loi De Robien

Commentaires

Transcription

loi De Robien
________________________________________________________
LES DISPOSITIONS DE LA LOI DE FINANCES 2003
L’incitation fiscale en faveur de la location de logements anciens.
L’article 79 de la loi de Finances pour 2003 relève de 25% à 40%, à compter de l’imposition
des revenus de 2003, le taux de déduction forfaitaire majorée applicable aux revenus tirés de
la location de logements dans le cadre du dispositif d’aide à l’investissement locatif dans
l’ancien.
Ouverture du dispositif aux locations aux ascendants-descendants
if
f
.f
r
L’article 9 de la loi de finances pour 2003 supprime, pour le bénéfice de la déduction au titre
de l’amortissement des logements neufs donnés en location, l’interdiction de louer à un
ascendant ou descendant du contribuable. Cette mesure est applicable aux investissements
réalisés depuis le 9 octobre 2002.
.c
a
LES INNOVATIONS MAJEURES DU PROJET PROPOSE PAR GILLES DE
ROBIEN le 3 avril 2003
w
Afin d’aboutir à un dispositif d’application simple et réellement incitatif, il est proposé une
meilleure adaptation de l’amortissement fiscal aux réalités du marché.
w
w
Les mesures immédiates
1. L’augmentation des plafonds de loyers.
Les professionnels soulignent l’inadaptation des loyers plafonds par rapport aux loyers de
marché. L’analyse montre que les distorsions les plus importantes sont à Paris intra muros,
dans les Hauts de Seine, dans une partie de la Seine-Saint-Denis, de la Seine et Marne, des
Yvelines et du Val de Marne, ainsi que dans un grand nombre d’agglomérations de province
dont notamment Lyon, Nice, Cannes – Grasse - Antibes et certaines zones frontalières
(Strasbourg, Annecy, agglomération genevoise) et touristique.
Le zonage, plus simple que dans le dispositif besson est mieux adapté à la réalité des marchés
locaux, comprend 3 zones et repose sur des critères démographiques, alliés à des critères
économiques de prix de marché :
- la Zone A : l’Agglomération Parisienne, la Côte d’Azur, et le Genevois français,
- la Zone B : les agglomérations de plus de 50 000 habitants, et certaines communes de
l’agglomération parisienne et en zones littorales ou frontalières.
- la Zone C : reste du territoire
Le plafond de loyers dans les zones tendues est fixé à environ 90% du loyer du marché des
logements neufs, soit une augmentation d’environ 40% des loyers plafonds dans les actuelles
zones I et II.
Les nouveaux plafonds de loyers s’appliquent aux locations des logements acquis à
compter du 3 avril 2003.
Nouveaux plafonds de loyers(en €/ m_)
ZONE A
ZONE B
ZONE C
12,5 euros
9 euros
+ 42% /
zone II
+ 8% / Zone
III
Par m2
Nouveau dispositif de Robien
18 euros
+ 39% / Zone I
Augmentation des plafonds de
bis
loyers par
rapport au dispositif Besson neuf + 57% / Zone I
Le décret fixant ces plafonds sera publié prochainement.
.c
a
if
f
.f
r
2. La suppression des plafonds de ressources du locataire
Afin de simplifier le dispositif et de donner un signal fort aux professionnels et aux
investisseurs, les plafonds de ressources du dispositif d’aide à l’investisseur locatif pour
des logements neufs sont supprimés.
La suppression des plafonds de ressources est de nature législative et sera incluse dans le
projet de loi DDUHC an cours d’examen par le parlement avec une date d’effet au 3 avril
2003.
w
w
w
( Source : Communiqué de Presse du 3 avril 2003)

Documents pareils

plafond loyer PLI 2011 - Veille juridique de la FAPIL

plafond loyer PLI 2011 - Veille juridique de la FAPIL Les plafonds PLI sont égaux aux deux tiers, arrondi au centime d'euro, des plafonds Robien classique.

Plus en détail

Plafonds de loyers et de ressources 2013 (Source : SNPI)

Plafonds de loyers et de ressources 2013 (Source : SNPI) Les dispositifs d'incitation fiscale à l'investissement immobilier locatif Scellier (y compris outre-mer), Robien (classique ou recentré), Borloo (neuf ou ancien) ou Besson (neuf ou ancien) sont su...

Plus en détail

Loi De Robien Recentré – par MTD Finance

Loi De Robien Recentré – par MTD Finance amortissement de 50 % du montant de l’investissement, répartis sur 9 ans, comme suit : 6 % les 7 premières années et 4 % les 2 années suivantes.

Plus en détail