nouveau véranda nouveau

Commentaires

Transcription

nouveau véranda nouveau
JOURNAL
le Petit
Blaisois
Privilégiez l’efficacité en 2013
Voir page 8
DIS
Pa
en 3 iement
ou
sans 4 fois
frais
s
Tout
www.le-petit-blaisois.fr
N°10 - 14 janvier 2013
LOW COST MENAGER
COUNT
rque
es ma
Rédaction : [email protected] - Publicité : [email protected]
Annoncez une manifestation : [email protected]
ELECTROMENAGER
Neuf & garanti
60 rue des Perrières 41350 ST GERVAIS LA FORET
Tél. 02 54 20 86 64
www.lowcostmenager.com
PROCHAINE PARUTION LE 28 janvier 2013
NOUS PAYONS CASH, EN ESPÈCES* IMMEDIATEMENT
* Dans la limite autorisée par la loi, par chèque au-delà-Offre réservée aux personnes majeurs et munies d’une pièce d’identité
-
MATérIEl PHOTO
&
vIDéO
OrDINATEUrS POrTAblES
OrDINATEUrS DE bUrEAU
jEUx vIDéO
&
CONSOlES
-
TéléPHONES POrTAblES
&
&I
Tv lCD
PlASMA
I PAD
PHONE
MATErIEl HIfI...
63, RUE DE LA MARE - BLOIS - 02 54 43 50 50
la coupe
Blois
Après le mur, Ben revient à Blois
Sceptique et curieux, je doute…
◗ Blois
sur mesure
Le Pôle santé est presque
complet
Tandis que plus de 600 personnes
travaillent sur le Pôle Santé du
parc A10 à La Chaussée-Saint-Victor, il ne reste plus qu’un seul terrain disponible. Six années après
les premiers coups de pioche
l’espace est devenu familier aux
Blaisois. Pour l’acteur principal
de cette aventure, Yvan Saumet,
il s’agissait d’assurer la survie
des cliniques indépendantes,
en concurrence avec Tours et
Orléans.C’est chose faite et pour
le bien-être de tous !
16, rue Porte Chartraine
41000 BLOIS
Lire p. 16 et 17
02 54 78 40 19
du lundi au samedi de 9h à 19h
la coupe
sur mesure
COUPON CADEAU
✂
8 4
€
€
Forfait Technique Forfait Coupe
euros
COUPON RÉDUCTION.............................
BÉNÉFICIAIRE..........................................
sur présentation de ce coupon. Offre non cumulable avec tout autre remise ou promotion,
valable uniquement dans le salon cité
◗ Dossier
Quand on mesure l’impact, auprès de la population et des touristes, du Mur des mots de
Ben, fort de quelque 300 tableaux et installés là
depuis 1995, on sent déjà l’impact que devrait
avoir la Fondation du Doute qui sera opérationnelle en avril prochain, après avoir vu son
ouverture décalée au moins trois fois.
Ben et la municipalité invitent à être curieux. Je
le suis par profession et là, doutant de tout, je
suis de plus en plus sceptique.
Lire page 3
◗ Vineuil
Grand Blois
Le tourisme doit être dealer de
bonheur…
Le thème retenu pour cette année « Tourisme
en Loir-et-Cher, levier de croissance économique » (Est-ce la croissance ou le levier qui
sera économique ?) n’appelait qu’à voyager,
mais en interne.
Lire page 12
Des soldes, ça se prépare
Loir-et-Cher
Faire les soldes peut parfois s’avérer être un vrai parcours du combattant. La foule dans
les magasins, le bazar dans les rayons, les files d’attente aux cabines d’essayage et aux
caisses… cela peut en décourager plus d’un. Pourtant quelle joie de pouvoir s’offrir le petit
pull convoité depuis des semaines, voir des mois, à un prix abordable, quelle bonheur de
déambuler dans les rues des sacs plein les mains, quelle satisfaction de pouvoir essayer le
soir toutes les tenues durement acquises ( on peut le dire « on en a sué ! ») pendant la
journée.
Lire p. 10 et 11
◗ Conseil général
PML premier vice-président,
JL Brault 3e
Hommage appuyé à Michel Leroux. Agnès Thibault a été officiellement installée dans ses
fonctions de conseillère générale
Lire page 15
NOUVEAU VÉRANDA NOUVEAU
FA B R I C A N T A L U
PORTAILS
VOLETS BATTANTS
FENETRES PVC - ALU - BOIS
PORTES DE GARAGE
MAÇONNERIE DE PILIERS
AUTOMATISMES
ZI des Tabardières - 41350 ST-CLAUDE-DE-DIRAY 02
54 20 32 98
Les professionnels du sur-mesure
www.portail-fenetre-milc-41.com
2
Le Petit Blaisois - Numéro 10 - 14 janvier 2013
Blois
Après le mur, Ben revient à Blois
Sceptique et curieux, je doute…
Bien avant que le mouvement
Fluxus ne vienne chatouiller les
yeux des Blaisois par panneaux
de vœux interposés en 4x3m
et par divers signes annonciateurs d’une avalanche de mots
au style si particulier, signés
Ben, avec même une application sur le dernier Blois Magazine, journal de la municipalité
de la principale ville du département, j’avais recueilli un chat
nommé Fluxus. Ma fille, qui
suivait des études à l’école
des Beaux-arts de Bourges,
en avait fait sa mascotte. Le
cursus avançait et le félin nain,
se sentant à l’étroit en Berry,
dans un minuscule appartement, rejoignit la campagne.
Son pedigree nous permit de
revisiter le mouvement Fluxus
qui va envahir Blois. Sans le
savoir, nous avions, en famille,
une longueur d’avance sur ce
que l’on annonce comme révolutionnaire dans la cité des
Rois. Grâce à Minou.
Quand on mesure l’impact,
auprès de la population et des
touristes, du Mur des mots
de Ben, fort de quelque 300
tableaux et installés là depuis
1995, on sent déjà l’impact
que devrait avoir la Fondation
du Doute qui sera opérationnelle en avril prochain, après
avoir vu son ouverture décalée
au moins trois fois. Comme aucune carte postale n’a immortalisé ce mur des mots pour au
moins le promouvoir auprès
des touristes dans les tourniquets de tous les marchands
du temple et de souvenirs de
la place, rares sont ceux, qui
passés par Blois depuis 18 ans,
ont dû consacrer une demiheure pour aller rue de La
Paix. Le Mur, qui s’était négocié aux alentours de 800.000F
de l’époque (122.000 € environ), avait servi de base à l’un
des arguments de campagne
de Nicolas Perruchot quand il
conquit la mairie de Blois en
2001. Depuis, de l’eau a coulé
sous les ponts enjambant La
Loire. Nicolas Perruchot n’est
plus maire. Un jour, Ben, revenu exposer quelques œuvres
au sein du Musée de l’Objet en
avait profité pour renouer avec
la Ville de Blois, en engrangeant, tout en les payant 1
euro, une foule de bons mots
que lui lâchaient des fans ou
de simples curieux. L’acte était
négocié et signé et certains
auteurs ont dû être très satisfaits de retrouver leurs idées
ou slogans sur des cartables,
des trousses de toilette, des
timbres…, sans en voir un euro
de plus. Signé, juré, craché. Ce
qui est signé est authentique
et une idée n’a pas de prix, ni
de propriétaire sauf si elle est
contractuelle et déposée.
Une autre destination
pour l’ex-Musée de l’Objet
Car Ben, en plus d’un artiste,
se révèle un financier hors pair,
doué d’une malice à rendre
dépressif un singe, et d’un
sens des affaires à damner un
écossais ou à faire revenir en
France un Gérard Depardieu
parti chez Les Belges.
LE PETIT
BLAISOIS
Journal gratuit d’information
édité par
COMMUNICATION-PRESSE
ÉDITION du Centre
Au capital de 416.000 Euros
Tirage : 20 000 exemplaires
3-5, Allée de la Tuilerie
BP 57 41202 ROMORANTIN Cedex
Tél. 02 54 83 41 41
Fax : 02 54 76 77 98
email : [email protected]
Site : http://www.le-petit-blaisois.fr
Directeur de la Publication :
Christophe MATHO
Rédacteur en Chef :
Gérard BARDON
Secrétaire de Rédaction :
Frédérique ROSE
Rédacteur adjoint :
Richard ODE
Rédaction :
Didier Morazin - Émilie Rencien - Alberto Perez-Rodriguez
Infographistes :
Hélène LOIRAT - Patricia BARBIER - Line LÉVÊQUE
Stéphane BAZIN - Céline LUNEAU - Émeline BOULARD
Publicité :
Fabrice CHOISY, Sylvie GUIGNARD,
Véronique FAVEREAU, Isabelle MEUNIER
Distribution :
Sud Loire : Michaël FAOU (CPE)
Nord Loire : Adrexo
Imprimerie Roto Centre
Dépôt légal à parution
ISSN : 2260-8095
Tous droits de reproductions interdits
Nous déclinons toute responsabilité résultant d’erreurs typographiques.
Protégeons l’environnement, ne pas jeter sur la voie publique.
Le journal ne pourrait être responsable pour les textes confiés par nos annonceurs
qui relèvent de leur propre responsabilité, quant aux dépôts de marques et droits
de reproduction, etc... Par ailleurs, il se réserve le droit de refuser toute publicité
non conforme à son éthique, sans avoir à en donner le motif.
Petits yeux fouineurs en
amande et suiveurs, gouaille
d’un titi vivant, non sur La
Butte Montmartre, mais dans
le vieux Nice, clown sans être
triste, bonimenteur et charmeur, Ben, qui avoue 78 ans,
ne manque pas d’idées pour
faire fructifier ses affaires,
ses idées et son fonds de
commerce. Après Jack Lang,
sous qui pointait Christophe
Degruelle, Marc Gricourt a
donc été séduit par l’artiste. Le
maire de Blois et son équipe
ont donc décidé d’inviter Ben
à venir occuper les locaux du
Musée de l’Objet, vidé de ses
collections, le contrat étant
arrivé à terme. Il fallait trouver une vocation à ces lieux
chargés d’histoire et qui suintaient l’art sous toutes ses
formes depuis des décennies,
avec l’école des Beaux-Arts,
le conservatoire…, le tout
regroupé maintenant sous la
compétence d’Agglopolys.
Allons-y donc maintenant pour
ce qui va devenir la Fondation
du Doute dont la durée de vie
sera de 8 ans. Ben y déposera
plusieurs trésors de sa collection personnelle portant sur le
mouvement Fluxus, provenant
de ses œuvres et de celles
rassemblées, aussi, par Gino
Di Maggio, directeur de la fondation Mudima de Milan, mais
également de celles d’autres
artistes qui se sont inspirés
du mouvement Fluxus, tels
John Cage, Robert Filliou, Yoko
Ono…Expositions, événements
divers, conférences, concerts,
projections vidéo…seront proposés au fil des mois tandis
que Le Fluxus Café, aménagé
comme une œuvre personnalisée par Ben lui-même, sera
un lieu de restauration et de
convivialité de La Fondation
du Doute. Un bar, agrémenté
de citations, des tables-expositions, des canapés, des
bibliothèques avec des livres
consultables sur place, une
scène où pourront se créer des
improvisations Fluxus seront
libres d’accès, avec une boutique proposant des œuvres de
Ben, mais payantes cette fois…
Business is business. Time
is money. Pas de doute dans
les royalties qui reviendront à
l’artiste.
Le contrat signé, non sans difficulté, avec Marc Gricourt, car
Ben, au dernier moment, a eu
un fort doute sur son contenu,
doute peut-être dû à la grippe
qui semblait l’avoir frappé car
le climat blaisois n’est pas le
même qu’à Nice, prévoit, également, une finition artistique
sur la façade de la cour du Mur
des Mots avec une phrase en
frontispice « Créer c’est douter et douter c’est créer » ainsi
que cinq panneaux de citations
d’artistes dont une de...Ben.
De plus, 30 plaques de 50 sur
30 cm composeront un genre
de jeu de piste, en panneauxquestions, sur tôle galvanisée,
implantés, dans la ville pour
mener vers La Fondation du
Doute où se trouveront les
réponses. On ne sait si une
traduction au moins en anglais
guidera les pistards…
Certes, il fallait redonner vie à
ce qui fut le Musée de l’Objet.
Il fallait éviter d’envoyer, vers
Pôle Emploi, quelques permanents et il ne faut pas négliger la culture à Blois. Mais, à
quel prix ? 400.000 euros répondent les services de la mairie. Soit trois fois Le Mur des
Mots de 1995. On trouve dans
cette somme 90.000€ pour
les travaux sur les bâtiments,
95.000 € pour les commandes
passées à Ben (plaques dans
la ville, mur n°2, Café Fluxus,
objets divers de promotion)
et, enfin, 210.000 € pour la
scénographie, le transport des
œuvres…Mais, il y a les prêts
des œuvres pour 8 ans et il
paraît que « cette somme de
400.000 euros est l’équivalent
du coût de deux expositions
estivales de taille moyenne au
château sur 3 mois ». Là, il y
en a pour 8 ans et cette nouvelle affaire Ben sera, peut-être
l’un des chevaux de bataille de
l’opposition au maire de Blois
dans le cadre des
futures joutes électorales municipales.
En politique, comme
en culture, l’histoire
bégaie des fois. On
risque de s’amuser
encore en querelles
stériles.
Ben alors. En voilà
un sujet qui va alimenter les conversations en cette
année 2013, où, justement, il n’y a pas
d’élections.
Ben et la municipalité invitent
à être curieux. Je le suis par
profession et là, doutant de
tout, je suis de plus en plus
sceptique. Je ne peux même
plus en causer à mon chat.
Il a rejoint le carré des animaux morts de vieillesse dans
un coin du jardin. J’aurai dû
le faire empailler ou naturaliser, comme le souhaitent des
sans papiers pour, eux, rester
en vie. Il aurait eu sa place à
La Fondation du Doute. Avec
la bénédiction de Ben, grand
prêtre des futures incantations
au mouvement Fluxus qui ne
va pas attirer des foules de
pèlerins sur Blois, pense-je,
peut-être à tort. Ou alors, il y
aurait miracle. Ben qui se pose
la question de savoir s’il est
fou sur l’un de ses panneaux
pourrait alors être canonisé.
Et question finale signée Ben
« L’art est-il utile ? ». Réponse
un jour quand, enfin, La Fondation ouvrira. On commence,
avec les reports successifs à en
douter, sérieusement.
Richard ODE
Le Petit Blaisois - Numéro 10 - 14 janvier 2013
3
Blois
Après un Noël “stable”, les soldes s’annoncent “sauvages”
Les soldes d’hiver ont débuté mercredi 9 janvier
2013 et se prolongeront
jusqu’au 12 février 2013.
Mais les consommateurs
s’y précipitent-ils encore?
En période de crise,
réservent-ils encore leur
budget aux soldes? Nous
avons posé la question
à Sophie Mallapert, la
nouvelle présidente
des commerçants de la
Fédération Blésoise du
Commerce, de l’Artisanat
et des Services (FBCAS).
Elle nous parle également
de ses projets pour le
commerce blaisois.
Le Loir-et-Cher est en soldes
d’hiver jusqu’au 12 février et il
semblerait que les blaisois les
attendaient avec impatience.
«Les consommateurs ont fait
un arbitrage conscient en rationalisant leurs dépenses pour
Noël et privilégient les achats
démarqués pendant les soldes
deux semaines plus tard, analyse Sophie Mallapert qui s’attend à une ruée vers les offres
les plus fortes. Cela prouve
aussi que les soldes ont toujours la cote et que, malgré les
promotions affichées en permanence en magasins, beaucoup attendent cette période
pour faire leurs achats.»
Cependant, l’impact des soldes
flottants et des promotions qui
se multiplient tout au long de
l’année, auraient tendance à
Booster le commerce de
proximité
minimiser leur impact. Avant
Noël, bien des enseignes
avaient déjà multiplié les promotions, avec des réductions
allant jusqu’à 30%. D’autres
ont attendu le début d’année
pour proposer des rabais atteignant parfois 50%. Dans ce
contexte, les consommateurs
n’ont que l’embarras du choix
pour acheter à petits prix…
Dont celui de reporter leurs
achats jusqu’à la prochaine
promo. «Il est important qu’il y
ait ces moments où les clients
qui ont de plus en plus de difficultés puissent acheter et participer justement à la relance du
commerce et de l’économie en
général», déclare la présidente.
Pour les commerçants, l’enjeu est crucial. En 2012, les
ventes ont globalement baissé
(-2,1%), et ce, pour la cinquième année consécutive.
Les soldes d’hiver, qui s’étalent
sur cinq semaines, permettront-elles d’inverser la tendance ? Sophie Mallapert reste
optimiste.
DIDELOT S.A.R.L.
Spécialiste machines et outillages bois
Nouveau ouvert le samed
i matin
e
nouvelle gamm
SCHePPaCH-KITY
Kity
Combiné 260
mono 230 volts
3700€
Scie à ruban
Metabo
Festool
Perceuse-visseuse
mono 230 volts
15 V - 3,0 AH
699€
530€
Z.I. de Vineuil, rue G. Méliès
(près d’Intersport - Maître Kanter)
41 SAINT-GERVAIS-LA-FORET
Blois sud
Tél. 02 54 42 64 75 www.didelot-sarl.fr
4
Le Petit Blaisois - Numéro 10 - 14 janvier 2013
Arrivée à la tête de la Fédération fin novembre, épaulée par
une équipe très motivée, Sophie
Mallapert s’est mise tout de
suite au travail. «Mon souhait
est de redynamiser le commerce
de proximité en travaillant étroitement avec la CCI et avec la
ville de Blois et son conseiller au
commerce Louis Buteau. Nous
souhaitons rassembler le plus
largement possible, augmenter
nos adhérents (220 aujourd’hui)
et harmoniser nos actions avec
les responsables des quartiers
Vienne et Foch.
Propriétaire de cinq boutiques
(Plurielle, Comptoir des Cotonniers, X and O, Princesse Tam
Tam à Blois et Chics filles à
Amboise) elle maîtrise parfaitement le sujet. S’inscrivant
dans la continuité de son prédécesseur Laurent Brangeon,
elle y ajoute son dynamisme et
sa connaissance du terrain. Sa
volonté affichée est de fédérer
les énergies. «J’ai commencé
comme indépendante avant
de m’affilier à des enseignes
nationales. Je connais donc
les problématiques de chaque
commerce.» Elle s’est mis en
contact avec Jocelyn Mathieu,
président de la Fédération du
Commerce du Vendômois dont
elle espère obtenir des bons
tuyaux et elle ouvre les portes à
tous les acteurs qui souhaitent
s’impliquer dans le développe-
ment d’un commerce de ville avec un contenu enrichi. Une
attractif et justement valorisé. application mobile pourrait être
développée à moyen terme
Animations et bonnes
avec des fonctionnalités maraffaires
keting avancées basées sur la
géolocalisation, vous flânez en
Deux axes de travail semblent centre ville et vous recevez
avoir été privilégiés. D’une part, sur votre Smartphone les prola professionnalisation de l’as- motions des magasins à proxisociation elle-même et l’aug- mité.»
mentation des échanges entre
adhérents (mailing d’informa- La concurrence doit nous
tion hebdomadaire, petits dé- booster…
jeuners entre commerçants…).
D’autre part, la poursuite des A la question sur l’avenir du
actions de communication et commerce en centre ville face
animations commerciales exis- à la multiplication des centres
tantes et le développement de commerciaux et du e-comnouvelles. Des actions marke- merce, Sophie est catégorique.
ting ciblées à l’étude permet- «Moi, j’y crois… Pour réussir,
tront d’optimiser le retour sur il faut se donner du mal. La
investissement sur chacun des conjoncture est difficile, c’est
événements organisés. «Le pour cela qu’il est important de
défile de mode sur la place se démarquer en proposant une
du Château aura lieu fin avril, vraie qualité de service. Nous
et bien entendu, les braderies devons faire valoir nos atouts,
continueront également. Pour être qualitatifs et accueillants,
générer du trafic dans nos ma- proposer des articles que l’on
gasins, des chèques cadeaux et ne trouve pas ailleurs et nous
des animations commerciales remettre en question en persont à l’étude. Par ailleurs, manence. Il est légitime d’avoir
nous allons concentrer nos peur d’internet mais c’est un
efforts sur le développement formidable outil et nous allons
des chèques Blois Shopping. Il nous en servir. Les gens effecs’agit de chèques destinés prin- tuent souvent leur repérage
cipalement aux entreprises et sur la toile puis il franchissent
dont l’attrait principal est l’exo- le pas en magasins. La concurnération de charges à hauteur rence doit nous booster… Il
de 152€ par salarié et par an. faut positiver et partager cet
Côte communication, notre site enthousiasme avec les gens,
internet
www.bloisshopping. leur donner envie de franchir
com deviendra une véritable les portes de nos magasins.»
ARP
vitrine pour les commerçants,
Artisans d’art
Galop d’essai au château
avant le grand saut…
Avant de s’installer, sous peu,
dans les locaux de l’ancien
office du tourisme de Blois,
au
pavillon
Anne-de-Bretagne, avenue Jean-Laigret,
les artisans d’art de Blois ont
pu mesurer leurs capacités en
expositions et contacts lors de
leur show, durant les vacances
de Noël, au château de Blois.
La salle des conférences a
abrité plusieurs artisans venus présenter leurs œuvres :
modiste, sculpteur sur bois,
fabricant de bijoux, peintures
en trompe l’œil, fabricant de
lampadaires en pièces uniques
à base de bois, restaurateur de
peintures, encadreur, lampadaires,…Les contacts avec le
public ont conforté les artisans
d’art dans leur idée d’ouvrir,
rapidement, leur salle au pavillon Anne-de-Bretagne, où le
cadre historique leur offrira un
écrin des plus majestueux. Il
ne reste plus qu’à transformer
cet essai en une réalité. Il n’y
a plus longtemps à attendre.
Patience.
O.R.
Conférence de l’UNAFAM
« Bipolarité : quels progrès ? »
Le 30 janvier
L’UNAFAM et le Centre Hospitalier de Blois vous invitent
à une conférence le mercredi
30 janvier à 18h00 à la salle
polyvalente du Centre Hospitalier de Blois. « Bipolarité :
quels progrès ? ». Cette conférence sera animé par le Dr Éric
Boissicat chef de pôle de Psychiatrie générale à l’hôpital de
Blois. Le trouble bipolaire, anciennement appelé psychose
maniaco-dépressive, est une
maladie psychiatrique caractérisée par une fluctuation anormale de l’humeur, oscillant de
périodes d’excitation marquée
(manie) à des périodes de
mélancolie (dépression). Ces
dernières années, les avan-
cées de la recherche médicale
ont été moins importantes que
pour la schizophrénie. On note
toutefois un meilleur dépistage et peut-être une prise en
charge plus précoce qui améliore l’évolution. La conférence
aidera à mieux comprendre les
« ressorts » de cette maladie :
quels sont les symptômes des
troubles bipolaires et leurs
conséquences sur la vie quotidienne ? Peut-on vivre normalement avec ces troubles,
en guérir ? Comment prendre
en compte la souffrance de
la famille et des proches des
malades, souffrance qui est
souvent très intense ? Quel
est l’état de la recherche mé-
dicale ?... Comme pour chacune de nos conférences, les
familles ou amis de personnes
en souffrance psychique, les
professionnels en contact avec
elles (infirmiers, ambulanciers,
pompiers, agents de la force
publique, enseignants...) sont
cordialement invités à assister
à cette séance et à participer
aux échanges, en terminant,
comme d’habitude, avec un
verre d’amitié.
UNAFAM – 41 Union Nationale
des Amis et Familles de personnes
malades et/ou handicapées
physiques 45 Av Maunoury 41000
Blois. Tél 06 71 53 24 15. Courriel
[email protected] Site www.
unafam.org
La Nuit de l’Orientation
Le 18 janvier à la Maison des entreprises
Pour s’orienter sans stress
Vendredi 18 janvier de 18h
à 22h, collégiens, lycéens,
étudiants et leur famille ont
rendez-vous à la Maison des
entreprises, à Blois, pour s’informer sur les métiers. Cela
dans une ambiance… festive !
Aider les jeunes à s’orienter
sans stress en découvrant les
métiers de façon conviviale,
en soirée, accompagnés ou
non de leurs parents, tel est
l’objectif de la Nuit de l’orientation, le 18 janvier 2013.
Organisée par la Chambre de
commerce et d’industrie de
Loir-et-Cher, en partenariat
avec les acteurs locaux de
l’orientation et de nombreux
responsables
d’entreprises,
elle se tiendra dans les locaux
de la Maison des Entreprises,
rue de la Vallée Maillard à
Blois.
De 18h à 22h, dans une ambiance festive, les collégiens,
lycéens et étudiants pourront
rencontrer des adultes ou
d’autres jeunes en activité,
et s’informer auprès d’eux,
sur leur métier, l’éventail des
carrières, les compétences
requises, les parcours recommandés, etc.
La CCI dédiant l’année 2013 à
l’Industrie, un Pôle Industrie
sera à l’honneur, mais bien
d’autres secteurs du privé ou
du public, seront représentés.
Nombreux sont les professionnels qui ont réservé leur soirée
pour répondre aux questions
des jeunes. Vous aussi, parents, ados, étudiants, venez
nombreux ! L’esprit sera convivial pour faire de cette soirée
un événement unique et original !.
Blois
« Bienvenue à la ferme »
Le marché de Noël en pleine puissance
Au fil des ans, depuis sa création, le marché fermier de Noël
organisé dans les locaux de
la Chambre d’Agriculture, à
Blois, sous l’égide de l’association « Bienvenue à la ferme »,
prend de plus en plus d’importance et de puissance. Cette
fois, ils étaient 26 exposants
et vendeurs de divers produits allant des huîtres, pas
d’ici, aux truffes d’ici (850
euros le kg), comme tous les
autres produits en passant
par les escargots, le foie gras,
les confits, la charcuterie de
campagne, les vins , le miel,
le pain d’épice, les confitures,
le jus de pomme, le pain à
l’ancienne, les produits à base
d’agneau, d’autruche, de cervi-
La Nuit de l’Orientation,
on y a pour :
• Découvrir ou s’informer sur le
principe du libre échange avec
les professionnels du secteur
privé ou public
• Exprimer ses envies dans un
espace multimédia pour affiner
ses projets, découvrir des métiers et accéder à des informations de manière interactive,
• Décoder son potentiel dans
l’espace Orient’Express
Imaginer son avenir avec l’Explorateur des métiers,
• Apprendre à mieux se Julie Poupé originaire du Nord
connaître et définir ses centres de la France vit et travaille à
Paris. Photographe passionné
d’intérêt avec Inforizon
e et autodidacte, elle fait cohabiter, pendant de nombreuses
Entrée libre et gratuite
Vendredi 18 janvier de 18h à années, cette activité avec
son métier de programmatrice
22h,
16 rue de la Vallée Maillard à de cinéma, un métier qui lui
permettra de s’épanouir dans
Blois.
la symbolique de l’image. Elle
se consacre désormais entièRenseignements au
rement à ses photographies
02.54.57.25.14
et emploie toute son énergie
Pour en savoir plus :
à faire partager aux autres sa
www.loir-et-cher.cci.fr
dés, les glaces, …et j’en passe
et des meilleures, sans oublier
les noisettes, source de bienfaits insoupçonnables d’après
la publicité sur le stand. Il y
a également des promotions
pour les séjours de vacances
à la ferme et des visites possibles des établissements à
longueur d’année. Cela facilite
les échanges et permet, aussi,
de mieux se comprendre.
Cette fois, le marché a été partagé sur deux jours, en aprèsmidi, pour le 21 décembre, et
pour la journée, le lendemain.
Cette idée est à retenir pour le
Noël de cette fin d’année car
elle a augmenté nettement le
flux des visiteurs et des chalands car presque personne
n’est réparti sans un produit,
d’où le point fort de cette manifestation qui permet, en outre,
aux citadins de rencontrer des
paysans, des vrais. Vu l’importance de ce dernier marché, il
faudra peut-être envisager un
barnum pour accueillir d’autres
marchands de bonnes choses
et de bonheur.
O.R.
Rencontre avec Julie Poupé, photographe
Du 24 janvier au 16 mars 2013
vison du monde et ses valeurs
féministes. Julie porte un regard contemporain et visionnaire sur la femme et notre
monde, qu’elle traduit avec
poésie et implication dans
ses oeuvres. Dans ses photographies elle s’approprie avec
délicatesse et ses sujets, par
l’art de la composition et de
la mise en scène, figurines qui
escaladent les pages d’un livre,
moments intemporels captés
qui nous parlent par des sym-
boles universels… Elle s’est
construit un univers unique et
propre. Dans ses expositions,
elle pousse à chaque fois plus
loin la scénographie : scènes
de crime, albums de famille revisités, femmes effrayées dans
l’obscurité, et livres habités…
Espace Culturel Porte Côté - Blois
12 rue Porte Côté - 41000 Blois
Tél. 02 54 56 28 70
S
E
T
R
E
V
U
PORTES O
13
19
0
2
R
E
I
V
N
& 20 JA
Wir leben Autos : Nous vivons l’Automobile. (1) Prix catalogue de l’Opel Mokka 1.6 115 ch Édition. Tarif au 01/09/12. Conso mixte (l/100km) : 4.5/6.5.
CO2 (g/km) : 120/153. Modèle présenté : Opel Mokka Cosmo 1.4T 4x4 avec options, au prix conseillé de 23 190e. *AGR (Aktion Gesunder Rücken) est une
association médicale allemande à l’origine des exigences orthopédiques pour sièges de voiture. www.opel.fr
Le Petit Blaisois - Numéro 10 - 14 janvier 2013
5
Hip Hop régional au Chato’Do
Blois
Le 26 janvier
Une soirée qui sent le bon hip
hop régional ! Proposé par
l’association blésoise «Digital Hero» en partenariat avec
le Chato’Do, c’est un défilé
de haute volée qu’on vous
annonce sur le podium du
Chato’do. Du côté des égéries
deux présences aussi complémentaires qu’efficaces
et «Manast», un jeune
adepte du rap énergique et
charnel. «Scoop & J.Keuz»
viennent eux de Bourges
avec dans le sac leur rap
sincère et sensé, sans oublier le flow rafraîchissant
du «Phrazé», les locaux
de l’étape en provenance
directe de Vendôme.
En bonus, le duo de DJs
TuRnStEaK
dévoileront
leur nouveau set électro,
mélangeant avec talent
mix à quatre mains et
tourangelles, les «Chill Bump» VJing, une toute nouvelle créaposeront leur rap multi-fa- tion montée et travaillée au
cettes et «Dees Chan» s’occu- Chato’do.
pera de matraquer l’auditoire à
grands coups de «punchlines» Samedi 26 janvier. 20h30. Tarif 10€.
dévastatrices. Débarqueront Salle de musiques actuelles de Blois
d’Orléans «Heady & Posti», 113, Avenue de Vendome
deux écritures, deux voix, Tél. 02 54 45 50 00
◗ Blois-Vienne
Cirque Medrano
Les 29 et 30 janvier
Même si le cirque Amar est
mort à Blois, la ville reste
un havre d’accueil pour les
chapiteaux. Le prochain à
venir planter ses installations
au parc des expositions de
Blois sera le cirque Médrano
(www.cirque-medrano.fr) qui
annonce, avec son nouveau
spectacle «Le Festival International du Cirque, rien de moins
que les meilleurs numéros au
Monde! Il conviendra de le vérifier les mardi 29 et mercredi
30 janvier en « Vienne ».
Infos et réservations sur www.
cirque-medrano.fr
Gagnez des entrées avec
Le Petit Blaisois!
Ecrivez au Petit Blaisois, BP
57, 41202 Romorantin cedex,
avant le 21 janvier au plus
tard, et gagnez 2 places par
tirage au sort!
N’oubliez pas de préciser vos
nom et adresse complète.
Temps Divers à La Halle aux Grains
Scène nationale de Blois
2, place Jean-Jaurès - Tél. 02 54 90 44 00
www.halleauxgrains.com
Festival de danse contemporaine du 24 au 29 janvier. L’édition 2013 nous
emmène son lot de découvertes et accueille des nombreux artistes dont Thomas Lebrun, directeur du centre chorégraphique national de Tours, le danseur
et chorégraphe franco-belge Pierre Droulers, les italiens de la Compagnie TPO,
ou encore Vincent Dupond et les interprètes de Jachères improvisations…
• JACHERES, IMPROVISATIONS - Vincent Dupont
Jeudi 24 janvier. 19h30 - Halle aux Grains - Blois
Onze ans après sa création à la Ménagerie de Verre à Paris, Vincent Dupont présente ce poème
de corps et d’objets qui entrelace distance et intime avec une finesse rare.
• JE SUIS UN METTEUR EN SCENE JAPONAIS - Fanny de Chaillé
Jeudi 24 janvier. 21h -Halle aux Grains - Blois
En s’inspirant des codes du Bunraku (vieil art japonais des marionnettes) et en les déplaçant
savamment, Fanny de Chaillé met en scène les illusions et les artifices à la base du spectacle
théâtral.
• D’APRES LE CAS GAGE, OU LES AVENTURES DE PHINEAS EN AMERIQUE
Anne-James Chaton et Sylvain Prunenec
Vendredi 25 janvier. 19h - Halle aux grains - Blois
Phinéas Gage travaille pour les chemins de fer américains, au milieu du XIXe siècle. Un accident dû à une erreur de manipulation change le cours de sa vie. Commence alors une errance
sociale et affective qui le mènera des routes du Chili, où il conduit une diligence, jusqu’au
cirque Barnum, à New-York, où il exhibe ses blessures au milieu d’autres «phénomènes de
foire». Deux destins se mêlent sur le plateau, celui d’une nation naissante avec la Conquête
de l’Ouest, narré par le Chœur (voix et guitare), et les premiers pas (danseurs) de l’individu
moderne.
• LA JEUNE FILLE ET LA MORT
Thomas Lebrun / Centre Chorégraphique National de Tours
Vendredi 25 janvier. 21h – Le Minotaure Vendôme
Puisant dans le romantisme de Franz Schubert, La jeune fille et la mort est une méditation
tout en mouvement. En prenant la forme d’une anthologie, ce spectalce recueille et expose
l’univers du chorégraphe.
• LES ABSENTS
Satchie Noro
Samedi 26 janvier. 14h, 15h, 16h, 17h – Mairie de Blois
Traversant la danse classique et le cirque, Satchie Noro invente un temps d’intimité. Les
Absents confronte gestes et histoires incarnant les absences partagées.
• SHEEP
Collectif Zirlib Mohamed El Khatib
Samedi 26 janvier. 19h – Théâtre Nicolas Peskine - Blois
«Sheep», littéralement mouton, est une exploration de la domestication du vivant sous toutes
ses formes. Zirlib est parti du constat que dans nos sociétés contemporaines “les enfants, c’est
comme les tomates, pour que ça pousse droit, il faut les accrocher à un tuteur”. Cette pièce
explore donc, la domestication sous toutes ses formes…
• DE L’AIR ET DU VENT
Pierre Droulers
Samedi 26 janvier. 21h – Halle aux Grains - Blois
«De l’air et du vent» est l’une des pièces maîtresses du chorégraphe belge Pierre Droulers.
Dans cette œuvre profondément plasticienne, et d’une physicalité jubilatoire, le chorégraphe
parvient à saisir l’insaisissable, à rendre visible l’invisible. Les corps des cinq danseurs nous
font ressentir l’air qui circule entre eux, qu’ils déplacent, contre lequel ils luttent, qui les isolent
et les réunit. Ils font respirer l’espace, devenu palpable.
• KINDUR
Compagnie TPO
Mardi 29 janvier. 19h - Halle aux Grains - Blois
La troupe italienne spécialisée dans le spectacle de danse multimedia jeune public part en
transhumance vers la volcanique Islande et met en scène un petit troupeau de moutons laissés
à leur imaginaire, supposé fertile, durant les longs mois de l’hiver boréal.
Salon du mariage et du Pacs
Samedi 2 et dimanche 3 février 2013.
Concession Citroën Sud (pont Mitterrand) - Blois
Une quarantaine d’exposants
proposeront leur savoir faire.
Robes et costumes de mariées,
fleuristes, photographes, coiffeurs et soins du cor, traiteurs,
6
Le Petit Blaisois - Numéro 10 - 14 janvier 2013
loueurs de salles… Toutes les
professionnels et les bonnes
adresses de la région pour
organiser ces moments merveilleux.
Blois
Les Petites Marie - De “Nounours” à “Poupougne”, les 50 ans du Marchand de Rêves
Fondée en 1963, Les
Petites Marie est la dernière maison française de
peluches. Créatrice des
célèbres personnages de
l’émission «Bonne nuit
les petits», la marque
propose, 50 ans après,
une gamme de produits
très large. Désormais,
l’ourson «Poupougne»,
devenu une star planétaire sur les réseaux
sociaux, porte la marque
autour du monde.
Diffusée dans les années 60 en
noir et blanc, «Bonne nuit les
petits» est une série française
mythique que les enfants adoraient. Nicolas, Pimprenelle et
Gros Ours étaient là pour leur
raconter une histoire pour qu’ils
puissent s’endormir paisiblement. Gros Ours, qui sera rebaptisé «Nounours» par la suite,
vient rendre une petite visite à
Nicolas et Pimprenelle. Ils se
remémorent tous les trois leur
journée, racontent leur joie, leur
peine… Après une petite histoire, il retourne sur le nuage du
marchand de sable et prononce
la phrase devenue culte «Bonne
nuit les petits, faites de beaux
rêves». A cet instant, la petite
musique générique retentit et
le marchand lance une poignée
de sable pour que les enfants
puissent faire de beaux rêves.
C’est Gabrielle Raynaud, la fondatrice des Petites Marie, qui a
histes, des chefs d’Etat (Jacques
Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande se sont prêtés au
jeu… et des milliers d’anonymes.
L’association, «la Famille Poupougne» créée en 2012, utilise
sa notoriété pour soutenir des
actions à caractère humanitaire
(www.poupougne.com).
Le dernier fabricant français
donné corps à Nicolas, à Pimprenelle et à «Nounours», les
vedettes de de la série. Pendant
des années, ce sont ses marionnettes, une fois le marchand
de sable passé, qui invitaient
les enfants à aller se coucher…
C’est Claude Laydu, le créateur
de la série à succès, qui incita
Gabrielle et Jacques Raynaud à
monter leur entreprise en 1965,
pour fabriquer l’ours en peluche
de «Nounours».
Cinquante ans après, la société
désormais dirigé par Emmanuel
Raynaud, fils des fondateurs,
s’est installée à Blois, produit
près de quatre cents mille peluches par an, et l’ourson «Poupougne», une de ses récentes
créations, est devenue une
star planétaire sur les réseaux
sociaux.
réseaux sociaux que l’une de ses
créations fait le «buzz» depuis
quelques temps. Né à Blois, mais
adopté à Redon (Ille-et-Vilaine),
un petit ourson accumule les
tours de planète et se fait photographier avec les grands de ce
monde. «Poupougne» parcourt
la planète à la rencontre de gens
de toutes conditions, de toutes
les couleurs, de tous âges…
En 2005, le Breton Pierre-Marie
Huet reçoit en cadeau une petite
peluche. A l’occasion d’une fête
familiale la peluche commence à
faire sensation et les invités se
font photographier avec l’ourson. C’est alors qu’il a l’idée de
le prendre en photo dans des
lieux insolites, ce qu’il va faire
lors un voyage au Québec en
2006. A son retour une amie
lui propose d’emmener «Poupougne» en Roumanie. Et un
mois après, c’est la Californie. Le
«Poupougne», une star
mouvement est lancé. Depuis,
planétaire
«Poupougne» a parcouru vingtSi la télévision a fait le suc- sept pays, posé avec des stars,
cès des Petites Marie pendant des femmes girafe, des dragdeux décennies, c’est sur les queens, des moines boudd-
«Poupougne» a rendu visité à
ses créateurs fin 2012 et a pu
découvrir ses frères et soeurs
rue Gambetta à Blois. Implantée
sur mille trois cent mètres carrés, à deux pas de la gare, Les
Petites Marie reste une société
à taille humaine. Le site comporte une boutique ouverte au
public en semaine, les bureaux
de création et administratifs,
l’entrepôt et l’atelier. Même si
aujourd’hui une grande partie
de sa production a été délocalisée en Asie, Emmanuel Reynaud fait un peu de résistance
et conserve l’atelier blésois… Et
cela, parce que Les Petites Marie
a lancé une collection haut de
gamme baptisé «French Touch»
dont les modèles sont entièrement confectionnés sur place.
«Fabriquer une peluche c’est
à 80% de la main d’œuvre, et
fabriquer français coûte très
cher». Un savoir faire et une
image «France» sur lesquels la
société compte s’appuyer pour
développer ses exportations, un
marché qui pourrait lui apporte
de la croissance. Ses peluches
sont vendues, pour l’essentiel,
par des distributeurs indépendants, magasins de jouets, de
décoration, d’ameublement…
A côte des peluches classiques,
la production s’est diversifiée
avec la réalisation de collections
et de produits sur mesure pour
des grandes sociétés. Cela représente aujourd’hui un tiers de
la fabrication.
Après la disparition des peluches Blanchet, condamné par
la concurrence asiatique, les
Petites Marie est le dernier fleuronsd’une longue tradition artisanale de confection et d’un savoir faire français. L’Innovation,
la création, mais aussi la délocalisation d’une partie de sa production assurent sa pérennité.
Elle fêtera en 2013 son cinquantième anniversaire ! La peluche,
jouet indémodable, n’aurait pas
dit son dernier mot !
ARP
Les Petites Marie en quelques dates
En 1963, Gabrielle Raynaud, mère de l’actuel propriétaire, s’installe à Paris en tant qu’artisan et fabricant de marionnettes et crée un an plus tard les personnages de «Bonne nuit les
petits». D’autres licences vont être signées avec Pierre Cardin, Hergé pour les marionnettes
Tintin, Capitaine Hadock et les Duponts, avec Serge Danot pour Le manège Enchanté, (Pollux
et ses ami), l’ORTF pour Kiri le clown et le grand Yaka.
Dans les années 70, les Petites Marie fabriqueront les personnages du conte musical «Emilie
Jolie», de Philippe Chatel. Puis en 1984, faisant suite à la demande de M. de Brunhoff, c’est
au tour de Babar dont la société obtient la licence pour les peluches.
En 1989 Emmanuel Raynaud, fils des fondateurs reprends les reines. Il quitte Paris et s’installe à Amboise. Après la création et fabrication de collections pour Baby Dior en 1992, la
société se diversifie avec la réalisation des Mascottes, de collections pour de grandes sociétés,
telles que Michelin, Blanc d’Ivoire, Lancel, Descamps, Decastel Bajac, Céline, Sonia Rykiel,
Pierre Frey… Mais aussi l’Hôtel de Paris, l’Hôtel du Palais, Le Crillon, Le Plaza Athénée, Le
Meurice ou encore Le Bristol.
La société est transféré à Blois en 1992 et s’implante sur 1250 mètres carrés rue Gambetta.
Elle fêtera en 2013 son cinquantième anniversaire !
A C H AT
I
V E N T E
I
E x p E r T i s E
Bonne résolution N°1 :
Mettre de l’Or
dans mon année !
NOUS REPRENONS AUX MEILLEURS PRIX
bijoux OR et Argent même cassés,
broutilles, pièces, lingots, or dentaire...
Parmi 21 agences en France :
BLOIS
49, rue Denis Papin
Réalisation : Mister-o.fr © Masterfile
02 54 74 29 99
ap_petitblaisois_260x180.indd 1
Application gratuite
Tapez : Cotation or
www.compagnienationaledelor.com
Pour toute transaction une pièce d’identité est obligatoire et un reçu est
remis sur demande. Le règlement se fait uniquement par chèque. Taxe
sur les métaux précieux (TMP) de 8%. Le rachat d’or est interdit aux
mineurs. Entreprise enregistrée au R.C.S de Grasse No 509 061 842
NOS ENGAGEMENTS
FONT LA DIFFÉRENCE
10/01/13 10:56
Le Petit Blaisois - Numéro 10 - 14 janvier 2013
7
Gaelle Buswel
entre blues et folk
Blois
L’Hypnose au service de votre
santé et de votre mieux-être !
Le 2 février
Gaelle Buswel revient à Blois
après sa première partie remarquée sur le concert de Nina
Attal lors de la dernière saison
All That Jazz. Auteur-compositeur-interprète parisienne, elle
vient de terminer son premier
album «Yesterday’s Shadow».
Un album acoustique aux
couleurs folk avec une touche
de pop et de blues. Sur les
12 compositions, 10 ont été
écrites par Gaëlle ou co-écrites
Technique de développement
personnel de plus en plus reconnue pour son efficacité et
sa simplicité, l’hypnose va vous
permettre de vous aider dans un
certain nombre de domaines :
arrêt du tabac, problèmes de
poids, anxiété, angoisses, stress,
mal-être, épreuves de séparation telles que deuil, divorce,
licenciement, image de soi, état
dépressif, insomnies, confiance
en soi…
Le cabinet Centre Hypnose
installé au Pôle Santé de Huisseau sur Cosson, à côté de
Blois, propose des thérapies
expresses et ciblées en moins
avec le bluesman américain
Neal Black, qui a collaboré à
la production de cet opus. Un
album qui dégage à la fois
énergie et émotion grâce à la
voix profonde de l’artiste et
des rythmes de guitares envoûtants.
de 10 séances pour éprouver un
réel mieux-être et ressentir des
changements positifs dans sa
vie. Ces thérapies utilisent des
techniques très performantes
issues des derniers courants de
l’hypnose.
Profitez de ce début d’année
pour prendre de bonnes résolutions et vous occuper de vous
avec l’hypnose… comme par
exemple arrêter de fumer !
Consultez le site internet
www.centrehypnose.fr pour plus
d’informations
Contact 02 54 79 25 63
ou 06 78 78 71 13
Recensement de la population
Le prochain recensement de la population blésoise aura lieu
du 17 janvier au 23 février 2013.
Participer au recensement est un acte civique mais aux
termes de la loi du 7 juin 1951 modifiée, c’est également une
obligation.
Appel à la vigilance : de faux agents recenseurs sont actuellement signalés. La Ville appelle à la vigilance. Les agents
recenseurs recrutés par la Ville seront identifiables grâce à
leur carte tricolore, avec photographie signée par Marc Gricourt, Maire de Blois.
Samedi 2 février. 21h.
Salle de concert jazz
12 avenue du Maréchal Maunoury,
- Tél. 02 54 44 41 80
Rendez-vous et découvertes
dans les bibliothèques de Blois-Agglopolys - Janvier
Aide aux devoirs les mardis
Bibliothèque Abbé-Grégoire,
espace Jeunesse
Aide aux devoirs les jeudis La
Médiathèque espace Jeunesse
Exposition Gérard Payen,
quand le journalisme honore
le patrimoine jusqu’au 3 mars
2013 Bibliothèque Abbé-Grégoire, Fonds patrimonial (3e
étage)
Théma des livres de Philippe
Corentin à partir du samedi 5
janvier Bibliothèque Abbé-Grégoire, espace Jeunesse
thèque Abbé-Grégoire, Auditorium
Premiers romans // premières
impressions Cycle d’échanges
littéraires vendredi 25 janvier
Bibliothèque Abbé-Grégoire,
Espace Adultes
Nathalie… lit ! « copains, copines » samedi 26 janvier La
Médiathèque, Auditorium
Visites découverte des bibliothèques samedi 26 janvier
Bibliothèque Abbé-Grégoire
Visites découverte des bibliothèques samedi 26 janvier La
Théma contes illustrés par Lisbeth Zwerger à partir du samedi 5 janvier Bibliothèque AbbéGrégoire, espace Jeunesse
Les mots vous manquent ? des
écrivains publics sont à votre
disposition mercredi 16 janvier
Bibliothèque Abbé-Grégoire,
service Information Actualité
Pour les 4-7 ans « Délires
d’histoires ! » samedi 19 janvier Bibliothèque Abbé-Grégoire, espace Jeunesse
Projection « Walk away Renee » samedi 19 janvier Biblio-
Médiathèque
Délires de bobines dessins
animés pour toute la famille !
samedi 26 janvier Bibliothèque
Abbé-Grégoire, espace Musique et Cinéma
Les mots vous manquent ? des
écrivains publics sont à votre
disposition mardi 29 janvier
Bibliothèque Abbé-Grégoire,
service Information Actualité
Ciné surprise Films et dessins
animés pour toute la famille !
mercredi 30 janvier La Médiathèque, Auditorium
SOLDES*
Artisan Sellier
depuis 40 ans
Jusqu’à
-60
%
Artisan Sellier
Tapissier
Rénovation Cuir
Stores
Salons - Literie
Tables Basses
Blois, Blois, Bla, Bla…
Il n’y a plus d’étalons, plus de carrioles, plus de personnel dans le site
des anciens haras de Blois et les aménagements immobiliers promis ou
espérés pour un complexe hôtelier
semblent s’évaporer, au fil des municipalités. Alors pourquoi continuer à
laisser apparaître, en façade, le nom
de ce qui fut un des fleurons de la monte équine en France ? On devrait ajouter
un ex avant haras ou enlever la pancarte, ce qui serait plus judicieux.
La vie reprend autour de ce qui fut
l’une des plus grandes catastrophes
accidentelles vécues par la ville
de Blois, durant les dix dernières
années, avec l’explosion d’une maison, au petit matin du 10 janvier
2007 (2 morts, 8 blessés). Les assurances, ayant sûrement apporté leurs
conclusions à ce drame qui se solda par des morts, ont dû terminer leurs enquêtes et les clore. Car une construction nouvelle s’élèvera prochainement sur
ce qui resta longtemps un tas de ruines, présentes même si elles furent cachées
par une palissade. Il était temps. Le panneau d’annonce est déjà en place.
L’ancienne permanence électorale de
l’ancien député de Loir-et-Cher, Nicolas
Perruchot, avenue Wilson à Blois, après
avoir été un pressing, doit retrouver
une nouvelle vocation commerciale. En
attendant, panneaux et slogans électoraux garnissent façades et murs avec,
juste devant bien planté au carrefour
avec la rue des Alliés, le panneau indicateur du funérarium. Comme quoi, il
peut y avoir aussi des morts politiques,
et non pas seulement humaines, d’autant plus que les anciens immeubles
d’Irrapri et du groupe Bip, fermés, sont
tout aussi immobilièrement morts.
Un nu de femme enceinte, en contre-jour, orne
la vitrine du photographe de la rue Beauvoir. C’est beau, simple, agréable à regarder,
loin d’être porno, et le tout est bien loin de la
polémique qui entoure les mariages et autres
unions actuellement en débat et en cours de
débat dans la rue, la presse, l’opinion publique.
Les sorcières ne sont pas un mythe
ou une invention d’écrivain. Nous en
avons surpris une, chevauchant son
balai, avant de repartir de la place
Louis-XII, en pleins Des Lyres d’Hiver
à Blois. Le léger flou de la photo est dû
à la rapidité de décollage de ce type de
personnage qui n’aime pas être surpris
sur terre, avant la nuit tombée, préférant vivre caché dans les ténèbres.
Découvert en plein bourg d’Orchaise,
ce panneau indiquant la présence
d’animaux sauvages risquant de traverser la route, suppose que ce type
de bêtes sauvages fréquente les rues
de la cité puisque la forêt est située
à plus d’un km de l’implantation du
signalement…La prudence prime.
Canapé 5 places réversible et modulable
*Pendant la durée légale des soldes
Canapé
L
SELLERIE
LEROY
l'Artisan du salon depuis 40 ans
8
Promotion
(tissu C25 coloris au choix)
Artisan Sellier
Tapissier
Rénovation Cuir
Stores
Salons
Literie
Tables Basses
Le Petit Blaisois - Numéro 10 - 14 janvier 2013
2690e
2150e
221, rue des Perrières - face à Truffaut
SAINT GERVAIS LA FORÊT
Tél : 02 54 42 69 68 - [email protected].com
Le hameau de « Couture », commune de Maves, est bien loin de la
Loire et de ses résurgences. Cela n’a
pas empêché la route entre « Villetard » et « Couture » d’être coupée
par les eaux de pluie accumulées au
fil des jours et des chutes . Quand le
ciel pleure, les champs trinquent.
*Qui aurait pensé que le
duc de Guise eut été musicien? La preuve en a été
fournie dans le cadre de
la parade de Noël de l’opération Des Lyres d’Hiver,
place Louis-XII, à Blois.
Grand Blois
...Suite bla bla...
Evénements de janvier du CIAS du Blaisois.
◗ Saint-Cyr-du-Gault
Une centenaire extraordinaire!
Les producteurs de publicité sont souvent fâchés avec le respect de la langue
française. Ici, pas d’anglicisme barbare pour l’opération de cette banque, également axée sur le rugby, mais à la première lecture, on a l’impression que ce
sont les enfants qui finiront au placard ou qui seront échangés à la rentrée. Et
si tout simplement, on avait écrit « Ici, pour vos enfants, des cadeaux qui… ».
L’essai était bon, mais il y a eu mauvaise transformation. Les mots ne sont pas
toujours un ballon de rugby, même si on les malmène un peu.
Si au lieu d’être bien au chaud derrière leurs radars mobiles, gendarmes et
policiers partaient, en cette période hivernale qui s’annonce assez dure, à la
chasse nocturne aux voitures borgnes, de l’œil droit comme de l’œil gauche, il
y aurait sûrement du blé à faire entrer, par liasses, dans les caisses de l’État.
Tant ces cyclopes automobiles sont nombreux sur les toutes les routes de notre
département, sans oublier les autoroutes. Cela explique, aussi, peut-être, le fait
que certains conducteurs prennent les grands axes de circulation à contre-sens.
Malgré ses responsabilités et ses
lourdes charges, Marc Gricourt,
le maire de Blois, croit encore au
Père Noël et il a raison. Il était
tout étonné de constater que le
vieil homme à la barbe fleurie
l’avait reconnu et il ne lui en a pas
voulu quand l’homme en rouge,
qui n’était pas Mélenchon, s’est
posté juste à côté de lui comme
pour lui voler la vedette. Mais, en
fait, ce fut une bonne opération de communication puisque tous les regards de
la foule présente à la soirée Des Lyres d’hiver, place Louis-XII, étaient fixés sur
le bonhomme Noël et donc sur...le premier magistrat de la commune. L’ennui,
c’est que ça ne peut durer toute une année. Alors, maintenant que Noël est
passée, au travail ! La fête est finie.
FOUIFOUINE
C’est à Saint-Cyr-du-Gault, peu
avant Noël que Judith Sanson
a fêté ses 100 ans entourée de
ses 112 descendants.
Raymonde Radlé, conseillère
général et Michel Fresneau,
maire de la commune n’ont pas
manqué cet évènement.
« Une femme d’exception dont
la longévité n’a d’égal que
les qualités humaines et dont
l’excellente mémoire constitue
l’encyclopédie de l’histoire de la
commune. » a ajouté le premier
magistrat.
Est-ce utile de préciser que la
vie de la centenaire n’a pas été
de tout repos! La petite dame
toute frêle assise dans son fauteuil cache, derrière son regard
encore pétillant, des histoires
vécues que beaucoup d’entre
nous ne connaissent que par les
livres.
C’est à Toisy, à La Chapelle-Vendômoise qu’est née «mémère Judith», quatrième d’une famille de
cinq enfants dont la maison ne
comportait ni eau, ni électricité.
Mais sa vie n’est pas un secret et
elle est encore capable de vous
Le volet roulant,
l’investissement
intelligent
la
raconter
sans rien oublier. Elle qui
a commencé
à travailler à
6 ans dans les
fermes où elle
s’attelait aux
tâches ménagères et aux
soins des «bestiaux».
C’est lorsqu’elle se marie à 23
ans qu’elle arrive à Saint-Cyrdu-Gault et continue à oeuvrer dans les fermes alentours,
qu’elle rejoint en quelques
coups de pédales sur son fidèle
vélo.
Ce samedi de décembre, il
y avait 5 générations autour
d’elle pour célébrer ce si bel
anniversaire (douze enfants, 27
petits-enfants, 50 arrière-petitsenfants et 23 arrière-arrière-petits-enfants).
Entourée des siens, Judith souries, blague, trinque très volontiers avec une petite coupe ou
une petite goutte (est-ce ça le
secret?). Un joli bouquet de 100
roses illumine encore un peu
plus son visage, les appareils
photos la traquent. «Mais laissez
moi discuter avec les jeunes»,
lance t-elle! La journée finie,
Judith est rentrée dans sa petite
maison en attendant mercredi
d’aller rejoindre les amis au club
de jeu! Et si c’était ça la belle
vie !?
Reprise
100€
de vos anciens
volets ou persiennes*
* la paire de volets ou de personnes existants
Mercredi 23 janvier de 19h30
à 21h
Atelier d’initiation à la langue
berbère
Centre social La Chrysalide,
13 rue des écoles à Vineuil
Renseignements auprès de La
Chrysalide : 02 45 54 45 70
Gratuit. Ouvert à tous, même
débutants.
Du vendredi 18 au vendredi
25 janvier
Semaine « Consommer Solidaire » au centre social La
Chrysalide. Demandez le programme au 02 54 45 54 70
ou sur ciasdublaisois.fr
Centre social La Chrysalide,
13 rue des écoles à Vineuil
Renseignements auprès de La
Chrysalide : 02 45 54 45 70
Entrée libre.
Vendredi 18 janvier de 14h à
17h
Atelier « déco-meuble » :
s’initier aux techniques de
relooking avec peinture, pochoir ou patine.
Centre social La Chrysalide,
13 rue des écoles à Vineuil
Renseignements auprès de La
Chrysalide : 02 45 54 45 70
Tarif : 30 €. Tarifs réduits : à
partir de 5€
Tous les lundis de 14h à 15h
ou de 19h45 à 20h45
Qi-Gong, méthode traditionnelle qui allie relaxation, assouplissements et plaisir de
se mouvoir.
Centre social La Chrysalide,
13 rue des écoles à Vineuil
Tarif : 90€/an. Ouvert à tous,
sans limite d’âge.
Renseignements auprès de La
Chrysalide : 02 45 54 45 70
Tous les lundis de 15h à 17h
Participez à l’atelier « Questions pour un Champion »
Centre social La Chrysalide,
13 rue des écoles à Vineuil
Ouvert à tous, adhésion obligatoire à l’association.
Renseignements auprès de La
Chrysalide : 02 45 54 45 70
Tous les vendredis de 18h à
20h
Atelier maquettes, pour
construire des modèles réduits de véhicules, avions,
bateaux ou figurines.
Centre social La Chrysalide,
13 rue des écoles à Vineuil
Tarif : 15€/an. Réservé aux
adultes et enfants de plus de
13 ans.
Renseignements auprès de La
Chrysalide : 02 45 54 45 70
Céline Luneau
›
e
ais
ç
n
a
r
rication f
Fab
Jeudi 17 janvier de 14h30 à
18h30
Bal des seniors à Jorge Semprun avec l’orchestre Franck
Sallé
Espace Jorge Semprun à
Blois
Renseignements auprès du CIAS
du Blaisois : 02 54 57 41 82
Tarif : 10 € (boisson et pâtisserie
comprises)
Pose Menuiserie PVC et aluminium
› Portails
› Volets roulants et battants
› Stores
› Portes de garage
Xavier Jourdin
3 rue de la Boulaye - 41200 MILLANÇAY
Tél. 02 54 96 39 10 - 06 79 73 59 99
[email protected] - www.fenetre41.fr
Offre valable jusqu’au 28 février 2013
Le Petit Blaisois - Numéro 10 - 14 janvier 2013
9
soldes
Des soldes, ça se prépare
Faire les soldes peut parfois s’avérer être un vrai
parcours du combattant.
La foule dans les magasins, le bazar dans les
rayons, les files d’attente
aux cabines d’essayage
et aux caisses… cela
peut en décourager plus
d’un. Pourtant quelle
joie de pouvoir s’offrir le
petit pull convoité depuis
des semaines, voir des
mois, à un prix abordable, quelle bonheur de
déambuler dans les rues
des sacs plein les mains,
quelle satisfaction de
pouvoir essayer le soir
toutes les tenues durement acquises ( on peut
le dire « on en a sué»)
pendant la journée.
Alors pour profiter
pleinement des soldes
sans se ruiner, suivez les
conseils d’une accro du
shopping ( on évitera ici
le masculin car quoiqu’on
en dise les soldes c’est
quand même une histoire
de filles).
Petit guide
d’une soldeuse :
fait longtemps que la bouteille
d’eau et les gâteaux sont finis)
continuer malgré la douleur
(nos pieds et de nos bras sont
en compote), ne pas se laisser
engloutir par la foule, rester
sur le qui-vive pour ne pas
rater la bonne affaire, conserver une acuité visuelle intacte,
savoir donner du coude (au
besoin du poing) et tout cela
en restant la plus rapide possible. C’est peut-être pour ça
que nos hommes ne nous accompagnent jamais … ou alors
c’est parce qu’ils s’en fichent.
Règle n°2 :
Préparer votre liste d’achat. Si,
si, si, cela s’adresse à toutes,
même aux plus désorganisées.
Pour celles qui ne seraient pas
convaincues par l’utilité de la
chose, un exemple : imaginez
le dilemme, vous êtes dans
votre magasin préféré et vous
tenez entre vos mains LA petite jupe noire avec des petites
broderies à la taille dont vous
rêvez depuis des mois. Elle a
une coupe parfaite et vous va
à ravir. Mais juste à côté il y
a LE pantalon chino qui serait
parfait avec votre top en soie
crème. Vous vous imaginez
déjà au boulot lundi, très chic
avec vos petites chaussures à
talon. Quel dilemme ! Et c’est
là qu’intervient la petite liste.
Grâce à elle, vous savez quel
article est prioritaire. Plus de
doute, la solution est devant
vous. Bon d’accord, si les deux
vous plaisent, vous pouvez
peut-être faire une exception à
la liste. Après tout on a qu’une
vie, il faut savoir en profiter et
puis il y a la règle n°3…
Règle n°3 :
Dépenser! Et oui, le truc le plus
important dans les soldes c’est
quand même de dépenser et la
règle à ce niveau là c’est qu’il
n’y en a pas. Il y a celles qui
vont avoir précieusement gardé leurs étrennes de Noël pour
l’occasion, celles qui vont avoir
économisé pendant l’année ou
encore celles qui se disent qu’il
Règle n°4 :
Être généreuse. Dans la cohue des magasins, au milieu
des robes, jupes, sous-vêtements, n’oubliez pas les rayons
«hommes» et «enfants». On
vous l’a assez répété, pour
être heureux il faut penser à
soi mais aussi aux autres. Accessoirement cela peut aussi
être utile. Par exemple, si votre
raisonnement financier (voir
règle n°3) n’a pas convaincu
n’y a pas de limites, il faut en
profiter puisque c’est le moment des bonnes affaires. Et
le soir venu quand votre chéri
aura le teint qui vire au jaune
à la vue des sacs encombrant
le lit, vous pourrez lui expliquer
que vous avez fait des économies puisque la petite jupe
( toujours la même, la petite
noire) et le pantalon (si chic)
Fluides industriels
Energies renouvelables Electricité
Climatisation Electricité
Tuyauterie industrielle
Fluides industriels
Traitement d’air
Tuyauterie industrielle
Climatisation
Energies renouvelables
Fluides industriels
Traitement d’air
Spécialiste
de la conception
et de l’installation
de systèmes
énergétiques
du plus simple
au plus complexe
Climatisation
Traitement d’air
Fluides industriels
Tuyauterie industrielle
Energies renouvelables
Climatisation
Electricité
Fluides
Tuyauterie industrielle
industriels Energies renouvelables
Electricité
Climatisation
Tuyauterie industrielle
Energies renouvelables
Fluides industriels
Traitement d’air
Electricité
8, rue de la gare
41700 CONTRES
[email protected]
www.cisenergie.fr
Tél. 02 54 79 66 26
Fax. 02 54 46 14 97
Le Tour
ORLÉANS
BEAUGENCY
ST AUBIN
onde en V
é
taux !
ne
g
o
l
o
S
e
d
s
n
i
d
r
a
J
s
e
d
Toute l’équipe
3
1
0
2
e
é
nn
a
e
nn
o
b
ne
vous souhaite u
uM
gé
d
Règle n° 1 :
Réserver sa journée. Et oui,
il va vous falloir la journée,
car les soldes, contrairement
à ce que certains pensent
(les hommes pour ne pas les
citer), ce n’est pas une partie
de plaisir. Il faut partir à l’aube
et se préparer à une journée
de course et de lutte. L’équipement indispensable : de
bonnes chaussures (on va en
faire des kilomètres), une bouteille d’eau (il va y en avoir de
la sueur) et quelques gâteaux
( on va en dépenser de l’énergie). La journée commence
généralement dans le calme et
monte progressivement en intensité. Les premières heures
sont une sorte d’échauffement : les allées des magasins
sont encore vides, nos bras ne
sont pas chargés de paquets et
nos pieds sont tout frais. Mais
au fil de la journée, les difficultés s’enchaînent et le vrai
combat commence : il nous
faut lutter contre la fatigue,
contre la faim et la soif (ça
ne vous ont coûté que 100
euros alors que normalement
ils en valaient 200. Le calcul
est vite fait, vous avez gagné
100 euros !!! Finalement quel
dommage que vous n’ayez
pas pris la jolie blouse fleurie, vous auriez encore gagné
de l’argent. Bon s’il n’est pas
convaincu par l’argumentaire,
il vous reste l’arme fatale, la
règle n°4.
OUVERT
du Lundi au Samedi
de 9h à 12h et de 14h à 18h00
BLOIS
LA FERTÉ
BEAUHARNAIS
LAMOTTE
BEUVRON
SALBRIS
ROMORANTIN
VIERZON
10
Le Petit Blaisois - Numéro 10 - 14 janvier 2013
JARDINS DE SOLOGNE
MELLERAY
SANDILLON
Rue des Epinettes - 41210 LA FERTÉ BEAUHARNAIS
(: 02 54 83 66 65
soldes
Un budget «soldes» en hausse
Comme tous les ans, les
soldes ont débuté le 2e
mercredi du mois de janvier (le 9 janvier) et se
termineront le 13 février.
Moment très attendu par
tous les accro du shopping
et par les commerçants,
que doit-on en attendre
cette année ? La cuvée
2013 sera-telle celle des
bonnes affaires, quel budget les blésois ont-ils prévus de dépenser…
votre cher et tendre sur le
bien fondé de vos dépenses,
vous lui dégainez une magnifique chemise en lui expliquant
que vous l’avez tout de suite
imaginé sur lui «très élégant
et jeune». Pour les enfants,
c’est pareil, outre le fait que
vous pourrez vous pavaner
au parc avec vos loulous «si
bien habillés», ils seront occupés quelques instants à enfiler
leurs nouveaux habits. Juste
le temps pour vous de faire
quelques essayages et de vous
dire que vraiment votre jupe
vous va trop bien.
Règle n° 5 :
Les soldes ça se résume en six
mots : on adore, on adore, on
adore !
Vivement les prochains.
Pinato
opticien
Alexandre LAUNAY
Après s’être serré la ceinture et avoir rogné sur les budgets «fêtes»et «cadeaux», les Français
devraient revoir à la hausse leur budget «soldes». D’après une étude Harris Interactive pour
Sarenza le budget déclaré par ceux qui comptent en profiter est en augmentation. Il était de
173 euros avant Noël, il est aujourd’hui de 197 euros. Il semblerait que les Français ont fait le
choix de limiter leurs dépenses pour les fêtes pour attendre les soldes deux semaines plus tard.
Cependant par rapport à l’an dernier le budget risque d’être moins élevé. Selon une enquête
réalisée par Ipsos à la demande du Conseil national des centres commerciaux, les Français
sont un peu plus nombreux à penser qu’ils achèteront moins y compris en soldes à cause de
la crise (45% soit 6 points de plus qu’en 2012). Selon cette étude le budget moyen prévu est
de 223 euros contre 244 euros en début d’année dernière et 251 euros en 2011. En revanche,
les commerçants doivent s’attendre à une fréquentation stable, puisque toujours selon l’étude
Ipsos, plus de 7 Français sur 10 (76 %) envisagent de faire les soldes d’hiver cette année. Un
chiffre proche de celui de l’an dernier. Quoiqu’il en soit les commerçants ne font pas de prévisions. «Pour les fêtes, on nous annonçait un chiffre d’affaires moins important que l’an dernier.
Au final, on a limité la casse. Il n’y a pas eu de baisse significative. Pour les soldes, on peut
espérer une fréquentation en hausse, les gens cherchent toujours les bonnes affaires. Mais
tout ça dépend de beaucoup de choses, la météo notamment « nous confie Karine, gérante
d’une boutique de prêt-à-porter de la région.
Nouvelle adresse de CPE, Petit Solognot,
Petit Blaisois, Petit Berrichon :
ZAC des Pâtureaux 41200 ROMORANTIN
16, rue Denis Papin - 41000 BLOIS
Tél: 02 54 78 00 62 - Fax: 02 54 56 00 87
[email protected]
L’ANNEXE
d’griffes permanentes
-20% supplémentaire
sur articles
déjà démarqués
TOUT DOIT DISPARAITRE
Fermeture définitive
à la fin des Soldes
le 12 février 2013
Profitez des bonnes affaires
sur tout le stock
Jusqu’à
- 70%
8, Rue Pardessus - 41000 BLOIS
Retrouvez vos marques à BLOIS
soldes
soldes
soldes
-50% Soldes
Soldes soldes
Soldes
Soldes
PRÊT-À-PORTER MASCULIN
15 RUE PORTE COTE 41000 BLOIS
Tél. : 02 54 79 28 76
Le Petit Blaisois - Numéro 10 - 14 janvier 2013
11
Grand Blois
Les bruits de Loire
◗ Vineuil
Conférence départementale de l’économie:
Le tourisme doit être dealer de bonheur…
La huitième conférence départementale de l’économie (CDE),
qui avait pour cadre l’école des
pompiers de Vineuil, a fait voyager ses participants même s’ils
sont restés assis. En effet, le
thème retenu pour cette année
« Tourisme en Loir-et-Cher,
levier de croissance économique » (Est-ce la croissance ou
le levier qui sera économique ?)
n’appelait qu’à voyager, mais
en interne. La question à poser
était plutôt, et ce fut le but des
manœuvres de cette soirée,
portait plus sur « Comment
entreprendre des actions pour
faire venir, et surtout, rester des
visiteurs dans notre département ? ». Vaste sujet sur lequel
se penchent tous les spécialistes, depuis des décennies, et
ce fut même l’objet, il y a plus
de 25 ans, d’une signature sur
ces bases, au château de Cheverny, entre deux ministres, Jack
Lang et Olivier Stirn pour que la
course aux richesses architecturales dépasse une journée. On
en serait, aujourd’hui, à près de
deux jours. Tout évolue. Et si
certains rêvent d’une semaine,
pourquoi pas, mais qu’en serat-il si le prix des carburants
flambe et que le changement de
société, car il ne faut plus parler
de crise,-c’est un vilain mot et
anti-gouvernemental à souhait-,
réduit les porte-monnaie en cuir
initial en peau de hérisson, mais
à l’envers ? Cette grave question
d’un avenir incertain dû aux
futures conditions internationales de mutations graves risque
d’anéantir les idées et recettes
issues de cette conférence de
l’économie. Il y en eut. Certaines
très réalistes, comme la mutualisation du maximum d’offres et
de services, en relation avec les
départements voisins qui vivent,
aussi, du tourisme, car le Val de
Loire, par exemple, n’a pas de
frontières, sans oublier le Val du
Cher et le Vendômois, tout aussi
frontaliers, le tout dans un souci
d’efficacité et d’économie ; la
mise en avant des produits de
demain – même s’ils ne sont pas
encore inventés et les outils pour
les promouvoir et les valoriser ;
une promotion et une valorisation plus efficientes, et, enfin, les
moyens à imaginer et à mettre
en place pour la formation de
Ailleurs
saisonniers afin de leur donner
un emploi pouvant déboucher
sur des postes définitifs, même
si, au départ, il y aura rotation
avec l’agriculture, le nucléaire et
d’autres labeurs, le tout devant
se terminer par une polyvalence sans faille, en plusieurs
domaines. La connaissance d’un
anglais parlé de base, axé sur le
tourisme, devrait être l’une des
priorités de tous les groupes se
penchant sur ces questions car,
à plusieurs reprises et ailleurs
qu’en cette enceinte, ce soir-là,
la question a été évoquée. Il va
bien falloir s’y pencher un jour.
O.K. ? Yes, man !
Plusieurs intervenants, dont de
grands spécialistes, ont dégagé
plusieurs pistes qui seront développées lors du prochain forum
thématique de l’opération Loiret-Cher 2020, le lundi 4 février, à
Chambord. On y reprendra sûrement cette base de réflexions
RESTAURANT
DANCING
Réservez dès maintenant votre
St Valentin
Jeudi 14 et vendredi 15 février
soirées dansantes et animées
oureux
m
a
s
e
d
e
Repas
ersonn
p
r
a
p
48€
Soupe de bulles
& ses amuses bouches
Duo de la mer: Cocktail de crevettes
& feuilleté de la mer maison
Complicité de viandes:
Médaillon de faux-filet
& cuisse de pintade farcie maison
Désirs de la fermière
ations
v
r
e
s
é
R
tées
souhai
Mariage de dessert: Crème brûlée
& bavarois aux fruits
Accompagné d’un verre
de Sancerre de Blanc
Un verre de Saumur Champigny
Base de loisirs du Lac de Loire - 41350 VINEUIL
Tél: 02 54 55 92 24 - 06 98 34 12 19
12
Le Petit Blaisois - Numéro 10 - 14 janvier 2013
qui pourrait être le fil rouge de
la nouvelle campagne en faveur
du tourisme en Loir-et-Cher,
signée Gilles Clément, conseiller
général de Bracieux et fort impliqué depuis des années dans le
secteur du tourisme, à savoir
« Trouvons les meilleurs solutions attractives pour faire venir
les touristes en Loir-et-Cher, les
y faire rester le plus longtemps
possible, afin qu’ils en repartent
heureux. Dealer du bonheur, on
en est capables… ». Dealons
donc. Il ne reste plus qu’à planter des champs de cannabis touristique. Avec toutes les friches
agricoles qui vont s’accumuler,
il y aura du terrain à couvrir. Le
bonheur en Val de Loire, Val de
Loir et Val de Cher : le tiercé
gagnant. Il n’y a plus qu’à jouer
et miser en attendant les retombées. Si chacun veut bien s’en
donner la peine car, comment
séduire des touristes étrangers,
quand pour ne citer que Blois,
des commerces sont fermés,
en pleine saison, entre midi et
quatorze heures ou tout le lundi,
et que quelques restaurants ne
servent plus à manger après 20
heures, alors que les touristes
du Sud, Espagnols ou Italiens,
commencent à peine leur nuit.
Il va falloir s’adapter ou mourir,
même s’il n’y a pas, encore, le
feu, à Vineuil ou ailleurs !
Richard ODE
Super loto
Le 20 janvier
Le Comité FNACA de Vineuil
– Mont près Chambord organise le dimanche 20 janvier un
super loto à la salle des fêtes.
Ouverture des portes à 12h30.
Début des jeux à 14h00. Plus
de 3000€ de lots dont TV LCD
107 cm – ordinateur portable
– VTT adulte – 2 vols en montgolfière. Partie enfant : VTT
– baby-foot. Nombreux autres
lots. Tarif : 3,50€ le carton –
20€ la plaque de 6 + 1 gratuit
– 30€ les 10 + 2 gratuits.
Don du sang
La collecte de sang organisée par l’EFS (Etablissement
Français du Sang) aura lieu au
Centre Intercommunal d’Action
Sociale du Blaisois, La Chrysalide, 13 rue des Ecoles à Vineuil, samedi 19 janvier 2013,
de 7h45 à 12h00. Pour un premier don, munissez-vous d’une
pièce d’identité.
*Plusieurs stages et ateliers sont inscrits au programme de la Compagnie de la Lune blanche à Mer pour ce premier semestre 2013, dont
de la danse en famille, de la danse jazz, de la danse classique, un stage
de hip-hop, un stage pour construire son personnage et divers ateliers,
en danse contemporaine, ouverts aux personnes en difficulté physique
ou mentale.
Rens. au 28 de la route d’Orléans à Mer (Tél. : 02 54 81 05 43 ;
[email protected] ou www.cielaluneblanche.net).
*« Vins et vignobles chez les comtes de Blois » par Samuel Leturcq
(6 février) ; « Jeanne-Marie de Maillé » par Aubrée David (6 mars) ;
« Le comte de Chambord » par Luc Forlivesi (3 avril) ; « La communauté protestante de Blois au 17ème siècle » par Thibaud Fourrier
(15 mai) et « Denis Papin, un héros républicain : les fêtes de 1880 » par Colette Beaune (5 juin) sont les thèmes des prochaines conférences
de l’association Sciences et Lettres de Loir-et-Cher ([email protected] ou à la permanence, le vendredi, de 10 à 12 heures,
au 11 de la rue du Bourg-Neuf à Blois).
*L’association des Jardins de Cocagne propose toujours ses productions locales en culture biologique, du producteur au consommateur,
de légumes et/ou fruits, par abonnements et livraisons hebdomadaires,
en vente directe au public sur l’exploitation, au 12 rue de Bas-Rivière à
Blois, ou sur le marché bio du vendredi à Blois-Vienne.
Renseignements au 02 54 74 88 31 ([email protected]).
*Le recensement de la population blésoise, sur 8% des logements,
sera effectué du jeudi 17 janvier au samedi 23 février, par des agents recenseurs recrutés et assermentés par la mairie, avec une carte officielle.
Renseignements aux 02 54 44 67 44 ou 06 64 49 75 52.
*Pour la prochaine rentrée scolaire en maternelle, à Blois, les dossiers d’inscriptions sont à retirer à compter du lundi 11 février au guichet unique, en mairie annexe, ou à l’Espace Jorge-Semprun. Pour les
dérogations scolaires, les demandes peuvent être effectuées au guichet
unique, 10 place Saint-Louis à Blois (02 54 44 51 40 ou www.blois.fr).
*Le prochain conseil municipal de Blois se réunira, en public, en
mairie le lundi 11 février, dès 18 heures.
*L’institut de formation en soins infirmiers ouvrira ses portes, le
samedi 19 janvier, de 10 à 16 heures.
(02 54 55 64 08 ou [email protected]).
*Le CIAS du Blaisois organise une galette des rois avec thé dansant à l’Espace Jorge-Semprun, à Blois, le jeudi 17 janvier, de 14h30 à
18h30, avec l’orchestre Franck Sallé.
Participation : 10 euros boisson et galette incluses.
Réservations obligatoires au 02 54 57 41 82 (www.ciasdublaisois.fr).
*L’artiste Susan Sheltra-Becker proposera, du lundi 4 au lundi 25
février prochain, dans le hall de la mairie de Blois, ses œuvres axées
sur les néons, une passion de longue date qu’elle traduit en photographies ou en « Vibrations lumineuses ».
Le vernissage, ouvert à tous, aura lieu le mercredi 6 février, jour de la
Saint-Gaston, patron des…néons.
*Les parkings situés en zone verte à Blois seront gratuits les samedis
10 et 26 janvier, 2 et 9 février, ce qui devrait libérer près de 1.130 places
de stationnement au centre-ville, et ce, pour les soldes.
*Trois rendez-vous importants pour les carrières futures possibles pour
les jeunes collégiens, lycéens et étudiants, mais aussi leurs parents afin
de s’informer sur les orientations scolaires et estudiantines, à Blois ou
ailleurs, se dérouleront les vendredi 18 janvier, de 18 à 22 heures, à
La Maison des entreprises, rue de La Vallée-Maillard à Blois, pour la
deuxième Nuit de l’orientation (02 54 57 25 14 ou www.loir-et-cher.
cci.fr) ; le jeudi 31 janvier, de 9 heures à 18h30, au gymnase Tabarly, à
Blois, pour le forum des collégiens (02 54 20 70 21) et, enfin, le vendredi 1er février, de 9 heures à 18h30, au même endroit, « Tabarly »,
pour le forum des lycéens (www.etoile_regioncentre.fr).
suite P.14
◗ Cheverny
Randonnée et marche nordique
Dimanche 20 janvier de 7h à 10h.
La section de gymnastique
de l’ESCCC (Étoile sportive de
Cheverny - Cour-Cheverny)
organisé, dimanche 20 janvier,
une randonnée et une marche
nordique. Pour ceux qui choisiront la marche nordique, l’as-
sociation prêtera des bâtons
et une initiation est prévue
avant le départ. Parcours de
8, 12 et 22 Km. La première
édition de cette opération s’est
déroulée l’année dernière et
avait ressemblait près de 500
marcheurs. Seul une vingtaine
avait choisi la discipline avec
bâtons. Mais ils semblerait
que cette pratique cadencée
prenne de l’ampleur.
Grand Blois
Les Emplois d’avenir : c’est maintenant que ça se passe...
Les Missions locales de
Loir-et-Cher sont prêtes
à accompagner la création de 482 «emplois
d’avenir» en 2013. Pour
les employeurs potentiels comme pour les
jeunes intéressés, c’est le
moment de prendre ses
marques.
Après la réception d’un rapport
sur les carences en France de
structures spécifiques accompagnant l’insertion sociale et
professionnelle des jeunes, le
gouvernement Mauroy a impulsé la création des 500 Missions
locales qui couvrent l’ensemble
du territoire national. Celle de
Blois a été inaugurée en 1991.
Elle dispose aujourd’hui d’une
vingtaine de conseillers en
insertion sociale et professionnelle, qui ont accueilli et orienté, en 2012 : 2.500 jeunes dont
un bon millier venaient pour la
première fois.
Le lancement des Emplois d’avenir ne doit pas occulter le travail de fond mené par
les Missions locales pour rapprocher les jeunes des entreprises (ici un groupe en
«Visite d’entreprise).
Au-delà du triptyque : orientation professionnelle, entrée en
formation et accès à l’emploi,
une Mission locale existe aussi
pour réponde aux problèmes
de logement et de mobilité des
jeunes chômeurs et plus largement pour accompagner des
situations sanitaires et sociales
qui sont souvent difficiles pour
les moins diplômés
ou les plus isolés.
Plus de 40% des
jeunes demandeurs d’emploi
sans qualification
sont au chômage
Cent soixante mille
jeunes sortent chaque
année de notre système scolaire sans
qualification. Et il
ne s’agit que d’une
moyenne. Ce chiffre peut monter sensiblement dans les quartiers dits «difficiles». Inversement, plus le niveau du diplôme
obtenu augmente, plus la situation d’employabilité s’améliore
(10% de taux de chômage pour
les jeunes diplômés à partir de
Bac+5). La froide réalité des
chiffres ne doit pas faire oublier
que 2/3 des jeunes accueillis
dans les locaux de la Mission locale de Blois en 2012, n’étaient
pas inscrits à Pôle Emploi. Donc
pas officiellement recensés parmi les demandeurs d’emploi.
Les Missions locales, mobilisées par l’État pour apporter une réponse plus ciblée
au problème de l’emploi des
jeunes, sont en premières
lignes pour accompagner la
création de 482 emplois d’avenir réservés, cette année, aux
jeunes de moins de 25 ans de
notre département. Dans son
ensemble, le Gouvernement
va impulser la création de
100.000 emplois d’avenir en
2013 ; puis de 50.000 autres
en 2014. Rappelons qu’il
s’agit d’un contrat de 3 ans à
temps plein en secteur nonmarchand, dont la collectivité
prend en charge 75% du Smic
brut en contrepartie de la mise
en oeuvre, par l’employeur,
d’un programme de formation
en cours d’emploi. Tous les
jeunes de 16 à 25 ans sortis
du système scolaire sans qualification sont éligibles directement. Les jeunes diplômé
de niveau V (CAP - BEP) sont
éligibles s’ils sont sortis du système scolaire depuis 6 mois.
Enfin, les jeunes de niveau Bac
à licence devront être sortis
depuis 12 mois du système
scolaire ou habiter soit en zone
urbaine sensible, soit en zone
de revitalisation rurale. Les
jeunes diplômés au-delà de
Bac + 3 ne sont pas éligibles.
Les employeurs potentiels
viendront du secteur associatif,
des collectivités, des hôpitaux,
des pompiers et de quelques
établissements de formation.
Si le bien fondé de financer
un emploi «subventionné»
pour occuper les jeunes sans
emploi de longue durée est
attesté par (presque) tous,
des critiques argumentées ont
jalonné l’existence des pré-
cédents dispositifs similaires
(TUC, CES...) Les principales
reposaient sur l’absence de
solution pérenne à l’issue d’un
contrat de un an, trop facilement jetable et renouvelable.
Les pouvoirs publics attendent
d’un contrat de trois ans, à
temps plein et formation qualifiante, qu’il soulage largement
le problème d’employabilité
structurel des jeunes de notre
pays et remette en selle largement ceux qui sont sans qualification.
Les Missions locales de Blois,
Vendôme ou Romorantin, comme
l’agence Pôle emploi de proximité
ou encore le www.lesemploisdavenir.gouv.fr sont les sources
d’informations officielles de ces
dispositifs.
Didier Morazin.
Les entreprises privées
sont invitées à s’investir
Parmi les projets emblématiques mis en place depuis
quelques années par la Mission locale, les ateliers «Visites
d’entreprises» accueillent des groupes de 8 à 10 jeunes pour
leur faire découvrir, en situation, une entreprise travaillant
dans un secteur porteur d’emploi. Pour le directeur de la Mission locale de Blois, Thomas Prigent, ces visites sont très
importantes. «Avant d’être orienté vers une formation qualifiante mise en place par la région Centre, ces visites d’entreprise permettent d’alimenter le discours d’un jeune sur un
métier. Cela pourra leur être fort utile lors d’un entretien de
sélection pour une entrée en formation».
Les visites d’entreprise se succèdent au rythme de trois pendant deux jours et suivent le programme des formations
dispensées par la région. Trois thèmes sont d’actualité : les
métiers de la propreté injustement peu populaires ; les métiers du bâtiment et ceux de l’hôtellerie-restauration. Les 24
et 25 janvier prochain, les entreprises : Onet, Sodexo et TFN
Propreté seront sur la sellette pour accueillir et informer les
jeunes de la Mission locale.
Le service va dans les deux sens : «Toutes les entreprises qui
ont des besoins de main d’oeuvre peuvent déposer une offre
d’emploi. Si nous n’avons pas dans nos fichiers la personne
-clé en main- nous proposerons des contacts précis avec de
jeunes travailleurs prêts à entrer en apprentissage, en formation ou en stage.»
◗ Chailles
Club de la Chesnaie
• Le vendredi 1 février à 21h
le Club de la Chesnaie accueille LAVACH’ (world).
Depuis 13 ans, Lavach’ joue
une musique profonde et incisive, faite de chansons et de
compositions élaborées, inspirée par ses tournées en Ar-
ménie, au Laos, en Colombie,
aux Etats-unis, en Europe de
l’Est...
Rock ‘n’ roll bulgare, heavy
métal balkanique, blues armé-
nien, dub marocain, tarentelle, cumbia, gnawa mexicain,
l’éclectisme est au rendezvous!
Le Club de la Chesnaie accueillera Lavach’ du 28 janvier au 1
février pour une résidence de
création, avant la sortie de leur
nouvel album.
http://www.myspace.com/
zonelavach
Tarifs :
adhérents : 5€
Etudiants, demandeurs d’emploi,
abonnés Halle aux grains : 8€
Plein tarif : 10€
- 12 ans : gratuit
Réservations : 02.54.79.42.82
O
S
D
E
L
S
• Le vendredi 15 février 2013 à 21h
le Club de la Chesnaie accueille LIZ VAN DEUQ (chanson).
Au moment de la sortie de son
premier album, la jeune chanteuse orléanaise qui monte
éprouve le besoin de passer du
solo piano-voix au trio,
avec l’arrivée d’une violoncelliste et d’un guitariste – bassiste. « Anna-Liz » va ainsi habiller
ses petites histoires
introspectives de nouvelles couleurs, de paysages sonores subtils.
Sur le fil de l’imaginaire
et de la fantaisie, Liz
Van Deuq, entre feu
et glace, esquisse sa
vision du monde. La
forme est chanson, le verbe
acerbe, la présence pincesans-rire.
http://lizvandeuq.com
- 30 %
- 50
%
- 40 %
Tarifs :
adhérents : 5€
Etudiants, demandeurs d’emploi,
abonnés Halle aux grains : 8€
Plein tarif : 10€
- 12 ans : gratuit
Réservations : 02.54.79.42.82
Adhésions : membre actif : 18€,
Collectivités : 38€
Le TRAIN VERT (restaurant
associatif de la Chesnaie) sera
ouvert pour dîner avant le
concert.
Réservation conseillée au
02.54.79.73.13
à côté de «La Halle aux vêtements»
120, rue des Fougerets 41350 ST GERVAIS LA FORET
*à partir du 9 janvier 2013.
02.54.33.93.45
Le Petit Blaisois - Numéro 10 - 14 janvier 2013
13
◗ Saint-Laurent-Nouan
Grand Blois
Les bruits de Loire (suite)
Concours de
« Tout bascule »,
belote
le mariage le plus court de l’histoire, Le 19 janvier
Le 15 janvier
Concours individuel de belote
le mardi 15 janvier organisé
par l’Association 3ème Age
au Centre culturel Jean Moulin. Inscriptions à partir de
13h30 (9€par personne). 1er
et 2ème lots (chèques 50 et
40 euros) et divers autres lots
(« bons repas », volailles et
épicerie). 1 lot supplémentaire
pour la 1ére dame. 1 lot pour
chaque participant. Buvette
A l’occasion du démarrage de
cette nouvelle année 2013,
l’association Vivre Saint Laurent-Nouan vous propose une
soirée théâtre de boulevard intitulée « Tout bascule ». Crée
en 2006 et écrite par Olivier
Lejeune, cette pièce burlesque
sera interprétée par la troupe de
« L’école Buissonière ». Qu’est
ce qui peut bien pousser un
homme à divorcer deux heures
après s’être marié ? Jacques
Lassegue, publicitaire renommé,
s’est résigné à épouser Corinne.
À la sortie de l’église Lucie, gaffeuse invétérée, lui a logé un
grain de riz dans l’œil ; Jean
Tourille, le mari d’Emmanuelle,
sa maîtresse, vient lui apprendre
la mort accidentelle de cette
dernière… Michel Rolors, présidentiable, met fin à leur collaboration professionnelle… Quant à
Quentin Querrochot, le journaliste local, il ne sait plus sur quel
pied danser ! Un déferlement de
catastrophes et de quiproquos
◗ Villebarou
Bibliothèque: La marraine Irène Frain en a
présidé l’extension
tours de Vendôme, est revenue, tout simplement, présider
l’inauguration de l’extension
des locaux entreprise par la
municipalité présidée par JeanClaude Bordeau, juste avant
Noël. Les jeunes de la commune, qu’ils fréquentent, ou
non, ces lieux de culture, l’ont
accueillie, avec leurs aînés, en
lui témoignant moult signes
d’amitié respectueuse avant
de lui présenter leurs travaux
et recherches et de la guider
Déjà marraine de la biblio- quelques années, l’écrivain dans les nouvelles salles.
O.R.
thèque de Villebarou, depuis Irène Frain, qui vit aux alen-
Enfin à BLOIS !
ahurissants, des répliques qui
font mouche - tels sont les ingrédients de cette comédie au ton
résolument moderne, où sept
personnages se déchaînent à un
rythme d’enfer, et… jusqu’à la
dernière minute, tout bascule !
Samedi 19 janvier 2013 au Centre
culturel Jean Moulin de Saint-Laurent-Nouan à 20h30. Tarif unique
10 € (gratuit jusqu’à 16 ans)
Renseignements : 0254872395 et
http://vivrestlaurentnouan.overblog.com
◗ Seur
Stage de Rock
Le 20 janvier
L’association « DANSONS »
organise le dimanche 20 janvier 2013 de 14h30 à 16h30
un stage de Rock débutants.
Lieu : Salle des fêtes de Seur
(en face de l’église). Stage animé par : Béatrice Juge. Tarif 9€
par personne et par stage.
Renseignements au : 02-54-46-0643 Pour découvrir notre association : WWW.dansons-asso.fr
*On en est déjà à la cinquième édition de la Bourse aux disques
en tous genres, vinyles, CD, cassettes, supports divers, à La Halle aux
grains de Blois, le dimanche 17 février, de 10 à 18 heures. L’entrée sera
de 1 euro, symbolique, pour les plus de 12 ans et gratuite pour les adhérents à jour de leur cotisation à l’association Mars-Le Chato’do (ré, mi,
fa sol, la si, do…).
Renseignements au 02 54 45 50 06 (www.chatodo.com).
*Journaliste, correspondante de Libération à Lille, Haydée Sabéran
vient de terminer un livre sur celles et ceux qui passent par le Nord de
la France, en provenance de tous les pays, pour aller vers l’Angleterre,
via Sangatte et d’autres villes.
« Ceux qui passent » (éditions du Montparnasse) raconte leurs
périples, leurs cheminements de leurs villages ou villes, leurs histoires auxquelles se mêlent les témoignages de certains habitants, des
indigènes pas tous racistes, comme ceux qui acceptent, un instant, de
recharger les piles des portables de ces clandestins, leur laissent des
bouteilles de lait comme les pierres du Petit Poucet, le long du chemin
et bien d’autres petits riens qui font du bien.
L’auteur, qui a passé son enfance à Blois, donnera une lecture de certaines pages de son livre, suivie d’une dédicace pour celles et ceux
qui voudront bien débourser 20 euros, le lundi 28 janvier, à la clinique de La Chesnaie à 21 heures, à Chailles, salle de La HautePièce.
Le lendemain, mardi 29 janvier, de 16h30 à 18h30, à la librairie
Labbé à Blois, accueillera Haydée Sabéran et son ouvrage pour une
séance de dédicaces pour ceux qui y passeront.
*Dans le cadre de l’opération Mille lectures d’hiver, la comédienne
Carole Alazard viendra lire certains passages du livre « La Mer
Noire », de Kéthévane Davrichévy, le dimanche 20 janvier, dès 17
heures, à la salle des fêtes des seniors, près de la salle des fêtes de Cheverny. Une rencontre avec la lectrice et le pot de l’amitié mettront un
terme sympathique à cette réunion dont l’entrée est gratuite.
Une nouvelle agence
de services à domicile à Blois
L’enseigne de services à domicile DOMIDOM a ouvert il y
a quelques mois une nouvelle
agence en franchise dans le
Loir-et-Cher. Cette agence, qui
intervient sur Blois et dans un
rayon de 30 km autour, met à
la disposition des habitants des
prestations à domicile d’auxiliaire de vie, d’aide ménagère,
de garde d’enfants ( pour les +
et - de 3 ans) , d’homme toutes
mains (bricolage, jardinage,…),
de services de confort (ménage… pour personnes actives)
et de transport de malades
(agrément qualité). Depuis son
implantation en août dernier 9
emplois ont déjà été créés.
Madame Laurence Avelange,
directrice de l´agence, se félicite de cette ouverture : «Nous
sommes heureux de pouvoir
apporter un ensemble de prestations adaptées et personnalisées au maintien à domicile
et à la sécurité des personnes
dépendantes. Pour répondre
au mieux aux attentes de nos
clients nous avons fait le choix
de nous déplacer à domicile
pour établir un devis gratuit.
Par ailleurs, une conseillère
en économie sociale et familiale, Mme Savaton, aide nos
clients dans le montage des
dossiers administratifs pour les
caisses de retraites, pour l’obtention des aides. Nous nous
appuyons également sur une
équipe d’auxiliaires de vie et
d’aides ménagères diplômées
et qualifiées adhérant toutes
aux valeurs que nous voulons
véhiculer à savoir le respect de
la personne, de son intimité,
de son choix de vie et de ses
biens.... Autant de valeurs partagées avec Europ Assistance,
notre partenaire de premier
plan dans le domaine de la
Téléassistance ».
Concrètement, DOMIDOM propose des services sur mesure.
Domidom en quelques chiffres :
Créé en 2003, Domidom compte près de 60 agences
réparties sur toute la France et plus de 1 500 salariés en
CDI, dont plus de 50 % à temps plein.
En 2011, DOMIDOM a réalisé un chiffre d’affaires de
15,5 millions d’euros. En 2012-2013, l’enseigne prévoit
une croissance de 20 % de son chiffre d’affaires et l’ouverture d’une quinzaine de nouvelles agences.
Les clients ont la possibilité
de choisir leur formule allant
d´une à plusieurs heures par
jour. Les tarifs varient bien
entendu selon les besoins des
clients et le type de prestation.
DOMIDOM Services est une
société agréée permettant de
faire bénéficier à ses clients
d´une réduction d´impôts à
hauteur de 50%, selon la législation en vigueur. Tous ces
services peuvent être réglés en
Chèque Emploi Service Universel (CESU). Pour offrir au public les meilleures prestations
possibles, DOMIDOM a fondé
sa démarche sur des valeurs
fortes et un système très fiable
qui ont construit son succès
actuel. L´entreprise a mis en
place une charte qualité, des
programmes de formation, et
un système de suivi personnalisé du client. Ce souci de combler au plus près les attentes
des clients est une volonté
majeure chez DOMIDOM.
Domidom Blois
Laurence Avelange
Adresse : 3 rue Maurice de Saxe
41000 Blois
Tél : 02 54 56 09 02 ( Ne pas hésiter à laisser un message)
Mail : [email protected]
◗ Mont-près-Chambord
Soirée sur le « Rire en Europe »
Le 1er février
Vendredi 1er février à 20h30 :
Rendez-vous à la Médiathèque
de Mont-près-Chambord !
Soirée conviviale sur le « Rire
en Europe » proposée par
l’Association « Europe En-
14
Le Petit Blaisois - Numéro 10 - 14 janvier 2013
semble ». Le programme
s’inspirera en grande partie
de celui de la soirée donnée
à l’Espace Semprun en mars
2012. Projections de dessins
humoristiques de la presse
européenne, vidéos, histoires
drôles et musique alterneront
pour vous assurer un véritable
divertissement – suivi du verre
de l’amitié.
Grand Blois
◗ Celettes
Monde animal :
Jocelyne Thomas expose
Le 27 janvier
Vous aimez les animaux ?
N’hésitez pas à venir
rencontrer celle que l’on
surnomme «la dame aux
loups» à Cellettes, à l’occasion d’une exposition
organisée par la bibliothèque de la commune,
dimanche 27 janvier.
le doigt sur la détente de son
appareil photo. À Cellettes, le
27 janvier, de 9 h à 18 h, dans
la salle des fêtes ainsi que celle
du conseil municipal, Jocelyne
Thomas se fera donc un plaisir
de commenter ses clichés et
de répondre aux questions des
visiteurs sur ce prédateur tant
contesté et décrié. La journée
sera également rythmée par
diverses animations pour petits
et grands : énigmes, jeux de
société, puzzles,
coloriages
et dessins pour les enfants,
tombola, consultation de panneaux documentaires prêtés
par le Conseil Général du Loiret-Cher, conte lu par Arlette
Leloup, présentation de deux
chiens-loups par Valérie Bertin
et l’École centrale du chien,
etc. Avis aux intéressé(e)s !
Pour celles et ceux qui ne
la connaîtraient pas encore,
Jocelyne Thomas est photographe et auteur du «livre de
Brad : les loups de Port-SaintPère» (éditions Saint-François).
Elle a pu réaliser son rêve d’enfant en 2001 lorsque la direction du parc animalier « Planète
Sauvage » près de Pornic, lui a
ouvert les portes de sa réserve
et permis de vivre une rencontre hors du commun avec
des loups. Elle a saisi certains
de ces moments exceptionnels, Informations au 02.54.70.31.06.
Devenez l’auteur des articles
qui parlent de vous !
Le «Petit Blaisois» est un journal qui vous appartient.
Proposez-nous des annonces, des résumés de vos projets,
de vos manifestations. Sous réserve qu’ils respectent
la législation sur la presse et qu’ils correspondent
à notre ligne éditoriale, nous les publierons.
Adressez vos articles par mail à la rédaction :
[email protected]
Conseil Général
Hommage appuyé à Michel Leroux
Patrice Martin-Lalande, premier vice-président
Jean-Luc Brault, troisième
La disparition de Michel Leroux a affecté
le département et
les hommages à la
mémoire de l’ancien
conseiller
général
de Salbris se poursuivent. Le dernier a
eu pour cadre, vendredi dernier, la salle
Kléber-Loustau
où,
devant une assistance
recueillie et en présence de membres de
sa famille et d’Isabelle
Epaillard-Patriat, directrice du cabinet du
préfet de Loir-et-Cher, Maurice
Leroy, visiblement ému rappela
la carrière politique et humaine
de ce Solognot qui a beaucoup
donné à ses concitoyens, tant
sur le plan local que départemental. Dans son hommage,
entrecoupé d’intenses moments
où les larmes ont failli couler,
le président du Conseil général
a rappelé que Michel Leroux
n’avait jamais pu se résoudre
à la disparition de Giat et qu’il
avait mis toute sa passion pour
permettre à bon nombre de retrouver les emplois perdus, tout
en consacrant beaucoup de son
temps aux sapeurs-pompiers,
une autre de ses passions et une
de ses fiertés. « Il avait ma délégation générale et j’avais tenu
à ce qu’il préside la commission
d’appels d’offres. C’est dire la
confiance totale que j’avais en
lui, en sa loyauté, en sa droiture ». Les routes, l’aménagement du territoire, les relations
avec le personnel départemental et les instances paritaires
furent autant de postes dans
lesquels Michel Leroux s’impliqua jusqu’au dernier moment,
à la limite de ses forces,avec sa
rigueur morale, sa volonté de
toujours construire, avec son
sens du dialogue et de l’accord,
avec son respect et son attention aux personnes, avec sa
tendance naturelle à ne pas
tenir compte du mal, avec cette
retenue, cette discrétion, cette
simplicité avec lesquels il vivait
les responsabilités plus que les
honneurs, mais aussi les souffrances».
L’assistance observa une minute
de silence à la mémoire du disparu, présent dans la salle via
ses portraits affichés sur «écran
géant, avant que ne reprennent
les débats.
Agnés Thibault a été officiellement installée dans ses fonctions de conseillère générale de
Salbris.
Proposé au poste de premier
vice-président, le Lamottois
Patrice Martin-Lalande, rejoignit alors la place à la droite
de Maurice Leroy non sans que
ce dernier n’ait répondu à la
question du chef de l’opposition
départementale, Gilles Clément,
qui voulait savoir si les fonctions nationales fort prenantes
du député allaient être compatibles avec sa présence sur le
terrain. Maurice Leroy répondit
que d’autres députés, socia-
listes,
occupaient,
aussi
d’importantes
fonctions locales et
qu’il donnait toute sa
confiance à PML pour
assumer le poste et
les charges de premier
vice-président, même
si elles sont lourdes.
Ce que confirma le
nouveau premier viceprésident qui annonça
vouloir se décharger
de certains postes, à
Paris et ici.
Promu troisième viceprésident,
Jean-Luc
Brault (Contres) aura la responsabilité de la gestion des routes
et de la construction ainsi que
du suivi des collèges et bâtiments départementaux tandis
que André Boissonnet (Marchenoir) suivra la vie du personnel
et que Bernard Pillefer chargé
des relations avec les communes présidera la commission
d’appels d’offres.
Maurice Leroy assumera la présidence du SDIS.
Le Conseil a repris ses travaux
après les remerciements des
deux promus, en retenant l’intervention de Jean-Luc Brault
« Les difficultés économiques
vont démarrer. On va vers des
mois saignants dans ce domaine. Laissons nos différences
aux vestiaires. Au travail».
Richard ODE
Le Petit Blaisois - Numéro 10 - 14 janvier 2013
15
dossier
Le Pôle santé est presque complet
Tandis que plus de 600
personnes travaillent sur
le Pôle Santé du parc A10
à La Chaussée-Saint-Victor, il ne reste plus qu’un
seul terrain disponible.
Six années après les
premiers coups de pioche
l’espace est devenu familier aux blaisois. Pour
l’acteur principal de cette
aventure, Yvan Saumet,
il s’agissait d’assurer
la survie des cliniques
indépendantes, en
concurrence avec Tours
et Orléans.
Signe des temps, ce n’est pas
un médecin qui a pris la présidence de la polyclinique pour
succéder au docteur Jacques
Bernard en octobre 2002, mais
un spécialiste de la gestion.
La Polyclinique de Blois est en
effet une clinique privée gérée
par un groupe indépendant :
HPVL. (Hôpitaux Privés du Val
de Loire) dont le président du
directoire, Yvan Saumet a été
appelé pour conduire le rapprochement et la fusion des
trois cliniques privées blésoises : Saint-Côme-et-SaintDamien, Florimond-Robertet
et la clinique des Lices, nées
toutes trois avant la seconde
guerre mondiale. Yvan Saumet, titulaire d’un DESS de
contrôle de gestion, expertcomptable et ancien responsable local du cabinet d’audit
KPMG, avait du, à l’époque,
convaincre Alain Courtois, le
président de la Chambre de
commerce et d’industrie (propriétaire des terrains sur le
Parc A10), qui était avant tout
favorable à une industrialisation de la zone. C’est chose
faite et pour le bien-être de
tous ! Autour de la Polyclinique et ses 380 salariés dont
50 praticiens, le Pôle santé
de Blois n’est plus le premier
plateau privé dédié à la santé
de la région Centre. Tours et
Orléans ont ultérieurement
conduit leur mutation. Mais il a
bien été un des pionniers de la
révolution vécue par la médecine contemporaine.
Du suspense autour de
l’arrivée d’Aquavital
«Ils voient des médecins
partout»
Pas de médecine à deux
vitesses
«Lorsque l’on développe une
thématique, nous créons les
conditions
favorisant
des
implantations d’entreprise»,
poursuit Yvan Saumet. «C’est
comme cela que ça marche !»
C’est bien la dynamique qui
emporte la décision finale
d’implantation sur un site
plutôt qu’un autre. «Si nous
n’avions pas fait cela, les cli-
Le Pôle santé se porte bien. Il
n’y a guère plus que 6.000 m2
de terrains encore disponibles
sur zone. C’est la société Aquavital qui était pressentie pour
s’y installer et enfin compléter
l’offre de soin de réadaptation
du centre Théraé qui a besoin
d’un bassin de soin. En période
de crise, la société de remise
en forme et balnéothérapie
a eu plus de mal que prévu
à trouver ses financements.
«Nous poussons pour qu’un
projet de cette nature achève
le processus d’occupation du
Pôle santé», témoigne Yvan
Saumet. Pour l’heure, l’espace
est réservé à Aquavital, mais si
celui-ci faisait défaut, un autre
projet pourrait le remplacer.
16
Le Petit Blaisois - Numéro 10 - 14 janvier 2013
niques indépendantes auraient disparues.» Chantre du
rapprochement public/privé,
dont les complémentarités
tireraient l’offre de soin vers
le haut, Yvan Saumet réfute
totalement l’idée qu’il existe
une médecine publique lourde,
prenant en charge les opérations déficitaires, et une privée, concentrée sur les petites
interventions rémunératrices.
«Ce concept est faux. L’ouverture d’un service d’urgence
Comment va évoluer l’offre de
soin de notre pays à l’heure
où l’on parle souvent de
«déserts médicaux» ? Pour
le patron de la Polyclinique,
la concentration de l’offre
médicale est inéluctable : «Le
remplacement des anciens
médecins ruraux par un médecin étranger ne tient pas la
route !» Les Français auraient
gardé en tête l’image du médecin de famille présent dans
chaque village, sans prévoir
l’évolution sociologique de
la profession. Désormais le
médecin ne peut plus se retrouver seul, soit parce qu’il
est marié avec une personne
qui n’exerce pas cette profession, soit qu’il a besoin de
mutualiser son foncier pour
des impératifs économiques,
soit qu’il ressente l’impérieuse
nécessité d’un regroupement
pour favoriser le partage des
connaissances. «Le médecin
de garde 24h/24 qui se lève
en pleine nuit au moindre
appel ce n’est plus possible.
De plus La formation permanente des médecins est
devenue incontournable. Les
meilleurs médecins seront
toujours ceux qui ne sont
pas seuls. Ils ont besoin de
se regrouper pour confronter
leurs expériences.» Le chirurgien d’hier était spécialisé en
tout, il intervenait en chirurgie orthopédique ou viscérale
indifféremment. Désormais
les spécialisations sont de
plus en plus pointues et exigeantes. Par extension, pour
Photo Agglopolys Philippe Lavallart,
Yvan Saumet, un système de
Pilote: Loisirs Loirevalley
garde efficace c’est au minimum trois praticiens compléà la Polyclinique nous coûte mentaires dans une spécialité
600.000 euros par an, sans différentes.
aucune subvention publique.
Nous recevons 10.000 per- Le concept Pôle Santé, forsonnes en urgence, pour cément concentrationnaire,
40.000 entrées à l’hôpital. serait l’avenir d’une offre de
Nous sommes devenus indis- soin de qualité et économipensables. Nous voulons avoir quement pérenne. C’est acté.
du sens. L’ouverture d’un ser- Il n’y a pas d’autres schémas.
vice d’urgence génère de l’acti- On fustige la démographie
vité pour les blocs. La Polycli- médicale, mais c’est un faux
nique traite tous les patients, il problème. Il y a plus de mén’y a pas et il n’y aura jamais decins aujourd’hui qu’il y a 10
de sélection de patients...»
ans.» Les Français demande-
raient beaucoup à leur médecin... Trop ? Aujourd’hui la revalorisation de l’offre médicale
en milieu rural passerait par
une revalorisation salariale.
«On leur demande beaucoup
avec peu de reconnaissance.
Il existe bien des Smicards de
la santé. Les rémunérations
des médecins de secteur 1
ne sont pas normales.» Enfin,
Yvan Saumet assure qu’il vaut
mieux faire 60 Kms pour trouver un plateau de qualité bien
équipé, plutôt que de trouver
une offre de soin de proximité
qui ne dispose pas de tous les
matériels techniques indispensables. «Toutes les études
vont en ce sens. Ce n’est pas
l’établissement de proximité
qui est le plus efficace, mais
celui qui possède la taille critique».
Yvan Saumet est le président du
directoire du groupe indépendant blésois
Hôpitaux Privés du val de Loire (HPVL)
qui comprend entre autres, la Polyclinique de Blois, Théraé centre médical et
la crèche interentreprises Parcadix. Le
groupe emploie près de 450 personnes
autour d’une vingtaine de spécialités
médicales et chirurgicales.
C’est une chance qu’a su saisir
la ville de Blois. D’abord pour
les 600 emplois induits sur
zone. La concentration médicale n’est plus une question
de concurrence entre Blois
et un chef-lieu de canton.
Désormais c’est vers Tours
ou à Orléans que s’effectue
l’attractivité médicale. «Nous
avons réussi à sauver ces
emplois sur Blois. Toutes les
femmes préfèreraient accoucher à un pas de leur domicile, mais rien ne le justifie.»
Didier Morazin.
MENUISERIE LEGGIO Christian
Pose BOIS - PVC - ALU
Portes et Fenêtres - Portes de garage
Stores, Stores bannes, Vénitiens,
Volets battants et Volets roulants
Portails, Portillons et Motorisations,
Parquets flottants
ATELIER DE FABRICATION BOIS
Ameublement intérieur, Cuisines,
Salles de bains, Dressing, Armoires
Actuellement
Pour toutes commandes de vos menuiseries
PVC & ALUMINIUM, un délai de 5 semaines de livraison,
après signature de votre devis.
DEVIS GRATUIT
La menuiserie au service du particulier
Tél. 09 60 06 11 45 / 06 80 44 49 63
4, “La Simonière” 41400 PONTLEVOY
La Polyclinique a été ouverte au public en janvier 2006
http ://www.facebook.com/menuiserie.leggiochristian
Courriel : [email protected]
dossier
La Polyclinique
Commencé en juin 2004,
le chantier de la Polyclinique de Blois est arrivé
à son terme à la fin 2005
pour une ouverture au
public en janvier 2006.
Représentant un investissement de 37 millions d’euros,
il symbolisait à l’époque une
évolution notable du système
de soins français qui, comme
d’autres secteurs, avait besoin
de regrouper ses acteurs et ses
moyens pour des questions de
productivité et d’efficacité.
L’Agence régionale d’hospitalisation -ARH, l’autorité publique
régulatrice de l’harmonisation
de l’offre en soins hospitaliers
(devenue depuis Agence régionale de santé) avait encouragé
et favorisé le chantier. L’État a
versé, dans le cadre du plan
Hôpital 2007, une contribution
de 7 millions d’euros pour
cette offre de soins, présentée,
en 2006, comme le plus grand
plateau privé dédié au soin
de la région Centre, la Polyclinique est aujourd’hui le troisième. Désormais le pôle santé
«Vinci» de Tours, et «Euralliance» d’Orléans ont achevé
leur processus de regroupement. Mais c’est bien l’exemple
de Blois qui allait être pionnier
en ce domaine.
Il s’agit d’une clinique de type
MCO, comprenez «Médecine»
(dont une spécialisation en
oncologie ambulatoire, le traitement du cancer), «Chirurgie» (orthopédique, viscérale
et vasculaire) et «Obstétrique»
(maternité). Sur un terrain de
5 hectares, la Polyclinique de
Blois se compose de 4 bâtiments principaux sur un total
de près de 22000 m² développés. Sa capacité d’accueil est
portée à 174 lits plus 60 places
en soin ambulatoire (hospita-
(labyrinthe végétal, terrains
multisports, parcours santé…)
de plus de 12000 m².
Aprionis
lisation de courte durée). Le
bloc opératoire est composé
de 12 salles d’opération et
d’une salle de réveil pouvant
accueillir jusqu’à 20 patients
concomitamment.
Marquant l’entrée des lieux,
une tour de consultation sur
cinq niveaux communicante
avec le bâtiment principal,
accueille tous les services de
médecine générale. Enfin, un
parking de 550 places complète le dispositif.
Peu à peu se sont regroupés
sur le site un laboratoire d’Analyses médicales indépendant,
un centre de radiologie indépendant et un IRM Scanner
indépendant.
L’offre médicale de proximité
est désormais complète. Hors
consultation externe, la Polyclinique a reçu en 2012 quelque
20.000 patients et a accueilli
900 mamans.
Le Centre médical
Mosaïque
L’année d’après l’ouverture de
la Polyclinique de nombreux
médecins libéraux ont senti
le besoin de se regrouper en
une structure d’offre de soins
unique. Blois accueille le premier centre médical Mosaïque.
Ce bâtiment de 1 829 m2 de
surface utile a été inauguré
le 9 septembre 2006 dans la
commune de La Chaussée St
Victor, sur le Pôle santé. Ce
centre réunit des praticiens
exerçant des disciplines très
variées. Pas moins de 24 professionnels du monde médical
et paramédical y sont actuellement installés, parmi lesquels :
un cardiologue, un chirurgiendentiste, un échographiste, un
diététicien, un gastro-entérologue, une infirmière libérale,
un ophtalmologiste, un ORL,
un pédicure-podologue, un
pneumologue.
Un bâtiment lumineux et
convivial avec ses larges baies
vitrées, ses lignes simples et
son architecture moderne est
organisé sur deux niveaux.
Les praticiens sont répartis sur
quatre pôles indépendants,
reliés par un atrium central
servant d’espace d’accueil
commun. Cette conception
architecturale permet de rationaliser les circulations entre
cabinets.
Le Parcadix
Au coeur du Pôle Santé HPVL
a ouvert en octobre 2008 une
crèche privée inter-entreprises : Parcadix. Il s’agit de
l’union de deux projets : l’un
porté par la Polyclinique de
Blois, pour les besoins de son
personnel, et l’autre porté par
des investisseurs privés. Les
crèches publiques actuelles ne
répondent qu’imparfaitement
aux besoins actuels: manque
de places, horaires trop stricts
et peu compatibles avec les
horaires de travail, implantation éloignée des lieux de tra-
Découvrez la performance des verres Varilux® S series,
votre opticien vous réserve
Bien au-delà de ces structures qui sont les piliers du
Pôle Santé, de nombreuses
entreprises sont venues se
greffer à cette entité au fil du
temps. Parmi elles, il importe
de dire quelques mots sur le
groupe Aprionis. Certes si l’on
ne peut directement inclure le
groupe mutualiste de protection sociale au sein du Pôle
Santé, force est de constater
qu’il s’est naturellement redéployé sur ce secteur. Depuis la
naissance de l’Irrapri en 1975
et son site historique du mail
Pierre-Charlot, la croissance
exponentielle du groupe n’a
cessé de lui poser des soucis
de logistique. Ces soucis sont
arrivés à leur terme avec le
redéploiement des 800 salariés blaisois sur un seul site.
Souvent présenté comme le
siège administratif du groupe,
ce bâtiment de 20.000 m2
flanqué d’un restaurant interentreprise, reste le fer de lance
immobilier de la société. Apriovail. Parcadix est une structure nis est le 3e employeur privé
qui accueille en premier lieu du département.
les enfants des entreprises
partenaires.
Et de nombreuses
entreprises du secteur
Théraé
médical et paramédical
En rejoignant le groupe Hôpitaux privés du Val de Loire, la
clinique Claude-de-France a
quitté son site historique de la
Croix-Chevallier pour rejoindre
le Pôle Santé en juin 2012
après 15 mois de travaux. Le
déménagement de cet établissement était devenu indispensable afin de respecter à
la fois les normes techniques
et les attentes en termes de
qualité hôtelière et d’environnement. Situé sur le Pôle santé
de la Chaussée Saint-Victor, ce
nouvel établissement bénéficie
d’une surface plus grande et
de locaux adaptés pour proposer ses trois spécialités : La
prise en charge de patients en
soins de suite et de réadaptation polyvalente - La prise en
charge de l’obésité de l’adulte
et du diabète de type 2 en
hospitalisation complète ou en
ambulatoire - Et enfin la prise
en charge de l’obésité chez les
adolescents en hospitalisation
complète ou en ambulatoire.
Théraé, Centre Médical est le
seul établissement de soins
de suite et de réadaptation
référent sur la prise en charge
des suites de la chirurgie bariatrique en région Centre. Sa
capacité d’accueil est de 113
lits autour d’une construction
de 7000 m² sur un terrain de
plus de 2 hectares avec parc
A hauteur de la crèche s’est
installée une structure qui
rayonne sur l’ensemble du
Loir-et-Cher. Le groupe ARAIR
est un opérateur de référence
de l’hospitalisation et du maintien médico-technique à domicile... C’est le siège administratif de cette société qui a rejoint
le Pôle Santé.
On notera également la présence d’un audioprothésiste
Audilab, d’un service de matériel orthopédique «Cammas»
qui s’est installé dans la tour
de consultation.
Plus récemment, au coeur du
Pôle Santé sur le Parc A10,
la CCI a réalisé un bâtiment
à haute performance énergétique destiné à la location par
des bureaux et commerces. De
nombreuses entreprises rayonnant dans l’univers médical et
paramédical s’y sont installées.
Par exemple, le Groupement
de coopération sanitaire (GCS)
Télésanté Centre a quitté ses
anciens locaux du centre ville
de Blois, qui n’étaient plus
adaptés, pour rejoindre ce
bâtiment administratif au 6 rue
du Professeur Maupas. Télésanté est un service spécialisé
travaillant principalement sur
la mutualisation informatique
des systèmes d’information
des établissements de santé et
de la médecine libérale.
84, rue Jean et Guy Dutems - 41500 MER
Tél. : 02 54 81 02 46
Ouvert du mardi au samedi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 19h.
Centre Super U - 41220 SAINT LAURENT-NOUAN
Tél. : 02 54 87 73 61
Ouvert du mardi au samedi de 9h15 à 12h15 et de 14h à 19h.
Photo Agglopolys Philippe Lavallart,
Pilote: Loisirs Loirevalley
Le Petit Blaisois - Numéro 10 - 14 janvier 2013
17
eChos
Beauce
◗ Vendôme
◗ Mer
Le cabaret Madame Sans Gêne médaillé
Catherine Bachelier,
sous-préfet
de Vendôme a récemment remis la
médaille de bronze
du tourisme à
Laurent Boiset du
cabaret «Madame
Sans Gêne». C’est
une vraie reconnaissance pour ce
cabaret, qui fête cette année ses
15 ans. L’établissement s’inscrit
ainsi comme destination touristique du département et est
par an, notamment des groupes
venant de toute la région Centre
mais aussi de beaucoup plus loin
comme la Vienne ou l’Orne.
En 2013, outre les dîners spectacle, Annie Cordy la marraine
des dames sans gêne sera au
Minotaure de Vendôme pour 2
spectacles exceptionnels les 23
et 24 février.
reconnu comme partenaire au
même titre que d’autres lieux
du département. Le cabaret accueille environ 10 000 personnes
Cabaret Madame Sans Gêne
RN 10 - 41100 VILLERABLE
0254670097 - Fax : 0254890876
www.madamesansgene.com
Conseil général
Le groupe socialiste et républicain vote
contre le budget primitif 2013
Le budget primitif 2013 consolidé, voté par la majorité du
Conseil général de Loir-et-Cher,
les élus socialistes et républicains ayant voté contre, alors
que rien ne l’indiquait tout au
long de la session de décembre
dernier, s’élève à 401,400 millions d’euros, dont 384,400
pour le budget principal auquel
s’ajoutent les cinq budgets annexes. Le parc routier (9,4 millions) devance ce qui est prévu à
l’aérodrome du Breuil pour lui redonner une certaine utilité sur le
plan économique et stratégique
(2,8). Suivent ensuite le fonds
de solidarité logement (1,5) ; le
laboratoire départemental d’analyses (1,3) et le service de qualité de l’eau (0,9). Comme l’avait
rappelé, en ouverture, le président Maurice Leroy « La fiscalité
directe n’augmentera pas, et ce,
pour la 7ème année consécutive,
car nous entendons ne pas surcharger le contribuable en ces
temps difficiles car d’autres s’en
chargent ». À bon entendeur,
salut…
Dans ses explications et celles
de son groupe, Gilles Clément
s’est inquiété de la situation de
certains EPHAD dans lesquels il
conviendrait de prévoir la création d’emplois d’avenir, comme
en Eure-et-Loir, en développant
les formations d’aide soignant ou
d’auxiliaire de vie, avec prise en
charge par la région Centre, mais
aussi de la situation de l’aide au
logement en relevant le quotient familial à 350 euros, contre
305 aujourd’hui, pour mieux
répondre aux difficultés grandissantes des ménages sans emploi
ou des travailleurs précaires.
Gilles Clément a souligné les
éléments positifs de ce budget
comme l’investissement maintenu à 54 millions, l’endettement
maîtrisé à moins 300 euros par
habitant et la fiscalité maintenue
à zéro, tout comme la suppression de la part forfaitaire de la
Dotation de Solidarité Rurale.
18
Souhaitant certaines économies
de gestion du personnel, avec 192
employés contractuels, soit 14%
des 1.341 membres de l’effectif,
ainsi que dans le chapitre communication, Gilles Clément attira
l’attention de ses collègues sur
la quais stagnation des recettes
de fonctionnement (0,2%), et la
progression des dépenses courantes (1,7%). Et comme les dotations de l’État n’évolueront pas,
le groupe socialiste et républicain
demande un effort indispensable
pour réduire les dépenses de
gestion…
Maurice Leroy regretta cette
position à un moment où, plus
que jamais, la solidarité d’équipe
aurait dû jouer…
Mais, outre cette position des
membres du groupe socialiste et
républicain, qui entre dans le jeu
direct de la démocratie, avec majorité et opposition, même à fleurets mouchetés et avec panache
républicain, un incident, un faceà-face violent a opposé Catherine
Lockart, conseillère généralemaire de Vendôme au président
Maurice Leroy, au sujet des dernières élections législatives. Ils
emble que le maire de Vendôme
se soit trompé de tribune, mettant même mal à l’aise certaines
membres de l’équipe socialiste et
républicaine qui n’ont pas, tous,
compris que ce ne soit pas Gilles
Clément qui prenne la parole.
D’autant plus que Catherine Lockart n’était pas la candidate du
PS et des forces de gauche dans
ce duel oratoire puisque Maurice
Leroy était affronté au second
tour à Karine Gloanec-Maurin,
vice-présidente du Conseil régional Centre. L’objet du courroux et
de l’ire de Catherine Lockart ? Le
fait que le Conseil constitutionnel
ait demandé à Maurice Leroy,
sur plainte du candidat du front
national, Jean-Yves Narquin,
maire de Villedieu-le-Château, de
rembourser une partie d’encarts
publicitaires parus dans la presse
locale au nom du Conseil général
Le Petit Blaisois - Numéro 10 - 14 janvier 2013
de Loir-et-Cher, en pleine campagne. Ce qui avait été accepté
comme valable et non répréhensible, il y a 5 ans, sur le dépôt
de la même plainte, de la part du
même Jean-Yves Narquin, avec
le même sujet, ne l’est plus en
2012. Comprenne qui pourra. La
question insidieuse portait sur le
fait de savoir qi cette « amende »
allait être réglée par le candidat
lui-même ou par la collectivité
dont il assure et assume la présidence. Ça sentait, à vue de nez un
peu à la Cyrano, la précampagne
des élections municipales à Vendôme pour 2014 et l’ambiance fut
lourde pendant quelques instants
dans cette salle Kléber-Loustau
où le consensus républicain avait,
au fil des décennies, correspondu
beaucoup à la douceur de vivre
en Loir-et-Cher, dans la vallée de
la Loire ou du Loir. Pour les avoir
vus de face, on sentait quelques
élus de gauche pas très à l’aise
et un peu interloqués. Chacun
aurait préféré, et de loin, que
cette question intervienne en
terre vendômoise, mais pas là…
Sans en développer la somme,
Maurice Leroy a répondu qu’il
se pliait aux décisions des Sages
du Conseil constitutionnel qui
n’avaient pas mis en cause son
élection, qu’il paierait de sa
poche ce qu’il faudra rembourser car « dans ma famille avec
une mère qui a été femme de
ménage, on ne joue pas avec ces
questions d’honneur » et regretta en conclusion que le maire de
Vendôme se soit transformée en
porte-parole du Front national.
Le dérapage avait été contrôlé et
l’incident était clos, mais il y avait
comme une atmosphère des
plus mauvaises qui planait sur
l’ensemble de l’édifice et, dans
les couloirs, certains ne comprenaient ni l’attitude de Catherine
Lockart, ni le fait que ce ne soit
pas Gilles Clément qui eut été le
porte-parole de cette « attaque »
virulente, au nom du groupe. Le
repas commun, qui suivit, a dû
être tout aussi perturbant. On
était à moins de quinze jours
de la trêve des confiseurs et du
passage du Père Noël…Paix sur
la terre aux femmes et hommes
de bonne volonté. On en a manqué un peu pour cette dernière
session de l’année. Michel Leroux
n’aurait pas aimé…
Richard ODE
3ème salon de loisirs créatifs
Les 19 et 20 janvier
A Mer (41), l’association Passions au bout des doigts vous
présente son 3ème salon de
loisirs créatifs « Passions et
Créations » : Le samedi 19 et
le dimanche 20 janvier 2013,
de 10h à 18h à la Halle de
Mer. Nombreux exposants en
Scrapbooking, encadrement,
cartonnage, créateurs de broderie au ruban, traditionnelle
et points comptés, rubans et
galons, fils à broder, hardanger, boutis, patchwork, feutrine, laine, céramique pour
customisation, abat-jour, gourmandises en plâtre, meuble
en carton, perles et boutons,
métier à broder, pâte polymère
et argile, matériels divers, tout
pour faire de vos loisirs un moment créatif et récréatif. Nombreux ateliers où vous pourrez
exercer vos talents, gratuits
pour les enfants.
Vous
pourrez
également
découvrir les travaux de l’association Passions au bout
des doigts sur le thème des
vacances en France. Bar et
restauration rapide sur place –
Entrée 2€.
Contact Nicole Pinault
09 64 24 17 44
Courriel : [email protected]
Sologne
◗ Theillay
Expo-Vente d’Art animalier
19 –20 Janvier - Château de Rère
Invités: - Jacques BertrandRouvrais, chasseur de sauvagine, veneur, pêcheur en mer ;
cet artiste connu et reconnu
pour la finesse et la qualité de
ses gravures aquarellées nous
fait le plaisir pour cette première exposition de l’année,
de pouvoir vous présenter ses
nouvelles aquarelles et huiles
sur papier originales sur ses
thèmes de prédilection.
- Marguerite Bréguet,fidèle
participante à nos manifestations apporte son lot de nouveautés ou le cheval et l’hu-
mour sont étroitement mêlés.
- Anne de Sauveboeuf exerce
avec beaucoup de talent
l’art du Raku; en constante
recherche, elle explore des
sujets de plus en plus variés.A
chacune de ses participations,
elle nous fait l’honneur de ses
dernières créations.
Ces 3 artistes à l’honneur de ce
mois de Janvier seront accompagnés des oeuvres de Catherine Clouet (peinture sur soie),
Charles Ragueneau (sculpture acier), Christian Maas
(bronzes), Daniel Ibled (bois)
A.T.S. THENAY
et Yves Castel (bronzes).
Pour marquer le passage à la
Nouvelle Année, des remises
exceptionnelles vous seront
proposées sur différentes
oeuvres de cette exposition .
Horaires expo: 14h30 – 19h –
Entrée Libre
Renseignement expo:
02.54.83.09.62
www.clubarchedenoe.com
Visite guidée du château par le
Comte d’Orléans (5€) le samedi à
15h30 .
Renseignement château:
06.60.32.20.78
39 route de Contres • 41400 THENAY
Tél. 02 54 32 59 43
www.atsdaniel.fr
PEUGEOT 207
1,4L-HDI-CONFORT 5P
Noir métal - 06/2010
Diesel -62 620
VEHICULE TRÈS PROPRE
GARANTIE 12 MOIS
8 900e
MINI COOPER
1,6 L-122 CV-BV6
ROUGE METAL - 2010
Essence -16620
ETAT NEUF
GARANTIE 12 MOIS/
POSSIBILITÉ 24 MOIS
14 900e
PEUGEOT 308
1,6L-E-HDI-112 ACTIVE
GRIS ALU- 02/2012
Diesel -16 950
VEHICULE ÉTTAT NEUF
GARANTIE CONSTRUCTEUR
CITROEN C3
1,4L-HDI-70 ATTRACTION
GRIS METAL- 01/2011
Gasoil -21 000
VEHICULE ÉTAT NEUF
GARANTIE 12 MOIS
14 900e
SEAT ALTEA
1,6L-TDI-105-FAP
start & stop
NOIR - 07/2011
Gasoil -24 840
VEHICULE ÉTAT NEUF
GARANTIE CONSTRUCTEUR
14 900e
9 900e
PEUGEOT EXPERT
FOURGON-TOLE PACK
CD CLIM 227
BLANC - 11/2011
Gasoil - 48 200
VEHICULE PARFAIT ETAT
GARANTIE 12 MOIS
12 900e
40 VÉHICULES EN STOCK À TOUS LES PRIX
Anti-cernes :
ndant quelques minutes
Appliquer sur les cernes pe
bibés d’infusion tiède de
des cotons à démaquiller im
très fort ou de bleuet.
camomille, de tilleul, de thé
essayer de trouver
Chacun doit tâtonner pour
convient le mieux.
laquelle de ces infusions lui
Maison
Pour enlever une tache de bo
ugie sur une nappe :
après durcissement de la cir
e, froisser le tissu ce qui
a pour but de faire tomber un
e partie de la cire, puis
gratter ce qui reste avec la lam
e d’un couteau. Repasser le tissu à l’endroit de la tac
he avec un fer chaud
en intercalant une feuille de
papier buvard.
Vous êtes un chef !
99
IMMOBILIER - VENTES
Bie n vue s, bien lues, bien vend ues
99
BONNES AFFAIRES
Blois Vienne, Duplex +67 m2, proche commerces et Loire,
dans petite copropriété. Cuisine aménagée, salle de séjour (attenante), petit poêle à bois, chauffage éléctrique,
double vitrage, mezzanine, grande chambre, WC, salle de
bain, cave. 93 000€
Tél. 02 36 23 50 47 ou 06 08 77 57 85
99
LOCATION - OFFRES
Montrichard, (41), loue dans résidence services pour
retraités, 2 pièces 47m2 + balcons + garage, loyer + service : 1300€, idéal pour 2 personnes, cadre très agréable
Tél. 06 19 34 79 83
99
VACANCES - VILLEGIATURES
Loue aux Contamines-Montjoie (74), studio 3/4 personnes,
aux pieds des pistes
Tél. 02 48 75 58 21 heures repas
99
VEHICULE - VENTES
Vends Citroën C2 1.1 Pack 4 ch - 3 portes - 2005 88 000 km - essence - consommation : environ 6 l/100
- couleur : noire et intérieur rouge et noir en tissu - ABS
- direction assistée - banquette 2/3-1/3 - fermeture centralisée - airbags - vitres électriques - lecteur CD - climatisation - distri ok, pneu avant neuf, pneu arriere bon état,
clim neuve, frein neuf, vidange ok = pas de frais à prévoir
- Plusieurs factures d’entretien citroën - CT a faire le jour
de la vente - Prix : 4 500 € a débattre
Tél. 06 37 88 74 85
Coupé ALFA ROMEO GTV
2L-150CV-1998-167000km-gris métallisé excellent étatintérieur cuir rouge MOMO-toit ouvrant
pneus 10000km
Jantes Alu Téléphone-ligne d’échappement refaite
Radio CD MP3, climatisation OK
courroie de transmission10000km
Disponible de suite
Tél. 02 48 57 39 87 ou 06 98 18 01 49
OEUFS POCHÉS
AU SAUMON :
Temps de préparation
: 20 min
Temps de cuisson : 3
min
Ingrédients pour 4 pe
Mettre dans une casserole
, 2 litres d’eau et 1/2 ver
re
de vinaigre blanc, porte
r à ébullition, puis baiss
er le
feu pour que l’eau soit fré
missante.
Casser les oeufs dans
une tasse chacun. Avant
de
mettre l’oeuf à pocher, do
nner un tour de cuillère
en
bois pour faire tourner
l’eau et y faire glisser l’oe
uf.
Faire cuire pendant 3 min
utes, ôter l’oeuf avec un
e
écumoire et le mettre au
ssitôt dans l’eau froide po
ur
arrêter la cuisson. Le me
ttre ensuite à égoutter
sur
du papier absorbant.
Mélanger la crème fraîch
e, l’échalote hachée et la
ciboulette. Poser une tranch
e de saumon fumé dans
le
fond d’un bol, déposer dé
licatement l’oeuf poché
au
centre, ajouter la prépa
ration de crème et rabatt
re
les coins de la tranche de
saumon de façon à obten
ir
un ballotin.
Le retourner sur une ass
iette. Faire de même po
ur
les 4 ballotins. Mettre au
frais au moins 2 heures.
Le Petit Blaisois
vos petites annonces
tous les 15 jours
JOURNAL
rsonnes :
4 oeufs
4 belles tranches de sa
umon fumé
4 c. à soupe de crème
fraîche épaisse
1 échalote hachée
2 c. à soupe de cibou
lette
Sel, poivre
Vends SKODA FABIA combi1,6 TDI, 105 CV expérience.
Peinture métal bleue clair, janvier 2011, 16 0000 km, 1ère
main toutes options, plus attelage, roue de secours, antivol de roue, bavettes avant et arrière.
Etat neuf prix argus 14 500€ vendu 13 000€ à débattre.
Tél. 06 76 44 13 71
le Petit
99
BONNES AFFAIRES
10.293m2 à vendre, terrain en position dominante sur voisins avec constuction inachevée. C’est un milieu rural où
l’activité agricole est lointaine. Terrain sur 2 communes et
2 départements à 1km de la route D7via D75
Tél. 06 37 11 20 84
Tôles de bardage et toiture, isolation, panneaux tuiles
en provenance directe de l’usine
Tél. +352 26 51 88 20 www.dugal.lu
Vends vêtements garçon 12/14 ans, fille 38/40 prix intéressant, sac à dos, DVD films
Tél. 06 50 88 58 82
Vends BILLARD américain (1,85m x1,05m) TBE, piétements tournés en chêne, 1400€.
Tél. 02 54 97 51 50 et le soir tél au 02 54 97 71 65.
PlUs JaMais seUl(e)
Nord BLOIS, Retraitée du privé de 74 ans qu’elle est loin
de paraître ! Une réelle jeunesse de corps et d’esprit !
Coquetterie de bon goût, féminine, excellente cuisinière,
toujours le mot pour rire, le sourire facile, (voiture, revenus
confortables) Thérèse saura apporter chaleur, tendresse
et réconfort en ce début d’hiver 2013 au Compagnon qui
voudra mettre du piment dans sa vie et dans ses nuits
!!Vous Mr : 67/77 ans, surtout en bonne santé physique !!
02.54.78.10.24. ou 06.73.08.98.49.
Réf. unicis/LPB 01205
Je m’appelle Francine, j’habite Blois, je suis divorcée
j’ai 54 ans, je recherche un homme sérieux entre 50 et
55 ans qui habite Blois ou les alentours, sans bouque ni
moustaches, je ne cherche pas une aventure mais une
relation durable
Tél. 02 54 43 74 05 ou 06 30 29 56 91
Femme 47 ans célibataire, recherche homme 47/53 ans
avec permis, habitant Blois ou ses alentours, simple, non
fumeur, sans enfant aimant faire la cuisine, pas sportif,
sérieux, français.
Vos coordonnées avec adresse.
Ecrire au journal qui transmettra :
Le Petit Solognot - BP 57
412012 ROMORANTIN cedex
Réf : REN/10/01
Fem 39a, délaissée par mon mari, je rech
Hom. 0899 46 17 31 Code 13214
(fk-1,35€/a,0,34€/mn)
Fem 42a, divorc. ch renc ac hom max 65a
pour RDV appel le 0899 56 19 63
Code 12826 (fk-1,35€/a,0,34€/mn)
Pour des rencontres pas SMS ? Facile,
envoyez COORD au 61100
(fk-35c+sms)
Le charme de la soixantaine
pour ce Jeune Retraité du privé
en périphérie de BLOIS ! Belle
allure sportive, grand, moderne
et soigné, divorcé, il est décidé
en 2013 à retrouver le bonheur,
partager sorties, loisirs, quotidien avec une Femme douce,
naturelle, 55/65 ans, CVD, du
41, apprendre à se connaître
tranquillement avant d’envisager vie commune si réelles affinités…Pourquoi pas avec vous
Mme qui lisez cette annonce ?
02.54.78.10.24. ou
06.73.08.98.49.
Réf. unicis/LPB 01202
6 MOIS DE RENCONTRES GRATUITS SUR VOTRE REGION !
(en plus sur une adhésion de 6
mois payante, soit un an de rencontres contrat PU1289) OFFRE
SPECIALE FIN D’ANNEE 2012
prorogée exceptionnellement
jusqu’au 31/01/13)
SOYEZ CURIEUX, RENSEIGNEZ-VOUS à UNICIS LOIR
ET CHER 8 Rue des Rouillis
41000 BLOIS ou www.unicisblois.fr ou 02.54.78.10.24 –
06.73.08.98.49.
sans limitation de mots
Rubrique :
http://www.magnetiseur-regioncentre.com
Consultez nos annonces
ou décrivez votre idéal sur
www.fidelio-blois.fr
www.fidelio-seniors.fr
Renseignez vous
02 54 90 00 99
FIDELIO
à BLOIS
7 rue Denis papin
Cél sans enfant, 24 ans, Employée sur BLOIS, douce,
conviviale, un côté fleur bleue, souriante, joviale, loisirs
simples (ciné, shopping, télé, cuisine…) marre des
rencontres superficielles, est bien décidée en 2013 à
construire une vie de couple basée sur la sincérité, le
respect, la fidélité. Elle vous imagine doux, calme, CVD,
Blaisois
9 JE RÉDIGE MON ANNONCE :
Tél. 06 07 33 18 95
02 38 76 62 30
PLUS DE 100
AGENCES
Aux portes de BLOIS, jolie
brune, féminine et moderne, le
regard franc et direct, 55 ans,
salariée dans le privé, divorcée, look moderne et féminine,
battante, autonome financièrement, ses enfants maintenant indépendants elle veut en 2013 reprendre goût à
la vie de couple, avec un Homme dans ses âges, du
41, sincère, avec éducation et savoir-vivre, soigné, CVD,
motivé par une vraie relation.
02.54.78.10.24. ou 06.73.08.98.49.
Réf. unicis/LPB 01203
t ’ANNONCES
du es
e n vvee n du
bii en
l u e s, b
v u e s, bi e n lu
pratique le bio magnétisme
pour votre bien-être.
Maux de dos, états de stress, fatigue,
disfonctionnements physiques et émotionnels.
siret : 514 696 459 00015
Spécia l R e n co nt re
Au sud de BLOIS, Retraité Cadre, 70 ans passé, grand,
mince, élégant, culture, éducation et savoir-vivre, il a tout
du gentleman ! Plutôt ville que campagne, il aime néanmoins la nature, les sorties culturelles mais aussi danser de temps à autre ! Pour profiter encore des belles
années à venir il souhaite être accompagné d’une Dame
dans ses âges, CVD, du 41, avec un brin du culture, de
charme, de féminité, disponible.
02.54.78.10.24. ou 06.73.08.98.49.
Réf. unicis/LPB 01200
François BACINELLO,
MAGNÉTISEUR
à Dry (45)
552
Trucs et astuces
Beauté
Tilt’ annonCes
RCS B420 515 116
Les bons conseils…
…de Ninon
25/32 ans, du 41, avec l’envie d’une relation stable et
durable. (pas sérieux s’abstenir…)
02.54.78.10.24. ou 06.73.08.98.49.
Réf. unicis/LPB 01201
Du 41, Employé dans la Menuiserie, 58 ans, divorcé,
avec éducation, valeurs, Michel las de la solitude, veut
changer le cours de sa vie en 2013, rencontrer une
Femme simple et douce, sérieuse comme lui, sans
complications, CVD, d’âge en rapport, avec laquelle
partager d’abord discussions, sorties le week-end, se
découvrir au fil des semaines, avant d’envisager plus si
entente. Rencontre sérieuse assurée.
02.54.78.10.24. ou 06.73.08.98.49.
Réf. unicis/LPB 01204
9 TOUTES RUBRIQUES
1 PARUTION
8€
3 PARUTIONS
16€
× SUPPLEMENT
9 ENCADRÉ
9 PHOTO
9 DOMICILIATION*
4€
10€
8€
* Les réponses à votre annonce par courrier, chez vous.
Tél
9 JE PASSE MA COMMANDE :
Transmettez-nous
vos annonces
de manifestations
par mail :
[email protected]
×
PRIX TOTAL
Nom : ......................................................................
Prénom : ................................................................
€
Adresse ...................................................................
Règlement :
q chèque (à l’ordre de CPE)
q carte bancaire
................................... Code postal .........................
I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I_I
Ville.........................................................................
I_I_I_I
Mail ..........................................................................
validité
I_I_I_I_I
cryptogramme
3 derniers chiffres au dos de la carte
POUR TOUS RENSEIGNEMENTS COMPLÉMENTAIRES :
TÉL. 02 54 83 41 41 DEMANDER CRISTÈLE
le lundi, mardi et jeudi (9h/12h - 14h/16h)
Envoyez votre annonce avec votre règlement à :
Le Petit Berrichon
BP 57 - 41202 ROMORANTIN Cedex
Le Petit Blaisois - Numéro 10 - 14 janvier 2013
19
sarl Orsyl rcs Orléans n° 533 248 969
Achat & Vente d’Or
«Achetons cher et payons comptant»
Bijoux d’occasion, Or dentaire, vieil Or, Or étranger, Lingots et Pièces d’Or
tier:
é
m
e
notr
À UN
TE
S
I
L
IA
t
R c’es
O
’
l
e
CE
qu
N
A
I
Parce
NF
O
C
S
E
FAIT AI SPÉC
VR
des
1 rue des Orfèvres
s
e
Ru
Po
Ru
e
n
pi
du
is
Pa
Rue Henri Drussy
id
en
D
ay
e
de
us
s
ue
s
re
èv
rf
sO
(angle rue Denis Papin)
Juif
sd
uR
oi
Rue
Qu
ai
de
la
Sa
R
41000 BLOIS
Tél. 02 54 70 39 22
[email protected]
La Loire
20
Le Petit Blaisois - Numéro 10 - 14 janvier 2013
Fermé le Lundi
Du mardi au samedi
10h00-12h30 / 13h30-18h00
www.gold.fr
3 rue Péreira
45000 ORLÉANS
Tél. 02 38 42 71 05
[email protected]
Lundi de 13h30 à 18h00
Du mardi au samedi
10h00-12h30 / 13h30-18h00
(sur RDV hors ouverture)

Documents pareils

Santé

Santé Un ouvrage très élégant paraît tout juste : En quête de chocolat. Le sujet ? Patrick Roger, chocolatier originaire du Poislay, devenu star à Paris. Les images, superbes, mettent en valeur le chocol...

Plus en détail

Le bulletin - Grand Chambord

Le bulletin - Grand Chambord Son dynamisme et ses convictions politiques ont fait de lui un grand maire qui, pourrait-on dire, a apporté la République à Saint-Claude.

Plus en détail