UE 2 - UFR Sciences de l`éducation, Psychanalyse, com

Commentaires

Transcription

UE 2 - UFR Sciences de l`éducation, Psychanalyse, com
ANNEE UNIVERSITAIRE
2014-2015
MASTER 2
EME
ANNEE
EDUCATION, FORMATION,
INTERVENTION SOCIALE
Spécialité :
«Education tout au long la vie»
UNIVERSITE PARIS 8
UFR 8 - SEPF
Bienvenue
en M2 EFIS,
spécialité « Education tout au long de la vie » !
Chers étudiants et chères étudiantes !
Vous avez réussi votre M1 ou vous êtes entrés par équivalence dans notre formation Education, formation et
intervention sociale, spécialité « Education tout au long de la vie ». Cette spécialité est
une spécificité de notre université. Aucun autre master français ne la délivre, alors qu’au niveau européen, de
telles spécialités sont très développées.
Notre but est d’assurer une mission essentielle d’un master, à savoir une formation supérieure
de qualité, tout en développant une culture de recherche conçue comme fondement d’une culture
de l’expérimentation sociale et de l’innovation professionnelle. Dans cet esprit, nous participons au dispositif
IDEFI-Créatic qui a pour objectif la production collective d’œuvre de recherche/action/création. À côté des
enseignements proprement dits, vous pourrez bénéficier aussi de nombreuses journées d’étude, de colloques,
organisés par notre laboratoire et qui participent à notre offre de formation. Vous serez informés
systématiquement de ces événements et conviés à participer à leur organisation, ce qui vous permettra de
vous intégrer au sein du laboratoire EXPERICE et plus spécifiquement dans l’axe de recherche « Éducation
tout au long de la vie » (Axe C) qui soutient ce master EFIS.
Vous souhaitant une bonne année universitaire 2014-2015, nous vous assurons de tout le dévouement de
notre équipe pédagogique.
Remi Hess, responsable du master EFIS.
2
DEPARTEMENT DES SCIENCES DE L’EDUCATION
MASTER 2EME ANNEE
Mention
«Formation
Intervention Sociale» (EFIS)
Responsable
de la formation
Remi HESS
 [email protected]
 01.49.40.66.54
Responsables de la spécialité:
Gladys Chicharro et Lucette COLIN
 [email protected][email protected] noos.fr
Responsable du parcours professionnel:
Valentin SCHAEPELINCK
 [email protected]
Lundi
Mardi
Mercredi
Secrétariat de la formation
Jeudi
Christelle CANNET
Vendredi
 01.49.40.66.54
14h00 - 16h00
10h00 - 12h00
14h00 - 16h00
10h00 - 12h00
14h00 - 16h00
10h00 - 12h00
14h00 - 16h00
10h00 - 12h00
Directeur
de l’UFR de rattachement
 [email protected]
Patrick
RAYOU
Accueil des
étudiants
 01.49.40.66.51
Bureau
A 433
 [email protected]
Responsable administrative et financière de l’UFR de rattachement
Nathalie MEZIANE
 01.49.40.66.50
 [email protected]
Sites internet
Université Paris 8 : http://www.univ-paris8.fr
UFR 8 - SEPF : http://www-ufr8.univ-paris8.fr3
Laboratoire Experice : http://www.experice.fr/wakka.php?wiki=PageAccueil
LABORATOIRE EXPERICE
Le master EFIS est soutenu par le LABORATOIRE EXPERICE .
LABORATOIRE EXPERICE
(Centre de recherches inter-universitaires
Expérience, Ressources culturelles, Éducation Paris 8-Paris 13).
 http://www.univ-paris13/experice/fr
PRESENTATION DU LABORATOIRE
Issu de la fusion de deux équipes, l’une de Paris 8 et l’autre de Paris 13, EXPERICE se veut un centre de
recherches fortement organisé autour d’une thématique originale au sein des sciences de l’éducation. Il est
en effet centré sur les apprentissages et l’éducation hors de l’école en mettant l’accent sur les situations les
moins formelles, qu’il s’agisse d’enfants ou d’adultes. Il y a donc focalisation sur ce qui ne prend pas la forme
scolaire, y compris les apprentissages informels au sein de l’école, avec le projet scientifique de se centrer sur
le non-scolaire et de le penser dans sa cohérence globale et dans la diversité de ses aspects, avant, à côté,
en marge, au-delà de la forme scolaire. EXPERICE a vocation à explorer la diversité des espaces
d’apprentissage en dehors de ceux qui ont été explicitement et exclusivement conçus pour cela, qu’il s’agisse
ou non d’institutions, qu’il y ait ou non intentionnalité voir conscience d’apprendre. Il se situe délibérément
dans les courants internationaux encore peu présents en France qui sous différents vocables mettent en
œuvre une approche de l’apprentissage (learning) à côté de l’école. D’où l’intérêt porté à l’éducation tout au
long de la vie, inscrivant la formation des adultes dans un processus qui commence dès
la naissance, traversant différentes situations et institutions, en mettant l’accent sur l’auto-apprentissage (Axe
C) et en s’intéressant aux processus de construction du sujet au sein de l’espace social (Axe A), à la petite
enfance, la période qui précède l’école obligatoire (PRT2), mais aussi aux moments de loisir, aux jeux, aux
jouets, au multimédia, à l’ensemble des ressources culturelles porteuses d’apprentissages que l’on en ait ou
non conscience (Axe B).
EXPERICE construit son objet collectif de recherche autour de la notion d’expérience comme lieu
d’apprentissage, sur l’idée d’un apprentissage qui accompagne différentes pratiques sociales,
y compris celles qui ne sont pas conçues comme telles (PRT1). Cela renvoie tout particulièrement à la
réflexion sur ce qu’il est convenu d’appeler éducation informelle et/ou non formelle, même si les travaux
peuvent conduire à prendre des distances avec ces catégories. L’intérêt porté aux adultes
se fait dans la continuité avec les apprentissages des enfants, en refusant les constructions qui conduisent à
isoler socialement et théoriquement les enfants pour les penser comme radicalement différents des adultes.
La formation des adultes est pensée dans la continuité d’une éducation tout au long de la vie et
réciproquement le jeu et le loisir de l’enfant en tant que porteurs d’apprentissage sont pensés dans la
continuité avec ceux de l’adulte. Cette façon d’envisager l’apprentissage, enraciné dans diverses pratiques
sociales, présent tout au long de la vie, conduit à porter un intérêt particulier à la biographie aussi bien comme
méthode de recueil des données que comme processus de construction de soi à travers des apprentissages.
Sans être exclusive, la prise en compte des dimensions sociales est importante dans les approches
développées par EXPERICE, qui se reconnaît cependant pleinement dans une vision des sciences
4
de l’éducation comme lieu de croisement disciplinaire, dans un ancrage multiréférentiel. La mise en
perspective d’approches psychologiques et sociologiques, anthropologiques et historiques, mais aussi
philosophiques constitue un élément essentiel de la construction de la recherche au sein du laboratoire. Sans
exclusive, on y privilégie des approches qualitatives, une prise en compte des significations produites par les
acteurs, un intérêt pour la compréhension des phénomènes, une orientation forte, chez certains chercheurs,
pour une démarche herméneutique. On peut souligner également un intérêt pour les courants critiques qui
bousculent les allants de soi, supposent un travail de déconstruction qu’il s’agisse de traditions philosophiques
européennes ou du mouvement post-structural contemporain, né en France mais largement développé aux
Etats-Unis et dans de nombreux pays. Il faut mettre cela en relation avec la forte importance donnée à la
dimension interculturelle dans les recherches, qu’il s’agisse de recherches proprement interculturelles, en
particulier en relation avec le franco-allemand, élément fort aussi bien de l’histoire du groupe que de ses
recherches actuelles (PRT3), ou de l’importance accordée à la comparaison internationale et interculturelle.
LES RECHERCHES
EXPERICE développe des recherches dans le cadre de 3 axes, ainsi que des projets
transversaux (PRT) :
de recherche
 AXE A : Le sujet dans la Cité : éducation, individuation, biographisation
 AXE B : Pratiques et objets culturels de l’enfance et de la jeunesse
 AXE C : Education tout au long de la vie
 PRT 1 : Les pratiques sociales comme espace d'apprentissage
 PRT 2 : Petite enfance
 PRT 3 : Recherches interculturelles et transnationales franco-allemandes
ENSEIGNANTS-CHERCHEURS EXPERICE
BARBIER René, Professeur émérite Université Paris 8, Axe C
BERRY Vincent, Maître de conférences, Paris 13, Axe B
 BIARNES Jean, Professeur émérite Université Paris 13, Axe A
 BLONDEAU Nicole, Maître de conférences Université Paris 8, Axe C
 BROUGERE Gilles, Professeur Université Paris 13, Axe B
 CHICHARRO Gladys, Maître de conférences Université Paris 8, Axe C
 COLIN Lucette, Maître de conférences Université Paris 8, Axe C





 DELORY-MOMBERGER Christine, Professeur Université Paris 13, Axe A
 GARNIER Pascale, Professeur Université Paris 13, Axe B


 GUENIF-SOUILAMAS Nacira, Professeur, Université Paris 8, Axe C
 HESS Remi, Professeur Université Paris 8, Axes C
 LE GRAND Jean-Louis, Professeur Université Paris 8, Axe C
 LERBET-SERENI Frédérique, Professeur Université de Pau et des Pays de l’Adour, Axe C
 LESOURD Francis, Maître de conférences Université Paris 8, Axe C
MACEDO Monica, Maître de conférences Université Paris 8, Axe C
 MANSON Michel, Professeur émérite Université Paris 13, Axe B
 MOREAU Didier, Professeur Université Université Paris 8 (associé), Axes C
 MORISSE Martine, Maître de conférences Université Paris 8, Axe C
 NOEL-HUREAUX Elisabeth, Maître de conférences Université Paris 13, Axe C




5
 POTOLIA Anthippi, Maître de conférences Université Paris 8, Axe C
 RAYNA Sylvie, Maître de conférences IFE-ENSL, Axe B
 ROUCOUS Nathalie, Maître de conférences Université Paris 13, Axe B
 SCHAEPELYNCK Valentin, Maître de conférences Université Paris 8, Axe C
 SCHALLER Jean-Jacques, Maître de conférences HDR Université Paris 13, Axe A



 VIALLE Frank, Maître de conférences Université de Pau et des Pays de l’Adour, Axe C
 ZABAN Vinciane, Maître de conférences, Paris 13, Axe B
INTERVENANTS EXTERIEURS
SECTEUR PROFESSIONNEL
 GILON Christiane, chargée de cours, chercheur associée Axe C, CAPP
 FREMAUX Anthony ,chargé de cours, LIGAMEN
 PLAINE Eric, chargé de cours, LEMA
6
EQUIPE PEDAGOGIQUE 2014-2015
ENSEIGNANT
BLONDEAU Nicole
[email protected]
BODINEAU Martine
[email protected]
BROUGERE Gilles
GRADE
THEMES DE RECHERCHE
Maître de Littérature française, francophonie, scolarisation des
conférences non-francophonones
ATER
Professeur
Pratiques de recherche, situations d'intervention sociale,
dispositifs de formation-action-recherche
Jeu, jouet, culture enfantine,
apprentissages informels.
éducation
préscolaire,
[email protected]
CHICHARRO SAITO Gladys
[email protected]
COLIN Lucette
[email protected]
DELORY-MOMBERGER
Christine
Politique de l’enfant unique en Chine et nouvelles structures
Maître de familiales Parentalité .
conférences Education familiale et scolaire.
Cultures enfantines et de jeunesse, notamment les pratiques
d’écriture liées à l’utilisation des technologies de l’information
et de la communication (blogs, messageries instantanées…).
Approches cliniques des situations éducatives formelles et/ou
Maître de informelles et des dispositifs de prévention à destination des
conférences enfants et des jeunes. Synergies et tensions éducation
formelle / éducation informelle. Représentations de l’enfant et
de l’enfance. Mobilités et apprentissages. Les questions
identitaires et le rapport à l’autre. Pédagogie et
psychothérapie institutionnelles.
Professeure Recherche biographique en éducation, biographisation,
construction de soi, performativité biographique, agir social.
[email protected]
FREMAUX Antony
[email protected]
Pédagogie coopérative, travail en réseau, accompagnement
Enseignant du changement, développement durable, démarche des
Intervenant arbres de connaissances, réseaux d’échanges réciproques de
professionnel savoirs, usages sociaux de l’internet, formation à distance.
HESS Remi
Professeur
[email protected]
Analyse
institutionnelle,
socio-analyse,
autogestion
pédagogique, histoire de vie, méthodes biographiques,
pratique du journal
d’investigation, interculturalité, théorie
des moments, approche du quotidien.
7
Enseignant
GILON Christiane
[email protected]
GUENIF Nacira
[email protected]
LE GRAND Jean-Louis
Grade
Enseignante Recherche action, socianalyse, réseaux de prospective,
Intervenante démocratie participative, conflits sociaux
professionnelle
Questions
de
migration,
relations
familiales
et
intergénérationnelles, constructions identitaires, processus
Professeure d’individuation, transnationalité, ethnicité, race et genre,
approche croisant l’épistémologie située et l’étude
postcoloniale appliquée aux domaines européen et nordafricain.
Professeur
[email protected]
LESOURD Francis
Thèmes de recherche
Maître de
conférences
Formation des adultes, éducation populaire, université
populaire, écoformations, recherche-actions de praticienschercheurs, approches internationales de l’éducation tout
au long de la vie, philosophies de la critique en éducation,
parcours étudiants, autoformations et autodidaxies, histoires
de vie.
Recherche sur l’approche plurielle des tournants de vie et des
temporalités éducatives.
[email protected]
MACEDO Mônica
MOREAU Didier
les mutations du texte et des supports éditoriaux à l’ère du
Maître de numérique, en particulier dans le domaine de la
conférences communication scientifique publique
Professeur
Philosophie de l'éducation, éthique de l'éducation, éducation
tout au long de la vie, histoire des idées pédagogiques.
[email protected]
MORISSE Martine
Maître de
conférences
[email protected]
PLAINE Eric
Recherche sur l'écriture, les pratiques ordinaires d'écriture,
les liens entre écriture et réflexivité, écriture et
professionnalisation, dans les milieux professionnels,
l'éducation populaire, la formation des adultes, la VAE
(validation des acquis de l'expérience).
Enseignant Dispositifs d’intervention et de création
Intervenant
professionnel
[email protected]
POTOLIA -OMRANE Anthippi
SCHAEPELYNCK Valentin
[email protected]
Maître de
conférences
Technologies et l’Information et de la Communication (TIC) et
éducation,
dispositifs
d’apprentissage
hybrides,
autoformations, autoapprentissages, apprentissages en
autonomie, discours médiatiques, vulgarisation scientifique,
éducation et communication interculturelles, apprentissages
et réflexivité, biographies langagières
l’analyse institutionnelle, l’enquête et l’intervention
Maître de
institutionnelle, la notion d’enquête en sciences sociales,
conférences
les critiques de l’institution psychiatrique et de l’institution
scolaire, la psychothérapie institutionnelle, la pédagogie
institutionnelle, les concepts d’institution et de dispositif,
l’histoire des formes de la recherche-action et de la
sociologie d’intervention, la philosophie de l’éducation.
8
MASTER EFIS
9
PRESENTATION DU MASTER EFIS
Le master « Education, formation, intervention sociale» est organisé autour d’une thématique originale au sein
des sciences de l’éducation tant au niveau national que régional puisque sa mention met l’accent sur les
apprentissages et l’éducation qui se jouent dans les situations les moins formelles, qu’il s’agisse d’enfants ou
d’adultes.
Le master est centré sur les interventions éducatives hors champ scolaire, dont l’importance actuelle en
termes de dispositifs sociaux et domaines d’activités est en pleine croissance et sur l’ensemble des
ressources culturelles et sociales porteuses d’apprentissages que l’on en ait ou non conscience.
Ce master bénéficie d’une mutualisation des moyens entre les universités Paris 8 et Paris 13 au niveau du M1
et permet de répondre aux attentes des étudiants souhaitant disposer d'un véritable choix en fin de M1 en
proposant quatre spécialités avec chacune un parcours recherche et un parcours professionnel et qui sont
adossées aux axes de recherches d'Experice. Le master EFIS, en participant à la mutualisation des
ressources d'enseignement et de recherche dans un même bassin de formation nous permet d'offrir une
gamme d'enseignements beaucoup plus large mais ciblée sur une même approche et répond au souci
d'intégrer les étudiants chercheurs dans la dynamique des travaux du laboratoire.
ORGANIGRAMME DU MASTER
1er et 2ème semestres :
MASTER 1 : TRONC COMMUN
3ème et 4ème semestres :
MASTER 2 : SPECIALITES


PARCOURS
RECHERCHE
PARCOURS
PROFESSIONNEL
10
Paris 8 gère la spécialité de M2 ETLV « Education tout au long de la vie » avec deux parcours
proposés : recherche ou professionnel.
Les spécialités de M2 gérées par Paris 13 sont (pour tout renseignement, contactez [email protected] ) :
 LJE « Loisir, jeu, éducation » [recherche et professionnelle]

 IDITS « Ingénierie des dispositifs d’insertion sur les territoires solidaires » (particulièrement en
formation continue) [recherche et professionnelle]
 PSTSD « Politiques sociales, territoires et stratégies de direction » (particulièrement en formation
continue) [recherche et professionnelle]
 « Formation des adultes, champ de recherche (Paris 13 - CNAM Paris - Louvain La Neuve Genève)
[recherche]
ORGANIGRAMME DU M2
3ème et 4ème semestres
MASTER 2 : SPECIALITES
ETLV
IDITS
(formation continue)
LJE
PSTSD
(formation continue
Formation des
adultes : champ
de recherche










Parcours
recherche
Parcours
prof.
Parcours
recherche
Parcours
prof.
Parcours
recherche
Parcours
prof.
Parcours
recherche
Parcours
prof.
Parcours
recherche
11
ENTREE EN MASTER 2ème ANNEE EFIS
CONDITIONS D’ACCES EN M2
1°) Les étudiants titulaires d'un M1 EFIS ayant obtenu une moyenne générale de 14/20, rempli le contrat
de spécialisation et présentant un projet de recherche s'inscrivant dans les thématiques du laboratoire
EXPERICE sont admis automatiquement en M2.
2°) Les candidats ne remplissant pas ces conditions ou titulaires d'un M1 d'une autre mention ou ayant
obtenu une équivalence M1 pour leur parcours et leurs expériences (commission d'équivalence) doivent
présenter un dossier de demande d'inscription comprenant un CV ainsi que leur projet professionnel ou
leur projet de recherche (selon le parcours visé) argumenté (une dizaine de pages, contenant une
bibliographie de référence) qui sera examiné par la commission d'admission de la spécialité.
POUR L’ANNEE 2014-2015:
AUCUNE ADMISSION EN M2 N’EST AUTOMATIQUE ET DE PLEIN DROIT.
Tous les candidats visant un parcours pro seront reçus en entretien individuel le lundi 15 septembre pour
examiner le stage prévu ou à prévoir.
Tous les candidats visant un parcours professionnel ou un parcours recherche doivent présenter un
dossier d’inscription pédagogique comportant :

un curriculum vitae

un projet professionnel et de mémoire centré sur le stage prévu ou un projet de recherche selon le
parcours visé. Ce projet d’une dizaine de pages, doit être argumenté et contenir une bibliographie de
référence, il sera examiné par la commission d’admission de la spécialité.

une lettre de motivation pour développer ses recherches dans le cadre du laboratoire EXPERICE
soutenant ce master et éventuellement le souhait de directeur/directrice de recherches qu’ils
envisagent pour mener à bien le projet de recherche (2 noms choisis parmi la liste des enseignants
de l’équipe pédagogique).
NB : L’accord de la commission d’admission de spécialité est requis pour pouvoir s’inscrire
administrativement. Il sera rendu le 19 septembre 2014. Un entretien complémentaire sera éventuellement
proposé.
12
MODALITES DE CANDIDATURE POUR L’ANNEE 2014-2015
 PROCEDURE CEF VIA CAMPUS France
Candidat étranger hors UEE résidant dans un pays à procédure CEF
 Qui ?
Vous êtes étranger non ressortissant d’un pays de l’Espace Economique Européen ou de la
Confédération suisse, titulaire d’un diplôme étranger et résidant dans l’un des pays à
procédure CEF (Centre pour les Etudes en France) suivants :
Algérie, Argentine, Bénin, Brésil, Cameroun, Canada, Chili, Chine, Colombie, Congo Brazzaville, Corée
du sud, Côte d’Ivoire, Etats-Unis, Gabon, Guinée, Ile Maurice, Inde, Japon, Liban,
Madagascar, Mali, Maroc, Mexique, Russie, Sénégal, Syrie, Taïwan, Tunisie, Turquie, Vietnam
 Comment ?
 Vous devez obligatoirement effectuer une pré-inscription en ligne sur le site de l’espace
Campus France à procédure CEF du pays dans lequel vous résidez à l’adresse :
 http://www.nomdupays.campusfrance.org (ex : htpp://www.maroc.campusfrance.org)
 Votre dossier sera traité par le CEF de votre pays de résidence qui vous fera passer un
entretien de motivation pour détailler votre projet d’études.
 La transmission et le suivi de votre candidature s’opèrent ensuite par voie électronique
entre le CEF et l’université afin que la commission pédagogique du département puisse
étudier votre dossier et rendre un avis sur votre demande d’admission.
 Quand ?
Dès que possible et au plus tard avant le 31 mars 2014
13
ENTREE EN MASTER 2ème ANNEE EFIS
NOTA BENE
Les étudiants étrangers non ressortissants d’un pays de l’Espace Economique Européen, qui
résident en France ou dans un pays hors procédure CEF ne sont pas concernés par cette
procédure et doivent télécharger un dossier de candidature sur le site de Paris 8.
 ADMISSION PAR INTERNET
Poursuite / reprise d’études en accès direct ou par validation des acquis – équivalences
 Qui
Vous êtes :
- titulaire d’un master 1 de sciences humaines et sociales* obtenue à Paris 8 en 2013-2014
(accès direct)
- titulaire d’un master 1 ou maitrise de sciences humaines et sociales* obtenue à Paris 8
avant 2013-2014 (reprise d’études)
- titulaire d’un master 1 ou d’une maitrise de sciences humaines et sociales* obtenue dans
une autre université française en ou avant 2013-2014 (accès direct avec transfert du
dossier universitaire)
 COMMENT ?
 Connectez-vous à l’application informatique de demande d’admission à l’adresse :
http://admission.univ-paris8.fr

 Choisissez votre mention de master 2ème année:
 Master 2 «tout au long de la vie»
 Répondez avec précision au questionnaire en ligne (en prenant soin de laisser une adresse
mail valide).
 Téléchargez et imprimez le dossier de candidature à la fin du questionnaire.
 Retournez le dossier dûment complété et accompagné des pièces requises (voir ci-dessous)
au secrétariat de master 2.
 QUAND ?
Le dossier est à télécharger à partir 1er avril 2014 et à retourner dûment complété au secrétariat
de master 2 avant le 12 septembre 2014 (délai de rigueur).
14
ENTREE EN MASTER 2ème ANNEE EFIS
 Comment ?
 Connectez-vous à l'application informatique de demande d'admission à l'adresse :
 http://admission.univ-paris8.fr
 Choisissez la mention de diplôme de master 2ère année «, formation,
intervention sociale» (domaine des sciences humaines et sociales).
 Répondez avec précision au questionnaire en ligne (en prenant soin de laisser une
adresse mail valide).
 Téléchargez et imprimez le dossier de candidature à la fin du questionnaire.
 Retournez le dossier dûment complété et accompagné des pièces requises au
secrétariat de master 2.

 Quand ?
Le dossier est à télécharger à partir du 1er avril 2014 et à retourner dûment complété
avant le 16 septembre 2014 (délai de rigueur).
€ Combien ?
 Droits de scolarité M2 2014-2015
(droits + bibliothèque + contrôle médical)
474.10 €
 Droits de scolarité M2 2014-2015 + sécurité sociale
(droits + bibliothèque + contrôle médical + sécurité sociale étudiante)
261.10€
NOTA BENE
Pour un accès direct de M2, n’attendez pas d’avoir vos résultats pour postuler sur l’application et
télécharger le dossier de candidature
.
Pour la rentrée universitaire 2014-2015 un ordinateur sera mis à votre disposition pour candidater ou
bien durant votre cursus si vous le souhaitez. Il sera disponible aux heures d’ouverture du bureau
A 433.
15
16
PRESENTATION
DU MASTER 2
EFIS
SPECIALITE
EDUCATION TOUT AU
LONG DE LA VIE
17
ORGANISATION DE LA SPECIALITE ETLV (PARIS 8)
PARIS
8
OBJECTIFS DE LA SPECIALITE « EDUCATION TOUT AU LONG DE LA VIE »
L’objectif de la spécialité « Education tout au long de la vie » en M2 est d’apporter aux étudiants une
formation généraliste (mention du master), afin qu’ils soient à même d’étudier, de comprendre et d’analyser
les enjeux des interventions éducatives situées dans des contextes sociaux, historiques, culturels. Il s’agit
d’une formation spécifique pensée aussi bien en termes d’appropriation de compétences et de savoirs qu’en
termes de développement personnel et de transformations subjectives, et liée aux problématiques nouvelles
que proposent les recherches sur l’éducation tout au long de la vie.
Concept central au cœur des politiques européennes, l’éducation tout au long de la vie a été et est encore
l’objet de nombreuses acceptions, objets de débats, voire de controverses qui traversent les dispositifs
d’éducation et d’apprentissage qui s’en réclament et les pratiques sociales d’éducation et de formation qui en
découlent. Un travail de repérage systématique sera proposé à partir des principaux travaux de recherche
dans le champ de l’éducation et des concepts explicites et implicites qu’ils convoquent.
Cette formation spécifique comprendra donc à la fois des éléments théoriques et méthodologiques de la
recherche sur l’éducation tout au long de la vie (éducation informelle, par exemple), un travail sur les
concepts clefs (expérience par exemple) et des approfondissements sur les principaux domaines (écritures
biographiques, voyages et échanges internationaux, formation des adultes, accompagnement éducatif,
prévention, multimédia, éducation populaire, petite enfance, situation interculturelle etc.).
Les différents domaines explorés ne le sont pas de façon exhaustive, mais doivent permettre à la fois de
particulariser le discours général et d’acquérir des connaissances et compétences spécifiques.
Celles-ci
sont approfondies à travers la trajectoire individuelle qu’emprunte chaque étudiant en relation avec son propre
parcours de recherche ou professionnel.
Si certaines disciplines sont privilégiées (sociologie, anthropologie, philosophie, psychosociologie,
psychanalyse), en corrélation avec les objets traités, l’analyse des pratiques professionnelles
bénéficiera systématiquement d’un éclairage multiréférentiel.
Il s’agira aussi dans le cadre de la formation à et par la recherche d’intégrer les étudiants dans les
du laboratoire de recherche dans un but de professionnalisation des jeunes chercheurs.
activités
Le master EFIS est un master dit « indifférencié » dont certaines spécialités, dont la spécialité
« Education tout au long de la vie » offre deux parcours possibles : un parcours professionnel et un
parcours recherche.
Les étudiants peuvent donc faire le choix de s’engager dans la spécialité « éducation tout au long de la vie »
parcours recherche ou parcours professionnel. Quelle est la différence entre les deux ?
Le master parcours recherche et le master parcours professionnel ont en commun la plupart des
enseignements théoriques et méthodologiques. Il s’agit là d’un choix fondamental affirmé par l’ensemble des
enseignants du laboratoire EXPERICE « Education tout au long de la vie ». Toutes les méthodes de
recherche enseignées (entretien qualitatif individuel ou de groupe, analyse de contenu, observation,
18
ethnographie, intervention socianalytique, intervention sociologique, questionnaire, atelier d’écriture, récits ou
histoire de vie, journal) sont utilisables autant dans un contexte de recherche scientifique
universitaire que dans un contexte d’action et d’intervention sociales. Les références théoriques sont
évidemment indispensables au professionnel de l’éducation comme au chercheur universitaire. Donner à de
futurs professionnels de l’éducation et plus généralement offrir à des acteurs sociaux une formation théorique
et technique de qualité autant qu’à des chercheurs de laboratoire fait partie des choix affirmés de l’équipe
pédagogique.
L’important pour chaque étudiant est de choisir la voie qui lui permet le mieux de progresser dans son projet
personnel et professionnel.
La différence entre le parcours recherche et le parcours professionnel se situe au niveau du projet
professionnel de l’étudiant et de la question qu’il se pose : souhaite-t-il poursuivre dans la recherche (faire une
thèse), prendre une distance théorique par rapport à une pratique ou bien se professionnaliser vers le métier
d’intervenant social. 
Compétences visées du parcours recherche en M2 « Education tout au long de la vie » :
Etre capable d’analyser une présentation de recherche et réaliser une recherche, prendre une posture de
recherche, disposer des pré-requis pour entrer en doctorat. Maîtriser une ou plusieurs techniques de recueil
de données, la construction d’une recherche, la recherche bibliographique.
Eléments de professionnalisation : en tant que spécialistes de la recherche en éducation, capacité d’expertise
et d’analyse, savoir analyser les conditions de mise en place de dispositifs éducatifs, d’interventions
éducatives et sociales en fonction des publics et du contexte, capacité de conduire des études. Capacité à
développer des innovations et
expérimentations basées sur les acquis de la recherche.
Recherche - action - formation contractualisées avec les milieux professionnels.

 Compétences visées du parcours professionnel en M2 « Education tout au long de la vie » :
Le master professionnel permet d’acquérir des compétences ciblées sur l’action : savoir conduire des projets
de Formation. Mettre en place des interventions éducatives. Gérer des dispositifs éducatifs au niveau local ou
international. Accompagner les choix de vie, l’orientation des adultes aux différents âges de la vie … Savoir
animer, savoir réaliser une médiation, un soutien éducatif.
- Le stage en M2 parcours professionnel
Les étudiants admis dans ce parcours ont l’obligation d’effectuer un stage de 160 heures au moins.
Ce stage peut s’effectuer :
- soit dans le cadre d’un stage sous convention
- soit dans le cadre de leur activité professionnelle, qu’ils utilisent comme terrain de recherche
- soit dans le cadre d’un projet de recherche-action au sens strict de ce terme : monter avec un groupe
d’acteurs sociaux un dispositif de recherche centré sur l’action et la compréhension/transformation
d’une situation sociale.
Il est nécessaire de déterminer ce choix le plus en amont possible de l’année universitaire, de s’enquérir des
possibilités de stage auprès de l’équipe enseignante (il y a des documents de conventionnement à remplir en
cas de stage).
19
Experice propose depuis 2011/2012 une série de stages prédéfinis, assortie d’une liste de propositions de
sujets de recherche prédéfinis. Il s’agit d’offres de stage émanant principalement des anciens étudiants de
Paris 8, devenus professionnels. Un réseau de tuteurs de stages est ainsi en cours de construction,
réunissant ces anciens étudiants désireux d’aider les étudiants actuels à entrer dans les divers métiers qui
s’offrent à la sortie du M2 EFIS, en leur offrant un terrain de stage pour le M2 Pro. Un questionnaire sera
proposé à tous les diplômés du M2 Pro afin de connaître leur parcours professionnel et de les intégrer dans le
réseau des anciens. Les tuteurs de stage pourront être invités aux soutenances.
Le parcours professionnel doit permettre d’acquérir des compétences plus ciblées articulées à des secteurs
repérés et ses publics cibles, et ouvrant sur le champ de la formation, sur la mise en place d’interventions
éducatives, la gestion des dispositifs éducatifs (responsables d’associations, porteurs de projets) dans le
secteur associatif, périscolaire au niveau local ou international, dans le secteur du développement local
(animation socioculturelle, médiation éducative, accompagnement et soutien éducatif, éducation populaire,
échanges internationaux, insertion, éducation à la santé, prévention, VAE, pédagogie interculturelle…).
Le domaine des métiers de l’accompagnement de l’orientation des adultes aux différents âges de la vie
(actions de formation en direction des personnes en situation de transition professionnelle, en direction du
« troisième âge » notamment) sera aussi privilégié.
20
Témoignage de Lara
Témoignage de Christelle
Coordonnatrice des actions éducatives 2nd degré
Coordonnatrice du programme de réussite éducative
Après avoir validé mon master 1 en sciences de
l’éducation et formation, spécialité « Education tout
au long de la vie », je suis tombée sur une annonce,
dans une revue spécialisée pour travailleurs
sociaux,
concernant
le
recrutement
d’une
coordonnatrice pédagogique au sein du service
actions éducatives second degré. J’ai découvert
ainsi les débouchés professionnels dans le monde
de
l’éducation hors du champ strictement
scolaire.
Pour répondre au profil de ce poste, il fallait
posséder une licence ou un master 1 en sciences
de l’éducation et avoir une bonne connaissance de
la réglementation des accueils de loisirs sans
hébergement. Mon CV les a intéressés… C’est
comme cela que j’ai intégré l’une des mairies du 93
pour y occuper les fonctions de coordonnatrice
pédagogique. Mon intervention se situe au niveau
des équipes d’animateurs qui évoluent au sein de 5
structures accueillant des jeunes âgés de 10 à 14
ans.
Je suis coordinatrice du Programme de Réussite
Educative depuis un an pour une ville de Seine Saint
Denis. Parallèlement à la construction de ma carrière
professionnelle, j’ai souhaité m’inscrire au sein d’un
cursus en sciences de l’éducation et de la formation,
spécialité « Education tout au long de la vie ». J’ai
validé un master 2 en 2008 ; aujourd’hui j’ai pris
conscience d’avoir une posture professionnelle
affirmée qui s’est construite grâce à cette reprise
d’études universitaires.
Ma conception de la Réussite Educative passe avant
tout par la mise au travail des notions de plaisir et
d’épanouissement de l’enfant. Ainsi, comptant sur
l’implication des parents et enrichi d’une estime de soi
positive, l’enfant ne pourra que mieux exercer au
quotidien, son métier d’élève et tendre vers une forme
de réussite éducative.
Pour ma hiérarchie, la réussite éducative passe
obligatoirement par la réussite scolaire de ces
derniers. Cela nous vaut donc de belles discussions…
Témoignage de Séverine
Séverine est Responsable d’un centre social municipal
J’occupe actuellement les fonctions de responsable d’un centre social municipal au
sein d’une ville de 20 000 habitants dans l’Essonne. Mon expérience professionnelle
de travailleuse sociale enrichie d’un master 2 en sciences de l’éducation, m’a fait
m’inscrire dans un long processus de conscientisation de ma profession.
L’idée même que notre éducation s’élabore tout au long de notre vie influe
aujourd’hui dans les propositions des projets que je développe au sein du centre
social et cela pour chacun des secteurs: famille, adolescent et enfant. Ma formation
universitaire m’a permis de penser la mise en place de dispositifs variés en
travaillant les potentialités éducatives et formatives qu’ils pouvaient comporter et
assurer ainsi un suivi des projets réalisés.
Nous avons travaillé au sein de l’équipe du centre social pour que les animateurs
prennent progressivement conscience du rôle d’éducateur qu’ils ont à jouer en
direction du public adulte ou mineur qu’ils côtoient au quotidien…Il me semble que
les formations qualifiantes de
l’animation n’insistent pas suffisamment sur
l’importance de la dimension éducative qui se joue une fois sur le terrain. La filière
des sciences de l’éducation m’a permis cette prise de conscience. Je suis
aujourd’hui vigilante à la mise en lumière de cette compétence que
travaillent au
quotidien les animateurs et veille ainsi à les valoriser dans leur métier.
21
ORGANISATION DU CURSUS A PARIS 8
1
SEMESTRE 1
E
UE 1 :
Questions théoriques (40h)
R
 2 x 4 ECTS
2 EC de 20h au choix
E
A
N
N
E
E
(M
1)
–
T
R
O
N
C
C
O
M
M
U
N
UE 2 :
Méthodologie et démarche de recherche (40h)
 2 x 4 ECTS
2 EC de 20h au choix
UE 3 :
Ateliers d’orientation et suivi (54h)
UE 5 :
1 EC obligatoire
 1 x 3 ECTS
Séminaires de spécialité (40h)
SEMESTRE 2
 1 x 3 ECTS
 2 x 4 ECTS
1 EC au choix
2 EC de 20h au choix
UE 6 :
UE 4 :
Ressources culturelles et éducatives (20h)
Séminaires thématiques (40h)
1 EC de 20h libre  1 x 3 ECTS
2 EC de 20h au choix
 2 x 4 ECTS
UE 7 :
Suivi de stage et note d’investigation (40h)
 1 x 16 ECTS
1 EC de 40h
NB : Admission automatique en M2 si l'étudiant est titulaire d'un M1 EFIS avec une moyenne
générale de 14/20, contrat de spécialisation rempli (cf. page 22) et proposition d'un projet de
UE 8 :
Langue et ouverture interculturelle (20h)
recherche s'inscrivant
dans les
thématiques du laboratoire EXPERICE
 1 x 3 ECTS
1 EC de 20h
EDUCATION TOUT AU LONG DE LA VIE
EDUCATION TOUT AU LONG DE LA VIE
Parcours recherche (PR)
Parcours professionnel (PP)
2
E
M
E
A
N
N
E
E
(M
2)
–
S
P
E
C
I
A
LI
S
A
T
I
O
N
SEMESTRE 3
UE 1 :
UE 2 :
UE 3 :
SEMESTRE 3
Enseignements théoriques fondamentaux (40h)
2 EC de 20h au choix
 2 x 4 ECTS
Connaissance générale du secteur (20h)
1 EC de 20h au choix
 1 x 4 ECTS
Les interventions éducatives et sociales et leurs
enjeux (40h)
1 EC de 40h au choix
 1 x 8 ECTS
UE 4 :
Méthodologie de la recherche (20h)
1 EC de 20h au choix
 1 x 3 ECTS
UE 5 :
Présentation et développement du projet de
recherche (50h)
 7 ECTS
UE 6 :
Enseignements théoriques fondamentaux 2 (20h)
1 EC de 20h au choix
 1 x 3 ECTS
Connaissance générale du champ des pratiques à
travers les recherches empiriques (30h)
 3 ECTS
Accompagnement du mémoire de recherche (20h)
 3 ECTS
UE 1 :
Enseignements théoriques (40h)
2 EC de 20h au choix
 2 x 3 ECTS
UE 2 :
des
Connaissance générale du secteur et du champ
pratiques (20h)
2 EC de 20h
 2 x 3 ECTS
UE 3 :
Les interventions éducatives et sociales et leurs
enjeux (40h)
2 EC de 40h au choix
 2 x 3 ECTS
UE 4 :
suivi
Accompagnement du mémoire professionnel et
du stage (30h)
2 EC
 12 ECTS
SEMESTRE 4
SEMESTRE 4
UE 7 :
UE 8 :
UE 9 :
Rédaction et soutenance du mémoire de recherche
(350h)
 21 ECTS
22
UE 5 :
Elaboration du projet professionnel (20h)
 3 ECTS
UE 6 :
Enseignements théoriques fondamentaux 2 (20h)
1 EC de 20h au choix
 1 x 3 ECTS
UE 7 :
publics
Connaissance générale des pratiques et des
(40h)
1 EC de 40h
 4 ECTS
UE 8 :
suivi
Accompagnement du mémoire professionnel et
du stage (40h)
2 EC de 20h
 2 x 3 ECTS
UE 9 :
Rédaction et soutenance du mémoire
professionnel
ECTS
 14
CONTENU PEDAGOGIQUE M2 PARCOURS RECHERCHE (PR)
2014-2015
N°
ENSEIGNEMENT
HEURE
ECTS
Université
PAGE
CHOIX
PREMIER SEMESTRE
UE 1 : Enseignements théoriques fondamentaux
(2 EC au choix pour un total de 8 ECTS)
EC 1
Apprendre et s’éduquer hors ou aux marges de l’école.
(L.COLIN-G.CHICHARRO)
20h
4
Paris 8
38-39
EC 2
Altérités, expériences et existences : approches,
théories, méthodes (N. GUENIF)
20h
4
Paris 8
40

EC 3
Formation des adultes, biographisations des parcours
20h
4
CNAM
41-42


UE 2 : Connaissance générale du secteur et du champ des pratiques
(1 EC au choix pour un total de 4 ECTS)
EC 1
Ecriture et expérience professionnelle (M.MORISSE)
20h
4
Paris 8
43-44

EC 2
Atelier «Ecrire son journal de compétences et faire
pousser des arbres de connaissance (A.FREMAUX)
20h
4
Paris 8
45

EC 3
Séminaire extérieur
20h
4
Paris 8 ou
Paris 13
46 à 51

UE 3 : Les interventions éducatives et sociales et leurs enjeux
(1 EC au choix pour un total de 8 ECTS)
EC 1
Théories et pratiques de l’intervention (Rémi HESS ET
Martine BODINEAU)
40h
8
Paris 8
52

EC 2
L’entrée dans la recherche multiréférentielle
(L.LESOURD)
40h
8
Paris 8
53

UE 4 : Méthodologie de la recherche
(1 EC au choix pour un total de 3 ECTS)
EC 1
Approche ethnographique de la recherche de terrain et
implication (G.CHICHARRO)
20h
3
Paris 8
56

EC 2
Pratiques de la recherche : démarches
compréhensives et approches qualitatives
(M.MORISSE)
20 h
3
Paris 8
59

UE 5 : Présentation et développement du projet de recherche
(1 EC obligatoire pour un total de 7 ECTS)
EC1
Présentation et développement du projet de recherche
23
50h
7
Paris 8
60

CONTENU PEDAGOGIQUE M2 PARCOURS RECHERCHE (PR)
2014-2015
N°
ENSEIGNEMENT
Heures
ECTS
Université
Page
Choix
DEUXIEME SEMESTRE
UE 6 : Enseignements théoriques fondamentaux 2
(1 EC au choix pour un total de 3 ECTS)
EC 1
Théorie des moments et construction de la
personne. Quels possibles? (R.HESS)
20h
4
Paris 8
66
EC 2 Ethique de l’éducation (D.MOREAU)
20 h
3
Paris 8
67
Pratiques sociales et apprentissage
(G.BROUGERE)
20h
3
Paris 13
68-69
EC 3


UE 7 : Connaissance générale du champs des pratiques
(1 EC obligatoire pour un total de 3 ECTS)
Connaissance générale du champs des
EC 1 pratiques à travers les recherches
empiriques (G.CHICHARRO & L.COLIN)
30h
3
Paris 8
70

UE 8 : Accompagnement du mémoire de recherche
(1 EC obligatoire pour un total de 3 ECTS)
EC1
Suivi méthodologique et entrée dans
l’écriture
20
3
Paris 8
73-74

75

UE 9 : Rédaction et soutenance du mémoire de recherche (21 ECTS)
EC1
Rédaction et soutenance publique du
mémoire
350h
24
21
Paris 8
CONTENU PEDAGOGIQUE M2 PARCOURS PROFESSIONNEL (PP)
2014-2015
N°
ENSEIGNEMENT
HEURES
ECTS
UNIVERSITE
PAGE
CHOIX
PREMIER SEMESTRE
UE 1 : Enseignements théoriques fondamentaux
(2 EC au choix pour un total de 6 ECTS)
EC 1
Apprendre et s’éduquer hors ou aux marges
de l’école. (L.COLIN-G.CHICHARRO)
20h
3
Paris 8
38-39
EC 2
Altérités, expériences et existences :
approches, théories, méthodes (N.
GUENIF)
20h
3
Paris 8
40

EC 3
Formation des adultes et biographisation
des parcours (C.DELORY-MOMBERGER)
20h
3
CNAM
41-42



UE 2 : Connaissance générale du secteur et du champ des pratiques
(2 EC obligatoires pour un total de 6 ECTS)
EC 1
EC 2
Ecriture et expérience professionnelle
(M.MORISSE)
Atelier «son journal de compétences et faire
pousser des arbres de connaissance
20h
3
Paris 8
43-44

20h
3
Paris 8
45

(A.FREMAUX)
UE 3 : Les interventions sociales et leurs enjeux
(2 EC au choix pour un total de 6 ECTS)
EC 1
Théories et pratiques de l’intervention
(Rémi HESS)
40h
3
Paris 8
52

EC 3
Elaboration d’un projet professionnel ou
analyse d’un appel d’offres ( E.PLAINE)
40h
3
Paris 8
54

EC4
EC Libre (voir liste page 74)
40h
3
Paris 8
55

UE 4 : Accompagnement du mémoire professionnel et du suivi de stage
(2 EC obligatoires pour un total de 12 ECTS)
EC 1
Elaboration du mémoire professionnel
(C.GILON)
15h
6
Paris 8
57

EC 2
Suivi de stage (C.GILON)
15h
6
Paris 8
58

25
CONTENU PEDAGOGIQUE M2 PARCOURS PROFESSIONNEL (PP)
2014-2015
N°
ENSEIGNEMENT
HEURES
ECTS
UNIVERSITE
PAGE
CHOIX
DEUXIEME SEMESTRE
UE 5 : Elaboration du projet professionnel
(1 EC obligatoire pour un total de 3 ECTS)
EC 1 Elaboration d’un projet professionnel
20h
3
Paris 8
65
¨
UE 6 : Enseignements théoriques fondamentaux 2
(1
EC au choix pour un total de 3
ECTS)
EC 1
Théorie des moments et construction de la
personne. Quels possibles? (R.HESS)
EC 2 Ethique de l’éducation
EC 3
Pratiques sociales et apprentissage
(G.BROUGERE)
20h
3
Paris 8
66

20h
3
Paris 8
67

20h
3
Paris 13
68-69

UE 7 : Connaissance générale des pratiques et des publics
(1 EC au choix pour un total de 4 ECTS)
Les publics concernés : quelles
EC 1 interventions éducatives pour quels besoins
?
20h
4
Paris 8
70

EC 2 EC au choix
20h
4
Paris 8
71

UE 8 : Accompagnement du mémoire de recherche
(2 EC obligatoires pour un total de 6 ECTS)
EC1
Suivi de stage
20h
3
Paris 8
72

EC2
Accompagnement du mémoire
professionnel
20h
3
Paris 8
73-74

Paris 8
75

UE 9 : Rédaction et soutenance du mémoire de recherche (14 ECTS)
EC1
Rédaction et soutenance mémoire
professionnel
350h
26
14
PARCOURS PROFESSIONNEL :
PRESENTATION DU COLLECTIF DE PROFESSIONNALISATION
Christiane Gilon et Eric Plaine sont tous les deux professionnels de l’intervention et de la consultation,
et responsables des UE dédiées à l’élaboration et au suivi de votre projet professionnel, au suivi du stage et
au suivi de votre mémoire. Nous avons organisé nos UE dans le but de vous aider à travailler une cohérence
entre d’une part votre projet professionnel (E. Plaine), et d’autre part votre stage, le choix de vos outils
méthodologiques et conceptuels pour le mémoire (C. Gilon). Le master Pro doit vous permettre d’acquérir des
compétences ciblées : savoir conduire des projets de Formation. Mettre en place des interventions éducatives.
Gérer des dispositifs éducatifs au niveau local ou international. Accompagner les choix de vie, l’orientation des
adultes aux différents âges de la vie Savoir animer, savoir réaliser une médiation, un soutien éducatif.
Privilégier l’éducation populaire, l’insertion, la VAE, les pédagogies interculturelles.
Le master EFIS propose de développer ces compétences dans une perspective d’ingénierie de
l’innovation, insistant particulièrement sur cinq principes :
•
•
•
•

l’expérimentation de terrain et l’innovation professionnelle,
l’ouverture à la comparaison des pratiques tant sur le plan national qu’international,
l’attention aux potentialités éducatives des ressources culturelles, de la diversité des espaces et formes
sociales d’apprentissage.
l’importance des apprentissages informels liés à la vie quotidienne,
la mobilisation de compétences transversales.
Nous travaillerons de la façon suivante :
1) Il est fortement conseillé de suivre une UE de méthodologie correspondant à votre projet de stage. Vous
pouvez utiliser votre UE libre à cet effet.
2) Avec Eric Plaine, sur les deux semestres, travail d’élaboration de votre projet professionnel (premier
semestre UE3 EC2 – deuxième semestre UE 5 EC1)
Ce travail passera par une recherche d’adéquation entre soi et le projet professionnel : un travail sur les savoir
être et savoir faire, identification des compétences acquises et à acquérir, mise en valeur de soi à travers le
CV et la lettre de motivation (adéquation profil/projet), stratégies de comportement (aide à la communication,
management, décision, découverte de situations nouvelles), étude du marché professionnel.
3) Avec Christiane Gilon, toute l’année à travers un dispositif régulier de suivi du stage et de la construction du
mémoire, tant individuel, que collectif (premier semestre UE4 EC1 et EC2 – deuxième semestre UE8 EC1 et
EC2) :
-
-
recherche du terrain de stage adapté au projet professionnel de chacun,
partage de vos expériences d’entrée en stage et ensuite durant le stage, mise en commun des
étonnements, interrogations, doutes, découvertes en termes d’innovation, analyse du dispositif,
conduite du projet, intervention, expérimentation et intercomparaison, apprentissages informels.
réflexions sur la posture de stagiaire en Master 2 Pro (observateur participant, intervenant)
anticipation sur la construction d’un mémoire répondant aux attentes de l’étudiant, d’EFIS et du terrain
de stage.
27
CREATIC
Fin 2011, l’Université Paris 8 a déposé un
projet en réponse à l’appel aux
Initiatives d’Excellence en
Formations Innovantes. Elle y
associait des partenaires tels que
l’Université Paris Ouest Nanterre-La
Défense, la Maison des Sciences
Humaines Paris Nord, le
Conservatoire National Supérieur
d’Art Dramatique, les Archives et 59
universités étrangères.
Début 2012, le projet CréaTIC était
accepté et doté d’un budget de 5,2 M€
sur huit ans. Le projet repose sur cinq
principes fondamentaux : la création
comme moteur épistémologique de
pédagogies innovantes (dans le cadre
d’Ateliers-Laboratoires), le recours
systématique aux technologies
numériques de pointe pour
l’enseignement et le travail
collaboratif, l’accompagnement
personnalisé des étudiants (du
recrutement au diplôme) dans le cadre
de pédagogies par projets,
l’évaluation et la transparence des
résultats, l’insertion professionnelle.
Après une phase de mise en route, le
projet démarrera dès la rentrée 2013 avec
les formations de Masters et les
partenaires initiaux. Son ambition
contractuelle est de s’étendre le plus
rapidement possible à un nombre
important d’étudiants (objectif de 2.000
étudiants pour la fin du programme en
2019) dans le cadre des formations
labellisées et par intégration d’autres
cursus de Masters demandant la
labellisation.
suite
Témoignage d’ELYSE
Etre à la fois dans la pensée et dans l‘agir
L’atelier m’a permis de découvrir une posture de recherche originale. Cette
posture socianalytique exige de prêter une attention très fine aux discours de
nos interlocuteurs, de nous débarrasser de nos à-priori sur l’art, sur la ville
etc., d’aller à la rencontre des personnes avec « l’innocence » ouverte d’un
chercheur-explorateur.
Cette expérience collective m'a permis d’accéder à une représentation de
moi-même, en tant qu’étudiante, beaucoup plus proche de l’idéal que j’en ai
toujours eu : celle d’un être intellectuellement libre, avide de connaissances et
de découvertes, capable, autonome, et force de proposition. C’est dans un
travail choral que, les idées fusant, nous avons pu progressivement faire
émerger les clés de lecture de notre thème de recherche. Notre groupe était
restreint mais solide, solidaire. Cette solidarité me semble assez peu
fréquente pour être soulignée. Je la crois liée aux conditions dans lesquelles
28
nous avons travaillé,
en particulier le fait d’avoir été à la fois dans la pensée et
dans l’agir.
Témoignage d’ANDREA
Soyons fiers d’avoir osé
Au début de l’atelier, certains camarades m'ont dit « je peux pas continuer, je ne sais pas où l’on va ».
Effectivement, quand la pédagogie ne prend pas la forme scolaire, on peut avoir l'impression qu'il n'y a
pas de projet pédagogique du tout, qu'il n'y a pas de cadre. Et cela peut provoquer une angoisse chez
ceux qui ne sont pas habitués à prendre une place d’acteur.
Et nous-mêmes, nous nous sommes embarqués dans cette entreprise avec curiosité mais aussi avec
énormément de doutes et d'hésitations. Nous avons l’habitude de nous autocensurer et nous autolimiter. Nous disons : « je ne sais pas faire », au lieu de dire « je ne l'ai pas encore fait ».
Ayons donc confiance dans les errements, dans les moments de vide (il faut du vide pour obtenir le
plein), dans les temps « dilatés ». Il est vrai que nous avions parfois l'impression que l’analyse pourrait
continuer à l'infini et ne plus s’arrêter, nous entraînant toujours plus loin dans les associations d'idées et
la pensée collective.
Soyons donc fiers de cet atelier anti-individualiste qui mélange les gens et les « casquettes », dans la
bonne humeur et dans l'intelligence, soyons fiers d'avoir osé nous y engager.
Les ateliers laboratoires constituent les lieux de transversalité
par excellence de CréaTIC. Ils permettent la mutualisation des
ressources pour l’enseignement, pour la recherche et la
circulation des savoirs et des savoir-faire.
Fondés sur des contenus théoriques et méthodologiques
spécifiques, les ateliers-laboratoires sont des lieux de production
collective d’œuvres de recherche/action/création en relation
avec les orientations spécifiques des formations qui les portent. Du
matériel numérique et innovant est mis à disposition des ateliers. Les
productions réalisées collectivement ou individuellement feront l’objet
en fin d’année d’une valorisation lors d’évènements de
communication.
Dans ce cadre, l’étudiant bénéficiera d’un accompagnement
individuel de l’enseignant, d’intervenants avec lesquels il pourra
échanger sur sa pratique professionnelle. Enfin, l’étudiant
participera activement à l’évaluation annuelle de l’atelierlaboratoire.
Le Master EFIS propose un atelier-laboratoire intitulé : « Art et
intervention sociale, les artistes dans la Cité – enquête en situation
de commande réelle »
29
REGLES DE SCOLARITE EN MASTER 2 EFIS
NSCRIPTION PEDAGOGIQUE
L’inscription pédagogique aux éléments constitutifs (EC) est obligatoire et se déroule au début de chaque
semestre. Le secrétariat informera (par mail et affichage) les étudiants des dates et démarches à effectuer
pour pouvoir s’inscrire aux cours choisis.
ATTENTION
 L’inscription dans les cours se fait en fonction du nombre de places disponibles ; si le cours souhaité
est complet, l’étudiant doit en choisir un autre.
 Si vous n’êtes pas présent aux cours, les enseignants ont le droit de vous rayer des listes.
Pour les enseignements utilisant la plateforme pédagogique de l’UFR « Claroline »
informations pratiques), une inscription sur le serveur est obligatoire mais se fait en plus et
indépendamment de l’inscription pédagogique aux EC.

(cf.
TYPES DE COURS
Plusieurs types de cours sont proposés aux étudiants :
 Cours hebdomadaires :
Cours en présentiel qui ont lieu chaque semaine durant une période donnée et dont le jour et les
horaires sont précisément fixés. Nous avons essayé de regrouper ces cours sur des journées
balisées (par exemple sur le site de Paris 8, cours du M1 le jeudi, cours du M2 le mardi) afin de
permettre aux étudiants, en se bloquant une journée, de pouvoir suivre plusieurs séminaires
durant cette journée.
 Cours regroupés:
Comme le nom l’implique, il s’agit de cours regroupés sur des demi-journées ou journées entières,
permettant aux étudiants de suivre par exemple un séminaire sur 3 vendredis et 2 samedis durant un
semestre.
 Cours hybrides ou à distance :
Cours qui se déroulent en ligne sur la plateforme pédagogique de l’UFR « Claroline » (cf.
informations pratiques) proposant, suivant le type d’enseignement, cours en ligne, textes et
documents de travail, forum d’échanges…,et permettant de travailler à distance avec
l’enseignant et les pairs. Certains cours dits « hybrides » peuvent prévoir quelques journées ou demijournées en présentiel (appelées regroupements), par exemple en début et en fin
de l’enseignement proposé.
NOTA BENE
Nous conseillons aux étudiant(e)s qui ne pourraient pas satisfaire au cursus demandé malgré les
différentes formules offertes, et sous réserve de pouvoir justifier de cette impossibilité (travail,
maladie…), de prendre contact avec le secrétariat, lequel en coordination avec les enseignants concernés
examineront les solutions qui peuvent être mises en place.
MODALITES DU CONTROLE DES CONNAISSANCES
Chaque enseignement fait l’objet d’une évaluation semestrielle spécifique dont les modalités sont définies par
l’enseignant responsable.
Si un étudiant a un problème de notation, il doit contacter directement l’enseignant (permanence, courrier ou
mail), seul responsable de la notation du contrôle des connaissances.
La validation d’un EC, du premier comme du second semestre, peut être obtenue :
 soit à la première session d’examen
(janvier pour le premier semestre, juin pour le second semestre)
30
 soit à la seconde session d’examen (« session de rattrapage »)
(juin pour le premier semestre, septembre pour le second semestre)
Le nombre d’ECTS prévu est attribué à tout enseignement validé (c’est-à-dire ayant au minimum 10/20).
Tout étudiant a droit à une seconde session d’examen pour les EC non obtenus en première session.
La seconde session d’examen n’est pas une sanction ; elle est une deuxième chance pour que l’étudiant ait
l’occasion de réussir le travail demandé. Elle constitue, avec l’avis de l’enseignant sur le travail de l’étudiant
lors de la première épreuve, une occasion d’identifier ce qui n’a pas été compris dans les cours ou les erreurs
commises lors de l’examen. C’est ainsi un moyen supplémentaire de clarifier les savoirs acquis.
NOTA BENE
Les règles du cursus du master EFIS prévoient également :
 un système de compensation dans les UE et entre les UE
 un système de notes éliminatoires (en dessous de 10/20 pour le mémoire et de 06/20 pour les UE)
VALIDATION DU CURSUS DE MASTER 2ème ANNEE
A la fin de l’année universitaire, l’étudiant ayant soutenu et obtenu les 60 ECTS requis doit faire valider son
cursus de master 2ème. Il doit pour ce faire :
 déposer auprès du secrétariat un relevé de notes ou figurent tous les EC qu’ils valident pour le
Master 2
 un exemplaire de son mémoire
 une petite enveloppe timbrée et libellée à son nom et adresse
Après vérification, le cursus sera validé par le jury de master, puis transmis
L’étudiant recevra ensuite un double du PV de jury. L’original sera alors transmis au bureau des diplômes, qui
se chargera de convoquer l’étudiant pour qu’il vienne récupérer son
diplôme définitif.
NOTA BENE
Un jury est organisé après chaque session d’examen. Les étudiants sont informés de la date de réunion par
voie d’affichage.
DUREE DES ETUDES
La durée des études en master 2 est d’une année (Arrêté du 25 avril 2002). Cette durée normale peut être
allongée de plein droit d’une année supplémentaire.
L’étudiant qui n’a pas obtenu la validation du master 2 au terme de ces deux années d’inscription peut,
exceptionnellement et sous certaines conditions, faire une demande de dérogation pour une troisième année
en master 2 (renseignements à prendre auprès du secrétariat).
ATTENTION
La dérogation pour une troisième année n’est pas automatique. Soumise à conditions, elle peut être refusée!
Dans tous les cas, le master (M1 + M2) doit être obtenu en six années maximum. Dans le cas contraire,
la réinscription n’est possible qu’après trois années d’interruption.
31
AVERTISSEMENT SUR L’USAGE DES CITATIONS
Dans l’histoire humaine de l’écriture, la copie a été d’un usage nécessaire avant l’usage de l’imprimerie. D’un
point de vue pédagogique et autoformatif elle a pu et peut correspondre à des options dans divers domaines :
apprentissage linguistique par imitation et appropriation, récitation, dictée... Elle peut
correspondre aussi à
des options religieuses spécifiques (transmissions de textes sacrés…).
A l’université, la copie n’a quasiment pas sa place et celle-ci y est strictement réglementée à travers ce que
l’on appelle les « citations ».
Dans les recherches universitaires et l’écrit universitaire voici les règles de citation à respecter :
 Dans le cadre de la préparation de vos diplômes vous devez être et assumer d’être l’auteur de
vos écrits (mémoires, fiches, travaux…).
 Quand vous vous référez à un ouvrage ou à une revue, deux possibilités s’offrent à vous : soit
vous résumez la pensée de l’auteur de cet ouvrage ou de cet article ; soit vous insérez dans votre
texte une citation (idéalement 3-4 lignes et au maximum 15 lignes consécutives) qui doit
absolument être mise entre guillemets « …. ». Il est possible aussi d’utiliser des reprises d’autres
écrits et des documents dans des annexes bien identifiées et référencées.
 Dans le cas de la citation, vous devez indiquer précisément le numéro de page et les références et
sources bibliographiques avec la présentation suivante : nom d’auteur, prénom, (date de parution),
Titre et sous titre (en italique), lieu d’édition, édition (première édition si plusieurs éditions et lieu de
première édition). Soit vous optez pour la note en bas de page et l’indication complète en
bibliographie, soit vous optez pour l’insertion dans le corps du texte de ce qui suit [ le nom de l’auteur,
l’année, et la page ] et l’indication complète en bibliographie.
 Pour les articles ou contributions à des ouvrages collectifs c’est le titre de l’ouvrage ou le nom de la
revue qui est mis en italique. Le titre de l’article ou de la contribution se met entre guillemets « …… »
en indiquant de page x à page y.
REMARQUES
En aucun cas un titre de livre n’est mis entre guillemets. L’usage de l’italique est réservé aux titres d’ouvrages
et aux noms de revues. Dans les cas où il n’y a pas possibilité de référence à un texte édité, l’usage d’Internet
doit être prudent ; si vous choisissez de l’utiliser, vous devez indiquer les références très précises du site et de
la date de consultation (contrairement à la revue ou au livre, le site change).
Tout étudiant qui, dans un travail remis lors d’un enseignement ou pour la validation d’un mémoire, utiliserait
un écrit pris sur Internet, dans un ouvrage, une revue ou un autre mémoire, sans citer la source, commet un
plagiat, ce qui est une faute très grave, une fraude à l’examen.
Cette faute très grave peut être sanctionnée par une décision du conseil de discipline de l’université.
Tout enseignant, confronté à cette pratique, est en droit de refuser une soutenance, de mettre une note
rédhibitoire, voire d’engager une procédure disciplinaire pouvant entraîner une exclusion de l’université.
Nous invitons tous les étudiants et enseignants à montrer la plus grande vigilance et fermeté face à ces
pratiques et à initier tout un chacun le plus tôt possible aux normes de citation de la communauté
scientifique.
Jean-Louis LE GRAND, Professeur
32
33
EDUCATION TOUT AU
LONG DE LA VIE
PRESENTATION
DES
ENSEIGNEMENTS
34
JOURNEE D’ACCUEIL
ET D’INFORMATION
MARDI
SEPTEMBRE
14h00
UNIVERSITE P8
Salle : voir affichage secrétariat
(A433)
35
L’ENTRETIENS POUR TOUS LES
CANDIDATS
EN MASTER 2
PARCOURS PROFESSIONNEL
L’équipe pédagogique a prévu des entretiens systématiques
individuels centrés sur le stage déjà envisagé ou à envisager par
rapport au projet de recherche et professionnel pour tous les
étudiants souhaitant s’inscrire dans le master EFIS en parcours
professionnel, et ce, avant l’examen de leur candidature
.
LUNDI
SEPTEMBRE
9h00 – 17h00
UNIVERSITE P8
Salle : voir affichage secrétariat
36
(A433)
PRESENTATION DES
ENSEIGNEMENTS
PREMIER SEMESTRE
2014-2015
ATTENTION
Des ajustements peuvent intervenir au début de chaque semestre.
Les étudiants devront être attentifs aux informations délivrées par le secrétariat de la formation sur les
panneaux d’affichage ou par mails.
37
APPRENDRE ET S’EDUQUER HORS ET AUX
MARGES DE L’ECOLE
CHICHARRO Gladys et COLIN Lucette
UE 1
EC 1
PR + PP
 Descriptif
Ce séminaire aura pour objet de réfléchir à l’articulation ou à la tension existant entre les apprentissages
scolaires et les apprentissages non scolaires ou périscolaires, entre les apprentissages programmés et
répondant à une visée éducative, et les apprentissages intentionnels et autodirigés ou fortuits qu'ils soient
conscients ou inconscients.
Nous travaillerons quelques textes essentiels sur ce questionnement qui convoque les débats du jeu du formel
et de l’informel en éducation (bibliographie distribuée en début de séminaire) et nous présenterons, à titre
d’exemple, deux recherches issues de contextes différents.
Lucette Colin, qui interviendra dans le premier temps du séminaire, présentera un travail de recherche sur le
dispositif Voltaire soutenu par l’institution scolaire permettant à des jeunes en classes de seconde de
séjourner
6
mois
à
l’étranger
durant
leur
temps
de
scolarité
avec
accueil dans une famille et intégration dans un lycée du pays.
Il s’agira de comprendre les
apprentissages complexes que les jeunes mettent en avant, que l’expérience ait ou non été positive, nous
conduisant à dire que ce dispositif éducatif remplit aussi une fonction initiatique d’entrée dans la vie. Nous
verrons que ce potentiel de formation est intrinsèquement lié à une expérience d’autonomie exceptionnelle
permettant au sujet dans cette traversée des frontières culturelles et symboliques où le quotidien revêt une
grande importance d’être autrement présent à son mode de subjectivation. Néanmoins, cette construction et
mise en œuvre de connaissances et de compétences se dissocient in fine du lieu scolaire, incapable
d’inscrire ce séjour en son sein autrement que comme une parenthèse et de reconnaître des apprentissages
qui se jouent hors institution, laissant aux familles et au groupe des pairs le soin d’accueillir ou non cette
expérience.
Gladys Chicharro, qui interviendra dans le second temps du séminaire, présentera son travail sur
l’apprentissage de la lecture et de l’écriture par les jeunes chinois tant dans le milieu scolaire que hors de
celui-ci. La transmission de la « literatie » est généralement perçue comme relevant avant tout de l’école,
même si les familles y interviennent de manière active. Cependant les enfants vivent actuellement au sein
d’un environnement écrit très abondant. La rue ou les lieux de cultes par exemple représentent également
des endroits dans lesquels les enfants ont accès à d’autres formes d’écriture. De plus aujourd’hui, du fait de la
révolution numérique, les enfants apprennent aussi très tôt, et généralement sans l’aide d’adultes, à maîtriser
une nouvelle forme de savoir écrire grâce à une utilisation ludique des nouvelles technologies (messageries
instantanées, textos). Ces nouvelles compétences sont d’ailleurs bien souvent stigmatisées au sein de
l’institution scolaire. Il s’agira ici de comprendre comment entre pairs, les enfants se réapproprient ainsi
l’écriture et le pouvoir qu’elle confère. La particularité des caractères chinois qui supposent un mode de saisie
à l’ordinateur spécifique, et le contexte politique local rend cet exemple d’autant plus révélateur.
suite
38


 Modalité de validation
Un écrit consistant soit à mettre au travail à son tour la recherche menée en M2 en l’articulant à la
problématique du séminaire, soit à mettre au travail une expérience personnelle et/ou professionnelle ayant
convoqué des éléments d'apprentissages informels (aux différents sens que la notion d'informel peut prendre)
et ce au sein de l'école ou non et complétant et/ou ouvrant des perspectives et/ou entrant en conflictualité
avec des apprentissages dits formels ou d'autres apprentissages informels. Votre analyse impliquera la
convocation de références théoriques



















Parcours
Recherche & Professionnel
 Semestre
1er semestre

20 heures
 Horaire
Mardi de 12h00 à 15h00
 Dates
19/11/2015 au 06/01/2015
 Lieu
Université Paris 8
 Profil enseignant-chercheur
Gladys Chicharro: Maître de conférences, ethnologue spécialisée sur la
Chine.
Thèmes de recherche :
- politique de l’enfant unique en Chine, nouvelles structures familiales et
parentalité
- liens et tensions entre éducation familiale, scolaire ou autres
- culture enfantine et de jeunesse, notamment pratiques d’écriture liées à
l’utilisation des TIC (messageries instantannées, blogs…)
Lucette Colin: Maître de conférences. Recherches empiriques actuelles
: à part la recherche sur l'expérience Voltaire, une recherche sur les «et
histoires de vie de jeunes en France et en Allemagne avec arrière fond
migratoire». Les entretiens menés sont travaillés sous deux aspects :
Tension entre éducation formelle et informelle et L'entrée dans la vie:
Continuité
et
ruptures,
permanence et changement, sentiment de sécurité et sentiment de prise
de risque.

 Adresse électronique
[email protected] / [email protected]
 Permanence : 39
Sur rendez-vous.
ALTERITES, EXPERIENCES ET EXISTENCES :
APPROCHES, THEORIES, METHODES
UE 1
EC 2
PR + PP
GUENIF Nacira
 Descriptif
L’approche proposée consiste à cartographier les multiples facettes de l’altérité en tant qu’expérience
commune, singulière et plurielle, multiforme et tangible. En explorant ses modes d’existence et d’expression,
leur variation, leurs connotations et leur degré de pénétration, et en déchiffrant leurs dimensions politiques,
culturelles, symboliques et sociales, j’introduirai la lecture de travaux théoriques et empiriques qui soutiennent
une connaissance nuancée de cette expérience partagée.
 Modalités de validation
Après avoir choisi une des thématiques travaillées dans le cours autour de l’altérité, l’étudiant-e développera un texte
personnel, articulant argumentation et discussion de certains auteurs proposés en référence et/ou qu’il-elle choisira.
 Bibliographie
Anzaldua, Gloria, (1987, 2012) Borderland/La frontera, the new mestiza, Boston, Aunt Lute books
Fanon, Frantz, (1952) Peau noire, masque blanc, Paris, Le Point Seuil.
Haraway Donna, (2003), The companion species manifesto, dogs, people and significant otherness, Chicago,
Prickly Paradigm Press
Leiris, Michel (1931, 1988), L’Afrique fantôme, Paris, Tel Gallimard
Sahlins, Marshall (2008, 2009), La nature humaine, une illusion occidentale, Paris, L’éclat, en ligne à :
http://www.lyber-eclat.net/lyber/sahlins/nature1.html

Parcours :
Recherche & Professionnel

 Semestre
1er semestre

 Type de cours
Hebdomadaire+ Regroupé
20 heures
 Horaires
Mardi de 15h00 à 18h00
 Dates
01/10/14 au 11/11/14
 Profil enseignant-chercheur
Nacira Guénif-Souilamas est professeure à l’Université Paris 8 et
chercheure à Experice. Elle travaille sur les questions croisées
d’altérité entre genre, race et ethnicité en contextes inégalitaires et
multiculturels. Ses travaux s’attachent à déplacer le regard et la
posture d’observation et de production de savoirs en discutant
l’épistémologie qui les sous-tend. Son approche combine
anthropologie visuelle et discursive et sociologie postcoloniale.
 Adresse électronique
[email protected]
 Lieu
Université Paris 8
 Permanence
40
FORMATION DES ADULTES. BIOGRAPHISATION
DES PARCOURS
DELORY-MOMBERGER Christine
UE 1
EC 3
PR + PP
 Descriptif
Conduit dans le cadre d’une théorie de la biographisation conçue comme processus de genèse socioindividuelle, ce séminaire se propose de réinscrire l’approche biographique en formation des adultes dans ses
filiations et ses enjeux théoriques et d’examiner ses fonctions heuristiques dans des contextes empiriques
déterminés.
La recherche en formation des adultes est confrontée à de nouvelles questions liées à la construction du sujet
dans les formes de société dites « hypermodernes » et en particulier à la difficulté de répondre aux réquisits
professionnels et biographiques d’une économie et d’un marché de l’emploi de plus en plus mondialisé.
En prenant pour exemple le domaine de l’insertion, on interrogera les processus de biographisation et de
construction de soi lorsqu’ils sont confrontés à des situations de précarité et d’exclusion.
 Modalités de validation
Un travail de recherche personnel développant une des thématiques exposées dans le cours
validera ce séminaire.

Parcours
recherche et professionnel

 Semestre
1er semestre

 Dates et horaire
Pg 56
 Lieu
CNAM
292, rue Saint-Martin
75003-Paris
M. Réaumur Sébastopol
 Profil enseignant-chercheur
Christine Delory-Momberger est professeur en sciences de
l’éducation à Paris 13/Nord. Ses recherches s’inscrivent dans le
courant qualitatif et herméneutique de la recherche biographique en
éducation. Son intérêt porte actuellement sur les interactions entre
les environnements sociaux, économiques, professionnels des
sociétés contemporaines et les constructions biographiques
individuelles, ainsi que sur la capacité biographique des individus,
dans leurs pratiques sociales, à agir sur leurs contextes et à créer du
lien social.
Mots-clés: recherche biographique en éducation - biographisation –
construction de soi – performativité biographique - agir social
 Adresse électronique
[email protected]
 Permanence
41 demandes de RDV
Contact par e-mail pour
FORMATION DES ADULTES. BIOGRAPHISATION
DES PARCOURS
UE 1
EC 3
PR + PP
DELORY-MOMBERGER Christine


 Bibliographie
Baumann (Z). Vies perdues. La modernité et ses exclus. Paris, éditions Payot & Rivages,
2006
Beck (U.). Pouvoir et contre-pouvoir à l’ère de la mondialisation. Paris, Aubier, 2003
Boutinet (J. P.). Anthropologie du projet. Paris, PUF, 1999
Delory-Momberger (C.) & Hess (R.). Le Sens de l’histoire. Moments d’une biographie. Paris,
Anthropos 2002
Delory-Momberger (C.). Biographie et éducation. Figures de l’individu-projet. Paris
Anthropos, 2003
Delory-Momberger (C.). Les Histoires de vie. De l’invention de soi au projet de formation.
Anthropos, 2000 (1ère éd.), 2004 (2ème éd.)
Paris,
Delory-Momberger (C.). Histoire de vie et recherche biographique en éducation. Paris Anthropos, 2005
Delory-Momberger (C.) & Clementino de Souza (E.) (dir.). Parcours de vie, apprentissage
biographique et formation. Paris : Téraèdre, 2008.
Ion (J.) (dir.), Le Travail social en débat(s), Paris, La Découverte, 2005
Laîné (A.), Faire de sa vie une histoire. Théories et pratiques de l’histoire de vie en formation,
Paris, Desclée de Brouwer, 1998
Mongin (O.), La Condition urbaine. La ville à l’heure de la mondialisation, Paris, Seuil
La couleur des idées », 2005
« coll.
Pineau (G.)/Le Grand (J.L.), Les Histoires de vie, Paris, PUF, 1993
Sennet (R.), Respect. De la dignité de l’homme dans un monde d’inégalités, Paris, Albin
(trad. française), Hachette Littératures, « coll. Pluriel », 2006
DATES
1er cours
2ème cours
3ème cours
4ème cours
5ème cours
6ème cours
7ème cours
: Vendredi 7 novembre 2014 (14h-17h)
: Vendredi 5 décembre 2014 (14h-17h)
Vendredi 19 décembre 2014 (14h-17h
Vendredi 23 janvier 2015 (14h-17h)
Vendredi 20 février 2015 (14h-17h)
Vendredi 20 mars 2015 (14h-17h)
Vendredi 22 mai 2015 (14h-17h)
42
Michel,
2003
ECRITURE ET EXPERIENCE PROFESSIONNELLE
UE 2
EC 1
PR + PP
MORISSE Martine
 Descriptif
L’objectif de l’EC est d’interroger les liens entre expérience, écriture et apprentissage en milieux
professionnels. Plusieurs questions sont posées : comment accéder au « travail réel » ? Le passage par
l’écriture entraîne t-il une « transformation et re-configuration » (selon les termes de Bronckart, 2004) de sa
propre expérience ? En quoi permet-il de reconstruire le sens de ses actes ? Ne préfigure t-il pas au
développement personnel et professionnel des acteurs ? Pour y répondre, des apports théoriques seront
apportés, issus principalement de la psychologie du travail, de la sociolinguistique et de l’anthropologie de
l’écriture, qui alterneront avec la participation à un atelier d’écriture. L’atelier sera conçu comme un lieu
d’expérimentation visant à conférer au récit d’expérience un rôle central. Ce qui est visé, c’est de réfléchir sur
la façon d’accéder à ce qui se joue pour l’acteur en situation de travail, en prenant conscience de la dimension
cachée et réflexive de l’expérience vécue. Dans le cadre de la construction de votre travail de recherche, ce
séminaire interrogera aussi la façon de recueillir l’expérience des acteurs de terrain. Une participation active
des étudiants sera nécessaire, notamment à travers la production et la discussion des textes produits par les
étudiants, et par la mise en œuvre d’un travail collectif d’investigation et de co-construction de sens à partir
d’eux.
 Modalités de validation
L'évaluation se fera à partir d'un dossier réflexif sur le travail réalisé à partir des textes, des échanges, des
lectures et des concepts étudiés..
suite
43
ECRITURE ET EXPERIENCE PROFESSIONNELLE
UE 2
EC 1
PR + PP
MORISSE Martine
 Bibliographie
BORZEIX Anni, FRAENKEL Béatrice, 2001, Langage et travail, Communication, cognition et action, Paris,
CNRS Editions
MORISSE M., 2006, L’écriture réflexive est-elle formative ? Dans F. CROS (dir.), Ecrire sur ses pratiques pour
développer des compétences professionnelles, Paris : L’Harmattan, pp.217-226.
MORISSE Martine, 2010, Traces d’apprentissage dans l’écriture du dossier de VAE. Dans G. BROUGERE et
A.L. ULLMAN. Apprendre de la vie quotidienne. Paris, collection Apprendre : PUF, pp.195-204.
MORISSE Martine, 2011, Les supports de cours : parties visibles et invisibles du métier de l’enseignant. In B.
DAUNAY (dir.). Les écrits professionnels des enseignants. Approche didactique. Rennes : Presses
Universitaires de Rennes.
MORISSE Martine, LAFORTUNE Louise, CROS Françoise, 2011, (Se )professionnaliser par l’écriture. Quels
accompagnements ? Québec : Presses Universitaires du Québec
MORISSE Martine, 2014, La communication au travail, des enjeux de formation. Dans F. Cros et C. Mayer
(dir.). La communication interpersonnelle en formation. Usages, effets et enjeux. Paris : Chronique sociale,
pp.123-140.
MORISSE Martine, LAFORTUNE Louise, 2014, L’écriture réflexive. Objet de recherche et de
professionnalisation. Québec : Presses Universitaires du Québec.

Parcours

 Profil enseignant-chercheur
Recherche & Professionnel
Martine Morisse occupe un poste de maître de conférences,
spécialiste de l’écriture, ses intérêts actuels de recherche portent sur
l’écriture ordinaire et l'écriture en milieux professionnels, les liens
entre écriture et réflexivité, écriture et professionnalisation. Elle a
publié plusieurs articles et co-dirigé des ouvrages sur cet objet.

 Semestre
1er semestre
 Type de cours
Regroupé

 Dates
Jeudi 15 janvier 2015
Vendredi 16 janvier 2015
Samedi 17 janvier 2015
 Horaires
10h -17h
 Adresse électronique
[email protected]
 Permanence
Prendre un rendez-vous par courriel

 Lieu
Université Paris 8
44
ATELIER «ECRIRE SON JOURNAL DE COMPETENCES ET
FAIRE POUSSER DES ARBRES DE CONNAISSANCES
UE 2
EC 2
PR + PP
FREMAUX Anthony
Descriptif
Avec le support d'ordinateurs connectés à l'Internet, cet atelier consiste à faire pousser un arbre de
connaissance du groupe, à partir des expressions par chacun de ses aspirations personnelles, de ses
compétences et de ses expériences.
La finalité de l'arbre de connaissances des étudiants du master EFIS est double: aider chacun à clarifier son
projet professionnel, sous la forme d'un « journal de compétences » ; mobiliser une communauté d'entraide.
Cet atelier sensibilise aussi les étudiants à une méthode de valorisation du capital humain transférable sur
leurs « terrains », et met en lumière les impacts des médias interactifs sur le rapport au savoir et à la relation
enseignant / apprenant.
Un arbre de connaissances est une cartographie dynamique des richesses humaines portées par une
communauté d'intérêt et permet à chacun
de visualiser sa position singulière par rapport aux autres, en terme de points communs et de différences.
Cette cartographie rend possible une pratique de « reconnaissance par la visualisation ».
Ce support permet une mise en pratique de
la théorie des moments, pour comprendre comment chacun, grâce à la mobilisation
d'une pluralité de moments, peut révéler ses propres talents, accoucher de ses connaissances
et tendre ainsi vers sa propre perfection.
Un arbre de connaissances favorise aussi la mise en place de dispositif d'intervention socianalytique. De plus,
il s'agit aussi d'une approche collective des « portfolios » ou des « portefeuilles de compétences » qui facilite
une éducation tout au long de la vie.
 Bibliographie
BERTAUX Daniel, 1997, Les récits de vie, Paris, Nathan
AUTHIER Michel, LÉVY Pierre, préface de Michel SERRES, Les arbres de connaissances, 1992,
réédité en 1998, Paris, La Découverte
Parcours
recherche & professionnel
 Semestre
1er semestre
 Type de cours
regroupés
 Horaires
9h-12h / 14h-17h
 dates
1/12/14
9/02/15
11/05/15
 Lieu
Université Paris 8
 Profil enseignant-chercheur
Docteur en Sciences de l'Education
Co-fondateur et directeur de LIGAMEN, société de recherche et
développement en cartographie des compétences et des
connaissances portées par des collectifs
 Adresse électronique
[email protected]
 Permanence
Suivi à distance pour la tenu par chaque étudiant de son journal de
compétences.
45
.
SEMINAIRE EXTERIEUR
UE 2
EC 3
PR




 Descriptif
Le séminaire extérieur peut être suivi parmi les cours proposés au sein du master EFIS, mais dans une autre
spécialité que celle dans laquelle l’étudiant est inscrit (par exemple dans la spécialité « Loisir, jeu, éducation »
pour un étudiant inscrit en « Education tout au long de la vie »).
Avec l’accord préalable du directeur de mémoire, l’étudiant peut également choisir un séminaire proposé à
l’extérieur de la formation EFIS, et même des universités Paris 8 et Paris 13.
La participation à un colloque ainsi qu’à des programmes de recherches et journées d’études en France ou à
l’étranger peuvent également faire fonction de séminaire extérieur. Le directeur du mémoire décide alors du
travail demandé pour la validation.
 Modalités de validation
Différentes selon le séminaire choisi

Parcours :
Recherche

 Semestre
1er semestre

 Lieu
Université Paris 8
46
THEORIE DU JEU (PARIS 13)
UE 2
SEMINAIRE EXTERIEUR PROPOSE PAR LA SPECIALITE
SCIENCES DU JEU
EC 3
PR
BROUGERE Gilles
Descriptif
(PARIS 13)
Cet enseignement a pour but de donner les principales références permettant de comprendre et
d’analyser le jeu sous ses différentes formes. Les principales conceptions seront présentées ainsi
que les représentations sociales qui les accompagnent. Des exemples de recherches seront exposés
ainsi que des outils susceptibles de permettre études et utilisation des activités ludiques. La question
des relations entre jeu et éducation est tout particulièrement étudiée.
 Modalités de validation
Chaque étudiant(e) doit présenter un exemple à partir duquel il/elle applique des analyses sur la
dimension jeu (en quoi s’agit-il d’un jeu et sur les processus éducatifs à l’œuvre. L’exemple peut être
précis et concret (lié à une expérience) ou plus général, un type d’activité. Il devra se terminer sur un
débat animé par l’étudiant(e) autour d’une question que pose le thème de l’exposé.
Cet exemple sera présenté en quelques minutes à l’oral, soit au cours des séances 3 à 5, soit lors de
la 6ème et dernière séance, puis devra est rédigé et soumis sous forme écrite.
 Bibliographie
BROUGERE, G., 2005, Jouer/Apprendre Paris, Economica
CSIKSZENTMIHALYI, M., 2004, Vivre, La psychologie du bonheur, tr. fr. Paris, Robert Laffont
ELIAS, N. & DUNNING, E., 1994 Sport et civilisation, la violence maîtrisée, tr. fr., Paris, Fayard.
GOFFMAN, E., 1991, Les cadres de l'expérience [1974], tr. fr., Paris, Editions de Minuit.

Parcours
Profil enseignant-chercheur
recherche

 Type de cours
regroupé
 Horaire
Voir page suivante
 Dates
Voir calendrier page
suivante
 Lieu
Gilles Brougère est professeur à 'lUniversité de Paris 13. Il est
directeur de l'équipe de recherche en sciences de l'éducation et
directeur de l’école doctorale ERASME.
 Adresse électronique
[email protected] univ-paris13.fr>
 Permanence
Contact par e-mail pour demandes de RDV
Université Paris 13
Campus de Villetaneuse
Salle F 318
suite
47
THEORIE DU JEU ET DU LOISIR (PARIS 13)
UE 2
SEMINAIRE EXTERIEUR PROPOSE PAR LA SPECIALITE
SCIENCES DU JEU
EC 3
PR
BROUGERE Gilles
(PARIS 13)
Calendrier
1ère séance :
Jeudi 24 octobre 2014 de 9 h 30 - 13 h
⇾ Comment penser le jeu aujourd’hui ?
2ème séance :
Jeudi 7 novembre 2014 de 9 h 30 - 13 h
⇾ Une proposition : le jeu comme cadre, format et décision
3ème séance :
Jeudi 20 novembre 2014 de 9 h 30 -13 h
⇾ La question de l’expérience
4ème séance :
Jeudi 4 décembre 2014 de 9 h 30 -13 h
⇾ Jeu et loisir
5ème séance :
Jeudi 18 décembre 2014 de 9 h 30 à 13 h
⇾ Les relations entre jeu et éducation
6ème séance :
Jeudi 15 janvier 2015 de 9 h 30 à 13 h
⇾ Synthèse et exposés
Campus de Villetaneuse, Salle F318
Les intitulés des séances sont donnés sous réserve et sont susceptibles de modifications
Les étudiant(e)s doivent arriver à l’heure et assister à l’intégralité du cours, être présent
aux six séances.
48
DU SOUCI DE SOI A L’EDUCATION DE SOI-MEME
SUITE DU SEMINAIRE(M1): DE LA PAIDEIA A LA BILDUNG
SEMINAIRE EXTERIEUR
SEMINAIRE EXTERIEUR
UE 2
EC 3
PR
MOREAU Didier

Descriptif
La question, posée par Michel Foucault, de la possibilité d’un « savoir gnomique, pour qui la force de la vérité
ne fait qu’un avec la forme de la volonté » (M. Foucault, Conférence, Dartmouth Collège, 20 Octobre 1980),
sera examinée à travers la pédagogie de Sénèque et des Stoïciens, pour comprendre comment elle inaugure
la perspective de la formation de soi comme éthique de l’affranchissement. Le champ des « exercices
spirituels » sera étudié, dans sa fondation stoïcienne et dans son retournement augustinien, pour saisir sa
prégnance dans toute la pensée de l’éducation jusqu’à Walter Benjamin. Nous pourrons alors saisir le conflit
qui structure la formation de soi-même, entre la coercition institutionnelle et l’accès à une éducation
métamorphique conduite vers l’émancipation qui consiste à « nous changer nous-mêmes et notre propre
situation » (Foucault, ibid.)
Le cours s’appuiera sur la lecture des Stoïciens, Emerson, Nietzsche, Stanley Cavell et Michel
Foucault. Des appuis seront pris dans la littérature de formation.
 Bibliographie
Sénèque, Œuvres, Paris, R. Laffont, 1993.
R. W. Emerson, La confiance en soi et autres essais, Paris, Payot, 2000.
R. W. Emerson, De l’utilité des grands hommes, Paris, Mille et Une Nuits, 2003.
F. Nietzsche, 3ème Considération inactuelle, Schopenhauer éducateur, Paris, Gallimard, 1988.
M. Foucault, L’herméneutique du sujet, Paris, Gallimard, 2001.
W. Benjamin, Œuvres, Folio Gallimard, 2000.
Ignace de Loyola, Les exercices spirituels, Poche, 2004.
Œuvres littéraires :
Conversations de Goethe avec Eckermann, Paris, Gallimard, 1949.
Haruki Murakami, Autoportrait de l’auteur en coureur de fond, Paris, Belfond, 2009.
Jean-Pierre Abraham, Armen, Le Tout sur le Tout, Gouvernes, 1988 (1ère édition : Seuil, 1967).
 Profil enseignant-chercheur
Parcours
recherche
hebdomadaire
Didier MOREAU est professeur à Paris 8. Ses recherches portent sur
l’éthique de l’éducation, dans ses fondements théoriques comme
dans ses émergences pratiques, ainsi que sur le champ de
l’éducation métamorphique, entendue comme le projet philosophique
de l’éducation tout au long de la vie.
 Horaire
 Adresse électronique
Jeudi
15h-18h
[email protected]

 Type de cours
 Dates
01/10/14 au 13/11/14
 Lieu
Université Paris 8
 Permanence : Sur rendez-vous.
 Thèmes de recherche
Philosophie de l’éducation, éthique de l’éducation, éducation tout au
long de la vie, histoire des idées pédagogiques.
49
Enquête socianalytique – PRESENTATION
UE 2
ARTISTIQUE DES RESULTATS
BODINEAU Martine
EC 3
PR +PP
SEMINAIRE EXTERIEUR
Atelier – laboratoire
Cette EC constitue Ie quatrième module de l’Atelier-Laboratoire
« Art et intervention sociale, les artistes dans la Cité –
enquête en situation de commande réelle » proposé par le
Master EFIS, dans le cadre du dispositif IDEFI-Créatic.
L’atelier poursuit l’expérience réalisée au cours de l’année 20131014 (voir la présentation en page 27-28 et le site ideficreatic.net )
L’atelier est ouvert aux étudiants de Master de différentes disciplines, participant au dispositif CréaTIC. Il est
composé de 3 modules dont le troisième comporte deux options (une M1 et une M2) :
Module n°1 : « Entretien non directif » - UE2 EC3 (Séminaire ext - Recherche) et UE3 EC4 (EC libre - Pro)
Module n°2 : « Analyse de contenu » - UE4 EC3
Module n°3 : (option A – M1) « Mise en forme et restitution des résultats »
Module n°3 : (option B – M2) « Présentation des résultats sous diverses formes artistiques »
L’inscription préalable est obligatoire : le choix des modules donnera lieu à un échange avec l’enseignante,
afin d’anticiper l’organisation des groupes et de répondre au mieux aux projets et attentes des étudiants.
La priorité sera donnée aux étudiants qui participent à l’ensemble des modules.
La participation à l’atelier n’exige pas de compétences préalables dans une discipline artistique particulière.
 Descriptif
Cette EC vise à expérimenter des formes créatives permettant la diffusion de travaux de recherche. Elle
consiste à créer collectivement diverses formes artistiques à partir des principaux thèmes des résultats de
l’enquête. Le travail sera réalisé en collaboration avec les artistes des « Fabriques de sociologie 93 »,
commanditaires de l’enquête.
Les participants prendront connaissance, avant le début de l’atelier, des travaux réalisés durant l’édition
précédente, par le biais de l’article et de la vidéo publiés sur le site des Fabriques.
L’EC comprend :
- L’élaboration des options artistiques constituant le « fil rouge » des formes qui seront créées.
- L’élaboration des différentes créations : lectures ; interventions théâtrales, musicales, dansées ;
formes plastiques, compositions graphiques, projections, etc.,
- Présentation publique des créations.
SUITE
50
 Modalités de validation
Contribution au travail de création des formes artistiques et à la soirée de présentation publique.


 Bibliographie
- GILON Christiane, VILLE Patrice, Les arcanes du métier de socianalyste institutionnel, Presses
Universitaires de Sainte Gemme, 2014.
- GILON Christiane, VILLE Patrice, Entretien non directif et analyse de contenu, sur le site internet :
http://www.socianalyse.net/accueil/S_textes_2.html
Semestre
1er semestre
 Type de cours
Regroupé
 Horaires
Demi-journées
A fixer avec les participants
Soirée (le 30/01)

Dates
Vendredi 16 janvier 15
Lundi 1 janvier 15
Mercredi 28 janvier 15
Jeudi 29 janvier 15
Vendredi 30 janvier 15
 Lieu prévu
Salle de spectacles
« La Belle Etoile »
St-Denis (La Plaine).
 Profil enseignant-chercheur
Martine BODINEAU est doctorante en sciences de l’éducation et
ATER, à l’Université Paris 8.
Ses travaux, fondés sur les théories de l’analyse institutionnelle,
l’ethnométhodologie et la systémique, portent sur les procédés de
« changement de cadre d’interprétation », envisagés en tant qu’outils
de formation, de développement personnel et d’émancipation.
Elle a développé ses recherches au « carrefour » d’activités
universitaires, d’interventions professionnelles et d’expériences
associatives, et s’est employée à expérimenter des dispositifs de
formation-action-recherche associant des chercheurs, des praticiens et
des acteurs sociaux. Elle a, en particulier, collaboré à la réalisation
d’études socianalytiques en situation de commandes réelles, dirigées
par Patrice Ville, dans le cadre d’une formation à l’entretien non-directif
et à l’analyse de contenu.
 Adresse électronique
[email protected]
[email protected]
 Permanence
Sur rendez-vous
51
THEORIES ET PRATIQUES DE L’INTERVENTION
UE 3
EC 1
PR + PP
HESS Rémi
BODINEAU Martine


 Descriptif
Cet EC sera centré sur les principes et méthodes utilisés dans le cadre de l’intervention sociologique et se
déroulera en deux temps. Dans un premier temps, assuré par Remi Hess, nous ferons la genèse de
l’intervention en sociologie et nous présenterons les différentes formes de l’intervention et leurs enjeux.
Dans un second temps, Martine Bodineau présentera des outils concrets de travail en situation d’intervention.
Nous étudierons différents dispositifs d’intervention, en nous centrant, en particulier, sur la question de la
« posture » de l’intervenant vis-à-vis des personnes impliquées dans la situation d’intervention.
 Modalités de validation
Le journal de recherche.
 Bibliographie
FELDER Dominique, Sociologues dans l’action, la pratique professionnelle de l’intervention, L’Harmattan,
2007.
HESS Remi, La sociologie d’intervention, 4° éd. PUSG, 2013.
HESS Remi, La socianalyse, 3° éd. PUSG, 2013.
LAPASSADE, Georges, L’arpenteur, une intervention sociologique, seconde édition, PUSG, 2013.
LOURAU René, Interventions socianalytiques, les analyseurs de l’Eglise, Paris, Anthropos, 1996.
NICOLAS LE STRAT Pascal, Quand le sociologue entre dans l’action, PUSG, 2013.
Parcours
recherche et professionnel

 Semestre
1er semestre : 40 heures
 Type de cours
Hebdomadaire
 Horaire
Mardi de 9 h00 à 12h00

Dates
 Profil enseignant-chercheur
Spécialistes de la recherche-action. Ils appartiennent aux courants de
l’analyse institutionnelle et de l’ethnométhodologie. Ils sont réputés
pour leurs dispositifs de mise en dynamique des systèmes sociaux et
des dispositifs pédagogiques novateurs très appuyés sur
l’autogestion.
Socianalyse institutionnelle, dialectique, dérangement, analyseur,
non-directivité.
 Adresse électronique
<[email protected]> et < [email protected] >
01/10/2014 au 06/01/2015
 Lieu
Université Paris 8
 Permanence :
hebdomadaire (voir panneaux d’affichage A433)
52
APPROCHE MULTIREFERENTIELLE
DES PRATIQUES
UE 3
EC 2
PR
LESOURD Francis
 Descriptif
La multiréférentialité désigne une posture de recherche élaborée notamment par Jacques ARDOINO à Paris
8. Elle consiste à utiliser, pour éclairer une situation ou une problématique éducative spécifique, plusieurs
disciplines sans les confondre, sans tenter de les unifier. Il s’agit, en somme, de penser sa recherche à partir
de points de vue disciplinaires hétérogènes.
Ce cours, d’une part, vise à situer la multiréférentialité dans ses rapports à la pensée complexe d’Edgar
MORIN, et relativement à d’autres approches, dites inter ou transdisciplinaires. D’autre part, il donne quelques
exemples de recherches multiréférentielles, notamment dans le champ des histoires de vie.
 Modalités de validation
1ère session : Sur dossier réalisé en petit groupe.
2nde session : Travail individuel.
 Bibliographie
- ARDOINO Jacques (site) : (  http://jardoino.club.fr/TextesThematique.htm )
- LESOURD Francis, 2009, L’homme en transition, Paris, Anthropos
- MORIN Edgar, 2005, Introduction à la pensée complexe, Paris, Le Seuil
COMMUN AVEC LE MASTER 1 EFIS, SOUS LE TITRE L’ENTREE DANS LA RECHERCHE
MULTIREFERENTIELLE
Parcours recherche
 Profil enseignant-chercheur
 Semestre
1er semestre

 Type de cours
Hybride
Commun avec le Master 1
 Horaire
15 H-18 H
 Dates
Lundi 13 octobre 2014
Lundi 17 novembre 2014
Lundi 15 décembre 2014
 Lieu
Maître de conférences en sciences de l’éducation, membre du
laboratoire EXPERICE, psychologue clinicien, formateur d’adultes.
 Adresse électronique
[email protected]
 Permanence
Sur rendez-vous.
 Thèmes de recherche
Recherche sur l’approche plurielle des tournants de vie et des
temporalités éducatives.
Université Paris 8
53
ELABORATION DU PROJET PROFESSIONNEL OU
ANALYSE D’UN APPEL D’OFFRES
PLAINE Eric
Responsable du Collectif de Professionnalisation (voir page 25) avec Christiane Gilon
UE 3
EC 2
PP
 Descriptif
Sur les deux semestres, travail d’élaboration de votre projet professionnel (premier semestre UE3 EC2 –
deuxième semestre UE 5 EC1)
Ce travail passera par une recherche d’adéquation entre soi et le projet professionnel : un
travail sur les savoir être et savoir faire, identification des compétences acquises et à acquérir, mise en valeur
de
soi
à
travers
le
CV
et
la
lettre
de
motivation
(adéquation
profil/projet),
stratégies de comportement (aide à la communication, management, décision, découverte de situations
nouvelles), étude du marché professionnel.
 Modalités de validation
La présence aux journées mensuelles du collectif est obligatoire. Horaire: 9h-17h.
1ère session : validation sur participation à une mission qui sera réalisée par le collectif sur une demande
d'analyse
2ème session : lors de la dernière journée du collectif , restitution des journaux de compétence (A.
Frémaux), analyse du fonctionnement de l’année, retour d’expérience et évaluations individuelles. Elaborées
avec l’ensemble des participants, les notes de chacun seront fondées sur la contribution au collectif de
professionnalisation (1. capacité à y présenter vos questions et problèmes ou vos solutions ; 2. capacité à
aider les autres ; 3. capacité critique, curiosité, ouverture, progression; 4. assiduité et respect des règles de
fonctionnement du collectif, écoute et respect d'autrui)
Parcours professionnel

horaires
9h12h / 14h à 17h00
 Dates
13/10/2014
17/11/2014
24/11/2014
08/12/2014
15/12/2014
12/01/2015
02/02/2015
02/03/2015
13/04/2015
04/05/2015
01/06/2015
 Lieu
 Profil de l’enseignant
DESS en ethnométhodologie et informatique, est consultant
(ingénierie de formation, accompagnement à la création et
développement d’entreprise, accompagnement à l’insertion sociale).
 Adresse électronique
[email protected]
 Permanence
Sur rendez-vous
Université Paris 8
54
EC LIBRE
UE 3
EC 3
PP
 Descriptif
L’EC Libre peut être suivie parmi les cours proposés au sein du master EFIS,
LISTE DES SEMINAIRES PROPOSES :
UE 4 METHODOLOGIE DE LA RECHERCHE
EC1– Approche ethnographique de la recherche de terrain et implication
Gladys CHICHARRO
EC2- Pratiques de la recherche : démarches compréhensives et approches qualitatives
Martine MORISSE
UE2-EC3 –Enquête socianalytique – Présentation artistique des résultats
Martine BODINEAU
Mais aussi dans une autre spécialité que celle dans laquelle l’étudiant est inscrit (par exemple
dans la spécialité « Loisir, jeu, éducation » pour un étudiant inscrit en « Education tout au
de la vie »).

CONSULTER
LES PAGES DE LA
BROCHURE POUR
LES CALENDRIERS
Avec l’accord préalable du directeur de mémoire, l’étudiant
peut également choisir un séminaire proposé à l’extérieur
de la formation EFIS, et même des universités Paris 8 et
Paris 13.
La participation à un colloque ainsi qu’à des programmes
de recherches et journées d’études en France ou à
l’étranger peuvent également faire fonction de séminaire
extérieur. Le directeur du mémoire décide alors du travail
demandé pour la
validation.
RESPECTIFS POUR
CHACUN DES
SEMINAIRES
55
PROPOSES
APPROCHE ETHNOGRAPHIQUE DE LA RECHERCHE
DE TERRAIN ET IMPLICATION
UE 4
EC 1
PR
CHICHARRO SAITO Gladys
OUVERT AU PARCOURS PRO DANS LE CADRE DE L’EC LIBRE
 Descriptif
Il s’agira ici de réfléchir à cette méthodologie particulière que constitue la recherche de terrain de type
ethnographique. Plusieurs questions seront examinées, notamment : Comment choisir « son » terrain ? et a
postiori, pourquoi ce choix ? Comment le délimiter ? (un collectif, un lieu, récits de vie…) Quels sont les
différents outils dont nous disposons aujourd’hui, et comment les utiliser ? (simple observation avec ou sans
prise de notes, entretiens, carnets de notes et journaux de terrain, photographies, enregistrements audio et
vidéo). Quelles implications ont-ils ? Qu’entend-on par « observation participante » ? Comment « observer »
des procès d’apprentissage, qu’ils soient formels ou informels ? Quel statut est-il accordé au chercheur ?
Comment composer entre sa propre identité, celle qu’on nous attribue, et celle des personnes avec lesquelles
on travaille ? Le sexe, l’âge, l’origine sociale et culturelle de l’un et des autres ont nécessairement des
conséquences à prendre en compte (être une femme/un homme, ou un adulte parmi des enfants par
exemple). Le problème de l’implication du chercheur et la part émotionnelle qui touche toute recherche seront
également discutés. Il s’agira finalement de réfléchir à comment, à partir d’une expérience, bien souvent
éminemment personnelle, il est possible de construire un objet de connaissance.
 Modalités de validation
travail écrit réflexif sur la recherche de terrain mené par chaque étudiant
 Bibliographie
ALTHABE Gérard, 1990, « Ethnologie du contemporain et enquête de terrain », Terrain, n° 14 - L'incroyable
et ses preuves), http://terrain.revues.org/index2976.html
BEAUD Stéphane, WEBER Florence, [1997] 2008, Guide de l'enquête de terrain: produire et analyser des
données ethnographiques, Paris, La Découverte, 328 p.
FASSIN Didier et BENSA Alban, 2008, Les politiques de l’enquête. Epreuves ethnographiques, Paris, La
découverte.
FOGEL Frédérique ; RIVOAL Isabelle (dossier réuni par), 2009, La relation ethnographique, terrains et textes.
Mélanges offerts à Raymond Jamous, Ateliers n° 33. http://ateliers.revues.org/sommaire8162.html
GHASARIAN Christian, 1997, « Les désarrois de l’ethnographe », L’homme, n° 143, p. 189-198.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/hom_0439-4216_1997_num_37_143_370313

 Profil enseignant-chercheur
Parcours recherche

Maître de conférences en sciences de l’éducation, Université Paris 8,
 Semestre
ethnologue spécialisée sur la Chine.
1er semestre
Thèmes de recherche:
 Horaire
- politique de l’enfant unique en Chine, nouvelles structures familiales
mardi de 15H00 à 18H00
et parentalité
- liens et tensions entre éducation familiale, scolaire ou autres
 Dates
- culture enfantine et de jeunesse, notamment pratiques d’écriture
11/11/2014 au 6/01/2015
liées à l’utilisation des TIC (messageries instantannées, blogs…)
 Lieu
Université Paris 8
 Adresse électronique
[email protected]
56
 Permanence
Prendre RDV par mail
ELABORATION DU MEMOIRE PROFESSIONNEL
UE 4
GILON Christiane
Responsable du Collectif de Professionnalisation (voir page 27) avec Eric Plaine
EC 1
PP

 Descriptif
Toute l’année à travers un dispositif régulier de suivi du stage et de la construction du mémoire, tant
individuel, que collectif (premier semestre UE4 EC1 et EC2 – deuxième semestre UE8 EC1 et EC2) :
- recherche d'un terrain de stage adapté au projet professionnel de chacun(e),
partage des expériences d’entrée en stage, mise en commun des étonnements, interrogations, doutes,
découvertes en termes d’innovation, élaboration et analyse du dispositif de recherche sur le terrain, conduite
du dispositif, dimensions "intervention", expérimentation et intercomparaison des méthodes, apprentissages
informels.
réflexions sur la posture de stagiaire éttudiant en Master 2 Pro
- anticipation sur la construction du mémoire répondant aux attentes de l’étudiant, de l'équipe enseignante
d’EFIS et du terrain de stage.
 Modalités de validation
La présence aux journées mensuelles continues du collectif est obligatoire. Horaire: 9h-17h.
1ère session : validation sur participation à une mission qui sera réalisée par le collectif sur une demande
d'analyse.
2ème session : lors de la dernière journée du collectif , analyse du fonctionnement de l’année, retours
d’expérience et évaluations individuelles. Elaborées avec l’ensemble des participants, les notes de chacun-e
seront fondées sur la contribution au collectif de professionnalisation (1. capacité à y présenter vos questions
et problèmes ou vos solutions ; 2. capacité à aider les autres ; 3. capacité critique, curiosité, ouverture,
progression; 4. assiduité et respect des règles de fonctionnement du collectif, écoute et respect d'autrui)
Parcours professionnel
 Semestre
1er et 2nd semestres
 Horaire
9h00-12h00 / 14h00-17h00
 Dates
13/10/2014
17/11/2014
24/11/2014
08/12/2014
15/12/2014
12/01/2015
02/02/2015
02/03/2015
13/04/2015
04/05/2015
01/06/2015
 Lieu
 Profil de l’enseignant
docteure en sociologie, travaille sur les moyens de mettre les
recherches scientifiques au service de l’action sociale, et sur les
dispositifs d’intervention en lien avec les mouvements sociaux. Ses
travaux de recherche-action ont commencé en 1973, d’abord comme
responsable d’équipe à l’Institut de Sociologie de l’Université de
Liège (Belgique), puis au Centre d’Analyse et d’Intervention
Sociologique de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de
Paris auprès d’Alain Touraine. Depuis 1983, intervenante
professionnelle (interventions socianalytiques dans les secteurs
industriel, sanitaire, pédagogique, et politique), et chercheuse
associée au laboratoire d’Analyse Institutionnelle de Paris VIII puis
EXPERICE depuis leur création.
Site: www.socianalyse.net
 Adresse électronique
[email protected]
 Permanence
Suivi personnalisé sur rendez-vous : 06 07 44 30 70
Université Paris 8
57
SUIVI DE STAGE
UE 4
EC 2
PP
GILON Christiane
Responsable du Collectif de Professionnalisation (voir page 27) avec Eric Plaine

 Descriptif
Toute l’année à travers un dispositif régulier de suivi du stage et de la construction du mémoire, tant
individuel, que collectif (premier semestre UE4 EC1 et EC2 – deuxième semestre UE8 EC1 et EC2) :
- recherche d'un terrain de stage adapté au projet professionnel de chacun-e,
partage des expériences d’entrée en stage, mise en commun des étonnements, interrogations,
doutes, découvertes en termes d’innovation, élaboration et analyse du dispositif de recherche sur le
terrain, conduite du dispositif, dimensions "intervention", expérimentation et intercomparaison des
méthodes, apprentissages informels.
réflexions sur la posture de stagiaire éttudiant en Master 2 Pro
- anticipation sur la construction du mémoire répondant aux attentes de l’étudiant, de l'équipe
enseignante d’EFIS et du terrain de stage.
 Modalités de validation
La présence aux journées mensuelles continues du collectif est obligatoire. Horaire: 9h-17h.
1ère session : validation sur participation à une mission qui sera réalisée par le collectif sur une demande
d'analyse.
2ème session : lors de la dernière journée du collectif , analyse du fonctionnement de l’année,
retours d’expérience et évaluations individuelles. Elaborées avec l’ensemble des participants, les
notes de chacun-e seront fondées sur la contribution au collectif de professionnalisation (1. capacité
à y présenter vos questions et problèmes ou vos solutions ; 2. capacité à aider les autres ; 3.
capacité critique, curiosité, ouverture, progression; 4. assiduité et respect des règles de
fonctionnement du collectif, écoute et respect d'autrui)
Parcours professionnel
 Semestre
1er et 2ème semestres
 Horaire
9h00-12h00 / 14h00-17h00
 Dates
13/10/2014
17/11/2014
24/11/2014
8/12/2014
15/12/2014
12/01/2015
2/02/2015
2/03/2015
1304/2015
4/05/2015
1/06/2015
 Lieu
Université Paris 8
 Profil de l’enseignant
docteure en sociologie, travaille sur les moyens de mettre les
recherches scientifiques au service de l’action sociale, et sur les
dispositifs d’intervention en lien avec les mouvements sociaux. Ses
travaux de recherche-action ont commencé en 1973, d’abord comme
responsable d’équipe à l’Institut de Sociologie de l’Université de
Liège (Belgique), puis au Centre d’Analyse et d’Intervention
Sociologique de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de
Paris auprès d’Alain Touraine. Depuis 1983, intervenante
professionnelle (interventions socianalytiques dans les secteurs
industriel, sanitaire, pédagogique, et politique), et chercheuse
associée au laboratoire d’Analyse Institutionnelle de Paris VIII puis
EXPERICE depuis leur création.
Site: www.socianalyse.net
 Adresse électronique
[email protected]
 Permanence
Suivi personnalisé sur rendez-vous : 06 07 44 30 70
58
PRATIQUES DE LA RECHERCHE : DEMARCHES
COMPREHENSIVES ET APPROCHES QUALITATIVES
UE 4
EC 2
PR
MORISSE Martine
OUVERT AU PARCOURS PRO DANS LE CADRE DE L’EC LIBRE
Descriptif
Par l'enseignement, par des témoignages, par des situations d'analyse et de résolution de problèmes de
recherche, par un travail sur les projets des participants, l’objectif de cette UE est de former les étudiants aux
différentes fonctions présentes au sein d'une démarche de recherche, et de les préparer à lever les principaux
obstacles épistémologiques, théoriques et méthodologiques qu'ils peuvent rencontrer dans la conduite d'un
projet de recherche. À l’issue de ce cours, les étudiants devront être capables d’adopter une posture de
recherche et de maîtriser les principales fonctions présentes dans une démarche de recherche.
 Modalités de validation
1ère session : L’évaluation portera sur la rédaction d’un encart méthodologique, qui pourra être intégré dans
le mémoire de recherche, dans lequel l’étudiant présentera et justifiera son objet de recherche et ses choix
méthodologiques.
2ème session : Correction et modification à apporter au dossier remis en session 1
 Bibliographie
Remise aux étudiants au premier cours
Parcours recherche
 Profil enseignant-chercheur

 Semestre
1er semestre

 Horaire
10 H -17 H

 Dates
samedi 15 novembre 2014
Samedi 22 novembre 2014
Samedi 29 novembre 2014

 Lieu
Université Paris 8
Maître de conférences à l’université de Paris VIII, ses intérêts actuels
de recherche portent sur les liens entre écriture et réflexivité, écriture
et professionnalisation. Elle a publié plusieurs articles et co-dirigé un
ouvrage sur cet objet.
 Adresse électronique
[email protected]
 Permanence
Prendre un rendez-vous par courriel
59
PRESENTATION ET DEVELOPPEMENT DU PROJET
DE RECHERCHE
UE 5
EC 1
PR
EQUIPE ENSEIGNANTE DE PARIS 8
 Descriptif
Cette UE correspond au 1er temps de la réalisation du mémoire de recherche, le 2e temps étant l’UE 9 se
terminant par la soutenance du mémoire.
L’étudiant devra présenter en principe en fin de premier semestre l’avancée de son travail de recherche, que
cela soit au niveau théorique et conceptuel ou au niveau du terrain, les investigations qu’il aura menées, les
difficultés éventuellement rencontrées et les premiers résultats obtenus.
Ce dispositif qui permet donc de faire le point avec le directeur de mémoire et éventuellement avec les pairs
est un moment important du suivi et de l’accompagnement de l’étudiant dans sa démarche de recherche.
Les modalités de cette présentation seront fixées par le directeur ou directrice de mémoire.
 Modalités de validation
Présentation obligatoire, quelle que soit l’avancée des travaux. Notation avec l’UE 9, ces 2 UE formant un
ensemble indissociable.


Parcours
Recherche

 Semestre
1er semestre

 Lieu
Université Paris 8
60
CALENDRIER DES ENSEIGNEMENTS DU PREMIER SEMESTRE
MARDI
02/10/14 au 11/11/14
JEUDI
18/11/14 au 06/01/15 02/10/14 au 11/11/14
VENDREDI
18/11/14 au 06/01/15
9H—12H
R.HESS / M. BODINEAU
UE3 EC1
PR+PP
Théories et pratiques de l’intervention
12H-15H
N. GUENIF
UE1-EC2
G.CHICHARRO/ L-COLIN
UE1-EC1
PR+PP
PR+PP
Altérités, expériences et
existences : approches,
théories, méthodes
15H-18H
Apprendre et s'éduquer
hors et aux marges de
l'école
G.CHICHARRO
UE4 - EC1
PR
D.MOREAU
UE2-EC3
PR
Du souci de soi à
Approche ethnographique
l’éducation
de soi-même
de la recherche de terrain et
implication
18H-21H
ATTENTION
 Des ajustements peuvent intervenir au début de chaque semestre. Certains enseignements annoncés
dans la brochure sont susceptibles d'être supprimés ou modifiés.
 Le calendrier ci-après est donné à titre indicatif et non-exhaustif ; certaines dates exactes de cours
hebdomadaires ou de regroupements ne sont pas connues au moment de l'édition de cette brochure et
seront communiquées ultérieurement;
61
 Les étudiants devront être attentifs aux informations délivrées par le secrétariat de la formation
sur les panneaux d'affichage ou par mails.
CALENDRIER DES ENSEIGNEMENTS DU PREMIER SEMESTRE
Cours regroupés
F. LESOURD L’entrée dans la recherche multiréférentielle
UE2 EC3 (cours hybride)
Lundi 13/10/2014 -15h à 18h
Lundi 17/11/2014 -15h à 18h
Lundi 15/12/2014 -15h à 18h
C. GILON / E. PLAINE
UE 3-EC1
UE4-EC1-2
UE8-EC 1
Horaire : 9h à 12h – 14h à 17h
Salle : A432
Lundi 13/10/2014
Lundi 17/11/2014
Lundi 24/11/2014
Lundi 08/12/2014
Lundi 15/12/2014
Lundi 12/01/2015
Lundi 02/02/2015
Lundi 02/03/2015
Lundi 13/04/2015
Lundi 04/05/2015
Lundi 01/06/2015
A.FREMAUX
UE 2 –EC 2
Atelier « écrire son journal de compétence » PP +PR
01/12/14 – 9h00 à 12h00/13H00 à 16H00 - salle :
09/02/15– 9h00 à 12h00/13H00 à 16H00 - salle :
11/05/15– 9h00 à 12h00/13H00 à 16H00 - salle :
M. MORISSE
UE2-EC 3
Pratiques de la recherche : démarches compréhensives et approches qualitatives
Samedi 15 /11/14 - 10 à 17h- salle
Samedi 22 /11/14 - 10 à 17h- salle
Samedi 29 /11/14 - 10 à 17h - salle
UE2-EC 1PR + PP
Ecriture et expérience professionnelle
Jeudi 15/01/15 - 10 à 17h - salle
Vendredi 16/01/15- 10 à 17h - salle
Samedi 17/01/15- 10 à 17h - salle
SOUS RESERVE DE MODIFICATION
62
G. BROUGERE
UE2-EC3
Jeudi 24/10/14 - 9h30 à 13h- salle F318 à l’université Paris 13
Jeudi 07/11/14 - 9h30 à 13h- salle F318 à l’université Paris 13
Jeudi 20/11/14 - 9h30 à 13h- salle F318 à l’université Paris 13
Jeudi 04/12/14 - 9h30 à 13h- salle F318 à l’université Paris 13
Jeudi 18/12/14 - 9h30 à 13h- salle F318 à l’université Paris 13
Jeudi 15/01/15 - 9h30 à 13h- salle F318 à l’université Paris 13
DELORY-MOMBERGER Christine
UE1 EC 3
PR-PP
Les dates vous seront communiquées ultérieurement.
SOUS RESERVE DE MODIFICATION .
63
64
PRESENTATION
DES ENSEIGNEMENTS
SECOND SEMESTRE
2014-2015
ATTENTION
Des ajustements peuvent intervenir au début de chaque semestre.
Certains enseignements annoncés dans la brochure sont susceptibles d’être supprimés (effectifs
trop faibles, …) ou modifiés.
Les étudiants devront être attentifs aux informations délivrées par le secrétariat de la formation sur
les panneaux d’affichage ou par mails.
65
ELABORATION DU MEMOIRE PROFESSIONNEL
UE
UE 5
EC 1
PP
GILON Christiane
 Descriptif
Toute l’année à travers un dispositif régulier de suivi du stage et de la construction du mémoire, tant
individuel, que collectif (premier semestre UE4 EC1 et EC2 – deuxième semestre UE8 EC1 et EC2)
- recherche du terrain de stage adapté au projet professionnel de chacun,

 partage de vos expériences d’entrée en stage et ensuite durant le stage, mise en commun des étonnements,
interrogations, doutes, découvertes en termes d’innovation, analyse du dispositif, conduite du projet,
intervention, expérimentation et intercomparaison, apprentissages informels.
 réflexions
sur
la
posture
de
stagiaire
en
Master
2
Pro
(observateur
participant,
intervenant)
- anticipation sur la construction d’un mémoire répondant aux attentes de l’étudiant,
d’EFIS et du
terrain de stage.
 Modalités de validation
1ère session : Le collectif est annuel-voir deuxième session
2ème session : Lors de la dernière journée du collectif , restitution des journaux de compétence (A.
Frémaux), analyse du fonctionnement de l’année et retour d’expérience et évaluations individuelles. Elaborées
avec
l’ensemble
des
participants,
les
notes
de
chacun
seront
fondées
sur
la contribution au collectif de professionnalisation (capacité à y présenter vos questions et problèmes ou vos
solutions ; capacité à aider les autres ; capacité critique du dispositif de professionnalisation ; assiduité et
respect des règles de fonctionnement du collectif)
 Semestre
1er et 2nd semestres
 Horaire
9h00-12h00 / 14h00-17h00
 Dates
13/10/2014
17/11/2014
24/11/2014
8/12/2014
15/12/2014
12/01/2015
2/02/2015
2/03/2015
1304/2015
4/05/2015
1/06/2015
 Lieu
 Profil de l’enseignant
docteure en sociologie, travaille sur les moyens de mettre les
recherches scientifiques au service de l’action sociale, et les
dispositifs d’intervention en lien avec les mouvements sociaux. Ses
travaux de recherche-action ont commencé en 1973, d’abord comme
responsable d’équipe à l’Institut de Sociologie de l’Université de
Liège (Belgique), puis au Centre d’Analyse et d’Intervention
Sociologique de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de
Paris auprès d’Alain Touraine, ensuite depuis 1983 elle est
intervenante professionnelle (interventions socianalytiques dans les
secteurs industriel, sanitaire, pédagogique, et politique), et
chercheuse associée au laboratoire d’Analyse Institutionnelle de
Paris VIII puis EXPERICE depuis leur création.
 Adresse électronique
[email protected]
 Permanence
Sur rendez-vous
Université Paris 8
66
THEORIE DES MOMENTS ET CONSTRUCTION DE LA
PERSONNE
UE 6
EC 1
PR + PP

 HESS Rémi

 Descriptif
Ce cours tente de présenter une nouvelle théorie de la personne.
On renonce à l'idée d'identité unifiée du sujet. On croit à la diversité des moments de la personne qui se
construit dans des communautés de référence et des mondes différents, souvent contradictoires. On abordera
la théorie de la dissociation de G. Lapassade, la théorie de la transduction de R. Lourau, nous opérerons un
dépassement hégélien de ces efforts dans une nouvelle théorie des moments. Pour construire cette théorie,
nous referons le détour par la pensée kantienne, hégélienne, marxienne et lefebvrienne. Nous montrerons
l'apport de la notion de transversalité (Guattari) et d'implication (analyse institutionnelle).
Une fois décrits les moments de la transversalité de la personne, se posera la question de la tension entre
chaque moment et l'idée d'une totalité qui pourrait constituer l'horizon de la personne.
 Modalités de validation
Présentation d’un journal de recherche.
 Bibliographie
BOUMARD Patrick, LAPASSADE Georges, LOBROT Michel, 2006, Le mythe de l’identité, éloge de la
dissociation, Paris, Anthropos, préface R. Hess et G. Weignad.
GUATTARI Félix, 1973, Psychanalyse et transversalité, Paris, Maspéro.
HESS Remi, 2009, Henri Lefebvre et la pensée du possible, Théories des moments et construction de la
personne, Paris, Anthropos.
LEFEBVRE Henri, 2009, La somme et le reste, 4e éd. Paris, Anthropos
LOURAU René, 1997, Implications, transduction, Paris , Anthropos.
Parcours :
Recherche & Professionnel

 Semestre
2ème semestre
(1ère moitié)

 Type de cours
Hebdomadaire
20 heures
 Horaires
Mardi de 9h00 à 12h00
 Dates
10/02/15 au 18/03/15
 Lieu
Université Paris 8
 Profil enseignant-chercheur
Remi Hess, disciple d'H. Lefebvre dont il réédite la 4° édition de La
somme et le reste en 2009, a repris à son maître la théorie des
moments qu'il explore depuis Centre et péripérie (1978). On voit s'alargir
progressivement cette théorie en 1988 (Henri Lefebvre et l'aventure du
siècle), 1994 (La relation pédagogique, en coopération avec G.
Weigand), 1997 (Le moment tango), 2003 (Produire son œuvre, le
moment de la thèse), 2009 (Henri Lefebvre et la pensée du possible,
théorie des moments et construction de la personne). Depuis des
décades, il construit "ses" moments à partir de l'écriture d'un journal des
moments.
 Adresse électronique
[email protected]
 Permanence
Une demi-journée par semaine (Le secrétariat précisera la date dès la
rentrée)
67
ETHIQUE DE L’EDUCATION



MOREAU
Didier


 Descriptif
UE 6
EC 2
PR + PP
Le projet de « donner une dimension morale » à l’acte éducatif est l’indice de la prise de contrôle de
l’éducation par les sciences positives du comportement lorsque, par leurs différents outils, elles prétendent
organiser l’action humaine en vue d’une plus grande efficacité et dissoudre ainsi tout cadre politique pensant
les actes individuels dans leur relation aux but collectifs. Le séminaire proposera de mettre en lumière
pourquoi, dans l’éducation, l’éthique est une question centrale. On interrogera la possibilité d’une reconquête
philosophique du champ de l’éducation morale, qui signifie qu’en retour l’expérience éducative enrichisse la
réflexion éthique par le problème inaugural qu’elle pose de l’accès des « nouveaux-venus » à l’autonomie.
Cette reconquête implique que la question éthique structure désormais la formation de soi-même dans le
champ des pratiques orientées vers autrui, qu’il s’agisse de l’éducation, de la formation ou des soins qu’on lui
prodigue. Le séminaire mettra en lumière comment l’éthique devient la possibilité pour les praticiens de
construire leur autonomie professionnelle face aux «institutions de moralité », comme les appelle Bernard
Williams, qui tentent, au contraire, de les déresponsabiliser par une pression morale culpabilisante intenable.
On posera les étayages théoriques conceptuels nécessaires pour leur interprétation, en référence aux
courants contemporains de la réflexion morale et de l’éthique appliquée. On pourra étudier alors comment se
construit une éthique professionnelle des métiers de l’éducation et de l’intervention sociale, comme étayage
de la philosophie pratique en vue d’une éducation tout au long de la vie.
 Modalités de validation
1ère session : Note de synthèse, dossier de recherche.
2ème session : Corrections et réponses aux objections apportées au dossier.
 Bibliographie
Cicéron, Traité des devoirs.
Sénèque, Lettres à Lucilius.
Jacques Derrida, De l’hospitalité, Paris, Calmann-Levy, 1997.
Emmanuel Levinas, Autrement qu’être ou au-delà de l’essence, Paris, Livre de Poche, 1978.
Didier Moreau, Education et théorie morale, Paris, Vrin, 2011.
Bernard Williams, L’éthique et les limites de la philosophie, Paris, Gallimard, 1990.
John Rawls, 1997, Théorie de la justice, Paris, Seuil, 1997.
Patricia Paperman & Sandra Laugier, Le souci des autres, Ethique et politique du Care, Paris, EHESS, 2005.
Paul Ricoeur, Soi-même comme un autre, Paris, Seuil, 1990.
Hans-Georg Gadamer, Vérité et méthode, Paris, Seuil, 1996
Parcours
recherche et professionel

 Semestre
2ème semestre
(première moitié)

 Horaire
12 h à 15h
 Date
10/02/2015 au 18/03/2015
 Lieu
Université Paris 8
 Profil enseignant-chercheur
Didier Moreau est professeur à Paris-8. Ses recherches portent sur
l'éthique de l'éducation, dans ses fondements théoriques comme dans
ses émergences pratiques, ainsi que sur le champ de l'éducation
métamorphique, entendue comme le projet philosophique de l'éducation
tout au long de la vie.

 Adresse électronique
[email protected]
 Permanence
Contact par e-mail pour demandes de RDV
68
PRATIQUES SOCIALES ET APPRENTISSAGE EDUCATION INFORMELLE TOUT AU LONG DE LA VIE
UE 6
EC 3
PR + PP
BROUGERE Gilles

 Descriptif
L’objectif de ce séminaire est de présenter et questionner les recherches et les théories relatives à la
mise en évidence d’apprentissages au sein de situations qui ne sont pas construites dans cet objectif. Il
s’agit d’explorer diverses pratiques sociales en ce qu’elles apparaissent comme des espaces
d’apprentissage. Cela renvoie à ce que la littérature a pu nommer éducation ou
apprentissage informel, éducation (ou apprentissage) diffuse, par le milieu, fortuite, accidentelle, tacite,
etc. Le séminaire doit permettre:
- d'explorer l'usage de ces termes, de comprendre les logiques d'emploi dans différents
domaines, de situer cet usage dans différents champs, de développer une approche critique
- de présenter et classer la littérature internationale sur le domaine, dans son histoire, ses évolutions
récentes, ses débats, ses contradictions
- de présenter des recherches dans différents champs: travail et entreprise, vie associative et action
sociale, loisir, vie quotidienne, etc.
- d'articuler cette dimension de l'apprentissage avec les autres formes éducatives (relation
entre informel et formel, processus de formalisation)
- de présenter des théories de l'apprentissage adapté à l'analyse de ces processus
 Modalités de validation
1ère et 2ème session : Un écrit consistant soit à construire une problématique en références aux questions
traitées dans le séminaire, soit un travail de recherche sur soi pour y retrouver des éléments d'éducation
informelle.
suite
69
PRATIQUES SOCIALES ET APPRENTISSAGE EDUCATION INFORMELLE TOUT AU LONG DE LA VIE
UE 6
EC 3
PR + PP
BROUGERE Gilles
 Bibliographie
BROUGERE G, BEZILLE H. (2007). « De l’usage de la notion d’informel dans le champ de l’éducation »
Revue Française de Pédagogie, n°158. [On trouvera dans cet article une bibliographie détaillée sur le sujet].
CARRE P. & CHARBONNIER O. (dir.) (2003) Les apprentissages professionnels informels. Paris ,
L’Harmattan.
BROUGERE G & ULMANN A.L. (dir.) Apprendre de la vie quotidienne, Paris, PUF.
PAIN A. (1990). Education informelle - Les effets formateurs dans le quotidien. Paris,
L’Harmattan.
WENGER E. (2005). La théorie des communautés de pratiques. Apprentissages, sens et
identité. Québec, Presses de l’Université Laval.
Les cours ont lieu au CNAM de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h. La salle sera indiquée ultérieurement.
L'assistance au cours est obligatoire, les étudiants devant arriver à l'heure.
Parcours
recherche et professionel
 Semestre
2ème semestre
 Profil enseignant-chercheur
Professeur de sciences de l’éducation université Paris 13
 Adresse électronique
[email protected]
 Horaire
Vendredi de 9h30 à 12h 30
Et de 14h à 17h
 Dates
-Vendredi 13 mars 2015
- Vendredi 3 avril 2015
- Vendredi 10 avril 2015

 Lieu
CNAM 292 rue St martin
75003 Paris
 Permanence
Contact par e-mail pour demandes de RDV
ATTENTION
Les étudiants désirant suivre se cours devrons se
connecter dès la début le 2ème semestre à la plate-forme
Internet de l’UFR de façon à prendre connaissance des
informations pratiques (salle), du programme du cours et
des documents à lire avant la 1ère séance”.
70
CONNAISSANCE GENERALE DU CHAMPS DES
PRATIQUES A TRAVERS LES RECHERCHES EMPIRIQUES
UE 7
LES PUBLICS CONCERNES : QUELLES INTERVENTIONS
EDUCATIVES POUR QUELS BESOINS ?
EC 1
PR + PP
COLIN Lucette et CHICHARRO Gladys (Coordination)
CET EC EST COMMUNE AU PARCOURS RECHERCHE ET PARCOURS PROFESSIONNEL
( seul l’intitulé change)
 Descriptif
Cette UE a pour finalité de présenter aux étudiants les champs de recherches de la spécialité "Éducation tout
au long de la vie" dans sa transversalité et ses enjeux.
Pour ce faire, le séminaire accueillera des chercheurs qui viendront nous présenter leurs travaux de
recherche et mettre en débat, seul ou à plusieurs, aussi bien les questions théoriques que méthodologiques
qui se sont posé à eux. Il accueillera aussi en coordination avec l’UE 7 du parcours professionnel des
praticiens-chercheurs engagés dans les interventions éducatives et sociales avec lesquels nous travaillerons
sur les perspectives de recherches quasi inexplorées ou qui jouissent d’un intérêt croissant qui se dégagent
actuellement du terrain professionnel et qui concernent directement la spécialité.
Toutes les interventions sont enregistrées depuis 2008 : http://193.54.164.31/studio8sepf/etlv/ et constituent
une base de ressources facilitant l'inscription des étudiants dans l'axe C (Éducation tout au long de la vie) du
laboratoire Experice
 Modalités de validation
Pour valider ce séminaire, il sera demandé un travail écrit mettant au travail une ou plusieurs interventions et
débats en liaison avec sa propre recherche.
 Bibliographie
Chaque intervention sera accompagnée d’une bibliographie qui sera présentée dans le cadre du séminaire.
COLIN L. , LE GRAND J-L. (sous la direction de) , 2008, L’éducation tout au long de la vie, Paris,
Economica.
Parcours
recherche et professionel

 Semestre
2ème semestre
 Type de cours
hebdomadaire
 Horaire
Mardi de 15h00 à 18h00
 Date
10/02/2015 au 05/05/2015
inclus
 Lieux
Université Paris 8
 Profil enseignant-chercheur
Les intervenants présenteront leur trajectoire de recherche lors de
leur venue.
 Adresse électronique
[email protected]
[email protected]
 Permanence
Sur rendez-vous
71
EC AU CHOIX DANS UNE AUTRE SPECIALITE
SELON LE PROJET
UE 7
EC 2
PP
 Descriptif
 Modalités de validation
Voir avec son tuteur.
 Profil de l’enseignant
 Adresse électronique
 Permanence
72
SUIVI DE STAGE
UE 8
EC 1
PP
GILON Christiane
 Descriptif
 Recherche du terrain de stage adapté au projet professionnel de chacun,
 Partage de vos expériences d’entrée en stage et ensuite durant le stage, mise en
commun des
étonnements, interrogations, doutes, découvertes en termes d’innovation, analyse du dispositif,
conduite du projet, intervention, expérimentation et intercomparaison, apprentissages informels.
 Réflexions sur la posture de stagiaire en Master 2 Pro (observateur participant, intervenant)
 Anticipation sur la construction d’un mémoire répondant aux attentes de l’étudiant, d’EFIS et du terrain de
stage.
 Modalités de validation
1ère session : Le collectif est annuel-voir deuxième session
2ème session : Lors de la dernière journée du collectif , restitution des journaux de compétence (A.
Frémaux), analyse du fonctionnement de l’année et retour d’expérience et évaluations individuelles. Elaborées
avec l’ensemble des participants, les notes de chacun seront fondées sur la contribution au collectif de
professionnalisation (capacité à y présenter vos questions et problèmes ou vos solutions ; capacité à aider les
autres ; capacité critique du dispositif de professionnalisation ; assiduité et respect des règles de
fonctionnement du collectif)
 Semestre
1er et 2nd semestres

 Type de cours
hebdomadaire
 Horaire
9h00 à 12h / 14h à 17h
 Dates
13/10/2014
17/11/2014
24/11/2014
08/12/2014
15/12/2014
12/01/2015
2/02/2015
2/03/2015
1304/2015
4/05/2015
1/06/2015
 Lieu
 Profil de l’enseignant
Docteure en sociologie, travaille sur les moyens de mettre les
recherches scientifiques au service de l’action sociale, et les
dispositifs d’intervention en lien avec les mouvements sociaux. Ses
travaux de recherche-action ont commencé en 1973, d’abord comme
responsable d’équipe à l’Institut de Sociologie de l’Université de
Liège (Belgique), puis au Centre d’Analyse et d’Intervention
Sociologique de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de
Paris auprès d’Alain Touraine, ensuite depuis 1983 elle est
intervenante professionnelle (interventions socianalytiques dans les
secteurs industriel, sanitaire, pédagogique, et politique), et
chercheuse associée au laboratoire d’Analyse Institutionnelle de
Paris VIII puis EXPERICE depuis leur création.
 Adresse électronique
[email protected]
 Permanence
sur rendez-vous
Université Paris 8
73
ACCOMPAGNEMENT DU MEMOIRE DE RECHERCHE
& PROFESSIONEL
UE 8
EC 1 - EC 2
EC 3
EQUIPE ENSEIGNANTE DE PARIS 8
Descriptif
L’UE 8 est la suite de l’UE4 du 1er semestre. Elle sera centrée sur l’accompagnement des étudiants dans la
réalisation de leur mémoire de recherche.
Elle se déroulera sous forme de séances de travail proposées durant tout le deuxième semestre par les
enseignants -regroupement en présentiel et proposera des dispositifs de suivi en ligne sur la plateforme
pédagogique.
Le planning des séances en présentiel sera finalisé en fin de premier semestre, ainsi que les responsable
pédagogiques des ateliers mis en place.
 Modalités de validation
Présence et implication des étudiants requise dans les dispositifs mis en place.
Modalités de notation définies par les directeurs de mémoire.
EC 1
EC 2
EC 3
PR –PP
 Semestre
2ème semestre

 Lieu
Université Paris 8
EC1
 Profil enseignant-chercheur
Lucette Colin: Maître de conférences, doctorat de psychanalyse. Recherches empiriques actuelles :
à part la recherche sur l'expérience Voltaire, une recherche sur les «et histoires de vie de jeunes en
France et en Allemagne avec arrière fond migratoire». Les entretiens menés sont travaillés sous deux
aspects : Tension entre éducation formelle et informelle et L'entrée dans la vie: Continuité et ruptures,
permanence et changement, sentiment de sécurité et sentiment de prise de risque.

 Type de cours
hebdomadaire
 Horaire
12h à 15h

 Dates
25/03/2015 au 05/05/2015
 Adresse électronique
[email protected]

 Permanence : Sur rendez-vous.
74
SUITE
EC2

 Profil enseignant-chercheur
Remi Hess, disciple d'H. Lefebvre dont il réédite la 4° édition de La somme et le reste en 2009, a repris
à son maître la théorie des moments qu'il explore depuis Centre et péripérie (1978). On voit s'alargir
progressivement cette théorie en 1988 (Henri Lefebvre et l'aventure du siècle), 1994 (La relation
pédagogique, en coopération avec G. Weigand), 1997 (Le moment tango), 2003 (Produire son œuvre,
le moment de la thèse), 2009 (Henri Lefebvre et la pensée du possible, théorie des moments et
construction de la personne). Depuis des décades, il construit "ses" moments à partir de l'écriture d'un
journal des moments.

 Type de cours
hebdomadaire

 Horaire
9h à 12h
 Dates
25/03/2015 au 05/05/2015

 Adresse électronique
[email protected]
 Permanence :
Une demi-journée par semaine (Le secrétariat précisera la date dès la rentrée)
EC3
 Profil enseignant-chercheur
Gladys Chicharro: Maître de conférences, ethnologue spécialisée sur la Chine.
Thèmes de recherche :
- politique de l’enfant unique en Chine, nouvelles structures familiales et parentalité
- liens et tensions entre éducation familiale, scolaire ou autres
- culture enfantine et de jeunesse, notamment pratiques d’écriture liées à l’utilisation des TIC
(messageries instantannées, blogs…)
 Type de cours
regroupé
 Dates
Les dates seront communiquées ultérieurement.
 Adresse électronique
[email protected]
 Permanence : Sur rendez-vous.
75
REDACTION ET SOUTENANCE DU MÉMOIRE
DE RECHERCHE OU PROFESIONNEL
UE 9
EC 1
PR+PP
EQUIPE ENSEIGNANTE DE PARIS 8


 Descriptif
Cette UE correspond à la rédaction et à la soutenance du mémoire de recherche ou professionnel. Les
soutenances de mémoire sont publiques et ont lieu dans le cadre de journées balisées (1e session et 2e
session) réunissant tous les enseignants de la spécialité et tous les étudiants.
 Modalités de validation
Présentation du mémoire et soutenance devant un jury composé au minimum de 2 enseignants-chercheurs
dont le directeur ou directrice de mémoire.
Le mémoire de recherche ou professionnel correspond à un écrit de 100 pages dactylographiées,
bibliographie comprise. Les annexes (reproduction de documents, transcriptions d’entretiens, etc.) ne sont pas
comptabilisées dans les 100 pages demandées. Il doit respecter pour son écriture les normes universitaires.
L’obtention d’une note d’au moins 10/20 au mémoire est exigée pour la validation de l’UE.
Parcours
Recherche + professionnel

 Semestre
2ème semestre

 Type de cours
Soutenances regroupées
dans le cadre de journées
balisées (1e et 2e session)
 Lieu
Université Paris 8
76
CALENDRIER DES ENSEIGNEMENTS DU SECOND SEMESTRE
MARDI
MARDI
10/02/15 au 18/03/2015
25/03/2015 au 05/05/2015
R. HESS
UE6-EC1
R. HESS
UE8-EC1/EC2
PR/PP
9h00-12h00
Théorie des moments et
construction de la personne. Accompagnement du mémoire de
Quels possibles?
recherche et professionnel
12h00-15h00
D.MOREAU
UE6-EC3
PR+PP
L. COLIN
UE8-EC1/EC2
PR/PP
Ethique de l'éducation
Accompagnement du mémoire de
recherche et professionnel
L.COLIN - G.CHICHARRO
UE7-EC1
PR+PP
15h00-18h00
Connaissance
générale du champs des pratiques à travers les recherches
empiriques
G.BROUGERE :
Pratiques sociales et apprentissage - éducation informelle
UE6-EC1 // PR+PP
-Vendredi 13 mars 2015 de 9h30 à 12h 30 Et de 14h à 17h
- Vendredi 3 avril 2015 de 9h30 à 12h 30 Et de 14h à 17h
- Vendredi 10 avril 2015 de 9h30 à 12h 30 Et de 14h à 17h
Lieu
CNAM 292 rue St martin
75003 Paris
77
JEUDI
VENDREDI
INFORMATIONS
PRATIQUES
78
CALENDRIER UNIVERSITAIRE 2014-2015
Vous trouverez le calendrier université 2014-2015 en ligne à l’adresse ci-dessous :
http://www.univ-paris8.fr/IMG/pdf_calendrier-2013-2014.pdf
79
80
ADRESSES ET ANNUAIRE UTILES
UNIVERSITE PARIS 8 (SITE PRINCIPAL)
 Coordonnées


 2 rue de la Liberté
93526 Saint-Denis cedex


 01.49.40.67.89 (standard)


 01.48.21.04.46
 www.univ-paris8.fr
 Moyens d’accès
 par le métro : ligne 13 (arrêt St-Denis Université)
 par le tramway : ligne 1 (arrêt Marché de St-Denis) puis métro ligne 13 ou bus 255



 par le train et le RER :
- ligne de Paris-Nord (arrêt Gare de St-Denis) puis bus 255
- ligne D du RER (arrêt Gare de St-Denis) puis bus 255
 par le bus :
- arrêt St-Denis Université : lignes 11 (CIF), 253, 254, 255, 261, 268, 356, 361
- arrêt Général Leclerc : ligne 256
- arrêt Gare de St-Denis : lignes 154, 156, 578
 par la route : autoroute A1 ou Nationale 1
UNIVERSITE PARIS 8 (UFR SEPF)
 Bâtiment A - 4ème étage


 Direction de l’UFR
 Coordination de l’UFR
 Secrétariat de psychanalyse
 Département des sciences de l’éducation
 Secrétariat de sciences de l’éducation (DPCU)(L3)
salle A 455
salle A 457
salle A 453
salle A 456
salle A 435
 Secrétariat de sciences de l’éducation Master EFIS
 Secrétariat de sciences de l’éducation Master EF
 Salle des enseignants de sciences de l’éducation
 Labo EXPERICE
 Service audiovisuel
salle A 433  01.49.40.66.54
salle A 434  01.49.40.66.62
salle A 436
salles A 431 et 432
salles A 442 à 452











 01.49.40.66.51
 01.49.40.66.50
 01.49.40.68.00
 01.49.40.66.61
 01.49.40.66.84

 Bâtiment A - 3ème étage

 Secrétariat communication, français langue étrangère

81
salle A 331
 01.49.40.66.58
UNIVERSITE PARIS 8 (SERVICES DE L’UNIVERSITE)
 Bâtiment A


 Bureau de la validation des acquis de l’expérience
(VAE)
 www.validexper.com
 Formation permanente
 www.fp.univ-paris8.fr
 Service accueil handicap
 Service commun universitaire d’information,
d’orientation et d’insertion professionnelle (SCUIO-IP)
 Service universitaire des activités physiques et
sportives (SUAPS)
 http://suaps.univ-paris8.fr
salle A 2267  08.20.20.51.00
salle A 2267
 08.20.20.51.00
salle A 047
salle A 347
 01.49.40.67.92
 01.49.40.67.15
salle A 001
 01.49.40.65.30
salle B 301
 01.49.40.68.43
salle C 010
 01.49.40.65.14
 01.49.40.71.00
 01.49.40.68.62
 01.49.40.68.72

 Bâtiment B


 Centre de langues (CDL)
 www.univ-paris8.fr/cdl
 Bâtiment C



 Infirmerie
N° d’appel d’urgence
 Informatique pour tous
 Service universitaire de formation initiale et continue
pour l’enseignement (SUFICE)
 www.univ-paris8.fr/sufice
salle C 108
salle C E5
 Bâtiment G



 Action culturelle et artistique (ACA)
 Billetterie de l’ACA
 Bureau des inscriptions
 Bureau des transferts
 Sécurité sociale des étudiants
 Service des relations et de la coopération
internationale (SERCI)
salle G 001  01.49.40.65.28
salle G 007  01.49.40.65.09
salle G 014  01.49.40.64.35
salle G 014  01.49.40.64.05
salle G 015
salle G 220  01.49.40.65.36
 www.univ-paris8.fr/-international-

 Bibliothèque universitaire

 Accueil
 01.49.40.69.69
 www.bu.univ-paris8.fr

 Maison de l’étudiant



 Bureau des bourses
 Service de la vie étudiante
 Service social étudiant du CROUS
 Service universitaire de médecine préventive et
de promotion de la santé
82
salle ME 19
salle ME 03
salle ME 09
salle ME 18
 01.49.40.64.07
 01.49.40.71.88
 01.49.40.70.80
 01.49.40.65.10
83
84
SERVEUR PEDAGOGIQUE DE L’UFR («»)
Le serveur pédagogique de l’UFR (« Claroline ») permet :
- aux enseignants qui y ont recours de mettre en ligne des documents pour le travail entre deux
cours ou des informations de dernière minute
- aux étudiants de consulter ces informations ou d’échanger entre eux sur les forums
NOTA BENE
Le serveur pédagogique est un outil précieux et complémentaire au cours mais ne s’y substitue pas.
INSCRIPTION SUR LE SERVEUR PEDAGOGIQUE
L’inscription sur le serveur pédagogique n’est pas automatique et est indépendante de votre
inscription administrative et de votre inscription dans les cours.
Vous devez la réaliser en suivant la procédure suivante:
 Allez sur le site de l'UFR à l'adresse http://www-ufr8.univ-paris8.fr/index.htm
 Cliquez sur le lien [Accès plateforme pédagogique]
 Sur la droite de l'écran d'accueil, cliquez sur [Créer un compte utilisateur]
 Remplissez toutes les rubriques en prenant soin:
- de ne pas oublier votre adresse mail (afin que l’enseignant puisse vous contacter
directement en cas d’urgence)
- de faire figurer votre vrai nom dans la rubrique «» ou «d’utilisateur»
- de noter précieusement vos «d’utilisateur» et «de passe»
 Cliquez sur [M'inscrire à des cours] puis [OK] puis [Suivant]; vous arrivez alors sur votre page
d'accueil sur laquelle vous pouvez vous inscrire aux cours et où figureront ultérieurement les
différents cours dans lesquels vous vous serez inscrits.
INSCRIPTION DANS LES COURS DU SERVEUR PEDAGOGIQUE
L’inscription dans chacun des cours du serveur pédagogique n’est, elle non plus, pas automatiqueest
indépendante de votre inscription à l’université et dans les cours.
Quand vous serez inscrits sur le serveur, vous pourrez alors vous inscrire dans les cours du serveur
pédagogique que vous allez suivre. Vous devez pour cela procéder ainsi qu’il suit:
 Cliquez sur [S'inscrire à un cours]
 Cliquez sur [Sciences de l'éducation]
85
SERVEUR PEDAGOGIQUE DE L’UFR («») (suite)
 Cliquez sur [Master 2]
 Cliquez, dans la liste des cours qui apparaît, sur l'icône du petit crayon à droite du nom du
cours qui vous intéresse. Sur la nouvelle page qui s'affiche, cliquez sur [Retour à ma liste
personnelle de cours] et recommencez la procédure pour vous inscrire à d'autres cours.
NOTA BENE
L’inscription dans un cours du serveur est indépendante de l’inscription pédagogique que vous devez
réaliser dans chaque cours.
UTILISATION DES COURS EN LIGNE
Les rubriques utilisées varient selon les enseignants (agenda, annonces, documents, exercices,
forums…).
Vous êtes néanmoins invités à vous connecter régulièrement sur votre page personnelle de cours où
s’afficheront les annonces publiées par les enseignants des cours dans lesquels vous êtes inscrits. Les
nouveautés mises en ligne depuis la dernière connexion sont indiquées par un point rouge
Pour information, chaque enseignant dispose de statistiques indiquant les connexions de chaque
étudiant.
86
OU ET COMMENT TROUVER LES CONFERENCES ETLV EN
LIGNES
Site :
http://www.ufr-sepf.univ-paris8.fr/
Séminaire ETLV
Ingénierie
De 2012 à aujourd’hui
http://193.54.164.31/studi
o8sepf/etlv/
Studio 8
Séminaire
ETLV
- Séminaires 2014
- Séminaires 2013
- Séminaire antérieure
- Séminaires Antérieurs
87
Université Paris 8
2 rue de la Liberté - 93526
88
Saint-Denis cedex