Système non invasif innovant pour le raffermissement de la peau et

Commentaires

Transcription

Système non invasif innovant pour le raffermissement de la peau et
Système non invasif innovant pour le raffermissement de la peau et
la réduction de la cellulite à l’aide de la technologie HF innovante
TriPollar TM
Alex Levenberg, docteur en médecine, Doctor’s House, Plastic Surgery Dept.,
Tel Aviv, Israël Octobre 2006
RESUME – La cellulite est l'un des problèmes cutanés les plus gênants et les plus délicats, affectant la
vie de plus de 80 % des femmes dans le monde. Les traitements actuels sont la liposuccion, le
massage mécanique profond, l'application d'agents pharmacologiques, l'exercice physique et les
régimes amaigrissants. Chacun de ces traitements peut réduire les signes de la cellulite et ses
symptômes dans une certaine mesure et seulement de manière temporaire. Il est clair maintenant que
l'affaiblissement du tissu conjonctif, l'épaississement des adipocytes et la diminution de la microcirculation jouent des rôles clés dans la physiopathologie de la cellulite. En conséquence, la correction
à long terme de la cellulite est possible par la modification du tissu conjonctif affaibli, la réduction de la
taille des adipocytes et l'amélioration de la fonction globale de la micro-circulation.
Le regen ™, produit de Pollogen™ Ltd., est un système innovant de traitement de la cellulite et de
raffermissement de la peau qui utilise la technologie HF TriPollar™. L'effet combiné des hautes
fréquences unipolaires et bipolaires est une caractéristique unique de cette technologie qui assure un
chauffage/raffermissement dermique profond et superficiel simultané. Le traitement a pour résultat la
réduction de la taille des adipocytes, l'amélioration de la micro-circulation et du drainage lymphatique et
la lutte contre l'inflammation. L'effet cosmétique est une réduction immédiate et visible de la cellulite et
un raffermissement de la peau.
INTRODUCTION – Les rides et la cellulite sont
des problèmes esthétiques courants qui affectent
la vie de plus de 80 % des femmes dans le
monde. Ceci peut être considéré comme une
question "cosmétique" mais la gestion de
l'apparition de la cellulite ou de la suppression
des rides peut aller au-delà d'un simple problème
"cosmétique". De nombreuses cultures possèdent
un "idéal" esthétique et le non-respect de cette
norme arbitraire peut poser des problèmes réels
ou perçus associés à l'acceptation sociale des
individus qui ont de la cellulite ou dont la peau est
distendue.
Il est bien établi que les individus sont capables
de perdre beaucoup de poids en réduisant
graduellement par un processus de lipolyse le
volume de la graisse stockée au niveau des
adipocytes individuels (de plusieurs ordres de
grandeur, c'est-à-dire de 100 à 1 000 fois). Le
problème esthétique auquel doivent faire face la
plupart des individus qui perdent du poids à un
degré modeste ou même important est que
souvent la réduction du volume du tissu adipeux
ne se fait pas à partir des sites anatomiques
spécifiques qu'ils souhaitent (par exemple le
ventre, les fesses, les cuisses), mais qu'elle se
produit de manière assez imprévisible dans
toutes les zones anatomiques. Depuis quelques
années, des technologies et des systèmes
professionnels non invasifs de remodelage du
corps sont devenus des techniques en vogue
pour modifier le profil de l'organisme en lui
donnant une forme plus “idéale”. Tous ces
systèmes tentent de résoudre les problèmes liés
à la perte de poids, au raffermissement de la
peau ou au remodelage du corps dans une zone
anatomique spécifique souhaitée.
Les traitements esthétiques non invasifs
utilisant une source régulée d'énergie haute
fréquence sont récemment devenus l'un des
modes les plus prometteurs. Auparavant,
l'énergie HF était utilisée principalement dans
le traitement de problèmes médicaux tels que
le cancer ou pour des études oncologiques.
Des procédés et des appareils électromédicaux ont été utilisés dans le passé dans
diverses
procédures
chirurgicales
et
thérapeutiques.
Les systèmes modernes de traitement
esthétique HF utilisent une source HF en
configuration soit bipolaire, soit monopolaire.
Pour chauffer le tissu adipeux, la configuration
monopolaire est moins avantageuse dans la
mesure où le courant électrique va traverser
l'organisme en suivant la voie de moindre
résistance électrique (c'est-à-dire en passant
par les vaisseaux sanguins et lymphatiques).
En configuration bipolaire, la profondeur de
pénétration sous la peau est déterminée par la
distance qui sépare les électrodes, ce qui
implique que dans un système donné, la
profondeur de pénétration est constante et
qu'elle ne peut pas être modifiée selon les
différentes zones du corps ou les différentes
conditions de la peau à traiter. En outre, la
plupart de ces systèmes doivent utiliser un
dispositif de refroidissement pour éviter la
surchauffe de l'épiderme (et un risque de
lésion), ce qui réduit l'efficacité du traitement et
ne donne que des résultats esthétiques
modestes
1
Le présent article décrit un nouveau système
innovant de traitement de la cellulite et de
raffermissement de la peau qui utilise la
technologie TriPollar™ pour le chauffage
simultané des couches superficielles et
profondes de la peau sans nécessiter de
refroidissement actif, ce qui constitue un
système très efficace de traitement de divers
problèmes esthétiques dans toutes les régions
du corps.
CELLULITE ET TISSU ADIPEUX – De
récentes études ont montré que les
changements initiaux qui conduisent à la
formation de la cellulite sont dus à la
détérioration du système micro-vasculaire
dermique qui provoque une rétention excessive
des liquides organiques dans les couches
dermiques et sous-cutanées. On pense que
cette destruction du réseau capillaire de la
peau est due à l'agrégation des adipocytes
élargis dans le derme, ce qui inhibe le retour
veineux. Les adipocytes impliqués dans la
cellulite ne sont pas différents de ceux du tissu
adipeux qui couvre le corps tout entier.
La "graisse" du tissu adipeux est créée par
l'agrégation d'adipocytes qui contiennent de la
graisse stockée sous la forme de gouttelettes
isolées de triacylglycérol. Le tissu graisseux est
composé de grappes d'adipocytes de taille
variée, depuis les petits adipocytes jusqu'aux
grands
adipocytes
matures.
Ils
ont
habituellement une forme sphérique. Un
adipocyte individuel comprend 95% de graisse
en volume. Le noyau cellulaire est repoussé
sur un côté par les lipides accumulés et le
cytoplasme est réduit à un bord mince. La paroi
cellulaire de chaque adipocyte comprend un
grand nombre d'hormones et d'autres
récepteurs.
Chaque adipocyte est entouré d'un réseau de
fibres délicates. Dans les espaces angulaires
entre les cellules se trouvent des capillaires et
des nerfs qui forment un plexus lâche dans tout
le tissu. Le tissu adipeux est subdivisé en petits
lobules par des travées de tissu conjonctif.
Cette compartimentalisation, visible à l'œil nu,
est particulièrement évidente dans les régions
où la graisse est soumise à des pressions et
présente un effet d'amortissement ou
d'absorption des chocs. Dans d'autres régions,
les travées de tissu conjonctif sont plus minces
et l'organisation lobulaire du tissu est moins
apparente.
Le tissu adipeux est réparti dans la couche
sous-cutanée de la peau et il présente des
différences régionales influencées par les
gènes, l'âge, le sexe, le niveau d'activité et les
habitudes alimentaires. Le tissu adipeux
constitue collectivement un grand "organe"
diffus qui est métaboliquement très actif ; il
participe principalement à l'absorption et à la
libération des lipides ou de la graisse. La
libération des lipides stockés dans la graisse
permet à leur contenu calorique d'être mis sous
forme d'énergie à la disposition des cellules
d'autres parties de l'organisme. A la
température du corps, les lipides des
adipocytes sont présents sous la forme d'une
huile liquide qui consiste en un composé de
trois molécules d'acide gras estérifiées en
glycérol, le triacylglycérol.
Les bébés et les jeunes enfants ont une
couche graisseuse sous-cutanée continue.
Pendant leur croissance, cette couche de
graisse s'amincit dans certaines régions du
corps mais elle persiste et s'épaissit dans
d'autres sites de prédilection. Ces sites ne sont
pas les mêmes chez les deux sexes et sont
largement responsables des différences
caractéristiques entre la forme du corps des
hommes et celle des femmes.
Considérée sous le point de vue de la variation
individuelle des accumulations de la graisse
corporelle, la diversité des formes et des profils
du corps humain dépend d'une combinaison
complexe de facteurs tels que l'âge, le sexe, le
style de vie et les influences génétiques et
hormonales.
Le processus de formation de la cellulite à
partir d'une peau normale peut être divisé
schématiquement en 4 phases :
PHASE UN – A la suite du stockage d'un excès
de graisse dans les adipocytes sous-cutanés,
la peau qui recouvre ces derniers commence à
se renfler.
PHASE DEUX – Les dépôts graisseux
accumulés compriment la circulation et
provoquent une congestion. A mesure que la
congestion augmente, les liquides et les
glucides s'échappent des vaisseaux et forment
des chaînes glucidiques complexes qui attirent
encore plus de liquides hors du système
vasculaire.
PHASE TROIS – Les adipocytes commencent
à se disposer au sein de réseaux fibreux pour
devenir des lobules graisseux. Ces lobules
graisseux envahissent le derme et provoquent
la formation de nouveaux renflements de la
peau.
PHASE QUATRE – La formation de la cellulite
est favorisée par la prolifération et la
contraction du tissu fibreux entre les lobules
graisseux, tandis que se poursuit la croissance
et l'organisation des groupes de lobules
graisseux.
2
Peau normale
Adipocytes de taille
normale dans le tissu
adipeux. Très peu
d'adipocytes
fusionnés dans le
derme.
Cellulite Adipocytes épaissis
dans le tissus adipeux
avec agrégation des
gros adipocytes dans
le derme.
.
BIOCHIMIE – La lipolyse est le mécanisme
physiologique par lequel les tissus adipeux
"mobilisent", c'est-à-dire libèrent, les lipides
stockés pour les mettre sous forme d'énergie à
la disposition des activités métaboliques. Les
acides gras libres (Free Fatty Acids, FFA)
constituent le substrat moléculaire énergétique
spécifique de la lipolyse et ils sont utilisés par
de nombreux tissus organiques en tant
qu'alternative énergétique au glucose. En
particulier, les muscles utilisent régulièrement
de très grandes quantités de FFA. Tous les
muscles de l'organisme ont une énorme
capacité d'utilisation des FFA libérés par la
lipolyse. Des études ont clairement établi que
les
catécholamines
(épinéphrine
et
catécholamines autres que l'épinéphrine) sont
les principales hormones lipolytiques naturelles
et qu'elles déclenchent la lipolyse humaine par
l'intermédiaire des récepteurs adrénergiques
des adipocytes.
Comme c'est le cas de toute réaction chimique,
la vitesse de toutes les réactions biologiques à
médiation enzymatique, y compris celles qui
concernent le tissu adipeux (lipolyse), est
sensible à la température. Une élévation de la
température des adipocytes de 10 °C fait
doubler la vitesse de la lipolyse (c'est-à-dire
qu'elle fait augmenter la vitesse de la libération
de graisse liquide). Une augmentation de la
température des adipocytes au-dessus de
43 °C provoque la dénaturation des protéines
et des lésions irréversibles des adipocytes. Le
chauffage
sélectif
des
adipocytes
simultanément dans le derme et dans la
couche de graisse sous-cutanée permet donc
la réduction de la cellulite.
CHAUFFAGE ELECTRIQUE SELECTIF A
L'AIDE DE LA TECHNOLOGIE TriPollar –
Les longueurs d'ondes associées aux hautes
fréquences dans la plage de 1 à 100 MHz sont
considérablement plus longues que les
dimensions des diverses parties du corps
humain. Par exemple, à 1 MHz, la longueur
d'onde
dans
l'espace
libre
est
approximativement de 300 m. Avec une
constante diélectrique des tissus pouvant
atteindre 100, ceci correspond à une longueur
d'onde de 30 m dans les tissus. Le champ
électrique (E) et le champ magnétique (B) de
l'onde HF à proximité de l'applicateur peuvent
donc être considérés comme stationnaires.
Dans le chauffage par conduction, le champ (B)
quasi-statique est le principal contributeur du
processus de chauffage par son courant haute
fréquence induit associé, tandis que dans le
chauffage capacitif, le champ (E) domine et le
chauffage
dépend
d'un
courant
de
déplacement. Pour le chauffage électrique
sélectif de la graisse, le chauffage capacitif est
meilleur que le chauffage inductif en raison de
la grande résistance électrique des adipocytes
(environ 2000 Ohm-cm pour la graisse, 600
Ohm-cm pour la peau et 400 Ohm-cm pour les
viscères).
La technologie TriPollar™
en action –
Chauffage électrique sélectif
simultané des adipocytes
des couches profondes et
des couches superficielles
de la peau, combinant les
effets unipolaires et bipolaires en un seul
applicateur.
Pour constituer un modèle idéal de chauffage
capacitif de la peau, deux électrodes sont
placées sur les côtés d'un échantillon idéal,
composé d'une couche de peau, d'une couche
de graisse et d'une couche de muscle, et une
source d'énergie HF envoie un courant
électrique à haute fréquence à travers ces
couches. La région qui se trouve entre les
électrodes consiste en couches diélectriques
non magnétiques. Selon les équations de
Maxwell, le courant total doit être continu au
niveau des frontières entre les couches et les
couches présentant une résistance électrique
plus élevée produisent donc plus de chaleur
que les couches dont la résistance électrique
est plus faible. Par exemple, la chaleur générée
par unité de volume dans la couche de graisse
sous-cutanée peut être jusqu'à 5 fois plus forte
que celle générée dans le derme.
3
Figure 1 – Chauffage électrique sélectif TriPollar :
vérification ex-vivo
Un applicateur TriPollar connecté à une source
HF fonctionnant à une fréquence de 1 MHz a
été placé sur un morceau de viande de porc
comportant de longues tranches de graisse. Le
courant électrique passe entre les 3 électrodes
et il doit traverser la couche de graisse qui les
sépare. La graisse ayant une résistance
électrique beaucoup plus élevée, elle
s'échauffe beaucoup plus et brûle visiblement
tandis que le tissu environnant est intact.
VUE GENERALE DU SYSTEME – Le système
regen comprend 2 applicateurs, l'un pour le
traitement d'une grande surface telle que le
ventre, les fesses ou les cuisses et l'autre pour
le traitement d'une petite zone telle que le
visage, le cou ou les bras. Les deux
applicateurs utilisent la technologie HF TriPollar
(brevet en instance) pour l'administration d'une
énergie HF sous la peau. Le regen est le seul
système médical esthétique qui fonctionne en
mode TriPollar pour le traitement de la cellulite,
pour la réduction de la graisse sous-dermique
et pour le raffermissement de la peau.
PROTOCOLE CLINIQUE REGEN – Des
études cliniques en cours sur le regen ont
démontré son innocuité et son efficacité élevée.
La plupart des patients constatent des résultats
immédiats visibles après la première séance de
traitement. Des protocoles cliniques corrects
ont été suivis durant le traitement comme
indiqué dans le manuel de l'utilisateur de regen.
TRAITEMENT REGEN :
Le traitement avec le système regen est simple
et direct. La peau étant au début propre et
sèche, la zone à traiter est lubrifiée à l'aide
d'une huile de massage naturelle. Le client est
mis dans une position confortable pour le
traitement. Les paramètres de traitement sont
ensuite réglés selon les valeurs appropriées
pour la zone à traiter spécifiée. L'applicateur
est placé sur la peau du client et le traitement
commence.
Il convient d'appuyer un peu sur l'applicateur et
d'utiliser une technique de friction/massage
(linéaire, circulaire, en 8, etc., selon la zone
traitée). La sensation de chaleur est surveillée
régulièrement en questionnant le client pendant
tout le traitement. Il convient en outre de vérifier
la température en touchant du doigt la peau du
client périodiquement au cours du traitement.
Lorsque le traitement est aux trois quarts
terminé, la peau doit prendre une couleur rose
sombre et être tiède au toucher.
Peu après le début du traitement, un
raffermissement notable de la peau peut être
observé. Des résultats visibles peuvent être
obtenus après la fin du traitement. Ces
résultats sont documentés par des photos
prises après le traitement de la zone traitée.
REGIME DE TRAITEMENT – Le traitement
doit être appliqué une fois par semaine pendant
6 à 8 semaines.
Après l'application d'une huile de massage
neutre sur la peau, l'applicateur est passé sur
la peau dans un mouvement continu de
balayage afin de chauffer simultanément la
couche de graisse sous-cutanée et les
adipocytes du derme. L'énergie HF appliquée
peut atteindre 16 J/cm3 dans la plage de
fréquences voisine de 1 MHz.
4
5