Madame est sur le chantier

Commentaires

Transcription

Madame est sur le chantier
LE SAINT DU JOUR
Samedi 21 septembre 2013 - 264e jour de l’année
QUELQUES 21 SEPTEMBRE
Saint Matthieu
Connu par l’évangile selon Saint
Matthieu qu’on lui attribue, recueil
des paroles qu’il aurait entendu prononcer par le Christ et qu’il répétait
1792 : Proclamation de la République française.
1947 : Naissance de l’écrivain américain Stephen King.
1948 : Le boxeur Marcel Cerdan devient champion du monde des poids
moyens en battant l’américain Tony Zale par KO au 12e round.
1964 : Malte devient indépendante.
LE DICTON
« Quand vient Saint-Matthieu, l’été, adieu ! »
aux juifs pour les convertir. Les
Matthieu sont ingénieux et originaux.
Couleur : le jaune.
Chiffre : le 7.
1993 : Norodom Sihanouk intronisé Roi du Cambodge.
2000 : Marie-José Perec s’enfuit de Sydney, refusant ainsi d’affronter l’athlète
Cathy Freeman aux Jeux olympiques.
2001 : Explosion de produits chimiques à l’usine AZF de Toulouse, faisant 31
morts et plus de 2 500 blessés.
Madame est sur le chantier
LE PORTRAIT. Nominée aux Femmes de l’économie, Martine Laruaz dirige un groupe de 140 salariés.
demandent aux locataires d’évaluer le chantier.
Dans notre esprit, nous avons deux clients : le
bailleur, qui paie ; et l’habitant, qui supporte les
travaux. ». Un troisième pôle, la finition, pèse
10 % de l’activité.
Au sein du groupe, les rôles sont clairement
définis : Pierre, directeur du développement,
est plus tourné vers les clients ; Martine dirige les services centraux et anime le groupe.
Sur les sept membres du comité de direction,
trois sont des femmes. « Une vraie fierté pour
moi », assure Martine Laruaz, attachée à la
mixité et plus encore à la diversité des profils : « Pour prendre les bonnes décisions, il faut
tout mixer : les sensibilités, les formes d’intelligence, les formations, les origines et les âges ».
En 2006, tout en travaillant, Martine Laruaz
a repris ses études supérieures. Presqu’au
moment où ses deux garçons allaient entamer les leurs. Elle décrochera un master 1 de
droit des affaires. « J’allais siéger au Tribunal
de commerce de Laval, je voulais m’y préparer.
Et puis j’aime apprendre. La nouveauté fait partie de mon carburant ! » A ce mandat de juge,
la dirigeante du groupe mayennais ajoute
encore sa participation à la commission fiscale de la Fédération nationale du Bâtiment.
C’est dire que les loisirs tiennent une place
restreinte dans son agenda. Un week-end,
par ci par là, lui permet de s’échapper pour
aller applaudir un opéra - la dernière fois à la
Scala de Milan. Ou admirer une exposition. À
Londres, il y a deux ans, elle s’est régalée des
œuvres de Léonard de Vinci. Le plus souvent,
elle trouve son bonheur dans les galeries et
salons de la région. Ces jours-ci, elle attend
avec impatience l’expo de l’Atelier de sculpture de Laval. Sans chichi.
Yves DURAND
[email protected]
Q
uand elle va sur un chantier, Martine
Laruaz ne fait pas semblant. À Paris,
où la Tour Renoir culmine à 70 mètres, elle est bien décidée à emprunter la
plateforme auto-élévatrice qui permet à ses
équipes de rénover la façade extérieure. Elle
l’a déjà fait, à Allonnes, près du Mans, mais
la hauteur était divisée par deux. « Là-haut,
je ne suis pas très à l’aise, ça tangue un peu et
il fait froid mais si nos compagnons y vont, je
n’ai pas le droit de reculer ! » Évidemment, le
casque, la parka et les chaussures de sécurité
n’appartiennent pas à l’univers quotidien de
Martine Laruaz. Mais la dirigeante du groupe
Isore, dont le siège se trouve à Laval, tient à
ces audits qui, cinq ou six fois par an, la font
aller sur le terrain, sur les grosses opérations.
« Ne jamais cesser de se projeter
dans l’avenir »
Née à Bressuire il y a 50 ans, Martine Laruaz
figure parmi les 17 femmes des Pays de la
Loire nominées aux Trophées Les femmes
de l’économie - qui seront décernés ce soir.
Pour autant, sa réussite est une affaire de
couple. Son mari, c’est Pierre. Fils d’artisan,
il était ingénieur, chef d’agence dans le Bâtiment. Fille d’agriculteurs, elle avait dirigé
les hebdomadaires locaux du groupe Ouest
France avant de présider la filiale Publi-Hebdo. Ensemble, en 2004, ils reprennent l’entreprise lavalloise, puis une deuxième, à Angers, en 2007. Isore Bâtiment et Isore Finition emploient aujourd’hui 140 salariés, une
école de formation interne a été créée, et
le chiffre d’affaires, en quatre ans, a connu
une progression de 80 %. Et la crise ? « Ce
qu’on appelle crise, c’est en réalité un modèle
économique qui change. Un choc terrible et qui
contraint à s’adapter. On s’en sort mieux quand
on n’a jamais cessé de se projeter dans l’avenir. »
L’isolation extérieure demeure le métier
d’origine : elle représente un peu plus de
la moitié de l’activité d’Isore. Les chantiers
concernent des hôpitaux et des lycées, autant que des sièges d’entreprises ou des logements. En plein développement, la réhabilitation de logements sociaux constitue la
deuxième branche du groupe. « La plupart du
temps, les travaux sont réalisés tout en maintenant les habitants à leur domicile. C’est notre
spécialité. Et à la fin, nos conducteurs de travaux
ItInéraIre
1963 : Naissance à Bressuire (Deux-Sèvres).
1985 : Après une maîtrise de langues
étrangères appliquées, et un DESS d’administration des entreprises, se spécialise
en contrôle de gestion.
2003 : Présidente du directoire de
Publi-Hebdo.
2004 : Avec son mari, reprend une entreprise d’isolation en Mayenne.
2013 : Nominée au aux Trophées régionaux Les Femmes de l’économie des Pays
de la Loire.
Saint-Berthevin (Mayenne) le 11 septembre. Martine Laruaz dirige le groupe Isore. Elle est nominée aux Trophées des Femmes de l’économie
qui seront décernés ce soir. Son entreprise rénove et isole 1 000 à 1 500 logements par an. Le siège est bardé de briques et de céramiques.
Les tables gourmandes du Maine et Loire
d
Angers
Restaurant le 8
Nouveau ! Le Relais d’Orgemont baptise son
restaurant “le 8”. Toute l’équipe vous accueille
avec les mêmes soucis d’exigence de qualité et de
fraicheur. Elle vous invite à découvrir et à déguster
la nouvelle carte d’automne : Croustillant
d’escargots au miel et coriandre, marbré de
lapereau aux shiitakés, savarin aux arômes de
Cointreau, macaron à la rose et aux litchies.
Le Restaurant le 8, propose 4 salles privatisables
pour vos repas d’affaires ou de famille. Au cœur
du quartier d’Orgemont, face la clinique de
l’Anjou.
Le Restaurant le 8 vous accueille du lundi au
vendredi midi et le dimanche midi.
c
Angers
Les Ponts de Cé
Le Bosquet
Fêtons l’arrivée de l’automne dans un espace
cocooning aux parfums de sirop d’érable.
Profitons des derniers rayons de soleil derrières
les grandes vitres du salon et de la salle. Le
chef, Régis Le Gain vous propose de déguster
notamment : cocotte d’agneau de sept heures,
filet de turbot aux cèpes et pétales d’ail,
coulant chocolat aux fèves Tonka, poire pochée
aux épices douces et craquelin de sirop
d’érable… Menu à partir 16.90 € le midi et de
29,50€ le soir. Ouvert tous les jours sauf
dimanche soir et lundi
India
d
Trélazé
Les Ponts de Cé
La Rentrée Bonheur du Buisson
Auberge du Pont de Sorges
Au cœur d’Angers depuis 1982, l’India vous
accueille dans un cadre dépaysant et unique ,
avec son salon traditionnel, et vous fait
découvrir une gastronomie indienne
authentique, aux saveurs subtiles d’épices
parfumées. Vous pourrez ainsi apprécier, à la
carte, un large éventail de spécialités de viandes,
légumes et crustacés, ou encore le plat
découverte « Madras Sappadou » ; et, pour les
gourmands, de savoureuses pâtisseries Maison.
Vous pourrez également vous laissez tenter par
les « formules midi » à 10 €.
L’équipe du Buisson conjugue toujours au fil des
saisons, ce soin apporté au contenu de l’assiette
et au plaisir de l’accueil. Le chef Vincent Juvin
élabore une carte qui fait vivre les produits et
les saveurs qu’il affectionne.
En salle Mme Juvin et son équipe s’attachent à
restituer la simplicité et l’élégance de ce lieu
chargé d’histoire.
On vient au restaurant le Buisson pour ses tarifs
qui sont plus que raisonnables ainsi qu'une
multitude de petits plus qui font la différence :
la facilité d'accès par les rocades, son grand
parking, la salle de jeux enfants et sans oublier
l'ambiance conviviale de ce lieu qui fait qu'on
s'y sent bien ! Le Buisson vous propose
également ses prestations traiteur dans la salle
de votre choix. N'oubliez pas, ce restaurant est
ouvert tous les dimanches midi.
4 rue Hanneloup
187, rue Ferdinand Vest
www.india49.com
www.restaurant-traiteur.com
M. Cabart, chef de l’auberge, vous propose sa
nouvelle carte : merlu et ravioles de comté,
cassolette d’escargots à la crème de Maroilles,
crémeux de homard aux queues de
langoustines, tarte chocolat noir aux céréales
crunch....
Pour vos repas de fêtes, privatisez l’une des
deux salles (26 et 50 personnes). Menu à partir
de 13€ le midi en semaine. Fermé dimanche
soir, lundi toute la journée, mercredi soir et jeudi
soir (sauf réservation de groupe). Pensez à offrir
un moment à part avec les chèques-cadeaux
disponibles dans cet établissement.
Angers
Crêperie les 2 épis
Venez déguster salades, moules, galettes et
crêpes . À la crêperie des deux épis les
produits frais et les plats préparés
"minute" sont rois.
Nouveau cette année, la crêperie ouvre ses
portes en service continu du lundi au
samedi, de 11h45 à 22h avec une carte
spéciale Salon de Thé pour l’après midi.
Galettes, crêpes et coupes glacées vous
attendent pour le goûter .
RESTAURANT
LE 8
8 rue de l’Hirondelle
HÔTEL***
Tél : 02 41 66 30 45
www.relais-orgemont.fr
2 rue Maurice Berne
Tél : 02 41 57 72 42
Tél : 02 41 88 13 24
Tél : 02 41 69 74 25
23 rue Camille-Perdriau
Ctre Cial Grand Maine
www.auberge-du-pont-de-sorges.fr
www.creperieles2epis.fr
Tél : 02 41 69 02 86
Tél : 02 41 73 86 77
P O U R V O T R E S A N T É , M A N G E Z A U M O I N S 5 F R U I T S E T L É G U M E S P A R J O U R . W W W. M A N G E R - B O U G E R . F R . L’ A B U S D ’ A L C O O L E S T D A N G E R E U X P O U R L A S A N T E . A C O N S O M M E R A V E C M O D E R AT I O N .
Samedi 21 Septembre 2013
c
(entre Trélazé et La Daguenière)

Documents pareils