N°181 - Association Royale des Marches Folkloriques de l`Entre

Commentaires

Transcription

N°181 - Association Royale des Marches Folkloriques de l`Entre
Bulletin trimestriel • 46e année
No 181 • Septembre 2006
Editorial
par Michel Piérard, Président
Le Marcheur de
l'Entre-Sambre-et-Meuse :
Revue trimestrielle éditée
par l'Association
des Marches Folkloriques
de l'Entre-Sambre-et-Meuse
(association reconnue par
le Ministère de la Communauté
Française sous le N° 21/252/1).
Internet :
www.amfesm.be
Abonnement 2006 :
7€ au délégué de votre
Compagnie ou au compte
000-0384902-06
de l'AMFESM à Gerpinnes
Réclamations et
changements d'adresse :
André SAINTHUILE
Rue de la Paix 4A
B-6200 CHATELET
Tél. et fax 071 39 23 91
Editeur responsable :
Michel PIERARD
Rue du Calvaire 27
B-6120 HAM-SUR-HEURE
Tél. 071 21 64 21
Textes et photos :
A envoyer à :
Marc BLAIMONT
Rue de la Damejelle 19
B-5150 FLOREFFE
Tél. et fax 081 44 58 52
Imprimerie GUILLAUME
Rue de Moncheret 28
B-6280 ACOZ
Tél. 071 50 10 43
Fax 071 50 46 73
Le contenu et photos
se rapportant aux articles
n'engagent que leurs auteurs.
Parution :
Mars • Juin
Septembre • Décembre
1
▲
Composition et impression :
Imprimerie Guillaume s.a.
B-6280 ACOZ
Créé à l’initiative du comité exécutif de l’époque, le
musée des Marches, outil de promotion de toutes les
Marches Folkloriques d’Entre-Sambre-et-Meuse,
ouvrait ses portes il y a 20 ans à Gerpinnes. Pour le
réaliser, appel avait été lancé à toutes les administrations communales des villes et villages possédant une
Marche, afin d’obtenir un bâtiment capable d’abriter ce
musée. Gerpinnes, la première, répondra favorablement et c’est donc là que s’installera le musée. Une
commission se crée au sein du comité exécutif pour
élaborer les statuts de la future ASBL et un conseil
d’administration prend la responsabilité du fonctionnement du musée qui est inauguré au mois d’octobre
1986.
A l’époque, les collections exposées sont très restreintes
car nous ne possédons que quelques photos et
quelques vieux costumes achetés sur les brocantes.
Grâce à la collaboration précieuse et durable des deux
loueurs de costumes, nous pouvons valablement équiper deux salles reprenant les thèmes des premier et
second empires. Ajoutons à ce propos qu’aujourd’hui
encore, ces costumes sont toujours exposés. Si maintenant notre musée peut se targuer d’être réellement
représentatif de notre folklore, il le doit également aux
nombreuses donations et achats venus compléter les
collections existantes.
Les aménagements et le bon fonctionnement journalier
ne sont toutefois possibles que grâce au dévouement
de ces bénévoles qui y consacrent une grande partie de
leurs loisirs. Merci au conservateur et à ses adjoints qui
mettent tout en œuvre pour accueillir au mieux nos
visiteurs. Merci à l’administration communale de
Gerpinnes, qui délègue ses ouvriers pour tous les
entretiens tant extérieurs qu’intérieurs du bâtiment.
Merci enfin à tous ceux qui consacrent un samedi ou
un dimanche pour en assurer la garde.
Au cours de ces vingt années, deux personnages
importants du musée nous ont quittés, il s’agit
d’Alfred Mengeot premier conservateur qui considérait le musée comme «sa seconde résidence» et plus
récemment Jean-Paul Hennequin, conservateur
▲
adjoint. Tous deux avaient, à leur
manière, une façon extraordinaire
d’expliquer aux visiteurs ce que sont
nos traditions.
C’est donc en octobre prochain que nous
fêterons ce vingtième anniversaire, je
vous en laisse découvrir le programme
dans les pages intérieures de ce bulletin.
Vous êtes tous cordialement invités à
participer aux différentes manifestations
que le CA du musée organise à cette
occasion.
Pour terminer, à la suite des différents
incidents qui se sont produits durant ces
dernières semaines dans nos Marches, je
me dois de rappeler les consignes de
sécurité que chacun doit respecter lors
du maniement des armes à feu. Tous les
incidents récents sont dus à un manquement à l’une ou l’autre de ces consignes
(maniement incorrect de l’arme, surdosage de charge, tir isolé, etc...). A ce sujet,
je vous propose de relire attentivement
les articles des bulletins précédents qui
traitent de la sécurité. Enfin, je vous dirai
que si nous voulons conserver le privilège de pouvoir continuer à nous servir
des armes à poudre noire, il est grand
temps que nous prenions conscience
que la sécurité dans nos compagnies est
un des éléments essentiels de nos
Marches.
■
A L’ATTENTION DES TAMBOURS ET DES FIFRES
Tests de connaissances et de pratique le mercredi 27 septembre 2006
à 18 heures au Musée des Marches, rue de la Régence à Gerpinnes.
Leffe, le 5 août 2006, mariage de Marie Goffin, cocardière, avec Julien Chaussée, sapeur-grenadier
de la Marche Saint-Laurent de Sart-Saint-Laurent.
2
Mariage de Jean-Benoît Jouniaux, caporal-sapeur à Chastrès et Marcheur dans l’entité de Walcourt,
et de Laetitia Courtois de Fleurus, le 29 avril 2006.
Le 17 septembre 2005, Mademoiselle Céline Filbiche, membre du comité de la Marche Saint-André de Vogenée,
a épousé Monsieur Claude Marmignon, soldat du peloton des Grenadiers Hollandais de la Marche Saint-André de Vogenée.
3
20e! anniversaire
musée des Ma
Vingt ans
Ça se fête du Musée
Travail collectif
Le Musée des Marches Folkloriques de
l’Entre-Sambre-et-Meuse fut inauguré
le dimanche 26 octobre 1986 en présence de nombreuses personnalités et
de quelque cinq cents Marcheurs
représentant les compagnies affiliées à
l’AMFESM.
Ceux-ci rehaussèrent cette manifestation par un défilé impeccable à travers
les rues de Gerpinnes.
L’idée de la réalisation d’un musée
ayant pour thème les Marches militaires et folkloriques est née au sein du
comité exécutif de l’Association des
Marches qui regroupait à l’époque
quelque 80 sociétés (aujourd’hui 94).
C’est donc lors de l’assemblée générale du 23 novembre 1984 que fut proposée la création du musée. L’assemblée
marqua son accord et porta son choix
sur la commune de Gerpinnes qui
LOCATION
DE
COSTUMES
MILITAIRES
4
offrait gratuitement un immeuble
pour la réalisation de ce projet.
Une commission fut créée avec pour
membres quelques représentants du
comité exécutif. De cette commission
naquit l’A.S.B.L. Musée des Marches
Folkloriques. Le 23 mai 1986 eut lieu la
première réunion du conseil d’administration.
Depuis 20 ans, le Musée accueille les
visiteurs durant la période couvrant la
saison des Marches Folkloriques.
On peut y découvrir de nombreux
documents, costumes, armes, drapeaux, photographies anciennes et
modernes.
Ces collections sont regroupées dans
diverses salles ayant chacune un
thème précis (archives de l’Association et costumes des armées
Ets Simons-Tenret
Rue E. Jacques 1
B-6280 GERPINNES
Tél. et fax 071 501 372
Magasin ouvert de 9 à 12h et de 13 à 18h30
Le samedi jusqu’à 15h30 - Fermé le dimanche
arches de l’Entre-Sambre-et-Meuse
d’Afrique, costumes des premier et
second empires, vieilles photos, vieux
drapeaux et œuvres d’art, musique et
enfants dans les Marches pour terminer par une salle équipée de matériel
audiovisuel).
Depuis sa création, que de chemin parcouru ! Le musée a étoffé ses collections au fil des ans. Il a reçu également
de nombreuses personnalités importantes comme : le Prince Philippe de
Belgique, Monseigneur Gaillot, des
ministres, des autorités civiles et religieuses, etc… Sa renommée a aussi
dépassé nos frontières, de nombreux visi-
teurs étrangers se déplacent pour
admirer nos collections (des Russes,
des Canadiens, des Américains, des
Français et même des Chinois).
Nous vous invitons tous à venir
découvrir ou redécouvrir le folklore et
les traditions de notre région. Le
musée ouvre ses portes les week-ends
à partir du mois de mai jusqu’au mois
de septembre, sauf en juillet. Il est
ouvert les samedis et dimanches de
14h à 18h. Il est également possible de
visiter le musée tous les jours sur rendez-vous. ■
CONTACT :
• Jean-Pierre LAMORT
Tél. 0474 61 46 44
• René BERTULOT
Tél. 071 50 18 80
▲
Aux Mascarades
Pantalons blancs pour Marcheurs
Polyester 1er choix - Enfants et adultes
20 €
Pantalons et gants blancs • Plumets • Képis • Bérets
Costumes complets pour tous les Marcheurs (sur commande)
Jupes et tissus pour cantinières • Imperméables transparents
Galons • Dentelles • Flambeaux... • Verres en étain (2 cl) pour cantinières
FUSILS ET TROMBLONS POUR ENFANTS
— Ouvert de 14 à 18h30 le samedi de 10 à 15h • Fermé le mardi et dimanche —
Sur les Marchés 188 • 5621 HANZINNE • Tél./fax 071 503 973 • [email protected]
5
▲
1986/2006, le Musée a 20 ans :
programme des festivités
par Erik Vandeloise
A 14h00,
Dimanche 8 octobre 2006
A 15h30,
en l’église Saint-Michel
de Gerpinnes-Centre,
VERNISSAGE
DE L’EXPOSITION
D’AQUARELLES
«LES EGLISES À L’EGLISE».
Accès gratuit jusqu’à 18h00.
Samedi 14 octobre 2006
A 13h30,
sur le parking de La Poste
de Gerpinnes,
RASSEMBLEMENT
DES DÉLÉGATIONS
DES SOCIÉTÉS AFFILIÉES
AVEC LEUR DRAPEAU
ET FORMATION
DE LA COMPAGNIE
DE L’ASSOCIATION.
B U R E A U
D E
DÉPART DU DÉFILÉ
DE LA COMPAGNIE
DE L’AMFESM
pour un parcours des rues de Gerpinnes.
De 14h00 à 18h00,
en l'église Saint-Michel,
EXPOSITION
«LES EGLISES À L'EGLISE».
Durant la période de janvier 2004 à avril
2006, les élèves de quatrième et cinquième
secondaires, option artistique, de
l'Athénée Royal de Florennes ont reproduit en aquarelles les églises des villages
dont les Marches sont affiliées à
l'AMFESM.
Nous espérons que vous serez nombreux à
visiter cette exposition particulière dont
l’accès est gratuit et, ainsi, à saluer le travail de tous ces jeunes artistes.
C O U RTA G E
COLLIN-PAREZ
ASSURANCES - PRETS - PLACEMENTS
Rue Marin 3 • B-6200 CHATELET
Tél. et fax 071 387 654
6
A 19h30,
en l'église Saint-Michel,
Dimanche 15 octobre 2006
CONCERT
DU 20E ANNIVERSAIRE.
De 14h00 à 18h00,
Pour clôturer cette journée anniversaire, nous vous offrons un concert
unique et gratuit réunissant :
• l'Harmonie Royale Saint-Michel de
Gerpinnes
• l'Harmonie Royale SainteMarguerite de Berzée
• la Fanfare Royale d'Acoz
• la Fanfare Royale «L'Avenir»
d'Hanzinne.
OUVERTURE
DE L'EXPOSITION
«LES EGLISES À L'EGLISE». ■
POUR TOUT RENSEIGNEMENT :
Erik Vandeloise
0496 047 110
[email protected]
www.museedesmarches.be/20eme
Durant le week-end
des 14 et 15 octobre 2006,
le musée sera également ouvert
de 14h00 à 18h00.
▲
Confection
sur mesures
de costumes
militaires
0498 26 96 72
7
▲
LA FANFARE ROYALE «L’AVENIR»
D’HANZINNE
Contact :
Secrétaire :
Denis COLLART,
rue du Tienne 19
5621 THY-LE-BAUDHUIN
071 65 08 40
[email protected]
www.fanfarehanzinne.com
Les 4 fanfares participant au conc
le samedi 14 octobre 2006 à 19h30 e
L’HARMONIE ROYALE SAINT-MICHEL
DE GERPINNES
Contact :
Président : Philippe VAN DER MEERSCH
Route de Florennes 94 - 6280 Gerpinnes
071 50 49 09
[email protected]
Secrétaire : Marie-Reine BOCART
Rue du Morialet 1 - 6280 Gerpinnes
071 50 46 48
[email protected]
ARMURERIE
Henri
LOCATION DE FUSILS DE MARCHE ET TROMBLONS
FUSILS DE MARCHE - TROMBLONS - AMORCES ET POUDRE
COMPAGNIES : COMMANDEZ VOS POUDRES
Rue de Philippeville 104 • 6120 NALINNES
Tél. 071 215 033 • Fax 071 220 665
(1km après le rond-point du Bultia - direction Philippeville)
Baïonnettes
Sabres • Briquets
— Fabrications de : Tromblons • Fusils • Haches pour sapeurs —
8
LA FANFARE ROYALE D’ACOZ
Contact : Directeur musical : Philippe FRERES - 071 70 23 33 - [email protected]
Président : Gérard COLLART - 071 39 52 31 - 0477 62 00 74 - [email protected] - www.fanfare-acoz.be
cert du 20e anniversaire du Musée
en l’église Saint-Michel de Gerpinnes
▲
LA FANFARE ROYALE DE BERZÉE
Contact : Président : Renato D’AGOSTINO - 071 61 13 72
FABRICATION D’ARMES D’EMPIRE
— PIÈCES D’ÉPOQUE —
RESTAURATION D’ARMES ANCIENNES
Gustave VASSAUX
Rue Commune Estienne 2 • B-6230 THIMEON (Pont-à-Celles)
Tél. 071 352 384
9
▲
Comprendre le passé,
pour aller de l’avant
Le Comité de Rédaction
La Belgique est une terre de musées.
Privés ou publics, petits ou grands, ils
traitent tous les thèmes : les beauxarts, l’histoire, l’évolution des sciences
et des techniques, la vie quotidienne,… et en ce qui concerne nos
Marches, le folklore et les traditions.
Avec ses quelque 850 musées, la
Belgique est le pays où la densité de
musées est la plus forte.
Mais qu’est-ce qu’un musée ? Faute de
définition absolue, peut s’intituler
«Musée» qui veut.
C’est ainsi qu’on a pu visiter un musée
du Pingouin. Toutefois, l’International
Council of Museums en précise les
objectifs :
• collecter et conserver le patrimoine ;
• l’étudier (pour le comprendre) ;
• le transmettre (pour aller de l’avant
et être au service de la société).
Il est peut-être préférable de ne pas
enfermer «le Musée» dans une définition rigide, ce qui lui permet d’évoluer.
D’où, peut-on considérer certains châteaux et églises comme des musées ?
Et nous proposons à votre analyse une
réflexion de Monsieur Roberts-Jones,
Secrétaire perpétuel de l’Académie
royale de Belgique, pour qui les
musées sont : «ces réserves de la sensibilité du temps, des civilisations et des hommes, qui révèlent ce que nous sommes, ce
que nous pouvons faire et ce à quoi nous
rêvons. Qu’il s’agisse d’art, d’ingéniosité,
de traditions, de savoir-faire ou d’invention, les musées témoignent silencieusement, pour l’accusation comme pour la
défense. Ils prouvent notre richesse, notre
diversité
et
notre
ressemblance.
Multiplicité et fécondité de ces lieux de
rencontre, ampleur des apports réciproques, tout acte d’artiste ou d’artisan est
le résultat d’une constante disponibilité.
Le choix de celui qui crée ne peut se faire
qu’au carrefour des choses et non en
réponse à des slogans, ou à des sens
uniques. Aucune nation n’est aujourd’hui
le siège d’une seule culture.
Toutes les plus grandes marques d’accessoires
Route de Couvin 9 - N.5 • www.princecaravaning.be • [email protected]
UN PROFESSIONNEL POUR VOS LOISIRS
10
Dans n’importe quel domaine, il y a toujours eu fusion du sensible et de l’intelligence. L’identité contemporaine se trouve
non dans l’isolement, mais dans l’ouverture. Ouvrons davantage nos musées car on
ne milite jamais assez en faveur de l’information et du savoir.»
Le message est clair ! Mais pour ouvrir
un musée, l’entretenir, le rendre attractif, il faut les moyens financiers et techniques ; il faut du personnel qualifié, à
l’accueil, à la guidance, et créatif de
nouveaux thèmes à réaliser. C’est que
le musée doit se renouveler, s’adapter
au monde qui change, et pouvoir attirer un très large public. Comment ?
S’il est prétentieux de répondre à cette
question, soulignons des initiatives
heureuses.
1) sur un plan national
et/ou régional :
2) sur un plan local :
• des réalisations s’inspirant des trois
points précédents ;
• des recherches afin de célébrer des
événements particuliers, en faisant
appel aux associations, aux écoles,
aux cercles d’histoire locale… Ce
sera le cas lors du centenaire de l’église, des 75 ans de la fanfare, des 50
ans de la Marche qui devient Société
royale… Des recherches afin de comparer nos jeux d’enfance avec ceux
de
nos
arrière-arrière-grandsparents… Ou encore comment occupaient-ils leurs soirées avant l’avènement de la télévision…
Ces réussites prouvent que le public
reste intéressé et est toujours demandeur, à condition qu’il y trouve du
PLAISIR, le plaisir de voir, de se voir, de
se reconnaître, de découvrir, de partager
une même fierté, et de comprendre le
pourquoi des choses. C’est la raison
pour laquelle, il est souhaitable qu’une
visite au musée soit préparée, guidée
armurerie
benoît calet
Diplômé de l’Ecole d’Armurerie de Liège
Rue St-Donat 28 • Zoning Industriel • B-5640 METTET
Tél. 071 77 06 29 • Fax 071 77 02 92
Compagnies :
E-mail : [email protected]
commandez
Ouvert du mardi au samedi de 15h à 18h30.
vos poudres
Vente
de poudre,
amorces,
fusils,
tromblons
et
pistolets
11
▲
• le succès des «Journées du
Patrimoine» avec un thème précis,
des réductions de prix allant jusqu’à
la gratuité, et la mise à disposition
de moyens de transport par les
Pouvoirs publics ;
• la création d’expositions de prestige : «J’avais vingt ans en 45» ;
• la célébration d’anniversaires importants : «les 175 ans de la Belgique et les
30 ans de Fédéralisme» ou encore «les
50 ans de la tragédie du Bois du Cazier»
▲
par une personne qualifiée, agrémentée
par une scénographie éducative et des
activités ludiques ou attractives.
Il est compréhensible que certains
objets, manuscrits, tableaux,… soient
protégés mais un musée et une exposition où on ne peut RIEN toucher,
RIEN goûter, Rien expérimenter,…
font fuir le public et surtout les jeunes.
Heureusement, nos musées s’animent ! En outre, les responsables ont
compris que le goût des cultures se
forme très jeune et qu’un enfant qui a
connu une joie au musée, y amènera
ses parents, sa famille, et plus tard ses
propres enfants.
Il faut aussi se réjouir des relations de
plus en plus nombreuses, que les
musées établissent avec le monde
enseignant, afin de créer des liens avec
les programmes scolaires. Un instituteur expliquait qu’une visite préparée
au musée, lui faisait gagner plusieurs
leçons en classe, aidait les enfants à
fixer les informations et à les retrouver
dans leur environnement.
L’équipe actuelle qui dirige notre
Musée des Marches, travaille dans
cette optique ; elle mérite notre reconnaissance pour la modernité et les animations qu’elle apporte.
Nous désirons enfin mentionner le travail remarquable que les entités de
Cerfontaine, Florennes, Gerpinnes et
Walcourt réalisent dans ce sens, au
sein du GAL , notamment par la constitution d’une «valise pédagogique» à
trois niveaux. Ce genre d’activité ne
peut que motiver les enseignants et
élèves à franchir le seuil de notre
musée.
Après vingt
ans d’existence, de
modifications, d’adaptations,
de visites
de plus en
plus
animées,
le
T O U T
réalisé par
des bénévoles, les
Marcheurs
ont encore
toutes les
raisons
d’investir
dans leur
Musée. ■
MOURIALME R.
s.a.
ENTREPRISE DE TOITURES • ZINGUERIES & CHARPENTES
Charpentes traditionnelles et fermettes préfabriquées
Tous recouvrements ardoises ou tuiles avec isolation tous types
Neuf ou restauration • Plates-formes • Petites maçonneries
Agréée à la prime pour rénovation • Service dépannage • Devis gratuit
Depuis
1976
Rue des Bruyères 42 • B-5640 BIESME
Tél. et fax 071 728 510
12
20 ans
de temps forts et anecdotes
Le Comité de Rédaction
26 octobre 1986 - Inauguration
▲
Discours du Président du Musée, Michel Piérard, sur le parvis de l’église Saint-Michel, lors de l’inauguration le 26 octobre 1986
13
▲
Plaquette de l’inauguration
plus tard...
mais trois semaines
(extrait de presse)
N.G.
ril 1989,
es, le 27 av
ch
ar
M
s
de
Au musée
française,
de la Communauté
re
ltu
Cu
la
de
re
le minist
reconnaissance
aux, proclame la
Fé
y
lm
Va
ur
sie
Mon
authentiques.
de quinze Marches
14
2 octobre 1990 : jeu télévisé en direct de la RTBF
DOUBLE
7
Souvenez-vous
de l’énigme ?
« En mêlant (2) et (4),
les (1) manifestent la (3)
d’un (6) et son (5)
à son (7) ».
Réponse à la page 20.
▲
15
Maurice LEMAZURIER
Grenadier de la Marche Sainte-Rolende
de Gerpinnes-Centre
décédé le 15 août 2006 à l’âge de 62 ans
Théodore RECTEM
Ancien porte-drapeau des Grenadiers
de la Marche Saint-Roch de Châtelet,
ancien tromblon de la Marche Royale
Sainte-Rolende de Villers-Poterie
décédé le 24 juin 2006 à l’âge de 87 ans
Léon VAN HAUWE
Porte-drapeau des Gendarmes
de la Marche Saint-Roch de Châtelet,
gendarme dans plusieurs Compagnies
de l’Entre-Sambre-et-Meuse
décédé le 16 juin 2006 à l’âge de 63 ans
Jean-Paul HENNEQUIN
Conservateur adjoint du Musée de l’Association des Marches
de l’Entre-Sambre-et-Meuse, premier sergent des Grenadiers
de la Marche Saint-Pierre de Thy-le-Baudhuin, ancien
sapeur-grenadier de la Marche Royale Sainte-Rolende de
Gougnies, ancien sapeur-grenadier et sapeur-dragon de la
Marche Saint-Jean de Mettet, ancien major d’intendance et
ancien sapeur-grenadier de la Marche Saint-Roch
de Châtelet,
décédé le 10 avril 2006 à l’âge de 61 ans
16
16
Dominique VANKERKHOVEN
Marcheur et ancien officier des Marches Saint-Fiacre
de Tarcienne et Sainte-Rolende des Flaches
décédé le 18 juin 2006 à l’âge de 45 ans
Robert BEAURAIN
Ancien officier de peloton, ancien major et soldat
de la dernière guérite du «dernier peloton»
de la Marche Royale Sainte-Rolende de Gougnies
décédé le 9 mars 2006 à l’âge de 82 ans
Angelo BONINSEGNA
Ancien sergent-sapeur et major de la Marche NotreDame de Lourdes et Saint-Ferdinand de
Chamborgneau
décédé le 17 juillet 2006 à l’âge de 57 ans
Jean MATHOT
Napoléon de la Marche Saint-Feuillen
de Fosses-la-Ville
décédé le 6 août 2006 à l’âge de 70 ans
17
▲
20 ans
de temps forts et anecdotes
Le Comité de Rédaction
Lundi de Pentecôte 1999 : visite de son Altesse Royale le Prince Philippe
POMPES FUNEBRES
DONATI SPRL
Téléphone 071 501 606
2 FUNÉRARIUMS
Salons mortuaires à la disposition des familles
Rue de Villers 47 • B-6010 COUILLET
Avenue Albert 1er 25 • B-6280 GERPINNES
TOUTES FORMALITES • INCINERATION
18
14 octobre 2002 :
une délégation chinoise
(Chinese Academy of Space Technology)
André
Dal Cero
Rue des Français 149
B-6200 CHATELET
Tél. et fax 071 387 197
après 17 heures
▲
Deuxième visite
de la délégation chinoise
Location
Vente
Réparations
Tromblons
et
fusils
de Marche
19
▲
29 septembre 2004 : organisation des premiers tests pour jeunes tambours et fifres
Les 7 mots à découvrir étaient :
(2) tradition
(4) évolution
(1) marches
(3) vitalité
(6) peuple
CHAUFFAGE
ET SANITAIRE
• Installation
• Entretien
• Dépannage
20
(5) attachement
(7) passé
« En mêlant tradition et évolution,
les marches manifestent la vitalité
d’un peuple et son attachement à
son passé».
André
LOOZE
Reconnu par le Ministère de la Région Wallonne
Rue de Dinant 41
B-6280 GOUGNIES (Gerpinnes)
Tél. 071 502 438
12 août 2005 : le jeu radiophonique de BEL RTL «Le Triangle des Bermudas» avait fait escale à Gerpinnes.
Ils furent nombreux à se mettre sur la piste du fameux short. La recherche de l’objet tant convoité mena tous les «Philippe de Dieuleveult»
au Musée des Marches. Le Bermuda était caché dans la culotte du mannequin zouave.
N.G.
■
CD
en vente
au prix de
15 €
Par versement
de la somme de 17 €
(15 € + 2 € de frais de port)
au compte 260-0259101-83
de l’asbl
MUSEE DES MARCHES
FOLKLORIQUES
DE L’ENTRE-SAMBRE-ET-MEUSE
Contact : Pierre BANCU • Rue de l’Eglise 12 • 5070 SART-EUSTACHE • Tél. 071 38 20 53
21
Quatre communes associées
pour valoriser l’Entre-Sambre-et-Meuse
par Olivier Servais
Inutile de présenter ici l’Entre-Sambreet-Meuse. Son folklore est une réalité
pour des milliers de Marcheurs et pour
tous les lecteurs. Mais c’est aussi une
belle région de campagnes qui évolue,
accueillant de nouveaux habitants, de
nouveaux projets urbanistiques (lotissement, infrastructures…).
Entre le Hainaut et la province de
Namur, quelque part entre la Sambre
et la Meuse, c’est une région de
contrastes qui possède pourtant un
passé commun, une histoire commune. Les Marches en sont la preuve ! Et
face à l’avenir, c’est une région qui
doit relever des défis communs.
Sauvegarder son patrimoine bâti, ses
paysages, développer des emplois
durables (via le tourisme ?), maintenir
une agriculture familiale…
Et tout cela sans se replier sur soimême ! Des pistes existent pourtant,
mais qui demandent souvent de
dépasser les clivages provinciaux,
communaux ou les rivalités de clocher.
Sur ce principe, quatre communes ont
tenté le coup en 2003. Stimulées par
différentes subventions LEADER+
(Union européenne, Région wallonne,
Communauté française), les communes de Cerfontaine, Florennes,
Gerpinnes et Walcourt, accompagnées
de différentes associations (dont le
Musée des Marches), se sont associées
au sein du GAL.
Le GAL (Groupe d’Action Locale)
coordonne et soutient différents projets sur un territoire de plus de 45.000
habitants regroupés dans 45 villages
et hameaux de l’Entre-Sambre-etMeuse (dont 35 «marchent»).
Le programme d’actions finance différentes études, des actions de sensibilisation et des actions de promotion,
autour du folklore, véritable fil rouge
entre les communes, mais aussi dans
le domaine du cadre de vie et du tourisme. Le siège du GAL est situé à
Plus d'un siècle
au service des Marcheurs COSTUMES
MILITAIRES
LECLERCQ
MAISON
Rue des Ecoles 14 • B-5651 TARCIENNE
Tél. 071 213 824 • Fax 071 218 197
22
▲
23
▲
Gerpinnes (à côté du Musée), mais les
responsables de projets sont établis à
différents
endroits
(Gerpinnes,
Walcourt, Vogenée,…).
Epinglons quelques actions récentes.
Folklore : animations dans les écoles
primaires sur les Marches (8 écoles
concernées), clôturées par une expo
Paysages : en juin, une formation d’initiation aux paysages destinée aux
animateurs fut organisée à Soumoy.
Et depuis quelques mois, un nouveau
site Internet dédié aux communes partenaires est en ligne : www.entre-sambre-et-meuse.be.
Ce site présentera à terme une foule
d’infos sur l’Entre-Sambre-et-Meuse et
ses villages. A chaque village, sa
Marche, ses producteurs de terroir, son
patrimoine bâti… Toujours en évolution, le site présente déjà des centaines
de photos et documents ainsi qu’un
agenda touristique.
D’autres actions autour des Marches
folkloriques sont prévues d’ici 2008 : la
réalisation d’une valise pédagogique
(en collaboration avec le Musée des
Marches), la diffusion de témoignages
filmés de Marcheurs ou proches, des
expositions thématiques…
itinérante ; vaste campagne d’affichage en été dans toute la Belgique pour
promouvoir l’Entre-Sambre-et-Meuse.
Les actions «folklore» sont pilotées par
un groupe de bénévoles passionnés et
sont
orchestrées
par
Isabelle
Jeandrain, animatrice détachée au folklore (0494 14 44 05).
Plus d’infos sur les projets,
www.entre-sambre-et-meuse.be,
rubrique projets.
■
14 cars
de
8 à 88 places
Rue Ste-Geneviève 23
B-6460 CHIMAY
Tél. 060 21 13 31
Fax 060 21 28 95
E-mail :
[email protected]
24
Mariage de Christian Helleputte, voltigeur de la Marche Saint-Pierre de Villers-Deux-Eglises avec Françoise Moïse,
à Yves-Gomezée le 6 août 2005. Merci à la batterie et aux Marcheurs.
Vitrival, le 6 juin 2006, mariage d’Eve Gerlage et de Vincent Kaisin, officier porte-drapeau de la Marche Saint-Pierre de Vitrival.
26
Les journées de Mariemont
Samedi 30 septembre
et dimanche 1er octobre 2006,
un week-end exceptionnel d’activités
entièrement consacré aux FEMMES DE
MARIEMONT
Des figures féminines d’hier et d’aujourd’hui, des vocations, des métiers,
des actions, des revendications… le
sujet des prochaines «Journées de
Mariemont» est très large. Il aborde
aussi bien l’art, l’histoire, le folklore, la
vie culturelle, la littérature, le passé
prestigieux de Mariemont.
Les visites, les conférences, les animations vous feront découvrir des femmes
célèbres présentes dans les collections
du Musée, des figures historiques liées
à l’histoire de Mariemont, des personnalités d’aujourd’hui, des femmes artistes, des reines, des personnages littéraires, des femmes au quotidien.
Au programme :
Des visites dynamiques et pleines
d’humour en compagnie d’un magnifique duo de comédiens belges,
Marie-Paule Kumps et Bernard
Cogniaux.
Connus pour leur excellence à réussir
un mélange subtil d’humour, de générosité chaleureuse et de simplicité, les
deux acteurs vous invitent à les suivre
à travers les collections du musée.
Argumentant leurs points de vue sur
les «Femmes de Mariemont» avec des
citations et des dialogues, ils animeront une série de petites scènes croquées sur le vif dont les vedettes
seront Cléopâtre, reine d’Egypte, Isis,
Hélène de Troie, Brunehaut, Marie de
Hongrie et Mary Warocqué-Orville,
mère du fondateur du Musée, Raoul
Warocqué.
HALLOINT
Route de Philippeville 314 • B-6001 MARCINELLE
Tél. 071 470 929
Spécialiste du vêtement de travail
Pantalon de Marcheur à partir de 15 €
27
▲
Toute l’équipe des conservateurs du
Musée renforcée par de nombreuses
personnalités extérieures conduira les
différentes activités. La participation
exceptionnelle de deux grands comédiens belges donnera un regard neuf,
voire un peu fou, au parcours guidé
des collections.
▲
Des visites et des conférences proposées par les conservateurs du musée
et par des personnalités invitées.
Seront évoquées : Madonna, Nefertiti,
Nausicaa… les princesses mérovingiennes, les dames de cours à
Mariemont, de Marie de Hongrie à
Anne-Charlotte de Lorraine, les femmes du Siècle des Lumières… et aussi
Anna Boch, la reine Elisabeth de
Belgique… les femmes céramistes, les
femmes artistes du livre… et la liste
n’est pas terminée.
Des tables rondes
Une évocation de la vie au château de
Mariemont au milieu du 20e siècle.
Une rencontre privilégiée avec les
filles des premiers conservateurs du
Musée de Mariemont, Paul et
Germaine Faider
Femmes aux commandes de la culture.
Une rencontre avec quelques personnalités féminines du paysage culturel
belge.
Femmes du livre. Une rencontre avec
des éditrices, des relieuses, des plasti-
ciennes du livre oeuvrant au sein de
l’Atelier du Livre de Mariemont.
Des films documentaires évoquant la
place de la femme dans deux manifestations importantes du folklore hennuyer, la Marche Saint-Roch à Thuin et
le carnaval de Binche (Des femmes en
marche, documentaire de Christian
Mesnil et Femmes de Gilles, documentaire de Philippe Heysmans)
Et aussi des animations musicales,
des activités pour les enfants, des festivités…
Toutes les activités sont gratuites à
l’exception de l’entrée à l’exposition
temporaire consacrée aux Celtes pour
laquelle un tarif réduit de 2 € sera
appliqué durant ces deux jours.
Renseignements, horaire et programme complet sur le site du Musée :
www.musee-mariemont.be
Dépliant avec toutes les informations
envoyé gratuitement sur simple
demande :
Musée Royal de Mariemont
7140 Morlanwelz - 064 27 37 47.
■
SOCIETE ANONYME
Rue de Moncheret 28 • B-6280 ACOZ (Gerpinnes)
Tél. 071 501 043 • Fax 071 504 673
E-mail : [email protected]
28
Noël : 25 années de major
par tes amis du corps d’office des Flaches
C’est au sein de la Compagnie SainteRolende des Flaches, que le dimanche
de Pentecôte, nous avons fêté Noël
Desmet pour ses 25 années de
major.
C’est dès son plus jeune
âge, qu’on lui adjugea
la place de major.
Cette place, il ne
l’occupa pas vingtcinq fois d’affilée
puisqu’il a rempli
d’autres postes
d’officier en tant
qu’adjudant et
officier des fusils.
Mais, c’est du
haut de sa monture, qu’il passa
la plupart des
Pentecôtes. Il a
accompli cette mission accompagné
de son père, son
frère, ses cousins et
plusieurs copains.
Il a commandé de nombreuses salves en l’honneur de notre vénérée sainte
Rolende, de la première décharge
du dimanche soir à la traditionnelle
décharge au château d’Acoz, dans un
cadre merveilleux où une foule
immense et les châtelains accueillent
les Compagnies des Flaches, de
Joncret et d’Acoz.
Nous espérons, Noël, même s’il n’est
plus aussi facile pour toi aujourd’hui,
de monter les jeunes juments que tu
préfères aux hongres, que tu nous
feras encore l’honneur de rester officier de nombreuses années, entouré de tes copains, de ta fille
Amandine car, tu n’as pas
omis de transmettre l’amour des Marches à ta
famille ainsi qu’à ton
épouse
qui
t’a
accompagné durant
20 Pentecôtes dans
notre Compagnie
en tant que cantinière.
C’est certainement un plaisir
de
marcher
entouré de tes
proches.
Nous tenons à te
dire
«merci»,
parce qu’il est
important pour un
corps d’office qu’une personne, une
famille donne de son
temps, de sa vitalité.
Enfin, rappelons ton
geste très particulier,
chaque fois que tu exécutes
une décharge : tu fais un mouvement de ton sabre, un signe de «OLE»,
ce qui signifie «encore une de réussie».
Bravo à toi et bonne continuation.
■
29
Le dimanche 14 mai 2006.
Eglise de Villers-Poterie
par Claude Delvaux, Président de la Marche Royale Sainte-Rolende de Villers-Poterie
Lorsque j’ai conçu le projet de constituer un dossier sollicitant le titre de
«Royale» pour notre Marche auprès du
Cabinet du Roi, ce n’était certainement
pas pour avoir un petit plus que les
autres n’avaient pas. Pour moi, toutes
les Compagnies de la Sainte-Rolende
ont les mêmes mérites, leurs Corps
d’office font tous de gros efforts de
disponibilité, de dévouement et de
rigueur, afin d’avoir une Compagnie
ordonnée et disciplinée portant fièrement le nom de leur village.
En fait, je constate que pour un trop
grand nombre de Marcheurs : la
Pentecôte, la Marche, le pèlerinage, c’est banal. On ne doit
rien faire, ça revient chaque
année. On prend juste son
costume et on entre dans les
rangs pour s’amuser. C’est
banal.
Et bien, non. C’est tout, sauf
banal. Marcher à la Pentecôte
c’est beau, grand, prestigieux,
exceptionnel. Si cette tradition
n’était pas belle, grande, prestigieuse, exceptionnelle, elle
n’aurait pas traversé les siècles
pour nous parvenir intacte.
La preuve que notre SainteRolende est exceptionnelle est
que sa candidature sera présentée à l’UNESCO afin d’être ajoutée à la liste représentative du
Patrimoine immatériel et culturel de l’humanité. D’autres
30
Marches également prestigieuses l’y
accompagneront peut-être.
Si besoin en est, une autre preuve du
côté exceptionnel du pèlerinage de
Sainte-Rolende et de son escorte
armée nous est fournie par notre ami
Barry. Il est revenu spécialement des
Etats-Unis hier pour participer à cette
journée. Lui, étranger à notre région, a
été frappé par l’authenticité de notre
folklore et par la ferveur témoignée au
culte de sainte rolende. Lui aussi me
dit toujours : quand je marche, je participe
à un événement
exceptionnel et
grandiose.
Remercions nos
Anciens
qui
nous l’ont gardé
sans chercher à
le transformer.
Nous le confierons à nos jeunes en insistant
sur le respect de
la tradition et,
en donnant le
bon
exemple,
ramenons à plus
de sérieux ceux
qui
parfois
dépassent
les
limites de la
bienséance.
Voilà pourquoi, j’ai sollicité la reconnaissance «Royale» afin que tous prennent de plus en plus conscience de la
richesse et du prestige de notre tradition.
Je l’ai déjà fait par écrit, mais je voudrais remercier ici le Père Joseph et
Madame la Mambour Aimée Philippe
pour leur contribution combien utile
dans la constitution de notre dossier.
Mes remerciements s’adressent aussi à
notre Secrétaire pour son aide informatique experte et efficace.
Je tiens aussi à vous dire merci, vous
Marcheurs de Villers-Poterie et des
délégations présentes ainsi qu’aux
Membres de la Confrérie pour avoir
fait en sorte que nous vivions cette
belle journée dont nous garderons précieusement le souvenir.
Je
souhaite
aussi
attirer
votre attention
sur la réalisation
d’une
vitrine
dans
laquelle
est
placé le vieux
drapeau
de
1857.
S’y trouveront
également la
bêche du sergent-sapeur, la
canne du tambour-major, le
diplôme
du
Trophée
de
l’Association et
le décret royal
qui nous sera
remis par le Gouverneur de la
Province de Hainaut sur le pré de
Sartia, le prochain lundi de Pentecôte.
Cette vitrine a été réalisée par Georges
Weets, Bernard Hotyat et Claude
Vandermergel.
Père Joseph, en terminant, je vous
remercie de nous avoir accueillis dans
votre église et vous prie de bien vouloir commander la décharge que nous
allons effectuer après la sortie.
Ensuite nous nous rendrons à la salle
des fêtes pour le verre de l’amitié et
une collation auxquels vous êtes tous
invités, Marcheurs comme civils.
Je vous remercie de votre attention. ■
31
ITINERAIRE-HORAIRE
L'AVANT-DERNIER
RENDEZ-VOUS DE L'ANNEE
42e TOUR
SAINTE-ROLENDE
DES MARCHEURS
Dimanche 15 octobre 2006
sous la conduite de la
Marche Ste-Rolende de Hymiée
Le règlement adopté par le comité sera bien entendu d’application.
VILLERS-POTERIE
Messe
Départ
GOUGNIES
FROMIEE
GERPINNES-CENTRE
HYMIEE
HANZINNE
Dîner à la salle
Départ
TARCIENNE
BERTRANSART
Repos de 15 minutes
Départ
LES FLACHES
JONCRET
ACOZ
VILLERS-POTERIE
Rentrée
08h00
08h30
09h00
10h00
11h00
11h30
12h00
13h00
14h00
14h45
15h00
15h30
16h00
16h45
17h30
LE DERNIER RENDEZ-VOUS DE L'ANNEE
SOIREE ANNUELLE
DE L'ASSOCIATION
Samedi 21 octobre 2006 à 19h30
CENTRE CULTUREL DR ROLIN
PARC DES DUCS A FLORENNES
Participation aux frais : 15 euros (8 euros enfants -12 ans)
REMISE DU TROPHEE
2006
BUFFET «LES 4 COINS DU MONDE»
ALLEMAGNE : choucroute bavaroise, jus de pommes et lard fumé, boudin blanc
ESPAGNE : paëlla valence : riz sauté, blanc de poulet, chorizo, crustacés
ITALIE : pennes sauce aux 4 fromages et sauce napolitaine
NORVEGE : filet de saumon frais à l’aneth, pommes de terre vapeur
ainsi que ... bien de chez nous : apéritif, dessert et café
ANIMATION MUSICALE POUR TOUS LES ÂGES
Réservation au plus tard le dimanche 15 octobre :
Marc Minet, rue Boulanger 32, 6120 Marbaix-la-Tour, 071 38 21 73
Michel Piérard, rue du Calvaire 27, 6120 Ham-sur-Heure, 071 21 64 21
Alain Guillaume, rue de Moncheret 24, 6280 Acoz, 071 50 10 43
Jean-Pierre Lamort, Sur les Marchés 168, 5621 Hanzinne, 0474 61 46 44
Versement au compte 260-0059302-07 de l'AMFESM
32

Documents pareils

Compo 162 - Association Royale des Marches Folkloriques de l

Compo 162 - Association Royale des Marches Folkloriques de l Rue Renkin 35-37 - 4800 VERVIERS - Tél. 087 293 610 - Fax 087 293 637 Depuis 50 ans, pour des milliers d’abonnés répartis dans tout le pays, le BULLETIN SOCIAL «épluche», défriche et commente, chaq...

Plus en détail

N°180 - Association Royale des Marches Folkloriques de l`Entre

N°180 - Association Royale des Marches Folkloriques de l`Entre Bulletin trimestriel • 46e année No 180 • Juin 2006

Plus en détail