La ruée vers l`Inde - Grand Port Maritime de Marseille

Commentaires

Transcription

La ruée vers l`Inde - Grand Port Maritime de Marseille
mai 2008 I may 2008
magazine du Port Autonome de Marseille i Port of Marseille Authority magazine
La ruée vers l’Inde
The Indian Gold Rush
>N° 14
editorial
REPORTER
Magazine du Port Autonome de Marseille
Magazine of the Port of Marseille Authority
23 place de la Joliette, BP 81965
13226 Marseille Cedex 02
Directeur Général
Chief Executive Officer
Guy Janin
Direction de la publication
Direction of the publication
Stéphane Pellen
Rédactrice en chef / Chief editor
Catherine Navarro
Comité de rédaction / Editorial Committee
Sacha Rougier
Governing Ports
Les ports évoluent dans un environnement en constante mutation.
Pour répondre à une demande
toujours croissante, la transformation des
ports est remarquable, mais les challenges liés à la mondialisation des échanges
deviennent chaque jours plus complexes.
Se pose alors la question de la « gouvernance des ports du 21ème siècle ».
C’est autour de ce thème que se déroulera
la conférence annuelle de l’ESPO (European Sea Ports Organisation) en mai à
Hambourg. En présence des grands acteurs du monde maritime, l’édition 2008
est l’occasion de mettre en commun les
savoir-faire et expertises de chacun.
Les tables rondes et débats s’articuleront
autour de problématiques telles que le
dépassement du schéma de « Landlord
port », l’identification d’outils d’évaluation
de performance, l’utilisation de concessions comme outil de gouvernance des
ports, etc…
Le port de Marseille Fos interviendra à
Hambourg sur le thème de la gestion des
espaces portuaires. Ce sera également
pour moi l’occasion d’annoncer que Marseille accueillera la conférence de l’ESPO
l’an prochain. D’ores et déjà, mon équipe
et moi-même nous réjouissons d’accueillir
l’édition 2009 dans notre belle cité phocéenne pour échanger nos idées, sur la
base de nos expertises respectives, sur
l’avenir des ports européens.
Operating in a constantly evolving environment, ports have demonstrated remarkable capacity to adapt in order to meet
ever-increasing demand. Nonetheless, the
challenges related to the globalisation of
trade grow more complex by the day. In
this context, the governing of 21st century
ports emerges as a key issue.
The port governance issue has been chosen as the theme of the annual European
Sea Ports Organisation (ESPO) conference
to be held in Hamburg in May. EPSO 2008
is an opportunity to come together with
major players in the maritime world and
pool the know-how and expertise of each
participant.
Round table discussions and debates will
attempt to tackle issues such as strategies that stretch beyond the traditional
landlord function, identification of performance measurement tools, and use of
concessions as governance tools.
Marseille Fos port will be on the panel for
the port property management debate. I will take this opportunity to announce
that Marseille will host the ESPO conference next year. My team and I are delighted to be hosting EPSO 2009 in our beautiful Phocean city, and looking forward
to this opportunity to bring together our
respective expertise and exchange ideas
on the future of European ports.
Catherine Navarro
Mélanie Becognee
Maquette / Infographie / Impression
Layout/Graphics/Printing
SREOC
Traduction / Translation Studec
Photographies : Port Autonome de Marseille
Dépôt légal :18 mars 2006
ISSN 1763-4725
www.marseille-port.fr
2
magazine du Port Autonome de Marseille
“
Guy Janin
Directeur Général
Chief Executive Officer
Ports & gouvernance
mai 2008 I may 2008
sommaire/contents
> On en parle
THE TALK OF THE PORT
4
6
>DOSSIER
SPECIAL
La ruée vers l’Inde
The Indian Gold Rush
7 13
>IMPACT
IMPACT
Plan de relance des ports français
Plan to revitalize French ports
>ZOOM Le PAM à votre écoute
PMA at Your Service
ZOOM
14
15
16
17
>Grands Acteurs Mediaco, Jacques Vernazza
Major Players
Mediaco, Jacques Vernazza
18
19
>Hafter hours
AFTER HOURS
21
23
Port of Marseille Authority magazine
3
On en parle/The talk of the port
>Formation
Licence en Management
et Droit du Transport Maritime
C’est l’intitulé de la nouvelle licence professionnelle lancée par le
PAM en partenariat avec l’Université de droit et de sciences politiques
d’Aix Marseille III et notamment le Centre de Droit Maritime et des
Transports. Cette nouvelle formation s’adresse aux bac +2 (en droit,
commerce international, transports) ou aux personnes ayant déjà 3 ans
d’expérience professionnelle. Objectif : former les futurs responsables
des métiers du transport et de la logistique (agent d’exploitation, d’affrètement, de transit, assistant commercial ship planner, expert maritime, courtier d’assurance, gestionnaire d’entrepôt…). La formation se
déroule d’octobre à mai et est suivie d’un stage en entreprise. Cette
nouvelle offre diplômante permet d’accompagner le développement
et la spécialisation de l’emploi portuaire et logistique au niveau régional et national, venant ainsi agrémenter la vocation de Marseille en
tant que grande place portuaire internationale.
Formalités administratives & Conditions d’admission :
www.marseille-port.fr
>Roulier
Le PAM charge deux rames
d’autorails pour la Tunisie
Le 26 février, Marseille Manutention a chargé quelques 78 465 tonnes,
correspondant au poids des deux rames de l’autorail tunisien, sur le
Terminal Roulier Sud du PAM. L’embarquement de ce convoi exceptionnel (27 mètres de long et 2,74 mètres de large sur 4,8 mètres de
haut) s’est effectué sur le navire roulier le Mont Ventoux appartenant
à la compagnie Sudcargos du groupe CMA CGM. Ces deux premières
rames à destination de la Tunisie inaugurent le début d’une série de 10
qui constitueront le nouvel autorail commandé en 2005.
>Study
Degree in Maritime
Transport Management and Law
The professional degree in Maritime Transport Management and
Law has been created by the PMA
in partnership with the University
of Law and Political Science Aix
Marseille III and the Centre of Maritime Law and Transport. The new
course is aimed at persons having
completed two years’ higher level
study (in law, international trade or
transport) or with three years’ professional experience. The course
objective is to train future managers in transport and logistics
trades including operating agent,
chartering agent, transport agent,
assistant commercial ship planner,
shipping expert, insurance broker
and warehouse manager. The course runs from October to May and
is complemented by a work experience placement in a company.
This new qualification is intended
to further develop and specialise
port and logistics employment at
regional and national level, securing Marseille’s place on the map
as a major international port.
Administrative requirements &
conditions for admission:
www.marseille-port.fr
>Ro-Ro
PMA Loads Two
Trains for Tunisia
La livraison des autres rames s’effectuera jusqu’en novembre à raison d’un autorail par mois.
Delivery of the remaining trains will be staggered at the rate of one per month until November.
4
magazine du Port Autonome de Marseille
On February 26, Marseille Manutention loaded some 78,465 metric tons, the equivalent of the
weight of two trains, onto the
Mont Ventoux ro-ro ship owned
by Sudcargos of the CMA CGM
group. This extraordinary train,
measuring 27 metres long by 2.74
metres wide and 4.8 metres high,
was loaded at the PMA’s Terminal
Roulier Sud and headed for Tunisia. The two trains are the first in
a series of 10 which will together
form the new railcar set ordered
in 2005.
>Ship Repair
Yachts & Super
yachts to be
accommodated
at Marseille
In a move to develop yachting
repair activity at Marseille, the
PMA has launched an invitation
to tender. The technical areas
to be farmed out are located at
dry dock 1 (including a 1,100m²
workshop and 1,950m² ground
surface area) and the upstream
part of dock 7 afloat.
The PMA hopes to extend its
scope to very large yachts while
continuing to offer the same services to other types of ship. The
successful tender is to be selected in July 2008.
>Réparation navale
Yacht et super yacht
bientôt traités à Marseille
Un appel à concurrence est lancé par le PAM afin de développer une
activité de réparation navale de grande plaisance à Marseille. Les espaces techniques concernés par l’amodiation sont la forme 1 à sec
(comprenant aussi un atelier de 1 100m² et un terre-plein de 1950 m²)
et la partie amont de la forme 7 à flot.
Il s’agit d’élargir le marché aux très grands yachts, tout en continuant
à offrir les mêmes services aux autres types de navires. Le choix du
lauréat devrait se faire au mois de juillet 2008.
Les yachts de 80 à 120 mètres pourront être traités à Marseille.
Marseille will have capacity to repair yachts of 80 to 120 metres.
>Inland Waterways
New Tariffs,
new gantries
The PMA has implemented two
landmark measures to develop
and sustain its inland waterway
traffic. Two panamax gantries have
been installed at each end of
the Fos container terminal for
handling companies Seayard and
Eurofos. With upgraded tooling
to accommodate the most modest barge dimensions, handling
companies can look forward to
further improvements to productivity in their inland waterway
operations. With these additional gantries, the capacity to take
in barges is increased and the
turnaround time reduced. In a
separate development, a new
tariff scale has been introduced
specifically for inland waterway
container transport. Calculations
will be based on the number of
containers with a minimum of
thirty flows, representing an average reduction of 35% compared
to the current tariff.
>Fluvial
Nouveaux tarifs,
nouveaux portiques
Afin de développer et renforcer son trafic fluvial, le PAM a mis en
place deux mesures phares. Deux portiques de type panamax ont été
installés à chaque extrémité du terminal à conteneur de Fos pour les
manutentionnaires Seayard et Eurofos. Grâce à un outillage rénové et
adapté au gabarit plus modeste des barges, les manutentionnaires devraient pouvoir encore améliorer leur productivité pour leurs opérations
fluviales. Ces portiques supplémentaires donnent plus de possibilités
pour recevoir les barges, qui devraient ainsi être traités plus rapidement. Par ailleurs, une nouvelle grille tarifaire, spécifique au transport
de conteneurs par mode fluvial est mise en place. Le calcul sera basé
sur le nombre de conteneurs avec un minimum de trente mouvements,
soit une réduction moyenne de 35% par rapport au tarif actuel.
Ces deux mesures sont effectives depuis janvier 2008.
The two measures came into effect in January 2008.
Port of Marseille Authority magazine
5
On en parle/The talk of the port
>Réparation Navale
ITM prend de la hauteur
International Technic Marine (ITM), leader en France dans le secteur
de la réparation navale de Grande Plaisance, est implanté à Marseille
depuis 2001 avec un chantier naval spécialisé dans la maintenance, la
réparation et la transformation de navires de grande plaisance et de
servitudes. ITM intervient sur des unités de 45 à plus de 120 mètres. La
société, qui amodie les formes de radoub 3, 4, 5 et 6 du PAM, possède
à sa tête une équipe de direction tricéphale : Jean-Christophe Lenoir
(directeur commercial), Jean-Claude Dubrana (directeur technique),
Marc Ovanessian (directeur financier). « 2007 a été une bonne année
avec 29 M€ de chiffre d’affaires, et nous entendons atteindre 50 M€
en 2008 » précise Marc Ovanessian.
ITM, c’est une équipe de 17 personnes, composée d’ingénieurs, d’architectes et de designers. Car si ITM est au cœur du yachting (coque, moteur, pose hélices, stabilisateurs…), la société se développe également
sur le créneau des aménagements intérieurs. ITM soustraite 100% de
la production et s’appuie sur la filière économique locale. Fort d’un
développement économique sans précédent, ITM construit actuellement un hangar à bateaux, qui sera opérationnel en mai, afin de pouvoir intervenir sur les unités à flots, même en cas d’intempéries.
Le hangar d’ITM ne passe pas inaperçu : 100 m de long, 24 m de haut, 24 m de large.
The ITM shed stands out: 100 m long, 24 m high and 24 m wide.
6
magazine du Port Autonome de Marseille
>Ship repair
ITM keeps rising
International Technic Marine (ITM),
a leader in the yacht repair sector in
France, has been present in Marseille since 2001 with a shipyard
specialised in the maintenance,
repair and conversion of oceangoing yachts and service vessels.
ITM works on vessels of 45 to 120
meters and more. The company,
which leases the Port of Marseille Authority’s dry docks 3, 4,
5 and 6, is led by a team of three
directors: Sales Director JeanChristophe Lenoir, Technical Director Jean-Claude Dubrana, and
Finance Director Marc Ovanessian. «2007 was a good year with
a turnover of 29 M€, and we intend to reach 50 M€ in 2008,»
said Marc Ovanessian.
The ITM team of 17 people is
composed of engineers, architects and designers. While ITM’s
activity is essential yachting work
(hull, engine, installation of propellers, stabilizers, etc), the company is also developing in the
interior fittings niche. ITM subcontracts 100% of its production
and uses the local economic
sector. With its unprecedented
economic development, ITM is
currently building a boat shed
which will be operational in May,
to enable it to work on floating
vessels even during bad weather.
DOSSIER/SPECIAL
Le marché indien est en
pleine mutation et le potentiel d’échanges commerciaux avec le reste du monde
s’annonce très important. le gouvernement indien a lancé un vaste
programme d’investissements pour
développer les infrastructures portuaires, les pré-post acheminements,
et la qualité des réseaux.
La ruée
vers l’inde
The Indian market is experiencing massive changes, unlocking major potential for trade with the rest
of the world. The governement has launched a vast investment programme to develop ports infrastructures, inland servicing and networks.
The Indian Gold Rush
Port of Marseille Authority magazine
7
dOSSIER/SPECIAL
A
vec plus d’un milliard d’habitants, l’Inde est la
plus grande démocratie du monde. Depuis 1991,
le gouvernement a libéralisé le marché Indien
qui s’ouvre aux capitaux étrangers. Des réformes fondamentales ont été mises en œuvre, couplées à des
investissements massifs, qui placent l’Inde au rang
des géants de demain. Avec l’héritage britannique, tout
le monde parle anglais, un atout en terme de « business ». Néanmoins, les infrastructures constituent le
premier frein au développement : dans les secteurs
de l’énergie, de l’eau ou des transports, les réseaux
souffrent toujours d’un retard considérable.
With a population of over one billion, India is the
world’s largest democracy. Since 1991, government
liberalisation has opened up the Indian market to
foreign capital. Fundamental reforms, coupled with
massive investment, are bringing India up to par with
the giants of tomorrow. The fact that English is widely spoken, due to the legacy of British rule, represents a major advantage for business development.
However, infrastructure is an undeniable obstacle,
with the energy, water and transport sectors lagging
significantly behind in terms of connectivity.
Carte d’identité :
OUZB
TADJIKISTAN
AFGHANISTAN
Srinagar
JAMMU-ETCACHEMIRE
CHINE
HIMACHAL
PRADESH
Simla
PENDJAB
Chandigar
Dehra Dun
UTTARMARAYAN
ANCHAL
DELHI
New Delhi
NEPAL
PAKISTAN
UTTARPRADESH
RAJASTHAN
Jaipur
Gangtok
Lucknow
MADHYA PRADESH
Bhopal
Kandla
GUJARAT
(Diu)
SIKKIM
Dispur ASSAM NAGALAND
Kohima
Shillong
MEGHALAYA MANIPUR
Imphal
BIHAR
BANGLADESH
Agartala
Aizaw
JHARKHAND
MIZORAM
BENGALIE TRIPURA
Ranch
OCC.
Ratna
CHATTISGARH
Daman
DAMAN
Silvassa MAHARASHTRA
et DIU
DADRA et
Mumbai(Bombay) NAGAR HAVELI
JNPT
Raipur
BHOUTAN
ARUNACHAL
PRADESH
Itanagar
Calcutta
Haldia
ORISSA
BIRMANIE
Paradip
Hyderabad
Visakhapatnam
ANDHRA
PRADESH
Banaji
GOA
Mormugao
New Mangladore
MER D'OMAN
Karavatti
KARNATAKA
Bangalore
KERALA
ILES LAQUEDIVES
(LAKSHADWEEP)
Cochin
TAMIL
NADU
Ennore
Chennai
GOLFE DU BANGALE
Fort Blair
Pondichéry
PONDICHERY
ILES ANDAMAN
et NICOBAR
Tuticorin
Tivandrum
SRI LANKA
0
OCÉAN INDIEN
8
magazine du Port Autonome de Marseille
400 km
Les
ports
Indiens
• Régime :
République parlementaire
• Indépendance :
1947
• Habitants :
1,079 milliards
• Littoral :
7 500 km
• Capitale :
New Delhi
• Premier port :
Visakhapatnam
• Monnaie :
Roupie
• Croissance PIB 2008 :
8,4%
L’Inde compte douze grands ports
principaux (l’équivalent des ports
autonomes en France) et 184 ports secondaires, répartis sur 7 517 km
de côtes. Le gouvernement s’est
lancé dans un vaste programme
d’investissements, pour favoriser
de vastes projets portuaires, avec
de nouvelles infrastructures adaptées au traitement des trafics de
marchandises conteneurisées. Il
s’agit du National Maritime Developement Programm, qui s’étend
sur la période 2005-2012 et qui
est destiné à doubler la capacité
des ports principaux, accroître
le tonnage du trafic maritime
et améliorer la part modale des
voies navigables. Parallèlement,
d’ambitieux programmes routiers
ont été lancés (le réseau routier
s’étend sur 3,3 millions de km,) notamment entre les centres économiques majeurs de l’Inde (la route
quadrilatérale Delhi, Mumbai,
Chennai, et Calcutta).
Indian Ports
India counts 12 major and 184 secondary ports, spread over a coastline of 7 517 km. The government has spearheaded a vast investment
programme to jumpstart new port-related projects and introduce the
necessary infrastructure to accommodate container goods traffic. The
National Maritime Development Programme (2005-2012) is designed
to double the capacity of the main ports, increase the tonnage of maritime traffic and increase the modal share of waterways. With 3.3 million km of roads in India, an ambitious road transport programme will
be particularly aimed at developing the four-way connection between
India’s major economic centres, Delhi, Mumbai, Chennai, and Kolkata.
Acts and figures:
• Regime:
Federal Republic,
parliamentary system
• Independence:
1947
• Population:
1.079 billion
• Coastline:
7,500 km
• Capital: New Delhi
• Main port:
Visakhapatnam
• Currency unit:
Indian rupee
• GDP growth 2008:
8,4%
Port of Marseille Authority magazine
9
dOSSIER/SPECIAL
Quatre
questions
à Chantal
Helman,
Directrice Générale Adjointe du
PAM, en charge de la Stratégie et
des Finances.
Vous faisiez partie de la visite d’Etat
en Inde en janvier. Quel est l’intérêt de cette mission pour le port ?
Effectivement, le port a été convié
à rejoindre la délégation accompagnant le Président de la République lors de sa visite d’Etat en
Inde en janvier dernier. La délégation, conduite par Laurence
Parisot, présidente du MEDEF,
était constituée de 68 entreprises
françaises (Areva, Thales, Carrefour…). L’intérêt de cette mission
était double pour le port : d’une
part elle a permis de mieux faire
connaître le PAM auprès des grandes entreprises représentatives
de l’économie française, ayant des
activités à l’international, génératrices de trafic maritime pour certaines. D’autre part, grâce à cette
mission, nous avons pu accéder
aux membres du gouvernement
indien qui, par leur éclairage, ont
permis une meilleure compréhension de ce marché émergeant,
mais aussi des difficultés inhérentes à son essor (process de décision lent, basé sur le consensus).
Le marché de l’Inde est un marché prioritaire pour le PAM, une
plus grande connaissance de son
potentiel et de ses obstacles,
nous aident dans la conduite de
nos actions sur ce marché.
On fait souvent le parallèle entre
l’Inde et la Chine. Est-ce comparable ?
Malgré des taux démographiques et des courbes de croissances
similaires, la Chine est un pays
manufacturier tandis que l’Inde
reste un pays majoritairement de
services (54% du PIB). L’Inde base
Jumelage entre le
Le saviez-vous
Mumbaï est la
capitale financière
de l’Inde.
Avec 18,2 millions
d’habitants, la ville
génère 5% du PIB
indien.
10
Port
Autonome de
Marseille et le
Mumbai Port
trust
magazine du Port Autonome de Marseille
sa crédibilité sur ses compétences, créativité et innovation, d’où
un développement économique
adossé à son propre savoir-faire.
L’économie indienne est portée
majoritairement par le marché
domestique (56% du PIB), mais
aussi par les échanges extérieurs
qui sont équilibrés import/export,
ce qui garantit son indépendance
face aux géants internationaux.
Quels sont les liens commerciaux entre la France et l’Inde actuellement ?
Les entreprises françaises affichent
une croissance annuelle à deux
chiffres de leurs ventes en Inde,
les investissements français en
Inde suivent la même courbe !
Comment sont gérés les ports
indiens ?
Les ports sont gérés par l’Etat.
Néanmoins, l’Etat indien est totalement favorable à une participation croissante d’investissements
privés dans les ports publics voire
à l’émergence de ports privés.
L’Inde doit augmenter sensiblement les capacités de réception
de ses ports et améliorer les infrastructures de pré et post acheminements portuaires. Le pays
est complètement ouvert aux capitaux européens pour accompagner son développement.
Un accord de jumelage sera signé
en 2008 entre le PAM et le Mumbai Port Trust. Objectif : renforcer
et promouvoir des relations commerciales, à travers les échanges,
les projets de coopération, la formation et la promotion de chacun des ports. Prenons l’exemple
de l’interface ville-port : Marseille
comme Mumbai sont des ports
dans la ville. Sur cette problématique, même si bien sûr les paramètres ne sont pas identiques,
chacun a à apprendre de l’autre.
Q&A with
Chantal Helman,
PMA Deputy Managing Director, responsible for
Strategy and Finance
After taking part in the state visit to India in january,
what can you tell us about the port’s interest in this
mission?
The port was invited to joint the French presidential
delegation during the state visit to India in January.
The delegation, led by Laurence Parisot, president
of the French Business Confederation MEDEF, represented 68 French companies including Areva,
Thales and Carrefour. The mission held a two-fold
interest for the port. The PMA had the chance to
raise its profile among major economic players on
the French and international stage, and to scope out
opportunities to generate maritime traffic. We also
met with members of the Indian government, who
provided insight into the emerging market and the
associated obstacles, such as the lengthy consensus-based decision-making process. The port had
previously travelled to India on several occasions,
and I am particularly pleased with our fruitful collaboration with the French embassy’s Mumbai Economic Mission.
Sister Ports:
Port of Marseille Authority
and the
Mumbai Port Trust
Parallels are often drawn between India and China.
Is this a fair comparison?
Despite similar demographics and rates of growth,
China is a manufacturing country while India is largely
services-focused (54% of GDP). Since skills, creativity
and innovation constitute the meat and potatoes of
India’s credibility, economic development will undoubtedly be knowledge-oriented. The Indian economy is mainly sustained by the domestic market
(56% of GDP), but also enjoys an even distribution
of import/export trade, guaranteeing its autonomy
when competing with the international giants.
What sort of commercial ties currently exist between
France and India?
French businesses are experiencing two-figure growth
annually in terms of sales in India, and French investment in India is following a similar trend!
How are Indian ports managed?
The ports are currently state-managed, but the
Indian State is totally favourable to increasing
private investment in public ports, and to the
possible emergence of private ports. India needs
to tangibly increase the capacity of its ports and
improve infrastructure for inland servicing. The
country openly welcomes European capital to
support this initiative.
The PAM and the Mumbai Port Trust are set to sign a
sister port agreement in 2008. The agreement is designed to strengthen and promote commercial ties
through experience sharing, cooperation projects,
training and the mutual promotion of each port.
Marseille and Mumbai have a great deal in common;
for example, both are city ports and, while parameters vary, have plenty to learn
Did you know
Mumbai
(Bombay)
Mumbai is the
financial capital
of India. With a
population of
18.2 million, the city
generates 5% of
the country’s GDP.
Port of Marseille Authority magazine
11
dOSSIER/SPECIAL
Deux
questions
à Frédéric
Rossy,
mission économique à Mumbai
Quel est le rôle de la Mission économique à Mumbai ?
La Mission économique de Mumbay a pour vocation d’aider les
entreprises françaises dans leur
approche du marché indien (exportation de produits et savoirfaire et investissement local). Elle
travaille en réseau avec les autres
Missions économiques en Inde et,
en France, avec l’agence UBIFrance
et des relais en régions (Directions Régionales du Commerce
Extérieur, CCI, organismes régionaux). Elle dispose d’une expertise
particulière sur certains secteurs
économiques en forte croissance
Potentiels
de trafic
« Nous travaillons très en amont
sur les potentialités de nouveaux
trafics. A court terme, nous prévoyons une explosion des trafics de vracs liquides. Le PAM a
d’ailleurs des projets de développement importants : avec des investissements massifs sur ses terminaux de Fos et Lavéra, le PAM
entend s’imposer comme un véritable hub de vracs liquides en Méditerranée » explique François Lasbleiz, expert zone Inde au PAM.
A moyen terme, c’est sur le segment de l’automobile que les
12
en Inde (transports maritimes et
infrastructures portuaires, logistique, automobile, sciences de la
vie, secteur financier, etc…) et dans
certains domaines transversaux
(conseil juridique aux implantations, propriété intellectuelle, suivi stratégique des grands conglomérats indiens). Elle réalise tous
les types de prestations susceptibles d’aider les nouveaux entrants
sur un marché : présentations de
secteurs/marchés, recherche de
partenaires, réalisation d’études
de marché, organisation de missions de prospection individuelles et collectives, organisation de
séminaires, de pavillons français
sur les salons indiens, etc… Plus de
800 entreprises françaises ont fait
appel à nos services en 2007 !
Les entreprises françaises sont-elles
très implantées en Inde ?
Bien qu’encore relativement modeste, la présence de nos entreprises sur le marché indien s’est
très largement renforcée au cours
des trois dernières années, tant en
matière d’exportations (en croissance de 38% en 2006 et 28% en
perspectives sont prometteuses.
Le marché automobile indien,
en plein boom, attire les grands
équipementiers. C’est en Inde par
exemple que Renault (associé à
Mahiandra) produit sa Logan. Selon les experts, la production de
l’Inde devrait atteindre 3 millions
d’unités d’ici 2015 avec une croissance de 10% par an. « D’après
l’association des constructeurs
indiens, le volume des exportations devrait quintupler d’ici à
2010 pour atteindre le million de
véhicules. L’Europe du sud et le
Maghreb constituent des potentiels de marchés importants pour
lesquels le PAM étudie des pistes
de développement. Notamment
par le biais de plates-formes
magazine du Port Autonome de Marseille
2007 pour atteindre 3,4 milliards
d’euros) que d’investissements
directs (plus de 400 sociétés
françaises disposent de bureaux
ou filiales en Inde, employant
près de 100 000 personnes). De
plus en plus de sociétés françaises considèrent désormais l’Inde
comme une priorité stratégique
pour leur développement international et, fait nouveau, on
constate depuis deux ans une
montée en puissance de nos
PME sur ce marché, tant dans des
secteurs de force classiques de
l’économie indienne comme les
services (informatique, sciences
de la vie et finances) que dans les
secteurs industriels lourds et les
infrastructures. Le marché reste
cependant difficile pour nos exportateurs de biens de consommation agro-alimentaire et non
agro-alimentaire mais là encore,
le potentiel est considérable et
le ticket d’entrée sur le marché ne
fera qu’augmenter avec le temps.
Il faut donc venir maintenant et
s’armer de patience, le marché
indien étant complexe à pénétrer
mais généralement rémunérateur
sur le moyen terme !
d’import/export de véhicules dans un but de massification des
flux » précise Sylvain Pichon, responsable de la cellule marketing
du PAM.
Le marché du conteneur est également suivi de prés. Si l’économie
indienne connaît une croissance à
deux chiffres, les échanges maritimes n’en profitent pas encore, mais cela ne saurait tarder. Avec
des prévisions de croissance qui
s’élèvent entre 8 et 11% pour les
20 ans à venir, et des investissements publics qui s’élèvent à 500
Mds USD dans les infrastructures
énergétiques et de transport… le
monde a l’œil rivé sur l’Inde.n
infrastructure, logistics, automobile, life sciences,
finance etc.) and in certain cross-sector areas (legal
advice for relocating, intellectual property, strategic monitoring of the main Indian conglomerates).
We provide all types of services to facilitate entry
into the market: presentation of sectors/markets,
search for partners, market studies, individual and
collaborative projects for new business development, French stands and seminars at Indian trade
fairs, and so on. In 2007, over 800 French companies took advantage of our services!
Do French companies have a significant presence
in India?
Q&A with
Frédéric Rossy
of the Mumbai Economic Mission
What is the role of the French embassy’s Mumbai
Economic Mission?
The vocation of the Mumbai Economic Mission is
to assist French businesses in approaching the Indian market, in terms of export of products and
know-how and local investment. We work in tandem with a network of other Economic Missions
in India, and in France, with UBIFrance (the French
Agency for International Business Development)
and regional intermediaries such as the Regional
Departments for Foreign Trade, Chambers of Commerce and Industry and other regional entities. We
have particular expertise in many of India’s booming
economic sectors (maritime transports and port
Traffic Potential
“We work very much upstream to identify potential for new traffic. In the short term, we predict an
explosion in bulk liquid traffic. The PMA has major
development projects in the pipeline: with massive
investment in the Fos and Lavéra terminals, the PMA
hopes to become a veritable hub for bulk liquids in
the Mediterranean,” explains François Lasbleiz, PMA
specialist for the India region.
In the medium term, the automobile segment
boasts the most promising perspectives. The booming Indian automobile market is attracting the major equipment manufacturers. For example, the Renault Logan is produced in India in association with
Mahindra. Experts predict that Indian production
will reach three million units by 2015, with expected
While still relatively modest, our companies have
considerably strengthened their presence on the
Indian market over the last three years, both in
terms of exports (following 38% growth in 2006
and 28% in 2007, the French stake is currently
worth €3.4 billion) and direct investment (over
400 French companies have offices or subsidiaries
in India, employing close to 100,000 staff). French
companies increasingly consider India a strategic
priority for international development. Over the
last two years, our small to medium sized companies have demonstrated growing momentum in
the traditional tertiary strongholds of the Indian
economy (IT, life sciences and finance) as well as in
the heavy industry and infrastructure sectors. The
market remains tough for our exporters of agrifood and other consumer goods but again, there
is considerable potential. The time is now: access
to the market will only become tougher over time.
However, don’t expect to see immediate results.
The Indian market is difficult to penetrate, but patience will be rewarded in the medium term!
growth at 10% per year. “The Society of Indian Automobile Manufacturers expects exports to increase
five-fold by 2010 to a total one million vehicles.
The PMA is carefully studying significant potential
for development in the South European and North
African markets. Vehicle import/export hubs would
play a major role in the trend towards massification
of freight flows,” notes Sylvain Pichon, Marketing
Executive at the PMA.
The container market is also under careful scrutiny.
With the Indian economy experiencing two-figure
growth, maritime trade hopes to start reaping the
benefits very soon. Growth is predicted at 8% to
11% over the next 20 years, and public investment
in transport and energy infrastructures is expected
to climb to 500 billion USD. It’s no wonder all eyes
are on India.n
Port of Marseille Authority magazine
13
IMPACT
Le premier ministre François Fillon, accompagné
de Dominique Bussereau,
Secrétaire d’État chargé des transports, annonçait en janvier vouloir
mettre en œuvre rapidement un
plan de relance de l’activité portuaire. Le 14 avril, le projet de loi
était publié. Pour le premier ministre, ce plan est indispensable à
la relance de la productivité des
ports français, dans un environnement international hautement
concurrentiel. Extraits.
In the month of January, Prime Minister François Fillon, in
conjunction with Secretary of State for Transport Dominique
Bussereau, announced plans to revive port activity as soon as
possible. The bill was published on April 14th. The excerpts below outline the port activity revival plan which the Prime Minister considers
crucial to revitalising the productivity of French ports in a fiercely competitive international context.
Port Reform:
Creating Major
Maritime Ports
>R
éforme portuaire :
vers les Grands Ports Maritimes
La réforme des ports autonomes
métropolitains, qui prennent désormais le nom de Grands Ports
Maritimes, s’oriente autour de quatre axes principaux.
>leurs missions sont recentrées
sur l’autorité publique (accès
maritimes, police portuaire, sécurité et sûreté) et de régulation, ainsi que sur les fonctions
d’aménageur du domaine portuaire, qui leur est transféré en
pleine propriété. Leurs missions
et leurs responsabilités relatives aux dessertes terrestres
sont renforcées ;
>l’organisation de la manuten-
tion portuaire est simplifiée et
rationalisée selon le modèle
des principaux ports européens avec la mise en place
d’opérateurs intégrés de terminaux responsables de l’ensemble des opérations de manutention et exerçant sur cette
activité une autorité réelle et
permanente ;
>la
gouvernance des grands
ports maritimes est modernisée, en instituant un conseil de
14
surveillance, où la représentation de l’Etat et des collectivités territoriales est accrue, un
directoire et un conseil de développement, permettant de
mieux associer les différents
acteurs locaux concernés par
le fonctionnement du port ;
>la
coordination entre ports
d’une même façade maritime
(tels les ports autonomes de
Nantes-St-Nazaire, La Rochelle et Bordeaux sur la façade
atlantique) ou situés sur un
même axe fluvial (ports autonomes du Havre, de Rouen et
de Paris) est facilitée.
Cette nouvelle ambition pour
les grands ports maritimes français doit les conduire à gagner de
nouvelles parts de marché, ce qui
aura des effets positifs en termes
de valeur ajoutée et d’emplois induits. Le projet de loi est débattu
à l’Assemblée Nationale et les
concertations débutées en janvier avec les partenaires sociaux
se poursuivent. Localement, les
discussions seront engagées port
par port. n
magazine du Port Autonome de Marseille
The port authorities in mainland France will be
known as Major Maritime Ports from now on. Port
reform will be centred on four flagship measures:
• reviewing the mandate of the major maritime
ports to shift the focus to public authority (shipping
access, port police, safety and security) and regulatory missions. Full ownership of the developer role
for the port area will be transferred to the Major
Maritime Ports, whose mandate and responsibilities
related to land-based services will be highlighted;
• simplifying and streamlining the port handling organisation to reflect the model of the main European ports. Integrated terminal operators will be
made responsible for the range of handling operations and will exercise real and permanent authority over this activity;
• updating the governance of major maritime ports.
A supervisory board will be instituted, with in-
creased representation of the State and local
authorities. A new executive board and development committee will be set up to enhance links
between the various local actors concerned by
port activities;
• facilitating coordination between ports which
share a coastline (such as the port authorities of
Nantes-St-Nazaire, La Rochelle and Bordeaux on
the Atlantic coast) or are located on the same inland waterway axis (port authorities of The Hague, Rouen and Paris).
This new lease of life for the major maritime ports
in France is aimed at securing new market shares
and triggering positive knock-on effects in terms
of added value and employment. The bill is currently being debated in the National Assembly, and
consultations with social partners have been underway since January. Local discussions will take place
on a port by port basis.n
Port of Marseille Authority magazine
15
ZOOM
Avec la création d’une cellule Ecoute clients, le PAM
a mis en place un « guichet
unique », permettant de centraliser
toutes les demandes des utilisateurs externes au port. Immersion
au cœur de la cellule.
Le
à
PAM
votre écoute
P
ar courriels, appels téléphoniques et courriers, l’écoute
clients assure l’interface entre
le port et ses utilisateurs. L’écoute clients est gérée par deux personnes : Vincent Mutel, le chef de
service et son assistante Frédérique Marino. Depuis 2005, la mise
en place sur Internet des coordonnées du service a créé un effet boule de neige. « A la création
de la cellule, nous étions surtout
contactés par les professionnels.
Maintenant, nous recevons toutes sortes de requêtes de particuliers, d’étudiants ou de personnes voyageant via Marseille par
exemple. Les demandes varient,
d’une simple information voyageur à une question plus technique sur le dédouanement ou le
dégroupage de marchandises »
explique Vincent Mutel.
Un guichet unique
«
Le PAM est une grande
structure, on ne sait pas
forcément à qui s’adresser. Un seul numéro pour tous,
c’est donc une façon simple d’y
entrer » précise Vincent Mutel.
Grâce au guichet unique, toutes
ces demandes sont canalisées :
un véritable bénéfice pour chacun des interlocuteurs. « Avec ce
seul numéro de téléphone, toutes
les questions et interrogations
sont unilatéralement dirigées
vers notre cellule. On « soulage
» ainsi les services techniques qui
n’ont pas la disponibilité pour
renseigner et informer les clients
» précise Patricia Di-Santo, Directrice du Cabinet, responsable de
l’Ecoute Client. L’écoute clients
offre un panel suffisamment large
16
magazine du Port Autonome de Marseille
de compétences pour répondre à
la quasi-totalité des questions, les
appels sont redirigés seulement
lorsque cela s’avère nécessaire.
24h/24
en cas d’urgence
E
n cas de perturbations au niveau des opérations commerciales, la cellule Ecoute Clients
est disponible 24h sur 24h afin de
renseigner et aider au mieux tous
les utilisateurs. Elle a alors un
rôle d’intermédiaire conciliateur,
et représente la voix de la direction auprès des clients en attente
de réponses. « Nous prenons en
compte les préoccupations de
chacun et essayons d’apporter
une réponse rapide et claire à
leurs demandes » souligne Patricia Di-Santo. Et Vincent Mutel
de conclure « Quelle que soit la
demande, on ne laisse personne
sans réponse. C’est notre engagement qualité ». n
Pratique :
L’écoute clients, de 9h à 19h.
23, place de la Joliette-BP 81965
13226 Marseille Cedex 02
Tél : 04 91 39 51 55
Fax : 04 91 39 46 02
E.mail : [email protected]
marseille-port.fr
All requests from external port users are now centralised in a one-stop shop. Read on for more
about the PMA’s Customer Service team.
PMA at Your Service
T
he Customer Service team acts as an interface
between the port and its users, and can be reached via email, phone or post. Currently managed by Head of Department Vincent Mutel and his
assistant Frédérique Marino, the team’s mandate
has snowballed since the contact details were first
posted on the website in 2005. “When the team
was first launched, we were mainly contacted by
business users. We now receive all sorts of requests
from users such as private individuals, students and
people passing through Marseille. The requests
vary from simple travel queries to more technical
questions on customs clearance or breakdown of
goods,” explains Mutel.
One-Stop Shop
“
In a structure as vast as the PMA, it can be
difficult to know who to contact. A single allpurpose number makes the port much more accessible,” notes Mutel. With capacity to process all
types of requests, the one-stop shop is convenient
for all users. “The single phone number directs all
questions and queries straight to our team. We
relieve the technical departments, which lack the
manpower to respond to client queries,” comments
Patricia Di-Santo, Director for Customer Service.
Equipped with a broad skills panel, Customer Service can cope with almost any query; calls are only
redirected where absolutely necessary.
24/7 Emergency Hotline
I
Contact info:
Customer Service (9am to 7pm)
23, place de la Joliette-BP 81965
13226 Marseille Cedex 02
Tel: +33 (0)4 91 39 51 55
Fax: +33 (0)4 91 39 46 02
Email: [email protected]
n the event of disruption to commercial operations, the Customer Service team is available 24
hours a day to inform and assist users to the best
of its ability. In this context, the team plays the role
of informed intermediary, interfacing with clients
awaiting a response on behalf of management. “We
take individual concerns into account and do our
best to provide a clear, swift response,” notes DiSanto. “We answer each and every request, no matter how complex,” adds Mutel. “This is our quality
commitment.” n
Port of Marseille Authority magazine
17
interview
interview
GRANDS ACTEURS/Major players
Le groupe Mediaco, leader du levage et de la
manutention, connaît une forte croissance en
France comme à l’étranger. Son Président, ChristianJacques Vernazza, a retracé pour Reporter le développement de cette entreprise marseillaise. Portait
d’un grand acteur, de père en fils.
Reporter : Depuis quand la société Mediaco est-elle
implantée à Marseille ?
Christian-Jacques Vernazza : Depuis 1942, date à
laquelle mon père, Jean-Jacques Vernazza, a créé
l’entreprise spécialisée à l’époque dans le domaine
de l’acconage et du transport. Puis l’entreprise s’est
développée avec Monsieur Hubert Péri*. Quand j’ai
rejoint l’entreprise, j’ai créé la société de levage. Mediaco c’est aujourd’hui 2200 personnes et 300 millions d’euros de chiffres d’affaires en 2007.
Reporter : Quels sont vos métiers ?
C-J V : Le groupe Mediaco propose aujourd’hui une
organisation complète de services industriels à ses
clients. Le groupe est constitué de plusieurs branches d’activités diversifiées : nous sommes leader
en France dans le levage et la manutention, avec un
parc de près de 5000 matériels de levage dont 600
grues. Nous développons nos activités à l’international (Maghreb et Afrique) avec une offre « Global Services » un concept unique au monde qui met
en œuvre tous les moyens pour réaliser un chantier, depuis la location d’un bungalow d’habitation,
jusqu’aux services de levage, de location de nacelles
ou de chariots télescopiques et rotatifs, et de transport. Avec Mediaco Vrac, nous sommes spécialistes
du stockage et du transport de vrac non dangereux…
Enfin, Mediaco Agro-alimentaire est leader mondial
pour la production d’huile de pépins de raisins.
Reporter : Quels sont vos projets de développement
à Marseille et à Fos ?
Acteurs
Grands
Christian-Jacques Vernazza
18
C-J V : Dans le cadre de notre activité « levage », nous
allons réceptionner fin 2008 la plus grande nacelle
d’élévation ainsi que la grue télescopique la plus
puissante au monde. Ces matériels sont destinés à
l’industrie de fabrication d’éoliennes de nouvelle génération à 3MW.
Pour notre activité « vrac », nous avons lancé le projet
Mediaco Oiltanking (une filiale commune à Oiltanking
et Mediaco est en cours de création) un important
projet pour le stockage de produits raffinés, destiné à
renforcer Marseille-Fos dans son rôle de hub pour les
échanges de produits raffinés en Méditerranée avec
redistribution sur l’Europe du Nord. Le futur dépôt
sera situé sur le terminal pétrolier de Fos sur une
parcelle de 18 hectares. D’une capacité de 800.000
m3, il offrira un potentiel de trafic maritime supplé-
magazine du Port Autonome de Marseille
mentaire de 6 millions de tonnes par an lors de la
mise en service en 2010 pour un investissement de
200 millions d’euros.
Reporter : Selon vous, le développement de Marseille-Fos passe par ?
C-J V : Par la volonté de tous les acteurs d’arriver à un
consensus pour que la région et le port s’imposent
comme une référence en matière de dynamique, de
sécurité. Marseille a vraiment une carte à jouer pour
devenir la capitale de la Méditerranée et le port de
Marseille Fos le hub méditerranéen incontournable
pour le pétrole.n
* Hubert Péri a écrit le livre « 50 ans de manutention à Marseille », disponible aux éditions SMECI, tél : 04 91 33 25 81. Une partie des recettes est
reversée à l’association « Rêves » pour les enfants hospitalisés.
The Mediaco group, a freight handling and
cranage leader, is growing fast both in France and abroad. Its President, Christian-Jacques Vernazza, told Reporter about the development of this
Marseille company. This is a portrait of a major
player, from father to son.
Reporter : How long has Mediaco been present in
Marseille?
Christian-Jacques Vernazza : Since 1942, when my father Jean-Jacques Vernazza formed the company. At
the time it specialized in stevedoring and transport.
The company then developed with Hubert Péri*.
When I joined the firm I set up the cranage company. Today Mediaco employs 2,200 people and had
a turnover of 300 million Euros in 2007.
R: What are your trades?
C-J V: Today the Mediaco group offers its customers
complete organization of industrial services. The
group is formed of several diverse branches of activity: we are the French leader in cranage and freight
handling, with nearly 5,000 lifting machines including 600 cranes. We are developing our activities
internationally (North and sub-Saharan Africa) with
a «Global Services» offer, a totally unique concept
which uses all possible means to set up a worksite, from renting a residential bungalow, to cranage
services, hire of telescopic and rotary lift trucks or
platforms, and transport. With Mediaco Vrac we are
specialized in the storage and transport of non-hazardous bulk cargoes. And Mediaco Agro-alimentaire is the world leader in the production of grapeseed oil.
R: What are your plans for development at Marseille and Fos?
C-J V: In the context of our «cranage» activity, at the
end of 2008 we are going to take delivery of the
largest aerial lift and the most powerful telescopic
crane in the world. These machines are for industrial
use, for the manufacture of new-generation 3MW
wind turbines.
For our «bulk» activity, we have launched the Mediaco Oiltanking project (a joint subsidiary of Oiltanking and Mediaco is currently being set up), a
major project for the storage of refined products,
intended to strengthen Marseille-Fos in its role as
a hub for the refined product trade in the Mediterranean with redistribution to Northern Europe. The
future depot will be located in Fos oil terminal on a
plot of 18 hectares. With a capacity of 800,000 m3,
it will offer a potential of 6 million tonnes more maritime traffic a year when it is commissioned in 2010,
for an investment of 200 million Euros.
R: What do you feel is essential for the development
of Marseille-Fos?
C-J V: Everyone must be willing to reach a consensus
so that the region and the port emerge as a reference of dynamic activity and safety. Marseille is really
capable of becoming the Mediterranean capital, and
the port of Marseille Fos can become the undisputed Mediterranean hub for oil.n
* Hubert Péri has written the book «50 ans de manutention à Marseille»
(«50 years of freight handling in Marseille»), published by Editions SMECI,
Tel: 04 91 33 25 81. Part of the proceeds goes to the «Rêves» association
for children in hospital.
Port of Marseille Authority magazine
19
le port de
Marseille-Fos
Atout fluvial
Connecté à une véritable autoroute fluviale de 550 km à
grand gabarit, le port de Marseille-Fos est le débouché naturel des flux en Méditerranée.
Le fluvial connaît depuis plusieurs années une croissance exponentielle sur l’axe Rhône Saône. Fort de ces résultats, le
port de Marseille-Fos développe son offre de services.
En 2008, le PAM propose de nouveaux tarifs, spécialement
adaptés à la manutention de barges fluviales conteneurisées.
Des quais et des outils de manutention adaptés au gabarit
des barges seront également mis en service sur le terminal à
conteneurs de Fos.
L’offre du Port de Marseille-Fos s’étoffe encore avec, à l’horizon
2009/2010, la spécialisation du quai du terminal Tellines au traitement des barges de céréales et la création/rénovation de postes d’attente dédiés aux barges sur tous les canaux reliés au port.
23 place de la Joliette
BP 81 965-13226 Marseille Cedex 02
Contact : Régis Martin
tel : +33 (0)4 91 39 46 21
[email protected]
www.marseille-port.fr
After hour
lefestivaldeMarse lle
faitescaleauport
photograph by Jake Walters
Une véritable invitation au
voyage au cœur de la danse
contemporaine se prépare
à partir du 1er juin sur le port. C’est
en effet dans les bassins Est que le
Festival de Marseille a programmé
une partie des représentations de
son édition 2008. Amateurs de
nouveaux horizons, bienvenue….
Le Festival de Marseille mêle
cette année danse contemporaine, opéra, théâtre, performances
électroniques, musique… A programmation exceptionnelle, lieu
exceptionnel. Fidèle à sa vocation
de fournisseur officiel de nouveaux horizons, l’équipe organisatrice du Festival cherchait pour
cette édition placée sous le signe
de l’engagement et de la fidélité,
un lieu emblématique, singulier :
son choix s’est porté sur le hangar
15 du port autonome.
Ainsi, du 1er juin au 17 juillet 2008,
huit spectacles exceptionnels seront organisés dans le hangar 15.
« C’est la première fois qu’une
opération culturelle de cette envergure est menée sur le port, qui
va recevoir 800 personnes par
soirée ! Il s’ouvre ainsi à la ville,
au public et aux artistes, il s’ouvre
au monde culturel et aux valeurs
qu’il véhicule » précise Apoline
Quintrand, créatrice et directrice
du festival de Marseille.
L’accueil des spectateurs se fera
depuis le Vieux Port. Un dispositif
de navettes maritimes a été mis
en place, entre le Vieux Port et le
hangar 15, permettant au public
du festival de traverser les bassins
et de découvrir l’activité portuaire (un acheminement par bus sera
également assuré).
Le Festival de Marseille est l’occasion unique d’ouvrir le port à un
public plus large, friand de nouvelles émotions. Une politique
tarifaire a d’ailleurs été spécialement étudiée pour rendre accessible cet évènement culturel au
plus grand nombre, notamment
Stravinsjy Project
aux jeunes. D’année en année, le
Festival s’ouvre également aux
programmations audacieuses, il
évolue, grandit. « Le festival de
Marseille a 13 ans cette année. Un
âge important : celui de l’adolescence, celui auquel on quitte ses
parents, auquel on prend sa liberté, avec énergie et ou la résistance et le rêve habite toutes nos
actions » conclut A. Quintrand.
Les huit représentations de danse
contemporaine seront la dernière
activité à « habiter » le hangar 15
puisqu’il est voué à la démoli-
tion… la vocation industrielle du
port reprend la main, un futur terminal de voitures verra le jour.
Le Festival de Marseille propose
29 œuvres différentes, qui prendront vie grâce au travail de plus
de 250 artistes. 52 représentations
sont prévues dans Marseille au
sein de sites aussi emblématiques
que le Ballet National de Marseille, le Théâtre Nono, l’espace
Villeneuve Bargemon, ou encore
le plus original : le cargo SofiaMarseille. Plus d’informations sur
www.festivaldemarseille.com n
Port of Marseille Authority magazine
21
After hour
Come on a journey to explore contemporary
dance, in the port from 1 June onward. The
Festival of Marseille has chosen the port to
host some of the shows in the 2008 festival. All
who enjoy discovering new horizons are welcome!.
Eight outstanding shows will be held in Shed 15
between 1 June and 17 July 2008. «It is the first time
that a cultural event on this scale has taken place
at the port, where 800 people will be hosted every evening! In this way the port will be opened to
the city, the public and the performers, it will be
opened to the world of culture and the values it
conveys,» said Apoline Quintrand, creator and director of the Festival of Marseille.
For the audiences, the show will begin at the Old
Port. A shuttle boat service between the Old Port
and Shed 15 has been organized, so that festival
audiences can cross the docks and get an introduction into the port’s activity. A bus link will also be
provided.
This year the Festival of Marseille brings together
contemporary dance, opera, theatre, electronic
performances, music and more. And an outstanding programme deserves an outstanding venue!
The Festival organizers see themselves as the official presenters of new horizons, and they wanted
an emblematic and memorable venue for this edition whose watchwords are loyalty and commitment. The site they chose was Shed 15 in the Port
of Marseille.
The Festival of Marseille is a unique opportunity
to open the port to a broader public, on the lookout for new experiences. A special pricing system
has been designed to make the Festival accessible
to as many people as possible, especially younger
audiences. The Festival is also putting on bolder
programmes, changing and growing year by year.
«The Festival of Marseille celebrates its thirteenth
birthday this year. Thirteen is an important age: it’s
the age of adolescence, the age when we leave our
photograph by Herman Sorgloos
thefestivalof
Marse llecalls
attheport
Zeitung
22
magazine du Port Autonome de Marseille
parents, when we take our freedom energetically
or by resistance, and everything we do is filled with
dreams,» added Ms Quintrand.
The eight contemporary dance shows will be the
last event held in Shed 15 because it is due to disappear… it will return to being an industrial facility
for the port, becoming a future car terminal.
The Festival of Marseille is putting on 29 different
events, which will be brought to life by the work
of more than 250 artistes. 52 shows are planned in
Marseille, in sites as emblematic as the Marseille
National Ballet, the Nono Theatre, the Villeneuve
Bargemon Centre, or the more original venue of
the Sofia-Marseille cargo ship. More information
at www.festivaldemarseille.com n
Tous en scène pour
Marseille Provence 2013 !
Le PAM soutient haut et fort les couleurs de la
candidature de Marseille Provence au titre de
Capitale Européenne de la Culture en 2013. C’est
le silo (en cours de rénovation) qui a été choisi
comme site emblématique sur le port. Vous ne
pourrez pas manquer les couleurs du logo Marseille-Provence 2013, dessiné sur une bâche de
30 m de haut et 29 m de large, qui sera exposée
jusqu’à fin 2008. D’autres sites emblématiques
de Marseille ont été sélectionnés et se feront
les porte-drapeaux de la candidature de Marseille-Provence.n
Everyone for
Marseille Provence 2013!
The PMA is wholeheartedly supporting Marseille Provence as a candidate to be European
Capital of Culture in 2013. It is the silo (currently
undergoing renovation) which has been chosen
as the emblematic site on the port. You cannot
miss the colours of the Marseille-Provence 2013
logo, shown on a canvas 30m high and 29m wide
which will be on display until the end of 2008.
Other symbolic sites in Marseille have been selected as standard-bearers for the candidacy of
Marseille-Provence.n
Port of Marseille Authority magazine
23