Le modèle britannique d`organisation du sport

Commentaires

Transcription

Le modèle britannique d`organisation du sport
POINT DE VUE...
L AGENCE UK SPORT
A la tête de l agence UK Sport, Liz Nicholl détonne. Cette ancienne joueuse internationale de netball,
rompue aux postes à responsabilité, pilote depuis trois ans l agence responsable du sport de haut
niveau au Royaume-Uni, régulièrement présentée comme un modèle à suivre. Définition des missions,
financements ciblés, coopération entre les acteurs... elle nous présente les
grandes lignes du modèle britannique attaché au sport de haut niveau.
: Qu’est-ce qui fait l’originalité du système
britannique, par rapport aux autres systèmes
européens ?
LN : Je pense que notre modèle est assez
unique car lié à la structure institutionnelle du
Royaume-Uni. Ce dernier étant constitué de
quatre nations, il me semble nécessaire et
logique qu’une structure « parapluie », UK
Sport en l’occurrence, soit responsable de la
gestion du haut niveau.
Pour mener à bien nos objectifs, nous soutenons les fédérations sportives, qui sont
des organisations indépendantes de type
associatif. Celles-ci ont des responsabilités
envers UK Sport. Ce modèle se distingue
donc de bien des modèles européens.
Une distinction entre
sport pour tous
et sport de haut niveau
: Que répondez-vous à vos détracteurs qui
vous accusent de privilégier le sport de haut
niveau au détriment du sport pour tous ?
LN : Notre organisation permet d’atténuer les
divergences à propos des montants investis
dans le sport de haut niveau (notamment dans
les performances olympiques et paralympiques) et dans le sport pour tous, tout
simplement parce que ce sont deux agences
distinctes qui gèrent ces aspects. Sport
England, par exemple, est principalement en
charge de la promotion du sport et de sa pratique pour tous. De plus, UK Sport perçoit un
© DR
: Quelles sont les caractéristiques du
modèle de gouvernance du sport au
Royaume-Uni ?
LN : UK Sport a des responsabilités-clés, d’intérêt national : celles de garantir la performance
et le succès du Royaume-Uni aux Jeux Olympiques et Paralympiques ; de favoriser
l’attractivité du territoire pour l’accueil des
grands événements sportifs et de mener à bien
les relations et le développement international. Aux côtés de UK Sport, quatre agences
sont chargées de la promotion de la participation sportive sur les différents territoires :
Sport England en Angleterre, Sport Wales au
Pays de Galles, Sport Scotland en Ecosse et
Sport Northern Ireland en Irlande du Nord.
Ensemble, nous couvrons le spectre entier des
activités physiques et sportives, de leur promotion à l’amélioration des performances de
haut niveau.
Nos cinq structures ont le statut d’agences
gouvernementales, et sont responsables de
l’allocation des fonds attribués par le Gouvernement et la Loterie nationale. Nous sommes
ainsi responsables devant le Gouvernement en
termes de résultats.
pourcentage fixe des gains de la Loterie nationale, qui est alloué exclusivement aux grands
événements et au succès des performances
internationales. Enfin, nous percevons des
financements non négligeables du Gouvernement. Nous n’avons donc pas à définir
Head of the agency UK Sport , Liz Nicholl is an exceptional personality. Former
international netball player, familiar with senior positions, she has been managing for
three years the agency in charge of high performance sport in the UK, which is
regarded as a model in Europe. Clear definition of the missions, ring-fenced fundings,
cooperation between stakeholders... she explains to us the main characteristics of the
British model on high performance sport.
: Which are the main characteristics of the British sport
governance model?
BC: LN: At a UK level, UK Sport
has key responsibilities which are
of country wide interest: performance success on the Olympic
and Paralympic stages; attracting
major events and international
relations and international development.
At a home country level, there
are organisations such as Sport
England, Sport Wales, Sport Scotland and Sport Northern Ireland
that are responsible for increasing the participation in sport.
Between us we have the entire
spectrum covered, from increasing the participation through to
improving performance.
These five organisations are all
Government agencies responsi-

REVUE

●
ble for investment of Government funding and National
Lottery funding. We are accountable to Government for the
outcomes achieved.
: How far does this model differentiate from the others in
Europe?
LN: I think that our model is quite
unique. It is correlated to the
underlying structure of the UK,
having the home nations. Since
four home nations make up the
UK, it is reasonable to think that
an overarching structure, UK
Sport, needs to be established to
manage the UK level and UK wide
responsibilities.
We invest through sports federations that are independent
membership-based bodies to
achieve those outcomes. The
SPORT, SANTÉ, BIEN-ÊTRE
sports federations are therefore
accountable to us. It is a different model to many countries.
Sport for all and high
performance sport are
clearly differentiated
: What do you reply to those
who say that you choose high
performance sports, at the
expense of sport for all?
LN: The structure within the UK
removes the tension about how
much should be invested in elite
sport (and specifically in Olympic
and Paralympic success) and how
much should be invested in
increasing participation, simply
because
separate
agencies
deal with those subjects. Sport
England, for example, is predominantly dedicated to Sport for
good and increasing participation. At UK Sport, we receive a
fixed percentage of the National
Lottery funding, which is ringfenced for the purpose of major
events and international performance success. In addition, we
receive a reasonable amount of
investment through Government.
So we do not have to make those
tough decisions between participation and performance. It is
really made at the level of
government investment.
Sport is one of four beneficiaries
and receives % of the National
Lottery proceeds for the “good
causes”. UK Sport receives .%
of those sport proceeds. The
remaining .% is mainly focused on participation and facility
development. Overall, UK Sport
receives .% of the total National Lottery proceeds available for
distribution to good causes.
: As a European think tank,
we believe the benchmark exercise is highly relevant in the
European context. What would
Liz NICHOLL
Propos recueillis par Julian JAPPERT et Sophie WAGER
nous-mêmes le difficile équilibre entre sport
pour tous et sport d’élite, puisque cette décision est prise en amont de l’allocation des
fonds, par le Gouvernement.
Le sport est l’une des quatre destinations des
recettes de la Loterie nationale. Il en perçoit
% pour ses « bonnes œuvres ». UK Sport
reçoit elle ,% de cette somme, les ,%
restants étant principalement alloués à la
promotion de l’activité sportive et au développement des infrastructures. En tout, UK
Sport reçoit ,% du total des recettes sportives de la Loterie nationale.
: Notre rôle de think tank européen nous
amène à identifier les points forts des différents systèmes d’organisation. Quels
conseils donneriez-vous suite à votre expérience à la tête de UK Sport ?
LN : La première chose que nous avons
appris, c’est le pouvoir qu’implique un projet
qui fait consensus. Une fois ce projet établi,
il est plus facile de s’aligner derrière. Il est
possible d’avoir plusieurs décideurs à plusieurs niveaux tant qu’au sein de chaque
structure des responsabilités très claires sont
établies et que des comptes sont rendus à
différents niveaux hiérarchiques. Même si
différentes organisations et acteurs coexistent, s’ils travaillent tous dans la même
direction, cette diversité n’est pas un problème.
Au Royaume-Uni, plusieurs agences gèrent
différentes composantes du sport, mais il y a
une répartition très claire des compétences.
A UK Sport, nous ne tolérons aucune duplication : nous finançons de nombreux
organismes, mais jamais nous ne financerions deux organismes effectuant le même
type de tâches, pour la simple et bonne raison
qu’il s’agirait d’un gaspillage d’argent.
be your recommendations,
according to your experience at
UK Sport?
LN: The first thing that we have
learnt in the UK is the power of
establishing a goal that everybody gets behind.
Once this goal is set, it is then
easier to align everything
behind that. So even if different
organisations
and
actors
coexist, if they are all working
in the same direction, it is not
so much of an issue.
The commitment
of the athletes is
responsible and ethical
There can be many leaders at
many levels, but the most
important principle is that
within this structure, clear responsibilities and accountabilities
are set at every level. In the UK,
many agencies deal with sport
issues, but there is real clarity
about the responsibilities of
every agency.
We, at UK Sport, will not tolerate duplication, we do invest in
: Au Royaume-Uni, les athlètes doivent
contribuer en retour au développement
national. Comment cela s’organise-t-il ?
LN : Le sport de haut niveau reçoit chaque
année M£ de la part du ministère des
Finances et M£ de la part de la Loterie
Nationale. Lors des derniers Jeux Olympiques,
le Gouvernement s’est engagé à maintenir ces
niveaux de financement jusqu’à , afin de
préparer les Jeux de Rio dans des conditions
optimales. Il s’agit d’un engagement considérable dans le contexte économique actuel. En
retour, les athlètes doivent donc prendre cinq
jours par an pour promouvoir le sport à l’école
ou dans les collectivités, avec comme objectif
d’inspirer les générations futures. Les fédérations doivent s’assurer que leurs athlètes
effectuent bien cette mission, en adéquation
bien sûr avec leurs obligations sportives. Il
s’agit d’un effort responsable et citoyen. Ce
système a longtemps été informel, mais c’est
désormais quelque chose que nous formalisons et développons.
L engagement des sportifs :
un effort responsable
et citoyen
: Sport et Citoyenneté anime un réseau
« Femmes et Sport », qui traite des questions
de mixité et d’égalité. Dans quelle mesure
prenez-vous cette thématique en considération ?
LN : Dans le cadre de nos responsabilités en
matière de performance, nous concentrons
notre action sur l’égalité des opportunités
pour des athlètes de niveau égal. Les athlètes
sont sélectionnés sur la base de critères trans-
a number of bodies but we will
never invest in something
that duplicates what somebody
else is doing, simply because
it is obviously a waste of
resource.
: In the UK, the athletes
have to give back for national
development. How is that organised?
LN: We have about £ million
pounds a year from Government
exchequer funding and about
£m a year from the National
Lottery on top of that.
Just before the Olympic Games
finished, Government made a
commitment to sustaining
levels of income through to
 so that we can target
more success in Rio Olympic
Games.
This was a major commitment
in the current economic climate. In return, athletes must
give back  days of their time
to local school and community
sport, with the objective to inspire the next generation.
The sports federations, who
have direct relationships with
parents de performance. Les questions liées à
l’égalité des sexes sont plus du ressort des
stratégies de développement de la pratique
sportive pour tous. D’après moi, il faut une
intervention active pour encourager les
femmes et les jeunes filles à faire du sport et à
développer leur talent.
: Comment votre organisation appréhende-t-elle le principe de double carrière ?
LN : Je pense que c’est une chose que la France
fait mieux que nous. Je sais par exemple que
beaucoup de vos athlètes sont formés en
parallèle de leur carrière à devenir de futurs
entraîneurs. Nous n’excellons pas dans ce
domaine, ce qui explique peut-être nos succès
sportifs incroyables. Nos athlètes sont en effet
essentiellement concentrés sur leurs performances. Nous avons quelques fonds alloués à
la promotion de la double carrière, permettant
par exemple aux athlètes d’obtenir un permis
de conduire, de développer des compétences
en matière de communication, etc.
Nous avons aussi une équipe de conseillers en
développement personnel qui travaillent individuellement avec les athlètes. Cependant,
nous ne faisons pas le lien entre les athlètes et
de potentiels employeurs, alors que vous
faites cela très bien en France. Il s’agit donc
pour nous d’une opportunité de développement et d’amélioration.
www.uksport.gov.uk
Retrouvez cette interview sur
le site de notre partenaire
RTBF Sport :
www.rtbf.be/sport/
the athletes, will help to
ensure that this will work well
alongside their training and
competition schedule. It is a
responsible and right thing to
do.
We have not made it explicit
before but it is definitely
something to carry on and
develop.
: Sport and Citizenship runs
and animates a European
network on “Women and
sport”. Issues such as gender
equality are addressed. To
what extent do you take this
thematic into consideration?
LN: In our performance responsibilities we focus on equal
opportunity for athletes of equal
talent. Athletes are selected on the
basis of transparent performance
measures.
The gender equality issues are
more of a priority for participation
and talent development strategies.
In my opinion, there has to be
active intervention to encourage
women and young girls to participate in sport and develop their
talent.
JOURNAL

●
: How is the principle of
dual careers apprehended
within your organisation?
LN: I think that is one thing that
France does better than we do. I
am aware, for example, that many
more of your athletes train to be
coaches while still competing.
We do not excel at developing a
parallel career path for our
athletes. Maybe it explains why
we have been incredibly successful. The athletes are incredibly
focused on their performances.
We do have a small amount of
money that we use to encourage
athletes to continue with their
education and broader skill development while in training. It
might help them to get driving
skills, develop communication
skills, etc.
We have a team of Performance
Lifestyle advisers who work on
this with athletes on an individual
basis. We do not do any ongoing
work with athletes to link them
with employers, whereas I think
you do this better in France.
We are realising that there is an
opportunity for us to be better at
this in the UK.
SPORT, HEALTH AND WELL-BEING


Documents pareils