I. Types de muscles

Commentaires

Transcription

I. Types de muscles
Le système
musculaire
I/ LES DIFFÉRENTS TYPES DE MUSCLES
II/ FONCTIONS DES MUSCLES
1.
Production du mouvement
2. Maintien de la posture
3. Stabilisation des articulations
4. Dégagement de chaleur
II/ FONCTIONS DES MUSCLES
1. L’excitabilité
2. La contractilité
3. L’extensibilité
4. L’élasticité
III/ LE MUSCLE SQUELETTIQUE – NIVEAUX D’ORGANISATION
III/ LE MUSCLE SQUELETTIQUE – ANATOMIE MACROSCOPIQUE
Innervation et irrigation sanguine…
 Chaque
fibre musculaire squelettique est dotée
d’une terminaison nerveuse.
 Chaque
muscle est desservie par une artère et
une ou plusieurs veines.
III/ LE MUSCLE SQUELETTIQUE – ANATOMIE MICROSCOPIQUE
III/ LE MUSCLE SQUELETTIQUE – ANATOMIE MICROSCOPIQUE
1) le sarcolemme et le sarcoplasme
Le sarcolemme




Situé sous l’endomysium
Membrane plasmique de la fibre musculaire
Fusionne avec le tendon à chaque extrémité
Riche en glycoprotéine et en réticuline
Le sarcoplasme



Cytoplasme de la fibre musculaire
Contient des protéines, des minéraux, de nombreux noyaux et
des mitochondries
Présence de glycogène et de myoglobine
III/ LE MUSCLE SQUELETTIQUE – ANATOMIE MICROSCOPIQUE
2) Les tubules transverses et le réticulum sarcoplasmique
Les Tubules Transverses (système T)
Invagination de la
membrane plasmique
 2 Tubules transverses
par sarcomère
 Voie de communication
interne pour l’oxygène,
le glucose et les ions

III/ LE MUSCLE SQUELETTIQUE – ANATOMIE MICROSCOPIQUE
Le réticulum sarcoplasmique




Réseau de tubules longitudinaux
Parallèle aux myofibrilles
S’accole aux tubules transverses
Lieu de stockage du Ca2+
Un tubule transverse associé
à deux citernes forme
une triade
Reticulum sarcoplasmique
(contient des ions Ca++)
III/ LE MUSCLE SQUELETTIQUE – ANATOMIE MICROSCOPIQUE
3) Les myofibrilles




Chaque fibre
musculaire (cellule)
comporte un grand
nombre de myofibrilles
(organites).
Élément contractile
80 % du volume de la
fibre
Composées de
myofilaments
III/ LE MUSCLE SQUELETTIQUE – ANATOMIE MICROSCOPIQUE
Myofibrille
III/ LE MUSCLE SQUELETTIQUE – ANATOMIE MICROSCOPIQUE

Strie A : filaments épais de myosine + des parties des
filaments fins d’actine

Strie I : uniquement des filaments fins
Strie H : uniquement des filaments épais
 Strie M : molécules protéiques reliant les
filaments épais adjacents
 Strie Z : molécules protéiques reliant les
filaments fins adjacents

III/ LE MUSCLE SQUELETTIQUE – ANATOMIE MICROSCOPIQUE
Le sarcomère
 Plus petite unité fonctionnelle de la myofibrille
Myofibrille = accolement de nombreux sarcomères
 Région comprise entre 2 stries Z
III/ LE MUSCLE SQUELETTIQUE – ANATOMIE MICROSCOPIQUE
4) Les myofilaments
a- Protéines motrices
Myofilaments
Filament épais = myosine
Filament mince = actine
III/ LE MUSCLE SQUELETTIQUE – ANATOMIE MICROSCOPIQUE
La myosine
 Chaque myofibrille est composée de 1500 filaments de myosine
 Chaque filament est composé d’environ 200 molécules de
myosine
 Composée de deux filaments protéiques entrelacés
 2 têtes globuleuses à l’extrémité (1 tête par filament protéique)
 Queues pointent vers la strie M
 Têtes ou ponts d’union s’étendent vers les filaments d’actine
 Contient de la titine pour la stabilisation selon l’axe longitudinal
III/ LE MUSCLE SQUELETTIQUE – ANATOMIE MICROSCOPIQUE
Les têtes des molécules
de myosine:
 Comportent des sites
de liaison de l’actine
 Contiennent des sites
de liaison de l’ATP
 Contiennent des
enzymes ATPases qui
dissocient l’ATP
III/ LE MUSCLE SQUELETTIQUE – ANATOMIE MICROSCOPIQUE
L’actine





S’attache par une extrémité sur
une strie Z, l’autre s’étend entre
les filaments de myosine au
centre du sarcomère
Chaque filament est composé
de deux protéines régulatrices:
tropomyosine, troponine
Ossature du filament
Molécules globuleuses
torsadées
Chaque molécule porte des
sites de liaison sur lesquels les
têtes de myosine se fixent
III/ LE MUSCLE SQUELETTIQUE – ANATOMIE MICROSCOPIQUE
b- Protéines régulatrices
Tropomyosine
 Protéine fibrillaire
 Deux chaînes identiques torsadées
 Entoure les filaments d’actine
 Au repos, empêche la fixation
actine/myosine
Troponine
 Plus complexe
 Attachée à l’actine et à la
tropomyosine
 Composée de 3 sous-unités:
-TnC : peut lier le Ca2+
-TnI : inhibitrice de l’activité
ATPasique
-TnT : se fixe à la tropomyosine
IV/ LA CONTRACTION MUSCULAIRE
1/La théorie de la contraction par glissement des
filaments
Durant la contraction, les filaments minces glissent sur les
filaments épais de sorte que l’actine et la myosine se
chevauchent davantage.
Hugh Huxley
1954
IV/ LA CONTRACTION MUSCULAIRE
Quand la cellule musculaire est stimulée, la tête de
myosine s’accroche aux sites de liaison de l’actine,
situés sur les filaments minces, et le glissement
s’amorce
IV/ LA CONTRACTION MUSCULAIRE
2/Séquence des événements qui produisent le
glissement des filaments d’actine
IV/ LA CONTRACTION MUSCULAIRE
IV/ LA CONTRACTION MUSCULAIRE
3/Rôle du calcium dans le mécanisme de contraction
Une augmentation de la concentration en Ca2+ provoque
le glissement des filaments
Une diminution de la concentration en Ca2+ met fin au
glissement des filaments
Au repos, le Ca2+ se trouve dans le RS au niveau des
citernes
La paroi du RS contient des pompes au Ca2+
Lors stimulation musculaire, ouverture des canaux Ca2+
de la membrane du RS
Libération du Ca2+ dans le sarcoplasme.
Les ions libérés se combinent avec la troponine.
IV/ LA CONTRACTION MUSCULAIRE
Rôle du calcium dans le mécanisme de contraction
V/ RÉGULATION DE LA CONTRACTION

Les muscles squelettiques contiennent de nombreux nerfs

Le rapport muscle/nerf dépend de la fonction motrice du muscle
(ex: œil, 1 neurone pour 10 fibres musculaires; membre, 1
neurone pour 2000 à 3000 fibres musculaires)

Contrôle de l’activité musculaire essentiellement réalisée par la
moelle épinière (corne ventrale)
V/ RÉGULATION DE LA CONTRACTION
Unité motrice: unité fonctionnelle du mouvement



Sherrington : ensemble constitué par un motoneurone dont le corps cellulaire est situé dans la corne antérieure de la moelle et l’ensemble des
fibres musculaires que ce motoneurone innerve.
Le motoneurone établit un contact avec la fibre musculaire au niveau de la plaque motrice.
Toutes les fibres d'une même unité motrice sont simultanément au repos ou en activité.
V/ RÉGULATION DE LA CONTRACTION
V/ RÉGULATION DE LA CONTRACTION

Jonction neuromusculaire = synapse particulière

Les terminaisons axonales du motoneurone font faire synapse avec la
fibre musculaire

Chaque fibre musculaire ne possède qu’une jonction neuromusculaire
placée à peu près en son milieu

La région du sarcolemme (membrane musculaire) adjacente à la
terminaison axonale est appelée plaque motrice

La plaque motrice forme plusieurs replis jonctionnels augmentant la
surface membranaire et le nombre de récepteurs
V/ RÉGULATION DE LA CONTRACTION
V/ RÉGULATION DE LA CONTRACTION
Influx nerveux provenant du
motoneurone
Libération du neurotransmetteur :
l’acétylcholine (Ach)
Fixation sur les récepteurs
nicotiniques
Influx nerveux le long de la fibre
musculaire
Destruction de l’ACh par
l’acétylcholinesterase
V/ RÉGULATION DE LA CONTRACTION
4/Couplage excitation/contraction:
- succession d’événements par laquelle le
potentiel d’action transmis le long du
sarcolemme provoque le glissement des
myofilaments
V/ RÉGULATION DE LA CONTRACTION
V/ Régulation de la contraction
Bouton synaptique libère de l'acétylcholine
Acétylcholine se fixe sur ses récepteurs de la cellule musculaire
Entrée de Na+ ==> potentiel d'action
La dépolarisation se propage dans tout le sarcolemme et dans la
membrane du réticulum sarcoplasmique (par les tubules T)
Le réticulum sarcoplasmique libère du Ca++ dans le sarcoplasme
Le calcium permet à l'actine de se lier à la myosine.

Documents pareils

PHYSIOLOGIE DU MUSCLE SQUELETTIQUE

PHYSIOLOGIE DU MUSCLE SQUELETTIQUE MYOSINE 4- Hydrolyse de l’ATP (mise en tension de la myosine)

Plus en détail

LES ETIREMENTS : Méthodes et effets, intérêts et limites

LES ETIREMENTS : Méthodes et effets, intérêts et limites peut avoir de la recherche de Force. Ceci, sur les aspects méthodologiques et leurs justifications. Les sarcomères transmettent la force qu’ils ont développée au travers des structures élastiques e...

Plus en détail