Lens Mag - Ville de Lens

Commentaires

Transcription

Lens Mag - Ville de Lens
décembre 2015
focus
le village
de noël
page 16
éduquer son chien, une nouveauté à Lens p.7 | Claude Duhoux, le lensois normand p.21
le centre dumas a déménagé p.23 | Le tirage au sort de l’Uefa euro 2016 c’est ce mois-ci p.26
hommage aux victimes des attentats
Rassemblement
Lundi 16 novembre, sur le coup de midi, plusieurs centaines de personnes ont bravé la bruine pour répondre
à l’appel de la minute du silence.
Emotion
Après la Marseillaise entonnée à la place
Jean-Jaurès, la population a applaudi.
L’émotion était palpable.
Corps de métier
Etaient présents à cette cérémonie, les sapeurs-pompiers ainsi que la Police nationale.
Se souvenir
Un espace était réservé pour les bougies,
fleurs, messages personnels.
Transmettre
Après ces horribles crimes perpétrés à Paris, l’heure est à l’explication vers les
plus jeunes associés à la manifestation.
2 | instantanés
2
Instantanés
6
lens et vous
9
Vie de
quartier
12
Lens
attractive
16
21
focus
Talents
Lensois
22
Expression
politique
23
Infos
pratiques
24
jeunesse
25
sport
28
Culture
30
Sortir
villedelens.fr
facebook.com/mairiedelens
Magazine mensuel de la Ville de Lens
Service Communication
17 bis Place Jean Jaurès - 62307 Lens Cedex
_________________________________________
Directeur de Publication : Sylvain Robert
_________________________________________
Co-Directeur de Publication : Laurent Lamacz
_________________________________________
Responsable de Rédaction : Maxime Pruvost
_________________________________________
Rédaction : Clémence Chaumette, Maxime Pruvost
_________________________________________
Photographies : Laurent Lamacz, Maxime Pruvost
_________________________________________
Conception : Service Communication Rudy Barbry
_________________________________________
Impression : l’Artésienne, 62802 Liévin
Tirage : 19 000 exemplaires
Dépôt Légal : à parution
L’année se termine dans des circonstances
particulières. Comme vous tous, j’ai été
choqué des violents attentats à Paris et sa
proche banlieue au soir du vendredi 13
novembre. Des lieux concernant le sport,
la culture et les loisirs ont été ciblés par
des kamikazes causant la mort brutale de
nombreux concitoyens. La Ville de Lens
s’est évidemment associée au chagrin de
ces nouvelles attaques terroristes envers
notre Pays, notre Nation, notre République.
Nos drapeaux ont été mis en berne et un
Sylvain Robert,
rassemblement a été organisé le lundi 16
Maire de Lens
novembre au parvis de l’Hôtel de Ville en
vue de respecter
la minute de silence nationale. Je tenais d’ailleurs à
remercier toutes les personnes qui ont observé trois
choses essentielles à mes yeux en pareilles circonstances ce jour-là : le respect, la sobriété et l’unité.
C’est en étant unis que nous saurons triompher de
ces obscurantistes qui vivent par la terreur et pour
la terreur.
“
La volonté
de notre
République de
construire un
monde où le
vivre-ensemble
est un socle
fondamental ”
La volonté de notre République de construire un
monde où le vivre-ensemble est un socle fondamental se traduit dans nos initiatives locales.
Chaque mois nous invitons la population lors des
réunions publiques afin de connaître leurs besoins,
conscients que c’est en vivant leur quartier que la population se l’approprie.
Un jardin curseur a donc été aménagé au cœur d’un quartier populaire qu’est
la Grande résidence. Depuis quelques semaines, il est ouvert au public. Quelle
satisfaction de voir les mères de familles accompagner leurs enfants dans un
cadre ludique pour de la détente et du loisir. La culture - tant défendue dans
l’histoire de notre pays - est à nouveau mise en valeur dans ce numéro. A
double échelle : locale, avec la possibilité d’apprendre l’accordéon au sein de
notre conservatoire de musique, puis nationale (voire internationale) avec la
possibilité de découvrir les nouvelles œuvres du Louvre-Lens dans la Galerie
du temps et la future exposition temporaire. Le nom de cette dernière est
également symbolique au vu du contexte actuel : « Dansez, Embrassez qui
vous voudrez ».
Le sport incarne à sa façon beaucoup de valeurs, de respect. Quelle ne fut
pas la belle initiative des supporters anglais d’entonner La Marseillaise lors du
match amical contre la France le 17 novembre au stade de Wembley drapé
aux couleurs tricolores. Le samedi 12 décembre se déroulera le tirage au sort
de l’Euro 2016 dont quatre matches vont se jouer au stade Bollaert-Delelis.
Prenez conscience de l’importance fédératrice de cet événement au sein des
quartiers et entre les générations. Nous devons nous servir de cet événement
sportif comme d’un levier populaire et de cohésion sociale.
Nous voilà désormais dans l’après-13 novembre. Il faut vivre sans oublier mais
vivre sans préjugés à l’égard d’autrui. Vivre en ayant conscience de l’importance de chaque moment passé ensemble : en famille ou avec des amis.
Vivre sereinement ces fêtes de fin d’année en sera le parfait exemple. Vivre ces
moments-là prend encore plus d’importance aujourd’hui car plus que jamais
nous devons vivre en paix.
édito | 3
La Toussaint
Dans les trois cimetières de la ville
(cimetières Est, Nord et Ouest), les élus
se sont recueillis. Au cimetière Est, après
avoir fait une halte devant le monument
des anciens maires de Lens, les élus se
sont inclinés devant les monuments
De l’art à Bollaert-Delelis
Vendredi 6, samedi 7 et dimanche 8 novembre avait lieu le 9ème Salon
International des métiers d’art dans les salons du stade Bollaert-Delelis. Un événement qui a bien grandi en l’espace de quelques années et
rendant hommage aux victimes des
guerres en compagnie des associations
patriotiques présentes sur les lieux.
qui a permis de découvrir de nombreux talents.
Les artistes indépendants à l’honneur
Le dimanche 8 novembre avait lieu le vernissage
du salon d’automne du Groupement des Artistes
Indépendants en présence de Sylvain Robert et du
conseil municipal au Colisée. A cette occasion, l’an-
Transmettre la Mémoire
cien président Jean-Claude Ducrocq a été honoré
Mercredi 11 novembre, les élus lensois ont célébré la commé-
en raison de son implication dans l’association. Les
moration de l’Armistice de la Premier Guerre mondiale. Ils ont
vainqueurs du prix peinture sont M. Glabs (1 ), Joly
défilé dans différentes lieux de Mémoire en ville. Les enfants
Alain Héralbert (2
ont également pris une part importante à cette manifestation
er
) et M. Riquier (3
ème
). Le prix
ème
sculpture a été attribué à Nathalie Crombez.
4 | Instantanés
patriotique.
Inauguration
Le magasin Artisans du Monde a ouvert ses
portes le 7 novembre à la maison Nicodème
de Lens, rue Diderot. L’occasion de faire des
cadeaux originaux pour Noël.
Distribution de jeux
Les enfants fréquentant les garderies des écoles lensoises auront de quoi s’occuper, la
municipalité a acheté de nombreux jeux (jeux de société, ballons, cordes à sauter, cerceaux, etc.) pour une valeur de 6 000 euros. Ces jeux pourront être aussi utilisés durant
la pause méridienne. Danièle Lefebvre, adjointe à l’Education a commencé la distribution
début novembre par l’école Basly...
Lens Neige
Pendant cinq jours du 10 au 15 novembre,
le Jura était à la porte des Lensois. Parvis
de l’Hôtel de Ville, plusieurs chalets ont fait
leur apparition avec des informations sur les
domaines skiables du Jura. Sans oublier leurs
spécialités culinaires...
Instantanés | 5
Le téléthon
tisse déjà
sa toile
C
Des jeux pour enfants
sur le jardin curseur de la
Grande Résidence
F
in octobre, les habitants de la Grande résidence ont remarqué de nouvelles installations derrière l’école
Thérèse-Cauche inaugurée le 31 août. Aucun lien avec la nouvelle école née du plan ANRU même si le
public visé est encore les enfants. Cette fois-ci, c’est un jardin curseur qui a été posé par les services
de la Ville. C’est une sorte de parcours pour que les enfants puissent s’amuser en toute sécurité. On trouve
ainsi six jeux en plein air : des disques à ressorts, un filet vertical, une passerelle à chaînes, une balance à
bascule, une balance en croix et un pont trampoline. Des poses de sol souples sont néanmoins nécessaires
pour éviter toute chute brutale. Aux premiers rayons de soleil, les enfants sauront où aller pour se détendre,
s’amuser er se défouler. Enfin, en plus des jeux, de la végétation est prévue sur cet espace ouvert en sable
stabilisé. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si le choix des matériaux est moins urbain qu’à l’accoutumée.
.
Parole d’élue
Laure
Mephu
N’Guifo
Adjointe de quartier
Lens Nord-Est
Lens Mag : Quel est
le concept du jardin
curseur ?
Laure Mephu N’Guifo : C’est un
parcours pour se détendre avec
des pratiques sportives. Dans le
6 | lens et vous
cas présent c’est pour des enfants
jusque 12 ans. Il y a également
des bancs pour les parents afin
qu’ils puissent les surveiller.
Néanmoins, quatre terrains pour
jouer aux boules sont prévus. Cet
espace de jeux collé au groupe
scolaire Thérèse-Cauche fait écho
à la plaine de jeux qui jouxte le
groupe scolaire Jules-Verne. Mais
les deux espaces sont complémentaires car à la plaine de jeux,
le public visé concerne les toutpetits puisqu’on y trouve des
petits toboggans par exemple.
Cela répond à la volonté de la
municipalité de proposer des
jeux selon les âges.
LM : Comment cette
implantation de jardin
curseur est-elle née ?
LMN : Dans le précédent mandat,
des conseils de quartier avaient
déjà abordé cette possibilité.
Lorsque j’ai été élue, je me suis
renseigné auprès des conseillers
de quartiers qui étaient déjà là.
Ils avaient la volonté de créer
un espace pour que les enfants
puissent descendre de leur tour
pour une ou deux heures de
détente sans pour autant en faire
un lieu de vie nocturne.
LM : Pourquoi cet
emplacement géographique et pourquoi ce
type de jeux ?
LMN : A côté de l’école
Cauche, il y avait cet espace
conséquent qui était vide.
C’était la bonne occasion de
l’aménager en y apportant
de la vie. Quelque part cet
endroit a très bien évolué.
Là où il y avait deux écoles
détruites, nous avons amené
de la vie par un nouveau
groupe scolaire et par des
jeux. Ensuite le choix des jeux
s’est fait par les conseillers
de quartier d’après un catalogue de jeux lié au type de
projet qui était attendu à cet
endroit-là.
omme chaque année le Téléthon rythmera le début du
mois de décembre. Alors que
le centre d’appel est de nouveau
reconduit à la salle Jean-Nohain,
diverses animations auront lieu
le 5 décembre. L’Amicale de Lenscentre et d’autres associations
vont investir le square Chochoy
ainsi que la salle éponyme située
dans le même périmètre. Gravure sur verre, démonstration de
country, jeux anciens, contrôle
de vue, vente de bougies et bien
d’autres animations sont prévues
de 8h à 18h. A 17h, ce sera un
lâcher de ballons avec des dessins
d’enfants. Parallèlement, l’odyssée
de la culture organise une marche
de la rue piétonne jusqu’au
Louvre-Lens de 8h à 18h.
Les centres socio-culturels
mettent la main à la pâte
D’autres actions sont également
prévues. Les centres socio-culturels mettent également la main
à la pâte. Depuis le mois de septembre, un atelier tricot a été mis
en place au dispensaire du 12-14.
Dans le cadre du Téléthon, les objectifs ont quelque peu varié. C’est
ainsi qu’une demi-douzaine d’adhérentes sous la conduite d’Anaïs
et de Martine ont confectionné
des montants de laine afin de les
installer sur le mobilier urbain le 5
décembre. Derrière la symbolique
du maillage de la laine (et celui
entre les gens), l’idée est de créer un
parcours très coloré entre L’autre
Estaminet, la place Jean-Jaurès
et la pâtisserie Jeanson. Dans les
arbres, ce sont des pompons qui
sont également prévus pour l’occasion. Les centres socio-culturels
Dumas et Vachala se sont occupés
de leur côté de la création de poupée tracas. C’est une légende qui
vient du Guatemala : lorsque les
enfants ont des soucis, ils mettent
leur poupée tracas sous leur oreiller et les soucis disparaissent au
réveil.
.
“Ce chien lui a redonné
le goût de vivre ”
éduquer son chien,
c’est désormais possible à Lens
C’est un vieux rêve enfin exaucé pour Jacques Houzeau. Depuis le 1er avril, le centre
de travail et d’éducation canine de Lens qu’il préside organise des entraînements au
stade Wattiau.
B
erger allemand, cocker, Jack Russel,
chez nous, nous faisons des tests afin de déteravait perdu son mari. Elle vivait repliée chez elle
Malinois, bouledogue français… Ce
miner son niveau d’agressivité. Celle-ci peut
avec les volets fermés. Nous lui avons apporté
samedi-là, les toutous sont les rois sur
être pathologique (aucune limite), ou due à la
un chien abandonné. Nous lui avons d’abord
douleur (le chien vous pince si vous touchez un
la pelouse synthétique du stade Wattiau.
donné un bichon mais il était trop nerveux.
endroit qui lui fait mal). Enfin l’agressivité peutPendant cet après-midi, ils ont enchaîné
Puis nous lui avons donné un carlin femelle et
être liée à son passé comme pour les chiens
les exercices devant les regards experts de
depuis ce jour-là, elle ne veut plus s’en sépabattus », rappelle encore Jacques Houzeau.
Jacques Houzeau et Pascal Brancq, édurer, ce chien lui a redonné le goût de vivre. »
Pour l’heure une vingtaine de membres
cateurs canins. « On est sur de l’éducation,
Des projets pour l’an prochain
composent ce club mais Jacques Houzeau
de la sociabilisation des chiens. Les différents
fourmille d’idées pour plus tard : « Pourexercices pratiqués sont des tours de détente,
Depuis le début du mois de novembre, le
quoi ne pas faire un partenariat avec les perles slaloms, les refus à l’appât, rester assis etc.
centre de travail et d’éducation canine de
sonnes âgées ? L’idée serait qu’ils fassent une
C’est un sport canin qui a également le mérite
Lens travaille en partenariat avec l’assopromenade le premier lundi de chaque mois
de donner un temps entre le chien et son maître.
ciation « Réflexe adoption » basée à Lesquin
dans le centre-ville de Lens. » Et de conclure :
Quelque part en venant ici, c’est pour éduquer
qui récupère des chiens issus de l’aban« Des idées, j’en ai. J’aimerai faire une fête du
leur chien mais aussi pour s’amuser avec eux,
don en lien avec des familles d’accueil.
chien, aider à la préparation de maître-chien
» lance Pascal Brancq. De son côté, Jacques
Puis certains chiens sont ensuite envoyés
de sécurité. En tout cas, nous remercions SylHouzeau jure que le rôle du chien est essendans le centre d’éducation canin présidé
vain Robert de nous avoir permis d’avoir ce
tiel pour le bien-être des gens, surtout le
par Jacques Houzeau : « Lorsque le chien entre
terrain synthétique du stade Wattiau. »
public fragilisé : « J’ai connu une dame qui
.........................................................................................................................................................................................................................
.
▶ Renseignements aux 07 78 17 28 77 ou 06 09 27 97 00. Entraînement le mercredi à 18h, le samedi à 14h et le dimanche à 11h
au stade Wattiau. Adhésion à l’année 90 euros.
lens et vous | 7
Quartier
Lens
Nord-Ouest
En octobre dernier, le canari club a fait son exposition annuelle à la salle Bertinchamps
Le Canari-Club Lensois
fait son nid depuis 1952
C’est l’une des plus anciennes associations lensoises. Le Canari-Club
Lensois, fondé en 1952, compte 70 membres. Il est basé à la salle
Leclercq, rue des œillets dans la cité des fleurs.
Au total, on compte près de 300
espèces de canaris couleurs. « Chez
moi, j’en ai sept ou huit espèces, » témoigne le président qui a aménagé
des dépendances à son domicile
pour héberger quelque 500 canaclub d’ornithologie. Un club qui est
ris. Une passion venue sur le tard :
vite devenu une bande de copains :
« J’ai démarré lorsque j’avais trente
« Quand nous partons en vacances, on
ans. Quand j’ai emménagé dans mon
s’arrange entre nous pour aller chez les
domicile actuel en 1997, je devais en
adhérents et nourrir les canaris. Il y a
compter tout au plus 80 » se rappelle
quand même des choses importantes
Bernard Tantart. Depuis, les siffleconcernant les produits à utiliser. Avec
ments de ces boules de plume de
orcément, avec des couleurs
les oiseaux, il faut toujours une pré30 grammes sont devenus quoticomme ça, ce club ne peut
sence mais on peut dire que les canaris
diens. « Je suis issu d’une famille de
que durer à Lens. Le rouge et
sont les oiseaux les plus dociles même
colombophiles.
C’était
assez
contraile jaune comme les couleurs du
s’ils restent craintifs par nature. Et puis
gnant car les concours se déroulent
RCL habille le logo du club, un
ils chantent et ont un beau colori. C’est
généralement en juillet et août. Ces
petit canari. Ce sont également les
agréable », explique-t-il. Début
dates ne correspondaient pas avec les
deux couleurs de l’espèce comme
octobre, le club a organisé son plus
vacances.
Avec
le
canari,
c’est
différent,
l’explique le président du club
gros temps fort de l’année avec
les concours s’organisent de septembre
Bernard Tantart : « Les trois couleurs
l’exposition de 1838 canaris venant
jusque décembre puis l’élevage est
des canaris sont le jaune, le rouge et le
de partout. « Le premier week-end
entre janvier et juin », ajoute Bernard
blanc. De ces trois couleurs primaires,
de décembre, nous organiserons une
Tantart. C’est en 1998 que Bernard
des nuances se forment entre les oibourse pour oiseaux. Puis nous en faiTantart a décidé de s’engager au
seaux clairs et les oiseaux foncés. Puis
sons d’autres dans des communes avoiCanari-Club Lensois. Depuis il a
des noms (l’agathe, le noir, le brun…)
sinantes en lien avec une association
pris la succession de Jean-Jacques
sont donnés ainsi en fonction de leur
locale », énumère Bernard Tantart.
Rousseau devenu vice-président du
catégorie (l’opale, le pastel, l’onyx…). »
..................................................................................................................................................................................................
▶ Canari-club lensois, salle Leclercq, rue des Oeillets - Canariclub.fr - Blog : canariclublens.skyrock.com
Inscription toute l’année mais de preference avant fin décembre : 06 01 98 73 49
“Le canari est
l’oiseau le plus
docile ”
F
.
vie de quartier | 9
Le tennis de table lensois,
un sport olympique
Quartier
Lens
Nord-Est
Depuis trois ans, Jean-Marie Hachin dit « Tonton » est le président du
tennis de table lensois. Le club est basé au préau sportif de l’école
Bethelot.
N
à trouver à trouver sa voie médiatiquement. « Le football
e parlez surtout pas de ping-pong à Jean-Marie
a une place très importante, il est rare de voir du tennis de table dans
Hachin. Ou alors hors contexte sportif : « Le pingla presse sportive. Sauf pour les grands championnats. Longtemps, le
pong, c’est lorsqu’on est au camping tandis que le tennis de
tennis de table a été dominé par la Suède. Depuis quelques années, la
table est sport reconnu par les Jeux olympiques et qui se décline en
Chine et la Corée sont au premier plan. Néanmoins, le meilleur joueur
championnat du monde ou d’Europe. Notre club est d’ailleurs affilié
français actuel Simon Gauzy se classe tout de même 25ème au clasà la fédération française de tennis de table ainsi qu’à l’UFOLEP. » Le
sement mondial, » avance Jean-Marie Hachin. Il en profite
tennis de table, le Lensois le pratique depuis plus de
d‘ailleurs pour rendre hommage à Jacques Secretin « pour
cinquante ans. « C’était en 1962 au club amicale de la fosse 4 »,
avoir démocratisé ce sport dans les années
se remémore-t-il. Mémoire intacte
70. » Au club de Lens, certains se
chez le secrétaire du club Frédéric
Tennis de table Lensois
sont illustrés dernièrement comme
Raczynski : « C’était à 500 mètres de
03 21 67 46 51 ou 06 37 32 79 20
le jeune Axel qui s’est classé comme
mon école à Liévin, je passais à vélo et il
[email protected]
3ème jeune joueur en UFOLEP et qui
y avait du monde dans la salle. On était
tennisdetable.bbfr.net
joue désormais en honneur. Chez
en 1976 et depuis j’ai toujours le virus. »
les vétérans, c’est Bob Twarog, 55
Lorsque l’amicale des pongistes du
Entraînements : mardi (de 17h à 20h)
ans, qui domine les débats selon
centre hospitalier lensois (l’APCH)
et vendredi (de 17h à 23h30). Ecole des
s’est éteint, les deux sportifs ont
Frédéric Raczynski : « Il a permis à
jeunes, le mercredi de 15h à 17h.
décidé de créer le tennis de table
son équipe d’aller en D1 et en individuel,
lensois. « On est environ 40 membres
il a fait 3-4 finales de tournoi l’an passé. »
dont ceux qui viennent jouer occasionChaque week-end les compétinellement sans forcément participer aux compétitions. Le plus jeune
tions se succèdent contre les clubs d’Avion, Wingles,
joueur a 6 ans et le plus ancien a 71 ans. C’est vrai que le club est
Marles-les-Mines, Méricourt, Grenay ou encore Looscomposé majoritairement d’hommes même si cette année, deux
en-Gohelle et deux bourses (une pour les jouets, l’autre
pour les vêtements) sont organisées en novembre et en
femmes se sont inscrites », explique Jean-Marie Hachin.
avril. Objectif : s’équiper en matériel et offrir des lots
Se faire une place parmi les autres sports
pour le tournoi des enfants. Celui de Noël se déroulera mi-décembre. L’occasion de se découvrir une pasA l’écouter, le tennis de table est un sport qui a du mal
sion, qui sait si un enfant passe à vélo ce jour-là…
.
10 | vie de quartier
La saison des
tontes
des espaces
verts
se termine
Quartier
Lens
Nord-Ouest
S
ur les treize personnes qui composent l’équipe de valorisation
des parcs et jardins, entretien
du fleurissement durable, quatre
s’occupent de la tonte des espaces
verts. Cette campagne démarre généralement le 15 avril pour se clore
vers la fin du mois de novembre.
« A Lens, nous comptons tout de même
110 hectares d’espaces verts. Sur ces
110 hectares, 10 sont gérés par l’équipe
de valorisation des parcs et jardins,
entretien du fleurissement durable, »
explique Christophe Grigny, responsable du service environnement de
la Ville de Lens. Les espaces verts
ciblés pour les tontes se trouvent
dans le centre-ville « mais aussi
dans les entrées de ville comme la route
d’Arras, l’avenue Maës, la route de Lille
etc. », note Christophe Grigny qui
ajoute également deux autres zones
ciblées comme la bande rue Molière
(cité 9) et la partie lensoise du parc de
la Glissoire. Les agents s’emploient à
la tonte de 7h45 à 12h et de 13h30
à 17h tout en sachant qu’il y a des
aménagements possibles notamment en cas de forte chaleur (de 7h
à 14h). « il y a également des besoins
ponctuels en cas de forte poussée à
une période de l’année », continue le
technicien lensois. Au niveau du
matériel, les agents sont équipés de
grosses tondeuses auto portées, de
débroussayeurs, d’un véhicule de 7
places et d’une remorque pour transporter le matériel. Aussitôt coupée,
l’herbe est ensuite transportée au
quartier Van-Pelt dans l’ancien local
France Telecom qui sert aujourd’hui
de déchetterie municipale.
.
Le Billard
a un bel avenir à Lens
Fondé en 1966, l’Avenir Billard Club Lensois
est basé dans une salle du complexe
Mazereuw, à la résidence Sellier. Rencontre
avec son président Jacques Vieban.
A
ncien instituteur, Jacques Vieban s’est mis au billard sur le tard une
fois la retraite arrivée. « C’est un rêve de gosse. Petit, j’avais un camarade qui avait un billard dans le café de son père. Une fois, il nous avait
permis d’y jouer et j’en avais gardé un tel souvenir ! Je m’étais toujours promis
qu’une fois retraité je trouverais un club de billard, » explique-t-il. Et ce fut
donc à Lens qu’il a trouvé son bonheur. Entré au club en 1998, il en est
devenu le président en 2008. Ce club fait exclusivement du billard français. « Nous sommes une vingtaine de membres. Il y a des actifs mais aussi
des retraités. On compte également deux femmes Laurence et Liliane et deux
juniors William (17 ans) et Pierre (19 ans) , » détaille le président. Les championnats ont démarré depuis le 26 septembre. Et les résultats sont plutôt
encourageants (NDLR : reportage réalisé le 22 octobre) : « Nous avons une équipe
en 6 ème division (classée 3ème) et une équipe en 5ème division (classée 5 ème) . »
Cette année, les équipes (à chaque fois composée de trois joueurs) iront défier
leurs rivaux à Courrières, Fouquières, Billy-Montigny, Avion, Divion et
Carvin avec à chaque fois un match aller et un match retour. « Les derniers matches sont à Billy-Montigny le 30 avril et à Courrières le 7 mai. Mais
pendant les vacances, le club reste ouvert, on continue l’entraînement du
lundi au vendredi de 10h à 20h, » souligne le président. Selon lui, le billard est une activité qui requiert beaucoup de calme, d’adresse, de
précision et de concentration : « Lorsque vous entrez dans une salle de billard à l’occasion d’un concours, vous n’entendez aucune parole », sourit-il.
Aucune parole certes mais sans doute quelques âmes d’enfants…
.................................................................................................
▶ Avenir Billard Club Lensois, basé au complexe Mazereuw, rue JulesFerry - 03 21 43 18 62 - [email protected]
.
vie de quartier | 11
Comment bien préparer les fêtes de fin d’années
chez vos commerçants lensois ?
Les rendez-vous de Noël et du Réveillon approchent à grands pas. A cette occasion,
le Lens Mag vous donne quelques bonnes adresses du commerce lensois pour bien
les préparer.
Pour offrir une bonne bouteille
- Les Vins Gourmands*
Laurent Devos est le gérant des Vins Gourmands depuis deux ans et demi. Une véritable caverne d’Ali Baba pour tout amateur de vins et autres. « Nous avons environ
2000 référence en vins, 88 spiritueux (whisky,
rhum…) et environ 80 références de champagne. Le Whisky japonais est très recherché et
à la mode », résume Laurent Devos pour qui
le lancement du Beaujolais Nouveau le 19 novembre dernier a lancé la course aux achats de fêtes de
fin d’année. « Les gens viennent pour chercher de bonnes bouteilles chez nous. On a l’avantage de faire à la
fois du sur mesure et du prêt-à-porter », continue le commerçant. Sous entendu : vous pouvez composer
un coffret de votre choix selon les types de bouteilles recherchées.
...............................................................................................................................
▶ Les Vins Gourmands, 40 rue René-Lanoy - 03 21 70 01 20
Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h30.
Ouverture exceptionnelle le dimanche 20 décembre de 10h à 18h
* L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération
.
Pour vous habiller - Blondeau
Jean-Luc Devianne est à la tête d’une équipe de douze personnes au total (atelier de retouche, administratif et vente). « On se démarque par l’approche que l’on a avec la clientèle, » explique lensois. Là-bas, il est coutumier que l’on prenne la mesure du cou du client pour
l’achat d’une chemise. « Les gens recherchent ce côté rétro », ajoute-il. Au niveau des tendances, le commerçant avance : « Nous avons aussi des vêtements sport wear, des jeans
etc. En ce moment, ce qui marche bien, ce sont les doudounes avec fourrure dans la capuche.
Côté cadeaux, les cravates sont un peu passées de mode mais le chèche est très demandé.»
...............................................................................................................................
▶ Blondeau, 1 boulevard Basly - 03 21 28 52 00
Ouvert lundi de 14h à 19h, du mardi à samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h
.
12 | lens attractive
Pour préparer votre
repas - Robilliard
Les fêtes de fin d’année
sont toujours incontournables pour Vincent
Robillard : « Noël, c’est le
moment privilégié pour les
familles qui se retrouvent pour
un repas. C’est encore différent
du Réveillon lors duquel les
gens sortent. Au niveau des
repas, les volailles sont choisies pour Noël ». Dans son
établissement,
vous
trouverez tous les types
de volailles : dinde fermière (et de Bresse), chapon fermier (et de Bresse),
poularde fermière (et de
Bresse), chapons de pintade, oie fermière. « La
volaille est élevée plusieurs
mois dans le région de Bresse en
plein-air. Les chapons de Bresse
ont même du petit lait pour
rendre leur chair encore plus
douce, » avance en spécialiste Vincent Robilliard. En dehors de cela,
le commerçant propose
des produits adaptés
à la saison des fêtes :
« Il y a le foie gras du Périgord (canard, oie), du boudin
blanc maison, des galantines
à base volaille », termine
Vincent Robilliard.
................................
▶ Robilliard, 50 rue
René-Lanoy - 03 21 70
58 02 - Horaires pour
les fêtes, les 22 et 23
décembre de 9h à 19h.
Le 24 décembre : de 9h
à 17h
.
Superdry s’installe à Lens
Depuis août, la marque de vêtement Superdry a pris place dans une cellule du
boulevard Basly. Le 16 octobre, Alexandre James, le gérant de la boutique a organisé
un temps festif pour l’inauguration.
A
lexandre James, 42 ans, porte un
sa boutique : « On a fait des réaménapour les jeunes ou pour des quarantenaires
patronyme connu du commerce
gements, James Femme va à l’étage de la
qui veulent sortir en week-end. » Si l’inaulensois. Il est le fils d’André James
boutique pour laisser place à Superdry au
guration s’est déroulée le 16 octobre avec
dont la boutique a habillé quantité de
rez-de-chaussée. Tout l’intérieur a été reDJ et un foodtruck devant le magasin, le
Lensois. Depuis 1996, Alexandre James
fait, car la marque exige un concept avec du
nouveau magasin a ouvert ses portes dea repris peu à peu la main des boutiques
bois clair et du bois foncé. Tout a été refait
puis le 20 août. « Il y a un bon retour chez
de son père. C’est ainsi qu’en 2009, en
du sol au plafond », explique Alexandre
les gens. Superdry est une marque en deveface du magasin James, rue du MaréJames qui emploie deux personnes pour
nir qui a une bonne marge de progression.
chal-Leclerc, a été créé « James Femme »
ce magasin. Dans les 70 mètres carrés, on
C’est nouveau, c’est très qualitatif avec un
qui regroupait de multiples marques
trouve des vêtements estampillés Superprix abordable et raisonnable. La collection
de prêt-à-porter. Il y a quelques mois,
dry pour femmes et hommes : « On trouve
automne hiver est disponible dans le magaAlexandre James a décidé de réorienter
des vêtements de sportwear. C’est à la fois
sin », termine le commerçant lensois.
.........................................................................................................................................................................................................
▶ Superdry, 11 rue Maréchal-Leclerc - 03 21 67 22 00
Ouvert : Le lundi de 14h à 19h, du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h
.
Lens attractive | 13
Aux vergers de Lens,
le nouveau primeur de la rue Lanoy
D
epuis quelques semaines, les habitués de la rue René-Lanoy
coup de métiers de bouche. Traiteur, fromager, poissonnier, sommeont certainement remarqué une dent creuse en moins dans
lier, les gens peuvent compléter leurs achats chez nous avec les fruits
l’artère commerçante. Ce qui était autrefois Lutèce (prêt-àet les légumes. Tous les commerces sont très près l’un de l’autre. »
porter féminin) est devenu un primeur. A la tête de ce commerce
Peut-être un coin bio à terme
de proximité, Brahim et Mohamed qui ont décidé de s’associer
pour proposer aux Lensois des fruits et des légumes de saison.
Depuis juin, les deux associés sont donc locataires du local. Si
« On propose des produits de qualité avec un prix raisonnable. Ce sont
l’espace de vente est de 50 mètres cartoujours des fruits et des légumes de
rés, il y a le double à l’arrière du magasaison. Chaque semaine, on fait une
sin qui concerne les chambres froides.
promo (1 euro le kilo) sur un article. Par
exemple, cette semaine on proposait le
« Il a fallu aménager, agrandir un peu le
kilo de pommes à 1 euro, » explique
local, faire divers travaux comme la peinBrahim, 26 ans. Après un bac litture ou la pose de carrelage. On a également
téraire suivi de plusieurs petits
enlevé l’enseigne Lutèce pour mettre la nôtre
boulots, il se met donc à son compte, avec ambition. L’homme
« Aux Vergers de la rue » pour avoir une vraie signalétique, » souqui est originaire de la région lilloise a décidé de s’implanter
ligne le commerçant. Qui reçoit un bon accueil de la part du
à Lens : « C’est un endroit stratégique puisqu’on est à 30 kilomètres
public : « Les gens sont contents d’avoir un primeur de qualité près
à peine de notre grossiste basé à Lomme. La rue Lanoy a ensuite
de chez eux. On fera peut-être un coin bio à terme dans le local. »
été ciblée : « Avec mon associé, on s’est très vite rendu compte que
Avec l’hiver pointant le bout de son nez, si l’envie vous dit
la rue René-Lanoy est une artère commerçante où on trouve beaude mitonner un pot-au-feu, vous n’aurez pas loin où aller.
.........................................................................................................................................................................................................
▶ Aux vergers de Lens, 33 rue René-Lanoy. Ouvert du lundi au samedi de 9h à 13h puis de 14h à 19h. Ouvert le dimanche de 9h à 13h
“Les gens sont contents
d’avoir un primeur de qualité
près de chez eux ”
.
14 | Lens attractive
« Une friterie oui,
mais aussi une brasserie »
Depuis le 1er septembre, Stéphanie et Thierry Regnez ont repris le lieu de
restauration, au 67 route de la Bassée, juste à côté de l’hôpital.
L
e couple de commerçants
fort déjà consenti pour le travail
affaire à reprendre. Très vite
essaie d’intégrer un côté brastravaillait
auparavant
sur la décoration des lieux, de la
cette friterie route de la Basserie en proposant un plat du
dans les animations comvaisselle ou encore de la chambre
sée leur a tapé dans l’œil : « Le
jour à partir de 7,50 euros et de
merciales des enseignes de
froide. On veut vraiment reboosmatériel était encore en bon état.
9,90 euros avec boisson. Comme
grandes distributions. Habiter l’endroit », espère StéphaC’est sur un axe entrant de la
plat du jour, cela peut aller de la
tant Corbehem, ils devaient
nie. Avec une surface de 60
ville, pas loin de Bollaert et juste
carbonade flamande, le coq au
parfois se rendre jusqu’au
mètres carrés pour 24 places
à côté de l‘hôpital qui draine du
vin, des lasagnes, des endives au
Luxembourg pour travailler
assises et les huit mange-demonde. Et puis il y a du parking
gratin, des tomates farcies, etc. »
selon les affectations tempobout, le couple a de l’espoir.
en face. Pour nous l’endroit est
Le poulet rôti,
raires. « On voulait vraiment se
Et des pommes de terre à couattractif pour un commerce tel
c’est permis
rapprocher de notre lieu de vie et
per : « On est entre 5 et 10 kilos
que le nôtre. » Celui-ci s’est
faire moins de route chaque jour, »
de pomme de terre par jour. Mais
rapidement décliné comme le
Fin novembre, un rôtissoire a
explique Stéphanie. Vers le
pour les matches où l’on termine
relate Stéphanie : « Au départ,
même été mis en place pour
mois de mars 2015, ils ont
à plus de minuit, ça explose ! »
nous ne faisions que de la fridu poulet rôti. « C’est un lourd
commencé à prospecter sur
Sans oublier les merguez,
terie, de la restauration rapide,
investissement qui complète l’efInternet pour trouver une
fricadelles, brochettes !
du snack, mais petit à petit on
.........................................................................................................................................................................................................
▶ Route de la Bassée. Ouvert de 11h à 14h et de 18h à 22h (minuit lors des matches du Racing-Club de Lens) - tél. : 03 21 42 67 48
.
lens attractive | 15
“Attendez-vous à une
ambiance féérique pour ce
village de Noël ”
Village de Noël,
le show de décembre
revient !
La mise en place des décorations de Noël donnant encore plus de
gaieté à nos rues laissait augurer le meilleur. Le village de Noël
revient sur la place Jean-Jaurès du 11 au 24 décembre.
L
’attractivité de la ville était l’un des quatre axes clés de l’équipe de Sylvain Robert au moment d’aborder ce
nouveau mandat. L’an passé, le premier village de Noël a ainsi vu le jour. Un retour salué comme il se doit
par les Lensois amateurs de festivités. Pour cette nouvelle édition de 2015, le conseiller municipal délégué
aux fêtes Philippe Millet et le service culture et fête ont remis les habits du père Noël en vue de concocter
un village de Noël amélioré. Si la mise en marche des illuminations de Noël a donné un premier aperçu des fêtes
de fin d‘année dès le vendredi 27 novembre, l’implantation des chalets va concrétiser ce temps fort attendu par
les enfants…comme par les adultes !
Présence de Midi en France sur le site du village de Noël
Au total, une petite trentaine de chalets vont proposer différents services pour les achats de Noël. Des victuailles
comme des cadeaux en passant par quelques spécialités polonaises fortement appréciées dans le bassin minier.
En dehors des chalets, la grande nouveauté cette année sera les directs de l’émission de France 3 Midi en France.
L’émission de découverte, de proximité et de convivialité animée par Vincent Ferniot a choisi la ville de Lens pour
poser ses bases pendant plusieurs jours de tournage en direct de 11h à 12h. Une très belle opportunité saisie par
la ville de Lens afin de valoriser le territoire. Médiatiquement, ce ne sera pas le seul temps fort puisque Pépée le
Mat revient pour le plus grand bonheur de ses admirateurs sans oublier les directs prévus par France Bleu Nord.
Hormis ces vedettes qui ont choisi Lens, l’esprit de Noël sera donc bien respecté dans Lens. Avec les crèches polonaise non loin de là à l’église Saint-Léger, vous pourrez également rencontrer le père Noël qui aura également
une place de choix cette année. «Attendez-vous à une ambiance féérique, lumineuse sitôt le soir tombé vers 17 heures, »
avance avec malice Philippe Millet dont certaines surprises sortiront de sa hotte le moment venu… On a hâte !
..........................................................................................................................................................................
Village de Noël du 11 au 24 décembre. Horaires de 11h à 20h le week-end, et de 11h à 19h les jours de
semaines. Le 24 décembre de 11h à 16h
suite ...
| 17
Lens Mag : Philippe Millet, le Village de Noël a été organisé pour
la première fois l’an passé à la place Jean-Jaurès. Quels ont été les
retours ?
Philippe Millet : Cela a été un franc succès pour que ce qui était le retour d’un vrai
marché de Noël dans le centre-ville de Lens. Un vrai moment festif qui a permis de
regrouper à l’époque 28 chalets. Le thème étant la gastronomie, ils proposaient des
huîtres, du champagne, de la tartiflette, du foie gras mais aussi des cadeaux pour
Noël (bonnet de Noël, foulard, cravate, etc.). Le père Noël déambulait entre les chalets. Ce
succès ne m’a pas étonné car on savait qu’il y avait une vraie attente de la part des
Lensois qui sont en droit d’attendre ce type d’événements festifs pour marquer la fin
d’année. Il faut qu’il y ait l’esprit de Noël. Ce fut vrai l’an passé.
Parole d’élu
Philippe
Millet
Conseiller municipal
aux événements festifs
LM : Quelles sont les nouveautés cette année ?
PM : Le marché sera plus long (du 11 décembre au 24 décembre) que l’an passé avec des
horaires réaménagés (NDLR : voir la première page du dossier). Il y aura également des
déambulations de personnages lumineux, féériques quand le soir commencera à tomber alors qu’elles n’étaient qu’épisodiques l’an passé. Cette année, le père Noël aura aussi
droit à son chalet. Et puis surtout, nous aurons droit à des directs de l’émission de Midi
en France pendant quelques jours de 11h à 12h, c’est la grosse nouveauté. Une petite
trentaine de commerçants dont des artisans polonais sont attendus pour cette nouvelle
édition du village de Noël.
LM : L’objectif est-il de proposer un marché de Noël qui fait référence ?
PM : Oui au niveau du bassin minier, on veut être la référence. Le marché de Noël est tout de même une belle vitrine pour la ville et
un événement toujours attendu par les familles.
Un éclairage neuf et…
moins consommmateur d’énergie
D
ans le cadre d’un plan pluriannuel, la Ville a renouvelé l’ensemble de son parc d’éclairages des fêtes de fin d’année.
Démarrée en 2009, la campagne de renouvellement s’est achevée l’an passé. Ce sont désormais des ampoules LED
dont la consommation est beaucoup plus économique que les ampoules classiques. Depuis le 5 octobre, les agents
de la ville réinstallent les décorations de Noël. Comme à chaque année, ils démarrent d’abord dans les cités minières
avant de se concentrer dans le centre-ville. D’abord invisibles (ils installent les filins entre les poteaux) les décorations ont vite
pris de l’ampleur afin que tout soit prêt à temps. L’ensemble du dispositif reste tout de même conséquent : 442 décors
répartis en 369 motifs sur les candélabres et 73 traversées de chaussée. Deux plafonds sur près de 1 000 m2 (au niveau du
parvis de l’hôtel de Ville et de la rue de Paris). Cent mètres de guirlandes au parking de la République et à la salle Jean-Nohain.
Sans oublier les cinq structures en 3D : un sapin triangle de 10 mètres au parking de la République, un sapin triangle de
cinq mètres à la place du Général de Gaulle et trois bonhomnes de neige (un sur la place de-Gaulle et deux sur la rue Léon-Blum).
Enfin un panneau lumineux à messages sera face à l’hôtel de ville dont la façade sera illuminée (rez de chaussée et 1er étage).
.
18 | Dossier
Noël à Lens,
ce sont aussi des
spectacles rien que
pour les aînés !
Des bijoux seront proposés
La Pologne
mise à
l’honneur
C
apitale du Bassin minier, la
ville de Lens a historiquement beaucoup d’affinités
avec la Pologne. Le mois de décembre sera propice à de beaux
échanges. Au niveau du village
de Noël, deux chalets seront spécialisés sur la Pologne. Un artisan
proposera des bijoux locaux tandis qu’un commerçant proposera
de son côté de quoi se ravitailler : une épicerie où l’on pourra
trouver des pots de cornichons
salés, de la charcuterie et autres
saucisses. A quelques encablures
du village de Noël, le Colisée et
la médiathèque organiseront de
leur côté un temps fort culture
et mémoire consacré à l‘amitié
franco polonaise. Un travail partenarial entre la Ville, la région,
l’institut d’études et de culture
polonaise (ICEP, Université d’Artois)
et le centre historique minier
de Lewarde. Des expositions
(sur l’immigration au colisée jusqu’au
31 décembre et sur des affiches polonaises à la médiathèque Cousin du 12
décembre au 9 janvier 2016) sont pré-
vues tandis que deux spectacles
seront surles scènes lensoises :
un concert de musique classique de compositeurs polonais
le 11 décembre et une pièce de
théâtre « en attendant le Nobel »
suivie d’une conférence de Rita
Gombrowicz sur l’œuvre de Witold Gombrowicz le 12 décembre.
Enfin les créches polonaises
seront exposées du 12 au 23 décembre dans l’église Saint Léger.
.
L
es aînés de la commune de plus de 60 ans ont eux-aussi fait l’objet d’un programme concocté avec soin : le spectacle « Cabaret Slave », un orchestre tzigane
avec ballet de danseurs. Ne manquez pas ce fascinant spectacle vivant, où les
danses et acrobaties révèlent l’âme slave au son des musiques populaires dans le
chatoiement des couleurs et des décors ! Vendredi 18 et samedi 19 décembre à
15h au théâtre municipal Le Colisée. Gratuit. Pour y assister ? Rien de plus simple,
inscrivez-vous lors des permanences tenues par Yvette Dauthieu, Conseillère Municipale déléguée à la politique en faveur des personnes âgées et handicapées.
.
Mardi 1er décembre
. Centre Vachala, de 10h30 à
11h30
. Salle Jacques Brel, de 15h à 16h
. Salle du Club des Cyclamens, de
16h30 à 17h30
Mercredi 2 décembre
. Salle Nohain, de 10h à 11h30
. Théâtre Le Colisée de 15h à
17h30
Jeudi 3 décembre
. Cercle de l’Amicale de la Cité 4
de 10h à 11h30
. Salle Houdart, de 14h30 à 15h30
. Cellules annexes du centre
711 de 15h30 à 17h30
Mardi 8 décembre
. Salle Jacques Brel, de 15h à 16h
. Salle du Club des Cyclamens, de
16h30 à 17h30
Mercredi 9 décembre
. Théâtre Le Colisée de 15h à
17h30
Jeudi 10 décembre
. Salle Nohain, de 10h à 11h
. Centre Vachala, de 15h à 16h
. Salle Stade Wattiau de 16h30
à 17h30
Lundi 14 décembre
. Hôtel de Ville, 7ème étage bureau
711 de 15h30 à 17h30
Mardi 15 décembre
. Cellules annexes du centre
Dumas, rue Alain, de 15h à 16h30
Mercredi 16 décembre
. Théâtre Le Colisée de 15h à
17h30
Jeudi 17 décembre
. Salle Houdart, de 15h à 16h30
Dumas, rue Alain, de 16h à 17h
Vendredi 4 décembre
. Hall du stade Hochman de 10h
à 12h
. Salle Paul Sion de 15h à 16h,
. Maison des associations rue
François Gauthier de 16h30 à
17h30
Lundi 7 décembre
. Hôtel de Ville, 7ème étage bureau
.......................................................................................................................
▶ Se munir d’un justificatif de domicile et d’une pièce d’identité.
Rendez-vous gratuitement aux représentations grâce au service de
transport mis en place. Infos 03 21 08 03 72
| 19
Claude Duhoux,
la passion Lens dans la peau
Son nom ne vous dit peut être pas grand-chose, mais celui de son blog – Le Lensois
Normand – certainement. Claude Duhoux suit de très près l’évolution de sa ville
natale depuis Sainneville, en Normandie.
C
’est un Lensois pur jus, qui a grandi rue
je peux me lancer sur un sujet, le laisser en plan
teur. » En faisant ses longues recherches,
Lamennais à la cité 14. « On l’appelait la
pendant quelque temps puis y revenir. » Une «
il a également appris pas mal de choses,
fosse 14 dans le temps,» explique l’ancien
inspiration » qui a débouché sur une série
« par exemple je ne savais pas que Lens fut rasée
cheminot à la SNCF. Après avoir travaillé
de portraits sur les personnalités lensoises
totalement lors de la Première Guerre mondiale
(Auguste Béhal ainsi que les maires de Lens). « Les
dans les gares du bassin minier (Hénin-Liétard
en 1917». Au fil des années, il a établi une
à l’époque), Dourges, Bauvin Provin, il accepte
autres sujets varient. Je peux très bien faire un
sacrée collection de photos et documents
une mutation en Normandie en 1973.
article sur la rocade minière ou sur la compagnie
Ayant toujours de la famille dans le secteur,
des autobus Biervois comme récemment. Ce blog
Claude Duhoux a multiplié les allers-retours
m’a également permis de rencontrer toute une
entre Sainneville et Lens. Après sa retraite
série de personnes. Je pense à André Delelis que
en 2007, il décide de se lancer sur la Toile
j’ai vu avant sa disparition, à Bernard Schaffner ,
en créant un blog. Son nom – Le Lensois
le fils de l’ancien maire de Lens , à l’arrière petiteNormand – découle logiquement. « Au défille d’Alfred Maës ou de retrouver d’anciennes
part, c’était pour la famille et puis les souvenirs
connaissances comme Christian Daubresse qui
de jeunesse comme les vacances à Grossouvre
fut mon professeur et que j’ai retrouvé près de 50
ont fait que je me suis lancé peu à peu dans de
années plus tard ». Et visiblement, ça plaît au
recherches plus importantes.» Des revues telles
grand public : « La dernière fois que j’ai regarque Gauheria ont également incité Claude
dé les chiffres de mon blog, on était à 650 000
achetée sur Delcampe ainsi qu’un réseau de
Duhoux à persévérer dans cette direction.
connexions. Il y a un an, j’ai également lancé une
locaux l’aidant dans sa tâche (Aurélie David du
service archives de la Ville de Lens, l’association GauEt puis l’image parfois éculée donnée de
page Facebook du Lensois Normand. » L’année
héria ou encore quelques connaissances prenant ici ou
Lens a parfois hérissé le poil du Lensois :
2016 devrait lui donner d’autres défis à venir :
là des photos sur sa demande). « Les sujets ne sont
« J’entendais souvent que Lens c’est soit le foot,
« Je vais écrire un livre dans la série les Secrets
pas vraiment définis. C’est selon l’envie. Parfois
soit la misère noire post houillères. C’est réducdu Nord sur l’histoire contemporaine de Lens. »
........................................................................................................................................................................................................................................
lelensoisnormandtome4.unblog.fr
“je ne savais pas
que Lens fut rasée
totalement lors de
la Première Guerre
mondiale en 1917 ”
.
talents lensois | 21
majorité municipale
Le terrorisme ne détruira pas la République Française, car c’est la République qui le détruira.
La République française, patrie de la liberté et des droits de l’homme, a triomphé d’adversaires bien plus redoutables que ces lâches assassins. La France n’a pas peur, et ne flanche pas face au terrorisme djihadiste qui menace le monde entier. Mais La France n’est pas en guerre
contre une civilisation, car ces terroristes n’en représentent aucune.
Les terroristes qui ont frappé notre pays le 13 novembre mènent une guerre contre la France et ses valeurs républicaines que ce soit la
Liberté, l’Egalité et la Fraternité. Rien ne peut justifier une telle violence. C’est notre vivre ensemble que ces barbares veulent détruire. Cette
tragédie appelle le rassemblement de tous et le refus de céder à la terreur.
Malgré la douleur et l’effroi, le terrorisme n’aura jamais raison de notre détermination à construire un monde plus juste et plus fraternel. La
force de notre pays sera de rester debout, fidèle aux idées qui font sa grandeur. La France saura triompher de l’obscurantisme et rester cette
patrie ouverte, tolérante et humaniste.
Face à l’ampleur des évènements, il importe d’exprimer notre soutien aux victimes ainsi qu’aux familles et aux proches touchés de près ou
de loin par cette tragédie.
D’ailleurs, une de nos collègues a vécu ce moment tragique et a pu s’en sortir. C’est pourquoi nous devons la soutenir comme toutes ces
personnes qui ont été touchées par ces tragiques évènements. Soyons solidaires.
Les Français doivent continuer à sortir, à vivre et à influencer le monde. La vie continue.
tous pour lens dans le bon sens
Texte non parvenu dans les délais impartis
lens bleu marine
Chères lensoises, chers lensois,
De moins en moins enclins à affronter les urnes, les socialistes lensois décident, comme lors des dernières élections départementales, de repousser
la tenue du conseil municipal initialement prévu le 26 novembre au 14
décembre 2015. C’est le signe que les décisions qui vont y être prises n’auront sans doute pas l’assentiment de la population. Vont-ils nous annoncer
la fermeture définitive de la piscine, préférant allouer les derniers crédits
à l’accueil des touristes au Louvre, vont-ils nous proposer de remplacer un
rond-point par un feu rouge après avoir fait l’exact inverse l’année précédente ou vont-ils nous annoncer l’ouverture d’un énième hôtel 4 étoiles
puis son abandon?
La ville s’est engagée récemment, en votre nom, sans votre accord et avec
votre argent, à accueillir 35 migrants et leurs familles. Compte tenu de
la situation de la France aujourd’hui, la majorité socialiste entend-elle
renoncer à son engagement comme nous l’avions demandé lors du dernier
conseil municipal du 24 septembre 2015 ?
Le groupe Front National de Lens présente toutes ses condoléances aux
familles des victimes des attentats de Paris.
Vos conseillers municipaux Hugues Sion, Olivier Normand, Ariane Blomme
et Jacques Babic
FN Lens
19 rue Gambetta
62300 Lens
03 21 28 27 12
[email protected]
Facebook : FN LENS
Le centre et la droite républicaine
Texte non parvenu dans les délais impartis
22 | expression politique
LEs numéros
d’urgences
Le centre Dumas a déménagé
D
epuis lundi 9 novembre, les équipes du centre socio-culturel Dumas ont déménagé dans les cellules de la rue Alain le
temps des travaux au sein de l’équipement municipal. Pour la petite histoire, c’est le bal des sorcières qui a été la dernière
animation avant la parenthèse de travaux prévus sur le site. Néanmoins, la vie va vite prendre son rythme dans les cellules de la rue Alain. Il y aura encore tous les ateliers qui étaient organisés dans le centre Dumas ainsi que les permanences
(élus, associations, sociales etc.). Les cinés clubs, examens du code de la route seront dans la cellule 1, les ateliers se dérouleront
dans les cellules 4 et 5 et la partie bureau des employés, accueil du public et permanences sera située dans les cellules 6 et 7.
................................................................................................................................
Centre Dumas relocalisé au 7, rue Alain - 03 21 77 45 60. Horaires inchangés.
.
Relevé de
vitesse
rue
Notre-Damede-Lorette
.
Contacter
votre mairie
Standard : 03 21 69 86 86
Numéro gratuit : 0800 167 167
[email protected]
www.villedelens.fr
Plus d’infos et de photos sur
facebook .com/mairiedelens
A
fin de veiller à la sécurité de tous, la Ville
de Lens procède à des
relevés de vitesse dans différents secteurs de la cité.
Le but de cette manœuvre ?
Pouvoir analyser les habitudes
des conducteurs selon la typologie des routes et ainsi être en
mesure de préconiser à termes
différentes équipements pour
sécuriser les lieux (chicane, ralentisseur, stop etc.).Du 13 au 15
octobre, les services se sont
penchés sur la rue Notre-Damede-Lorette. Cette rue rectiligne
est assez longue, elle couvre à
la fois la résidence Sellier et la
cité 4. Et les chiffres sont là :
sur les deux jours d’enquête,
3072 véhicules ont été enregistrés. Leur vitesse moyenne :
39 km/h. Il y a eu tout de même
des excès de vitesse (au nombre
de six). Néanmoins, 85 % des
voitures ont roulé dans une
limite de vitesse imposée.
SAMU : 15
POLICE : 17
POMPIERS : 18
Médecins de nuit, week-end et
jours fériés : 03 21 71 33 33
Accueil des sans abris : 115
Enfance Maltraitée : 119
Maltraitance personnes âgées :
0892 68 01 18
Pompiers volontaires de LensLiévin (CIPALL) :
0 800 62 18 18
structures
municipales
Deux tests pour un plan de
circulation plus fluide
S
ur demande du Maire, un test de giratoire a été mis en place à la
Grande Résidence depuis fin octobre. L’endroit choisi (le carrefour
des rues Alain et de Londres) n’a rien d’un hasard. C’est un axe très
fréquenté à proximité d’une bretelle de l’autoroute A21 en plein cœur
d’un quartier de quelque 5000 habitants. De nombreuses personnes
habitant la cité 8 l’utilisent par exemple. La semaine choisie correspondant aux vacances scolaires, le trafic était moins dense et rendait
plus confortable ce type de test. Quant au matériel utilisé, c’était le
même que celui concernant le test au rond-point Bollaert quelques
jours auparavant. En effet, depuis le 21 octobre, le rond-point Bollaert
est sans feux tricolores. Pourquoi ce test ? Des plaintes récurrentes
d’usagers au sujet du temps d’attente jugé trop long. Les objectifs
étaient donc de tester le comportement des usagers sur un giratoire
lors d’une période également plus calme en termes de trafic qu’en
période normale. La municipalité fera un bilan de ces deux actions.
.
Colisée : 03 21 28 37 41
Médiathèque : 03 21 69 08 30
Conservatoire : 03 21 49 58 73
Ecole de dessin : 03 21 43 73 39
Cyberbase Macé : 03 21 43 08 37
Cyberbase Maës : 03 21 43 78 50
Piscine : 03 21 28 37 35
CCAS : 03 21 14 25 70
Centre socio-culturel Vachala :
03 21 77 45 55
Centre socio-culturel Dumas :
03 21 77 45 60
Centre socio-culturel 12/14 :
03 21 76 09 23
Permanences élus :
03 21 69 86 86
Agent de Surveillance de la Voie
Publique ( ASVP) : 03 21 69 09 29
Relais des Assistantes Maternelles :
03 21 08 03 57
Infos pratiques | 23
Le marché
de Noël
revient
à l’école
Basly
C
Du sport pour préparer
un entretien professionnel
C
’est une action qui est financée par la Politique de la Ville. Du lundi 16 au jeudi 19 novembre, l’action « Les
4 Jours Pour Convaincre » est passée par Lens. Le public visé par l’ANAF (Association Nord Artois Formation) ? Des
jeunes de moins de 26 ans issus des quartiers prioritaires des agglos de Lens-Liévin et Hénin-Carvin. Une petite
quarantaine de jeunes a suivi cette opération qui visait à préparer un job dating le 19 novembre avec des ateliers divers (Conseil, préparation d’un CV, conseils en image etc.). Mardi 17 novembre, c’était un moment particulier de l’opération
puisque les jeunes ont participé à un tournoi de basket au gymnase Hochman. Pourquoi une telle action à un tel
moment dans la semaine? « Pour que les jeunes se sentent à l’aise. Par exemple, lors de la première journée, j’ai vu des jeunes très
timides mais qui se décomplexent sur le terrain de basket et deviennent des leaders. Et puis cela nous permet de les coacher », analyse
Isabelle Odoux, responsable de l’ANAF. Elle ajoute : « On va utiliser cette expérience sportive pour rebondir lors des ateliers qui
nous restent avant le Job Dating. Dix entreprises (intérim, nettoyage, restauration, logistique etc.) seront présentes dans notre local à
la zone du Gard pendant la matinée. » Bref mêler le sport au sein de l’univers pré-professionnel : une idée originale.
.
Des aides possibles pour les jeunes
qui prennent des initiatives
D
pagnement vers l’autonomie par l’emploi :
immersion en entreprises, stages, sas préparatoires
à l’apprentissage. D’autres options d’accompagnement sont également possibles, dont certaines sont
directement à votre disposition : contrats aidés,
emplois d’avenir, garantie jeunes voire retour en
formation. Dans le cadre de la campagne de communication européenne et du partenariat étroit
entre la Région et l’Etat, un numéro gratuit dédié
à l’Initiative pour l’Emploi des Jeunes a été mis en
service le 25 juin. Ce numéro gratuit est destiné à
recevoir en direct les appels des jeunes et des parents
qui veulent savoir comment faire le premier pas.
Toute personne qui appelle ce numéro pourra ainsi
être renseignée, accompagnée et dirigée vers un
Faire le premier pas
de ses réseaux d’accueil partenaires. Une relance
sera effectuée dans les 15 jours auprès du jeune
Le cœur de bon nombre de projets vise l’accompour assurer un suivi de sa prise en charge.
...........................................................................................................................................................................
Numéro gratuit 0800 59 62 00
epuis fin 2014, la Commission Européenne
finance fortement et massivement un nouveau
programme qui est porté dans le Nord/Pas-deCalais par l’Etat et le Conseil Régional. Ce programme
s’intitule l’Initiative pour l’Emploi des Jeunes (IEJ) ;
il permet de financer un panel de projets allant de
l’accueil de ces jeunes à la mise en formation ou en
emploi de plusieurs milliers de jeunes dans notre région. Les jeunes concernés sont ceux qui ne sont ni en
emploi, ni dans un cursus d’enseignement ni dans un
stage de formation. D’ores et déjà, l’Etat et la Région
accompagnent, grâce à ces financements européens,
près de 170 projets et 30 000 pourraient être à terme
ciblés dans des opérations de « remise sur les rails ».
.
24 | Jeunesse
haque Amicale des
Parents d’élèves (APE)
des écoles lensoises
a pour habitude d’organiser un marché de Noël au
sein de son établissement
scolaire respectif. A l’école
Basly, les parents d’élèves
sont très actifs pour mener
cette initiative festive pour
les enfants. Une dizaine de
parents se mobilisent à ce
sujet. Si la date n’est pas encore connue, Laëtitia Braet
à l’APE de Basly depuis six
ans maintenant, sait que
le rendez-vous se déroulera cette année un jour de
semaine après les cours (16h
et 15h le vendredi). « En général,
cela dure de 1h à 1h30. La date
sera connue selon les disponibilités du matériel prêté par la
mairie (podium, sono). » L’an
passé, des pâtisseries, du
chocolat chaud et des boissons avaient été proposés
lors du marché de Noël. Les
enfants avaient préparé de
leur côté des sujets à mettre
en vente. Du théâtre et
des chants de Noël avaient
conclu le moment festif sur
le podium. Et cette année ?
« On verra selon la thématique
des travaux abordés en classes.
Il y a également des échanges
d’idées entre nous, » précise
encore Laëtitia Braet qui
a un enfant en CM1-CM2
dans cette école basée au
boulevard du Marais. Ce
qui est certain, c’est que
ce marché de Noël sera un
nouveau moment convivial initié dans cette école
dans parmi tant d’autres
.
(sorties à vélo en ville, kermesse etc.) dans l’année.
.......................................
Ecole Basly 20C,
boulevard du Marais
Une bonne expérience
pour le Lens Slot Racing
A
vec douze membres au sein de ses rangs, le Lens Slot Racing
commence à prendre de l’ampleur et à participer à différents
rendez-vous sportifs. Les 23, 24 et 25 octobre, Eric Juston et
son fils Gaëtan représentaient le club lensois à la Coupe de France
organisée à Ronchin. Une quatrième participation à cette compétition pour ces amateurs de voiture à l’échelle 1/32. « Nous étions
64 pilotes en lice dans cette compétition qui s’est jouée sur 16 voies de
circuit. Les gens venaient de Paris, de Belgique, de l’Aisne », explique
Eric Juston en équipe de deux pilotes avec son fils. Le premier
jour de la compétition, il y a eu des essais libres en guise de tours
préliminaires. Une très belle entrée en la matière pour l’équipe de
choc : « Nous avons terminé 1 er avec des courses qui se sont déroulées
jusque 21 h, » sourit le pilote aîné. Puis la compétition a continué
avec, hélas, quelques pépins au passage pour les Lensois : « Nous
avons eu quelques problèmes techniques puisqu’une couronne s’est cassée en pleine course. Il a fallu la réparer en direct. » Ce qui signifie
également que le Lens Slot Racing a perdu du temps sur ses adversaires : « En clair, on a perdu un segment de 20 minutes. Pour information, 20 minutes, cela équivaut à 95 tours pour un pilote confirmé. »
Un bon état d’esprit
En dépit de cette perte de temps, Eric et Gaëtan ont tout de même
réussi à se qualifier pour la finale âprement disputée dimanche.
Eric raconte : « Nous étions cette fois-ci 18. Au niveau de la FFVRC
(Fédération Française de Voiture Radio Commandées), nous avons terminé 2 ème
et 17 ème au classement tout confondu. » Une belle performance donc pour les Lensois qui tirent une bonne expérience pour leur progression
future. Et de belle images dans la tête : « C’était très enrichissant surtout vis-à-vis de nos adversaires qui donnent des conseils pour s’améliorer.
D’ailleurs pendant notre accident, le commissaire de course nous donnait des instructions verbales afin de nous aider à réparer la voiture. C’est un bon état
d’esprit », reconnaît le Lensois. Prochain rendez-vous d’envergure : une course d’endurance les 14 et 15 mai à Folembray dans l’Aisne en vue
de tirer les leçons sur la capacité du moteur pour la prochaine Coupe de France. Entre-temps, les amateurs de Lens Slot Racing se retrouvent
pour leurs entraînements hebdomadaires le mercredi de 14h à 17h et le samedi de 9h à 12h au stade Mazereuw à la résidence Sellier.
..........................................................................................................................................................................................................
Pour tout renseignement sur le Lens Slot Racing au 07 85 15 10 33
.
sport | 25
crédit photos UEFA
“retransmission du tirage au
sort samedi 12 décembre à 18h ”
Photo d’archive du tirage au sort de la dernière compétition de l’UEFA EURO en 2012 en Pologne et Ukraine.
Le tirage au sort de l’UEFA EURO 2016,
c’est samedi 12 décembre
En juin, la compétition européenne va se dérouler en France. Le tirage au sort du samedi 12
décembre permettra de connaître six des huit équipes prévues dans l’enceinte du stade
Bollaert-Delelis.
A
près l’Euro 1984 et la Coupe
du monde 1998, l’UEFA Euro
2016 est le troisième rendez-vous mondialement connu
de football à passer par la ville
de Lens et son mythique stade
Bollaert-Delelis de nouveau
rénové pour l’occasion. Comme
lors des deux premières compétitions, la ville de Lens avec ses
34 000 habitants, fait figure de
petit poucet au regard des métropoles qui accueillent également
l’événement. Les superstitieux
rappelleront qu’à chaque fois,
c’est l’équipe de France qui est
sortie reine de la compétition (La
bande de Platini en 1984 et les bleus
de Zidane en 1998). Le planning
des matches à Lens est connu :
trois matches de poules (le samedi
11 juin à 15h, le jeudi 16 juin à 15h
et le mardi 21 juin à 15h) et un huitième de finales (le samedi 25 juin à
21h). Samedi 12 décembre, nous
connaîtrons donc la composition
des six groupes de quatre équipes
et donc les affiches de poules se
jouant au stade Bollaert-Delelis. C’est la première fois que
l’UEFA Euro accueille 24 équipes.
Si l’absence des Pays-Bas est à
déplorer, il y aura tout de même
du beau monde sur les pelouses
françaises pendant un mois.
République Tchèque, Angleterre,
Portugal, Italie, Allemagne,
Espagne, Belgique. Sans oublier
les bleus, de Raphaël Varane. Et
à Lens ? Beaucoup de pays anglo
saxons sont qualifiés pour l’occasion. Les Diables rouges belges
(qui avaient joué à Lens à l’Euro 84)
font partie des prétendants au
titre. Les champions du monde
allemands ne sont qu’à quelques
centaines de kilomètres de Lens.
Quant à la Pologne, ce serait
un joli clin d’œil de l’histoire au
regard du passé minier de Lens.
Samedi 12 décembre, après le
tirage au sort effectué à Paris,
nous connaîtrons donc les six
premières équipes à venir jouer
ici. Deux autres seront connues
après la fin des matches des
poules le 22 juin. Elles s’affronteront pour le huitième de finales,
dernier match de la compétition jouée à Bollaert-Delelis.
Quels pays aimeriez-vous voir jouer à Lens ?
Maxime, 32 ans, co-gérant du Café de Paris
« II y a des équipes qui nous tentent comme la
Belgique, l’Angleterre, l’Allemagne pour la proximité. Avec eux, on est sûr d’avoir du monde, ce
qui ne serait pas le cas avec la Slovaquie ou
même l’Italie par exemple. Et puis c’est des pays
qui aiment bien la France, on le voit déjà avec le
Louvre-Lens, on trouve beaucoup de Flamands. La Pologne, c’est
vrai que ce serait sentimental par rapport à nos racines, je suis
moi-même d’origine polonaise. »
26 | sport
Frédéric, 30 ans, gérant de La Loco
« J’aurais bien aimé voir la France jouer à Lens mais
apparemment, ce ne sera pas possible. Etant donné
que La Loco est le siège des Red Tigers, je connais
bien le monde des supporters. Je crois savoir que
ceux qui viennent de l’Est sont plutôt chauds, donc
au niveau de la gestion, j’aimerais les éviter. Néanmoins, je garde un excellent souvenir de la Croatie en 98, ils étaient
super cools ! J’aimerais par contre avoir l’Espagne, l’Italie, le Portugal
ou encore la Belgique. Bref, des pays d’où sont originaires beaucoup
de Français. »
.
Gérard Matusiak
est le nouveau président de l’OMS
A 61 ans, Gérard Matusiak est toujours actif. Président du Racing Club de Lens Athlétisme, il a
été élu par ses pairs à la tête de l’Office Municipal des Sports (OMS) en septembre. Rencontre.
Lens Mag : Comment votre
arrivée s’est elle déroulée ?
Gérard Matusiak : Henri Delattre a été
le premier président de l’OMS. Il a créé
et mis en place cette structure avec le
concours de la municipalité en 2010. Il
a fait deux mandats de trois ans chacun.
En sachant qu’il a plus de 50 ans de vie
associative, il avait envie de prendre du
recul afin de pouvoir profiter de sa famille, ce qui est légitime. De mon côté,
je suis arrivé il y a trois ans au sein du
bureau. Lors de la préparation de la dernière assemblée générale, lorsqu’il nous
annoncé son départ, les autres m’ont
choisi. J’ai été élu par les membres de
l’OMS le 12 septembre. J’apprends, je
suis un jeune président et il faut savoir
qu’il y a toute une équipe pour m’aider
et m’orienter. Je compte sur eux pour
me guider. C’est parfois compliqué car
l’OMS, cela englobe quand même une
soixantaine d’associations sportives qui
nous sollicitent pour conduire des projets. On est à l’écoute et on essaie de
“il faut savoir
qu’il y a toute une
équipe pour m’aider
et m’orienter ”
voir ce qu’on peut faire.
LM : Quels sont vos objectifs en
tant que nouveau président ?
GM : Ce qui est sûr, c’est que tout ce qui
a été construit, on va le poursuivre. On
va également essayer d’attirer de nouvelles associations pour de nouveaux
projets. Le but, c’est de faire du sport
pour tous dans le sens noble du terme.
Concernant les orientations, on est
dans la continuité des actions entreprises. Bientôt l’OMS va être sollicité
pour le Téléthon, les foulées lensoises,
la Route du Louvre, le Lensathlon etc.
LM : Quelle va être le gros
temps fort cette année pour
l’OMS ?
GM : Incontestablement, ce sera l’UEFA
EURO 2016. On va voir ce que l’OMS pourra apporter dans cet événement sportif fédérateur. Car si le football sera le
sport en amont, il est bien que les autres
sports aient des projets autour de cet
événement. Pour que ce soit une réussite
selon les souhaits de la municipalité et
de la Fédération Française de Foot (FFF),
le but c’est de faire du sport pour tous.
Nous sommes souvent conviés en mairie
pour des réunions à ce sujet.
sport | 27
crédit photos RMN-GP (musée du Louvre) / Droits réservés - Service presse/Musée du Louvre-Lens
François Boucher, Le Nid ou Le Présent du berger, vers 1740, huile sur toile, Paris, musée du Louvre
Dansez, Embrassez qui vous voudrez
du 5 décembre au 29 février
A
près d’Or et d’Ivoire, une nouvelle exposition temporaire prend place dans la galerie dédiée. Cette fois-ci, il est question de fêtes et plaisirs d’amour
au siècle de Madame Pompadour (le XVIIIème Siècle). Le commissaire de cette nouvelle exposition est Xavier Salmon. Directeur du département des
arts graphiques du musée du Louvre, il a donc été en charge de mettre sur pied la sixième exposition temporaire depuis l’ouverture du LouvreLens. Avec des décors champêtres, de jeunes gens élégants et des loisirs cette exposition de l’hiver 2015-2016 célèbre le thème de la Fête galante et
de la Pastorale. L’exposition s’articule en sept salles thématiques, dont la scénographie tente de restituer le goût de l’époque pour les beaux paysages,
notamment par des jeux de lumières colorées et des effets de feuillage au sol. La salle d’introduction est conçue comme une bulle évoquant une clairière, animée de silhouettes en ombres chinoises, vêtues à la mode du 18e siècle. Les visiteurs y sont accueillis sur l’air de la célèbre ronde Nous n’irons
plus au bois, reprise par la Pompadour en 1753 et interprétée ici par le public du Louvre-Lens pendant les Journées européennes du patrimoine 2015.
....................................................................................................................................................................................................................................................................
Exposition du 5 décembre au 29 février. Tarif : 9 euros.
La mue annuelle
de la Galerie du temps
C’est sans aucun doute le point central du Louvre-Lens. La Galerie du temps recense de manière
chronologique l’histoire de l’Art avec des oeuvres de premier choix. Comme un symbole, la Liberté
Guidant le Peuple été la figure d’accroche lors de la première année d’ouverture (2012-2013). Puis,
chaque année, au moment de fêter l’anniversaire du Louvre-Lens (le 4 décembre), des renouvellements ont lieu au sein des quelque 205 œuvres installées dans le cadre d’une scénographie originale. Cette année, il est prévu 34 renouvellements d’œuvre dès le mercredi 2 décembre. Parmi les nouvelles œuvres, on trouvera entre autres « Le Pied-bot » de Ribera, un chef d’œuvre de la
peinture espagnole du XVII ème Siècle. Mais le mieux, ce sera de les découvrir le moment venu !
28 | culture
crédit photos Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais / Angèle Dequier
.
Une classe accordéon
qui détonne
dans le paysage
Concert de l’orchestre
à vent de Lens en
Belgique
Les 17 et 18 octobre, l’orchestre à vent de Lens a donné
deux concerts à Mons et à
Bruxelles. En compagnie du
chœur hospitalier de Lens, de
la choréale de Pont-à-Vendin
et du Lucante de Bruxelles,
les soixante musiciens présents ont joué à la Collégiale
de Sainte Waudru puis dans
la Basilique Koekelberg sur
les hauteurs de Bruxelles.
Environ 150 choristes étaient
présents. Ont été joués entre
autres Missa Katarina de Jacob
de Haan en présence d’AnneElly Tevi, professeur de chant
au conservatoire de Lens. A
noter que les musiciens ont
eu l’honneur de rencontrer
Albert II, Roi de Belgique.
D
epuis maintenant cinq ans, il existe
tons près de 70 d’inscrits. » Dans cette classe
une classe d’accordéon dans l’école
d’accordéon, on trouve enfants, adolescents
de musique Frédéric-Chopin basée rue
et adultes. « Il y a à la fois des novices chez
Romuald-Pruvost. C’est Alexandre Prusse qui
les plus jeunes et d’autres qui avaient déjà praassure ce cours succédant
tiqué l’accordéon. Nous avons même
ainsi à Bogdan Neterensko.
un ancien pianiste qui s’et reconverti
« Il faut savoir qu’il y avait
à l’accordéon, » souffle le direcune demande du public pour
teur de la structure municipale.
l’ouverture de cette classe, »
Alexandre Prusse est le plus à
assure Michel Corenflos,
même de parler de cet instrument
directeur du conservatoire.
qu’il pratique depuis quatorze ans
Cette année, ce cours a vu
aujourd’hui : « Il vient d’Autriche,
une explosion au niveau
en 1829. On a souvent l’image de
des inscriptions : « Nous
l’accordéon musette, mais ici c’est
étions sur une base de deux
l’accordéon classique qui est pratiélèves et depuis septembre,
qué. » Un art majeur donc qui peut
nous tournons à cinq élèves
être pratiqué en concerto et qui
pour deux heures de cours par
nécessite préalablement l’apprensemaine. Ce n’est pas courant
tissage du solfège. « Il y a tout de
de voir de tels cours dans les
même des avantages immédiats dans
conservatoires.» Pour Michel
la pratique. Par exemple, comme pour
Corenflos, cette progresle piano, une touche égale un son. Et
sion est tout à fait normale
tout comme l’orgue, l’accordéon peut
lorsque des cours de musique sont créés : «
changer de son », explique Alexandre Prusse.
Je me souviens des premières années de cours de
Qui sait, si l’envie vous dit, vous pourriez
guitare. Nous étions dix. Désormais, nous comppratiquer cet instrument si peu ordinaire.
..........................................................................................................................................................................
Inscription à partir du mois de juin. Renseignement au 03 21 49 58 73
“Je me sou-
viens des premières années
de cours de
guitare. Nous
étions dix.
Désormais, nous
comptons près
de 70 d’inscrits”
.
culture | 29
Zoom
Jeune public
16/12
LES
FRERES
CASQUETTES
............................................................
▶ Théâtre le Colisée à 16h
Tarif : 10€ - Tarif réduit : 7€ - Tarif jeune : 5€
22/12
LA SOUPE
AUX
MONSTRES
............................................................
▶ Médiathèque Robert Cousin à 16h
Tarif : 10€ - Tarif réduit : 7€ - Tarif jeune : 5€
Musique
voeux 2016
5/1
La Municipalité convie tous les habitants au traditionnel rendez-vous de début d’année, afin de leur adresser
ses meilleurs vœux à l’aube d’une nouvelle année qui
s’entame. En plus de représenter un temps d’échange
privilégié entre élus et citoyens, l’occasion est aussi donnée pour la commune
d’aborder l’ensemble des projets qui l’attendent, dans le cadre de sa politique
d’actions en faveur des Lensois.
....................................................................................................................................
▶ Salle Bertinchamps à 19h, accueil dès 18h
Le +
Chaque année un service de transports par autocar est mis à la disposition de
la population afin que chacun puisse assister à la cérémonie des vœux. N’hésitez pas à utiliser le service de transport gratuit mis en place.
..
..
..
..
.
Rendez-vous :
17h30 - Salle Jean Nohain, Route de Béthune
17h40 - Gymnase Hochman, Avenue Alfred Maës
17h50 - Stade Jean Wattiau, rue du Lieutenant Genouillac
18h - Salle René Houdart, Rue des Marronniers 18h10 - Salle Paul Sion, Rue Paul Sion
18h20 - Piscine Municipale, rue Robert Schuman
18h30 - Foyer Louis Voisin, rue Jacquemart
18h40 - Foyer Jean Moulin, rue Jean Moulin
18h50 - Salle Amédée Bertinchamps, rue Denis Cordonnier
30 | sortir
3/12
nach
Les dynasties
d’artistes sont
parfois d’autant
plus réjouissantes qu’elles recèlent
la surprise de personnalités hautement dissemblables. Petite-fille
d’Andrée Chedid, fille de Louis, sœur de
Matthieu, de Joseph et d’Émilie, voici
Nach. Juste après la tournée familiale,
la cadette vient présenter son premier
album.
............................................................
▶ Médiathèque Robert Cousin à 20h30
Tarifs : 10€ - Tarif réduit : 7€ - Tarif jeune : 5
11/12
CONCERT
DE
MUSIQUE
POLONAISE
Le temps fort culture et mémoire célébrera
cette saison l’amitié franco-polonaise.
L’orchestre de l’armée de Terre proposera
un programme varié : musique classique
et traditionnelle polonaise, mais aussi des
œuvres modernes.
............................................................
▶ Théâtre le Colisée à 20h30
Tarif : 15€ - Tarif réduit : 10,50€ - Tarif jeune : 7,50€
Théâtre
4/12
Téléthon
5/12
FAUT VIFE
AVEC
De et avec Bertrand
Cocq, proposé par le
Comité féminin Nord- Pas de Calais pour la
prévention et le dépistage des cancers.
.............................................................
▶ Théâtre le Colisée à 20h30
Renseignements et billetterie au 06 37 57 06 65
Tarif : 10€
sortir
Rando sportive
Par l’association Odysée de la Culture pour le
Téléthon
......................................................................................................
▶ 06 25 95 86 18 - [email protected]
Associations
4/12
Sainte
barbe
Par l’association
Sainte-Barbe
.............................................................
Associations
Un temps fort, une braderie, un
événement exceptionnel ?
Contactez-nous pour une
diffusion dans le Lens Mag ou
sur le Facebook de la ville
..........................................................
▶ 03 21 77 45 52
▶ Cercle de l’Amicale du 4
12/12
EN ATTENDANT LE
NOBEL
En partenariat avec l’Institut des civilisations et études polonaises de Lens.
.............................................................
12/12
Concert
de chants
polonais
Par l’association Cztery Smyki
.............................................................
▶ Cercle de l’Amicale du 4 - Tarif à partir de 5€
gratuit pour les - 8 ans - 06 85 20 49 03
▶ Théâtre le Colisée à 20h30
Tarif : 10€ - Tarif réduit : 7€ - Tarif jeune : 5€
Football
6/12
11/12
12/12
tournoi
u11
tournoi
u8/u9
tournoi
u13
Organisé par le
football club des Hauts de Lens
............................................................
▶ Stade Léo-Lagrange - salle Coubertin
20/12
tournoi
Organisé par
l’Union Sportive
Ouvrière Lensoise
............................................................
▶ Stade Léo-Lagrange
Exposition
26/11
31/12
TOUS
GUEULES
NOIRES HISTOIRE DE
L’IMMIGRATION DANS LE BASSIN
MINIER DU NORD-PASDE-CALAIS
.............................................................
▶ Galerie du théâtre municipal le Colisée - entrée libre
12/12
-9/1
AFFICHES
POLONAISES
.....................................
▶ Médiathèque Robert Cousin
entrée libre
♥ Notre coup de coeur
5-6/12
trois ans ça se fête
Un week-end spécial les 5 et 6 décembre est
prévu pour l’ouverture de la nouvelle exposition
temporaire. Celle-ci sera exceptionnellement gratuite pour tous, le samedi et
le dimanche. Par ailleurs, le musée sera ouvert le samedi jusque minuit !
...........................................................................................................
▶ Retrouvez le programme des animations sur louvrelens.fr
Fêtes de Noël
16/12
Noël des
structures
Petite Enfance
............................................................
▶ Salle Houdart
19/12
Fête de
Noël du
CLEDS
Le Tennis de table lensois organise sa
troisième bourse aux jouets
............................................................
▶ Salle Bertinchamps
23/12
Noël
dans les
Accueils
de loisirs
............................................................
▶ Salle Houdart
sortir | 31
villedelens.fr

Documents pareils

Télécharger l`agenda culturel 2014/2015 - Site mobile

Télécharger l`agenda culturel 2014/2015 - Site mobile La Municipalité de la Ville de Lens et toute l’équipe de la Direction des Affaires Culturelles vous invitent à venir découvrir GRATUITEMENT les nouveautés de la nouvelle saison proposées par les ét...

Plus en détail