi.
Que l’on arrête de pointer du doigt le manque de « compétitivité industrielle » des
salariés. Les résultats financiers du groupe ArcelorMittal, les gains de productivité réalisés
depuis des années, sont suffisamment connus, pour s’abstenir d’apporter réponse à ce
type d’arguments.
Alors que le groupe ArcelorMittal pratique la raréfaction des produits industriels sur le
marché pour entretenir des prix toujours à la hausse « recul des expéditions de 20,6
millions de tonnes au dernier trimestre », il réussit à augmenter le chiffre d'affaires de
8% sur un an, à 22,5 milliards de dollars. Sur l'ensemble de l'année, les revenus sont en
forte progression de 20% à 94 milliards de dollars grâce à des hausses de prix de vente.
Pour l'ensemble de l'année, ArcelorMittal est parvenu à augmenter son résultat brut
d'exploitation (Ebitda) de 18,7% à 10,1 milliards de dollars.
Monsieur le Préfet.
Casser l’outil de production sidérurgique Lorrain ne peut qu’engranger très rapidement un
sous-développement industriel dans la région ne permettant plus de répondre au
développement des demandes et des besoins.
La CGT d’ArcelorMittal site de Florange ne s’aligne pas sur de tels reculs industriels et de
telles politiques de suppressions d’emplois. Nous refusons ces choix d’abandon de nos
atouts économiques dans un secteur considéré pourtant comme stratégique.
Quels commerces, quels services publics, quels hôpitaux et quelles activités pourront
survivre sur le territoire avec un tissu industriel démantelé ?
La CGT d’ArcelorMittal Florange constate, que les pouvoirs publics n’ont pas pris en
considération les alarmes émises par les représentants CGT lors de la dernière rencontre
à la préfecture de Metz le 4 janvier 2012 et notamment « dernièrement » à Yutz le 12
janvier 2012 avec le ministre de l’industrie, monsieur Eric Besson.
Monsieur le Préfet.
Tout abandon industriel en Europe de l’ouest est IRREVERSIBLE !
C’est encore plus vrai concernant l’industrie sidérurgique.
Vous ne pouvez rester spectateur de cette situation de casse industrielle sidérurgique qui
aura aussi de GRAVES répercutions sur tout le bassin d’emploi de la Fensch.
Pour cela, nous élevons une vive protestation contre cette politique européenne avalisée
par les gouvernements successifs dans le cadre de traités dévastateurs.
Nous réclamons une intervention claire des pouvoirs publics contre la casse industrielle
perpétrée en Lorraine !
Ce n’est que de cette façon, monsieur le préfet, que nous relancerons
la croissance économique en Lorraine.
Ce n’est pas de cette manière, monsieur le préfet, que les entreprises
vont investir et embaucher.
Nous ne voulons pas de ce schéma d’austérité industriel et social qui se dessine, qui
précarise, qui étrangle toute l’économie de notre région et bien au-delà.
Nous revendiquons une véritable politique de relance du pays, pour l’emploi et le pouvoir
d’achat.
Ce sont les salariés qui créent la richesse par leur travail.
Sans nous les entreprises ne sont rien.
Veuillez agréer, Monsieur le Préfet de Région, nos salutations distinguées.
Yves FABBRI
Secrétaire du Syndicat CGT
Des sites de Florange et environs

Documents pareils

Déclaration CGT Arcelormittal 07 2012

Déclaration CGT Arcelormittal 07 2012 Pour la CGT, il faut gagner des droits nouveaux qui permettront aux salariés d'intervenir et remettre en cause les choix de gestion des entreprises. Il faut que l’Etat prenne enfin ses responsabili...

Plus en détail