20171 Rozay-en-Brie sept 09.indd

Commentaires

Transcription

20171 Rozay-en-Brie sept 09.indd
Rencontre avec
Chômage :
comment reconstruire
on activité m’amène
chaque jour à rencontrer des personnes qui
doivent prendre un nouveau parcours, après une rupture qui n’est
pas toujours une simple rupture
de contrat ! Une situation qui a été
plus ou moins anticipée, prévue,
voulue, comprise, digérée…
M
Reconnaître la blessure
Apprendre que l’on perd son emploi
peut être un choc : « Avec tout ce
que j’ai fait pour cette entreprise,
je ne comprends pas pourquoi
c’est moi qui suis dans cette vague
de licenciement, on aurait quand
même pu me proposer un plan de
reconversion, une formation, une
solution… » Le sentiment d’avoir
tout donné et rien reçu bloque la
personne ; elle cultive la rancœur,
le ressentiment et, sans forcément
s’en rendre compte, fait l’amalgame
entre sa situation actuelle et l’environnement en général. Imaginons
un entretien d’embauche quand
toutes les réflexions sont parasitées par les émotions négatives
précédemment vécues.
« Maintenant, nous allons parler de
vos horaires de travail ?
- Ah ça oui, parlons-en, sachez qu’il
sera dorénavant hors de question
que je fasse des heures supplémentaires. Maintenant ma priorité,
c’est la famille ».
Ce type d’échange est très fréquent, le demandeur d’emploi est
encore dans l’émotion de sa précédente expérience, il manque de
recul, d’objectivité.
C. Mercier / CIRIC
Une des ruptures difficiles de notre quotidien
est la perte d’emploi. C’est le métier de Sylvie,
conseillère au Pôle Emploi, d’aider les personnes
à surmonter cette épreuve. En effet, pour accepter
le changement, il ne faut pas faire l’impasse
d’un véritable « travail de deuil »,
dont elle nous rappelle les étapes nécessaires…
Trouver les mots justes
Le deuil de l’ancien emploi prend
plus ou moins de temps selon la
sensibilité de la personne, sa maturité, les conditions dans lesquelles
le salarié a cessé son activité.
La procédure de licenciement existe,
elle a des étapes précises, des délais,
nécessaires pour dépassionner et
dédramatiser la situation. Mais les
employeurs ne prennent pas toujours le temps ni le ton pour expliquer une situation. Alors les sentiments qui émanent d’une procédure
sèche et « cavalière » paraissent bien
naturels : il n’est pas interdit d’être
déçu, voire en colère.
Boulanger - Pâtissier
Confiseur
Institut La Perle
SOINS ESTHÉTIQUES
Pièce montée - Réceptions
Maroquinerie
Bijoux
Accessoires
92, rue du Galal Leclerc
ROZAY-EN-BRIE
Laurent GARNIER
15 rue de Bussière
77610 LA HOUSSAYE-EN-BRIE
Tél. 01 64 07 45 18
Tél. 01 64 07 76 36
Ets JEHANNO
Matériels agricoles
et travaux publics
RN 4 - 77540 ROZAY-EN-BRIE
Tél. 01 64 42 74 74
Réparation toutes marques
Tél. 01 64 25 60 61
VENTE
VN/VO
26, rue du Général Leclerc - 77 ROZAY
AMBULANCES C.T.S.
Des équipes professionnelles et efficaces à votre écoute
Tous transports - Toutes distances 7J/7
01 64 42 97 97
24h/24
2 adresses pour mieux vous servir :
4 Bld Etienne Hardy - 77610 FONTENAY-TRESIGNY
20, rue du Gal Leclerc - 77540 ROZAY-EN-BRIE
4
20171 Rozay-en-Brie sept 09.indd4 4
16/09/2009 08:07:45
Rencontre avec
Rebondir
Sylvie F., de Lumigny
Claire, de Lumigny
Ingram
Faire son deuil c’est savoir retrouver confiance en soi, en l’avenir
qui se présente. Avoir conscience
de son histoire sans la subir, sans
qu’elle devienne une entrave à ce
qui se présente.
Ainsi il sera possible de devenir à
nouveau « disponible à l’emploi,
disponible aux autres. »
Faire son deuil c’est aller de l’avant
et se permettre à soi-même de
commencer à reconstruire.
Je travaillais dans un salon de
coiffure jusqu’à ce que mon
employeur prenne sa retraite
en juin 2005.
J’avais 28 ans d’expérience
mais pas de CAP en poche.
Je me suis donc inscrite au chômage : ça été long, neuf mois.
J’ai pensé créer une microsociété.
Pour ce faire, j’ai suivi un stage
de cinq jours pour obtenir la
validation de mes acquis puis
j’ai préparé un dossier pour
passer devant un jury afin d’obtenir un diplôme qui me permette d’exercer ma profession
à domicile.
Chose faite… Ce qui m'a aidée
à franchir le cap, c'est ma motivation : j’aime ce que je fais,
coiffer les personnes.
J’ai donc débuté cette activité en avril 2006. Ce travail me
donne une certaine liberté de
vie, je peux choisir mon temps
libre, bien que la demande soit
grande ! Je m'organise…
J’en suis très satisfaite et
encourage tous ceux qui le souhaitent à faire de même.
Ces sentiments doivent être vécus
et exprimés ; le conseiller à l’emploi les entend d’ailleurs souvent.
Mettre en mots l’aspect émotionnel de la situation permet de
passer à l’étape suivante : tant que
l’on regarde derrière et que l’on
est prisonnier de ses sentiments,
on n’arrive pas à avancer. Il peut
paraître simpliste de dire qu’il
faut regarder devant soi pour ne
pas trébucher, mais pour résumer
c’est à peut près ça.
Tirer les richesses du passé
Créer un nouveau chemin se fera
en s’appuyant sur les expériences
passées : il ne s’agit pas d’oublier
ce qu’on a vécu, de tirer un trait
sur ce qu’on était. Les expériences
et les richesses précédemment
développées seront utilisées, bien
au contraire, au service d’une nouvelle mission, avec d’autres partenaires, dans un autre contexte.
Aller de l’avant
BACHELET et Fils
PLOMBERIE - SANITAIRE
CHAUFFAGE
NOUVELLES ÉNERGIES
17b, av. du Gal Leclerc
77610 FONTENAY-TRESIGNY
01 64 25 96 81 - 06 09 15 11 05
06 10 92 29 29 - Fax : 01 64 42 63 76
[email protected]
MARBRERIE
POMPES
FUNÈBRES
Ets CANARD
77540 ROZAY-EN-BRIE
Tél. : 01 64 25 63 53
77120 COULOMMIERS
Tél. : 01 64 03 26 37
5
20171 Rozay-en-Brie sept 09.indd5 5
16/09/2009 08:07:49