un autre record pour le téléthon!

Commentaires

Transcription

un autre record pour le téléthon!
Numéro du 5 décembre 2011
AU MENU
VACCINATION
CONTRE L’INFLUENZA
Il est encore temps!
PAGE 3
VIGNETTE DE
STATIONNEMENT
Du nouveau pour le renouvellement
PAGE 5
LAURÉATS DES PRIX
D’EXCELLENCE 2011
Quatre premiers portraits
PAGES 14-15
EN CAS DE TEMPÊTE DE NEIGE
Volontaires recherchés
PAGE 20
PROCHAINE PARUTION
Semaine du 30 janvier 2012
Date de tombée : 13 janvier 2012
UN AUTRE RECORD
POUR LE TÉLÉTHON!
LA 32E ÉDITION DU TÉLÉTHON DE LA FONDATION DU CHUS AURA
REPOUSSÉ TOUTES LES LIMITES EN FRANCHISSANT, POUR LA
PREMIÈRE FOIS, LE CAP DES 4 M$. CE VENDREDI 25 NOVEMBRE, LES
ESTRIENS ONT UNE FOIS DE PLUS PROUVÉ QU’ILS TENAIENT ÉNORMÉMENT À LEUR CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE : LE TÉLÉTHON A RÉCOLTÉ LA FARAMINEUSE SOMME DE 4 255 855 $!
Présenté cette année dans les studios de TVA Sherbrooke, le Téléthon avait
un cachet plus intime et plus chaleureux. L’équipe d’animation – composée
de Josée Cloutier, Stéphane Lévesque, Isabelle Dorais, Raymond Duquette et
Véronique Saumure – pouvait compter sur de nouvelles recrues en Éric Salvail,
Marie-Ève Janvier et Jean-François Breau. Une soirée riche en émotions!
Merci à tous les donateurs, aux bénévoles
et à toutes les personnes qui ont fait du
Téléthon un moment unique. Voir aussi p. 17.
RÉSERVATION DE
SALLES AU CHUS
MISE À JOUR DE LA LISTE DES
SALLES DISPONIBLES
L
es travaux de construction qui ont débuté ou qui
ont pris fin dans les deux établissements du CHUS
ont amené plusieurs changements dans la disponibilité
et la localisation des salles de réunion. L’information a
donc été mise à jour dans intranet.
Pour vous assurer d’un
service rapide et efficace, veuillez réserver
vos salles au moyen du
module de réservation situé sur le site de l’Université de Sherbrooke. Vous pouvez accéder à
ce module dans l’intranet / onglet Espace outils
de travail / réservation de salles. Il est possible de
réserver une salle la journée même de la réunion.
Cette section d’intranet vous donne accès à la liste des
salles disponibles, au formulaire de réservation ainsi
qu’aux photos des salles (CHUS – Hôpital Fleurimont,
CHUS – Hôtel-Dieu et Édifice Murray).
Pour annuler une réservation, obtenir une information ou formuler un commentaire, joindre Nathalie
Laplante au poste 15551 ou par courriel à 05 CHUS
Régie des salles.
Numéro de téléphone direct
pour joindre la coordination des
activités de remplacement
Vous vous souvenez sans doute de la tempête du 7 mars
dernier, où il était difficile de joindre l’équipe de la
coordination des activités de remplacement. Eh bien, la
situation sera améliorée à compter du 20 décembre.
En effet, vous n’aurez qu’à composer le 819 820-6420
pour joindre cette équipe et faire ensuite le numéro de
poste si vous le connaissez, sinon vous serez transférés à
la réception.
Coordination des activités de remplacement
Direction des ressources humaines et de l’enseignement
U RG E N C E
Rappel aux employés qui
veulent aller à l’urgence
Certains employés désirant consulter un médecin à l’urgence viennent s’enregistrer et retournent à leur travail,
escomptant qu’on les passe entre deux patients. Or, à la
demande des praticiens et par respect envers la clientèle qui attend souvent 10 à 12 heures avant de voir un
médecin, les employés du CHUS sont invités à faire
comme tous les autres usagers, soit venir patienter à l’urgence où leur cas sera traité selon la priorité exigée.
Le Département de médecine générale et d’urgence
Joyeuses Fêtes à tous!
À chacun d’entre vous, nous souhaitons une période
des Fêtes riche en heureux moments partagés avec
les gens que vous aimez. Prenez soin de vous et que
l’année 2012 voit vos souhaits les plus chers se réaliser!
La Direction des communications
et des affaires publiques
ENTRE NOUS
Entre NOUS est publié par la Direction
des communications et des affaires
publiques du CHUS et de sa Fondation
Publicité : 346-1110, poste 29035
Rédaction et coordination
Colette Pellerin, poste 29035
Mise en page
Quatorze Juillet design graphique
Tirage : 3000 copies / Impression
Multicopie Estrie
2
ENTRE NOUS
5 décembre 2011
Photographies
Robert Dumont, Fondation du CHUS,
François Lafrance, Karine Lacharité,
Cégep de Sherbrooke
Collaboration
Fondation du CHUS, Julie ChouinardBlais, Jessica Fortin, Josée Maurice,
Nathalie Lussier, Martyne Gendreau,
Brigitte Pinsonneault, Carmen Côté,
Annie Fauteux, Lucy Bresse,
Marc Vallée, Ghyslaine Neault,
Valérie Bédard, Valérie Clément
Chaque collaborateur ou rédacteur a la pleine
responsabilité du contenu de ses articles.
Les opinions émises dans Entre NOUS
n’engagent en rien la direction du CHUS.
La forme masculine est employée pour
alléger le texte.
[email protected]
En ligne, section actualités : chus.qc.ca
Papier recyclable
VACCINATION
CONTRE
L’INFLUENZA
Jusqu’au
20 décembre
pour passer
à l’action
VOUS N’ÊTES PAS ENCORE VACCINÉ?
IL VOUS RESTE UNE DERNIÈRE CHANCE
POUR PASSER À L’ACTION EN PROFITANT
DE L’AUTO-VACCINATION D’ICI LE 20 DÉCEMBRE
PROCHAIN, À MINUIT. OFFERT DANS LES UNITÉS DE SOINS, CE SERVICE S’ADRESSE AU PERSONNEL CLINIQUE DE JOUR, DE SOIR ET DE NUIT. LES PERSONNES TRAVAILLANT AILLEURS PEUVENT
COMMUNIQUER AVEC LE SERVICE DE SANTÉ AU POSTE 18041 POUR PRENDRE RENDEZ-VOUS.
UN TAUX DE VACCINATION
QUI SE MAINTIENT
Jusqu’à maintenant, vous répondez positivement à l’invitation du Dr Louis Valiquette et de l’équipe du Service de
santé. En date du 28 novembre, 2 540 personnes ont été
vaccinées, un taux comparable à 2010-2011.
ON FÊTE, ON SE CONTAMINE...
La période des Fêtes est un moment propice pour la contamination. Faites équipe avec vos familles et vos proches
pour vous protéger et protéger les autres et faites-vous
vacciner avant le début des Fêtes.
RALENTISSEMENT DES
ACTIVITÉS CLINIQUES
DURANT LES FÊTES
FERMETURE DU 21 DÉCEMBRE À 16 H
AU 3 JANVIER À 8 H
HF : 2 lits au 3e SIC
2 lits au 9e SIM
11 lits au 8eC
HD : 27 lits au 3eA
2 lits aux SI
Pour renseignements : Service de santé, poste 18041.
BLOC OPÉRATOIRE EN FONCTION
Service de santé des personnes et des groupes
Direction des ressources humaines et de l’enseignement
HF : 7 salles avec anesthésie les 19 et 20 décembre
6 salles avec anesthésie le 21 décembre
4 salles avec anesthésie les 22, 27 et 28 décembre
3 salles avec anesthésie le 29 décembre
Bloc mineur : ouvert les 19, 20, 21, 22, 27, 28
et 29 décembre
2 salles pour les urgences le 26 décembre
ainsi que le 2 janvier
MERCI DE COLLABORER AU PROJET
DE RECHERCHE DU DR VALIQUETTE
Au 28 novembre, 1 050 employés et médecins du
CHUS avaient accepté de participer à l’étude de
surveillance active de la sécurité de la vaccination
contre l’influenza chez les travailleurs de la santé.
Cette étude pancanadienne, menée pour une 2e année par le Dr Louis Valiquette et son assistante de
recherche Cynthia Grenier, permet d’évaluer les
effets secondaires du vaccin chez les travailleurs
de la santé. Pour toutes questions : poste 12468.
HD : 5 salles avec anesthésie les 19 et 20 décembre
4 salles avec anesthésie le 21 décembre
2 salles avec anesthésie les 22, 27, 28
et 29 décembre
1 salle avec anesthésie le 26 décembre
ainsi que le 2 janvier
4 salles pour locales les 19, 20, 21 et 22 décembre
2 salles pour locales les 27, 28 et 29 décembre
5 décembre 2011
ENTRE NOUS
3
Maintien de l’équité
salariale pour les
salariés du CHUS
P
lus de 3 500 employés travaillant ou ayant travaillé
au CHUS depuis le 31 décembre 2010 ont reçu une
modification de leur échelle salariale sur la paie versée
le 17 novembre 2011, suivie d’une rétroaction salariale le
1er décembre 2011, le tout lié au programme de Maintien
de l’équité salariale du personnel salarié du gouvernement du Québec. Une belle surprise quelques semaines
avant la période des Fêtes!
Au printemps 2011, le gouvernement a déterminé les
correctifs salariaux qui devaient s’appliquer au personnel salarié afin d’assurer le maintien du programme
d’équité salariale tel que le prévoit la loi sur l’équité
salariale. Les pourcentages d’équité variaient de 0,06 %
à 8,63 %, selon l’analyse réalisée.
Plus de 70 titres d’emplois ont été visés par ce programme dans le réseau de la santé et proviennent de tous
les secteurs d’activités : personnel en soins infirmiers et
cardio-respiratoires, personnel paratechnique, services
auxiliaires, personnel de bureau, techniciens et professionnels de l’administration, techniciens et professionnels
de la santé.
ABRÉVIATIONS DANGEREUSES
ET INTERDITES
Interdiction
d’utiliser
l’abréviation S.L.
L
’Institut pour l’utilisation sécuritaire des médicaments a rapporté un évènement où un médicament devant être administré par voie sous-cutanée
fut en fait administré sublingual. Ce qui n’est pas la
même chose, vous en conviendrez!
Pourtant, les abréviations courantes pour ces deux
voies d’administration (S.C. et S.L. respectivement)
peuvent paraître très similaires à l’écriture manuscrite
et donc porter à confusion alors que la lettre « C » peut
être confondue avec un « L » :
Le Service de la rémunération et des avantages sociaux
Pharmaciens d’honneur
de l’APES
À l’intérieur des activités soulignant son 50e anniversaire,
l’Association des pharmaciens des établissements de santé
du Québec (APES) a honoré 50 pharmaciens dont l’apport
professionnel a été remarquable au fil des années. Pierre
Madore et Robert Thiffault, pharmaciens au CHUS, ont
mérité ce grand privilège.
Tous deux ont été choisis pour leur engagement au sein
de l’APES, leur leadership et leur promotion de la profession de pharmacien. Bravo!
LE CHUS A DONC DÉCIDÉ D’INTERDIRE
L’UTILISATION DE L’ABRÉVIATION « S.L. »
POUR ÉLIMINER CE RISQUE DE CONFUSION.
CE QU’IL FAUT ÉCRIRE
Il ne faut pas utiliser d’abréviation mais écrire « sublingual » tout au long dans les documents en lien avec
l’utilisation des médicaments. L’abréviation « S.C. »
pour la voie sous-cutanée peut être utilisée, bien
qu’il soit préférable d’inscrire « sous-cutané » ou
« sous-cut. » pour plus de clarté et de sécurité dans
l’utilisation des médicaments.
Serge Maltais, M.Sc., CAPM
Chargé de projet
Utilisation sécuritaire des médicaments
Département de pharmacie
Pierre Madore
4
ENTRE NOUS
Robert Thiffault
5 décembre 2011
RENOUVELER SA VIGNETTE
DE STATIONNEMENT EN LIGNE
UNE NOUVELLE FAÇON DE RENOUVELER LA VIGNETTE DE STATIONNEMENT SERA OFFERTE AUX
EMPLOYÉS DU CHUS EN 2012. ILS POURRONT CONTINUER À REMPLIR UN FORMULAIRE DE RENOUVELLEMENT PAPIER S’ILS LE DÉSIRENT, MAIS ILS POURRONT AUSSI REMPLIR LE FORMULAIRE EN
LIGNE, DANS L’INTRANET DU CHUS.
C
e projet pilote sera offert aux employés possédant
déjà une vignette et un numéro d’employé du CHUS.
De plus, pour des raisons de sécurité, seule la déduction
à la source sera acceptée comme mode de paiement lors
d’un renouvellement en ligne.
Le formulaire papier et les autres modes de paiement
seront toujours offerts aux usagers. Plus de détails dans
l’édition d’Entre NOUS de janvier 2012.
RAPPEL : UN STATIONNEMENT ALTERNATIF
POUR ROCK FOREST ET LES ENVIRONS
En ce début de saison hivernale, rappelez-vous que,
depuis septembre, il y a un stationnement alternatif au
IGA EXTRA (angle King Ouest et Comtois) relié par des
navettes express aux deux établissements. Vous n’avez
qu’à présenter votre carte d’employé pour monter à bord.
BESOIN D’INFO POUR PLANIFIER VOS DÉPLACEMENTS? CONSULTEZ LE NOUVEAU SITE
INTERNET DE LA STS OU SON SITE WEB MOBILE
La Société de transport de Sherbrooke (STS) vient de
lancer son nouveau site web ainsi qu’un site web mobile.
À partir d’un ordinateur ou d’un téléphone intelligent,
vous pouvez accéder à ce site qui permet notamment
de déterminer l’itinéraire le plus approprié pour un déplacement et d’en estimer la durée. Il offre aussi une
carte interactive indiquant les arrêts et les lignes les plus
proches. Il permet de plus de choisir un itinéraire parmi
plusieurs options en privilégiant votre objectif : le trajet
le plus rapide OU la marche, éviter les correspondances
ET la marche ou encore tenir compte de la dépense
de calories. Une véritable mine de renseignements!
L’adresse : sts.qc.ca
Des tests d’ajustement du masque N95
pour votre santé et votre sécurité
D
epuis la pandémie de 2009, le CHUS a entrepris la
mise en place d’un programme de protection respiratoire à l’intérieur duquel s’insère le port du masque N95.
Ce programme vise à assurer une protection respiratoire
efficace aux employés, résidents et médecins pouvant être
exposés de façon régulière ou ponctuelle à des agents
infectieux ou à des matières dangereuses. Il permet
aussi au CHUS de se préparer à une éventuelle pandémie en maintenant à jour la formation aux médecins
et au personnel qui interviennent dans les services et
unités susceptibles d’accueillir des personnes potentiellement atteintes de maladie infectieuse contagieuse.
Les séances d’ajustement des masques N95 aident à choisir les appareils de protection respiratoire, à les utiliser
et à les entretenir. Ces appareils sont ajustés à la morphologie du visage et à certaines particularités personnelles,
tel le port de lunettes. De là, l’importance de procéder au
test d’ajustement pour s’assurer que le masque s’adapte
parfaitement au visage, offre une efficacité et une protection maximales.
L’ajustement du masque N95 est obligatoire tous les deux
ans. Par contre, si votre taille ou la forme de votre visage
se modifie de façon importante entre temps, l’ajustement
doit être refait.
Les prochains tests auront lieu le 9 décembre au
CHUS – Hôtel-Dieu et le 12 décembre au CHUS – Hôpital
Fleurimont. Les dates prévues pour 2012 et les consignes
sont disponibles dans l’intranet, à la section « Nouvelles ».
Service de santé des personnes et des groupes
Direction des ressources humaine et de l’enseignement
5 décembre 2011
ENTRE NOUS
5
HUMANISATION
DES PRATIQUES
AUX SOINS INTENSIFS
LES INFIRMIÈRES EN SOINS CRITIQUES SONT CONSTAMMENT APPELÉES À INSÉRER DES CATHÉTERS
INTRAVEINEUX DANS DES SITUATIONS OÙ L’ACCÈS VEINEUX PÉRIPHÉRIQUE EST DIFFICILE. POUR LE
PATIENT, CELA SIGNIFIE SOUVENT DOULEUR ET ANXIÉTÉ. AFIN D’ÉVITER LES COMPLICATIONS ET
D’AMÉLIORER LE BIEN-ÊTRE DES MALADES, UNE ÉQUIPE DE L’UNITÉ DES SOINS INTENSIFS DU CHUS –
HÔTEL-DIEU A ÉLABORÉ UN PROJET D’UTILISATION DE L’ULTRASON (FAST-ECHO). UNE SUBVENTION
DU FONDS BRIGITTE-PERREAULT LUI A PERMIS D’ALLER DE L’AVANT.
L
’accès veineux périphérique peut être difficile quand,
par exemple, il y a vasoconstriction veineuse (résultant
notamment d’un état hypovolémique ou de l’hypothermie) ou œdème sévère des membres supérieurs. Lorsque
les tentatives d’insertion demeurent infructueuses, il
faut recourir au cathéter intraveineux central et cela
expose le patient à une gamme de complications médicales potentiellement dangereuses.
L’ultrason (fast-echo) facilite l’insertion de cathéters intraveineux périphériques en présence d’accès veineux
difficiles. Cette technologie favorise l’humanisation des
soins en diminuant le nombre de tentatives nécessaires
à l’insertion des cathéters ainsi que, par le fait même,
le stress et l’inconfort du patient. Qui plus est, cette
pratique devrait réduire le temps que l’infirmière
consacre à cette procédure. Voilà qui est appréciable
dans un contexte de pénurie!
En début d’année, les premières étapes du projet ont été
réalisées : évaluation de la pratique actuelle et formation
des infirmières de l’unité sur l’utilisation de l’ultrason. Une
réévaluation de la pratique est actuellement en cours à
la suite de la consolidation de cette nouvelle technique,
afin d’en quantifier l’impact.
Mélanie Thomas et Sarah Côté
Nous tenons à remercier l’ensemble de l’équipe de soins
intensifs du CHUS – Hôtel-Dieu d’avoir participé avec
autant d’enthousiasme aux premières étapes du projet. Plus particulièrement, merci à Mélanie Thomas et
Sarah Côté, infirmières de soir, de leur grande contribution dans la préparation et la dispensation de la formation à l’ensemble du personnel et à la consolidation
de cette pratique. Nous tenons également à souligner
que sans la contribution des Fonds Brigitte-Perreault,
ce projet n’aurait pas été possible.
Robin-Marie Coleman, conseillère-cadre clinicienne
Programme-clientèle en soins critiques et traumatologie
Johanne R. Simard, chef de soins et de services
3e soins intensifs, CHUS – Hôtel-Dieu
Programme-clientèle en soins critiques et traumatologie
6
ENTRE NOUS
5 décembre 2011
Julie Imbeault, Claudia Dion, Émilie Gosselin, Mélanie Thomas, Sarah Coté
Améliorer
l’expérience des patients
Il est également envisagé de profiter de cette attente
pour faire de l’enseignement adapté au profil des
patients (nutrition, activité physique et autres). C’est
ce qu’on pourrait appeler une « attente productive »!
Et vous, tirez-vous profit de l’attente de vos patients?
N’hésitez pas à communiquer avec moi à ce sujet.
C
e mois-ci, je m’inspire du titre d’un récent colloque
organisé par l’Institute for Healthcare Improvement
(IHI) : The Patient Experience, Improving Safety, Efficiency... through patient centered-care. Les réalisations qui
suivent démontrent bien que considérer davantage l’expérience des patients contribue à améliorer nos services
en termes d’efficacité, de continuité, d’accessibilité, etc.
Par exemple, un projet en clinique externe au CHUS –
Hôpital Fleurimont vise à réduire la durée d’une visite en
minimisant la redondance ainsi qu’à profiter de l’attente pour sensibiliser les patients et accélérer les services.
Parmi les actions ciblées, certains professionnels forment
désormais une paire pour rencontrer simultanément les
patients et une première collecte de données est effectuée pendant l’attente grâce à un simple outil papier
portant sur la médication, les besoins spécifiques, etc.
Famille Espoir peut aider plus de
500 familles grâce à vos dons
F
amille Espoir est un organisme communautaire qui
offre aux familles un lieu de rassemblement pour
échanger, s’entraider et participer à des activités socioéducatives visant la prévention et l’amélioration des
conditions de vie.
L’organisme offre notamment des services d’accueil, de
référence et d’information, des ateliers d’enrichissement
de l’expérience parentale, etc. Les nombreuses activités
s’adressent aux parents, à leurs enfants et à leurs préadolescents.
« Mon fils adore venir rencontrer d’autres amis et moi, j’apprécie beaucoup la présence des animatrices et l’échange
avec les autres parents. Je me sens moins seule... »
Tout en améliorant l’expérience des patients, la plupart
de ces initiatives ont un impact positif sur nos équipes.
Ainsi, la démarche en cours aux urgences diminuera le
risque d’avoir à composer avec des patients agressifs.
Un autre projet qui bonifie la façon de répondre aux
besoins des patients dans une unité de soins pourra
réduire le nombre de cloches et, enfin, les efforts actuels
pour contrôler davantage le bruit amélioreront à la fois
l’environnement des patients hospitalisés et celui du
personnel au poste.
Plusieurs autres projets très bénéfiques autant pour les
patients que pour le personnel sont en cours. J’aurai le
plaisir de vous les partager en 2012...
Jean-Guillaume Marquis
Agent planification, programmation et recherche, DQPEP
Cette année,
offrez l’avenir
en cadeau...
Souscrivez à un
REEE !
Plus d’une personne peut souscrire à un
régime enregistré d’épargne-études pour un même enfant :
parents, grands-parents, parrain, marraine, oncle, tante, ami...
Il suffit de voir à respecter les limites de cotisations permises
pour un même bénéficiaire.
Consultez votre conseiller en solutions financières!
« Je me suis sentie écoutée et accueillie par les autres. »
« J’ai rencontré d’autres parents
et je me suis fait de nouvelles amies. »
Merci de nous à aider à faire une différence dans la vie des ces familles.
Famille Espoir, Centraide Estrie
Comité Centraide au CHUS
Actionnaire de la Financière
des professionnels depuis 1978
www.fprofessionnels.com
Financière des professionnels inc. détient la propriété exclusive de Financière des professionnels – Fonds d’investissement inc. et de Financière des
professionnels – Gestion privée inc. Financière des professionnels – Fonds d’investissement inc. est un gestionnaire de portefeuille ainsi qu’un courtier en
épargne collective inscrit auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF) qui gère et distribue les fonds de sa famille de Fonds, et qui offre des services–
conseils en fonds d’investissement et en planification financière. Financière des professionnels – Gestion privée inc. est un courtier en placement membre de
l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et du Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE), qui offre
des services de gestion de portefeuille. Des services de planification testamentaire sont offerts par l’intermédiaire de Financière des professionnels inc.
5 décembre 2011
ENTRE NOUS
7
L’ÉQUIPE DES ACHATS LANCE ET COMPTE!
DEPUIS DÉJÀ DEUX ANS, À L’ÉDIFICE MURRAY, NOTRE NOUVELLE ÉQUIPE DU SERVICE DES APPROVISIONNEMENTS DE LA DIRECTION DES RESSOURCES FINANCIÈRES ET TECHNIQUES (DRFST)
OPTIMISE LE PROCESSUS D’ACQUISITION DES BIENS ET SERVICES. EN PARALLÈLE, NOUS RÉALISONS LES OBJECTIFS MULTIPLES EN ADMINISTRANT UN BUDGET DE 100 M$ PAR ANNÉE, TOUT
EN AMÉLIORANT LE SERVICE AUX UTILISATEURS FINAUX, NOS PATIENTS!
SAVIEZ-VOUS QUE...
La Loi sur les contrats des organismes publics
(L.R.Q., chapitre C-65.1) se caractérise par :
• des procédures efficaces et efficientes basées
sur l’analyse des besoins;
L’ÉQUIPE DES ACHATS :
Koce Kolev, Pierre Loranger, Hélène Marcoux, Jacques
Fournier, Hélène Boisvert, Ginette Paradis, Martine
Clément, Nelly Zaine, Véronik Biron, Hélène Demers,
Linda Mongeau, Stéphane Poirier, Isabelle Carrier,
Katherine Murphy, Fabienne Robillard, Sladjana Jankovic.
• la transparence du processus des achats;
• le traitement intégré et équitable des fournisseurs;
• la mise en œuvre d’un système d’assurance de
qualité dans le processus d’acquisition;
• la reddition des comptes au ministère.
NOUVEAUX SERVICES
Dans une collaboration interdépartementale, des nouvelles fonctionnalités sont offertes, telles que l’optimisation
des contrats de service et l’analyse des marchés de haute
technologie.
Le processus d’appel d’offres ainsi que les négociations
de gré à gré sont basés sur les principes de transparence et d’équité. Ils sont accompagnés d’une négociation structurée qui génère des économies substantielles.
Les ressources financières ainsi libérées sont orientées
directement vers le patient.
APPELS D’OFFRES VS GRÉ À GRÉ
2010 : 51 % contre 49 %
2011 : 71 % contre 29 %
LA PÉRENNITÉ D’EXERCICE EST
NOTRE SOUCI QUOTIDIEN!
Dans la situation actuelle de pénurie des ressources,
notre concept systémique de transfert des connaissances des employés expérimentés et non-cadres qui
partent à la retraite permet de conserver de façon
durable la compétence dans l’organisation.
NOTRE EXPÉRIENCE ET NOS COMPÉTENCES FONT DE NOUS LES FACILITATEURS DU PROCESSUS DES
ACHATS. APPELEZ-NOUS! NOUS SOMMES LÀ POUR VOUS AIDER!
JOYEUSES FÊTES!
Koce Kolev, Service des approvisionnements
Direction des ressources financières et techniques (DRFST)
Prochaine conférence : Naissance à l’hôpital par césarienne
Conférencier : Dr Jean-Charles Pasquier, obstétricien et gynécologue, chercheur au CRCELB dans l’axe mère-enfant
Date : le mercredi 7 décembre / Heure : 11 h 15 à 11 h 55 • 12 h 10 à 12 h 50
Lieu : Local Z7-4003 (CHUS – Hôpital Fleurimont) • Local 6314 en visioconférence (CHUS – Hôtel-Dieu)
8
ENTRE NOUS
5 décembre 2011
LA COMMUNAUTÉ STRATÉGIQUE
Plus de services sans plus de ressources,
un des avantages de la communauté en oncologie
L
e continuum oncologie soins palliatifs a été le premier
lieu où l’on a expérimenté la communauté stratégique (CS). Les travaux ont été menés entre 2007 et 2009.
C’est ainsi qu’au CSSS-IUGS et au CSSS du Granit, la création d’une équipe dédiée en oncologie a pu voir le jour.
Au CHUS, la CS a permis d’implanter des équipes de soins
stables dans deux unités. Cela a permis d’éprouver un
modèle de soins coordonné dans les équipes soignantes.
LA MÊME ÉQUIPE, DU DÉBUT À LA FIN DE LA MALADIE
Ce premier projet de la CS a vite mis en lumière l’augmentation de la coordination entre les intervenants. Cette
coordination permet de limiter le nombre d’intervenants
et, conséquemment, évite aux patients aux prises avec
le cancer de devoir souvent répéter leur histoire : « Les
patients ont maintenant un nom de personne-ressource
plutôt qu’un nom d’établissement. Il leur est plus facile
de communiquer avec la bonne personne s’ils éprouvent
une difficulté », souligne Danielle Raymond, infirmièrepivot en oncologie au CSSS-IUGS.
Les orientations de la Direction de la lutte contre le cancer
(DLCC) soulignent l’importance de ne pas segmenter le
continuum de services. Ce qui signifie que la même équipe doit accompagner la personne, de son diagnostic à la
fin de sa maladie. Les travaux de la communauté en oncologie soins palliatifs ont permis d’actualiser la collabo-
ration entre les professionnels. « Des objectifs importants dans la transformation actuelle du réseau ont été
atteints », rapporte Johanne Archambault, directrice de
la coordination et des affaires académiques au CSSS-IUGS.
LES PRINCIPAUX AVANTAGES DE LA
COMMUNAUTÉ EN ONCOLOGIE
• DIALOGUE ACTIF ET OUVERT ENTRE
LES PARTENAIRES IMPLIQUÉS
• PASSAGE À L’ACTION
• STRUCTURE DÉCISIONNELLE SIMPLE
Les trois établissements impliqués dans le projet en oncologie sont le CSSS-IUGS, le CHUS et le CSSS du Granit.
Les travaux ont été menés dans le cadre d’une rechercheaction accompagnée par l’Université de Sherbrooke.
Chantal Boucher, directrice de l’organisation
des soins et du travail, CHUS
Johanne Archambault, directrice de la coordination
et des affaires académiques, CSSS-IUGS
Marie-Ève Nadeau, agente d’information, CSSS-IUGS
Des résidentes s’impliquent!
D
ans le cadre de la Semaine de prévention du cancer
du col organisée par la Société des obstétriciens et
gynécologues du Canada, six résidentes du programme
d’obstétrique et gynécologie de la FMSS ont voulu organiser une clinique de cytologie. Le samedi 29 octobre, ces
dynamiques résidentes ont donc, avec l’aide d’un patron
superviseur, passé l’avant-midi à côtoyer une soixantaine
de femmes qui n’ont cessé de les remercier d’avoir pris
de leur temps libre pour elles.
La résidence n’est pas uniquement un apprentissage de
l’expertise; c’est aussi l’empathie, la promotion de la
santé et la réponse aux besoins de santé de la population. Ce matin-là, ces résidentes ont montré qu’elles
avaient compris ce concept et elles ont joyeusement
contribué au bien-être de ces femmes.
Bravo pour votre implication et votre sens des responsabilités. Vous êtes vraiment des femmes de cœur.
Dr François Lajoie, obstétricien et gynécologue
Devant : Karine DuGrenier infirmière, Pascale Girard R3, Nicole
Desloges R1, Karine Fournaise secrétaire et Amélie Bertrand R4.
Derrière : Andréanne Pinault-Reid R2, Liliane Brassard R5, Karine
Arseneault R4 et le Dr François Lajoie, superviseur
5 décembre 2011
ENTRE NOUS
9
LE BUREAU DE PROJETS
À L’INSTITUT UNIVERSITAIRE
DE SANTÉ MENTALE DE QUÉBEC
LE 4 NOVEMBRE DERNIER YVON PARIS, DIRECTEUR DES RESSOURCES FINANCIÈRES ET DES SERVICES TECHNIQUES, ET MOI AVONS ÉTÉ INVITÉS À L’INSTITUT UNIVERSITAIRE DE SANTÉ MENTALE DE
QUÉBEC (IUSMQ) POUR UNE RENCONTRE PORTANT SUR L’EXPÉRIENCE DU CHUS DANS L’IMPLANTATION D’UN BUREAU DE PROJETS ORGANISATIONNEL. MISE SUR PIED PAR LE DIRECTEUR DES SERVICES TECHNIQUES DE L’IUSMQ, CETTE RENCONTRE A RÉUNI UNE TRENTAINE DE PERSONNES DE LA
DIRECTION DE L’ÉTABLISSEMENT, DE MÊME QUE LES REPRÉSENTANTS DES PROGRAMMES CLINIQUES.
LE DR SIMON RACINE, DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L’IUSMQ, A OUVERT LA RENCONTRE.
C
ette rencontre s’est déroulée en trois temps.
D’abord dans une approche
historique, M. Paris a présenté la démarche d’implantation du Bureau de projets
organisationnel du CHUS
pour ensuite mettre en
lumière les principaux défis
et enjeux. Cette partie s’est
conclue sur l’état de situation du Bureau de projets.
La dernière partie de l’échange s’est déroulée avec un
groupe plus restreint et a porté principalement sur la
démarche en cours d’élaboration de la planification stratégique 2011-2015 de l’IUSMQ. L’approche adoptée, les
outils conçus pour soutenir la démarche, de même que
les premiers éléments de contenu ont été présentés par
les représentants de l’Institut. Des discussions ont suivi
sur la façon de traduire les objectifs stratégiques retenus
en activités et en projets.
Yvon Paris, directeur des
ressources financières et des
services techniques (DRFST)
Pour ma part, j’ai animé la deuxième
contre qui a permis d’échanger sur
contribution d’un bureau de projets à
la performance d’une organisation.
questions soulevées ont témoigné de
des participants.
partie de la renle thème de la
l’optimisation de
Les nombreuses
l’intérêt marqué
Par Richard Godue
Coordonnateur
du Bureau de projets
Direction des ressources
financières et des services
techniques (DRFST)
LE BUREAU DE PROJETS INVITÉ À JOINDRE UN PROJET DE RECHERCHE DE L’UNIVERSITÉ MCGILL
Le Bureau de projets du CHUS a été invité à se joindre à un projet de recherche parrainé conjointement par
l’Université McGill et l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Le projet
portant sur la « contribution des bureaux de projets à la gestion du changement et à la performance organisationnelle dans le secteur de la santé » se déroulera dans le cadre d’un programme de partenariat pour
l’amélioration du système de santé (PASS) des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). La participation du Bureau de projets du CHUS s’exercera dans le volet « communauté de pratique » du projet qui est
prévu s’échelonner sur trois ans.
Messes de Noël
10
ENTRE NOUS
5 décembre 2011
Samedi 24 décembre CHUS – Hôpital Fleurimont 15 h
Dimanche 25 décembre CHUS – Hôtel-Dieu 10 h 30
Le Dr Boris Cyrulnik au CHUS
L
e 21 octobre, le Département
de psychiatrie du CHUS recevait,
pour une journée de formation, le
professeur Boris Cyrulnik, neuropsychiatre, éthologue et directeur
de recherches, auteur d’une vingtaine d’ouvrages dont Les vilains
petits canards et De chair et d’âme.
Durant la journée, il a démontré comment la construction du cerveau se poursuit après la naissance, à partir
des relations primaires « d’attachement ». Comment on
peut décrire aujourd’hui la neurobiologie de l’empathie. L’après-midi, il a repris l’essence de son travail sur
« Traumatismes et résilience », mettant à jour, là aussi,
les circuits neurobiologiques du traumatisme, de la
honte, de la solitude et aussi de la résilience.
En fin de journée, dans le cadre des grandes conférences
de la FMSS, il a présenté à l’auditorium du CHUS – HôtelDieu une conférence sur le suicide des jeunes enfants (de
9 à 14 ans), à partir du rapport qu’il vient de publier :
Quand l’enfant se donne la mort : attachement et société.
Une journée extrêmement riche en enseignement,
appréciée de tous.
Dr Jean-François Corbin, Département de psychiatrie
1000 montures pétillantes à partir de $250
Sherbrooke I Vieux-Montréal I St-Lambert
www.baralunettes.com
Les auxiliaires bénévoles ont du cœur!
D
epuis quelque temps, les auxiliaires bénévoles confectionnent des coussins en forme de cœur pour les patients
ayant subi une chirurgie cardiaque au 9eC, 10eC et aux soins intermédiaires du CHUS – Hôpital Fleurimont.
Ce coussin permet de protéger l’incision pour diminuer la douleur au niveau de la plaie et favoriser la protection
sternale. Merci aux auxiliaires bénévoles, ainsi qu’à toutes les équipes de soins et les professionnels!
Julie Gladu
Chef de soins
et services du
Programmeclientèle en
soins cardiopulmonaires
5 décembre 2011
ENTRE NOUS
11
AU CENTRE DE RECHERCHE CLINIQUE ÉTIENNE-LE BEL
Un merci spécial
D
epuis plus d’un an, les projets de recherche traitant
du diabète gestationnel des endocrinologues MarieFrance Hivert, Patrice Perron et Jean-Luc Ardilouze
requièrent la précieuse collaboration du personnel
infirmier de la maternité pour les prélèvements lors de
l’accouchement.
1re rangée : Dre Marie-France Hivert, Marie-Claude Battista, Micheline
Gagné, Carole Boislard. 2e rangée : Myriam Doyon, Karine Simoneau,
Nicole Lessard, Dr Patrice Perron.
Nous tenons à sincèrement remercier le personnel infirmier de son accueil chaleureux, sa participation indéfectible et son travail dévoué au quotidien. Jusqu’à
maintenant, 540 femmes participant aux projets des
chercheurs ont accouché et environ 1 000 accouchements sont à venir. Il n’est pas toujours évident de
jumeler les nombreuses tâches cliniques aux prélèvements nécessaires aux projets de recherche. La réussite
actuelle de ces projets est possible grâce à l’excellente coopération du personnel infirmier.
Livre-choc sur les origines du VIH
TRENTE ANS APRÈS LA CONFIRMATION DES PREMIERS CAS DE SIDA AUX
ÉTATS-UNIS, SES ORIGINES LAISSENT – ENCORE AUJOURD’HUI – LES MÉDECINS ET SCIENTIFIQUES PERPLEXES. RETRACER LES RACINES DE CETTE
MALADIE, VOILÀ LA TÂCHE TITANESQUE À LAQUELLE S’EST ATTAQUÉ LE
DR JACQUES PÉPIN EN PUBLIANT LE LIVRE-CHOC THE ORIGINS OF AIDS.
G
râce à son expertise en infectiologie et ses 30 ans de recherche scientifique sur les maladies tropicales (notamment celle du sommeil) dans
plusieurs pays d’Afrique, le Dr Pépin explique comment ce virus a voyagé des
forêts africaines jusqu’aux États-Unis. Il relève que les politiques coloniales
française et belge de l’époque et les programmes de contrôle des maladies tropicales ont joué un rôle majeur dans la transmission du VIH. Le virus s’est ainsi
propagé de façon fulgurante à travers les campagnes d’éradication des maladies tropicales, les quartiers chauds de Léopoldville, un commerce de plasma à
Haïti et le tourisme sexuel américain dans les années 1970... pour faire plus de
65 millions de victimes mortes et vivantes.
Comme le professeur Emeritus de l’Université du Manitoba l’a dit, on doit apprendre de cette tragique histoire si on veut éviter d’autres pandémies.
Retracez l’incroyable voyage de ce virus mortel. The Origins of Aids, disponible
sur Amazon.ca
Épidémiologiste et chef du Service d’infectiologie au CHUS, chercheur de l’axe de recherche
sur les maladies infectieuses au CRCELB, le Dr Pépin est aussi professeur en microbiologie
et infectiologie à l’Université de Sherbrooke.
12
ENTRE NOUS
5 décembre 2011
Équipements de haute technologie en
médecine nucléaire et en imagerie médicale
LES ÉQUIPES DES DÉPARTEMENTS D’IMAGERIE MÉDICALE (RADIOLOGIE ET RÉSONANCE MAGNÉTIQUE) ET DE MÉDECINE NUCLÉAIRE ONT INAUGURÉ RÉCEMMENT DE NOUVEAUX ÉQUIPEMENTS
DE HAUTE TECHNOLOGIE DÉDIÉS AUX EXAMENS DIAGNOSTIQUES AU CHUS – HÔTEL-DIEU ET
AU CHUS – HÔPITAL FLEURIMONT. CET INVESTISSEMENT DE PLUS DE 6 M$ AMÉLIORERA L’ACCESSIBILITÉ AUX SOINS ET SERVICES.
APPAREILS PLUS PERFORMANTS
Le Service de radiologie du CHUS – Hôtel-Dieu a maintenant une nouvelle salle multifonctionnelle équipée
d’un tomodensitomètre (CT-Scan) combiné d’un arceau
fluoroscopique mobile. La combinaison de ces deux technologies – une première au Canada! – permet de passer
instantanément d’une modalité à l’autre sans changer
de salle d’examen.
L’équipe d’imagerie médicale clinique du CHUS – Hôpital
Fleurimont a maintenant un IRM Magnetom Symphony
Tim 1,5 T qui l’aide à répondre aux besoins grandissants
d’examens diagnostiques pour dépister toute forme de
lésions partout dans le corps et, particulièrement, pour
des examens oncologiques.
L’équipe du Département de médecine nucléaire du
CHUS – Hôpital Fleurimont a, de son côté, fait l’acquisition de deux gamma-caméras dont l’une est dédiée aux
examens cardiaques. La caméra cardiaque effectue des
examens plus rapides avec moins de Technecium, donc
30 % de moins d’irradiation pour le patient.
De gauche à droite : Jean Nolin, Yves Pellerin, Richard Maziade, Céline E.
Gervais, le Dr Jean Verreault, le Dr The-Bao Bui, Lucie Routhier, Chantal
Garon et Alain Choquette. Absente : Maryse Lachance
RÉDUCTION DES DÉLAIS D’ATTENTE
Ces équipements plus performants donnent accès à
une meilleure qualité d’examens et à une plus grande
efficacité diagnostique. On constate aussi une diminution de la durée des examens (entre 20 % et 50 %
selon les appareils). Pour le patient, cela voudra souvent
dire un seul rendez-vous pour plusieurs interventions
complexes, moins de délais pour obtenir un rendez-vous,
plus de confort pendant l’examen et des soins plus
sécuritaires.
Pièce extérieure
Ces investissements proviennent du Plan triennal de remplacement des équipements médicaux spécialisés 2009
et 2010 de l’Agence de santé et des services sociaux
de l’Estrie et du CHUS.
Richard Maziade, ing., chef de projet
Bureau de projets, DRFST
Maryse Lachance, chef clinico-administrative
en imagerie médicale et en médecine nucléaire
ladouceurpaysagiste.com
5 décembre 2011
ENTRE NOUS
13
PRIX D’EXCELLENCE 2011 : PORTRAIT DES LAURÉATS
CET AUTOMNE, LES PRIX D’EXCELLENCE DU CHUS ONT SOULIGNÉ L’ENGAGEMENT DE 27 EMPLOYÉS,
MÉDECINS, RÉSIDENTS, CHERCHEURS, ÉQUIPES ET BÉNÉVOLES DU CHUS. AU FIL DES PROCHAINES
PARUTIONS, ENTRE NOUS VOUS PRÉSENTERA AVEC FIERTÉ LES PORTRAITS DE TOUS CES LAURÉATS.
Lauréats de la catégorie Carrière
DR GAÉTAN LANGLOIS, ORTHOPÉDISTE, CHEF
DU DÉPARTEMENT DE CHIRURGIE ET CHEF DU
PROGRAMME-CLIENTÈLE EN SOINS CHIRURGICAUX GRAND PRIX D’EXCELLENCE 2011
D
epuis le début de sa carrière, il y a 35 ans, le Dr Langlois est connu comme un chirurgien-orthopédiste
particulièrement doué, toujours à la fine pointe des percées dans le domaine. Sa quête d’améliorer sans cesse la
qualité des soins l’a notamment amené à s’impliquer dans
de nombreuses associations, à participer à la gestion du
CHUS et à soutenir plusieurs projets de développement.
Citons par exemple la mise en place de l’ophtalmologie pédiatrique à la clinique externe du CHUS – Hôpital
Fleurimont, l’implantation d’un mécanisme d’accès en
chirurgie, le partenariat avec le CSSS de Memphrémagog
pour la chirurgie d’un jour en orthopédie, la création de
la clinique de l’ulcère du pied diabétique et de la clinique
médico-chirurgicale du traitement de l’obésité.
Être à la fois médecin et gestionnaire, surtout lorsqu’on
dirige un département névralgique comme celui de la
chirurgie, implique un extraordinaire sens de l’organisation, un leadership affirmé et un calme olympien.
À cet égard, comme d’ailleurs à tous les points de vue, le
Dr Langlois est un modèle discret pour tous. C’est également un professeur estimé, capable de bien transmettre
ses connaissances et d’inculquer cet appétit qui pousse
les gens à aller toujours plus loin, à se dépasser. Un
homme de cœur et de conviction.
14
ENTRE NOUS
5 décembre 2011
JEAN-GUY BLAIS
MENUISIER-ÉBÉNISTE
À
l’aube de la retraite, Jean-Guy aura passé la
majeure partie de sa vie à travailler dans la
construction. Au privé durant de longues années,
au CHUS depuis presque 15 ans. Son expertise, son
ingéniosité, son professionnalisme et son aptitude à
comprendre tout de suite les besoins exacts des
gens ont fait de lui une ressource inestimable pour
l’hôpital. C’est simple, on se l’arrache!
Lors des travaux d’agrandissement du CHUS – HôtelDieu, il a donné son 110 % pour que les patients et
les professionnels de la santé évoluent dans un environnement adéquat, n’hésitant pas à travailler tard
le soir durant plusieurs semaines pour construire tel
ameublement ou améliorer tel équipement. L’équipe
du bloc opératoire ainsi que les chefs de soins et services de l’ensemble des unités de soins ont, comme tant
d’autres, trouvé en lui un homme de confiance, doué,
rapide et soucieux du travail bien fait.
Nous le regretterons!
PRIX D’EXCELLENCE 2011 : PORTRAIT DES LAURÉATS
LUCIE ROY
INFIRMIÈRE ET CHEF D’ÉQUIPE
EN CHIRURGIE CARDIAQUE
PIERRE TÉTREAULT
ADJOINT À LA DIRECTION DES RESSOURCES
INFORMATIONNELLES ET TECHNOLOGIQUES
L
E
Son approche respectueuse et ouverte lui permet de
tisser des liens privilégiés avec les patients, qu’elle sait
informer et rassurer. Femme de cœur et de tête, elle
est un réel modèle pour les nouvelles recrues. Des jeunes auprès de qui, d’ailleurs, elle assume avec générosité et grand talent le rôle de pédagogue et de mentor.
Pensons à la fusion des hôpitaux de soins de courte
durée de Sherbrooke, où Pierre a soutenu de près la
nouvelle équipe de direction. Il s’est aussi illustré avec
la fusion des systèmes d’information (carte-patient
unique pour les deux hôpitaux), avec le déploiement
du système Ariane au CHUS – Hôtel-Dieu ainsi qu’avec
la numérisation aux archives médicales. Plus récemment,
il a coordonné le plan de développement des ressources
informationnelles et technologiques au CHUS. Un bâtisseur et un homme d’action!
ucie cumule 35 années de service au CHUS, dont
21 ans au bloc opératoire et 13 ans en tant que
chef d’équipe en chirurgie cardiaque. Elle passera
bientôt le flambeau en nous laissant un héritage inestimable. Audacieuse, déterminée et dynamique, elle a
implanté au fil du temps de nouvelles façons de faire
et développé des outils de travail qui optimisent
la qualité des services et qui facilitent la tâche des
équipes du bloc opératoire. Pilier respecté dans son
milieu, Lucie est une personne intègre, solidaire et
rassembleuse, ce qui lui vaut l’estimation de tous.
n 1984, avant même d’avoir trente ans, Pierre a obtenu le poste de chef-technicien du Département
de radiologie du CHUS. Personne de confiance et d’un
calme à toute épreuve, il sait mener ses dossiers de main
de maître. Ce n’est pas pour rien qu’on lui a confié
plusieurs postes importants qui l’ont placé au cœur des
grands changements vécus au CHUS.
Sylvie Lussier & Fraçois Maltais
445, rue King Est
819 563-1212
Marie-Eve Ouimette & F. Maltais
269 Child Coaticook
819 849-6359
François Maltais
1363, rue Belvédère Sud
819 565-9595
OBTENEZ
5$
DE RABA IS SUR TOUS
ACH ATS DE 30$ ET PLUS
EN PHA RMACIE
5
de rabais
Sur prése ntatio n
de ce coupo n.
SAUF SUR PRESCR IPTION
Un coupon par client.
Valide
du 01 avril au 31 déc. 2011
445, rue King Est
1363, Belvédère Sud
et 269, Child Coaticook
SERVICE DE LIVRAISON
GRATUIT
Payez vos achats
avec vos Air Miles
VOIR DÉTAILS EN MAGASIN
5 décembre 2011
ENTRE NOUS
15
CHANGER (KAI)
POUR DEVENIR MEILLEUR (ZEN)
Ce mois-ci, votre équipe Kaizen vous présente un aperçu
des divers projets en cours, avec vous, au CHUS.
PRÉPARATION DES PLATEAUX-REPAS
EN DIÉTÉTIQUE (HD)
Des lignes ont été dessinées sur la courroie afin d’assurer une cadence de travail uniforme. Du réaménagement
physique facilite la vérification par la technicienne et diminue la fréquence des interruptions de la courroie, qui sont
passées de 1 fois aux 6 plateaux à 1 fois aux 20 plateaux!
GESTION DES DEMANDES
EN IMAGERIE MÉDICALE
Saviez-vous qu’en moyenne 75 demandes par mois arrivent incomplètes ou illisibles? Des étampes personnalisées ont été distribuées à des médecins de la région
afin de faciliter la lecture. De plus, afin de diminuer les
risques d’erreurs, un réaménagement est effectué à
chaque poste en plus des zones d’accueil des patients.
CENTRE DE RENDEZ-VOUS
EN CHIMIOTHÉRAPIE (HF)
Votre équipe Kaizen. De gauche à droite : Marie-Eve Racine,
Mathieu Desmarais, Jessica Fortin, Sylvain Chaussé et Lucie Guérin.
Lors de la révision de l’organisation du travail des agentes, l’équipe de projet a décidé de réorganiser les tâches
aux trois postes de travail et de mettre en place un menu
téléphonique adéquat.
URGENCE AMBULATOIRE (HF)
GÉNIE BIOMÉDICAL
Le mandat est de revoir le processus de programmation
et d’exécution de la maintenance préventive (PM) des
appareils critiques. Voici deux des actions priorisées par
l’équipe : créer une procédure spécifiant les étapes à suivre pour réaliser une PM et organiser une rencontre quotidienne pour planifier et répartir le travail de la journée.
L’équipe se concentre pour l’instant sur la salle d’attente :
aménagement, signalisation et conditions d’attente des
patients. Des changements sont déjà visibles du côté
de la signalisation. Côté aménagement, il y aura deux
vagues : positionnement des bancs et création de zones
(familles, fauteuils roulants, etc.) d’ici la fin décembre
et l’amélioration de la confidentialité au pré-triage, la
création d’un coin alimentation et d’une place pour
d’éventuels bénévoles en janvier. En outre, il y aura
davantage d’informations transmises aux patients.
PORTIONNEMENT EN DIÉTÉTIQUE (HF)
RÉAMÉNAGEMENT EN ÉCHOGRAPHIE (HF)
Puisque la superficie des locaux sera multipliée par trois,
l’équipe désire définir de nouveaux parcours patients
pour limiter les déplacements physiques ainsi qu’améliorer la fluidité des communications. De plus, comme
un déménagement est une belle opportunité pour
faire du ménage, le processus actuel est scruté à la
loupe afin de mettre l’emphase sur le renforcement des
tâches à valeur ajoutée et éliminer les gaspillages.
L’offre de service, les normes du MAPAQ, le climat de
travail, l’équité, l’efficience et l’efficacité sont tous des
facteurs qui ont encouragé la tenue d’un Kaizen au
« portionnement » de la cuisine du CHUS – Hôpital
Fleurimont. L’accent est mis sur le réaménagement pour
diminuer les déplacements, sur la création d’instructions de travail visuelles pour diminuer la confusion, sur
la diminution des interruptions causées par les « plateaux retardés », etc.
MERCI À TOUT LE PERSONNEL ET PARTICULIÈREMENT À TOUS LES MEMBRES DES SECTEURS
DE SOUTIEN QUI AIDENT À LA RÉALISATION DE CES PROJETS KAIZEN D’AMÉLIORATION DES
PROCESSUS AU CHUS.
16
ENTRE NOUS
5 décembre 2011
À VOTRE FONDATION
MISSION ACCOMPLIE : 4 255 855 $ AU TÉLÉTHON
Éric Salvail animait pour la première fois un Téléthon. Il a brillament
relevé le défi en compagnie d’une animatrice d’expérience du Téléthon,
la journaliste Josée Cloutier.
Quelle générosité de la part de Marie-Ève Janvier et Jean-François Breau!
En plus de recueillir les dons en ondes tout au long de la soirée, ils ont
interprété trois chansons, au ravissement de tous.
À
Patricia Gauthier, DG du CHUS, Jacques Fortier, président du C. A. du
CHUS, Donald J. Cayouette, président d’honneur du Téléthon, Me Dany
Lachance, présidente de la Fondation du CHUS ainsi que Charles Auger,
DG de la Fondation, ont été bien occupés au téléphone durant la soirée!
la fin du Téléthon, Me Dany Lachance, ne se tenait
plus de joie : « Il y avait davantage de fébrilité dans
l’air et l’ambiance était beaucoup plus festif, sans doute
grâce à la proximité de tous les plateaux et au fait que
nous étions tous ensemble, plus près les uns des autres.
Ce soir, je suis doublement fière d’être présidente de la
Fondation du CHUS. Merci à tous les bénévoles, employés
et médecins du CHUS ainsi qu’à l’équipe de la Fondation
pour leur importante et essentielle contribution à ce
grand succès ! »
Toutes les photos sont disponible sur la page Facebook
officielle de la Fondation : facebook.com/FondationCHUS
TIRAGE-VOYAGE
DU PERSONNEL
ET DES MÉDECINS 2012
Vous avez jusqu’au 4 janvier pour acheter
votre billet. Voici la liste des prix mensuels :
•
•
•
•
2 tirages de forfait-voyage de 2 500 $
1 tirage de 1 000 $ comptant
1 tirage de 750 $ comptant
1 tirage de 500 $ comptant
Date des tirages :
• 12 janvier : 5 prix de 1 000 $ sont ajoutés!
• 9 février – 8 mars – 12 avril – 10 mai
• 14 juin : on termine en grand avec en plus
le tirage d’un crédit-croisière de 5 000 $
LA CLASSIQUE DE HOCKEY
CONWAY-JACQUES / AXA
Plusieurs hommes d’affaires estriens ont disputé un match de
hockey amical au Centre Bell le 8 novembre, lors de la désormais
célèbre Classique de hockey Conway-Jacques / AXA. L’activité a
généré 28 000 $, somme partagée entre la Fondation du CHUS
et la Fondation des Canadiens pour l’enfance. Un autre match
est prévu le 27 mars prochain.
THÉÂTRE GOUPE INVESTORS DES MÉDECINS ET DES EMPLOYÉS DU CHUS
En raison du conflit se prolongeant à l’Université de Sherbrooke, la Fondation du CHUS est obligée de reporter la pièce
de théâtre Avec Vous, pour la P’tite Vie au 15 novembre 2012. Les billets du 6 décembre seront alors honorés.
5 décembre 2011
ENTRE NOUS
17
NOS PARTENAIRES TECHNIQUES
Le Service de diététique
plus qu’un service
d’hôtellerie!
L
’équipe du Service de diététique s’affaire, 7 jours par
semaine et 365 jours par année, à offrir des repas sains
et savoureux à toutes ses clientèles : les patients hospitalisés, les clients des cafétérias et les tout-petits des garderies.
Après la construction de la nouvelle cafétéria du CHUS –
Hôpital Fleurimont, l’agrandissement de la salle à manger du CHUS – Hôtel-Dieu, l’élaboration d’une politique
pour une alimentation saine et les ajouts à l’offre de service dans nos cafétérias, le Service de diététique mettra
davantage l’accent sur le mieux-être des patients. Car
manger est non seulement un besoin de base pour une
personne hospitalisée, mais également un moment de
réconfort, une forme de divertissement et surtout une
condition essentielle à sa guérison.
Puisqu’un aliment n’a de valeur que s’il est consommé,
nous avons effectué cet automne un sondage sur la
satisfaction de la clientèle hospitalisée afin de mieux
cibler les bonifications à apporter. Déjà, deux projets
Kaizen sont en cours afin d’améliorer la performance, la
sécurité des soins en réduisant les erreurs de conformité
des plateaux. D’autres actions suivront pour améliorer
la température des mets servis, la présentation des plateaux, de même que la saveur des mets pour différents
régimes. Nos cuisiniers ont aussi suivi une formation « Cuisiner Santé » qui allie les principes d’alimentation saine
à ceux d’une cuisine savoureuse.
Le Service de diététique du CHUS contribue à l’amélioration de la qualité des soins.
Diane Chabot, chef des activités d’alimentation
Le CHUS au Défi à l’entreprise!
Le 19 novembre, une équipe de braves du CHUS a participé à la 25e édition du Défi à l’entreprise, au Centre de
l’activité physique du Cégep de Sherbrooke. Le groupe a
récolté la 10e position sur 43 équipes, et a même remporté
la coupe de la meilleure participation. Qui plus est, l’équipe est passée au journal télévisé de Radio-Canada!
Le Défi à l’entreprise consiste en une activité sportive
mettant à l’épreuve le rire, la vitalité et l’esprit d’équipes de plusieurs entreprises et organismes de la région.
Les participants se retrouvent ensuite autour d’un souper
suivi d’une soirée où sont remis les prix et mentions. Le
thème cette année était Le fil du temps et l’équipe du
CHUS a choisi de le représenter en arborant les neuf logos
du Canadien, à travers les années.
Rangée derrière : Anick Groleau, Daniel Harvey, Marc-André Proulx,
Michel Cloutier, Ian Coderre, Richard Rancourt. Rangée devant :
Michael Vézina, Annie Fauteux, Marie-France Gauthier, Sophie Péloquin
L’équipe de la radio-oncologie a aussi participé au
Défi à l’entreprise. Elle est arrivée 4e et a ainsi décroché un trophée qu’elle pourra conserver toute l’année.
Bravo à ces dix autres héros!
NOMINATIONS PERSONNEL CADRE
Jean-Yves Cloutier, chef de service du fonctionnement
des installations matérielles HF, Direction des ressources
financières et des services techniques (DRFST)
Myrthe Langeveld, chef de soins et services au
Programme-clientèle en soins spécialisés, Direction
interdisciplinaire des services cliniques (DISC)
18
ENTRE NOUS
5 décembre 2011
Nicolas Lareau-Trudel, chef de soins et services au Programme-clientèle en soins critiques et traumatologie, DISC
Steeve Lavoie, chef de service adjoint de la logistique
hospitalière, intérim, DRFST
Josée Vachon, chef du service prévention et contrôle
des infections, DISC
MILLE MERCIS
POUR LES 5, 10, 15 ET
MÊME 40 ANS DE SERVICE
L
’activité reconnaissance « Mille mercis » du CHUS vise à souligner les années de service des employés et médecins.
Quelque 800 personnes sont concernées, rien de moins! Grâce à elles, leur expertise et leur professionnalisme,
le CHUS est un centre hospitalier d’excellente qualité! Félicitations à tous!
Le 3 novembre, 70 prix ont été attribués par tirage au sort à ces personnes dévouées, grâce aux généreux commanditaires La Capitale Groupe financier et La Fondation du CHUS. Voici les 70 gagnants :
PIÈCE DE THÉÂTRE
Isabelle Arguin
Carole Auger
Lise Bachand
Marilyne Beauchesne
Hélène Bellerose
Hélène Belleville
Normand Bilodeau
Karine Blanchette
Roger Bolduc
Renée Bouchard
Charlotte Boulet
Véronique Boulet
Nancy Boutin
Valérie Chouinard
Julie Chouinard-Blais
Marcelline Comeau
Sylvie Coulombe
François Dodier
Chantal Drouin
Daniel Duquette
Jacqueline Durocher
Isabelle Émond
Hélène Fortier
Stéphan Fortin
Daniel Fréchette
Ann-Marie Fredette
Chantal Fredette
Pascale Girard
Branka Glinic Sinik
Daniel Gosselin
Roch Guertin
René Houde
Nancy Lamothe
Anne-Marie Lauzon
France Lévesque
Simon Lupien
Cindy Martin
Madeleine Ménard
Francine Morissette
Sophie Péloquin
Céline Philippon
Linda Prince
Lise Provençal
Manon Régimbald
Lucie Roy
Nathalie Sheehan
Josiane Talon
Johanne Trottier
Patrick Vaillancourt
Nelly Zaine
Josée Parenteau
Nathalie Côté et Mariette Fournier de La Capitale Groupe financier,
Luce Houle, directrice des ressources humaines et de l’enseignement
ainsi que Patricia Gauthier, DG du CHUS
Vos REER ?
C’est réglé.
Notre offre de produits
d’épargne REER garantis†
répond à vos besoins.
Revenu ou complément de revenu
de retraite 100 % garanti à vie
(RentÀvie)
Rendements garantis avec
nos CPG à échéance
24 comptes d’investissement
avec capital garanti à 100 %
au décès
RESTAURANT
Isabelle Fennety
Sophie Godbout
Mélissa Houde
Line Larrivée
Philippe Lussier
Josiane Madore
Chantal Marchessault
Carmen Martin
Sylvie Pouliot
Danielle Vidal
Nathalie Côté
Représentante autonome
Conseillère en sécurité financière
Représentante en épargne collective*
CHUS Hôtel-Dieu et 500 Murray, b. voc. 18890
www.nathalie-cote.com
SPECTACLE
Jacinthe Brulé
Colombe Ducharme
Geneviève Dumas
Mario Duplin
Jocelyne Dussault
Profitez de notre expertise !
Appelez-nous pour contribuer à votre REER.
Lise M. Faucher
Piatera Gilbert
Lise Langlois
Christine Murray
Mariette Fournier
Partenaires de
Représentante autonome
Conseillère en sécurité financière
Représentante en épargne collective*
CHUS Fleurimont, b. voc. 18891
www.mariettefournier.com
† Certaines conditions s’appliquent.
* Pour le compte de La Capitale services conseils inc., cabinet de services financiers.
5 décembre 2011
ENTRE NOUS
19
L’équipe PDSB soutient une équipe
pour mobiliser un patient bariatrique
L
’hospitalisation d’un patient bariatrique demande
collaboration et soutien de toute l’équipe soignante.
Mais même avec la meilleure volonté du monde, l’équipe se sent parfois impuissante et dépourvue face aux
nombreuses mobilisations à réaliser en assistance totale
(comme transférer le patient, le tourner, le remonter
à la tête de lit ou lui installer confortablement une
bassine). Le personnel se questionne fréquemment au
sujet des bonnes façons de faire en PDSB et de l’utilisation sécuritaire des équipements spécialisés comme le
lit bariatrique. Ce questionnement provoque parfois de
l’inconfort et de l’inquiétude chez le patient et la famille.
C’est dans ce contexte que Jacinthe Carrier, assistante
infirmière-chef au 4eC du CHUS – Hôtel-Dieu, a demandé
du soutien PDSB. L’équipe de formateurs PDSB et l’équipe
soignante ont rencontré la famille et le patient en leur
expliquant les futures interventions et les mobilisations
sécuritaires en PDSB afin de construire avec l’équipe un
plan d’intervention commun pour tous.
Par cette démarche, le personnel soignant du 4 eC a constaté une différence importante au sujet des demandes du
patient et de la famille pour les mobilisations. Les préposés aux bénéficiaires ont également remarqué que le
patient et la famille étaient beaucoup plus réceptifs et rassurés pendant l’exécution des soins et des mobilisations.
Marie-France Hamel PAB, Jacinthe Carrier AIC, Marie-Claude Gagnier inf.
aux., Marie-Pier Laramée PAB, Michèle Bourque inf., Line Ruel inf. aux.,
Nicol Ouellet inf., Johanne Blouin inf. aux. Absente : Suzanne Chase, PAB
Marie-Pier, Marie-France et Suzanne – toutes trois préposées aux bénéficiaires – ont vraiment apprécié recevoir
les trucs PDSB pendant l’exécution de leurs tâches. Elles
affirment aussi que l’équipe PDSB a grandement aidé au
travail d’équipe sur les trois quarts de travail.
Guy-D Bilodeau et Audrey Simard
Formateurs PDSB
Volontaires recherchés
en cas de tempête
L
e Service de la sécurité du CHUS est à la recherche de
personnes volontaires pour la saison froide. Vous vous
rappelez les tempêtes de neige du 14 février 2007 et du
7 mars 2011? Difficiles à oublier! Plusieurs centimètres de
neige sont rapidement tombés en pleine heure de pointe
sur la ville de Sherbrooke, causant une paralysie des rues
de la ville. Résultats : plusieurs employés n’ont pu se présenter à leur quart de travail.
C’est pourquoi le Service de sécurité recherche activement
des volontaires, propriétaires de véhicule 4 roues motrices
(4X4), qui pourraient en cas d’urgence se rendre disponibles pour aller chercher les employés à leur domicile.
Si vous êtes intéressé, communiquez avec Nathalie
Laplante, au poste 15553.
Sachez que des démarches auprès de la Ville ont été effectuées pour déneiger les rues donnant accès aux deux
hôpitaux en priorité. Lors de grosse bordée, nous vous
20
ENTRE NOUS
5 décembre 2011
recommandons fortement d’utiliser la rue Galt ou l’autoroute pour vos déplacements (évitez si possible la rue
King et la rue Terrill).
Merci de votre implication!
Josée Maurice
Chef du Service de la sécurité et des stationnements
BÉBÉ EN « PEAU À PEAU » AVEC
MAMAN DÈS LA NAISSANCE
Louise Dumas
Une approche simple et des résultats concluants!
CE 25 OCTOBRE, PLUS DE 100 PERSONNES ONT ASSISTÉ AVEC GRAND INTÉRÊT À
LA CONFÉRENCE DE LOUISE DUMAS, INF. PH.D. ET CHERCHEURE DANS LE CADRE
DES « GRAND ROUNDS DE PÉDIATRIE ».¹ INFIRMIÈRES, MÉDECINS, RÉSIDENTS,
ERGOTHÉRAPEUTES, PSYCHOLOGUES, GESTIONNAIRES, STAGIAIRES DE DIFFÉRENTES PROFESSIONS ET PARTENAIRES DE LA COMMUNAUTÉ ONT AINSI PU
PRENDRE CONNAISSANCE DES ÉVIDENCES SCIENTIFIQUES POSITIVES DU « PEAU À
PEAU » AVEC MAMAN.
Q
ue l’on parle des bienfaits tant physiologiques que
psychologiques pour la mère et son bébé, de même
que des impacts positifs reliés à l’allaitement, cette pratique consiste à permettre à maman et bébé de demeurer en contact « peau à peau » une à deux heures dès la
naissance, de façon ininterrompue, et de poursuivre cette
pratique par la suite au cours de la période postnatale.
DES BIENFAITS INDÉNIABLES
Il est notamment démontré que la pratique du « peau
à peau » permet au bébé de maintenir une température
optimale; les taux de sucre et d’oxygène dans son sang
sont meilleurs, il reprend plus rapidement son poids après
la naissance, pleure moins longtemps à la naissance et
par la suite. Qui plus est, cette pratique facilite le développement du lien d’attachement, allant même jusqu’à
réduire la négligence parentale.
&RQQDLVVH]YRXVYRWUHQLYHDX
GHYLHDFWXHO"
l
|
3RXUUH]YRXVFRQVHUYHU
OHP«PH¡YRWUHUHWUDLWH"
Bien que le « peau à peau » soit déjà intégré dans les soins
et préconisé auprès de notre clientèle, cette conférence
nous a permis d’identifier des pistes précises d’amélioration de la qualité de nos soins en regard de cette pratique,
et ce, de façon concertée avec les équipes médicales.
Francine Royer
Gestionnaire et coordonnatrice
du dossier IAB Allaitement au CHUS
¹ Professeure chercheure invitée au département pour la santé des
femmes et des enfants du Karolinska Institutet de Stockholm, Mme
Dumas fait partie d’une équipe de recherche russo-suédoise étudiant
les pratiques périnatales à la naissance. Dans le cadre de sa carrière
universitaire, la plupart de ses recherches ont été centrées sur les
pratiques périnatales, l’allaitement et l’éducation à la santé. Mme
Dumas est aussi l’une des sept maîtres-évaluatrices canadiennes
pour l’Initiative des Amis des Bébés pour l’OMS/UNICEF.
9HQH]UHQFRQWUHUXQHªTXLSH
GHSURIHVVLRQQHOVSRXUYRXV
HQDVVXUHU
UXH%RZHQ6XG
6KHUEURRNH-*(
5 décembre 2011
ENTRE NOUS
21
Démystifions la recherche
clinique : êtes-vous un cobaye?
Le Dr Serge Marchand
D
ans le cadre des conférences clinico-académiques
du CHUS, le Dr Serge Marchand, Ph. D., directeur
scientifique du CRCELB, chercheur de l’axe douleur et
professeur titulaire au service de neuro-chirurgie de la
FMSS, a tenu le 9 novembre une conférence pour démystifier la recherche clinique.
qualité scientifique et éthique.
« Tous les projets sont, entre
autres, évalués et approuvés par
les organismes fédéraux (Santé
Canada, US Food and Drug Administration, etc.) ».
Afin de sensibiliser le personnel aux principaux objectifs de la recherche clinique ainsi qu’au rôle important
qu’elle joue dans le développement des expertises
pour maintenir la santé ou prévenir, corriger et traiter la maladie, le Dr Marchand souhaitait défaire les
mythes et idées préconçues au sujet de la recherche
clinique.
Le Dr Marchand a soulevé l’importance d’un consentement éclairé de la part du participant sur les effets
secondaires possibles et les bénéfices (qui surpassent les
risques). « Il faut renverser la mauvaise réputation qu’ont
les essais cliniques. En plus de contribuer à l’avancement
de la médecine, de donner un accès à des traitements
novateurs, les patients qui participent aux essais bénéficient d’un suivi médical plus rapproché et sont libres
d’arrêter quand ils veulent ».
Faisant référence à différents médicaments sur le marché, il a rappelé que tous avaient préalablement été
soumis à des essais cliniques, de l’aspirine jusqu’aux
traitements de chimiothérapie. « Plusieurs traitements
utilisés de nos jours proviennent des connaissances
obtenues à la suite d’essais cliniques du passé », a
souligné le chercheur qui en a profité pour énumérer
les avantages à participer à une étude.
Un volet important de la conférence consistait à rassurer l’audience quant aux questions reliées à la sécurité.
Il a ainsi rappelé que les projets sont encadrés par des
chercheurs qualifiés suivant des protocoles rigoureux
conformes aux normes et règlements très sévères de
e
6
Journée de
Souvenir d’Halloween 2011
pharmacothérapie
Le 31 octobre, plusieurs employées de l’Édifice Murray
– surtout parmi le personnel de la Direction interdisciplinaire des services cliniques (DISC) – ont eu un plaisir
fou à revêtir leurs plus beaux déguisements. Une belle
occasion de s’amuser entre collègues!
L
e Département de pharmacie du CHUS tenait le 18 novembre sa 6e Journée de pharmacothérapie au Grand
Hôtel Times à Sherbrooke. Près de 75 pharmaciens
communautaires, d’hôpitaux et étudiants en pharmacie
ont assisté aux différents ateliers. Tous provenaient de
l’Estrie, du Centre-du-Québec, de Chaudière-Appalaches
ou de la Montérégie.
Les Drs Simon Bérubé, Alex Carignan, Patrick Liang
et Chantal Godin, ainsi que les pharmaciens Valérie
Clément, Mathieu Berteau, Robert Thiffault et France
Bégin ont abordé les sujets suivants : antiplaquettaires
en prévention primaire et secondaire de la MCAS, infections urinaires, traitement de la polyarthrite rhumatoïde,
produits en vente libre et insuffisance rénale, traitement
de la douleur et « perles » d’endocrinologie.
Bravo pour ce beau rayonnement!
22
ENTRE NOUS
5 décembre 2011
VERS UNE PRATIQUE
PROFESSIONNELLE
SOCIALEMENT RESPONSABLE
LES 3 ET 4 NOVEMBRE DERNIERS AVAIT EU LIEU À LÉVIS LA 9E ÉDITION DU COLLOQUE DE L’ASSOCIATION DES CONSEILS MULTIDISCIPLINAIRES DU QUÉBEC (ACMQ). LE THÈME EN ÉTAIT LES MANDATS DU CM : UNE RÉALITÉ À APPRIVOISER. EN TANT QUE MEMBRES DE L’EXÉCUTIF DU CM DU CHUS,
NOUS AVONS ASSISTÉ À DES FORMATIONS TRÈS ENRICHISSANTES PORTANT SUR LES PRATIQUES
PROFESSIONNELLES SOCIALEMENT RESPONSABLES, LES COMITÉS DE PAIRS, LES BONS COUPS DES
CONSEILS EXÉCUTIFS DU CM ET LA RECONNAISSANCE DES PROFESSIONNELS.
N
ous avons particulièrement apprécié la présentation
de Chantal Gravel, chargée d’enseignement à la formation continue des cadres et de la relève de l’Université Laval. Reconnue pour son expertise en matière de
développement durable, Mme Gravel a présenté une
vision nouvelle tournée vers une pratique professionnelle socialement responsable. Par exemple, elle
nous amène à penser autrement notre relation avec le
travail d’équipe. Selon elle, il faut nous préoccuper des
liens d’interdépendance avec les membres de l’équipe,
c’est-à-dire développer des réflexes où l’on se préoccupe
l’un de l’autre. Concrètement, cela signifie partager les
décisions, répartir équitablement les tâches et démontrer ainsi une solidarité. Ces actes mènent vers de meilleures pratiques.
De fait, l’engagement social envers les collectivités – et
dans la qualité des services – l’engagement humain
envers les collègues et les cadres, de même que l’engagement économique envers l’optimalisation des ressources sont à la base des pratiques socialement responsables.
Cela nous conduit à une redéfinition de la performance
sociale qui se décrit par la capacité d’offrir des services
évolutifs en adéquation avec les besoins des clientèles
et des collectivités. Elle se concrétise par une gestion
axée sur les besoins et le partenariat avec les clientèles
et les communautés qui, comme les parties prenantes,
ont leur part de responsabilité.
En somme, pour une culture socialement responsable, il
faut oser faire autrement, se mettre en valeur, accepter
de voir différemment et changer. Il faut aussi regarder
plus loin que la tâche, favoriser le soutien, la considération et la reconnaissance. Enfin, il s’agit de changer sa
propre vision de soi, des autres et du travail.
Si vous souhaitez recevoir d’autres détails concernant le
colloque de l’ACMQ, nous vous invitons à nous écrire à
l’adresse suivante : 05 CHUS Conseil multidisciplinaire.
Vous pouvez aussi visiter le www.a-cm-q.com.
Suzanne K. Bédard, Jean-François Duval
Éric Labrecque, Jennifer St-Laurent
Membres de l’exécutif du conseil multidisciplinaire
Distribution de l’organisateur familial
Les 15 et 16 décembre, vous pourrez réclamer votre exemplaire de l’organisateur familial à l’une ou l’autre des cafétérias. La Fondation du CHUS vous offre gratuitement cet outil rempli d’informations, de conseils santé et des rabais
consentis aux employés par plusieurs annonceurs.
5 décembre 2011
ENTRE NOUS
23
DONNER
LA VIE EN
HÉRITAGE,
L’INITIATIVE
D’UNE
FAMILLE
A
vec sa famille,
Gaston Cousineau
a vécu le processus
du don de vie et veut
faire connaître le don
d’organes et de tissus
comme choix de fin
de vie. À son initiative,
le Club Optimistes du
district Sud du Québec
a créé un programme
de sensibilisation, Les
optimistes pour le don
d’organes et de tissus.
En novembre, le Club Optimistes a invité la famille d’un
donneur, une personne greffée ainsi que Véronique
Leblond, infirmière-ressource en don d’organes et de
tissus du CHUS, à venir témoigner de l’importance du
don d’organes. Plus de 80 personnes ont assisté à cet
atelier et, en tout, une centaine de personnes ont signé
l’autocollant au dos de leur carte d’assurance maladie.
LES MOTS
DE NOS PATIENTS
Cet été, j’ai subi une chirurgie d’un jour à votre centre
hospitalier. Du premier coup de fil à Mme Marielle
pour la prise de rendez-vous à l’appel de l’infirmière
Mme Marjolaine Cormier, le lendemain, qui fut d’une
écoute exemplaire, la réception à l’hôpital par les
deux infirmières de service, tout fut impeccable. Par
la suite, rencontre avec la résidente de l’anesthésiste,
avec la résidente du médecin, infirmière, etc. Il y avait
là tout un personnel attentif avec Dr Youssef Ainmelk.
Ce dernier m’a serré généreusement la main pour
me rassurer, car l’inconnu fait toujours un peu peur.
Faisant un peu froid dans la salle d’opération, quelle
ne fut pas ma surprise de recevoir une couverture
super chaude, comme je leur ai dit, il ne manquait
seulement que le massage.
Ayant travaillé dans le domaine pendant 20 ans sur
la rive Sud de Montréal et à Montréal évidemment,
mon mari comme infirmier psychiatrique spécialisé
et moi comme famille d’accueil auprès de 9 résidents
en déficience intellectuelle et physique et troubles
psychiatriques, on en a vu énormément des hôpitaux
et je ne peux faire autrement que vous décerner
la médaille d’or pour votre service hors pair.
Autre fait à souligner, l’accueil de nos proches,
fauteuil en cuir super confortable, écoute des
demandes verbales, bravo.
Christiane Pichette
Claude Meunier
Tingwick
Merci aux
159 donneurs!
L
es collectes de sang du CHUS avaient lieu les 2 et
3 novembre derniers. Avec 159 donneurs, l’objectif
a été atteint à 80 %. Grâce à tous ces gens, 636 patients
pourront recevoir des produits sanguins.
Merci à tous les donneurs. Un grand merci aux bénévoles qui étaient tous de l’Association des bénévoles du
don de sang (ABDS) – la majorité sont des retraités du
milieu hospitalier sherbrookois – pour l’accompagnement des donneurs tout au long des collectes. Merci à
vous tous qui avez contribué, d’une manière ou d’une
autre, à la réussite des collectes.
Sylvie Côté, chef des soins spirituels
et des ressources bénévoles
Personne-ressource pour les collectes de sang 2011
24
ENTRE NOUS
5 décembre 2011
Merci au CHUS Fleurimont
Du 5 au 25 octobre, j’ai été hospitalisé au CHUS
à Fleurimont pour une chirurgie très délicate.
Je désire remercier et féliciter le Dr D. Normandin
et son équipe ainsi que tout le personnel qui ont été
d’un dévouement extraordinaire. Un gros merci aussi
à mon médecin de famille, le Dr Richard Germain
Jude. G. Arguin
Coaticook
LA MÉDECINE NUCLÉAIRE
Au service des jeunes sportifs,
diabétiques et cancéreux
NOVEMBRE EST LE MOIS DES TECHNOLOGUES EN RADIOLOGIE. SAVIEZ-VOUS QUE LA MÉDECINE
NUCLÉAIRE CONVENTIONNELLE EST UN CRÉNEAU DIAGNOSTIQUE IMPORTANT QUI ÉVOLUE ET
VIENT EN AIDE À DIVERSES CLIENTÈLES? NOUS EXAMINONS TOUS LES ORGANES DU CORPS HUMAIN
DU CÔTÉ PHYSIOLOGIQUE, CE QUI REND NOTRE DISCIPLINE FASCINANTE ET TRÈS STIMULANTE.
L
es images parlent d’elles-mêmes. De plus, l’apport du
CT faible dose aux caméras conventionnelles ajoute
la précision anatomique à la force de l’imagerie fonctionnelle. Le CT augmente la spécificité des examens afin
d’obtenir des diagnostics précis et cela, en UNE SEULE
VISITE. Avec peu de radiations, les jeunes sportifs obtiennent rapidement un diagnostic de fracture de stress,
de shinsplint, de tumeur bénigne ou autres problèmes
comme la dystrophie réflexe. Cela résulte en une meilleure prise en charge et une orientation rapide vers la
bonne ressource.
Suspicion de cellulite, d’ostéite ou d’ostéomyélite? Une
scintigraphie osseuse additionnée à celle au Gallium-67
répondront à ces questions. Les diabétiques, les plus
souvent atteints par ces complications, sauront de
manière précise à quoi s’attendre comme traitement.
SEMAINE DE PRÉVENTION DES INFECTIONS
Des activités qui ont
capté votre intérêt
D
urant la Semaine de prévention des infections tenue
du 17 au 21 octobre, les conseillères en prévention
des infections ont fait preuve d’avant-gardisme en présentant en conférence-midi le témoignage de personnes
ayant contracté une infection nosocomiale. Plus d’une
centaine d’employés et de médecins ont assisté à cette
activité organisée en étroite collaboration avec l’Association des victimes d’infections nosocomiales (ADVIN).
La distinction et la localisation du problème se traduira
par des traitements plus appropriés.
De routine ou à des fins de traitement, la scintigraphie
pour la recherche de métastases osseuses permet d’une
part de différencier une fracture d’une métastase, et
d’autre part d’avoir un bon bilan dans le but de choisir
le traitement. À quoi vous attendre en tant que patient
atteint de cancer? Notre super équipe de technologues vous accueillera dès votre arrivée. Vous serez renseigné sur la raison et le déroulement de votre examen, et
des consignes vous seront transmises pour optimiser la
qualité de votre examen. Au besoin, nous vous fournirons une petite dose d’humour afin de vous relaxer.
Sonia Blouin t.i.m.
Service de médecine nucléaire
Tokyo,
photo, dodo
Planifiez votre retraite
pour une routine captivante
Des séances d’information ont également été tenues dans
les deux cafétérias du CHUS. Les conseillères en prévention des infections y ont moussé l’hygiène des mains et
ont distribué près de 1 500 bouteilles de mousse alcoolisée. Félicitations aux huit gagnants des paniers-cadeaux
de la compagnie DEB : Annick Goulet, Karine Manseau,
Rénald Doyon, Jean-Philippe Pelletier, Élianne Bédard,
Henriette Labrie, Micheline Gagné et Catherine Beaudry.
Un franc succès et une belle participation!
Merci à nos partenaires et à vous tous.
Le Service de prévention et du contrôle des infections
Les termes et /ou logos, MORNINGSTAR
et CANADIAN INVESTMENT AWARDS,
sont la propriété de Morningstar, Inc.,
et sont utilisés avec leur consentement.
5 décembre 2011
bnc.ca/retraite
ENTRE NOUS
25
Programme de santé globale « par et pour » tous les membres du personnel du CHUS, visant l’acquisition
et la promotion de saines habitudes de vie tant au travail que dans les autres sphères de la vie.
Les maladies
cardiovasculaires,
pas seulement une
affaire d’homme!
U
ne Canadienne sur trois succombe à une maladie cardiovasculaire. C’est la principale cause de
mortalité chez les femmes, plus que tous les types de
cancers réunis. Elles sont responsables d’autant de
décès chez les femmes que chez les hommes. Une
étude d’envergue, INTERHEART, rapporte que les
facteurs de risque modifiables sont exactement les
mêmes chez les deux sexes et qu’on peut prévenir
cette maladie. Voici comment :
On peut réduire les taux de LDL (mauvais cholestérol) et de triglycérides sanguins en excès en remplaçant les gras trans et les gras saturés par des gras
insaturés, en adoptant une alimentation moins riche
en sucre simple (absorbé rapidement par l’organisme)
et en buvant de l’alcool avec modération.
Les recommandations minimales concernant la pratique d’exercices physiques aérobies sont : intensité modérée (40 % à 60 % de son maximum) durant
30 minutes 5 fois par semaine; OU intensité élevée
(70 % à 85 % de son maximum) au moins 20 minutes
3 fois par semaine.
Si vous avez constamment l’impression d’être submergé par une surdose de stress, il faut réagir. Il ne
faut pas hésiter à demander de l’aide pour mieux
gérer son stress.
Le tabagisme est l’un des comportements les plus
nocifs pour la santé cardiovasculaire. Si vous voulez
arrêter de fumer, c’est possible. Beaucoup de programmes et de produits peuvent vous aider.
Il n’est pas toujours facile de changer certains de nos
comportements. Mais le faire pour prévenir une maladie cardiovasculaire, cela n’ajoute-t-il pas à la qualité
de vie à long terme?
Justine Bernier,
Stagiaire en kinésiologie pour le CHUS-Énergique
Texte revu par Pierre Gauthier, professeur titulaire
à la Faculté d’Éducation Physique et Sportive
Sources :
http://www.lecoeurtelquelles.ca/
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17762377
26
ENTRE NOUS
5 décembre 2011
TOUT CE QU’IL
FAUT SAVOIR
SUR LA CAFÉINE
L
a caféine est un composé naturel de plusieurs
plantes (thé, café, cacao, noix de koka, guarana et
maté). On la trouve donc naturellement dans les boissons à base de ces plantes, mais aussi dans les boissons
gazeuses et les boissons énergisantes. Le chocolat en
contient également une quantité considérable.
La caféine a des effets positifs sur la vigilance et la
concentration. Elle peut toutefois entraîner de l’insomnie, des maux de tête, de l’irritabilité et de la
nervosité. En outre, la caféine nuit à l’équilibre du
calcium, ce qui peut fragiliser les os. Elle augmente le
rythme cardiaque, pouvant générer de l’hypertension
et des palpitations.
Quelle quantité est considérée non nuisible à la
santé? Santé Canada recommande un apport quotidien maximum de 400 mg pour les adultes. Pour les
femmes en âge de procréer ou enceintes, l’apport
maximal est de 300 mg/jour.
Il n’est pas encore obligatoire d’inscrire la quantité
de caféine contenue dans les produits de consommation. Cependant, les compagnies de boissons énergétiques seront désormais obligées de se conformer à
la nouvelle loi ordonnant un maximum de 180 mg de
caféine par canette de boisson, quantité comparable
à celle d’une tasse de café filtre.
TENEUR EN CAFÉINE
1 café filtre
1 café
instantané
175 mg
75-100 mg
Boisson gazeuse
(« Cola ») (355 ml) 50 mg
30 g
de chocolat noir
20 mg
1 café
décaféiné
5 mg
30 g
de chocolat au lait
7 mg
1 enveloppe pour
chocolat chaud
5 mg
1 tasse
de lait au chocolat
8 mg
1 thé noir
43 mg
1 thé vert
30 mg
80 g de gâteau
au chocolat
35 mg
La modération a bien meilleur goût, même lorsqu’il est
question d’un bon café ou d’un thé réconfortant!
Marie-Claude Bossé, nutritionniste
Comité nutrition, CHUS-Énergique
À L’AGENDA...
DES FÊTES
19 NOVEMBRE AU 3 JANVIER
Noël dans nos campagnes (Lac-Brome)
19 NOVEMBRE AU 14 JANVIER
Exposition de Noël, Georgeville
DÉCEMBRE À MARS 2012
Villages en lumière, Lac-Brome
3, 4, 10 ET 11 DÉCEMBRE
Marché de Noël d’antan des Comptonales, Compton
9 AU 11 ET DU 16 AU 18 DÉCEMBRE
Marché de Noël de Sutton
24 NOVEMBRE AU 24 DÉCEMBRE
Marché de Noël du marché de la gare de Sherbrooke
26 NOVEMBRE AU 29 JANVIER
Exposition crèches de Noël,
Société d’histoire de Sherbrooke
18 ET 23 DÉCEMBRE
Noël d’antan, Village québécois d’antan,
Drummondville
26 DÉCEMBRE AU 8 JANVIER
Temps des Fêtes au zoo, Zoo de Granby
Protection multiple de Tangible pour enfants :
un support indispensable quand un enfant doit
combattre une maladie grave.
&OJOUÁHSBOUMmJNBHFSJFMFTEJBHOPTUJDTEFMBCPSBUPJSFFU
MFT5*EFTTPJOTEFTBOUÁOPVTDPOUSJCVPOTBVQSPHSÀTEF
MBTDJFODFNÁEJDBMFFUEVCJMBOÙOBODJFSEFTTPJOTEFTBOUÁ
1PVSFOTBWPJSEBWBOUBHFBQQFMF[OPVTBV
PVWJTJUF[XXXTJFNFOTDBIFBMUIDBSF
%FTSÁQPOTFTQPVSMBWJF
U
Jusqu’à 1 million de dollars de couverture pour 29 maladies
graves, 5 maladies infantiles et 2 maladies non critiques
U
Prestation en cas de fracture accidentelle, décès et perte d’usage
accidentels
U
Remboursement des frais de réaménagement du domicile, des frais
de transport à l’hôpital et des frais de gardiennage
U
Frais de tutorat, de rééducation et de transport pour le rattrapage
scolaire
Services d’assistance santé et juridique gratuits et les rabais.
Les assurés Tangible ont accès à des services d’assistance exclusifs
par des experts reconnus.
PROTECTION MULTIPLE pour enfants :
la solution de TANGIBLE pour soutenir enfants et parents
en cas de maladie grave.
Les assurances Réal Latulippe inc.
CABINET DE SERVICES FINANCIERS
3000, rue King Ouest, bureau 200, Sherbrooke (Québec) J1L 1Y7
Bureau : 819.566.7070, poste 2107 . Cellulaire : 819.823.6303
Télécopieur : 819.821.0117 . Sans frais : 1.888.207.6666 . Courriel : [email protected]
PARTENAIRE DE FORCE FINANCIÈRE EXCEL
MD
Sherbrooke . Gatineau . Montréal . Québec
Croix Bleue Marque déposée de l'Assocation canadienne des Croix Bleue. Tangible est une marque déposée de l'Assocation d'Hospitalisation Canassurance.
5 décembre 2011
ENTRE NOUS
27
Des cours d’anglais, ça vous intéresse?
LE CHUS VOUS OFFRE LA POSSIBILITÉ DE POURSUIVRE OU DE VOUS INSCRIRE À DES COURS
D’ANGLAIS QUI DÉBUTERONT FIN JANVIER. OFFERTS EN COLLABORATION AVEC LE CENTRE
DE LANGUES INTERNATIONALES CHARPENTIER
(CLIC), LES COURS SERONT D’UNE DURÉE DE
2 H 30 PAR SEMAINE PENDANT 12 SEMAINES
(30 HEURES DE FORMATION). CES COURS SONT
OFFERTS EN DEHORS DU TEMPS DE TRAVAIL.
É
tant donné le nombre limité de places, la priorité ira
aux employés en contact fréquent avec la clientèle
anglophone (accueil, admission, etc.). Le participant ne
paiera que 100 $ sur la totalité du coût de l’inscription,
afin de permettre à un plus grand nombre de personnes
de s’inscrire. Ce montant sera remboursé à la condition
que le participant soit présent à 75 % de cours et qu’il
obtienne un taux de réussite de 75 %.
Les gens qui ne sont pas employés du CHUS peuvent
s’inscrire, mais doivent payer la totalité du cours : 75 $
pour l’évaluation + 360 $ pour le cours.
DATE LIMITE D’INSCRIPTION : 10 JANVIER 2012
Vous devez envoyer votre inscription par télécopieur au
819 829-6272 à l’attention de Valérie Bédard, Service de
développement des compétences et de l’enseignement.
Les évaluations, si nécessaires, seront réalisées par CLIC.
Vous trouverez de l’information supplémentaire sur les
babillards des deux hôpitaux (formulaires d’inscription,
etc.). Pour en savoir plus, communiquez avec Valérie
Bédard au poste 18027.
Des immersions sont également offertes au personnel
ayant déjà participé aux cours d’anglais et ayant atteint
le niveau débutant 2. Un dépôt de 100 $ sera exigé et
sera remis à la première journée d’immersion.
Les gens qui se seront inscrits à l’immersion mais qui ne
se présenteront pas, et ce, sans aucun motif valable,
seront facturés pour la totalité ou une partie des coûts
d’inscription.
Pour plus de renseignements, communiquez avec CLIC
au 819 822-2542.
5 DÉCEMBRE, JOURNÉE
INTERNATIONALE
DES BÉNÉVOLES
L
’action des bénévoles est généreuse et noble. La plupart du temps, elle est également silencieuse, car les
bénévoles sont très souvent des travailleurs de l’ombre.
Ces gens de cœur, on les trouve partout au Québec et dans
plusieurs sphères d’activités. Ils sont plus de 2 millions de
personnes à consacrer annuellement près de 385 millions
d’heures de bénévolat dans toutes les régions du Québec.
Saviez-vous que près de la moitié des jeunes
Québécois âgés de 15 à 24 ans s’adonnent à des
activités bénévoles (48 %), et ce, pour une moyenne
de 116 heures par année?
qui leur permettent de transmettre leurs compétences,
de se découvrir de nouvelles passions et de briser leur
isolement. L’action bénévole leur permet également de
se sentir utile et de partager leur savoir.
Saviez-vous que 34 % des adultes de 25 à 65 ans
s’engagent pour une moyenne de 145 heures de
bénévolat par année?
AU CHUS en 2010-2011, plus de 775 bénévoles ont mis
à contribution leur énergie et leurs compétences pour
le mieux-être des patients, que ce soit à leur chevet ou
auprès de la population pour amasser des dons.
Saviez-vous que les personnes aînées sont celles
qui consacrent le plus grand nombre d’heures aux
activités bénévoles? En fait, chaque bénévole de 65 ans
ou plus effectue en moyenne 268 heures de bénévolat
annuellement. Plus du quart (26 %) des personnes aînées
s’engagent bénévolement dans toutes sortes d’activités
Disons-leur MERCI de leur implication auprès
de nos patients.
Sylvie Côté
Chef des soins spirituels et des ressources bénévoles

Documents pareils

Les laboratoires de biochimie et d`hématologie passent à l

Les laboratoires de biochimie et d`hématologie passent à l plaies (TASP), voici le projet de Téléformation et téléconsultation en multispécialités (TFTC). Ce projet offre à 46 établissements et points de service des 13 CSSS du RUIS de l’Université de Sherb...

Plus en détail

le centre femme-jeunesse-famille officiellement annoncé

le centre femme-jeunesse-famille officiellement annoncé Le CHUS souhaite la bienvenue à Gilles Michaud, nouveau directeur des ressources humaines et de l’enseignement (DRHE) depuis le 8 avril. M. Michaud possède une vaste expérience de la gestion des re...

Plus en détail