Méthodologie pour le score écologique des téléphones mobiles

Commentaires

Transcription

Méthodologie pour le score écologique des téléphones mobiles
Méthodologie pour le score
écologique des téléphones
mobiles
Zurich, le 01.01.2013
Pour aider les clients respectueux de l'environnement à choisir leur téléphone mobile, une
méthode pour l'évaluation des téléphones mobiles selon des critères environnementaux a été
mise au point sur la base des données disponibles publiquement. Le résultat est un score
écologique composé de trois critères présentant la même pondération: faible énergie de
production, faible consommation électrique et choix responsable des ressources. L'échelle
d'évaluation inclut cinq points, le maximum étant cinq points complets.
01.01.2013
Version 2.0
Fondation myclimate – The Climate Protection Partnership
Sternenstrasse 12
8002 Zurich
Suisse
(+41) 044 500 43 50
www.myclimate.org
01.01.2013
Méthodologie pour le score écologique des téléphonesmobiles
2
1
Situation initiale
De plus en plus de clients ne souhaitent pas seulement acheter un téléphone mobile qui possède
les fonctions désirées mais également dont les prestations en matière de respect de
l'environnement sont élevées. L'objectif est de mettre à disposition de ces clients une base de
décision qui les aide à effectuer un choix écologique pour leur téléphone mobile. Les données
accessibles publiquement sont ainsi préparées de telle manière qu'elles puissent être comparées
les unes avec les autres par rapport à des critères sélectionnés. Il n'est pas renvoyé à des chiffres
explicites qui requièrent éventuellement une interprétation du client. Bien au contraire: il est
indiqué de manière relative où un produit se trouve par rapport à un autre parmi les téléphones
mobiles (voir le chapitre Portefeuille de référence) disponibles chez Swisscom en ce qui concerne
son respect de l'environnement.
Il n'existe pas de méthode standardisée pour évaluer l'aspect écologique des téléphones mobiles.
De ce fait, une méthode a été mise au point selon la règle des 80-201 qui permet de comparer
entre eux divers téléphones mobiles en fonction de leurs performances environnementales.
La méthode d’évaluation a été développée à l’été 2011. La présente version en est une première
mise à jour. Nous avons apporté de petites modifications mais surtout mis à jour le portefeuille
de référence au 01.01.2013.
La méthode d’évaluation est contrôlée au moins tous les 2 ans au niveau de sa validité et le cas
échéant adaptée.
1
Le principe de Pareto: la règle 80/20 stipule que 80% des résultats doivent pouvoir être atteints dans 20% de
l'intégralité d'un projet.
01.01.2013
Méthodologie pour le score écologique des téléphonesmobiles
3
2
Méthode
Les informations disponibles publiquement doivent être préparées de manière compréhensible
et conviviale sur la base de la méthode du bilan écologique. Des critères sélectionnés doivent ce
faisant couvrir les performances environnementales des téléphones mobiles sur la totalité de leur
cycle de vie, depuis la sélection des matières premières à l'élimination du téléphone en passant
par les travaux de production et la consommation électrique de l'utilisation. La sélection des
critères se fonde sur l'étude «Guide to Greener Electronics» de Greenpeace (Greenpeace, 2012)
ainsi que sur diverses études du bilan écologique de téléphones mobiles, entre autres Nokia
(2005) et Sony Ericsson (2009).
2.1
Critères pour le score écologique
Le score écologique se compose des trois critères suivants:
•
•
•
Faible énergie de production
Faible consommation électrique
Choix responsable des matériaux
Chaque critère est quant à lui composé de divers critères détaillés qui sont décrits dans ce qui
suit.
La sélection des critères se fonde en premier lieu sur les études de bilan écologique de Sony
Ericsson (2008) et Nokia (2005). Selon l'étude de bilan écologique d'un téléphone mobile de Sony
Ericsson (2008), la phase de fabrication (~66%) et la phase d'utilisation (~20%) représentent la
plus grande portion des émissions de CO2 sur le cycle de vie d'un téléphone mobile. Cela est en
première ligne dû à la haute consommation d'énergie dans ces phases. Chez Nokia également
(2005), ces phases de fabrication et d'utilisation représentent la plus grande partie de l'énergie
primaire.
Un composant essentiel dans la phase de fabrication est, outre l'énergie, la sélection des
matières premières.
2.1.1
Faible énergie requise pour la fabrication
L'énergie requise pour la fabrication dépend des paramètres du circuit imprimé, de l’écran et du
poids de la batterie. Ces trois composants représentent l'essentiel des dépenses d'énergie de
fabrication du téléphone mobile (Sony Ericsson, 2008). L'engagement du fabricant pour la
réduction des émissions est aussi pris en compte.
01.01.2013
Méthodologie pour le score écologique des téléphonesmobiles
4
Le critère de l'énergie de fabrication est composé des quatre critères détaillés suivants:
•
•
•
•
Surface du circuit imprimé
Plus la surface est petite, moins il y a de modules électroniques entraînant une dépense
d'énergie intense dans la fabrication. Des surfaces plus petites sont ainsi gages de plus
de points.
Pondération 25%
Surface de l'écran
Plus la surface est petite, plus l'énergie requise pour la fabrication est réduite. Des
surfaces plus petites sont ainsi gages de plus de points.
Pondération 25%
Poids de la batterie
Plus le poids de la batterie est faible, plus la consommation d'énergie est réduite. Des
batteries plus légères sont ainsi gages de plus de points.
Pondération 25%
Engagement du fabricant pour la réduction des gaz à effet de serre selon Greenpeace
(2012)2
Plus les performances du fabricant sont élevées, plus il obtient de points.
Pondération 25%
2.1.2
Faible consommation électrique
Considérée sur la totalité du cycle de vie, l'utilisation du téléphone mobile, autrement dit sa
consommation électrique, constitue une partie importante de l’empreinte sur l'environnement
du téléphone mobile. Les deux critères suivants reflètent l'efficacité énergétique du téléphone
mobile.
Ce critère s'articule en deux critères détaillés:
•
•
2
Consommation électrique No-Load du chargeur
Plus la consommation est faible, plus le nombre de points attribués est élevé.
Pondération 50%
Consommation électrique en veille du téléphone mobile
Plus la consommation est faible, plus le nombre de points attribués est élevé.
Pondération 50%
Cf. annexe 5.2.: liste des catégories à prendre en compte de Greenpeace (2012).
01.01.2013
Méthodologie pour le score écologique des téléphonesmobiles
5
2.1.3
Sélection responsable des matières premières
Un autre critère pris en compte est la sélection responsable des matières premières. Ce critère
s'articule en cinq critères détaillés:
•
•
•
•
•
Renoncer aux substances selon la directive UE pour la limitation de l'utilisation de
substances déterminées dans les appareils électriques et électroniques (RoHS3). Cette
directive a pour objet la régulation des substances dangereuses dans les appareils et les
composants.
Aucune substance de la liste RoHS, cinq points, sinon un point.
Pondération 20%
Renoncer aux substances qui sont classifiées comme dangereuses par la législation de
l'Union européenne, selon la liste de O2 (2010) mais qui ne sont pas incluses dans la RoHS
(voir tableau 1).
Moins le téléphone mobile contient de substances de cette liste, plus le nombre de points
attribués est élevé.
Pondération 20%
Mise en œuvre de matériaux recyclés post-consommation dans le téléphone mobile
Utilisation de matériau recyclé, cinq points, sinon un point
Pondération 20%
Engagement du fabricant en ce qui a trait à la renonciation aux substances
problématiques et à la gestion des ressources selon Greenpeace (2012)4.
Plus le résultat d'un fabricant est bon, plus il obtient de points.
Pondération 20%
Comportement du fabricant en matière d’utilisation de minéraux conflictuels selon
Greenpeace (2012)
Plus le comportement du fabricant est bon, plus il obtient de points
Pondération 20%
Tableau 1 Liste des substances dangereuses (de l'anglais selon O2 (2010)).
Substance
PVC (chlorure de polyvinyle)
Agents ignifuges bromés (BFRs) (hormis ceux listés dans la RoHS)
Chlore & liaisons chlorées (paraffine de chlore)
Trioxyde d’antimoine
Béryllium & liaisons
Ester phtalique (phtalates)
Autres liaisons brome (par ex. acide bromoacétique)
Autres liaisons antimoniques (par exemple antimoniate de sodium)
3
Restriction of (the use of certain) hazardous substances (français: «Restriction de (l'utilisation de certaines) substances
dangereuses»)
4
Cf. annexe 5.2.: liste des catégories à prendre en compte de Greenpeace (2012).
01.01.2013
Méthodologie pour le score écologique des téléphonesmobiles
6
2.1.4
Synthèse des critères
L'illustration 1 représente les composants des divers critères détaillés sur le score écologique sous
forme de vue d'ensemble.
Dans le «Guide to Greener Electronics» (Greenpeace, 2012), tous les fabricants ne sont pas
évalués, ceux qui manquent reçoivent une valeur moyenne pour les critères pertinents.
Illustration 1 Proportion des divers critères détaillés dans le score écologique. L'appartenance aux trois
critères est signalée par la couleur.
2.2
Portefeuille de référence
Le score écologique est attribué en fonction d’une évaluation du téléphone qui s’oriente au
portefeuille de référence actuel. Le portefeuille de référence inclut tous les téléphones mobiles
présents dans le portefeuille Swisscom à un jour de référence donné. Le portefeuille de référence
actuel a été mis à jour le 1er janvier 2013.
2.3
Qualité des données
Les données proviennent de diverses études et informations accessibles au public et ainsi que des
indications directement recueillies auprès du fabricant. myclimate contrôle les données des
fabricants au niveau de la plausibilité, mais ne procède pas à des audits de quelque type de ce
soit en liaison avec la collecte des données.
01.01.2013
Méthodologie pour le score écologique des téléphonesmobiles
7
3
FAQ
POURQUOI AUCUNE VALEUR ABSOLUE N ’ EST INDIQUÉE ?
L'objectif du score écologique n'est pas de représenter des valeurs absolues mais de fournir une
orientation sur les performances d'un téléphone mobile en ce qui a trait à son respect de
l'environnement au sein de la gamme de téléphones mobiles de Swisscom.
Des valeurs absolues imposent une interprétation par le client et ne renseignent pas en un coup
d’œil ce qu'atteint un téléphone mobile par rapport à un autre dans la gamme de Swisscom.
POURQUOI NE FAIT - ON PAS LA DIFFÉRENCE ENTRE UN SIMPLE TÉLÉPHONE MOBILE ET UN SMARTPHONE ?
L'objectif du score écologique est de fournir une orientation sur les performances atteintes par
un téléphone mobile par rapport à un autre téléphone mobile dans sa fonction «téléphone». Les
fonctions supplémentaires que possède un smartphone ne sont pas prises en compte.
E ST- CE QUE LES T ABLETTES SONT AUSSI ÉVALUÉES AVEC LE S CORE ÉCOLOGIQUE ?
Tous les appareils, avec lesquels il est uniquement possible de téléphoner via le réseau de
données mobile avec des applications spéciales (par exemple via Skype, Viber), ne sont pas
évalués. La comparaison porte sur des appareils, qui utilisent le réseau mobile normal pour
téléphoner.
POURQUOI LA VALEUR MOYENNE DES TROIS CRITÈRES NE DONNE - T - ELLE PAS TOUJOURS LA MÊME VALEUR QUE
LE SCORE ÉCOLOGIQUE INDIQUÉ ?
Les valeurs sont arrondies mathématiquement à un multiple de 0.5 lors du traitement du score
écologique. C'est pourquoi il est possible que la valeur moyenne des critères ne corresponde pas
à la valeur du score écologique.
QU ’ EST - CE QUE LES MINÉRAUX CONFLICTUELS ?
On entend par minéraux conflictuels des minéraux dont l'exploitation cause ou soutient des
conflits, autrement dit qui proviennent de mines contrôlées par des groupes de rebelles.
L'exemple des diamants du sang est connu: il s'agit de diamants dont le produit de la vente
finance des conflits violents. Ces diamants sont généralement le résultat de fouilles illégales qui
sont revendues pour financer des troupes de rebelles ou d'invasion.
TOUS LES FABRICANTS DE TÉLÉPHONES MOBILES SONT - ILS PRIS EN COMPTE ?
Tous les fabricants ont été conviés à participer. Mais certains d'entre eux ne mettent pas toutes
les données nécessaires à disposition. Les téléphones mobiles de ce fabricant sont identifiés avec
«sans indications ou indications incomplètes du fabricant» au lieu du score écologique.
QUELLE EST LA FRÉQUENCE D ' ADAPTATION DE LA BASE D ' ÉVALUATION ?
Les critères d'évaluation sont contrôlés au moins tous les 2 ans au niveau de leur validité et le cas
échéant adaptés.
01.01.2013
Méthodologie pour le score écologique des téléphonesmobiles
8
4
Bibliographie
Greenpeace (2012)
Guide to Greener Electronics. greenpeace.org/electronics, Version
18, novembre 2012.
Nokia (2005)
Integrated Product Policy Pilot Project Stage, Final Report: Life
Cycle Environmental Issues of Mobile Phones. NOKIA Espoo,
Finland, avril 2005.
O2 (2010)
O2 Eco rating.
http://www.o2.co.uk/assets2/thinkbig/O2Ecoratingbrief_Aug2010.p
df, ouvert le 18 mai 2011.
RoHS
Restriction of (the use of certain) hazardous substances. http://eurlex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=CELEX:32002L0095:DE:
NOT, ouvert le 20 mai 2011.
Sony Ericsson (2009)
Sustainability Report 2008. Sony Ericsson Mobile Communications
AB, 2009.
http://www.sonyericsson.com/cws/download/1/647/105/1247572946
/Sony_Ericsson_Sustainability_Report_2008.pdf. ouvert le 26
janvier 2011.
01.01.2013
Méthodologie pour le score écologique des téléphonesmobiles
9
5
Annexe
5.1
Engagement du fabricant pour la réduction des émissions de gaz à
effet de serre
Les catégories suivantes du «Guide to Greener Electronics» (Greenpeace, 2012) sont prises en
compte pour le critère «Engagement du fabricant pour la réduction des émissions de gaz à effet
de serre». Les désignations originales en anglais sont répertoriées en italique entre parenthèses.
•
•
•
Publication et définition d’objectifs opérationnels de réduction des émissions de gaz à
effet de serre et approvisionnement en énergie renouvelable
(Disclose and set targets for operational GHG emissions and RE supply)
Publication et définition d’objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre sur
toute la chaîne de création de valeur et approvisionnement en énergie renouvelable
(Disclose and set targets for supply chain GHG emissions and RE supply)
Plan «Energie propre»
(Clean Electricity Plan (CEP))
5.2
Engagement du fabricant en ce qui à trait à la renonciation aux
substances problématiques et à la gestion des ressources
Les catégories suivantes du «Guide to Greener Electronics» (Greenpeace, 2012) sont prises en
compte pour le critère «Engagement du fabricant en ce qui a trait à la renonciation aux
substances problématiques et à la gestion des ressources». Les désignations originales en anglais
sont répertoriées en italique entre parenthèses.
•
•
•
•
Gestion des produits chimiques et engagement politique
(chemical management and advocacy)
Cycle de vie des produits
(product Life-Cycle)
Absence de substances dangereuses dans les produits
(Avoidance of Hazardous Substances in Products)
Reprise de produits efficace et volontaire
(provides effective volunatry take-back where no EPR laws)
01.01.2013
Méthodologie pour le score écologique des téléphonesmobiles
10