Brochure 2016-2017 - Théâtre de Cornouaille

Commentaires

Transcription

Brochure 2016-2017 - Théâtre de Cornouaille
La vie ce n’est pas
d’attendre
que les orages
passent,
c’est d’apprendre
comment danser
sous la pluie.
Sénèque
L’actualité de l’année écoulée ne nous
Mais toutes ces expressions de démentira pas. Les orages de toutes
notre intelligence sensible ne doivent pas
sortes n’ont pas manqué de s’abattre
pour autant nous illusionner et nous faire
aux quatre coins de notre planisphère.
oublier totalement la complexité Guerres, attentats, replis identitaires,
de nos existences. Car notre bonheur
chocs écologiques, crise économique…
réside aussi grandement dans notre
Sans en être toujours les victimes
capacité à nous émanciper d’une réalité
directes, ces malheurs du monde nous
quotidienne, qui trop souvent nous réduit
touchent et nous interpellent.
au court terme et à l’aveuglement.
Mais comment faisons-nous pour vivre
Alors apprendre à danser sous la pluie, avec ? Quelle résilience nous permet à ouvrir grands les yeux et les oreilles, de passer outre et poursuivre notre route,
à dépasser nos idées préconçues pour
à titre individuel, intime, comme à titre nous permettre d’atteindre de nouveaux
collectif, citoyen ? Sénèque disait sans
horizons esthétiques et en éprouver des
doute vrai, qui conditionnait le sort de
plaisirs certains, apprendre à conjuguer
notre humanité à sa capacité à savoir
les langages artistiques du passé, du
« comment danser sous la pluie ». présent et de l’avenir pour faire rougeoyer
Malgré tout.
toujours plus intensément le creuset
On peut voir là l’expression d’une obligation nécessaire à notre survie, mais aussi
la trace d’une irrépressible joie de vivre
encore atteignable. L’art peut être le chemin qui conduit vers ce coin de paradis
de l’invention, à partager ensemble ces
sensations de petits bonheurs éphémères
ou de profondes imprégnations durables,
telles seront encore cette saison nos raisons de vivre à votre intention.
sur terre. La beauté peut nous sauver. Franck Becker
La création peut nous exalter, encore. Directeur du Théâtre de Cornouaille
1
Le Centre
de création musicale
AURÉLIEN DUMONT,
COMPOSITEUR EN RÉSIDENCE
DAMIEN GUILLON,
ARTISTE ASSOCIÉ
Le compositeur Aurélien Dumont sera associé
Damien Guillon, contre-ténor accompli,
en 2016-2017 à notre Centre de création
poursuit, en parallèle d’une carrière
musicale pour une deuxième saison. Issu
d’interprète d’envergure internationale,
du CNSMD de Paris, il a suivi la classe de
le projet d’implantation régionale de son
composition et d’informatique musicale de
ensemble baroque, Le Banquet céleste,
l’IRCAM, avant de devenir docteur en compo-
dont il assure la direction artistique et
sition musicale à l’École normale supérieure
musicale. Cet ensemble a déjà conquis les
de Paris. Très présent dans le domaine de la
publics de nombreux festivals presti-
scène, le catalogue d’Aurélien Dumont com-
gieux, de même que celui du Théâtre de
porte plusieurs opéras et œuvres de théâtre
Cornouaille lors des deux précédentes
musical. La culture japonaise (il partage sa vie
saisons. Le Théâtre de Cornouaille entre Paris et Tokyo), le lien avec la musique
l’accompagne dans sa démarche d’implan-
du passé, la poésie contemporaine (longue
tation bretonne et de rayonnement collaboration avec Dominique Quélen), ainsi
national durant encore deux saisons à
qu’une réflexion particulière sur la scénogra-
venir. Nous l’accueillerons en 2016-2017
phie musicale, sont au centre de ses préoccu-
avec un programme « italien » dédié à
pations. Le Théâtre de Cornouaille vous per-
Vivaldi, Pergolèse et Bach (voir présenta-
mettra cette saison de découvrir sa musique
tion détaillée du concert p. 109).
à trois reprises dans le cadre de la sixième
édition de Sonik en accueillant : le Quatuor
Diotima pour un concert alliant des œuvres
de Schubert et Janáček à une création mondiale d’Aurélien Dumont dédiée à l’ensemble
(commande du Théâtre de Cornouaille), le
chœur des Cris de Paris et leur spectacle 5.1
Polyphonies spatialisées incluant une œuvre
vocale du compositeur, ainsi que la deuxième
création mondiale d’une œuvre pédagogique
d’Aurélien Dumont intitulée Centimes (commande du Théâtre de Cornouaille), avec des
élèves instrumentistes de trois écoles de
2
musique du Sud-Finistère.
ÈVE RISSER,
ARTISTE EN RÉSIDENCE
La pianiste et compositrice Ève Risser est
l’une des personnalités les plus créatives
de la jeune scène européenne, au carre-
Le Centr
de créati
four du jazz, des musiques improvisées et
contemporaines. Diplômée du CNSMD de
Paris (département jazz) en piano, forte
de son expérience de cinq années de col-
laboration au sein de l’Orchestre national
de jazz et de nombreuses créations, elle
constitue en 2015 le White Desert Orchestra, réunissant la fine-fleur de la scène
02
01
01
02
03
Émile Parisien
Ève Risser
Bagad Kemper
jazz parisienne ainsi qu’un trompettiste
03
constitué d’amis musiciens rencontrés à
norvégien. Le premier programme de cet
Marciac et Toulouse, pioche dans le free
ensemble de dix musiciens est un projet
jazz, le rock et le classique, pour proposer
musical inspiré des canyons du Sud-Ouest
des compositions qui sortent des sentiers
américain. Le Théâtre de Cornouaille
battus. En 2009, son groupe reçoit une
accueillera ce concert dans le cadre de
Victoire du jazz dans la catégorie révéla-
son temps fort Sonik en mai 2017. Il sera
tion. Il devient l’un des solistes les plus
précédé durant toute la saison d’un impor-
demandés sur la scène française, associé
tant travail de sensibilisation, entremêlant
à des aînés aussi bien qu’à des artistes de
création et action culturelle et visant à
sa génération. En janvier 2013, il reçoit le
préparer plusieurs chœurs amateurs à se
prestigieux Prix Django Reinhardt de l’Aca-
produire avec Ève Risser et son orchestre,
démie du jazz « artiste de jazz de l’année
à l’occasion de ce concert final (voir pré-
2012 », et en juin 2014, le prix « artiste de
sentation détaillée du concert p. 132).
l’année » aux Victoires du jazz. À Quimper,
soutenu par la SPEDIDAM, le Théâtre de
ÉMILE PARISIEN,
ARTISTE EN RÉSIDENCE
Cornouaille l’accueillera en résidence et
produira la création du nouveau programme
re
ion musicale
Saxophoniste audacieux et libre, Émile Parisien est l’une des grandes révélations
de la scène jazz française et européenne
de ces dernières années. Formé au célèbre
Collège jazz du festival de jazz de Marciac,
il s’oriente rapidement vers un jazz contemporain. Énergique et inventive, la musique
du Émile Parisien quartet, son groupe phare
de son quartet, Double screening (voir
présentation détaillée du concert p. 114).
En amont de ce rendez-vous attendu, Émile
Parisien effectuera à Quimper une série de
cinq concerts « show-case » en duo avec le
guitariste Manu Codjia.
3
TROIS ENSEMBLES MUSICAUX
EN COMPAGNONNAGE
ARTISTIQUE DURANT LES TROIS
SAISONS 14/15, 15/16 ET 16/17
Grâce au soutien exceptionnel de l’Office
National de Diffusion Artistique et de la
SACEM, le Théâtre de Cornouaille poursuit
cette saison ce projet de compagnonnage
artistique fort enthousiasmant initié il y a
du feu en 2015/2016, nous accueillerons
cette saison un spectacle intitulée La Voie
de la beauté (voir présentation détaillée
du concert p. 68).
Le Balcon, dirigé par Maxime Pascal,
fonctionne à la manière d’un collectif
artistique plein de la fougue de sa jeu-
deux ans avec trois ensembles musicaux nesse. Il s’est donné comme ambition de
différents, qui habitent notre programma-
réinventer les codes du concert, notam-
tion à raison d’un concert chacun par saison.
ment par l’usage subtil de l’amplification,
Cette diffusion est par ailleurs accompagnée
afin que chaque représentation soit pour
de plusieurs projets d’action culturelle.
les auditeurs un spectacle total. Élève de
Le Caravansérail nous permet de prolonger le dialogue avec le claveciniste
Bertrand Cuiller, qui a collaboré ces
dernières années, aux côtés de la metteur
en scène et comédienne Louise Moaty, à
la création de deux spectacles de théâtre
musical baroque produits par notre Centre
de création musical. Bertrand Cuiller,
soutenu dans sa nouvelle entreprise par
la Fondation Royaumont, a constitué son
propre ensemble musical baroque et s’affirme désormais comme directeur musical
4
Le Centr
de créati
de Sefarad’s en 2014/2015 et de Poème
Pierre Boulez, le jeune chef a par ailleurs
remporté à l’unanimité du jury, en 2014, à
vingt-huit ans, le prestigieux concours de
jeunes chefs d’orchestres du Festival de
Salzbourg. Nous l’accueillons cette saison
dans le cadre de Sonik avec un concert
composé d’extraits de l’opéra Jeudi de
Lumière de Karlheinz Stockhausen, et de
la Sérénade K.361, dite Gran Partita de
Wolfgang Amadeus Mozart (voir présentation détaillée du concert p. 123).
tout autant qu’interprète (voir présentation
LA CO[OPÉRA]TIVE :
PROJET DE PRODUCTION LYRIQUE
détaillée de son concert A Fancy p. 52).
Pour conserver à nos projets de spectacles
L’Ensemble Variances a pour parti-
de théâtre musical toutes leurs ambitions
cularité d’être dirigé par le composi-
artistiques, malgré les tensions budgétaires
teur Thierry Pécou. Ses programmes
qui fragilisent toujours plus l’économie
mettent en écho les créations de son
de la production à l’échelle nationale au
directeur-compositeur avec des œuvres
moins, et pour inventer collectivement de
contemporaines écrites par d’autres com-
nouveaux modes de collaborations profes-
positeurs, souvent réunies par un fil rouge
sionnelles, qui permettent de construire
thématique. Thierry Pécou s’attache
plus solidement les projets de créations
quant à lui à développer une écriture
que notre Centre de création musicale
musicale qui tisse régulièrement des liens
désire soutenir, nous avons mis en place,
entre musique savante et musiques popu-
avec trois premières structures culturelles
laires du monde entier. Après les succès
partenaires, constitutives de ce que nous
qualifions de socle fondateur, un nouveau
re
ion musicale
mode d’élaboration de productions artis-
mettra vingt-cinq compositeurs à l’honneur.
tiques. Chaque saison depuis l’édition 2015-
Cette fois encore, Sonik sera soutenu par la
2016, nous nous sommes donné l’objectif
SPEDIDAM, son partenaire historique.
commun de faire éclore en production et
de porter en diffusion un projet artistique
CRÉATION MUSICALE RÉGIONALE
de théâtre musical différent, qu’il relève
Au-delà des projets de notre artiste asso-
des esthétiques lyriques baroque, clas-
cié, Damien Guillon, qui a implanté ses
sique ou contemporaine. Cette « Coopéra-
activités de création en Bretagne, notre
tive » rassemble d’ores et déjà les scènes
Centre de création musicale soutiendra
nationales de Besançon et Dunkerque, le
quatre autres projets issus de la création
théâtre de Compiègne et notre Théâtre de
régionale. En tout premier lieu, le Théâtre
Cornouaille. D’autres structures culturelles
de Cornouaille coproduira et accueillera en
amies, qu’elles soient issues comme nous
résidence de création le nouveau spectacle
du réseau pluridisciplinaire national ou de
du Bagad Kemper, Melezour, qui sera créé
la famille des maisons d’opéra, rejoindront
à Quimper, le 8 octobre 2016. Par ailleurs,
cette dynamique novatrice, pour initier
le Théâtre de Cornouaille programmera
et soutenir nos projets communs sur les
un concert du chanteur-rappeur breton
quatre années à venir, ou s’inscrire plus sim-
Krismenn en duo avec Alem, le 18 mai
plement en soutien de tel ou tel projet par-
2017, dans le cadre de Sonik. Enfin, deux
ticulier. Après le succès de notre première
nouveaux concerts de l’Orchestre de Bre-
production de l’opéra Les Noces de Figaro de
tagne viendront confirmer notre fidélité à
Mozart, accueilli en janvier 2016 à Quimper,
l’ensemble symphonique régional.
et présenté vingt-trois fois dans quatorze
théâtres la saison dernière, nous soutenons
aujourd’hui la production de l’opéra Gianni
Schicchi de Giacomo Puccini, que nous
présenterons à Quimper en mars 2017 (voir
présentation détaillée du spectacle p. 101).
CONCERTS AU CHOCOLAT
Devenus en sept saisons une institution
dans l’institution, nos concerts au chocolat
entameront leur huitième édition consécutive, avec la même exigence de qualité
et de diversité de talents, émergents ou
SONIK
confirmés. Sous toutes ses esthétiques
La sixième édition de notre temps fort dédié
(classique, moderne, romantique ou
aux musiques contemporaines fera toujours
baroque), toutes ses couleurs, toutes ses
la part belle à l’éclectisme, ainsi qu’aux
intensités, la musique de chambre réson-
aventures pariant sur la transversalité des
nera à nouveau au Théâtre de Cornouaille,
esthétiques et des cultures musicales, fai-
durant tout l’hiver prochain, à raison de
sant dialoguer musiques savante et popu-
cinq rendez-vous d’exception.
laire, invention sonore, théâtre musical,
jazz, rap, beatbox, pop, musique baroque
et polyphonies spatialisées ! Neuf concerts
illustreront ce foisonnement créatif, qui
5
avis
aux
amateurs *
* amateur : qui a du goût pour.
« On ne force pas une curiosité, on l’éveille ».
Faisant nôtre cette citation de Daniel Pennac,
nous vous invitons à nourrir votre curiosité de rencontres
avec les artistes accueillis dans notre théâtre,
l’enrichir d’expériences de pratique artistique, la régénérer
des idées et connaissances qui agitent les réflexions
de nos conférenciers, ou tout simplement la partager
à l’occasion des différents rendez-vous conviviaux
d’action artistique que nous vous proposons cette saison.
6
On connait la musique !
LE COMPOSITEUR AURÉLIEN
DUMONT EN RÉSIDENCE
AU THÉÂTRE DE CORNOUAILLE
CONFÉRENCE
AUTOUR DE MELEZOUR
Aurélien Dumont poursuit sa résidence de
conférence sur « la musique bretonne en
compositeur au Théâtre de Cornouaille, ini-
miroir » en introduction à la création du spec-
tiée la saison dernière. Deux concerts per-
tacle Melezour. Plus d’informations p. 14.
mettront la découverte de ses œuvres interprétées par des artistes invités, de même
La chanteuse Marthe Vassallo propose une
JE 22 SEP | 18 :00 | MÉDIATHÈQUE DES URSULINES | ENTRÉE LIBRE DANS LA LIMITE DES
PLACES DISPONIBLES
qu’un concert pédagogique pour jeunes
interprètes et spectateurs actifs, complété
de différentes rencontres publiques.
CONCERT PÉDAGOGIQUE
CENTIMES
Aurélien Dumont compose actuellement six
pièces pédagogiques. Il travaillera tout au
TOURNÉE D’UN CONCERT
DE JAZZ D’ÉMILE PARISIEN
EN SHOW CASE
En amont de son concert en quartet avec le
trompettiste américain Ambrose Akinmusire, programmé au Théâtre de Cornouaille
le jeudi 27 avril, le saxophoniste Émile Parisien, accompagné du guitariste Manu Codjia,
long de la saison avec des élèves des écoles
propose un concert en show case en tournée
de musique de Carhaix et de Douarnenez,
dans plusieurs lieux partenaires du Théâtre
ainsi qu’avec le Conservatoire de musiques de
de Cornouaille : au Pôle universitaire de
Quimper, pour aboutir à la création du concert
Quimper de l’Université de Bretagne Occi-
Centimes dans le cadre de Sonik 2017.
MA 23 MAI | 19 :00 | L’ATELIER
ENTRÉE LIBRE SUR RÉSERVATION AUPRÈS DE
L’ACCUEIL/BILLETTERIE
ÈVE RISSER EN RÉSIDENCE AU
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE
Ève Risser travaillera tout au long de la saison avec un chœur d’adultes du Conservatoire de musiques de Quimper et des élèves
de sixième de la toute nouvelle classe à
horaires aménagés « musique » du Collège
Max Jacob de Quimper, pour intégrer ces
dentale, à la Médiathèque d’Ergué-Gabéric, au
Restaurant administratif du Conseil départemental du Finistère, à la Librairie Ravy et
dans les locaux de l’Association des auxiliaires des aveugles de Quimper.
JE 16 > SA 18 MAR
Cette tournée est rendue possible grâce au soutien de la SPEDIDAM.
STAGE VOCAL
La chanteuse Marie Picaut du chœur Les Cris
de Paris animera un stage de « polyphonies
spatialisées » auprès de choristes du Finistère.
En partenariat avec Musiques et Danses en Finistère.
amateurs au concert de son White Desert
Orchestra le vendredi 19 mai.
7
Participer
RECHERCHE DE FORCES VIVES
POUR LE SPECTACLE
ÇA IRA (1) FIN DE LOUIS
STAGE D’INITIATION CIRQUE
Pour l’accueil de son spectacle à Quimper à fond proposent une séance d’initiation
Ça ira (1) Fin de Louis, le metteur en scène
aux techniques d’acrobatie, de jonglerie et
Joël Pommerat recherche 15 personnes
d’équilibre sur objets. Cet atelier d’initiation
Avec l’école de cirque Balles à fond
Deux animateurs de l’association Balles
entre 30 et 60 ans. Aucun prérequis tech-
est ouvert aux duos adulte/enfant.
nique n’est exigé, seulement l’envie d’inté-
À PARTIR DE 5 ANS
grer un spectacle programmé sur le plateau
SA 14 JANV | 10 :00>12 :00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE
TARIF : 6 € PAR PARTICIPANT
du Théâtre de Cornouaille. Répétitions les
samedi 11 et dimanche 12 mars au Théâtre de
Cornouaille. Attention : ce projet ne s’adresse
pas à des professionnels du spectacle.
Réunion d’information en présence d’un
RENSEIGNEMENTS / INSCRIPTIONS
AURÉLIA ABRAMOVICI 02 98 55 98 50
membre de la compagnie de Joël Pommerat :
SPECTACLE PRÉSENTÉ
PAR LES CRÉADOS
MA 08 NOV | 18 :30 |
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE
de l’école de cirque Balles à fond
RENSEIGNEMENTS / INSCRIPTIONS
AURÉLIA ABRAMOVICI 02 98 55 98 50
grands élèves de l’école de cirque quimpé-
Dans le cadre du festival Circonova, les
roise Balles à fond présenteront un spec-
STAGE DE PORTÉS
ACROBATIQUES ADULTE/ENFANT
tacle à l’Atelier du Théâtre de Cornouaille,
avant l’une des représentations du spec-
Autour du spectacle Maintenant ou jamais
tacle L’Instinct du déséquilibre.
Deux artistes du spectacle Maintenant ou
ME 25 JAN | 18 :30 | ENTRÉE LIBRE
SUR RÉSERVATION
AUPRÈS DE L’ACCUEIL/BILLETTERIE
jamais proposent un atelier de portés acrobatiques en duos et en groupes, en profitant
de la différence de gabarit entre adultes et
enfants. Ce travail de « figures acrobatiques »
Ce spectacle sera également présenté le samedi
04 février, dans le cadre des samedis gratuits
du festival Circonova.
ne demande aucun prérequis technique.
À PARTIR DE 5 ANS
SA 28 JAN | 10 :00 >12 :00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE
TARIF : 10 € PAR PARTICIPANT
Particip
RENSEIGNEMENTS / INSCRIPTIONS
AURÉLIA ABRAMOVICI 02 98 55 98 50
8
AVEC L’ÉTABLISSEMENT
PUBLIC DE SANTÉ MENTALE
GOURMELEN DE QUIMPER
PETITE FORME À L’ATTENTION
DES PUBLICS
DU LOCAL MUSIK DE PENHARS
Le Théâtre de Cornouaille poursuit son
Dans le cadre du dispositif « culture et
partenariat avec l’Établissement public
citoyenneté » initié par la DRAC Bretagne, le
de santé mentale (EPSM) Gourmelen de
spectacle Master sera présenté au Terrain
Quimper, à l’attention des patients et des
blanc, à l’attention des jeunes fréquentant le
soignants. Il permettra cette saison l’ac-
Local Musik et de leur entourage, des publics
cueil d’un concert interprété par deux chan-
du secteur jeunesse et des membres du
teuses des Cris de Paris au sein de l’EPSM,
Conseil d’administration de la MPT Penhars.
l’organisation d’un atelier vocal mené par
ces mêmes artistes, ainsi que la tenue d’un
atelier théâtre mené par deux comédiens du
spectacle Les Molière de Vitez.
ATELIER THÉÂTRE
AVEC LA MJC DE KERFEUNTEUN
Un atelier théâtre, encadré par l’équipe
artistique d’un spectacle de notre program-
ATELIER RAP ET THÉÂTRE AVEC
LE LOCAL MUSIK DE LA MAISON
POUR TOUS DE PENHARS
mation, sera proposé aux comédiens amateurs du Pôle théâtre de Quimper.
Le comédien et rappeur Rodolphe Blanchet
RENCONTRE AVEC LES ARTISTES
du spectacle Master propose un atelier « rap
Des rencontres avec les équipes artistiques
et théâtre » aux jeunes qui suivent les activi-
invitées sont organisées tout au long de la
er
tés du Local Musik de la MPT Penhars. Ces
saison à l’issue des spectacles. Elles sont
derniers s’appuieront sur cet atelier pour
annoncées dans les programmes distribués à
nourrir de ces nouveaux acquis théâtraux
votre entrée en salle. Leur accès est gratuit.
leurs projets musicaux personnels, afin
de présenter l’aboutissement de ce travail
dans le cadre de Sonik, en première partie
du concert de Krismenn et Alem.
JE 18 MAI | 20 :00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE
9
Scolaires & étudiants
ACCOMPAGNER
UN GROUPE SCOLAIRE
Ce spectacle sera présenté aux élèves de
plusieurs établissements partenaires du
Vous êtes enseignant, documentaliste, relais
Théâtre : le Lycée Chaptal, le Collège Saint-
d’un groupe d’étudiants et envisagez une sor-
Yves - Le Likès et le Collège de La Tour
tie au théâtre avec un groupe… Le Théâtre
d’Auvergne à Quimper ; le Lycée de L’Aulne
de Cornouaille vous accueille pour : vous
à Châteaulin ; et le Collège Notre-Dame de
présenter les spectacles et imaginer la sai-
Penhors à Pouldreuzic.
son artistique qui correspondra le mieux à
LU 28 NOV > VE 02 DÉC
votre groupe ; visiter avec lui le Théâtre côté
coulisses, sur rendez-vous ; rencontrer de
manière privilégiée certains artistes pour un
dialogue autour des créations de la saison.
RENSEIGNEMENTS
DAVID GUYARD 02 98 55 98 50
AVEC L’ENSEIGNEMENT
SUPÉRIEUR
En partenariat avec l’Université
de Bretagne Occidentale
L’IUP Patrimoine
DU LYCÉE AU THÉÂTRE
ET VICE VERSA
Le Théâtre de Cornouaille accueille cette saison le spectacle de Jean-Pierre Baro : Master.
Ce serait dans un futur proche. Tellement
proche qu’on ne verrait aucune différence
avec aujourd’hui. Sauf une chose : le rap est
devenu une matière enseignée au collège.
Ce qui veut dire qu’on étudie son histoire,
Le Théâtre de Cornouaille intervient
auprès des étudiants de Master II de l’IUP Patrimoine.
Duo de jazz en show case
Le saxophoniste Émile Parisien et le guitariste Manu Codjia donneront un concert gratuit à l’attention des étudiants, dans le hall
du Pôle universitaire de Quimper de l’UBO.
En partenariat avec le Service culturel de l’UBO
ses œuvres majeures, ses grands noms, ses
dates, ses principales batailles, ses différents courants, son évolution, mais aussi
ses techniques, ses styles, ses différents
types de flow. On en enseigne aussi bien la
théorie que la pratique. Tout se passe dans
une salle de classe donc, pendant qu’un
élève passe un examen oral de rap devant
son professeur… Et comme dans le rap,
ainsi qu’à l’école, il est souvent question
de pouvoir, l’examen menace de tourner à
l’affrontement, ou même pire : au clash, ou
carrément à la battle.
10
Scolai
& étud
ATELIERS ARTISTIQUES
LYCÉE YVES THÉPOT // QUIMPER
COLLÈGE MAX JACOB //
Atelier cirque avec l’équipe artistique QUIMPER // JUMELAGE
du spectacle The Elephant in the room
Atelier cirque avec l’équipe artistique du spectacle Halka
LYCÉE AUGUSTE BRIZEUX // QUIMPER
Atelier théâtre avec l’équipe artistique COLLÈGE AUGUSTE BRIZEUX //
du spectacle Nobody
QUIMPER // JUMELAGE
Atelier danse avec l’équipe artistique LYCÉE LE PARACLET // QUIMPER
du spectacle Le Sacre du printemps
Atelier théâtre avec l’équipe artistique Atelier théâtre avec l’équipe artistique du spectacle Nobody
du spectacle Karamazov
LYCÉE PIERRE GUÉGUIN //
COLLÈGE HENRI LE MOAL //
CONCARNEAU
PLOZÉVET // JUMELAGE
Atelier théâtre avec l’équipe artistique Atelier théâtre avec l’équipe artistique du spectacle Ça ira (1) Fin de Louis
du spectacle Les Molière de Vitez
Atelier cirque avec l’équipe artistique LYCÉE DE L’AULNE // CHATEAULIN
du spectacle Maintenant ou jamais
Atelier théâtre avec l’équipe artistique du spectacle Master
COLLÈGE LA TOURELLE // QUIMPER
Atelier cirque avec l’équipe artistique LYCÉE AGRICOLE ET AQUACOLE
du spectacle Maintenant ou jamais
BRÉHOULOU // FOUESNANT
Atelier danse avec l’équipe artistique COLLÈGE LA TOUR D’AUVERGNE //
du spectacle Rouge
QUIMPER
res
diants
Atelier théâtre avec l’équipe artistique du spectacle Master
COLLÈGE SAINT YVES - LE LIKÈS //
CÔTÉ COUR(S)
Présentation publique des ateliers artistiques de la Scène nationale QUIMPER
de Quimper : le vendredi 9 juin 2017 Atelier théâtre avec l’équipe artistique au Théâtre de Cornouaille.
du spectacle Master
COLLÈGE NOTRE-DAME DE PENHORS //
POULDREUZIC
Atelier théâtre avec l’équipe artistique du spectacle Master
11
Salle des profs
UN ATELIER DE FORMATION
POUR LES ENSEIGNANTS
UN PROJET INSCRIT AU PLAN
ACADÉMIQUE DE FORMATION
Avec cette nouvelle édition, nous souhai-
Le Théâtre de Cornouaille propose cette sai-
tons aider les professeurs à imaginer des
son une formation à destination des ensei-
projets d’éducation artistique et culturelle
gnants du second degré, qui souhaitent
transdisciplinaires, en les incitant à s’ap-
construire un « Parcours d’éducation artis-
puyer sur le Théâtre de Cornouaille, mais
tique et culturelle » cohérent pour leurs
également à réfléchir à l’ouverture vers
élèves. Cette formation de deux journées
d’autres structures culturelles ressources
a pour objectif de donner des outils péda-
pour dynamiser leur projet.
gogiques pour appréhender un spectacle de
Dans cet objectif, le Théâtre de Cornouaille
théâtre ; de comprendre la démarche d’un
s’associe à l’École européenne supérieure
artiste de l’idée à la création ; de faire décou-
d‘arts de Bretagne à Quimper et vous pro-
vrir une structure culturelle comme lieu de
pose de redécouvrir la danse au XX siècle
ressources, notamment pour l’enseigne-
comme résultat d’une histoire (de la danse
ment de l’histoire des arts. Cette formation
classique et contemporaine), en lien avec le
sera enrichie d’un stage de pratique artis-
spectacle Le Sacre du printemps chorégra-
tique encadré par deux comédiens du spec-
e
phié par Dominique Brun. Ce spectacle chorégraphique, mais aussi musical et pictural,
a marqué une vraie rupture dans l’histoire
artistique du XXe siècle.
Cette formation sera enrichie de rencontres,
avec les artistes et les professionnels qui
tacle L’Opéra de quat’sous.
RENSEIGNEMENTS
LAURENCE PÉRIN 02 98 55 98 50
INSCRIPTIONS
PLAN ACADÉMIQUE DE FORMATION
(PLATEFORME GAÏA)
À PARTIR DU MOIS DE SEPTEMBRE 2016
font vivre le Théâtre de Cornouaille et
l’équipe de l’École supérieure d‘arts de
Quimper, d’un stage de pratique artistique
autour de la danse, d’une conférence de
Laurence Périn travaille avec l’équipe des
Martine Kahane sur l’histoire de la danse
relations avec le public en tant que conseil-
au XXe siècle, ainsi que d’un programme
ler relais pour les enseignants. Retrouvez
de spectacles à découvrir dans le cadre de
ses dossiers et ses pistes pédagogiques sur
notre saison 2016-2017.
les spectacles sur
Réunion d’information et inscriptions
ME 14 SEPT | 15 :00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE
www.theatre-cornouaille.fr
RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS
LAURENCE PÉRIN / DAVID GUYARD
02 98 55 98 50
12
UN PROFESSEUR
CONSEILLER RELAIS
CONTACT
[email protected]
02 98 55 98 50
De vous à nous
PAR ICI LA SORTIE
Responsable d’une association, d’un CE…
ENTREPRISES
ET PROFESSIONNELS
Vous êtes le responsable d’une association,
Vous souhaitez organiser une soirée au
d’un centre social, d’une MPT, d’un comité
Théâtre pour vos collaborateurs ou pour
d’entreprise ou d’une amicale et vous sou-
votre clientèle ? Nous vous conseillons dans
haitez initier une soirée au théâtre…
le choix du spectacle, nous vous proposons
un tarif préférentiel, et nous mettons à votre
Responsable d’un groupe scolaire
disposition un espace réception du Théâtre
ou universitaire…
pour l’organisation éventuelle d’un accueil
Vous êtes enseignant, documentaliste,
convivial avant ou après le spectacle. Nous
relais d’un groupe d’étudiants et envisa-
pouvons vous accompagner tout au long de
gez une sortie au théâtre avec un groupe… la mise en place de cette soirée.
Le Théâtre de Cornouaille vous accueille
RENSEIGNEMENTS
AURÉLIA ABRAMOVICI 02 98 55 98 50
pour : vous présenter les spectacles et imaginer la saison artistique qui correspondra le
mieux aux attentes de votre groupe ; visiter
avec lui le Théâtre côté coulisses, sur ren-
RÉSERVATIONS
ET TARIFS GROUPES
dez-vous ; rencontrer de manière privilégiée
Ouverture des réservations de groupes à
certains artistes pour un dialogue autour des
partir du 14 septembre.
créations de la saison.
Formulaire de réservation disponible sur
RENSEIGNEMENTS
AURÉLIA ABRAMOVICI / DAVID GUYARD
02 98 55 98 50
COMITÉS D’ENTREPRISES
Bénéficiez de tarifs privilégiés en décidant
www.theatre-cornouaille.fr
RENSEIGNEMENTS
DAVID GUYARD / BRIGITTE LE GOFF
02 98 55 98 50
VISITE VIRTUELLE
de venir séparément ou en groupe.
Le Théâtre de Cornouaille vous dévoile ses
Séparément : nous vous fournissons des
coulisses ! Découvrez ce théâtre du point
contremarques CE, que vos adhérents
de vue des artistes, des techniciens et de
échangent pour le spectacle de leur choix.
toutes les personnes qui animent ce lieu.
En groupe : nous réservons des places sur
Depuis le parvis jusqu’au centre de la scène,
un ou plusieurs spectacles ciblés.
cliquez, tournez, zoomez, en haut, en bas…
RENSEIGNEMENTS
AURÉLIA ABRAMOVICI 02 98 55 98 50
Une visite à 360° du Théâtre de Cornouaille
pour lever un coin du rideau.
www.theatre-cornouaille.fr
13
Autour des spectacles…
DÉCOUVREZ LES COULISSES DU
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE
CONFÉRENCE
DE MARTHE VASSALLO
Visites accompagnées dans le cadre des
Autour de Melezour du Bagad Kemper
Journées du patrimoine.
La chanteuse Marthe Vassallo propose
ENTRÉE LIBRE DANS LA LIMITE
DES PLACES DISPONIBLES.
une conférence sur « la musique bretonne
en miroir », en introduction à la création
SA 17 SEPT | 15 :00 | 16 :30
RENSEIGNEMENTS / RÉSERVATIONS
MAISON DU PATRIMOINE 02 98 95 52 48
du spectacle du Bagad Kemper, Melezour,
auquel elle participe (programmé le samedi
8 octobre au Théâtre de Cornouaille). Elle
CONFÉRENCE
DE JEAN-HUBERT GILSON
y évoquera le « miroir » comme jeu d’échos
L’utopie au jardin
répondre, répertoires en français et en
En écho au spectacle Mr Kroops - l’utopie
breton, voix féminines et masculines…) et
en marche
le « miroir » comme redécouverte de cette
constants de cette musique (chant à
Jean-Hubert Gilson, directeur du service
musique bretonne avec un regard neuf,
espaces verts de la Ville de Quimper, vous
comme un « retour aux sources ».
accueille au Jardin de la Coudraie pour une
Cette rencontre sera étayée par l’écoute de
rencontre / conférence sur l’histoire et la
quelques exemples musicaux.
symbolique des jardins, complétée par la
JE 22 SEP | 18 :00
MÉDIATHÈQUE DES URSULINES
RENSEIGNEMENTS
MÉDIATHÈQUE DE QUIMPER COMMUNAUTÉ
02 98 98 86 60
présentation de projets réalisés par la Ville
de Quimper, dont l’approche « utopique » du
jardin et des espaces verts se concrétise
autour de plusieurs expériences emblématiques : des jardins partagés, le projet
CYCLE DE CONFÉRENCES
intitulé « embellissons la ville » et le jardin
Cycle de cinq conférences pour mieux com-
potager « chantier d’insertion » de la Cou-
prendre de quoi le monde de demain sera fait.
draie. Vous êtes les bienvenus dès 18h30
Voir présentation détaillée du cycle de
pour visiter le Jardin de la Coudraie avant
conférences p. 26.
le début de la conférence.
Autour
des spe
MA 20 SEP | 19 :00
JARDIN DE LA COUDRAIE
271, ROUTE DE GUENGAT, QUIMPER
RENSEIGNEMENTS / RÉSERVATIONS
ACCUEIL / BILLETTERIE 02 98 55 98 55
14
RENSEIGNEMENTS / RÉSERVATIONS
ACCUEIL / BILLETTERIE
02 98 55 98 55
VISITE DU JARDIN MÉDICINAL
DU PRIEURÉ DE LOCMARIA
VISITE
DE « MONTAGNE-SUR-ODET »
En écho au concert La Voie de la beauté
Quimper à l’époque
Étienne Letty, jardinier de la Ville de Quim-
de la Révolution française
per, accompagné d’un guide-conférencier
En écho au spectacle Ça ira(1) Fin de Louis
de la Maison du patrimoine de Quimper pro-
Le temps d’une visite de « Montagne-sur-
pose une visite guidée du Jardin du Prieuré
Odet », la Maison du Patrimoine vous invite
de Locmaria centrée sur la thématique des
à une immersion dans le quotidien des Quim-
plantes médicinales et des manuscrits de
pérois à l’époque de la Révolution française.
Hildegarde von Bingen, en amont du concert
DI 12 MAR | 15 :00 | MAISON DU PATRIMOINE
La Voie de la beauté construit sur cette
double thématique.
DI 02 OCT | 15 :00 | JARDIN DU PRIEURÉ DE
LOCMARIA | PLACE BERARDIER, QUIMPER
RENSEIGNEMENTS / RÉSERVATIONS
OFFICE DU TOURISME DE QUIMPER
02 98 53 04 05
CONFÉRENCE MUSICALE
La médecine chamanique
En écho au concert La Voie de la beauté
Nausica Zaballos, auteure de l’ouvrage Le
Système de santé navajo : savoirs rituels
et scientifiques de 1950 à nos jours (édition L’Harmattan), exposera les deux types
de médecine (rituelle et scientifique),
qui coexistent et se complètent dans les
hôpitaux de Dinetah, réserve navajo aux
États-Unis. Sa conférence sera ponctuée
d’impromptus musicaux interprétés par le pianiste et compositeur Thierry Pécou et le duo de musique amérindienne Yaku
RENSEIGNEMENTS / RÉSERVATIONS
OFFICE DU TOURISME DE QUIMPER
02 98 53 04 05
JOURNÉES EUROPÉENNES
DES MÉTIERS D’ART
Lors des Journées européennes des métiers
d’art 2017, le Théâtre de Cornouaille ouvrira
ses portes à plusieurs artisans d’art cornouaillais, qui fabriquent et entretiennent
des instruments de musique. En amont du
concert de l’ensemble baroque Le Banquet
céleste programmé à 17h, vous pourrez rencontrer ces artisans, installés dans les coursives du théâtre, où ils présenteront, avec
la passion et l’engagement qui les caractérisent, leurs différents métiers, démonstrations à l’appui. Rendez-vous au Théâtre de
Cornouaille, transformé pour l’occasion en
atelier de musique.
DI 02 AVR | 14 :00 > 16 :00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | GRATUIT
Kandru (Jorge Lopez Palacio, Sylvie Blasco).
LU 05 DÉC | 19:00 | THÉÂTRE DE CORNOUAILLE
ENTRÉE LIBRE SUR RÉSERVATION AUPRÈS
DE L’ACCUEIL/BILLETTERIE
ectacles…
15
16
SEPTEMBRE
Mr Kropps . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19
Orchestre symphonique de Bretagne. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20
OCTOBRE
Macbeth . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23
Melezour . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24
Conférences : Demain le monde . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26
Les Molière de Vitez . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31
Quatuor Arod . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35
La Grande Sophie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36
Vera . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39
NOVEMBRE
Blanche Gardin . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40
So jazz ! . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42
The Amazing Keystone big band
& Jean-Jacques Milteau . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 43
Didier Ithursarry quartet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44
Éric Séva quartet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45
Franito . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 47
Aux suivants . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48
Le Sacre du printemps . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51
A Fancy . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 52
ALA.NI . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 55
Toumani & Sidiki . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 56
Louis Schwizgebel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 59
Ibrahim Maalouf . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 60
DÉCEMBRE
La Résistible ascension d’Arturo Ui . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 63
JANVIER
L’Opéra de quat’sous . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 64
Les Ambassadeurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 67
La Voie de la beauté . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 68
Valser . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 71
À Ố Làng Phố . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 74
Ose . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 75
Halka . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 76
L’Instinct du déséquilibre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 77
Maintenant ou jamais . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 78
Le Vide . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 79
Demain, je ne sais plus rien . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 80
FÉVRIER
Obludarium . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 81
The Elephant in the room . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 82
Cold blood . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 85
MARS
Jours étranges . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 86
Orchestre symphonique de Bretagne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 89
Georges & moi . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 90
Rouge . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 93
Un Poco Loco . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 94
Trio Dali . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 97
Ça ira (1) Fin de Louis . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 98
Gianni Schicchi . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 101
Pauvreté, richesse, homme et bête . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 102
Le Conte d’hiver . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 105
Kalàscima . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 106
AVRIL
Bach et l’Italie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 109
Comme une pierre qui… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 110
Nobody . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 113
Émile Parisien quartet
& Ambrose Akinmusire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 114
MAI
Qui a peur de Virginia Woolf ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 117
Moi et François Mitterrand . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 118
Le Balcon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 123
Quatuor Diotima . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 124
Bl!ndman . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 127
Krismenn & Alem . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 128
Dragon trio . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 131
The White desert orchestra . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 132
Moondog madrigals . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 135
Bad boys . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 136
Les Cris de Paris . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 139
Karamazov . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 143
JUIN
Carmen . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 144
La Veillée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 147
La Mambanegra . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 148
Théâtre de Cornouaille 16 | 17
Sommaire
CONFÉRENCES
L’utopie aux jardins
Osons l’utopie !
THÉÂTRE & HUMOUR
Mr Kropps
L’UTOPIE EN MARCHE
COMPAGNIE GRAVITATION
Vivre et travailler ensemble, une douce utopie ?
doivent-ils être réservés aux loisirs, au travail ou
Le riche industriel Mr Kropps vous invite à la
au confort de la maison ? Mutualisme et anar-
dix-huitième réunion participative de son projet
chisme, autogestion et autodérision, les langues
social révolutionnaire. À l’ordre du jour : la ques-
se délient et la discussion promet d’être animée.
tion épineuse de l’habitat collectif. Tout le monde
Provoquer la rencontre, libérer la parole, voici le
aura la parole et votre avis sera pris en compte !
credo de la compagnie franc-comtoise Gravita-
Fasciné par l’utopie des cités ouvrières du
tion, qui ne manque pas de talent pour opérer de
XIX siècle, Mr Kropps est convaincu des bien-
vivifiants décalages en proximité avec les specta-
faits du collectif et du vivre ensemble. En digne
teurs. Et plus que les réponses, c’est ici le débat
e
héritier de son illustre aïeul Jean-Baptiste
provoqué par les questions qui est passionnant et
André Godin (celui des poêles), fondateur du
drôle, tant il interroge la démocratie dite parti-
Familistère de Guise, ce chef d’entreprise idéa-
cipative et notre rapport aux autres. Alors venez
liste ambitionne à son tour de créer sa propre
prendre part à la discussion, mais n’oubliez pas la
coopérative, pour remettre en question nos
devise du patron : « Quand on travaille chez Kropps,
façons de vivre et de travailler.
on vit chez Kropps ! ».
Pas de rêve collectif sans causerie au préalable.
Au cours de cette réunion, vous aurez donc l’occa-
Le spectacle est mené tambour battant
sion d’écouter l’avis de chacun et surtout d’expo-
par la compagnie, qui maîtrise parfaitement
ser le vôtre, sur un sujet aussi crucial que la taille
la répartie improvisée face aux
des appartements. Les mètres carrés du bonheur
interventions des spectateurs. ZOOM LA RUE
Spectacle conseillé à partir de 16 ans
Mise en scène Jean-Charles Thomas
Interprétation Max Bouvard, Natalia Wolkowinski, Florent Blanchot, Olivia David Thomas, Fabien Thomas
–
SEPT 1 MA 27 20:00 2 ME 28 20:00 3 JE 29 20:00 4 VE 30 20:00 OCT 5 SA 01 20:30
MAISON DE QUARTIER DU MOULIN-VERT / 2 MPT ERGUÉ-ARMEL / 3 MJC KERFEUNTEUN / 4 PLUGUFFAN - ESPACE
1 SALVADOR ALLENDE / 5 SAINT-ÉVARZEC - MAISON COMMUNALE | 1H20 | € 10
19
MUSIQUE CLASSIQUE CRÉATION
Orchestre symphonique
de Bretagne
MOZART / CÉDRIC TIBERGHIEN
Mozart est à l’honneur de cette première soi-
créativité du compositeur. Aussi brillante qu’in-
rée musicale de la saison. Les musiciens de
solite, cette partition emporte par son irrésistible
l’Orchestre symphonique de Bretagne invitent
allégresse et sa grande diversité de couleurs et
le pianiste de renommée internationale Cédric
de contrastes. Le Concerto pour piano n°5 en ré
Tiberghien, qui sera pour la première fois au
majeur, K.175, composé en 1773 à l’âge de dix-
piano et à la baguette, pour diriger l’ouverture
sept ans, a toujours occupé une place particulière
d’un opéra, deux concertos de jeunesse, ainsi
dans le cœur de son créateur, tant son écriture
que la remarquable Symphonie n°25 du com-
est ingénieuse. Plusieurs fois mentionné dans ses
positeur autrichien.
lettres, il le jouera lors de ses concerts jusqu’à sa
Cédric Tiberghien est assurément l’un des meil-
mort. De la même manière, dans le Concerto n°6,
leurs pianistes de sa génération. Un toucher sub-
composé en 1776 à Salzbourg, Mozart ouvre une
til, un jeu fougueux à souhait, il fait preuve d’un
fenêtre vers le paysage orchestral, qui jouera un
rare instinct musical. Depuis son premier Grand
rôle capital dans ses œuvres de la maturité. En
prix au prestigieux Concours Long-Thibaud en
attendant, il n’a pas encore dix-huit ans lorsqu’il
1998, le pianiste virtuose a construit sa carrière
écrit sa vingt-cinquième symphonie. Probable-
sans le moindre faux pas. Lauréat de la New
ment l’une de ses premières œuvres de jeunesse
Generation Artists (BBC) de 2005 à 2007, il est
à atteindre un tel degré de perfection et de qualité
l’un des instrumentistes français les plus loués à
expressive, que la célébrité de son premier mou-
l’étranger. Cédric Tiberghien a choisi pour ce réci-
vement ne saurait démentir.
tal un programme qui lui ressemble, en forme de
promenade inspirée dans le répertoire de Mozart.
Son autorité, l’équilibre royal de son jeu,
L’ouverture de L’Enlèvement au sérail nous fait
sa maîtrise du temps musical sont
ressentir dès les premières notes la prodigieuse
d’un jeune maître. LE MONDE
Orchestre symphonique de Bretagne Direction musicale et piano Cédric Tiberghien
–
SEPT ME 28 20:00
20
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H40 (ENTRACTE) | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
Wolfgang Amadeus Mozart
(1756-1791)
L’Enlèvement au sérail, ouverture
Concerto pour piano n°5 en ré majeur K. 175
Symphonie n°25 en sol mineur K.183
Concerto pour piano n°6 en si bémol
majeur K. 238
ÉVÈNEMENT AFRIQUE DU SUD OPÉRA
Macbeth
WILLIAM SHAKESPEARE / GIUSEPPE VERDI /
FABRIZIO CASSOL / BRETT BAILEY / THIRD WORLD BUNFIGHT
Brett Bailey, incontournable metteur en scène
Mais cette création ne serait pas aussi éclatante s’il
et dramaturge sud-africain, s’empare de l’opéra
n’y avait cette formidable adaptation du compositeur
Macbeth de Verdi et nous en offre une version
Fabrizio Cassol et cette troupe de chanteurs-acteurs
pour dix chanteurs et douze musiciens, à l’ironie
exceptionnels. Tous engagés voix, corps et âmes,
féroce. Resserrant l’action autour du couple
dans cette aventure sans concession. À commen-
infernal shakespearien, il donne à l’œuvre,
cer par le couple Macbeth. Leur rapacité et leur folie
replacée au cœur de la République démocra-
sont incarnées avec une vérité terrifiante. Leurs
tique du Congo, de vives résonnances africaines.
voix sont larges et puissantes, d’une expressivité
C’est toute l’horreur de la guerre civile qui
qui vous souffle. Il faudrait les nommer tous. Car
ravage cette population exsangue qui est ainsi
ce qui frappe, c’est bien la cohérence de l’ensemble,
dénoncée, de même que la folie dictatoriale de
cette troupe qui, avec peu mais grand talent, fait
généraux aux mains couvertes de sang et l’im-
corps et dénonce l’horreur des maux qui ravagent
plication insidieuse des puissances économiques
ce pays. À travers le couple de Macbeth, devenu le
étrangères et des multinationales.
mythe de toute dictature par le regard acéré de Brett
Brett Bailey enfonce le clou mais évite toute gran-
Bailey, c’est plus largement encore toute la question
diloquence. Un orchestre à cour, un chœur à jardin,
de l’Afrique assujettie à l’Occident, aux intérêts éco-
une scénographie simple et efficace, aux motifs
nomiques et politiques, qui est posée.
africains chamarrés. Les tableaux se succèdent,
comme autant de vignettes naïves. Le regard
Dans un spectacle rare et puissant, l’artiste
rigoureux et critique de Brett Bailey démonte
sud-africain met en scène les combats
froidement toute la mécanique d’un pouvoir qui
fratricides du Congo. Un moment unique. s’affole et sombre dans la folie la plus sanguinaire.
LE FIGARO
Spectacle en italien surtitré en français
Conception et mise en scène Brett Bailey Musique Fabrizio Cassol d’après Macbeth de Shakespeare et Verdi
Direction Premil Petrovic Lumière Felice Ross Chorégraphie Natalie Fisher
–
OCT MA 04 20:00 ME 05 20:00 THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H30 | € 25,50 / 33 | PASS € 15 / 23
23
MUSIQUE BRETONNE CRÉATION DU THÉÂTRE DE CORNOUAILLE
Melezour
BAGAD KEMPER
Auréolé de ses vingt-deux titres de Champion de
feront partie de l’aventure aux côtés des quarante
Bretagne, le Bagad Kemper témoigne de la vita-
musiciens de l’ensemble. Ainsi que le saxophoniste
lité de la culture bretonne. Une excellence quim-
Bernard Le Dréau, le bassiste Erwan Volant ou
péroise qui doit beaucoup à l’ouverture de ses
encore le guitariste Thibault Niobé.
musiciens sur le monde. Partenaire historique
Pour son nouveau spectacle, Melezour [« miroir »
du Bagad Kemper, le Théâtre de Cornouaille est
en breton], le Bagad Kemper arrête son regard
heureux d’accompagner cet ensemble d’excep-
sur sa musique et ses pratiques. Comme un ver-
tion dans sa nouvelle aventure musicale.
tigineux palais des glaces, cette nouvelle créa-
Familier des rencontres de grande ampleur depuis
tion donne au Bagad Kemper l’opportunité de
L’Héritage des Celtes, le Bagad Kemper a démontré
s’interroger sur l’essence même de la musique
son éclectisme musical au travers de ses diffé-
bretonne, d’en explorer les contours, les formes,
rentes créations : voyages dans le sud de l’Amé-
les limites. D’observer la musique donc, mais
rique et de l’Europe avec Sud ar Su, en Écosse avec
aussi ceux qui la jouent, la vivent, pour trouver
le spectacle d’Écosse en Cornouaille, en Europe
dans cette multitude de reflets la matière d’un
de l’Est avec Breizh Balkanik. Sans oublier d’heu-
étonnement, d’une beauté nouvelle. Cette mise
reuses collaborations avec la pop et le rock de
en abyme introspective et musicale sera orches-
Johnny Clegg, Dan ar Braz ou Carlos Núñez.
trée par le metteur en scène Patrick Ingueneau. Comme à son habitude, le Bagad Kemper a initié ici
Ce dernier incitera les instrumentistes à se
des collaborations artistiques, avec des chanteurs
raconter autrement, mettant en jeu à la fois la
et des musiciens solistes invités, qui lui permet-
musique et la petite société du bagad, pour offrir
tront d’aller plus avant dans cette nouvelle quête.
au public un spectacle sensible et drôle, entre
Les chanteurs Sylvain Girault et Marthe Vassallo
autodérision, pudeur et exubérance.
Direction musicale Steven Bodénès Mise en scène Patrick Ingueneau Chant (breton) Marthe Vassallo Chant (gallo, français) Sylvain Girault Guitare Thibault Niobé Guitare basse Erwan Volant Saxophone, clarinette Bernard Le Dréau Ensemble instrumental
du Bagad Kemper (40 musiciens)
–
OCT SA 08 20:00
24
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H30 (DURÉE ESTIMÉE) | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
CONFÉRENCE
La musique bretonne en miroir
CONFÉRENCES
Demain
le monde
UN CYCLE DE CINQ CONFÉRENCES POUR MIEUX COMPRENDRE
DE QUOI LE MONDE DE DEMAIN SERA FAIT.
Nous renouvelons en 2016-2017 la program-
concours dans l’élaboration de cette pre-
mation d’un cycle de cinq conférences, ini-
mière programmation commune conçue en
tiée la saison dernière avec succès, et conçue
dialogue avec le Théâtre de Cornouaille.
cette année en partenariat et en étroite col-
Pensé à nouveau en lien avec la programma-
laboration avec Philosophie Magazine, qui
tion des spectacles de notre nouvelle saison
s’est donné pour mission « d’offrir un regard
2016/2017, ce cycle vous propose donc cinq
philosophique sur le monde contemporain
rendez-vous d’octobre à mars. Pour débattre
dans ses multiples dimensions (politique,
et mettre en perspective les différentes ques-
société, sciences, arts…) ». Nous partageons
tions qui constituent les enjeux politiques de
avec l’équipe rédactionnelle de ce mensuel
notre « vivre-ensemble » d’aujourd’hui et plus
la même ambition humaniste, populaire et
encore de demain, mais aussi pour éclairer des
citoyenne, considérant que la réflexion phi-
problématiques appréhendées artistiquement
losophique et la curiosité pour toutes les
par plusieurs compagnies invitées cette saison
formes d’expression artistique contempo-
par notre scène nationale, nous avons convié
raine peuvent et doivent concourir au déve-
des philosophes et universitaires, spécialistes
loppement de l’esprit critique permettant
reconnus des questions abordées et média-
l’émancipation de l’individu. Nous remercions
teurs pédagogues, qui dialogueront avec vous.
ici Alexandre Lacroix, directeur de la rédaction de Philosophie Magazine, ainsi que Cédric
Enjalbert, journaliste, et Julie Davidoux, responsable partenariats, pour leur précieux
CHAQUE CONFÉRENCE : 6€ / DANS LE CADRE
D’UN FORFAIT 3 CONFÉRENCES ET PLUS : 5€
Osons l’utopie !
THIERRY PAQUOT
Pour un nouveau
pacte social ?
YVES MICHAUD
C’est avec la parution en 1516 de L’Utopie que le
Que faire lorsque le fanatisme et le populisme
philosophe et homme politique anglais Thomas
menacent l’unité de la société ? Comment lutter ?
More inaugure un genre littéraire conjuguant
Pour le philosophe Yves Michaud, il faut revenir aux
critique sociale et description d’une société plus
fondamentaux des Lumières, exigeants mais pas
juste. Depuis, près de mille-cinq-cents récits uto-
obscurantistes. Ce spécialiste de Hume, initiateur
piques ont été rédigés en Occident. Mais l’échec du
de l’Université de tous les savoirs, propose de réac-
communisme a comme asséché cette veine libéra-
tiver un contrat social qui permette de faire tenir
trice. L’utopie serait-elle condamnée par les évolu-
ensemble une société où les gens ont des croyances
tions historiques du capitalisme globalisé ? À cette
opposées et antagonistes, en s’engageant en vue
question, le philosophe de l’urbain Thierry Paquot,
d’un bien commun défini rationnellement. Auteur
auteur d’un recueil de Lettres à Thomas More
d’un Précis de recomposition politique (Climats,
(La Découverte, 2016), répond qu’il faut « oser
2006), il vient de publier un essai chez Stock, Contre
l’utopie » ! Il défend la mise en place de formes iné-
la bienveillance, dans lequel il suggère de réintro-
dites d’utopies, articulées autour d’une critique de
duire un serment républicain dans l’esprit de la
l’urbanisation planétaire et d’un questionnement
Constitution révolutionnaire de 1793.
des technologies de l’information.
OCT LU 10 19:00
NOV LU 07 19:00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE - L’ATELIER
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE - L’ATELIER
1H30 | € 5 / 6
1H30 | € 5 / 6
27
Quand la beauté
nous sauve
L’effort d’être soi
DAVID LE BRETON
CHARLES PÉPIN
28
Pourquoi la beauté nous fascine-t-elle ? Que nous
Comment comprendre l’aspiration vers le vide que
apprend le plaisir esthétique ? Comment un chef-
chacun peut ressentir ? Où puiser du sens dans une
d‘œuvre de la peinture, un sommet de la littérature
existence qui en manque ? Comment réhausser
ou un tube de rock transforment-ils notre rapport
un goût de vivre défaillant ou le retrouver après
au monde ? Chaque fois que la beauté nous touche,
l’avoir perdu ? Pour l’anthropologue et sociologue
elle nous réapprend à nous faire confiance, à nous
David Le Breton, l’existence individuelle connaît un
écouter, à ne pas nous laisser enfermer dans notre
mouvement pendulaire allant de la sécurité d’une
quotidien, à nous ouvrir à la promesse d’un Absolu.
vie trop bien réglée à la tentation du risque, qui
La beauté nous réconcilie intimement avec le
confère à notre être une intensité qui lui fait défaut
monde et nous donne la force d’espérer. Croisant
d’ordinaire. Brisant les routines, l’expérience du
la pensée des grands philosophes, l’œuvre des
risque nous redonne la main sur une existence
artistes d’hier et d’aujourd’hui, puisant aussi dans
livrée au doute, au chaos ou à la monotonie. Auteur
son expérience personnelle, Charles Pépin, auteur
de Disparaître de soi : une tentation contemporaine
d’un ouvrage intitulé Quand la beauté nous sauve,
(Métailié, 2015), David Le Breton restitue à nos
éclaire l’énigme de la beauté et montre en quoi sa
passages à vide leur valeur existentielle mais
fréquentation peut nous aider à vivre.
aussi leur sens philosophique.
DÉC JE 15 19:00
JAN LU 09 19:00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE - L’ATELIER
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE - L’ATELIER
1H30 | € 5 / 6
1H30 | € 5 / 6
Comment
réinventer
le travail ?
DOMINIQUE MÉDA
Y a-t-il une dégradation de la valeur travail ? Les
jeunes sont-ils moins bien disposés à l’égard du
travail que leurs aînés ? Qu’en est-il du rapport au
travail des différentes générations, des hommes
et des femmes, des Français et des Européens ?
La sociologue Dominique Méda, co-auteur de
Travailler au XXIe siècle (Laffont, 2015), éclaire
le contraste entre les attentes que les individus
placent dans le travail (l’espoir d’un épanouissement) et les conditions concrètes de l’emploi.
Elle invite à repenser le rôle du travail, à trouver
des passerelles pour surmonter les apparentes
contradictions entre la fin de la croissance et la
perte de bien-être, le ralentissement économique
et le maintien de l’emploi, la fin de l’anthropocentrisme et le nouvel humanisme.
MARS LU 06 19:00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE - L’ATELIER
1H30 | € 5 / 6
29
ÉVÈNEMENT THÉÂTRE
Les Molière de Vitez
MOLIÈRE / GWENAËL MORIN
En 1978, Antoine Vitez avait monté quatre
Peu importe le travestissement, c’est le
pièces de Molière au Festival d’Avignon,
talent de cette jeune troupe et son énergie
interprétées par de jeunes comédiens dans
contagieuse qui priment. Comme chez Vitez,
un décor unique. Presque quarante ans plus
Gwenaël Morin ne s’encombre ni de décors tard, Gwenaël Morin, directeur du Théâtre du
ni de costumes. Seuls comptent le texte (qui
Point du jour à Lyon, s’inspire avec bonheur
vous sera d’ailleurs distribué au début de
de cette expérience pour travailler avec les
chaque représentation) et le travail d’acteur.
acteurs issus du Conservatoire de Lyon et
Chaque pièce est intense et file à toute allure.
faire de ces quatre « tubes » de Molière une
1h35 chrono ! Mais Gwenaël Morin ne confond
formidable machine à jouer.
pas vitesse et précipitation. Il a conservé
L’École des femmes, Tartuffe, Dom Juan et la substantifique moelle de ces classiques
Le Misanthrope, voici quatre pièces qui sont la
et gardé intacte la vérité de Molière, qui se
clef de voûte de l’œuvre de Molière. L’enchaî-
joue ici autrement que par l’identification
nement des quatre dans l’ordre d’écriture fait
réaliste et psychologique des personnages. apparaître la similitude de certains caractères
Et pourtant, elle éclate comme on l’a rare-
ou diverses situations. Tartuffe n’est-il pas ce
ment vue, avec une santé, un peps, un sens de
Dom Juan de l’éloge du mensonge ? Et Célimène,
la farce qui appartiennent à la jeunesse, mais
ne serait-elle pas cette Agnès déniaisée par ses
ne peuvent se libérer que sous la houlette
histoires amoureuses ?
d’un grand directeur d’acteurs. Le secret de
La distribution des rôles de cette tétralogie
ces Molière, c’est le jeu, à tous les sens du
entre les dix comédiens s’est faite au hasard,
terme, et dans tous ses états : un jeu abso-
par tirage au sort. Dans ce cas, on se dit que le
lument jouissif, qui fait rendre à ces quatre
hasard fait parfois très bien les choses. C’est
comédies leur jus jusqu’à la dernière goutte.
ainsi que Tartuffe est joué par une femme
Un texte à découvrir chaque soir ou les quatre
et Célimène incarnée par un jeune homme. à la suite le samedi !
31
INTÉGRALE DES QUATRE PIÈCES
OCT SA 15 14:00 > 21:30
L’ÉCOLE DES FEMMES (1662)
DOM JUAN OU
Arnolphe a élevé dans l’ignorance une jeune
LE FESTIN DE PIERRE (1665)
paysanne, Agnès, afin de pouvoir plus tard
Grand seigneur libertin, Dom Juan abandonne
l’épouser sans craindre d’elle les infidélités
sa femme Elvire, pour une nouvelle conquête.
des femmes trop éclairées. Or, de retour de
Sauvé d’un naufrage par un paysan, il jette son
voyage, il rencontre le jeune Horace qui, par un
dévolu sur de jeunes villageoises qu’il promet
quiproquo, l’informe lui-même qu’il s’est épris
d’épouser. Sganarelle tente de ramener son
de sa protégée. Agnès apprend vite à l’école
maître libertin dans le chemin de la vertu et
de l’amour…
de la religion…
OCT MA 11 OCT JE 13 20:00
TARTUFFE OU L’IMPOSTEUR (1664)
LE MISANTHROPE OU
En laissant Tartuffe entrer dans sa maison,
L’ATRABILAIRE AMOUREUX (1666)
Orgon ne pouvait pas imaginer qu’il allait
Comment Alceste, qui n’aime que la vérité, la
mettre en péril sa fortune, son honneur, son
sincérité, la droiture, a-t-il pu s’éprendre de
bonheur et l’unité de sa famille. Et pourtant,
Célimène, qui représente tout ce qu’il déteste :
20:00
Tartuffe est un imposteur, un aventurier qui,
l’hypocrisie et la légèreté ? Il a pourtant
sous couvert de dévotion, tente de diriger les
succombé aux charmes de la jeune veuve et
consciences de cette famille bourgeoise pour
voudrait bien qu’elle ne se consacre qu’à lui.
s’en accaparer les biens…
Mais celle-ci ne peut s’y résoudre…
OCT ME 12 20:00
OCT VE 14 20:00
Textes Molière Mises en scène Gwenaël Morin Interprétation Michaël Comte, Marion Couzinié, Lucas Delesvaux, Chloé Giraud,
Pierre Laloge, Julien Michel, Maxime Roger, Judith Rutkowski, Thomas Tressy Assistant à la mise en scène Philippe Mangenot
–
OCT MA 11 20:00 ME 12 20:00 JE 13 20:00 VE 14 20:00 SA 15 14:00 > 21:30*
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H35 CHAQUE PIÈCE | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
* INTÉGRALE LE SAMEDI | € 25,50 / 33 | PASS € 15 / 23
C’est Molière en lâcher prise
que nous offrent Gwenaël Morin et
sa jeune troupe. Du théâtre vibrant,
fiévreux, intemporel. LES ÉCHOS
ATELIERS ARTISTIQUES
au Collège Henri Le Moal de Plozévet
à l’EPSM Gourmelen de Quimper
33
Wolfgang Amadeus Mozart
(1756-1791)
Quatuor n°14 en sol majeur, K.387
Béla Bartók (1881-1945)
Quatuor n°3, BB93
Félix Mendelssohn (1809-1847)
Quatuor opus 13
CONCERT AU CHOCOLAT MUSIQUE CLASSIQUE
Quatuor Arod
MOZART / BARTÓK / MENDELSSOHN
Deux ans après avoir fondé leur ensemble,
ses nuances et ses clairs-obscurs chers à Mozart.
les quatre musiciens du Quatuor Arod rem-
Le Troisième quatuor demeure l’une des pièces
portent, en octobre 2015, le Premier prix du
de musique de chambre les plus fascinantes
réputé Concours international de musique de
de Bartók. Achevée en septembre 1927, cette
chambre Carl Nielsen de Copenhague. Ils sont
remarquable fusion du monde savant de la
aujourd’hui les invités de grands festivals.
culture occidentale et de celui de la tradition
Fleuron de la jeune génération de la musique
orale folklorique représente l’aboutissement de
classique, les quatre interprètes du Quatuor Arod
la démarche du compositeur.
partagent la même passion pour la musique de
Le jeune Mendelssohn, âgé seulement de dix-huit
chambre. Issus du Conservatoire national supé-
ans, se lance dans l’écriture de son premier grand
rieur de Paris, ils se sont perfectionnés auprès
quatuor en 1827, peu après la mort de Beethoven.
des quatuors Ebène, Diotima, Debussy, Tokyo,
Tout à la fois grave, solennel, mélodieux, fleuri
avant de suivre à Bruxelles l’enseignement du
et délicat dans le menuet, véhément et drama-
subtil Quatuor Artemis.
tique dans le finale, cet hommage exalté d’un
Mozart aimait passionnément la musique de Haydn,
jeune compositeur reste l’un des plus inventifs
avec lequel il entretenait une profonde amitié. « Je
et téméraires de Mendelssohn.
vous le dis devant Dieu, votre fils est le plus grand
compositeur que je connaisse ». C’est par ces mots,
Le Quatuor Arod semble bien parti
adressés au père de Mozart, que Joseph Haydn
pour porter haut les couleurs de notre
accueillit la série des six quatuors que lui dédia le
école de quatuor à cordes. Leurs concerts
compositeur autrichien. Le premier d’entre eux, son
témoignent d’une qualité d’accord et
Quatuor n°14, rayonne sous les archets élégants des
d’une écoute mutuelle remarquables.
quatre instrumentistes d’Arod, qui magnifient ici
DIAPASON
Violon Jordan Victoria Violon Alexandre Vu Alto Corentin Apparailly Violoncelle Samy Rachid
–
OCT DI 16 17:00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H30 (ENTRACTE) | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
35
CHANSON
La Grande Sophie
NOS HISTOIRES
La scène, c’est son berceau. Où elle s’est
Rencontres avec les parfums des ruelles d’Hanoï
construite, où elle a grandi. Et où elle atteint
où est né ce disque, avec une pianiste russe, résis-
désormais la plénitude de son expression, faite
tante acharnée à Staline, mais aussi avec la colère,
à la fois de pop archimélodique et de chanson
le doute et l’espoir.
folk dépouillée, d’énergie rock, de retenue
Porté par une pop accrocheuse aux mélodies sou-
poétique et de fantaisie débridée. Avec Nos
vent émouvantes et romanesques, alliées subtile-
histoires, son dernier album, elle retrouve les
ment à un esprit rock, Nos histoires est une décli-
plateaux, la voix toujours ample et claire, la
naison heureuse de ses talents de compositrice et
plume toujours sincère et raffinée.
d’interprète. Piano, percussions et basse, guitares,
Victoire de la musique de la révélation scène, du
acoustique et désormais plus souvent électrique,
meilleur album, Grand prix de l’Académie Charles
la palette instrumentale de ces histoires chantées
Cros, Disque d’or pour ses quatre derniers albums… est aussi large que celle de la voix limpide de la
la Grande Sophie accumule depuis plus de dix ans
Grande Sophie. Tantôt bercé d’une douce noncha-
les récompenses et les succès. Artiste majeure de
lance, tantôt empreint d’une savoureuse énergie,
la scène française, elle se dévoile ici sans détour
qu’elle fait exploser en un concert dont la scéno-
dans un récital inspiré de son nouvel et septième
graphie vidéo sert à merveille son univers, ce sep-
opus, Nos histoires.
tième chapitre de sa carrière nous emporte.
Embrassant la part intime de la chanteuse, comme
la vie des autres, cette collection de chansons
Un album solaire, porté par une pop
pleines de grâce fait la part belle aux histoires
accrocheuse aux mélodies souvent
de rencontres, réelles, manquées ou fantasmées.
émouvantes. L’HUMANITÉ
Chant, guitares La Grande Sophie Claviers, chœurs Julien Brunetaud Basse Edouard Marie Batterie Alex Viudes –
OCT MA 18 20:00
36
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H45 | € 25,50 / 33 | PASS € 15 / 23
CONFÉRENCE
Comment réinventer le travail ?
THÉÂTRE
Vera
PETR ZELENKA / ÉLISE VIGIER / MARCIAL DI FONZO BO
Directrice d’une agence de casting en vogue,
Petr Zelenka, talentueux auteur venu du pays de
Vera est une femme assoiffée de reconnais-
Kafka, manie brillamment le comique et le tra-
sance et prête à tout pour réussir. À l’apogée
gique, l’humour noir et le burlesque, pour racon-
de sa carrière, elle décide de fusionner sa
ter la déchéance de Vera. Impitoyable et drôle à la
société avec une importante agence anglaise.
fois, le dramaturge tchèque dénonce les outrances
Cette ultime conquête du pouvoir marquera pour
d’un néolibéralisme destructeur, qui envahit peu
elle le début d’une terrible descente aux enfers.
à peu nos relations de travail et notre vie intime.
Dans le rôle-titre de cette comédie grinçante et
Dans un rôle taillé à sa mesure, Karin Viard retrouve
déjantée, Karin Viard endosse les habits d’une
pour la troisième fois le duo de metteurs en scène
Cruella brillante de cynisme.
Élise Vigier et Marcial Di Fonzo Bo. Avec Helena
L’hyperactive Vera mène son agence d’une main
Noguerra et Pierre Maillet entre autres, ils sont six
de fer. Toujours pendue au téléphone, elle s’oc-
acteurs sur le plateau, véritables transformistes,
cupe tant bien que mal de ses comédiens « sou-
pour incarner la vingtaine de personnages de cette
vent dépressifs ». Aveuglée par sa réussite, prise
fable sur le monde du travail, d’une féroce actua-
au jeu de son ambition démesurée, elle manœuvre
lité. Dans les bureaux de l’agence ou sur les écrans
pour absorber une agence anglaise concurrente.
géants qui structurent le décor, cette troupe bon-
La fusion aura bien lieu. Mais c’est elle qui sera
dissante nous entraîne dans une danse macabre,
chassée de son entreprise et ne tardera pas à être
dont le rythme effréné et l’énergie folle, transfor-
dévorée par le système qui l’a propulsée. Sa chute
ment la satire en un cocktail détonant.
sera spectaculaire.
Traduction Alena Sluneckova Version pour la scène de Pierre Notte Mise en scène Élise Vigier et Marcial Di Fonzo Bo Assistés d’Alexis
Lameda-Waksmann Avec Karin Viard, Helena Noguerra, Lou Valentini, Rodolfo de Souza, Pierre Maillet, Marcial Di Fonzo Bo
–
OCT SA 22 20:00 DI 23 17:00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 2H10 | € 25,50 / 33 | PASS € 15 / 23
39
HUMOUR
Blanche Gardin
JE PARLE TOUTE SEULE
Âmes sensibles s’abstenir… Avec l’art de balan-
et séries à succès sur Canal+ (Inside Comedy,
cer des horreurs sans en avoir l’air, l’humoriste
Ligne Blanche, WorkinGirls), avant de triompher
Blanche Gardin fait valdinguer tous les tabous.
à Paris la saison dernière dans son premier spec-
Seule derrière son micro, elle joue de son per-
tacle : Il faut que je vous parle. Elle n’avait finale-
sonnage de trentenaire désabusée, célibataire
ment pas tout dit et remonte sur scène pour par-
et dépressive, pour raconter le pire sur sa vie,
tager à nouveau avec nous son humour décapant.
sur nos vies. C’est corrosif, déjanté, intelligent
La robe a changé de couleur, du rouge au bleu, et
et tellement drôle.
elle porte désormais un collier de perles : « Quitte
Ne vous fiez pas à son allure discrète, sa voix douce
à ne pas se faire baiser, autant ressembler à une
et son air mutin. Son truc à elle, c’est le stand up
femme de lettres ». Le ton est donné. Sans com-
et une plume trempée dans le vitriol. Et elle ne se
plaisance aucune, en phase avec son époque,
refuse rien. Variations sur le célibat longue durée,
Blanche ausculte l’état de notre société, ses
terrorisme et attentats, féminisme, sexe, amour
névroses et ses absurdités. Le pamphlet est cin-
et mort, à l’écouter, le sourire de l’innocence en
glant mais terriblement hilarant. Et tant pis pour
bandoulière, on se dit que l’on peut rire de tout.
le politiquement correct…
Diplômée en sociologie, Blanche Gardin a déjà eu
plusieurs vies (ado fugueuse, éducatrice, flic, ébéniste…), lorsqu’elle passe en 2006 sur les planches
une pépite de la scène humoristique. du Jamel comedy club. Elle enchaîne les émissions
LE MONDE
Spectacle déconseillé au moins de 17 ans
Auteur et interprète Blanche Gardin Mise en scène Maïa Sandoz
–
NOV JE 03 20:00
40
Cette jeune femme est un OVNI,
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H30 | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
SO JAZZ !
SOIRÉE DES MUSICIENS | SPEDIDAM
SO JAZZ ! c’est un festival de jazz condensé
Ces trois ensembles sont soutenus par la en une seule et même soirée débordante
SPEDIDAM, qui parraine cette soirée et contri-
de swing. Virtuosité musicale, invention
bue financièrement à sa programmation. stylistique, complicités artistique et humaine
Elle œuvre, depuis 1959, à la reconnaissance
investissent le plateau du Théâtre de Cor-
du « droit des artistes-interprètes », perçoit et
nouaille pour un concert en trois sets aux
répartit les rémunérations qu’elle collecte pour
univers polychromes.
eux. Dans le cadre de son dispositif « Soirée des
Réunis par le thème du nomadisme, les quartets
musiciens », elle accompagne tous ces artistes
de Didier Ithursarry et Éric Séva nous livrent un
de premier plan. Cette soirée exceptionnelle
jazz imprégné d’influences et de géographies
n’aurait pu voir le jour sans la confiance indé-
musicales fécondes. Avec l’Amazing Keystone
fectible que la SPEDIDAM accorde au Théâtre
big band, nous regagnons le berceau nourricier
de Cornouaille. Qu’elle en soit ici chaleureuse-
de cette musique populaire, pour rendre un hom-
ment remerciée.
mage mérité à l’une des figures emblématiques
du jazz américain, Quincy Jones, en compagnie
du plus français des bluesmen, l’harmoniciste
Jean-Jacques Milteau.
–
NOV SA 05 19:30
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 3H30 (ENTRACTES) | € 25,50 / 33 | PASS € 15 / 23
The Amazing Keystone big band
& Jean-Jacques Milteau
HOMMAGE À QUINCY JONES
À peine six ans d’existence, et le bouillonnant
du grand Quincy Jones. Créé en 2014, dans le cadre
Amazing Keystone big band concentre déjà en son
du festival Jazz à Vienne, en présence du maître
souffle l’esprit et l’âme des grandes formations de
himself et devant plus de six mille personnes, cet
l’ère du swing, ajoutés à l’insolente virtuosité du jazz
hommage réunit ses plus grands tubes, de Soul
d’aujourd’hui. Emmené par Bastien Ballaz, Jona-
bossa nova à Air mail spécial, en passant par le
than Boutellier, Frédéric Nardin et David Enhco, le
magnifique Quintessence ou encore Killer Joe. Keystone ne se contente pas de faire allégeance aux
Un répertoire « so jazz », interprété également
grands noms du jazz. Cet orchestre d’amis triés sur
par un invité de prestige, le pape de l’harmonica le volet expérimente des idées neuves, en donnant
Jean-Jacques Milteau.
libre cours à la créativité de ses musiciens.
Pour cette soirée exceptionnelle, les dix-sept
L’Amazing Keystone big band,
cadors de cette turbulente machine à jazz ont
c’est la meilleure nouvelle du « jazz »
choisi de revisiter une sélection de thèmes signés
depuis dix ans ! LE MONDE
Trompettes Vincent Labarre, Thierry Seneau, Félicien Bouchot et David Enhco Trombones Aloïs Benoit, Loïc Bachevillier, Sylvain Thomas et Bastien Ballaz Saxophones Pierre Desassis, Kenny Jeanney, Éric Prost, Jon Boutellier et Ghyslain Regard
Guitare Thibaut François Piano Fred Nardin Contrebasse Patrick Maradan Batterie Romain Sarron Harmonica Jean-Jacques Milteau
43
Didier Ithursarry quartet
KANTUZ
L’accordéoniste basque Didier Ithursarry a su
de terre et d’eau, de feu, d’épices et de lyrisme.
s’imposer dans le paysage musical hexagonal
Didier Ithursarry s’est entouré d’une rythmique
comme un instrumentiste reconnu. Aux côtés de
de rêve, portée par Joe Quitzke et Matyas Szandai,
Jean-Marc Padovanni, Louis Sclavis ou Franck
et d’un soufflant toujours émouvant, Jean-Charles
Tortiller, il multiplie les heureuses collaborations.
Richard. Irisé par les couleurs basques, une géné-
À la tête de son quartet, le musicien nous ouvre
rosité simple et des mélodies entêtantes, Kantuz
la porte de son univers propre. La chanson, les
est une invitation au voyage.
musiques du monde, le jazz, la musique contemporaine, les musiques du Pays basque… sont pour
44
Tous les morceaux sont composés
cet inlassable curieux autant de matériaux musi-
par le leader et permettent de découvrir
caux propices à ses jeux de variations inspirées.
la finesse d’une écriture lumineuse. Son répertoire ? Un mix bouillonnant, composé
CITIZEN JAZZ
Accordéon, compositions Didier Ithursarry Saxophone soprano Jean-Charles Richard Contrebasse Matyas Szandai Batterie Joe Quitzke
Éric Séva quartet
NOMADE SONORE
Un goût infaillible pour les sonorités acoustiques,
Pour partager ce voyage musical, le saxopho-
une finesse et une vélocité dans le jeu, rompu à
niste retrouve sur scène ses partenaires de haut-
toutes les musiques et fort de mille expériences,
vol, Daniel Zimmermann au trombone, Mathias le saxophoniste français Éric Séva n’a jamais perdu
Allamane à la contrebasse et Matthieu Chazarenc de vue l’horizon du jazz. Dans ses projets succes-
à la batterie. Ce Nomade sonore quartet est sifs, il a recomposé les richesses mélodiques des
un enchantement.
musiques du monde, les alliages de timbres qui
naissent au carrefour des rencontres, et a fait de
Ce saxophoniste a un sens de la mélodie
ce croisement d’identités sa marque de fabrique.
particulièrement affûté. Les thèmes sont
Qu’elles soient savantes, populaires ou tradition-
souvent très beaux. Les chorus subjuguent.
nelles, ces musiques nourrissent un nomadisme
JAZZ MAG
artistique, sublimé par une écriture raffinée.
Saxophones baryton, soprano, compositions Éric Séva Trombone Daniel Zimmermann Contrebasse Mathias Allamane Batterie Matthieu Chazarenc
45
THÉÂTRE, DANSE, MUSIQUE & HUMOUR
Franito
PATRICE THIBAUD / FRAN ESPINOSA / CÉDRIC DIOT
Après avoir revisité le sport dans un mémo-
ténébreux. Pour réussir ce tour de force consis-
rable Fair-play, Patrice Thibaud réinvente le
tant à associer le burlesque à l’art prestigieux
flamenco. Entre rire et fiévreuse passion, guidé
du flamenco, le comédien a fait appel à ses ori-
par la musique et l’âme andalouses, il entame
gines espagnoles. Ses talents d’humoriste ont
un pas de deux délirant avec le danseur Fran
fait le reste, transformant cet héritage en pure
Espinosa. Olé !
folie comique.
Franito est un garçon sage et docile, dont les
Franito est un spectacle qui s’écoute autant qu’il
pieds ont le plus grand mal à tenir en place. Le
se regarde. Le claquement des talons sur le sol
jeune prodige fait ses gammes dans la petite cui-
et les palmas enflammés se mêlent aux notes de
sine andalouse, sous le regard attendri de son
musique du guitariste Cédric Diot, présent sur
imposante mama, quelque peu étouffante. Leur
scène, ainsi qu’aux exclamations, cris et onoma-
relation est intense, bien que chaotique et parfois
topées des deux personnages. Quelques acces-
franchement orageuse…
soires, de subtiles évocations, tout devient pré-
Depuis que Patrice Thibaud a rencontré Fran
texte à déclencher le rire. Mais Patrice Thibaud
Espinosa dans le Don Quichotte du Trocadéro du
ne se moque jamais. Avec tact et tendresse, il
chorégraphe José Montalvo, le comédien voulait
rend un puissant hommage à l’art du flamenco.
créer un spectacle avec ce danseur atypique,
Un art qui sublime ici les gestes du quotidien et
dont le physique évoque plus les peintures de
les thèmes forts que sont l’amour et la tragédie.
Botero que l’image d’Épinal du danseur élancé et
Es para morirse de risa !
Conception Patrice Thibaud Mise en scène Patrice Thibaud et Jean-Marc Bihour Chorégraphie Fran Espinosa Musique originale Cédric Diot
Interprétation Patrice Thibaud et Fran Espinosa Danse et chant Fran Espinosa Guitare Cédric Diot
–
NOV MA 08 20:00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H10 | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
47
THÉÂTRE
Aux suivants
CHARLOTTE LAGRANGE / LA CHAIR DU MONDE
Qu’est-ce qui nous est dû ? Se peut-il que ce qui
Publique ou privée, extérieure ou intérieure, morale,
nous est transmis, ce dont on hérite, soit aussi
financière, sacrée, la dette détermine les règles
de l’ordre de la dette ? Aux suivants traite de
sociales, économiques et politiques d’un jeu de
la question du monde qu’on lègue aujourd’hui
société vertigineux. Et si les suivants ne voulaient
aux jeunes générations. Héritage, transmission,
continuer ainsi ? Charlotte Lagrange et sa troupe
dette, Charlotte Lagrange scrute avec un opti-
tentent ici de démêler les fils enchevêtrés des
misme salvateur et un cynisme piquant nos vies
dettes intimes et collectives, de saisir le poids de
fragilisées par la crise.
ces enjeux dans les relations entre générations. Elle
La dramaturge de trente-et-un ans se penche
écrit un récit documenté, une narration polyphonique,
ici sur la question de la transmission inter- théâtrale et musicale, à l’ambiance cinématogra-
générationnelle et de son lot d’asservissements,
phique. En passant par l’étrangeté, elle déroule une
illustrant son questionnement de deux histoires
fantasmagorie volcanique dans laquelle amour, don
intimes. Ainsi en va-t-il d’Alice dont les parents
et dette fusionnent. Allons, par le rêve, observer
exigent, en tout bien tout honneur, le rembour-
la complexité du réel et notre rôle dans la partie
sement de ce qu’elle leur a coûté depuis sa nais-
mondialisée. Alors, à qui de jouer ?
sance. Il faut bien que le vieux couple pense un peu
à lui, la retraite venue ! De leur côté, deux frères
sont brutalement confrontés au suicide de leur
père, qui leur laisse sur les bras son entreprise
en même temps que des dettes morales et financières bien lourdes à porter.
Écriture et mise en scène Charlotte Lagrange Interprétation Hugues De La Salle, Guillaume Fafiotte,
Julie Palmier, Martin Selze, Marie-Aude Weiss
–
NOV JE 10 20:00 48
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H15 | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
CONFÉRENCE
Osons l’utopie !
L’Après-midi d’un faune // Le Sacre du printemps (version historique, sur musique orchestrale) // Le Sacre du printemps (version sans costumes, ni décor, sur musique version pianola)
Le Sacre du printemps
Recréation de la danse de Vaslav
Nijinski de 1913, présentée dans
deux versions différentes, pour 31 danseurs contemporains
Chorégraphie Dominique Brun
assistée de Sophie Jacotot
Musique première partie : Le Sacre
du printemps d’Igor Stravinsky sur instruments d’époque par
l’Orchestre Les Siècles sous la
direction de François-Xavier Roth
Deuxième partie : Le Sacre
du printemps d’Igor Stravinsky,
réduction de la partition pour pianola, interprété par Rex Lawson
L’Après-midi d’un faune
Conception et recréation
chorégraphique Dominique Brun
D’après L’Après midi d’un faune
(1912) | Chorégraphie et notation
Vaslav Nijinski Musique Claude
Debussy d’après le poème de Stephane Mallarmé, et les costumes et décors de Léon Bakst
ATELIER ARTISTIQUE
au Collège Brizeux de Quimper
ATELIER DE FORMATION
pour les enseignants
DANSE
Le Sacre du printemps
SACRE #2 & L’APRÈS-MIDI D’UN FAUNE
VASLAV NIJINSKI / IGOR STRAVINSKY / CLAUDE DEBUSSY / DOMINIQUE BRUN
Trente-et-un danseurs et danseuses sont réunis
même « Sacre » est représenté à nouveau, mais
sur le plateau pour une soirée en trois temps, qui
cette fois à nu, sans ses décors de toiles peintes,
regorge de couleurs et de rythmes. Entre recons-
ses tuniques folkloriques, ni sa riche orchestration
titution et recréation, Dominique Brun rend aux
musicale, réduite alors au son d’un pianola. Et c’est
deux chorégraphies cultes de Nijinski leur force
encore plus étonnant, comme si la pièce mythique
originelle. Une redécouverte passionnante.
venait d’être créée la veille.
Créé le 29 mai 1913 au Théâtre des Champs- Cette soirée forte en émotions s’ouvre par une
Élysées à Paris, Le Sacre du printemps de Nijinski
autre œuvre iconique de Nijinski, L’Après-midi d’un
(sur la musique de Stravinsky) est un des monu-
faune. Même si la partition de Debussy est inter-
ments du répertoire chorégraphique. Sauf que de
prétée elle aussi au pianola, la version présentée
ce chef-d’œuvre, hormis quelques dessins et pho-
est rigoureusement fidèle à la chorégraphie origi-
tos d’époque, il ne reste rien. Pour reconstituer le
nelle de 1912. Reconstituée à partir des notations
ballet qui révolutionna l’histoire de la danse, Domi-
manuscrites de son auteur, débarrassée des mul-
nique Brun a mené une enquête minutieuse, inter-
tiples relectures anecdotiques, elle est restituée
rogeant archives et témoignages. Le résultat est
ici dans toute sa rigueur et sa puissance.
un Sacre #2 rendu à sa vérité première, celle d’une
saisissante célébration païenne à mi-chemin entre
Sacre #2 nous donne à goûter
la transe rituelle et le folklore populaire.
la composition des jeux de groupes,
Pieds en dedans, tête penchée, gestes saccadés,
de frises et d’entrelacs. Une écriture servie
les trente-et-un danseurs retrouvent l’innocence
par un travail corporel d’une grande finesse.
primitive de la troupe des Ballets russes au siècle
LA TERRASSE
dernier. Après l’entracte, changement de décor : le
NOV MA 15 20:00 ME 16 20:00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H45 (ENTRACTE) | € 25,50 / 33 | PASS € 15 / 23
51
MUSIQUE BAROQUE CRÉATION
A Fancy
MUSIQUES DE SCÈNE ANGLAISES AU TEMPS DES STUART
BERTRAND CUILLER / LE CARAVANSÉRAIL
L’ensemble baroque Le Caravansérail réunit,
ou Corneille. Ariel ou Milcha dans La Tempête,
sous la houlette de son chef et claveciniste
Vénus dans Psyché… ces figures, incarnées dans
Bertrand Cuiller, dix-sept instrumentistes et une
la voix de la soprano Céline Scheen, donnent une
soprano, pour parcourir le fabuleux XVII siècle
vitalité tantôt endiablée, tantôt rêveuse à l’en-
anglais. Guidés par la voix de la chanteuse
semble de ce répertoire. Ouverture plantureuse,
Céline Scheen, les musiciens partagent les
danse sensuelle, fantaisie délicate (Fancy), les
sublimes écrins orchestraux de Matthew
compositions de Mathiew Locke ou Louis Grabu,
Locke, Henry Purcell et leurs contemporains.
un français exilé à Londres, s’inscrivent dans
Des joyaux baroques à l’onirisme souverain.
la juste évolution de la musique anglaise, res-
Unissant en une parfaite harmonie les beautés
tée depuis le XVIe siècle aussi intelligente que
de la poésie à celles de la musique, le genre du
touchante. Henry Purcell, de son côté, atteint
« Masque » trouve ses origines dans les diver-
une perfection où rythme, harmonie et mélodie
tissements aristocratiques qui font fureur aux
trouvent leur juste équilibre. Le génie de ce der-
XVI et XVII siècles en Angleterre. Composées
nier illuminera la fin du XVIIe siècle, annonçant
d’une variété de scènes, d’étranges apparitions,
l’âge d’or de l’opéra dramatique anglais.
e
e
e
de chants, de musiques et de danses, ces œuvres
illustrent parfaitement l’idéal baroque.
Autour de leur chef-claveciniste,
C’est à la découverte de cet univers que le Cara-
les instrumentistes développent un
vansérail nous convie. À la découverte de ces
son généreux, au service d’un jeu empreint
mondes oniriques inspirés par les personnages
d’une belle énergie et d’une grande
des chefs-d’œuvre de Shakespeare, de Molière
musicalité. RESMUSICA
Direction musicale et clavecin Bertrand Cuiller Soprano Céline Scheen
Ensemble Le Caravansérail | Violons Stéphan Dudermel, Claire Létoré, Myriam Mahnane, Anne Pekkala,
Florian Verhaegen, David Wish Altos Simon Heyerick, Marta Paramo Flûtes, hautbois et basson Mélanie Flahaut, Johanne Maître, Marine Sablonnière Basse de viole Isabelle Saint-Yves Basse de violon Ronan Kernoa Violone Josh Cheatham
Théorbes Romain Falik, André Henrich Clavecin Pierre Gallon
–
NOV VE 18 20:00
52
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H20 | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
Airs et pièces orchestrales extraits de :
Matthew Locke (1621-1677)
The Tempest, Psyche, The Rare Theatrical
Louis Grabu (˜1665 - ˜1693)
Albion and Albanius
Henry Purcell (1659-1695)
John Blow (1649-1708)
Giovanni Battista Draghi
(1640-1708)
The Theater of Music
Henry Purcell
Timon of Athens, Abdelazer,
Dioclesian
ANGLETERRE JAZZ VOCAL
ALA.NI
YOU & I
Nouvelle sensation jazz, la mystérieuse londo-
Cherry blossom, Darkness at noon, One heart… ces
nienne ALA.NI, originaire de la Grenade, envoûte
petites pépites dévoilent des berceuses intempo-
par sa voix suave et ses mélodies enchan-
relles aux couleurs fugitives de l’amour. Servie par
teresses. Avec son premier album, You & I,
une voix sublime, la chanteuse compose et inter-
sorti en janvier 2016, ALA.NI a révélé au monde
prète ces ballades aux allures de confidences.
son talent et sa voix, baignés dans le charme
Des chansons qui se souviennent des comédies
rétro et vintage de son répertoire.
musicales de Broadway, de la Louisiane d’autre-
ALA.NI est née à Londres, dans une famille d’ar-
fois, qui flânent du côté de la folk anglaise, et sur
tistes originaire de l’île de la Grenade. Fille d’un
lesquelles planent un parfum de mystère enivrant.
musicien de calypso, petite nièce d’une star du
Accompagnée sur scène par un guitariste et trois
music-hall, ballerine précoce et créatrice de
violonistes, sans oublier son vieux micro fétiche,
mode, elle conjugue les talents, en plus d’être
ALA.NI fait des merveilles de sa voix de soprano,
une remarquable interprète. Avant de publier un
teintée d’une bouleversante mélancolie jazzy.
titre prometteur sur internet en 2014, cette jeune
disciple de Billie Holiday a chanté pour Damon
Une voix scintillante, des orchestrations
Albarn, Blur, Andrea Bocelli ou Mary J. Blige. En
épurées au swing d’antan, écouter
2015, elle diffuse ses premières chansons rétro
la mystérieuse ALA.NI, c’est plonger
via quatre mini-albums qui racontent, au fil des
hors du temps. LE MONDE
saisons, une histoire d’amour déclinée en douze
opus. Le succès est au rendez-vous.
Guitare, chant ALA.NI (distribution en cours)
–
NOV SA 19 20:00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H15 | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
55
MUSIQUES DU MONDE MALI
Toumani & Sidiki
TOUMANI DIABATÉ / SIDIKI DIABATÉ
Quand le passé dialogue avec le présent, le
Pour cette rencontre exceptionnelle, père et fils
maître malien de la kora, Toumani Diabaté,
témoignent de l’intemporalité de la tradition. s’allie à son fils Sidiki pour célébrer l’ancestral
Ils ressuscitent l’ensorcelante geste mandingue
répertoire mandingue. Fusion générationnelle
à travers un répertoire de pièces anciennes. et musicale d’une prestigieuse dynastie, cette
Syncopes groovy pour l’un, maîtrise et vélocité
rencontre a été consacrée aux Grammy Awards
pour l’autre, joué à quatre mains virtuoses sur qua-
2015 dans la catégorie musiques du monde.
rante-deux cordes, ce rituel devient un stupéfiant
Chez les Diabaté, on est griot de père en fils
ballet sonore, où les deux instruments semblent
depuis soixante-douze générations. Cependant, il
s’enivrer de leurs grâces respectives. À la faveur
a beau remplir le stade de Bamako et ses vingt-
de duels étourdissants, c’est un dialogue volubile
mille places avec ses tubes d’afro-rap, Sidiki, le
qui s’instaure entre ces deux musiciens issus d’une
fils, n’en menait pas large lorsqu’il s’est assis au
même tradition séculaire dont ils sont à la fois les
côté de son père Toumani pour préparer cet album.
gardiens et les passeurs.
Légende vivante du Mali, ce dernier fait partie de
ces musiciens qui ont contribué à faire de la kora,
la harpe luth des griots, un instrument soliste à
que la chance de trouver deux perles
part entière. Björk, Dee Dee Bridgewater ou Damon
dans une même huître […].
Albarn ont régulièrement sollicité les talents de
LES INROCKS
ce maître incontesté.
Koras Toumani Diabaté, Sidiki Diabaté
–
NOV VE 25 20:00
56
Un concert aussi rarissime
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H20 | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
Wolfgang Amadeus Mozart
(1756-1791)
Sonate pour piano n°18 en ré majeur, K.576
Robert Schumann (1810-1856)
Kinderszenen (Scènes d’enfants),
Op.15
Ludwig van Beethoven (1770-1827)
32 Variations en do mineur, WoO 80
Franz Schubert (1797-1828)
Sonate pour piano en do mineur,
D.958
CONCERT AU CHOCOLAT MUSIQUE CLASSIQUE
Louis Schwizgebel
MOZART / SCHUMANN / BEETHOVEN / SCHUBERT
Parmi les pianistes virtuoses, il faut désormais
partitions de Jean-Sébastien Bach. Petite de
compter avec Louis Schwizgebel. Pas encore
taille, mais gigantesque du point de vue de
trente ans, et déjà une carrière éclatante, la jeu-
sa substance musicale, cette œuvre achève
nesse conquérante de ce natif de Genève séduit
en beauté la production pianistique du génie
tant par la délicatesse de son toucher que par son
de Salzbourg. À l’automne 1828, Schubert se
jeu plein de fraîcheur. Pour son premier récital à
mobilise sur tous les fronts musicaux et livre
Quimper, le jeune soliste convoque des œuvres
ses derniers chefs-d’œuvre : symphonies, lieder,
de Mozart, Schumann, Beethoven et Schubert.
ainsi que ses trois ultimes sonates pour piano. Depuis ses victoires au Concours de Genève en
La Sonate D.958 est avant tout un hommage à
2005, au Young Concert Artists de New York deux
son mentor, Beethoven, ne serait-ce que par sa
ans plus tard et au prestigieux Concours de Leeds
tonalité emblématique, le do mineur, celle-là
en 2012, Louis Schwizgebel confirme son statut
même de la Cinquième symphonie, et de ses
d’étoile montante. Le jeune pianiste a joué dans les
trente-deux variations inscrites au programme
plus belles salles à travers le monde et côtoyé les
de ce concert. Dix ans plus tard, Robert Schu-
plus grands chefs. Ses récents enregistrements,
mann compose en 1838 ses Kinderszenen
dont notamment des concertos de Beethoven
[Scènes d’enfants]. Treize courtes pièces qui
avec le brillant London Philharmonic Orchestra,
démontrent l’imagination musicale de son créa-
lui valent de remporter les éloges de la critique
teur au sommet de sa clarté poétique.
française et internationale.
C’est en juillet 1789 que Mozart compose sa
Sonate n°18, qui sera sa dernière contribution
Un ton libre, naturel et enjoué,
la virtuosité lumineuse de son jeu s’associe
au genre. En trois mouvements comme les à une musicalité profonde et poétique. précédentes, elle est le fruit d’une étude des
LE MONDE
Piano Louis Schwizgebel
–
NOV DI 27 17:00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H20 (ENTRACTE) | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
59
JAZZ & MUSIQUES DU MONDE FRANCE - LIBAN
Ibrahim Maalouf
KALTHOUM
Le trompettiste et compositeur franco-libanais
plus belles chansons, Alf Leila wa Leila [Les Mille
Ibrahim Maalouf rend hommage à la plus grande
et une nuits]. Telle une langoureuse symphonie, il
voix du monde arabe, celle de la chanteuse Oum
déguste cette madeleine qu’on lui faisait écouter
Kalthoum, disparue il y a quarante ans. En quin-
enfant, chaque soir avant de s’endormir.
tet, il fait dialoguer le vertige de la tradition orien-
Pour réinventer cette hypnotique ivresse orien-
tale et la frénésie de l’improvisation jazz.
tale, Ibrahim Maalouf s’est entouré d’une équipe
Ibrahim Maalouf, c’est l’histoire d’un trompettiste
bien inspirée, celle-là même qui l’avait accompa-
parti à la conquête du monde. En dix ans de car-
gné en 2012 sur son album Wind, hommage à Miles
rière, cet improvisateur hors-pair a imposé le son
Davis. Le fidèle pianiste Franck Woeste et le bat-
unique de sa trompette quart de ton sur tous les
teur Clarence Penn seront à ses côtés sur scène,
fronts : jazz, opéra hip-hop, musiques de film, impro-
en compagnie des musiciens new-yorkais Rick
visations géantes. Dernier témoin de son insatiable
Margitza au saxophone et Scott Colley à la contre-
créativité, Kalthoum, un album hommage paru fin
basse. Le résultat est magique, précieux, tel un
2015, qu’il partage aujourd’hui sur scène.
superbe voyage, qui nous transporte quelque part
Ibrahim Maalouf a choisi de célébrer à sa façon
entre l’Océan Atlantique et la Mer Méditerranée.
les quarante ans de la disparition de la diva égyptienne que l’on surnommait « l’Astre d’Orient ».
Fasciné par la voix ensorceleuse de la cantatrice,
Un geste impressionnant de maîtrise et
de vigueur. LES INROCKS
le trompettiste a choisi de reprendre l’une de ses
Trompette Ibrahim Maalouf Piano Frank Woeste Saxophone Rick Margitza Contrebasse Scott Colley Batterie Clarence Penn
–
NOV MA 29 20:30
60
LE PAVILLON - QUIMPER | 1H20 | € 41 / 33 | PASS € 23 / 31
CONFÉRENCE
Pour un nouveau pacte social ?
CRÉATION THÉÂTRE
La Résistible ascension
d’Arturo Ui
BERTOLT BRECHT / DOMINIQUE PITOISET
Rire de tout ? Même du fascisme ? Exilé, Bertolt
Alors qu’il est en exil, Bertolt Brecht écrit en
Brecht continue son combat comme il peut, avec
1941 cette satire sur l’ascension d’Hitler au pou-
ses armes de dramaturge engagé. Sa fable sai-
voir. Pour le metteur en scène Dominique Pitoiset,
sissante, pleine d’un rire glaçant, offre à Domi-
la question n’est pas de monter une production his-
nique Pitoiset l’opportunité d’une nouvelle col-
torique, au risque de mettre l’intrigue à distance de
laboration avec le comédien Philippe Torreton,
notre époque, en réduisant le propos à une simple
inoubliable Cyrano de Bergerac.
dénonciation de l’hitlérisme. Au contraire, il s’agit
Chef minable d’une bande de gangsters du Bronx,
bien ici de mettre ses pas dans ceux de Brecht,
Arturo Ui parvient à s’imposer par la terreur
en s’attachant à dépasser la simple dénonciation
comme « protecteur » du trust du chou-fleur à
d’un totalitarisme, pour démonter les mécanismes
Chicago. Il réduit au silence les politiciens cor-
qui rendent possible, aujourd’hui encore, une telle
rompus, les témoins gênants, élimine ses lieute-
prise de pouvoir. « Le théâtre a toujours son rôle à
nants, assassine le patron du trust des légumes de
jouer dans la dissection de ce ventre-là » affirme
la ville voisine… Alors qu’il cherche à étendre son
Pitoiset. C’est sur une telle conviction qu’il aborde
pouvoir, partout on vote pour lui. D’autres crimes
ce nouveau spectacle, en confiant le rôle de son
et d’autres conquêtes suivront. Rien n’arrêtera
gangster sans scrupule à Philippe Torreton.
cette dictature sanglante, hormis les peuples, qui
finiront par avoir raison du tyran. « Mais le ventre
est encore fécond, d’où a surgi la bête immonde… »
Mise en scène et scénographie Dominique Pitoiset
Avec Philippe Torreton dans le premier rôle (distribution en cours)
–
DÉC JE 01 20:00 VE 02 20:00 SA 03 20:00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 2H30 (ESTIMÉE) | € 25,50 / 33 | PASS € 15 / 23
63
OPÉRA CRÉATION
L’Opéra de quat’sous
KURT WEILL / BERTOLT BRECHT / JEAN LACORNERIE / JEAN-ROBERT LAY
Remontant à la source du théâtre musical du
crépuscule du monde, le dramaturge entremêle le
XX siècle, le metteur en scène Jean Lacorne-
drame au cabaret sensuel et burlesque. La lucidité
rie s’empare du chef-d’œuvre de Kurt Weill et
dévastatrice que Brecht exprime dans ses mots est
Bertolt Brecht créé en 1928 et plonge dans leur
décuplée par la musique et les Songs de Kurt Weill.
période berlinoise pour raconter en musique et
Les deux auteurs nous plongent dans la fange à des
en chansons, les amours de Mackie-le-Surineur
fins de distanciation, avant de nous laisser regagner
et de la belle Polly, fille du roi des mendiants.
l’humanité au terme de leur opéra.
Bienvenus dans les bas-fonds de Londres. Jean Lacornerie revient à la source de l’œuvre dans
Ici règnent voleurs, assassins, flics compromis
une nouvelle traduction. Il convoque sur scène
et exploiteurs de tous poils, méchantes femmes
huit acteurs/chanteurs, ainsi que les grandes
d’affaires et prostituées traîtresses. Pour sur-
marionnettes d’Émilie Valantin pour incarner la
vivre dans ce monde, il faut sans cesse torturer,
foule grouillante des canailles et des miséreux,
dépouiller, déchirer et égorger. Pas de place pour
et neuf musiciens dirigés depuis la trompette
e
la morale, ici c’est l’argent qui dicte sa loi, tout le
de Jean-Robert Lay, comme au temps des jazz-
monde trahit tout le monde, et c’est Mackie qui
bands. Dans le quartier de Soho, on parle français,
règne sur cette pègre.
on chante en allemand, et l’on respire un parfum
Écrit par Brecht à partir de L’Opéra des gueux de
unique d’ironie et de nostalgie, de désespoir et de
John Gay, L’Opéra de quat’sous est un portrait bru-
légèreté, que seul le mélange de la musique et du
tal de l’humanité moderne. Dans une énergie de
théâtre peut provoquer.
Textes en français, chansons en allemand, surtitrées en français
Musique Kurt Weill Texte Bertolt Brecht Nouvelle traduction René Fix Mise en scène Jean Lacornerie Direction musicale Jean-Robert Lay Marionnettes Émilie Valantin Chorégraphies Raphaël Cottin Chef de chant Stan Cramer Avec neuf musiciens (orchestration originale) et huit chanteurs / acteurs Gilles Bugeaud, Pauline Gardel, Vincent Heden, Nolwenn
Korbell, Amélie Munier, Florence Pelly, Jean Sclavis, Jacques Verzier
–
JAN JE 05 20:00 VE 06 20:00
64
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 2H30 (DURÉE ESTIMÉE) | € 25,50 / 33 | PASS € 15 / 23
STAGE
pour les enseignants
Georg Friedrich Haendel
(1685-1759)
Water music
Airs pour ténor
(extraits de Tamerlano, le Messie, Il Trionfo del tempo, Rodrigo…)
CRÉATION CONCERT AU CHOCOLAT MUSIQUE BAROQUE
Les Ambassadeurs
WATER MUSIC ET AIRS D’OPÉRA
HAENDEL / ALEXIS KOSSENKO
Après le succès de leurs Noces de Figaro, Les
Le 17 juillet 1717, à bord d’une barge à ciel ouvert,
Ambassadeurs retrouvent la scène du Théâtre
le roi George Ier d’Angleterre « remonta jusqu’à
de Cornouaille. Sous la houlette de leur chef
Chelsea par le fleuve et fut régalé d’un excellent
et flûtiste Alexis Kossenko, les musiciens
concert de musique composée spécialement par
déploient toutes les couleurs subtiles d’un jeu
le célèbre Haendel ». Les cors de chasse, trom-
sur instruments historiques pour faire résonner
pettes et autres flûtes enchantèrent tellement
majestueusement la musique de Haendel, dont
le roi, que le concert fut donné trois fois dans
plusieurs airs d’opéra seront interprétés par le
la soirée. Écrite pour accompagner cette royale
ténor sévillan Francisco Fernández-Rueda.
promenade sur la Tamise, Water music est tein-
Avec Haendel, la musique baroque atteint son apo-
tée de mille couleurs. Haendel puise à toutes les
gée. Synthèse magistrale des styles allemand, ita-
sources, mais les divers éléments sont parfaite-
lien, français et anglais, l’œuvre du compositeur
ment intégrés dans le style personnel du maître :
séduit et surprend son auditeur par sa diversité et
on reconnaît partout sa générosité mélodique,
sa grandeur. C’est cette richesse musicale que le
son aplomb rythmique, son assurance réconfor-
chef Alexis Kossenko souhaite offrir dans ce réci-
tante. Un véritable éblouissement.
tal. Accompagné par la voix du ténor Francisco
Avec Tamerlano, Le Messie, Il Triofondo del tempo,
Fernández-Rueda, le chef propose un programme
Rodrigo… le chef Kossenko prolonge le plaisir de
inédit, où les concertos pour flûte et orchestre de
cette immersion dans la musique de Haendel à tra-
Haendel croisent sa musique vocale, dans une infi-
vers des extraits de ses plus grands airs d’opéras
nie palette de sentiments.
et d’oratorios.
Direction musicale Alexis Kossenko Chant, ténor Francisco Fernández-Rueda
–
JAN DI 08 17:00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H30 | € 25,50 / 33 | PASS € 15 / 23
67
MUSIQUE CRÉATION DU THÉÂTRE DE CORNOUAILLE
La Voie de la beauté
THIERRY PÉCOU / ENSEMBLE VARIANCES
Au point culminant d’un rituel de guérison,
des rituels des Indiens d’Amérique du Nord, ainsi
l’homme-médecine navajo applique sur le corps
que les chants d’une religieuse bénédictine qui
du malade une peinture de sable, qui absorbe
vécut au XIIe siècle en Rhénanie, Hildegard von
les mauvais esprits et libère le patient. Dans ce
Bingen, guérisseuse et visionnaire, qui concevait
rituel, la beauté est un élément spirituel par-
déjà une étonnante musique reflétant son vaste
ticipant à la guérison du corps et de l’esprit.
savoir sur la nature et sur le pouvoir de guérison
Cette philosophie ancestrale, liant beauté et
des plantes sur l’âme et le corps.
santé, a inspiré au compositeur Thierry Pécou
La nouvelle création de Thierry Pécou, Femme
ce programme original, croisant musiques d’au-
changeante, s’inscrira tout particulièrement
jourd’hui et musique ancienne.
dans cette quête d’harmonie. Cette pièce pour
Rassemblés autour des compositeurs Thierry
deux voix de femmes et ensemble déroulera les
Pécou et Michael Ellison, les musiciens de éléments mythiques et territoriaux qui sont à
l’Ensemble Variances vous invitent à un concert
la source de la culture navajo. À travers deux
conçu lui aussi comme un rituel de guérison, où
personnages, Femme-changeante et le Soleil,
la « beauté-santé » rétablit l’équilibre entre
s’entremêleront un récit mythologique et des
forces physique et psychique et connecte chants chamaniques réinventés. L’espace géo-
l’individu au cosmos.
graphique, ses points cardinaux associés aux
En résonnance à cette thématique, on entendra en
quatre couleurs navajos (blanc, bleu, jaune,
effet des œuvres de Michael Ellison et de Thierry
noir) et ses montagnes sacrées détermineront la Pécou pour voix et ensemble, inspirées toutes deux
spatialisation des musiciens.
Direction et percussions Michael Ellison Direction et piano électrique Thierry Pécou et l’Ensemble Variances
Flûte Anne Cartel Clarinette Carjez Gerretsen Saxophone Nicolas Prost Violoncelle David Louwerse Contrebasse Laurène Durantel
Mezzosoprano Katarina Livljanic Contralto Noa Frenkel
Vidéo Olivier Perriquet Régie Alixe Bonilo
–
JAN MA 10 20:00
68
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H30 (DURÉE ESTIMÉE) | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
Hildegard von Bingen (1098-1179)
O ignis spiritus p­­­­­aracliti
Caritas habundat in omnia
Michael Ellison (1983)
Vision of black elk pour contralto et ensemble
(commande de Radio France, Paris, 2015)
Hildegard von Bingen (1098-1179)
O magne pater
Thierry Pécou (1965)
Femme changeante, cantate
des Quatre Montagnes, pour deux contraltos et ensemble
instrumental
(co-commande du Festival
Arabesque de Hambourg, Festival d’Ambronay)
Livret de Sylvie Blasco d’après des récits mythologiques et des chants des indiens Navajos
VISITE GUIDÉE
du jardin médicinal du Prieuré de Locmaria
CONFÉRENCE MUSICALE
La médecine chamanique
DANSE
Valser
BALLET DU CAPITOLE / KADER BELARBI / CATHERINE BERBESSOU
Ne vous fiez pas au titre. C’est de tango dont
de Toulouse foulent un espace scénique couvert
il est question dans cette pièce fougueuse et
d’une terre ocre, qui donne à leur danse une véri-
charnelle, hommage à une danse que l’écrivain
table puissance organique. Au-delà de l’enchaî-
argentin Jorge Luis Borges assimilait autant à
nement des figures raffinées du tango, c’est l’in-
un combat qu’à une fête.
tention donnée à chaque geste qui crée la tension.
Pour Catherine Berbessou qui l’étudie et le pratique
Les pas de deux virevoltants parcourent toute
depuis plus de vingt ans, le tango a, avec la tau-
la gamme des sentiments, exprimant tour à tour
romachie, bien des points communs. Comme dans
la fragilité et la puissance, le rire et les larmes,
l’arène, les sentiments y sont à leur paroxysme
l’intimité ou la colère. Avant de s’accorder dans
et les couples oscillent sans cesse entre désir et
un guidage voluptueux, les corps s’opposent ou se
affrontement. Leur lutte, comparable à celle des
heurtent, et derrière l’étreinte, la violence n’est
boxeurs sur le ring, est une célébration sauvage
jamais loin. Façon de rappeler aussi les origines
de toutes les forces de la vie, mais aussi le sym-
d’une danse née, il y a cent ans, dans la brutalité
bole de l’éternelle confrontation entre l’homme et
des bas-fonds de Buenos Aires.
la femme. Porté par une énergie capable de tout
envoyer « valdinguer », d’où son titre décalé, Valser
Valser n’a rien de frivole ou de viennois.
n’a rien d’une danse de salon policée.
C’est un spectacle à la Pina Bausch,
Aux accents du bandonéon ou sur la rythmique
où les sexes opposés se provoquent et
puissante des maîtres-tambours du Burundi, les
se poursuivent avec rage. LE FIGARO
huit très beaux danseurs du Ballet du Capitole
Ballet du Capitole Direction Kader Belarbi Chorégraphie Catherine Berbessou Scénographie et lumières Marc Oliviero
Bande son Anita Praz Musique Jean-Sébastien Bach, Les maîtres-tambours du Burundi, Dario Moreno, Giù per la mala via (louange anonyme du XVe siècle) et divers compositeurs de tango
Création par la Compagnie Catherine Berbessou, le 12 mars 1999, aux Gémeaux, scène nationale de Sceaux | Entrée au répertoire du Ballet du Capitole de Toulouse le 18 juin 2014
–
JAN ME 18 20:00 JE 19 20:00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H15 | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
71
72
circonova
FESTIVAL
2017
13 JAN > 10 FÉV
LE BON ÉQUILIBRE
Dans la vie, tout est question d’équilibre. Les com-
harmonieusement. Il n’est qu’à en juger par le bon-
pagnies circassiennes invitées pour cette sixième
heur jubilatoire que nous procurent les aventures
édition de Circonova le savent bien. Habitées des
artistiques de Fragan Gehlker et de Chloé Moglia.
traditions de leur art, comme le Nouveau cirque du
Enfin, le cirque, aujourd’hui comme hier, ne serait
Vietnam ou le Groupe acrobatique de Tanger, elles
pas le cirque sans la musique. Et qui mieux que la
nous ouvrent aussi des voies nouvelles, réinven-
fanfare de cirque Circa Tsuica pour nous le démon-
tant les esthétiques millénaires du genre et réveil-
trer cette saison ? !
lant par là même notre regard et notre appétit de
Circonova, comme à son habitude, trouvera aussi
voyage pour des mondes recomposés.
son point d’équilibre entre productions régionales,
Entre art populaire et nouvelles dramaturgies,
françaises et internationales, avec notamment la
fantaisie et poésie, les artistes du cirque d’au-
venue de trois compagnies étrangères au moins,
jourd’hui tracent leur ligne de fuite vers un public
issues du Vietnam, du Maroc et de République
enthousiasmé par tant de créativité. Les Frères
Tchèque. À raison de deux samedis, l’un en début,
Forman, le Cirque Le Roux, la Compagnie Iéto et
l’autre en fin de festival (équilibre toujours…), plu-
le clown Sylvain Décure tiennent à coup sûr cet
sieurs spectacles seront présentés gratuitement
équilibre-là haut la main.
au public cornouaillais, pour que la fête soit par-
Le nouveau cirque en fait la démonstration récur-
tagée par le plus grand nombre. Au total, durant
rente depuis ses fonds baptismaux, performance
quatre semaines, notre scène nationale et ses par-
technique et densité théâtrale, de même que réflexion
tenaires accueilleront à Quimper et Pluguffan les
et sensations fortes peuvent aussi s’équilibrer spectacles de quinze compagnies.
JANVIER
FÉVRIER
VE 13 > SA 14 À Ố LÀNG PHỐ
ME 01
LE VIDE
SA 14
ME 01
DEMAIN, JE NE SAIS PLUS RIEN
SPECTACLES GRATUITS
MA17 > ME 18 OSE
VE 03 > VE 10 OBLUDARIUM
SA 21 > DI 22 HALKA
SA 04
MA24 > ME 25 L’INSTINCT DU DÉSÉQUILIBRE
MA07 > ME 08 THE ELEPHANT IN THE ROOM
SPECTACLES GRATUITS
JE 26 > DI 29 MAINTENANT OU JAMAIS
LU 30 > MA 31 LE VIDE
MA31
DEMAIN, JE NE SAIS PLUS RIEN
73
CIRQUE VIETNAM | + 6 ANS
� Làng Phô�
ÀÔ
NOUVEAU CIRQUE DU VIETNAM
À Ố Làng Phố est une invitation au voyage et à
Acrobatie, danse, jonglage, contorsion et équilibre
la découverte de la culture vietnamienne. Dans
accompagnent la métamorphose des jeunes villa-
une fresque poétique et sensible, les vingt-deux
geois. Virevoltant sur des bambous et des paniers
artistes du Nouveau cirque du Vietnam, acrobates
transformés en agrès, tous rivalisent de prouesses
et musiciens, font naître tout un monde de leurs
pour nous raconter la vie dans les rizières et le
paniers d’osier. Au travers d’une succession de
tumulte de la ville, au son d’une musique tradi-
tableaux enchanteurs, qui voient s’affronter tra-
tionnelle jouée en direct. Un spectacle fascinant,
dition millénaire et innovations circassiennes, promesse d’un fabuleux voyage dans le Vietnam
À Ố Làng Phố évoque la mutation d’un village du
d’hier et d’aujourd’hui.
Delta du Mékong, de la ruralité à l’ère moderne.
Conception Tuan Le, Nguyen Nhat Ly, Nguyen Lan Maurice, Nguyen Tan Loc Mise en scène Tuan Le Direction musicale Nguyen Nhat Ly Direction artistique Nguyen Lan Maurice Chorégraphie Nguyen Tan Loc
–
JAN VE 13 20:00 SA 14 20:00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H10 | € 25,50 / 33 | PASS € 15 / 23
74
+ 11 ANS | CRÉATION CIRQUE
Ose
CHLOÉ MOGLIA / COMPAGNIE RHIZOME
Se jouant avec beaucoup d’élégance des lois de
C’est sur la base de cette nouvelle conviction que
l’apesanteur, Chloé Moglia renouvelle l’art du tra-
la trapéziste engage trois artistes dans les airs.
pèze et de la suspension. Depuis plusieurs années,
Trois femmes, qui à leur tour défient le vide. Il y a
elle travaille sur le sens et l’imaginaire véhiculés
la jeune et fragile Carla, sur sa barre d’acier, bien
par les disciplines aériennes. Après avoir interrogé
décidée à cheminer vers les cimes, qui se lance
en solo le risque, sublimé l’effort et l’équilibre, joué
dans une traversée en altitude d’un morceau du
avec le vertige et le lâcher prise dans ses précé-
monde. Elle sera bientôt rejointe par Viivi, qui
dents spectacles, l’envie de transmettre, de par-
menace son fragile équilibre. Il faudra l’interven-
tager son savoir, est devenu une évidence.
tion de Kamma pour désamorcer le possible duel…
Mise en scène Chloé Moglia
Interprétation Carla Farreny Jimenez, Viivi Roiha et Kamma Rosenbeck Assistante Marion Piry Création lumière Éric Blosse Création son Alain Mahé Costumes Myriam Rault
–
JAN MA 17 20:00 ME 18 20:00
LE TERRAIN BLANC - MPT DE PENHARS | 1H | € 10
75
CIRQUE MAROC CRÉATION | + 6 ANS
Halka
GROUPE ACROBATIQUE DE TANGER
Dix ans après les succès de leurs premières aven-
du groupe par le jeu des incroyables acrobaties, pour
tures internationales, les quatorze artistes du Groupe
défier toujours plus les lois de la gravité, puiser enfin
acrobatique de Tanger reviennent aux sources de
sans compter dans la tradition : telle est leur nou-
leur art ancestral, dans les pas de Sidi Ahmed Ou
velle quête. Sur le chemin de cette nouvelle aven-
Moussa, sage soufi du XVe siècle et saint patron des
ture, ils invitent un guide d’exception, Abdeliazide
acrobates marocains. Retrouver le contact du sable,
Senhadji, fondateur de la Compagnie XY (Le Grand C,
sur les plages de Tanger, là où tout a commencé, faire
Il n’est pas encore minuit), pour retrouver ensemble
entendre les chants, les percussions et la musique
l’énergie des spectacles de plein air [halka] et l’âme
populaire marocaine, éprouver les corps et la force
profonde de l’acrobatie marocaine.
Création collective Groupe acrobatique de Tanger Collaborations artistiques Abdeliazide Senhadji et Airelle Caen,
Boutaina el Fekkak Collaborations acrobatiques Abdeliazide Senhadji, Airelle Caen, Nordine Allal Collaboration en acrobatie marocaine Mohammed Hammich (le père) Direction du Groupe acrobatique de Tanger Sanae El Kamouni –
JAN SA 21 20:00 DI 22 16:00
76
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
+ 6 ANS CIRQUE
L’Instinct du déséquilibre
COMPAGNIE IÉTO
Avec quelques planches de bois, deux ou trois
femme) nous entraînent dans leur douce folie, en
balais, un tapis, un aspirateur et une échelle, les
quête du geste parfait, au point ultime de l’équilibre.
quatre compères de la compagnie Iéto font naître
Après le succès de son premier duo éponyme (trois
tout un monde d’acrobaties, aussi absurdes que
cents représentations dans vingt-cinq pays en cinq
burlesques, où tout est question d’équilibre ou plu-
ans), la compagnie Iéto poursuit, dans sa nouvelle
tôt de déséquilibre. Perchés à quatre mètres sur
création, son exploration du mouvement acroba-
le rebord d’un bastaing, coincés au sommet d’une
tique, du geste et de la danse. Sous l’œil complice du
perche ou embarqués dans un pas de deux ren-
metteur en scène Christian Coumin, elle invente un
versant, les quatre artistes (trois hommes et une
spectacle bourré de malices et de fantaisies.
Création collective et interprétation Sébastien Brun, Fnico Feldmann, Itamar Glucksmann, Alys Marchi
Direction et mise en scène Christian Coumin Création lumières, direction technique, constructions, régie son et lumière Patrice Lecussan Création musicale originale Maxime Denuc
–
JAN MA 24 20:00 ME 25 20:00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
CIRQUE + 6 ANS
Maintenant ou jamais
CIRCA TSUICA
Les onze artistes de la fanfare de cirque Circa Tsuica
lurons dans toutes les positions possibles. Figures
vous invitent à refaire le monde sous le ciel étoilé de
à deux, à quatre, à six… pyramides insensées ou
leur joli chapiteau. Voilà près de dix ans que cette
fantastiques pirouettes, au sol et dans les airs, ils
joyeuse bande d’acrobates-musiciens fanfaronne
ne s’arrêtent plus de tourner et retournoyer. Tous
sur la piste, avec pour seul mot d’ordre la rencontre.
doués pour les acrobaties, tous musiciens, ces
Tout commence en fanfare, au son d’une musique
artistes roulants et turbulents passent de leurs
parfaitement diabolique, rythmée par les coups de
instruments à leurs vélos, de leurs vélos à leurs
tambours et les notes tonitruantes et swingantes
agrès, trapèze ou bascule coréenne, avec un naturel
des gros cuivres. Arrivent les vélos acrobatiques,
confondant. À la découverte de ce peloton sonore
sans freins ni vitesses, qui précipitent nos joyeux
totalement déjanté, c’est maintenant ou jamais !
Auteurs Tous les artistes Création lumières Jean Ceunebroucke Compositeur musique Guillaume Dutrieux Intervenant vélo acrobatique Pierre Glottin Metteur en scène Christian Lucas Création costume Fanny Mandonnet
–
JAN JE 26 20:00 VE 27 20:00 SA 28 20:00 DI 29 16:00
PLUGUFFAN – ESPACE CHAPITEAUX – ROUTE DE QUIMPER (CHAPITEAU CHAUFFÉ) | 1H30 | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
Navette gratuite de la QUB depuis Quimper
78
+ 6 ANS CIRQUE
Le Vide ESSAI DE CIRQUE
FRAGAN GEHLKER / ALEXIS AUFFRAY / MAROUSSIA DIAZ VERBÈKE
Avec seize mètres de vide sous ses pieds, l’acrobate
funambule… vertical, et donne à son agrès une
Fragan Gehlker, expert en corde lisse, met en scène
puissance poétique inédite, tout en jouant avec
une forme de cirque vertigineuse, entre la relecture
son caractère brut et rugueux.
extrêmement physique de l’essai philosophique de
Le nez en l’air, le souffle coupé, on admire les
Camus, Le Mythe de Sisyphe, et la performance où
figures diaboliques et saisissantes de cet acrobate
se jouent danger, absurdité et excitation enfantine.
en quête de sens, accompagné par le violoniste
Inlassablement, Fragan Gehlker grimpe le long
Alexis Auffray, également symphoniste de bandes
de cette corde, jouant avec ses limites (et les
magnétiques. Maroussia Diaz Verbèke signe avec
nôtres !), jusqu’à l’épuisement. Artiste à l’agilité
eux la dramaturgie de l’ensemble. Un spectacle
reptilienne, il associe la grâce et la force d’un
d’une rare intensité, aussi drôle que vertigineux.
Un spectacle écrit par Fragan Gehlker, acrobate à la corde
Création musicale et régie de piste Alexis Auffray Dramaturge Maroussia Diaz Verbèke Sur une idée originale de Fragan Gehlker
–
JAN LU 30 20:00 MA 31 20:00 FÉV ME 01 20:00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H15 | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
79
CIRQUE +10 ANS
Demain, je ne sais plus rien
SYLVAIN DÉCURE / CIE LES HOMMES PENCHÉS
Coincé dans une grande boîte verticale et trans-
preuve de beaucoup d’imagination pour échap-
parente de soixante centimètres de large, le
per au harcèlement d’une poupée gonflable ou à
comédien Sylvain Décure passe par tous les états
un tsunami de sacs plastiques.
d’une vie en soixante minutes ! Reclus dans un
Formé à l’École de cirque Annie Fratellini, puis au
isolement total, oscillant entre l’oppression la
Centre national des arts du cirque de Châlon-en-
plus éprouvante et la jubilation la plus exquise,
Champagne, Sylvain Décure se lance avec bonheur
ce personnage muet nous offre un spectacle bou-
dans son premier solo après dix années passées en
leversant et burlesque. Tandis qu’une incroyable
collectif. Avec ce road-movie joué dans un mètre
panoplie d’objets hétéroclites envahit son petit
cube, il réalise un véritable numéro de clown, tout
lieu de vie, ce drôle de bonhomme devra faire
en finesse et en poésie.
Concepteur du projet et interprète Sylvain Décure Dirigé par Christophe Huysman
–
JAN MA 31 20:00 FÉV ME 01 20:00
80
LE TERRAIN BLANC - MPT DE PENHARS | 1H | € 10
+ 10 ANS | ÉVÈNEMENT RÉPUBLIQUE TCHÈQUE CIRQUE ET THÉÂTRE FORAIN
Obludarium
MATEJ ET PETR FORMAN
Venus de République tchèque, les Frères For-
partagent la vedette des différents numéros, aux
man, Petr et Matej, fils jumeaux de Milos Forman,
côtés d’autres monstres et de grandes marion-
débarquent à Quimper avec leur chapiteau peuplé
nettes en tissu, la spécialité des jumeaux. Dans
de « freaks ». Pour retrouver l’esprit du théâtre
ce cabaret de l’étrange et du merveilleux, entre le
forain des années trente, ils convoquent sur la piste
cirque traditionnel et le burlesque américain, tout
de leur drôle de cabaret en bois, toute une galerie de
est trafic de trouvailles et d’éclats poétiques, ali-
personnages extravagants et de créatures bizarres,
mentés par l’imaginaire débordant de ces deux
dont ils vont nous raconter le destin.
montreurs de foire. Entre rire, effroi et enchante-
Au son d’un orchestre tzigane, apparaissent tour
ment, voici un spectacle monstrueusement beau.
à tour une femme panthère, un colosse en culotte
Entrez, Mesdames et Messieurs !
de cuir, des sirènes et une écuyère géante, qui
Conception Matej Forman, Petr Forman Mise en scène Petr Forman Interprétation 15 comédiens-circassiens et 5 musiciens
–
FÉV VE 03 20:00 SA 04 20:00 DI 05 16:00 MA 07 20:00 ME 08 20:00 JE 09 20:00 VE 10 20:00
PARVIS DU THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H30 | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
CIRQUE +6 ANS
The Elephant in the room
CIRQUE LE ROUX
Automne 1937, le soir de son mariage, la divine Miss
mimes, équilibres, claquettes et mât chinois, les
Betty nous reçoit dans le boudoir cosy de son châ-
numéros s’enchaînent avec humour et excentricité,
teau. Trois dandys surgissent. Le quatuor amoureux
sur une bande sonore diablement efficace.
est en place. La confrontation s’annonce mouve-
The Elephant in the room est le premier spec-
mentée… Bombe d’esthétisme et de folie joyeuse,
tacle de ces quatre jeunes artistes, issus des
la farce que nous offre le Cirque Le Roux est une
grandes écoles de cirque de Montréal et Bruxelles.
fusion unique à la croisée du cirque, du théâtre, du
Ensemble, ils ont tourné à travers le monde avec
music-hall et du cinéma hollywoodien des années
les 7 Doigts de la main notamment, se sont pro-
trente. En tenue chic et glamour, ces quatre acro-
duits à Broadway, avant d’inventer cette formi-
bates de très haut niveau ont plus d’un tour dans
dable entrée en piste collective.
leur sac pour nous éblouir. Portés acrobatiques,
Mise en scène Charlotte Saliou Œil extérieur Raymond Raymondson Chorégraphie, claquettes et adagio Brad Musgrove Musique originale Alexandra Stréliski Auteurs / interprètes Lolita Costet, Grégory Arsenal, Philip Rosenberg, Yannick Thomas
– FÉV MA 07 20:00 ME 08 20:00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H20 | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
82
Et toujours
dans la rue…
SA 14 JAN // SA 04 FÉV
SPECTACLES GRATUITS
Circonova ne serait pas Circonova sans
ses spectacles gratuits du samedi après-midi.
Notez dès à présent sur vos agendas les deux
dates de ces évènements festifs et familiaux :
14 janvier et 4 février 2017.
Nous finaliserons cet automne la programmation de
ces deux temps forts de notre festival.
Guettez attentivement notre site internet
et notre flyer à paraître en décembre
pour découvrir le programme détaillé
de ces rendez-vous très attendus !
83
BELGIQUE DANSE & CINÉMA
Cold blood
MICHÈLE ANNE DE MEY / JACO VAN DORMAEL / COLLECTIF KISS & CRY
Quelle est la dernière image que l’on voit quand
sept morts, les morts c’est comme les vies, il n’y
on s’en va ? Se promener dans l’au-delà et reve-
en a pas deux pareilles. » Rien de triste, pourtant,
nir pour le raconter, c’est ce que nous fait vivre
dans cette promesse. Car les images que créent
ce spectacle éblouissant, à mi-chemin entre
à vue les deux complices, dans un savant mélange
cinéma, danse et théâtre de doigts… Entre tra-
de technologie pointue et de bricolage poétique,
gédie et comédie, se déplient sous nos yeux des
évoquent plutôt la vie, l’amour, et ces sensations
histoires tendres et drôles du « moment où »…
fragiles dont le souvenir illumine les derniers ins-
Soit un film, qui se tourne et se projette simulta-
tants de l’héroïne. Dans ce nano-monde onirique,
nément, à partir de la création in vivo d’un nano-
tout est plus vrai que nature : un crash d’avion, une
monde, où de simples mains deviennent des per-
forêt surgissant du brouillard, un voyage dans les
sonnages dansants au beau milieu de paysages
étoiles… Morcelé, décomposé ou transformé, le
miniatures. Conçu sur le même principe artistique,
corps participe lui aussi à ces jeux d’optique pour
le précédent spectacle de la chorégraphe Michèle
des moments de grâce et de danse pure, dont un
Anne De Mey et du cinéaste Jaco Van Dormael,
stupéfiant Boléro de Ravel dansé… du bout des
Kiss & Cry, a fait le tour du monde. Ce nouvel opus
doigts !
est en passe de suivre le même chemin.
Ici, ou plutôt là-bas dans l’au-delà, ce sont les
L’équipe reviendrait dix fois au Québec qu’on
doigts qui dansent, au milieu de paysages mou-
se garrocherait pour le revoir tout autant.
vants et de décors-maquettes surgissant à
En vous encourageant à faire de même.
mesure du récit imaginé par Thomas Gunzig. Une
Car leur travail est fait de main de maître. voix douce prévient d’emblée : « Vous allez vivre
LE DEVOIR - MONTRÉAL
En création collective avec Grégory Grosjean, Thomas Gunzig, Julien Lambert, Sylvie Olivé, Nicolas Olivier et la participation de
Thomas Beni, Gladys Brookfield-Hampson, Boris Cekevda, Gabriella Iacono, Aurélie Leporcq, Bruno Olivier, Stefano Serra Mise
en scène Jaco Van Dormael et Michèle Anne De Mey Textes Thomas Gunzig Scénario Thomas Gunzig, Jaco Van Dormael et Michèle
Anne De Mey Cinématographie Jaco Van Dormael et Julien Lambert Chorégraphie Michèle Anne De Mey et Grégory Grosjean
–
FÉV MA 28 20:00 MARS ME 01 20:00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H15 | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
85
DANSE CRÉATION
Jours étranges
DOMINIQUE BAGOUET / CATHERINE LEGRAND
Catherine Legrand, accompagnée de six femmes,
Spectacle à découvrir au Quartz,
six danseuses magnifiques, revisite la pièce
scène nationale de Brest,
majeure de Dominique Bagouet, Jours étranges.
dans le cadre du festival DañsFabrik
Ne l’oublions pas, Dominique Bagouet fut l’un des
Avec ce spectacle, nous initions une nouvelle
chorégraphes emblématiques de la nouvelle danse
forme de partenariat avec le Quartz - scène
française, qui prit son élan au début des années
nationale de Brest, en proposant à cinquante
1970, fut institutionnalisée en 1981, avant d’être
spectateurs du Théâtre de Cornouaille de
consacrée sur la scène internationale. Sur la
découvrir un spectacle de leur programmation
musique de l’album Strange days des Doors, les
danse, que vous pouvez inclure à votre Pass
danseuses incarnent la turbulence, l’exaltation, la
Cornouaille. Cinquante spectateurs du Quartz
révolte, la fragilité. Un hymne sensuel, nostalgique
viendront également assister cette saison à un
et incandescent à la jeunesse, qui résiste merveil-
spectacle de notre festival Circonova.
leusement à l’épreuve du temps, plus de vingt-cinq
Nous assurons le transport gratuit en bus
ans après sa création.
depuis Quimper. Départ prévu de la navette
Catherine Legrand, qui signe ici la « re-création »
à l’arrière du Théâtre de Cornouaille à 19h15.
de Jours étranges, était l’assistante de Dominique Bagouet sur la pièce d’origine. Elle en est
un témoin bouleversant.
Chorégraphie Dominique Bagouet Direction artistique recréation Catherine Legrand Musique The Doors Strange days
Interprétation Magali Caillet, Lucie Collardeau, Katja Fleig, Élise Ladoué, Pénélope Parrau, Annabelle Pulcini
–
MARS ME 01 20:30
LE QUARTZ - BREST | 1H | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
86
DÉPART BUS GRATUIT 19:15
Beethoven (1770-1827)
Leonore I, ouverture
Triple concerto pour violon,
violoncelle, piano et orchestre, en ut
majeur, op.56
Symphonie n°2, op. 36
CRÉATION MUSIQUE CLASSIQUE
Orchestre symphonique
de Bretagne
LUDWIG VAN BEETHOVEN / TRIO WANDERER
On n’a pas tous les jours trente ans ! Pour fêter
Fidelio, qui chante l’amour conjugal et la liberté.
son bel anniversaire, le Trio Wanderer s’associe
Son titre initial portait le nom de son héroïne,
à l’Orchestre symphonique de Bretagne. Sous
Leonore. Beethoven écrira quatre versions de son
la direction du chef Grant Llewellyn, les musi-
ouverture avant de triompher à Vienne en 1814.
ciens se rassemblent autour d’un programme de
Avec son Triple concerto, le compositeur trans-
pièces que Beethoven composa toutes au cœur
gresse toutes les règles en convoquant trois
de sa trentaine triomphante !
solistes en une seule œuvre à mi-chemin entre le
Issus du Conservatoire national supérieur de
concerto, la musique de chambre et la sympho-
Paris, les membres du Trio Wanderer ont choisi le
nie. Composée en 1803, en même temps que sa
voyage comme emblème. Celui, ouvert et curieux,
troisième symphonie, cette œuvre ouvre grand les
qui explore la musique. Célébré dans la presse
portes au futur romantisme.
internationale, le trio est reconnu comme l’une
Point d’orgue de cette soirée anniversaire, la Sym-
des toutes meilleures formations de musique de
phonie n° 2. Écrite en 1802, année de crise où la sur-
chambre au monde. Vainqueurs à trois reprises
dité de Beethoven s’aggrave subitement, l’œuvre
des Victoires de la musique classique « meilleur
ne porte aucun stigmate de ses souffrances. Au
ensemble instrumental », ces musiciens d’excep-
contraire, la symphonie préférée de Debussy
tion rendent aujourd’hui hommage au plus célèbre
éclate de la toute puissance de son compositeur.
des compositeurs allemands.
Si elle demeure classique dans son écriture, elle
À l’aube du XIXe siècle, Beethoven domine la
comporte cependant des éléments novateurs, qui
scène musicale viennoise avec ses sympho-
contribueront quelques années plus tard à propa-
nies, concertos et sonates, et son unique opéra, ger le nom de son créateur dans le monde entier.
Orchestre symphonique de Bretagne Direction Grant Llewellyn
Trio Wanderer Piano Vincent Coq Violon Jean-Marc Phillips-Varjabédian Violoncelle Raphaël Pidoux
–
MARS JE 02 20:00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 2H (ENTRACTE) | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
89
CHANSON & THÉÂTRE
Georges & moi
GEORGES BRASSENS / ALEXIS HK
Alexis HK rend un hommage rieur à son idole de
Dans Georges & moi, il y a des chansons, bien
toujours, l’impertinent Georges Brassens. Loin
sûr, de savoureuses irrévérences, avec quelques
de se contenter d’un simple tour de chant, il a
madeleines (Le Pornographe, La Femme d’Hector
imaginé, avec la complicité de François Morel,
ou Trompettes de la renommée), mais aussi des
un spectacle drôle et plein de poésie, qui revi-
pépites plus méconnues (La Religieuse, La Fes-
site le répertoire de ce chantre absolu de la
sée) fidèles à l’esprit délicieusement insoumis de
liberté d’expression.
tonton Georges. Mais pas seulement. Car Georges
On le connaissait musicien et chanteur. Dans
& moi est aussi une conversation imaginaire, un
Georges & moi, Alexis HK devient aussi comédien
monologue fantasmé avec le fantôme du poète
et réveille l’esprit sulfureux de Georges Bras-
pour parler des femmes, des vieux, de la religion,
sens. Il faut dire que cela faisait longtemps qu’ils
des cons d’hier et d’aujourd’hui, toujours avec
se tournaient autour tous les deux. Bercé dans sa
humour et ironie mordante.
jeunesse par l’esprit de liberté et de subversion
Joliment entouré par Simon Mary à la contre-
du poète, le talentueux Alexis HK s’est très vite
basse et Loïc Molineri à la guitare, et sous le
approprié le répertoire de son aîné, inscrivant déjà
regard complice d’un François Morel qui connaît
ses chansons dans ses tout premiers concerts. bien la chanson, Alexis HK fait de cette rencontre
Un amour partagé de la langue française, un talent
un spectacle hybride, aux portes du théâtre, du
indéniable de conteur, poussé par cette filiation
swing et de la littérature. Une petite perle. Quand
rêvée, il n’en fallait guère plus au chanteur pour
on est bon… on est bon !
imaginer cette savoureuse escapade sur les traces
de son illustre mentor.
Aussi subtil que désopilant.
On y court. TÉLÉRAMA
Chant, guitare acoustique, ukulélé Alexis HK Guitare manouche, guitare électrique Loïc Molineri
Contrebasse, ukulélé basse Simon Mary Collaboration artistique François Morel
–
MARS SA 04 20:00
90
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H30 | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
ATELIER ARTISTIQUE
au Lycée Bréhoulou de Fouesnant
DANSE
Rouge
MICKAËL LE MER / COMPAGNIE S’POART
Sept b-boys chevronnés mettent en commun
que la découverte enrichissante de l’autre dans
leurs forces et leurs styles dans une gestuelle
toute sa singularité. De ce précipité hautement
aussi métissée qu’incandescente. Un spectacle
inflammable, naît une chorégraphie stimulante,
rouge passion, comme le hip hop !
soutenue par une partition éclectique et para-
Pour Mickaël Le Mer, le rouge n’est pas une
doxale, composée par Julien Camanera. Un
couleur mais un état. De corps, d’émotions et
dispositif de multidiffusion sonore spatialisée,
de sentiments, portés à leur paroxysme. Pour
conçu par Fabrice Tison, permet au public de
faire monter la fièvre, nul besoin de colorer les
s’immerger complètement dans la musique.
décors, les lumières ou les costumes : l’inten-
Grâce à ce système inédit, impossible de rester
sité de la danse se suffit à elle-même. Ses sept
indifférent. La vision et l’audition s’accordent et
interprètes sont tous hip-hopeurs de haut vol.
les sensations sont décuplées. C’est bien là l’ef-
Certains sont passés par la danse contempo-
fet recherché par ce spectacle total, où comme
raine, d’autres par le classique. Chacun a son
chez le poète Charles Baudelaire, « les couleurs
histoire, ses références stylistiques, et surtout
et les sons se répondent ».
son propre rapport au sol.
S’appuyant sur leurs différences, le chorégraphe
Le chorégraphe cherche à travers
leur offre un vaste espace, à peine rythmé de
l’évocation de cette couleur à révéler ce qui
grands rectangles à demi transparents, qui
lui tient à cœur dans sa danse : la fragilité
laisse libre place aux corps et aux gestes. Per-
de son humanité et la richesse des rapports
formance et virtuosité sont de mise, de même
aux autres. TÉLÉRAMA
Chorégraphie Mickaël Le Mer Regards extérieurs Laurent Brethome
Danseurs interprètes Thomas Badreau, Aurélien Desobry, Dylan Gangnant, Giovanni Leocadie, Nicolas Sannier, Teddy Verardo et Dara You
Composition originale Julien Camarena Spatialisation sonore Fabrice Tison
–
MARS MA 07 20:00 ME 08 20:00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
93
JAZZ CRÉATION
Un Poco Loco
WEST SIDE STORY PROJECT
On peut toujours inventer à partir de la tradition,
jazz des années trente, les trois voix se fondent,
quand elle est aussi bien comprise. Tel est le
s’entrechoquent, se rejoignent, et construisent
credo de ce trio jazz emmené par le fougueux
ensemble une dramaturgie toujours nouvelle,
tromboniste Fidel Fourneyron. Un Poco Loco,
spontanée et vivante.
ce sont trois solistes de la nouvelle génération
Après avoir revisité le répertoire be-bop des
du jazz français, qui orchestrent une promenade
années quarante et cinquante, ce trio malicieux
en brigade légère au cœur du chef d’œuvre de
a décidé cette fois de s’attaquer à un monument
Bernstein, West side story.
de la culture américaine : West side story. Les
Fidel Fourneyron au trombone, Geoffroy Gesser
thèmes inoubliables de Léonard Bernstein sont à
au saxophone et Sébastien Beliah à la contre-
leur tour mis à nus puis vêtus à neuf. Tony, Maria,
basse composent ce petit orchestre de chambre
les Jets et les Sharks sont gentiment bousculés,
survitaminé. Complices de longue date, ces trois
et la magnifique partition est prétexte aux jeux
musiciens actifs de la scène hexagonale (collectifs
les plus fous pour ces trois virtuoses hors pairs.
Umlaut, COAX, Orchestre national de jazz…) s’em-
Le résultat est jubilatoire !
parent de standards historiques pour élaborer un
travail raffiné sur le son, mêlant au vocabulaire
Une virtuosité confondante, de l’élan,
traditionnel un vrai langage de musiciens d’au-
en définitive largement de quoi prendre
jourd’hui. Respect et fantaisie, élégance du son
plaisir avec eux. Bravo messieurs,
acoustique, puissance rythmique et mélodique du
et encore ! JAZZ MAGAZINE
Trombone Fidel Fourneyron Saxophone ténor, clarinette Geoffroy Gesser Contrebasse Sébastien Beliah
–
MARS VE 10 20:00 94
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H30 (DURÉE ESTIMÉE) | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
Ludwig van Beethoven
(1770-1827)
Piano trio op. 1 No.1
Joseph Haydn (1732-1809)
Piano trio C major hob 27 No.43
Félix Mendelssohn (1809-1847)
Piano trio No. 2
CONCERT AU CHOCOLAT MUSIQUE CLASSIQUE
Trio Dali
BEETHOVEN / HAYDN / MENDELSSOHN
Le Trio Dali réunit trois grands talents de la
Les trios avec piano de Haydn comptent parmi
musique classique : Amandine Savary au piano,
ses œuvres les plus spirituelles, mais aussi les
Christian-Pierre La Marca au violoncelle et Jack
plus populaires du genre. Dédié à une muse lon-
Liebeck au violon. De Beethoven à Mendelssohn,
donienne, Thérèse Jansen, son Trio n°43 composé
en passant par Haydn, ces trois jeunes musi-
vers 1795 est l’un des sommets de la série. On y
ciens partagent, le temps de ce récital, l’alliance
retrouve Haydn débordant d’invention, au faîte de
merveilleuse du piano et des cordes.
son art. Ce trio fit l’admiration de Mendelssohn, qui
Né d’une amitié doublée d’une passion pour le
écrivit cinquante ans plus tard à son propos : « les
répertoire de musique de chambre, le Trio Dali
gens n’en revenaient pas d’étonnement qu’une
est révélé à l’attention internationale en rempor-
chose aussi belle puisse exister ».
tant successivement les grands prix des concours
Dédié à son ami et confrère Ludwig Spohr, le Trio
internationaux d’Osaka, de Francfort, de New-York
n°2 de Mendelshhon est créé avec grand succès en
et de Vienne. Dans le même temps, il reçoit le pres-
1845 à Leipzig. Avec une profondeur et un rythme
tigieux Chamber Music Award par le Philharmonia
envoûtants, le Trio Dali interprète magistralement
Orchestra à Londres.
cette pièce, qu’on retrouve sur un enregistrement
Jusqu’alors considéré comme un genre relati-
de 2015, et qui confirme les qualités jaillissantes
vement mineur, le trio pour piano acquiert ses
de ces jeunes virtuoses.
lettres de noblesse avec Beethoven. En faisant
dialoguer les trois instruments à part égale dans
l’ouverture de son premier trio, le compositeur
Un régal de pureté et d’entrain
communicatif. RESMUSICA
annonce d’entrée de jeu les nouvelles couleurs
qu’il offre à sa musique.
Violon Jack Liebeck Violoncelle Christian-Pierre La Marca Piano Amandine Savary
–
MARS DIM 12 17:00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H20 | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
97
THÉÂTRE
Ça ira (1) Fin de Louis
JOËL POMMERAT / COMPAGNIE LOUIS BROUILLARD
« Il ne s’agit pas d’une pièce politique mais d’une
pas encore eu lieu, au-delà de toutes idées pré-
pièce dont le sujet est la politique » dit Joël Pom-
conçues sur cet évènement. L’histoire semble se
merat à propos de Ça ira (1) Fin de Louis. Dans
faire devant nous en direct et c’est passionnant
un monde bouleversé par les printemps révolu-
d’intelligence et de vérité.
tionnaires, alors que l’Europe est secouée par
Si dans ses créations précédentes Joël Pommerat
le retour des nationalismes et la radicalisation,
a beaucoup exploré l’intime, son œuvre s’est en
l’auteur et metteur en scène interroge l’histoire
même temps toujours inscrite dans une perspec-
de notre Révolution française. Du grand art.
tive plus vaste. C’est cette capacité à articuler,
Récompensé par trois Molières en 2016.
dans un même élan, la grande histoire et la petite
Comment s’emparer de cette matière historique
histoire, qui lui permet aujourd’hui d’immerger le
bouillonnante élevée au rang de mythe et éclairer
spectateur (en annulant au passage toute dis-
ses liens avec notre présent ? Ça ira (1) Fin de Louis
tinction entre la scène et la salle) au cœur des
s’intéresse au processus révolutionnaire plutôt
confrontations souvent âpres, parfois violentes,
qu’aux héros, observe les mécanismes qui régissent
qui président aux premiers moments d’une démo-
l’action des individus et insiste sur la dimension col-
cratie balbutiante. De là, la force de ce spectacle
lective de la construction de la pensée politique.
à la fois touffu et enthousiasmant, où l’on assiste
L’écriture de plateau est ici documentée par des
à la Révolution à l’état naissant.
archives, des discours et des improvisations, afin
de « recréer une réalité dont nous n’avons pas été
Joël Pommerat place le spectateur
témoins ». Loin de toute reconstitution avec décors
au cœur de la Révolution française.
et costumes d’époque, Joël Pommerat nous fait
Aussi fou qu’envoûtant. On sort sonnés
vivre la Révolution française comme si elle n’avait
et électrisés. TÉLÉRAMA
Mise en scène Joël Pommerat Dramaturgie Marion Boudier Collaboration artistique Marie Piemontese, Philippe Carbonneaux
Interprétation Saadia Bentaïeb, Agnès Berthon, Yannick Choirat, Eric Feldman, Philippe Frécon, Yvain Juillard, Anthony Moreau,
Ruth Olaizola, Gérard Potier, Anne Rotger, David Sighicelli, Maxime Tshibangu, Simon Verjans, Bogdan Zamfir
–
MARS VE 17 19:30 SA 18 19:30
98
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 4H (DEUX ENTRACTES) | € 25,50 / 33 | PASS € 15 / 23
APPEL À CANDIDATURE
Forces vives
CONFÉRENCE
Pour un nouveau pacte social ?
ATELIER ARTISTIQUE
au Lycée Pierre Guéguin de Concarneau
CRÉATION DU THÉÂTRE DE CORNOUAILLE OPÉRA
Gianni Schicchi
GIACOMO PUCCINI / GIOVACCHINO FORZANO /
MATHIEU BONILLA / EMMANUEL OLIVIER / BENOÎT LAMBERT
Florence, en 1299. Le riche Buoso Donati vient
dans son écriture musicale tout autant que dans
de mourir. Sa famille, qui espère mettre la main
les expressions théâtrales. Suspens, allégresse,
sur sa fortune, apprend écœurée que l’aïeul a
rire, colère, scènes d’amour ou d’hystérie, les émo-
tout légué à un monastère ! Pour retourner la
tions se succèdent autour du lit du patriarche,
situation en leur faveur, ils font appel au rusé
assurant le rythme effréné de cette comédie irré-
Gianni Schicchi. Ce dernier imagine alors de se
sistible. Jusqu’à des moments de lyrisme intense,
substituer au défunt pour dicter au notaire un
telle la poignante prière de Lauretta adressée à
nouveau testament…
son père, et son célèbre O mio babbino caro, quin-
Des héritiers malhonnêtes qui ont recours à un
tessence du chant puccinien.
fripon plus malhonnête encore mais surtout plus
À la poursuite de l’héritage du clan Donati, le
malin qu’eux et qui les dupe : Puccini emprunte là un
metteur en scène Benoît Lambert rassemble
thème favori de la commedia dell’arte pour compo-
onze chanteurs sur le plateau, qui auront à cœur
ser son opéra-bouffe en 1918. À partir de quelques
de faire résonner toutes les émotions conte-
vers de La Divine comédie de Dante, son librettiste
nues dans ce chef d’œuvre de Puccini, présenté
Giovacchino Forzano tisse l’intrigue d’une comédie
dans une transcription du compositeur Mathieu
satirique, noire et grinçante, qui joue avec les morts,
Bonilla pour deux pianos, une clarinette et un
les valeurs familiales et la moralité.
violoncelle. Après l’aventure des Noces de Figaro
Dans un grand éclat de rire musical, Puccini nous
la saison passée, le Théâtre de Cornouaille et
plonge dans le tumulte joyeux de cette farce flo-
son Centre de création musicale s’associent une
rentine. Pour atteindre le maximum d’efficacité
seconde fois à la Co[opéra]tive pour la création
comique, le compositeur multiplie les ruptures
de ce nouvel opéra.
Ouvrage chanté en italien et surtitré en français
Opéra en un acte créé à New York en 1918
Adaptation pour onze chanteurs, deux pianos, clarinette et violoncelle
Musique Giacomo Puccini Livret en italien de Giovacchino Forzano Transcription Mathieu Bonilla Direction musicale Emmanuel Olivier Mise en scène Benoît Lambert
–
MARS MA 21 20:00 ME 22 20:00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H10 (DURÉE ESTIMÉE) | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
101
THÉÂTRE
Pauvreté, richesse,
homme et bête
HANS HENNY JAHNN / PASCAL KIRSCH / COLLECTIF 2 PLUS
Tragédie rurale norvégienne, écrite en 1933
Pauvreté, richesse, homme et bête tient à la fois
par l’allemand Hans Henny Jahnn, Pauvreté,
du théâtre et du roman d’apprentissage. Dans le
richesse, homme et bête nous conte des histoires
décor épuré composé de maquettes enneigées
croisées d’amour et de rivalités paysannes, de
disposées sur de grandes tables mobiles, redes-
mythes et de légendes du Grand Nord, sur fond
sinant en permanence l’espace, un charme envoû-
de fjords glacés. Cette pièce en douze tableaux
tant opère. Noyés dans un clair-obscur ou pris dans
déploie sa magie au rythme ample et prenant
un halo de lumière, les tableaux s’enchaînent dans
d’une vraie saga nordique.
un mouvement continu d’une puissance à couper le
Manao Vinje exploite une ferme dans une région
souffle. La mise en scène de Pascal Kirsch, impré-
montagneuse à l’ouest de la Norvège. Pendant l’hi-
gnée tout à la fois de réalisme cru et d’onirisme
ver, sa maison est coupée du reste du monde. De là
légendaire, restitue avec beaucoup de talent l’at-
sans doute son goût pour la solitude acquis depuis
mosphère âpre et sensuelle, mais aussi la magie
l’enfance et l’habitude de vivre dans une réalité
troublante de cette saga prenante. Rarement une
imprégnée par le mythe, où l’on converse avec les
troupe aura su faire entendre avec une telle inten-
trolls et les morts. Et où l’on dit que sa jument
sité un texte aussi riche.
Falada est envoûtée par une jeune fille. À la mort
de son père, Manao doit affronter le monde et sur-
Pascal Kirsch et ses comédiens donnent vie à
tout prendre femme. Il jette son dévolu sur Sofia,
cet univers d’une rare densité, irrigué
pauvre bergère du village. Mais c’est compter sans
par le feu du désir, restituant une atmosphère
Anna Fröning, une riche fermière, qui estime que
qui tient aussi bien du conte que de la tragédie
Manao lui revient de droit.
grecque ou du western. LIBÉRATION
Texte de Hans Henny Jahnn Traduction Huguette Duvoisin et René Radrizzani Mise en scène Pascal Kirsch
Interprétation Julien Bouquet, Arnaud Chéron, Raphaëlle Gitlis, Vincent Guédon, Loïc Le Roux, Marina Keltchewsky, Élios Noël,
Florence Valéro et François Tizon
–
MARS VE 24 20:00
102
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 2H50 | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
ANGLETERRE THÉÂTRE
Le Conte d’hiver
WILLIAM SHAKESPEARE / DECLAN DONNELLAN
Aucune autre pièce de Shakespeare n’a le
de l’enfant à naître, il s’apprête à faire assassiner
charme du Conte d’hiver, surtout quand c’est
Polyxène. Celui-ci, prévenu à temps, réussit à s’en-
Declan Donnellan qui mène la danse, servi par
fuir. Jetée en prison, Hermione met au monde une
des comédiens hors pairs. Tout est invraisem-
fille, Perdita, aussitôt exilée par le roi devenu fou. Le
blable dans cette histoire aussi attrayante que
bébé est abandonné sur les rives de Bohème, tandis
fantasque. Tout sauf la grâce enjouée et l’hu-
qu’Hermione meurt de chagrin.
mour, qui irriguent l’action. Tout sauf la folie des
Cette transformation radicale de la plus tendre
hommes et leurs passions.
des harmonies en chaos absolu est menée de
Il était une fois deux rois qui étaient les meilleurs
main de maître par Declan Donnellan, accueilli à
amis du monde. C’est sur le ton d’une histoire
Quimper avec un mémorable Ubu roi. Connaisseur
comme on en racontait jadis à la veillée que débute
avisé de Shakespeare et du théâtre élisabéthain,
Le Conte d’hiver. Léonte, roi de Sicile, et Polixène, roi
le metteur en scène fait son miel de cette pièce
de Bohème, sont si heureux ensemble qu’ils ont du
extravagante, truffée d’allégories et de rebondis-
mal à se séparer. Après un long séjour en compa-
sements fantasques, entre tragédie et comédie. Il
gnie de Léonte et d’Hermione, son épouse enceinte,
y insuffle une truculence et un humour pétillant,
Polixène s’apprête à retourner en Bohème. Léonte
qui contribuent amplement au charme de cette
insiste pour le retenir. C’est presque un caprice
fantaisie enchanteresse.
d’enfant. À la demande d’Hermione, Polixène
accepte de rester. Intervient alors un de ces retour-
Declan Donnellan met en scène
nements dont seul Shakespeare a le secret. Léonte,
avec maestria et allégresse une
soudain, n’est plus le même. Persuadé qu’Hermione
des tragi-comédies les plus mystérieuses
le trompe avec son ami, et que ce dernier est le père
de Shakespeare. TÉLÉRAMA
Spectacle en anglais, surtitré en français
Mise en scène Declan Donnellan Compositeur Paddy Cunneen Directrice du mouvement Jane Gibson
–
MARS ME 29 20:00 JE 30 20:00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 2H45 (ENTRACTE) | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
105
MUSIQUES DU MONDE ITALIE
Kalàscima
PSYCHEDELIC TRANCE TARANTELLA
En mêlant ses instruments traditionnels aux
patrimoine, en y faisant fusionner habilement
sonorités électroniques, Kalàscima immerge son
énergie rock et voix puissantes et chaleureuses.
foisonnant patrimoine ancestral dans le bouillon-
L’éclatement kaléidoscopique qui en résulte per-
nement des musiques d’aujourd’hui, signant une
met à Psychedelic trance tarantella de trouver un
« tarentella » psychédélique sans âge, explosive
juste équilibre entre tradition et innovation.
et hypnotique. Des tarentelles populaires et eni-
Kalàscima a collaboré avec des artistes tels que
vrantes, un spectacle de fièvre et de transes.
Buena Vista Social Club et s’est produit sur les
La transe des Pouilles, cette tarentelle jouée
quatre continents, de l’Australie à l’Amérique
et dansée à en perdre haleine dans le but d’éva-
latine, de l’Europe du nord au Moyen-Orient. Au
cuer symboliquement le venin de la tarentule
fil de ses tournées à travers le monde, le groupe
mythique, ne cesse plus d’inspirer à ses adeptes
a enrichi sa musique d’influences klezmer, de
de nouvelles combinaisons sonores. C’est ce que
musique irlandaise ou de sons plus alternatifs
démontrent les musiciens de Kalàscima, origi-
venus des Balkans. Mandoline, accordéon, guitare,
naires du Salento dans la botte italienne, avec
percussions et sonorités électroniques s’unissent
leur musique fougueuse, qui emporte le specta-
dans une même ferveur pour une performance à la
teur au cœur du rythme.
frénésie irrésistible. Entrez dans la transe !
À partir des instruments traditionnels de leur
région, notamment le tamburello (grand tambourin salentin), ils perpétuent la musique de leur
Kalàscima crée la musique traditionnelle
du futur. LA REPUBBLICA
Tamburello, percussions, chant Riccardo Laganà Tamburello, riq, bendir, tar, darbouka, kanjira, djambe, cajon, batterie, chant Federico Laganà Basse, claviers, chant Riccardo Basile Guitare, bouzouki, mandoline, ukulele, chant Massimiliano De Marco
Accordéon, harmonica, chant Luca Buccarella Zampogna, flute, hautbois shawm, chant Aldo Iezz
–
MARS VE 31 20:00
106
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H30 | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
Jean-Baptiste Pergolèse
(1710-1736)
Salve Regina pour soprano
Antonio Vivaldi (1678 - 1741)
Nisi Dominus pour alto, RV 608
Jean-Sébastien Bach
(1685 - 1750)
Psaume 51 : Tilge, Höchster, meine Sünden, BWV 1083, d’après le Stabat Mater de Pergolèse
ATELIER DE MUSIQUE
des facteurs d’instruments
CRÉATION CONCERT AU CHOCOLAT MUSIQUE BAROQUE
Bach et l’Italie
VIVALDI / PERGOLÈSE / BACH
DAMIEN GUILLON / LE BANQUET CÉLESTE
Accompagné par les musiciens du Banquet
S’appuyant en effet sur le Stabat Mater de Pergo-
céleste, le contre-ténor Damien Guillon, inter-
lèse, écrit en 1736, Bach applique le procédé de
prète admirable de la musique baroque spiri-
la parodie (pasticcio) et lui substitue le texte du
tuelle, chante et dirige un fascinant diptyque de
Psaume 51 pour adapter sa création à la liturgie
psaumes de Bach et de Vivaldi, ainsi qu’un chef-
protestante.
d’œuvre de Pergolèse aux côtés de la soprano
Vivaldi savait fort bien écrire pour la voix, comme
belge Céline Scheen, dont l’interprétation écla-
en témoigne son magnifique Nisi Dominus, qui
tante et incarnée impressionne.
sollicite la virtuosité du chanteur. Très proche du
Au XVII siècle, la musique ignore les frontières
monde de l’opéra dans son écriture, il affectionne
et circule encore plus vite que ceux qui la com-
les changements d’affects théâtraux, omnipré-
posent et la jouent. Bach n’a pas besoin de quitter
sents dans son œuvre.
l’Allemagne pour que l’Italie vienne à lui. Alors
Malade, Pergolèse se retire au Monastère des
« Konzertmeister » à Weimar, il fut par exemple
Capucins de Pozzuoli, près de Naples. C’est là qu’il
e
chargé de transcrire des partitions du composi-
composera son Salve Regina, avant de mourir de
teur vénitien Vivaldi, que le duc de Saxe-Weimar,
la tuberculose en 1736, à l’âge de vingt-six ans.
enthousiasmé par la découverte de la musique Agiles, célestes et sensuelles à la fois, les voix
italienne, avait acquises à Amsterdam.
des chanteurs font merveille sur ce répertoire. En
Le style vénitien exerça, il est vrai, sur le jeune
parfaite connivence avec les musiciens du Banquet
Bach une fascination profonde. Mais il s’inspire
céleste, dans une même communion, ils répondent
cependant de la musique d’un compositeur napo-
à ces œuvres par une ferveur et une tenue musi-
litain pour écrire Tilge, Höchster, meine sünden.
cale dignes de cette spiritualité.
Direction et contre-ténor Damien Guillon Soprano Céline Scheen et les musiciens du Banquet céleste
–
AVR DI 02 17:00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H20 (ENTRACTE) | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
109
THÉÂTRE & MUSIQUE
Comme une pierre qui…
LIKE A ROLLING STONE, BOB DYLAN À LA CROISÉE DES CHEMINS
GREIL MARCUS / MARIE RÉMOND / SÉBASTIEN POUDEROUX
Transformer le plateau du Théâtre de Cornouaille
de hasard, de génie et de fulgurance. Avec Dylan
en studio d’enregistrement pour y faire sonner
ce jour-là, pas de partition, personne ne sait ce
le « bordel joyeux du rock », tel est le pari relevé
qu’il doit jouer. Une montée, une redescente, un
par Marie Rémond et Sébastien Pouderoux.
refrain « à la Bamba » ? Transformés en musiciens
Avec la jeune garde de la Comédie-Française,
et chanteurs déjantés, les cinq acteurs de la Troupe
stupéfiante de justesse et d’intensité, ils nous
branchent les amplis, les micros et les guitares…
entraînent dans la folle nuit qui permit à Bob
Dans le capharnaüm du studio, ils s’accordent,
Dylan et ses musiciens d’enregistrer le mythique
tâtonnent, trainassent, rigolent et s’engueulent.
Like a Rolling Stone.
Les tentatives ratent les unes après les autres, ils
Juin 1965 à New York, dans le studio A de Columbia
cherchent, bifurquent. Caché derrière ses lunettes
Records, Bob Dylan compose ce qui deviendra l’une
noires, Dylan rumine, jusqu’au miracle, à ce moment
des plus grandes chansons rock du XXe siècle, Like
inexplicable où le génie de l’un rencontre l’exécu-
a Rolling Stone. Quarante ans plus tard, le critique
tion inspirée des autres. Sébastien Pouderoux et
Greil Marcus lui consacre un livre décryptant l’épi-
son groupe nous transportent littéralement jusqu’à
sode historique de cette création : « Like a Rolling
ces six minutes trente-quatre de musique qui chan-
Stone était un chef-d’œuvre d’habileté, d’inspira-
geront définitivement la face du rock.
tion, de volonté et de détermination ; mais malgré
tous ces éléments, c’était aussi un accident ».
Cette pièce n’est pas destinée aux seuls
À partir de cet ouvrage, Marie Rémond et Sébas-
dylanophiles : ce qu’on découvre ici c’est un
tien Pouderoux sondent les mystères de la créa-
processus de création collective à l’œuvre,
tion et son cortège de doutes, d’impondérables et
sa richesse et sa fragilité. LE CANARD ENCHAÎNÉ
D’après le livre de Greil Marcus Like a Rolling Stone, Bob Dylan à la croisée des chemins
Sur une idée originale de Marie Rémond Adaptation et mise en scène Marie Rémond et Sébastien Pouderoux
Avec la troupe de la Comédie-Française Gilles David, Stéphane Varupenne, Sébastien Pouderoux, Christophe Montenez,
Gabriel Tur, Hugues Duchêne
–
AVR MA 04 20:00 ME 05 20:00
110
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H10 | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
CONFÉRENCE
Quand la beauté nous sauve
CONFÉRENCE
Comment réinventer le travail ?
ATELIERS ARTISTIQUES
au Lycée Brizeux de Quimper
au Lycée Le Paraclet de Quimper
THÉÂTRE
Nobody
FALK RICHTER / CYRIL TESTE / COLLECTIF MXM
Un vivarium open-space comme métaphore du
Nobody révèle un univers où chacun est en perma-
monde de l’entreprise et un écran : Cyril Teste met
nence épié par l’autre. Ces hommes et ces femmes
en scène la brutalité des logiques de manage-
ne sont pas seulement incessamment évalués ou
ment contemporaines. S’appuyant sur le théâtre
comparés les uns aux autres, ils obéissent, de leur
de l’allemand Falk Richter, il relaie sa dénoncia-
plein gré croirait-on, à un système qui consiste à les
tion des pratiques qui font du salarié une simple
mettre en concurrence dans une compétition impi-
variable d’ajustement. Impressionnant.
toyable. Pour gagner toujours plus d’argent ? Écraser
Nobody est la confidence en voix off de Jean
l’autre ? Conserver son poste au détriment du voisin ?
Personne. Trentenaire, il appartient à une boîte
Dignes de la réécriture d’une œuvre de Kafka par
de « consulting » observée à la loupe sur cette
les plumes expertes des scénaristes des séries
scène-vivarium. Il passe lui-même ses journées
les plus en vogue, les vies sans but de ces rouages
à ausculter les statistiques des entreprises qu’il
humains, pour qui le glas du burn-out sonne dès la
doit restructurer. Dans ce long travelling de la vie
trentaine, inquiètent autant qu’elles fascinent. La
de bureau, la caméra isole des situations alors
mise en lumière du caractère générationnel de cet
que toutes les autres continuent d’exister sous
asservissement est un des points forts de cette
nos yeux. Entre mise en scène et mise en boîte,
performance, brillamment incarnée par un collec-
le dispositif conçu par Cyril Teste pour montrer
tif de jeunes acteurs. Grâce à eux, le théâtre de
la réalité du monde du travail fait coïncider, de
Cyril Teste atteint un rare degré d’intensité.
manière magistrale, le propos de Falk Richter avec
la forme, d’une efficacité redoutable.
La démonstration est cinglante et la
facture artistique de haute volée. LE MONDE
D’après les textes de Falk Richter Mise en scène Cyril Teste Avec le collectif d’acteurs La Carte Blanche Assistante à la mise en scène Marion Pellissier Scénographie Julien Boizard et Cyril Teste Lumières Julien Boizard Chef opérateur Nicolas Doremus Cadreur Christophe Gaultier Montage en direct et régie vidéo Mehdi Toutain-Lopez ou Baptiste Klein Musique originale Nihil Bordures Chef opérateur son Thibault Lamy
–
AVR MA 25 20:00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H30 | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
113
JAZZ CRÉATION DU THÉÂTRE DE CORNOUAILLE
Émile Parisien quartet &
Ambrose Akinmusire
DOUBLE SCREENING
À l a t ê t e d’un quar t e t à l’imagina tion
sonorité puissante et poétique l’a rapidement pro-
joyeusement débridée, le saxophoniste aux
pulsé dans la cour des grands. Entre abstraction
multiples récompenses, Émile Parisien, nous
et feu sacré, sa trompette dessine des paysages,
fait l’honneur de dévoiler à Quimper son tout
des visions, des idées, qui donnent leur liberté à
nouveau répertoire, Double screening. Une belle
des compositions enivrantes, habitées de fantai-
surprise en perspective, que son ensemble par-
sie, d’ombres et de lumières.
tagera avec un prestigieux invité, le trompet-
À l’occasion de cette soirée, Émile Parisien et ses
tiste américano-nigérian, Ambrose Akinmusire.
acolytes dévoilent leur tout nouveau répertoire,
Ça va souffler fort !
Double screening, avec comme toile de fond une
Il y a de la magie et du surnaturel dans la musique
réflexion amusée sur les dérives des nouvelles
de ces quatre-là. Riffs entêtants, symphonies
technologies de nos sociétés ultra-connectées.
décapantes, leurs partitions virtuoses piochent
Une musique 2.0 dans laquelle la multiplication à
tout autant dans le rock, le free que le classique,
outrance des dispositifs d’information et de com-
allant chercher l’inspiration du côté de Coltrane,
munication sera transposée de manière sonore
Wagner ou Poulenc. « Prendre le jazz à contrepied,
et totalement acoustique. Jeux de miroirs, illu-
l’aimer et le servir d’autant mieux », tel est le credo
sions rythmiques et rencontres inattendues, cette
de ce quartet inventif en diable.
exploration jazzistique nous promet un concert
L’inspiration du trompettiste Ambrose Akinmusire
forcément jubilatoire !
n’est pas en reste. Star montante du jazz américain, fleuron du label historique Blue Note, sa
Saxophone Émile Parisien Contrebasse Ivan Gelugne Piano Julien Touery Batterie Julien Loutelier
Trompette Ambrose Akinmusire | Avec le soutien de la SPEDIDAM
–
AVR JE 27 20:00
114
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H30 (DURÉE ESTIMÉE) | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
TOURNÉE
duo de jazz en show case
THÉÂTRE
Qui a peur de Virginia Woolf ?
EDWARD ALBEE / ALAIN FRANÇON
Dans une mise en scène au cordeau, Alain Fran-
Dans le décor d’une antichambre stylisée, le met-
çon revisite l’enfer du couple et tire le meilleur de
teur en scène Alain Françon orchestre à son tour
cette pièce vertigineuse et glaçante, écrite par
ce match à haute tension, où les ambitions déçues
le dramaturge américain Edward Albee. Au pro-
et les frustrations ressassées se court-circuitent
gramme : cruauté, cynisme et passion violente.
dans une succession de flèches empoisonnées.
De retour à la maison après une soirée très alcoo-
Tour à tour hystériques, menteurs, manipulateurs,
lisée, Martha, fille aigrie du doyen de l’Université,
les quatre comédiens se jouent avec délectation
et son mari George, professeur d’histoire désa-
des névroses de leurs personnages et du flou des
busé dans l’illustre établissement beau-paternel,
sentiments qui les lient. Tels des fauves en cage,
invitent un jeune couple de collègues à boire un
en quête de vérité, ce quatuor se bat dans l’arène
ultime verre. Ces derniers assistent, médusés, à
à coups de dialogues aiguisés. La joute verbale est
l’affrontement féroce de leurs hôtes. Gagnés par
corrosive, laissant ruisseler la haine à chacune des
cette crise conjugale, les jeunes mariés tombent
phrases. Et tandis que les verres de bourbon et de
à leur tour le masque. Et tandis que les vérités
brandy valsent, en équilibre périlleux sur un fil de
éclatent, le jeu de massacre nous embarque dans
violence et de passion, les acteurs progressent
un tourbillon infernal, qui ne s’arrêtera qu’une fois
sans vaciller jusqu’au bout du drame. Un spectacle
les dernières illusions détruites.
récompensé à raison par deux Molières en 2016 !
Pièce à succès écrite en 1962 pour Broadway,
cette farce tragique doit sa renommée à la per-
De cette corrida langagière, Valadié et
formance réalisée par Elizabeth Taylor et Richard
Yordanoff sont les matadors magnifiques,
Burton quelques années plus tard sur grand écran.
époustouflants de détresse alcoolisée.
TÉLÉRAMA
Texte Edward Albee Mise en scène Alain Françon Interprétation Dominique Valadié, Wladimir Yordanoff, Julia Faure,
Pierre-François Garel Musique originale Marie-Jeanne Séréro Traduction Daniel Loaysa
–
MAI ME 03 20:00 JE 04 20:00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 2H | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
117
THÉÂTRE CRÉATION
Moi et François Mitterrand
HERVÉ LE TELLIER / BENJAMIN GUILLARD / OLIVIER BROCHE
« Je vous prie de croire, cher Monsieur, à l’as-
Irrésistiblement naïf et sincère, Hervé le sait : il
surance… ». Hervé écrit au Président. En 1983,
est l’ami du Président. C’est l’histoire drôle et poi-
le secrétariat de François Mitterrand lui répond
gnante d’un type banal, second couteau à vie, qui
par une lettre type. Mais pour Hervé, une vraie
côtoie, croit-il, les maîtres du monde.
amitié naît. Sous la plume d’Hervé Le Tellier, le
Après le succès de la pièce Ancien malade des
comédien Olivier Broche incarne les petites his-
hôpitaux de Paris la saison passée, le metteur
toires d’un homme simple, qui se sauve d’une
en scène Benjamin Guillard retrouve un ex-com-
existence ordinaire en s’inventant une place
plice de la troupe des Deschiens, Olivier Broche,
dans la grande Histoire !
mémorable Jean-Louis Bory dans Instants cri-
Hervé vient de rompre avec Madeleine. Il a besoin
tiques de François Morel. Hervé Le Tellier est
de se confier et c’est au Président de la Répu-
mathématicien de formation et membre de l’Ou-
blique qu’il choisit de s’adresser, directement.
lipo (collectif artistique fondé par Raymond Que-
Nous sommes en 1983. Le locataire de l’Élysée
neau). Grand prix de l’humour noir en 2013 pour
de cette époque lui répond alors par une lettre
ses Contes liquides, il a écrit romans, poèmes,
type : « vos remarques seront prises en considé-
nouvelles et billets pour Le Monde. Il est aussi
ration… ». Mais pour Hervé, une vraie correspon-
l’un des Papous dans la tête de France Culture.
dance débute, une amitié est née.
Aussi subtils qu’hilarants, ses échanges épisto-
À l’Élysée, sans relâche, il raconte sa vie, ses
laires avec le Président Mitterrand et ses suc-
moments maussades, ses exaltations, ses
cesseurs illustrent avec malice l’attention des
vacances à Arcachon ou à Charleville-Mézières.
présidents français pour leurs concitoyens.
Il prodigue ses conseils. Le Président répond.
Texte Hervé Le Tellier Mise en scène Benjamin Guillard Interprétation Olivier Broche
–
MAI ME 10 20:00
118
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H30 (DURÉE ESTIMÉE) | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
MUSIQUES D’AUJOURD’HUI / PAYS GLAZIK
LU 15 > MA 23 MAI 2017
RAMÈNE TA FRAISE !
Entre rap et baroque, les musiques d’aujourd’hui cultivent l’éclectisme. Sonik 2017
s’inspire de cette iconoclaste curiosité empreinte d’aventureuses transversalités,
pour vous concocter une exceptionnelle édition de notre festival.
Neuf rendez-vous proposés sur huit jours de réjouissances musicales, vingt-cinq compositeurs à l’honneur, cent-dix musiciens et chanteurs interprètes en scène, venus de
France et de Belgique, (sans compter la centaine d’élèves musiciens et de chanteurs
amateurs engagés dans différents projets participatifs de l’évènement), ainsi que
diverses propositions d’action culturelle, Sonik sixième édition s’annonce décidément
comme un grand cru. Plus que jamais, les artistes invités y feront la démonstration
que tradition et modernité savent fructueusement dialoguer en bonne intelligence,
ainsi qu’en harmonieuse sensibilité. Que musiques populaires et musiques savantes
peuvent à l’occasion se regarder langoureusement droit dans les yeux plutôt qu’en
chiens de faïence. Que musiciens de scène et chanteurs d’un soir sont mus par la
même sincérité et la même passion. Une passion qu’ils comptent tous vous faire
partager généreusement. Cette fois encore, Sonik sera soutenu par la SPEDIDAM,
son partenaire historique.
MAI
LU 15 LE BALCON
MA16 QUATUOR DIOTIMA
ME 17 BL!NDMAN
JE 18 KRISMENN & ALEM
VE 19 DRAGON TRIO
THE WHITE DESERT ORCHESTRA
SA 20 MOONDOG MADRIGALS
LU 22 BAD BOYS
MA23 CENTIMES
LES CRIS DE PARIS
121
Wolfgang Amadeus Mozart
(1756-1791)
Gran Partita - Sérénade en sib majeur K.361/370a
Karlheinz Stockhausen
Extraits du Jeudi de Lumière
(Donnerstag aus Licht)
Mondeva, extrait de l’Acte I, La Jeunesse de Michael (Michaels Jugend)
Entrée, Formule, Halte, Mission,
Moquerie, Crucifixion, Ascension
extraits de l’Acte II, Le Voyage
de Michael autour de la Terre
(Michaels Reise um die Erde)
CRÉATION MUSIQUE
Le Balcon
WOLFGANG AMADEUS MOZART / KARLHEINZ STOCKHAUSEN / MAXIME PASCAL
Virtuosité fulgurante, spatialisation acous-
s’articule autour d’une unique formule mélodique,
tique, effets théâtraux… les musiciens du
contractée ou dilatée de toutes les manières pos-
Balcon et leur chef iconoclaste Maxime Pascal
sibles, que les musiciens du Balcon accompagnent
confrontent deux monuments de la musique,
de leur jeu d’acteur.
Mozart et Stockhausen. Deux génies de leur
De la lumière de Stockhausen, Maxime Pascal et
temps (le deuxième admirait énormément le
son ensemble nous feront passer à l’ombre de la
premier, qu’il a dirigé en concert), totalement
« musique du soir » de Mozart. La Sérénade K.361,
inspirés, auteurs de vertigineuses partitions.
plus connue sous le titre Gran Partita, est l’une
Karlheinz Stockhausen a tout expérimenté : le jazz,
des plus ambitieuses partitions de musique de
le sérialisme, l’électronique, la musique aléatoire,
chambre écrite par le compositeur au cours de
le théâtre musical… Fasciné de longue date par le
sa période viennoise. C’est aussi celle dont l’ef-
génie du compositeur allemand, c’est tout naturel-
fectif est le plus important, avec treize instru-
lement que Maxime Pascal se tourne aujourd’hui
mentistes. Composée au début des années 1780,
vers son œuvre, dont il nous fait ici partager des
la Gran Partita subjugue par la richesse de ses
extraits issus de son monumental « cycle des sept
combinaisons instrumentales, l’élégance de son
jours », intitulé Licht [Lumière]. Créé en 1981 à la
écriture mélodique et la variété des atmosphères
Scala de Milan, le Jeudi de Lumière est la première
qu’abrite chacun de ses sept mouvements. Une
« journée » achevée par le compositeur. Évoquant
pièce phare pour les instrumentistes à vent, qui
la descente sur Terre de l’archange saint Michel,
fait son entrée au répertoire du Balcon.
incarné sur scène par un trompettiste, la partition
Direction musicale Maxime Pascal Projection sonore Florent Derex
Ténor Manuel Nuñez-Camelino Musiciens Ensemble Le Balcon
–
MAI LU 15 20:00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H30 | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
123
MUSIQUE CRÉATION DU THÉÂTRE DE CORNOUAILLE
Quatuor Diotima
FRANZ SCHUBERT / LEOŠ JANÁČEK / AURÉLIEN DUMONT
À la double lumière du grand répertoire
de musique russe, il réussit admirablement à
classique et de la création contemporaine, le
dépeindre en une succession de tableaux colo-
Quatuor Diotima confronte le romantisme de
rés, le drame passionnel qui se joue.
Schubert, la passion selon Janáček, et l’écriture
Le Quatuor n°13 de Schubert est contemporain
expressionniste d’Aurélien Dumont, composi-
de La Jeune fille et la mort. Moins sombre que ce
teur en résidence au Théâtre de Cornouaille,
dernier, Rosamunde se distingue par son mélange
qui fera de la neige son thème d’inspiration pour
harmonieux de confidence retenue. Pour la pre-
cette création mondiale.
mière fois, l’univers du lied imprègne la musique
Affirmant son engagement en faveur de la
de chambre de Schubert. À propos de sa pièce, le
musique de son temps, le Quatuor Diotima ne
compositeur évoque son intention de « se frayer un
délaisse pas pour autant le répertoire classique.
chemin vers la grande symphonie ».
Du romantisme allemand aux œuvres d’au-
Le Quatuor Diotima interprétera enfin, en création
jourd’hui, les quatre archets affûtés de Diotima
mondiale, le premier quatuor à cordes d’Aurélien
partagent sur la scène internationale leur pas-
Dumont. Le jeune compositeur y rendra hommage
sion pour la musique de chambre.
au talent du peintre japonais Itō Jakuchū, qui vécut
C’est en 1923, à l’âge de soixante-neuf ans, que
au XVIIIe siècle. Foisonnement des traits et des
Leoš Janáček écrit son premier quatuor à cordes.
gestes, minimalisme des couleurs, toute son
Profondément bouleversé par la lecture de la nou-
œuvre semble contenir ce qui sera développé par
velle de Tolstoï dont cette pièce s’inspire et porte
la suite dans la peinture ou l’expression picturale
le titre, le compositeur écrit l’une des très grandes
japonaise, d’Hokusai au manga. Aurélien Dumont
œuvres de musique de chambre du XX siècle. s’attachera tout particulièrement à mettre en
e
Intégrant à son propre style des éléments
musique la singularité esthétique et la virtuosité
technique du peintre naturaliste.
Violons Yun-Peng Zhao et Constance Ronzatti Alto Franck Chevallier Violoncelle Pierre Morlet
–
MAI MA 16 20:00
124
THÉÂTRE MAX-JACOB | 1H20 (DURÉE ESTIMÉE) | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
Franz Schubert (1797-1828)
Quatuor n°13 en la min.,
D.804 Rosamunde
Leoš Janáček (1854-1928)
Quatuor n°1, Sonate à Kreutzer
Aurélien Dumont (1980)
Neige de Jakuchu, création mondiale, commande du Théâtre de Cornouaille
Jean-Sébastien Bach (1685-1750)
BWV 598 : Pedal-exercitium en sol mineur
BWV 582 : Passacaille & fugue en do mineur
BWV 648 : Chorale : Meine seele
BWV 583 : Trio en ré mineur
BWV 564 : Toccata en do majeur
Pierre Bartholomée (1937)
Ricercar
Jean-Sébastien Bach (1685-1750)
BWV 535 : Prélude & fugue en sol mineur
BWV 596 : Concerto en ré mineur
‘nach Vivaldi’
BELGIQUE MUSIQUE BAROQUE
Bl!ndman
32 PIEDS, L’ORGUE DE BACH
ÉRIC SLEICHIM
Quatre saxophones et un tubax invité revisitent
proportions orchestrales, dont l’ancien Cantor de
Jean-Sébastien Bach et ses grandes orgues.
Leipzig s’empare allègrement. Sonates, toccatas
Bl!ndman choisit les pièces emblématiques du
et autres passacailles, toutes témoignent d’une
répertoire de Bach pour fêter les vingt-cinq ans
richesse inépuisable en genres, formes et styles,
de son inclassable quatuor belge. Bluffant !
qui s’offrent au large spectre couvert par chacun
Transcrire pour le saxophone les œuvres pour
des saxophones : soprano, alto, ténor et baryton. Et
orgue les plus célèbres de Bach, il fallait tout le
pour approcher l’esprit du registre grave de l’ins-
talent du groupe belge Bl !ndman pour relever cet
trument, le quatuor est devenu quintette en ajou-
incroyable défi. Fondé en 1988 par Éric Sleichim,
tant un tubax, sorte de contrebasse du saxophone.
diplômé du Conservatoire de Liège, ce quatuor
Sensualité des timbres, allégresse rythmique,
adepte du « cross-over » est très vite sorti du
richesse d’intonation, les différentes voix de
cadre classique pour explorer autant la musique
l’orgue sont si bien réparties entre les tessitures
contemporaine que celle du Moyen-Âge. En déve-
des sax, qu’elles renforcent l’aspect brillant des
loppant de nouvelles techniques de jeu et en élar-
compositions de Bach et leur offrent, avec ce
gissant son répertoire, le groupe s’est forgé un
concert surprenant, une coloration inédite.
langage singulier et une réputation internationale.
Pour fêter ses vingt-cinq ans d’existence,
Avec le tubax dans ses rangs,
Bl !ndman s’est plongé dans les partitions pour
Bl!ndman se transforme en un orgue
orgue de Bach. Au XVIIe siècle, l’orgue prend des
humain mû par le souffle. RTBF
Direction artistique et arrangements Éric Sleichim
BL!NDMAN [sax] Sax soprano Koen Maas Sax alto Roeland Vanhoorne Sax ténor Piet Rebel Sax baryton Raf Minten Tubax et électronique Éric Sleichim
–
MAI ME 17 20:00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H20 | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
127
MUSIQUES D’ICI ET D’AILLEURS
Krismenn & Alem
KAN HA BEATBOX
Le duo vocal formé par Krismenn et Alem
Et le duo est né. Deux chanteurs sur scène qui
explose les clichés sur la culture bretonne et
rappent, slamment, chantent, assènent les mots
la culture hip-hop. Repoussant les frontières de
avec une énergie hallucinante et définitivement
leurs disciplines, le kan ha diskan pour l’un et
jubilatoire. Et ça sonne, ça groove, ça secoue.
le human beatbox pour l’autre, les deux chan-
Que ce soit au festival des Vieilles Charrues à
teurs au style inventif engagent une joute vocale
Carhaix, à Babel Med à Marseille, à Lille, Arles
incroyable. Deux micros pour une rencontre
ou au Printemps de Bourges, l’auditoire ne se fait
explosive sur scène !
pas prier pour entrer dans le tourbillon. Le kan
S’inspirant à la fois du chant traditionnel breton
ha diskan et le beatbox ont des points communs,
dont il est issu, du hip-hop, des musiques électro-
l’énergie du chant a cappella avant tout. Heureux
niques, du blues et de toutes les influences qui
alchimistes du mélange des genres, Krismenn et
ont croisé sa route, Krismenn bouscule les esthé-
Alem inventent un beat breizh survitaminé, qu’ils
tiques et les traditions, et fait sonner le breton
partageront à l’Atelier du Théâtre de Cornouaille
comme nul ne l’avait fait auparavant. C’est sur
pour un concert debout !
internet qu’il remarque la virtuosité du jeune Lyonnais, Alem (champion du monde 2015 de beatbox),
qui n’a pas son pareil pour lancer ses rythmiques
stupéfiantes. Il l’invite à venir faire un concert en
Bretagne, à Poullaouen, non sans une certaine
appréhension. Qu’allait penser le beatboxer des
ambiances du fest-noz ? Alem est venu, a vu…
Chants Krismenn, Alem –
MAI JE 18 21:00
128
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE - L’ATELIER | 1H10 | € 10
Difficile de résister au duo qui mêle tradition
bretonne et multivocalisme. LIBÉRATION
JAZZ & POP
Dragon trio
SOPHIE BERNADO / RAFAELLE RINAUDO / YANN JOUSSEIN
Le feu sacré de ce dragon est celui de la curio-
d’une culture panoramique, elle intègre par ail-
sité musicale et d’une redoutable créativité.
leurs la troisième promotion de la Kreiz Breizh
Avec à sa tête un duo de « ladies » remarquables,
Akademi sous le regard de maîtres bienveillants
la bassoniste Sophie Bernado et la harpiste
tels Rodolphe Burger, Bojan Z ou Ibrahim Maalouf.
Rafaelle Rinaudo, accompagnées à la batterie
Toutes deux issues des institutions classiques et
par Yann Joussein, Dragon trio invente une pop
jazz, elles n’ont pas manqué cependant de faire
onirique savamment rythmée.
l’école buissonnière en bidouillant potards, câbles,
Sophie Bernado a fait ses classes de basson à Tou-
souris, hertz et mégabits, les mains plongées dans
louse, avant de rejoindre la capitale pour entrer au
la matière grouillante de l’électro-pop. Leur imper-
Conservatoire supérieur de Paris. Après s’être ini-
tinence lunaire et joyeuse les a menées à détour-
tiée à la musique indienne, elle traverse le Rhin et
ner leurs instruments de leurs usages classiques,
s’installe à Berlin. C’est le temps des rencontres,
pour bâtir un répertoire unique autour d’autres
de l’underground, des projets iconoclastes aussi
cordes qu’elles possèdent aussi à leurs arcs,
bien en tant que chanteuse/rappeuse que bas-
vocales cette fois. Chanter, bassoner, clavieriser,
soniste improvisatrice. Rafaelle Rinaudo a elle
beatboxer, scratcher et pédaliser, ce Dragon trio
aussi fait ses gammes de harpe sur les bancs du
sait tout faire pour se glisser allègrement dans un
Conservatoire de Paris, avant de s’échapper à La
tourbillon musical fascinant, teinté d’influences
Haye pour parfaire son apprentissage. Adepte
pop anglaises.
Basson, clavier, chant Sophie Bernado Harpe électrique, chœurs Rafaelle Rinaudo Batterie Yann Joussein
–
MAI VE 19 19:30 THÉÂTRE DE CORNOUAILLE - L’ATELIER | 1H | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
131
JAZZ
The White desert orchestra
ÈVE RISSER
À la tête d’une belle clique d’aventuriers du
humaine), et pour la magie libérée par le froid, son, l’ex-pianiste de l’Orchestre national de
la glace, le silence de la neige et la poésie de l’hiver.
jazz se lance dans une équipée sauvage au
Digne représentante d’une nouvelle génération
cœur des grands espaces américains. Comme
de musiciens européens, la pianiste fonde en
la bande originale d’un voyage au cœur des
2015 son White desert orchestra. Une joyeuse
Grands canyons, le White desert orchestra
formation de dix trentenaires, fine fleur de la
concocte une musique onirique et magmatique,
scène jazz hexagonale, échappés du collectif
méditative et sauvage.
Coax, du Surnatural orchestra ou du Conserva-
La compositrice Ève Risser est une véritable
toire supérieur de Paris. Sans oublier le trom-
performeuse œuvrant au carrefour du jazz et
pettiste norvégien Eivind Lønning. À la tête de ce
des musiques improvisées. Son domaine de pré-
mini big-band hybride, mouvant et modulable, elle
dilection : le piano, dont elle expérimente avec
invente un univers poétique, traversé de formes
ferveur depuis plusieurs années les paradoxes et
et de couleurs, de souffles, de motifs et d’expres-
les limites sonores. Des entrailles de son piano
sions, parfois rock, free ou plus intimes, véritable
préparé, elle sort une panoplie de sons inouïs,
hymne aux sensations que provoque le spectacle
qui révèlent une approche inédite et très person-
grandiose de la nature.
nelle de l’instrument, un univers musical libre et
poétique. Influencée par la scène musicale nor-
Brillamment servie par des musiciens
végienne, Ève Risser évoque sa fascination pour
hors norme, la musique vous prend
les grands espaces, vides en apparence, pour
aux tripes pour vous emmener vers
les natures de toute sorte (sauvage, urbaine,
des contrées inexplorées. CITIZEN JAZZ
Piano, piano préparé, composition Ève Risser Sax alto, clarinette, clarinette basse Antonin Tri Hoang Sax tenor et baryton Benjamin
Dousteyssier Basson Sophie Bernado Trompette Eivind Lønning Trombone Fidel Fourneyron Guitare électrique Julien Desprez
Basse Fanny Lasfargues Batterie, percussions Sylvain Darrifourcq Ingénieur du son Céline Grangey
–
MAI VE 19 21:00
132
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H30 | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
MUSIQUE
Moondog madrigals
ROUND THE WORLD OF SOUND
MOONDOG / ENSEMBLE DEDALUS / COLLECTIF MUZZIX
À l’occasion du centenaire de la naissance
Fascinés par le mythe de ce personnage hors du
du compositeur américain Moondog, les qua-
commun, l’Ensemble Dedalus du guitariste Didier
torze musiciens du Collectif Muzzix et de l’En-
Aschour et le Collectif Muzzix revisitent l’œuvre
semble Dedalus rendent hommage à cette figure
protéiforme de Moondog à travers un cycle de
mythique du XX siècle, aussi prolifique que
vingt-cinq de ses madrigaux, Round the world of
visionnaire, créateur d’une œuvre à nulle autre
sound. Puisant aux confins du jazz, des musiques
pareille, héritière du passé et totalement neuve.
baroque et répétitive, de la forme canonique ou
Moondog, alias Louis Thomas Hardin, était un
des pulsations tribales des Indiens d’Amérique,
artiste hors norme. Aveugle dès l’âge de dix-sept
cet hommage recouvre les principaux aspects de
e
ans à la suite d’un accident, il débute son appren-
sa musique. Parcourant l’ensemble des tonalités,
tissage de la musique en autodidacte. Drapé dans
chaque pièce est un chef-d’œuvre de vitalité et de
une cape, coiffé d’un casque de viking et portant
fraîcheur, où se côtoient humour, invention mélo-
une lance, il écrit sa légende sur l’asphalte new-
dique, harmonie, art de la boucle et science du
yorkais des années 1950 à 1970. C’est dans la rue
contrepoint classique.
que ce clochard céleste vend ses poèmes et ses
Le Collectif Muzzix, basé à Lille, regroupe une
partitions, jouant sa musique sur des instruments
trentaine de musiciens, qui partagent un même
de sa fabrication. Proche de Leonard Bernstein,
intérêt pour la musique improvisée. Fondé au
de Philip Glass et de Charlie Parker (à qui il dédia
milieu des années 1990 par Didier Aschour, Deda-
son célèbre Bird’s lament), Moondog est à l’origine
lus est le premier ensemble français à s’être inté-
d’une œuvre considérable.
ressé au courant minimaliste dans les musiques
expérimentales américaines et européennes.
Guitare et direction artistique Didier Aschour Trompette et co-direction Christian Pruvost Percussions Stéphane Garin Batterie Peter
Orins Chant Vincent Bouchot, Nathalie Duong Clavier Barbara Dang Contrebasse Nicolas Mahieux Guitare Sébastien Beaumont Piano
Denis Chouillet Saxophones Sakina Abdou, Julien Favreuille Trombone basse Thierry Madiot Violoncelle Déborah Walker
–
MAI SA 20 20:00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H20 | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
135
MUSIQUE BELGIQUE
Bad boys
HET COLLECTIEF / MARNIX DE CAT
La musique savante des États-Unis est à l’image
un grand nombre de techniques de jeu novatrices.
de cette jeune nation : iconoclaste et audacieuse.
Frederic Rzewski est connu pour sa musique poli-
L’ensemble bruxellois Het Collectief (qui avait
tiquement engagée. Ainsi, Coming together est
enchanté Sonik 2015 d’un concert exceptionnel
basé sur une série de lettres écrites par un pri-
dédié au Quatuor pour la fin du temps de Mes-
sonnier du centre pénitencier d’Attica, à l’époque
siaen) s’est construit une grande affinité avec
des révoltes de 1971, qui se déroulèrent dans cette
ce répertoire et revisite ici les grandes figures
prison après l’assassinat du militant du Black Pan-
musicales du XX siècle américain.
ther Party, George Jackson.
Aux États-Unis, le parrain de la musique expé-
Mais de toutes ces innovations, la plus surprenante
e
rimentale est incontestablement Charles Ives.
est sans doute la « minimal music ». Ce style musi-
Compositeur visionnaire et iconoclaste, cet agent
cal éminemment américain, basé sur la répétition
d’assurance ouvre la voie à toutes les révolutions.
étourdissante de canevas qui se transforment petit
Au tournant des années vingt, le « Bad boy of
à petit. Steve Reich en est le maître incontesté.
music » George Antheil, fit fureur avec ses trans-
Sur leurs instruments à vents, à cordes et au
formations modernistes de jazz et de musique
piano, accompagnés par le contre-ténor Marnix
légère. Ses compositions provocantes déclen-
De Cat, les quatre instrumentistes du Het Collec-
chaient même fréquemment des bagarres dans les
tief rendent hommage à ces grandes icônes de la
salles de concert. Après la Seconde Guerre Mon-
musique américaine qui, après s’être affranchies
diale, l’expérimentation se poursuit. En magicien
de l’héritage européen, ont façonné, inventé, leur
des alchimies sonores, George Crumb développe
propre identité.
Piano Thomas Dieltjens Flûte Toon Fret Violon Wibert Aerts Violoncelle Martijn Vink Récitant Marnix De Cat
Ingénieur du son Yannick Willox
–
MAI LU 22 20:00
136
THÉÂTRE MAX-JACOB | 1H20 | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
Charles Ives (1874-1954)
Trio à clavier S.86
George Antheil (1900-1959)
Sonate n°2 pour violon et piano W.131
George Crumb (1929)
Vox Balaenae
Steve Reich (1936)
Vermount Counterpoint
Frederic Rzewski (1938)
Coming Together
Johannes Ockeghem (1420-1497)
Deo gratias
Josquin Desprez (1440-1521)
Qui habitat
Thomas Tallis (1505-1585)
Spem in alium
Giovanni Gabrieli (1554-1612)
Exaudi me Domine
Hans Leo Hassler (1564-1612)
Duo Seraphim
Félix Mendelssohn (1809-1847)
Hora est
Anders Hillborg (1954)
Mouyayoum
Aurélien Dumont (1980)
Tempus fugit, toucher d’ombre
Commande des Cris de Paris
ATELIER ARTISTIQUE
à l’EPSM de Quimper
STAGE VOCAL
avec Musiques et Danses en Finistère
MUSIQUE VOCALE
Les Cris de Paris
5.1 - POLYPHONIES SPATIALISÉES
GEOFFROY JOURDAIN
L’ensemble vocal Les Cris de Paris nous invite
Au programme de ce concert unique, des œuvres
à vivre une expérience sensorielle unique et
a cappella, réunies sous la bannière du célèbre
vertigineuse. Déployés autour des specta-
Spem in alium à quarante voix de Thomas Tallis
teurs, les quarante choristes, dirigés par le
ou du Deo Gratias à trente-six voix de Johannes
chef Geoffroy Jourdain, nous plongent au
Ockeghem. Aux côtés de ces ouvrages majeurs du
cœur d’une écoute spatialisée, en immersion
XVIe siècle et de quelques compositions baroques
totale dans le son des voix.
et classiques, qui exploitent également l’esthé-
Avec le désir de bousculer la traditionnelle fron-
tique « flamboyante » de ces polyphonies spa-
talité du concert, le chef Geoffroy Jourdain et son
tialisées, Les Cris de Paris exploreront d’autres
ensemble Les Cris de Paris ressuscitent tout un
sources plus contemporaines. Avec notamment la
pan du répertoire sacré de la Renaissance, quand
mise en espace des harmonies hypnotiques d’An-
musique et architecture étaient intimement liées.
ders Hillborg, de Mendelssohn ou du Tempus fugit,
Installé dans la pénombre sur la scène du Théâtre
toucher d’ombre de notre compositeur associé
de Cornouaille, le public sera entouré par les
Aurélien Dumont.
effectifs divisés du chœur, qui parfois se déplaceront. Ainsi enveloppés par le chant, au cœur même
Il est des instants qui laissent une
de la voix, nous goûterons aux surprenants effets
empreinte indélébile. Le concert donné par
acoustiques que permet la spatialisation, qui porte
les Cris de Paris fait partie de ces instants
en elle les mystères de ces chants.
magiques, vécus comme en apnée. LE PROGRÈS
Direction Geoffroy Jourdain avec 40 chanteuses et chanteurs des Cris de Paris
–
MAI MA 23 20:00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H30 | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
139
festival participatif !
Sonik fait cette saison encore la part belle
à l’éclectisme et aux rencontres, artistiques
et humaines. Sollicités par le Théâtre de
Cornouaille, les compositeurs, chanteurs et
musiciens, invités de cette sixième édition,
ouvrent grand leurs projets artistiques aux
élèves musiciens et pratiquants amateurs
du Sud-Finistère. Autant d’occasions
supplémentaires pour découvrir, de l’intérieur,
les musiques d’aujourd’hui, et participer
activement à notre évènement.
140
Autour des spectacles
CENTIMES
AURÉLIEN DUMONT /
DOMINIQUE QUÉLEN
KRISMENN ET ALEM :
AVANT-CONCERT DU LOCAL MUSIK
Petites pièces pédagogiques
spectacle Master proposera un atelier « rap et
Création du Théâtre de Cornouaille
théâtre » aux jeunes qui participent aux activités
Centimes est une œuvre musicale et poétique
du Local Musik de la MPT Penhars. Ces derniers
écrite à quatre mains par le compositeur en rési-
s’appuieront sur cet atelier pour nourrir leurs pro-
dence au Théâtre de Cornouaille Aurélien Dumont
jets musicaux d’une recherche théâtrale et pré-
et l’écrivain Dominique Quélen. Ces petites pièces
senteront l’aboutissement de ce travail dans le
pédagogiques se composent de six mouvements :
cadre de Sonik, en première partie du concert de
les unités (1, 2 et 5 centimes) et les dizaines (10,
Krismenn et Alem.
20 et 50 centimes). À chaque pièce correspond à
la fois un niveau d’apprentissage, une formation
Le comédien et rappeur Rodolphe Blanchet du
JE 18 MAI 20:00 | THÉÂTRE DE CORNOUAILLE
GRATUIT SUR RÉSERVATION
particulière et une brève leçon poétique, originale
artistiques fructueux entre le Théâtre de Cor-
ÈVE RISSER FAIT CHANTER
LES CHŒURS AMATEURS
nouaille et les écoles de musique du Sud-Finistère.
Dans le cadre de sa résidence au Théâtre de Cor-
et décalée. Ce projet témoigne aussi des échanges
Des élèves du Conservatoire de musiques de Quim-
nouaille, Ève Risser travaillera tout au long de
per et des écoles de musique du Poher (Carhaix)
la saison avec un chœur d’adultes du Conserva-
et de Douarnenez travailleront tout au long de la
toire de musiques de Quimper et des élèves de
saison aux côtés du compositeur Aurélien Dumont
6 ème de la toute nouvelle classe à horaires amé-
pour aboutir à la présentation de ce concert, pré-
nagés « musique » du Collège Max Jacob de Quim-
senté dans le cadre de Sonik.
per. Chacun de ces groupes rejoindra Ève Risser
MA 23 MAI 19:00 | THÉÂTRE DE CORNOUAILLE
L’ATELIER | GRATUIT SUR RÉSERVATION
Production Théâtre de Cornouaille, scène nationale de Quimper centre de création musicale | Commande du Théâtre de Cornouaille
| Ce projet est soutenu par le Ministère de la culture (DGCA) et la
SACEM dans le cadre de la résidence de compositeur d’Aurélien
Dumont à Quimper.
et ses musiciens sur la scène du Théâtre de Cornouaille, pour participer au concert de son
White desert orchestra.
VE 19 MAI 21:00 | THÉÂTRE DE CORNOUAILLE
ATELIER ARTISTIQUE
au Collège Brizeux de Quimper
CRÉATION THÉÂTRE
Karamazov
FIODOR DOSTOÏEVSKI / JEAN BELLORINI
Quatre frères qui se déchirent, un père à abattre,
roman philosophique en roman policier, confronte
un coupable à trouver… Jean Bellorini nous
les quatre frères à la question de la responsabilité.
entraîne avec sa troupe chorale dans les tour-
Avec l’art de frapper au cœur, Jean Bellorini
ments de la fratrie Karamazov. Le metteur en
poursuit ici son exploration heureuse des grands
scène y orchestre avec flamboyance cette tra-
textes narratifs. Pour déployer la symphonie des
gédie sublime adaptée de l’ultime chef-d’œuvre
Frères Karamazov, il s’entoure d’une troupe de
de Dostoïevski. Un polar saisissant, doublé d’un
quinze comédiens-musiciens-chanteurs, accom-
récit d’amour brûlant.
pagné d’André Markowicz pour la traduction et de
Autour de la datcha, il y a les fils légitimes : Dimi-
Camille de La Guillonnière pour l’adaptation du
tri l’amoureux passionné, Ivan le philosophe, Alio-
texte. La langue polyphonique de Dostoïevski est
cha le mystique. Face à eux, le bâtard, Smerdiakov,
un formidable terreau pour ce chef de troupe, qui
cynique et haineux, dégoûté par sa condition de
souhaite rendre sur scène toute la force poétique
domestique. Au hasard de la vie, ces quatre frères
et lyrique de cette tragédie remarquable. Porteurs
se retrouvent dans la ville paternelle. En proie aux
d’autant de sens, la musique, le silence et la parole
questionnements de l’existence, de la chair et de
se relaient pour poser, amplifier et transmettre les
la foi, ils se heurtent au père, Fiodor Pavlovitch, un
questions essentielles de l’œuvre du romancier
homme dépravé et odieux qui ne s’est occupé d’au-
russe : la possibilité d’une justice et d’une charité
cun de ses fils. Le meurtre du père, qui fait vriller le
dans un monde sans Dieu.
D’après Les Frères Karamazov de Fiodor Dostoïevski Traduction André Markowicz (Éditions Actes Sud, collection Babel) Adaptation Jean Bellorini, Camille de La Guillonnière Mise en scène Jean Bellorini Interprétation Michalis Boliakis,
François Deblock, Mathieu Delmonté, Karyll Elgrichi, Jean-Christophe Folly, Jules Garreau,
Camille de La Guillonnière,
Jacques Hadjaje,
Blanche Leleu,
Clara Mayer,
Teddy Melis,
Marc Plas,
Geoffroy Rondeau,
Hugo Sablic
–
MAI ME 31 19:00 JUIN JE 01 19:00
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 4H30 (DURÉE ESTIMÉE AVEC ENTRACTES) | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
143
DANSE ESPAGNE ÉVÈNEMENT
Carmen
COMPAÑÍA NACIONAL DE DANZA DE ESPAÑA
Avec cette Carmen passionnée et fougueuse,
le drame de Mérimée devient l’avènement d’une vio-
la compagnie nationale espagnole prend défi-
lence en trois actes qui peut surgir n’importe où.
nitivement sa place parmi les plus grandes
Devant la manufacture de tabac de Séville comme
formations de danse au monde. Cette version
dans n’importe quelle usine, sur les montagnes
très inspirée est une création du Suédois Johan
d’Andalousie ou dans une banlieue anonyme.
Inger, chorégraphe associé au Nederlands Dans
Pour suggérer cette atmosphère intemporelle,
Theater basé à La Haye et ancien directeur du
l’espace scénique bannit toute référence explicite
célèbre Ballet Cullberg.
à l’Espagne, les costumes stylisés sont d’inspira-
Depuis l’arrivée à sa tête en 2011 de José Carlos
tion contemporaine, le toréador est une star de
Martínez, ancienne étoile du Ballet de l’Opéra de
cinéma, et la musique de Bizet est revisitée par
Paris, la Compagnie nationale de danse d’Espagne
Rodion Shchedrin et Marc Álvarez. La chorégra-
s’est radicalement transformée. L’envie d’explorer
phie n’en a que plus de force, portée par la ferveur
et le besoin de se dépasser sont les motivations
d’une troupe de vingt-cinq danseurs, impression-
principales du nouveau directeur, qui confronte
nante de sensibilité et de virtuosité.
désormais sa compagnie à toutes les expressions
Avec cette relecture vibrante d’intensité, Johan
de la création internationale et espagnole.
Inger tentait un pari audacieux. Défi relevé haut la
Comment renouveler le mythe ? Invité à créer Car-
jambe, puisque sa Carmen lui a valu d’être couronné
men en 2015, Johan Inger a choisi d’aborder cette
en 2016 meilleur chorégraphe de l’année par le jury
éternelle histoire de séduction, de trahison et de
de professionnels des Benois de la danse, la plus
meurtre par le regard innocent d’un enfant. Sous les
haute distinction internationale récompensant les
yeux de ce personnage inventé par le chorégraphe,
meilleurs ballets classiques et leurs chorégraphes.
Chorégraphie Johan Inger Assistante chorégraphie Urtzi Aranburu Musique Rodion Shchedrin et Georges Bizet Musique originale
additionnelle Marc Álvarez Costumes David Delfín Dramaturgie Gregor Acuña-Pohl Scénographie Curt Allen Wilmer (AAPEE)
Conception d’éclairage Tom Visser Avec vingt-cinq danseurs
–
JUIN ME 07 20:00 JE 08 20:00
144
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H30 | € 33 / 41 | PASS € 23 / 31
THÉÂTRE & HUMOUR
La Veillée
PASCAL ROME / COMPAGNIE OPUS
Mme Champolleau et M. Gauthier, originaires
C’est une veillée avec ses jeux, ses chansons,
de la petite ville de Ménetreux, participent à
ses échanges et ses causeries, qui partent bien
une excursion organisée et sont logés, durant
souvent de traviole. Les voyages des anciens, le
leur séjour, dans une maison de retraite locale.
point de croix et la médecine douce seront lar-
À l’occasion de leur dernière soirée, ils vous
gement commentés. Mais il sera aussi question
invitent à partager une veillée et une déli-
d’épluchage d’oignons, de Brigitte Bardot ou de
cieuse soupe à l’oignon. Bientôt rejoints par
toréador. Vous écouterez le silence, Bourvil, Simon
quelques camarades, cette joyeuse assem-
et Garfunkel, un peu revus et corrigés. On parlera
blée se chargera d’alimenter le feu mais aussi
d’amour, de vie, de mort et de boudin maison.
et surtout la conversation…
Nouvelle curiosité de la Compagnie OPUS, La Veillée
Prenez place autour du brasero tandis que la soupe
rejoint le panthéon délirant de l’ « Office des Phabri-
mijote et que les pommes de terre cuisent dans la
cants d’Univers Singuliers ». Comme à chacune de
braise. M. Gauthier, l’homme à tout faire de la mai-
leurs joyeuses créations (La Crèche à moteur, Col-
son de retraite de Ménetreux va prendre la parole. liers de nouilles vus à Quimper), ces machinistes à
À ses côtés, une autre pensionnaire volubile,
balivernes chatouillent la vie sous les bras et bous-
Lucette Champolleau. Aussi prompts à nous parler
culent le réel tout en poésie. Rendez-vous au coin
des bas de contention que des extraterrestres, ces
du feu, sous le ciel étoilé du mois de juin ! deux-là vont vous entraîner loin dans la nuit avec
leurs belles et rocambolesques histoires.
Une soirée de pur bonheur. LA DÉPÊCHE
Écriture Chantal Joblon et Pascal Rome Mise en scène Pascal Rome Assistants Chantal Joblon et Ronan Letourneur
Avec Chantal Joblon, Pascal Rome, Ronan Letourneur, Capucine Pellet, Patrick Girot / Mathieu Texier
–
JUIN 1 MA 13 21:00 2 ME 14 21:00 3 JE 15 21:00 4 VE 16 21:00 5 SA 17 21:00
1 et 2
QUIMPER – COLLÈGE LA SABLIÈRE / 3 PLOMELIN – ÉCOLE LUCIE AUBRAC / ERGUÉ-GABERIC – TERRAIN DE SPORT DE KER ANNA / 5 PENMARC’H –MÉDIATHÈQUE MUNICIPALE | 1H45 | € 10
4 (REPLI ASSURÉ EN SALLE EN CAS DE MÉTÉOROLOGIE CAPRICIEUSE)
147
MUSIQUES DU MONDE COLOMBIE
La Mambanegra
Avec leur salsa aux rythmes fiévreux, qu’ils
populaire du Barrio Obrero. Ce héros est incarné
métissent de funk et de hip hop, les onze musi-
au plateau par le charismatique Jacobo Vélez,
ciens de l’orchestre colombien La Mambanegra
leader du groupe, qui revisite la légende du Calle-
embrasent tous leurs publics. Venez célébrer
güeso et de son périple, qui l’a mené de Buena-
avec eux cette année d’amitié franco-colom-
ventura à New York, en passant par La Havane.
bienne. Ambiance caliente garantie !
Sur scène, cuivres, piano, basse, congas et Agitateur de la nouvelle scène qui enflamme les
timbales s’entrechoquent dans une furia de
nuits chaudes de Cali et des festivals d’Amérique
rythmes et de mélodies chantées, qui vous
latine, le groupe La Mambanegra est la nouvelle
mettent le pied à la danse. La musique latine
coqueluche de la musique colombienne, classé
de La Mambanegra est une décharge électrique
dans le top cinq de la revue américaine Billboard.
au réalisme magique, pleine d’histoires extra-
Ce puissant orchestre de musique latine injecte
vagantes que seul un pays à la culture aussi
dans ses compositions de la salsa new-yorkaise
riche que la Colombie pouvait engendrer. Quand
des années soixante-dix, des éléments de musique
la crème des musiciens de la scène caleña jamaïcaine, de funk et de hip-hop, dans une fusion
rencontre les mythes de Santiago de Cali…
explosive et virtuose.
Groupe mystique s’il en est, La Mambanegra
La Mambanegra invente un nouveau
peuple ses chansons de personnages fantas-
son pour la musique afrocolombienne
tiques de la ville de Cali, qui évoluent autour d’un
en mêlant jazz, rumba, salsa, rock
héros mythique, El Callegüeso, venu du quartier
et fusion. EL PAÍS
Direction, chant, sax alto Jacobo Velez Mesa Chœurs Julia Diaz Congas Juan Carlos Arrechea Percussion Harold Orozco Piano Daniel Gutierrez Basse Jorge Andres Caicedo Trombone Fabio Nelson Lucumi Martinez Trompette Roger Torres Rivera Chant et guiro Sergio Ramirez Orobio
–
JUIN JE 15 20:00
148
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE | 1H30 | € 18 / 26 | PASS € 10 / 17
Entrée des artistes
DISTRIBUTION GÉNÉRALE POUR L’ENSEMBLE DE NOS SPECTACLES
Retrouvez l’ensemble des distributions, ainsi que les mentions
de production des spectacles de la saison 2016-2017
sur le site internet du Théâtre de Cornouaille :
www.theatre-cornouaille.fr
CRÉDITS PHOTOGRAPHIQUES
150
© Couverture Alexey Kondakov | Illustrations et images Signélazer hors : Centre de création musicale - Grosse
Geldermann, Sylvain Gripoix, Bagad Kemper | Avis aux amateurs - Viviane Le Roy | Participer - Pascal Pérennec |
Sommaire - Prisca b | Mr Kropps - Cie Gravitation | Orchestre symphonique de Bretagne - Jean-Baptiste Millot |
Macbeth - Nicky Newman | Melezour - Bagad Kemper | Conférences - Julien Malsimagne, Olivier Marty, Philippe
Matsas | Les Molière de Vitez - Pierre Grosbois | Quatuor Arod - Verena Chen | La Grande Sophie - Arno Lam |
Vera - Tristan Jeanne Vales | Blanche Gardin - William Mainguennau | The Amazing Keystone big band - Maxime de
Bollivier / Jean-Jacques Milteau - JM Lubrano | Éric Séva - Maxime Ruiz | Didier Ithursarry - Gaëlle Dubois | Franito Jean-Louis Duzert | Aux suivants - Andre Muller | Le Sacre du printemps - Marc Domage | A Fancy - Stéphane
Tasse | ALA.NI - JB Mondino | Toumani & Sidiki - Youri Lenquette | Louis Schwizgebel - Marco Borggreve | Ibrahim
Maalouf - Denis Rouvre | La Résistible ascension d’Arturo Ui - Patrick Swirc | L’Opéra de quat’sous - Malte Marin |
Les Ambassadeurs - Sanja Harris | La Voie de la beauté - dr | À Ô Làng Phô - Nguyen The Duong | Ose - Charles
Henry Frizon | Valser - David Herrero | Halka - Groupe acrobatique de Tanger | L’Instinct du déséquilibre - Milan
Szypura | Maintenant ou jamais - Vincent Berthe de Pommery | Le Vide - Perrine Cado | Demain, je ne sais plus rien Christophe Raynaud de Lage | Obludarium - Kristyna Kopie | The Elephant in the room - Eva Trifft | Cold blood - Julien
Lambert | Jours étranges - Caroline Ablain | Orchestre symphonique de Bretagne - Marco Borggreve | Georges &
moi - Marc Philippe | Rouge - Le Poulpe | Un Poco Loco - Simon Lambert | Trio Dali - Felix Broede | Ça ira (1) Fin de
Louis - Elizabeth Carecchio | Gianni Schicchi - dr | Pauvreté, richesse, homme et bête - Herve Bellamy | Le Conte
d’hiver - Johan Persson | Kalàscima - Sandro Rizzo | Bach et l’Italie - Banquet céleste | Comme une pierre qui - Simon
Gosselin | Nobody - Simon Gosselin | Émile Parisien quartet / Ambrose Akinmusire - Julien Loutellier / Autumn
De Wilde | Qui a peur de Virginia Woolf ? - Dunnara Meas | Moi et François Mitterrand - Aglae Bory | Le Balcon - Le
Balcon | Quatuor Diotima - Jeremie Mazenq | Bl !ndman - Guy Kokken | Krismenn & Alem - Eric Legret | Dragon trio dr | The White desert orchestra - Sylvain Gripoix | Moondog madrigals - Stefan Lakatos | Het collectief - Emmaniel
Maes | Les Cris de Paris - Serena Porcher Carli | Centimes - Pascal Pérennec | Karamazov - Dirk70 | Carmen - Jesus
Vallinas | La Veillée - Nicolas Joubard | La Mambanegra - dr | Demain le monde - Cydonna | Pratiques - beornbjorn
PRATIQUES
Merci !
Pour inventer cette nouvelle saison 2016-2017, le Théâtre de Cornouaille et
son Centre de création musicale ont tissé de nombreux partenariats avec
les acteurs artistiques, culturels et institutionnels de Quimper et de sa région.
Qu’ils soient tous ici remerciés pour la confiance qu’ils nous ont accordée.
À QUIMPER
À VOL D’OISEAU
Le Terrain Blanc - MPT Penhars
La Commune de Pluguffan
La MJC Kerfeunteun
La Commune d’Ergué-Gabéric
La MPT Ergué-Armel
La Commune de Plomelin
La Maison de quartier du Moulin Vert
La Commune de Saint-Évarzec
Les services de la Ville de Quimper La Commune de Penmarc’h
(Culture, Patrimoine, Communication, L’École de musique du Poher
Technique, Voirie, Espaces verts)
L’École de musique et de danse de Douarnenez
Quimper Évènements - Parc des expositions
La Médiathèque d’Ergué-Gabéric
L’UJAP Quimper
Le Centre culturel Avel Dro de Plozévet
Le Collège de la Sablière
Le Service culturel de l’Université Le Lycée Chaptal
de Bretagne Occidentale
Le Conservatoire de Musiques et d’Art Dramatique
Le Quartz - scène nationale de Brest
Musiques et Danses en Finistère
Le Carré Magique à Lannion - Pôle national La Médiathèque des Ursulines,
des arts du cirque
médiathèques de Quimper Communauté
L’Orchestre symphonique de Bretagne
L’école de cirque Balles à fond
Le Rectorat de l’Académie de Rennes
Le Local Musik
Conservatoire de Brest
L’Association des auxiliaires des aveugles
Conservatoire de Lorient
L’Établissement Public de Santé Mentale Gourmelen
La Chambre des métiers et Les Restaurants administratifs de l’artisanat - Finistère
du Conseil départemental 29
La DSDEN 29
La DDEC 29
L’Université de Bretagne Occidentale
L’École européenne supérieure d’art
L’IUP Patrimoine
152
L’Équipe
Franck Becker Directeur
Stéphane Treille Administrateur
Christophe Olry Directeur technique
-- Secrétaire général
Marie Gentric Chef comptable
Stéphanie Vignancour Comptable
LE CONSEIL D’ADMINISTRATION
Edith Bignon Secrétaire administrative
Renée Vennegues Présidente
Françoise Le Fur Vice-présidente
Aurélia Abramovici Responsable des relations
Françoise Landesque Secrétaire
avec le public et de la communication
Xavier Bazin Secrétaire adjoint
Loïc Thersiquel Responsable de communication
Florent Patron Trésorier
David Guyard Chargé de l’accueil Pierre Rossignol Trésorier adjoint
des spectateurs et des actions éducatives
Jean-Luc Videlaine Préfet du Finistère
Brigitte Le Goff Assistante aux relations Régine Hatchondo Directrice générale avec le public
de la création artistique - Ministère Viviane Le Roy Attachée billetterie
de la culture et de la communication
Charlotte Le Bihan Accueil billetterie et Jean-Loup Lecoq Directeur régional des
accueil des artistes
affaires culturelles de Bretagne
Antoine Mazurié Accueil billetterie
Ludovic Jolivet Maire de Quimper ou représenté
par Allain Le Roux Adjoint chargé de la culture
Richard Tincelin Régisseur général
Nathalie Sarrabezolles Présidente du Conseil
Christelle Tanguy Secrétaire technique
départemental du Finistère
Pascal Étienne Régisseur général adjoint,
Nicolas Gonidec Conseiller municipal
chargé de la lumière
Jean-Pierre Doucen Conseiller municipal
Pascal L’Horset Régisseur général adjoint,
Christian Le Bihan Conseiller municipal
chargé du plateau
Gilbert Gramoullé Conseiller municipal
Fabien Le Gallou Régisseur général adjoint,
chargé du son
À l’équipe permanente du Théâtre de Cornouaille
Frédéric Arnous Régisseur bâtiment et se joignent chaque semaine de nombreux responsable sécurité
intermittents du spectacle et vacataires : Stéphane Hamonou Chef machiniste
musiciens, comédiens, danseurs, décorateurs,
Frédéric Mollet Électricien
costumières, éclairagistes, machinistes,
Anthony Kerneis Technicien bâtiment
constructeurs de décors, ouvreurs, contrôleurs…
La vie du Théâtre est faite de la rencontre
féconde de toutes ces équipes permanentes et intermittentes.
153
Accueil
des personnes
handicapées
Renseignements
David Guyard : 02 98 55 98 50
[email protected]
Le Théâtre de Cornouaille développe depuis sa création une politique d’accès
facilité de ses diverses activités aux personnes en situation de handicap.
ACCÈS
DES PERSONNES HANDICAPÉES
Tout au long de la saison, dans le cadre de votre
L’équipe d’accueil se tient à votre disposition pour
parcours de spectateur, nous vous accueillons
vous faciliter l’accès aux salles de spectacles.
pour vous faire visiter les salles, plateaux et
Merci de prévenir de votre venue, afin que nous
coulisses du théâtre, en adaptant le parcours au
puissions vous accueillir au mieux.
public du groupe accueilli. N’hésitez pas à nous
02 98 55 98 55
contacter pour organiser une visite.
L’équipe des relations avec le public peut suggérer
BOUCLE MAGNÉTIQUE
des choix de spectacles aux spectateurs sourds ou
La grande salle du Théâtre de Cornouaille est équi-
malentendants (spectacles visuels) et aux spec-
pée d’une boucle magnétique. Cette installation
tateurs aveugles ou malvoyants (spectacles musi-
permet d’amplifier le son des spectacles à des-
caux essentiellement).
tination des personnes munies d’une assistance
PLAQUETTE AUDIO
Un programme de saison en version audio est disponible sur simple demande à l’accueil / billetterie
ou sur le site internet.
154
VISITE DU THÉÂTRE ADAPTÉE
auditive (réglée en position T).
Accès et lieux
À QUIMPER
Maison de quartier
du Moulin Vert
47, chemin de Prateyer
MPT Ergué-Armel
16, avenue Georges Pompidou
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE
MJC Kerfeunteun
1, esplanade François Mitterrand
1, rue Teilhard-de-Chardin
CS 74033 - 29337 Quimper cedex
Le Pavillon
02 98 55 98 55
Parc des expositions
[email protected]
de Penvillers
www.theatre-cornouaille.fr
32, rue Stang Bihan
Le Terrain Blanc MPT Penhars
HORAIRES ACCUEIL /
BILLETTERIE
PARKINGS
LUN > VEN 13:30 > 19:00
parking payant 7:30 > 19:30
Jours de spectacle 13:30 > 20:30
gratuit : les soirs de spectacle
SAM de spectacle 17:30 > 20:30
après 19:30 et le dimanche
SAM 25 juin, 2 et 9 juillet
Théâtre de Cornouaille
SAM de septembre 14:00 > 19:00
Parking souterrain
Une heure avant le début de la
payant 24h/24h - accès représentation au Théâtre de possible en nocturne
La Tour d’Auvergne
39, boulevard de Bretagne
Gymnase de l’UJAP
32, rue Jules Noël
Théâtre Max-Jacob
2, boulevard Dupleix
Cour du Collège La Sablière
6, rue de Salonique
EN CORNOUAILLE
Pluguffan
Cornouaille. Une demi-heure avant
le début de la représentation dans
SERVICE DE BUS
Mr Kropps… tous les lieux extérieurs.
Flexo est un service du bus Espace Salvador Allende en soirée, mis en place par Rue de Llandovery
HORAIRES
DES REPRÉSENTATIONS
la QUB chaque mercredi, Maintenant ou jamais
vendredi et samedi.
Chapiteau La plupart des spectacles
Renseignements sur 61, rue de Quimper commencent à 20h !
www.qub.fr
Saint-Evarzec
Attention, quelques horaires
Maison communale Rue Mon enfance
des spectacles et des lieux BAR DU THÉÂTRE
DE CORNOUAILLE
de représentation. Consultez Le bar vous propose École Lucie Aubrac le programme, le site internet
des entrées, soupes, tartes
Allée du 19 Mars 1962
www.theatre-cornouaille.fr salées et desserts avant et vos billets.
les spectacles.
varient en fonction des jours, Les spectacles commencent à
l’heure précise. Dès l’heure de
Ouverture du bar dès 18h30
les soirs de représentations.
Plomelin
Ergué-Gabéric
Terrain de sport de Ker Anna Impasse de Ker Anna Lestonan
début de la représentation, le
Penmarc’h
placement numéroté n’est plus
Médiathèque municipale garanti et l’entrée en salle peut
148, Rue des écoles - Kérity
être impossible (à l’Atelier par
exemple) ou se faire sous certaines conditions.
155
Connectez-vous
theatre-cornouaille.fr
UNE PLATEFORME INTERACTIVE
ENRICHIE EN CONTENUS
UN LIEN PERMANENT AVEC NOUS
Les spectacles, les rendez-vous,
Inscrivez-vous sur le site pour recevoir les dernières nouvelles…
la newsletter du Théâtre. Dernières infos, Pour chaque spectacle de la saison, rendez-vous privilégiés, gardez le contact !
Newsletter *
vous découvrirez des vidéos, des extraits musicaux, des photos, des dossiers complets…
Connectez-vous et faites le plein d’infos !
Le Théâtre de Cornouaille est visible 24h / 24h
Facebook & Twitter
grâce à sa visite virtuelle !
Restez connectés ! Retrouvez le Théâtre de Cornouaille sur les réseaux sociaux et suivez
Contenus à télécharger gratuitement
notre actualité. Partagez vos impressions et
Vidéos, photos, extraits audio, dossiers laissez vos commentaires.
de presse, dossiers pédagogiques accompagnent
votre découverte des spectacles.
* Vos emails restent strictement confidentiels. La liste d’adresses du Théâtre de Cornouaille n’est jamais
BILLETTERIE EN LIGNE
lons que vous disposez d’un droit d’accès, de modification
En toute liberté et tout au long de la saison
et de suppression des données qui vous concernent (art.
En quelques clics, vous pouvez commander 34 de la loi « Informatique et libertés » du 6 janvier 1978).
des billets, acheter des Pass Cornouaille, compléter ou ajouter des spectacles sur votre Pass, ou encore acquérir des bons cadeaux
pour offrir des billets à vos proches.
Le Pass Cornouaille sur le web
Une ouverture sur toute la saison, pour tous les spectacles choisis librement dans la programmation. Des réductions jusqu’à 44%
sur l’achat de vos billets.
156
communiquée à aucune autre société. Nous vous rappe-
16 | 17
Le Pass Cornouaille
The atre - Cor nou
aill e.fr 02 98 55 98 55
C’EST QUOI ?
POUR QUI ?
Un Pass individuel et nominatif.
Pour tous, dès le premier spectacle.
– Une ouverture sur toute la saison, pour Si vous êtes jeunes (moins de 26 ans) ou tous les spectacles choisis librement en recherche d’emploi, vous bénéficiez dans la programmation.
d’un tarif particulièrement adapté.
– Des réductions jusqu’à 44 % sur l’achat de vos billets.
– Votre tarif très préférentiel pour la personne
de votre choix une fois dans la saison.
– Une information privilégiée sur les activités COMMENT ?
Au Théâtre de Cornouaille
Du 23 juin au 13 juillet 2016
(du lundi au samedi)
du Théâtre de Cornouaille (par courrier Et à partir du 29 août 2016
électronique ou postal).
Vous déposez directement votre formulaire – Vous choisissez au moins 5 spectacles en même temps et le Pass est offert.
à l’accueil. L’équipe d’accueil est présente pour vous conseiller sur la saison.
Des tarifs réduits dans les lieux culturels
Par internet
voisins et amis.
Vous avez la possibilité d’acheter votre Pass Le Théâtre de Lorient / Le Quartz de Brest / et vos billets directement en ligne Le Malamok du Guilvinec / L’association Gros
(interruption du service pendant l’été 2016).
Plan. Mais aussi chez certains commerçants
culturels quimpérois : Librairies Ravy, La Procure,
Par correspondance
et Keltia Musique.
En adressant votre formulaire à :
Théâtre de Cornouaille - Billetterie
Un échange de billet exceptionnel
1, esplanade François Mitterrand
pour une autre représentation.
CS 74033
Le billet doit impérativement être rapporté 29337 Quimper cedex
à l’accueil / billetterie au plus tard 24h avant accompagné de votre règlement et la représentation. Attention : à partir du des pièces justificatives si nécessaire.
2e échange, une participation aux frais de 2 € vous sera demandée.
157
Tarifs
ÉCHANGE DE BILLETS
Réservé aux titulaires d’un Pass Cornouaille.
MODES DE RÈGLEMENT
En espèces, par chèque, par carte bancaire, par chèques vacances, chèques loisirs, Passeports Cezam.
Les Passeports Loisirs Culture Cezam concernent les jeunes
Finistériens de 16 à 25 ans en formation professionnelle,
Ouverture des réservations
pour tous les spectacles de la saison :
jeudi 23 juin 2016.
les familles de Quimper et d’Ergué-Gabéric à ressources
modestes et les salariés des Comités d’Entreprises.
Renseignements Cezam Sud-Finistère 02 98 53 33 60
FACILITÉS DE PAIEMENT
Possibilités de paiement en plusieurs règlements. Renseignez-vous auprès PASS**
TARIFS
de l’accueil / billetterie.
PLEIN RÉDUIT * PLEIN RÉDUIT * -12 ANS
Tarif du PASS
15
10
26
18
17
10
12
Ibrahim Maalouf, Carmen
41
33
31
23
25
d’entreprises, amicales du personnel : contactez
Macbeth, Intégrale des
Molière de Vitez, La Grande
Sophie, Vera, So Jazz!, Le
Sacre du printemps, La
Résistible ascension d'Arturo
Ui, L'Opéra de quat'sous, Les
Ambassadeurs, À Ố Làng Phố,
Ça ira (1) Fin de Louis
33 25,5
23
15
17
l’équipe des relations avec le public. 02 98 55 98 50
Mr Kropps, Ose, Demain, je ne sais plus rien, Krismenn
& Alem, La Veillée
10
Tarif par spectacle
TARIFS PARTICULIERS
TARIFS PARTICULIERS
Scolaires, associations, groupes d’amis, comités
ENVOI POSTAL
Vos billets et abonnements peuvent vous être
adressés par la Poste. Une participation forfaitaire aux frais d’envois de 2 € vous sera deman10
10
10
10
* Le tarif réduit concerne les jeunes de moins de 26 ans ­­ et les demandeurs d’emploi.
dée lors de votre achat. Vous pourrez sinon
retirez vos billets à l’accueil du Théâtre à partir
du 12 septembre aux horaires d’ouverture, ou en
vous présentant au plus tard 20 minutes avant le
** Pass gratuit si + de 5 spectacles en même temps.
début de votre premier spectacle de la saison.
PASS CORNOUAILLE
IDÉE CADEAU
Une ouverture sur toute la saison, pour Des billets ou des Pass pour vos proches et tous les spectacles, choisis librement dans vos amis ! Vous pouvez acheter des « billets /
la programmation. Des réductions jusqu’à 44 % sur
pass cadeaux » pour la saison 2016-2017. l’achat de vos billets. Détails des modalités p. 157.
Les bénéficiaires peuvent passer à tout moment
pour profiter de leur cadeau et choisir librement
RÉSERVATIONS ET RÈGLEMENT
leurs spectacles. Renseignez-vous auprès de Au Théâtre de Cornouaille, par correspondance
l’accueil / billetterie pour connaître les modalités.
(joindre votre règlement et votre justificatif de
réduction si nécessaire), par téléphone et sur le
site internet. Les réservations non réglées dans
les huit jours sont automatiquement annulées.
À noter Il est interdit de photographier, filmer ou enregistrer
les spectacles. Les enfants de moins de 3 ans ne peuvent être
admis en salle, sauf spectacles à leur intention.
158
159
Faites un don
Campagne de mécénat individuel
au profit du Théâtre de Cornouaille
Chers spectateurs,
De saison en saison, vous êtes toujours plus nombreux à pousser
Déduction fiscale : mode d’emploi
les portes de notre théâtre et nous témoigner de l’intérêt Avec la loi du 1er aout 2003 sur le
que vous portez à notre programmation. Pour accompagner mécénat, l’État a souhaité encou-
le développement de la Scène nationale de Quimper :
DEVENEZ MÉCÈNE-SPECTATEUR
DU THÉÂTRE DE CORNOUAILLE
Pourquoi faire un don au Théâtre de Cornouaille ?
> Pour lui conserver ses ambitions artistiques.
> Pour préserver l’éclectisme des aventures artistiques qu’il vous fait partager.
> Pour lui permettre de travailler efficacement à la démocratisation culturelle.
> Pour qu’il reste ce lieu vivant, habité par des artistes en création, dont les spectacles que nous coproduisons font rayonner l’image de notre territoire à l’échelle nationale.
rager, par une fiscalité incitative,
le développement de liens entre
les entreprises, les particuliers et
les associations, invitant chacun à
devenir acteur des projets culturels
et sociaux de son territoire.
En devenant mécène-spectateur
du Théâtre de Cornouaille, vous
devenez donc acteur du développement du Théâtre de Cornouaille.
Pour chaque versement, vous pouvez bénéficier d’une réduction de
votre impôt sur le revenu égale à
66% du montant du don, dans la
limite de 20% du revenu imposable.
> Pour l’aider à contribuer efficacement, par une politique d’action culturelle et d’éducation artistique volontariste, Ainsi, pour un don de
à la sensibilisation des générations de citoyens-spectateurs 20 €, vous ne dépensez que 6,80 €.
de demain.
D’avance, merci à vous toutes et tous.
50€, vous ne dépensez que 17 €.
100€, vous ne dépensez que 34 €.
Comment faire ce don ?
– En remplissant la ligne Franck Becker, directeur,
et toute l’équipe du Théâtre de Cornouaille
du formulaire d’abonnement
prévue à cet effet.
– Sur le site internet de billetterie en ligne du Théâtre
de Cornouaille.
– À l’accueil/billetterie du Théâtre de Cornouaille.
Le reçu fiscal
Une fois votre don traité administrativement, le Théâtre de Cornouaille
vous remettra un reçu fiscal, vous
permettant de bénéficier de la
réduction d’impôt de 66% du montant de votre don, dans la limite de
160
20% de votre revenu imposable.
Le Théâtre de Cornouaille
est subventionné par
La Ville de Quimper
Le Ministère de la culture et
de la communication / DRAC Bretagne
Le Conseil départemental du Finistère
Le Conseil régional de Bretagne
Club des entreprises partenaires et mécènes
Armor Lux
Cloître Imprimeurs
La Librairie Ravy
La MGEN
La QUB
Hôtel Escale Océania
est soutenu par
La SPEDIDAM
L’Onda
La Sacem
L’Agence - Immobilier et Associés
----Optipop Quimper
Espacil
Clap services
Fleurs Saint-Mathieu
Le Théâtre de Cornouaille supporte l’équipe de basket de l’UJAP Quimper. Allez l’UJAP !
THÉÂTRE DE CORNOUAILLE
Centre de création musicale
Scène nationale de Quimper
Direction Franck Becker
1, esplanade François Mitterrand
CS 74033
29337 Quimper cedex
accueil/billetterie
administration
T 02 98 55 98 55
T 02 98 55 98 98
F 02 98 55 98 99
[email protected]
www.theatre-cornouaille.fr
Licences d’entrepreneur de spectacles n°102 6269 / 102 6270 / 102 6271
HORAIRES ACCUEIL / BILLETTERIE
LUN > VEN
13 :30 > 19 :00
SAM de spectacle
17 :30 > 20 :30
SAM 25 juin, 2 et 9 juillet
SAM de septembre
14 :00 > 19 :00
Une heure avant le début de la représentation au Théâtre de Cornouaille.
Une demi-heure avant le début de la représentation
dans les lieux extérieurs.
Brochure de saison 2016-2017
Directeur de la publication Franck Becker Rédaction Loïc Thersiquel, Aurélia Abramovici,
Hugues Le Tanneur, Isabelle Calabre, Franck Becker Conception graphique SignéLazer Bruxelles Impression Cloître Imprimeurs 29800 Saint-Thonan Programme réalisé et édité sous réserves de modifications
CENTRE DE
CRÉATION
MUSICALE
–
SCÈNE
NATIONALE
DE QUIMPER
Théâtre
de Cornouaille
02 98 55 98 55
THEATRE-CORNOUAILLE.FR
1, esplanade François Mitterrand - CS 74033 - 29337 Quimper cedex

Documents pareils