trinity - Daily mars

Commentaires

Transcription

trinity - Daily mars
100 icônes badass du cinéma
Les années 90
• InTheBlix •
TRINITY
Interprétée par Carrie-Anne Moss
• Le film : Matrix (The Matrix, 1999). Réalisé par Andy et Larry/Lana Wachowski •
B
adass : traduction littérale, mauvaise fesse. Trinity (Carrie-Anne
Moss), sublime et moulée dans
sa combinaison vinyle noire ne
peut évidemment pas rentrer
dans cette catégorie tant elle a
un joli … (nous sommes désolés
mais un problème, hum, technique a effacé une partie de cette chronique…
Blix, dans mon bureau !!! ND Plissken). “ Dur à
cuire ” est la traduction à privilégier dans ce cas-ci,
sans la Suze.
Première scène du film, première claque visuelle
et déjà le charme de Trinity opère sur moi. Chambre
303, elle attend la police après avoir été repérée,
elle est sereine, son regard est glacial. Trois policiers
rentrent et la tiennent en joue… You’re too old for
this shit. De manière brutale et élégante, elle va
s’en défaire : Trinity s’élève dans les airs et reste en
suspension telle la cigogne (prends en de la graine
Karaté Kid), dans le fameux Bullet Time, usé
jusqu’à la corde maintenant mais quasiment inédit
à l’époque… Un orgasme cinématographique. Puis
le temps reprend son cours, mae giri sur le premier
policier qui traverse la pièce sans toucher le sol,
course sur les murs (“ Merinos, Merinos ! ”), high
kick, l’affaire est pliée. Trinity : 3 / Police : 0. Il vous
en faut plus ? Une course-poursuite sur les toits,
elle court, féline, rapide, enchaine un saut digne
de Carl Lewis sous amphétamine entre deux immeubles et un “ plongeon Superman ” jusqu’à une
petite lucarne qu’elle traverse pour se réceptionner
les deux flingues dégainés prêts à trouer la paillasse
de l’agent Brown… la classe internationale.
Trinity, pendant féminin de George Abitbol ?
Pirate informatique, elle est froide, précise, déniaisant peu à peu ce pauvre Neo (Keanu Reeves)
qui ne comprend pas tout de suite ce qui lui arrive.
Et toujours avec cette combinaison vinyle qui ne
craque jamais…
Le point d’orgue du film reste l’assaut de l’immeuble où Morpheus (Laurence Fishburne) est
retenu prisonnier. Avec Neo, elle se débarrasse
d’une vingtaine de gardes armés jusqu’aux dents
plus rapidement que Kasilla (notre chroniqueuse
jeux vidéo) en mode Call of Duty, puis sauve la
mise de l’Élu en abattant à bout portant l’agent
Brown dans LE plan badass absolu : “ Dodge
This ! ”.
183