Programme au format PDF

Commentaires

Transcription

Programme au format PDF
Regards sur 30 ans d’images
de santé mentale
CINEMAS
Nova
Tales
Images Men
du
mardi 2 mai
au
dimanche 7 mai
2006
Editeur responsable: Eric Messens - 53, rue du Président - 1050 Bruxelles
Arenberg
Festival organisé par
Psymages asbl,
L’Association Festival Psy de Lorquin,
La Ligue Bruxelloise Francophone pour la Santé Mentale asbl,
et le Cinéma Nova,
à l’occasion du 30ème anniversaire du Festival Ciné Vidéo Psy de Lorquin
Avec le soutien
de la Commission Communautaire Française de la Région de Bruxelles-Capitale
et de
Programme, renseignements et inscriptions :
tél : 02 511 55 43 - fax : 02 511 52 76 - mail : [email protected]
www.psymages.be www.nova-cinema.org www.arenberg.be www.cinergie.be
Images Mentales
Programme du Festival
du 2 au 7 mai 2006
Cinémas Arenberg et Nova - Bruxelles
IMAGES MENTALES est organisé en primeur du Festival Ciné Vidéo Psy de Lorquin en
France, lequel a été créé en 1977 par le Docteur Alain Bouvarel et fête en juin prochain
son trentième anniversaire. Ce festival français est devenu, au fil du temps, le reflet
annuel de l’évolution de la psychiatrie s’élargissant progressivement à la notion de santé
mentale. La vidéothèque du Festival est la mémoire en images des changements qu’ont
connu ces disciplines, de leurs crises, de leurs liens avec le social ou le politique. Point
de croisement des regards entre professionnels du soin et ceux de l’image, les archives
du Festival témoignent de ces transformations.
Le Festival est
organisé par
ƒ Psymages asbl
ƒ L’association du
Festival Psy de
Lorquin
ƒ La Ligue
Bruxelloise
Francophone pour
la Santé Mentale
ƒ Le Cinéma Nova
Avec le soutien de
la Commission
Communautaire
Française de la
Région de
Bruxelles-Capitale
et de
A l’occasion de ce trentième anniversaire, le Nova, Psymages et la Ligue Bruxelloise
Francophone pour la Santé Mentale se sont associés et proposent au public de voir les
plus remarquables des films primés qui ont jalonné l’histoire du Festival Ciné Vidéo Psy
de Lorquin, de les associer à d’autres productions anciennes ou plus récentes
découvertes en Belgique, en France ou ailleurs dans le monde, et de confronter les
images d’hier et d’aujourd’hui. Ces projections et débats sont programmés dans le cadre
d’un nouvel événement belge, le Festival Images Mentales. Ils tenteront de répondre
aux questions posées par l'évolution du champ de la psychiatrie et de sa représentation
filmée.
Dans l’esprit de la campagne de sensibilisation « La santé mentale, j’en parle » initiée en
2001, les organisateurs souhaitent avec ce projet de festival bruxellois contribuer au
changement de regard du grand public dans ses représentations sur la psychiatrie et la
santé mentale. Avec ce programme, ils ambitionnent de sensibiliser les spectateurs aux
réalités des personnes en souffrance psychique, aux effets psychosociaux des mutations
de société, et à l’évolution des pratiques thérapeutiques.
Durant cinq jours, une quinzaine de séances comportant projections et débats aborderont
des thématiques majeures du champ de la santé mentale.
Animées par des professionnels, ces séances seront évidemment une occasion inédite
d’échanges sur les témoignages et l’évolution des pratiques, mais aussi sur l’enjeu et
l’impact de ces images sur les usagers et les professionnels.
Les auteurs des films et de nombreuses personnalités seront présents pour commenter
les films et animer les débats tout au long du Festival qui sera présidé par Françoise
Wolff, réalisatrice de nombreux documentaires sur la santé mentale, et présidente de la
SCAM Belgique.
L’ouverture du Festival Images Mentales, le mardi 2 mai en soirée à l’Arenberg, sera
l’occasion de présenter au public en première en Belgique, le film « Folle Embellie »,
drame émouvant et déconcertant racontant l’échappée, en juin 40, d’un groupe de
pensionnaires d’un asile psychiatrique dont les grilles sont restées ouvertes… avec MiouMiou, Jean-Pierre Léaud, Yolande Moreau …
La réalisatrice Dominique Cabrera, viendra en personne présenter son film et répondre
aux questions suscitées par le débat qui suivra la projection.
Martine Lombaers,
coordinatrice
de Psymages asbl
Eric Messens,
directeur
de la L.B.F.S.M.
IMAGES MENTALES
Cinéma Arenberg – 26, Galerie de la Reine – 1000 Bruxelles
Mardi 2 mai
Mercredi 3 mai
Salle 1
Salle 1
Archives
de
9h.30 à
12h.00
9h.30
11h.00
de
13h.00 à
15h.30
Jeudi 4 mai
Salle 2
Engagement
professionnel
Les maladies mentales 9h.30 Turbulence
Contre-enquête du
9h.45 Schwester Karin
côté de la psychiatrie
10h.45 Mémoires de
sauvageons
Salle 1
Salle 2
Relations cinéaste/sujet Autisme
filmé
9h.30
Victor Cordier
10h.15 Lettre à Lou
avec
Françoise Wolff et Philippe
Hennaux
avec
Ann d’Alcantara, Marie-Claire
Giard
avec
Mara Pigeon, Luc Boland,
Claire Colette et Karin Rondia
Vieillissement et
transmission
Archives
Psychiatrie d’ici et
d’ailleurs
13h.00
13h.20
13h.40
14h.00
Alzheimer, si tu
m’avais laissé vieillir
Madeleine
Baboussia
Dans la force de l’âge
avec
Isabelle Boniver, Régina Goldfarb,
Françoise Jacques
13h.00 Opera Sigmundi
13h.00 Bamako, sortir du
13h.30 Vivre une matinée à
point G
Janet II – extraits
13h.30 Paroles de psys
14h.15 Débat « Fous à
L’autisme vu de
l’intérieur
10h.20 La vraie
planète terre
9h.30
avec
Alain Bouvarel
Place du Père
13h.00 William Z
14h.00 Le crime
quotidien
délier »
avec
Jacques Pluymaekers,
Françoise Wolff et Philippe
Hennaux
avec
Marie-Jo Bourdin
avec
Nina Toussaint, Alain
Quinet
Séance d’ouverture
19h.00
Drink d’ouverture
Allocution du Ministre
B. Cerexhe
20h.15
Folle embellie
de
20h.00
20h.00 à
22h.00
avec
Dominique Cabrera et
Françoise Wolff
Suite du programme au
Cinéma NOVA
IMAGES MENTALES
Cinéma Nova – 3, rue d’Arenberg – 1000 Bruxelles
Jeudi 4 mai
Vendredi 5 mai
Samedi 6 mai
Différences et Précarités
de
18h.00 à
20h.00
z
z
Auto-portrait d’un schizophrène
Droit de cité
avec
Luc Colinet
Films d’ateliers
de
20h.00 à
22h.00
z
z
z
z
Défilé
Maboul Palace
Rodin dans son jardin
Rumba cérébrale
z
z
Futur antérieur
La lucarne
z
z
Médicaments, paroles d’usagers
Cet homme derrière la vitre
avec
Marie-Pierre Chaylat et Philippe
Hennaux
Autisme
z
z
A la recherche de Stephen Eliott
Petits morceaux de lumière
avec
avec
Françoise Dumont, Martine Lombaers, Pascal Nottet et Pascale Besserer
Philippe Laly, Myriam Saduis
de
22h.00 à
24h.00
Dimanche 7 mai
Psychiatrie vue de l’intérieur
z
z
Je ne suis pas un animal
Geel (v.o. néerl. - s.t. angl.)
z
Aliénations
avec
Amout Hauben
z
z
Derrière les maux dits
J’ai rêvé d’une grande étendue
d’eau
22h.00
Drink de clôture
Images Mentales au Cinéma Arenberg
Galerie de la Reine, 26 – 1000 Bruxelles
Programme
Mardi 2 mai
„ Salle 1 ƒ séance de 20h.00 à 22h.00
20h.00 séance d’ouverture
Allocution de Benoît Cerexhe, Ministre-Président du Collège de la Commission
Communautaire Française de la Région de Bruxelles-Capitale, chargé de la Fonction
publique et de la Santé
20h.15
Film
Folle embellie – Dominique CABRERA
Fiction - France 2004 - 100 minutes
Avec Miou-Miou, Jean-Pierre Léaud, Morgan Marinne, Marilyne Canto,
Yolande Moreau,…
Juin 40 : L’exode a vidé les maisons. Au bord de la Loire, les grilles d’un asile sont restées ouvertes. Quelques
pensionnaires vont les franchir.
C’est l’été. Le plus bel été du siècle.
Un été inoubliable pour Alida, Fernand, Julien, Lucie, Colette et les autres.
Dans ce pays qui a perdu la tête, ils vont vivre ensemble une folle embellie : la liberté…
Rencontre avec
Dominique CABRERA, cinéaste
Françoise WOLFF, journaliste, documentariste, présidente de la SCAM
Belgique
Mercredi 3 mai
„ Salle 1 ƒ séance de 9h.30 à 12h.00
9h.30
Archives
9h.30
Film
Les maladies mentales – Point de la médecine
Paul Danblon - Archives RTBF - Belgique 1964 - 75 minutes
Paul Danblon se penche sur la question des maladies mentales. A grands renforts d’explications concernant
divers troubles mentaux (schizophrénie, paranoïa, etc...), d’interviews de psychiatres, dont le Dr Paul Sivadon, de
fictions recréant des entretiens entre patients et psychiatres, d’images de séances de traitements par électrochoc,
de vues de diverses institutions psychiatriques (dont le tout nouveau « Foyer de l’Equipe » présenté par le jeune
Jean Vermeylen) et des nouvelles pratiques (ateliers d’expression corporelle, musique, etc…), l’émission nous
brosse un vaste portrait de la situation du point de vue médical, en Belgique dans les années 60.
11h.00
Film
Contre enquête du côté de la psychiatrie – Le regard social
Françoise WOLFF, Paul KRELLSTEIN – Archives RTBF- Belgique 1976 44 minutes
Les pratiques en psychiatrie sont-elles en train de changer?
psychiatrique de Tournai.
Françoise Wolff enquête du côté de l’hôpital
1
Les batiments sont rénovés, et nous sommes heureux de constater que les vieilles cellules pourries
d’enfermement semblent abandonnées au profit de belles annexes toutes neuves.
Est-ce dans l’une d’entre elles que Marc, un ancien patient devenu bûcheron a séjourné à l’établissement de
défense sociale de Tournai, suite à un enfermement judiciaire, dans les pavillons de discipline et de sécurité “où
on laisse la plupart du temps, les malades dans un état de végétation”?
Rencontre avec
Françoise WOLFF, journaliste, documentariste, présidente de la SCAM
Belgique
Philippe HENNAUX, psychiatre, médecin-directeur de la Pièce de l’Equipe,
président de la L.B.F.S.M.
„„„„„„„„„„„
„ Salle 2 ƒ séance de 9h.30 à 12h.00
9h.30
Engagement professionnel
9h.30
Film
9h.45
Film
TURBULENCE – Albert SANTELLI, des infirmiers et infirmières
Fiction - France 1984 – 8 minutes
Des soignants aux visages masqués mettent en évidence la distance qui les sépare des patients, aux
visages démasqués. Vision symbolique de l’hôpital psychiatrique, ce film pose la question de
l’engagement dans le travail thérapeutique, à travers quelques moments de la vie quotidienne des
infirmières.
Clé d’or au Festival de Lorquin en 1985
Schwester Karin - Thomas THUMENA
Documentaire - Suisse 1996 - 48 minutes
Karin, jeune infirmière zurichoise, accompagne dans son travail, des patients âgés qui sont en train de perdre
tous leurs repères. Elle donne l’image d’une infirmière attentive, disponible, parfaite. Là-derrière se cache pour
elle un violent conflit : sa volonté d’être là, disponible sans limite, lui apparaît maintenant, comme un danger,
comme une fuite d’elle même.
Clé d'or au Festival de Lorquin en 1996
10h.45
Film
Mémoires de sauvageons - Sylvie GILMAN
Documentaire - France 2002 - 52 minutes
C’était en 1950, autant dire à des années lumières. Un foyer est créé à Vitry sur Seine, un foyer de semi liberté
pour accueillir 20 à 30 mineurs. Des jeunes placés par décision du juge. Jeunes en danger ou jeunes
caractériels, ayant commis des actes de délinquance. Des sauvageons dirait-on aujourd’hui. Très vite, le foyer
de Vitry, par sa philosophie, ses méthodes, va devenir un centre à part. Sous l’impulsion de son directeur Joe
Finder, il se veut un lieu d’épanouissement et de liberté, à l’opposé des centres fermés de l’époque.
Stanislas Tomkiewicz, psychiatre à la renommée internationale y viendra travailler pendant 23 ans ; soutien actif
et engagé au nom d’une certaine vision de l’homme : un jeune agressif est d’abord un jeune qui souffre. Il faut
donc l’aider à se réconcilier avec lui-même grâce à des moyens d’expression comme le dessin, la photo, le
sociodrame… grâce aussi à la psychothérapie.
Plus tard arrive le cinéma. Les jeunes écrivent des histoires, se filment. Images rares d’une expérience unique
et périlleuse. Pendant 30 ans, plus de 300 jeunes sont passés par Vitry. C’est leur histoire que nous racontons.
L’histoire de mal partis qui arrivent quelque part.
Clé d’or au Festival de Lorquin en 2003
Rencontre avec
Ann D’ALCANTARA, psychiatre d‘adolescents, chef de clinique adjoint au
Centre Thérapeutique pour Adolescents – U.C.L.
Marie-Claire GIARD, assistante sociale à l’hôpital gériatrique du C.P.A.S. de
Woluwé Saint-Lambert
„„„„„„„„„„„„„„„„„„„„„„
2
„ Salle 1 ƒ séance de 13h.00 à 15h.30
13h.00 Vieillissement et transmission
13h.00
Film
Alzheimer, si tu m’avais laissé vieillir – Pierre KRZYSZOWSKI
Fiction - France 1989 - 13 minutes
Le reflet supposé intact de la personnalité d’un dément sénile raconté de l’intérieur: on voit la progression de la
maladie, des premiers troubles jusqu’au stade terminal.
Prix spécial du jury au Festival de Lorquin en 1990
Prix des “10 meilleurs films” aux Entretiens de Bichat en 1989
13h.20
Film
Madeleine – Isabelle MORIN
Fiction - France 1998 - 11 minutes
La toilette rituelle d'une personne âgée est l'occasion pour une jeune aide soignante de raconter ses vacances à
la mer à sa collègue.
Clé d'or au Festival de Lorquin en 1999
13h.40
Film
Baboussia - Elsa QUINETTE
Documentaire - France 2002 - 17 minutes
Baboussia n’aurait jamais cru qu’un jour, elle atteindrait l’âge de 91 ans. C’est assez, il est temps de
mourir. Mais la vie ne la lâche pas.
Clé d’argent au Festival de Lorquin en 2003
14h.00
Film
Dans la force de l’âge - Juliette SENIK
Documentaire - France 2004 - 52 minutes
A l'heure où l'on parle de l'échec de l'intégration des jeunes issus de l'immigration, à l'heure où l'on commence à
peine à regarder en face les conséquences du vieillissement de la population française, le documentaire « Dans
la force de l'âge » aborde ces deux sujets en même temps. Ce film montre la rencontre entre trois adolescents
de 17 ans qui cherchent leur place dans la société, avec des personnes en fin de vie, lors de leur stage en
gériatrie.
Avec dynamisme, entre l'horreur suggérée de la décrépitude, le comique absurde et la tendresse, le film capte le
désarroi de ces jeunes issus de l'immigration et en échec scolaire pour la plus grande majorité, leurs angoisses,
et surtout leurs sentiments. Sentiments dont ils se défendent de toutes leurs forces, car les liens naissants avec
les vieillards les dépassent.
Clé d’or au Festival de Lorquin en 2005
Rencontre avec
Isabelle BONIVER, assistante sociale au S.S.M. Le Wops et au C.A.S.G. de
Wolu-Service , Coordinatrice « Personnes âgées »
Régina GOLDFARB, psychologue de l’antenne psychogériatrie du Service
Social Juif
Françoise JACQUES, responsable « Mémoire Vivante » du S.S.M. La Gerbe
„„„„„„„„„„„
„ Salle 2 ƒ séance de 13h.00 à 15h.30
13h.00 Archives
13h.00
Film
Opera Sigmundi, extrait de Babel Opera Sigmundi – Jean-Michel
Briou, Françoise WOLFF - Archives RTBF – Belgique, 1987 - 17 minutes
Hommage à Sigmund Freud.
A l’occasion du 150ème anniversaire de sa naissance, portrait du père de la psychnanalyse.
Images d’archives commentées par Françoise Wolff.
[sous-réserve]
3
13h.30
Film
Vivre une matinée à Janet II, extraits – Collectif
Essai - Archives Lorquin - France 1977 – 40 minutes
40 minutes d’extraits d’une production indépendante ( de 120 minutes à l’origine) réalisée par des soignants dans
une unité « d’accueil » pour personnes démentes séniles et arriérées profondes.
Véritables cris d’alarme, ces images (très dures, à la limite de l’insoutenable) témoignent du quotidien d’une
poignée de soignant(e)s aux prises avec plus de 150 personnes d’un pavillon hospitalier français dans les années
70.
Clé d’or au Festival de Lorquin en 1978
14h.15
Film
Débat « Fous à délier »- Françoise WOLFF, Jean-Marie DECONINCK
Archives RTBF - Belgique 1977 – 44 minutes
Après le passage sur l’antenne de la RTBF en 1977 du film de Marco Bellocchio « Fous à délier », Françoise
Wolff reçoit sur le plateau les grandes figures de l’antipsychiatrie italienne, anglaise, française et belge : Mario
TOMASINI , Franco BASAGLIA, David COOPER, Mony ELKAIM et Felix GUATTARI
Rencontre avec
Jacques PLUYMAEKERS, psychologue, thérapeute familial - Institut de la
Famille et des Systèmes Humains
Françoise WOLFF, journaliste, documentariste, présidente de la SCAM
Belgique
Philippe HENNAUX, psychiatre, médecin-directeur de la Pièce de l’Equipe,
président de la L.B.F.S.M.
Jeudi 4 mai
„ Salle 1 ƒ séance de 9h.30 à 12h.00
9h.30
Relations cinéaste/sujet filmé
9h.30
Film
Victor Cordier - Mara PIGEON
Documentaire - Belgique 1981 - 25 minutes
Animatrice au Club Antonin Artaud, un centre de jour pour malades mentaux, Mara y rencontre à la fin des
années septante, Victor, en pleine tentative de réinsertion sociale. Catalogué « débile, psychotique, éthylique »
par le corps médical, Victor apparaît très vite « irrécupérable ». Mara prend alors conscience des limites de son
approche thérapeutique et propose à Victor de dessiner ce qui lui passe par la tête. Le film se construit autour de
cette expérience, parcours de Victor, apparition de ses dessins mais aussi récit d’une rencontre, d’une amitié qui
verra Mara puis Victor quitter le Club Antonin Artaud à la recherche de plus d’indépendance.
Mara veut son film comme un espace critique où elle refuse et la relation normative « patient-soignant » et
l’objectivité documentaire du portrait d’artiste que sa démarche cinématographique rejoint le geste créateur de
Victor. Cinéma radicalement subjectif, Victor Cordier est un « je » à deux voix qui s’appellent et se répondent.
Clé d’or au Festival de Lorquin en 1982
10h.15
Film
Lettre à Lou – Luc BOLAND
Documentaire - Belgique 2005 - 52 minutes
Comment le cinéaste Luc Boland vit-il l’arrivée dans sa vie de son fils Lou, aveugle de naissance et « si différent
dans sa tête » ?
C’est avec sa caméra qu’il nous fait partager ses tentatives d’entrer dans son monde à lui, sans lumière et sans
images. Qu’il nous fait partager le quotidien déroutant avec ce petit bonhomme perdu dans le noir et dans ses
peurs. Il n’y a pas de mode d’emploi, et tout est à inventer par cette famille, heureusement unie et solidaire.
« La différence est une richesse précieuse. Nous aussi nous avons nos peurs, la peur de l’inconnu, la peur de
l’autre… Contre ces peurs, il n’y a que deux armes : la confiance et l’amour » Luc Boland
4
Rencontre avec
Mara PIGEON, cinéaste
Luc BOLAND, cinéaste
Claire COLETTE, réalisatrice, sociologue
Karin RONDIA, journaliste scientifique
„„„„„„„„„„„
„ Salle 2 ƒ séance de 9h.30 à 12h.00
9h.30
Autisme
9h.30
Film
L’autisme vu de l’intérieur – Pierre TREMBLAY
Documentaire - Canada 2003 – 38 minutes
L’autisme, vu de l’intérieur est un document phare de la collection du Cnasm de Lorquin. Des personnes autistes
de haut niveau nous permettent d’effectuer un véritable voyage à l’intérieur de l’autisme. Elles nous racontent,
sans ambages, leur univers, les joies et les douleurs liées à leurs particularités perceptives et leurs intérêts
particuliers. Elles parlent de leurs émotions, des symptômes et de ce qu’elles pensent des approches de
réadaptation.
Enfin, les personnes autistes interviewées évoquent leur difficile rapport avec le monde des non autistes, le
sentiment de rejet et les tentatives de rapprochement. Fait étonnant, elles proclament leur fierté d’être autiste.
10h.20
Film
La vraie planète terre – Régis CAEL, Alain BOUVAREL
Documentaire - France 2006 – 52 minutes
Joffrey Bouissac est autiste...
A 6 ans, il criait sa douleur en permanence... A 12 ans, il apprend à lire et à écrire... A 22 ans, il est le premier
autiste en France à éditer un livre sur sa vie intérieure.
Les médias le sollicitent, il passe sur toutes les chaînes...
En 2004, il est, en première mondiale, l'auteur d'une pièce de théâtre.
Quel est donc le parcours si paradoxal de cet incroyable "communicant" ?
Dans "la vraie planète terre", Joffrey prend la parole en tant qu'auteur à part entière, pour nous livrer sa vie
intime, son monde autistique, la vision de sa propre planète. Il rend compte de sa souffrance et de sa volonté de
guérir, avec un mélange déconcertant de noirceurs et d'optimisme.
Un film où réel et imaginaire se confondent, pour mieux confondre le spectateur, pour casser les frontières,
accepter la différence, toucher la tolérance et changer les regards...
Rencontre avec
Alain BOUVAREL, pédopsychiatre, directeur du Festival International cinévidéo-psy de Lorquin
„„„„„„„„„„„„„„„„„„„„„„
„ Salle 1 ƒ séance de 13h.00 à 15h.30
13h.00 Psychiatrie d’ici et d’ailleurs
13h.00
Film
Bamako, sortir du point G - Jean-Bernard ANDRO
Documentaire - France 1993 - 22 minutes
Dans un pays où se posent des problèmes de nutrition peut-on aussi s'occuper de santé mentale ? L'expérience
de l'unique service de psychiatrie du Mali semble prouver que oui. La psychiatrie ne se limiterait pas à
l’enfermement des fous, mais comment l’adapter à la vie africaine familiale et communautaire.
Une partie du service a été bâtie par les malades eux-mêmes comme un village traditionnel avec pour but de
5
recevoir les malades mais aussi un membre de leur famille. Le village Psy a aussi sa case à palabre où sont
élaborés les projets thérapeutiques avec les soignants, le patient et toute sa famille. Y sont aussi reproduites les
activités communautaires villageoises : cuisine pour les femmes et culture des champs pour les hommes.
Le théâtre traditionnel Koteba, propre à l’ethnie Bamara est utilisé à la place du psychodrame ; c’est un moyen
populaire de désamorcer certains conflits. Les malades y adhèrent et s’y reconnaissent, ces jeux de rôles
spontanés sont improvisés avec humour par la troupe du Koteba.
Clé de bronze au Festival de Lorquin en 1994
Prix des “10 meilleurs films” aux Entretiens de Bichat en 1988
Prix du Comité Français d'Education pour la Santé, Euromédecine, Montpellier en 1988
Prix du meilleur film d'auteur à la "IIIème nuit de la psychiatrie", Paris en 1994
Premier Prix au Festival Vidéo Psy de Valence en 1991
13h.30
Film
Paroles de psys – Jean- Claude HELLEQUIN
Documentaire - France, Bénin 2003 - 52 minutes
Au Bénin, berceau du vaudou, l’art divinatoire et les plantes du guérisseur se conjuguent à la science et à la
parole du psychiatre formé à l’occidentale. Immersion dans le village psychiatrique de la guérisseuse Agbohoué
qui, avec ses enfants, soigne une quarantaine de malades mentaux selon des pratiques héritées des ancêtres.
Le Professeur Ahyi, premier psychiatre agrégé du Bénin et défenseur de la tradition situe les actes de la
guérisseuse dans le processus thérapeutique et le contexte culturel.
Rencontre avec
Marie-Jo BOURDIN, assistante-sociale, responsable du Pôle Formation Centre F. Minkowska, Paris
„„„„„„„„„„„
„ Salle 2 ƒ séance de 13h.00 à 15h.30
13h.00 Place du père
13h.00
Film
William Z – Patrick IRATNI
Fiction - Belgique 1996 - 52 minutes
William Z ferme le triangle issu d'un couple banal qui aime tant et si mal.
William est fils unique, désiré, adoré. Mais, il n'a pas cherché à s'intégrer dans les rêves parentaux. Alors le
triangle s'est brisé. Tout petit, il s'est laissé glisser le long d'un mur, s'est recroquevillé, refermé sur un étrange
secret.
Aujourd'hui, le père conduit son fils à l'hôpital, l’énième hôpital. Il sait déjà qu'il va falloir parler, raconter les
pourquoi, les comment, dévoiler, se mettre à nu. Cela lui semble insupportable. Il en veut tellement à William
pour cela et pour le reste. L'inattendu pour le père, c'est qu'il se retrouve en face d'une jeune femme, psychiatre,
directrice de l'hôpital, et, l'étrange jeu des questions-réponses se transforme tout de suite en rapport de
séduction, en rapport de force.
14h.00
Film
Le crime quotidien – Nina TOUSSAINT
Documentaire - Belgique 1994 - 56 minutes
Zoé était la victime préférée de son père. Pendant 18 ans, il l’a maltraitée, humiliée et violée quotidiennement...
Aujourd’hui, elle a la force de parler, mais son père bénéficie d’une prescription. La confrontation n’aura jamais
lieu. Le bourreau n’avouera plus jamais... Zoé reste seule face à sa mémoire et à sa parole. Mais que peuvent
une parole et une mémoire? Se souvenir et revenir sur les lieux, comme un ancien concentrationnaire, et dire "
c’était ici " et " c’était moi "...
Clé d’or au Festival de Lorquin en 1995
Rencontre avec
Nina TOUSSAINT, réalisatrice
Alain QUINET, psychiatre, psychothérapeute analytique et systémique, S.S.M.
de l’U.L.B.
6
Images Mentales au Cinéma Nova
Rue d’Arenberg, 3 – 1000 Bruxelles
Programme
Jeudi 4 mai
„ séance de 20h.00 à 22h.00
20h.00 Films d’ateliers
Film
Défilé – Corinne BEHIN et Myriam SADUIS, Club Antonin Artaud
Fiction – Belgique 1999 – 16 minutes
“En février 1999, nous avons présenté au Club Antonin Artaud un défilé de mode dans un esprit fantasque et
quelque peu satirique.
Ce projet avait engagé 6 mois de travail-recherche pour chacun d'un vêtement fantasque, utilisation de matériaux
détournés: nappes de papier, film alimentaire, fil de fer... lectures de comptes-rendus des défilés de grands
couturiers, écriture de textes commentant chaque vêtement, apprentissage d'une démarche convoquant les
regards... In fine, ce travail avait donné lieu à une représentation qui fut pour chacun des participants un moment
de grâce et de fantaisie.
Nous avons ensuite eu le désir d’aller plus loin en réalisant une vidéo et en réinventant autour de la
représentation. Nous avons rendu compte de ce processus d’élaboration qui permettait un nouveau regard sur
l’événement.” Myriam Saduis.
Clé de bronze au Festival de Lorquin en 1999
Sélectionné à la Biennale Européenne du court métrage, à Liège en 2000.
Film
Maboul Palace - Atelier Vidéo du Code de l’Equipe
Fiction - Belgique 2003 - 20 minutes
L’idée de ce film est parti du désir des participants à l’atelier vidéo du CODE de réaliser une comédie sur le sujet
de l’hospitalisation en psychiatrie. Le travail s’est construit d’après les impressions, sentiments et souvenirs de
patients du Code ayant raconté l’un ou l’autre épisode de leurs séjours en hôpital psychiatrique. Ensuite, il a
consisté à imaginer un univers ludique un peu particulier…
Paul Cambier, un homme comme les autres, est soudain éjecté de son univers quotidien et « atterrit »
brutalement dans le Maboul Palace dont il va progressivement découvrir les règles.
Film
Rodin dans son jardin - Réalisé par les patients de l’Association
Elan Retrouvé – Institut Paul Sivadon – Fiction - France 1994 - 17minutes
Au départ, un montage image à visée documentaire consacré aux statues du Musée Rodin.
Puis, lors de l’écriture du texte, un effacement du terme « Musée » au profit d’un retour signifiant « d’hôpital de
jour », désormais nommé Auguste Rodin, lieu d’une catastrophe surnaturelle qui pétrifia l’ensemble de sa
population à la suite de la rupture des stocks de neuroleptiques…
Clé d’or au Festival de Lorquin en 1995
Film
Rumba Cérébrale – Productions Déclick
Fiction - Québec, Canada 2005 - 40 minutes
Ecrit, réalisé, joué et monté par 9 jeunes québécois atteints de schizophrénie dans le cadre d’un projet d’insertion
en emploi. Rumba cérébrale est un film bouleversant porteur d’espoir pour tous ceux qui s’interrogent sur le
délire et ses manifestations.
11 septembre 2001. Alors que les tours jumelles du World Trade Center s’effondrent, trois destins croisés
basculent. En ce jour à marquer d’une pierre blanche, Sébastien, Valérie et Jacob vivent leur premier épisode
psychotique. Rumba cérébrale se veut un témoignage de leur délire vu de l’intérieur, une illustration des peurs,
des idées, des doutes et parfois du désespoir qui ne manque pas de surgir quand le réel perd son sens, de l’enfer
à la rédemption.
7
« Nous, atteints de schizophrénie vivons dans un cauchemar éveillé dont nous sommes seuls à saisir l’intensité.
Tous nos sens sont amplifiés. Notre psychisme baigne dans le désordre. En notre intériorité, le monde extérieur
devient comme une vaste illusion. Nos monstres n’ont pas été vaincus. Dans le marécage de nos tripes des
milliers d’yeux s’agitent et nous surveillent. Sommes-nous ? Des voix sans âge résonnent venant de l’au-delà.
Comme si l’univers entier nous tombait sur le corps. (…) L’impossible devient possible car si nous sommes allés
si loin, c’est pour mieux revenir. »
Rencontre avec
Françoise DUMONT, psychiatre
Martine LOMBAERS, atelier vidéo du Code de l’Equipe
Philippe LALY, Rencontres nationales vidéo en santé mentale - Paris
Myriam SADUIS, Club Antonin Artaud
„„„„„„„„„„„
„ séance à 22h.00
22h.00 Film
Futur anterieur – Philippe COEN
Fiction – France, 1988 – 24 minutes
Karl est étudiant, il attend les résultats d'un concours. Nicolas entraîne Karl dans une spirale d'angoisse. Ce
dernier projette alors en lui une vie imaginaire.
Clé d’or au Festival de Lorquin en 1988
Film
La lucarne – Thierry AUGE
Documentaire – France, 1989 - 54 minutes
"Dans certaines maisons de la région d'Ainay-le-Château, dans le Bourbonnais, un des murs de la chambre des
propriétaires était autrefois percé d'une lucarne. L'ouverture ainsi pratiquée donnait sur les quartiers réservés à
leurs pensionnaires, des malades mentaux, hommes et femmes. Les "parents d'accueil" pouvaient dès lors
aisément surveiller les égarements passagers de leurs "protégés". Voilà déjà cent ans que ces pratiques existent
et, aujourd'hui, quatre cents familles de l'endroit accueillent quelque mille patients principalement originaires
d'hôpitaux parisiens. Là, c'est la campagne, nous y sommes des étrangers. Les gens de la ville n'ont pas colonisé
les lieux, ils y ont envoyé leurs fous. Ces hommes et ces femmes ne sont pas un problème dont il est urgent de
parler: ils ne dérangent personne, ils sont hors du monde, du nôtre. Chacun d'entre eux est, tout au plus, une
petite tragédie du grand ordinaire, de celles que la société préfère laisser dans l'ombre et qui nous laisse toujours
un arrière-goût amer" (Th. Augé).
Vendredi 5 mai
„ séance de 20h.00 à 22h.00
20h.00 Autisme
Film
A la recherche de Stephen Eliott – Christophe CHEVALIER et
Cecilia PAGLIARANI – Documentaire - France, 2003 – 47 minutes
Interné à 8 ans dans l’institut fondé par Bruno Bettelheim, l’école orthogénique de Chicago, réputée accueillir les
enfants généralement reconnus comme irrécupérables par toutes les autres structures, Stephen Elliot subit des
tests psychologiques qui mettent en évidence son intelligence supérieure, mais signalent un processus de nature
schizophrène, des angoisses paranoïdes suffisamment graves pour indiquer un traumatisme précoce. On
préconise un traitement. Il durera treize ans. Aujourd’hui, Steve est banquier à New York. Comment a-t-il réussi à
mener son combat ? De tous les enfants accueillis à l’école de Bettelheim, il est le seul à avoir réussi à en
témoigner dans un livre intitulé "La Métamorphose, mes treize années chez Bruno Bettelheim". Ce film reconstruit
son histoire.
Clé de bronze au Festival de Lorquin en 2004
8
Film
Petits morceaux de lumière – Alain BOUVAREL, Régis CAEL
Documentaire – France 1996 - 52 minutes
A travers six histoires cliniques, ce film retrace les étapes diagnostiques, thérapeutiques et éducatives de six
enfants en donnant la parole à tous les acteurs de la prise en charge. Les témoignages et particulièrement ceux
des parents tissent la trame de ce document.
Prix du Public au Festival International de Mauriac en 1997
Meilleur film psy au 5ème salon international "psychiatrie et système nerveux central" - cité
des sciences et de l'industrie de la Villette - en 1997
Rencontre avec
Pascal NOTTET, directeur du Centre Parhélie
Pascale BESSERER, responsable clinique de l’Unité des Adolescents de
Parhélie
Samedi 6 mai
„ séance de 18h.00 à 20h.00
18h.00 Différences et Précarités
Film
Auto-portrait d’un schizophrène – Eric DUVIVIER et DidierJacques DUCHE – Fiction - France, 1988 – 21 minutes
"Le vide est mon miroir, la mort ma compagne. Je gis, je ne suis plus rien de moi..." La déchirure intérieure d’un
malade, joué par Pierre Clementi, à partir des écrits authentiques d'un patient. Une expérience de cinéma
subjectif où la caméra prend la place de la tête du sujet.
Film
Droit de cité – Marie-Ange BEAUCE
Documentaire – France 1988 - 58 minutes
Ce document nous dépeint, sans voyeurisme ni misérabilisme, le vécu quotidien du clochard, ses rites, ses
pièges, la mort qui rôde en permanence. Ceux que l'on rencontre ont été choisis dans le milieu même où ils
vivent; ils sont de Nancy mais ils pourraient tout aussi bien vivre à Paris, New-York ou Montréal. L'itinérance est
universelle et partout le clochard vit le même drame.
Clé d’or au Festival de Lorquin en 1989
Rencontre avec
Luc COLINET, Psychiatre, thérapeute familial au S.S.M. Le Méridien
Coordinateur « Précarité et Santé Mentales » à la L.B.F.S.M.
„„„„„„„„„„„
„ séance de 20h.00 à 22h.00
20h.00 Film
Je ne suis pas un animal - ZOROBABEL et GSARA
Fiction – Belgique, 2005 – 7 minutes
Huit jeunes, patients dans un hôpital psychiatrique bruxellois, ont participé à toutes les démarches de création.
Une chenille, deux singes, une colombe, un rhino, un toucan et un papillon évoluent dans des décors champêtres
et nous racontent une tranche de vie, nous livrent leurs attentes, leur recherche, leurs espoirs fous d’avenir, leur
chemin accidenté, leur école buissonnière, leurs doutes, leurs questions, leurs amitiés,…
Film
Geel – Amout HAUBEN
Documentaire – Belgique, 2005 [v.o. néerl. - st angl.] - 82 minutes
A Geel, près d'Anvers, sur 34000 habitants, il y a 550 "fous du village". C'est qu'une tradition séculaire veut que
les paysans accueillent au sein de leur famille des patients psychiatriques. Ceux-ci n'y sont pas en vacances,
9
mais en deviennent membres à part entière et participent à la vie de leur famille adoptive. Parfois durant des
dizaines d'années.
Arnout Hauben a suivi quatre de ces familles pendant quatre saisons, et filme "la vie comme elle va", sans pathos
ni rebondissement spectaculaire: Robke et Eddie, les colombophiles (aussi nombreux dans cette région que dans
le Hainaut des "Convoyeurs attendent), Léon, virtuose de la scie à bois, Klara, qui aime les escapades à la mer,
et dont les parrains ne peuvent plus se passer.
Geel est un documentaire produit pour la télé flamande, d'excellente facture, qui - pour une fois - prend la temps
de nous raconter les petites choses de la vie, parfois amusantes, parfois un peu tristes, jour après jours, dans ce
petit village finalement unique au monde.
Rencontre avec
Amout HAUBEN, réalisateur
„„„„„„„„„„„
„ séance à 22h.00
22h.00 Film
Derrière les maux dits – Pierre HERZ et Annick LE BOULANGER
Fiction – France 1988 - 15 minutes
Un regard caustique sur les travers de l'institution, fiction jouée par des non-soignants montrant le décalage
progressif existant entre le discours professionnel et le ressenti d'une patiente pénétrant dans l'univers
psychiatrique.
Clé de bronze au Festival de Lorquin en 1988
Film
J’ai rêvé d’une grande étendue d’eau – Laurence PETIT-JOUVET
Documentaire – France 2002 - 54 minutes
Lors de sa consultation à l'hôpital Avicenne de Bobigny, Marie-Rose Moro s'entoure de psychologues et
d'ethnologues. Elle reçoit des familles migrantes, venues d'Afrique, d'Asie, du Moyen Orient et d'ailleurs. Car si
l'on peut considérer, comme le faisait Georges Devereux, le précurseur de l'ethnopsychanalyse, que les maladies
mentales et le fonctionnement du psychisme et de l'inconscient sont universels, c'est toutefois dans un code
culturel spécifique que s'expriment les maladies et que se déroulent les psychothérapies. Les migrants de
première génération sont par conséquent des personnes dont les problèmes ne peuvent éventuellement pas se
comprendre par les voies habituelles de la médecine et de la psychiatrie. Là, les patients trouvent ce qu’aucune
thérapie ne leur propose ailleurs: ils peuvent exprimer ce qui leur arrive, sans se couper de leurs croyances, de
leurs coutumes, ni de leur histoire. Comme dans les sociétés traditionnelles où la maladie est soignée
collectivement, le travail se fait en groupe. Lieu d'invention autant qu'espace clinique d'exception, ce service a
accepté qu'une caméra témoigne du travail sensible qui s'y déroule.
Dimanche 7 mai
„ séance de 18h.00 à 20h.00
18h.00 Psychiatrie vue de l’intérieur
Film
Médicaments, paroles d’usagers - Xavier MOINE, Isabelle TEILLET
et 23 participants – Fiction – France 1999 - 34 minutes
Xavier MOINE, dit « Xam », artiste en résidence à l'hôpital Paul GUIRAUD de Villejuif, initiateur de l'atelier I.D.
VISION a réalisé ce film pour répondre à la demande du Docteur Denis CHINO qui était de donner la parole aux
usagers confrontés à la psychiatrie et à la prise de leur traitement. Ils étaient libres de s'exprimer sur leur
ressenti, leur vécu.
Le travail de Xam tente de nous plonger dans l'univers de la psychose: par la distorsion du son, des effets
sonores et lumineux, de superpositions d'images afin de nous immerger dans ce monde parallèle.
10
Film
Cet homme derrière la vitre - Christian DELOEUIL
Documentaire - France, 1980 – 58 minutes
"Ce film est la confession d’un homme que la société qualifie habituellement de malade mental. Il nous permet de
découvrir un être doué de rares qualités d’âme et d’esprit. C’est aussi un témoignage parfois drôle, parfois tendre,
parfois amer et bouleversant sur l’itinéraire d’un individu coincé entre la société, la famille, l’institution
psychiatrique et lui-même. Jacques Zelnio est décédé en 1989 après avoir vécu reclus chez ses parents, dans
une chambre de 10 m2 dont il ne sortait plus qu’à de très rares occasions…pour se faire prescrire des
tranquillisants" (Christian Delœuil, avril 1989).
Clé d’or au Festival de Lorquin en 1980
Rencontre avec
Marie-Pierre CHAYLAT, Ateliers 18, Malakoff, Paris
Philippe HENNAUX, psychiatre, médecin-directeur de la Pièce de l’Equipe,
président de la L.B.F.S.M.
„„„„„„„„„„„
„ séance de 20h.00 à 22h.00
20h.00 Film
Aliénations – Malek BEN SMAÏL
Documentaire – Algérie, France 2003 - 104 minutes
En suivant au quotidien médecins, malades et familles dans le service de psychiatrie d’un hôpital de Constantine,
le film tenter de comprendre les souffrances que peuvent vivre, aujourd’hui les Algériens et de cerner le malaise
social dominant dans ce pays, les difficultés qu’il rencontre pour définir son identité collective et nationale. La
société algérienne a été profondément bouleversée durant le siècle dernier. La colonisation tout d’abord, a mis en
contact - violent - deux cultures. Depuis 1962 et plus encore ces dix dernières années, l’Algérie n’a cessé d’être
travaillée par l’opposition tradition/modernité, valeurs religieuses/valeurs démocratiques. S’intéresser à ce qui se
passe aujourd’hui dans un hôpital algérien de psychiatrie est une façon de prendre le pouls de cette société en
s’écartant du tourbillon des événements et de leur médiatisation. L’auteur dédie son film à son père, l’un des
fondateurs de la psychiatrie algérienne.
Clé d’argent au Festival de Lorquin en 2004
22h.00 Drink de clôture
Retrouvez Freud et Françoise Wolff sur
le lundi 8 mai en soirée
11
Images Mentales
Renseignements pratiques
Tarifs
Cinéma
Arenberg
„ Séance ouverture « Folle embellie » : 6 euros
5 euros
prix plein
tarif réduit
(étudiants, chômeurs)
Pour la séance d’ouverture, réservation préalable souhaitée auprès de la L.B.F.S.M. 02 511 55 43
„ Autres séances :
La séance : 4 euros prix plein
3 euros tarif réduit
Cinéma Arenberg - Galerie de la Reine, 26 - 1000 Bruxelles
www.arenberg.be
Cinéma
Nova
„ La séance : 3,5 euros prix plein
2,5 euros tarif réduit
(étudiants, chômeurs)
Cinéma Nova - Rue d’Arenberg, 3 - 1000 Bruxelles
www.nova-cinema.org
Pour recevoir le programme,
pour tous renseignements et réservations
Ligue Bruxelloise Francophone pour la Santé Mentale - tél. : 02 511 55 43
www.psymages.be
www.nova-cinema.org
www.arenberg.be
www.cinergie.be