DOC – Observatoire d`INDUSTRIE 2015

Commentaires

Transcription

DOC – Observatoire d`INDUSTRIE 2015
Observatoire d’INDUSTRIE 2015
Janvier 2015
Sommaire
P2 ] Contexte
P4 ] Perspectives
P5 ] Investissements
P6 ] Innovation
P8 ] Relations clients / fournisseurs
P9 ] CICE
P10 ] Smart Industrie
P11 ] Profil
Méthodologie
Etude en ligne clôturée le 5 janvier 2015, menée par l’institut MRCC auprès de décideurs de l’industrie dirigeants d’entreprises et directeurs de sites de production ayant une implantation en France.
Au total : 453 répondants de tous les secteurs de l’industrie.
Publics cibles:
- Donneurs d'ordre / industriels / assembleurs finaux ou intermédiaires
- Sous- traitance industrielle
- Sociétés de Bureaux d'études / ingénierie / conseil / design
Etude réalisée pour le salon INDUSTRIE Lyon 2015 par GoudLink
Contact presse: Valentine Brunel, [email protected]
Observatoire d'INDUSTRIE 2015
1. CONTEXTE
a. Perception du contexte économique en France
44% estiment que le contexte économique en France est neutre ou favorable.
A l’inverse, ils sont 56% à l’estimer défavorable vs 54% en 2014.
Q - Au regard de votre activité, comment qualifieriez-vous le contexte économique actuel pour votre
entreprise EN FRANCE ?
Cumul des réponses
17%
3%
17%
Très favorable
Favorable
Neutre
39%
24%
Défavorable
Très défavorable
2015
2014
2013
Sous total FAVORABLE
20%
20%
17%
NEUTRE
24%
26%
26%
Sous total DEFAVORABLE
56%
54%
57%
2
Observatoire d'INDUSTRIE 2015
b. Les freins
Le manque de visibilité est considéré comme le frein majeur avec une moyenne de 7.3/10, en progression vs
2014 et 2013 (6.5 et 6.4)
Le cadre fiscal continue d’être désigné comme un frein important avec une moyenne constante de 7/10.
L’insuffisance de la demande passe de 5.5/10 en 2012 à 6.8/10 pour 2015.
Q. Les éléments suivants sont-ils des freins pour votre activité ?
Notez de 0 à 10 : 0 si cela ne représentera pas un frein pour votre activité dans l’année à venir, 10 si cela représentera un frein majeur
pour votre activité dans l’année à venir.
Le manque de visibilité
7,3
Le cadre fiscal
7,0
Une demande insuffisante
6,8
Le cadre légal
6,4
Le cadre administratif
6,1
Le financement
5,4
La gestion du personnel
5,3
Le recrutement de techniciens
5,2
Le prix des matières premières
4,0
Le recrutement de cadres
3,8
La capacité de production
3,3
L’approvisionnement en matières premières
3,0
Moyenne
Le manque de visibilité
Le cadre fiscal
Une demande insuffisante
Le cadre légal
Le cadre administratif
Le financement
La gestion du personnel
Le recrutement de techniciens
Le prix des matières premières
Le recrutement de cadres
La capacité de production
L’approvisionnement en matières premières
2015
7,3
7,0
6,8
6,4
6,1
5,4
5,3
5,2
4,0
3,8
3,3
3,0
2014
6,6
7,0
6,0
5,7
2013
6,6
6,2
5,9
5,6
2012
6,5
5,4
5,5
4,9
4,6
4,6
4,6
4,3
3,3
2,8
3,2
5,1
5,4
4,6
5,5
3,0
3,0
4,3
4,3
5,8
3,0
3,3
4,9
3
Observatoire d'INDUSTRIE 2015
2. PERSPECTIVES
61% des répondants envisagent une hausse ou la stabilité, 9 points de moins qu’en 2014.
32% évaluent 2015 à la baisse contre 25% en 2014.
7% n’ont pas de visibilité, ils étaient 5% en 2014.
Q - Globalement pour votre activité, comment évaluez-vous l'évolution de vos commandes dans les 12
prochains mois ?
2015
21%
40%
32%
7%
Sous total hausse
Stable
Sous total baisse
Aucune visibilité
2014
29%
41%
25%
5%
2013
20%
38%
36%
6%
2012
30%
39%
25%
6%
Q - Aujourd'hui, quel est votre volume de commande en mois de travail ?
Industriels/ donneurs d'ordres / Assembleurs
Sous-traitant industriel
Société de Bureaux d'études / Ingénierie / Conseil / Design
26%
28%
Moins d'1 mois
De 1 à 3 mois
40%
9 mois et +
44%
47%
12%
12%
14%
De 3 à 6 mois
Plus de 6 mois
46%
2%
1%
6%
5%
12%
5%
4
Observatoire d'INDUSTRIE 2015
3. INVESTISSEMENTS
a. Evolution des investissements en 2015
18% des répondants augmentent leurs investissements en 2015 et 24% des industriels / Donneurs d’ordre /
Assembleurs
42% des répondants les stabilisent
40% des répondants baissent leurs investissements en 2015 (48% des sous-traitants)
b. Axes d'investissements en 2015
Focus industriels, donneurs, assembleurs
5
Observatoire d'INDUSTRIE 2015
4. L'INNOVATION
Il y a des industries et des réalités de marchés différentes mais toutes tendent vers un même but, la performance.
Elles sont 94% à estimer qu’une entreprise plus innovante est une entreprise plus performante.
L’INNOVATION & LES INDUSTRIELS / DONNEURS D’ORDRE / ASSEMBLEURS
L’INNOVATION & LES SOUS-TRAITANTS
6
Observatoire d'INDUSTRIE 2015
L’INNOVATION & Les Bureaux d'études / Ingénierie / Conseil / Design
7
Observatoire d'INDUSTRIE 2015
5. Relations clients / fournisseurs : Une vision partagée
Industriels, sous-traitants ou bureaux d’études, conseil design répondent de concerts. Pour 66% les relations
clients fournisseurs sont régies par le contrat cahier des charges / prix.
Seuls 34% qualifient leurs relations de collaboratives.
Pour les 3 grands types d’acteurs, le maître mot d’une collaboration réussie est la confiance : 85% le désigne. Et
sur cet aspect, ils sont 82% à être satisfaits des relations actuelles.
2ème mot le plus important : réactivité, désigné par 72% des répondants. Et sur cet aspect, 76% sont satisfaits.
3ème aspect d’une collaboration réussie selon 42% de la filière : la transparence. Celle-ci n’est satisfaisante que
pour 60% d’entre eux.
8
Observatoire d'INDUSTRIE 2015
6. Le crédit d'impôt compétitivité emploi : CICE
Verbatim : améliorer la trésorerie
augmenter le pouvoir d'achat de mes salariés
Dérisoire et noyé dans la masse. On n’attend pas après pour allez de l'avant!
les clients demandent des baisses de prix équivalentes pas d'impact sur les résultats
motiver les salariés par une mesure d'incitation (prime)
ne pas licencier
9
Observatoire d'INDUSTRIE 2015
7. SMART INDUSTRIE
31% des répondants estiment que l’intégration des technologies de l’Internet est déterminante pour l’avenir de
l’industrie en France. Les bureaux d’études, ingénierie, conseils et designs sont 42% à l’affirmer.
La moitié des répondants s’estiment « avancés » sur le sujet.
A propos de l'intégration des technologies de l'internet dans les processus de production...
Q. Pour aller vers l’usine de demain, l'Usine du Futur, vous privilégiez une évolution au niveau de ...
59%
La production
74%
36%
53%
La conception / Le design
23%
55%
38%
La digitalisation de l'ensemble
des informations
29%
Industriels/ donneurs d'ordres /
Assembleurs
Sous-traitant industriel
Société de Bureaux d'études /
Ingénierie / Conseil / Design
38%
2%
Autre
5%
7%
10
Observatoire d'INDUSTRIE 2015
PROFIL DES REPONDANTS
Industriel / Donneur d'ordres /
Assembleur
22%
35%
Sous-traitant industriel
Société de Bureaux d'études /
Ingénierie / Conseil / Design
43%
Implantation internationale :
63% des industriels sont aussi implantés en dehors de la France, 48% des sociétés d’ingénierie, BE, conseil et
design, et 28% des sous-traitants
Q. Régions d’implantation hors France ?
Aucune autre : 57%
EUROPE DE L'OUEST
EUROPE DE L'EST
EUROPE DU NORD
AMÉRIQUE DU NORD
MAGHREB
ASIE DU SUD-EST
AMERIQUE DU SUD
ASIE CENTRALE
EUROPE CENTRALE ET BALKANIQUE
MOYEN-ORIENT
AMÉRIQUE CENTRALE
AFRIQUE DE L'OUEST
EXTRÊME ORIENT
SOUS-CONTINENT INDIEN
OCÉANIE
AFRIQUE AUSTRALE
ANTILLES ET CARAÏBES
AFRIQUE DE L'EST
25%
18%
16%
16%
13%
13%
12%
8%
8%
7%
5%
4%
4%
4%
3%
3%
3%
2%
11
Observatoire d'INDUSTRIE 2015
Vous êtes dans quel type d'entreprise ?
Donneur d'ordres /
Industriel /
Assembleur
Sous-traitance
industrielle
Bureaux d'études /
Ingénierie / Conseil /
Design
Patrimoniale *
48%
57%
47%
Filiale d’un groupe français
8%
9%
4%
Filiale d’un groupe étranger
28%
9%
4%
Indépendante
26%
34%
49%
Côté en bourse
11%
3%
3%
Aucun en particulier
1%
1%
2%
Total
100%
100%
100%
*(les dirigeants effectifs possèdent une part importante du capital)
Quelle est sa taille, en nombre de salariés ?
Moins de 20 salariés
De 21 à 50
De 51 à 200
De 201 à 500
de 501 à 1000
Plus de 1000 salariés
Total
Donneur d'ordres /
Industriel /
Assembleur
Sous-traitance
industrielle
Bureaux d'études /
Ingénierie / Conseil /
Design
28%
54%
78%
21%
22%
10%
25%
17%
7%
13%
3%
0%
3%
1%
2%
11%
3%
3%
100%
100%
100%
12

Documents pareils

71%

71% Le manque de visibilité est considéré comme le frein majeur. Le cadre fiscal continue d’être désigné comme un frein important, il participe d’ailleurs au manque de visibilité tout comme le cadre l...

Plus en détail