note d`intention - Accueil | Événements Normandie

Commentaires

Transcription

note d`intention - Accueil | Événements Normandie
Cie Moi Peau | Sébastien Laurent
A V I S
C O N T R A I R E S
Contact diffusion : Marielle Valet & WIB
06 63 12 84 92 – [email protected]
Contact cie MOI PEAU : Sébastien Laurent
06 43 81 24 11 – [email protected]
Productions : Cie Moi Peau, Centre Chorégraphique National de Caen/Basse
Normandie, association Chorège Relais Culturel Régional du Pays de Falaise Accueils en Résidence : CCN de Caen, RCR de Falaise, Cie Beau Geste Le
Dancing du Val de Reuil, Le Relais à Le Catelier et Les Eclats Chorégraphiques à
La Rochelle - Avec le soutien du Conseil Régional de Basse Normandie, du
Conseil Général du Calvados, de la Ville de Caen et de l'ODIA Office de Diffusion
et d’Information Artistique en Normandie.
PRESENTATION
Avis Contraires est un champ d’expérimentations sur les
écueils que l’on crée dans une relation humaine et qui
s’inscrivent dans le hiatus entre ce que celui-là souhaiterait
exprimer et ce qu’il donne à voir, et dans l’interprétation
projective que celui-ci fait de la situation.
La résultante, incertaine, est une pièce pouvant être reçue
sous la forme d’une rencontre, d’une histoire, d’une
métamorphose, réelles ou fantasmées. Il s’agit d’interpréter,
pour le danseur et le spectateur.
"Quels sont les signes qui nous font croire à la réalité d’une
situation ? Le corps parle-t-il un langage si clair ? Quel rôle
joue le spectateur dans la réalisation de l’œuvre qui se
déroule devant lui ? Sébastien Laurent construit ici avec
Stéphany Ganachaud une pièce fluide et nette où le regard
s’amuse aussi de ce que l’oreille entend. Pas dans pas, leurs
corps tracent des pistes et les brouillent. La peau et les
muscles, les regards et les sons créent des indices qui
bataillent. Et puis d’une nouvelle proposition naît un
changement de regard et un trouble tout neuf."
(Solange Charlot, scène conventionnée de Tulle)
BIO SEBASTIEN LAURENT
AMBIANCE
Danseur depuis vingt ans dans différentes compagnies en
France et à l’étranger, Sébastien Laurent s’est installé en Basse
Normandie en 2005.
Un homme marche en rythme sur le bruit de pas, pas dont la
sonorité évoque une femme marchant avec des talons.
Auteur photographe, il mène une recherche sur l’engagement
physique dans le processus photographique et réalise des
projets associant la danse et la photographie qui ont été
exposés/performés au CCN de Caen, au Musée André Lemaitre
pour le festival La Danse de Tous les Sens de Falaise et au
festival Jours de Danse à Besançon.
Tout en continuant à danser avec les chorégraphes Nathalie
Pernette à Besançon et Tomeo Vergès à Paris, il élargit ses
complicités dans la région Basse Normandie et participe aux
créations de Hermself (collectif Le Clair Obscur), Continuum
(Cie Silenda), Peer Gynt (Cie Sans Soucis), Drôle d’Oiseau
(Cie Dernier Soupir). Par ailleurs, il anime des stages et
participe au projet Danse à l’école au sein du CCNCBN.
En janvier 2011 le CCNCBN l’invite à participer à l’évènement
Ca
déménage
et crée pour
l’occasion
le
solo
Cowboys&Indians. Il monte ensuite la compagnie MOI PEAU
et commence le projet AVIS CONTRAIRES.
Une femme entre sur le plateau, en unisson avec l’homme.
Mais elle semble être suivie.
Les pas s’accélèrent. Cet homme est-il lui-même suivi ? Estce lui le prédateur ? Est-ce qu’au fond celui qu’on voit est un
homme ? Les talons sont-il l’apanage des femmes ?
Maintenant les deux semblent être poursuivis. Par qui ? par
quoi ?
Le son des pas, machine infernale, reprend ces deux êtres en
perdition. Vont-ils se rencontrer ? Comment vont-ils le faire ?
Que sont-ils l’un pour l’autre ?
PRESSE
“Avis Contraires est la première chorégraphie de Sébastien
Laurent, bien que l’on ait pu le rencontrer sur diverses scènes
depuis une bonne vingtaine d’années comme interprète de
diverses œuvres de Toméo Vergès, Christiane Blaise ou
Nathalie Pernette entre autres. Au lever du rideau, deux
personnes (un couple ?) se font face sans paraître se voir. Ils se
lèvent, font les cent pas de cour à jardin et de jardin à cour,
chacun perdu dans ses pensées. Leurs problèmes,
incommensurables, aboutissent à une rupture irrémédiable
après un corps à corps désespéré d’une violence extrême mais
aussi d’une sensualité et d’une beauté indescriptible, tant sur le
plan de l’expressivité que sur celui de sa construction. L’homme
se retrouve seul, désemparé. Il va chercher refuge auprès d’un
spectateur anonyme dans la salle, le convainc de le suivre sur
scène pour filmer sa compagne qui revit son passé comme en
rêve sur un écran. Une scène extrêmement touchante de par la
relation de prudence et de douceur qui s’établit entre la
compagne de cet homme désemparé qui reste caché dans
l’ombre et ce spectateur avec son émouvante maladresse mais
qui se veut rassurant et attentionné. Un moment empreint de
sensualité et de désir, d’autant plus étonnant que ce cinéaste
amateur «invité» n’y était nullement préparé.”
Jean-Marie Gourreau, Critiphotodanse.com | MAI 2014
PHOTOGRAPHIES: Virginie Meigné
THÉORIE DE L’ESPRIT
EQUIPE
En sciences cognitives, la théorie de l'esprit désigne les
processus permettant à un individu d'attribuer un état mental croyance, intention, désir, connaissance, etc. - à lui-même ou à
une autre personne. Elle permet ainsi à l'individu de pouvoir
prédire ses propres attitudes et actions, ainsi que celles d’autrui.
Il s’agit de jouer de ces processus pour mieux impliquer le public
: convoquer un imaginaire collectif puis provoquer le décalage
par rapport à ce qui aura été attendu. Le spectateur, trompé par
ses représentations, éprouve quelque chose de l’équivoque.
Conception et Chorégraphie: Sébastien Laurent
Interprétation : Stéfany Ganachaud et Sébastien Laurent
Voix off : Clarisse Texier
Création sonore : Jean-Noël Françoise
Création lumière et interactivité video : Damiano Foà
Régie son : Périg Villerbu
Régie lumière : Audrey Quesnel
EXPLORATIONS DE L’INTIME
Avec un travail de contact dans un duo/débat, sorte d’ébat, Avis
Contraires ausculte les surfaces en dialogue, écoute les chocs
de peau, les frottements épidermiques et essaye de révéler le
sens caché d’un emboîtement corporel, la signification d’un
espace interstitiel de deux corps ne faisant qu’un.
Dans une interaction avec le public et une projection
vidéographique, la pièce propose une intimité décalée,
réinterprétée et à différents points de vues. Les images créées
en direct par les danseurs et le spectateur invité peuvent se
faire
l’écho
d’un
rêve,
d’un
fantasme.
Sébastien Laurent
Danseur interprète
Il travaille encore auprès des chorégraphes Tomeo Vergès
(Cie Man Drake), et Sophie Quenon.
Il a, par le passé, travaillé avec Nathalie Pernette, Jean
François Duroure, Jean-Claude Gallotta, Christiane Blaise,
Silenda, Heddy Maalem, Doug Elkins (New-York), Jean
Pascal Gilly, Editta Braun (Salsbourg), Evelyne Castelino
(Genève), Gisèle Greau, Emmanuel Grivet, Laurent
Falguiéras, le collectif Le Clair Obscur, Sans Soucis (théâtre
d’objet).
Il participe à des performances et improvisations en scène et
en espace public (Palais de Tokyo, Wiels centre d’art
contemporain de Bruxelles, Suzanne Dellal de Tel Aviv,
Panorama de Rio de Janeiro).
Il anime, au sein de la compagnie Nathalie Pernette et du
Centre Chorégraphique National de Caen, des stages et des
ateliers de danse et photographie. Il participe depuis 2 ans pour
le CCNCBN au projet « Danse à l’école ».
Il intervient dans les collèges d’Arbois et de Saône (classe
Images et Sons) pour un travail sur la danse et l’image
photographique et vidéographique.
Auteur photographe
Il mène une recherche sur l’engagement physique dans le
processus photographique et réalise des projets associant la
danse et la photographie
Expositions / performances :
“Le Sourire”, Festival “Jours de Danse” à Besançon, 2014.
Musée André Lemaitre de Falaise, Festival “La Danse de tous
les Sens”, 2012.
"Bestial", Centre Chorégraphique National de Caen. 2009.
Publications photographiques : Magazine "Réponses Photo"
(Nouveau Regard). Magazine "Travail et Sécurité". Revue
"Actes de la Recherche en sciences sociales". Affiche du
Théâtre de la Ville de Paris. Programmes et affiches de
théâtres, presse (spectacles de danse)
Concours : Lauréat des prix “ILFORD Noir et Blanc”,
“KODAK, dotation Tri-X”, magazine “Réponses Photo –
Nouveau Regard”.
Stéfany Ganachaud
est née le 29 août 1972. Après avoir suivi des cours d’art
dramatique et de danse entre 1984 et 1991 elle obtient en
1995 son DE d'enseignement. Elle rencontre alors Odile
Duboc et intègre sa compagnie pour la création de trois
boléros (1996). Depuis elle a collaboré fidèlement avec la
chorégraphe en tant qu’interprète pour les créations Comédie
(1998), A la suite… (1999), Le Pupille veut être tuteur (2001),
J’ai mis du sable exprès, vite fait, comme ça dans mes
chaussures (2001),Projet de la matière (reprise de rôle 2004),
Rien ne laisse présager de l’état de l’eau (2005), La place de
l’autre (2006), mais aussi pour ses projets extérieurs, tels les
operas.
Parallèlement au travail d'interprète et de pédagogue, elle
participe en tant que chorégraphe et collaboratrice artistique
aux mises en scène de Jean Lambert-Wild (1998), Philippe
Berling (de 1999 à 2004),Antoine Gindt (2012 et 2013) et
depuis 2003, Ludovic Lagarde
Depuis Septembre 2009, elle est artiste associée à la Comédie
de Reims dirigée par Ludovic Lagarde. Elle participe en tant que
danseuse et comédienne aux créations des jeunes metteurs en
scène du collectif artistique de la Comédie.
En 2012 elle danse pour les chorégraphes David Rolland et Yan
Raballand,
En 2012 elle crée avec Jonathan Michel et
interprète le solo "Quelques pas avant que la forêt ne tourne
Jean-Noël Françoise
Musicien autodidacte, né en 1968, il a d’abord participé à de
nombreux groupes de rock et expérimentaux. Multi
instrumentiste, compositeur et arrangeur il aime maintenant
travailler avec le monde du spectacle. En danse il a collaboré à
la création de “Mille départs de muscles” d’Héla Fattoumi et
Eric Lamoureux, avec Silenda, Anahata et VO. Pour le théâtre
il travaille avec le groupe Rictus, la compagnie des Furies des
frères Fauvel, la compagnie du Phoenix de Christophe
Tostain, L’Elan Bleu et Le Clair Obscur. Il fait partie du
collectif Purée Noire où il expérimente d’autres champs d’action
sonore : concerts, musique improvisée, installations sonores,…
CREATION
22 avril 2014 : Première professionnelle au Centre
Chorégraphique National de Caen / Basse Normandie
15 - 16 -17 mai 2014 : Premières publiques au Théâtre de
l’Étoile du Nord, CDC Paris Réseau – Festival Jet Lag 5
21 mai 2014 : Première régionale au Forum de Falaise Festival La Danse de Tous les Sens
DIFFUSION
21 ou 22 octobre 2014 : ONYX St Herblain (44) pour les
PSO / Petites Scènes Ouvertes, Réseau inter-régional pour
la diffusion chorégraphique.
28 octobre 2014 : CCN de Caen/BN (14), Avis de Grand
Frais, rencontres du spectacle vivant en Basse Normandie #1
4 novembre 2014 : Les Sept Collines, Scène Conventionnée
de Tulle (19)
en cours :
3 avril 2015 : Danse à Tous les Étages. Mac Orlan, Brest.
été 2015 : tournée CCAS EDF
Compagnie Moi Peau
Siège :15 rue du Pont Créon, 14000 Caen.
Adresse postale : c/o Les Ateliers Intermédiaires
15bis rue Dumont d’Urville 14000 caen
Production/Diffusion : Marielle Valet
06 63 12 84 92 - e-mail : [email protected]
Directeur Artistique : Sébastien Laurent
06 43 81 24 11
e-mail : [email protected]
Images video
Avis contraires (code : avis) :
https://vimeo.com/87936509
Solo Cowboys&Indians :
https://vimeo.com/user3232477/videos
Bestial :
http://www.sebastienlaurent.fr
Le Sourire :
http://www.sebflou.net/10-le%20sourire/lesourire1.html