Télécharger - Haute

Commentaires

Transcription

Télécharger - Haute
haute-vienne
con
co
nsei
se ill g én
énér
ér a l
Mai 2013 - numéro 125
DOSSIER
D’INFOS
cg87.fr
L’AGRICULTURE
EN HAUTE-VIENNE
PRÈS DE CHEZ VOUS
RENCONTRE
SUIVEZ-LE GUIDE
TRAVAUX TOUS AZIMUTS
DANS LES COLLÈGES
CES CRÉATEURS QUI FONT
“SONNER” LE PAYSAGE…
VOYAGEZ DANS LE TEMPS
À CHALUCET
87 JOURS EN HAUTE-VIENNE
9 mars
Sur le thème “Investir, c’est préparer l’avenir et soutenir l’emploi”,
matinée de travail avec les élus du Département, les maires et présidents
d’intercommunalités, les professionnels des travaux publics, du bâtiment
et du secteur bancaire.
15 mars
Rencontre de Claude Bartolone, Président de
l’Assemblée nationale, avec Marie-Françoise
Perol-Dumont à l’Hôtel du Département, et
point presse.
10 avril
Une dizaine d’enfants suivis en mesures éducatives participent à des
ateliers d’art contemporain organisés par le musée de Rochechouart et la
Maison du Département de Saint-Junien. Leurs œuvres seront exposées au
musée le 12 juin.
Avril
Le Conseil général lance pour ce printemps
une nouvelle campagne de prévention
routière concernant les deux-roues.
16-23 avril
Une mission de plusieurs conseillers généraux a rencontré la nouvelle
équipe municipale de Bama au Burkina Faso, pour faire le point sur
le programme de coopération décentralisée liant la commune et le
Département de la Haute-Vienne.
HAUTE-VIENNE, le mag’
2
87 JOURS EN HAUTE-VIENNE
Retour sur La Culture au grand jour 2013 – 30 mars – 14 avril
Vous étiez plus de 5 300 spectateurs à assister aux 40 spectacles de cette 24e édition !
Saint-Priest-Ligoure
Philippe Lars
Saint-Jouvent
“Ouvrage de dames”, par Le Théâtre du Printemps
Les Cars
“Quand elles pensent, ça se voit !”
Chapelle de Vaulry
Les musiciens de chambre de Limoges
Châteauneuf-la-Forêt
“Dom Juan”, par la Cie La Roulotte écarlate
La Croisille-sur-Briance
Djoun n’était “pas vraiment tout seul”
HAUTE-VIENNE, le mag’
3
SOMMAIRE
INFOS
PRATIQUES
P. 2-3
P. 6-7
87 JOURS EN HAUTE-VIENNE
L’ACTU PRÈS DE CHEZ VOUS
CONTACT
11 rue François-Chénieux
CS 83112
87031 Limoges cedex 1
Tél. : 05 55 45 10 10
Fax : 05 55 79 57 81
[email protected]
P. 13
ON VOUS SIMPLIFIE LA VIE
facebook.com/pages/
departement-de-lahaute-vienne
Retrouvez-nous
sur notre site
cg87.fr
P. 8-12
SAVOIR-FAIRE ET SAVEURS DE L’AGRICULTURE EN HAUTE-VIENNE
APPEL À
EXPÉRIENCES
Vous êtes à l’origine
d’une initiative locale innovante, vous souhaitez
faire découvrir un lieu
remarquable, vous organisez une manifestation
culturelle ou sportive
dans le département…
Prenez contact avec
l’équipe du magazine qui
se chargera de relayer
votre information :
05 44 00 10 58,
[email protected]
NUMÉROS
UTILES
Archives départementales :
05 55 50 97 60
Maison départementale des
personnes handicapées :
05 55 14 14 50
Comité départemental
du tourisme :
05 55 79 04 04
P. 16-17
P. 15
CES CRÉATEURS QUI FONT “SONNER” LE PAYSAGE
VOYAGEZ DANS LE TEMPS
À CHÂLUCET
P. 18
P. 19-22
P. 23
DÉTENDONS-NOUS
AGENDA
TRIBUNE LIBRE
Haute-Vienne, le mag’, votre magazine
Haute-Vienne, le mag’ est publié 5 fois par an, en alternance avec son supplément 4 pages, Haute-Vienne,
l’express. Il est diffusé sous blister afin de le démarquer de la publicité, à partir d’un emballage biodégradable à
base d’amidon de maïs. Distribué gratuitement dans toutes les boites aux lettres du département, il est également
disponible à l’accueil de l’Hôtel du département, dans les Maisons du département, et en téléchargement sur
le site www.cg87.fr. À destination des non- et malvoyants, il est disponible en version sonore sur CD, auprès de
la Bibliothèque sonore de Limoges (05 55 79 49 79).
Magazine édité par le Conseil général Directrice de la publication et rédactrice en chef : Anne-Catherine Farges Rédaction :
Sophie Choquet, Anne-Catherine Farges, Claire Maurice, Héloïse Fredaigue, BDP (suggestion littéraire p. 18) Iconographie :
C.Rama, p.1, 7, 10 haut, 11 haut et droit ; J.C. Dupuy, p.6 haut, 8, 12, 16, 17 ; W. Boucheron, p.9 ; J.J. Chevalier, p.11 bas ;
J.M. Péricat, p.14-15 ; DR, p.2-5, 10 bas, 13, 19-23. Conception graphique : l-Agence.net Maquette/photogravure, impression :
Rivet Presse Edition, Limoges Distribution : La Poste | Ce numéro a été tiré à 175 000 ex. ISSN : 0769 7651
HAUTE-VIENNE, le mag’
4
ÉDITO
LE DÉPARTEMENT
AU RENDEZ-VOUS DE SES
ENGAGEMENTS
Le 23 novembre dernier, je signais avec la Ministre déléguée aux
Personnes âgées et à l’Autonomie, Michèle Delaunay, un engagement
pour le financement de 100 emplois d’avenir. Le Département traduit
aujourd’hui concrètement cet engagement. Les deux premiers contrats
ont en effet été signés le 4 avril : les jeunes recrues assurent depuis des
missions d’accueil et de médiation dans les Maisons du département
de l’agglomération. Le Conseil général a pris soin – comme le législateur
le recommande – de confier ces missions à des jeunes issus des zones
urbaines sensibles. 2 autres postes similaires vont également être pourvus.
Les prochains recrutements interviendront sur des postes en collèges à
Saint-Léonard-de-Noblat, Saint-Germain-les-Belles, Pierre-Buffière et
Albert Calmette à Limoges. Il s’agit de 3 postes d’agent d’entretien et
d’hygiène des locaux et 1 agent de restauration et d’entretien polyvalent.
Dans le même temps, notre assemblée a validé le financement de 17
emplois d’auxiliaires d’autonomies en établissements pour personnes
âgées : les recrutements sont en cours. D’autres viendront en Unités de
soins longue durée, en foyers de vie pour personnes handicapées et en
communes ou communautés de communes.
Parallèlement, depuis la matinée de réflexion “Investir, c’est préparer
l’avenir” du 9 mars dernier, le Conseil général s’est mis en marche : de
nombreux chantiers, notamment dans les collèges, seront lancés dans
les semaines à venir. Les travaux confiés à des entreprises locales du
bâtiment permettent de soutenir leur activité et bien sûr l’emploi.
Autre chantier emblématique pour le Département : les premiers travaux
de valorisation de la chapelle de la Visitation débuteront en septembre.
Ce projet a le double avantage de soutenir l’emploi local mais aussi de
sauvegarder et redonner vie, à terme, à un patrimoine cher au cœur des
Haut-Viennois. En effet la chapelle sera aménagée en un lieu à vocation
culturelle permettant l’accueil de différents types de manifestations :
concerts, conférences, théâtre, expositions…
Un dernier exemple de l’engagement du Conseil général en faveur de
l’emploi mérite d’être cité ici : il s’agit de la restauration du château de
Rochechouart. Abritant dans ses murs le Musée départemental d’art
contemporain, il est aujourd’hui menacé par des défauts d’étanchéité à
l’air et à l’eau. Aussi une vaste opération de réfection des façades et des
soubassements présentant des traces d’humidité, et de remplacement
des menuiseries bois va-t-elle être lancée à l’horizon 2014. Des mois de
travail en perspective pour les entreprises du Département.
MARIE-FRANÇOISE PEROL-DUMONT
Présidente du Conseil général
HAUTE-VIENNE, le mag’
5
Chantiers en collèges,
à la chapelle
de la Visitation, au
château de Rochechouart…
sur le front de
l’investissement,
le Conseil général s’active.
A Châlucet aussi une nouvelle
opération de travaux est lancée.
PRÈS DE CHEZ VOUS
3es Rencontres
internationales des villes
jumelées du Limousin
Si différents, mais tellement semblables !
Ils et elles sont peintre en bâtiment, opticien, transporteur en triporteur, chef
d’entreprise, alphabétiseur, critique de cinéma, rizicultrice, boxeur professionnel,
institutrice, doyen de la Faculté… Pendant 2 mois le photographe limougeaud JeanChristophe Dupuy a réalisé une centaine de portraits au Burkina Faso, un pays qu’il
affectionne et où il a longuement séjourné. Une exposition, suivie de l’édition d’un
ouvrage, invite les spectateurs haut-viennois à exercer leur regard, à apprécier à la
fois la diversité et l’universalité des hommes et des femmes qui composent ce pays.
Le Département, dans le cadre de son programme de coopération décentralisée
avec le Burkina Faso, soutient ce projet. Les photographies, de format 100 x 60 cm,
sont à découvrir à l’Hôtel du département, salle des pas perdus, du 12 au 28 juin.
TRANSPORTS SCOLAIRES 2013-2014
Inscrivez-vous avant le
30 juin.
Les élèves déjà inscrits doivent recevoir
via leur établissement scolaire un
formulaire pré-rempli dans le courant du
mois de mai, hormis pour les élèves de
3e et de terminale. Pour toute nouvelle
inscription, et pour les élèves changeant
de cycle, il faut retirer un dossier auprès
de la Direction des transports du Conseil
général ou des Maisons du Département.
l’entreprise Carrières de Champagnac
(sur la commune de Rochechouart) et
l’entreprise Carrières de Condat (sur la
commune de Verneuil-sur-Vienne).
Pour en savoir plus : www.unicem.fr
EVENEMENTS
Carrières et matériaux
à cœur ouvert
Les 31 mai et 1er juin, la filière minérale
dévoile ses coulisses en HauteVienne comme partout en France. Au
programme de cette opération : visites de
carrières, ateliers pour enfants, conduites
d’engins, découvertes surprenantes de la
biodiversité sur les sites en exploitation…
A visiter en Haute-Vienne : la Société des
carrières d’Ambazac et Ambazac Béton,
EDITION
Deux nouveautés chez
Culture & patrimoine
en Limousin
L’éditeur régional a publié en mars
plusieurs ouvrages à l’occasion du salon
Lire à Limoges. Parmi eux, Émailleurs
contemporains propose une rétrospective
sur l’histoire contemporaine de l’émail de
Limoges et le rayonnement international
des Biennales. L’auteur, Simone Christel,
rend hommage aux gardiens de cet art
ancestral, dont l’aventure se poursuit
aujourd’hui.
Dans Brèves de jardin, on lit toute la
tendresse de Max Eyrolle pour son jardin
“cheminot” dominant la voie ferrée. Le
directeur du théâtre Expression 7 et de
la compagnie Max Eyrolle raconte avec
poésie et humour la vie au jardin au fil
des saisons.
Les fiches d’inscriptions sont également
téléchargeables sur le site www.cg87.fr.
La demande d’inscription doit ensuite
être retournée avant le 30 juin à l’adresse
indiquée sur le formulaire.
Du 17 au 19 mai, l’Europe est à l’honneur
à Limoges et Feytiat, qui accueillent les
délégations de leurs villes jumelles. Au
programme à Limoges, le 17 mai, un grand
marché européen place de la République ;
le 18 mai, des ateliers débats à l’Hôtel
Mercure sur la citoyenneté européenne
et sur l’impact économique des politiques
européennes dans les territoires, ainsi
qu’une conférence sur les 50 ans du
Traité de l’Elysée à l’Hôtel de Région. Pour
en savoir plus : 05 55 45 65 25.
Vide-grenier caritatif
Rendez-vous le 16 juin au lac d’Uzurat
pour la 3e édition du vide-grenier des
associations caritatives, organisé par
Soyouz Tchernobyl Limousin. A ses côtés,
une quinzaine d’autres associations
locales participent, pour faire connaître
leurs actions au public et récolter des
fonds. Parmi elles, Amis sans frontières,
Électriciens sans frontières, Amitiés
Limousin Cambodge, Cabanarts, Le
Refuge, Unicef, etc. Elles vous attendent
de 8 h à 18 h. Renseignements : Soyouz
Tchernobyl Limousin : 05 55 35 52 68.
HAUTE-VIENNE, le mag’
6
Émailleurs contemporains, Limoges 19402010, de Simone Christel, collection
Approches, 24 €.
Brèves de jardin, de Max Eyrolle, collection
Multiples, 18 €.
Éditions Culture & Patrimoine en Limousin,
05 55 10 90 44,
www.cultureetpatrimoine.fr
BRÈVES DE JARDIN
Simone Christel
Max Eyrolle
ÉMAILLEURS
CONTEMPORAINS
Limoges 1940-2010
M U L T I P L E S
A
P
P
R
O
C
H
E
S
Éditions
Culture & Patrimoine
en Limousin
Éditions
Culture
& Patrimoine en Limousin
PRÈS DE CHEZ VOUS
EN DIRECT
DE L’ASSEMBLÉE DÉPARTEMENTALE
Création d’un
micro-crédit social
pour le logement
Le Département lance un nouveau dispositif de micro-crédit social en partenariat
avec la Caisse des dépôts et consignations et plusieurs organismes bancaires.
Un prêt de 300 € à 3 000 € pourra permettre l’accès ou le maintien au logement
de personnes fragilisées économiquement.
Travaux tous azimuts dans les collèges
Petits travaux et gros chantiers sont en préparation actuellement dans les
collèges du département, avant d’être réalisés pendant la trêve estivale.
Parmi les opérations d’envergure prévues dans les établissements de
Limoges : au collège Firmin Roz, la restructuration du pôle scientifique ;
au collège Anatole France, des travaux de restructuration de la demipension ; au collège Bernard de Ventadour, l’aménagement de salles
supplémentaires, la réfection des circulations des 2e et 3e étages et la mise
aux normes de l’atelier Segpa hygiène alimentation services ; au collège Guy
de Maupassant, l’aménagement des locaux Segpa.
Par ailleurs, pour répondre à la croissance régulière de ses effectifs, le
collège Maryse Bastié de Nantiat fait l’objet d’un projet global de travaux
dont la première tranche débuterait cet été : déplacement du CDI et
réaménagement en salles de cours, suppression d’une classe modulaire,
extensions du réfectoire et du préau, et maintenance des chaufferies et de
l’isolation. Le montant global de l’opération est estimé à 900 000 €.
Enfin, citons également d’importants travaux de mise en accessibilité aux
personnes à mobilité réduite au collège Pierre Robert au Dorat (circulations,
ascenseur, bloc sanitaire…). Le chantier se déroulera pour partie en site
occupé durant tout le dernier trimestre 2013.
WEB
Une mine d’infos
sur le site du CRIJ
Limousin !
Quelle formation, quel concours ?
Où se loger ? Comment trouver un
job permanent ou saisonnier ? Une
envie de travailler à l’étranger ? Des
idées de loisirs et de sorties ?…
Les jeunes peuvent trouver sur le
site internet du Centre régional
d’information jeunesse Limousin de
précieux conseils, des bons plans de
réductions, de nombreux contacts
utiles, et toute une série de guides
pratiques à feuilleter ou à télécharger.
www.crijlimousin.org
Les médiathèques de
Nieul et Nantiat sur
le web
Le Pôle lecture publique de la
communauté de communes Aurence
Glane Développement lance son
site internet. Accédez en quelques
clics à de nombreux services des
médiathèques de Nantiat et de Nieul :
modalités d’inscription, recherche
sur le catalogue, consultation de
son compte lecteur, nouveautés tous
supports, actualités des animations et
expositions. http://bibliagd.opac3d.fr
HAUTE-VIENNE, le mag’
7
Construction d’une
piscine aquarécréative
au lac de Saint-Pardoux
Concernant le projet de piscine aquarécréative sur le site de Saint-Pardoux, la
commission permanente a approuvé le
projet d’implantation, le programme technique et l’échéancier. Trois candidats sont
admis pour le concours restreint de maîtrise d’œuvre sur esquisse. L’enveloppe
prévisionnelle de l’opération s’élève à
16,6 M€. Les travaux devraient commencer début 2015 pour une ouverture au
public en juin 2016.
Interventions dans le
domaine du tourisme
Plusieurs subventions sont accordées
par la Commission permanente dans le
domaine du tourisme : 2 047 € à la commune de Saint-Sornin-Leulac pour la réalisation d’un parcours de découverte intitulé “les voies de la Résistance” ; 846 €
à la commune d’Arnac-la-Poste pour
l’entretien du sentier “les chevreuils” ; et
19 456 € pour 3 porteurs de projets dans
le cadre du dispositif d’aide à la création
ou l’aménagement d’hébergements touristiques diffus.
Rénovation de la
chapelle de la Visitation
La Commission permanente a approuvé
l’avant-projet des travaux de conservation, mise en valeur et aménagement de
la chapelle de la Visitation. L’édifice inscrit
à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques serait aménagé en un
espace à vocation culturelle (conférences,
concerts, expositions, réceptions…)
DOSSIER
SAVOIR-FAIRE ET SAVEURS
DE L’AGRICULTURE EN HAUTE-VIENNE
Dans un contexte économique difficile et un monde agricole en pleine mutation,
quels sont les atouts de l’agriculture haut-viennoise ?
Petit tour dans les prés et les fermes du département, rencontres avec des exploitants passionnés.
HAUTE-VIENNE, le mag’
8
DOSSIER
Faire face aux aléas climatiques et aux crises
sanitaires, s’adapter aux évolutions de la politique
agricole commune européenne (PAC), développer
une agriculture plus durable et de qualité, en
maintenant une activité viable sur un marché
mondialisé : tels sont les défis à relever pour les
agriculteurs aujourd’hui.
REPÈRES
En chiffres
56 % de l’espace départemental.
4 800 exploitations agricoles
(6 546 en 2000).
65 ha
, surface moyenne des
exploitations du département (moyenne
nationale : 55 ha).
119 créations et 82 cessations d’activité
en 2012 pour les personnes physiques.
355 000 bovins,
341 000 ovins, 31 000 porcins.
1er département ovin allaitant français
181 exploitations en agriculture
Cheptels :
Petit panorama de
l’agriculture haut-viennoise
Terre de longue tradition agricole, la
Haute-Vienne a gardé une agriculture
très prégnante et dynamique, encore
familiale. Elle est dominée par l’élevage
extensif à l’herbe, principalement en
bovins viande (avec la race Limousine
dont la réputation dépasse largement
les frontières nationales), bovins lait et
ovins, mais aussi caprins et équidés,
et présente des productions “hors
sol” comme les porcins et la volaille.
Terroir
d’excellence,
bénéficiant
d’une bonne image de marque,
elle a structuré ses principales
filières en s’appuyant sur les signes
officiels de qualité (viandes en Label
rouge ou indication géographique
protégée (IGP), et pommes Golden
en appellation d’origine protégée, voir
page 10).
Paradoxalement, cette saine abondance de qualité peut freiner un peu
l’essor de l’agriculture biologique,
qui peine à se faire une place parmi
les labels, et malgré la demande
croissante des consommateurs.
Par ailleurs, de plus en plus, les
exploitants tendent à diversifier leur
activité, pour ne pas “mettre tous
leurs œufs dans le même panier” et
s’adapter aux enjeux d’une agriculture
actuellement en pleine mutation.
biologique, sur 11 312 hectares certifiés
“AB” ou en cours de conversion, soit au
total 3,8 % de la surface agricole utilisée
(objectif du Grenelle de l’environnement :
6 % en 2013).
37 % des exploitations ont au moins
une production sous signe officiel de
qualité (25 % au niveau national).
44
Prix obtenus par des produits ou
des exploitants haut-viennois au Salon
de l’agriculture 2013 (1re, 2e ou 3e place
au Concours général agricole).
Ainsi, à côté des productions diversifiantes
animales ou végétales se développent aussi les
fermes de découverte, fermes pédagogiques, et
des services liés à l’agrotourisme (ferme-auberge,
camping à la ferme…).
PARTENARIATS FORTS AVEC LA CHAMBRE D’AGRICULTURE
- Un accompagnement vers la certification environnementale pour les jeunes agriculteurs
Le Conseil général, soucieux de défendre une agriculture “durable” suivant les objectifs de son Agenda 21, propose une
majoration de la prime à l’installation pour les jeunes agriculteurs qui s’engagent dans une démarche de certification haute valeur
environnementale (HVE). Pendant 3 ans, la Chambre d’agriculture audite l’exploitation sur 4 points : la biodiversité, la gestion de
l’irrigation, les pratiques phytosanitaires et la fertilisation. L’agriculteur peut ensuite solliciter sa certification auprès d’un organisme
agréé.
- Mise en place d’une plateforme départementale d’achats pour les restaurants des collèges
En cours de création, cette plateforme facilitera l’approvisionnement des restaurants des collèges en produits issus d’exploitations
haut-viennoises. Des études sur les besoins des établissements et l’offre de produits sont actuellement en cours, respectivement
par le Département et la Chambre d’agriculture.
HAUTE-VIENNE, le mag’
9
DOSSIER
A SAVOIR
Consommer en confiance
est contrairement à ce qu’on pourrait
croire une culture très pointue, qu’on sait
ici bien valoriser, avec une faible utilisation
d’engrais (-50 % par rapport à la moyenne
nationale).
Elevage extensif à l’herbe et engagements forts sous signes officiels de
qualité : deux atouts de l’agriculture en Haute-Vienne.
“La qualité est dans le pré”, peut-on
dire en Haute-Vienne. D’abord parce
que l’élevage extensif à l’herbe est très
majoritaire, pas seulement pour la vache
Limousine, une race dite “verte”, efficiente
et durable, mais aussi pour les vaches
laitières, les ovins, caprins et équidés.
80 % de la surface agricole est dédiée aux
prairies, le plus souvent d’origine naturelle,
et ce sont de véritables puits de carbone et
réservoirs de biodiversité. L’herbe pâturée,
aliment le moins cher pour les animaux,
Par ailleurs, près de 45 % des grandes et
moyennes exploitations du département
sont engagées sous signe d’identification
de qualité et d’origine (SIQO), une
proportion supérieure à la moyenne
nationale. En Label rouge, le bœuf, le veau
sous la mère et le porc sont vendus sous
diverses marques (Blason Prestige, Fleur
de Limousine, Bœuf de Tradition bouchère,
Veau fermier du Limousin, Porc fermier
du Limousin…), tandis que l’Agneau du
Limousin, l’Agneau Baronet et le Porc
du Limousin bénéficient d’une indication
géographique protégée (IGP). A signaler
entre autres, dans les cahiers des charges
de ces productions haut de gamme comme
pour le label Agriculture biologique (AB),
l’interdiction de constituants d’origine
animale ou d’activateurs de croissance.
Châtaigne et porc Cul noir :
le goût du terroir
Fruit de l’“arbre à pain” régional, la
châtaigne est un produit emblématique
de la Haute-Vienne. L’essentiel de
la zone arboricole de production est
implanté au sud-ouest du département,
en Châtaigneraie limousine, débordant
au nord de la Corrèze et de la Dordogne.
Un syndicat de producteurs s’est relancé
et en 5 ans, environ 150 hectares de
vergers de châtaigniers ont été replantés
dans le département. La filière naissante
s’est dotée d’une station de stockage,
calibrage et conditionnement sur le site
de la coopérative Limdor à Saint-Yrieixla-Perche. Quelque 200 producteurs
haut-viennois livrent régulièrement leur
production à la coopérative. Le marron,
frais et de saison, est commercialisé
de mi-septembre à Noël, tandis que la
châtaigne déclassée est transformée,
sous vide, en purée, confiture ou farine.
La châtaigne, le porc Cul noir l’aime
aussi ! Engraissé en plein air et fini à la
châtaigne, il est très apprécié pour sa
chair savoureuse et son gras. Autrefois
mieux connu sous le nom de “porc de
Saint-Yrieix” (la ville arédienne étant
le berceau de la race), le Cul noir a
bien failli disparaître dans les années
70. Aujourd’hui, suite à un programme
de sauvegarde, la race est sauvée. On
compte près de 200 reproducteurs, élevés
par quelque 35 producteurs fermiers
passionnés. Parallèlement aux marchés
de proximité, une filière s’organise
de façon collective pour abonder des
marchés plus importants, restauration et
grandes et moyennes surfaces.
Galilée, truie de race Cul noir élevée à Séreilhac, une des 7 mascottes du
Salon de l’agriculture 2013. Une reconnaissance pour la race.
HAUTE-VIENNE, le mag’
10
DOSSIER
Visages de l’agriculture haut-viennoise
Être agriculteur aujourd’hui : qu’est-ce que c’est ? Des exploitants nous parlent de leur activité,
entre dévouement, difficultés et projets.
“La libre cueillette :
une idée qui a bien germé”
“Une reconversion réussie
en ferme-auberge”
“J’ai entendu parler de libre cueillette au cours de ma
formation agricole aux Vaseix. Il n’y en avait pas encore dans le
département. Après un apprentissage aux Jardins de Cocagne
[jardin d’insertion bio à Couzeix], je me suis installé en 2008
avec ma compagne. Le maraîchage bio est une activité très
chronophage en pleine saison, et très tributaire de la météo.
Mais le principal, pour nous, c’était de conduire une petite
structure viable sans subventions. On ne voulait pas du système
de vente au panier, alors on a adopté la libre cueillette : les clients
viennent récolter sur place des légumes, des fruits et des fleurs,
en suivant nos recommandations, puis payent à la boutique. En
parallèle, on vend aussi nos produits sur le marché de Panazol
chaque semaine.
Nos projets à court terme : démarrer une prestation de ferme de
découverte et ferme pédagogique, qui est en cours d’agrément,
et développer la boutique avec davantage de produits artisanaux
locaux.”
Julien Bertrand et Jessica Tredan
Ferme La Cueillette paysanne, Saint-Just-le-Martel.
A noter : le 18 mai, portes ouvertes “Printemps à la ferme” à partir
de 14 h.
“L’agrotourisme, non, on ne l’aurait pas envisagé il y a 20 ans !
On tenait un restaurant à thème à Limoges, et puis on a eu
un vrai coup de cœur pour cette propriété sur les hauteurs
de Lastours. Après une formation agricole et des stages pour
la fabrication de foie gras, on a démarré notre ferme-auberge
il y a 10 ans. Le principe : valoriser à notre table tous nos
produits, fruits, légumes, brebis, porcs, volailles et canards gras.
Notre restaurant, ouvert sur réservation, accueille des tables
individuelles ou des groupes… On propose aussi un accueil
camping-car et des visites pour les scolaires, en tant que ferme
pédagogique. On ne s’ennuie pas, nos activités sont très variées
au quotidien : soins et alimentation des animaux, transformation
de produits, restauration, accueil de groupes, entretien de la
ferme… Pour nous, c’est une reconversion professionnelle
réussie, à la campagne….”
Fabienne et Emmanuel Goncalves
Ferme de Bellevue à Rilhac-Lastours.
http://ferme-de-bellevue.skyrock.com
“Éleveur, un métier de passion, une vraie vocation…”
“L’élevage pour nous, c’était une évidence. Notre grand-père était
agriculteur à Bellac, notre père ouvrier du bâtiment et exploitant
agricole. On s’est installés en GAEC ici, au Dognon, en 1989. On
s’est agrandi en plusieurs fois et aujourd’hui, l’exploitation fait
120 hectares. Cela reste une petite structure familiale, avec un
élevage de 450 brebis et 50 vaches limousines. On adhère au
groupement Limovin, qui gère l’abattage et la commercialisation
de toute notre production ovine sous la marque Agneau Baronet.
Naturellement, on s’intéresse un peu à la réforme de la PAC qui
sera mise en place en 2014. On espère que les décisions prises
seront plus favorables à l’élevage…”
Jean-François et Alain Colombin
GAEC du Dognon, Magnac-Laval.
HAUTE-VIENNE, le mag’
11
DOSSIER
“Faire évoluer notre ferme laitière
pour lui redonner du sens…”
EN BREF…
Les aides du
Département
Des aides directes
aux agriculteurs
- prime à l’installation et aide à l’habitat
autonome des jeunes agriculteurs
- investissements pour l’installation en
agriculture biologique
- équipements d’irrigation économes
en eau pour des cultures végétales
diversifiantes
- utilisation des ressources en eau dans
les exploitations d’élevage
- aménagement paysager des abords de
ferme
- projets de diversification des productions,
porteurs de valeur ajoutée locale
- soutien aux agriculteurs en difficulté
Un soutien aux organismes
et associations
“C’est ici, dans nos fermes, qu’est née
la coopérative Les Fayes, un élément
moteur à l’époque, créé par la
précédente génération. Aujourd’hui,
nous avons choisi de suivre une
autre démarche : “désintensifier”
la structure, en quelque sorte, et
se diversifier : nous avons réduit
le cheptel à 60 vaches afin d’être
autonomes pour leur alimentation,
ne plus devoir acheter de fourrage en
complément, et nous nous sommes
lancés dans la transformation
fromagère : fromages frais et affinés,
fromage blanc, faisselle, yaourts…
Nos produits sont vendus en circuits
courts : nous fournissons les cantines
de Champnétery et Royères, certains
restaurants alentour, et faisons le
marché de Saint-Léonard-de-Noblat.
Le marché demande beaucoup de
préparation, mais le contact avec
les clients, c’est formidable ! Dans
notre démarche, nous avons senti
beaucoup de soutiens de toutes parts,
des clients, des collectivités… Enfin,
nous sommes en cours de conversion
en agriculture biologique. Toutes ces
évolutions redonnent du sens à notre
activité…”
Véronique et Frédéric Kaak
Ferme du Mas Gilard, Champnetery.
AGENDA ÉVÉNEMENTS
Mai-juin : portes ouvertes “Printemps à la ferme” : Toutes les dates sur www.
printemps-a-la-ferme.com
9 juin : Foire biologique Coccinelle et compagnie, lac d’Uzurat à Limoges.
Plus d’infos sur http://coccinellesetcie.blogspot.fr
24 juin : foire aux laines, Bussière-Poitevine, champ de foire.
4 & 18 juillet : marché nocturne “Un soir, rue Haute-Vienne” à Limoges.
5-7 juillet : championnat de France et tournoi international de tonte de
moutons au Dorat.
Juin-août : marchés de producteurs de pays.
Toutes des dates sur www.marches-producteurs.com/hautevienne
HAUTE-VIENNE, le mag’
12
- aide aux CUMA pour l’achat de matériels
- subventions à la Coopérative
départementale
agricole
d’action
sanitaire et au Laboratoire départemental
d’analyses et de recherches pour
l’amélioration sanitaire des cheptels.
- soutien aux autres organismes agricoles
et aux manifestations (concours et foires)
- soutien exceptionnel en cas de calamité
agricole.
Pour 2013, le Conseil général a réservé
une enveloppe de 1,34 M€ pour ses
actions dans le domaine de l’agriculture
et de l’aménagement foncier.
D’INFOS
cg87.fr
ON VOUS SIMPLIFIE LA VIE
Le Conseil général
recrute ou cofinance
des emplois d’avenir
titulaire d’un CAP ou d’un BEP, voire plus
pour les jeunes issus des Zones urbaines
sensibles à la recherche d’un emploi.
Employeurs :
Sont
principalement
concernés les employeurs du secteur
non marchand : collectivités territoriales,
établissements publics, associations
et organismes à but non lucratif de
l’économie sociale et solidaire.
Contrats : de 1 à 3 ans, à temps plein.
Les compétences acquises dans ce
cadre donnent lieu à une attestation de
formation et une validation des acquis de
l’expérience (VAE).
Financement : l’État prend à sa charge
75 % de la rémunération brute au niveau
du SMIC.
Signature de 2 premiers emplois d’avenir au Conseil général le 4 avril.
Deux jeunes de 24 et 25 ans issus de zones urbaines sensibles
occupent des postes d’accueil et de médiation dans deux Maisons du
Département, Les Coutures et René Coty.
Mis en place au 1er novembre 2012, les
emplois d’avenir offrent la possibilité à des
jeunes peu ou pas qualifiés de bénéficier
d’une insertion professionnelle durable. Le
Conseil général s’inscrit pleinement dans
ce dispositif aux côtés de l’État, avec un
objectif de 10 recrutements prévus au sein
de ses services, et 90 emplois d’avenir
cofinancés pour des projets conduits par
des collectivités, des structures d’insertion
ou des établissements médico-sociaux.
Les emplois d’avenir,
pour qui, comment ?
Bénéficiaires : les jeunes de 16 à 25 ans
(jusqu’à 30 ans pour les jeunes reconnus
travailleurs handicapés) sans diplôme ou
Démarches :
Pour postuler : le jeune doit prendre
contact avec Pôle emploi, la mission
locale la plus proche, ou Cap emploi
pour les personnes handicapées. Il
sera mis en relation avec un ou des
employeurs d’emplois d’avenir selon son
projet professionnel et les besoins de
recrutement.
Pour en savoir plus sur les emplois
d’avenir :
www.lesemploisdavenir.gouv.fr,
www.limousin.direccte.gouv.fr
FOCUS
Les recrutements dans les
services du Conseil général
Les recrutements cofinancés
par le Conseil général
Après les deux premiers emplois d’avenir signés le 4 avril dernier,
6 autres sont en cours de recrutement au sein des services du
Conseil général :
- 2 postes d’accueil et de médiation dans les Maisons du
Département de Beaubreuil et de la Résistance limousine à
Limoges.
- 4 postes au sein des collèges du département, dont 3 agents
d’entretien et d’hygiène des locaux, pour les collèges de SaintLéonard-de-Noblat, Saint-Germain-les-Belles et Pierre-Buffière,
et 1 agent de restauration et d’entretien polyvalent au collège
Pierre Calmette de Limoges.
- 2 postes dont le profil reste à définir.
Le Conseil général prévoit de participer au financement de :
- 30 emplois d’avenir dans les EHPAD
- 10 dans les foyers de vie pour personnes handicapées
- 10 dans des structures d’insertion par l’activité économique
- 40 dans les communes et intercommunalités
Il prend en charge 25 % du montant brut du salaire de référence,
en complément des 75 % de participation de l’État, les charges
patronales restant à charge de l’employeur.
Actuellement, 17 appels à projet dans des EHPAD et 10 dans
des foyers de vie pour personnes handicapées, sont en cours
d’instruction ou de recrutement.
13
RENCONTRE
Ces créateurs qui font “son n
Les Jardins sonores de La Borie à Solignac s’ouvrent au public les 1er et 2 juin. Dix créateurs,
issus des mondes de la science, de l’art et de l’artisanat, ont travaillé de concert pour réaliser ce projet
artistique et touristique d’exception. Trois d’entre eux nous dévoilent leurs espaces privilégiés,
leur “jardin secret”. Rencontres et portraits paysagers.
Patrick Rimoux, artiste contemporain, sculpteur lumière
“Les Jardins sonores, c’est pour le
visiteur un espace merveilleux d’écoute
et de contemplation. Pour moi qui
participe à leur réalisation, c’est aussi
un lieu exemplaire et convivial, riche
d’échanges, de rencontres avec les
artistes et de brainstorming entre tous les
créateurs. Une idée en amène une autre,
chacun met sa “partition”, sa créativité
et ses savoir-faire au service des autres
et le jardin prend forme ainsi, dans une
construction collective évolutive. C’est
mon ami Louis Dandrel [concepteur et
designer sonore des Jardins] qui m’a
proposé de concevoir la partie Lumières
de ce projet avec mon équipe (un
architecte urbaniste, un designer et un
électricien).
Une réalisation majeure ? Pour moi, il y en a deux, qui se font écho
l’une et l’autre dans leur forme et leurs matières : la première
est l’oratoire carré avec ses vitraux et son dôme en résine avec
des pigments photoluminescents la nuit. La deuxième, le grand
nymphéa de l’étang, entourée de ses 32 petits nymphéas, est
une sculpture de lumière diurne et nocturne unique au monde ;
un plateau flottant de 100 m², 6 tonnes, composé de 64 plaques
émaillées et de 12 bols en céramique. Ceux-ci, accordés sur
les notes de la gamme chromatique, ont été réalisés par le
CRAFT [centre de recherches sur les arts du feu et de la terre à
Limoges]. Ce qui m’intéresse, dans ce jardin d’un nouveau type,
c’est que les propriétés de la lumière et du son ne sont pas des
éléments de faire valoir d’une mise en scène paysagère, ils en
sont l’objet, le guide…”
Sculpteur de terre obsessionnel depuis son plus jeune âge,
ingénieur en nouvelles technologies et formé à l’école des
Beaux-Arts de Paris, Patrick Rimoux a créé de nombreux
espaces publics ou événementiels en lumières, partout dans
le monde : France, Belgique, Inde, Etats-Unis, Québec, Afrique
du Sud…
Jean-Luc Thomas, responsable des Chantiers des chemins jacquaires
“Je viens ici depuis plus de 10 ans, alors
les pierres, les talus, les chemins, je les
connais bien. Notre association d’insertion
est partenaire de la fondation La Borie
depuis 1997, et a restauré petit à petit
de nombreux espaces aux quatre coins
du jardin : les murs nord, ouest et sud du
potager, le muret de l’étang, les escaliers,
les bancs en pierre, le pigeonnier… Un
chantier permanent est installé ici depuis
janvier 2010, mobilisant 5 à 10 personnes
en insertion tous les jours.
Notre plus importante réalisation ? Le mur
d’enceinte long de 180 mètres, bien sûr :
un travail fastidieux et très technique tout
en maçonnerie d’apparence pierre sèche.
Mais les Jardins, ce n’est pas seulement
des travaux de restauration pour nous ;
c’est aussi un chantier créatif, où l’on doit
HAUTE-VIENNE, le mag’
14
RENCONTRE
n ner” le paysage… REPÈRES
concevoir des espaces selon les projets imaginés par ses concepteurs. Ainsi, la
paysagiste Emma Blanc nous a confié l’aménagement des 4 cascades du chemin
de l’eau, dans un joyeux “désordre organisé”, et une concrétion surélevée entre
2 cascades, qui nous a pris du temps !
Tous les salariés en insertion sont fiers d’apporter leur pierre à l’édifice de ce
beau projet artistique qui met à l’honneur le son dans le paysage. Et les pierres
participent pleinement à ces Jardins sonores : vous le savez, les murs ont des
oreilles…”
Après l’école du bâtiment de Felletin, Jean-Luc Thomas s’est formé chez les
compagnons pour la maîtrise d’œuvre en réhabilitation du patrimoine. Il est
coordinateur technique et administrateur des chantiers des chemins jacquaires
depuis 2000.
Pierre Lagedamon, jardinier botaniste
“Quel plaisir de voir se composer le paysage, jour après jour ! Et quel défi
passionnant à relever, pour associer dans un triptyque artistique le végétal, le
son et la lumière ! La conception paysagère des Jardins est totalement innovante
et inédite. Avec ce projet, j’ai beaucoup appris sur la notion de transparence
végétale. En tout, plus de 9 000 plantes diaphanes, capables de jouer avec la
lumière, ont été positionnées selon la course du soleil sur les différents espaces.
Pour cela, toute “l’équipe jardin” s’est relayée pendant quelques semaines :
les permanents de la Fondation (une responsable, un chef jardinier, 5 emplois
d’avenir), et 80 bénévoles de l’association des Amis des Jardins de la Borie.
Dans les 5 chambres paysagères à parcourir, Louis Dandrel [concepteur et
designer sonore] a identifié 5 tonalités de l’aigu au grave, dont il a fallu traduire
les perceptions par des correspondances végétales. Ainsi, les plantes choisies
sont en quelque sorte des instruments de musique naturels, exprimant une
tonalité par leur graphisme, leur texture et leurs couleurs.
Un espace que j’aime en particulier ? En haut des escaliers menant au château,
la belle perspective sur la topographie du terrain, les cascades et les plantations :
de là, je profite d’une vision globale de la mise en scène végétale, et j’arrive à
imaginer son évolution dans le temps. Le jardin est un être vivant, en perpétuel
mouvement. Selon la lumière du jour et les saisons, les émotions contemplatives
seront toujours renouvelées pour le promeneur…”
Créateur bénévole à La Borie, Pierre Lagedamon met en scène les végétaux
à Limoges depuis 35 ans. Il est cofondateur de l’UNIEMA Jardin (Université
européenne des métiers des arts et des jardins) avec Gilles Valette, et collabore
régulièrement à des projets d’espaces verts et de jardins en Irlande.
Les Jardins sonores,
une œuvre collective
unique
Lieu de création pour la musique et
les arts du son (lieu de concerts, de
résidence et de diffusion), la fondation
La Borie à Solignac a souhaité mettre en
valeur le domaine de 14 hectares autour
du manoir classé monument historique.
La création des Jardins sonores a débuté
en août 2010. Leur vocation : faire vibrer
et sonner le paysage, en mariant une
riche palette végétale et des matériaux
et savoir-faire de la région (céramique,
émail, porcelaine, eau et bois…), tous
transformés en éléments sonores.
Ce projet innovant, fédérateur et créateur
de lien social, a su réunir de nombreux
partenaires privés et publics (dont le
Département), et mobiliser diverses
associations, centres de formations,
écoles et entreprises de la région,
chacun apportant son savoir-faire ; ainsi
que tous les particuliers enthousiasmés
par le projet, grâce à une campagne de
mécénat populaire.
Les jardins s’ouvrent au public les 1er et
2 juin.
Pour en savoir plus :
Fondation La Borie en Limousin
87110 Solignac, 05 55 31 84 84
www.fondationlaborie.com
www.facebook.com/jardinslaborie
Les autres créateurs
des Jardins sonores
Isabelle Depret-Bixio,
directrice de la Fondation La Borie
Louis Dandrel,
concepteur et designer sonore
Emma Blanc,
architecte paysagiste
Gilles Valette,
cultivateur de lien social
Pierre Perraud,
ingénieur hydraulique
Gérard Borde,
responsable du CRAFT
(centre de recherches sur les arts
du feu et de la terre)
Sylvain Ravasse,
luthier
HAUTE-VIENNE, le mag’
15
SUIVEZ LE GUIDE
Limoges
Châlucet
Voyagez dans le temps
à Châlucet...
“Châlucet et les explorateurs du temps” est un jeu éducatif gratuit sur smartphone
lancé par le Conseil général à partir du 13 mai. Etes-vous prêts à vous embarquer dans l’équipe de
l’archéonaute Céleste Desfontaine, pour découvrir l’histoire de la forteresse médiévale en vous amusant ?
Suivez le guide pratique....
Fiche technique
Châlucet
et les explorateurs
du temps
Profil du jeu : Jeu d’investigation
éducatif embarqué. Peut se jouer seul
ou en groupe, en famille ou entre amis.
Thème : L’histoire de Châlucet
But du jeu : Sauver l’exploratrice
Céleste Desfontaine, prisonnière du
temps à Châlucet.
Fonctionnement : En 2 parties.
1. Jeu «indoor» (à la maison) :
1 heure.
2. Jeu «outdoor» (à Châlucet) :
30 minutes.
Céleste Desfontaine, aventurière archéonaute, a besoin de vous.
Votre mission, si vous l’acceptez : intégrer
son équipe d’archéologues, réaliser des
enquêtes historiques et résoudre des
énigmes au cœur de Châlucet.
L’exploratrice s’y est rendue avec
l’Odysseus, son étonnante machine
quantique à voyager dans le temps. Mais
suite à un violent orage, les instruments de
navigation de son télétransporteur ont été
déréglés. Céleste ignore à quelle époque
elle a atterri. Lorsqu’elle entrera en contact
avec vous et le reste de son équipe
technique, vous devez la situer dans
l’histoire de Châlucet à l’aide des indices
qu’elle vous envoie. Pour se dissimuler et
échapper à la vue des habitants des lieux,
elle est obligée de changer plusieurs fois
d’époque et d’explorer l’ensemble du
site : le Haut castrum, le bas castrum, la
Tour Jeannette et la chapelle.
HAUTE-VIENNE, le mag’
16
L’exploratrice Céleste Desfontaine
est prisonnière du temps à Châlucet.
Pourrez-vous la situer dans l’histoire
et la ramener dans le temps présent ?
SUIVEZ LE GUIDE
Après avoir résolu les diverses enquêtes
historiques, vous obtiendrez un plan
d’ensemble du site. Pour la deuxième
partie de l’aventure, rendez-vous sur
place ! Vous explorerez le site à la
recherche de la porte spatiotemporelle
qui permettra à Céleste de revenir à notre
époque...
Comment démarrer :
Vous avez un smartphone : téléchargez
l’application “Châlucet et les explorateurs
du temps” sur votre plateforme Iphone ou
Androïd.
La passerelle enjambant la Ligoure a été mise en service en avril.
Châlucet se transforme
au fil du temps
Le site de Châlucet-Ligoure est en constante transformation depuis son
acquisition en 1996 par le Conseil général. Un vaste programme de sauvegarde
et de mise en valeur a été engagé sur 25 ans, afin d’en faire un lieu touristique et
culturel de qualité. Au fil des ans, les travaux effectués permettent de consolider
les ruines et d’ouvrir de nouvelles zones à la visite.
Vous n’avez pas de smartphone ? La
première partie à la maison peut être
jouée sur ordinateur : rendez-vous sur
www.cg87.fr à partir du 27 mai. Pour la
deuxième partie sur site, des tablettes
tactiles sont disponibles en prêt à la
maison d’accueil.
L’année 2012 a été riche en travaux et aménagements. Les plus significatifs : la
cristallisation des 2 murs de la cour d’entrée au château haut et la création d’une
aire de stationnement pour les visiteurs. Dans le parc forestier, l’association
des Chantiers des chemins jacquaires a réalisé la restauration de l’ancienne
pisciculture datant du début du XXe siècle. Par ailleurs, l’installation d’une
passerelle sur la Ligoure permettra d’assurer la liaison entre le site médiéval et
le futur sentier de découverte.
Cette année, après des études archéologiques sur tout le donjon, celui-ci
sera dévégétalisé et consolidé, pour une période de travaux de 9 mois. Les
études pour la rénovation de la maison du garde forestier vont être lancées
prochainement.
Infos pratiques
Maison d’accueil de Châlucet,
05 55 00 96 55.
Horaires d’ouverture : jusqu’au 30 juin,
10 h 30-12 h 30 et 13 h 30-18 h 30 ; du
1er juillet au 31 août, 10 h 30-18 h 30
sans interruption.
Visite libre ouverte toute l’année.
Visites guidées d’une durée de 1 h 30
minimum, sans inscription préalable
en pleine saison (se renseigner pour
les groupes). Tarif plein : 5 €, tarif
groupes : 3 €, étudiants : 2 € ; gratuit
pour les moins de 12 ans, demandeurs
d’emploi et bénéficiaires du RSA.
Visite virtuelle sur CD-rom : 2 €.
Après la cristallisation des 2 murs de la cour d’entrée au château haut, terminée fin
décembre, une nouvelle tranche de travaux en 2013 est engagée sur le donjon et le
reste de la chapelle.
HAUTE-VIENNE, le mag’
17
DÉTENDONS-NOUS
SUGGESTION
LITTÉRAIRE
DE LA BIBLIOTHÈQUE
DÉPARTEMENTALE DE PRÊT
Renégat, d’Alex Baladi
IDÉE RANDONNÉE
Le 26 mai, c’est la Fête des chemins à Meuzac !
La commune de Meuzac organise une journée rando pour inaugurer ses
5 circuits inscrits au PDIPR (plan départemental des itinéraires de promenade
et de randonnée).
Sur cette rando en pays Sud Haute-Vienne qui combine les circuits “Des forges
et des moulins” et “Entre puys et landes”, découvrez une grande variété de
paysages et un riche patrimoine. Les points forts du parcours : le passage
de l’écluse du Moulin-Brûlé et le superbe panorama du Puy-Jaillant (point
culminant de la commune – 495 m), la forêt de Fayat, la Celle
grandmontaine du Cluzeau, la Lande du Cluzeau et de la
Flotte (plus grand espace serpentinicole du Limousin), l’église
Saint-Roch…
Infos pratiques :
Départ : au lac de la Roche à 9 h.
Distance : 20 km
(circuit du matin 12 km, avec possibilité de retour
direct par navette au lac de la Roche après le
pique-nique).
Pique-nique tiré du sac à la Lande du Cluzeau.
Retrouvez les topofiches des 5 circuits de Meuzac en
téléchargement sur www.randonnee-hautevienne.com
Au
18e
siècle,
interrogé par un
écrivain en mal de
documentation, un
pirate
prisonnier
lui
raconte
sa
carrière, depuis son
enrôlement
suite
à la prise de son
navire jusqu’à sa
conversion à l’islam.
Évidemment, on est assez loin de Pirate
des Caraïbes : le style d’Alex Baladi est aux
antipodes des reconstitutions historiques
à l’usage des amoureux de la marine en
bois. Comme toujours chez lui, l’épopée
s’intériorise au profit d’une réflexion sur la
place de l’autre et la liberté.
Dessinateur
prolifique
issu
de
l’underground suisse, Alex Baladi a
toujours été là, discret, dans ce secteur
un peu réservé de la bande dessinée
indépendante, poursuivant son chemin
sans concession aux modes et aux
engouements médiatiques. Un bel album
justement récompensé au dernier festival
de Saint-Malo.
Renégat, d’Alex Baladi, Editions The
Hoochie Coochie, 2012.
BON APPÉTIT
Salade de crabe, avocat et pamplemousse
Un classique des salades, avec des
ingrédients de saison, simple et toujours
très bon !
Pour 4 à 6 personnes
Ingrédients
• Un crabe cuit
• 2 avocats
• 2 pamplemousses roses
• Ciboulette
• Piment d’Espelette
• Sel et poivre du moulin
• Huile, vinaigre balsamique
Préparation
Peler les pamplemousses, en retirer
délicatement les suprêmes. Découper
les avocats en petits dés. Décortiquer et
émietter le crabe.
Disposer les miettes de crabe, les
dés d’avocats et les suprêmes de
pamplemousse dans un contenant selon
HAUTE-VIENNE, le mag’
18
vos envies. Suggestions de présentation :
en saladier, en verrine, en médaillon (avec
un emporte-pièce), ou dans la carapace
du crabe nettoyée.
Ajouter ciboulette et piment d’Espelette.
Prévoir une vinaigrette à côté.
Musique
Théâtre
Danse
JUSQU’AU 25 MAI
Exposition Plurielle
Exposition autour des artistes Florence Penet
et Arnaud Pauthier.
Limoges, Espace NLB.
Jeune public
Exposition
MARDI 14 MAI
Loisirs
Cirque
AGENDA
Ce que l’eau m’a donné
Mise en boîte
Spectacle jeune public de danse et de
musique-son par la Cie des Fleurs Coupées.
Aixe-sur-Vienne, C.C. Jacques-Prévert.
“Ce que l’eau m’a donné”, c’est plonger
dans un tableau de Frida Kahlo, plonger
dans une salle de bain fermée depuis un
demi-siècle.
Saint-Yrieix, C.C. Jean-Pierre-Fabrègue.
JUSQU’AU 2 JUIN
L’humain
Expo photo proposée par l’association Les
Glaneurs d’Images.
Aixe-sur-Vienne, C.C. Jacques-Prévert.
Échelles Utopiques - Invitation II
Second volet d’une programmation centrée
sur la problématique de la maquette comme
œuvre d’art.
Limoges, Lavitrine.
SAMEDI 18 MAI
Shaolin Temple Defenders
+ El Macho
Écoute voir
Récit musical avec l’Ensemble Béatus,
Bruno Marchand et Jean-Paul Rigaud.
Limoges, C.C.M. Jean-Gagnant.
MERCREDI 15 MAI
JUSQU’AU 15 JUIN 2013
Sfumato landscapes
Exposition de l’artiste peintre Sophie
Pigeron.
Saint-Yrieix, C.C. Jean-Pierre-Fabrègue.
Les 7 musiciens de Shaolin Temple
Defenders proposent un show explosif avec
leurs compositions originales.
Limoges, La Fourmi.
DU 18 AU 29 MAI
Jongle
Un moment de grâce pour petits et grands
par le Théâtre Bascule.
Bellac, Théâtre du Cloître.
DU 15 AU 17 MAI
Fantômas
Itinéraires photographiques
en Limousin
Cette année seront exposés les clichés des
photographes Adrienne Arth, Irène Jonas,
Pascale Miller, Ariane Thézé, Julien Thore et
Patrick Yvernat.
Limoges, pavillon du Verdurier.
Le Centre de recherche sur les littératures
populaires et les cultures médiatiques
organise un colloque international consacré
à Fantômas.
Limoges, Théâtre de l’Union.
JEUDI 16 MAI
Cédric Watson & Bijou Créole
Le violoniste et accordéoniste Cédric Watson
dépoussière les chansons traditionnelles
francophones de la Louisiane.
Limoges, C.C.M. Jean-Gagnant.
Fra Diavolo
DU 16 AU 19 MAI
15e festival Graines de Rue
JUSQU’AU 16 JUIN
Eduardo T.Basualdo
1re exposition dans un musée de l’artiste
argentin Eduardo T.Basualdo. Venu
du monde du théâtre, marqué par la
psychanalyse, Eduardo T.Basualdo
imagine des paysages ou des objets
de l’étrange qu’il conçoit comme
une expérience de perception pour le
spectateur.
Renseignements au 05 55 03 11 91 ou
www.musee-rochechouart.com.
Au total, 15 compagnies professionnelles,
4 compagnies "coups de pouce" et près de
300 jeunes comédiens font irruption dans
les rues et sous le chapiteau pour vous
présenter leur création, leur univers…
Renseignements sur www.grainesderue.fr
Bessines-sur-Gartempe.
VENDREDI 17 MAI
Kanka
Depuis la sortie de son 1er album et le déjà
culte «Don’t stop dub», Kanka fait souffler
un vent nouveau sur la planète Dub.
Limoges, C.C.M. John-Lennon.
HAUTE-VIENNE, le mag’
DIMANCHE 19 MAI
19
Opéra-comique en trois actes, une musique
d’une farouche énergie ponctuée de
dialogues truculents.
Saint-Junien, La Mégisserie.
AGENDA
Musique
DU 21 MAI AU 2 JUIN
Coquelicontes
Seize conteurs talentueux sillonneront les
routes dans tous les sens pour offrir le fruit
de leur imagination et de leur mémoire
proche ou lointaine.
Renseignements sur www.crl-limousin.org.
Haute-Vienne.
Théâtre
Danse
Jeune public
Exposition
Loisirs
Cirque
LES 25 ET 26 MAI
Délicatissimo
Ce nouveau rendez-vous est placé sous le
signe du suspense musical pour entraîner
le public dans l’univers délirant de la
Framboise Frivole.
Boisseuil, espace culturel du Crouzy.
Country hip hop
Animations country et démonstrations hip
hop.
Ambazac, espace Mont Gerbassous.
DU 27 AU 31 MAI
Une histoire de différences ?
Exposition proposée par l’ALSH Jules Verne
dans le cadre de la semaine du handicap.
Panazol, Médiathèque.
MARDI 28 MAI
Harmonia Voce en concert
"Harmonia Voce" dirigé par Christian
Saumon, chante des œuvres du grand
répertoire. Limoges, Eglise du Sacré Coeur.
C’est très bien !
Des tours de chansons pour l’enfance pleins
de trouvailles.
Saint-Junien, La Mégisserie.
Resistencia ! Les chants
de la liberté
Concert engagé avec Kamilya Jubran,
Diabolus in Musica et La Camera delle
Lacrime.
Bellac, Théâtre du Cloître.
DU 22 AU 24 MAI
Oh les beaux jours !
Pièce de Samuel Beckett mise en scène par
Blandine Savetier.
Limoges, Théâtre de l’Union.
De l’autre côté
Un poème visuel touchant et drôle qui invite
le spectateur à porter un autre regard sur ses
ascendants.
Bellac, Théâtre du Cloître.
JEUDI 30 MAI
The Babies + The Besnard Lakes
The Babies oeuvre dans le garage à tendance
tubesque.
Limoges, La Fourmi.
Le sacre du printemps
Danse contemporaine du chorégraphe JeanClaude Gallotta.
DU 22 MAI AU 2 JUIN
Kaolin & Barbotine
Rencontres culturelles européennes pour la
petite enfance. Plus de 20 compagnies pour
les moins de 6 ans.
Haute-Vienne.
LES 23 ET 24 MAI
Sanc une cantate sauvage
Des “malheurs du temps” médiévaux à
Bagdad, de Kaboul à la Syrie.
Limoges, Théâtre de la Passerelle.
VENDREDI 24 MAI
Romain Didier
Romain Didier revient au piano solo pour
que vibrent nos tympans et nos âmes…
Isle, C.C. Robert-Margerit.
Limoges, Opéra-Théâtre.
SAMEDI 25 MAI
Mapatazz
Des chansons empreintes d’humour et de
tendresse dans l’intimité d’une caravane /
théâtre.
Ile de Chaillac
A Saint-Junien, école de musique JeanFerrat le vendredi 21 juin.
DU 25 MAI AU 7 OCTOBRE
Lumineuse expérience / Limoges
– Barcelone
Au travers de plus de 80 oeuvres, cette
exposition offre un aperçu de la vigueur et
de la diversité de la porcelaine aujourd’hui.
Limoges, Musée national de porcelaine
Adrien Dubouché.
HAUTE-VIENNE, le mag’
20
Musique
Théâtre
Danse
DU 30 MAI AU 1ER JUIN
Jacki Feydi chante Jean-Roger
Caussimon
Jacki Feydi chante les chansons des auteurs/
compositeurs qu’il affectionne et qu’il
défend.
Limoges, Théâtre de la Passerelle.
VENDREDI 31 MAI
Ce que le jour doit à la nuit
Hervé Koubi tisse une histoire de liens, de
quête des origines en mêlant les influences
orientalistes et la danse contemporaine
occidentale.
Saint-Yrieix-la-Perche, C.C. Jean-PierreFabrègue.
Jeune public
Exposition
Loisirs
Cirque
AGENDA
VENDREDI 14 JUIN
LES 6 ET 7 JUIN
Piano Chat
et
Histoire du soldat
Joseph, simple soldat, croise un étrange
personnage qui, en échange de son violon,
lui offre de maîtriser le temps, l’argent,
l’amour.
Limoges, Opéra-Théâtre.
Concert Folk.
Limoges, Théâtre Expression 7.
VENDREDI 7 JUIN
Benjamin Biolay
Découvrez son second album "Négatif".
Boisseuil, espace culturel du Crouzy.
SAMEDI 15 JUIN
Orchestre National de Barbès
Cette joyeuse bande, mélange de musiciens
nord-africains, portugais et français
sillonnent les scènes partout dans le monde.
Limoges, C.C.M. John-Lennon.
Vins noirs 2013
15 auteurs de polars et 15 vignerons seront
réunis pour la 2e édition des rencontres du
vin et du polar : Vins noirs !
Limoges, Rue Haute-Vienne.
DU 31 MAI AU 2 JUIN
Festhéa
23e sélections régionales de théâtre amateur.
Aixe-sur-Vienne, C.C. Jacques-Prévert.
SAMEDI 1ER JUIN
Match d’impro
Laissez-vous surprendre par ce "show"
improvisé et imprévisible qui va naître sous
vos yeux, pour une seule et unique fois.
Isle, C.C. Robert-Margerit.
Piano à 4 mains
Concert de piano à quatre mains avec le Duo
Bensimhon.
Les Grands-Chézeaux.
LES 7 ET 8 JUIN
Spectacle de claquettes
Américaines et Irlandaises
L’Association Prise de Step organise un
spectacle de Claquettes américaines et
irlandaises sur le thème "La couleur des
saisons".
Limoges, C.C.M. Jean-Gagnant.
J’y suis, j’y reste
Pièce proposée par la Cie du théâtre des
Massottes.
Panazol, salle des fêtes.
DIMANCHE 2 JUIN
Frustration + The Intelligence
Frustration mêle sons électroniques et
rythmiques punk, et installe une ambiance
pouvant aller du dansant à l’oppressif.
Limoges, La Fourmi.
Piano et trompettes
Yves Josset et Christophe Laguzetous
présentent un programme original piano et
trompettes.
Les Grands-Chézeaux.
Fête médiévale de Vaulry
L’association Les Masboul’Art vous
entrainera au cœur de la vie au Moyen
Age avec notamment La Petite Flambe qui
animera cette journée festive.
Vaulry, Les Mas.
SAMEDI 8 JUIN
DIMANCHE 16 JUIN
The Teenagers
La Marmaille fait sa boum
Spectacle mélangeant les univers musicaux
dans des costumes haut en couleur.
Saint-Yrieix-la-Perche, Chapiteau du Mas.
HAUTE-VIENNE, le mag’
21
Les DJ’s Jeanne et Serge sont prêts pour
vous faire danser tout l’après-midi !
Limoges, La Marmaille.
AGENDA
Musique
Théâtre
Danse
Jeune public
MARDI 18 JUIN
Loisirs
Cirque
DU 11 AU 14 JUIN
Aparté du spectateur
Retrouvez en avant-première et en détail le
programme du festival La route du Cirque
2013 !
Nexon, chapiteau pôle.
Exposition
Semaine des collèges
Au programme de la “Semaine des
collèges” 3 pièces à découvrir : Heureux
qui comme Ulysse, La ville en rouge et
Hommage.
DU 14 AU 18 MAI
Poil de carotte
Œuvre de Jules Renard interprétée par le
Théâtre de l’Ecale.
LUNDI 17 JUIN
SAMEDI 25 MAI
Le centre de la mémoire d’Oradoursur-Glane propose un cycle annuel de
conférences, consacré à l’histoire et à la
mémoire du 20e siècle et des conflits qui
l’ont marqué.
Conférence
“Miss’Understood”, tribute to
Alan Jack
L’énergie du rock, l’âme du blues et le
groove du Rythm’n blues...
VENDREDI 21 JUIN
“Bois et Jardins,
hommage à Le Nôtre”
Guvetch
Concert de musiques traditionnelles
bulgares, d’Europe de l’Est et françaises à
écouter et surtout à danser.
Saint-Yrieix-la-Perche, C.C. Jean-PierreFabrègue.
DU 21 AU 30 JUIN
Salon des multiples talents
Panazol, Centre Jean-Cocteau.
DU 20 AU 22 JUIN
Exposition de maquettes, peintures sur
soie, pastels, aquarelles...
La veillée
La Cie Les mots dits présente une pièce
qui part dans tous les sens mais dans un
seul but : rire.
MARDI 28 MAI
César doit mourir
Un film de Paolo et Vittorio Taviani
(2012) en VO sous-titrée.
JEUDI 30 MAI
MARDI 25 JUIN
Faits divers en Obaldie
Pièce du Théâtre du Printemps d’après
«Le Défunt» et «Edouard et Agrippine»,
deux textes de René de Obaldia.
Jazz swing à Saint-Germain
des prés
Concert donné par Eric Luter,
trompettiste et chanteur, au bénéfice de
la recherche en oncologie pédiatrique.
LES 22 ET 23 JUIN
Festival Western Country
Venez nombreux passer deux merveilleuses
journées dans le monde du western.
Saint-Brice-sur-Vienne, étang de Chambéry.
VENDREDI 31 MAI
Concert de Ruudga
La Maison des Droits de l’Homme
présente Nouss Nabil en concert.
LES 26 ET 29 JUIN
Variations funèbres
Aiguisé par la curiosité de savoir ce qui
se dirait si l’un d’entre eux disparaissait,
un groupe d’amis organise une fausse
veillée funèbre.
SAMEDI 29 JUIN
Almacita
Concert guinguette roots rock.
Aixe-sur-Vienne, C.C. Jacques-Prévert.
LES 27 ET 28 JUIN
La plus forte
SAMEDI 1ER JUIN
Concert annuel de l’orchestre
Calypsonate
Au programme, musiques de films,
classique, jazz, musique du monde et
une pincée d’humour.
LES 29 ET 30 JUIN
Frairie des Massottes
Fête foraine, vide grenier, feu d’artifice…
Panazol.
DU 5 AU 8 JUIN
L’éternité et des poussières
Tragi-comédie musicale avec La
compagnie Untel et celui-là.
HAUTE-VIENNE, le mag’
22
Le Théâtre du Printemps présente “La
plus forte” d’August Strindberg avec
Laurence Haudiquet et Marie Valou.
TRIBUNE LIBRE
GROUPE SOCIALISTE
ET APPARENTÉS
GROUPE ADS - TERRE DE
GAUCHE ET APPARENTÉS
Isabelle BRIQUET
Présidente du groupe Socialiste
et apparentés
Jean-Pierre DRIEUX
Conseiller général du canton
de Saint-Sulpice-les-Feuilles
Solidaires
Le logement,
préoccupation essentielle Le mal logement dans notre pays est malheureusement
toujours d’actualité, les conséquences de la crise économique
de 2008-2009 perdurant et tendant à aggraver la situation.
Le 18e rapport de la Fondation Abbé Pierre a d’ailleurs tiré un
nouveau constat alarmant : 3,6 millions de personnes « non
ou mal logées » et plus de 5 millions « fragilisées ».
Le logement constitue l’une des priorités du quinquennat. Le
gouvernement a déjà adopté certaines mesures (encadrement
des loyers à la relocation, passage de 20 à 25 % de
logements sociaux par commune dans la loi « Solidarité et
Renouvellement Urbains », prêt à taux zéro recentré sur les
ménages modestes) afin de limiter les effets de cette crise.
En l’attente de l’adoption d’une loi-cadre et face à l’urgence, le
Président de la République a dévoilé, le 21 mars dernier, les
principaux axes d’un plan d’investissement pour le logement :
- simplification de la procédure administrative
- densification des projets dans les zones particulièrement
tendues
- conclusion d’un pacte avec le monde HLM pour assurer
la construction de 150 000 logements sociaux avec
abaissement de la TVA à 5 %
- et enfin lancement d’un plan de rénovation de l’habitat ayant
pour objectif de faire sortir 4 millions de ménages de la
précarité énergétique.
L’élevage français est en crise. En cause, la forte hausse des
coûts et la stagnation voire la baisse des prix à la production,
ce qui est loin d’être le cas pour les consommateurs… Ces
difficultés entraînent la disparition de nombreuses exploitations
et un recul significatif de la production au niveau régional.
Pourtant les analystes considèrent que la demande en viandes
et produits laitiers va continuer de croître. L’Europe présente
aujourd’hui un léger déficit en production bovine et un lourd en
production ovine. L’élevage joue un rôle essentiel pour nourrir,
pour l’entretien de l’espace, pour l’emploi en milieu rural. Il
est urgent de mettre en œuvre des solutions durables pour
garantir l’avenir et la sécurité des investissements nécessaires.
Cela passe par une politique de prix, d’incitations, de maîtrise
des coûts, de rééquilibrage des aides en faveur de l’élevage.
Cela passe par une action forte au niveau européen. Telles
sont aujourd’hui les exigences des éleveurs haut-viennois
et nous sommes solidaires de leurs démarches auprès du
gouvernement.
GROUPE UMP
ET INDÉPENDANTS
Yvonne JARDEL
Conseillère générale du canton
du Dorat
Ces mesures sont indispensables car on voit bien
qu’aujourd’hui plus que le coût du loyer, ce sont les charges
liées à l’énergie qui mettent les familles en difficulté ! A titre
comparatif, le poste logement représente 25 à 28 % des
dépenses d’un ménage en France et 12 à 15 % en Allemagne.
De son côté, le Département a décidé, d’ouvrir un microcrédit
social pour le logement. Destiné aux personnes fragilisées
économiquement, ce dispositif vise à leur permettre d’y
accéder ou de s’y maintenir. Un accompagnement sera
apporté au demandeur par les conseillères en économie
sociale et familiale des Maisons du Département dès la
constitution du dossier et jusqu’à la fin du remboursement du
prêt accordé.
Des dispositions concrètes sont nécessaires pour accompagner
les politiques définies à l’échelle nationale et pour
répondre efficacement aux besoins des personnes en difficulté
de notre département.
Ce nouvel outil s’inscrit pleinement dans l’action sociale du
Département, le logement étant un élément fondamental dans
le parcours d’insertion.
Des jeux, mais pas de pain !
Telle devrait être la devise de notre département. Comment
expliquer autrement les choix de la majorité socialiste qui
gère le Conseil général depuis tant d’années avec autant de
désinvolture ?
Un exemple suffira : la construction d’un centre aquarécréatif à
Saint-Pardoux vient d’être votée. Le coût de sa construction est
de 16 millions d’euros. Et on prévoit - ce qui est admirable ! un déficit annuel de 400 000 € ! A côté de cela, notre territoire
continue de rester profondément isolé : pas une seule
départementale n’a été mise en 2X2 voies, et la couverture en
Très Haut Débit mettra bien longtemps à être déployée puisque
le département va n’y consacrer que 200 000 €/an. Combien
d’entreprises prendraient le risque de venir s’enterrer chez
nous ? Combien d’emplois perdons-nous par de telles inepties ?
Ce n’est pas une politique d’aménagement du territoire, c’est
du gaspillage d’argent public.
HAUTE-VIENNE, le mag’
23
en jouant !
Téléchargez
l’application gratuite
«Châlucet aventure»
(sur Appstore et Google Play)
D’INFOS
cg87.fr
& pourquoi pas ? www.agenceetpourquoipas.com
Découvrez
la forteresse
médiévale

Documents pareils

Télécharger - Haute

Télécharger - Haute PRÈS DE CHEZ VOUS pects. Une dizaine de cours et ateliers sont proposés dans tout le département (Limoges, mais aussi Aixe-sur-Vienne, Maisonnais-sur-Tardoire, Séreilhac, SaintAuvent, Saint-Mathie...

Plus en détail